compteur de visite

Catégories

5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 21:39
Célébrer la naissance du prophète صلى الله عليه وسلم fait partie des innovations ! (audio)

Une personne demande :

 

Lorsque l'on réprouve auprès de certaines personnes le fait de célébrer la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم, ils rétorquent : "Vous détestez le Prophète صلى الله عليه وسلم et c'est pourquoi vous ne célébrez pas sa naissance".

 

Il demande comment répondre à cela ? 

 

Réponse :

 

C'est le contraire !

 

Celui qui commet des innovations déteste le Prophète صلى الله عليه وسلم, et le mawlid fait partie des innovations.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم déteste les innovations et les a interdites, et a mis en garde contre elles.

 

Celui qui aime le Messager صلى الله عليه وسلم délaisse les innovations, et parmi celles-ci le mawlid.

 

Et celui qui innove (dans la religion) avec le mawlid est celui qui déteste le prophète.

 

Retournez la chose contre eux !

 

Source : "إغاثة اللهفان من مصائد الشيطان-05-03-1438ه" sur le site de Cheikh, à la 72ème minute lors des questions/réponses.

Traduit par Oum Suhayl

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 23:38
La célébration de la naissance du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم (audio-vidéo)

Question :

 

Qu'Allâh soit bienfaisant envers toi et qu'Allâh te bénisse, ce questionneur demande : 

 

J'ai entendu un prêcheur s'opposait à ceux qui interdisent la célébration de l'anniversaire du Prophète صلى الله عليه وسلم en disant : Comment se fait-il que vous célébrez les autres fêtes et que vous ne célébriez pas la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم ?

 

Réponse :

 

Comme j'ai dit précédemment, celui qui n'a pas d'argument s'interroge sur une chose qui ne contient pas d'argument.

 

Toi, qu'Allâh te bénisse, nous te demandons : Cette naissance qui est célébrée, est-ce une adoration ou une coutume (habitude) ?

 

Tu diras nécessairement : Il s'agit d'une adoration.

 

Nous disons : Le champ d'adoration est-il ouvert après Muhammad صلى الله عليه وسلم, permettant ainsi à quiconque le souhaite de légiférer ce qu'il veut ? 

 

La réponse est non !

 

En effet, Allâh a parfait la religion à l'époque du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Ainsi il ne t'est pas permis d'innover cela.

 

S'il dit : Non, non cela est une coutume (habitude).

 

Nous dirons : Comment peux-tu te divertir du messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم ?

 

Tu fais du messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم une chose pour ta coutume (ton habitude).

 

Sachant que les gens de science disent : Ce qui est fait par adoration ne devient pas une coutume (habitude).

 

Chers frères, parmi l’amour du prophète صلى الله عليه وسلم et la connaissance de la valeur du prophète صلى الله عليه وسلم, il y a le fait d’adorer Allâh que par ce qu’Il a légiféré.

 

Et l’affaire est comme a dit l’imam Mâlik, qu’Allâh lui fasse miséricorde :

 

«Quiconque apporte une innovation dans l’islam et considère qu’elle est bonne, il aura prétendu que Muhammad صلى الله عليه وسلم  a trahi le message»

 

Et il صلى الله عليه وسلم est exempt de cela.

 

Ainsi cette analogie n’est pas conforme.

 

Et nous disons que toute personne qui établit une adoration par laquelle on se rapproche d’Allâh سبحانه وتعالى qui n’est pas rapportée du messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم elle est rejetée par son auteur. 

 

Car nous avons la conviction que le prophète صلى الله عليه وسلم  a dit :

 

«Quiconque accomplit un acte sur lequel il n’y a pas notre ordre, il sera rejeté»

comme cela est confirmé dans le sahih Mouslim. 

 

Traduit par sahihofislam

Retranscrit par Kawthar bintou Mehdi et Umm 'Umar de l'équipe de retranscription Dourouss As Salafiyatt

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 22:48
Fêter la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم (ou une autre occasion non-légiférée par notre législation) est une innovation

Et quant au fait de considérer (la légitimité) d'autres fêtes, hormis les fêtes religieuses (connues), comme certaines nuits du mois de rabii' al-awwal qui furent désignées comme étant la nuit du mawlid ou certaines nuits de rajab, ou le huitième des dix jours de dhoul hijja, ou le premier vendredi de rajab, ou le huitième de chawwal appelé par les ignorants  ; Tout cela fait certes partie des innovations que les prédécesseurs n'ont ni recommandé, ni pratiqué.

 

Et Allâh - Exalté et Élevé soit Il - est plus Savant. 

 

* ndt : Il s'agit de la fête de la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم. 

 

Majmou3 al-fatâwâ 25/298

 Traduit par l'équipe al Miirath - @al_miirath

‎قال ابن تيمية رحمه الله

‎وَأَمَّا اتِّخَاذُ مَوْسِمٍ غَيْرِ الْمَوَاسِمِ الشَّرْعِيَّةِ كَبَعْضِ لَيَالِي شَهْرِ رَبِيعٍ الْأَوَّلِ الَّتِي يُقَالُ: إنَّهَا لَيْلَةُ الْمَوْلِدِ أَوْ بَعْضِ لَيَالِيِ رَجَبٍ أَوْ ثَامِنَ عَشَرَ ذِي الْحِجَّةِ أَوْ أَوَّلِ جُمْعَةٍ مِنْ رَجَبٍ أَوْ ثَامِنِ شَوَّالٍ الَّذِي يُسَمِّيهِ الْجُهَّالُ عِيدَ الْأَبْرَارِ فَإِنَّهَا مِنْ الْبِدَعِ الَّتِي لَمْ يَسْتَحِبَّهَا السَّلَفُ وَلَمْ يَفْعَلُوهَا وَاَللَّهُ سُبْحَانَهُ وَتَعَالَى أَعْلَمُ.

‎مجموع الفتاوى 25/298

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 21:37
La commémoration de la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم est une innovation ! (audio-vidéo)

Le jour et le mois de la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم, sont connus.

 

Il est venu dans le hadith authentique que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"C’est le jour où je suis né",  c’est-à-dire le lundi.

 

Il صلى الله عليه وسلم a été interrogé sur le lundi et a dit :

 

"C’est le jour où je suis né".

 

De même, il est rapporté de source authentique qu’il est né le mois de Rabi‘ Al-Awal.

 

Mais est-ce le 1er de Rabi‘ Al-Awal, ou le 2ème, le 3ème, le 4ème, le 5ème ou le 12ème…

 

Nul ne le sait.

 

Il n’y a rien de rapporté sur cela venant du Prophète صلى الله عليه وسلم, ni des Compagnons.

 

C’est une invention, ils l’ont placé le 12 (de Rabi‘ Al-Awal), ce n’est que mensonge, il n’y a aucun fondement en cela.

 

Supposons que nous connaissons le jour où est né le Prophète, que ce soit le 7, le 12, le 4 ou le 10, avons-nous une preuve venant d’Allâh et de Son Messager que nous devons l’a commémorer ?

 

Est-ce que le Prophète l’a commémoré ?

 

Est-ce qu’il a, un jour, réuni l’ensemble de ses Compagnons pour commémorer sa naissance, et qu’ils ont conté une histoire ?

 

Jamais !

 

Est-ce que les Compagnons du Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم et les califes bien guidés : Abou Bakr, ‘Omar, ‘Othmane et ‘Ali l’ont commémoré ?

 

Est-ce que l’un d’entre eux l’a commémoré ?

 

Jamais !

 

Est-ce que les Tabi‘oune (génération qui a suivi les Compagnons) l’ont commémoré ?

 

Al-Hassan Al-Basri, Abou Qilâba et autres qu’eux parmi les Tabi‘oune l’ont-ils commémoré ?

 

Jamais ?

 

Est-ce que l’un de leurs élèves l’a commémoré ?

 

Tel que : Abou Hanîfa, Ash-Shâfi‘i, Ahmed ibn Hanbal, Sofiane Ath-Thawri, Sofiane ibn ‘Oyayna, ‘Abdoullah ibn Al-Moubârak, Al-Awza‘i, Al-Boukhâri, Muslim, Abou Dâwoud, At-Tirmidhi, An-Nasâï, ibn Mâjah, Ad-Dâraqoutni, Al-Bayhaqi…

 

Est-ce que l’un d’entre eux la commémoré ?

 

Est-ce qu’il y a quelqu’un qui connait mieux le Messager صلى الله عليه وسلم que ceux-là ?

 

Si le fait de commémorer la naissance était réelle et légiférée et qu’il y a en cela du bien, ils ne l’auraient pas délaissée.

 

Qu’Allâh enlaidisse la personne les accusant d’ignorance et de manquement, car si la commémoration de la naissance était réelle et qu’elle y contient une récompense, cela voudrait donc dire que ceux-là, parmi les Compagnons, les Tabi‘oune ainsi que les Imam moudjtahidoune sont soit des ignorants, soit négligents dans les droits du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et ces deux choses sont un égarement évident !

 

Ceci est une innovation répugnante, il est obligatoire à tout mouslim de lutter contre cela et de s’en éloigner.

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم, si nous voulons l’agrément d’Allâh et de Son Messager, que nous a-t-il dit de faire ?

 

(Allâh) a dit (traduction rapprochée) :

 

"Dis : Si vous aimez vraiment Allâh, suivez-moi, Allâh vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allâh est Pardonneur et Miséricordieux. Dis : Obéissez à Allâh et au Messager. Et si vous tournez le dos, alors Allâh n’aime pas les infidèles !"

 

Traduit et publié par sounnah-video.com

Cheikh Mohammad Taqî Ud-Dîn Salim Al-Hilâlî Al Maghribi - الشيخ محمد تقي الدين الهلالي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 20:09
Réplique tranchante à l'innovation du mawlid

"La première chose par laquelle nous commençons ce jour (de fête) est que nous prions."

 

Notre prophète صلى الله عليه وسلم a dit cela en ce qui concerne nos fêtes.

 

Ainsi nos jours de fêtes légiférées que notre Seigneur a agréé pour nous, débutent par la prière.

 

Et donc n'importe quelle fête ne contenant pas de prière, ne fait pas partie de nos fêtes.

 

Traduit et publié par TawhidFirst - @Tawhid_First 

 

 

إن أول ما نبدأ به يومنا هذا أن نصلي

قال نبينا في أعيادنا، فأعيادنا المشروعة التي ارتضاها لنا ربنا أولها صلاة وأي عيد لا صلاة فيه ليس عيدنا

Cheikh Lazhar Sinîqra - الشيخ لزهر سنيقرة

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 14:30
Jugement de célébrer le mawlid an-nabawi (audio)

Question :

 

Oum ‘Abd Allâh demande au sujet de la célébration du mawlid an-nabawi, elle dit : "Je ne le célèbre pas mais je le vois sur les calendriers etc…" ?

 

Réponse :

 

Toutes les louanges reviennent à Allâh mon honorable sœur, tant que tu ne (le) célèbres pas, alors loue Allâh جل وعلا pour cela. 

 

Réellement, (voici) un conseil et une recommandation pour tout musulman : Qu’il accorde de l’importance à la voie du prophète صلى الله عليه وسلم, qu’il soit proche de la vie du prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et par Allâh, la plupart de ceux-là qui prétendent aimer le prophète صلى الله عليه وسلم sont ceux qui le contredisent le plus.

 

À tel point que même dans la prière, tu trouves que lorsqu’il vient prier, il ne sait pas prier, alors que le prophète صلى الله عليه وسلم dit :

 

«Priez comme vous m’avez vu prier».

 

Tu trouves chez lui des innovations, des écarts, tu trouves du laxisme et une paresse.

 

Très bien, où est l’amour du prophète صلى الله عليه وسلم ?

 

(Certes, celui qui aime quelqu’un lui obéit), Al-Hassan a dit :

 

"Certes, Allâh تعالى a éprouvé cette communauté par ce verset (selon une traduction rapprochée du sens) :

{Dis : « Si vous aimez vraiment Allâh, suivez-moi donc ; Allâh vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allâh est Pardonneur et Miséricordieux} [Âl ‘Imrân : 31].

C’est pourquoi il incombe à la personne de multiplier la lecture dans la vie du prophète صلى الله عليه وسلم quotidiennement. "

 

Quotidiennement, Sa’d b. Abî Waqqâss réunissait ses enfants et leur lisait la voie du prophète et les batailles du prophète صلى الله عليه وسلم. 

 

Celui qui aime le prophète صلى الله عليه وسلم augmente son attachement à lui, à travers la connaissance de sa sounnah et de sa voie صلى الله عليه وسلم, la voie de sa vie, il essaye d’imiter la vie du prophète صلى الله عليه وسلم selon la possibilité.

 

Voilà le véritable amour, voilà l’amour qu’Allâh جل وعلا a mentionné dans le Coran.

 

C’est pourquoi il convient que le fait de donner de l’importance à cette affaire fasse partie des plus prioritaires des priorités.

 

Maintenant, le chemin menant à Allâh جل وعلا est clos, hormis le chemin du prophète صلى الله عليه وسلم.

 

C’est la raison pour laquelle, (Allâh) جل وعلا a dit (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{Si vous lui obéissez, vous serez bien guidés. Il n’incombe au messager que de transmettre clairement le message.} [An-Nour : 54].

 

Maintenant, nous ne pouvons adorer Allâh si ce n’est en connaissant la voie du prophète صلى الله عليه وسلم, nous prenons de lui la croyance, nous prenons de lui l’adoration, nous prenons de lui les mœurs et les bons comportements, nous prenons de lui la vie, sa vie avec ses épouses, avec ses enfants, avec ses compagnons, avec ses voisins…

 

Voici ce qui est obligatoire, nous prenons de son noble comportement, de sa voie, de sa guidée, [Allâh] جل وعلا dit (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{Vraiment, vous avez en la personne du messager d’Allâh un bel exemple, pour quiconque espère en Allâh et au Jour dernier et se remémore Allâh fréquemment.}[Al-Ahzâb : 21]. 


Beaucoup de gens maintenant prétendent l’amour du prophète صلى الله عليه وسلم et tu trouves quand tu examines ses membres et ses comportements, tu le trouves parmi les plus éloignés des gens vis-à-vis de la voie du prophète صلى الله عليه وسلم : Il maudit sans cesse, insulte sans cesse, il médit, pratique la namima, ment…

 

Il accomplit des pratiques erronées, qui s’opposent frontalement à ce avec quoi le prophète صلى الله عليه وسلم est venu.

 

Le véritable amour n’est pas cet amour truqué, menteur.

 

Le véritable amour, c’est que quand te vient une chose du prophète صلى الله عليه وسلم, tu te tiens sur la ligne de la soumission et avec foi en ce prophète, en appliquant cette chose dans la réalité de ta vie.

 

23m09s - 14/12/2015

Traduit par Sawtiyyaat Salafiyya - @salafisound_fr

Cheikh 'Aziz Ibn Farhan Al-Anazi - الشيخ عزيز بن فرحان العنزي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 12:47
Notre amour pour le Prophète صلى الله عليه وسلم et la célébration de sa naissance (Al-mawlid) (audio-vidéo)

Renier la célébration de la naissance du Prophète عليه الصلاة والسلام ne veut pas dire que l’on n’aime pas le Prophète عليه الصلاة والسلام.

 

Plutôt, il est plus aimé pour nous et pour les adeptes de la sounnah que leurs pères, leurs mères et leurs propres personnes.

 

Le Prophète عليه الصلاة والسلام a dit :

 

"Aucun d’entre vous ne sera un (véritable) croyant jusqu’à ce que je sois plus aimé pour lui que son enfant, son père et tous les gens"

 

Une fois, ‘Omar a dit au Prophète عليه الصلاة والسلام :

 

"Ô Messager d’Allâh ! Tu es la personne que j’aime plus que tout, à part ma propre personne"

Le Prophète عليه الصلاة والسلام rétorqua : "Non, Ô ‘Omar, jusqu’à que je sois plus aimé pour toi que ta propre personne"

Puis ‘Omar dit : "Je t’aime plus que tout, même plus que ma propre personne"

Le Prophète عليه الصلاة والسلام répondit : "Maintenant oui, Ô ‘Omar"

 

Les adeptes de la sounnah croient que le Prophète عليه الصلاة والسلام est plus aimé que tout après Allâh.

 

Le plus aimé pour les adeptes de la sounnah est Allâh, ensuite le Prophète عليه الصلاة والسلام, qui est plus aimé pour lui que sa personne, ses biens et son enfant.

 

Puis les Prophètes après lui.

 

Et nous sommes sur leur chemin.

 

Nous prenons Allâh comme témoin que nous aimons le Prophète عليه الصلاة والسلام plus que tout après Allâh, plus que nous-même, nos biens, nos enfants et toutes choses.

 

Je jure par Allâh, que si le Prophète عليه الصلاة والسلام nous aurait légiféré cette célébration (Al-Mawlid), nous nous serions hâtés à la célébrer et nous aurions appelé les gens à cela et nous aurions écrit des livres sur cette célébration.

 

Mais il ne l’a pas légiféré, il ne l’a pas célébré, ni ses Compagnons.

 

Traduit et publié par sounnah-video.com

ثم ليس المقصود من إنكار المولد نقصًا في حب النبي عليه الصلاة والسلام ؛ لا ، بل هو أحب إلينا وإلى أهل السنة من آبائهم وأمهاتهم وأنفسهم عليه الصلاة والسلام ، حتى قال عليه الصلاة والسلام

((لاَ يُؤْمِنُ أَحَدُكُمْ حَتَّى أَكُونَ أَحَبَّ إِلَيْهِ مِنْ وَلَدِهِ وَوَالِدِهِ وَالنَّاسِ أَجْمَعِينَ))

، وقَالَ عمر مرة

يا رسول الله لأنت أحب إلي من كل شيء إلا من نفسي فقال

((يا عمر لا ، حَتَّى أَكُونَ أَحَبَّ إِلَيْكَ مِنْ نَفْسِكَ))

، فَقَالَ أَنْتَ أَحَبُّ إِلَيَّ من كل شيء حَتَّى مِنْ نَفْسِي» ، قَالَ

((الآنَ يَا عُمَرُ))

فأهل السنة يؤمنون بأن الرسول صلى الله عليه وسلم أحب إليهم من كل شيء بعد الله ، فأحب شيء إلى أهل السنة الله وحده جل وعلا ، ثم النبي صلى الله عليه وسلم هو أحب الناس إليهم فوق محبة النفس والمال والولد ، ثم الأنبياء بعده عليه الصلاة والسلام ، ونحن على ذلك ، نحن على طريقهم

. نُشهد الله .. نُشهد الله أنه أحب إلينا من كل شيء بعد الله ، نشهد الله أنه أحب إلينا من أنفسنا وأموالنا وأولادنا وكل شيء ، والله لو أنه شرع لنا ذلك لسارعنا إليه ودعونا إليه عليه الصلاة والسلام ، والله لو شرع لنا ذلك لدعونا إليه ولسارعنا إليه وكتبنا فيه الكتابات ، ولكنه ما شرع ذلك ولا فعله ولا فعله أصحابه

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 11:57
La célébration de l'anniversaire du Prophète صلى الله عليه وسلم (audio)

Question : 

 

Qu’Allâh soit bienfaisant envers vous.

 

Quel est le jugement de la célébration de l’anniversaire du Prophète صلى الله عليه وسلم dans la législation islamique ?

 

Réponse :

 

Le jugement de la célébration de l’anniversaire du Prophète صلى الله عليه وسلم est que cela fait partie des innovations pour les gens de la Sunna et du groupe.

 

Durant toute sa vie, le Prophète صلى الله عليه وسلم ne l’a jamais fait alors que c’est son anniversaire.

 

Les quatre califes bien guidés ne l’ont jamais fait alors qui sont les plus savants de la communauté et ceux qui aiment le plus le Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et aucun des compagnons ne l’a fait, ni aucun de ceux qui les ont suivi parmi les gens de science et cela sera ainsi jusqu’au jour de la résurrection.

 

Cela fait partie des innovations au cours desquelles se déroulent énormément de mal comme les gens le savent.

 

(Ces fêtes se déroulent) dans de la mixité, on y récite des poèmes, comme Al Bourda d’al boussiri, on y pratique différentes formes d’association et le mensonge.

 

Ils prétendent que le Prophète صلى الله عليه وسلم est présent avec eux la nuit ou ils célèbrent son anniversaire, ils prétendent que le Prophète صلى الله عليه وسلم est présent en cette nuit avec eux.

 

Et ceci est un mensonge sur Allâh et c’est un mensonge sur Son Messager صلى الله عليه وسلم.

 

Ce sont donc des ignorants parmi les soufis égarés et les gens ignorants qui n’ont pas de science et qui se font trompés par ceux qui leurs disent : Si vous aimez le Prophète صلى الله عليه وسلم alors fêtez son anniversaire.

 

Prenez garde !

 

Méfiez vous de cette innovation dont l’égarement a été dénoncé par les gens de science anciens et contemporains.

 

Traduit et publié par an-nassiha.com

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 01:06
Ibn Taymiyah approuve le mawlid ?!

Parmi l’argumentation des soufis pour affirmer la permission de fêter la naissance du Prophète (صلى الله عليه وسلم), il y a ces paroles de Cheikh al-Islam Ibnou Taymiyah (رحمه الله) dans son livre «قتضاء الصراط المستقيم في مخالفة أصحاب الجحيم» où il détaille et clarifie l’interdiction de cette fête innovée.

 

Ils s’accrochent à une parole citée, dans l’exposé de son argumentation qui met en évidence le caractère innové de cette fête, en délaissant le reste de ses paroles claires et évidentes !

 

Et c’est là l’habitude des gens des passions, anciens et contemporains, ils s’accrochent à une parole ou une erreur commise par un Érudit et bâtissent dessus des châteaux élevés !

 

Le grand savant, Cheikh Al Fawzan, a rapporté les paroles, d’Ibn Taymiyah dans son livre «الإرشاد إلى صحيح الاعتقاد والرد على أهل الشرك والالحاد», mais il a supprimé la phrase ambiguë en question et a mis plusieurs points à la place.

 

Alors les soufis et les chiites diffusèrent partout que : «Al-Fawzan le wahhabi a falsifié et coupé les paroles d’Ibn Taymiyah !».

 

Et j’ai vu un article sur le forum «Al Baidaa» dans lequel l’auteur a rapporté les mêmes citations d’Ibn Taymiyah en supprimant les passages en question, ce qui a aggravé l’affaire et a donné l’occasion à ces imbéciles, qu’Allâh les traite avec équité, de critiquer les gens de la sunnah !

 

J’ai donc souhaité rapporter ici les paroles complètes d’Ibn Taymiyah pour que le lecteur impartial et juste puisse les lire (1).

 

Dans celles-ci, Cheikh Al-Islam a clairement dit que cette fête est une hérésie et un égarement qu’aucun compagnon du prophète, ni aucun pieux prédécesseur n’a fait.

 

Cheikh Al-Islam dit dans «اقتضاء الصراط المستقيم», Chapitre : «Fêtes périodiques innovées», «Prendre la naissance du prophète (صلى الله عليه وسلم) pour une fête comme les chrétiens fêtent la naissance de Jésus» :

 

«Ce qu’ont innové certaines personnes, soit par imitation des chrétiens pour la naissance de Jésus ou par amour et vénération pour le Prophète (صلى الله عليه وسلم), il se peut qu’Allâh les récompense pour cet amour et cet effort. 

 

Non pas pour l’innovation qu’est la fête de la naissance du Prophète (صلى الله عليه وسلم), et les gens divergent sur sa date de naissance.

