compteur de visite

Catégories

31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 23:10
Utiliser le stérilet pour une période déterminée

Question 1 :

 

Je suis une femme désirant avoir un renseignement sur cette question: je me suis fait placer un stérilet pour une période déterminée afin que mes enfants grandissent vu qu'ils sont encore petits.

 

Cela est-il licite ou illicite?

 

Réponse 1 :

 

Si l'utilisation d'un moyen contraceptif n'est pas nuisible à la femme et n'entrave pas ses actes cultuels, si le motif en est un objectif valable tel que la maladie ou la crainte de la maladie pour la multitude de grossesses, il n'y a aucun inconvénient s'il plaît à Allah, si les deux époux se sont entendus sur cela.

 

Cela ne relève pas de la limitation des naissances dont les textes et les finalités sublimes de la charia démontrent l'interdiction.

 

Parmi ces finalités sublimes, il y a l'accroissement du nombre de cette communauté.

 

Il est authentiquement narré d'après le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) qu'il dit:  

 

« Epousez les femmes amoureuses et fécondes, car l’importance de votre nombre sera une source de fierté pour moi devant les autres communautés au jour de la Résurrection. »

 Rapporté par 'Ahmad, Al-Bayhaqî et Ibn Hibbân .

 

Nombreux sont les textes de la charia sur ce sujet.

 

Cheikh-Al-Islam Ibn Taymiyya a dit:

 

"se détourner de la famille et des enfants ne fait pas partie de ce qu'Allah et Son messager aiment."

 

De plus, cela ne relève pas de la tradition des prophètes.

 

Le Très-haut a dit (traduction rapprochée) :

 

"Et Nous avons certes envoyé avant toi des messagers, et leur avons donné des épouses et des descendants." (Ar-Ra'ad verset 38)

 

Fin de citation.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La première question de la Fatwa numéro (18591)

(Numéro de la partie: 19, Numéro de la page: 315)

traduit par alifta.net

 

استعمال مانع الحمل لمدة محددة

س1: أنا امرأة أريد أن أستفسر عن سؤالي وهو: إني مركبة لولب لمدة معينة من الزمن حتى يكبر أبنائي؛ لأنهم ما زالوا صغارًا، هل فيه شيء من الحلال أو الحرام؟

ج1: إذا كان استخدام هذا المانع أو غيره من موانع الحمل غير مضر بالمرأة، ولا مخل بأمور عبادتها، وكان الباعث عليه غرض صحيح كالمرض، أو خوفه لكثرة الحمل- فلا حرج فيه -إن شاء الله- إذا اتفق عليه الزوجان، وليس هذا من تحديد النسل الذي دلت نصوص الشريعة ومقاصدها العظيمة على حرمته، فإن من مقاصدها الجليلة: تكثير سواد هذه الأمة، وقد ثبت عنه -صلى الله عليه وسلم- أنه قال:  تزوجوا الودود الولود، فإني مكاثر بكم الأنبياء يوم القيامة

رواه أحمد والبيهقي وابن حبان . ونصوص الشريعة في هذا كثيرة، قال شيخ الإسلام ابن تيمية والإعراض عن الأهل والأولاد ليس مما يحبه الله ورسوله، ولا هو من دين الأنبياء، قال تعالى:  وَلَقَدْ أَرْسَلْنَا رُسُلا مِنْ قَبْلِكَ وَجَعَلْنَا لَهُمْ أَزْوَاجًا وَذُرِّيَّةً  اهـ  . وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الأول من الفتوى رقم - 18591

(الجزء رقم : 19، الصفحة رقم: 315)

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 08:11
La sortie de la femme pour écouter des cours (audio)

 

Question :

 

Ceci est la question 8 venant de France, Cheikh :

 

La questionneuse demande :

 

Est-il autorisé à la femme de sortir de sa maison pour aller à un cours, où sont écoutées des cassettes audio entre sœurs, sachant qu’elle porte le voile (sitar) qui est interdit dans ce pays : La France ?

 

Ou il est meilleur qu’elle reste chez elle et qu’elle écoute les cassettes audio seule ?

 

Réponse :

 

La base est que la femme doit rester chez elle.

 

Mais si elle ne trouve pas la motivation pour écouter les cassettes audio des gens de science, connu pour leur attachement à la sounnah, par leur crainte et leur piété, il n’y a pas de mal à ce qu’elle fréquente les sœurs.

 

Mais elle doit avoir l’autorisation de son mari ou de son tuteur.

 

Na’am.

 

Traduit par l’équipe de Sounnah-Diffusion

 

هل يجوز للمرأة أن تخرج من بيتها لتستمع إلى دروس من أشرطة مع بعض الأخوات؟

السؤال : وهذا السؤال الثامن شيخنا من فرنسا؛

تقول السائلة: هل يُسْتحب للمرأة أن تخرج من بيتها إلى درس؟ وهو استماع أشرطة مع الأخوات؛ علمًا أنَّها تلبس الحجاب وهو ممنوع في هذا البلد أي فرنسا، أم الأفضل تبقى في بيتها وتستمع الأشرطة وحدها؟

الجواب : هو الأصل قرار المرأة في البيت، لكن إذا كانت لا تجِدُ نشاطًا بسماع أشرطة أهل العلم الفضلاء المعروفين بالتمسك بالسُّنة والتُّقى والصلاح؛ فلا مانع أن تُخالط أخوات، لكن لابُد من إذن زوجها أو وليّها. نعم

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 08:14
La femme qui va au marché

Question :

 

Je suis une fille de 22 ans et j'ai l'habitude de faire mes courses moi-même.

 

J'ai un père et trois frères et chacun d'eux s'est occupé de ses travaux, c'est ce qui m'oblige à effectuer mes courses moi-même.

 

Quel est l'avis religieux à ce sujet?

 

Y a-t-il un grief à cela, sachant que je porte le hijâb (voile) depuis que j'allais à l'école et sortais avec l'accord de mon père.

 

Réponse :

 

Il est permis à une femme de sortir pour faire ses courses au marché, s'il n'y a personne qui peut faire cela à sa place, mais à condition de respecter le port du voile réglementaire, de s'éloigner de la promiscuité, tout en respectant l'éthique et le bon comportement dictés par l'Islam.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

ذهاب المرأة للسوق

س1: أنا فتاة أبلغ من العمر 22 سنة، أخرج لقضاء حاجاتي بنفسي، ولي أب وثلاثة إخوة لكن كل واحد منهم منشغل في عمله؛ لذلك أعمل على شراء ما أحتاج إليه لوحدي، فما حكم الشرع في ذلك، وهل هناك حرج في ذلك؟ مع العلم أني ألبس الحجاب منذ أن كنت أدرس وأخرج بإذن والدي

ج1: يجوز للمرأة الخروج لقضاء حوائجها من السوق إذا لم يكن عندها من يقوم بذلك، لكن بشرط التزام الحجاب الشرعي، والابتعاد عن الاختلاط بالرجال، والالتزام بالآداب الشرعية

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الأول والثالث من الفتوى رقم - 16746

 

La question 1 et 3 de la Fatwa numéro 16746

copié de alifta.com

Sans titre 1-copie-2

Question :

 

Quel est l'avis religieux sur la sortie de la femme pour faire ses emplettes au marché si elle est entièrement voilée et baisse sa voix ?

 

Elle le fait parce qu'elle n'a trouvé personne pouvant satisfaire son besoin en dehors de son mari.

 

Or, ce dernier ne connaît pas bien les besoins des femmes et de la maison.

 

Quel est l'avis religieux si cette femme sort sans l'accord du mari?

 

Réponse :

 

Si l'affaire est comme vous venez de citer et que son mari lui autorise de sortir pour satisfaire les besoins indispensables, s'il n'y a personne d'autre à même de les satisfaire en dehors d'elle, il n'y a pas d'inconvénient.

 

Sinon, le mieux serait qu'elle reste à la maison et réduise ses sorties quand ce n'est pas nécessaire.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

الخروج لقضاء الحاجات مع الالتزام

س1: ما حكم خروج المرأة إلى السوق لقضاء حاجاتها وهي مستترة بكامل حجابها وخافضة للصوت؛ لعدم وجود من يقضي حاجتها سوى الرجل، وهو لا يعرف ما يلزم النساء والبيت كما يجب؟ وإذا خرجت بدون رضا الزوج فما الحكم؟

ج1: إذا كان الأمر كما ذكر، وأذن لها زوجها في الخروج لقضاء حاجات لا بد منها، ولم يكن هناك من يقضيها غيرها، فلا بأس بذلك، وإلا فالخير كل الخير في بقائها في منزلها، وقلة خروجها فيما لا داعي له

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الأول من الفتوى رقم - 6411

(الجزء رقم : 19، الصفحة رقم: 371)

 

La première question de la Fatwa numéro (6411)

(Numéro de la partie: 19, Numéro de la page: 371)

copié de alifta.com

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 08:12
Une femme est malheureuse de ne pas avoir d'enfant

Question :

 

Une femme, malheureuse de ne pas avoir d'enfants, se refugie parfois dans les larmes, les pensées négatives ainsi que l'ascétisme dans la vie.

 

Quel est l'avis religieux et le conseil à lui fournir?

 

Réponse :

 

Cette femme ne devrait pas se sentir malheureuse, ni pleurer du fait qu'elle ne peut être enceinte, parce que la disposition physiologique chez l'homme ou la femme pour avoir des enfants, qu'il s'agisse de garçons, de filles ou des deux à la fois, ainsi que le fait qu'un homme ou une femme ne peuvent avoir d'enfant, sont tous des prédestinations d'Allah (Gloire et Pureté à Lui).

 

L'Exalté a dit (traduction rapprochée) :  

 

"A Allah appartient la royauté des cieux et de la terre. Il crée ce qu’Il veut. Il fait don de filles à qui Il veut, et don de garçons à qui Il veut,  ou bien Il donne à la fois garçons et filles; et Il rend stérile qui Il veut. Il est certes Omniscient et Omnipotent." (sourate 42 verset 49 et 50)

 

Parce qu'Il (Gloire et Pureté à Lui) est Omniscient, Connaissant ceux qui méritent chacune de ces catégories, Omnipotent, Capable de faire ce qu'Il décide selon la différence entre les gens en cela.

 

De plus la personne ayant posé cette question a le bon exemple en Yahya (Jean) fils de Zacharie, ainsi qu'en Jésus fils de Marie (Prières et Salut d'Allah sur eux), chacun d'entre eux n'ayant pas eu d'enfant.

 

Elle devrait accepter sa prédestination et implorer Allah de lui exaucer son vœu parce que Allah Seul a la grande sagesse et le pouvoir dominateur.

 

D'ailleurs, il n'y a pas de mal si elle consulte des médecins spécialistes, parmi les femmes, ou un médecin homme, en cas d'absence de femme médecin spécialiste, espérant qu'il puisse soigner ce qui empêche la grossesse, parmi les causes multiples de cela.

 

Il en est de même pour son époux qui devrait consulter un médecin spécialiste, car l'empêchement peut provenir de lui.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

الإنجاب وعدمه بتقدير الله جل وعلا

س: امرأة قلقة لكونها لم تحمل، وتلجأ أحيانًا إلى البكاء والتفكير الكثير والزهد من هذه الحياة، فما هو الحكم وما هي النصيحة لها؟

ج: لا ينبغي لهذه المرأة أن تقلق وتبكي لكونها لم تحمل؛ لأن إيجاد الاستعداد الكوني في الرجل والمرأة لإِنجاب الأولاد ذكورًا فقط أو إناثًا فقط أو جمعًا بين الذكور والإِناث وكون الرجل والمرأة لا ينجبان كل ذلك بتقدير الله جل وعلا، قال تعالى:  لِلَّهِ مُلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضِ يَخْلُقُ مَا يَشَاءُ يَهَبُ لِمَنْ يَشَاءُ إِنَاثًا وَيَهَبُ لِمَنْ يَشَاءُ الذُّكُورَ (49) أَوْ يُزَوِّجُهُمْ ذُكْرَانًا وَإِنَاثًا وَيَجْعَلُ مَنْ يَشَاءُ عَقِيمًا إِنَّهُ عَلِيمٌ قَدِيرٌ  ، فهو جلَّ وعلا عليم بمن يستحق كل قسم من هذه الأقسام، قدير على ما يشاء من تفاوت الناس في ذلك، وللسائلة أسوة في يحيى بن زكريا وعيسى ابن مريم عليهما الصلاة والسلام فإن كلاًّ منهما لم يولد له، فعليها أن ترضى وتسأل الله حاجتها فله الحكمة البالغة والقدرة القاهرة

ولا مانع من عرض نفسها على بعض الطبيبات المختصات والطبيب المختص عند عدم وجود الطبيبة المختصة، لعله يعالج ما يمنع الإِنجاب من بعض العوارض التي تسبب عدم الحمل

وهكذا زوجها ينبغي أن يعرض نفسه على الطبيب المختص؛ لأنه قد يكون المانع فيه نفسه

وبالله التوفيق. وصلى الله على نبينا محمد، وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 3، الصفحة رقم: .531.530)

فتوى رقم - 8844

 

(Numéro de la partie: 3, Numéro de la page: 530)

La fatwa numéro (8844)

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 08:41
Elle persiste à se voiler le visage malgré le refus de son mari (audio-vidéo)

 

Question :

 

Une femme persiste à se couvrir le visage, alors que son mari lui interdit cela en se basant sur la parole de certains savants qui disent que ce n'est pas obligatoire.

 

Quelle est votre orientation qu'Allah vous bénisse ? 

 

Réponse :

 

Elle est sur la vérité et il est sur le faux.

 

Elle est sur la vérité, car le visage fait partie de la beauté de la femme et c'est le plus noble de ses membres.

 

Il ne lui est donc pas permis de le découvrir devant les étrangers, elle doit le cacher.

 

Les femmes du Prophète صلى الله عليه و سلم en voyage mettaient le voile sur leurs visages lorsqu'elles croisaient des étrangers alors qu'elles étaient en état de sacralisation.

 

Donc le voile complet est de recouvrir le visage ainsi que l'ensemble du corps, elle ne doit rien faire apparaître de son corps, ni de son visage, ni de ses pieds.

 

Elle préserve sa personne et sa dignité avec le voile, donc elle est en droit et celui qui lui ordonne de découvrir son visage est sur le faux, elle ne doit donc pas lui obéir.

 

 لا طاعة لمخلوق في معصية الخالق

« Point d'obéissance aux créatures dans la désobéissance au Créateur ». 

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com 

 

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 16:08
Doit-on observer une période de 40 jours après l'accouchement ?

Question 5 :

 

La femme qui vient d'accoucher doit-elle automatiquement observer une trêve de quarante jours dans l'accomplissement des prières et du jeûne ou doit-elle tenir compte de la cessation des écoulements, c'est-à-dire qu'elle se purifie et reprend ses prières dès qu'il n'y a plus d'écoulement de sang ?

 

Et quelle est la durée minimale pour recouvrer la pureté suite à un accouchement ?

 

Réponse :

 

La femme qui vient d'accoucher n'a pas de durée minimale à attendre pour recouvrer sa pureté. Tant qu'elle a des écoulements de sang elle n'accomplit pas de prières, ni de jeûne, ni n'a de rapports sexuels avec son époux.

 

En revanche si elle constate la cessation des écoulements, même si cela apparaît bien avant les quarante jours habituels, elle reprend ses prières, son jeûne et peut avoir des rapports avec son mari, même si les lochies n'ont duré que dix ou cinq jours.

 

L'important est que les lochies sont un phénomène concret et les règles à suivre sont liées à leur présence ou leur absence.

 

Par conséquent tant que celles-ci sont présentes, leurs règles doivent être observées et dès que la femme s'en est purifiée, elle n'a plus à observer ces règles.

 

Cependant si les lochies se prolongent au delà de soixante jours, la femme est alors atteinte de métrorragie, c'est-à-dire d'hémorragies persistantes.

 

Dans ce cas elle observe les préceptes liés aux menstrues pendant la période équivalente à la durée habituelle de son cycle menstruel normal, puis elle se lave et fait ses prières.
 

Source : 60 interrogations sur les menstrues

 

س 5‏:‏ المرأة النفساء هل تجلس أربعين يومًا لا تصلي ولا تصوم أم أن العبرة بانقطاع الدم عنها، فمتى انقطع تطهرت وصلت‏؟‏ وما هي أقل مدة للطهر‏؟‏
جـ‏:‏ النفساء ليس لها وقت محدود بل متى كان الدم موجودًا جلست لم تصل ولم تصم ولم يجامعها زوجها، وإذا رأت الطهر ولو قبل الأربعين ولو لم تجلس إلا عشرة أيام أو خمسة أيام فإنها تصلي وتصوم ويجامعها زوجها ولا حرج في ذلك‏.‏ والمهم أن النفاس أمر محسوس تتعلق الأحكام بوجوده أو عدمه، فمتى كان موجودًا ثبتت أحكامه، ومتى تطهرت منه تخلت من أحكامه، لكن لو زاد على الستين يومًا فإنها تكون مستحاضة تجلس ما وافق عادة حيضها فقط ثم تغتسل وتصلي‏.‏

60 سؤالًا في أحكام الحيض والنفاس

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 15:03
Le sang de la femme enceinte

Question :

 

Une femme enceinte dont le sang a coulé durant ce noble mois - Le Ramadan -, et qui ne fait pas partie de sa menstruation, pourtant elle prie et jeûne ; est-il juste d'agir de la sorte ?

 

Réponse :

 

Louange à Allah et prière et salut sur le Prophète, sa famille et ses compagnons. Après ce préambule :

 

Le sang qui coule de la femme enceinte est du sang malsain et non de la menstruation.

 

Elle doit faire les ablutions mineures lors de chaque prière, faire la prière, pourvoir aux besoins de son mari, et jeûner.

Elle n'est pas tenue de compenser le jeûne où elle voit couler ce sang.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La première question de la Fatwa numéro 10653

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 14:59
Prix du sang versé par une femme qui a avorté délibérément

Question :

 

Une femme enceinte a avorté intentionnellement, que doit-elle faire, a-t-elle une expiation à faire ?

 

Réponse :

 

-Si le fœtus avorté a atteint quatre mois, elle aura commis un grave péché, et elle doit s'en repentir à Allah (Gloire à Lui), et ne plus y retourner.

 

Elle doit également verser le prix du sang aux héritiers s'ils le revendiquent, qui est l'équivalent du prix du sang d'un esclave mâle ou femelle ; il est estimé au dixième du prix du sang de la mère.

 

Elle n'a pas d'expiation à faire, car elle a tué le fœtus intentionnellement.

 

-Mais si le fœtus n'a pas atteint quatre mois, elle aura commis un interdit duquel elle doit se repentir, et ne plus y retourner ; et elle n'a pas de prix de sang à verser.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La première question de la Fatwa numéro 19590

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 11:26
La femme qui fréquente les salons de coiffure

Question :

 

Nous sollicitons votre Eminence de bien vouloir nous donner une recommandation relative à une femme qui embellit une autre femme, en lui mettant du henné, du maquillage ou de se faire coiffer dans un salon de coiffure pour femmes ?

 

Sachant qu'il existe un agent de sécurité qui interdit l'accès aux hommes en général ou ceux qui habitent à l'intérieur de la maison où se situe ce salon de coiffure; alors que la femme reste invisible aux regards des gens, notamment pendant les cérémonies de mariage.

 

Quel est l'avis de la religion relatif au fait d'exercer dans ce genre de métier?

 

Eclairez-nous sur cette question, qu'Allah vous récompense pleinement !

 

Réponse :

 

Il n'est pas permis à une femme de sortir de chez elle pour aller dans les salons de coiffure et de beauté, compte tenu de la séduction que cela comporte et de l'exposition de sa beauté et ses atours aux gens en sortant dehors et du fait aussi que cette dernière a la possibilité de se faire belle chez elle.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

خروج المرأة لمحلات تصفيف الشعر

س: نأمل تفضل سماحتكم بإرشادنا بحكم تزيين المرأة للمرأة بوضع الحناء والمكياج وتصفيف الشعر داخل المشاغل النسائية، وبوجود حارس أمن يمنع دخول الرجال عامة أو داخل المنزل وهي غير ظاهرة للناس، وخاصة العرائس في ليلة الزفاف، وما حكم العمل بها شرعًا؟ أفيدونا جزاكم الله خير الجزاء

ج: لا يجوز للمرأة الخروج من بيتها لتذهب إلى محلات تصفيف الشعر وتزيينه؛ لما يترتب على ذلك من الفتنة وإبداء زينتها خارج بيتها، ولأنه بإمكانها عمل ما تحتاج إليه من التزين داخل بيتها

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم ( 20392

(الجزء رقم : 17، الصفحة رقم: 228)

 

La Fatwa numéro 20392

(Numéro de la partie: 17, Numéro de la page: 228)

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 08:11
La femme indisposée qui lit dans des ouvrages religieux

Question :

 

Une femme de l'Egypte pose cette question :

 

Est-il permis à la femme indisposée de lire dans les livres et brochures religieux, dans lesquels il y a des versets du Coran.

 

Quel est l’avis religieux si elle lit le Coran, tout en ayant ses règles, sans toucher directement au Coran, en lisant par les yeux seulement ?

 

La réponse :

 

Il n’y a aucun mal à ce que la femme indisposée lit des manuels ou des livres scientifiques, même s’il y a dans certaines de ses pages des versets du Coran.

 

Il n'y a rien en cela, parce qu’en lisant ces versets, elle ne vise pas la récitation du Coran, mais elle veut seulement lire le livre.

 

Le fait que ces versets soient mentionnés durant la lecture, alors que vous êtes indisposée, ne pose pas de problème - si Allah le veut -. Dans sa seconde question, elle dit:

 

Est-ce que la femme indisposée pourrait-elle, lire le Coran dans un Moushaf (exemplaire du Coran) sans le toucher, mais seulement en y regardant de ses yeux et le lisant sans le toucher. .

 

Nous disons également : Il n’y a pas de mal à ce qu’elle mette l’exemplaire du Coran et le regarde, tout en tournant les pages en usant de quelque chose qui l’empêche de le toucher directement.

 

Il n'y a aucun mal de faire cela, si Allah le veut, parce que la période des menstrues se prolonge parfois et qu’elle ne peut rien pour l’arrêter .

 

copié de alifta.net

 

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Abdellah Âl Ach-Cheikh - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله آل الشيخ

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام