81 articles avec famille - أهل

Sommaire : أهل - Famille

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Déclarer la rupture des liens de parenté... ?! (audio)

Est-il obligatoire de maintenir les liens de parenté avec des proches mécréants ? (audio)

Tourner le dos à sa fille fâsiqah (pécheresse) ? (audio)

Comment dois-je agir lorsque mes parents se disputent ? (audio)

La bienfaisance envers les parents

«Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu'envers tes parents»

En quoi consiste la bonté envers les parents (père et mère) ?

Le droit des parents en Islam (audio-vidéo)

Le paradis est sous les pieds des parents

La piété envers les parents

Ses parents lui demandent de leur acheter de l’alcool, du porc, ou des cigarettes ? (audio)

L'oncle est un père

Les liens de parenté

Mes parents sont morts alors que j’étais en conflit avec eux (audio)

Comment être bienfaisant envers ses parents après leur mort ? (audio)

Honorer ses parents

Lequel faut-il bien traiter en premier : ses propres parents ou son époux ?

Râler et se plaindre d’être au service de ses parents diminue-t-il la récompense ? (audio)

Sois bienfaisant envers tes parents (audio)

Traiter ses parents avec dureté

Embrasser les mahârim

Aimer ses parents mécréants (audio)

Comment conseiller nos proches ?

L’argent donné par la caisse de retraite (vidéo)

Les pieux prédécesseurs et leur bienfaisance envers leurs parents

Mon mari m’humilie souvent devant mes enfants

Placer ses parents en maison de retraite (vidéo)

Le phénomène des employés de maison

L'épouse du père à ma femme, fait-elle partie de mes maharim (femmes interdites au mariage) ? (audio)

La femme et les proches de son mari

Les particularités de la maison musulmane

L’obéissance due à la tante maternelle

J'ai des frères et soeurs qui ne prient pas et ne pratiquent pas

Mes parents n'aiment pas la sounnah (audio-vidéo)

La douceur et la dévotion envers les parents

Vivre dans un entourage désobéissant (audio)

Les droits des parents

« Le meilleur d’entre vous, est celui qui est le meilleur avec sa famille »

Honorer les liens de parenté d'un proche mécréant

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Les mères sont compatissantes

Publié le par 3ilm.char3i

Les mères sont compatissantes

L’imam Abu Abdillah Muhammad Ibn Isma3il Al-Bukhârî -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- rapporte au chapitre : بَابُ الوَالِدَاتُ رَحِيمَاتٌ - Les mères sont Compatissantes

89. D’après Muslîm ibn Ibrahim a dit : D’après Abû Fadhala a dit : Bakr ibn ‘Abdillah al Mouzani a dit : D’après Anas ibn Malik -qu’Allâh les agrées- :

 

"Une femme se présenta à ‘Aîsha رضي الله عنها, alors ‘Aîsha رضي الله عنها lui donna 3 dattes.

La femme en donna une à chacun de ses enfants et en garda une pour elle.

Les deux filles mangèrent leur datte puis regardèrent leur mère qui mordit la datte et la coupa en deux.

Elle en donna à chacun une moitié.

Le Prophète صلى الله عليه وسلم vint, alors ‘Aîsha رضي الله عنها lui rapporta de cela,

Il lui dit صلى الله عليه وسلم : "Qu’est ce qui t’étonnes en cela ?"

Allâh جل وعلا lui fit miséricorde pour la miséricorde dont elle fit preuve pour ses enfants".

 

إسناده صحيح / Chaîne de transmission Authentique

Explication

 

Il y a dans ce Hadîth une incitation à s’attacher à faire l’aumône de ses biens même si les biens sont en petite quantité, et que l’aumône que l’on donne est en quantité minime.

 

Chacun donne en fonction de ce qu’il possède, et cela est meilleur que de repousser celui qui demande en raison de la petite quantité que l’on est en mesure de donner.

 

Et deuxièmement : Il y a la compassion de la mère pour ses enfants, garçons comme filles en leur donnant priorité sur elle en toute situation.

 

Bien plus : Il se peut que la mère veille la nuit pour que son fils dorme, tout comme il se peut qu’elle reste affamée afin que son enfant lui soit repu.

 

Il se peut qu’elle ait de l’inquiétude et de la crainte pour lui alors que lui est en sécurité et serein, et tout un tas de chose où la mère se sacrifie pour ses enfants en les faisant passer avant elle.

 

Elle préférerait tomber malade plutôt que son enfant.

 

Ceci est un instinct que l’on retrouve dans le coeur des mères, des pères aussi mais de façon moindre.

 

Et La législation est venue soutenir cet instinct maternel et l’affirmer, et combien est la rétribution pour cela.

 

Il a été fortement rapporté du Prophète Muhammad صلى الله عليه وسلم que :

 

"La femme qui meurt ayant eu deux enfants, ils seront pour elle un voile et une barrière contre le feu, et ceci n’est qu’en raison du droit dont elle dispose et pour l’amour qu’elle portait pour son enfant ainsi que parce qu’elle donnait sans cesse priorité à son enfant sur elle."

 

Explication  de "Al-Adab Al-Moufrad" de l'Imam Al-Bukhârî - 1 / page 120

Publié par la chaîne Telegram قناة كونـي سلفيّة على الجادة - @kounisalafiya

Cliquez pour agrandir

‏عون الأحد الصمد شرح الأدب المفرد
للإمام أبي عبد الله محمد بن إسماعيل البخاري رحمه الله
للعلامة زيد بن محمد بن هادي المدخلي رحمه الله تعالى ١/١٢٠

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Ibn Hâdy Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Les causes d'augmentation des enfants illégitimes

Publié le par 3ilm.char3i

Les causes d'augmentation des enfants illégitimes

Les causes d'augmentation des enfants illégitimes dans les sociétés, résultent :

 

du tabarroudj (ndlt : Tout ce qui contredit les normes légiférées de préservation de la femme devant des hommes étrangers : absence de hijab, hijab non légiféré, parfum, maquillage,... etc) 

et du délaissement du voile,

de la mixité illicite,

de l'excès de sorties sans surveillance des filles de leurs maisons,

de la négligence des limites d'Allâh sur Terre,

de la perpétration de la fornication,

 

Telles sont les voies y menant, que notre législation a obstruées et barré leur accès avec perfection.

 

La fornication mène à la multiplication d'avortement de fœtus sans raison, et à l'engendrement des enfants illégitimes.

 

Et ces derniers se voient privés du plus infime des droits fondamentaux, comptant parmi les plus importants, celui étant de perdre le père, et parfois même la mère.

 

Et nul d'entre vous n'ignore ce qui advient comme corruptions après cela.

 

Soit l'État les prend en charge et ils sont alors un lourd poids sur celui-ci.

 

Soit ils sont abandonnés, faisant face à une société remplie de loups humains.

 

Telles sont les corruptions se trouvant derrière la fornication et ses causes.

 

Et les prédicateurs de la liberté de la femme, et de la liberté d'opinion, ferment les yeux là-dessus, recherchant en réalité à donner libre cours au désir bestial.

 

Comme l'a professer un politicien en Australie, en disant : "Le voile de la femme nous empêche de nous délecter de la beauté de la femme".

 

Publié sur la chaîne Telegram de Cheikh le 22/07/2017

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

أسباب كثرة أولاد الحرام في المجتمعات

نتيجة التبرج والسفور، والاختلاط المحرم ، وكثرة خروج البنات من البيوت بغير رقيب ، وتعطيل حدود الله في الأرض؛ الوقوع في الزنا ، فهذه طرقه التي سدها شرعنا، وأغلق بابها بإحكام
والزنا يؤدي إلى كثرة قتل الأجنة بغير حق ، ووجود أولاد الحرام ، وهؤلاء يحرمون من أقل حقوقهم الواجبة التي من أهمها فقد الأب بل والأم أحيانا ولا يخفاكم بعد ذلك ما يحصل من وراء ذلك من مفاسد . فإما أن تهتم بهم الدولة ويكونون حملا ثقيلا عليها، أو يتركون يواجهون مجتمعا مليئا بالذئاب البشرية
هذه المفاسد مِن وراء الزنا وأسبابه ؛ يغض عنها الطرف الدعاة إلى حرية المرأة، وحرية الرأي، وحقيقة الأمر يبحثون عن حرية الشهوة الحيوانية
كما صرح أحد السياسيين في أستراليا ، قال: حجاب المرأة يمنعنا من التمتع بجمال المرأة

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

La société pieuse

Publié le par 3ilm.char3i

La société pieuse

Ô vous les gens, sachez qu'une société pieuse est construite sur des familles pieuses et de bons foyers/maisons.  

 

Et les bons foyers sont construits sur l'épouse pieuse. 

 

Par conséquent il est obligatoire au musulman de choisir l'épouse pieuse. 

 

Le Messager صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

"Choisissez celle qui a une bonne religion, puissent tes mains se couvrir de poussière." 

 

Publié par assalafiyat.blogspot.com

 أيُّها الناس، فاعلموا أن المجتمع الصالح ينبني على الأسر الصالحة، وعلى البيوت الطيبة، والبيوت الطيبة تنبني على الزوجة الصالحة، ولهذا يجب على المسلم أن يختار الزوجة الصالحة قال صلى الله عليه وسلم

"فَاظْفَرْ بِذَاتِ الدِّينِ تَرِبَتْ يَدَاكَ"

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Déclarer la rupture des liens de parenté... ?! (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Déclarer la rupture des liens de parenté... ?! (audio)

Il est stupéfiant de voir une fratrie, des frères et soeurs, dont les parents représentaient la colonne vertébrale assurant la cohésion de cette famille et un socle inébranlable auprès duquel les enfants se réfugiaient ;

Dès l'instant où le père ou la mère décède, les voir se quereller impudemment, élever l'étendard de satan, déclarer la rupture des liens de parenté, se combattre, éprouver de l'animosité les uns envers les autres, se jalouser, peut-être même pour les vanités de ce bas-monde... 

 

Par Allâh, comme c'est étonnant alors que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"La forme de bienfaisance la plus éminente est que la personne entretienne les liens avec ceux que son père affectionne."

 

Traduit par Oum Suhayl 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh 'Aziz Ibn Farhan Al-Anazi - الشيخ عزيز بن فرحان العنزي

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Combien ton père a-t-il supporté pour toi ?! (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Combien ton père a-t-il supporté pour toi ?! (audio-vidéo)

Je voudrais faire référence à un sujet auquel peu de gens prêtent attention dans le chapitre des moralités et plus particulièrement celui des interactions du petit (jeune) avec le grand (plus âgé) ou bien l'enfant avec le parent.

 

Il ne vous aura pas échappé, surtout à notre époque, la multitude de maladies ayant des répercussions sur le comportement.

 

Par exemple, la baisse du (taux de) sucre, ou son augmentation, ou encore la pression sanguine, ou bien les carences en vitamines dans le corps.

 

Ces choses-là, lorsque la personne en est éprouvée et affectée, elles impactent son comportement parce qu'elle est en elle-même éreintée par la maladie.

 

Sa maladie lui cause contrariété et anxiété.

 

La moindre chose la fait s'irriter hâtivement et s'emporter facilement.

 

Cela n'est pas dû à un caractère intrinsèque mais c‘est à cause des effets de la maladie dont elle souffre.

 

Dès lors, si l'enfant n'applique pas une telle chose, qu‘il ne fait pas miséricorde à son parent concernant sa maladie, sa souffrance et ce dont il pâtit...

 

Il se peut que son parent s'énerve et que sa colère soit exacerbée à cause de son état de santé et des médicaments qu'il prend.

 

Et il peut manquer de concentration dans l'interaction.

 

Si son enfant ne lui fait pas miséricorde et qu'il ne se montre pas clément et affectueux envers lui de façon à désamorcer la situation afin que son parent se calme et s'apaise.

 

Auprès de qui le parent va-t-il obtenir ce traitement si même son propre enfant, la prunelle de ses yeux, ne le lui accorde pas ?

 

Auprès de qui d'autre va-t-il le trouver ?

 

Et beaucoup d'enfants sont inattentifs à cet aspect.

 

Car chez certains parents, en particulier lors de la vieillesse, cet aspect-la s'ébranle chez eux, l'aspect comportemental, en raison de la vieillesse, de la faiblesse, des maladies.

 

Il est en souffrance.

 

Alors parfois, il devient rude, dur, brutal dans ses propos.

 

C'est pour cela que dans les textes (la révélation), l'injonction (du bon traitement) envers les parents porte sur le stade de la vieillesse, laquelle est un état bien particulier.

 

(traduction rapprochée)

 

"Si l'un d'eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point : "Fi !"" (sourate Al-isrâ' verset 23)

 

Car l'Homme, lorsque ses parents atteindront la vieillesse, verra des choses qui relèvent de l'incidence de la vieillesse, de la maladie, de la fatigue.

 

Qu'il ne maugrée donc pas, et qu'il ne rechigne pas non plus.

 

Plutôt, il traite son parent noblement.

 

Qu'est-ce qui l'y aidera ?

 

Le fait de regarder l'historique favorable, la bienfaisance considérable et l'obligeance antérieure.

 

Il regarde ces antécédents et ne regarde pas cet instant durant lequel son parent, souffrant de l'intensité de la vieillesse, la maladie et la faiblesse, fait preuve de dureté à l'égard de son enfant qui ne le supporte.

 

Ceci est une grave erreur.

 

Dans pareil cas, l'enfant est alors éprouvé par la désobéissance filiale, le délaissement de ses parents et de la bienfaisance envers eux durant leur vieillesse.

 

Et certains disent : "Moi je ne supporte pas mon père."

 

Comment cela tu ne supportes pas ?!

 

Combien ton père a-t-il supporté pour toi ?

 

Et combien ta mère a-t-elle supporté pour toi ?

 

Ainsi, ceci fait également partie de la piété et de la bienfaisance, et parmi les moyens pouvant aider, le fait que la personne regarde l'historique et les nombreux mérites puis les fasse intercéder (en faveur de son père).

 

Sur le site de Cheikh (autour de 25')

Traduit par la chaîne Telegram - Farâ'id Al-Fawâ'id - @faraidfawaidfr

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Le jugement de converser avec la belle-sœur

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le jugement de converser avec la belle-sœur

Question :

 

Est-ce que parler avec l'épouse du frère et la regarder est permis ?

 

Réponse :

 

Il est permis de parler avec l'épouse du frère relativement au besoin tant qu'elle est voilée, qu'il n'y a pas de risque de tentation et tant que cela se réalise sans isolement avec elle.

 

Fatâwâ du Comité Permanent, tome 17, page 20

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

‎هل الكلام مع زوجة الأخ والنظر إليها يجوز؟

ج١: يجوز الكلام مع زوجة الأخ بقدر الحاجة، إذا كانت متحجبة وأمنت الفتنة، وكان ذلك بغير خلوة بها

‎فتاوى اللجنة الدائمة 1 ج17 ص20

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Est-il obligatoire de maintenir les liens de parenté avec des proches mécréants ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Est-il obligatoire de maintenir les liens de parenté avec des proches mécréants ? (audio)

Question : 

 

Qu’Allah soit bon envers vous honorable Cheikh, ce questionneur dit : M’est-il obligatoire d’entretenir les liens de parenté avec des (proches) mécréants ? 

 

Le Cheikh : 

 

Na’am ?

 

Le questionneur :

 

Il dit : M’est-il obligatoire d’entretenir les liens de parenté avec des (proches) mécréants ?

 

Réponse du Cheikh : 

 

Oui, tu entretiens des relations avec eux tout en les conseillant, na’am.

 

Site officiel de Cheikh

Traduit et publié par salafIslam.fr

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Tourner le dos à sa fille fâsiqah (pécheresse) ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Tourner le dos à sa fille fâsiqah (pécheresse) ? (audio)

La question :

 

Quel est le jugement concernant la rupture du lien de parenté, pour une mère, avec sa fille pécheresse ?

 

Réponse :

 

La base est de ne pas rompre ce lien, de commander le convenable, d'interdire le blâmable et qu'elle ne soit pas une aide pour shaytân contre sa fille.

 

En effet, peut-être que si elle rompt le lien avec sa fille, celle-ci se précipitera dans la corruption de plus belle et peut-être que celle-ci abandonnera l'islâm totalement.

 

La législation religieuse (charî'ah) est venue avec la répression des préjudices ou la limitation des dégâts lorsque ce n'est pas possible.

 

On repousse donc le préjudice majeur, même si l'on doit pour cela perpétrer un préjudice moindre.

 

L'être raisonnable est celui qui connaît le meilleur des deux biens et le pire des deux maux.

 

Afin de privilégier le meilleur des deux biens, de perpétrer le moindre des deux maux et de repousser le pire.

 

Je vois donc -et Allâh est plus Savant- que tant que ceci se passe dans ces pays (l'occident), qu'il ne faille pas qu'une mère rompe le lien avec sa fille, quoi que celle-ci puisse faire.

 

Au contraire, elle doit essayer de lui ordonner le convenable de lui interdire le blâmable, et de limiter les préjudices dans lesquels celle-ci est tombée, en invoquant abondamment pour elle qu'Allâh - 'azza wa jalla - la guide.

 

Séminaire à la mosquée Al-Ihsân de Louvain en Belgique, 6 avril 2017

Traduit et retranscrit par Abdoullah Abou Khouzaymah

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Comment dois-je agir lorsque mes parents se disputent ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Comment dois-je agir lorsque mes parents se disputent ? (audio)

Question :

 

Noble Cheikh, comment dois-je agir lorsque mes parents se disputent ?

 

Si je dis à l'un d'entre eux : "Tu as tort", il se met en colère contre moi.

 

Réponse :

 

Ne dis jamais : "Tu t'es trompé" à tes parents.

 

Écarte-toi de cette parole, car tu n'as pas besoin de dire cela. 

 

Sois plutôt un enfant obéissant avec les deux, même s'il y a des disputes et des désaccords entre eux.

 

Ne prends pas position en essayant de donner raison à l'un et tort à l'autre, et efforce-toi plutôt de donner son droit à chacun, en étant bienveillant et en les honorant tous les deux.

 

Essaye également de rapprocher leurs cœurs en prononçant des bonnes paroles, et notamment en leur rapportant des éloges.

 

Si par exemple ta mère critique ton père, ou vice-versa, et que tu rencontres l'un d'entre eux dis lui : "Je n'ai entendu que des bonnes choses sur toi de la part de Maman ou Papa".

 

D'ailleurs, je vais vous enseigner quelque chose à ce sujet : le terme "thana" s'utilise en arabe pour désigner les défauts d'une personne, mais ses qualités également.

 

Ainsi, tu as l'occasion d'utiliser cette parole à ton avantage.

 

Tu peux dire : "Par Allâh ! J'ai entendu Maman parler en bien de toi et te faire de longues éloges", même si elle n'a fait que l'insulter.

 

Et en disant ceci, tu es véridique et tu ne mens pas.

 

Tu peux même jurer par Allâh.

 

Tu pourras ainsi rapprocher leurs cœurs.

 

Quant au fait de rapporter des propos déplacés l'un sur l'autre, lorsqu'ils sont en colère notamment, et de dire : "Maman a dit telle et telle chose sur toi, et Papa a dit telle et telle chose sur toi", en rajoutant de l'huile sur le feu, cela est de la désobéissance.

 

Qu'Allâh nous préserve.

 

Charh kitab al-adab al-moufrad

Traduit par Sami

Publié par la page Fawaid ala-l manhaj as-salafi

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

«Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu'envers tes parents»

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

«Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu'envers tes parents»

وَوَصَّيۡنَا ٱلۡإِنسَـٰنَ بِوَٲلِدَيۡهِ حَمَلَتۡهُ أُمُّهُ ۥ وَهۡنًا عَلَىٰ وَهۡنٍ۬ وَفِصَـٰلُهُ ۥ فِى عَامَيۡنِ أَنِ ٱشۡڪُرۡ لِى وَلِوَٲلِدَيۡكَ إِلَىَّ ٱلۡمَصِيرُ

 

(traduction rapprochée)


"Nous avons commandé à l'homme (la bienfaisance envers) ses père et mère ; sa mère l'a porté (subissant pour lui) peine sur peine : son sevrage a lieu à deux ans. Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu'envers tes parents. Vers Moi est la destination." (sourate Luqmân verset 14)

Sufiyân Ibn 3Uyayna رحمه الله a dit :

 

"Quiconque aura prié les cinq prières, aura certes remercié Allâh تعالى ;

Et quiconque aura invoqué pour ses parents à la fin des prières*, les aura certes remerciés."

 

*Ndlt "à la fin des prières" : D'après les ahâdith rapportés avec ce terme, Cheikh Ibn Bâz رحمه الله dit que "la fin des prières" se trouve après le tachahhud final et avant les salutations concernant les invocations, et après les salutations concernant les adhkârs.

 

Tafsir Qurtubi

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

وَوَصَّيۡنَا ٱلۡإِنسَـٰنَ بِوَٲلِدَيۡهِ حَمَلَتۡهُ أُمُّهُ ۥ وَهۡنًا عَلَىٰ وَهۡنٍ۬ وَفِصَـٰلُهُ ۥ فِى عَامَيۡنِ أَنِ ٱشۡڪُرۡ لِى وَلِوَٲلِدَيۡكَ إِلَىَّ ٱلۡمَصِيرُ

قال سفيان بن عيينة رحمه الله

"من صلى الصلوات الخمس فقد شكر الله تعالى ، ومن دعا لوالديه في أدبار الصلوات فقد شكرهما"

تفسير القرطبي

Imam Mohammad Ibn Ahmad Al Ansâriy Al-Qurtubiy - الإمام محمد بن أحمد الأنصاري القرطبي

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

La bienfaisance envers les parents

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La bienfaisance envers les parents

35 règles de bienséance à avoir avec les parents 

 

1) Éteindre le téléphone mobile en leur présence 

2) Écouter attentivement leurs propos 

3) Accepter leurs opinions 

4) Être interactif lors du dialogue avec eux

5) Les regarder avec humilité 

6) Les complimenter et les louer en permanence 

7) Partager avec eux les bonnes nouvelles

8) Éviter de les attrister en leur annonçant de mauvaises nouvelles 

9) Faire les éloges de leurs amis et ceux qu'ils aiment 

10) Rappeler en permanence leurs exploits 

11) Montrer de l'attention à leurs propos mêmes s'ils sont répétitifs 

12) Ne pas évoquer les circonstances douloureuses du passé 

13) Éviter d'entrer dans des discussions marginales 

14) S'asseoir de manière respectueuse en leur présence 

15) Ne pas négliger ou déconsidérer leurs idées 

16) Ne pas leur couper la parole mais les laisser aller jusqu'à la fin de leurs propos 

17) Respecter leur âge avancé et ne pas les déranger avec les petits enfants 

18) Ne pas punir les petits enfants devant eux 

19) Accepter leurs conseils et orientations 

20) Leur donner la priorité en toute chose quand ils sont présents 

21) Ne pas élever la voix sur eux

22) Ne pas les précéder dans la marche ni marcher devant eux 

23) Ne pas manger avant eux 

24) Ne pas les fixer du regard 

25) Être fier d'eux, même s'ils présentent des manquements 

26) Ne pas étendre ses pieds devant eux et ne pas leur tourner le dos

27) Ne pas être la cause pour qu'ils soient insultés 

28) Invoquer en leur faveur à chaque instant 

29) Ne pas laisser apparaître la fatigue et l'ennui devant eux 

30) Ne pas rire de leurs erreurs 

31) Être à leur service avant même qu'ils ne le demandent 

32) Leur rendre visite très souvent et ne pas se mettre en colère devant eux 

33) Choisir les termes appropriés dans la conversation avec eux 

34) Les appeler par les noms qu'ils préfèrent 

35) Les faire prévaloir sur toute chose et sur tout le monde 

 

Page Facebook du Cheikh Abou Ali Fawaz ibn Ali ibn Ali Al Madkhali 

Traduit par Bachir Abou Nouha le soir du 13/05/1438 (10/02/2017)

Publié par 3ilmchar3i.net

بِــــــــــرُّ الوالديْن

35 أدبا في التعامل مع الوالدين لفضيلة الشيخ فواز المدخلي

1) إغلاق الجوال في حضرتهم
2) الإنصات لحد يثهم
3) تقبّل رأيهم
4) التفاعل مع حديثهم
5) النظر إليهم مباشرة بتذلل
6) المدح والإشادة الدائمة لهم
7) مشاركتهم الأخبار المفرحة
8) عدم نقل الأخبار السلبية لهم
9) الثناء على أصدقائهم ومن يحبّون
10) التذكير الدائم بإنجازاتهم
11)الإيحاء بالتفاعل مع الحديث حتى لو تكرر منهم
12) عدم ذكر المواقف المؤلمة من الماضي
13)تجنب الأحاديث الجانبية
14) الجلوس باحترام معهم
15) عدم التقليل والانتقاص من أفكارهم
16) عدم مقاطعتهم وتركهم يسترسلون في حديثهم
17) إحترام سنهّم وعدم إزعاجهم بالأحفاد
18) عدم معاقبة الأحفاد أمامهم
19) تقبّل كافة النصائح والتوجيهات منهم
20) السيادة لهم في حضورهم
21) عدم رفع الصوت عليهم
22) عدم المشي قبلهم أو أمامهم
23) عدم الأكل قبلهم
24) عدم تحديق البصر بهم
25) الافتخار بهم وإن لم يكونوا أهلًا لذلك
26) عدم مدّ الرِّجل أمامهم أو إعطاءهم الظهر
27) عدم التسبّب بشتمهم
28) الدعاء لهم في كل حين
29)عدم إظهار التعب والتضّجر أمامهم
30) عدم الضحك على صدور خطأ منهم
31) خدمتهم قبل أن يطلبوا ذلك
32) الدوام على زيارتهم وعدم الغضب منهم
33) انتقاء الألفاظ الحسنة في الحوار معهم
34) منادتهم بأحبّ الأسماء إليهم
355) تقديمهم على كل شيء وعلى كلّ الناس

المصدر: صفحة فضيلة الشيخ فواز المدخلي على الفيسبوك

@fatawinissa - فتـاوى المـراة المسلمة

Cheikh Fawaz Ibn 'Ali Al-Madkhali - الشيخ فواز بن علي المدخلي

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

En quoi consiste la bonté envers les parents (père et mère) ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

(traduction rapprochée)  "et dis: «Ô mon Seigneur, fais-leur, à tous deux, miséricorde comme ils m’ont élevé tout petit»" (sourate Al-Isrâ' verset 24)

(traduction rapprochée) "et dis: «Ô mon Seigneur, fais-leur, à tous deux, miséricorde comme ils m’ont élevé tout petit»" (sourate Al-Isrâ' verset 24)

Mais que signifie la bonté ?

 

La bonté se résume à faire parvenir le bien tant que tu le peux et à éloigner le mal :

 

- Faire parvenir le bien par le biais de l'argent. 

 

- Faire parvenir le bien par le biais du service. 

 

- Faire parvenir le bien en leur procurant, à tous deux, de la joie par le biais d'un visage souriant, de belles paroles et de beaux agissements, et par le biais de tout ce qui contribuera à leur confort. 

 

Makaarim al akhlaaq, p.40

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

‎لكن ما معنى البر؟

‎البر: إيصال الخير بقدر ما تستطيع, وكف الشر
‎إيصال الخير بالمال, وإيصال الخير بالخدمة, وإيصال الخير بإدخال السرور عليهما, من طلاقة الوجه وحسن المقال والفعال ’ وبكل ما فيه راحتهما

‎مكارم الأخلاق للشيخ ابن عثيمين رحمه الله ص٤٠

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Le droit des parents en Islam (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le droit des parents en Islam (audio-vidéo)

D’aprés Abi Ousayd Al Sâ'idy رضي الله عنه il dit :

 

«Alors que nous étions assis auprès du prophète lui vint un homme de (la tribu des) Banu Salima et lui dit : «Ô messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم, dois-je encore quelque chose à mes parents vis-à-vis de leur obéissance, sur lequel je peux les satisfaire après leur mort ?»

 

Il صلى الله عليه وسلم répondit : «Oui, la prière sur eux»

 

«la prière sur eux» signifie que tu invoques (Allâh) pour eux, «et invoquer pardon pour eux»

 

En effet, demander pardon pour eux «et honorer leur engagement après leur disparition», c’est à dire que si le parent a laissé un testament que tu honores ses requêtes s’il y a un testament légiféré et conforme alors tu honores leur requête, s’ils ont contractés des dettes, tu les règles pour eux, s’ils avaient un ami, que tu sois bienséant avec cet ami car ceci les rendra heureux.

 

«Et renouer les liens de sang, qui ne peut être renouée que par eux» fait partie de la piété filiale également de renouer les liens de sang, les liens de sang dont ils te sont liés comme les frères et soeurs, les neveux, tantes, grands parents.

 

«Et renouer les liens de sang qui ne peuvent être liés que par eux et faire preuve de bonté envers les amis des parents», faire preuve de bonté envers leur ami s’ils avaient un ami dans la vie car ceci les rends heureux, ceci les rends heureux même morts.

 

Rapporté par Abou Daoud er Ibn Majah et les hadiths dans ce domaine sont très nombreux.

 

Alors qu’Ibn ‘Omar, رضي الله عنهما marchait dans la rue, il vit un bédouin, il se rendit alors à lui, le fit monter sur sa monture, porter son turban, les gens lui dirent alors :

 

«Ô Abderrahman, ceci est un bédouin, il lui suffirait moins que ceci »

Il répondit : «Ceci est un ami de ‘Omar (mon père)»,

Il répondit : «Ceci est un ami de ‘Omar (mon père )».

 

Retranscription par Assma Bint 'Abdu Llah de l'équipe Dourouss As Salafiyatt

Traduit et publié par Jannah Télévision - jannahtv.fr

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Que tu laisses tes héritiers riches vaut mieux que tu les laisses pauvres et réduits à tendre la main aux gens

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Que tu laisses tes héritiers riches vaut mieux que tu les laisses pauvres et réduits à tendre la main aux gens

D'après Sa'd Ibn Abi Waqas رضي الله عنه, j'ai dit au Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"Est-ce que je peux faire une wasiya de l'ensemble de mon argent ?"

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : "Non".

J'ai dit : "De la moitié alors ?"

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : "Non".

J'ai dit : "Le tiers ?"

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

"Alors le tiers et le tiers c'est beaucoup. Que tu laisses tes héritiers riches vaut mieux que tu les laisses pauvres et réduits à tendre la main aux gens...".

Rapporté par l'imam Boukhari dans son Sahih n°2742 et l'imam Mouslim dans son Sahih n°1628

عن سعد بن أبي وقاص رضي الله عنه قلت

يا رسول الله ، أوصي بمالي كله ؟ قال : ء لا ء قلت : فالشطر ؟ قال : ء لا ء قلت : الثلث ؟ قال : فالثلث والثلث كثير ، إنك إن تدع ورثتك أغنياء خير من أن تدعهم عالة يتكففون الناس في أيديهم 

رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٧٤٢ و مسلم في صحيحه رقم ١٦٢٨

Publié par hadithdujour.com

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Etranger dans son propre foyer... (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Etranger dans son propre foyer... (audio-vidéo)

Un jour le calife 'Umar ibn 'Abd al 'Aziz entendit sa femme dire : "أراحَنا الله منك - Qu'Allâh nous repose de toi".

 

C'est bien là l'étrangeté la plus dure et la plus intense qui soit, le fait d'être étranger à sa propre famille, étranger dans sa propre maison, son propre foyer.

 

Lorsque la famille d'un homme s'oppose à la voie sur laquelle il chemine, la voie sur laquelle il se trouve ; Lorsque son épouse, ses enfants désapprouvent la voie sur laquelle il chemine.

 

Il ne trouve pas en eux d'aide pour atteindre la vérité et s'y maintenir, mais tout le contraire, ils sont pour lui un poids, un obstacle.

 

Ainsi cet homme, 'Umar ibn 'Abd al 'Azi, a entendu son épouse Fatima Bint 'Abdil Malik tenir ce genre de parole : "أراحَنا الله منك - Qu'Allâh nous repose de toi".

Et il lui répondit : "آمين - Âmin", c'est-à-dire : "Ô Allâh accepte cette invocation"

 

Lui il était dans la voie droite, fidèle et conforme à la sunna de manière parfaite et complète comme l'a cité Al Foudhayl ibn iyadh.

 

'Umar ibn 'Abd al 'Aziz رحمه الله تعالى, qu'Allâh lui fasse miséricorde, craignait Allâh véritablement.

 

Il ne cessait de se remettre en question, de se rectifier, de se jauger et de se juger à la lumière de la législation divine, à la lumière du halal et du haram.

 

Il s'efforçait de contraindre son âme afin de demeurer sur la sunna.

 

Et il combattait également l'innovation religieuse, al bid'a, l'hérésie.

 

De même que ses adeptes, les adeptes de l'innovation religieuse, les hérétiques !

 

Ainsi, il confrontait et répliquait aux gens de l'innovation, comme il l'a fait avec les khawarijs et al-qadariya ; Et ses écrits, ses réfutations à ce sujet sont connues, comme ce qu'a rapporté Abou Daoud رحمه الله تعالى d'après Abi Bakr Ibn Abi Dassi' dans la réplique qu'il a écrite 'Umar ibn 'Abd al 'Aziz à ceux qui reniaient le destin, al qadariya.

 

C'était un moujahid, un combattant, et il défendait la sunna et combattait les gens de l'innovation et des passions.

 

De même qu'il s'opposait, qu'il combattait ceux de son clan parmi les Umara, parmi ceux qui avait une certaine responsabilité et du pouvoir, ceux qui suivaient leur mauvais penchant.

 

Il leur reprochait leur injustice et les rectifiait.

 

'Umar ibn 'Abd al 'Aziz رحمه الله تعالى s'efforçait d'agir dans le halal, dans le licite et ce constamment.

 

Il était calife, Amir al-mouminin, prince des croyants mais néanmoins il ne prenait des richesses que ce dont il avait besoin, uniquement, exclusivement et ceci déplaisait à ses proches, ceci déplaisait aux membres de son foyer, car eux ils voulaient vivre dans la richesse ; Ils étaient les enfants, l'épouse du calife, donc ils voulaient vivre dans une certaine richesse, une certaine opulence, un certain luxe, tels des rois.

 

Mais lui ce qu'il visait c'était la vie de roi, oui, mais dans l'au-delà, après la mort, fil akhira.


Aussi il ne prenait des richesses de l'état que ce qu'il lui était permis, uniquement et exclusivement ce dont il avait besoin, rien de plus et il interdisait aux membres de sa famille de prendre plus, et ceci leur déplaisaient.
 

Et la situation arriva donc au point où sa femme dit : "أراحَنا الله منك - Qu'Allâh nous repose de toi".

Il répondit : "آمين - Âmin", c'est-à-dire : "Ô Allah accepte cette invocation".

 

Tout comme vous demandez à Allâh qu'il vous repose de moi, et bien je vois qu'il y a en cela un repos pour moi également ; Aussi, je Lui demande qu'Il me repose de vous.

 

Lorsque la personne en arrive à cette extrémité, que la situation arrive à ce point, que reste-t-il de cette vie en vérité ?

 

Que reste-t-il du bonheur dans le foyer en vérité ?

 

Et on demande à Allâh qu'Il nous préserve et qu'Il nous accorde la quiétude, la sécurité. 

 

Lorsqu'on arrive à un point où l'épouse demande à Allâh de la reposer de son mari... Et ces choses sont présentes, bel et bien présentes à notre époque chez ceux à qui Allâh n'a pas accordé la réussite.

 

Certaines épouses disent à leur mari, certains enfants disent à leur père : "Tu es trop dur, trop sévère, tu es vieux jeu, tu es dépassé, tu es le vestige d'une époque ancienne, tu fais partie de l'âge de pierre, regarde untel ou untel parmi les prêcheurs, parmi les gens de sciences, regarde ils passent à la télévision, regarde la vie qu'ils ont, la vie qu'ils mènent eux et leur famille, regarde leur maison, toi tous ce que tu connais c'est : "Ceci est haram, ceci est haram..."", etc... 

 

Ces choses sont présentes et beaucoup d'entre vous connaissent cela... Et beaucoup d'entre vous connaissent cela.

 

(Le Cheikh continu en pleurant)

 

Les membres de la famille, eux, ne regardent et ne considèrent que cette dounya, que cette vie d'ici-bas et ce qu'elle contient.

 

Ils sont les plus proche de toi, ceux qui te connaissent le mieux, mais tout ce qu'ils veulent c'est cette dounya, cette vie d'ici-bas...

 

Ils ne prennent pas en considération ce que toi tu vois comme étant important, ceci n'effleure pas leur imagination.

 

Toi en vérité tu as peur pour leur devenir dans l'au-delà, mais eux ne voient pas ces choses-là, c'est pour cela qu'ils te font ce genre de reproches et ils sont tel un obstacle pour toi !

 

Et lorsque la situation en arrive à ce point alors comme a dit 'Umar Ibnou 'Abdelaziz : "آمين - Âmin", Qu'Allâh vous repose de moi et que moi aussi Il me repose de vous.

 

Et véritablement ces choses sont présentes dans beaucoup de familles...

 

Et Allâh nous dit dans Son noble Livre :

 

 وَإِن تُطِعْ أَكْثَرَ مَن فِي الْأَرْضِ يُضِلُّوكَ عَن سَبِيلِ اللَّهِ ۚ إِن يَتَّبِعُونَ إِلَّا الظَّنَّ وَإِنْ هُمْ إِلَّا يَخْرُصُونَ - سورة الأنعام ، ١١٦

 

(traduction rapprochée)

 

"Et si tu obéis à la majorité de ceux qui sont sur terre ils t'égareront du sentier d'Allah, ils ne suivent que la conjecture et ne font que fabriquer des mensonges" (Sourate 6, verset 116)

 

Et Allâh dit également dans son noble Livre :

 

 إِنَّمَا أَمْوَالُكُمْ وَأَوْلَادُكُمْ فِتْنَةٌ ۚ وَاللَّـهُ عِندَهُ أَجْرٌ عَظِيمٌ - سورة ٦٤, ١٥

 

(traduction rapprochée)

 

"Vos biens et vos enfants ne sont qu'une tentation, alors qu'auprès d'Allâh se trouve l'énorme récompense" (Sourate 64, verset 15)

 

Et Allâh nous dit également dans Son noble Livre:

 

 يَاأَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِنَّ مِنْ أَزْوَاجِكُمْ وَأَوْلَادِكُمْ عَدُوًّا لَكُمْ فَاحْذَرُوهُمْ وَإِنْ تَعْفُوا وَتَصْفَحُوا وَتَغْفِرُوا فَإِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَحِيمٌ

 

Il nous dit dans le sens rapproché de Sa parole divine :

 

"Ô vous qui avez la foi, vous avez de vos épouses et de vos enfants un ennemi, une tentation, donc prenez-y garde, et si vous les excusez, passez sur leurs fautes, pardonnez, sachez qu'Allâh et Pardonneur, Très Miséricordieux"

 

Ainsi Allâh te met en garde, mais en même temps Il t'ordonne de patienter, de pardonner.

 

Et véritablement l'étrangeté au sein du foyer, le caractère étranger de celui qui se cramponne à la sunna lorsque ceci atteint le degré familial, lorsqu'il est étranger pour son propre foyer, étranger parmi les siens, étranger dans sa propre maison... Lorsque tu ne trouves aucune aide parmi les tiens, ni ton épouse, ni tes enfants.

 

Au contraire de cela, ils s'opposent à toi, assurément c'est une immense épreuve, une affliction et tu te dois de faire preuve de patience et implorer Allâh qu'Il t'accorde la fermeté. 

 

Nous demandons à Allâh qu'Il nous raffermisse ainsi que vous même sur la vérité, la voie droite, la voie de guidance, qu'Il nous accorde la clairvoyance, qu'Il illumine notre perception des choses Il est certes Noble et Généreux.

 

Et Ses éloges et Ses salutations bénies soient sur notre prophète Muhammad, sa famille et l'ensemble de ses compagnons.

 

وصلى االله على نبینا محمد وعلى آله وصحبه أجمعین و الحمد االله ربي العلمی

Traduction faite par Souleyman Abû Maryam 

Retranscrit par Umm Umar de l'équipe de retranscription du site Dourouss As Salafiyat

Publié par audio-sunnah.com

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

La piété envers les parents

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La piété envers les parents

On demanda à Hassan Al Basri :

 

"Qu'est-ce que la piété envers les parents ?"

 

Il répondit :

 

"Que tu dépenses pour eux ce que tu possèdes et que tu leur obéis dans ce qu'ils t'ordonnent à moins que ça ne soit une désobéissance"

 

Ad-dorro al manthour li s-Suyutiy 270/5

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

Publié par 3ilmchar3i.net

سئل الحسن البصري رحمه الله مابر الوالدين ؟

فقال : أن تبذل لهما ما ملكت , وأن تطيعهما فيما أمراك به ,إلا أن تكون معصية

الدر المنثور في التفسير بالمأثور ٢٧٠/٥ - السيوطي

 

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

1 2 3 4 5 > >>