164 articles avec fetes en islam - vendredi et fetes innovees

Taper du duff pendant la fête 'id al fitr et 'id al adha (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Taper du duff pendant la fête 'id al fitr et 'id al adha (audio)

 

Question :

 

Honorable Cheikh, qu'Allâh vous accorde la réussite.

 

Est-il permis de taper du duff pendant les trois jours de fête de la rupture et du sacrifice ?

 

Réponse :

 

Non, taper du duff est réservé aux femmes à l'occasion d'un mariage pour l'annoncer uniquement.

 

Quant aux jours de fête (aid), on ne tape du duff.

 

Ce sont des jours où l'on mange, boit et évoque Allâh.

 

Les musulmans se visitent entre eux (durant ces jours) et il n’y a pas de duffs, de danses ou autre.

 

Traduit et publié par an-nassiha.com

 

فضيلة الشيخ و فقكم الله يقول : هل يجوز ظرب الدف في ثلاثة الأيام من العيد في عيد الفطر و الاضحى ؟

فضيلة الشيخ : لا ، ضرب الدف للنساء بمناسبة الزواج لإعلان النكاح فقط ، أما أيام العيد ليس فيها دف ، فيها أكل ، و شرب ، و ذكر لله – عز و جل – و تزاور في ما بين المسلمين ،  و ليس فيها دفوف ، و لا فيها عرضات ، نعم

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Le cas des dispensés de la prière du vendredi

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le cas des dispensés de la prière du vendredi

Nos compagnons considèrent que les fidèles dispensés de la prière du Vendredi se divisent en deux catégories :

 

-D’une part, ceux dont l’excuse va probablement disparaître et pour qui la prière du Vendredi sera à nouveau obligatoire, comme l’esclave, le malade, le voyageur, etc.

 

Ceux-là vaut mieux qu’ils attendent d’être certains de ne pas pourvoir assister à celle du vendredi...

 

-D’autre part, ceux dont la dispense est permanente, comme la femme ou le malade chronique : il existe deux positions à leur sujet :

 

La plus valable étant... qu’il leur est recommandé de faire la prière de «dhouhr» au début du temps qui lui est imparti, puisqu’il est préférable d’accomplir les prières le plus tôt possible ;

 

la deuxième position considère qu’ils font mieux d’attendre que l’heure de la prière du vendredi soit passé comme la première catégorie, car ils s’efforcent de se rendre à la prière du vendredi, et car c’est la prière du vendredi qui est effectuée par ceux qui accomplissent intégralement les devoirs et il est préférable qu’elle ait lieu la première [...]

 

Nos compagnons considèrent qu’il est recommandé aux bénéficiaires de dispenses, d’assister à la prière du vendredi même s’ils ont déjà fait la prière de « dhouhr » car elle est plus complète...

 

Ils ajoutent : Nous avons dit que pour les bénéficiaires de dispenses, comme l’esclave, la femme ou le voyageur, c’est le « dhouhr » qui est obligatoire : s’ils l’accomplissent, leur action est valide, et s’ils n’accomplissent pas le « dhouhr » mais accomplissent la prière du vendredi, cela est unanimement reconnu comme suffisant [...]

 

L’on peut demander, s’il est obligatoire pour eux d’accomplir les quatre raka’a de «dhouhr», comment cette obligation est effacée par l’accomplissement des deux raka’a de la prière du vendredi : c’est que, même si la prière du vendredi ne comporte que deux raka’a, elle est indubitablement plus complète que celle de «dhouhr» ; elle est donc obligatoire pour ceux qui accomplissent intégralement les devoirs, et les bénéficiaires de dispenses en sont exemptés pour les soulager, mais s’ils l’accomplissent quand même c’est bien et suffisant, comme le dit le classificateur à propos du malade qui se lève ou de celui qui se lave les pieds lors des ablutions au lieu d’essuyer ses souliers [...]

 

Kitâb Madjmu’ Charh al-Mouhhadhab vol.4

Publié par manhajulhaqq.com

Imam an-Nawawî - الإمام محيى الدين ابى زكريا بن يحيى بن شرف النووي

Partager cet article

Le mérite du premier rang le jour du vendredi

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le mérite du premier rang le jour du vendredi

Question :

 

Convient-il à une personne qui arrive tôt à la Mosquée Al-Hâram, un vendredi, de se rapprocher de l’emplacement de l’imâm ou de chercher un coin d’ombre pour échapper à la chaleur du soleil afin d’accomplir en toute quiétude la prière, les invocations, la récitation du Coran sachant que l’imam fait son prêche dans le "Mataf" (à l’endroit des circumambulations) ?

 

Réponse :

 

Il est recommandé de se rapprocher du premier rang autant que cela peut se faire.

 

Chaque fidèle se doit de faire l’effort de se mettre au premier rang ou à défaut dans le second et ainsi de suite, selon les capacités de chacun.

 

Par contre, si l’emplacement est exposé au soleil et que cela peut nuire, il convient à la personne (qui arrive tôt) de chercher une place dans les premiers rangs qui ne l’expose pas au soleil.

 

Volume 30 - Partie 30 - Page 241

Publié par alifta.net

فضل الصف الأول والقرب من الخطيب

س: من أتى إلى المسجد الحرام يوم الجمعة مبكرًا هل يقرب إلى جنب الإمام أم يبحث عن أماكن الظل ويتجنب الحر والشمس حتى يكون أقوى للدعاء والعبادة وقراءة القرآن وحضور القلب علمًا بأن الخطيب يخطب في المطاف؟

ج : كـلما قرب من الصف الأول فهو أولى إذا تيسر له الصف الأول أو ما يليه، هذا المستحب له أن يجتهد في الصف الأول ثـم ما يليه حسب الطاقة، وإذا كان المكان فيه شمس فإنه لا يـجلس في الشمس بل يطلب مكانًا ما فيه شيء يضره ويلتمس مكانًا يقرب من الصف الأول، أو في الصف الأول وليس في الشمس

(الجزء رقم : 30، الصفحة رقم: 241)

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

La lecture de la sourate Qâf comme sermon

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La lecture de la sourate Qâf comme sermon

Question :

 

Nous avons lu que le prophète صلى الله عليه وسلم avait l'habitude de lire sourate Qâf comme sermon sur le minbar, et il l'a fait à maintes reprises . 

 

Est-ce que cela est abrogée car nous n'avons vu personne le faire? 

 

Et si c'est une Sunna abandonnée, nous aimerions aider à relancer sa pratique. 

 

Alors s'il vous plaît, pouvez nous dire comment cela doit être fait.

 

Le khatib doit il simplement commencer son sermon avec elle et finir avec elle, ou rien d'autre? 

 

Et comment doit elle être lu, comme nous lisons le Coran, embellissant nos voix, ou doit elle être lue comme un avertissement sévère ?

 

Réponse :

 

De faire de Sourate Qâf le centre et le sujet d'un sermon pour quelqu'un est une Sunna qui a été abandonnée. 

 

Cela n'est pas abrogée, il s'agit plutôt de ces Sunnan qui ont été abandonnées par la plupart des khatib de nos jours, لا حول ولا قوة إلا بالله.

 

Donc, il est du devoir des gens de ramener cette pratique, réciter la sourate Qâf, dans leurs sermons. 

 

Ce que je comprends, c'est que le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم avait l'habitude de faire le sermon avec la Sourate Qâf, mais pas réciter avec la même tilaawah que normalement le Coran est récité, plutôt il avait l'habitude de faire un sermon avec elle, et il est entendu qu'il l'a utilisé pour se référer aux sections spécifiques de la sourate et expliquer leur signification.

 

A travers cela, l'aspect exhortation du sermon était atteint.

 

Donc, si le khatib a ajouté quelques invocations, ou prières sur le Prophète صلى الله عليه وسلم, alors cela, serait quelque chose qui rendrait le sermon plus complet, et il n'y a rien de mal à cela, à moins qu'il s'accroche à une telle pratique et estime que le sermon n'est pas valide sans elle. 

 

Il faudrait des preuves pour soutenir cela, et je ne connais aucun élément de preuve qui confirme la nullité du sermon qui n'a pas d'invocations ou de prière sur le Prophète صلى الله عليه وسلم. 

 

Mais ces actions ont été mentionnés par les savants de Usool Al-Fiqh dans leurs livres, et nous les suivons comme ils étaient plus savant que nous à ce sujet.

 

On ne peut pas arriver à la conclusion que le sermon n'est pas valide en l'absence d'invocations ou en l'absence de prière sur le Prophète صلى الله عليه وسلم. 

 

Si une personne commence son sermon avec khoutbah Al-Haajah, alors la prière est invoquée sur le Prophète صلى الله عليه وسلم dedans. 

 

Donc, nous ne pouvions pas dire qu'il n'a pas invoqué sur le Prophète صلى الله عليه وسلم au cours de son sermon, il a invoqué la prière sur le Prophète صلى الله عليه وسلم dans Khoutbah Al-Haajah.

 

En conclusion :

 

La récitation de la sourate Qâf dans le sermon du vendredi doit être fait comme un avertissement sévère, comme le Messager avait l'habitude de faire dans son sermon comme s'il mettait en garde contre une armée en marche. 

 

De cette façon, le sens du sermon, que c'est un avertissement, est rempli.

 

Cela doit être quelque chose pour avertir les gens et installer la peur dans les cœurs, et c'est quelque chose qui ne se fait pas par la lecture de la sourate avec une récitation magnifique.

 

Au contraire, il avait l'habitude de la lire comme un sermon, en mentionnant les sélections (choisies) de la sourate, puis très probablement l'explication de leurs significations d'une manière qui permettrait d'atteindre le but d'une exhortation et d'un sermon, d'une manière à ce que les gens comprennent qu'il s'agit d'une explication à une sélection de versets de la sourate.

 

Comme quelqu'un debout et disant: 

 

"Je donnerai le sermon avec la Sourate Qâf" , puis il se lève et récite la sourate Qâf, embellissant sa voix, puis il prétend avoir donné un sermon, en réalité, il n'y a pas eu de sermon, au contraire il a seulement récité la sourate Qâf. 

 

C'est parce que l'intention du sermon est un rappel et un avertissement sévère, et il (sermon) a un style spécifique. 

 

Il a été rapporté que le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم avait l'habitude de donner le sermon comme s'il mettait en garde ses compagnons contre une armée en marche, en disant : 

 

"Ils viendront à vous le matin ou dans la nuit !" 

 

Donc, par conséquent, il n'est pas approprié de réciter avec une belle récitation, l'intention dans le sermon doit être atteint quand on lit la sourate Qâf, je veux dire que cela doit être un avertissement. 

 

Il lit certains de ses versets normalement, pas avec tilaawah (belle récitation), avertissant et faisant peur aux gens avec elle, puis il explique quelques-unes des significations, puis il procède comme ceci tout au long du reste du sermon.

 

Et il n'y a rien de mal à répéter le sermon de cette manière plus d'une fois, et Allâh sait mieux.

 

Tiré de la cassette numéro AAMB024, daté du 1423/7/18.

Pour bakkah.net

Publié par twitter.com/Minhajsunna

Cheikh Mouhammad Ibn 'Omar Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر سالم بازمول

Partager cet article

Le lavage du vendredi peut-il compenser les ablutions pour la prière du vendredi ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le lavage du vendredi peut-il compenser les ablutions pour la prière du vendredi ?

Question :

 

As-Salam 'aleykoum wa Rahmatullah wa Barakâtuh... 

 

Honorable Cheikh, le lavage du vendredi peut-il suffire aux ablutions pour la prière du vendredi et également, le lavage (Al-ghousl) de l'état d'impureté majeure (Al-janâbah) peut-il suffire aux ablutions pour la prière du Fajr si (la personne) fait un Ghousl avant la prière du Fajr ?

 

Réponse :

 

Au nom d'Allâh, Le Très Miséricordieux, Le Tout Miséricordieux.

Que la prière et le salut soient sur notre Prophète Mohammed, sur sa famille et sur l'ensemble de ses compagnons.

 

Le mieux est que l'homme fasse ses ablutions de manière complète avant d’effectuer le lavage à l'exception de ses pieds pour lesquels, il pourra retarder le lavage à la fin du lavage.

 

Ceci est le mieux et le plus parfait.

 

Par contre, s'il met l'intention d'intégrer les ablutions dans le lavage, ceci sera suffisant car "la petite purification" rentre dans "la grande purification".

 

S'il met l’intention des ablutions avec le lavage, que ce lavage soit recommandé comme celui du vendredi ou qu'il soit obligatoire comme celui de l’impureté majeure cela sera suffisant car "la petite purification" rentre dans "la grande purification" d'après la parole du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم :

 

"Les actes ne valent que par leurs intentions et chacun n'aura que ce qu'il a comme intention".

Rapporté par l'imâm Al-Boukhârî dans son sahîh

 

Il est donc autorisé d'avoir l'intention de faire rentrer les ablutions avec le lavage qu'il soit recommandé ou obligatoire mais le mieux comme nous l'avons cité au début de la réponse c'est qu'il fasse d'abord les ablutions puis qu'il fasse le lavage après.

 

Ceci est le plus parfait !

 

Al-mountaqâ min fatâwah

Publié par sounnah-publication.com

السؤال : السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

فضيلة الشيخ هل يجزئ الغسل للجمعة عن الوضوء لصلاة الجمعة، كذلك هل يجزئ الغسل عن الجنابة عن الوضوء لصلاة الفجر إذا اغتسل قبل صلاة الفجر‏؟‏

الإجابة : بسم الله الرحمن الرحيم ، الحمد لله رب العالمين والصلاة والسلام على نبينا ، محمد ، وعلى آله وصحبه أجمعين

 الأفضل أن الإنسان يتوضأ وضوءاً كاملاً قبل الغسل ما عدا غسل الرجلين فإنه يؤخره إلى بعد نهاية الغسل، هذا هو الأفضل والأكمل‏.‏
أما لو نوى دخول الوضوء في الاغتسال فإنه يجزئ هذا لأن الطهارة الصغرى تدخل في الكبرى فإذا نوى الوضوء مع الاغتسال سواء كان هذا الاغتسال مستحباً كغسل الجمعة أو كان واجباً كغسل الجنابة فإنه يجزئه ذلك لأن الطهارة الصغرى تدخل في الطهارة الكبرى ولقوله صلى الله عليه وسلم‏

‏إنما الأعمال بالنيات وإنما لكل امرئ ما نوى

‏رواه الإمام البخاري في صحيحه

.‏ فيجوز  أن ينوي دخول الوضوء مع الاغتسال المستحب أو الاغتسال الواجب ولكن  الأفضل كما ذكرنا في أول الجواب أن يتوضأ أولاً ثم يغتسل بعد ذلك، هذا هو الأكمل‏

المنتقى من فتاوى فضيلة الشيخ صالح الفوزان

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

النهي عن مشاركة الكفار في أعيادهم (dossier)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

النهي عن مشاركة الكفار في أعيادهم (dossier)

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Partager cet article

La gravité de la célébration de la Saint-Valentin (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La gravité de la célébration de la Saint-Valentin (audio)

Question :

 

Qu'Allâh soit bienfaisant envers vous Cheikh, j'ai ici plusieures questions au sujet du Jour de la Saint-Valentin.

 

Ils espèrent de vous la clarification quant à la gravité de cette célébration et un avis consultatif du Comité Permanent sur le sujet.

 

Réponse :

 

Qu’est-ce que le jour de l'amour ?

 

Il n'est pas légiféré aux musulmans de s'associer aux fêtes des chrétiens, ni de les encourager sur cela, ni d'assister au mensonge !

 

Ce sont des fêtes de mécréants, qu'ils ne les encouragent pas !

 

Amour !... Pour qui cet amour ?

 

L'amour pour Iblîss ?!

 

Ou l'amour pour le Messie - que la paix soit sur lui - ?

 

Ou un amour entre eux ?... Il n'y a pas d'amour entre eux alors qu'ils sont mécréants !

 

Allâh taala a dit :

 

(تَحْسَبُهُمْ جَمِيعًا وَقُلُوبُهُمْ شَتَّى)

 

"Tu les croirais unis, alors que leurs cœurs sont divisés" (sourate Al-Hashr verset 14)

 

Ils (les mécréants) ont dit : L'amour avec la femme ?... Ceci est une obscénité !

 

Traduit et publié par lecouple.enislam.over-blog.com

خطورة الاحتفال بعيد الحب

السؤال: أحسن الله إليكم صاحب الفضيلة ، هذه عدة أسئلة حول ما يسمى بعيد الحب يأملون منكم البيان لخطر هذا الاحتفال وإخراج فتوى من اللجنة الدائمة في هذا الموضوع؟

الجواب: وشه عيد الحب؟ عيد النصارى ما يجوز للمسلمين يشاركوهم، ولا يشجعوهم عليه، ولا يشهدون الزور، هذه أعياد الكفار لا يشجعونهم، حب لمن هذا الحب ؟ حباً لإبليس؟ أو حب للمسيح -عليه الصلاة والسلام-؟ أو حب لما بينهم؟ ما بينهم حب وهم كفار

(تَحْسَبُهُمْ جَمِيعًا وَقُلُوبُهُمْ شَتَّى)

 قالوا: الحب مع المرأة ؟ هذا فاحشة

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Dispenser des cours avant le sermon du vendredi (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Dispenser des cours avant le sermon du vendredi (audio-vidéo)

Question :

 

Dans la mosquée de mon quartier, l’imam se contente de diriger les cinq prières quotidiennes ainsi que le sermon et la prière du vendredi.

 

Il ne donne pas de cours hebdomadaires.

 

Je lui ai alors demandé la permission de donner des cours sur le thème du monothéisme.

 

Il a approuvé, à condition néanmoins que je le fasse les vendredis avant le sermon du vendredi, du fait qu’à ce moment-là l’affluence de ceux qui viennent accomplir la prière est grande.

 

Que me conseillez-vous ?

 

Réponse :

 

Louange à Allâh, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu’Allâh عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

Ceci dit :

 

Au-delà des conditions que doit réunir celui qui dirige une assemblée de savoir et d’orientation, les disciplines de la charia se résument en cette phrase : «Allâh dit, le Prophète dit».  

 

«Le Prophète صلّى اللهُ عليه وآله وسلَّم a interdit aux gens de constituer des cercles pour l’apprentissage avant le sermon du vendredi.»  

Rapporté par Abou Dâwoûd, chapitre de «La prière», par l’intermédiaire de `Abd Allâh Ibn `Amr رضي الله عنه. Ce hadith est jugé authentique par Al-Albâni dans Sahîh Al-Djâmi` (hadith 6885).

 

Alors, comment celui qui appelle au monothéisme par la parole peut-il faire un acte contraire à ce que prescrit la charia ?

 

Se conformer à la Révélation et observer les préceptes de la charia entrent dans le cadre de la foi en l’unicité d’Allâh.

 

مَنْ يُطِعِ الرَّسُولَ فَقَدْ أَطَاعَ اللهَ

sens approximatif du verset :

 

«Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allâh» (An-Nîssa, v.180)

 

قُلْ أَطِيعُوا اللهَ وَالرَّسُولَ فَإِنْ تَوَلَّوْا فَإِنَّ اللهَ لاَ يُحِبُّ الْكَافِرِينَ

sens approximatif du verset :

 

«Dis: «Obéissez à Allâh et au Messager. Et si vous tournez le dos… alors Allâh n’aime pas les infidèles» (Al-’Imrân, v.32)

 

اتَّبِعُوا مَا أُنْزِلَ إِلَيْكُمْ مِنْ رَبِّكُمْ وَلاَ تَتَّبِعُوا مِنْ دُونِهِ أَوْلِيَاءَ

sens approximatif du verset :

 

«Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d’autres alliés que Lui» (Al-A`râf, v.3)

 

En définitive, il n’y a de salut de la colère d’Allâh que par la foi en l’unicité d’Allâh et par l’observance des préceptes transmis par le Prophète صلّى الله عليه وآله وسلّم.

 

Nous ne devons nous référer qu’à ces deux seules sources et rejeter ce qui nous vient des autres.

 

Le savoir parfait appartient à Allâh عزّ وجلّ, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohammed, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 23 El-Mouharram 1427 H, Correspondant au 22 février 2006 G

Publié par ferkous.com

في التدريس يوم الجمعة قبل الخطبة

السؤال: لنا إمام في مسجدنا يقتصر نشاطه على إقامة الصلوات الخمس، وخطبة الجمعة، ولا يلقي دروسا أسبوعية، فاستأذنته في إقامة دروس في التوحيد فأذن شريطة أن تكون هذه الدروس يوم الجمعة قبل الخطبة بحجة كثرة المصلين في هذا الوقت، فما هي نصيحتكم؟

الجواب: الحمد لله ربِّ العالمين، والصلاة والسلام على من أرسله الله رحمة للعالمين، وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين وسلم تسليما، أما بعد

فإنه بغض النظر عن الشروط المؤهلة لتصدر مجالس العلم والتوجيه، فإنَّ العلم الشرعي هو: "قال الله قال رسوله"، وقد "نهى النبي صلى الله عليه وآله وسلم عن التحلق قبل الجمعة"(١) فكيف يدعو الموجه إلى التوحيد بقوله ما يخالف العلم بفعله؟ لذلك كان اتباع الوحي، والتزام العمل بالنصوص الشرعية من مقتضى توحيد الله والإيمان به قال تعالى

مَّنْ يُطِعِ الرَّسُولَ فَقَدْ أَطَاعَ اللّهَ-النساء: 80

وقال تعالى

قُلْ أَطِيعُواْ اللّهَ وَالرَّسُولَ فإِن تَوَلَّوْاْ فَإِنَّ اللّهَ لاَ يُحِبُّ الْكَافِرِينَ-آل عمران: 32

وقال تعالى

اتَّبِعُواْ مَا أُنزِلَ إِلَيْكُم مِّن رَّبِّكُمْ وَلاَ تَتَّبِعُواْ مِن دُونِهِ أَوْلِيَاء-الأعراف: 3

، فلا نجاة من الله إلا بتوحيدين: توحيد المُرسِل، وتوحيد متابعة الرسول، فلا يُحاكم إلى غيره، ولا ترضى بحكم غيره

والعلم عند الله تعالى، وآخر دعوانا أن الحمد لله رب العالمين وصلى الله على نبينا محمد وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين وسلم تسليما

الجزائر في: 23 محرم 1427ﻫ

الموافق لـ: 22 فبراير 2006م

١- أخرجه أبو داود في الصلاة (1081)، من حديث عبد الله بن عمرو رضي الله عنه. وصححه الألباني في صحيح الجامع 6885

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Partager cet article

Le jour du vendredi

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le jour du vendredi

Le Messager d'Allâh صلّى الله عليه و سّلم a dit:

 

''Allâh a égaré du vendredi ceux qui étaient avant nous et donc les juifs ont eu le samedi et les chrétiens le dimanche puis Allâh nous a créés et nous a guidés vers le vendredi et a donc a fait le vendredi puis le samedi puis le dimanche et de même ils viennent après nous le Jour de la Résurrection.

Nous sommes les derniers parmi les gens de ce Bas-Monde et les premiers le Jour de la Résurrection et les premiers à être jugés avant le reste des gens''.

Hadîth dans l'authentique de Mouslim

 

 قال صلى الله عليه وسلم

 أضلَّ الله عن الجمعة من كان قبلنا، فكان لليهود يوم السبت، وكان للنصارى يومُ الأحد، فجاء الله بنا فهدانا ليوم الجمعة، فجعل الجمعة والسبت والأحد، وكذلك هم لنا تبعُ يوم القيامة، نحن الآخرون من أهل الدنيا، والأولون يوم القيامة المقضي بينهم قبل الخلائق

رواه مسلم

-Le premier jour de la semaine dans la Législation est le vendredi.

 

-Les juifs viennent après nous le samedi et les chrétiens le dimanche, ils sont après nous donc dans ces jours cités comme ils sont après notre communauté le Jour de la Résurrection car ils sont après cette communauté dans le Compte et la Balance et le Jugement et l'entrée au Paradis etc

 

Voir l'explication de l'authentique de Mouslim v.17 p.183 et 184.

Traduit par Mehdi Abou AbdirRahman - @mehdimaghribi

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Mohamed ibn 'Aly ibn Adam al-Ithyoûby - الشيخ محمد بن علي بن آدم الأثيوبي

Partager cet article

Le discours du sermonnaire et le comportement de l'auditeur

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le discours du sermonnaire et le comportement de l'auditeur

Question :

 

Nous avons vu un imam dans la ville d'Al-Blida dire aux musulmans du haut de sa chaire (Minbar) :

 

"Croyez en Allâh Seul"

 

et les voix des musulmans de s'élever par le Tahlîl (fait de dire : "Lâ Ilâha Illa Allâh", il n'y a point de divinité à part Allâh) et le Takbîr (fait de dire : "Allâhou Akbar", Allâh est Grand).

 

L'imam a-t-il le droit de leur dire cela ?

 

Ont-ils le droit de faire le Tahlîl ?

 

Quel est le sens du Hadith qui dit :

 

"Si, le vendredi, pendant que l'imam prêche, vous dites à votre voisin : "Tais-toi", vous aurez ainsi dit une futilité ?"

 

Nous aimerions avoir la réponse.

 

Que le salut et la miséricorde d'Allâh soient sur vous.

 

Réponse :

 

-Premièrement

 

Si, en disant à l'assistance : "Croyez en Allâh Seul", l'intention de l'imam est de les guider vers ce qui est obligatoire, à savoir de croire en Allâh dans Sa Seigneurie, Sa Divinité, Ses Noms et Ses Attributs, afin qu'ils y croient et non qu'ils lui répondent à haute voix avec le Tahlîl et le Takbîr, nous dirons qu'ils ont saisi ce qu'il a voulu dire autrement.

 

Voilà pourquoi ils lui ont répondu oralement en élevant ces voix.

 

Là, il n'y a pas de grief à lui faire.

 

Quant à eux, ils sont dans l'erreur parce qu'ils ont mal compris et ont élevé leurs voix.

 

Il doit les conseiller et les guider vers le message qu'il a voulu transmettre afin qu'ils ne répètent plus cela une autre fois.

 

Mais, si son intention est qu'ils lui répondent à l'instant par le Tahlîl et le Takbîr en élevant leurs voix, il devient pour cela fautif et innovateur et il en est de même pour eux.

 

Car nous n'avons pas connaissance que le Prophète صلى الله عليه وسلم fit cela lors de ses prêches ni les Califes bien guidés ni ceux qui furent leurs auditeurs.

 

Mais l'orateur interrogeait certains dans la mosquée sur une affaire les concernant, comme ce que fit le Prophète صلى الله عليه وسلم avec Salîk lorsqu'il entra dans la mosquée au moment où le Prophète صلى الله عليه وسلم prêchait.

 

Il s'assit sans avoir accompli la prière de salutation de la mosquée.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم lui ordonna de se lever et d'accomplir deux unités de prière.

 

Ce fut également le cas avec un bédouin qui se plaignit de la sécheresse et qui demanda au Prophète صلى الله عليه وسلم d'implorer Allâh تعالى afin qu'Il fasse tomber la pluie.

 

Le Prophète d'Allâh صلى الله عليه وسلم implora son Seigneur et la pluie tomba.

 

La pluie tomba sans cesse, et il demanda au Prophète صلى الله عليه وسلم, pendant le sermon du vendredi suivant, d'implorer Allâh de l'interrompre.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم implora Son Seigneur de rendre la pluie utile et non nuisible.

 

La même situation se déroula entre `Omar et `Othmân un vendredi.

Ce dernier tarda à venir à la prière.

`Omar dit : "Quelle heure est-il ?"

`Othmân dit : "Par Allâh ! Je n'ai rien fait de plus que faire mes ablutions mineures."

`Omar dit : "Et les ablutions mineures en plus !".

 

Qu'Allâh soit Satisfait d'eux tous.

 

Il est authentiquement rapporté que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :  

 

"Celui qui innovera dans notre religion des choses qui n'en font pas partie, qu'on les lui rejette."

 

Et il a dit صلى الله عليه وسلم :

 

"Tout acte non conforme à nos enseignements est à rejeter".

 

-Deuxièmement

 

Le Hadith que vous avez mentionné est rapporté par Al-Boukhârî, Mouslim et les auteurs des Sounan.

 

Son sens est le suivant :

 

Lorsque vous parlez avec votre voisin au moment où l'imam est en train de prêcher le vendredi, même si c'est pour prodiguer un conseil ou ordonner le convenable ou interdire le blâmable, tel que de dire : "Tais-toi et suis le sermon", sachez que vous avez mal agi et que vous avez fait ce qu'il ne faut pas faire.

 

Ce qu'il faut faire dans une situation pareille, c'est d'adresser la parole à l'orateur afin qu'il prodigue des conseils à celui qu'on a voulu conseiller pour qu'il cesse de mal agir et se hâte vers le bien.

 

Le but en est que l'assistance ne multiplie pas les fautes et les futilités.

 

Mais, il n'y a pas de mal à ce qu'on fasse un signe à l'endroit de celui qui agit mal pour lui faire comprendre qu'il doit cesser d'agir ainsi.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 2 de la Fatwa numéro (3246)

(Numéro de la partie: 2, Numéro de la page: 523.524)

Publié par alifta.net

كلام الخطيب والمستمع حال الخطبة

س2: لقد رأينا إمامًا بمدينة البليدة يقول للمسلمين وهو على المنبر: وحدوا لله، فتنطلق أصوات المسلمين بالتهليل والتكبير، فهل من حق الإِمام أن يقول لهم ذلك؟ وهل من حقهم أن يهللوا؟ وما معنى الحديث القائل

إذا قلت لصاحبك والإِمام يخطب يوم الجمعة: أنصت، فقد لغوت؟

نرجو الإِجابة والسلام عليكم ورحمة الله

ج2: أولاً: إذا كان قصد الخطيب من قوله للحاضرين: وحدوا الله، أن يرشدهم إلى ما يجب من توحيد الله في ربوبيته وإلاهيته وفي أسمائه وصفاته ليعتقدوا ذلك لا ليجيبوه بتلك الأصوات المرتفعة بالتهليل والتكبير لكنهم فهموا منه خلاف ما أراد فأجابوه قولاً بهذه الأصوات - فلا حرج عليه، أما هم فقد أخطئوا في فهمهم ورفع أصواتهم، وعليه أن ينصحهم ويرشدهم إلى ما أراد حتى لا يعودوا إلى مثل ذلك مرة أخرى. وإن كان قصده أن يجيبوه في الحال بالتهليل والتكبير مع رفع الأصوات بذلك فهو مخطئ مبتدع وهم مخطئون مبتدعون؛ لأن ذلك لم يعهد من النبي صلى الله عليه وسلم في خطبه ولا من الخلفاء الراشدين في خطبهم ولا ممن كانوا يستمعون لهم، إنما كان يسأل الخطيب بعض من في المسجد عن أمر يتعلق به كما كان من النبي صلى الله عليه وسلم مع سليك لما دخل المسجد والنبي صلى الله عليه وسلم يخطب فجلس ولم يصل تحية المسجد فأمره النبي صلى الله عليه وسلم أن يقوم فيصلي ركعتين ، وكما كان منه مع أعرابي اشتكى القحط، وطلب من النبي صلى الله عليه وسلم أن يسأل الله تعالى أن ينزل المطر، فدعا رسول الله صلى الله عليه وسلم ربه فنزل الغيث واستمر حتى طلب منه في خطبة الجمعة التي بعدها أن يمسكه فدعا النبي صلى الله عليه وسلم ربه أن يجعله حيث ينتفع به ولا يضر ، وكما كان من عمر مع عثمان لم يبكر إلى الجمعة يومًا قال عمر : أية ساعة هذه، فقال عثمان : والله لم أزد على أن توضأت، فقال عمر : والوضوء أيضًا رضي الله عن الجميع، وقد ثبت عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال

من أحدث في أمرنا هذا ما ليس منه فهو رد

 وقال

من عمل عملاً ليس عليه أمرنا فهو رد

.ثانيًا: الحديث الذي ذكرت رواه البخاري ومسلم وأصحاب السنن ومعناه: إذا تكلمت مع جليسك والإِمام يخطب خطبة الجمعة ولو بنصيحة وأمر بمعروف ونهي عن منكر، وكقولك: اسكت واستمع للخطبة، فقد أسأت، وارتكبت ما لا ينبغي، والذي ينبغي في ذلك أن يوجه الكلام إلى الخطيب لينصح من يراد نصحه ليكف عن الشر ويقبل على الخير وذلك حتى لا يتتابع الحاضرون بالمسجد وقت الخطبة في اللغط واللغو من الكلام، ولا مانع أن يشير إلى المسيء إشارة يفهم منها الكف عن الإِساءة.وبالله التوفيق. وصلى الله على نبينا محمد، وآله وصحبه وسلم

السؤال الثاني من الفتوى رقم - 3246

(الجزء رقم : 2، الصفحة رقم: 524-523)

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 > >>