compteur de visite

Catégories

1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 20:05
Dire que untel est un «batard»

Dire untel est un "batard" n'est pas permis.

 

C'est interdit et fait partie des grands péchés considérés par une partie des gens de science étant du qadhf (القذف - accuser une personne d'avoir commis la fornication).

 

Traduit et publié par la page Fawaid ala-l manhaj as-salafi

ما حكم قول :فلان ابن حرام ؟

لا يجوز هذا، هذا حرام ومن الكبائر، وعده طائفة من أهل العلم بأنه قذف؛ بل عدوا ما هو أقل منه بأنه من القذف

 

 

Cheikh Mostafa Mabram - الشيخ أبي يوسف مصطفى مبرم

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 21:44
Dire : «Je place ma confiance en Allâh puis en toi» ?

Question :

 

Quelle est votre parole concernant l'homme qui dit à une créature : "Je place ma confiance en Allâh et ensuite en toi" et "Je me fie à Allâh et ensuite à toi" ?

 

Réponse :

 

Ceci n'est pas permis.

 

La confiance doit être en Allâh :

 

وَعَلَى اللَّهِ فَتَوَكَّلُوا إِنْ كُنْتُمْ مُؤْمِنِينَ

 

(traduction rapprochée) 

 

{Et c'est en Allâh que vous placez votre confiance si vous êtes des croyants.} (sourate Al-Mâ'ida verset 23)

 

Il n'y a pas de confiance si ce n'est qu'en Allâh سبحانه وتعالى.

 

Et la parole : "Je me fie à Allâh et ensuite à toi", se fier est la confiance ; C'est-à-dire, il a trouvé cette parole présente dans la langue arabe, mais qui est vide de sens !

 

Est-ce que les compagnons disaient : "Je place ma confiance en Allâh et ensuite en toi" ?

 

Ceci est parmi les machinations de Satan.

 

 Traduit par Hishâm Ibn Mu`âdh Ibn El Huseyn Al Chaouia - Twitter : @HishamIbnMuadh

 

السؤال : ما قولكم في رجل يقول لمخلوق : "توكلت على الله ثم عليك" و "أعتمد على الله ثم عليك"

 الجواب : لا يجوز هذا؛ التوكل يكون على الله

(وعلى الله فتوكلوا إن كنتم مؤمنين )

لا يكون التوكل إلاّ على الله سبحانه وتعالى, وقول "اعتمدت على الله ثم عليك" الاعتماد هو التوكل, يعني يضيق عليه الكلام وما يجد في اللغة العربية إلاّ هذا الكلام الفارغ

هل كان الصحابة يقولون: توكلت على الله ثم عليك

هذا من دسّ الشيطان

[فتاوى في العقيدة والمنهج الحلقة الأولى]

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 20:11
Erreur fréquente : Dire «Le verset du trône» (Ayat Al-Koursy - آية الكرسي)

Al-Koursy - الكرسي : ne peut être traduit par Le Trône - العرش

 

Pour les raisons suivantes :

 

1- الكرسي n’est pas Le Trône mais de plus Le Trône est plus grand qu’Al-Koursî

 

Comme le dit Cheikh Al-‘Otheymîn dans son explication d’Al-Wasitiyyah (1) et il a rapporté comme preuve de cela le hadîth d’après Abou Dhar رضي الله عنه que le Prophète صلّى الله عليه و سلّم a dit :

 

"Les sept cieux et les sept terres sont en comparaison avec Le Repose-Pieds (Al-Koursî) comme un anneau jeté dans une terre déserte et la préséance du Trône (Al-‘Arch) sur Le Repose-Pieds (Al-Koursî) est comme la préséance de cette terre déserte sur cet anneau".

Rapporté par Ibn Abî Chaybah dans son livre "Al-‘Arch" 58 et Al-Bayhaqî dans "Al-Asmâ wa As-Sifât" 862 et le hadîth a été authentifié par Cheikh Al-Albânî dans As-Sahîhah n°109.

 

2- Ibn ‘Abbâs رضي الله عنهما a expliqué Al-Koursî comme étant : موضع قدمي الله تعالى 

 

Cet athar d’Ibn ‘Abbâs est rapporté par ‘Abdoullah le fils de l’imâm Ahmad dans "As-Sunnah" 586 et Ibn Abî Chaybah dans "Al-‘Arch" 61 et Ibn Khouzaymah dans "At-Tawhîd" 248 et Al-Hâkim dans "Al-Moustadrak" v.2 p.282 qui a dit : Authentique selon les conditions des deux Cheikhs (Al-Boukhârî et Mouslim) qui ne l’ont pas rapporté et Adh-Dhahabî fut d’accord avec lui. Et rapporté par Ad-Dâraqoutnî dans "As-Sifât" 36 et Cheikh Al-Albâni a dit dans "Moukhtasar Al-’Oulouw" 45 : sa chaîne de transmission est authentique et ses hommes sont tous dignes de confiance.

 

Sur le site d’Al-Iftâ en Arabie Saoudite on peut lire que tous les gens de science sont unanimes sur l’authenticité de cet athar d’Ibn ‘Abbâs (2) et que c’est l’avis des Gens de la Sunnah et du Consensus et que cela a été affirmé de manière catégorique par Cheikh Al-Islâm Ibn Taymiyyah et son illustre élève Ibn Al-Qayyim et d’autres parmi les gens de science et parmi les gens dotés de précision.


Donc Al-Koursî serait alors traduit par Le Repose-Pieds.

 

(1)Voir p.139-140 aux éditions Dâr Ath-Thourayyâ.

(2)Voir alifta.net

 

Ecrit par mehdiabouabdirrahman

 Publié par spfbirmingham.com

Le "Koursy" veut dire littéralement :

"Repose-pied" ou "Piédestal"

 

Il est le plus souvent confondu avec le mot "Arch" ; Or le "Kursy" est bien différent de "Arch" dont Allâh a fait mention dans plusieurs versets.

 

Citons entre autres :

 

La sourate Yunus verset 3 où Allâh dit :

 

ثُمَّ ٱسۡتَوَىٰ عَلَى ٱلۡعَرۡشِ‌ۖ

 

(traduction rapprochée)

 

"...Puis S'est établi sur le Trône (Arch).."

 

ou la sourate Al-Baqara verset 255, montrant la différence concernant le repose pieds, ou Allâh dit :

 

وَسِعَ كُرۡسِيُّهُ ٱلسَّمَـٰوَٲتِ وَٱلۡأَرۡضَ‌ۖ

 

(traduction rapprochée) 

 

"..Son Repose-pied (Koursy) déborde les cieux et la terre.."

 

Le prophète Mouhammed صلى الله عليه وسلم a dit dans un hadith sahih, que le Repose-pied (Koursy) comparé au Trône (Arch) est comme une bague jetée dans le desert.

 

Si le "Koursy", qui déborde les cieux et la terre (sachant que ce que nous voyons : Galaxies, planètes, amas de galaxies.. ne sont que l'embellissement du premier ciel !) n'est rien par rapport à l' (Arch) le Trône, que dire alors de la grandeur de l'Arch ?...

 

Ibn Taymiyya a dit qu'on rapporte de Mouhammed bin Abdillah et d'autres savants religieux que le Koursy (repose-pied) se trouve devant l'Arch (Trône), au niveau des pieds (Fatawas -Sentences- d'Ibn Taymiyya, volume 5, p54 et 55).

(source tiré de " Coran français " de Bouréîma p92, avec quelques modifications).

 

Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 18:03
Dire : «J'adore telle ou telle chose», est-ce permis ? (audio)

Question :

 

D’après la définition du mot «adoration» donnée dans le cours, qu’en est-il donc lorsque l’on dit : «J’adore telle ou telle chose... (ou telle ou telle personne...)», ceci est-il permis ?

 

Bâraka Llâhou fîkoum.

 

Réponse :

 

J’ai lu une fatwa en ce sens d’un grand savant, l’un des contemporains, des grands.

 

Il a dit que c’était permis avec cette niyyah (intention).

 

Parce qu’il a dit :

 

Quand il dit «J’adore mon fils», «J’adore mon mari» : Pas dans le sens de l’humilité et la soumission, التعظيم (la vénération) aussi.

 

Mais ici "adorer" : «J’adore les bananes», «J’adore les fraises», ça veut dire que je les aime beaucoup, pas dans le sens : «Je faire des ablutions et je vais me prosterner devant les fruits et devant mon mari».
 

Mais je dis (ce que j’ajoute là c’est de moi) والله أعلم, que si ça peut prêter à confusion, il vaut mieux employer un autre verbe et dire par exemple : «J’aime beaucoup»
 

«J’aime beaucoup les fraises », «J’aime beaucoup telle chose »... à la place d’«adorer».
 

والله تعالى أعلم
 

Sinon je vous ai dit que j’ai lu que c’était permis بإذن الله تعالى, si on a dans la niyyah (intention) de dire «J’aime beaucoup».

 

Retranscrit par Ummu 3Abdi Llaah

 

Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 00:05
Est-il permis au musulman de dire à son frère «Yâ Shaitân» ? (audio)

 

Il n'est pas permis au musulman de dire à son frère "Yâ chaytane !", car le chaytane et un mécréant.

 

Ceci est du Takfir.

 

Sauf s’il vise par là un (autre) sens - c'est-à-dire - (s’il veut dire) qu'il se comporte mal et que c’est devenu quelqu’un qui montre un mauvais comportement.

 

Comme lorsque nous disons : "Wallah c'est un chaytane... ; [Il est] comme le chaytane...", c'est-à-dire :[exactement] comme s'il faisait des actes étranges, des actes déplaisants.

 

Si son intention est celle-ci, alors il n'y a pas de mal (à cela).

 

Na’am.

 

Mon conseil à ces gens-là, c’est qu'ils craignent Allah et qu'ils s’expriment de la meilleur des manières comme le a dit Allah – ta’ala (traduction rapprochée) :

 

« Et dis à Mes serviteurs d’exprimer les meilleures paroles, car le Diable sème la discorde parmi eux. » - c'est-à-dire : [qu']il sème la discorde entre eux, il allume (attise) le feu et la haine entre eux – « Le Diable est certes, pour l’homme, un ennemi déclaré. » [Sourate 17, verset 53] 

 

Traduit par Mohammed Abou Tayr Al-Jazairy

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh 'Ali Redâ Ibn 'Abd Allah Al-Madany - الشيخ علي رضا بن عبدالله المدني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 22:54
Le danger des paroles comme : «Ceci provient d'Allâh et d'untel» et ses semblables

Les paroles du serviteur telles que :

 

«Comme ce qu'Allâh et untel ont voulu»

ou : «Si ce ne sont Allâh et untel» 

ou : «Ceci provient d'Allâh et d'untel»

 

font partie du polythéisme mineur comme cela est indiqué dans le hadith rapporté par Abou Dawoud avec une bonne chaîne de transmission : 

 

D'après Houdhayfa - qu'Allâh l'agréé - le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Ne dites pas : Comme ont voulu Allâh et untel.

Dites plutôt: comme a voulu Allâh puis a voulu untel»[*]

 

[*] NDT : Cela signifie ici que la volonté d'Allâh ne doit pas être associée à celle de la créature. En effet, la volonté d'Allâh est prioritaire face à celle de la créature.

C'est pour cela que le terme «Puis» a été employé dans le hadith afin de marquer l'ordre chronologique des volontés. 

 

Majmou3 al fataawaa, 1/45. 

 Traduit par l'équipe al Miirath - @al_miirath


قول العبد: ما شاء الله وشاء فلان، أو لولا الله وفلان، أو هذا من الله ومن فلان
هذا كله من الشرك الأصغر، كما في الحديث الذي رواه أبو داود بإسناد صحيح عن حذيفة رضي الله عنه، عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال

لا تقولوا ما شاء الله وشاء فلان ولكن قولوا ما شاء الله ثم شاء فلان

رواه أبو داود واحمد

مجموع فتاوى الشيخ ابن باز رحمه الله ١/٤٥

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 20:15
Qu'Allâh te guide !

Ne sois pas contrarié lorsqu'on te dit : "Qu'Allâh te guide - الله يهديك"

 

Tu as besoin de guidée, (même) si tu étais le plus pieux des gens et (même) si tu étais le plus savants des gens...

 

(Tu as besoin) de la guidée d'Allâh jusqu'à ta mort !

 

مجموع المقالات و الفتاوى163/7

 Traduit par دورة العلوم - Le cercle des sciences - telegram.me/cercle_sciences

 

لا تتضايق إذا قيل لك الله يهديك أنت بحاجة إلى الهداية لوكنت أتقى الناس ولوكنت أعلم الناس بحاجة إلى الهداية حتى تموت

مجموع المقالات و الفتاوى١٦٣/٧

مجموع المقالات و الفتاوى١٦٣/٧

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 07:03
Pouvons-nous attester sur l'honneur lors de signature de documents ? (audio)

 

Question :

 

Est-ce qu'attester sur l'honneur est une forme de serment pour un autre qu'Allâh ?

 

Cette mention figure sur les formulaires qui sont à dater et signer .

 

Bâraka Llâhou fîkoum Cheikh de bien vouloir m'éclairer.

 

Dans le cas où ça serait du shirk (1), comment devons-nous faire lorsque nous sommes confrontés à attester sur l'honneur en signant sur le formulaire pré-imprimé ; Et parfois même, lors d'un entretien, on peut nous demander de signer des papiers pour attester sur l'honneur telle et telle chose.

 

Bâraka Llâhou fîkoum.

 

Réponse :

 

J'ai lu une fois une parole d'un savant, spécialement sur cette chose, j'ai oublié qui est le savant رحمه الله تعالى (qu'Allâh Le Très-Haut lui fasse miséricorde), un grand savant ; Peut-être Cheikh Ibn Al-3Outheymîne... Je voudrais bien revenir pour essayer de vous dire qui c'est, dans le prochain cours إن شاء الله تعالى.

 

Mais ce que je sais, c'est qu'il a dit que : On ne devait pas donner d'importance à cette phrase, mais on devait la négliger.

 

Et quand je signe... Car je suis obligé de signer mais sans que je mette dans ma tête que je suis en train d'attester par l'honneur ou quoi que ce soit.

 

Je ne donne pas d'importance à cela.

 

Si on écrit, par exemple : «Jurez par telle et telle chose» ; Je signe mais dans mon coeur je jure par Allâh.

 

Allâh تعالى sait que je ne jure que par Lui, je ne jure ni sur l'honneur ni rien.

 

Mais إن شاء الله تعالى je vous ramènerai la fatwa la semaine prochaine...

لكن يجب أن نعلم أن قول الإنسان: "بذمتي" لا يراد به الحلف ولا القسم بالذمة، وإنما يراد بالذمة العهد، يعني هذا على عهدي ومسؤوليتي هذا هو المراد بها، أما إذا أراد بها القسم فهي قسم بغير الله فلا يجوز، لكن الذي يظهر لي أن الناس لا يريدون بها القسم إنما يريدون بالذمة العهد والذمة بمعنى العهد

 

La fois passée, il y avait une question qui avait rapport avec le fait de jurer sur l'honneur...

 

Je voudrais dire والله سبحانه وتعالى أعلم parce que j'avais promis des recherches... Je voudrais dire والله سبحانه وتعالى أعلم que cela m'étonnerait qu'il soit écrit sur les papiers : «Je jure par l'honneur», mais je pense que c'est écrit والله أعلم : «J'atteste sur mon honneur» ou bien : «Je m'engage sur mon honneur que telle et telle chose est vraie ou telle et telle chose est...», etc.

 

Donc Cheikh Ibn Al-3outheymîne رحمه الله تعالى, on lui a posé la question dans fatâwâ l-3aqîdah et il a dit que : Jurer par l'honneur ou par le Prophète عليه الصلاة و السلام est interdit, cela rentre dans de le shirk (1) !

 

Na3am.

 

 الحلف بالنبي عليه الصلاة والسلام لا يجوز، بل هو نوع من الشرك، وكذلك الحلف بالكعبة لا يجوز بل هو نوع من الشرك

 

Et avant cela il a dit : االحلف بالشرف, jurer par l'honneur.

 

Il a dit :

 

لكن يجب أن نعلم أن قول الإنسان: "بذمتي" لا يراد به الحلف ولا القسم بالذمة، وإنما يراد بالذمة العهد، يعني هذا على عهدي ومسؤوليتي هذا هو المراد بها، أما إذا أراد بها القسم فهي قسم بغير الله فلا يجوز، لكن الذي يظهر لي أن الناس لا يريدون بها القسم إنما يريدون بالذمة العهد والذمة بمعنى العهد

 

Mais ce qu'il faudrait savoir, que quand la personne dit : «sur» si je puis dire, «En ma conscience», «Je m'engage », ça, ce n'est pas un serment, il n'a pas juré.

 

Il a dit, il (la personne) veut dire que : «Je m'engage à dire que cela est vrai et c'est sous ma responsabilité».

 

Il (Cheikh Ibn Al-3outheymîne) a dit que si c'est comme ça إن شاء الله تعالى, ce n'est pas un serment, cela ne rentre pas dans le serment. 

 

Le serment c'est lorsque tu dis : «Je jure par Allâh telle et telle chose».

 

Ici tu as dis : «Je m'engage»«J'engage mon honneur aussi que ce que je dis est vrai».

 

Maintenant, si tu as menti, tu es un menteur, c'est tout.

 

والله تعالى أعلم

 

Note du webmaster :

(1) Shirk : Le fait de donner un associé à Allâh dans tout ce qui Lui revient de droit à Lui Seul.

 

Réponse n°213 donnée sur Paltalk lors des questions/réponses

 Retranscrit par Ummu 3Abdi Llaah

La fatwa de Cheikh Ibn Al-3outheymîne évoquée par Cheikh Tchalabi

 

ما حكم الحلف بالنبي، والكعبة والشرف والذمة ؟

السؤال: ما حكم الحلف بالنبي صلى الله عليه وسلم، والكعبة؟ والشرف والذمة ؟ وقول الإنسان "بذمتي" ؟

الإجابة: الحلف بالنبي عليه الصلاة والسلام لا يجوز، بل هو نوع من الشرك، وكذلك الحلف بالكعبة لا يجوز بل هو نوع من الشرك، لأن النبي صلى الله عليه وسلم والكعبة كلاهما مخلوقان، والحلف بأي مخلوق نوع من الشرك
وكذلك الحلف بالشرف لا يجوز، وكذلك الحلف بالذمة لا يجوز، لقول النبي صلى الله عليه وسلم

"من حلف بغير الله فقد كفر أو أشرك"

 وقال صلى الله عليه وسلم

"لا تحلفوا بآبائكم، من كان حالفاً فليحلف بالله أو ليصمت"

لكن يجب أن نعلم أن قول الإنسان: "بذمتي" لا يراد به الحلف ولا القسم بالذمة، وإنما يراد بالذمة العهد، يعني هذا على عهدي ومسؤوليتي هذا هو المراد بها، أما إذا أراد بها القسم فهي قسم بغير الله فلا يجوز، لكن الذي يظهر لي أن الناس لا يريدون بها القسم إنما يريدون بالذمة العهد والذمة بمعنى العهد
مجموع فتاوى و رسائل الشيخ محمد صالح العثيمين المجلد الثاني

Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 15:39
Est-il permis d'employer le terme «naturel» sur les choses de la création ? (audio)

 

Questionneur :

 

Seconde question :

 

Est il permis d'utiliser le terme "naturel" sur les choses ?

 

Nous disons ce paysage naturel, et ceci est un jus naturel,...

 

Est ce que ceci est permis légalement ?

 

Réponse :

 

Nous n'y voyons aucune interdiction en général, mais cela n'est pas permis dans toutes les situations.

 

Ce n'est pas permis parfois.

 

Si tu parles avec ce terme dans une société islamique, laquelle croit que cette "Nature" a été créée par Allah عز و جل par sa puissance/pouvoir et sa sagesse, alors dans cette situation il n'y a pas d'interdiction à ce que tu dises "la Nature" parce que le terme "la Nature" est dérivé du terme "Nature" et ce terme est Arabe, donc notre Seigneur a scellé untel sur une chose comme cela, donc cette caractéristique devient sur la personne quelque chose de "naturelle", donc dans cela il n'y a pas de blâmable.

 

Mais d'où vient le blâmable ?

 

Parce que ce terme est utilisé par les athées, ils disent : "la nature" a fait comme cela et "la nature" a agi comme cela et "la nature" a fabriqué comme cela et "la nature" a développé comme cela, etc.,

 

donc si l'orateur parle avec cette parole dans un lieu où les auditeurs comprennent de ce qu'il dit ce qui n'est pas permis légalement, alors il n'est pas permis qu'il parle avec ce terme si ceux présents comprennent de lui ce qu'il ne veut pas.

 

Quant à si ceux présents comprennent de lui le bon objectif (le but visé) alors dans cela il n'y a pas d'interdit.

 

هل يجوز استعمال لفظة الطبيعة على الأشياء.؟

السائل : السؤال الثاني هل يجوز إطلاق لفظ طبيعة على الأشياء ؟ نقول هذه مناظر طبيعية, وهذا عصير طبيعي هل هذا يجوز شرعا ؟
الشيخ : نحن لا نرى مانعا بصورة عامة ولكن مش في كل مكان يجوز ما يجوز في بعض الأحيان إذا تتكلم بهذه الكلمة في مجتمع إسلامي الذي يؤمن بأن هذه الطبيعة خلقها الله عز وجل بقدرته وحكمته ففي هذا المكان ما في مانع أن تقول الطبيعة لأن كلمة الطبيعة مشتقة من لفظة طبع وهذه اللفظة هي عربية ، فطبع ربنا فلانا على شيء كذا فصارت هذه الخصلة فيه طبيعة ، فهذه ما فيه استنكار ، لكن من أين يأتي الاستنكار ؟ لأن هذه اللفظة يستعملها الملاحدة يقول الطبيعة فعلت كذا الطبيعة عملت كذا و الطبيعة تصنع كذا والطبيعة تطور كذا إلخ ، فإذا كان المتكلم يتكلم بهذا الكلام في مكان لا يفيد السامعين بأنه يقول ما لا يجوز شرعا عرفت كيف ما يجوز أن يتكلم بهذا الكلام إذا كان الحاضرون يفهمون منه ما لا يريد أما إذا كان الحاضرون يفهمون منه القصد الحسن فهذا ما في منه مانع

 

Cheikh :

 

Ce terme ressemble exactement au terme utilisé : "par hasard", "par Allah c'est un hasard si j'ai rencontré untel",...

 

La même réponse donc, le terme hasard est utilisé par les athées, "cet univers est là par hasard", c'est par le hasard qu'on trouve ce système organisé qui a déconcerté les esprits des savants de la géographie, de l'astronomie et des sciences naturelles !?

 

Mais fait partie de la plus sévère des mécréances et la plus intense, de dire que cet univers organisé a été trouvé par une mutation...

 

الشيخ : يشبه هذه الكلمة تماما كلمة تستعمل الصدفة والله صدف أن التقيت مع فلان نفس الجواب ، الصدفة يستعملها الملاحدة صدفة وُجد هذا الكون ، صدفة وجد هذا النظام الدقيق الذي حيّر عقول علماء الجغرافيا والفلك والطبيعة لكن من ألدّ الكفر وأشده أن يقال أن هذا الكون المنظم من الدقة وُجد طفرة ، صدفة ، فإذن يقال في كلمة صدفة ما يقال في لفظة الطبيعة

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

copié de cheikhalalbani.com

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 19:50
Le véritable sens de la phrase: «maa zaal - ما زال»

Beaucoup de frères et sœurs ont mal compris l'expression arabe : "maa zaal"

 

Dans le dialecte marocain, cette expression veut dire "Pas encore" ; 

Par exemple si je demande à quelqu'un (en arabe): "As-tu prié?" et qu'il me répond "Maa zaal", il veut me faire comprendre qu'il n'a pas encore accompli l'action mais qu'il va la faire.

 

Mais en arabe littéraire le mot approprié est : "lammaa - لمّا".

 

On utilise "lammaa" avec un verbe au présent pour obtenir ce sens, car "lammaa" avec un verbe au passé veut dire "lorsque".

 

Attention à ne pas se tromper :

 

لمّا أشرَبْ : Je n'ai pas encore bu.

(On met un soukoun sur le verbe au présent aprés "lammaa")

 

لمّا شَرِبتُ : Lorsque j'ai bu, j'ai dit bismillah.

(Au passé "lammaa" n'agit pas sur le verbe, c'est à dire qu'il n'y a pas de changement dans les "harakaat")

 

Faaïdah :

 

- "Lammaa" fait partie des "jawaazim", c'est à dire les mots qui agissent sur un verbe au présent en lui mettant un soukoun à la fin.

Mais quand le verbe termine par une des "hourouf al 3illah" on supprime la lettre (au lieu de mettre un soukoun dessus).

Comme le verbe يَقضِي qui devient يَقضِ 

(كَلَّا لَمَّا يَقْضِ مَا أَمَرَهُ)

آيــة (23) ســورة عبس

Traduction approximative :

"Eh bien non ! [L’homme] n’accomplit pas ce qu’Il lui commande." (sourate 80 verset 23)

 

- Quand il y a un soukoun sur un verbe ainsi que la prochaine lettre, c'est ce qu'on appelle "la rencontre de 2 soukoun".

Ici on met une kasrah à la place du premier soukoun.

Comme dans le 1er verset de sourate al Bayyinah.

Car "lam" fait aussi partie des jawaazim, mais "lam" indique la négation tout court : "Il n'a pas prié".

 

- "Maa zaala" veut dire : il est encore en train de le faire.

On comprend que c'est différent de "lammaa"

(ولـو شَـاءَ رَبُّـكَ لَـجَـعَـلَ ا لـنَّـاسَ أُمَّـةً وَاحِـدَةً ولا يَـزَا لُـونَ مُـخْـتَـلِـفِـيـنَ)

آيــة (118) ســورة هُــود

Traduction approximative :

"Et si ton Seigneur avait voulu, Il aurait fait des gens une seule communauté . Or, ils ne cessent d'être en désaccord (entre eux)" (sourate 11 verset 118)

 

- On peut répondre par "lammaa" sans forcément rajouter de verbe.

Si le professeur demande "As-tu fini d'écrire?" , l'élève répond "lammaa" (pas encore). 

Dans ce contexte on comprend qu'il a voulu dire: "Je n'ai pas encore fini d'écrire".

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير