84 articles avec famille - أهل

Embrasser la main du père de famille

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Embrasser la main du père de famille

Question :

 

Quel est l'avis religieux sur le fait de baiser la main du père de famille uniquement par amour et respect, sans avoir autre intention et sur le fait de nommer le père de famille par (mon maître) dans la même intention ?

 

Réponse :

 

Il n'y aucun mal à ce qu'un homme baise la main d'un autre par respect pour sa science ou sa parenté ou autres à condition de ne pas adopter cette habitude à chaque rencontre.

 

Autrement, cet acte sera réprouvé.

 

En plus, il est réprouvé d'appeler le père de famille par (mon maître), car :

 

"Lorsque certains compagnons du Prophète lui ont dit : "Tu es notre maître"

il leur a répondu: "C'est Allâh qui est le Maître, qu'Il soit Béni et Exalté""

Sounan Abou Dâwoud (La Bienséance) (4806), le Mousnad de Ahmad ibn Hanbal (4/25).

 

Ce qui peut rendre celui à qui cette parole est adressée bouffi d'orgueil.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 2 de la Fatwa numéro ( 6448 )

(Numéro de la partie: 26, Numéro de la page: 349)

Publié par alifta.net

تقبيل يد رب الأسرة

س2: ما حكم الإسلام في التقبيل على أيدي رب الأسرة، حبًا له واحترامًا وتقديرًا، وليس هناك نية غير ذلك، وإطلاق لقب (سيدي) على رب الأسرة لنفس النية؟

ج2 : إذا قبل إنسـان يد إنسـان على سبيل التكـريم أو لعلـم أو أبوية أو نحو ذلك، ولم يتخذ عادة عند كل لقاء- فلا بأس به، أما

إذا كان ذلك عادة عند كل لقاء فيكره

ويكره له أن يقول لرب الأسرة (سيدي)؛ لأن  النبي - صلى الله عليه وسلم - لما قـال له بعض الصحابة: أنت سيدنا قال: السيد الله تبارك وتعالى  ، ولأن ذلك قد يفضي إلى تكـبر المقول له ذلك

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم 

السؤال الثاني من الفتوى رقم - 6448

(الجزء رقم : 26، الصفحة رقم: 349)

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Il n'est pas permis à l'époux d'obliger son épouse à servir sa mère

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Il n'est pas permis à l'époux d'obliger son épouse à servir sa mère

Je conseil aussi à certains époux qui veulent que leurs femmes soient des servantes pour leurs mères que cela est une totale erreur !

 

L'épouse n'est ni la servante de la mère ni du père de l'époux et le fait de les servirent ce n'est que de la bienfaisance et de la complaisance de sa part et cela n'est pas une obligation pour elle.

 

Il n'est pas permis à l'époux d'obliger son épouse à servir sa mère et son père et de se mettre en colère contre elle si elle ne le fait pas et qu'il doit craindre Allah.

 

Fatawa 'ala darb page 43

copié de twitter.com/cherchonslehaqq

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

La bonté envers le père (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La bonté envers le père (vidéo)

Notre Prophète صلى الله عليه وسلم a enseigné à Ses Compagnons رضي الله عنهم cette chose grandiose. 

 

Ils pretaient attention même sur des choses qui paraissent insignifiantes aux yeux des gens.

 

A rapporté al Boukhârî dans adab al moufrad et dans son recueil authentique, 'Urwa رضي الله عنه a dit:

 

"Abu Hurayra vit deux hommes.

Il a dit à l'un deux : Qui est-il par rapport à toi?

La personne répondit : Mon père.

Alors, il lui a dit : ne marche pas devant lui et ne t'assois pas avant lui et ne l'appelle par son nom"

(boukhari dans adab al moufrad) - Hadith authentifié par Al Albani

 

Ne marche pas devant ton père, c'est une honte !

 

Crains Allah en toi-même, cela ne fais pas partie de la piété.

 

Il a dit : "ne marche pas devant lui, ne l'appelle par son nom, ne t'assois pas avant lui", plutôt :

 

-tu t'asseois après lui,

-et marche derrière-lui,

-et ne l'appelles pas par son nom.

 

Si ce n'est que tu l'appelles par sa kounia, comme l'a dit ibn 'Umar, à son père 'Umar  رضي الله عنهم 'Umar et son fils, il lui a dit "abou Hafs" رضي الله عنه. 

 

Dans ces genres de choses, la vie est bien aménagée, certes la vie a en elle des choses corrompus, et celui qui agit avec corruption a corrompu sa vie, en négligeant les droits.

 

Les gens sont attentifs à ce que leurs droits soient respectés et font preuve de négligences envers les obligations qu'Allah leur a ordonné.

 

Les gens sont attentifs en ce qui concerne leurs droits et font preuve de négligences envers leurs obligations, qu'ils craignent Allah, car Allah Le Très-Haut a ordonné des obligations, et a prescrit des peines.

 

Il est alors du devoir de la personne de prendre des précautions et ne pas transgresser, car s'il transgresse l'opprimé peut invoquer contre lui, et si cela lui est accepté, qu'il ne s'en prenne alors qu'à sa personne... 

 

 Publié par minhaj sunna

Cheikh Muhammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Un père coupe les liens avec sa fille lorsqu'il apprend qu'elle porte le hidjab

Publié le par العلم الشرعي - La science legiferee

Un père coupe les liens avec sa fille lorsqu'il apprend qu'elle porte le hidjab

Question :

 

Une femme a un père qui, lorsqu'il apprit qu'elle se voilait devant les hommes, a rompu les liens avec elle. 

 

Quel est le jugement sur cela? 

 

Réponse :

 

Si la situation est telle que vous l'avez décrite, alors cela ne lui nuira pas (à elle).

 

Quant à lui, cela ne lui est pas permis, car l'acte de sa fille est de l'obéissance à Allah, et délaisser le hidjab est un péché, donc pas d'obéissance aux créatures dans la désobéissance au Créateur.

 

Et c'est lui qui est coupable d'un péché pour ce qu'il a fait, qu'Allah le guide.

 

 Publié par alifta.net

س6: امرأة لها أب علم بأنها تحجبت عن الرجال فقطعها، فما الحكم في ذلك؟

ج6: إذا كان الواقع ما ذكر فلا يضرها قطع والدها. لها، بل لا يجوز له ذلك؛ لأن عملها طاعة لله، وترك الحجاب معصية، فلا طاعة لمخلوق في معصية الخالق، وهو آثم فيما فعل، هداه الله

السؤال السادس من الفتوى رقم 5953

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

La bonté envers la mère (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La bonté envers la mère (vidéo)

Quoique tu fasses tu ne pourras assurer les droits des parents, tel que l'a dit le Messager d'Allah (prières et salutations sur Lui ainsi que la bénédiction).

 

Quant au père, le Prophète nous a informé qu il ne pourra lui donner son droit jusqu'à ce qu'il le trouve (le père) esclave et que tu le rachètes (afin qu'il soit libre).

 

Quant à la mère, a rapporté al Boukhârî qu'Allah lui fasse miséricorde, dans "adab al moufrad" et il est dans son sahih, qu'un homme du Yémen portait sa mère sur son dos et faisait la circambulation autour de la Ka'ba et a dit :

 

«Je suis pour elle un chameau humilié, si d'autres montures se fatiguent de ton poids, moi je ne m'en lasse pas.»

 

Il passa près de 'abd Allah ibn 'Umar, il lui demanda s'il s'était acquitté ainsi de ses devoirs, de sa dette (vis-à-vis de sa mère).

 

Abdullâh ibn Omar lui dit : «Non, même pas le moindre gémissement (que tu lui as fait subir) !» 

 

Pas la moindre contraction durant l'accouchement !

 

Il portait sa mère sur son dos et faisait la circambulation autour de la Ka'ba.

 

Et dans d'autres versions, il a dit: «Je l'ai porté plus longtemps qu'elle m'a porté».

 

Il l'a porté sur son dos.

 

Elle n'a rien d'autre que le dos de son fils pour être portée.

 

Il a fait la circambulation autour de la maison (Ka'ba) la portant sur son dos, qu'Allah leur fasse miséricorde.

 

Il a fait la circambulation autour de la maison (Ka'ba) il a dit:

 

«Me suis-je acquitté ainsi de mes devoirs, de ma dette (vis-à-vis de sa mère) Ô ibn 'Umar ?»

 

Il lui a dit: « Non, même pas le moindre gémissement (que tu lui as fait subir) ! » 

 

Compte donc combien de gémissements, malheur à toi !

 

Même si tu l'as portée plus longtemps qu'elle t'a porté, tu n'auras pas fais grand chose !

 

Tu étais un morceau de viande qui pouvait être étouffé.

 

Qui aurait pu êtré écrasé !

 

Qui aurait pu être perdu !

 

Jusqu'à être un misérable perdu dans cette vie !

 

Ils ont donc pris soin de toi !

 

Et t'ont nourri !

 

Et ont privé leur propre personne pour te donner !

 

Après cela ils n'ont trouvé que de l'ingratitude...

 

C'est certes un mauvais comportement pour une personne, alors qu'en est-il dans ce cas-là ?

 

C'est à Allah que l'on demande l'aide, et c'est sur Lui que je compte.

 

 Publié par minhaj sunna

Cheikh Muhammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Traiter ses parents avec dureté ?!

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Traiter ses parents avec dureté ?!

Question :

 

Certains jeunes pensent que traiter leurs parents avec un certain degré de dureté permet de se débarrasser de beaucoup de maux, quel est le jugement à ce sujet ?

 

Réponse :

 

Je dis que c'est une vision erronée.

 

Allah soubhanahou wa ta'ala a ordonné à Ses adorateurs de traiter leurs parents correctement (traduction rapprochée) :

 

"ne leur dis pas : « Fi ! » Ne les repousse pas, adresse-leur des paroles respectueuses." (Sourate 17. Le voyage nocturne (Al-Isra). verset 23)

 

La dureté à travers les mots est une forme d'harcèlement et de crier ou même pire, et si la dureté se produit à travers des actions, elle peut même conduire à frapper.

 

Celui qui pense qu'il peut interdire à ses parents de faire le mal en étant dur avec eux a pensé à tort, car Allah soubhanahou wa ta'ala dit (traduction rapprochée): 

 

"Et si tous deux te forcent à M’associer ce dont tu n’as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable." (sourate louqman verset 15)

 

Ici Allah ne commande pas à une personne d'être dur envers ses parents.

 

En outre, la dureté n'est pas un moyen d'arrêter tous les gens de faire le mal.

 

Les gens ont des dispositions différentes, et seulement certains sont stimulés par un traitement sévère.

 

Il devient donc évident que la dureté ne provoque pas de bien, le Prophète salallahou aleyhi wa salaam a dit: 

 

"La douceur n'est pas ajoutée à une chose sans qu'elle l'embelisse, et la dureté n'est pas ajouté à une chose sans lui nuire ."

 

Cette personne doit alors craindre Allah et répondre à ses parents avec douceur, avec bonté et miséricorde.

 

Ce faisant, il sera considéré comme obéissant à Allah, bon envers ses parents et interdisant le mal, au mieux de ses capacités, et Allah ne charge personne à l'exception de ce qui est en leur capacité.

 

Je pense que ce type de personne qui essaie de repousser les maux de ses parents en étant dur envers eux, est semblable à ceux qui veulent repousser le mal en se révoltant contre le dirigeant musulman et faire couler le sang.

 

L'attitude de cette personne est fausse, parce que sa dureté envers ses parents est un mal plus grand que celui qu'il veut critiquer.

 

Et Allah est Celui qui accorde le succès.

 

Fat-h Al-Rabb Al-Wadud fi Al-Fatawa wa Al-Rasa`il wa Al-Rudud numéro:612

copié de twitter.com/Minhajsunna

 

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Le père est la porte du milieu des portes du paradis

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le père est la porte du milieu des portes du paradis

D'après Abou Darda (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit :

 

« Le père est la porte du milieu des portes du paradis.

Ainsi si tu veux laisse cette porte ou prends en soin (*) »

 

(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1900 qui l'a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

 

(*) C'est à dire en fonction du comportement avec le père.

 

Traduit et publié par hadithdujour.com

عن أبي الدرداء رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم

الوالد أوسط أبواب الجنة فإن شئت فأضع هذا الباب أو احفظه

(رواه الترمذي في سننه رقم ١٩٠٠ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

 

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Les cosmétiques sont-ils des dépenses obligatoires pour le père ? (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les cosmétiques sont-ils des dépenses obligatoires pour le père ? (vidéo)

Ce questionneur dit :

 

En ce qui concerne les accessoires qui sont utilisés par la femme comme les lotions, nettoyants et cosmétiques qui sont permises, cela appartient-il à des frais qui sont tenu par le père pour ses filles, sachant que toutes, ou la majorité des filles les utilisent ?

 

Réponse :

 

Quant à l'obligation, non ce n'est pas obligatoire.

 

Cela dit, cela fait partie de montrer de la bonté envers les enfants.

 

Sauf si cela s'étend vers l'excessif ou à embellir la fille ou la femme au moment de sortir et d'afficher sa beauté.

 

Si c'est quelque chose d'habituelle et qui n'entraîne pas mal alors c'est la bonne action du père à son enfant.

 

 Publié par minhaj sunna

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Problèmes entre mère et fille concernant le voile

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Problèmes entre mère et fille concernant le voile

Question :

 

Je suis une musulmane, Allah soit loué.

 

Je fais ce qui plaît à Allah et je porte le voile.

 

Mais, ma mère - Puisse Allah lui pardonner - ne veut pas que je maintienne le voile et me demande d’aller au cinéma et de regarder des vidéocassettes, etc.

 

Elle me dit : "Si tu ne t’amuses pas et ne te divertis pas, tu vieilliras (vite) et auras des cheveux blancs."

 

Réponse :

 

Louange à Allah

 

Ton devoir consiste à traiter ta mère avec douceur, à lui faire du bien et à lui parler de la meilleure manière.

 

En effet, le droit de la mère est très important.

 

Mais tu ne dois pas lui obéir en dehors de ce qui est religieusement acceptable, compte tenu des propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) :

 

«L’obéissance se limite à ce qui est religieusement acceptable» 

 

et ses propos (bénédiction et salut soient sur lui) :

 

«Pas d’obéissance pour une créature dans la désobéissance au Créateur».

 

Ceci s’applique au père, au mari et aux autres.

 

On leur obéit pas dans ce qui constitue une désobéissance envers Allah en vertu du hadith précité.

 

Cependant l’épouse et l’enfant et des personnes semblables doivent agir avec douceur et employer un beau style pour la résolution des problèmes.

 

Cela implique l’explication des arguments religieux notamment la nécessité d’obéir à Allah et à Son Messager et d’éviter leur désobéissance et de persévérer dans la vérité et de s’abstenir d’obéir à celui qui donne un ordre contraire (à leur volonté), qu’il s’agisse d’un mari ou d’un père ou d’une mère ou d’un autre.

 

Cela dit, il n’y a aucun mal à regarder ce qui est débarrassé d’éléments contestables, qu’il s’agisse de la télévision ou de la vidéo.

 

Il en est de même des colloques scientifiques et des leçons utiles.

 

Mais il faut se méfier des éléments contestables qui y trouvent leur chemin.

 

Il en est de même du cinéma à cause de son mauvais contenu...

 

Il est par ailleurs déconseillé d’introduire la télévision dans le foyer en raison de l’abondance du nocif et de l’illicite dans les éléments qu’elle diffuse.

 

Quant aux propos de ta mère selon lesquels « si tu ne t’amuses pas, tu vas vieillir et avoir des cheveux blancs », ils ne sont que du bavardage insensé semblable aux balivernes enfantins.

 

N’en tiens aucun compte.

 

Les divertissements licites qui consistent à se promener aux bords des rivières et à contempler les arbres et se livrer à la chasse licite ne fait l’objet d’aucun inconvénient.

 

Quant aux réjouissances illicites, il faut les abandonner, quelle qu’en soit la forme.

 

Extrait du livre intitulé : collection des avis et articles divers de son éminence l’érudit - vol. 9 p. 314.  

Publié par al-mumtahanah.over-blog.com

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Sa mère refuse qu'elle fréquente une amie salafiya (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Sa mère refuse qu'elle fréquente une amie salafiya (audio-vidéo)

Question :

 

Une sœur dit : J’ai une amie qui est Salafiya inchaAllah.

 

Je souhaite la suivre dans le droit chemin, mais ma mère refuse cela et mon oncle veut lui causer du tort si je la fréquente.

 

Que dois-je faire ?

 

Réponse :

 

Premièrement

 

Il n’est pas permis à cet homme de causer du tort à une femme croyante.

 

Et s’il le fait, qu’il sache qu’Allah est plus puissant que lui pour (préserver) cette femme.

 

Qu’il s’attende donc à un châtiment tôt ou tard.

 

Allah عز وجل dit :

إِنَّ اللَّهَ يُدَافِعُ عَنِ الَّذِينَ آمَنُوا

 

(traduction rapprochée)

 

«Allah prend la défense de ceux qui croient.» (Sourate Al Hajj, verset 38)

 

Nous mettons en garde cette personne contre le fait de causer du tort à cette femme d’une quelconque manière.

 

Deuxièmement

 

Cette femme a le droit de profiter de son amie Salafiya dans sa croyance, son minhaj et  sa conduite.

 

Et il n’est permis à personne de l’en empêcher tant qu’elle cherche la vérité, pour la mettre en pratique, auprès de ceux qui en ont connaissance.

 

Donc sa mère et son oncle n’ont rien à lui reprocher.

 

Ils doivent craindre Allah et ne pas empêcher cette femme de fréquenter celle auprès de qui elle veut apprendre.

 

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Embrasser les mahârim

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Embrasser les mahârim

Question :

 

Quel est l’avis juridique de l’islam sur le fait d’embrasser ses mahârim ?

 

Réponse :

 

Embrasser les Mahârim avec désir ou en craignant d’exciter le désir, ce qui est très peu probable avec ses Mahârim en raison des liens du sang, mais possible avec les Mahârim par allaitement ou par mariage, est sans doute interdit.

 

Mais si on ne craint pas l’excitation du désir, il n’y a pas de mal à embrasser sur le front ou sur la tête.

 

Par contre, il faut éviter le baiser sur la joue ou les lèvres sauf pour le père avec sa fille ou la mère avec son fils.

 

En effet, on rapporte de façon sûre qu’Abû Bakr, qu’Allah l’agrée, a rendu visite à cÂ’ïsha, qu’Allah l’agrée, alors qu’elle était malade.

Il l’a embrassée sur la joue et lui a demandé :

«  Comment vas-tu ma fille ? »

 

Durûs wa Fatâwa al-Haram il-Makkî (Les cours et fatwas de la mosquée sacrée de la Mecque), p. 284

copié de fatawaislam.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

Aimer ses parents mécréants (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Aimer ses parents mécréants (audio)

 

En effet Allah a mentionné dans son noble Coran de nombreux versets interdisant d'aimer les mouchrikine et de les prendre comme alliés. 

 

Toutefois, cette interdiction ne concerne pas l'amour naturel que l'homme peut éprouver à l'égard de ses parents mécréants. 

 

-Ce qui est donc interdit, c'est de les aimer pour leur religion.

 

-Quant au fait de les aimer d'un amour naturel, il n y a aucun mal à cela. 

 

Un frère à expliqué à Shaikh Salih Al Fawzan, qu'il avait sa mère chrétienne qui lui disait toute le temps :

" Je T'aime (Mon fils)"

sa question était donc de savoir s'il lui était permis de répondre par " Je t'aime (moi aussi)".

 

Le Sheikh a répondu en expliquant, qu'aimer sa mère mécréante d'un amour naturel et non d'un amour pour sa religion est tout a fait permis et qu'il n' y avait pas de mal à cela. 

 

cours n°1 : Sharh Kitab Ad-dalaîl fi Hukm Muwallate Ahl Ichrak 

شرح كتاب الدلائل في حكم موالاة أهل الإشراك للشيخ صالح بن فوزان الفوزان

copié de al-mumtahanah.over-blog.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié dans Famille - أهل

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>