compteur de visite

Catégories

12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 15:34
Le jilbab de la femme - جلباب المرأة المسلمة (vidéo)

Cheikh :

 

Na3am.

 

Questionneuse :

 

Assalaamou 'aleykoum wa rahmatoullah .

 

Cheikh :

 

'aleykoum salaam wa rahmatoullah wa baarakatouh.

 

Questionneuse :

 

Comment allez vous ?

 

Cheikh :

 

Al hamdoulillaah.

 

Questionneuse :

 

Al hamdoulillaah, puis-je poser une question ?

 

Cheikh :

 

Vas y.

 

Question :

 

Est ce une condition pour le jilbaab de la femme qu'il faille qu'il traîne d'un empan ou de la longueur d'une coudée (avant bras) ?

 

Cheikh :

 

Cette condition est si les vêtements d'une femme était comme les vêtement des femmes dans le passé, parce que les femmes avant avaient l'habitude de porter seulement un Kamis (longue robe) c'est à dire comme دِشداشَة "thawb". 

 

Dans le sens qu'elles ne portaient pas de sirwal, ni chaussettes, ni rien qui puisse couvrir ses tibias ni ses pieds, sauf ce long kamis qui avait l'habitude de traîner sur le sol, ce qui est généralement connu comme l'Abaya.

 

Aujourd'hui, si une femme porte des chaussettes ou peut-être un long sirwal, même si ce n'est pas commun, alors il est suffisant pour le jilbab de couvrir le dessus de ses pieds. 

 

Il n'est pas nécessaire pour l'ourlet du vêtement de traîner le long de la chaussée sauf dans la situation où la femme ne peut pas trouver, dans ses vêtements, des choses semblables à un sirwal ou des chaussettes et ainsi de suite.

 

Parce que, en vérité, le Messager 'aleyhi salaam lui a ordonné d'allonger son vêtement craignant que quelque chose de sa 'Awrah de ses pieds ou de ses tibias soit découvert.

 

Donc, si ils sont couverts avec des vêtements ou des chaussettes et au dessus d'eux se trouve le long jilbaab alors il n'est pas nécessaire, dans cette situation, pour l'ourlet du vêtement de traîner le long de la chaussée.

 

Questionneuse :

 

Puisse Allah vous récompenser.

 

Cheikh :

 

Qu'Allah vous préserve.

 

Questionneuse :

 

Donc ce qu'il est compris de votre parole est qu'il n'y a pas de problème si les chaussures se découvrent ou qu'une partie des chaussettes sont montrées?

 

Cheikh :

 

Non, je vous ai dit que le jilbaab doit couvrir le dessus des pieds.

 

Ensuite, tu as également mentionné les chaussures, la condition pour les chaussures, c'est qu'elles ne doivent pas être décorés, parce que les chaussures des femmes de nos jours, pour la plupart sont décorées.

 

Questionneuse :

 

In shaa'a Allah mais les miennes ne sont pas décorées.

 

Cheikh :

 

Je ne parle de ton cas en particulier, je parle de manière en générale, pour l'ensemble des femmes.

 

Questionneuse :

 

Puisse Allah vous récompenser.

 

Cheikh :

 

Qu'Allah te préserve.

 

copié de minhaj sunna

 

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 21:20
Où est passée la jalousie des hommes ?! (audio-vidéo)

 

Il est autorisé et préférable à la femme après avoir fait le ghusl (grandes ablutions), d’utiliser des odeurs agréables, parfumées, qui enlèvent les restes d’odeurs de sang (des menstrues).

 

Que cela soit par le biais de coton (parfumé) ou d’un chiffon (parfumé) ou même sans intermédiaire, utiliser directement le parfum afin de supprimer les restes d’odeurs provenant des règles.

 

Ceci est préférable après avoir accomplit le ghusl.

 

A condition qu’elle ne sorte pas de chez elle tandis qu’il y'a encore les traces de parfum.

 

La femme fait cela (se parfumer) dans son foyer.

 

Il lui est demandé de se parfumer dans son foyer par tous types de parfum et par les meilleurs des parfums parmi ce qu’aime son époux et qui permet de renforcer les liens et la relation qu’ils partagent.

 

Mais qu’elle achète les parfums les plus chers et ceci dans le but de sortir parfumée par ces parfums, ceci est une mauvaise habitude.

 

Il faut réprouver cela, il n’est pas autorisé à la femme de sortir avec ne serait-ce que la plus petite trace de parfum que ce soit les encens ou les parfums.

 

Cela lui est interdit d’une interdiction sévère.

 

Et il y’a une grave menace pour celle qui fait cela.  

 

Et la femme qui sort parfumée et qui passe près des assises d’hommes a été décrite comme fornicatrice !

 

Comme dans le Hadith rapporté par Abou Said Al Khudhry رضي الله عنه :

 

«Lorsque la femme se parfume et passe à côté d'une assemblée, elle est considérée comme telle»

 

C’est comme cela que ça a été prononcé par le prophète عليه الصلاة والسلام, et le rapporteur du hadith explique que ce qui est voulu par «telle» est qu’elle est fornicatrice.

 

Il y’a donc dans cela une grande menace.

 

Et parmi les comportements islamiques recommandés, il y’a que la femme porte de jolis vêtements et parures, et qu’elle se parfume qu’elle parfait ses cheveux, tous cela dans son foyer pour son mari. Là est la voie du prophète.

 

Et si elle souhaite sortir, qu’elle sorte alors avec des vêtements qui n’attirent pas l’œil vers sa beauté, et qu’elle soit couverte dans sa Abaya, et qu’elle ne porte pas de vêtements moulants qui pourraient faire paraître ses formes.

 

Mais aujourd’hui l’affaire est contraire, tu vois que la plupart des femmes s’embellissent pour sortir, pour des événements comme les mariages et pour tout autre événement.

 

Et dans son foyer, c’est comme si elle était en deuil, tu ne la vois porter que des vêtements sales et sans valeur et tous parfums et bonne odeur est réservé à ses sorties.

 

Combien est mauvais cela, et Ô combien les hommes sont faibles !

 

Où est passée la jalousie des hommes ?!

 

SoubhnAlLâh !

 

Les femmes ne sortent que des foyers des hommes !

 

Et c’est pour cela que le blâme est contre les hommes et non contre les femmes !

 

Les hommes qui ont la tutelle et dont les femmes sortent de leur foyer, comment peuvent-ils être satisfait de cette situation ?

 

Si la situation continue à s’inverser, et que les choses reviennent aux mains des femmes à la place des hommes... alors c’est la fin ! 

 

Traduit par Mariem Oum Ubaydilleh

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

ما أسوأ الحال ! وما أضعف الرجال ! أين الغَيرة من الرجال ؟

إنما هنا يُستحب ويُشرع للمرأة بعد الاغتسال أن تستعمل الروائح التي تزيل (الروائح الطيّبة): الطيب الذي يزيل أثر الدم سواء كان ذلك بواسطة قطن أو بواسطة خرقة أو بدون واسطة

استعمال أي طيب يزيل أثر الدم ورائحة الدم. هذا مستحب بعد الاغتسال، شريطة أن لا تخرج على أثر ذلك وفيها أثر الطيب

هذا يُلاحظ، إنما تفعل ذلك في بيتها لأن المرأة مطلوبٌ منها أن تتطيّب في بيتها بكل طيب وبأحسن طيب ٍمما يُحَبِّبُ إليها زوجها ويُقوِّي العلاقة والصلّة بينهما

وأما كونُها تشتري أغلى العطور والطيب للخروج ، هذه عادة سيّئة ينبغي إنكارها والقضاء عليها. لا يجوز للمرأة أن تخرج وفيها أي أثر أدنى أثر من أثر الطيب سواء كان البخور أو العطور. يحرم عليها ذلك تحريمًا مغلظًا وفيها وعيدٌ شديد وفي ذلك وصفٌ للمرأة التي تخرج متعطرةً وتمرُّ على مجالس الرجال بأنهَّا زانية كما في حديث أبي سعيد الخُدْري رضي الله عنه

«أيّما امرأة مرت على مجالس الرجال وفيها أثر الطيب فهي كذا وكذا»

هكذا قال النبي عليه الصلاة والسلام، وقال الراوي: يعني الزانية، أي: فيها وعيد شديد. فمن الآداب الإسلامية التي انعكست في هذا الوقت، إن المرأة إنما تلبس الملابس الطيّبة -ملابس الزينة -وإنما تتطيّب وإنما تتعطّر وإنما تحسّن شعرها وبشرتها، كل ذلك لزوجها في بيتها. هذا هو الهدي النبوي

فإذا ما أرادت أن تخرج، خرجت بملابس لا تُلفت النظر في حُسنها وجمالها ومستورة في عباءتها وكلّ ما يستر بدنها. ولا تلبس الضيّق الذي يُبيّن مفاصلها وعضلاتها. انعسكت القضية. يُروى أن أكثر النساء في الكماليات إنما تجمع للخروج: في مناسبات الزواج، في أي مناسبة من المناسبات.. وفي بيتها كأنها في وقت الحِداد لا تلبَسُ إلا الملابس الوسخة الضعيفة الرخيصة، وكل غالٍ وكل طيبٍ وكل عطرٍ إنما هو مهيّأ لخروجها. ما أسوأ الحال! وما أضعف الرجال! أين الغَيرة من الرجال؟ - يا سبحان الله! النساء لا يخرجن إلا من بيوت الرجال، ولذلك العتاب على الرجال لا على النساء، الرجال الذين لهم القوامة الذين تخرج النساء من بيوتهم، كيف يَرضون هذا الوضع؟ فإذا انقلبت القضية، عكس ما فطر الله عليه العباد، صار الأمر في يد النساء بدل الرجال، خربت خيبر

Cheikh Mouhammad Âman bnou 'Alî al Jâmî - الشيخ محمد أمان بن علي الجامي
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 21:13
Réponse à ceux qui veulent que nos femmes sortent de leur foyer pour travailler (audio-vidéo)

 

Question :

 

Ceux qui appellent à la sortie de la femme et qui disent que c’est une capacité perdue, comment peut-on leur répondre ?

 

Réponse :

 

Nous leur disons : s’ils disent ce genre de paroles, c’est en vérité eux qui veulent la perdre.

 

La femme, sa place et son travail est dans son foyer.

 

Si elle sort, son foyer sera perturbé.

 

Et si le foyer subit des conséquences, là est  la perte de capacité.

 

Si la femme est dans son foyer, et l’homme dans son commerce, chacun aura tiré profit de ce qu’il possède.

 

Et ainsi l’homme obtient la tranquillité  et la femme également.

 

SoubhanalLah où est la tendresse des mères ?

 

Que la femme s’en aille travailler et qu’elle laisse ses enfants en bas âge, garçons et filles aux mains d’une femme qui les éduquera tandis qu’il est possible que cette femme ait des manquements dans sa religion, des manquements dans sa raison, et qu’elle ne connaisse pas les bonnes manières.

 

Ses enfants sont alors éduqués sur ce que leur enseigne cette employée de maison.

 

Toute la société en subira des conséquences.

 

Et il est possible que la domestique ne soit pas musulmane et qu’elle les éduque sur la mécréance.  

 

Traduit parMariem Oum Ubaydilleh

 

السؤال: شيخ محمد الذين ينادون بخروج المرأة ويقولون بأنها طاقة معطلة كيف نرد عليهم؟

  الجواب  الشيخ: نقول الحقيقة أنهم إذا قالوا هذا الكلام هم الآن يريدون أن يعطلوها المرأة شأنها وعملها في بيتها فهي إذا خرجت للسوق تعطل البيت وإذا تعطل البيت هذا هو تعطيل الطاقة لو أن المرأة في بيتها والرجل في دكانه استغنى كل إنسان بما عنده وحصلت الراحة للرجل وللمرأة أيضا وسبحان الله أين حنان الأمومة أن تذهب المرأة إلى عملها وتترك أطفالها الصغار من بنات وبنين يربيهم امرأة قد تكون ناقصة الدين ناقصة العقل ناقصة المروءة لا تعرف خصائص المجتمع فيتربى هؤلاء الأطفال على ما تربيهم عليه هذه الخادم فيتغير المجتمع كله وربما تكون الخادم غير مسلمة فتربيهم على خصال الكفر نسأل الله تعالى أن يصلح شعبنا وأن يصلح ولاة أمورنا وأن يرزقهم البطانة الصالحة التي تدلهم على الخير وتحثهم عليه وتبين لهم الشر وتحذرهم منه إنه على كل شيء قدير اللهم ولي علينا خيارنا وأكفنا شر أشرارنا

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 21:11
Conseil aux femmes musulmanes ne portant pas le voile (audio)

 

Question :

 

Alors que se propage l’appel à l’embellissement de la femme et au délaissement de son Hijab (voile) et de sa pudeur ; Pouvez-vous donner un conseil à l’ensemble des femmes afin qu’elles préservent le Hijab légiféré.

 

Et quelles sont les caractéristiques du vrai Hijab légiféré (الحجاب الشرعي) ?

 

Réponse :

 

Le hijab légiféré est mentionné dans le Quran et dans la Sounnah, et les savants l’ont mis en évidence dans leurs écrits, dans leurs lettres.

 

Il ne reste plus qu’à la femme musulmane de lire.

 

Qu’elle lise le Quran, qu’elle lise les livres de Tafsir (Exegèse), et les Hadith du prophète paix et bénédictions d’Allah sur lui concernant le Hijab.

 

Qu’elle lise les écrits des savants à propos du Hijab et de la dissimulation [de la beauté] de la femme.

 

Il lui incombe de lire.

 

Et également de nos jours il y a les audios, les audios concernant le Hijab et concernant l’habit de la femme.

 

Les preuves [concernant le hijab] sont établies !

 

Il n’y a pas d’excuses.

Tout est clarifié et mis en évidence.

 

Que la femme musulmane craigne Allah et qu’elle se vêtisse du Hijab et qu’elle délaisse l’embellissement.

 

Car elle est croyante, et veut entrer au Paradis.

 

Elle ne doit pas se tourner vers qui dévoilent leurs atouts ou les femmes débauchées ou les mécréantes ou aux les femmes impudiques.

 

Qu’elle ne se tourne pas vers celles -là.

 

Mais plutôt qu’elle se tourne vers les femmes croyantes, vers les épouses du prophète paix et bénédictions d’Allah sur lui, vers les Sahabiyate (femmes du temps du prophète paix et bénédictions d’Allah sur lui), vers les femmes des croyants.

 

Et qu’elle se pare de cette haute moralité, de ce Hijab qui la couvre, de cette pudeur, de cette noblesse.

 

Elle doit prendre exemple sur les femmes bonnes, pieuses, croyantes.

 

Et qu’elle ne se retourne pas vers les femmes impudentes et dévergondées, ou vers ceux qui appellent à l’égarement et au mal.

 

Ceux qui poussent à délaisser le hijab et qui poussent à adopter l’embellissement.

 

Qu’elle ne se retourne pas à leur hennissement et leur aboiement, car ils sont comme des chiens, ceci est l’aboiement des chiens !  

 

Ne te retourne par à leur aboiement et ne l’écoute pas et ne lis pas ce qu’ils écrivent sauf si cette lecture ou cette écoute a pour but de leur répondre et de dévoiler leurs ruses alors il n’y a pas de mal en cela.

 

Mais que la femme écoute ou lise tandis qu’elle ne maitrise pas l’argumentation et ne sait pas leur répondre, alors il ne lui est pas autorisé cela, car sinon elle en sera influencée. 

 

traduction par Mariem Oum Ubaydilleh

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 11:10
La femme qui coupe ses cheveux

Question :

 

BârakaLLAHo fîkom noble Cheykh.

 

Cette auditrice demande qu'elle est le jugement religieux, selon votre opinion noble Cheykh, sur le fait que la femme coupe ses cheveux dans le cas où ils atteignent le milieu du tibia ?

 

Réponse :

 

Wa Llahi, je ne sais pas qu'elle est la véracité de cette information, que les cheveux de la femme atteignent la milieu de son tibia, mais quoi qu'il en soit, ALlah est capable de toute chose. 

 

Si les cheveux atteignent le milieu du tibia, il n'y a pas de mal à ce qu'elle en coupe jusqu'à la longueur habituelle connue chez les femmes afin qu'elle ne soit pas indisposée.

 

Mais si ses cheveux sont à la taille courante pour laquelle est ne subit pas de préjudices, alors elle doit savoir que les gens de science, et en particulier les fo9ahâ2a 7anâbilah (savants du fiqh selon le madhab hanbalî), ra7imahomo Llah, ont détesté que l'on coupe les cheveux de devant ou de derrière. 

 

Dans le cas où elle les coupe au point qu'ils ressemblent à la tête des hommes alors couper ses cheveux de cette manière lui est interdit (7arâm/haram) car le Prophète, sallâ Llah 3aleyhi wa sallam a maudit les femmes qui ressemblent aux hommes. 

 

Donc si la femme coupe ses cheveux au point que sa tête soit comme celle de l'homme elle devient ressemblante aux hommes, qu'elle est recherchée volontairement cette ressemblance ou qu'elle ne l'ai pas voulu car dans les choses qui conduisent à une ressemblance [interdite], il n'est pas posé comme condition l'intention de vouloir leur ressembler. 

 

Par conséquent la ressemblance [interdite] est effective même sans intention.

 

Si la ressemblance est constatée elle est alors interdite.

 

Et ceci est valable pour la ressemblance avec les koffârs, la ressemblance de la femme avec les hommes ou la ressemblance de l'homme avec les femmes car l'interdiction n'est pas conditionnée par l'intention d'avoir voulu leur ressembler (…).

 

Ensuite il est nécessaire de savoir qu'elle est réellement la ressemblance [interdite].

 

La ressemblance [interdite] est que la personne copie une chose par laquelle se distingue celui qui est imité. Que cette chose soit parmi les spécificités des koffârs, des femmes ou des hommes. 

 

Et si cette chose fait partie des caractéristiques propres des koffârs il est alors interdit au musulman de la faire, que cela soit intentionnellement ou non. 

 

C'est à dire peu importe que cela soit fait avec la volonté de leur ressembler ou sans volonté de leur ressembler.

 

Et de la même manière si cela fait partie des spécificités des hommes, il n'est pas autorisé à la femme de le faire, et s'il s'agit des spécificités des femmes, il n'est pas autorisé à l'homme de le faire.

 

السؤال: الله أكبر، بارك الله فيكم فضيلة الشيخ هذه مستمعة للبرنامج تقول ما حكم الشرع في نظركم فضيلة الشيخ في قص شعر المرأة إذا وصل نصف الساق؟

  الجواب االشيخ: والله ما أدري عن صحة هذا الخبر، أن يصل شعر رأس المرأة إلى نصف ساقها ولكن الله على كل شيء قدير إذا وصل إلى نصف الساق فلا حرج عليها أن تقصه إلى القدر المعتاد بين النساء على وجه لا تتأذى به، وأما إذا كان الرأس على الوجه المعتاد الذي ليس فيه أذية فإن أهل العلم ولاسيما الفقهاء الحنابلة رحمهم الله كرهوا قص شعر الرأس من الأمام أو الخلف، لكن إذا قصته على وجه يكون مشابه لرأس الرجل كان هذا القص حراماً لأن النبي صلى الله عليه وسلم لعن المتشبهات من النساء بالرجال فإذا قصت المرأة رأسها حتى يكون كرأس الرجل صارت متشبهة بالرجل سواء قصدت التشبه أو لم تقصد لأن ما حصل به التشبه لا يشترط فيه نية التشبه، إذن التشبه تحصل صورته ولو بلا قصد فإذا حصلت صورة التشبه كانت ممنوعاً ولا فرق في هذا بين التشبه بالكفار أو تشبه المرأة بالرجل أو الرجل بالمرأة فإنه لا يشترط فيه نية التشبه ما دام وقع على الوجه المشبه، ولكن ينبغي أن نعرف ما هي حقيقة التشبه، حقيقة التشبه أن يقوم الإنسان بفعل شيء يختص به من تشبه به فيه، بأن يكون هذا الشيء من خصائص الكفار مثلاً، هذا الشيء من خصائص النساء، هذا الشيء من خصائص الرجال، فإذا كان هذا الشيء من خصائص الكفار فإنه لا يجوز للمسلم أن يفعله سواء بقصد أو بغير قصد، أي سواء كان بقصد التشبه أو بغير قصد التشبه، وكذلك إذا كان من خصائص الرجال فإنه لا يجوز للمرأة أن تفعله، وإذا كان من خصائص النساء فإنه لا يجوز للرجل أن يفعله

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 08:46
Avorter d'un foetus malade (audio-vidéo)

Question :

 

Une femme est allée à l'hôpital et les médecins ont avorté son fœtus de quatre mois, avec comme argument que la femme a eu la rougeole ou la rubéole et si nous n'avions pas avorter, il serait sorti déformé ou handicapé mental.

 

Quelle est votre opinion sur cela ?

 

Qu'Allâh vous rétribue par le bien.

 

Réponse :

 

Je suis beaucoup questionné sur des choses semblables à cette situation, et nous tenons comme opinion que vous ne devez pas répondre à ces médecins, car leur expression silencieuse dit (traduction rapprochée) :

 

"nous ne savons pas ce que c’est que l’Heure; et nous ne faisions à son sujet que de simples conjectures et nous ne sommes pas convaincus [qu’elle arrivera]." (sourate Al jathiyah,verset 32)

 

Nous avons été informés par plus d'une sources que certaines femmes avaient été informés par certains médecins de cette même information, mais elles n'ont pas consenti à un avortement et à une fausse couche et le nouveau-né est venu naturellement, de sorte que cela confirme que ce n'est rien d'autre que de la conjecture.

 

En outre, chaque commandement est dans la main d'Allâh تبارك وتعالى, Il a le commandement et Il crée tout, il n'est donc pas approprié que certains médecins participent dans les choses semblables à ces questions, dont la réalité est cachée à l'ensemble des gens.

 

Peut-être que certaines personnes enquêtent sur certaines choses cachées plus que d'autres, donc il n'est pas permis d'enquêter sur le futur inconnu pour toute personne et personne ne connait l'invisible en dehors d'Allâh تبارك وتعالى.

 

Ainsi, une femme, donne peut-être naissance à un fœtus qui est déformée ou semblable à un enfant diforme, ou comme il est dit aujourd'hui, handicapé et ainsi de suite.

 

Donc, en ce qui nous concerne en tant que musulmans croyant en Allâh عز وجل et qu'Il est le Sage et l'Omniscient.

 

Il n'y a pas d'erreur dans Sa création.

 

Donc, cette variation que nous voyons généralement entre les êtres humains que ce soit dans la couleur de peau ou dans la grandeur ou la petitesse de la stature ou être mâle ou femelle ou dans la santé et la sécurité ou les maladies et les souffrances et ainsi de suite.

 

Alors tout cela est ce que Le Tout-Puissant et l'Omniscient a prédestiné .

 

Parce que le Seigneur عز وجل veut montrer à ses serviteurs que ce qu'ils considèrent comme le bien et l'horrible, alors tout cela selon Allâh عز وجل est bien.

 

La façon dont nous regardons la création d'Allâh عز وجل n'est pas la façon dont le Créateur Lui-même, تبارك وتعالى, voit les choses, parce que:

 

"Il n’y a rien qui Lui ressemble; et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant." (sourate Shura, verset 11)

 

A cette occasion, il est nécessaire pour moi d'évoquer un hadith, que je considère comme très important concernant ce sujet et la réponse à cette question.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a vu un homme parmi ses compagnons, marcher vêtu d'un long izar et il trainait en dessous de ses chevilles, de sorte que le Messager صلى الله عليه وسلم lui a dit:

 

"Ô untel , lève ton vêtement car cela est plus proche de la piété et meilleure."

L'homme répondit: "Ô Messager d'Allâh , j'ai les jambes arquées ".

Donc cette personne allonge son izar afin qu'il puisse couvrir cette déficience comme il l'avait supposé, et il s'est excusé pour cette raison, pour avoir rallongé son izar, donc il صلى الله عليه وسلم a dit : 

"Ô untel ("et c'est là le point principal") Toute la création d'Allâh est bonne. Toute la création d'Allâh est bonne."

 

Donc, c'est pourquoi, ce que nous voyons avec nos yeux d'être humain, doit être jugé immédiatement comme une vue déficiente.

 

Nous voyons, comme il est mentionné dans un vieux proverbe arabe : 

 

"Pas passer son lapin comme le bout de son nez".

 

On disait jadis: "untel ne voit pas passé son lapin comme le nez" (ne pas regarder plus loin que le bout de son nez). 

 

Quant à regarder loin devant alors non !

 

En plus de cela, peu importe à quel point l'être humain peut voir, peu importe aussi loin, c'est toujours une vue déficiente.

 

Ce compagnon parmi les Compagnons du Messager عليه الصلاة والسلام s'est vu comme déficient en raison du fait d'avoir les jambes arquées et le handicap qui était dans ses mollets , donc il les couvrait par l'allongement de son izar.

 

Parce que si il soulevait sa robe légèrement alors une partie du handicap serait devenu visible, donc le Prophète صلى الله عليه وسلم a apporté son attention sur cela.

 

Ce que tu vois comme une déficience n'est pas une déficience, car Allâh est Celui qui t'a créés comme ça, et ce n'est pas à partir de ton propre fait 

 

Tout comme Allâh عز وجل a dit (traduction rapprochée) :

 

"voilà la création d’Allâh. Montrez-Moi donc ce qu’ont créé, ceux qui sont en dehors de Lui?" (sourate Luqman, verset 11)

 

C'est pourquoi cet enfant, ce fœtus, s'il est né naturellement et il a été handicapé ou a été atteint d'une maladie que les médecins avaient précédemment supposé, alors c'est la Volonté d'Allâh qui est le destin qu'Allâh a fait, donc cela peut être une leçon pour les personnes en bonne santé. 

 

Comme il a été dit :

 

"La santé est une couronne placée sur la tête des gens en bonne santé que personne ne peut voir, hormis une personne malade."

 

Il y a aussi un très grand enseignement prophétique noble, qui est:

 

"Ne regardez pas ceux au dessus de vous, mais regardez ceux en dessous de vous, car il est plus digne que vous ne sous estimiez pas les bienfaits d'Allâh sur vous"

 

Alors peut être qu'il y a une personne qui a une belle constitution, mais il y a des gens qui se regardent et se considèrent comme laid et ils pourraient dire que cette personne est vraiment belle.

 

Donc, c'est la variation dans la création et dans la beauté et c'est la prédestination d'Allâh. 

 

Le Tout-Puissant, l'Omniscient, le Sage.

 

Donc quand Allâh a créé la beauté Il a également créé son contraire, comme nous l'avons dit que cela a été créé pour une sagesse infinie, nous pouvons exprimer cela avec ce qui a été dit il y a très longtemps :

 

"Les Opposés se clarifient les uns les autres".

 

Si il n'y avait pas de la laideur, la beauté ne serait pas connu.

Si il n'y avait pas de la maladie, la santé ne serait pas connu .

Si il n'y avait pas les hommes il n'y aurait pas les femmes.

Si il n'y avait pas les femmes il n'y aurait pas les hommes.

 

Donc, toute cette création que nous voyons, ce sur quoi Allâh a créé les gens, cela fait parti de la sagesse d'Allâh عز وجل, c'est pourquoi il n'est pas digne de se conformer aux opinions des médecins concernant des questions qui ne sont pas encore entrés dans la sphère de la vie et quand il arrive dans la sphère de la vie vient alors la parole du Message صلى الله عليه وسلم :

 

"Ô serviteurs d'Allâh chercher le remède, car en effet Allâh n'a pas envoyé vers le bas-monde une maladie sans qu'Il n'ait fait descendre le remède."

 

C'est le hadith d'Oussama ibn Sharik رضي الله عنه, il a également été rapporté par un autre noble compagnon et il n'est autre que Abdoullah ibn Mas3oud رضي الله عنه avec un ajout, il a dit:

 

"Cherchez le remède Ô serviteurs d'Allâh car Allâh en effet, n'a pas envoyé vers le bas-monde une maladie sans qu'Il n'ait fait descendre le remède, quiconque le savait, le savait et quiconque était ignorant de lui, était ignorant de lui".

 

Par conséquent, il n'y a rien pour entraver la recherche du remède plus tard, cependant, il y a une condition qui doit être pris en considération, qui est, que cette recherche de guérison est due à une question à laquelle le nouveau-né est exposé, c'est à dire qu'il est pas permis de changer la création d'Allâh عز وجل.

 

car Allâh عز وجل mentionne sur sheitan le maudit dans le Noble Qur'aan, que sheitan a contesté la volonté du Seigneur des mondes عز وجل en ce qui concerne Adam et sa descendance en disant (traduction rapprochée) :

 

"je leur commanderai, et ils fendront les oreilles aux bestiaux; je leur commanderai, et ils altèreront la création d’Allâh." (sourate Nisa', verset 119)

 

Donc, il n'est pas permis de changer la création d'Allâh عز و جل et ceci a des exemples, de très nombreux exemples.

 

Traduit et publié par minhaj sunna

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 16:40
La femme à l'intérieur et à l'extérieur de sa demeure

المرأة عورة ، وإنها إذا خرجت من بيتها استشرفها الشيطان ، و إنها لا تكون أقرب إلى الله منها في قعر بيتها

 

"La femme est une intimité.

Lorsqu'elle sort (dans la rue) le Diable l'embellie (istachrafa) au yeux des hommes (ou en fait un objet de convoitise).

Aucune femme n'est plus proche d'Allah que celle qui reste dans le coin le plus reculé de sa demeure."

 

Commentaire de cheikh Al-Albânî

 

Les extrémistes qui imposent aux femmes ce qu'Allah n'a pas imposé aiment utiliser ce hadith pour justifier que devant les étrangés le visage de la femme est une intimité.

 

Mais il n'y a dans ce hadith aucune preuve de cela car, comme l'a dit Ibn Al-Athir dans "Al-Nihâya" :

 

"Il a fait de sa personne une intimité car lorsqu'elle sort de chez elle on est intimidé comme l'on est intimidé lorsque l'intimité est dévoilé."

 

La suite du hadith confirme cette signification :

 

"Lorsqu'elle sort (dans la rue) le Diable l'embellie (istachrafa) au yeux des hommes".

 

Le cheikh Ali Al-Qârî a dit dans "Al-Mirqât" (3/411) :

 

"C'est à dire qu'il l'embellie aux yeux des hommes.

 

Il est dit aussi que ça signifie qu'il la regarde afin de la séduire et d'en faire un objet d'égarement pour les gens."

 

-L'origine du mot "Istichrâf :

 

C'est le fait de mettre la main en visière sur le front et de regarder.

Comme celui qui se protège du soleil avec sa main pour mieux voir.

Son origine vient du mot "Charf" qui signifie la hauteur.

Comme s'il le regardait depuis une hauteur pour mieux l'apercevoir."

 

(Annihâya)

 

Il ne fait aucun doute que l'embellissement (istichrâf) dont il est question ici englobe aussi bien la femme qui a le visage caché que celle qui ne l'a pas.

 

Dans tout les cas elle est une intimité lorsqu'elle sort de chez elle.

 

Il n'y a aucun rapport entre ce hadith et l'intimité du visage de la femme dans le sens Fiqhi du terme (le sens jurisprudenciel).

 

Réfléchie donc avec équité.

 

La majorité des savants disent que le visage n'est pas une intimité ('awra).

 

 

Extrait de silsilat alhâdith as-sahihat n°2688

copié de islamverite.fr

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 17:06
Mettre du vernis à ongles qui est perméable à l’eau (audio)

 

Question :

 

Une femme demande :

 

Est-il permis d’utiliser du vernis qui n’empêche pas l’eau de pénétrer et de toucher la peau ?

 

Réponse :

 

De ce que je connais du vernis, c’est qu’il empêche l’eau de toucher la peau.

 

Si cela est le cas, la personne doit enlever d’abord ce vernis avant de pouvoir faire ses ablutions.

 

Je ne connais pas de maquillage qui fait cela (n’empêche pas l’eau de toucher la peau), si il y a pas une couche entre l’ongle et l’eau, à ce moment-là c’est interdit.

 

Mais si réellement ce vernis permet à l’eau de toucher l’ongle, à ce moment-là il est permis de faire ses ablutions avec ce genre de maquillage.

 

Séminaire de Roubaix, questions/réponses, le 20/08/2013

 

Cheikh Salih Ibn Sa'ad As-Souhaimy - الشيخ صالح بن سعد السحيمي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 14:03
Ne laisser sortir sa femme qu'une fois par semaine est-il considéré comme de l'injustice ? (audio-vidéo)

 

Question :

 

Quel est le jugement de celui qui ne laisse sortir sa femme qu'une fois par semaine ?

 

Cela est-il considéré comme de l'injustice ?

 

Réponse :

 

Si elle ne sort jamais, il n'y a pas de mal, cela est mieux pour elle.

 

Mais si elle a besoin de sortir, qu'elle sorte avec pudeur.

 

Si elle a besoin de sortir, qu'elle sorte avec pudeur et il ne doit pas l'importuner et l'empêcher de sortir avec pudeur pour son besoin. 

 

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 17:10
La femme qui porte une tenue indécente en présence d'autres femmes

Question :

 

Ces derniers temps le port de vêtements indécents s'est répandu parmi les femmes, et il y a celles qui découvrent une partie de leur corps, et tout cela pour imiter les mécréantes.

 

Elles avancent comme argument pour justifier le port de ces vêtements, le fait qu'elles les portent en présence d'autres femmes seulement, et que la `awra (parties du corps qui doivent êtres cachées) entre femmes, est comprise entre le nombril et le genou.

 

Réponse :

 

Une femme doit faire preuve de pudeur, même si seules les femmes la voient.

 

Elle ne doit découvrir en présence d'autres femmes que ce qui est traditionnellement toléré ou nécessaire, comme le fait par exemple de sortir devant elles dans des vêtements ordinaires, de tous les jours, c'est-à-dire qui ne découvrent que le visage, les mains, les bouts des pieds, etc..

 

Ceci est plus à même de préserver son honneur et de la tenir éloignée des situations douteuses.

 

De plus, il est interdit aux femmes musulmanes d'imiter les mécréantes dans leur tenue vestimentaire, même s'il s'agit de vêtements amples, sans parler des vêtements courts, serrés et transparents et ce, comme le stipule cette parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :  

 

"Quiconque imite un groupe de gens sera des leurs"

 

Et selon cette parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :  

 

"Je n'ai pas encore vu deux des catégories des habitants de l'enfer :

Des gens qui tiennent à la main des fouets comme les queues des vaches et qui frappent les gens et des femmes à demi nues et à demi vêtues qui marchent en se déhanchant pour séduire les regards, elles portent des chignons sous forme d'une bosse de chameau, elles ne verront jamais le paradis ni n'en sentiront l'odeur bien que son odeur se sente à une distance de marche de telle et telle"

Hadith consigné par Mouslim dans son Sahîh.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La première question de la Fatwa numéro 20518

(Numéro de la partie: 17, Numéro de la page: 289)

Publié par alifta.net

 لبس المرأة للملابس الخليعة أمام النساء

س1: كثر في الآونة الأخيرة لبس الملابس الخليعة بين النساء، والتي تكشف أجزاء من الجسم وتعريه، كل ذلك تشبهًا بالكافرات، وحجتهن في جواز لبس تلك الملابس أنها تلبس أمام النساء، وأن عورة المرأة أمام المرأة من السرة إلى الركبة

ج1: على المرأة أن تحتشم وتتحلى بالحياء، حتى ولو لم ينظر إليها إلا نساء، ولا تكشف لهن إلا ما جرت العادة بكشفه ودعت له الحاجة، كالخروج لهن في ثياب البذلة، مكشوفة الوجه واليدين وأطراف القدمين ونحو ذلك، وذلك أستر لها وأبعد عن مواطن
الريبة، ويحرم على المرأة أن تلبس اللباس الذي فيه تشبه بالكافرات ولو كان ساترًا فضلاً عن القصير والضيق والشفاف؛ لقول النبي صلى الله عليه وسلم

 من تشبه بقوم فهو منهم

   ولقوله صلى الله عليه وسلم

 صنفان من أهل النار لم أرهما: قوم معهم سياط كأذناب البقر يضربون بها الناس، ونساء كاسيات عاريات مميلات مائلات رؤوسهن كأسنمة البخت المائلة، لا يدخلن الجنة ولا يجدن ريحها وإن ريحها ليوجد من مسيرة كذا وكذا

أخرجه مسلم في صحيحه
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الأول من الفتوى رقم 20518
(الجزء رقم : 17، الصفحة رقم: 289)

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام