compteur de visite

Catégories

1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 11:10
La femme qui coupe ses cheveux

Question :

 

BârakaLLAHo fîkom noble Cheykh.

 

Cette auditrice demande qu'elle est le jugement religieux, selon votre opinion noble Cheykh, sur le fait que la femme coupe ses cheveux dans le cas où ils atteignent le milieu du tibia ?

 

Réponse :

 

Wa Llahi, je ne sais pas qu'elle est la véracité de cette information, que les cheveux de la femme atteignent la milieu de son tibia, mais quoi qu'il en soit, ALlah est capable de toute chose. 

 

Si les cheveux atteignent le milieu du tibia, il n'y a pas de mal à ce qu'elle en coupe jusqu'à la longueur habituelle connue chez les femmes afin qu'elle ne soit pas indisposée.

 

Mais si ses cheveux sont à la taille courante pour laquelle est ne subit pas de préjudices, alors elle doit savoir que les gens de science, et en particulier les fo9ahâ2a 7anâbilah (savants du fiqh selon le madhab hanbalî), ra7imahomo Llah, ont détesté que l'on coupe les cheveux de devant ou de derrière. 

 

Dans le cas où elle les coupe au point qu'ils ressemblent à la tête des hommes alors couper ses cheveux de cette manière lui est interdit (7arâm/haram) car le Prophète, sallâ Llah 3aleyhi wa sallam a maudit les femmes qui ressemblent aux hommes. 

 

Donc si la femme coupe ses cheveux au point que sa tête soit comme celle de l'homme elle devient ressemblante aux hommes, qu'elle est recherchée volontairement cette ressemblance ou qu'elle ne l'ai pas voulu car dans les choses qui conduisent à une ressemblance [interdite], il n'est pas posé comme condition l'intention de vouloir leur ressembler. 

 

Par conséquent la ressemblance [interdite] est effective même sans intention.

 

Si la ressemblance est constatée elle est alors interdite.

 

Et ceci est valable pour la ressemblance avec les koffârs, la ressemblance de la femme avec les hommes ou la ressemblance de l'homme avec les femmes car l'interdiction n'est pas conditionnée par l'intention d'avoir voulu leur ressembler (…).

 

Ensuite il est nécessaire de savoir qu'elle est réellement la ressemblance [interdite].

 

La ressemblance [interdite] est que la personne copie une chose par laquelle se distingue celui qui est imité. Que cette chose soit parmi les spécificités des koffârs, des femmes ou des hommes. 

 

Et si cette chose fait partie des caractéristiques propres des koffârs il est alors interdit au musulman de la faire, que cela soit intentionnellement ou non. 

 

C'est à dire peu importe que cela soit fait avec la volonté de leur ressembler ou sans volonté de leur ressembler.

 

Et de la même manière si cela fait partie des spécificités des hommes, il n'est pas autorisé à la femme de le faire, et s'il s'agit des spécificités des femmes, il n'est pas autorisé à l'homme de le faire.

 

السؤال: الله أكبر، بارك الله فيكم فضيلة الشيخ هذه مستمعة للبرنامج تقول ما حكم الشرع في نظركم فضيلة الشيخ في قص شعر المرأة إذا وصل نصف الساق؟

  الجواب االشيخ: والله ما أدري عن صحة هذا الخبر، أن يصل شعر رأس المرأة إلى نصف ساقها ولكن الله على كل شيء قدير إذا وصل إلى نصف الساق فلا حرج عليها أن تقصه إلى القدر المعتاد بين النساء على وجه لا تتأذى به، وأما إذا كان الرأس على الوجه المعتاد الذي ليس فيه أذية فإن أهل العلم ولاسيما الفقهاء الحنابلة رحمهم الله كرهوا قص شعر الرأس من الأمام أو الخلف، لكن إذا قصته على وجه يكون مشابه لرأس الرجل كان هذا القص حراماً لأن النبي صلى الله عليه وسلم لعن المتشبهات من النساء بالرجال فإذا قصت المرأة رأسها حتى يكون كرأس الرجل صارت متشبهة بالرجل سواء قصدت التشبه أو لم تقصد لأن ما حصل به التشبه لا يشترط فيه نية التشبه، إذن التشبه تحصل صورته ولو بلا قصد فإذا حصلت صورة التشبه كانت ممنوعاً ولا فرق في هذا بين التشبه بالكفار أو تشبه المرأة بالرجل أو الرجل بالمرأة فإنه لا يشترط فيه نية التشبه ما دام وقع على الوجه المشبه، ولكن ينبغي أن نعرف ما هي حقيقة التشبه، حقيقة التشبه أن يقوم الإنسان بفعل شيء يختص به من تشبه به فيه، بأن يكون هذا الشيء من خصائص الكفار مثلاً، هذا الشيء من خصائص النساء، هذا الشيء من خصائص الرجال، فإذا كان هذا الشيء من خصائص الكفار فإنه لا يجوز للمسلم أن يفعله سواء بقصد أو بغير قصد، أي سواء كان بقصد التشبه أو بغير قصد التشبه، وكذلك إذا كان من خصائص الرجال فإنه لا يجوز للمرأة أن تفعله، وإذا كان من خصائص النساء فإنه لا يجوز للرجل أن يفعله

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 08:46
Avorter d'un foetus malade (vidéo)

Question :

 

Une femme est allée à l'hôpital et les médecins ont avorté son fœtus de quatre mois, avec comme argument que la femme a eu la rougeole ou la rubéole et si nous n'avions pas avorter, il serait sorti déformé ou handicapé mental.

 

Quelle est votre opinion sur cela ?

 

Qu'Allah vous rétribue par le bien.

 

Réponse :

 

Je suis beaucoup questionné sur des choses semblables à cette situation, et nous tenons comme opinion que vous ne devez pas répondre à ces médecins , car leur expression silencieuse dit (traduction rapprochée) :

 

"nous ne savons pas ce que c’est que l’Heure; et nous ne faisions à son sujet que de simples conjectures et nous ne sommes pas convaincus [qu’elle arrivera]." (Al jathiyah,v 32)

 

Nous avons été informés par plus d'une sources que certaines femmes avaient été informés par certains médecins de cette même information, mais elles n'ont pas consenti à un avortement et à une fausse couche et le nouveau-né est venu naturellement, de sorte que cela confirme que ce n'est rien d'autre que de la conjecture.

 

En outre, chaque commandement est dans la main d'Allah تبارك و تعالى, Il a le commandement et Il crée tout, il n'est donc pas approprié que certains médecins participent dans les choses semblables à ces questions, dont la réalité est cachée à l'ensemble des gens.

 

Peut-être que certaines personnes enquêtent sur certaines choses cachées plus que d'autres, donc il n'est pas permis d'enquêter sur le futur inconnu pour toute personne et personne ne connait l'invisible en dehors d'Allah تبارك و تعالى.

 

Ainsi, une femme, donne peut-être naissance à un fœtus qui est déformée ou semblable à un enfant diforme, ou comme il est dit aujourd'hui, handicapé et ainsi de suite.

 

Donc, en ce qui nous concerne en tant que musulmans croyant en Allah عز و جل et qu'IL est le Sage et l'Omniscient.

 

Il n'y a pas d'erreur dans Sa création.

 

Donc, cette variation que nous voyons généralement entre les êtres humains que ce soit dans la couleur de peau ou dans la grandeur ou la petitesse de la stature ou être mâle ou femelle ou dans la santé et la sécurité ou les maladies et les souffrances et ainsi de suite.

 

Alors tout cela est ce que Le Tout-Puissant et l'Omniscient a prédestiné .

 

Parce que le Seigneur عز و جل veut montrer à ses serviteurs que ce qu'ils considèrent comme le bien et l'horrible, alors tout cela selon Allah عز و جل est bien.

 

La façon dont nous regardons la création d'Allah عز و جل n'est pas la façon dont le Créateur Lui-même, تبارك و تعالى, voit les choses, parce que:

 

"Il n’y a rien qui Lui ressemble; et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant." (sourate Shura, v11)

 

A cette occasion, il est nécessaire pour moi d'évoquer un hadith, que je considère comme très important concernant ce sujet et la réponse à cette question.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a vu un homme parmi ses compagnons, marcher vêtu d'un long izar et il trainait en dessous de ses chevilles, de sorte que le Messager صلى الله عليه وسلم lui a dit:

 

"Ô untel , lève ton vêtement car cela est plus proche de la piété et meilleure."

L'homme répondit: "Ô Messager d'Allah , j'ai les jambes arquées ".

Donc cette personne allonge son izar afin qu'il puisse couvrir cette déficience comme il l'avait supposé, et il s'est excusé pour cette raison, pour avoir rallongé son izar, donc il صلى الله عليه وسلم a dit : 

"Ô untel ("et c'est là le point principal") Toute la création d'Allah est bonne. Toute la création d'Allah est bonne."

 

Donc, c'est pourquoi, ce que nous voyons avec nos yeux d'être humain, doit être jugé immédiatement comme une vue déficiente.

 

Nous voyons , comme il est mentionné dans un vieux proverbe arabe: 

 

"Pas passer son lapin comme le bout de son nez".

 

On disait jadis: "untel ne voit pas passé son lapin comme le nez" (ne pas regarder plus loin que le bout de son nez). 

 

Quant à regarder loin devant alors non !

 

En plus de cela, peu importe à quel point l'être humain peut voir, peu importe aussi loin, c'est toujours une vue déficiente.

 

Ce compagnon parmi les Compagnons du Messager 'aleyhi salaam s'est vu comme déficient en raison du fait d'avoir les jambes arquées et le handicap qui était dans ses mollets , donc il les couvrait par l'allongement de son izar.

 

Parce que si il soulevait sa robe légèrement alors une partie du handicap serait devenu visible, donc le Prophète صلى الله عليه وسلم a apporté son attention sur cela.

 

Ce que tu vois comme une déficience n'est pas une déficience , car Allah est Celui qui t'a créés comme ça, et ce n'est pas à partir de ton propre fait .

 

Tout comme Allah عز و جل a dit (traduction rapprochée) :

 

"voilà la création d’Allah. Montrez-Moi donc ce qu’ont créé, ceux qui sont en dehors de Lui?"(Luqman, v 11)

 

C'est pourquoi cet enfant, ce fœtus, s'il est né naturellement et il a été handicapé ou a été atteint d'une maladie que les médecins avaient précédemment supposé, alors c'est la Volonté d'Allah qui est le destin qu'Allah a fait, donc cela peut être une leçon pour les personnes en bonne santé. 

 

Comme il a été dit :

 

"La santé est une couronne placée sur la tête des gens en bonne santé que personne ne peut voir, hormis une personne malade."

 

Il y a aussi un très grand enseignement prophétique noble, qui est:

 

"Ne regardez pas ceux au dessus de vous, mais regardez ceux en dessous de vous, car il est plus digne que vous ne sous estimiez pas les bienfaits d'Allah sur vous"

 

Alors peut être qu'il y a une personne qui a une belle constitution, mais il y a des gens qui se regardent et se considèrent comme laid et ils pourraient dire que cette personne est vraiment belle.

 

Donc, c'est la variation dans la création et dans la beauté et c'est la prédestination d'Allah 

 

Le Tout-Puissant, l'Omniscient, le Sage.

 

Donc quand Allah a créé la beauté Il a également créé son contraire, comme nous l'avons dit que cela a été créé pour une sagesse infinie, nous pouvons exprimer cela avec ce qui a été dit il y a très longtemps :

 

"Les Opposés se clarifient les uns les autres".

 

Si il n'y avait pas de la laideur, la beauté ne serait pas connu.

Si il n'y avait pas de la maladie, la santé ne serait pas connu .

Si il n'y avait pas les hommes il n'y aurait pas les femmes.

Si il n'y avait pas les femmes il n'y aurait pas les hommes.

 

Donc, toute cette création que nous voyons, ce sur quoi Allah a créé les gens, cela fait parti de la sagesse d'Allah عز و جل, c'est pourquoi il n'est pas digne de se conformer aux opinions des médecins concernant des questions qui ne sont pas encore entrés dans la sphère de la vie et quand il arrive dans la sphère de la vie vient alors la parole du Message صلى الله عليه وسلم :

 

"Ô serviteurs d'Allah chercher le remède, car en effet Allah n'a pas envoyé vers le bas-monde une maladie sans qu'Il n'ait fait descendre le remède. "

 

C'est le hadith d'Oussama ibn Sharik رضي الله عنه, il a également été rapporté par un autre noble compagnon et il n'est autre que Abdoullah ibn Mas3oud رضي الله عنه avec un ajout, il a dit:

 

"Cherchez le remède Ô serviteurs d'Allah car Allah en effet, n'a pas envoyé vers le bas-monde une maladie sans qu'Il n'ait fait descendre le remède, quiconque le savait, le savait et quiconque était ignorant de lui, était ignorant de lui".

 

Par conséquent, il n'y a rien pour entraver la recherche du remède plus tard, cependant, il y a une condition qui doit être pris en considération, qui est, que cette recherche de guérison est due à une question à laquelle le nouveau-né est exposé, c'est à dire qu'il est pas permis de changer la création d'Allah عز و جل.

 

car Allah عز و جل mentionne sur sheitan le maudit dans le Noble Qur'aan, que sheitan a contesté la volonté du Seigneur des mondes عز و جل en ce qui concerne Adam et sa descendance en disant (traduction rapprochée) :

 

"je leur commanderai, et ils fendront les oreilles aux bestiaux; je leur commanderai, et ils altèreront la création d’Allah." (Nisa', v 119)

 

Donc, il n'est pas permis de changer la création d'Allah عز و جل et ceci a des exemples, de très nombreux exemples.

 

traduit par minhaj sunna

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 16:40
La femme à l'intérieur et à l'extérieur de sa demeure

المرأة عورة ، وإنها إذا خرجت من بيتها استشرفها الشيطان ، و إنها لا تكون أقرب إلى الله منها في قعر بيتها

 

"La femme est une intimité.

Lorsqu'elle sort (dans la rue) le Diable l'embellie (istachrafa) au yeux des hommes (ou en fait un objet de convoitise).

Aucune femme n'est plus proche d'Allah que celle qui reste dans le coin le plus reculé de sa demeure."

 

Commentaire de cheikh Al-Albânî

 

Les extrémistes qui imposent aux femmes ce qu'Allah n'a pas imposé aiment utiliser ce hadith pour justifier que devant les étrangés le visage de la femme est une intimité.

 

Mais il n'y a dans ce hadith aucune preuve de cela car, comme l'a dit Ibn Al-Athir dans "Al-Nihâya" :

 

"Il a fait de sa personne une intimité car lorsqu'elle sort de chez elle on est intimidé comme l'on est intimidé lorsque l'intimité est dévoilé."

 

La suite du hadith confirme cette signification :

 

"Lorsqu'elle sort (dans la rue) le Diable l'embellie (istachrafa) au yeux des hommes".

 

Le cheikh Ali Al-Qârî a dit dans "Al-Mirqât" (3/411) :

 

"C'est à dire qu'il l'embellie aux yeux des hommes.

 

Il est dit aussi que ça signifie qu'il la regarde afin de la séduire et d'en faire un objet d'égarement pour les gens."

 

-L'origine du mot "Istichrâf :

 

C'est le fait de mettre la main en visière sur le front et de regarder.

Comme celui qui se protège du soleil avec sa main pour mieux voir.

Son origine vient du mot "Charf" qui signifie la hauteur.

Comme s'il le regardait depuis une hauteur pour mieux l'apercevoir."

 

(Annihâya)

 

Il ne fait aucun doute que l'embellissement (istichrâf) dont il est question ici englobe aussi bien la femme qui a le visage caché que celle qui ne l'a pas.

 

Dans tout les cas elle est une intimité lorsqu'elle sort de chez elle.

 

Il n'y a aucun rapport entre ce hadith et l'intimité du visage de la femme dans le sens Fiqhi du terme (le sens jurisprudenciel).

 

Réfléchie donc avec équité.

 

La majorité des savants disent que le visage n'est pas une intimité ('awra).

 

 

Extrait de silsilat alhâdith as-sahihat n°2688

copié de islamverite.fr

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 17:06
Mettre du vernis à ongles qui est perméable à l’eau (audio)

 

Question :

 

Une femme demande :

 

Est-il permis d’utiliser du vernis qui n’empêche pas l’eau de pénétrer et de toucher la peau ?

 

Réponse :

 

De ce que je connais du vernis, c’est qu’il empêche l’eau de toucher la peau.

 

Si cela est le cas, la personne doit enlever d’abord ce vernis avant de pouvoir faire ses ablutions.

 

Je ne connais pas de maquillage qui fait cela (n’empêche pas l’eau de toucher la peau), si il y a pas une couche entre l’ongle et l’eau, à ce moment-là c’est interdit.

 

Mais si réellement ce vernis permet à l’eau de toucher l’ongle, à ce moment-là il est permis de faire ses ablutions avec ce genre de maquillage.

 

Séminaire de Roubaix, questions/réponses, le 20/08/2013

 

Cheikh Salih Ibn Sa'ad As-Souhaimy - الشيخ صالح بن سعد السحيمي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 14:03
Ne laisser sortir sa femme qu'une fois par semaine est-il considéré comme de l'injustice ? (audio-vidéo)

 

Question :

 

Quel est le jugement de celui qui ne laisse sortir sa femme qu'une fois par semaine ?

 

Cela est-il considéré comme de l'injustice ?

 

Réponse :

 

Si elle ne sort jamais, il n'y a pas de mal, cela est mieux pour elle.

 

Mais si elle a besoin de sortir, qu'elle sorte avec pudeur.

 

Si elle a besoin de sortir, qu'elle sorte avec pudeur et il ne doit pas l'importuner et l'empêcher de sortir avec pudeur pour son besoin. 

 

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 17:10
La femme qui porte une tenue indécente en présence d'autres femmes

Question :

 

Ces derniers temps le port de vêtements indécents s'est répandu parmi les femmes, et il y a celles qui découvrent une partie de leur corps, et tout cela pour imiter les mécréantes.

 

Elles avancent comme argument pour justifier le port de ces vêtements, le fait qu'elles les portent en présence d'autres femmes seulement, et que la `awra (parties du corps qui doivent êtres cachées) entre femmes, est comprise entre le nombril et le genou.

 

Réponse :

 

Une femme doit faire preuve de pudeur, même si seules les femmes la voient.

 

Elle ne doit découvrir en présence d'autres femmes que ce qui est traditionnellement toléré ou nécessaire, comme le fait par exemple de sortir devant elles dans des vêtements ordinaires, de tous les jours, c'est-à-dire qui ne découvrent que le visage, les mains, les bouts des pieds, etc..

 

Ceci est plus à même de préserver son honneur et de la tenir éloignée des situations douteuses.

 

De plus, il est interdit aux femmes musulmanes d'imiter les mécréantes dans leur tenue vestimentaire, même s'il s'agit de vêtements amples, sans parler des vêtements courts, serrés et transparents et ce, comme le stipule cette parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :  

 

"Quiconque imite un groupe de gens sera des leurs"

 

Et selon cette parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :  

 

"Je n'ai pas encore vu deux des catégories des habitants de l'enfer :

Des gens qui tiennent à la main des fouets comme les queues des vaches et qui frappent les gens et des femmes à demi nues et à demi vêtues qui marchent en se déhanchant pour séduire les regards, elles portent des chignons sous forme d'une bosse de chameau, elles ne verront jamais le paradis ni n'en sentiront l'odeur bien que son odeur se sente à une distance de marche de telle et telle"

Hadith consigné par Mouslim dans son Sahîh.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La première question de la Fatwa numéro 20518

(Numéro de la partie: 17, Numéro de la page: 289)

Publié par alifta.net

 لبس المرأة للملابس الخليعة أمام النساء

س1: كثر في الآونة الأخيرة لبس الملابس الخليعة بين النساء، والتي تكشف أجزاء من الجسم وتعريه، كل ذلك تشبهًا بالكافرات، وحجتهن في جواز لبس تلك الملابس أنها تلبس أمام النساء، وأن عورة المرأة أمام المرأة من السرة إلى الركبة

ج1: على المرأة أن تحتشم وتتحلى بالحياء، حتى ولو لم ينظر إليها إلا نساء، ولا تكشف لهن إلا ما جرت العادة بكشفه ودعت له الحاجة، كالخروج لهن في ثياب البذلة، مكشوفة الوجه واليدين وأطراف القدمين ونحو ذلك، وذلك أستر لها وأبعد عن مواطن
الريبة، ويحرم على المرأة أن تلبس اللباس الذي فيه تشبه بالكافرات ولو كان ساترًا فضلاً عن القصير والضيق والشفاف؛ لقول النبي صلى الله عليه وسلم

 من تشبه بقوم فهو منهم

   ولقوله صلى الله عليه وسلم

 صنفان من أهل النار لم أرهما: قوم معهم سياط كأذناب البقر يضربون بها الناس، ونساء كاسيات عاريات مميلات مائلات رؤوسهن كأسنمة البخت المائلة، لا يدخلن الجنة ولا يجدن ريحها وإن ريحها ليوجد من مسيرة كذا وكذا

أخرجه مسلم في صحيحه
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الأول من الفتوى رقم 20518
(الجزء رقم : 17، الصفحة رقم: 289)

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 13:31
Conseil à la femme (vidéo)

Présentateur :

 

Nous allons prendre un appel de la sœur Umm Abdoul Karim de Riyad. Allez y, ma sœur, Umm Abdoul Karim.

 

Sœur :

 

Assalaamou 'aleykoum wa Rahmatullaahi wa barakatouh .

 

Présentateur :

 

Wa 'aleykoum salaam wa Rahmatullaahi wa Barakatouh.

 

Sœur :

 

Je veux te remercier, Ô cheikh, et Puisse Allah te récompenser par ta science. 

 

J'ai une demande, Ô Cheikh, et c'est un conseil.

 

Je voudrais que vous me donniez des conseils détaillés, semblable à l'avis d'un père à sa fille, en ce qui concerne l'ensemble de ce qui est lié à la vie de la femme, et comprenant le bien pour elle ici bas et dans l'au-delà.

 

Présentateur :

 

Je vous remercie, ma sœur, Umm Abdoul Karim.

 

Elle veut, de votre éminence, des conseils pour les sœurs musulmanes dans leur vie, Noble Cheikh.

 

Réponse :

 

Oui.

 

Les sœurs musulmanes ont un grand statut au sein de l'Islam.

 

Traductions rapprochées :

 

"Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes," (Al-Ahzab, v35)

 

"Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie." (An-Nahl,v 97)

 

Donc, elles ont un statut dans la société et un statut au sein de la religion.

 

Elles sont responsables, tout comme les hommes, en général.

 

-Le conseil est qu'elles aient la crainte d'Allah, soubhanu wa ta3aalaa, en ce qui concerne leur adoration et l'accomplissement des devoirs obligatoires, et qu'elles aient la crainte d'Allah, jalla wa 3aalaa, dans l'obéissance à leur mari

 

-Et qu'elles aient la crainte d'Allah, jalla wa 3aalaa, en ce qui concerne l'éducation des enfants et la préservation de la famille en l'absence de son mari.

 

Le Prophète salallahou 'aleyhi wa sallam a dit:

 

"La femme est une bergère dans la maison de son mari, et sera interrogé sur son troupeau."

 

-Ce qui est également important, c'est la préservation sur le fait de se couvrir, la chasteté, la modestie et la décence.

 

Quand elle sort, elle doit le faire avec le comportement légiféré, ne pas porter de maquillage, ni de parfum et de ne pas s'engager dans l'exhibitionnisme par le biais d'ornements, des vêtements, ou d'autres que cela.

 

Elle doit couvrir son corps et ne pas en exposer quoi que ce soit.

 

-Elle doit rester loin de la mixité avec les hommes et être assidu en se préservant de la corruption du corrompu.

 

Elle consiste à observer le hijab.

 

Traductions rapprochées :

 

"et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines;" (An-Nur, v 31)

 

"Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées." (Al-Ahzab, v 59)

 

Le sens de "de ramener sur elles leurs grands voiles" est de couvrir leurs visages avec la partie supérieure large du jilbaab, ou le Shaylah ou le revêtement sur sa tête qu'elle descend sur son visage .

 

"de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées", dans le sens : elles seront reconnus pour la chasteté et reconnus pour la décence et le pervers ne la désirera pas.

 

Cela indique que l'abandon du Hijaab est une raison du mal. 

 

Quand ils ne la voient pas couverte alors ils vont lui faire du mal en essayant de l'attirer et en cherchant à faire avec elle ce qui n'est pas permis.

 

Donc, dans le Hijaab existe une protection contre le mal pour la femme, le mal des pervers, des hypocrites et ceux dont les cœurs sont malades. 

 

Na3am.

 

copié de minhaj sunna

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 18:55
Les méfaits des coiffeuses

Question :

 

Votre éminence, Cheikh Muhammad ibn Sâlih Al-cUthaymîn, 

Que la Paix d’Allah soit sur vous, ainsi que Sa miséricorde et Sa bénédiction,  

 

Ces derniers temps, les visites de certaines jeunes filles chez les coiffeuses se sont multipliées.

 

Celles-ci leur coiffent les cheveux selon les différentes modes.

 

Parmi les modes les plus répandues chez ces jeunes filles, il y a la coupe au carré, inspirée d’une revue de mode thaïlandaise très répandue dans les magasins.

 

Une autre coiffure consiste à friser les cheveux selon la mode américaine.

 

Or, tout ceci, comme vous ne l’ignorez pas, est une imitation évidente des mécréantes.

 

Les coiffeuses ont également pour tâches de maquiller leurs clientes, de leur épiler les sourcils ou même les poils des parties cachées du corps.

 

Tout ceci dure bien sûr de longues heures et demande des sommes exorbitantes atteignant le seuil de l’excès et du gaspillage.

 

Nous vous prions de nous donner en détail l’avis de l’islam sur cette affaire car elle est très répandue parmi les jeunes filles.

 

Il se peut que, grâce à votre Fatwa, Allah guide certaines de ces filles qui ont été trompées, qui ont couru derrière la mode occidentale et qui ont oublié, ou ont fait semblant d’oublier qu’elles sont des musulmanes qui devraient espérer le Paradis et craindre l’Enfer.

 

Qu’Allah vous récompense !

 

Réponse :

 

Louange à Allah Seigneur de l’univers, et prière et salut sur notre Prophète Muhammad ainsi que sur sa famille et tous ses Compagnons.

 

Avant de répondre à cette question, on doit savoir que les ennemis des musulmans ne cessent de comploter contre l’islam et les musulmans, sans relâche, par tous les moyens.

 

Aucun de nous n’ignore que les mécréants ont colonisé de nombreux pays musulmans par la puissance des armes, et lorsqu’Allah, qu’Il soit élevé, les a faits sortir, ils ont voulu garder leur emprise sur ces pays en essayant de corrompre leurs idées et leurs mœurs.

 

Allah, le Tout-Puissant, dans Son Livre, et le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, dans sa Sunna, nous ont mis en garde contre le fait d’imiter les mécréants dans les habitudes qui leur sont propres. Allah, le Tout-Puissant, dit (traduction rapprochée) :

 

« Ne suivez pas les passions des gens qui se sont égarés avant cela, qui ont égaré beaucoup de monde et qui se sont égarés du chemin droit. » [1]

 

Il dit aussi (traduction rapprochée) :

 

« Ô vous qui avez cru ! Ne prenez pas pour alliés Mon ennemi et le vôtre, leur offrant l’amitié, alors qu’ils ont nié ce qui vous est parvenu de la vérité. » [2]

 

Et Il dit encore (traduction rapprochée) :

 

« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les juifs et les chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. » [3]

 

Je ne cite pas ces deux versets pour insinuer que ces jeunes filles ont réellement pris les juifs, les chrétiens et les ennemis d’Allah pour alliés, mais je veux simplement dire que le fait qu’elles cherchent à les imiter dans leurs habits et leurs apparences, pourrait les conduire à les prendre vraiment pour des alliés qu’elles aiment et vénèrent, et dont elles suivent la voie malgré tout.

 

C’est d’ailleurs pour cette raison que le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit :

 

« Celui qui cherche à imiter un peuple en fait partie. » [4]

 

Les musulmans, et spécialement les hommes doués de raison et de sagesse, doivent craindre Allah le Tout-Puissant vis-à-vis de ces femmes que le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a décrites en disant :

 

« Je n’ai pas vu des diminuées en raison et en religion aussi capables que l’une de vous de détourner l’intelligence d’un homme déterminé. » [5]

 

Les hommes doivent empêcher ces femmes de suivre aveuglément ces nouvelles modes, par lesquelles ceux qui les ont créées et qui en font la promotion veulent nous faire oublier Allah le Tout-Puissant, et nous faire oublier ce pour quoi nous avons été créés.

 

Ils veulent que notre principal souci soit l’attachement à ces choses et au changement des styles de mode qui ne nous apportent que le mal et la corruption.

 

Ils veulent par-là que le principal souci de l’homme dans cette vie soit l’assouvissement de ses désirs sexuels et alimentaires.

 

Quant à ces coiffeuses, je pense qu’elles ont plusieurs méfaits :

 

-Elles apportent aux femmes des styles semblables à ceux des mécréants, dans la coiffure ou autre.

Il est bien connu que ceci est interdit car il constitue une imitation des mécréants, et « Celui qui cherche à ressembler à un peuple en fait partie », comme l’a dit le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, dans le hadith précité.

 

-Leur travail consiste, entre autres, et comme l’a mentionné la personne qui pose la question, à épiler les sourcils.

Or, le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a maudit celle qui épile les sourcils et celle qui demande à ce qu’on lui épile. La malédiction signifie l’éloignement de la miséricorde d’Allah, et à ce propos, je ne pense pas qu’un croyant ou une croyante acceptera de faire quelque chose qui va causer l’éloignement de la miséricorde d’Allah le Tout-Puissant, de lui ou d’elle.

 

-Leur travail coûte beaucoup d’argent, sans qu’il y ait d’intérêt, mais, ce sont au contraire des choses nuisibles.

En effet, cette femme qui coiffe les cheveux des croyantes selon les styles des mécréantes et des perverses, leur demande sûrement des sommes exorbitantes, et on en récolte aucun avantage si ce n’est de  suivre ces modes qui peuvent être destructrices.

 

-Ce qu’elles font incitera les femmes à adopter les parures des femmes mécréantes, et cela les  conduira à pencher par la suite vers ce qui est plus grave que cela, à savoir le libertinage et la décadence des mœurs.

 

-Comme l’a mentionné la personne qui pose la question, ces coiffeuses dévoilent les cAwra des femmes sans nécessité. Pour procéder à une épilation, la coiffeuse pose la cire sur les cuisses de sa cliente et même sur des endroits proches du pubis, ce qui conduit à ce qu’elle voie son sexe sans besoin, ni nécessité.

Or, il est bien connu que le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a interdit à la femme de regarder la cAwra d’une autre femme [6].

Ceci n’est permis qu’en cas de besoin, ce qui n’est certainement pas le cas ici.

 

Et puis, quel intérêt y a-t-il à transformer la femme en poupée de caoutchouc sans aucun poil ?

 

Qu’est ce qui nous assure que l’épilation de ces poils (des cuisses) qu’Allah a mis avec Sa sagesse, ne va pas nuire à la peau, même si c’est à long terme ?

 

Et puis, on ne sait jamais, il se peut que la raison soit du côté des savants qui pensent que l’épilation des tibias, des cuisses et du ventre n’est pas permise, car ces poils sont la création d’Allah et leur épilation est une altération de la création d’Allah.

 

Allah Tout-Puissant nous a informés que cette altération de la création est une obéissance à Satan.

 

D’ailleurs, ni Allah, qu’Il soit élevé, ni Son Prophète, n’ont ordonné à ce que ces poils soient ôtés, et par conséquent, la règle de base d’interdiction reste valable.

 

Tel est l’avis de certains savants.

 

Même ceux qui pensent que l’épilation est permise, ne disent nullement que le fait d’épiler ces poils ou de les laisser sont des actes équivalents du point de vue juridique.

 

Ils disent qu’il est mieux et plus pieux de laisser ces poils dans leur état, même si l’épilation n’est pas interdite car les preuves de l’interdiction ne sont pas très fortes.

 

J’insiste sur mon conseil aux hommes et aux femmes de ne pas se laisser tromper par ce genre de choses.

 

Je pense qu’il faut boycotter ces coiffeuses et que les femmes doivent se limiter aux soins  d’esthétique qui ne nuisent pas à la religion et qui ne conduisent pas à commettre l’interdit qui consiste à ressembler aux mécréants.

 

Si Allah, qu’Il soit glorifié et élevé, veut qu’il y ait de l’affection entre les deux époux, ceci n’aura pas lieu en désobéissant à Allah, mais en Lui obéissant et en observant la pudeur et la retenue.

 

Enfin, j’implore Allah, qu’Il soit glorifié et élevé, de préserver notre peuple des complots de nos ennemis, et de nous faire revenir à la pudeur et à la retenue de nos Pieux Prédécesseurs (As-Salaf us-Sâlih).

 

Il est certes Généreux et Bienfaisant.

 

Et c’est Allah Qui accorde le succès.

 

[1] La Table Servie, v. 77.

[2] L’Eprouvée, v. 1.

[3] La Table Servie, v. 51.

[4] Rapporté par Ahmad (n°2/50, 92).

[5] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des menstrues (n°304) et Muslim dans le livre de la croyance (n°80).

[6] Rapporté par Muslim dans le chapitre des menstrues (n°338)

 

Fatâwâ wa Rassâ’il il-Afrâh (Fatwas et essais sur les mariages), page 27 et 36.

copié de fatawaislam.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 18:53
Retirer son hidjab dans l'hôpital ?

Question :

 

Est-il permis à la femme de retirer son hidjab dans l’hôpital ?

 

Réponse :

 

Cela dépend de la situation.

 

Il se peut que la partie du corps dans laquelle est située la maladie nécessite que le vêtement soit retiré.

 

Alors, si cela se passe chez un docteur musulman, et qu’elle est avec un mahram (personne avec qui le mariage est interdit pour la femme tel que le mari, le père, le frère, le fils, l’oncle, etc…), à condition donc qu’elle soit avec un mahram, alors, cela lui est permis en cas de nécessité.

 

Mais s’il n’y a pas de nécessité, alors cela n’est pas permis. 

 

Question posée le jeudi 29 septembre 2005 lors des cours journaliers sur paltalk

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 17:26
La réponse cinglante - الرد المفحم (dossier en arabe)

Voici le livre de cheikh Al-Albâni en arabe :

 

"La réponse cinglante" (الرد المفحم)

 

dans lequel il répond à ceux qui rendent obligatoire de couvrir le visage et les mains et disent que c'est 'Awra.

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام