compteur de visite

Catégories

1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 14:51
La signification de : «Prenez garde à la verdure du fumier»

Question :

 

Que signifie : " Prenez garde à la verdure du fumier" ?

 

Réponse :

 

Avant de répondre, j'attirai l'attention sur le fait que ce hadith est très faible, voire inventé.

 

C'est pourquoi nous répondrons à la question en tant que bénéfice d'un point de vue linguistique, sinon la chose est comme l'on dit populairement : "Le mort ne mérite pas toutes ces condoléances", car c'est un hadith très faible et inventé.

 

Le fumier, ce sont les litières et les déjections se superposant les unes sur les autres, devenant ensuite humide, ce qui sert comme engrais pour faire pousser les plantes.

 

Sa signification, comme cela est mentionné dans ce même hadith faible, est : la femme bien dont la famille est mauvaise.

 

Ainsi, dans ce meme haddtih, il est dit : "Prenez garde à la verdure du fumier."

 

ما معنى إياكم وخضراء الدمن

 الجواب : هنا قبل الجواب أنبه أن هذا الحديث ضعيف جدا بل موضوع ولذلك نجيب على السؤال كفائدة لغوية وإلا فالأمر كما يقولون في العامية الميت لا يستحق كل هذا العزاء لأنه حديث ضعيف جدا وموضوع

الدمن الأبعار والأوراث التي يتراكم بعضها فوق بعض فيصيبها الشئ من الرطوبة والبلل فينبت وينشط نشاطا قويا والمقصود فيه كما جاء في نفس الحديث المشار إليه بالضعيف المرأة الحسناء في المنبت السوء، لذلك جاء في نفس هذا الحديث نفسه

إياكم وخضراء الدمن

 

separador-2-

 

إياكم و خضراء الدِّمن فقيل و ما خضراء الدمن قال المرأة الحسناء فى المنبت السوء

ضعيف جدا 

14 سلسلة الأحاديث الضعيفة

 

Sheikh Albani question 270 recceuil de fatwas concernant les femmes.

copié de adh-dhikr.blogspot.com

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 18:00
Dire à quelqu'un : «stupide»

Question :

 

Quel est l'avis religieux au sujet d'un homme qui a dit à son camarade : (ô sot) ou (ô stupide) ou (idiot)?

 

Sachant que cette personne insultée a senti de la gêne.

 

Est-il permis de prononcer de tels mots même s'ils n'ennuieront personne?

 

Quel conseil donnez-vous aux jeunes qui se raillent abusivement des autres ?

 

Réponse :

 

Il n'est pas permis au musulman de mépriser son coreligionnaire ou de le qualifier de caractéristiques défectueuses, encore moins de lui donner des surnoms qu'il n'accepte pas, conformément à ce qu'Allah L'Exalté a dit:

 

"Ô vous qui avez cru! Qu’un groupe ne se raille pas d’un autre groupe: ceux-ci sont peut-être meilleurs qu’eux. Et que des femmes ne se raillent pas d’autres femmes: celles-ci sont peut-être meilleures qu’elles. Ne vous dénigrez pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets (injurieux). Quel vilain mot que «perversion» lorsqu’on a déjà la foi. Et quiconque ne se repent pas... Ceux-là sont les injustes." (Les appartements verset 11)

 

Et selon cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam):  

 

"Le musulman est le frère de son coreligionnaire; il ne doit ni le mépriser ni refuser de lui porter secours. Tout musulman est sacré pour tout autre musulman : son sang, ses biens et son honneur."

rapporté par 'Ahmad et Al-Boukhârî.

 

Celui qui succombe à de tels actes de méprise et de raillerie contre ses frères doit en repentir et demander pardon auprès de ces derniers.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

      حكم قول يا نجي أو يا أحمق

س: رجل يقول لزميله: (ياغبي) أو (يا أحمق)، أو (يا أبله) ، ما حكم ذلك؟ علمًا أن أخاه يشعر بضيق في صدره، هل يجوز أن نتلفظ بتلك الكلمات حتى لو لم يشعر بضيق، وبماذا تنصح الشباب الذين يفرطون في الاستهزاء بالآخرين ؟

ج : لا يجوز للمسلم أن يحقر أخاه المسلم، أو يصفه بصفات النقص، ولا أن يلقبه بالألقاب التي لا يرضاها؛ لقوله تعـالى:  يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لاَ يَسْخَرْ قَوْمٌ مِنْ قَوْمٍ عَسَى أَنْ يَكُونُوا خَيْرًا مِنْهُمْ وَلاَ نِسَاءٌ مِنْ نِسَاءٍ عَسَى أَنْ يَكُنَّ خَيْرًا مِنْهُنَّ وَلاَ تَلْمِزُوا أَنْفُسَكُمْ وَلاَ تَنَابَزُوا بِالأَلْقَابِ بِئْسَ الاسْمُ الْفُسُوقُ بَعْدَ الإِيمَانِ وَمَنْ لَمْ يَتُبْ فَأُولَئِكَ هُمُ الظَّالِمُونَ  ، ولقوله صلى الله عليه وسلم:  المسلم أخو المسلم لا يحقره ولا يخذله، كل المسلم على المسلم حرام، دمه وماله وعرضه  رواه أحمد والبخاري ، ومن حصل منه شيء من احتقار إخوانه أو الاستهزاء بهـم - فإن عليه التوبة وطلب المسامحة من إخوانه.

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم.

(الجزء رقم : 26، الصفحة رقم: 385)

الفتوى رقم - 16047

 

(Numéro de la partie: 26, Numéro de la page: 385)

La Fatwa numéro (16047)

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 06:23
Dire : «La foi est dans le coeur»

Question :

 

Que pensez vous de celui à qui l'on dit :

 

"Craint Allah en toi même, ceci pour certains péchés qu'il commet comme le rasage de la barbe ou la consommation de cigarettes ou encore de laisser dépasser son vêtement au dessous des chevilles"

 

et qui répond :

 

"La foi est dans le coeur et non pas dans une éducation sur le port de la barbe ou le délaissement de la cigarette ou le fait de laisser dépasser son vêtement au dessous des chevilles"

 

puis dit :

 

"Allah ne regarde pas vos personnes (le questionneur fait référence à la barbe, la cigarette et le vêtement en dessous des chevilles) ni votre couleur mais il regarde vos coeurs."

 

J'espère de votre excellence une réponse afin que sache celui qui tient de tel propos.

 

Réponse :

 

La louange est à Allah.

 

Cette parole est usitée par beaucoup d'ignorants et de sophistes.

 

C'est une parole vraie recherchant par elle une chose fausse car celui qui la prononce recherche par elle à se justifier des péchés qu'il commet.

 

Il prétend que cette foi qu'il a dans le coeur lui suffit (auprès d'Allah) et qu'il n'a pas besoin d'accomplir les actes obligatoires ou de délaisser les actes interdits.

 

Ceci est un sophisme dévoilé car la foi n'est pas seulement dans le coeur, mais la foi, comme l'ont définis les gens de la sunna wal jamaa'a, est caractérisée par la parole avec la langue, la croyance par le coeur et les actes avec les membres du corps. 

 

L'imâm Hassan El-Basri (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :

 

"la foi n'est pas une parure (par laquelle la personne peut se montrer aux gens) ni ne s’acquiert par des souhaits (ou des voeux) mais la foi c'est ce qui est encrée dans les coeurs et que les actes rendent véridiques." 

 

Commettre des actes de désobéissance ou bien délaisser des actes obligatoires prouve la non-existence de la foi dans le coeur ou bien une faiblesse dans celle-ci.

 

Allah a dit (traduction rapprochée) :

 

«Ô les croyants! Ne pratiquez pas l'usure en multipliant démesurément votre capital » (S. Al-`Imr ân / V. 130).

 

Allah a dit (traduction rapprochée) :

 

« Ô les croyants ! Craignez Allah » (S. Al-Mâ'ida / V. 35).

 

Allah a dit (traduction rapprochée) :

 

« Ô les croyants ! Ne tuez pas de gibier pendant que vous êtes en état d'ihram » (S. Al'Mâ'ida / V. 95).

 

Allah a dit (traduction rapprochée) :

 

« Ceux qui ont la foi et qui ont fait de bonnes oeuvres... » (S. Al-Baqara / V.277).

 

Allah dit aussi (traduction rapprochée) :

 

« quiconque d'entre eux a cru en Allah, au jour dernier et a accompli de bonnes oeuvres... » (S. Al-Baqara / V. 62). 

 

Ainsi, la foi n'est considérée comme parfaite que si elle est suivie de l'accomplissement de bonnes oeuvres et du délaissement des actes de désobéissance.

 

Allah dit : au nom d'Allah le tout miséricordieux le très miséricordieux (traduction rapprochée) :

 

« par le Temps, l'homme est certes en perdition sauf ceux qui croient et accomplissent de bonnes oeuvres s'enjoignant mutuellement la vérité et s'enjoignant mutuellement l'endurance » (S. Al-`Asr / V. 1 à 3).

 

Allah dit (traduction rapprochée) :

 

« Ô les croyants ! Obéissez à Allah et obéissez au messager » (S. Nissâ' / V. 59).

 

Allah dit (traduction rapprochée) :

 

« Ô les croyants ! répondez à Allah et au messager lorsqu'il vous appelle à ce qui vous donne la (vraie) vie » (S. Al-Anfâl / V. 24). 

 

Donc, les actes apparents ne seraient suffisants sans y adjoindre la foi dans la coeur, car sinon, ceci constituerait une caractéristique propre aux hypocrites, ceux la même qui finiront au plus bas fond du feu (de l'enfer).

 

La foi par le coeur n'est suffisante que si elle est accompagnée de la parole par la langue ,et des actes par les membres du corps car sans cela, on s'apparenterait à la secte des Mourjite parmi les Jahmites et autres, qui est une secte fausse et sans fondement.

 

Il est donc nécessaire d'avoir la foi dans le coeur suivi par la parole de la langue et des actes du corps.

 

De plus, l'accomplissement d'actes de désobéissance est une preuve de la faiblesse de la foi qui est dans le coeur car la foi augmente avec l'accomplissement des actes obligatoires et diminue avec les actes de désobéissances.  

 

copié de dourous.free.fr

 

قول : الإيمان في القلب

نص السؤال ما قولكم لمن إذا قيل له‏:‏ اتق الله في نفسك من بعض المعاصي مثل حلق اللحية وشرب الدخان وإسبال الثياب، يقول‏:‏ الإيمان في القلب، وليس الإيمان في تربية اللحية وترك الدخان ولا في إسبال الثياب، ويقول‏:‏ إن الله لا ينظر إلى أجسامكم يقصد ‏(‏اللحية والدخان وإسبال الثياب‏)‏ ولكن ينظر إلى قلوبكم‏؟

نص الإجابة هذه الكلمة كثيرًا ما يقولها بعض الجهال أو المغالطين، وهي كلمة حق يراد بها باطل‏؛ لأن قائلها يريد تبرير ما هو عليه من المعاصي؛ لأنه يزعم أنه الإيمان الذي في القلب عن عمل الطاعات وترك المحرمات، وهذه مغالطة مكشوفة، فإن الإيمان ليس في القلب فقط، بل الإيمان - كما عرفه أهل السنة والجماعة - ‏:‏ قول باللسان واعتقاد بالقلب وعمل بالجوارح‏. قال الإمام الحسن البصري رحمه الله‏:‏ ليس الإيمان بالتحلي ولا بالتمني، ولكنه ما وقر في القلوب وصدقته الأعمال‏.‏ وعمل المعاصي وترك الطاعات دليل على أنه ليس في القلب إيمان أو فيه إيمان ناقص‏.‏ والله تعالى يقول‏:‏

‏{ ‏يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تَأْكُلُواْ الرِّبَا‏ }‏ ‏[‏سورة آل عمران‏:‏ آية130‏]‏

‏{ ‏يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ اتَّقُواْ اللَّهَ‏ } ‏ ‏[‏سورة المائدة‏:‏ آية35‏]‏

‏{ ‏يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تَقْتُلُواْ الصَّيْدَ وَأَنتُمْ حُرُمٌ‏ }‏ ‏[‏سورة المائدة‏:‏ آية95‏]‏ ‏

{ ‏إِنَّ الَّذِينَ آمَنُواْ وَعَمِلُواْ الصَّالِحَاتِ‏ } ‏ ‏[‏سورة البقرة‏:‏ آية 277‏]‏

‏{ ‏ مَنْ آمَنَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الآخِرِ وَعَمِلَ صَالِحًا‏ }‏ ‏[‏سورة البقرة‏:‏ آية 62‏]‏

  فالإيمان لا يسمى إيمانًا كاملًا إلا مع العمل الصالح وترك المعاصي‏.‏ ويقول تعالى‏:‏

‏{ ‏وَالْعَصْرِ إِنَّ الإِنسَانَ لَفِي خُسْرٍ إِلا الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ وَتَوَاصَوْا بِالْحَقِّ وَتَوَاصَوْا بِالصَّبْرِ‏ }‏ ‏[‏سورة العصر‏:‏ الآيات 1-3‏]‏

‏{ ‏يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ أَطِيعُواْ اللَّهَ وَأَطِيعُواْ الرَّسُولَ‏ }‏ ‏[‏سورة النساء‏:‏ آية 59‏]‏

‏{ ‏يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ اسْتَجِيبُواْ لِلَّهِ وَلِلرَّسُولِ إِذَا دَعَاكُم لِمَا يُحْيِيكُمْ‏ }‏ ‏[‏سورة الأنفال‏:‏ آية 24‏]‏

فلا يكفي العمل الظاهر بدون إيمان بالقلب؛ لأن هذه صفة المنافقين الذين هم في الدرك الأسفل من النار‏. ولا يكفي الإيمان بالقلب دون نطق باللسان وعمل بالجوارح؛ لأن هذا مذهب المرجئة من الجهمية وغيرهم، وهو مذهب باطل بل لا بد من الإيمان بالقلب والقول باللسان والعمل بالجوارح، وفعل المعاصي دليل على ضعف الإيمان الذي في القلب ونقصه؛ لأن الإيمان يزيد بالطاعة وينقص بالمعصية‏.‏

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 14:32
Que dire à une personne en colère ?

Il n'est pas légiféré de dire à une personne en colère :

 

"Rappelle toi d'Allah" ou "Prie sur le Prophète".

 

La Sunnah est plutôt de lui conseiller de chercher refuge [auprès d'Allah] contre le shaytan.

 

Thamarat at-Tadwin, p243.

copié de twitter.com/ifeeloud

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 18:53
Trop jurer (vidéo)

Question :

 

Quel est le jugement de trop jurer, que ce soit véridique ou mensonger ?

 

Réponse :

 

Ce n'est pas permis.

 

(Traduction rapprochée)

 

"Et n'obéis à aucun grand jureur, méprisable" (Sourate la plume 68 verset 10)

 

Le Jureur, celui qui jure abondamment.

 

Et parmi les signes des hypocrites, c'est qu'ils jurent mensongèrement en connaissance de cause, et font abondamment de serments car ils sont des menteurs.

 

Il n'est donc pas permis de prononcer des serments.

 

Allah L'exalté dit (traduction rapprochée) :

 

"...Et tenez à vos serments...." (Sourate la table servie 5 verset 89)

 

Il faut donc jurer que pour un besoin... et qu'il jure qu'en étant véridique.

 

 Traduit par minhaj sunna

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 18:20
Dire : «Que le diable périsse !»

D’après Abou Malik, un homme qui dit :

 

«J’étais derrière le Prophète صلى الله عليه وسلم sur sa monture, alors sa monture s’est cabrée, je dis alors :

 

«Que le diable périsse».

 

Il صلى الله عليه وسلم  dit alors : «Ne dis pas :  «Que le diable périsse» car si tu dis cela, il va prendre de la grandeur jusqu’à ce qu’il devienne comme un édifice et qu’il dise :  «Par ma force» ;

 

Mais dis plutôt :  «Au Nom d’Allah - بسم الله»

 

car si tu dis cela alors, il (le diable) s’amincira jusqu’à ce qu’il devienne comme la mouche» »

 

 حدثنا وهب بن بقية عن خالد يعني بن عبد الله عن خالد يعني الحذاء عن أبي تميمة عن أبي المليح عن رجل قال

  كنت رديف النبي صلى الله عليه وسلم فعثرت دابته فقلت تعس الشيطان فقال لا تقل تعس الشيطان فإنك إذا قلت ذلك تعاظم حتى يكون مثل البيت ويقول بقوتي ولكن قل بسم الله فإنك إذا قلت ذلك تصاغر حتى يكون مثل الذباب

 قال الشيخ الألباني : صحيح

 

Rapporté par Abou Dawoud (hadith 4330) et authentifié par Albani dans sahih Abi Dawoud (hadith 4982).

copié de dourouss-abdelmalik.com

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 10:32
Prononcer «la basmalah» et «l'isti'adha» (audio)

 

Cheikh Al-Albânî :

 

Je vois que notre frère algérien est en train de nous instaurer une innovation religieuse blâmable avant chaque question.

 

Je ne sais pas ce qu'il dit !

 

Laisse-le nous expliquer.

 

Que dis-tu avant la question ?

 

Un frère dans l'assistance :

 

Il a prononcé la basmalah (1) Cheikh.

 

Cheikh Al-Albânî :

 

Pardon ?

 

Le même frère dans l'assistance :

 

Il a prononcé la basmalah, il a dit : bismiLLAHi Rahmâni Rahîm 

 

Cheikh Al-Albânî :

 

(...) Hein, que dis-tu ?

 

Le questionneur :

 

Je voudrais une explication, Ô Cheikh, concernant un sujet...

 

Cheikh Al-Albânî :

 

Non akhî, non !

 

Je t'ai bien vu lorsque nous étions dans la maison de Abô 3Abdi Llah, et maintenant encore, avant ta question tu prononces quelques mots à voix basse, que dis-tu donc ?

 

Le questionneur :

 

La basmalah Ô Cheikh.

 

Cheikh c'est la basmalah, j'ai dit bismi Llahi Rahmâni Rahîm wa salâtou wa salâm 3ala achrafi almorsalin.

 

Cheikh Al-Albânî :

 

Voilà, c'est ce que je voulais savoir !

 

Le questionneur :

 

Est-ce que c'est légiféré Ô Cheikh ?

 

Cheikh Al-Albânî :

 

C'est bien là où je voulais en venir car si je ne t'avais pas interrogé, tu ne m'aurais pas posé la question, n'est ce pas ?

Ceci fait-il parti de la sunna d'après tes connaissances ?

 

As-tu appris que les compagnons du Prophète, sallâ LLAHo 3aleyhi wa sallam, lorsque l'un deux souhaitait interroger le messager d'ALLAH, sallâ LLAHo 3aleyhi wa sallam, disait : Bismi LLAH wa salatou wa salam 3ala rassoli LLAH.

Est-ce que tu as appris cela ? 

 

Le questionneur :

 

Non, je n'ai pas appris ça.

 

Cheikh Al-Albânî :

 

Tu n'as pas appris cela...hum, alors pourquoi agis-tu sur la base d'une chose que tu ne sais pas ?

 

Accepte ce conseil bénéfique, et ceci n'est pas, comme me le laisse à penser ton air, une réprimande contre toi, mais c'est uniquement un rappel pour toi car le rappel profite aux croyants.

 

Le questionneur :

 

Bâraka LLAHo fîk Cheikh.

 

Cheikh Al-Albânî :

 

Pour cette raison, change cette habitude, pose ta question directement, et en particulier lorsque tu vas revenir dans ton pays duquel j'ai l'impression, par les appels que je reçois chaque soir, qu'ils ont besoin de science et ont un grand amour pour la connaissance des jugements de l'islam tirés du Coran et de la sunna, donc diffuse cette sounna là-bas.

 

Le questionneur :

 

In châa Llah Ô Cheikh.

 

Cheikh Al-Albânî :

 

Cette question ressemble à une autre question, une chose en amenant une autre comme on dit, d'ailleurs, cela doit probablement se produire chez vous comme cela arrive ici.

 

Lorsque le cheikh, le khatîb (2), le prêcheur, l'enseignant, etc, souhaite rapporter un verset et s'en servir comme argument il dit :

 

قال الله تعالى بعد أعوذ بالله من الشيطان الرجيم

Allah le Très Haut dit, après je cherche protection auprès d'ALLAH contre achaytan le lapidé

 

ou il dit :

 

قال الله تعالى أعوذ بالله من الشيطان الرجيم

Allah le Très Haut dit, je cherche protection auprès d'ALLAH contre achaytan le lapidé

puis il mentionne le verset. 

 

Ceci est une erreur.

 

C'est contraire à la sunna d'après laquelle ils pensent appliquer le verset coranique (3).

 

Al-isti3adha (4) que nous a ordonné de prononcer ALLAH 3aza wa djal dans le Qor'an l-Karîm est pour la récitation.

 

Mais dans le cas où le musulman souhaite citer un verset pour argumenter ou pour faire un sermon, il ne le fait pas précéder de al-isti3adha. 

 

Est-ce clair ?

 

Le questionneur :

 

Oui Cheikh.

 

Cheikh Al-Albânî :

 

De la même manière, lorsque l'on pose une question, il n'est pas nécessaire de prononcer la basmalah ni la prière sur le prophète, sallâ LLAHo 3aleyhi wa sallam.

 

(1) Le fait de prononcer la formule : بسم الله الرحمن الرحيم - au nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

(2) La personne qui faît le prêche lors de la prière du vendredi.

(3) Le Cheikh fait allusion au verset 98 de la sourate An-Na7l, l'abeille :

{فَإِذَا قَرَأْتَ الْقُرْآنَ فَاسْتَعِذْ بِاللَّهِ مِنَ الشَّيْطَانِ الرَّجِيمِ}

"Et lorsque tu lis le Qor'an, demande la protection d'ALLAH contre chaytan le lapidé. "

(trad. approximative du sens du verset).

(4) Le fait de prononcer la formule : أعوذ بالله من الشيطان الرجيم - je cherche protection auprès d'ALLAH contre chaytan le lapidé.

 

Source : Al Athar

Traduction : إلياس البيضاوي

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 15:33
Dire : «Je remercie Allah et te remercie aussi»

Question :

 

Dire : (je remercie Allah et te remercie aussi) est-il considéré comme une forme d'association à Allah ?

 

Réponse :

 

Il n'est pas permis d'utiliser la conjonction "et" dans (je remercie Allah et te remercie aussi) car le "et" renvoie à l'équivalence.

 

Il incombe de dire : (je remercie Allah puis te remercie aussi) parce que "puis" renvoie au rang inférieur.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

قول أشكر الله وأشكرك

س 4: هل قول الإنسان: (أشكر الله وأشكرك)، يعتبر نوعًا من أنواع الشرك بالله؟

ج 4: لا يجوز العطف بالواو في قول الإنسان: (أشكر الله وأشكرك)؛ لأن الواو للتسوية، وإنما الواجب أن يقول: (أشكر الله ثم أشكرك)؛ لأن ثم للتراخي

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الرابع من الفتوى رقم - 16826

(الجزء رقم : 1، الصفحة رقم: 365)

 

La question 4 de la Fatwa numéro (16826)

(Numéro de la partie: 1, Numéro de la page: 365)

copié de alifta.net

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 21:18
Se justifier en disant : «Qu'Allah me guide» ?

Question :

 

Que pouvons nous dire à une personne que nous appelons à se repentir à Allah et qui dit :

«Ce n’était pas mon destin qu’Allah me guide», et une autre qui dit : «Allah guide qui Il veut»?

 

Réponse :

 

-Pour ce qui est de celui qui dit : « Ce n’était pas mon destin qu’Allah me guide »

Nous disons tout simplement : « As-tu connaissance de l’invisible ou bien as-tu un pacte avec Allah ? »

S’il dit : « Oui ».

Alors nous disons : « Eh bien, tu viens de renier la foi, car tu prétends connaître la science de l’invisible. »

Et s’il dit : « Non ».

Alors nous lui disons : « Tu n’es pas cohérent car si tu n’as pas connaissance qu’Allah t’a destiné à être guidé, alors dirige-toi vers le bon chemin. 

Certes, Allah ne t’a pas interdit d’être bien guidé, mais bien au contraire, Il t’y a appelé et t’y a encouragé, puis Il t’a également mis en garde contre l’égarement et te l’a défendu. »

 

De plus, Allah n’a jamais voulu laisser son serviteur dans l’égarement, car Allah dit :

 

يُرِيدُ ٱللَّهُ لِيُبَيِّنَ لَكُمۡ وَيَہۡدِيَڪُمۡ سُنَنَ ٱلَّذِينَ مِن قَبۡلِڪُمۡ وَيَتُوبَ عَلَيۡكُمۡ ۗ وَٱللَّهُ عَلِيمٌ حَكِيمٌ۬ 

 

« Allah veut vous éclairer sur ce qui licite et illicite, vous montrer les voies des hommes d’avant vous, et aussi accueillir votre repentir. Et Allah est Omniscient et Sage. » [Les Femmes,  v. 26.]

 

Alors repens-toi, et Allah est plus heureux de ton repentir qu’un homme qui aurait égaré sa monture portant tous ses vivres et ayant désespéré de la retrouver, se serait assoupi en dessous d’un arbre en attendant la mort.

Puis, en se réveillant, il constate que la bride de son chameau est accroché à l’arbre ; il s’empare alors de la bride de son chameau et dit :

 

« Ô Allah, Tu es mon serviteur et je suis ton Seigneur. »

[Al-Bukhârî dans le chapitre des invocations (6309) et Muslim dans le chapitre du repentir (2747).]

 

se trompant à cause de son immense joie, alors qu’il voulait dire : « Ô Allah, Tu es mon Seigneur et je suis Ton serviteur. »

 

-En ce qui concerne le second qui dit : « Certes, Allah guide qui Il veut », si tu crois vraiment qu’Allah guide qui Il veut, alors c’est un argument contre toi.

 

Dirige-toi donc vers le bon chemin afin que tu sois parmi ceux qu’Allah a voulu guider.

 

En vérité, cette réponse venant de la part d’une personne qui commet des péchés est afin d’éviter la discussion avec nous, mais elle ne lui sera d’aucune utilité auprès d’Allah, car Allah a dit :

 

سَيَقُولُ ٱلَّذِينَ أَشۡرَكُواْ لَوۡ شَآءَ ٱللَّهُ مَآ أَشۡرَڪۡنَا وَلَآ ءَابَآؤُنَا وَلَا حَرَّمۡنَا مِن شَىۡءٍ۬ ۚ ڪَذَٲلِكَ كَذَّبَ ٱلَّذِينَ مِن قَبۡلِهِمۡ حَتَّىٰ ذَاقُواْ بَأۡسَنَا ۗ قُلۡ هَلۡ عِندَڪُم مِّنۡ عِلۡمٍ۬ فَتُخۡرِجُوهُ لَنَآ ۖ إِن تَتَّبِعُونَ إِلَّا ٱلظَّنَّ وَإِنۡ أَنتُمۡ إِلَّا تَخۡرُصُونَ

« Ceux qui ont associé diront : ‘Si Allah avait voulu, nous ne lui aurions pas donné des associés, nos ancêtres non plus, et nous n’aurons rien déclaré d’interdit’. Ainsi leurs Prédécesseurs traitaient de menteur (les messagers) jusqu’à ce qu’ils eurent goûté notre rigueur. Dis : ‘Avez-vous quelques science à nous produire ? Vous ne suivez que la conjecture et ne faites que mentir’. » [Les Bestiaux, v. 148.]

 

Tome 1 page 54.

copié de fatawaislam.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Expression - التعبير
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 16:45
«Si j'avais fait ceci et cela...» ?! (vidéo)

Il est du devoir du muslim d'éviter les mots : "Si cela se serait passé comme ça..." 

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:


 احْرِصْ عَلَى مَا يَنْفَعُكَ وَاسْتَعِنْ بِاللَّهِ وَلَا تَعْجَزْ

وَإِنْ أَصَابَكَ شَيْءٌ فَلَا تَقُلْ لَوْ أَنِّي فَعَلْتُ كَانَ كَذَا وَكَذَا وَلَكِنْ قُلْ

قَدَرُ اللَّهِ وَمَا شَاءَ فَعَلَ

فَإِنَّ لَوْ تَفْتَحُ عَمَلَ الشَّيْطَانِ

 

"...Sois attentif à tout ce qui t'est utile et demande l'aide d'Allâh, mais ne baisse pas les bras.

Si un malheur te touche, ne dis pas : "Ah ! Si j'avais fait ceci ou cela"

Mais dis plutôt : "C'est Allâh qui m'a prédestiné cela et ce qu'Il a voulu est arrivé."

Car l'emploi de «Si» par regret ouvre les portes aux œuvres du diable."

Rapporté par Mouslim.

 

Il est donc de ton devoir :

 

-d'éviter les mots (tel que) : "Si".

-Et que tu places ta confiance en Allâh Le Glorifié.

-Et que tu saches que si Allâh a décrété cette chose pour toi, ça allait alors se passer, et s'Il ne l'avait pas décrété, cela ne se serait pas passé.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

واعلم أن الأمة لو اجتمعت على أن ينفعوك بشيء لم ينفعوك إلا بشيء قد  كتبه الله لك ، وإن اجتمعوا على أن يضروك بشيء لم يضروك إلا بشيء  قد كتبه  الله عليك ؛ رفعت الأقلام ، وجفت الصحف

 

"...Sache-le, si la communauté se réunissait pour t'être utile, ne te seraient utiles que par quelque chose qu'Allâh aurait écrit en ta faveur.

Et s'ils se réunissaient pour te causer dommage, ils ne te causeraient dommage que par quelque chose qu'Allâh aurait écrit à ton encontre (les calâmes fussent-ils relevés et les feuillets secs)"

 

Et Il صلى الله عليه وسلم a dit :

 

واعلم أن ما أخطأك لم يكن ليصيبك ، وما أصابك لم يكن ليخطئك

 

"...Sache que rien de ce qui doit te manquer ne saurait t'atteindre et rien de ce qui doit t'atteindre ne saurait te manquer..."

 

Il est donc du devoir du muslim d'attacher son coeur à Allâh.

 

Et quoiqu'il se passe de bon, cela vient d'Allâh, et que s'il se passe quelquechose qui lui déplait, que cela vient aussi d'Allâh, mais en conséquence de ses péchés.

 

وَمَآ أَصَابَكَ مِن سَيِّئَةٍ۬ فَمِن نَّفۡسِكَ‌

 

(traduction rapprochée)

 

"...et tout mal qui t'atteint vient de toi-même..." (Sourate les femmes 4 verset 79)

 

وَمَآ أَصَـٰبَڪُم مِّن مُّصِيبَةٍ۬ فَبِمَا كَسَبَتۡ أَيۡدِيكُمۡ وَيَعۡفُواْ عَن كَثِيرٍ۬

 

(traduction rapprochée)

 

"Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis. Et Il pardonne beaucoup". (Sourate la consultation 42 verset 30)

 

Il doit donc se remettre en question et se repentir à Allâh.

 

 Traduit par minhaj sunna

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Expression - التعبير