compteur de visite

Catégories

20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 08:33
Hadith Nawawi 36 : L'incitation à oeuvrer salutairement (audio)

D' après Aboû Horeïra رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

«Quiconque, en ce bas monde, a allégé l' affliction d' un croyant, verra Allâh alléger son affliction au jour du Jugement Dernier.

Quiconque secourt un homme dans la gêne, verra Allâh le secourir en ce bas monde et dans l' Autre. 
 
Quiconque couvrira les fautes d' un Musulman, verra Allâh les lui couvrir en ce bas monde et dans l' Autre.
 
Allâh aide Son serviteur tant que ce dernier aide son frère. 
 
Celui qui parcourt le chemin de la Science (religieuse), Allâh lui aplanira le chemin du Paradis. 
 
Tant que les hommes s' assembleront en quelque demeure consacrée à Allâh pour réciter le Coran et pour l' étudier ensemble, la paix du cœur descendra sur eux, la miséricorde les couvrira, les anges les entoureront et Allâh les mentionnera comme étant des Siens. 
 
Quant à celui que ses œuvres ont mis en retard. il ne sera pas mis en avance par son lignage».
Rapporté par Mouslim
 

فضل اﻹجتماع على تلاوة القرآن و على الذكر

عن أبي هريرة رضي الله عنه ، عن النبي صلى الله عليه وسلم ، قال
من نفس عن مؤمن كربة من كرب الدنيا نفس الله عنه كربة من كرب يوم القيامة ، ومن يسر على معسر يسر الله عليه في الدنيا والاخرة ، ومن ستر مسلما ستره الله في الدنيا والأخرة ، والله في عون العبد ما كان العبد في عون أخيه ، ومن سلك طريقا يلتمس فيه علما سهل الله له به طريقا إلي الجنه ، وما اجتمع قوم في بيت  من بيوت الله يتلون كتاب الله ، ويتدارسونه بينهم؛ إلا نزلت عليهم السكينه ، وغشيتهم الرحمه ، وحفتهم الملائكة ، وذكرهم الله فيمن عنده ، ومن أبطأ به عمله لم يسرع به نسبه
رواه مسلم [ رقم : 2699 ] بهذا اللفظ

 Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Hadith - الأربعين النووية - مصطلح الحديث
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 21:08
Composants et classifications du hadith
Sans titre 1-copie-2
Composants du Hadith


Un hadith se compose de trois parties (voir figure ci-dessous) :

 

 

  • Matn est le texte, la parole en elle même.
     
  • Isnad est la chaîne des personnes qui ont transmises le hadith (chaîne de transmission).
     
  • Taraf est la partie ou la phrase commençante du texte qui fait référence à la parole, à l'action ou à la caractéristique du prophète , ou de son accord donné à d'autres actions.
     
L'authenticité du hadith dépend du sérieux de ses rapporteurs, et de la liaison entre eux.
 

Sans titre 1-copie-2

Classifications du hadith

 

Un certain nombre de classifications de hadith ont été faites. Cinq de ces classifications sont montrées dans la figure ci-dessous, et sont brièvement décrites.

 


-Selon la référence d'une autorité particulière, quatre types de hadith peuvent être identifiés :
 

  • Qoudsi - Divin : une révélation d'Allah, transmis par relais des mots du prophète .
     
  • Marfou - élevé : un récit du prophète , commençant par exemple par : "J'ai entendu le prophète  dire..."
     
  • Mauqouf - arrêté : un récit rapporté par un seul compagnon, commençant par exemple par : "On nous a ordonné de..."
     
  • Maqtou' - divisé : un récit émanant du premier successeur du compagnon.
     

 

-Selon la chaîne de transmission (Isnad), interrompue ou non, six catégories peuvent être identifiées :

 

  • Mousnad - supporté : un hadith qui a été rapporté par un traditionaliste, basé sur ce qu'il a appris de son professeur à une époque appropriée à l'étude ; de même pour chaque professeur jusqu'à ce que la chaîne atteigne un compagnon bien connu, qui de son côté, rapporte des propos du prophète .
     
  • Moutassil - continu : un hadith avec une chaîne ininterrompue qui va jusqu'à un compagnon ou un de ces successeur.
     
  • Moursal - altéré : si le lien entre le successeur et le prophète   est manquant, par exemple quand le successeur dit " le prophète  a dit...".
     
  • Mounkati - cassé : ce dit d'un hadith dont le lien à n'importe quel endroit de la chaîne avant le successeur est manquant.
     
  • Mou'adal - perplexe : ce dit d'un hadith dont le rapporteur omet deux (ou plus) rapporteurs de la chaîne.
     
  • Mou'allaq - arrêté : ce dit d'un hadith dont le rapporteur omet toute le chaîne de transmission et cite directement le prophète directement.
 
-Selon le nombre de rapporteurs impliqués dans chaque étape de la chaîne de transmission, cinq catégories de hadith peuvent être identifiées :
 
  • Moutawatir - Consécutif : ce dit d'un hadith qui est rapporté par un si grand nombre de personnes qu'il est impossible qu'ils se soient concertés pour convenir d'un mensonge.
     
  • Ahad - isolé : ce dit d'un hadith qui est relaté par un nombre important de personnes mais dont le nombre n'atteint pas celui du moutawatir. Il est encore divisé en :
     
    • Mash'hur - célèbre : le hadith a été mémorisé par plus de deux rapporteurs.
       
    • Aziz - rare, fort : à n'importe quelle étape de la chaîne, seulement deux rapporteurs relate le hadith.
       
    • Gharib - étrange : à un certain moment de la chaîne, seulement un rapporteur relate le hadith.
     
-Selon la nature du texte et de la chaîne, deux catégories de hadith peuvent être identifiées :
 
  • Mounkar - dénoncé : ce dit d'un hadith qui est rapporté par un narrateur faillible, et dont le récit va à l'encontre d'un hadith authentique.
     
  • Moudraj - interpolé : un ajout au texte du hadith par un rapporteur.
     
-Selon le sérieux et la mémoire des rapporteurs, quatre catégories de ahadith peuvent être identifiées (ceci fournit le verdict final sur un hadith) :

 

  • Sahih - Sûr, solide. L'imam Al-shafi'i indique les obligations pour un tel hadith, qui n'est pas moutawatir, afin qu'il soit acceptable : "Chaque rapporteur doit être digne de confiance dans sa religion ; il devra être connu pour être véridique dans son récit, de comprendre ce qu'il rapporte, savoir comment une expression différente peut modifier la signification du hadith, et de rapporter les mots du hadith in extenso, et pas seulement au niveau de sa signification".
     
  • Hasan - bon : c'est celui où sa source est connue et ses rapporteurs digne de confiance.
     
  • Da'if - faible : ce dit d'un hadith qui n'atteint pas le statut de hasan. Habituellement, la faiblesse est :
     
    1. une discontinuité dans la chaîne, dans ce cas le hadith pourrait être - selon la nature de la discontinuité - mounqati (cassé), mou'allaq(arrêter), mou'dal (perplexe), ou moursal (altéré),
       
    2. un des rapporteurs ayant un caractère suspect, par exemple en raison de ses mensonges, erreurs excessives, opposition au récit des sources plus fiables, participation dans l'innovation, ou ambiguïté entourant sa personne.
       
  • Maudou' - fabriqué ou forgé: ce dit d'un hadith dont le texte va à l'encontre des normes établies pour les paroles du prophète, ou la chaîne comprend un menteur. Un hadith fabriqué peut également être identifié par une anomalie présente à une époque particulière (rébellion, etc.)
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Hadith - الأربعين النووية - مصطلح الحديث
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 00:19
Hadith Nawawi 32 : Tout préjudice est illégal (audio)

Selon Aboû Said Sad ben Mâlek ben Sinân el Khodrî رضي الله عنه , l' Envoyé d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit :


«Ne faites pas de mal, et ne rendez pas le mal pour le mal».

Rapporté par Ibn Mâja, Ahmad

لا ضرر و لا ضرار

عن أبي سـعـيـد سعـد بن مالك بن سنان الخدري رضي الله عنه ، أن رسول الله صلى

الله عليه وسلم قال : لا ضرر ولا ضرار

حديث حسن ، رواه ابن ماجه [راجع رق : 2341 ] والدارقطني [ رقم : 4/ 228] وغيرهـما مسندا

ورواه مالك [ 2 / 746 ] في (الموطأ) عـن عـمرو بن يحي عـن ابيه عـن النبي صلي الله عـليه وسلم مرسلا ، فـأسـقـط أبا سعـيد ، وله طرق يقوي بعـضها بعـضـًُا

 Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Hadith - الأربعين النووية - مصطلح الحديث
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 22:07
Hadith Nawawi 34 : L'empêchement du blâmable est un devoir religieux (audio)

Abû Sa’id al Khudrî رضي الله عنه a dit qu' il a entendu l'Envoyé d'Allâh صلى الله عليه وسلم dire :

 

"Quiconque constate un fait blâmable doit intervenir pour le corriger par la main, s’il n’est pas capable qu’il le fasse par la langue, s’il n’en est pas capable qu’il le désapprouve avec son coeur, c’est là le degré le plus faible de la foi".

Hadîth sahîh, rapporté par Muslim n°49

النهي عن المنكر من اﻹيمان

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه ، قال : سمعت رسول الله صلي الله عليه وسلم  يقول

 من رأى منكم منكرًا فليغيره بيده ، فإن لم يستطع فبلسانه ، فإن لم يستطع فبقلبه ، وذلك أضعـف الإيمان

رواه مسلم - رقم : 49

النهي عن المنكر من اﻹيمان

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه ، قال : سمعت رسول الله صلي الله عليه وسلم  يقول

 من رأى منكم منكرًا فليغيره بيده ، فإن لم يستطع فبلسانه ، فإن لم يستطع فبقلبه ، وذلك أضعـف الإيمان

رواه مسلم - رقم : 49

النهي عن المنكر من اﻹيمان

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه ، قال : سمعت رسول الله صلي الله عليه وسلم  يقول

 من رأى منكم منكرًا فليغيره بيده ، فإن لم يستطع فبلسانه ، فإن لم يستطع فبقلبه ، وذلك أضعـف الإيمان

رواه مسلم - رقم : 49

 Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Hadith - الأربعين النووية - مصطلح الحديث
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 02:10
Parmi les hadiths faibles dans Ryâdh As-Sâlihin

Ryâdh As-Sâlihin est probablement le livre de hadith le plus lu en français.


C'est pourquoi, il est important de connaître les hadiths faibles (très peu nombreux) présents dans l'ouvrage.

Pour ce faire, nous avons utilisé la vérification  du 
muhaddith (le grand savant du hadith) Muhammad Nâsir Ad-Dîn Al-Albânî (rahimahullah).

Le travail que le shaikh a accompli est un trésor inestimable pour la communauté, nous demandons à Allah qu'il lui accorde la meilleure récompense pour son effort.

Nous avons résumé les remarques du shaikh sur chaque hadith, sans rappeler les détails concernant la science du hadith, tout en donnant les références pour celui qui voudrait en savoir plus.

La numérotation des hadiths correspond à l'édition de dar al-gharb al-islâmî qui est l'édition française la plus répandue.
 

 

66 : Selon Abu Ya'la ibn 'Aws, le Prophète (salallahu 'alayhi wa salam) a dit : « Le sage est celui qui se demande des comptes à lui-même et qui agit en vue de ce qui vient après la mort. Et l'incapable est celui qui se laisse guider par ses passions tout en nourrissant au sujet d'Allah de vains espoirs. » rapporté par At-Tirmidhi
 
Sa chaîne de transmission est faible car elle comporte le rapporteur Abû Bakr ibn abi Mariam qui se trompait (dans la transmission) après que sa maison eut été cambriolée. Voir Dha'îf al-jâmi' as-saghîr, (4305).

 
68 : Selon 'Umar, le Prophète (salallahu 'alayhi wa salam) a dit : « On ne demande pas à l'homme pourquoi il a frappé sa femme. » rapporté par Abû Dâwûd
 
Sa chaîne de transmission est faible. Voir Irwa al-ghalîl (2034).

 
196 : D'après Ibn Mas'ud, le Messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa salam) a dit: «La faveur religieuse commença à s'atténuer chez les fils d'Israël à partir du moment où à l'homme en rencontrait un autre et lui disait. « Crains Allah et mets fin à tes agissements! Ce sont des choses interdites». Puis il le rencontrait le lendemain sans qu'il ait changé de conduite. Cela ne l'empêchait pourtant pas de manger à sa table, de boire avec lui et de s'asseoir en sa compagnie. Quand tel fut leur comportement, Allah installa la haine entre leurs coeurs». Puis il cita ces versets du chapitre 5 du Coran: «Ont été maudits par la bouche de David et de 'Issa-fils-de-Marie ceux des fils d'Israël qui avaient renié et ce pour leur désobéissance (à Allah) et pour leurs agressions répétées. Quand ils faisaient quelque chose d'unanime- ment réprouvé, ils ne se l'interdisaient pas les uns aux autres. Quelle bien mauvaise chose que ce qu'ils faisaient! Tu vois plusieurs d'entre eux se lier de véritable amitié avec ceux qui avaient renié. Quelle bien mauvaise chose que ce que leur âme leur a fait aimer car Allah les a frappés de Son indignation et c'est dans le supplice qu'ils s'éterniseront. S'ils croyaient en Allah, au Prophète et à ce qui lui a été descendu, ils ne les prendraient point comme véritables amis; mais plusieurs d'entre eux sont des dévergondés ». Puis il dit: «Oh non, par Allah ! Vous commanderez le bien, interdirez le mal, ferez cesser l'injustice de l'injuste, le ramènerez de force au bon droit et l'obligerez à le suivre, sinon Allah installera sûrement la haine entre vos coeurs puis vous maudira comme Il a maudit ces Juifs». Rapporté par Abû Dâwûd et At-At-Tirmidhî
 
Le hadith est munqati', et sa chaîne n'est pas cohérente (mudhtarib). Voir Adh-Dha'îfa (1105).

 
286 : Selon Umm Salama, le Messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa salam) a dit : « Toute femme qui meurt jouissant de la satisfaction de son mari entre au paradis. » rapporté par At-Tirmidhî
 
Sa chaîne comporte deux rapporteurs inconnus. Voir Adh-Dhaîfa (1426).

 
343 : Malik ibn Rabi'a Assa'idi a dit : « Alors que nous étions assis auprès du Messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa salam), voilà que lui vint un homme de la tribu des Bani Salama qui lui dit : « Ô Messager d'Allah ! Reste-t-il pour moi (la possibilité) de faire du bien à mes parents maintenant qu'ils sont morts ? » Il dit : « Oui. Tu pries Allah de les bénir et de les absoudre et tu tiens après eux leurs promesses, tu respectes les liens de parenté dont ils sont la cause et tu honores leurs anciens amis. » rapporté par Abû Dâwûd
 
Sa chaîne est faible car elle comporte 'Ali ibn 'Ubayd qui est inconnu.

 
359 : Selon Anas, d'après le Messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa salam) a dit : « Toutes les fois qu'un jeune honore un vieillard à cause de son âge, Allah lui suscitera plus tard quelqu'un pour l'honorer dans sa vieillesse. » rapporté par At-Tirmidhî
 
Sa chaîne est faible et comporte deux défauts. Voir Adh-Dha'îfa (304).

 
373 : 'Umar ibn al Khattab rapporte : « J'ai demandé au Prophète la permission d'aller faire le petit pèlerinage ('Umra). Il me l'accorda et dit : « Ô petit frère ! Ne nous oublie pas dans tes prières ! » 'Umar dit : « Ce fut pour moi un mot que je ne serais pas heureux d'échanger contre tout ce bas monde ». rapporté par Abû Dâwûd et At-Tirmidhî

 

Et dans une autre version : « Ô petit frère ! Associe-moi dans tes prières ! ».

Voir les détails de la faiblesse de ce hadith dans Al-Mishkat (2248) et Dha'îf Abî Dâwûd (264)


482 : Selon le Calife 'Uthman Ibn 'Affan, le Prophète (salallahu 'alayhi wa salam) a dit : « Le fils d'Adam n'a droit qu'à trois choses : Une maison où il habite. Des vêtements pour couvrir sa nudité. Une croûte de pain et de l'eau » rapporté par At-Tirmidhî

Sa chaîne comporte deux rapporteurs faibles. Voir Adh-Dha'îfa (1063)


484 : Selon 'Abdullah ibn Mughaffal, un homme dit au Prophète (salallahu 'alayhi wa salam) : « Ô Messager d'Allah ! Par Allah, je t'aime. ». Il lui dit : « Réfléchis bien à ce que tu dis ! ». L'autre répéta encore : « Par Allah, je t'aime » trois fois de suite. Il lui dit : « Si tu m'aimes vraiment prépare-toi une bonne protection contre la pauvreté, car la pauvreté atteint celui qui m'aime plus rapidement que le torrent n'atteint l'extrémité de son lit » rapporté par At-Tirmidhî

Il fait partie des hadiths faibles des Sunan At-Tirmidhi.


519 : Asma Bint Zeyd a dit : « La manche de la tunique du Messager d'Allah -prières et bénédiction d'Allah sur lui- lui arrivait jusqu'au poignet. » rapporté par At-Tirmidhî

Le hadith est faible. Voir Adh-Dha'îfa (2458)


578 : d'après Abû hurayra, le messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa salam) a dit : « Hâtez-vous d'accomplir de bonnes actions avant d'en être empêchés par une de ces sept choses : une pauvreté qui vous fera oublier, une richesse qui vous rendra arrogant, une maladie qui vous affaiblira, une vieillesse qui affaiblira votre esprit, une mort mettant fin à vos jours, l'arrivée du faux messie et c'est la pire des choses qui vous attend, et l'arrivée de l'Heure et l'Heure est plus mortelle et plus amère encore. » rapporté par At-Tirmidhî

Ce hadith est faible. Voir Adh-Dha'îfa (1666)


584 : Ibn 'Abbas rapporte : « Le messager d'Allah passa devant des tombes à médine. Il se tourna vers elles et dit : « Paix et salut sur vous habitants de ces tombes ! Vous êtes nos prédécesseurs et nous vous suivrons » rapporté par At-tirmidhî

Ce hadith est faible. Je l'ai montré dans Ahkam Al-jana'iz (p.187)


596 : D'après 'Atiya ibn 'Urwa As-Sa'di, le prophète (salallahu 'alayhi wa salam) a dit : « L'homme n'est parmi les pieux que lorsqu'il renonce à ce qui est permis de peur de commettre l'interdit » rapporté par At-Tirmidhî

Ce hadith est faible, comme je l'ai montré dans Takhrij Al-Halâl (p.178)


714 : 'Umar ibn al Khattab rapporte : « J'ai demandé au Prophète la permission d'aller faire le petit pèlerinage ('Umra). Il me l'accorda et dit : « Ô petit frère ! Ne nous oublie pas dans tes prières ! » 'Umar dit : « Ce fut pour moi un mot que je ne serais pas heureux d'échanger contre tout ce bas monde ». rapporté par Abû Dâwûd et At-Tirmidhî

 

 

Et dans une autre version : « Ô petit frère ! Associe-moi dans tes prières ! ».

Voir les détails de la faiblesse de ce hadith dans Al-Mishkat (2248) et Dha'îf Abî Dâwûd (264)


732 : D'après Umaya ibn makhshi, le prophète (salallahu 'alayhi wa salam) était assis alors qu'un homme mangeait. Cet homme ne prononça pas le nom d'Allah jusqu'à la fin de son repas. Pour la dernière bouchée il dit : « Au nom d'Allah au début et à la fin ». Le prophète (salallahu 'alayhi wa salam) rit et dit : « le diable n'a cessé de partager son repas jusqu'à ce qu'il prononce le nom d'Allah. Et lorsqu'il a prononça le nom d'Allah il vomit tout ce qu'il avait dans le ventre » rapporté par Abû Dâwûd et An-Nasa'i

Sa chaîne de transmission est faible car elle contient Al-Mathna ibn 'Abd Ar-rahaman Al-Khazâ'î qui est inconnu comme l'a rappelé Ibn Al-Madanî. 


790 : Asma Bint Zayd a dit : « La manche de la tunique du Messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa salam) lui arrivait jusqu'au poignet. » rapporté par At-Tirmidhî

Le hadith est faible. Voir Adh-Dha'îfa (2458)


797 : Abû Hurayra rapporte : « Alors que quelqu'un priait en laissant traîner son pagne, le Messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa salam) lui dit : « Va refaire tes ablutions ! » Il s'en alla, refit ses ablutions et revint. Il lui redit encore la même chose. Quelqu'un lui demanda : « Ô Messager d'Allah ! Pourquoi  lui as-tu ordonné de refaire ses ablutions tout en t'abstenant de lui répondre ? » Il dit : «  Il priait en laissant traîner son pagne et Allah n'agrée pas la prière de celui qui laisse traîner son pagne » rapporté par Abû Dâwûd

Il est parmi les hadiths faible des Sunan Aî Dâwûd (96)


830 : D'après Hudhayfa Ibn Al-Yaman, le messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa salam) a maudit celui qui s'installe au centre d'un cercle. Rapporté par Abû Dâwûd

Sa chaîne est faible car ibn humayd n'a pas entendu (le hadith) de Hudhayfa.


889 : Safwân Ibn 'Assâl rapporte : « Un juif dit à son compagnon : « Allons donc voir ce prophète ! «  Ils vinrent au messager d'Allah et l'interrogèrent sur neuf signes évidents. Safwân rappela le hadith jusqu'à ces mots : « Ils lui embrassèrent la main et le pied en disant : « nous attestons que tu es prophète » rapporté par At-Tirmidhî

Sa chaîne contient 'Abdallah ibn Salima qu'Al-Hafidh (et d'autres) ont déclaré faible.


890 : Ibn 'Umar rapporte une histoire dans laquelle il dit : « Nous nous sommes approchés du prophète et lui avons embrassé la main » Rapporté par Abû Dâwûd

Sa chaîne comprend Yazîd ibn Abî Zyâd, Al-Hâfidh dit de lui : « Il est faible, il vieillit et changea et il répétait (yatalaqan) ».


891 : 'Aisha rapporté : « Zayd ibn Al-Hâritha vint à Médine, alors que le prophète (salallahu 'alayhi wa salam) était chez lui. Il frappa à la porte ; le prophète (salallahu 'alayhi wa salam) se leva vers lui en laissant traîner son manteau, il le prit dans ses bras et l'embrassa. » rapporté par At-Tirmidhî

Sa chaîne comporte Muhammad Ibn Ishaq qui est un mudalis (il cache les noms de ceux dont il rapport) connu.


912 : 'Aisha rapporte : « J'ai vu le messager (salallahu 'alayhi wa salam) peu de temps avant sa mort, il avait une écuelle d'eau près de lui, il plongeait sa main dans l'eau puis s'essuyait le visage en disant : « Seigneur ! Aide-moi dans l'agonie et les affres de la mort. » rapporté par At-Tirmidhî.

Sa chaîne est faible. Voir Al-Mishkât (1563) et Dha'îf Sunan At-Tirmidhî (163)

944 : Hussayn Ibn wahwah rapporte que talha Ibn 'Azib tomba malade. Le prophète (salallahu 'alayhi wa salam) lui rendit visite et dit :« J'ai vu les signes de la mort sur talha. Avertissez-moi de son décès et pressez ses funérailles, car il ne convient pas que la dépouille du musulman reste emprisonnée parmi les siens. » rapporté par Abû Dâwûd

Sa chaîne est faible. Voir Ahkâm Al-Janâ'iz (p.13-14) et Adh-Dha'îfa (3232)


947 : Suite au hadith authentique rapporté par Muslim, l'imam An-Nawawî a ajouté une parole de l'imam Ash-Shâfi'î : « Il est bon de lire auprès du mort une partie du Coran, et si on le lit en entier, c'est une bonne chose »

Je ne sais pas où l'imam As-Shâfi'î a pu dire cela, et j'ai un grand doute sur cela, puisqu'il est rapporté dans son madhab que la récompense (de la lecture) n'atteint pas le mort, comme l'a rapporté de lui Al-Hafidh ibn Kathîr. Et shaikh Al-Islam ibn Taymya a montré que cette parole n'est pas attribuée à l'imam As-Shâfi'î.


1000 : Ibn Abbas rapporte que le messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa salam) a dit : « Celui qui n' a rien lui en lui du Coran est comme une maison en ruine » rapporté par At-Tirmidhî

Le hadith est faible. Voir Al-Mishkât (2135).


1060 : Abû Sa'îd Al-Khudhrî rapporte que le messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa salam) a dit : « Si vous voyez un homme venir régulièrement  à la mosquée, attestez qu'il est croyant » Allah dit : « Seuls ceux qui croient en Allah et au jour dernier peuplent les mosquées » rapporté par At-Tirmidhî

Sa chaîne est faible comme je l'ai montré dans Al-Mishkât (723), mais le sens est exacte.


1385 : Selon Anas, le Messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa salam) a dit :   « Celui qui sort de chez lui à la recherche de la science est considéré dans le sentier d'Allah (au service d'Allah), jusqu'à ce qu'il revienne. » rapporté par At-Tirmidhî

Sa chaîne est faible. Voir Al-Mishkât (220) et Adh-Dha'îfa (2037)


1394 : D'après Abû Hurayra, le prophète (salallahu 'alayhi wa salam) a dit : « Toute chose importante qui ne commence pas par « bismillah » est coupée » rapporté Abû Dâwûd

C'est-à-dire que l'œuvre est incomplète. La chaîne du hadith est faible et son texte (matn) est incohérent (mudhtarib). Voir Al-irwa (1-2)


1493 : Ibn Mas'ud rapporte que le prophète (salallahu 'alayhi wa salam) invoquait en ces termes : « Seigneur ! Je te demande tout ce qui m'amènera Ta miséricorde et tout ce qui m'assurera ton Pardon, de me préserver de tout péché, de m'accorder le butin (la récompense) de toute bonne action, la réussite du paradis et la préservation de l'enfer. » rapporté par Al-Hâkim

Le hadith est faible. Voir Adh-Dha'îfa (2908)


1539 : Ibn Mas'ud rapporte que le messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa salam) a dit : « Qu'aucun de mes compagnons ne me rapporte quelque chose sur un autre. J'aime vous rencontrer en n'ayant rien dans le cœur contre personne » rapporté par Abû Dâwûd et At-Tirmidhî

Sa chaîne comporte un transmetteur inconnu comme je l'ai montré dans Al-Mishkât (4852)


1569 : D'après Abû Hurayra, le prophète a dit : « Prenez garde à la jalousie, car la jalousie mange les bonnes actions comme le feu mange le bois » rapporté par Abû Dâwûd

Le hadith est faible. Voir Adh-Dha'îfa (1902)


1577 : Wâthila ibn Al-Asqa' rapporte que les messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa salam) a dit : « Ne montre pas ta joie devant le malheur de ton frère, sinon Allah lui fera miséricorde et t'éprouvera à ton tour. » rapporté par At-Tirmidhî

Le hadith est faible. Voir Al-Mishkât (4856)


1641 : 'Ali rapporte que le prophète (salallahu 'alayhi wa salam) a interdit à la femme de se raser les cheveux. Rapporté par An-Nasâ'î.

Sa chaîne comporte des incohérences. Voir Adh-Dha'îfa (678)


1670 : Qabîsa ibn Al-Mukhâriq rapporte que le prophète (salallahu 'alayhi wa salam) a dit : « L'interprétation des signes, l'augure et le présage sont de la sorcellerie (jibt) » rapporté par Abû Dâwûd

Sa chaîne comporte Hiyan ibn Al-'Alâ qui est inconnu. Voir Ghâyatul-Marâm


1677 : 'Urwa ibn 'Amir rapporte : on parla au prophète (salallahu 'alayhi wa salam) de l'augure. Il dit : « Le meilleur augure est l'optimisme (fa'l). L'augure ne doit pas détourner le musulman (de ce qu'il voulait faire). Si l'un d'entre vous voit quelque chose qu'il déteste, qu'il dise : « Seigneur ! Les bonnes choses ne viennent que de Toi, et il n'y a que Toi qui repousse les mauvaises, et il n'y a de force et de puissance qu'en Toi » rapporté par Abû Dâwûd

Sa chaîne comporte des mudalis (transmetteur qui cache l'identité de celui dont il rapporte le hadith). Voir Al-Kalim At-Tayib (193).


1722 : Jâbir rapporte que le messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa salam) a dit : « On ne demande par le Visage d'Allah que le paradis » rapporté par Abû Dâwûd.

Sa chaîne est faible comme je l'ai montré dans Al-Mishkât (1944).


1873 : Ibn 'Abbas rapporte que le messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa salam) a dit : « Celui qui demande assidûment à Allah de lui pardonner. Allah lui ménage une issue pour chaque difficulté, une joie pour toute tristesse et Il le nourrira d'où il ne s'attendait pas. » rapporté par Abû Dâwûd.

Sa chaîne comporte un rapporteur inconnu comme je l'ai montré dans Adh-Dha'îfa.


copié de salafs.com

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Hadith - الأربعين النووية - مصطلح الحديث
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 01:42
Hadith Nawawi 1 : Les actes ne valent que par leurs intentions (audio)

Le prince des croyants Abou Hafsa 'Oumar ibn al Khattab رَضِيَ اللهُ عَنْهُ rapporte :

 
"J'ai entendu l'Envoyé d'Allâh  صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ dire : "Les actes ne valent que par les intentions et à chacun selon son intention.
 
Celui qui émigre pour Allâh et Son Messager, son émigration lui sera compté comme étant pour Allâh et Son Messager.
 
Tandis que celui dont l'émigration a pour but d'acquérir des biens de ce bas-monde ou d'épouser une femme, son émigration ne sera compté que pour ce vers quoi il a émigré."
 
Hadith rapporté par les deux Imam Al-Boukhari et Mouslim.
إِنَّمَا الأعْمَالُ بِالنِّيَّاتِ
عَنْ أَمِيرِ المُؤْمِنِينَ أَبِي حَفْصٍ عُمَرَ بْنِ الخَطَّابِ رَضِيَ اللهُ عَنْهُ قَالَ
سَمِعْتُ رَسُولَ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ يَقُولُ : إِنَّمَا الأعْمَالُ بِالنِّيَّاتِ وَ إِنَّمَا لِكُلِّ امْرِئٍ مَا نَوَى , فَمَنْ كَانَتْ هِجْرَتُهُ إِلَى اللهِ وَ رَسُولِهِ فَهِجْرَتُهُ إِلَى اللهِ وَ رَسُولِهِ , وَ مَنْ كَانَتْ هِجْرَتُهُ لِدُنْيَا يُصِيبُهَا أوْ امْرَأَةٍ يَنْكَحُهَا فَهِجْرَتُهُ إِلَى مَا هَاجَرَ إِلَيْهِ
رَوَاهُ البُخَارِيُّ وَ مُسْلِم

 Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Hadith - الأربعين النووية - مصطلح الحديث
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 19:00
Hadith Nawawi 33 : La preuve incombe au demandeur (audio)

Selon Ibn Abbâs, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :


«Si l' on accordait aux plaideurs, l' objet de leurs demandes, certes, on en verrait qui réclameraient les richesses et le sang d' autres gens.


Mais il appartient au demandeur de faire la preuve, et le serment est déféré à celui qui nie».

Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim

البينة على المدعي واليمين على من أنكر

عن ابن عباس رضي الله عنهما ، أن رسول الله صلى الله عليه وسلم ، قال

لو يعطى الناس بدعواهم ،لادعى رجال أموال قوم ودماءهم ، لكن البينة على المدعي واليمين على من أنكر

حديث حسن ، رواه البيهقي [ في (السنن)10/ 252 ] وغيره هكذا ، وبعضه في  (الصحيحين)

 Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Hadith - الأربعين النووية - مصطلح الحديث
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 12:20
Hadith Nawawi 2 : Islam, iman, ihsan - L'islam, la foi, l'excellence (audio)

Omar رَضِيَ اللهُ عَنْهُ a de même relaté :

 

"Un jour, alors que nous étions assis auprès du messager d'Allâh صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ, Un homme aux vêtements très blancs et aux cheveux très noirs apparut.

On ne voiyait pas sur lui les traces du voyage et nul parmi nous ne le connaissait.

Il s’assit devant le Prophète صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ, mit ses genoux contre les siens, posa les mains mains sur ses cuisses puis dit : 

- Ô Muhammad, informe-moi sur l’Islam! le messager d'Allâh répondit : 

- L’Islam, est que tu attestes que nul n'est digne d'adoration si ce n'est Allâh et que Muhammad est le Messager d'Allâh, que tu accomplices la prière, que tu donnes l’aumône [Zakât], jeûnes le Ramadane et que tu fasses le pèlerinage à la demeure si tu peux y arriver. - L’étranger : Tu as dit la vérité. 

Nous nous sommes alors étonnés de cette situation : Il le questionne puis il l’approuve.

- L’étranger : Informe-moi sur la foi [ Imâne ].

- La foi, dit-il, c’est que tu croies en Allâh en Ses Anges, en Ses Livres, en Ses Envoyés, au Jour Dernier,

et que tu croies dans le Décret [ Qadar ], qu’il s’agisse dans son bien ou de son mal.

- L’étranger : Tu as dis la vérité, dit-il

- L’étranger : Informe-moi sur le bel-agir, ajouta-t-il.

- Que tu adores Allâh comme si tu Le voyais. Et si tu ne Le vois pas, Lui te voit. Lui répondit le Prophète صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ

- L’étranger : Informe-moi sur l’Heure ( de la résurrection ).

- Celui qui est interrogé n’en sait pas plus sur elle que celui qui l’interroge, lui répondit-il.

- L’étranger : Informe-moi sur ses signes précurseurs.

- Quand la femme donnera naissance à sa propre maîtresse, et quand tu verras les vas-nu-pieds, les déguenillés et les gueux, gardiens de bêtes, rivaliser dans l’élévation des constructions. 

Puis l’homme s’en alla. Je restais un bon bout de temps sans rien demander sur cette affaire, puis l’Envoyé d'Allâh صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وسَلَّمَ me dit :

- Sais-tu qui est venu m’interroger ?

- Allâh et Son Envoyé le savent mieux que moi, lui dis-je.

- C’est l’Ange Gabriel. Il est venu vous apprendre votre religion."

Rapporté par Muslim

بياناﻷسلام واﻹيمان واﻹحسان

عَنْ عُمَرَ رَضِيَ اللهُ عَنْهُ قَالَ

بَيْنَمَا نَحْنُ جُلُوسٌ عِنْدَ رَسُولِ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ ذَاتَ يَوْمٍ , إِذْ طَلَعَ عَلَيْنَا رَجُلٌ شَدِيدُ بَيَاضِ الثِّيَابِ , شَدِيدُ  سَوَادِ الشَّعْرِ , لاَ يُرَى عَلَيْهِ أَثَرُ السَّفَرِ , وَ لاَ يَعْرِفُهُ مِنَّا أَحَدٌ , حَتَّى جَلَسَ إِلَى النَّبِيِّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ , فَأَسْنَدَ رُكْبَتَيْهِ إِلَى رُكْبَتَيْهِ , وَ وَضَعَ كَفَّيْهِ عَلَى فَخِذَيْهِ , وَ قَالَ 

يَا مُحَمَّدُ , أَخْبِرْنِي عَنِ الإسْلاَمِ . فَقَالَ رَسُولُ اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَمَ

" الإِسْلاَمُ أَنْ تَشْهَدَ أَنْ لاَ إِلَهَ إِلاَّ اللهُ وَ أَنَّ مُحَمَّدًا رَسُولُ اللهِ , وَ تُقِيمَ الصَّلاَةَ , وَ يُؤْتِيَ الزَّكَاةَ , وَ تَصُومَ رَمَضَانَ , وَ تَحُجَّ البَيْتَ إِنْ اسْتَطَعْتَ إِلَيْهِ سَبِيلاً

قَالَ : صَدَقْتَ . فَعَجِبْنَا لَهُ يَسْأَلُهُ وَ يُصَدِّقُهُ . قَالَ : فَأَخْبِرْنِي عَنِ الإِمَانِ . قَالَ

" أَنْ تُؤْمِنَ بِاللهِ , وَ مَلاَئِكَتِهِ , وَ كُتُبِهِ , وَ رُسُلِهِ , وَ اليَوْمِ الآخِرِ , وَ تُؤْمِنَ بِالقَدَرِ خَيْرِهِ وَ شَرِّهِ

قَالَ : صَدَقْتَ . قَالَ : فَأَخْبِرْنِي عَنِ الإِحْسَانِ . قَالَ

" أَنْ تَعْبُدَ اللهَ كَأَنَّكَ تَرَاهُ , فَإِنْ لَمْ تَكُنْ تَرَاهُ  فَإِنَّهُ يَرَاكَ

قَالَ : فَأَخْبِرْنِي عَنِ السَّاعَةِ

" مَا المَسْؤُولُ عَنِهَا بِأَعْلَمَ مِنَ السَّائِلِ

قَالَ : فَأَخْبِرْنِي عَنْ أَمَارَاتِهَا . قَالَ

" أَنْ تَلِدَ الأَمَةُ رَبَّتَهَا , وَ أَنْ تَرَى الحُفَاةَ العُرَاةَ العَلَةَ رِعَاءَ الشَّاءِ يَتَطَوَلُونَ فِي البُنْيَانِ

ثُمَّ انْطَلَقَ فَلَبِثْتُ مَلِّيًا . ثُمَّ قَالَ

" يَا عُمَرُ أَتَدْرِي مِنَ السَّائِلُ ? " قُلْتُ : اللهُ وَ رَسُولُهُ أَعْلَمُ . قَالَ : " فَإِنَّهُ جِبْرِيلُ أَتَاكُمْ يُعَلِّمُكُمْ دِينِكُمْ

رَوَاهُ مُسِلِمٌ

 Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Hadith - الأربعين النووية - مصطلح الحديث
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 20:09
Hadith Nawawi 29 : La voie au paradis (audio)

Mou'âd Ben Djabal  رضي الله عنه a dit : 

 

"Je dis : "Ô Envoyé d'Allâh, enseigne moi une action qui me conduise au Paradis, et m'éloigne de l'Enfer". 

Il répondit : "Certes, tu m'as demandé une chose grave mais elle sera simplifiée pour celui à qui Allâh, Le Très Haut, facilite la tâche. 

Adore Allâh, sans Lui adjoindre nul associé, observe la prière rituelle, acquitte la zakat, jeune durant le mois de Ramadhan, accomplis le pélérinage à la Ka'ba".

 

Puis il poursuivit : "Veux-tu que je te montre les portes du Bien ?

Le jeune est un rempart. L'aumône éteint le péché comme l'eau éteint le feu". La prière de l'homme au milieu de la nuit...(est la meilleure)".

Puis il récita le verset

 

"Ils s'arrachent de leurs lits pour invoquer leur Seigneur, par crainte et par espoir ; et ......" (sourate 32- verset 16 et 17). 

 

Puis il reprit : "Veux tu que je te montre la partie principale de la religion, sa colonne et l'extrémité de son sommet ?"

"Oui, Ô Envoyé d'Allâh", repondis-je 

Il répondit : "La partie principale de la religion, c'est la soumission à Allâh ; Sa colonne c'est la prière rituelle et l'extrémité de son sommet, la guerre sainte".

 

Il ajouta : "Veux-tu que je t'apprenne ce qui soutient tout cela ?"

"Oui, Ô Envoyé d'Allâh" répondis-je. 

Il saisit alors sa propre langue et dit : "Garde toi de celle-là"

 

Je lui répondis : "Ô Prophète d'Allâh, serons nous donc susceptibles d'être châtiés pour avoir parlé ?" 

Il me répondit : "Malheureusement, est-ce que les gens ne tombent pas en Enfer, face en avant, (ou sur leur nez) comme conséquence des calomnies que profère leur langue ?"

rapporté par at-Tirmidhi

 

ما يدخل الجنة

عن معاذ بن جبل رضي الله عنه

قال : قلت : يا رسول الله ! أخبرني بعمل يدخلني الجنه ويباعدني عن النار ، قال : ( لقد سألت عن عظيم ، وإنه ليسير على من يسره الله عليه : تعبد الله لا تشرك به شيئاَ ، وتقيم الصلاة ، وتؤتي الزكاة ، وتصوم رمضان ، وتحج البيت ) ثم قال : ( ألا أدلك على أبواب الخير ؟: الصوم جنة ، والصدقة تطفىء الخطيئة كما يطفىء الماء النار ، وصلاة الرجل في جوف الليل ) ثم تلا : { تتجافى جنوبهم عن المضاجع } حتى بلغ { يعملون } [ 32 سورة السجدة / الأيتان : 16 و 17 ] ثم قال : ( ألا أخبرك برأس الأمر وعموده وذروة سنامه ؟ ) قلت : بلى يا رسول الله ، قال : ( رأس الأمر الإسلام ، وعموده الصلاة ، وذروة سنامه الجهاد ) ثم قال : ( ألا أخبرك بملا ذلك كله ؟ ) فقلت : بلى يا رسول الله ! فأخذ بلسانه وقال : ( كف عليك هذا )، قلت : يا نبي الله وإنما لمؤاخذون بما نتكلم به ؟ فقال : ( ثكلتك أمك وهل يكب الناس في النار على وجوههم –أو قال : (على مناخرهم ) - إلا حصائد ألسنتهم ؟

رواه الترمذي [ رقم : 2616 ] وقال : حديث حسن صحيح

 Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Hadith - الأربعين النووية - مصطلح الحديث
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 17:22
Hadith Nawawi 4 : Les phases de la conception de l'homme et son dénouement (audio)

Abû ‘abd ar-Rahmân ‘Abd Allâh ibn Mas’ûd رَضِيَ الله عَنْهُ a dit, lui qui est véridique, le digne d’être cru : L’Envoyé d'Allâh صَلَّى الله عليه وَ سَلَّمَ a dit :

 

"La conception de chacun d'entre vous, dans le ventre de sa mère s'accomplit en quarante jours ;

 

D'abord sous la forme d'une semence, puis sous celle de plasma sanguin pour une même période, puis sous celle d'un morceau de chaire pour une même période, puis un ange lui est envoyé, il y insuffle l'esprit vital, et reçoit l'ordre d'inscrire quatre décisions (le concernant) à savoir :

 

ce qui lui est imparti comme biens et nourritures,

délai de vie,

actes,

et condition heureuse ou malheureuse.

 

Par Allâh en dehors duquel il n'est pas de divinité (digne d'être adoré) ; L'un de vous accomplit des actes comme en font les gens du paradis au point qu'il ne reste plus entre lui et le paradis qu'une coudée ; C'est alors qu'il est devancé par le destin, et amené à commettre des actes dignes des gens de l'enfer, qui l'y font rentrer.

 

Par contre l'un de vous accomplit des actes comme en font les gens de l'enfer au point qu'il ne reste plus entre lui et l'enfer qu'une coudée ; C'est alors qu'il est devancé par le destin, et amené à commettre des actes dignes des gens du paradis, qui l'y font rentrer."

Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim 

الأعمال بخواتمها

عَنْ أَبي عَبْدِ الرَّحْمَنِ عَبْدِ الله بن مَسْعُودٍ رَضِيَ الله عَنْهُ قال حَدّثَنَا رَسُولُ الله صَلَّى الله عليه وَ سَلَّمَ وَ هُوَ الصَّادِقُ الْمَصْدُوقُ

إِنَّ اَحَدَكُمْ يُجْمَعُ خَلْقُهُ فِي بَطْنِ أُمَّهِ اَرْبَعِينَ يَوْماًنُطْفَةً ثُمَّ يَكُونُ عَلَقَةً مِثْلَ ذَلِكَ ثُمَّ يَكُونُ مُضْغَةٍ مِثْلَ ذَلِكَ , ثُمَّ يُرْسَلُ إِلَيْهِ الْمَلَكُ فَيَنْفُخُ فِيهِ الرُّوحَ وَيُؤْمَرُ بِأَرْبَعِ كَلِمَاتٍ : بِكَتْبِ رِزْقِهِ وَأَجَلِهِ وَ عَمَلِهِ وَ شَََقِيًّ أَوْ سَعِيد ٍ فَوَالله الّذِي لَا إلَهَ غَيْرُهُ إِنَّ أَحَدَ كُمْ لَيَعْمَلُ بِعَمَلِ أَهْلِ الْجَنَّةِ حَتَّي يَكُونُ بَيْنَهُ وَ بَيْنَهَا إِلَّا ذِرَاعٌ , فَيَسْبِقُ عَلَيْهِ الْكِتَابُ فَيَعْمَلُ بِعَمَلِ أَهْلِ النَّارِ فَيَدْخُلَها, وَ إِنَّ أَحَدَكُمْ لَيَعْمَلَ بِعَمَلَ أَهْلِ النَّارِ حَتَّى مَا يَكُونُ بَيْنَهُ وَ بَيْنَهَا إِلَّا ذِرَاعٌ فَيَسْبِقُ عَلَيْهِ الْكِتَابُ فَيَعْمَلُ بِعَمَلِ أَهْلِ الْجَنَّةِ فَيَدْجُلَهَا

رَوَاهُ الْبُخَارِيُّ وَ مُسْلِم

 Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm char3i - La science légiférée - dans Hadith - الأربعين النووية - مصطلح الحديث