164 articles avec fetes en islam - vendredi et fetes innovees

Placer un signe de reconnaissance sur la bête à sacrifier pour l'3aid al-adhâ ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Placer un signe de reconnaissance sur la bête à sacrifier pour l'3aid al-adhâ ?

Question :

 

Quel est le jugement de placer un signe de reconnaissance, par le henné ou les colliers, sur la bête à sacrifier pour l'3id al adhâ ?

 

Réponse :

 

Les bêtes à sacrifier pour l'3id al adhâ n'ont nul besoin d'être signalées par le henné ou les colliers, car l'individu la sacrifiera dans sa maison, et il en mangera ainsi que sa famille, il en nourrira les pauvres et leur en fera aumône, et nourrira les riches.

 

Alors que le fait de placer un collier, concerne l'offrande destinée à être envoyée à Mekka (al hadiy), afin que les pauvres sachent qu'il s'agit d'une offrande, alors ils la suivront afin d'en manger.

 

Madjmou3 Al-Fatâwâ 99-100/25 (question 79)

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

السؤال: ما حكم تعليم الأضحية بالحناء وبالقلائد؟

الجواب: الأضاحي لا حاجة لأن تعلم بالحناء ولا بقلائد؛ لأن الإنسان سيضحي بها في بيته، ويأكل منها هو وأهله، ويطعم الفقراء ويتصدق عليهم، ويطعم الأغنياء، وإنما التقليد يكون للهدي الذي يبعث به إلى مكة، حتى يعرف الفقراء أنه هدي فيتبعوه ليأكلوا منه

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Envoyer l'argent du sacrifice dans un autre pays

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Envoyer l'argent du sacrifice dans un autre pays

Question :

 

Un musulman réside dans un pays non islamique, et s'il accomplit l'abattage rituel de l'3id al-adhâ, il se peut qu'il ne trouve pas de nécessiteux à qui leur en donner en nourriture.

 

Il estime alors qu'il devrait envoyer son prix aux musulmans pauvres, ou que la bête pourrait être sacrifiée sur leur terre, quel en est le jugement ?

 

Réponse :

 

S'il l'envoie en vue d'être sacrifiée là-bas, il n'y aucune objection en cela.

 

C'est une bonne chose, par l'intermédiaire de personnes fiables.

 

Et s'il envoie son montant, alors il n'y a pas de mal.

 

Mais le fait qu'il la sacrifie chez lui, s'il lui est facile de trouver qui en mangera parmi ses compagnons, et ses frères, cela est meilleur, en accomplissant la sunna là où il se trouve, auprès des communautés islamiques vivant regroupés en pays étrangers.

 

Et il en offre à ses frères étudiants et aux musulmans, et il en offre aux mécréants, nul mal à cela s'ils ne combattent pas l'islam, car c'est une aumône surérogatoire.

 

Et s'il l'envoie aux pauvres en Afrique, aux combattants s'il y en a, ou il envoie son montant, alors il n'y a pas mal.

 

Question :

 

Est-il suffisant d'envoyer une somme d'argent afin d'acheter une bête à sacrifier pour l'3id al-adhâ, et que celle-ci soit sacrifiée pour les pauvres et indigents à l'étranger ?

 

Réponse :

 

Il n'y a pas de mal, qu'il la sacrifie pour sa famille ou à l'étranger.

 

Mais cela est meilleur pour sa famille.

 

S'il accomplit l'abattage rituel dans sa maison, et qu'il en mange, et en fait largement don autour de lui, cela est meilleur, par imitation du Prophète صلى الله عليه وسلم, du fait qu'il accomplisse le sacrifice dans sa maison, qu'il en mange et en donne en nourriture.

 

Et s'il veut accomplir l'abattage rituel d'une autre bête en un lieu où se trouvent des pauvres, dans un autre pays, alors il en sera récompensé, cela fait partie des aumônes.

 

Publié par alifta.net

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

حكم إرسال ثمن الأضحية لذبحها خارج بلد المضحي

س: مسلم مقيم في بلد غير إسلامي، وإن ذبح الأضحية قد لا يجد محتاجًا يطعمه منها، فهو يرى أن يرسل ثمنها لفقراء المسلمين أو لتذبح بأرضهم، فما الحكم؟ 

ج: لا مانع في ذلك إن أرسلها تذبح هناك، هذا حسن بواسطة الثقات، وإن أرسل قيمتها فلا بأس، لكن كونه يذبحها عنده إذا تيسر من يأكلها من أصحابه وإخوانه أفضل، يقيم السنة في محله عند الجاليات الإسلامية، ويهدي لإخوانه الطلبة والمسلمين، ويهدي منها إلى الكفار، ما فيه بأس إذا كانوا غير محاربين للإسلام؛ لأنها صدقة تطوع، وإن أرسلها إلى الفقراء في أفريقيا، للمجاهدين إن وجدوا، أو أرسل قيمتها، لا بأس بذلك

س: هل يجزئ أن ندفع مبلغًا من المال لشراء أضحية وذبح ذلك في الخارج للفقراء والمساكين؟

ج: لا حرج سواء يذبحها لأهل بيته أو في الخارج، لكن لأهل بيته أفضل، إذا ضحى في بيته وأكل منها ووسع على من حوله كان أفضل تأسيًا بالنبي صلى الله عليه وسلم، كونه يذبح الضحية في بيته ويأكل ويطعم، وإذا أحب أن يذبح ضحايا أخرى في محل فقراء في بلد أخرى فله أجر ذلك، هذا من الصدقات

 باب العقيقة - الجزء رقم : 18، الصفحة رقم: -208-207

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Celui qui délègue son sacrifice pour l'3id al-adhâ doit éviter de couper ses poils, ses ongles et sa peau

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Celui qui délègue son sacrifice pour l'3id al-adhâ doit éviter de couper ses poils, ses ongles et sa peau

Question :

 

Si l'épouse veut accomplir le sacrifice de l'3id al-adhâ et qu'elle mandate, lui est-il permis de se rogner les ongles et se couper les poils ?

 

Réponse :

 

Ce n'est pas permis.

 

Car le jugement est lié au propriétaire du sacrifice.

 

Donc, si cette femme mandate par exemple son époux, alors il lui est interdit à elle, de diminuer quoi que ce soit de ses poils, ses ongles, ou sa peau.

 

Madjmou3 Al-Fatâwâ 152-153/25 (question n°128)

س128 : سئل فضيلة الشيخ- رحمه الله-: الزوجة إذا أرادت أن تضحي ووكلت، فهل يحل لها تقليم الأظافر وقص الشعر؟

فأجاب بقوله : لا يجوز، لأن الحكم يتعلق بصاحب الأضحية، فإذا وكلت هذه المرأة زوجها مثلاً فإنه يحرم عليها أن تأخذ شيئًا من شعرها، أو ظفرها، أو بشرتها


Question :

 

Incombe-t-il au mandataire ce qui incombe au mandant (propriétaire du sacrifice de l'3id al-adhâ) concernant le fait d'éviter de couper les poils, les ongles, et la peau ?

 

Réponse :

 

Les règles du sacrifices de l'3id al-adhâ sont liées au mandant, dans le sens où si l'individu mandate une personne pour égorger sa bête à sacrifier, alors les règles du sacrifice seront liées au mandant et non pas au mandataire.

 

Il n'incombe donc pas au mandataire d'éviter de se couper les poils, les ongles et la peau.

 

Madjmou3 Al-Fatâwâ 155/25 (question n°132)

س132: سئل فضيلة الشيخ- رحمه الله-: هل يلزم الوكيل ما يلزم الموكل (صاحب الأضحية) من تجنب الأخذ من الشعر والظفر والبشرة؟

فأجاب- رحمه الله- بقوله: أحكام الأضحية تتعلق بالموكِّل بمعنى أن الإنسان إذا وكل شخصا يذبح أضحيته فإن أحكام الضحية تكون متعلقة بالموكل لا بالوكيل، فلا يلزم الوكيل تجنب الأخذ من الشعر والظفر والبشرة

Ndlt : le poil au sens large du terme : cheveux, poils pubiens, poils axillaires, ou moustache

 

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

S'endetter pour pouvoir sacrifier

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

S'endetter pour pouvoir sacrifier

Question :

 

Est-il légiféré au pauvre de s'endetter pour (pouvoir) sacrifier ?

 

Réponse : 

 

Le pauvre ne possédant rien lorsque la fête du sacrifice arrive mais espère avoir les moyens, à l'instar d'une personne percevant un salaire mensuel, a le droit de s’endetter, sacrifier puis rembourser. 

 

Mais s'il ne peut assurer le remboursement dans un avenir proche, alors nous ne lui recommandons pas de s’endetter pour sacrifier car sa conscience restera préoccupée par cette dette et car cela pousserait les gens à lui faire une faveur alors qu'il ne sait pas s'il pourra s'en acquitter ou non. 

 

Majmou' al fatâwâ, 25/109

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

س٨٨: سئل فضيلة الشيخ-رحمه الله: هل يشرع للفقير أن يستدين لكي يضحي؟

‎أ-الفقير الذي ليس بيده شيء عند حلول عيد الأضحى لكنه يأمل أن يحصل كإنسان له راتب شهري فهذا له أن يستقرض ويضحي ثم يوفي
‎ب-أما إذا كان لا يأمل الوفاء عن قريب فلا نستحب له أن يستقرض ليضحي لأن هذا
‎يستلزم إشغال ذمته بالدين ‎ومنّ الناس عليه، ولا يدري هل يستطيع الوفاء أو لا يستطيع

‎مجموع فتاوى الشيخ ابن عثيمين رحمه الله ج٢٥ ص١٠٩

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

La différence entre al-hadyou, al-oudhiya et al-fidya (l'offrande, le sacrifice de l'3id et la compensation)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La différence entre al-hadyou, al-oudhiya et al-fidya (l'offrande, le sacrifice de l'3id et la compensation)

Question :

 

Quelle est la différence entre al-hadyou (الهَدْيُ ≈ l'offrande), al-oudhiya (الأُضْحِيَة ≈ le sacrifice de l'3id), et al-fidya (الفِدْيَة ≈ la compensation) ?

 

Réponse :

 

● Concernant al-oudhiya :

 

Il s'agit du sacrifice effectué durant les jours de l'3id al-adhâ, afin de se rapprocher d'Allâh عز وجل, dans tous les pays en général.

 

À Mekka, et ailleurs.

 

Concernant al-hadyou :

 

Il s'agit de l'offrande destinée au Haram (Mekka), parmi les camélidés, les bovins, les ovins.

 

Dans le sens où l'individu envoie une chose parmi les camélidés, les bovins, ou les ovins, en vue d'être sacrifiée à Mekka, et d'être distribuée aux pauvres du Haram (Mekka).

 

Ou alors il envoie de l'argent, et mandate quelqu'un d'acheter une offrande avec, parmi des camélidés, des bovins ou des ovins, et qui sera sacrifiée à Mekka, et distribuée aux pauvres.

 

Et entre aussi dans al-hadyou, ce qu'accomplit celui qui est en état de sacralisation moutamati3, à savoir celui qui accomplit la omra, puis le pèlerinage, et doit par conséquent effectuer une offrande, qui constitue un rapprochement vers Allâh عز وجل, ainsi qu'un remerciement pour Ses bienfaits dans la mesure où Il lui a facilité la omra et le pèlerinage.

 

Et quant à al-fidya :

 

Il s'agit de ce qui résulte du délaissement d'une obligation, ou de l'accomplissement d'un interdit (1).

 

Exemple du délaissement d'une obligation : le fait que l'individu délaisse la lapidation des stèles, alors il lui incombe une compensation à sacrifier à Mekka, et à distribuer aux pauvres.

 

Exemple de l'accomplissement d'un interdit : qu'il se rase la tête alors qu'il est en état de sacralisation, il lui incombe donc une compensation soit par le jeûne, une aumône, ou un sacrifice.

 

Telle est la différence.

 

Ndlt : (1) le délaissement d'une obligation parmi les rituels de la omra et du hadj ; et l'accomplissement d'un interdit durant l'état de sacralisation

 

Madjmou3 Al-Fatâwâ 9/25

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

س1: سئل فضيلة الشيخ- رحمه الله-: عن الفرق بين الهدي والأضحية والفدية؟

فأجاب- رحمه الله- بقوله : أما الأضحية فهي: ما يذبح في أيام عيد الأضحى تقربًا إلى الله عز وجل في عامة البلدان، في مكة وغيرها
وأما الهدي فهو: ما يهدى إلى الحرم، من الإبل والبقر والغنم، بمعنى أن يبعث الإنسان بشيء من الإبل، أو البقر، أو الغنم تذبح في مكة، وتوزع على فقراء الحرم، أو يبعث بدراهم ويوكل من يشتري بها هديًا من إبل أو بقر أو غنم ويذبح في مكة ويوزع على الفقراء
ومن الهدي- أيضًا- ما يقوم به المحرم المتمتع الذي أتى بالعمرة ثم بالحج فلزمه هدي، يكون تقربًا إلى الله عز وجل، وشكرًا لنعمه حيث يسر له العمرة والحج

أما الفدية فهي: ما كانت عن ترك واجب أو فعل محظور.
مثال عن ترك الواجب: أن يترك الإنسان رمي الجمرات فيجب عليه فدية يذبحها في مكة ويوزعها على الفقراء
ومثال فعل المحظور: أن يحلق رأسه وهو محرم، فعليه فدية من صيام، أو صدقة، أو نسك

هذا هو الفرق

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

L'interdiction de jeûner les jours de tachrîq (correspondant au 11, 12, 13 de dhoul hijja)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

L'interdiction de jeûner les jours de tachrîq (correspondant au 11, 12, 13 de dhoul hijja)

Il est permis au qârin (1) et au moutamatti' (2), s'ils ne trouvent pas d'offrande, de jeûner ces trois jours afin que la saison du hajj ne se termine pas sans qu'ils ne soient jeûnés.

 

En dehors de cela, il n'est pas permis de les jeûner, même si la personne a un jeûne de deux mois consécutifs ; elle devra quand même rompre le jeûne - le jour du 3îd et les trois jours suivants, puis continuera son jeûne.

 

(1) c'est celui qui a joint la 3omra et le pèlerinage lors de la sacralisation. 

(2) c'est celui qui a fait une 3omra durant les mois du hajj, puis s'est désacralisé et a accompli le hajj par la suite. 

 

Majmou3 al fataawaa, 20/60

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

قال الشيخ ابن عثيمين رحمه الله

 يجوز للقارن والمتمتع إذا لم يجدا الهدي أن يصوما هذه الأيام الثلاثة حتى لا يفوت موسم الحج قبل صيامهما . وما سوى ذلك فإنه لا يجوز صومها ، حتى ولو كان على الإنسان صيام شهرين متتابعين فإنه يفطر يوم العيد والأيام الثلاثة التي بعده ثم يواصل صومه

‎مجموع الفتاوى ج20 ص60

 

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Les jours de tachrîq prennent fin

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les jours de tachrîq prennent fin

Par le coucher du soleil d'aujourd'hui, les jours de tachrîq prennent fin.

 

Par conséquent, le takbir absolu prend fin, alors que le takbir restreint avait déjà cessé après la prière de l'3aśr.

 

L'interdiction de jeûner prend fin.

 

Quiconque avait l'habitude de jeûner les trois jours blancs, alors qu'il jeûne demain et après-demain, et il ne rattrape pas le 13e jour.

 

Et Allâh lui inscrira sa récompense.

 

Mais qu'il jeûne un troisième jour afin de jeûner trois jours dans le mois.

 

Sur la chaîne Telegram de Cheikh - @altwohed2

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

بغروب شمس اليوم تنتهي أيام التشريق فينتهي التكبير المطلق وكان المقيد قد انتهى بعد صلاة العصر وينتهي المنع من الصوم ومن كان معتادا على صيام الثلاثة الأيام البيض فإنه يصوم غدا وبعد غد ولايقضي يوم الثالث عشر ويكتب الله له أجره لكن يصوم يوما ثالثا حتى يكون صام ثلاثة أيام من الشهر

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî  - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Le don de viande : Cru ou cuit ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le don de viande : Cru ou cuit ?

Question :

 

Le don de viande de la bête sacrifiée lors de aid l-adhâ doit-il être (de viande) crue ou cuite ?

 

Réponse :

 

Le don et l’aumône se font seulement en viande crue, pas cuite.

 

مجموع الفتاوى 132/25

Traduit et publié par cerclesciences.fr

 

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

La félicité durant les jours de tachrîq

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La félicité durant les jours de tachrîq

Ainsi, durant les jours de tachrîq, se réunissent pour les croyants, la félicité de leur corps par l'alimentation et l'abreuvement, et la félicité de leur cœur par l'évocation et le remerciement.

 

Et de ce fait les bienfaits se complètent.

 

À chaque fois qu'ils remercient pour le bienfait, alors leur remerciement constitue un autre bienfait, menant ainsi vers un autre remerciement, et le remerciement ne cesse jamais.

 

Latâ'if Al Ma3ârif d'Ibn Rajab 291/1 (selon édition)

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

فأيام التشريق يجتمع فيها للمؤمنين نعيم أبدانهم بالأكل والشرب ونعيم قلوبهم بالذكر والشكر وبذلك تتم النعم وكلما أحدثوا شكرا على النعمة كان شكرهم نعمة أخرى إلى شكر آخر ولا ينتهي الشكر أبدا

Imam Zayn ud-Deen Ibn Rajab al-Hanbali - الإمام زين الدين ابن رجب الحنبلي

Partager cet article

Est-ce qu'offrir de l'argent aux enfants à l'occasion du 'îd est une innovation ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Est-ce qu'offrir de l'argent aux enfants à l'occasion du 'îd est une innovation ?

Question :

 

Nous avons de jeunes enfants et nous avons pour coutume, dans notre pays, de leur donner selon le 3iid, qu'il s'agisse de celui de la rupture ou celui du sacrifice, ce que l'on appelle «al 3iidiyyah» - qui est une modeste somme - dans le but de faire entrer la joie dans leurs cœurs.

 

Cette «3iidiyyah» est-elle une innovation ?

 

Ou n'y a-t-il pas de mal à cela ?

 

Enseignez-nous, qu'Allah vous enseigne. 

 

Réponse :  

 

Il n'y a pas de mal à cela.

 

Plus encore, cela fait partie des bonnes coutumes.

 

Et le fait de rendre joyeux le Musulman, qu'il soit grand ou petit, est une chose à laquelle la Législation pure a (fortement) encouragé. 

 

Fatâwâ du comité permanent, (1) 26/347. 

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

‎عندنا أطفال صغار، وتعودنا في بلادنا أن نعطيهم حسب يوم العيد سواء الفطر أو الأضحى ما يسمى ب (العيدية) وهي نقود بسيطة، من أجل إدخال الفرح في قلوبهم، فهل هذه العيدية بدعة أم ليس فيها شيء؟ أفيدونا أفادكم الله

ج٢: لا حرج في ذلك، بل هو من محاسن العادات، وإدخال السرور على المسلم، كبيرا كان أو صغيرا، وأمر رغب فيه الشرع المطهر

‎فتاوى اللجنة الدائمة (1) 26-347

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>