 

Certes cela n’a pas été fêté par les prédécesseurs, alors que si c’était un bien, les exigences étaient réunies et les empêchements écartés.

 

Et si cela était un bien pur ou prépondérant, les prédécesseurs étaient plus en droit de le faire que nous, car ils avaient plus d’amour pour le Messager (صلى الله عليه وسلم), ils le vénéraient plus que nous, et étaient plus désireux de faire le bien que nous.

 

Et la perfection de cet amour et vénération ne peut être atteint qu’en suivant sa guidée, en lui obéissant, en observant ses ordres.

 

En ravivant sa sunnah, intérieurement et extérieurement.

 

En propageant son message et faisant des efforts dans ce but avec le cœur, la main et la langue.

 

Ceci est la voie des premiers anciens parmi les mouhajirines et les ansars et ceux qui les suivent de la meilleure façon (2).

 

La majorité de ceux qui tiennent à ce genre d’innovations, tout en ayant des bonnes intentions et des efforts pour lesquels on espère qu’ils soient récompensés (3), se montrent paresseux lorsqu’il leur est demandé de se montrer vif et énergique face aux ordres du Prophète (صلى الله عليه وسلم).

 

Ils ressemblent à celui qui embellit le coran mais délaisse sa lecture, ou celui qui le lit mais ne suit pas ses enseignements, ou celui qui décore la mosquée mais n’y prie pas ou très peu, ou celui qui utilise les chapelets ou tapis de prière enjolivés (4), et ce genre d’embellissements illégitimes qui s’accompagnent d’ostentation et d’orgueil détourne la personne de ce qui est légitime et corrompt son état.

 

Et sache que dans certaines œuvres il y’a du bien, pour la part qu’il y’a de chose légitime, et du mal, comme l’innovation et autres.

 

Dès lors, cette œuvre est un bien pour ce qu’elle comporte comme chose légitime, et un mal pour ce qu’elle comporte comme détournement de la religion en totalité, comme c’est le cas des hypocrites et des pervers, et c’est le cas de la majorité de la communauté ces temps-ci.

 

Tu dois alors observer deux bons comportements :

 

- Le premier : Tu dois demeurer attaché à la Sunnah, intérieurement et extérieurement , en ce qui concerne ta propre personne où ceux qui t’obéissent, et que tu reconnaisses le convenable et blâmes le blâmable.

 

- Le deuxième : Appelle à la sunna selon tes possibilités.

 

Donc, si tu vois une personne faire cela, et que celle-ci ne le délaissera que pour une chose plus mauvaise, alors ne l’appelle pas à délaisser un mal pour un mal plus grand, Ou alors à délaisser une obligation ou recommandation dont le délaissement est plus grave que de commettre cette chose détestable.

 

Mais si l’innovation contient une part de bien (5), alors change-le par un bien légitime autant que possible car l’âme ne quitte une chose que pour une autre et il ne convient à personne de délaisser un bien sauf pour un bien équivalent ou supérieur.»

 

Fin de la parole.

 

Ces soufis ont donc laissés toutes ces paroles limpides pour s’accrocher à quelques petits mots au sujet de ceux qui font cela tout en étant ignorants, il s’agit des phrases soulignées.

 

Ils ont donc propagés partout : «Ibn Taymiyah approuve le Mawlid !», «Al-Fawzan (6) le wahhabi coupe les paroles de Cheikh Al-Islam !».

 

Parmi les points bénéfiques cité par Cheikh Al-Islam et face auxquels l’ensemble des soufis semblent frappés de cécité (7) ou d’ignorance :

 

- Fêter la naissance du prophète (صلى الله عليه وسلم) est une innovation, un égarement et une imitation des Chrétiens avec la naissance de Jésus.

 

- Fêter la naissance du Prophète (صلى الله عليه وسلم) n’a jamais été fait par les compagnons, ni par les pieux prédécesseurs alors que les conditions (invoqués par ceux qui le pratique) existaient et rien ne les empêchaient de le faire si c’était un bien.

 

- Aimer le prophète (صلى الله عليه وسلم) et le glorifier se réalise en le suivant, en lui obéissant et en observant ses ordres, en ranimant sa sounnah intérieurement et extérieurement, en propageant son message, en s’appliquant avec le cœur, la main et la langue sur la voie des pieux prédécesseurs.

 

Ils ont laissé toutes ces déclarations explicites pour s’accrocher aux paroles de Cheikh Al-Islam qui concernent celui qui fait cette innovation blâmable sans science tout en aspirant à aimer le prophète (صلى الله عليه وسلم), et cela quant il dit : «Il se peut qu’Allâh les récompenses pour cet amour et cet effort».

 

Est-ce là le comportement de celui qui cherche la vérité et s’y tient ?

 

Nous laissons la réponse au lecteur.

 

D’autant plus que cette parole de Cheikh Al-Islam mérite réflexion, car Allâh peut excuser l’innovateur pour son ignorance et lui épargnera le châtiment, mais de la à le récompenser pour son innovation, cela mérite une grande réflexion.

 

Et pour ces ignorants, nous espérons qu’ils soient exemptés de péchés à cause de leur grande ignorance et la propagation des savants du mal qui leurs embellissent ces innovations blâmables, quant à ce qu’ils soient récompensés pour une innovation, cela n’a pas de preuves dans le Coran ni la sounnah.

 

Le Messager (صلى الله عليه وسلم) a dit :

 

«Celui qui innove dans cette religion ce qui n’en fait pas partie le verra rejeté.»

(Bukhari et Muslim)

 

Cheikh Al Islam (رحمه الله) a dit :

 

«Et il est nécessaire pour l’adorer de réunir deux fondements :

L’un d’eux est de lui vouer sincèrement le culte, le deuxième est la conformité a l’ordre révélé.

 

C’est pour cette raison que ‘Omar Ibn Al-Khattab disait dans ses invocations :

 

"Ô Allâh fait que toute mon œuvre soit pieuse, et fait qu’elle soit voué exclusivement à toi, et ne permet à qui que ce soit d’en avoir une part."

 

Et Al Foudhahl Bn ‘Iyad a dit au sujet de la parole d’Allâh (traduction rapprochée) : 

 

{Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en oeuvre, et c’est Lui le Puissant, le Pardonneur.} [Sourate al Moulk verset 2]

 

"Le plus sincère et le plus conforme"

On lui dit : "Ô Aba ‘Ali, que signifie sincère et conforme ?"

Il dit : "Si l’œuvre est sincère mais non conforme elle n’est pas acceptable. Et si elle est conforme mais pas sincère elle n’est pas acceptable, jusqu’à ce qu’elle soit sincère et conforme. La sincère, c’est qu’elle soit pour Allâh, la conforme c’est qu’elle soit sur la sounnah."

 

Pour cette raison, Allâh a blâmé les polythéistes dans le Coran pour avoir suivi ce que ceux qu’ils ont associés à Allâh leurs ont légiféré dans la religion, sans qu’Allâh l’ait permis.

 

Comme l’adoration d’autres qu’Allâh ou des pratiques qu’Il n’a pas prescrit comme Allâh a dit (traduction rapprochée) : 

 

{Ou bien auraient-ils des associés [à Allâh] qui auraient établi pour eux des lois religieuses qu’Allâh n’a jamais permises ?} [Sourate Achoura verset 21]

 

De la même manière, il les a blâmé parce qu’ils ont interdit ce qu’Allâh n’a pas interdit, car la véritable religion est qu’il n’y a d’interdiction si ce n’est ce qu’Allâh a interdit, et que la religion est uniquement ce qu’ il a prescrit.»

(1/232 Majmou’ Fatawa)

 

Où sont donc les soufi quant à la science et la compréhension de cet Imam sunni ?

 

Il est temps pour eux de se remettre en question concernant leurs divergences claires avec la guidée du Prophète et de ses compagnons.

 

(1) Ndt: A noter que chez les Soufi francophones, la traduction tronquée s’ajoute au simple découpage des paroles.

(2) Ndt: Ce qui nous rappel ce verset (traduction rapprochée) : {Les tout premiers (croyants) parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allâh les agrée et ils L’agréent. Il a préparé pour eux des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux et ils y demeureront éternellement. Voilà l’énorme succès!} (Sourate 9 verset 100).

(3) Ndt: L’amour pour le Prophète (صلى الله عليه وسلم) mentionné plus haut.

(4) Ndt: Série d’exemples ou l’apparence prévaut sur le fond.

(5) Ndt: Un mal n’apparaît jamais complet, il comporte souvent une part même infime de bien. C’est souvent derrière cette part de bien que les innovateurs se cachent, hors ce n’est pas cette part qui est attaquée et cette part ne permet pas de justifier son mal, en l’occurrence innover dans la religion.

(6) Ndt: Cheikh Al Fawzan ou d’autres savants de la sounnah, l’important pour eux est d’accuser les références Salafi de ce qu’ils sont eux même en train de faire: Falsifier les paroles d’Ibn Taymiyah.

(7) État d’une personne aveugle.

 

Traduit et publié par l’association Sunna de Denain - salafidenainetdailleurs.com

 

 

بسم الله والحمد لله والصلاة والسلام على رسول الله وعلى آله وصحبه ومن اتبع هداه ، أما بعد

مما يستدل به الصوفية لإقرار جواز الاحتفال بالمولد النبوي هو كلام ذكره شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله تعالى في كتابه "اقتضاء الصراط المستقيم في مخالفة أصحاب الجحيم " ، وفيه تفصيل وبيان لتحريم هذا الاحتفال المبتدع ، فتعلقوا بكلمة ذكرها في معرض بيانه لبدعة هذا الاحتفال وتركوا باقي كلامه الواضح الجلي ! ، وهذه عادة أهل الأهواء قديما وحديثا يتعلقون بكلمة أو زلة وقع فيها العالم ويبنوا عليها قصورا وعلالي
وقد نقل العلامة الفوزان حفظه الله كلام ابن تيمية المذكور آنفا في كتاب ( الإرشاد إلى صحيح الاعتقاد والرد على أهل الشرك والإلحاد ) صحيفة رقم 317 ولكنه حفظه الله حذف هذه العبارة الموهمة من كلام ابن تيمية ووضع مكانها عدة نقاط ، فطار الصوفية والشيعة في كل مكان وقالوا الشيخ الفوزان الوهابي ! يدلس ! ويبتر كلام شيخ الإسلام !! ، ثم رأيت مقالة في منتديات البيضاء العلمية نقل فيها أحد الإخوان كلام شيخ الإسلام وحذف منه هذه العبارة ! مما يزيد الأمر بلاء ويجعل لهؤلاء السفهاء -عاملهم الله بعدله- على أهل السنة سبيل
فأحببت أن أنقل كلام شيخ الإسلام كاملا بتمامه ليقرأه المنصفون ، وفيه صرّح شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله أن هذا الاحتفال بدعة وضلالة لم يفعلها أحد من صحابة رسول الله والسلف الصالح رضوان الله عليهم
قال شيخ الإسلام بن تيمية في " اقتضاء الصراط المستقيم " فصل ( الأعياد الزمانية المبتدعة !) "
" اتخاذ مولد النبي - صلى الله عليه وسلم - عيداً مضاهاة للنصارى في عيد ميلاد عيسى - عليه السلام -:
ما يحدثه بعض الناس ـ إما مضاهاة للنصارى في ميلاد عيسى - عليه السلام -، وإما محبة للنبي - صلى الله عليه وسلم -، وتعظيماً. والله قد يثيبهم على هذه المحبة والاجتهاد،لا على البدع من اتخاذ مولد النبي - صلى الله عليه وسلم - عيداً. مع اختلاف الناس في مولده. فإن هذا لم يفعله السلف، مع قيام المقتضي له وعدم المانع منه لو كان خيراً. ولو كان هذا خيراً محضًا، أو راجحاً لكان السلف - رضي الله عنهم - أحق به منا، فإنهم كانوا أشد محبة لرسول الله - صلى الله عليه وسلم - وتعظيماً له منا، وهم على الخير أحرص. وإنما كمال محبته وتعظيمه في متابعته وطاعته واتباع أمره، وإحياء سنته باطناً وظاهراً، ونشر ما بُعِث به، والجهاد على ذلك بالقلب واليد واللسان. فإن هذه طريقة السابقين الأولين، من المهاجرين والأنصار، والذين اتبعوهم بإحسان.
وأكثر هؤلاء الذين تجدهم حرّاصاً على أمثال هذه البدع، مع ما لهم من حسن القصد، والاجتهاد الذي يرجى لهم بهما المثوبة، تجدهم فاترين في أمر الرسول - صلى الله عليه وسلم -، عما أمروا بالنشاط فيه، وإنما هم بمنزلة من يحلّي المصحف ولا يقرأ فيه، أو يقرأ فيه ولا يتبعه وبمنزلة من يزخرف المسجد، ولا يصلي فيه، أو يصلي فيه قليلاً، وبمنزلة من يتخذ المسابيح والسجادات المزخرفة. وأمثال هذه الزخارف الظاهرة التي لم تشرع، ويصحبها من الرياء والكبر، والاشتغال عن المشروع ما يفسد حال صاحبها.
واعلم أن من الأعمال ما يكون فيه خير، لاشتماله على أنواع من المشروع، وفيه أيضاً شر، من بدعة وغيرها، فيكون ذلك العمل خيراً بالنسبة إلى ما اشتمل عليه من أنواع المشروع وشراً بالنسبة إلى ما اشتمل عليه من الإعراض عن الدين بالكلية كحال المنافقين والفاسقين. وهذا قد ابتلى به أكثر الأمة في الأزمان المتأخرة.
فعليك هنا بأدبين: أحدهما: أن يكون حرصك على التمسك بالسنة باطناً وظاهراً، في خاصتك وخاصة من يطيعك. وأعرف المعروف وأَنْكِر المنكر.
الثاني: أن تدعو الناس إلى السنة بحسب الإمكان فإذا رأيت من يعمل هذا ولا يتركه إلا إلى شر منه، فلا تدعو إلى ترك منكر بفعل ما هو أنكر منه، أو بترك واجب أو مندوب تركه أضر من فعل ذلك المكروه، ولكن إذا كان في البدعة من الخير، فعوِّض عنه من الخير المشروع بحسب الإمكان، إذ النفوس لا تترك شيئاً إلا بشيء، ولا ينبغي لأحد أن يترك خيراً إلا إلى مثله أو إلى خير منه."
اهـ رحمه الله تعالى
فترك هؤلاء الصوفية كل هذا الكلام الواضح الجلي!! وتعلقوا بكليمات صغيرة ذكرها شيخ الإسلام عن من فعل ذلك جاهلا ، وهما العبارتين اللتين تحتهما خطا
فطافوا بها في كل مطار " ابن تيمية يستحسن المولد النبوي !! " ، " الفوزان الوهابي ! يبتر كلام شيخ الإسلام !! "
ومن الفوائد التي ذكرها شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله تعالى ، وتعامى وأعرض عنها معاشر الصوفية ! ما يلي
1- الاحتفال بالمولد النبوي بدعة ضلالة وفيه مضاهاة لاحتفال النصارى بعيد ميلاد عيسى عليه السلام
2- الاحتفال بالمولد النبوي لم يفعله أحد من الصحابة والسلف الصالح مع قيام المقتضى له وعدم المانع منه لو كان خيرا
3- محبة النبي صلى الله عليه وسلم وتعظيمه تكون في متابعته وطاعته واتباع أمره، وإحياء سنته باطناً وظاهراً، ونشر ما بُعِث به، والجهاد على ذلك بالقلب واليد واللسان كما درج على ذلك سلفنا الصالح
تركوا كل هذه التصريحات الواضحات وتعلقوا بكلام شيخ الإسلام فيمن فعل هذه البدع المنكرة جاهلا وكان حريصا على محبة النبي صلى الله عليه وسلم حين قال " مع ما لهم من حسن القصد، والاجتهاد الذي يرجى لهم بهما المثوبة، " !! ، فهل هذا فعل من يبحث عن الحق ويحرص عليه ؟؟ نترك الإجابة للقارئ اللبيب
وهذه العبارة التي ذكرها شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله فيها نظر كبير ، لأن الله قد يعذر المبتدع لجهله فينجّيه من العذاب أما أن يثيبه على بدعته ! ، فهذا فيه نظر كبير. وهؤلاء الجهال نرجو لهم السلامة من الإثم لفرط جهلهم وانتشار علماء السوء الذين يزينون لهم هذه البدع المنكرة ، أما أن يكتب لهم الثواب أو الأجر على هذه البدع فهذا لا دليل عليه من كتاب ولا من سنة
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : " من أحدث في أمرنا هذا ما ليس منه فهو رد " أي مردود عليه ؛ والحديث متفق على صحته
قال شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله تعالى
" وَلَا بُدَّ فِي عِبَادَتِهِ مِنْ أَصْلَيْنِ . أَحَدُهُمَا إخْلَاصُ الدِّينِ لَهُ وَالثَّانِي مُوَافَقَةُ أَمْرِهِ الَّذِي بَعَثَ بِهِ رُسُلَهُ ؛ وَلِهَذَا كَانَ عُمَرُ بْنُ الْخَطَّابِ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ يَقُولُ فِي دُعَائِهِ : اللَّهُمَّ اجْعَلْ عَمَلِي كُلَّهُ صَالِحًا وَاجْعَلْهُ لِوَجْهِك خَالِصًا وَلَا تَجْعَلْ لِأَحَدِ فِيهِ شَيْئًا ؛ وَقَالَ الفضيل بْنُ عِيَاضٍ فِي قَوْله تَعَالَى

{ لِيَبْلُوَكُمْ أَيُّكُمْ أَحْسَنُ عَمَلًا }

قَالَ : أَخْلَصُهُ وَأَصْوَبُهُ قَالُوا يَا أَبَا عَلِيٍّ : مَا أَخْلَصُهُ وَأَصْوَبُهُ ؟ قَالَ : إذَا كَانَ الْعَمَلُ خَالِصًا وَلَمْ يَكُنْ صَوَابًا لَمْ يُقْبَلْ وَإِذَا كَانَ صَوَابًا وَلَمْ يَكُنْ خَالِصًا لَمْ يُقْبَلْ حَتَّى يَكُونَ خَالِصًا صَوَابًا ؛ وَالْخَالِصُ أَنْ يَكُونَ لِلَّهِ وَالصَّوَابُ أَنْ يَكُونَ عَلَى السُّنَّةِ وَلِهَذَا ذَمَّ اللَّهُ الْمُشْرِكِينَ فِي الْقُرْآنِ عَلَى اتِّبَاعِ مَا شَرَعَ لَهُمْ شُرَكَاؤُهُمْ مِنْ الدِّينِ مَا لَمْ يَأْذَنْ بِهِ اللَّهُ مِنْ عِبَادَةِ غَيْرِهِ وَفِعْلِ مَا لَمْ يَشْرَعْهُ مِنْ الدِّينِ كَمَا قَالَ تَعَالَى

{ أَمْ لَهُمْ شُرَكَاءُ شَرَعُوا لَهُمْ مِنَ الدِّينِ مَا لَمْ يَأْذَنْ بِهِ اللَّهُ }

كَمَا ذَمَّهُمْ عَلَى أَنَّهُمْ حَرَّمُوا مَا لَمْ يُحَرِّمْهُ اللَّهُ . وَالدِّينُ الْحَقُّ أَنَّهُ لَا حَرَامَ إلَّا مَا حَرَّمَهُ اللَّهُ وَلَا دِينَ إلَّا مَا شَرَعَهُ . " اهـ 1/232 مجموع الفتاوى
فأين هؤلاء الصوفية من فقه هذا الإمام السني ؟ أما آن لهؤلاء أن يراجعوا ما هم عليه من مخالفات صريحة لهدي النبي صلى الله عليه وسلم وصحابته الكرام رضوان الله عليهم 

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 19:31
La prime de noël versée par la CAF en fin d'année (audio)

Questionneur :

 

Assalamu 'alaykum wa rahmatulLâhi wa barakâtuh

 

Des frères de France demandent sur ce qui est appelé chez eux la prime de Noël, c'est-à-dire que chaque fin d'année, l'état français donne à tout le monde une somme d'argent afin qu'ils puissent acheter des cadeaux pour l'événement de la fête de Noël, c'est-à-dire le fête de la naissance de Jésus fils de Marie chez les chrétiens d'après leur prétention.

 

Cette somme d'argent arrive donc directement dans le compte bancaire des gens et sachant que la commémoration de ces événements, événements propres aux non-croyants n'est pas permis, que devons-nous faire concernant cette somme ?

 

Est-il permis d'en manger ?

 

Est-il permis de construire les toilettes de notre mosquée ou un endroit pour les ablutions ou de construire une école pour les enfants ?

 

Réponse :

 

Non.

 

Il incombe de s'en débarrasser. 

 

Questionneur :

 

Peuvent-ils s'en débarrasser en construisant les toilettes de la mosquée ou en construisant une école pour les enfants ?

 

Réponse :

 

Oui.

 

 

Oui, ils s'en débarrassent dans n'importe quel endroit en dehors de ce qui est mangé et bu uniquement.

 

Ils s'en débarrassent dans vraiment n'importe quel endroit en dehors de ce qui se mange et se boit.

 

C'est comme cela, bârak Allâhou fik.

 

Questionneur :

 

Notre Cheikh, nous avons lu d'une fatwa du comité permanent des grands savants qu'on ne doit pas profiter d'un argent obtenu par des voies illicites :

 

"Et celui qui s'est repenti et qu'il possède des biens qu'il a obtenus par des voies illicites comme l'intérêt usuraire et les jeux de hasards, et la vente des denrées illicites comme le vin et le porc, alors il lui est obligatoire de se débarrasser des ces biens en les mettant dans les projets d'utilité générale comme la réparation des routes ou les toilettes, ou il les partage entre les besogneux et il ne garde rien de ces biens avec lui et ne tire aucun profit de ceux-ci; car ils sont de l'argent illicite, ils ne renferment aucun bien, et ce qui est exigé dans le fait de se repentir de ces biens est qu'il s'en débarrasse et s'en éloigne, et se tourne vers autre qu'eux parmi ce dont on tire profit."

(Fatwa numéro 19134)

 

Cette somme d'argent de l'état français pour l'occasion de la fête de Noël rentre-t-elle donc dans ces biens illicites mentionnés plus haut et à ce moment-là il ne leur serait pas permis d'en jouir comme le fait d'acheter des habits pour eux-mêmes ou pour leur enfants ?

 

Réponse :

 

Oui. 

 

Questionneur :

 

Bârak Allâhou fik notre Cheikh, me permettez-vous de propager ?

 

Réponse :

 

Oui.

       

Questionneur :

 

Pardonnez-moi notre Cheikh, j'ai certes commis une erreur dans la question.

 

Certains frères m'ont certes averti que cette somme sur laquelle je vous ai questionné n'est donnée qu'aux pauvres et nécessiteux qui remplissent les conditions en France et non à tout le monde comme je vous avais informé précédemment.

 

Et ils demandent, du fait qu'ils sont des nécessiteux, s'ils étaient en droit qu'ils s'en débarrassent pour eux-mêmes comme en payant les factures d'électricité ou de gaz ou l'essence de la voiture ou leurs dettes ou autre que cela en dehors de ce qui est mangé ou bu ?

 

Réponse du Cheikh :

 

Il n'y a pas de mal. 

 

Questionneur :

 

Bârak Allâhou fikoum.

Traduit par Mika'il Al Martiniky

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Zakarya Ibn Chou'aîb Al'Adany - الشيخ زكريا بن شعيب العدني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées