compteur de visite

Catégories

6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 08:12
Une femme est malheureuse de ne pas avoir d'enfant

Question :

 

Une femme, malheureuse de ne pas avoir d'enfants, se refugie parfois dans les larmes, les pensées négatives ainsi que l'ascétisme dans la vie.

 

Quel est l'avis religieux et le conseil à lui fournir?

 

Réponse :

 

Cette femme ne devrait pas se sentir malheureuse, ni pleurer du fait qu'elle ne peut être enceinte, parce que la disposition physiologique chez l'homme ou la femme pour avoir des enfants, qu'il s'agisse de garçons, de filles ou des deux à la fois, ainsi que le fait qu'un homme ou une femme ne peuvent avoir d'enfant, sont tous des prédestinations d'Allah (Gloire et Pureté à Lui).

 

L'Exalté a dit (traduction rapprochée) :  

 

"A Allah appartient la royauté des cieux et de la terre. Il crée ce qu’Il veut. Il fait don de filles à qui Il veut, et don de garçons à qui Il veut,  ou bien Il donne à la fois garçons et filles; et Il rend stérile qui Il veut. Il est certes Omniscient et Omnipotent." (sourate 42 verset 49 et 50)

 

Parce qu'Il (Gloire et Pureté à Lui) est Omniscient, Connaissant ceux qui méritent chacune de ces catégories, Omnipotent, Capable de faire ce qu'Il décide selon la différence entre les gens en cela.

 

De plus la personne ayant posé cette question a le bon exemple en Yahya (Jean) fils de Zacharie, ainsi qu'en Jésus fils de Marie (Prières et Salut d'Allah sur eux), chacun d'entre eux n'ayant pas eu d'enfant.

 

Elle devrait accepter sa prédestination et implorer Allah de lui exaucer son vœu parce que Allah Seul a la grande sagesse et le pouvoir dominateur.

 

D'ailleurs, il n'y a pas de mal si elle consulte des médecins spécialistes, parmi les femmes, ou un médecin homme, en cas d'absence de femme médecin spécialiste, espérant qu'il puisse soigner ce qui empêche la grossesse, parmi les causes multiples de cela.

 

Il en est de même pour son époux qui devrait consulter un médecin spécialiste, car l'empêchement peut provenir de lui.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

الإنجاب وعدمه بتقدير الله جل وعلا

س: امرأة قلقة لكونها لم تحمل، وتلجأ أحيانًا إلى البكاء والتفكير الكثير والزهد من هذه الحياة، فما هو الحكم وما هي النصيحة لها؟

ج: لا ينبغي لهذه المرأة أن تقلق وتبكي لكونها لم تحمل؛ لأن إيجاد الاستعداد الكوني في الرجل والمرأة لإِنجاب الأولاد ذكورًا فقط أو إناثًا فقط أو جمعًا بين الذكور والإِناث وكون الرجل والمرأة لا ينجبان كل ذلك بتقدير الله جل وعلا، قال تعالى:  لِلَّهِ مُلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضِ يَخْلُقُ مَا يَشَاءُ يَهَبُ لِمَنْ يَشَاءُ إِنَاثًا وَيَهَبُ لِمَنْ يَشَاءُ الذُّكُورَ (49) أَوْ يُزَوِّجُهُمْ ذُكْرَانًا وَإِنَاثًا وَيَجْعَلُ مَنْ يَشَاءُ عَقِيمًا إِنَّهُ عَلِيمٌ قَدِيرٌ  ، فهو جلَّ وعلا عليم بمن يستحق كل قسم من هذه الأقسام، قدير على ما يشاء من تفاوت الناس في ذلك، وللسائلة أسوة في يحيى بن زكريا وعيسى ابن مريم عليهما الصلاة والسلام فإن كلاًّ منهما لم يولد له، فعليها أن ترضى وتسأل الله حاجتها فله الحكمة البالغة والقدرة القاهرة

ولا مانع من عرض نفسها على بعض الطبيبات المختصات والطبيب المختص عند عدم وجود الطبيبة المختصة، لعله يعالج ما يمنع الإِنجاب من بعض العوارض التي تسبب عدم الحمل

وهكذا زوجها ينبغي أن يعرض نفسه على الطبيب المختص؛ لأنه قد يكون المانع فيه نفسه

وبالله التوفيق. وصلى الله على نبينا محمد، وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 3، الصفحة رقم: .531.530)

فتوى رقم - 8844

 

(Numéro de la partie: 3, Numéro de la page: 530)

La fatwa numéro (8844)

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 08:41
Elle persiste à se voiler le visage malgré le refus de son mari (audio-vidéo)

 

Question :

 

Une femme persiste à se couvrir le visage, alors que son mari lui interdit cela en se basant sur la parole de certains savants qui disent que ce n'est pas obligatoire.

 

Quelle est votre orientation qu'Allah vous bénisse ? 

 

Réponse :

 

Elle est sur la vérité et il est sur le faux.

 

Elle est sur la vérité, car le visage fait partie de la beauté de la femme et c'est le plus noble de ses membres.

 

Il ne lui est donc pas permis de le découvrir devant les étrangers, elle doit le cacher.

 

Les femmes du Prophète صلى الله عليه و سلم en voyage mettaient le voile sur leurs visages lorsqu'elles croisaient des étrangers alors qu'elles étaient en état de sacralisation.

 

Donc le voile complet est de recouvrir le visage ainsi que l'ensemble du corps, elle ne doit rien faire apparaître de son corps, ni de son visage, ni de ses pieds.

 

Elle préserve sa personne et sa dignité avec le voile, donc elle est en droit et celui qui lui ordonne de découvrir son visage est sur le faux, elle ne doit donc pas lui obéir.

 

 لا طاعة لمخلوق في معصية الخالق

« Point d'obéissance aux créatures dans la désobéissance au Créateur ». 

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com 

 

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 16:08
Doit-on observer une période de 40 jours après l'accouchement ?

Question 5 :

 

La femme qui vient d'accoucher doit-elle automatiquement observer une trêve de quarante jours dans l'accomplissement des prières et du jeûne ou doit-elle tenir compte de la cessation des écoulements, c'est-à-dire qu'elle se purifie et reprend ses prières dès qu'il n'y a plus d'écoulement de sang ?

 

Et quelle est la durée minimale pour recouvrer la pureté suite à un accouchement ?

 

Réponse :

 

La femme qui vient d'accoucher n'a pas de durée minimale à attendre pour recouvrer sa pureté. Tant qu'elle a des écoulements de sang elle n'accomplit pas de prières, ni de jeûne, ni n'a de rapports sexuels avec son époux.

 

En revanche si elle constate la cessation des écoulements, même si cela apparaît bien avant les quarante jours habituels, elle reprend ses prières, son jeûne et peut avoir des rapports avec son mari, même si les lochies n'ont duré que dix ou cinq jours.

 

L'important est que les lochies sont un phénomène concret et les règles à suivre sont liées à leur présence ou leur absence.

 

Par conséquent tant que celles-ci sont présentes, leurs règles doivent être observées et dès que la femme s'en est purifiée, elle n'a plus à observer ces règles.

 

Cependant si les lochies se prolongent au delà de soixante jours, la femme est alors atteinte de métrorragie, c'est-à-dire d'hémorragies persistantes.

 

Dans ce cas elle observe les préceptes liés aux menstrues pendant la période équivalente à la durée habituelle de son cycle menstruel normal, puis elle se lave et fait ses prières.
 

Source : 60 interrogations sur les menstrues

 

س 5‏:‏ المرأة النفساء هل تجلس أربعين يومًا لا تصلي ولا تصوم أم أن العبرة بانقطاع الدم عنها، فمتى انقطع تطهرت وصلت‏؟‏ وما هي أقل مدة للطهر‏؟‏
جـ‏:‏ النفساء ليس لها وقت محدود بل متى كان الدم موجودًا جلست لم تصل ولم تصم ولم يجامعها زوجها، وإذا رأت الطهر ولو قبل الأربعين ولو لم تجلس إلا عشرة أيام أو خمسة أيام فإنها تصلي وتصوم ويجامعها زوجها ولا حرج في ذلك‏.‏ والمهم أن النفاس أمر محسوس تتعلق الأحكام بوجوده أو عدمه، فمتى كان موجودًا ثبتت أحكامه، ومتى تطهرت منه تخلت من أحكامه، لكن لو زاد على الستين يومًا فإنها تكون مستحاضة تجلس ما وافق عادة حيضها فقط ثم تغتسل وتصلي‏.‏

60 سؤالًا في أحكام الحيض والنفاس

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 15:03
Le sang de la femme enceinte

Question :

 

Une femme enceinte dont le sang a coulé durant ce noble mois - Le Ramadan -, et qui ne fait pas partie de sa menstruation, pourtant elle prie et jeûne ; est-il juste d'agir de la sorte ?

 

Réponse :

 

Louange à Allah et prière et salut sur le Prophète, sa famille et ses compagnons. Après ce préambule :

 

Le sang qui coule de la femme enceinte est du sang malsain et non de la menstruation.

 

Elle doit faire les ablutions mineures lors de chaque prière, faire la prière, pourvoir aux besoins de son mari, et jeûner.

Elle n'est pas tenue de compenser le jeûne où elle voit couler ce sang.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La première question de la Fatwa numéro 10653

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 14:59
Prix du sang versé par une femme qui a avorté délibérément

Question :

 

Une femme enceinte a avorté intentionnellement, que doit-elle faire, a-t-elle une expiation à faire ?

 

Réponse :

 

-Si le fœtus avorté a atteint quatre mois, elle aura commis un grave péché, et elle doit s'en repentir à Allah (Gloire à Lui), et ne plus y retourner.

 

Elle doit également verser le prix du sang aux héritiers s'ils le revendiquent, qui est l'équivalent du prix du sang d'un esclave mâle ou femelle ; il est estimé au dixième du prix du sang de la mère.

 

Elle n'a pas d'expiation à faire, car elle a tué le fœtus intentionnellement.

 

-Mais si le fœtus n'a pas atteint quatre mois, elle aura commis un interdit duquel elle doit se repentir, et ne plus y retourner ; et elle n'a pas de prix de sang à verser.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La première question de la Fatwa numéro 19590

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 11:26
La femme qui fréquente les salons de coiffure

Question :

 

Nous sollicitons votre Eminence de bien vouloir nous donner une recommandation relative à une femme qui embellit une autre femme, en lui mettant du henné, du maquillage ou de se faire coiffer dans un salon de coiffure pour femmes ?

 

Sachant qu'il existe un agent de sécurité qui interdit l'accès aux hommes en général ou ceux qui habitent à l'intérieur de la maison où se situe ce salon de coiffure; alors que la femme reste invisible aux regards des gens, notamment pendant les cérémonies de mariage.

 

Quel est l'avis de la religion relatif au fait d'exercer dans ce genre de métier?

 

Eclairez-nous sur cette question, qu'Allah vous récompense pleinement !

 

Réponse :

 

Il n'est pas permis à une femme de sortir de chez elle pour aller dans les salons de coiffure et de beauté, compte tenu de la séduction que cela comporte et de l'exposition de sa beauté et ses atours aux gens en sortant dehors et du fait aussi que cette dernière a la possibilité de se faire belle chez elle.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

خروج المرأة لمحلات تصفيف الشعر

س: نأمل تفضل سماحتكم بإرشادنا بحكم تزيين المرأة للمرأة بوضع الحناء والمكياج وتصفيف الشعر داخل المشاغل النسائية، وبوجود حارس أمن يمنع دخول الرجال عامة أو داخل المنزل وهي غير ظاهرة للناس، وخاصة العرائس في ليلة الزفاف، وما حكم العمل بها شرعًا؟ أفيدونا جزاكم الله خير الجزاء

ج: لا يجوز للمرأة الخروج من بيتها لتذهب إلى محلات تصفيف الشعر وتزيينه؛ لما يترتب على ذلك من الفتنة وإبداء زينتها خارج بيتها، ولأنه بإمكانها عمل ما تحتاج إليه من التزين داخل بيتها

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم ( 20392

(الجزء رقم : 17، الصفحة رقم: 228)

 

La Fatwa numéro 20392

(Numéro de la partie: 17, Numéro de la page: 228)

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 08:11
La femme indisposée qui lit dans des ouvrages religieux

Question :

 

Une femme de l'Egypte pose cette question :

 

Est-il permis à la femme indisposée de lire dans les livres et brochures religieux, dans lesquels il y a des versets du Coran.

 

Quel est l’avis religieux si elle lit le Coran, tout en ayant ses règles, sans toucher directement au Coran, en lisant par les yeux seulement ?

 

La réponse :

 

Il n’y a aucun mal à ce que la femme indisposée lit des manuels ou des livres scientifiques, même s’il y a dans certaines de ses pages des versets du Coran.

 

Il n'y a rien en cela, parce qu’en lisant ces versets, elle ne vise pas la récitation du Coran, mais elle veut seulement lire le livre.

 

Le fait que ces versets soient mentionnés durant la lecture, alors que vous êtes indisposée, ne pose pas de problème - si Allah le veut -. Dans sa seconde question, elle dit:

 

Est-ce que la femme indisposée pourrait-elle, lire le Coran dans un Moushaf (exemplaire du Coran) sans le toucher, mais seulement en y regardant de ses yeux et le lisant sans le toucher. .

 

Nous disons également : Il n’y a pas de mal à ce qu’elle mette l’exemplaire du Coran et le regarde, tout en tournant les pages en usant de quelque chose qui l’empêche de le toucher directement.

 

Il n'y a aucun mal de faire cela, si Allah le veut, parce que la période des menstrues se prolonge parfois et qu’elle ne peut rien pour l’arrêter .

 

copié de alifta.net

 

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Abdellah Âl Ach-Cheikh - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله آل الشيخ

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 15:34
Le jilbab de la femme - جلباب المرأة المسلمة (vidéo)

Cheikh :

 

Na3am.

 

Questionneuse :

 

Assalaamou 'aleykoum wa rahmatoullah .

 

Cheikh :

 

'aleykoum salaam wa rahmatoullah wa baarakatouh.

 

Questionneuse :

 

Comment allez vous ?

 

Cheikh :

 

Al hamdoulillaah.

 

Questionneuse :

 

Al hamdoulillaah, puis-je poser une question ?

 

Cheikh :

 

Vas y.

 

Question :

 

Est ce une condition pour le jilbaab de la femme qu'il faille qu'il traîne d'un empan ou de la longueur d'une coudée (avant bras) ?

 

Cheikh :

 

Cette condition est si les vêtements d'une femme était comme les vêtement des femmes dans le passé, parce que les femmes avant avaient l'habitude de porter seulement un Kamis (longue robe) c'est à dire comme دِشداشَة "thawb". 

 

Dans le sens qu'elles ne portaient pas de sirwal, ni chaussettes, ni rien qui puisse couvrir ses tibias ni ses pieds, sauf ce long kamis qui avait l'habitude de traîner sur le sol, ce qui est généralement connu comme l'Abaya.

 

Aujourd'hui, si une femme porte des chaussettes ou peut-être un long sirwal, même si ce n'est pas commun, alors il est suffisant pour le jilbab de couvrir le dessus de ses pieds. 

 

Il n'est pas nécessaire pour l'ourlet du vêtement de traîner le long de la chaussée sauf dans la situation où la femme ne peut pas trouver, dans ses vêtements, des choses semblables à un sirwal ou des chaussettes et ainsi de suite.

 

Parce que, en vérité, le Messager 'aleyhi salaam lui a ordonné d'allonger son vêtement craignant que quelque chose de sa 'Awrah de ses pieds ou de ses tibias soit découvert.

 

Donc, si ils sont couverts avec des vêtements ou des chaussettes et au dessus d'eux se trouve le long jilbaab alors il n'est pas nécessaire, dans cette situation, pour l'ourlet du vêtement de traîner le long de la chaussée.

 

Questionneuse :

 

Puisse Allah vous récompenser.

 

Cheikh :

 

Qu'Allah vous préserve.

 

Questionneuse :

 

Donc ce qu'il est compris de votre parole est qu'il n'y a pas de problème si les chaussures se découvrent ou qu'une partie des chaussettes sont montrées?

 

Cheikh :

 

Non, je vous ai dit que le jilbaab doit couvrir le dessus des pieds.

 

Ensuite, tu as également mentionné les chaussures, la condition pour les chaussures, c'est qu'elles ne doivent pas être décorés, parce que les chaussures des femmes de nos jours, pour la plupart sont décorées.

 

Questionneuse :

 

In shaa'a Allah mais les miennes ne sont pas décorées.

 

Cheikh :

 

Je ne parle de ton cas en particulier, je parle de manière en générale, pour l'ensemble des femmes.

 

Questionneuse :

 

Puisse Allah vous récompenser.

 

Cheikh :

 

Qu'Allah te préserve.

 

copié de minhaj sunna

 

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 21:20
Où est passée la jalousie des hommes ?! (audio-vidéo)

 

Il est autorisé et préférable à la femme après avoir fait le ghusl (grandes ablutions), d’utiliser des odeurs agréables, parfumées, qui enlèvent les restes d’odeurs de sang (des menstrues).

 

Que cela soit par le biais de coton (parfumé) ou d’un chiffon (parfumé) ou même sans intermédiaire, utiliser directement le parfum afin de supprimer les restes d’odeurs provenant des règles.

 

Ceci est préférable après avoir accomplit le ghusl.

 

A condition qu’elle ne sorte pas de chez elle tandis qu’il y'a encore les traces de parfum.

 

La femme fait cela (se parfumer) dans son foyer.

 

Il lui est demandé de se parfumer dans son foyer par tous types de parfum et par les meilleurs des parfums parmi ce qu’aime son époux et qui permet de renforcer les liens et la relation qu’ils partagent.

 

Mais qu’elle achète les parfums les plus chers et ceci dans le but de sortir parfumée par ces parfums, ceci est une mauvaise habitude.

 

Il faut réprouver cela, il n’est pas autorisé à la femme de sortir avec ne serait-ce que la plus petite trace de parfum que ce soit les encens ou les parfums.

 

Cela lui est interdit d’une interdiction sévère.

 

Et il y’a une grave menace pour celle qui fait cela.  

 

Et la femme qui sort parfumée et qui passe près des assises d’hommes a été décrite comme fornicatrice !

 

Comme dans le Hadith rapporté par Abou Said Al Khudhry رضي الله عنه :

 

«Lorsque la femme se parfume et passe à côté d'une assemblée, elle est considérée comme telle»

 

C’est comme cela que ça a été prononcé par le prophète عليه الصلاة والسلام, et le rapporteur du hadith explique que ce qui est voulu par «telle» est qu’elle est fornicatrice.

 

Il y’a donc dans cela une grande menace.

 

Et parmi les comportements islamiques recommandés, il y’a que la femme porte de jolis vêtements et parures, et qu’elle se parfume qu’elle parfait ses cheveux, tous cela dans son foyer pour son mari. Là est la voie du prophète.

 

Et si elle souhaite sortir, qu’elle sorte alors avec des vêtements qui n’attirent pas l’œil vers sa beauté, et qu’elle soit couverte dans sa Abaya, et qu’elle ne porte pas de vêtements moulants qui pourraient faire paraître ses formes.

 

Mais aujourd’hui l’affaire est contraire, tu vois que la plupart des femmes s’embellissent pour sortir, pour des événements comme les mariages et pour tout autre événement.

 

Et dans son foyer, c’est comme si elle était en deuil, tu ne la vois porter que des vêtements sales et sans valeur et tous parfums et bonne odeur est réservé à ses sorties.

 

Combien est mauvais cela, et Ô combien les hommes sont faibles !

 

Où est passée la jalousie des hommes ?!

 

SoubhnAlLâh !

 

Les femmes ne sortent que des foyers des hommes !

 

Et c’est pour cela que le blâme est contre les hommes et non contre les femmes !

 

Les hommes qui ont la tutelle et dont les femmes sortent de leur foyer, comment peuvent-ils être satisfait de cette situation ?

 

Si la situation continue à s’inverser, et que les choses reviennent aux mains des femmes à la place des hommes... alors c’est la fin ! 

 

Traduit par Mariem Oum Ubaydilleh

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

ما أسوأ الحال ! وما أضعف الرجال ! أين الغَيرة من الرجال ؟

إنما هنا يُستحب ويُشرع للمرأة بعد الاغتسال أن تستعمل الروائح التي تزيل (الروائح الطيّبة): الطيب الذي يزيل أثر الدم سواء كان ذلك بواسطة قطن أو بواسطة خرقة أو بدون واسطة

استعمال أي طيب يزيل أثر الدم ورائحة الدم. هذا مستحب بعد الاغتسال، شريطة أن لا تخرج على أثر ذلك وفيها أثر الطيب

هذا يُلاحظ، إنما تفعل ذلك في بيتها لأن المرأة مطلوبٌ منها أن تتطيّب في بيتها بكل طيب وبأحسن طيب ٍمما يُحَبِّبُ إليها زوجها ويُقوِّي العلاقة والصلّة بينهما

وأما كونُها تشتري أغلى العطور والطيب للخروج ، هذه عادة سيّئة ينبغي إنكارها والقضاء عليها. لا يجوز للمرأة أن تخرج وفيها أي أثر أدنى أثر من أثر الطيب سواء كان البخور أو العطور. يحرم عليها ذلك تحريمًا مغلظًا وفيها وعيدٌ شديد وفي ذلك وصفٌ للمرأة التي تخرج متعطرةً وتمرُّ على مجالس الرجال بأنهَّا زانية كما في حديث أبي سعيد الخُدْري رضي الله عنه

«أيّما امرأة مرت على مجالس الرجال وفيها أثر الطيب فهي كذا وكذا»

هكذا قال النبي عليه الصلاة والسلام، وقال الراوي: يعني الزانية، أي: فيها وعيد شديد. فمن الآداب الإسلامية التي انعكست في هذا الوقت، إن المرأة إنما تلبس الملابس الطيّبة -ملابس الزينة -وإنما تتطيّب وإنما تتعطّر وإنما تحسّن شعرها وبشرتها، كل ذلك لزوجها في بيتها. هذا هو الهدي النبوي

فإذا ما أرادت أن تخرج، خرجت بملابس لا تُلفت النظر في حُسنها وجمالها ومستورة في عباءتها وكلّ ما يستر بدنها. ولا تلبس الضيّق الذي يُبيّن مفاصلها وعضلاتها. انعسكت القضية. يُروى أن أكثر النساء في الكماليات إنما تجمع للخروج: في مناسبات الزواج، في أي مناسبة من المناسبات.. وفي بيتها كأنها في وقت الحِداد لا تلبَسُ إلا الملابس الوسخة الضعيفة الرخيصة، وكل غالٍ وكل طيبٍ وكل عطرٍ إنما هو مهيّأ لخروجها. ما أسوأ الحال! وما أضعف الرجال! أين الغَيرة من الرجال؟ - يا سبحان الله! النساء لا يخرجن إلا من بيوت الرجال، ولذلك العتاب على الرجال لا على النساء، الرجال الذين لهم القوامة الذين تخرج النساء من بيوتهم، كيف يَرضون هذا الوضع؟ فإذا انقلبت القضية، عكس ما فطر الله عليه العباد، صار الأمر في يد النساء بدل الرجال، خربت خيبر

Cheikh Mouhammad Âman bnou 'Alî al Jâmî - الشيخ محمد أمان بن علي الجامي
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 21:13
Réponse à ceux qui veulent que nos femmes sortent de leur foyer pour travailler (audio-vidéo)

 

Question :

 

Ceux qui appellent à la sortie de la femme et qui disent que c’est une capacité perdue, comment peut-on leur répondre ?

 

Réponse :

 

Nous leur disons : s’ils disent ce genre de paroles, c’est en vérité eux qui veulent la perdre.

 

La femme, sa place et son travail est dans son foyer.

 

Si elle sort, son foyer sera perturbé.

 

Et si le foyer subit des conséquences, là est  la perte de capacité.

 

Si la femme est dans son foyer, et l’homme dans son commerce, chacun aura tiré profit de ce qu’il possède.

 

Et ainsi l’homme obtient la tranquillité  et la femme également.

 

SoubhanalLah où est la tendresse des mères ?

 

Que la femme s’en aille travailler et qu’elle laisse ses enfants en bas âge, garçons et filles aux mains d’une femme qui les éduquera tandis qu’il est possible que cette femme ait des manquements dans sa religion, des manquements dans sa raison, et qu’elle ne connaisse pas les bonnes manières.

 

Ses enfants sont alors éduqués sur ce que leur enseigne cette employée de maison.

 

Toute la société en subira des conséquences.

 

Et il est possible que la domestique ne soit pas musulmane et qu’elle les éduque sur la mécréance.  

 

Traduit parMariem Oum Ubaydilleh

 

السؤال: شيخ محمد الذين ينادون بخروج المرأة ويقولون بأنها طاقة معطلة كيف نرد عليهم؟

  الجواب  الشيخ: نقول الحقيقة أنهم إذا قالوا هذا الكلام هم الآن يريدون أن يعطلوها المرأة شأنها وعملها في بيتها فهي إذا خرجت للسوق تعطل البيت وإذا تعطل البيت هذا هو تعطيل الطاقة لو أن المرأة في بيتها والرجل في دكانه استغنى كل إنسان بما عنده وحصلت الراحة للرجل وللمرأة أيضا وسبحان الله أين حنان الأمومة أن تذهب المرأة إلى عملها وتترك أطفالها الصغار من بنات وبنين يربيهم امرأة قد تكون ناقصة الدين ناقصة العقل ناقصة المروءة لا تعرف خصائص المجتمع فيتربى هؤلاء الأطفال على ما تربيهم عليه هذه الخادم فيتغير المجتمع كله وربما تكون الخادم غير مسلمة فتربيهم على خصال الكفر نسأل الله تعالى أن يصلح شعبنا وأن يصلح ولاة أمورنا وأن يرزقهم البطانة الصالحة التي تدلهم على الخير وتحثهم عليه وتبين لهم الشر وتحذرهم منه إنه على كل شيء قدير اللهم ولي علينا خيارنا وأكفنا شر أشرارنا

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام