164 articles avec fetes en islam - vendredi et fetes innovees

Le plus proche d'Allâh le jour de la résurrection est celui qui est le plus proche de l'imam le vendredi ! (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le plus proche d'Allâh le jour de la résurrection est celui qui est le plus proche de l'imam le vendredi ! (audio-vidéo)

Question : 

 

Qu'Allâh soit bienfaisant envers vous, est-ce que celui qui est proche de l'imam le vendredi sera proche d'Allâh (تعالى) le jour de la résurrection ?

 

Et est-ce que cela est spécifique au vendredi ou bien cela est-il général pour toute personne proche de l'imam ?

 

Réponse :

 

Il est rapporté authentiquement que les gens les plus proches d'Allâh au jour de la résurrection sont les gens les plus proches de l'imam le vendredi.

 

Les plus proches d'Allâh le jour de la résurrection sont ceux qui sont les plus proches de l'imam le vendredi.

 

Et ceci est une preuve encourageant à venir tôt pour la prière du vendredi afin d'atteindre ce mérite et se rapprocher de l'imam.

 

 Traduit et publié par an-nassiha.com

القرب من الإمام يوم الجمعة
نص السؤال : أحسن الله إليكم سماحة الوالد ، يقول السائل : هل القرب من الإمام يوم الجمعة يكون قريبا من الله تعالى يوم القيامة ؟ وهل هذا خاص بيوم الجمعة ، أم كل قرب من الإمام ؟

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Les moments d'exaucement le jour du vendredi (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les moments d'exaucement le jour du vendredi (audio-vidéo)

Question :

 

Celui qui interroge dit : Certains savants disent que...

 

(Ici Cheikh lui corrige des fautes de grammaire dans la question. Puis explique les règles grammaticales - Observez donc comment un savant enseigne à ses élèves. et observez la réaction de l'étudiant, qui n'ose pas élever la voix et se fait tout petit...)

 

Question :

 

Ils disent qu'il est obligatoire au musulmans afin qu'ils soient exaucés lors de la dernière heure du vendredi qu'il soit dans un lieu de prière, après la prière du 'Asr, à faire du rappel et en restant en état de pureté, jusqu'à ce que soit lancé l'adhan de la prière du maghreb.

 

Réponse :

 

Tout d'abord, dans le vendredi il y a une heure, nul serviteur musulman ne concorde avec elle, demandant à Allâh quelque chose sans qu'Allâh ne la lui octroie.

 

Il est rapporté dans le Sahih Muslim, qu'elle commence de la sortie de l'imam le jour du vendredi jusqu'à l'accomplissement de la prière.

 

Cela est rapporté de façon marfou3 (remontant jusqu'au Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم) dans le hadith d'Abou Moussa.

 

Et selon lui, l'heure de exaucement la plus espérée le jour du vendredi...

 

Quand est-elle ?

 

Entre l'arrivée de l'imam jusqu'à l'accomplissement de la prière du vendredi. il s'y trouve un moment pour la l'invocation : Après l'adhan et avant le début du sermon, il y a un moment pour l'invocation.

 

(Un autre moment se trouve) Entre les deux sermon de la prière du vendredi même.

 

Lorsqu'il est debout en prière, il invoque entre les deux prosternations et il invoque dans le Tachahoud, il invoque dans la prosternation.

 

Ceci est ce qu'il y a de plus souhaitable.

 

De même après la prière du 'asr.

 

Mais il est venu dans le hadith :

 

"alors qu'il est debout en prière".

 

Et ceci est rapporté au sujet de celui qui a dit :

 

"après la prière du 'asr, il y a certes une heure d'exaucement".

 

Cela est rapporté à son sujet.

 

Il dit donc, si un homme vient à la mosquée, puis prie ce qu'Allâh lui permet de prier, puis il s'assoit en attendant la prière pour laquelle il est venu, alors il ne cesse d'être en prière aussi longtemps tant qu'il est ainsi à attendre la prière.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Il est interdit de parler lors du sermon du vendredi (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Il est interdit de parler lors du sermon du vendredi (audio)

Question :

 

Certains gens dorment pendant "Khutbatu Al-Jumu’a" (le sermon du vendredi), est-ce que si on les réveille nous serons (considérés) comme celui qui a bavardé et sa Jumu’a est annulée ?

 

Réponse de Cheikh Ibn Bâz :

 

Il est préférable de les réveiller par le geste et non pas par la parole ; Car la parole pendant Al-Jumu’a n’est pas permise, pour le dire du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

«Si tu dis à ton compagnon "Tais-toi", alors que l'imam fait son sermon le jour du vendredi tu as certes bavardé».

(Les savants ont tous été d'accord sur son authenticité)

 

Et le prophète صلى الله عليه وسلم l’a nommé bavard même s’il ordonnait le convenable.

 

Et cela montre l’obligation de l’écoute et l’interdiction des paroles lors du sermon.

 

Et Allâh est celui qui accorde le succès.

 

مجموع فتاوى ومقالات متنوعة المجلد الثلاثون

حكم إيقاظ النائم أثناء الخطبة

بعض الناس ينامون أثناء خطبة الجمعة فهل لو أيقظناهم نكون ممن لغى فلا جمعة له؟

[1]
يستحب إيقاظهم بالفعل لا بالكلام؛ لأن الكلام في وقت الخطبة لا يجوز؛ لقول النبي صلى الله عليه وسلم

إذا قلت لصاحبك أنصت يوم الجمعة والإمام يخطب فقد لغوت

[2]

متفق على صحته، وسماه النبي صلى الله عليه وسلم لاغياً مع أنه آمر بالمعروف، فدل ذلك على وجوب الإنصات وتحريم الكلام حال الخطبة، والله الموفق
[1] من ضمن الأسئلة الموجهة لسماحته من جريدة المسلمون، وقد أجاب عنه سماحته بتاريخ 20/5/1419هـ
[2] أخرجه البخاري في كتاب الجمعة، باب الإنصات يوم الجمعة والإمام يخطب، برقم 934
مجموع فتاوى ومقالات متنوعة المجلد الثلاثون

Cheikh Al-’Outheymine a dit :

 

[...] Et le bavard est celui qui n’a plus de Jumu’a.

 

Et le sens de "qui n’a plus de Jumu’a" : Qu’il est privé de la récompense du Jumu’a, car son Jumu’a est annulé.

 

Donc la récompense répercuté par Al-Jumu’a est interdite à celui qui a fait ce qui exige le bavardage.


قال الشيخ ابن عثيمين رحمه الله

واللاغي هو الذي لا جمعة له، ومعنى كونه لا جمعة له أنه يحرم من أجر الجمعة؛ لأن جمعته تبطل، فالأجر المترتب على الجمعة يحرم منه هذا الذي فعل ما يقتضي اللغو

Publié par le Groupe de traductions et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Argument contre la bida'a du mawlid (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Argument contre la bida'a du mawlid (audio-vidéo)

Le prophète صلى الله عليه وسلم avait l'habitude de jeûner le Lundi.

 

Et lorsqu'ils (les compagnons) lui ont demandé :

 

«Ô Messager d'Allâh ! Nous avons remarqué que tu ne laissais jamais le jeûne du Lundi !»

Le Prophète صلى الله عليه وسلم répondit :

«C'est le jour de ma naissance et c'est le jour où je reçus la révélation»

Et Il صلى الله عليه وسلم est mort aussi le Lundi 12 Rabi' al Awal.

 

Il صلى الله عليه وسلم mourut le même jour (même mois) de sa naissance !

 

Et maintenant, si un homme avait un fils unique, il l'aimait plus qu'il ne s'aime lui-même, et lui fêtait son anniversaire chaque année ; Et le destin d'Allâh a fait que son fils meure le même jour (même mois) de sa naissance... Tiendrait-il à célébrer l'anniversaire de son fils après sa mort, alors qu'il mourut le même jour (même mois) de sa naissance ?!

 

Celui qui veut fêter la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم, alors qu'il jeûne le lundi de chaque semaine, car certes le prophète صلى الله عليه وسلم avait l'habitude de jeûner le lundi et Il صلى الله عليه وسلم a indiqué que c'était le jour de sa naissance.

 

Appliquent-ils cette sounna ceux qui innovent dans la religion d'Allâh Le Tout Puissant !?

 

C'est ça la sounna !

 

Celui qui veut célébrer la naissance du prophète صلى الله عليه وسلم alors qu'il jeûne le jour du Lundi de chaque semaine !

 

Nous demandons à Allâh, Le Seigneur de l'Univers, de nous ramener ainsi que tous les musulmans, vers le droit chemin.

 

Et de nous purifier ainsi que tous les musulmans du polythéisme et de la bid'aa (innovation) et des péchés grands et petits.

 

Il est certes Capable de Toute chose, et que les Bénédictions d'Allâh soient sur notre Prophète Muhammad ainsi que sur sa famille et ses compagnons !

 

Retranscrit par Oum Zayneb

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Muhammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Partager cet article

التذكير بأحكام الأضحية (dossier)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

التذكير بأحكام الأضحية (dossier)

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

L'égorgement du sacrifice fait de la main gauche (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

L'égorgement du sacrifice fait de la main gauche (audio)

 

Question :

 

En ce qui concerne l'abattage du sacrifice ; J'égorge de la main gauche précisément et je ne sais pas faire usage de la main droite ?

 

Réponse :

 

Si l'abattage fait par la main gauche est exécuté de manière légale (selon la chari3a) ; Il n'y a pas de mal.

 

Wa al-hamduliLlah.

 

حكم الذبح باليد اليسرى

بالنسبة للذبح في الأضحية أنا أذبح باليد اليسرى، خاصة وأنا لا أجيد استعمال اليد اليمنى؟

إذا ذبحت باليسرى الذبح الشرعي فلا بأس والحمد لله

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Réciter la sourate « La Caverne » le vendredi

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Réciter la sourate « La Caverne » le vendredi

L’éminent savant SHeikh Ibn BâZ (rahimahullâh) a été interrogé sur le fait de réciter la sourate « La Caverne » (al-Kahf) le jour du vendredi ainsi que sa nuit, et est-ce que cela est une chose recommandée?

 

SHeikh Ibn BâZ (rahimahullâh) a expliqué qu’il y a sur cela des hadîths élevés dont les chaînes de transmission se compensent les uns des autres ; et toutes indiquent le fait qu’il est légiféré de réciter la sourate « La Caverne » le vendredi.

 

Certes, il a été certifié d’après Abî Sa’îd al-Khoudrî (radhiallâhu ’anhu) que cette pratique fait partie des actes conformes à la Sounnah. A l’exemple de cela, rien n’était appliqué dans ce sens sur la base d’un point de vue (personnel), et bien au contraire, tout indique que cela était une Sounnah [dans sa pratique].

 

SHeikh (rahimahullâh) a souligné ce qui a été rapporté sur la récitation de la sourate « al-Kahf » le jour du vendredi, et certains de ces hadîths sont faibles.

 

Ceci dit, les gens de science ont indiqué que (ces hadîths) se renforcent les uns des autres pour confirmer la pratique [de cette récitation].

 

Et il a été certifié [comme précisé plus haut] que Abî Sa’îd al-Khoudrî (radhiallâhu ’anhu) appliquait cela.

 

Le fait donc de faire cela est une bonne chose nous dit SHeikh.

 

Il y a un suivi de ce noble Compagnon (radhiallâhu ’anhu), en plus du fait que les hadîths sur cette pratique renvoient à cette tradition.

 

Ils se renforcent les uns les autres pour confirmer ce qu’a fait le Compagnon comme cela a été rappelé.

 

Quant au fait de la réciter dans la nuit du vendredi, SHeikh Ibn BâZ dit qu’il ne connait pas de preuve qu’il le légifère.

 

Madjmu’ Fatâwa de Sheikh Ibn bâZ, 12/414-415

 

fdg

Outre l’avis de SHeikh Ibn BâZ (rahimahullâh), voici quelques hadîths que SHeikh al-Albânî (rahimahullâh) a authentifiés sur le sujet

 

-D’après Abû Sa’îd al-Khoudrî, le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit :

 

«Quiconque récite la sourate de la Caverne au cours de la nuit du vendredi, on lui éclairera l’espace qui le sépare de la Maison antique»

 Rapporté par ad-Darâmî. Le hadith est jugé authentique par SHeikh al-Albânî dans «Sahîh al-Djâmi’».

 

-Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit :

 

«Quiconque récite la sourate de la Caverne le vendredi bénéficiera d’un éclairage (divin) jusqu’au vendredi suivant»

 Rapporté par al-Hâkim et al-Bayhaqî. Il est déclaré authentique par SHeikh al-Albânî dans «Sahîh al-Djâmi».

 

-D’après Ibn ‘Oumar (radhiallâhu ‘anhu) le Messager d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit :

 

«Quiconque récite la sourate de la Caverne le vendredi recevra une lumière qui jaillira de ses pieds pour se répandre vers les horizons célestes et l’illuminera au jour de la Résurrection.

Et il lui sera pardonné (les péchés commis) entre deux vendredi»

SHeikh al-Albânî considère ce hadîth faible. Al-Moundhir dit : «Abû Bakr Ibn Madouwih l’a rapporté dans son exégèse du Coran grâce à une chaîne de rapporteurs acceptables». At-Targhîb wa at-Tarhîb, 1/298

 

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Si l’homme sacrifie le jour de l’aid et oublie de dire «bismillah», est-il permis qu’il mange de sa bête ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Si l’homme sacrifie le jour de l’aid et oublie de dire «bismillah», est-il permis qu’il mange de sa bête ? (audio)

 

Question :

 

Si l’homme sacrifie le jour de l’aid et oublie de dire «bismillah», est-il permis qu’il mange de sa bête ?

 

Réponse :

 

La majorité des gens de science disent que cela est permis.

 

Parmi eux, certains disent que s’il n’évoque pas le nom d’Allah, même volontairement, sa bête est licite.

 

D’autres disent que s’il oublie, alors sa bête est licite, mais pas s’il délaisse cela volontairement.

 

Et il apparaît que s’il délaisse cela, volontairement ou par oubli, alors la bête ne peut être mangée car Allah (عز و جل) a dit dans Son Noble Livre :

 

« وَلا تَأْكُلُوا مِمَّا لَمْ يُذْكَرِ اسْمُ اللَّهِ عَلَيْهِ »

 

« Et ne mangez pas ce sur quoi le nom d’Allah n’a pas été prononcé. » [Al-An’am, 121]

 

Quant au fait qu’ils se servent comme preuve du hadith authentique de Aïcha, au sujet de gens récemment entrés en Islam, qui venaient avec de la viande sans que l’on sache s’ils avaient prononcé le nom d’Allah dessus.

 

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit :

 

« Prononcez le nom (d’Allah) et mangez. »

 

Nous disons : ceci est dans le cas où le sacrificateur est musulman et qu’il t’offre (de la viande) et que tu ne sais pas s’il a prononcé le nom d’Allah ou pas.

 

La base chez le musulman est donc qu’il dit « bismillah ».

 

Cependant, si tu es sûr qu’il n’a pas prononcé le nom d’Allah, alors il apparaît que tu dois la délaisser.

 

« Et quiconque délaisse une chose pour Allah, Allah lui remplace par quelque chose de meilleur. ».

 

Et c’est à Allah que l’on demande l’aide.

 

حكم ذبيحة من لم يقل : بسم الله عند الذبح

 نص السؤال: إذا ذبح الرجل يوم العيد ونسي أن يقول : بسم الله هل يجوز أن يأكل من ذبيحته ؟

 نص الإجابة: جمهور أهل العلم يقولون : يجوز

ومنهم من يقول : لو لم يذكر اسم الله وإن كان عمداً فالذبيحة حلال

ومنهم من يقول : إذا نسيها فالذبيحة حلال ، أما إذا تركها عمداً فلا

والذي يظهر أنه إذا تركها عامداً أو ناسياً فإن الذبيحة لا تُؤكل لأن الله عز وجل يقول في كتابه الكريم

« وَلا تَأْكُلُوا مِمَّا لَمْ يُذْكَرِ اسْمُ اللَّهِ عَلَيْهِ »

[ الأنعام : 121 ]

بقي أنهم يستدلون بحديث عائشة في الصحيح أن أناساً يأتون بلحم وهم حديثو عهد بكفر فلا ندري أذكروا اسم الله عليه أم لا - يعني قد أصبحوا مسلمين - قال النبي - صلى الله عليه وعلى آله وسلم - : « سموا وكلوا » ، ونقول : هذا إذا كان الذابح مسلماً وأهدى لك وأنت لا تدري أسمى أم لا ، فالأصل في المسلم أن يقول : بسم الله ، لكن إذا تأكدت أنه لم يسم فالذي يظهر أنك تتركها ، « ومن ترك شيئاً لله أبدله الله خيراً منه » والله المستعان

راجع كتاب : إجابة السائل ص 668

traduit par daralhadith-sh.com

 

Cheikh Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ أبي عبد الرحمن مقبل بن هادي الوادعي

Partager cet article

La description du takbir moutlaq et mouqayyad

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La description du takbir moutlaq et mouqayyad

iogh

 

Cheikh Al Othaymin, qu’Allah lui fasse miséricorde, a été interrogé au sujet de la description du takbir moutlaq et du tabir mouqayyad ?

 

Il a répondu :

 

La formule du takbir est la suivante :

 

 

الله أكبر الله أكبر لا إله إلا الله و الله أكبر الله أكبر و لله الحمد

 

« Allahou akbar-ou-llahou akbar la ilaha illa llahu,

wallahou akbar-ou-llahou akbar wa lillahi-l-hamd »

 

 

Ou bien, il répète le takbir trois fois au début.

 

-Le takbir al moutlaq est celui qui est recommandé à tout moment.

-Et le takbir al mouqayyad est celui qui est recommandé après les prières obligatoires.

 

iogh

 

-Les savants, qu’Allah leur fasse miséricorde, ont mentionné qu’al mouqayyad est spécifique au takbir durant l’aid al adha seulement, à partir de la prière du fajr du jour de ‘arafat jusqu’à la ‘asr du dernier jour d’at-tachriq.

 

-Quant au moutlaq, il est recommandé pour l’aid al fitr ainsi que durant les dix premiers jours de dhou-l-hijja.

Et l’avis correct est que l’on continue le takbir al moutlaq le jour de l’aid al adha jusqu’au dernier jour d’at-tachriq, il est donc légiféré durant treize jours.

 

Et la sunna est de le faire à voix haute, sauf pour les femmes qui elles ne doivent pas élever la voix.

 

Recueil de fatwas N°1385, p.262

copié de daralhadith-sh.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Quelle est la formulation du takbir au jour du ‘aid, et se fait-il en groupe ou individuellement ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Quelle est la formulation du takbir au jour du ‘aid, et se fait-il en groupe ou individuellement ? (audio)

Question :

 

Qu’Allah soit Bienfaisant envers vous.

 

Un message est parvenu du questionneur Rida ‘Oumar disant :

 

Le Takbir effectué lors du jour du ‘Aid Al Fitr et du jour du ‘Aid Al Adha se fait-il en groupe ou individuellement ?

 

Et quelle est la formulation légiférée pour le Takbir ?

 

Réponse :

 

Le Takbir débute la nuit du ‘Aid Al Fitr jusqu’à ce que l’imam vienne accomplir la prière.

 

Sa formulation est que l’on doit dire :

 

 

الله أكبر الله أكبر، لا إله إلا الله

الله أكبر الله أكبر ولله الحمد

 

Allaahou Akbar, Allahou Akbar, Laa Ilaha Illa-Allaah

Allaahou Akbar, Allaahou Akbar, Wa Lillaahil-Hamd

 

 

Ou il dit : 

 

 

الله أكبر الله أكبر الله أكبر، لا إله إلا الله

الله أكبر الله أكبر الله أكبر، ولله الحمد

 

Allaahou Akbar, Allaahou Akbar, Allaahou Akbar, Laa Ilaha Illa-Allaah

Allaahou Akbar, Allaahou Akbar, Allaahou Akbar, Wa Lillaahil-Hamd

 

 

Ou il dit : 

 

 

الله أكبر الله أكبر الله أكبر، لا إله إلا الله

الله أكبر الله أكبر ولله الحمد

 

Allaahou Akbar, Allaahou Akbar, Allaahou Akbar, Laa Ilaha Illaa-Allaah

Allaahou Akbar Allaahou Akbar, Wa Lillaahil-Hamd

 

 

Cette affaire est large.

 

Il commence, le jour du ‘Aid Al-Fitr, comme je l'ai dit, du coucher du soleil dans la nuit du ‘Aid (et s'étend) jusqu'à la venue de l’imam.

 

Tandis que pour le ‘Aid Al-Adha, le Takbir débute dès le commencement du mois de Dhoul-Hijjah jusqu'au dernier jour de Tachriq.

 

Cependant, il n'est pas légiféré le jour du ‘Aid, alors que l’imam effectue son sermon.

 

Ceci parce que les gens sont commandés d’écouter le sermon. 

 

Quant au fait d’effectuer le Takbir en groupe, cela ne fait partie de la Sounnah.

 

Au contraire, tout le monde se doit de faire le Takbir individuellement.

 

Pour ce takbir, il est légiféré aux hommes d’élever leur voix.

 

Quant aux femmes, elles ne doivent pas faire entendre leur voix; ni dans la maison ni dans les marchés.

 

La femme ne doit pas élever la voix avec lui (le Takbir); Toutefois, si elle est dans la maison et que cela la rend plus active à le dire de façon audible, alors il n'y a pas de mal.

 

Silsilah Fatawa Nour ‘Ala Ad-Darb, Cassette No. 355

Traduit de l'anglais par AbderRahman abou Maryam

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>