171 articles avec individus et refutations - أشخاص و ردود

Al Maghrawi le takfiri marocain rend mécréant les palestiniens (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Al Maghrawi le takfiri marocain rend mécréant les palestiniens (audio)
"Si vous voulez  prendre la Palestine, et que vous n'y mettez que  des débauchés hommes et femmes et vous n'y mettez que des  maudits et des maudites et des mécreants et des mécréantes. 
 
(la Palestine) laissez la comme elle est( sous les juifs), au moins ceux là (les juifs) ils leur reste un peu... ils sont un peu des gens du livre, mais nous voulons de vous, que vous la liberiez et que vous y  appliquiez la loi d'Allah mais vous, vous étes des apostats qui ont besoin de se convertir. 

Vous-mêmes,  vous avez besoin que l'on vous convertisse, et  que les musulmans vous  convertissent, (trad : il rend ici mécréant ceux qui gouvernent) c'est à dire il est obligatoire que vous reveniez et que vous vous repentiez à Allah le très haut d'un pardon veridique... et que ceux là (les Palestiniens) se défassent complètement de leur paganisme anté-islamique (trad : et ici il rend mécréant le peuple) et seulement là se constituerons les armées qui vont conquérir"

 

قال المغراوي لا بارك الله فيه
"إلى بغيتو تفتحوا فلسطين وتضعون فيها غير الفاجرة والفاجرات والملعونة والملعونات والكافرة والكافرات غير خليوها على ما هي عليها بعدا هادوك باقي فيهوم شوية...أنهم شوية أهل كتاب لكن حنا بغيناكم تفتحوها و تقيموا فيها شرع الله و لكن أنتم بأنفسكم مرتدون تحتاجون إلى استتابة ، أنتم بأنفسكم تحتاجون إلى أن نستتيبكم، وإلى أن يستتيبكم المسلمون، يعني لابد تتراجعوا وتتوبوا إلى الله تعالى التوبة الصادقة النصوح ويتخلى هؤلاء عن جاهليتهم تخليا كاملا عاد تتكون الجيوش اللي بغات تفتح

Ecouter al Maghrawi

 

Partager cet article

Abou Ishaq Al Houwayni

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Abou Ishaq Al Houwayni

Au nom d'Allah le clément, le miséricordieux ; 

La louange est à Allah et que la prière et la paix soit sur le messager d'Allah et sur sa famille et sur tout ses compagnons, mais après. 
 
 
Salam-aleykoum-wa rahmatoullahi wa barakatouh ;
 
Question :
 
Quel est votre avis sur une personne qui appelle au minhaj as salafi (assalafiyya) et qui ne lit pas de livres et salafis, et n'écoute pas de cassettes salafies, et défend même les groupes égarés (moutahazzibine)?
 
Réponse : 
 
Nous conseillons à nos frères d'accepter les livres bénéfiques, comme "Ryad-us-salihin" et "Boulough al mouram" et comme "Fath-al-majid Kitab Tawhid".

Ceci est mieux pour eux que les cassettes, car ce que nous et d'autres que nous ont dit dans les cassettes est une goutte de pluie.
 
Oui, nous conseillons donc à nos frères d'étudier "Ryadh-us-salihin", et avant cela, d'étudier al Qur'an al Karim" et même d'étudier "Boulough al-Mouram", et s'ils le peuvent, d'étudier "Allou²lou² wal-mourjane dans ce que les deux chouyoukh se sont mis d'accord" également, quoi alors?
 
Ceci est donc plus bénéfique pour eux, mais le fait qu'il n'écoute pas de cassettes n'est pas une preuve que ce n'est pas un salafi.

Par contre, nous devons regarder qui il fréquente. Fréquente-t-il des innovateurs? 
 
Oui, comme 'Abd ar-Rahmane abd al Khalaq et abi ishaaq al Houweyni, et ils sont considérés comme des innovateurs.

Oui, et aussi Safar et également Soulaymane, considérés comme des innovateurs, et aussi le journal "assouna", qui est fait avec l'innovation, et il suit Muhammad Sourour, donc ce journal, ainsi que ses fabricants sont considérés comme des innovations.
 
Source : casette (Al Majrouhin) le nombre : 3, les enregistrements de ahl al hadith, Alger.

Traduit et tiré de misrsalaf.com
copié de al-bayan.fr

 

سؤال: ما رأيكم فيمن يدَّعي السلفية وهو لا يقتني الكتب السلفية ولا الأشرطة السلفية، وكذلك يُدافع على المتحزبين؟

الجواب : الذي أنصح به إخواننا أن يقبلوا على الكتب النافعة مثل ( رياض الصالحين ) ، ومثل ( بلوغ المرام ) ، ومثل ( فتح المجيد شرح كتاب التوحيد ) ، هذا أنفع لهم من الأشرطة ، لأن الذي نقوله ويقوله غيرنا في الأشرطة هو قطرة من مطرة ، فننصح إخواننا بحفظ ( رياض الصالحين ) ، وقَبـلَهُ حفظ ( القرآن الكريم ) ، وكذا حفظ ( بلوغ المرام ) إن استطاعوا ، وحفظ ( اللؤلؤ والمرجان فيما اتفق عليه الشيخان ) فهذا أنفع لهم ، أما عدم اقتنائه للأشرطة فليس دليلا على أنه ليس بسلفي ، لكن ينبغي أن ننظر إلى من يواد ، أيُوَاد المبتدعة ؟ ، مثل عبد الرحمن عبد الخالق ، وأبي إسحـاق الحـويني ، فهذان يُعتبران من المبتدعة ، وهذا مثل أيضاً سفر وكذلك سلمان يُعتبران من المبتدعة ، وكذلك مجلّة ( السنّة ) التي هي لائقة بالبدعة -وهي التابعة لمحمد سرور- فهذه أيضاً -وأهلها القائمون عليها- .. تُعتبرُ مجلة بدعة

فالذي ننصح به هو الإقبال على كتاب الله وعلى سنَّة رسول الله صلى الله عليه وسلم ولا بأس باستماع بعض الأشرطة لبعض العلماء الأفاضل مثل : أشرطة الشيخ ابن باز / ، وأشرطة الشيخ الألباني التي هي أشرطة حماسية(4)، فقد كَثُرَت الأشرطة ، وربما شغلت بعض الناس عن حفظ القرآن وعن حفظ شيئاً من سنَّة رسول الله ص وعن تعلّم اللغة العربية التي إخواننا الأعاجم أحوج ما يكون إلى تعلّم اللغة العربية ليفهموا كتاب الله وسنَّة رسول الله ص والله المستعان

نعم ، إذا كان يترك أشرطة السلفيين ويستمع لأشرطة أهل البدع فهو شخص ، إما أن يكون ملبسا ، لأن كثيراً من الناس بحمد الله قد أصبحوا يكرهون الحزبية فنعم ، فربما لا تكاد تجد شخصاً يقول أنا حزبي ، لأنها قد أصبحت مكروهة عند الناس ، فهو يتستر وإما أن يكون يتستر ليخدع أهل السنَّة ويأخذ شبابهم كلَّما علّموا شاباً ويُرجى أن يَنفعَ الله به الإسلام والمسلمين ، نعم ، إي والله أغرُّوه بالمال وبالأكاذيب والمناصب ، وكذلك أيضاًَ شبكة معهم يصطادون بها الشباب وهي مسألة الجهاد في سبيل الله ، نعم إن الجهاد في سبيل الله يُعتبر من أسمى شعائر الإسلام ولكن أنتم أيها المحاربون للسنَّة لا تصلحون للجهاد في سبيل الله ، فجاهدوا أنفسكم قبل ذلك ، الرسول ص يقول كما في حديث فضالة بن عبيد : (( المجاهد من جاهد نفسه )) ، والله المستعان

السائل : هنا كلمة يا شيخ 

الشيخ : تفضّل

السائل : هي سبق لسان أو ماذا ؟ ، قُلتَ : أنصح بأشرطة الشيخ ابن باز وأشرطة الشيخ الألباني الأشرطة -الحماسية

الشيخ : قلت لا الأشرطة .. أنا لا أبغي الأشرطة الحماسية 

السائل : نعم

الشيخ : -أحسنت حفظك الله-، لا ! الأشرطة الحماسية التي يقولها كثير من الناس، ربما تترك الشباب متحمسين، مُهيَّئِين للقيام بالثورة، وكذلك أيضا الانفجارات، وغير ذلك، أي والله ما أكثر ما خَدَعُوا الشباب بهذه الأشرطة والله المستعان (( المطـــــــــــاردة للأخ شكيب)) 

- قال الشيخ العلامة المحدث مقبل بن هادي الوادعي -رحمه الله

( وتُسلِّم لهم ، فَهُم أهل الفن وأعلم بعلمهم ولست أدعوك إلى التقليد فإن هذا ليس من باب التقليد ولكنه من باب قبول خبر الثقة والله سبحانه وتعالى يقول : (( يا أيها الذين آمنوا إن جاءكم فاسق بنبأ فتبينوا )) مفهوم الآية : أنه إذا جاءنا العدل فإننا نأخذ بخبره . والله أعلم ) أهـ ( غارة الفصل على المعتدين على كتب العلل ) ص96

 

Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ مقبل بن هادي الوادعي

Partager cet article

Eclaircissements sur Abou Khoubza du Maroc - محمد بوخبزة (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Eclaircissements sur Abou Khoubza du Maroc - محمد بوخبزة (audio)

Quant à Abou Khoubza il m'est apparu que c'est un homme qui n'aime pas Cheikh Rabi' -et le refuge est auprès d'Allâh- c'est à dire qu'il parle sur les savants de la sounna.

 

Donc il n'est pas sur la voie guidée, et il m'avait complimenté d'une très grande éloge, il a fait de moi un imam et un grand hafizh (mémorisateur).

 

Et ceci s'est produit avant que je ne sache qui il était réellement, quand je lui ai envoyé mes livres, et il m'avait donc vanté d'une éloge sans égal, et personne ne m'avait vanté comme cela, même pas Cheikh Al Albani, qu'Allâh le très haut lui fasse miséricorde.

 

Traduit par Mohammed Abou Tayr Al-Jazairy

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh 'Ali Redâ Ibn 'Abd Allah Al-Madany - الشيخ علي رضا بن عبدالله المدني

Partager cet article

Ben Laden, un fléau pour la communauté

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Ben Laden, un fléau pour la communauté
Lors de la rencontre avec le grand savant yéménite Cheikh Mouqbil Ibn Hadi Al-Wâdi'î -qu'Allah lui fasse miséricorde-, dans le journal « Ar-ray al-'âm al-kouwaytiya » en date du 19/12/1998, numéro 11503, Cheikh Mouqbil -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit : 
 
« Je me désavoue auprès d'Allah de Ben Laden.
Car il est, certes, un malheur et un fléau pour la communauté.
Ces actes sont mauvais. » 

Dans la même rencontre, une personne a demandé :

Il est a remarqué que les musulmans éprouvent de grandes gênes dans les pays occidentaux, et ce, à cause des attentats qui ont lieu à travers le monde ? 

Réponse : 

Sache que des frères de Grande-Bretagne m'ont appelé, se plaignant de la gêne dont ils sont victimes.

Et ils m'ont demandé s'il leur était permis de proclamer leur désaveu de Oussama Ben Laden.

Nous leur avons répondu : « Nous nous sommes désavoués de lui et de ses actes depuis longtemps ! » 

Et les événements actuels témoignent que les musulmans dans les pays occidentaux sont dans la gêne à cause des groupuscules appartenant au groupe des Ikhwane Mouflissine (Ikhwane Mousslimine) ou à d'autres groupes. 
 
Et Allah est plus savant. 
01 fioriture-06-M
Question : 
 
N'avez vous pas conseillé Oussama Ben Laden ?
 
Réponse : 
 
Je lui ai envoyé des conseils.

Mais, Allah sait mieux si ils lui sont parvenus ou pas.

Et certains frères parmi eux sont venus nous voir pour nous proposer de l'aide afin de prêcher à Allah.

Par la suite, ils nous ont envoyés de l'argent et nous ont demandés de le distribuer aux chefs de tribus, afin qu'ils achètent des canons et des mitrailleuses.

Mais, j'ai rejeté leur proposition et je leur ai demandé de ne pas revenir une deuxième fois chez moi.

Je leur ai aussi expliqué clairement que notre occupation et la prêche seulement, et que nous ne permettions pas à nos étudiants de faire autre chose que cela. 

Et Cheikh Mouqbil -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit : 
 
Il en est de même quand au fait de confier les affaires aux ignorants.

Al-Boukhari et Mouslim ont rapporté dans leur sahih, selon 'Abdoullah Ibn 'Omar -qu'Allah l'agrée- que le Prophète -paix et bénédictions d'Allah sur lui- a dit : 

 
« Certes, Allah ne retire pas la science en la reprenant des gens, mais, Il reprend la science en reprenant les savants. Au point où il ne reste plus de savant. Les gens prendront alors à leur tête des ignorants. Ils les interrogeront, et ces derniers répondront sans science et ainsi, ils s'égareront et égareront. » 
 
Comme certains disent : « Tel savant ne comprend rien aux événements actuels » ou encore « (C'est un) savant dépassé », afin d'en écarter les gens.

Comme fait le magazine As-sounnah, qui devrait plutôt se nommer magazine Al-bida'a (l'innovation).

Ils ont en effet montré au grand jour leur animosité envers les gens de la Sounnah lors des événements du Golfe. 
 
Et je dis : certes, depuis que les gens ne reviennent plus aux savants, ils sont troublés. Allah, Puissant et Majestueux, a dit :
 
وَإِذَا جَاءهُمْ أَمْرٌ مِّنَ الأَمْنِ أَوِ الْخَوْفِ أَذَاعُواْ بِهِ وَلَوْ رَدُّوهُ إِلَى الرَّسُولِ وَإِلَى أُوْلِي الأَمْرِ مِنْهُمْ لَعَلِمَهُ الَّذِينَ يَسْتَنبِطُونَهُ مِنْهُمْ
-traduction relative et approchée-
 
« Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la diffusent. S'ils la rapportaient au Messager et aux détenteurs du commandement parmi eux, ceux d'entre eux qui cherchent à être éclairés auraient appris. » 
(Sourate 4 versets 83)
 
Quand Qâroûn est sorti au milieu de son peuple dans tout son apparat. Les gens attachés à ce bas monde ont dit :
 
يَا لَيْتَ لَنَا مِثْلَ مَا أُوتِيَ قَارُونُ إِنَّهُ لَذُو حَظٍّ عَظِيمٍ 
وَقَالَ الَّذِينَ أُوتُوا الْعِلْمَ وَيْلَكُمْ ثَوَابُ اللَّهِ خَيْرٌ لِّمَنْ آمَنَ وَعَمِلَ صَالِحًا وَلاَ يُلَقَّاهَا إِلاَّ الصَّابِرُونَ

-traduction relative et approchée-

« Si seulement nous avions comme ce qui a été donné à Qâroûn. Il a, certes, été doté d'une immense fortune. » Tandis que ceux à qui le savoir a été donné dirent : « Malheur à vous ! La récompense d'Allah est meilleure pour celui qui croit et fait le bien. » Mais, elle ne sera reçue que par les endurants. » 
(Sourate 28 versets 79-80)
 
Les savants mettent les choses à leur place :
 
وَتِلْكَ الأَمْثَالُ نَضْرِبُهَا لِلنَّاسِ وَمَا يَعْقِلُهَا إِلاَّ الْعَالِمُونَ
 
-traduction relative et approchée-

« Telles sont les paraboles que Nous citons aux gens. Cependant, seuls les savants comprennent. » 
(Sourate 29 versets 43)
 
إِنَّ فِي ذَلِكَ لآيَاتٍ لِّلْعَالِمِينَ

-traduction relative et approchée-

« Il y a en cela des preuves pour les savants. » 
(Sourate 30 versets 22)
 
إِنَّمَا يَخْشَى اللَّهَ مِنْ عِبَادِهِ الْعُلَمَاءُ

-traduction relative et approchée-

« Parmi Ses serviteurs, seuls les savants craignent Allah. » 
(Sourate 35 versets 28)
 
يَرْفَعِ اللَّهُ الَّذِينَ آمَنُوا مِنكُمْ وَالَّذِينَ أُوتُوا الْعِلْمَ دَرَجَاتٍ
-traduction relative et approchée-
 
« Allah élève en degrés ceux d'entre vous qui auront cru et ceux qui auront reçu le savoir. » 
(Sourate 58 versets 11)
 
Donc, est-ce qu'Allah élève les gens de science ou bien les révolutionnaires et les putschistes ?

Il est d'ailleurs rapporté dans le Sahih d'Al-Boukhari, selon Abou Hourayra -qu'Allah l'agrée- qui a dit que le Prophète -paix et bénédictions d'Allah sur lui- a été interrogé comme suit : 

« Quand aura lieu l'heure ? » Il répondit : « Quand les affaires seront confiées à ceux qui n'en ont pas les compétences, alors, attends l'heure. » 

 
(Comme c'est le cas) des leaders de groupes et partis sectaires qui sont ignorants ! 
 
Et parmi les exemples de troubles, celui qui a été comploté contre le Yémen par Oussama Ben Laden.

Quand il (Ben Laden) lui était dit : « Nous avons besoin de 20 000 riyals saoudiens afin de construire une mosquée dans tel pays. »
Il répondait : « Nous n'en avons pas les moyens. Nous donnerons incha Allah en fonction de nos moyens. »

Par contre, s'il lui était dit : « Nous avons besoin de canons, de mitrailleuses et d'autres choses. 
Il répondait : « Prends 100 000 riyals ou plus. Et incha Allah, le reste viendra. »

« Al-Fatâwâ ch-char'iya fi l-qadâyâ l-'asriya », page 201 à 204.
copié de forum-alminhadj.com
 
Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ مقبل بن هادي الوادعي

Partager cet article

Ben Laden est un sale diable ! (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Ben Laden est un sale diable ! (audio)

 
Question :
 
Certaines personnes disent que Ben Laden est le Madhi et l'appellent Ameer al Mu'mineen, que dites vous à ce sujet ?
 
Réponse:
 
Ces gens sont des Shayaateen (diables), ce sont des chayatin. 
 
Ben Laden est un sale diable, Ben Laden est un (sale diable) chaitan Khabeeth, un Khaarijee.
 
Il n'est permis à personne de le louer et quiconque le loue c'est la preuve (contre lui) que c'est un Khaarijee comme lui. 
 
Et (encore une fois) quiconque le loue c'est la preuve qu'il est Khaarijee comme lui. 
 
Il est obligatoire qu'ils (Ben Laden et ceux qui l'aiment), soient punis et emprisonnés.
 
Oui.

Traducteur de l'arabe à l'anglais: Akram Ibn Muhammad AbdulCader as-Saylaanee an-Najdee
Traduit de l'anglais au français par Oum 'Ikrima
copié de salafyink.com

 

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Partager cet article

Mohamed Al-Maghrawi - محمد بن عبد الرحمن المغراوي

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Mohamed Al-Maghrawi - محمد بن عبد الرحمن المغراوي

Les troubles d’Al Maghrâwi et ses étapes

 

Al Maghrawi était parmi les élèves de cheikh Rabi' dans l’institut secondaire de l’Université Islamique de Médine.

 

Les liens étaient très forts entre cheikh Rabi' et ses élèves de haut niveau, arabes ou étrangers, à part Al Maghrawi.

 

En effet il n’y avait pas entre lui et cheikh Rabi' ce lien fort qu’il existe entre un élève et son professeur.

 

Et ceci n’est la faute que d’Al Maghrawi qui a de l’antipathie pour ses professeurs, à la tête de ceux là, l’imam Taqi Ad Dine Al Hilâli qui a dit à son sujet :

 

« Je crains pour la Da’wa Salafia à cause de cet homme »

 

Al Maghrawi fût diplômé de l’Université Islamique de Médine et il y eut un différend entre lui et un de ses amis, Baqshish Al Maghribi.

 

Il accusa mensongèrement ce dernier de s’être marié illégalement. L’affaire fût portée à un tribunal saoudien, et la sentence de la sanction de al iftira (accuser mensongèrement) fût prononcée contre al Maghrawi qui par la suite s’enfuit au Maroc Il commença à se donner l’image de celui qui a développé la da’wa salafia au Maroc.

 

Baqshish s’était préparé à porter plainte contre al Maghrâwi au Maroc au sujet de l’affaire du mariage. Cheikh Rabi' l’en empêcha car il avait une bonne opinion d’Al Maghrâwi et car il s’était repentit et à cause de ses efforts dans la da’wa aux yeux de cheikh Rabi' à cette époque Cheikh Rabi' fût informé que les élèves d’Al Maghrâwi prenaient parti pour ‘Adnân ‘Arour , ce grand fauteur de troubles en Europe et en Amérique, cet ennemi de la da’wa salafia.

 

Alors une personne très proche d’Al Maghrâwi vint nier cette accusation. Cheikh Rabi' accepta cela de lui et l’honora lui et Al Maghrâwi Des informations vinrent du Maroc comme quoi la da’wa d’Al Maghrâwi était dirigée par des qotbis. Cheikh Rabi' refusa ces informations et réprimanda sévèrement ceux qui amenèrent ces informations et il dit du bien d’Al Maghrâwi.

 

Par la suite, Cheikh Rabi' se rendit compte qu’il existait entre Al Maghrâwi et ‘Adnân ‘Arour une relation solide et que les livres et les k7 de ‘Arour, remplies d’erreurs, se propageaient au Maroc par l’intermédiaire d’Al Maghrâwi. Mais à cette époque, il avait une bonne opinion de lui et pensait qu’il était trompé par ‘Adnân. Alors cheikh Rabi' se mit à lui expliquer les égarements de ‘Adnân à travers ses livres et ses k7 de même qu’il conseilla les élèves d’Al Maghrâwi, mais les relations de ces derniers avec ‘Adnân ne firent que devenir plus fortes.

 

Pendant ce temps, ‘Adnân ne cessait de propager ses troubles en Europe en se concentrant spécialement sur cheikh Rabi'. Les troubles de ‘Adnân se répandirent au maroc.

 

Alors, certains salafis, étonnés de la mauvaise position prise par al Maghrâwi, firent front après que la goutte ait débordé le vase. Alors Al Maghrâwi, ‘Adnân et son armée les combattirent en les insultant d’hypocrites et prêcheurs du trouble.

 

Quand cheikh Rabi' apprit cela, il tenta de calmer la tension en ordonnant le silence. Cheikh Rabi' s’était auparavant mis à répliquer à ‘Adnân et ses k7 se propagèrent dans plusieurs pays. Cependant, il ne permis de les diffuser au Maroc qu’avec l’accord de Al Maghrâwi.

 

Cela montre bien le rang auquel cheikh avait placé Al Maghrâwi. Mais al Maghrâwi donna de fausses excuses en disant par exemple que ‘Adnân était inconnu au Maroc.

 

Malgré cela, cheikh Rabi' ordonna aux salafis de patienter face aux dures nuisances qu’ils rencontraient de la part d’Al Maghrâwi et de ses partisans et insista pour que ses k7 ne soient diffusées au Maroc qu’avec l’accord d’Al Maghrâwi.

 

Après cela cheikh Rabi' apprit que Al Maghrâwi se préparait à partir en Espagne pour participer à une série de conférences avec ‘Adnân. Abdoulqadir Al Jounid tenta, avec l’appui de cheikh Rabi', de convaincre Al Maghrâwi de ne pas y participer à causes des nuisances et des troubles qui risquaient d’en découler, comme il est connu des conférences de ‘Adnân.

 

Mais Al Maghrâwi n’écouta pas ces conseils. A l’occasion de ces conférences, Al Maghrâwi, ‘Adnân et ‘Abdoulqadir Shou’a ( un fauteur de trouble qui fait partie de leur équipe ; il résidait à l’époque en Belgique) se rassemblèrent dans une assise qui fut enregistrée. Cette assise était pleine de mensonges et d’injustice, tout cela dirigé contre cheikh Rabi' et les salafis véridiques.

 

Cet enregistrement k7 fut largement diffusé en Europe et en Afrique du nord. Elle fit de gros dégâts et finalisa les desseins de ‘Adnân et Al Maghrâwi. Cheikh Rabi' et beaucoup de salafis saisirent que cela était une ruse orchestrée par ‘Adnân et Al Maghrâwi Adnân et Al Maghrâwi.

 

Les salafis voulurent répondre à cette ruse, mais cheikh Rabi' leur interdit de le faire afin de contenir la fitna, et cela malgré qu’il était persuadé que Al Maghrâwi était plus responsable des troubles provoquées par cette assise que ‘Adnân. Donc, malgré cela, il s’occupa de répondre seulement à ‘Adnân et laissa Al Maghrâwi afin d’aider ce dernier à revenir.

 

Ensuite, lorsque cheikh Rabi' vit qu’Al Maghrâwi n’adoptait pas la bonne position malgré les conseils qu’il lui donnait et le temps qu’il lui laissait pour le faire, il décida de diffuser ses k7 sans plus attendre son autorisation. Alors ce dernier et ses alliés s’y opposèrent en qualifiant ces k7 de fitna, et ceux qui les propageaient d’hypocrites.

 

Les jeunes salafis du Maroc se rendirent alors compte que cette fitna n’était pas apparue involontairement mais qu’elle était organisée et qu’elle visait le manhaj salafi. Ils se mirent donc à éplucher les livres et les k7 d’Al Maghrâwi. Ils y trouvèrent d’énormes erreurs comme le manhaj qotbi takfiri. Ils étudièrent cela de manière sûre et exposèrent ces fautes aux savants.

 

Ces derniers répondirent par des réponses scientifiques basées sur le manhaj des salafs condamnant Al Maghrâwi. Mais cheikh Rabi' refusa de répondre préférant qu’Al Maghrâwi revienne à la vérité de lui-même. Pendant ce temps Al Maghrâwi continuait sur son chemin. Après un certain moment, Al Maghrâwi demanda à s’asseoir en privé avec cheikh Rabi' qui accepta.

 

Lors de cette assise, cheikh Rabi' sortit deux livres et quelques k7 d’Al Maghrâwi et lui demanda de les étudier et de proclamer clairement la vérité. Mais Al Maghrâwi refusa de les étudier sur place mais seulement à son retour au Maroc. Alors cheikh Rabi' lui donna des conseils profitables et qui permettrait d’éteindre la fitna, de même qu’il le mit en garde contre certains fauteurs de troubles qui invitaient Al Maghrâwi à persister sur ses erreurs.

 

Il lui dit également que s’il revenait sur ses erreurs, il demanderaient aux salafis qui n’étaient pas d’accord avec lui de se réconcilier avec lui et ainsi la fitna cesserait. Mais par la suite cheikh Rabi' apprit qu’Al Maghrâwi se mit à forger des mensonges sur lui et qu’il appela ses alliés à le « descendre » le boycotter et le désavouer , et c’est ce qu’ils firent.

 

Il fut clair à présent pour cheikh Rabi' que la demande d’Al Maghrâwi à le rencontrer seul à seul et son refus d’enregistrer cette rencontre était une ruse planifiée. Il demanda alors à ses frères de ne pas prêter attention à l’équipe d’Al Maghrâwi car ils n’en valaient pas la peine.

 

Par la suite, Al Maghrâwi annonça à cheikh Rabi' qu’il allait revenir de ses erreurs et que les portes de ses écoles d’apprentissage du Coran seraient grandes ouvertes à ceux qui lui avaient montré ses fautes. Mais il ne tint pas parole et enregistra une k7 dans laquelle il se vanta et humilia les autres au grand étonnement de cheikh Rabi' qui ne fit aucun commentaire sur cette k7.

 

Une foule de questions de la part de l’équipe d’ Al Maghrâwi furent posée à cheikh Rabi' au sujet du contenu de cette k7. Mais cheikh Rabi' n’y répondit pas comprenant qu’en fait ils continuaient à propager la fitna. Cette équipe donc continua à répandre la fitna et à magnifier leurs maître pendant environ deux années.

 

Pendant ce temps les salafis patientaient si ce n’est la distribution de l’un d’entre eux de l’exposé des fautes de al Maghrâwi à des savants salafis car l’équipe de ce dernier propageait leurs mensonges et leurs injustices. Il fallait donc que certains savants en soient informés.

 

Ensuite, trois amis d’ Al Maghrâwi vinrent à cheikh Rabi' durant le mois du ramadan de l’an 1421 et lui demandèrent qu’est-ce qu’il attendait d’ Al Maghrâwi. Cheikh leur répondit qu’il ne voulait que son retour de ses fautes et qu’il mette fin à cette fitna.

 

Il leur montra un livre d’ Al Maghrâwi « la croyance des salafs » et expliqua que les fautes que ce livre contenait étaient attribuées aux salafs et qu’il ne nous était pas permis de les approuver car c’était un crime perpétré contre eux. Il leur exposa trois fautes d’al Maghrâwi dans le domaine des bases de la religion.

 

L’un des trois amis dit alors à cheikh qu’il allait demander à Al Maghrâwi de revenir sur ces fautes et qu’il allait s’efforcer d’amener la réconciliation entre Al Maghrâwi et ses frères.

 

Cheikh Rabi' informa sur le champs un frère du Maroc qu’un ami d’ Al Maghrâwi viendrait pour la réconciliation après que ce dernier se soit repenti. Il lui répondit « volontiers !». Cheikh Rabi' en fût réjouit et invita Al Maghrâwi et deux autres personnes à Makka.

 

Il l’honora très largement afin de l’encourager à revenir de ses fautes. Alors que cheikh Rabi' et les salafis attendaient ce retour et cette réconciliation, ils furent surpris par une k7 d’ Al Maghrâwi diffusée par ses partisans dans laquelle il faisait l’étalage de sa gloire et celle de son équipe pendant qu’il abaissait ceux qui suivent la vérité.

 

Il apparut au grand jour la tromperie de cet homme et de son équipe, leurs ignorance et à quel degré Al Maghrâwi ne tenait pas ses promesses. Un frère exposa les déviations d’ Al Maghrâwi à un certain nombre de savants qui jugèrent alors qu’il avait dévié du droit chemin.

 

Alors Al Maghrâwi se mit à les dénigrer et à se moquer d’eux. Il enregistra une k7 dans laquelle il prétendit ne pas avoir fait d’erreurs, jurant que si c’était le cas il serait revenu. Ensuite il écrivit un livre intitulé : « Les menteurs et les diffamateurs qui détournent du Coran et de la Sounna ».

 

C’est en fait un livre qui est lui-même rempli de mensonges et de diffamations. Parmi les choses étonnantes de ce livre est le fait qu’il cite les fautes d’un certain nombre de Prophètes et de savants dont il prétend que les fautes de certains d’entre eux nécessiteraient des volumes de livres pour les recenser. Tout cela pour quoi ? Pour s’innocenter de ses fautes !

 

مراحل فتنة محمد بن عبد الرحمن المغراوي
كان المغراوي من تلامذة الشيخ ربيع في المعهد الثانوي بالجامعة الإسلامية وكانت الصلة قوية جداً بين الشيخ ربيع وتلاميذه الأوفياء من عرب وعجم إلا المغراوي فما كانت بينه وبين الشيخ ربيع تلك الصلة القوية، التي تربط بين أستاذ وتلاميذه، والعيب في ذلك إنما هو في المغراوي الذي يتنكر لشيوخه وعلى رأسهم الإمام تقي الدين الهلالي؛ الذي قال عن المغراوي أخشى على الدعوة السلفية من هذا الإنسان
 تخرج المغراوي من الجامعة الإسلامية وحصل اختلاف بينه وبين أحد أصدقائه، وهو بقشيش المغربي وكعادة المغراوي في فجوره في الخصومة، فقد أدى به فجوره وعدم مراقبته لله تعالى أن افترى على بقشيش أنه تزوج بامرأة زواجاً غير شرعي ! وترافعا إلى إحدى المحاكم السعودية فصدر الحكم على المغراوي بالحد، حد المفتري؛ ففر إلى المغرب
ثم بدأ ينسج حول نفسه الهالات والدعايات من النهوض بالدعوة السلفية بالمغرب، وكان بقشيش قد أعد العدة لمحاكمة المغراوي في المغرب في القضية نفسها فمع ضعف صلة المغراوي بأستاذه الشيخ ربيع إلا أن الشيخ ربيعاً قام بصرف بقشيش عن التعرض للمغراوي بمحاكمة أو غيرها انطلاقا من حسن ظنه بالمغراوي، وأنه قد تاب بل تجاوز ذلك إلى النهوض بأعباء الدعوة إلى الله في بلاد المغرب في نظر الشيخ ربيع آنذاك، وبناء على تلك الدعايات الضخمة رغم أن المغراوي يتردد إلى المملكة العربية السعودية والكويت ولا يزور الشيخ ربيعاً ولا إخوانه السلفيين
ومع أن بقشيشاً ليس من تلاميذ الشيخ ربيع، لكنه استجاب لنصح الشيخ ربيع وأكد هذه الاستجابة في عدد من زياراته للشيخ
 التحق بالجامعة الإسلامية عدد من طلاب العلم المغاربة فكان بعضهم يزور الشيخ ربيعاً ويوده لله، ويستفيد من علمه ومجالسته تلاميذ المغراوي فإنهم لا يزورون الشيخ ربيعاً ولا إخوانه الناهضين بالدعوة السلفية؛ دعوة إليها وذباً عنها
فبلغ الطلاب المغاربة المشار إليهم الشيخ ربيعاً أن تلاميذ المغراوي يتولون عدنان عرعور ويدافعون عنه، وماأدراك ما عدنان إنه الرجل الذي يركض بالفتنة في أوروبا وأمريكا، ويحارب المنهج السلفي وأهله، ويضع الأصول الفاسدة لمحاربة المنهج السلفي وأهله، ويؤلف الكتب ويشحنها بتمجيد سيد قطب ومنهجه وكتبه المشحونة بالضلالات الكبرى
وجاء أحد خواص المغراوي ينفي عنهم هذه التهم، فقبل الشيخ ربيع عذره وسعى لقبوله في الدراسات الإسلامية احتساباً لوجه الله ثم إكراماً له وللمغراوي
    جاءت الأخبار من المغرب عن المغراوي ودعوته وأنها يسيرها بعض القطبيين الممولين للمغراوي ومدارسه فلم يقبل الشيخ ربيع هذه الدعاوى،  بل زجر من جاءوا بهذه الأخبار زجراً شديداً، وأثنى على المغراوي خيراً
 لم يزر المغراوي الشيخ ربيعاً إلا مرة واحدة في المدينة، ولعله لما بلغه أن الشيخ ربيعاً يحترمه؛ ولا يقبل فيه جرح الجارحين، ويغض الطرف عن علاقته بعدنان وغيره من الأفراد والمؤسسات التي تقاوم المنهج السلفي، وتدافع عن أهل البدع تحت شعار محاربة منهج ربيع
 انتقل الشيخ ربيع إلى مكة وفتح دروساً في مسجد الشيخ بن باز فكان يحضر دروسه شباب من مكة ومن جدة، بل ومن الطائف وكان من ضمن الحضور بعض المنتسبين إلى المغراوي، وكانت علاقتهم به طيبة ظاهراً، والله يعلم ما في نفوسهم، وكان الشيخ ربيع يأخذهم بالظاهر ويحسن بهم الظن، ويثني عليهم خيراً
ثم ظهر له من بعضهم تعصبهم لعدنان ودفاعهم عنه بالباطل على طريقة عدنان في المراوغات والمناورات
 اتضح للشيخ ربيع العلاقة الوطيدة بين المغراوي وعدنان، وأن كتب عدنان وأشرطته المشحونة بالباطل تنتشر في المغرب عن طريق المغراوي ومكتبته في مراكش وعن طريق التسجيلات التابعة للمغراوي  وأتباعه، وأن للمغراوي والمغاربة في أوروبا اليد الطولى على عدنان في تلقي أفكاره وكتبه وأشرطته، وعلى رأس المغاربة عبد القادر الشوعة المشهور بالقطبية والتكفير، وكان الشيخ في هذا الوقت يحسن الظن بالمغراوي ويظن أنه مخدوع بعدنان؛ وأنه لوعرف حقيقة عدنان وفساد منهجه وظهور كذبه وظلمه لوقف منه الموقف السلفي الصحيح
فشرع يبين له ضلالات عدنان وانحرافاته من خلال كتبه؛ وأشرطته في عدد من الجلسات، وعن طريق المراسلات، ويناصح تلاميذه، ولكن علاقتهم بعدنان لا تزداد على مر الأيام إلا قوة وإن تظاهروا بخلاف ذلك
 بعد هذه الجهود الطويلة التي بذلها الشيخ ربيع وتلاميذه في المغراوي وأتباعه، وعدنان يصول ويجول في أوروبا، و في أوساط المغاربة بعقد الندوات، ونشر المقالات التي لا هدف لها إلا تشويه المنهج السلفي وأهله تحت شعار محاربة الفتنة ويركز على الشيخ ربيع في هذه الحرب
وتنتقل فتنة عدنان إلى المغرب الأقصى بما فيها من إفك وظلم ويتلقاها أتباع المغراوي بلهف وينشرونها في طول المغرب وعرضه، وأدرك بعض الشباب السلفي الذين تلقوا السلفية من مصادرها الأصيلة لا من المغراوي خطورة الأمر على السلفية الحقة واندهشوا من موقف المغراوي من هذا البلاء الزاحف، ولما بلغ السيل الزبا لم يسعهم إلا الوقوف في وجه هذه الفتنه العارمة، فهب المغراوي وجُنْد عدنان لحربهم ورميهم بدعاة الفتنة؛ ورميهم بالزندقة وبلغ الشيخ ربيع وغيره ماكان يجري في المغرب، عن طريق الاتصال به من أصدقاء المغراوي وخصومه فيأمرهم جميعاً بالسكوت؛ وترك ما يثير الفتنة من القيل والقال
وكان الشيخ ربيع قد قام بالرد على أباطيل عدنان وضلالاته؛ وانتشرت هذه الأشرطة في المملكة العربية السعودية وأوروبا وغيرها ولم يسمح بنشرها في المغرب إلا بعد موافقة المغراوي الذي خصه بهذه المنـزلة من بين حكام الدنيا وعلمائها، فما كان من المغراوي إلا المناورات، ومنها أنه لا وجود لذكر عدنان في المغرب؛ ويبلغ ذلك الشيخ ربيعاً فيأمر السلفيين بالصبر على ما يلاقونه من أذى شديد من المغراوي وأتباعه؛ ويؤكد عليهم ألا ينشروا أشرطته إلا بموافقة المغراوي
 بعد كل هذه المراحل بلغ الشيخ ربيعاً أن المغراوي يستعد للذهاب إلى إسبانيا لمشاركة حبيبه عدنان في إقامة دورة للفتن والشغب فاتصل به عبد القادر الجنيد لإقناعه بعدم الذهاب إلى إسبانيا للأضرار والفتن التي يتوقع حصولها في هذه الدورة كما هو المعلوم من دورات عدنان وأهدافها، وأكد الشيخ ربيع محاولة عبد القادر الجنيد في اقناع المغراوي بعدم الذهاب المذكور، ولكن المغراوي أصر على الذهاب والمشاركة لأسباب يعلمها الله؛ ويظهر لنا منها النـزر اليسير ومنها علاقته الوثيقة بعدنان واتحاد منهجهما وأهدافهما، وكذلك كان قبل ذلك قد استعد لمشاركة عدنان في عقد دورة في فرنسا فحاول الشيخ ربيع وعبد القادر الجنيد صرفه عنها فأصر على هذه المشاركة ولم يمنعه من الذهاب إلى فرنسا إلا أنه لم يحصل على تأشيرة الدخول إلى فرنسا كما أخبر بذلك عن نفسه  وكان من ضمن هذه الفتن أن عقد المغراوي وعدنان عرعور وعبد القادر الشوعة جلسة في دورة إسبانيا سجلت في شريط شحن بالأكاذيب والافتراءات والظلم وقلب الحقائق كل ذلك موجه إلى الشيخ ربيع والسلفيين الصادقين 
ثم نشر هذا الشريط في دول أوروبا والمغرب العربي انتشاراً واسعاً، وترتب عليه من الأضرار الكبيرة ما لا يعلمه إلا الله، وحقق أهدافاً يرمي إليها عدنان والمغراوي
وأدرك الشيخ ربيع وكثير من السلفيين أن هذه الفعلة النكراء كانت مكيدة مدبرة من المغراوي وعدنان، وأراد السلفيون مواجهة المغراوي بما يستحق فمنعهم الشيخ ربيع حسماً للفتنة رغم إيمانه بأن المغراوي يتحمل مسئولية هذه الجلسة أكثر من عدنان؛ وأن الفتنة حصلت به هو لا بعدنان ومع إدراكه لهذه اللعبة والمكيدة فقد قام بمناقشة عدنان وحده فيما حواه الشريط المشترك[1] تاركاً المغراوي من المؤاخذات الشديدة التي واجه بها عدنان اللهم إلا مسألة واحدة عتب فيها على المغراوي عتباً لطيفاً ودياً، كل ذلك يفعله الشيخ تألفاً للمغراوي وابتعاداً عن نشوء فتنة تفرق وتمزق السلفيين في اجتهاده ونظره
 طلب الشيخ ربيع من المغراوي أن يعتذر عن هذه الجلسة وما حملته من أضرار وفتنة، فطلب من الشيخ ربيع أن يكتب له اعتذاراً ليسجله وينشره فسجل بعضه ورفض تسجيل المهم، ووعد مع ذلك بنشر شريطه المسجل وحمله إلى بلده ولم يفعل؛ والفتنة تشتعل في المغرب وغيره؛ ينفخ في كيرها المغراوي وأولياؤه قصداً وما لهم لا يفعلون ذلك وشيخهم منشؤها والراغب في نشرها وتوسيع دائرتها والطامع في استمرارها
  ولما رأى الشيخ ربيع هذا العتو والظلم، وتشجيع الباطل ومقاومة الحق وافق على نشر أشرطته بالمغرب، لتجلية الحق ودفع البغي والظلم
فهب المغراوي وأولياؤه في وجهها يقولون هذه فتنة؛ هذه فتنة والذين يروجون لها زنادقة، وجاءوا في حربهم بما يعجز عنه غلاة الحزبية
 وأدرك الشباب السلفي في المغرب أن الفتنة ما جاءت فلتة وإنما نبعت من منهج ونشأت عن خطة مدبرة تستهدف المنهج السلفي ولكنها تتستر بالسلفية مكراً وكيداً
فتناولوا كتبه وأشرطته فوجدوا فيها البلايا التي تحمل المنايا، ووجدوا فيها المنهج القطبي التكفيري، ووجدوه يترسم خطى سيد قطب بحماس منقطع النظير يردد ذلك المنهج بألفاظه ومعانيه وأصوله وفروعه يهذي به هذيان الوالهين
قاموا بهذه الدراسة الأمينة وعرضوها على العلماء فأجابوا إجابات علمية منطلقة من منهج السلف الصالح تدين المغراوي، لكن الشيخ ربيعاً أبى أن يجيب على هذه الأسئلة مفضلا أن يرجع المغراوي إلى الحق بنفسه ويرى أن هذا هو الأنسب، وتنهال الأسئلة على الشيخ ربيع عبر الهواتف من المغرب وأوروبا فيزجرهم عن هذه التساؤلات آملا في المغراوي أن يطفئ هذه الفتنة بإعلانه كلمة الحق والتراجع إلى الحق بعقل وأدب
 ثم جلس المغراوي مع أبي الحسن المأربي فناقشه فيما بلغه  من انحرافات المغراوي، فكان المغراوي يماري ويراوغ وأبو الحسن يتلطف معه؛ ويدينه في الأسلوب فقط فزاده عتواً وتعالياً وزاد عصابة المغراوي شراً زاعمين أن أبا الحسن معهم ولم يقيموا وزناً للعلماء الذين صدعوا بالحق وهم أكبر علماً ومكانة؛ وأسن من أبي الحسن
بعد فترة طلب المغراوي جلسة خاصة مع الشيخ ربيع فوافقه الشيخ ربيع على ذلك؛ وتمت الجلسة، وأحضر له الشيخ ربيع كتابين من كتبه وبعض أشرطته، وقال له : انظر في كتابيك وأشرطتك وصرح بالحق؛ فرفض المغراوي النظر في كتابيه وأشرطته قائلا له : لا انظر فيها إلا إذا رجعت إلى بلدي؛ فنصحه الشيخ بما ينفعه ويقضي على الفتنة؛ وحذره من بعض أهل الفتن الذين يدعونه إلى التمادي في هذه الفتنة وقال له : إذا نظرت في كتبك وأشرطتك وقلت الحق؛ فسوف أطلب من إخوانك الذين اختلفوا معك أن يأتوا إليك ويقبلوا رأسك ويدك وسوف يضعون أيديهم في يدك وبذلك تجتمع الكلمة وتموت الفتنة ويُسقَط في أيدي المتربصين بكم.
وفرح الشيخ ربيع بما تمخضت عنه هذه الجلسة على علاته، وذهب يخبر الأصدقاء بذلك ومنهم الشيخ عبد المحسن العباد وأبو الحسن المأربي وآخرين.
لكن الشيخ ربيعاً وغيره من السلفيين فوجئوا بحملات مسعورة غريبة الأسلوب من شرذمة شريرة؛ من أولياء المغراوي ضد الشيخ ربيع وإخوانه في  المدينة والمغرب يبثون الدعايات والإشاعات الكاذبة في مكة والمدينة وجدة؛ وفي المغرب والإمارات واليمن، تلك الأساليب التي بزوا فيها الأحزاب السياسية الفاجرة، وإذا بالأخبار من مغاربة وغيرهم حضروا جلسة للمغراوي مع أوليائه أن المغراوي يفتري على الشيخ ربيع فيها وينسب له ما لم يخطر على باله، ويدعو إلى إسقاطه وهجرانه والبراءة منه، ويقول : أنه مادرسني الشيخ ربيع إلى أكاذيب أخر واستجاب أولياؤه لهذا الباطل ونفذوه فعلا؛ وانقطعوا عن دروس الشيخ ربيع مع أن بعضهم لم يدرس على المغراوي شيئا لكن المصالح تجمعهم ونحن نسألهم جميعاً وشيخهم بأي حق تهجرون شيخكم وشيخ شيخكم ؟! وتنقطعون عن دروسه النافعة ؟ الجواب أنكم طلاب دنيا**، لا طلاب علم وحق، وأهل جهل وظلم ! وإلا فلم أطعتم المغراوي الظالم العاق لشيوخه في معصية الله، وتستمرون في هذا الهجران الظالم مع مخالطتكم ومجالستكم ومعاشرتكم لأهل الأهواء وأعداء المنهج السلفي، والأرواح جنود مجندة ما تعارف منها ائتلف؛ وماتناكر منها اختلف،وإن الطيور على أشكالها تقع
 وتبين للشيخ ربيع وغيره أن طلب المغراوي للجلسة الخاصة؛ ورفضه لتسجيل ما جرى فيها كانت خطة ماكرة ومدبرة، فما وسع الشيخ إلا إسكات إخوانه وتلاميذه عن مواجهة هذه الشرذمة لأنهم أقل من أن يعبأ بهم
ثم بعد مدة ما شعر الشيخ ربيع إلا والمغراوي يتصل به من الكويت يخبره بأنه سيعود إلى بلده؛ ويعلن تراجعه، وأن التراجع للحق شرف له؛ وأن دور القرآن مفتوحة لإخوانه ـ يعني الذين بينوا أخطاءه ـ فشكره الشيخ ربيع على هذا الموقف؛ وبشر إخوانه بذلك ففرحوا به لأنهم لا يريدون الفتنة
 ثم عاد المغراوي إلى بلده وسجل شريطاً يمجد فيه نفسه؛ ويهين الآخرين  وليس فيه ما وعد به، فأوصل أولياء المغراوي الشريط إلى الشيخ ربيع فشُدِه وتعجب من تلاعب هذا الرجل ولم يعلق عليه بشيء
وانهالت الأسئلة من أصدقاء المغراوي حول ما حواه هذا الشريط؛ والشيخ ربيع لا يجيبهم ويصرفهم بالتي هي أحسن دفعاً للفتنة التي يشعر بأنهم متحفزون لها، بل هو يدرك أنهم مستمرون في إشاعة الفتنة ولكنه لا يريد أن يزيدوها أواراً
 واستمر المغراوية في نشر الفتنة، ينفخون في بالونها الخاوي من العقل والعلم ويعظمون شأن المغراوي إلى ما يقارب العامين، والسلفيون صابرون إلا ما قام به بعضهم من توزيع نسخة تضمنت أخطاء المغراوي قاموا بتوزيعها على بعض مشايخ السلفيين، لأن تلك الشرذمة تنشر أكاذيبها في كل مكان؛ فلابد أن يعرف بعض مشايخ السلفيين كذبهم وظلمهم من خلال اطلاعهم على أخطاء المغراوي الجسيمة
 ثم جاء الشيخ ربيع ثلاثة من أصدقاء المغراوي في شهر رمضان من عام 1421هـ، في بيته وعلى رأسهم كيمو سعيد وقالوا : ماذا تريد من المغراوي ؟ 
فقال الشيخ ربيع : لا أريد شيئا إلا أن يرجع المغراوي عن أخطائه ويطفئ هذه الفتنة، وأخرج لهم كتاب المغراوي ( عقيدة السلف ) وقال لهم : إن الأخطاء التي تضمنها هذا الكتاب تنسب إلى السلف ولا يجوز لنا إقرارها لما فيها من الجناية على السلف ومنهجهم، وعرض عليهم ثلاث مسائل من أصول الدين أخطأ فيها المغراوي !
فقال كبيرهم : سأطلب من المغراوي التراجع عنها، وسأسعى في الصلح بينه وبين إخوانه، فشكره الشيخ ربيع على ذلك وقال له : استعن على ذلك بكل ذي عقل ودين.
واتصل الشيخ ربيع بأبي بكر مصطفى ماء العينين فوراً؛ وأخبره بأن كيمو سعيد سوف يقوم بينكم وبين المغراوي بالصلح بعد تراجع المغراوي، فلا تتردد في قبول هذا الصلح
فقال أبو بكر : مرحبا بالصلح؛ وعلى الرأس والعين وفرح الشيخ ربيع بذلك فاستضاف المغراوي مع آخرين وكان بمكة، وأكرمه غاية الإكرام تشجيعاً له ورغبة في إنهاء الفتنة
وبينما الشيخ ربيع والسلفيون ينتظرون هذا التراجع والصلح بفارغ الصبر؛ فإذا بهم يفاجئون بشريط للمغراوي ينشره أنصاره يتعالى فيه بنفسه ويذكر أمجاده ومنجزاته ويمدح تلاميذه الذين يصفهم بالأبرار وأنهم ينشرون الدعوة السلفية في العالم[3] ويحط من أهل الحق إلى أمور أخرى
وظهر للناس غرور هذا الرجل وعصابته وجهلهم وخلف المغراوي لوعوده بما فاق فيه عدنان عرعور من المعاندة وخلف المواعيد
قام أحد الشباب بعرض انحرافات المغراوي على عدد من العلماء، فأجابوا بما يدين المغراوي بالانحراف عن منهج أهل السنة والجماعة، ونشر ذلك في شريطين
 فما كان من المغراوي إلا أن يقفو أثر عدنان عرعور في الطعن في هؤلاء العلماء، والسخرية بهم بأسلوب يخجل منه أشد الناس سفاهة وجهلا؛ لماذا ؟ لأنهم قالوا : كلمة فيه كلمة حق؛ وظهرت حقيقة الرجل وما ينطوي عليه من الشر أكثر فأكثر
 وما كفاه ذلك حتى دفع بعض الأغمار من حزبه أن يؤلف كتاباً يحمل فيه على الشيخ فالح حملا شديداً، لماذا ؟ لأنه صدع بالحق تجاه انحرافات المغراوي، وطار به حزبه كل مطار شأن أهل الباطل والهوى ثم تكلم في شريط ادعى فيه أنه ما أخطأ، ويقسم بالله أنه لوعرف من نفسه أنه أخطأ لرجع، ولكنه لم يخطئ فأطلع بعض الشباب أبا الحسن على هذا الهراء الجنوني فوجه له خطاباً يمزج فيه بين الترفق به والصراحة وأدانه بأخطاء كثيرة وطالبه بالرجوع عنها وبعدم التعلق والتعليق على أخطاء فلان وفلان فما رفع بذلك رأساً ومضى هو وشرذمته سادرين في باطلهم
 ثم أصدر كتاباً سماه " أهل الإفك والبهتان الصادون عن السنة والقرآن " ملأه هو بالإفك والبهتان وقامت شرذمته بنشره وتوزيعه ومن مصادره في هذا الكتاب كلام الحداد والشايجي وعدنان عرعور وأمثالهم فيما يظهر فإن لم يكن أخذ منهم فإنه قد شابههم في الكذب والتلبيس تمام المشابهة بل زاد عليهم
ومن عجائبه في هذا الكتاب أنه ذكر أخطاء عدد من الأنبياء والعلماء، وذكر أن أخطاء بعضهم تملأ المجلدات ثم نفذ من هذا كله إلى تبرئة ساحته من الخطأ وتحامل كثيراً على شيخه ربيع الذي ضرب أروع الأمثلة في الصبر والتحمل والتعقل ومدافعة فتنة المغراوي وحزبه كما مر بك؛ ولكن لما كانت الفتنة مدبرة ومبيتة كانت النتيجة هي استمرار نفخ المغراوي وشرذمته الشريرة في كيرها وأن يجدوا في تصعيدها إلى أن وصلت إلى النهاية التي أرادوها وأرادها من يتستر من ورائهم
ولكن يأبى الله إلا أن تكون العاقبة للمتقين، وأن يكون الخزي والفضيحة للملبسين الأفاكين، نسأل الله أن يقطع دابر الفتن وأهلها
هذا ما حضرني من هذه الفتنة وقد يكون فاتني الكثير، ولكن اللبيب تكفيه الإشارة فضلا عن موجز العبارة
[1] - كانت هذه المناقشة قد سجلت في ثلاثة أشرطة سميت ب : ( انقضاض الشهب السلفية على أوكار عدنان الخلفية ) ثم فرغت في كتاب سمي بهذا الاسم

[2] - يدلك على ذلك مجيء أحد أقطاب التصوف  ممن يشار إليه بالبنان في بلاد المغرب - و من ألد وأشد أعداء التوحيد - إلى مكة المكرمة، فيمَّم عدد غير قليل من أتباع المغراوي ذكوراً وإناثاً وجوههم شطره طمعاً في نواله، فألقى إليهم بريالات الذلة و المهانة ! فأين هي السلفية التي يزعمون، وأين هي الأوصاف التي يمدحهم المغراوي بها، كل ذلك لا حقيقة له
المهم هو المال ولا شيء فوق المال.... والواقعة معلومة مشهورة عند طلبة العلم في مكة المكرمة
[3]  - مع العلم أن هذا من أكبر الدعاوى الباطلة لأن مدارسه أعجز من تخرج عالماً أو داعية فضلا عن علماء دعاة ينشرون الدعوة السلفية في العالم؛ وفاقد الشيء لا يعطيه وإذا كان يتخبط في الأصول البدهية فأنى له أن يخرج علماء دعاة ينشرون الدعوة في العالم

L'influence des Qotbi sur Al Maghrawi

 

I ) - Toute la communauté est hypocrite

 

Al Maghrâwi dit dans une k7 vidéo intitulée :  « les caractéristiques des hypocrites » datée du 8/6/1996  :

 

« Les versets qui décrivent l’hypocrisie dans les sourates Al Baqara, An Nissa, Al Anfal, At Tawba, Al Ahzab, Al Mounafiqoun s’appliquent à notre époque à 100% car pas de prière, pas de religion, pas de ‘aqida, rien ! Et qui organise cela ? Les hypocrites ! »

 

Réponse de Cheikh As Souhaymi  :

 

« Il n’y a aucun doute que l’hypocrisie et les hypocrites existaient avant et existent maintenant. Mais cette généralisation de cette manière en disant que 100% des gens sont  des hypocrites et qu’il n’ y a pas de musulmans est  extrêmement dangereuse. Cette parole doit être complètement effacée. Il faut que son auteur  se repente sincèrement à Allâh car il a rendu mécréant tous les musulmans. C’est un jugement khariji inspiré la plupart du temps des généralisations de Seyid Qotb dans son livre «  Sous les ombrages du Qoran »  et dans beaucoup de ses livres dans lesquels il juge que tous les musulmans ont apostasié. »

 

Réponse de Cheikh Yahya An Najmi :

 

« Viser l’ensemble des musulmans par cette parole est une faute. Il y a parmi les musulmans des personnes pieuses et des personnes perverses. Il se peut que l’ignorance, le faux et l’hypocrisie dominent dans un pays, et malgré cela on ne peut pas dire pas qu’il n’y a pas de musulmans, de pieux, de véridiques. De même que l’on peut  trouver des pays ou l’hypocrisie, le faux et les désobéissances sont moins importants que dans d’autres pays et ainsi de suite. Donc lancer ce genre de parole envers tous les musulmans comme cela de manière absolue fait partie des penchants takfiri »

 

Al Maghrâwi dit dans la K7 vidéo « Al Mounafiqounes », datée du 22/6/1996 :

 

«  Où est le Coran dans le cœur des gens ? Où est la Sounna dans leurs cœurs ? Ce verset nous donne la réponse. C’est comme si elle parlait. Si tu réunissais les musulmans sur la terre à un seul endroit, ce verset aurait parlé « Sourds, muets, aveugles » (Sourate Al Baqara).

Il n’est pas possible que le Qoran soit descendu à la communauté, qu’un Prophète lui soit envoyé, que des traditions du Prophète صلى الله عليه وسلم lui soient laissées et que ces traditions soient apprises, et qu’ avec cela tu trouves la communauté à l’opposé de cela : aucune ‘aqida, aucun tawhid, aucune tradition du prophète صلى الله عليه وسلم, aucune législation, aucun jugement, aucune prière… »

 

Sa parole :

 

« Aucune ‘aqida, aucun tawhid, aucune tradition du Prophète, aucune législation, aucun jugement, aucune prière » 

 

Est une qualification takfiri  de la communauté, une manière de parler dont al Maghrâwi peine à se débarrasser…

 

Al Maghrâwi a lu un texte de ce genre alors qu’il défendait sa thèse de doctorat devant Cheikh ‘Atiia Mouhamad Sâlim, qu’Allâh lui soit miséricordieux :

 

«  ça c’était lorsque  l’ensemble des musulmans avait une religion, une ‘aqida ; mais à présent : aucune religion aucune ‘aqida. Leur occupation essentielle est de jouir des plaisirs de la vie d’ici bas. »

 

Alors Cheikh ‘Atiia Mouhamad Sâlim l’interrompu en lui disant : 

 

«  Tu fais partie des musulmans Ô mon frère ! Celui qui dit les gens ont mécru, c’est certes lui qui les a mené à mécroire ou c’est certes lui  le plus mécréant. J’ai certes la conviction que ces généralisations ne conviennent pas qu’il ne convient pas de faire ces généralisations. Il est obligatoire pour l’homme de s’écarter de tout ce qui nécessite de s’excuser. »

 

Al Maghrâwi reprit : 

 

«  je voulais dire… ».

 

Alors Cheikh ‘Atia lui dit :

 

«  ce que tu voulais dire, laisse le dans ta poche ! Tu es en train de défendre une thèse et non pas ce que tu voulais dire ! »

 

Observe bien mon frère. Ce propos d’al Maghrâwi n’a pas été exposé à un savant sans qu’il ne l’ait repoussé. Si donc tu es capable de critiquer, le propos est devant toi. Dans le cas contraire,

 

«  Demandez donc aux gens du Rappel si vous ne savez pas ».

 

II ) - Al Maghrâwi compare les désobéissants aux adorateurs du Veau de l’époque de Moussa Alayhi sallam

 

« La relation qui existe entre les désobéissants et leurs objets de désobéissance est comme celle qu’il existait entre les juifs et le veau qu’ils adoraient. En effet ces derniers passaient leurs temps auprès du veau, ils dansaient auprès de lui, ils l’adoraient. Et maintenant, les pervers, les désobéissants de notre époque prêtent une grande attention à leurs objets de désobéissance, ils les respectent, les honorent. Les désobéissants actuels  fabriquent des choses qui détournent de l’adoration d’Allâh et donc ils les adorent en dehors d’Allâh.

 

Les enfants d’Isrâ-il qui ont adoré le veau sont plus propres que les désobéissants de notre époque. Les premiers n’ont adoré qu’un objet fait d’or et d’argent alors que les derniers ont adoré des veaux de toutes sortes. Tout ce qui va en contraire des principes de l’Islam est considéré comme un veau. ».

 

Voici la réponse de Cheikh Zaid Al Madkhali :

 

«  La musique  est interdite. Cependant on ne juge pas le chanteur ni la personne qui écoute la chanson comme mécréant. Cela ne fait seulement partie que des grands péchés qui en dehors de la mécréance sont sous la volonté d’Allâh .

 

Il n’est pas permis de considérer  les chansons comme étant de la mécréance et de considérer les amateurs de chansons comme les adorateurs du veau, des statues et des idoles. C’est une faute énorme.

 

Son auteur doit revenir à la vérité,  revoir les textes du Qoran et de la Sounna et les comprendre comme il se doit afin de ne pas tomber dans le chemin des takfiris. Ce genre de propos ne peut pas sortir de la bouche d’un savant qui connaît le sens des versets coraniques et des hadiths et la voie des salafs dans le domaine de la foi, du jugement des grands péchés et de leurs auteurs… »

 

De même Cheikh As Souhaymi a considéré  ces paroles comme du takfir envers les musulmans. Voici sa parole :

 

« La chanson est une perversité. Il n’ y a aucun bien chez les chanteurs car ils ouvrent les portes du mal aux gens. Malgré cela, nous ne disons pas qu’ils sont des mécréants s’ils attestent qu’il n’ y a pas de divinité à part Allâh et que Mouhamad Sallahou Alayhi Salam est le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم, et qu’ils accomplissent les œuvres apparentes et cachées  qu’impliquent leurs attestations. Parmi ces œuvres, il y a l’accomplissement de la prière dont l’abandon, même par négligence, est une grande mécréance.

 

Donc si cet homme accomplit la prière et unifie Allâh, il n’y a aucun doute qu’il est un musulman désobéissant ou en d’autres termes un croyant par sa foi et un pervers par son grand péché ou encore un croyant dont la foi est diminuée.

 

Celui qui dit que la chanson est comme un veau et que celui qui l’écoute a certes adoré le veau a fait du takfir envers les musulmans. Ceci est sans aucun doute la position des khawarij, ceux qui rendent mécréants par les  péchés même si l’auteur de ces péchés ne les a pas considéré licites.

 

Les textes législatifs prouvent, et ceci est la position de Ahl As Sounna wal Jamâ’a, que les péchés autres que le polythéisme ne font pas sortir leurs auteurs de l’Islâm tant qu’il ne les rend pas licites.

 

Allah dit (traduction rapprochée) : 

 

« Certes Allâh ne pardonne pas qu'on Lui donne quelqu'associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut »

 

et le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم dit

 

«Sortira du feu celui qui possède dans son cœur  un atome de foi »

 

[et d’autres preuves encore]»

Les paroles des savants sur Al Maghrâwi et ses égarements

 

Cheikh Al ‘Outhaymine :

Ecouter

 

On interroge cheikh Al ‘Outhaymine au sujet d’un homme qui dit que le serment d’allégeance ne doit être donné qu’à l'imam juste.

 

Réponse de cheikh Al ‘Outhaymine :

 

«C’est un révolutionnaire ! C’est un révolutionnaire ! Il ne comprend pas ce qui se passe autour de lui et il ne sait pas que le Prophète صلى الله عليه وسلم nous a ordonné d’écouter et d’obéir malgré l’injustice. Il ne comprend pas ce qui est arrivé aux grands imams comme Ahmad Ibn Hanbal dans leurs relations avec les califes qui étaient pires que ceux de notre époque, ceux qui forçaient les gens à dire que le Coran est créée.  Prends garde à lui et à ses semblables !»

 

Cheikh An Najmi :

 

Ecouter : La parole d’Al Maghrâwi a une tendance takfiri

 

Ecouter Il est confirmé qu’Al Maghrâwi est un takfiri

 

Ecouter Al Maghrâwi rend mécréant les musulmans

 

Ecouter : L’avis d’Al Maghrâwi est l’avis des khawarij

 

Ecouter : Al Maghrâwi est un takfiri et ses partisans sont des sectaires

 

Ecouter : Je ne suis pas revenu sur mon tabdi’ d’Al Maghrâwi (certains le prétendaient)

 

Cheikh Rabi' al Madkhali :

Original en arabe

 

« Des questions à son sujet me venaient du Maroc, de France, d’Angleterre et j’évitais de répondre espérant qu’il revienne à la vérité par lui-même, mais en vain.  Il fit de nombreuses promesses de retour à la vérité qu’il ne tint pas. Quand il enregistrait quelque chose ce n’était que dans le but de se vanter et de magnifier ses élèves et exagérer à leurs sujet. Mais en vérité, il donna une très mauvaise éducation à ses élèves. Ils se sont mis à attaquer avec des mensonges toute personne critiquant Al Maghrâwi »

 

« C’est alors que nous vint la fitna d’Al Maghrâwi, l’ami de ‘Adnân ‘Arour. Par Allâh ! nous avons patienté avec lui et l’avons énormément honoré. Nous lui avons donné tout ce que nous avons écrit au sujet de ‘Adnân, et il lui ressemble.

 

Il nous fut évident  après avoir lu ses fautes que cet homme est confus dans le manhaj salafi, qu’il commet des fautes dans les bases du manhaj salafi. Ceci est établi dans ses livres et ses K7. Il tient les mêmes propos que Seyid Qotb dans le takfir »

 

« A cette fitna s’est mélangé du terrorisme. En effet ses élèves ont frappé des frères qui n’étaient pas d’accord avec eux. »

 

« Ceux qui louent Al Maghrâwi sont ou bien des gens qui suivent la passion ou bien des gens qui ont une bonne opinion de lui et qui ne le connaissent pas lui et ses fautes.

Nous conseillons ces derniers de ne dire du bien de lui qu’après avoir eu une connaissance complète de cet homme. Qu’ils ne disent de cet homme du mal ou du bien qu’après avoir la connaissance de cette personne. L’homme ne doit parler qu’avec science. »

 

Cheikh Zayd Ibn Hâdi Al Madkhali :

Ecouter

 

Je ne conseille pas d’étudier chez Al Maghrâwi

 

Cheikh As Soubeyl :

Original en arabe

 

Cheikh a réprouvé les généralités faites par Al Maghrâwi.

 

Cheikh Souleymân Ar Rouhayli :

Ecouter

 

Mon avis sur Al Maghrâwi est celui de cheikh Rabi'

 

Cheikh Mouhamad Ibn ‘Abdilwahab Al Banna :

 

Ecouter Le propos d’Al Maghrâwi est un propos khariji

 

Cheikh Salih As Souhaymi :

 

Ces généralités que fait Al Maghrâwi sont inspirées des paroles de Seyid Qotb

(Ces généralités : son takfir général)

 

Cheikh Mouhamad ‘Omar Bâzmoul :

Ecouter

 

Ma parole est celle des savants tels cheikh Rabi' et cheikh An Najmi

Réponse à des ambiguïtés

 

Al Maghrâwi plutôt que de se repentir et de reconnaître ses fautes a préféré continuer dans ses erreurs. Lui et son équipe ont donc essayé de se défendre de diverses manières :

 

Tantôt en tentant de jeter le discrédit sur ceux qui avaient noté ses erreurs, tantôt en niant ses fautes évidentes, ou  par d’autres subterfuges.

 

Voici quelques unes de leurs ruses et leurs réfutations :

 

1ere Ambiguïté

Au départ,  ils ont voulu faire croire que ceux qui avaient relevé les erreurs d’Al Maghrâwi parmi les étudiants étaient une poignée de personnes qui avaient délaissé la science et le manhaj salafi.

 

Réponse :

 

Relever ces erreurs ne pouvait se faire qu’avec la science. Sinon comment auraient-ils pu remarquer que les termes employés par Al Maghrawi étaient des termes de Qotbi dans le takfir des sociétés musulmanes, comment auraient-ils pu voir que les propos tenus par cet homme au sujet d’Al Imara (tout ce qui touche au commandement d’une nation) étaient exactement ceux tenus par les khawarij, etc. … ?

 

2ème Ambigüité 

Ensuite,  ils ont accusé ces étudiants de menteurs en affirmant que ce qui avait été dit sur Al Maghrâwi n’était que mensonges et qu’en écoutant toutes les k7 de cet homme ils n’avaient rien trouvé de ce qui lui était attribué.

 

Réponse :

 

ceux qui ont relevé les fautes s’étaient suffit au début de retranscrire par écrit les fautes d’Al Maghrawi. Par la suite pour répondre à cette accusation de mensonge, ils diffusèrent les répliques des savants accompagnées des documents sonores d’Al Maghrawi.

 

Alors les maghrawiyyines se réfugièrent dans l’ambiguïté suivante :

 

« Les paroles d’Al Maghrâwi étaient trafiquées, montées ».

 

Pour répondre à cette ambiguïté, les propos d’Al Maghrâwi furent enregistrées et réunies dans une k7 avec les sources de ses paroles : titre de la k7, la face a ou b, la maison d’édition. C’était alors une catastrophe pour Al Maghrâwi et son équipe.

 

Par ailleurs :

 

En acceptant cette accusation de montage,  sur quelles erreurs Al Maghrâwi a t-il promis à cheikh Mouqbil et à cheikh Rabi' de revenir ?

 

Une personne revient-elle sur une chose qu’elle n’a pas faite ?

 

Pourquoi n’a-t-il pas avancé comme argument l’accusation de montage de ses paroles à chaque fois qu’il fut conseillé ?

 

Pourquoi tentait-il à chaque fois de donner une interprétation à ce qui était rapporté de lui sans dire une seule fois que ses paroles étaient trafiquées ?

 

Soubhan Allâh ! Le Messager صلى الله عليه وسلم a dit vrai :

 

« Si tu n’as pas honte fais ce qu’il te plaît ».

 

De plus, jusqu’à présent les maghrawiyyines n’ont pas ramené une seule preuve de cette accusation.

 

Ajoutons que ces gens veulent que quand tu rapportes une parole, il est obligatoire de  citer tout le livre ou toute la k7 du début à la fin et ceci est une chose que jamais les savants n’ont fait. Ils se suffisent de citer l’endroit où se trouve l’erreur sans couper ce qui vient avant et après.

 

3ème Ambiguïté

Les fautes d’Al Maghrâwi sont  des lapsus et personne n’est épargné de ce genre de fautes.

 

Réponse :

 

Les propos d’Al Maghrâwi sont au cœur de son manhaj et ne sont pas des lapsus.

La différence entre les lapsus et les fautes préméditées est claire.

 

La répétition des exemples donnés par Al Maghrâwi sur  le takfir et le fait qu’il répète les instaurations de ses règles sur l’obligation d’élargir la conception compréhension de l’idolâtrie et de l’adoration du veau (voir…)  au même endroit, dans la même assise enlèvent cette ambiguïté.

 

Les promesses de repentir d’Al Maghrâwi effacent également cette ambiguïté car quand un homme affirme une chose puis promet de s’en repentir on ne dit pas par la suite que ce n’était uniquement qu’ un lapsus de sa part.

 

4ème Ambiguïté

Le grand savant de Médine Cheikh Abdoulmouhssin Al ‘Abad conseille d’étudier auprès d’Al Maghrâwi

 

Réponse :

 

Effectivement cheikh ‘Abdoulmouhssin Al ‘Abad est un grand savant de notre époque, mais la règle qui prévaut ici est : "La critique expliquée (détaillée, démontrée) prévaut sur l’attestation d’honorabilité - al jarhu al moufassal mouqadamoun 3ala ta3dil al mubhem"

 

Traduit par Ayoub Abou Youssouf

Revue et mise en page par l’équipe d’Al Bayan

Partager cet article

Les principales erreurs de Mouhammad Hassan (dossier-audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les principales erreurs de Mouhammad Hassan (dossier-audio)

تفريغ الشاهد من السؤال ورد الحواب
لسائل :هناك بعض الشباب هداهم الله ياشيخ يطعنون في الشيخ ربيع بن هادي المدخلي ياشيخ فماذا تنصحهم ياشيخ ؟
الشيخ : أنصحهم أن لو أقبلوا على العلم ...وتفقهوا في السنة ما حصل منهم هذا
السائل : نعم يا شيخ نعم ياشيخ
السؤال الثالث ياشيخ : خالة الزوجة أو عمتها هل تعتبر من المحارم ؟
الشيخ : لا ليست من المحارم
السائل : ليست من المحارم؟ حتى في السفر ياشيخ ؟
الشيخ : لا تعتبر محرما أبدا
السائل : بارك الله فيك ياشيخ
السؤال الأخير يا شيخ
الشيخ : نعم
السائل : محمد حسان ياشيخ شخص يسمع إلى بعض المخالفين مثل محمد حسان
الشيخ مقاطعا : محمد حسان هذا قطبي إخواني محترق ، نعم
السائل : ومحمد حسين يعقوب و
الشيخ مقاطعا :هذا ما عرفته حتى الآن
السائل : وعمرو خالد بارك الله فيكم ياشيخ فبينا له أنهم مخالفين للسنة فقال أريد كلام الشيخ عبيد فماذا تنصحه
الشيخ : هذا قد سمعت الكلام محمد حسان المصري هذا قطبي محترق
السائل : الله أكبر يا شيخ الله أكبر
الشيخ : إخواني أما محمد حسين يعقوب ما عرفته حتى الساعة
السائل نعم يا شيخ بارك الله فيكم ياشيخ بارك الله فيكم وادعوا لنا بالخير ياشيخ بارك الله فيكم
الشيخ : الله يوجهنا وأياكم الوجهة الصالحة ويحفظنا وأياكم بالسنة
السائل : آمين بارك الله فيكم يا شيخ السلام عليكم ورحمة وبركاته
الشيخ : وعليكم السلام ورحمة الله وبركاته

 

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Partager cet article

Cheikh Najmi sur les machaiikh de Jordanie

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Cheikh Najmi sur les machaiikh de Jordanie
Celui qui pose la question :
 
Nous conseillez vous de prendre la science de chez les machaiikh (les cheikhs) de jordanie dans la aquida, alors qu'ils sont les chouyoukhs (cheikhs) du "centre al albani" -rahimahu allah ?
 
Réponse :
 
Ceux-là sont comptés parmi les salafis.
 
Mais il m'a été rapporté d'eux qu'ils défendaient Abi Al Hassan et défendaient Al Maghrawi, et qu'ils les recommandaient. 
 
Et ceux qui recommandent Al Maghrawi le takfiri , il y a des remarques à faire sur lui. 
 
Et on ne peut pas dire que l'on peut prendre la science chez eux.
 
date : 28.08.2006
copié
 
سئل الشيخ العلامة أحمد بن يحيى النجمي رحمه الله تعالى : هل تنصحوننا بأخذ العلم من مشايخ الأردن في العقيدة؛ وهم شيوخ مركز الألباني - رحمه الله - ؟ 
فأجاب رحمه الله تعالى : هؤلاء معدودون من السلفيين؛ ولكن نقلتَ عنهم أنَّهم يؤيدون أبا الحسن، ويؤيدون المغراوي، ويزكونهم، ومن يزكي المغراوي التكفيري؛ فإنَّ عليه ملاحظات، ولا نستطيع أن نقول فيه أنَّه يؤخذ عنهم العلم.انتهى
هوسبل السلام مع أسئلة 4/8/1427

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Partager cet article

Mise en garde contre Fayçal Sa'id du Koweit avec beaucoup de paroles bénéfiques à prendre sur le minhaj ! (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Mise en garde contre Fayçal Sa'id du Koweit avec beaucoup de paroles bénéfiques à prendre sur le minhaj ! (audio)

 

Le frère dit :

 

Il nous est venu un prêcheur du Koweït et celui-ci se déplace de ville en ville et il tient des propos et des expressions que nous voulons vous exposez.


La première:

 

il dit, que les gens de science ,ont une méthodologie c'est-à-dire que les gens de la Sunnah n'apprécient pas de dénoncer les sectes et qu'il est obligatoire ,que tu délaisses ceci comme ça sans rien détailler ,afin que les gens se méfient et qu'ils aient peur de contredire la Sunnah ! , donc quelles sont vos paroles sur ces expressions-ci ? Hafidhakum Allah.

 

Le Cheikh dit :

 

Dans ces expressions il dit ?...

 

Le frère dit :

 

Il dit les gens de science ont une méthodologie (à suivre), c'est-à-dire, les gens de la Sunnah n'apprécient pas de dénoncer les sectes et qu'il est obligatoire que tu délaisses ceci, comme ça sans rien détailler, afin que les gens se méfient et qu'ils aient peur de contredire la Sunnah.

 

Le Cheikh dit :

 

Afin que les gens se méfient et qu'ils aient peur de ?...

 

Le frère dit :

 

Contredire la Sunnah...

 

Le Cheikh dit :

 

Cette parole n'est pas vraie, de la façon qu'il a été attribué, (car) les gens de la Sunnah répliquent à toutes les sectes et ce qu’elles ont comme dérives et ils leur éclaircissent (la vraie voie) !

 

Comme ils l'ont fait avec a_raafidah (parti extrême des chiites) envers les compagnons, les mu3tazillats et les acha'irats envers les Noms et les Attributs et dans le hadith de ahad, et ils ont éclairci les égarements de toutes ces sectes et ont mis en garde contre ces sectes.

 

C’est clair ?!...

 

Mais quant au fait, qu’ils mettent en garde (contre les gens de l'innovation) seulement dans l'ensemble ceci nécessite une preuve, car ceci n'est pas connu chez les Salefs ni dans la méthodologie des gens de science.

 

Certes, ils mettent en garde contre les gens de l'innovation en général mais quand ils disent par exemple: les mu3tazillats, les achaa3irats, les jahmiyats, il faut qu'ils exposent les égarements que comporte chaque secte.

 

Le frère dit :

 

Barak Allahu fikum!!...

 

La deuxième parole est qu'il a était questionné dans une conférence sur Muhammed al 'Arîfî et est-ce qu'il conseille les jeunes de prendre de lui??...

 

Il a répondu, concernant Muhammed al 'Arîfî questionnez les Savants, car moi je ne fais pas partie des savants, mais ce que je connais de lui c'est que c'est une personne en bien.

 

Donc quelle est votre parole concernant ceci ? Hafidhakum Allah...

 

Le Cheikh dit :

 

Je dis, il a bien fait, quand il a dit" questionnez les Savants", mais par contre il a mal fait, quand il a dit" je ne connais de lui que du bien" car soit il sait qu'il (Mohamed Al'Arifi) est sur la Sunnah, et est un prêcheur de la Sunnah ou soit il ne sait pas, et si il sait qu'il est un prêcheur de la Sunnah alors qu'il lui fasse des éloges comme sa parole «je ne connais en lui que du bien" , par contre, s'il ne connait pas de lui qu'il est sur la sunnah il ne lui est pas permis de le juger en bien, sauf si il sait qu'il est sur la Sunnah, ceci est la première chose !

 

Et deuxièmement ,Muhammed al 'arifi il est ici en Arabie Saoudite et les Gens de science lui ont répliqué, ont aussi répliqué à ses erreurs et son minhaj (sa voie) et il fait partie d'une voie, qui est en contradiction avec la voie des Salefs et il fait partie des ikhwans (sectes des frères musulmans) dans son appel (sa da3wa) et dans sa façon (de s'y prendre) .

 

Donc les Savants répliquent à ses erreurs et mettent en garde contre lui, et il n'est pas reconnu pour avoir la science et (d'être dans) la Sunnah. 

 

Troisièmement, oui !

 

Nous disons, nous questionnons les Savants et donc si lui ne fait pas partie des gens de science, alors il a tort de juger sur lui (en bien)...

 

Le frère dit :

 

Barak Allahu fikum ...

 

Egalement, celui-ci laisse croire aux gens que Chaykh Ibn Baz, Al Albani, et Ibn 'Uthaymine rahimahum Allah ne sont pas sur le même Minhaj (voie) que Chaykh Rabi' dans les problèmes de minhaj et des répliques. 

 

Est-ce que ceci est vrai ? Hafidhakum Allah...

 

Le Cheikh dit :

 

Concernant la parole que dit cet homme, que la méthodologie de Chaykh Rabi' contredit celles de Chaykh Ibn Baz, Ibn 'Uthaymine ou Al Albanie (rahimahum Allah) .

 

Cette parole est fausse à cent pour cent, Chaykh Rabi' hafidhahu Allah et son Minhaj auquel il appelle ont été loués par les Savants Ibn Baz, Al 'Uthaymine et Al Albanie et s'il était en contradiction avec eux comment pourraient-ils lui faire des éloges !...

 

Comment pourraient-ils donc lui faire des éloges !...

 

Ceci est la première chose !...

 

Et deuxièmement, Chaykh ibn Baz, Ibn 'Uthaymine et Al Albanie se sont plus voués dans les problèmes religieux , de jurisprudence , les fatâwâs (décisions sur les points religieux) , ils ont également expliqué la méthodologie ,alors que Chaykh Rabi' s'est plus voué dans les problèmes de minhaj donc chaykh Rabi' a plus parlé sur la méthodologie que Chaykh Ibn Baz , Ibn 'Uthaymine et Al Albanie non pas parce qu'ils n'étaient pas d'accord avec lui mais parce que chaque savant parle d'un sujet dans lequel ils sont spécialisés et ont persévéré dans ce domaine-là.

 

Et ici, concernant Ali Hassan 'Abdel Hamid Al Halabi et également ce que dit, cet homme qui se trouve chez vous (en France) qui s'appelle Bachir Ibn Hassan et autres disent :

 

Regardez, la méthodologie de Ibn Baz, la méthodologie de Al Albanie, et Ibn 'Uthaymine, ils ne parlaient pas avec excès, tout ceci est une tromperie (ceux qui disent cela sur Chaykh Ibn Baz ibn, Ibn 'Uthaymin et Al Albanie rahimahum Allah), qui a pour but de détourner les gens de la vérité.

 

Alors, que Chaykh Ibn Baz, Al 'Uthaymine et Al Albanie, ont tous recommandé Chaykh Rabi' et l'ont vanté lui et son minhaj.

 

Est-ce clair !...

 

Le frère dit :

 

Oui !

 

Le Cheikh dit :

 

Alors, qu’il met en garde les gens contre l'exemple de ceux-là !

 

Alors, qu’il met en garde les gens contre l'exemple de ceux-là !

 

Parce que, le vouloir dire, part ceci est qu'il ne met pas en garde contre les gens de l'innovation et ne prévient pas les gens contre eux et sans aucun doute, ceci est en contradiction avec la voie des Salefs, à cent pour cent.

 

Le frère dit :

 

Hafidhakum Allah .....

 

Egalement, concernant celui qui dit que la recommandation de Chaykh Al Albanie à Chaykh Rabi' était liée à une condition, (c'est-à-dire) que Chaykh ne soit pas dur dans ses réfutations.

 

Quelle est votre parole sur ceci ? Ahssan Allahu ilaykum.

 

Le Cheikh dit :

 

Ceci est un mensonge ! Ceci est un mensonge !

 

Cette parole est un mensonge sur Chaykh Al Albanie rahimahu Allah, quand il a évoqué les répliques de Chaykh Rabi' il a dit toutes (ses répliques) sont vraies, et toutes conformes avec science.

 

Mais nous souhaitons qu'il soit plus souple, mais il n'a pas posé de condition il a juste demandé qu'il soit plus souple avec ses contradicteurs dans la réplique, pas dans le sens où il a raison ou tort, mais plutôt, dans le sens meilleur et plus complet .

 

C'est-à-dire que sa réplique est bonne, mais elle serait encore plus complète a dit Chaykh Al Albanie, si Chaykh Rabi' était plus souple avec ses opposants.

 

Ceci est la première chose!!!...

 

Et deuxièmement, si on observe les répliques, qu’a faites Chaykh Al Albanie rahimahu Allah sur ces opposants, nous voyons que ses répliques étaient beaucoup plus dures que les répliques de Chaykh Rabi' et les répliques de Chaykh Al Albanie, étaient très, très, très fortes et il a utilisé certaines expressions dures dans ses répliques sur Hassan Abd Al Manan ,sur Al Sabouni également sur Chaykh Ibn 'Uthaymine et Ibn Baz sur le sujet du hijab ,une réplique très forte avec de la dureté ,de même que Chaykh Hamoud Al Toudjayri ,une réplique avec dureté.

 

Et nous ne disons, pas que Chaykh Al Albanie a fait une erreur.

 

Tu dis plutôt, les gens de science ont des méthodes et ils ont leur façon de répliquer et tant que cette dureté ne tombe pas dans l'illicite, on ne l'interdit pas, car toute chose à sa place !!...

 

C'est clair!!!?? Et est-ce que cet homme dit nous délaissons les réfutations de Chaykh Al Albanie parce qu'elles sont plus dures que celles de Chaykh Rabi'!?

 

Non !

 

Donc il a eu tort(en disant ceci sur Chaykh Rabi').Donc la parole de Chaykh Al Albanie n'est pas une condition concernant les répliques de Chaykh Rabi'...

 

Le frère dit :

 

Barak Allahu fikum !

Et il dit, également, que la plupart (de ceux) qui suivent Chaykh Rabi' sont des fanatiques (de cheikh Rabî3), et que le résultat final de ceux-là, ne se sera autre que ces trois cas (suivants):

 

Premièrement: qu’ils délaisseront la religion entièrement, c’est-à-dire qu'ils feront acte d'apostasie.

 

Deuxièmement: Qu’ils se détourneront de la science...

 

Troisièmement: Qu'ils deviendront incertains sans qu'ils sachent (ce qu'ils doivent faire)...

 

Quelle est votre parole sur cela ? Qu’Allah vous préserve...

 

Le Cheikh dit :

 

Cet homme est mauvais, l'homme qui a dit cette parole sans aucun doute est un trompeur, qui égare de la vérité , car Chaykh Rabi' , pour les gens de science, est une personne importante ( dans la science ) parmi les grands personnages (de sciences) importantes de la Sunnah et parmi ceux avec qui ALLAH repousse les gens de l'innovation , et Cheikh Rabî3 est devenu celui avec qui on éprouve les gens , et celui qui critique Chaykh Rabi' ,sans aucun doute, il est en contradiction avec la voie de Chaykh Rabi' ,alors que la voie de Chaykh Rabi' est sur la Sunnah donc celui qui le critique (Chaykh Rabi3) est en contradiction avec la Sunnah, cet homme qui critique Cheikh Rabî3 est en contradiction avec la Sunnah , ceci est la première chose!!

 

Puis, deuxièmement:

Il faut, que l'on comprenne une chose importante, quand il dit, cette personne est dans l’exagération, ceci veut dire (que cette personne) est un innovateur !

 

Et la parole de cet homme lorsqu'il dit que ceux qui entourent Cheikh Rabî3 sont des fanatiques, ceci veut dire qu'il dit que ceux qui entourent Chaykh Rabi' sont des innovateurs !

 

Chaykh Rabi' qu'Allah le préserve il réplique aux gens de l'innovation !

 

Donc est-ce que cela veut dire que Chaykh Rabi' est entouré d'innovateurs et qu'il ne réplique pas sur eux ?!

 

Et qu'il ne les éduque pas ?!

 

Troisièmement:

Cet homme et ses semblables, à cause de leur ruse et de leur malveillance, ils ne critiquent pas Cheikh Rabî" (directement), mais par contre ils critiquent ses élèves !

 

Et lorsqu’ils critiquent les élèves de Chaykh Rabi' c'est exactement comme s'ils critiquaient Chaykh Rabi3 lui-même !

 

C'est comme ont dit les gens de science concernant ar raafidats ( parti extrême des chiites ) ,quand ils ont critiqué les compagnons , (les savants) ont dit, que en vérité ils (a_râfidhas) ne visaient pas avec leur critique les Compagnons, mais en réalité ils ont voulu critiquer Muhammed, car les Compagnons sont les transmetteurs de la Religion de Muhammed , et donc en critiquant les compagnons , on critique la religion qui a été transmise !

 

Comme pour les étudiants de Chaykh Rabi' connus pour leur science et pour leur suivi de la Sunnah et qu'ils ne contredisent pas la Sunnah, qu’ils sont inch Allah sur le bien, et sur la Sunnah, et c'est fort possible que l'un d'entre eux fasse une erreur, il fait une erreur, car personne n'est à l'abri de l'erreur.

 

Mais de dire qu'ils sont extrémistes...!

 

Et c’est clair que ce qu'il a voulu (dire à travers ces paroles) ; des extrémistes dans les critique !

 

Et sans aucun doute que (ce jugement) comprend trois points:

 

Le premier point, est qu'il a jugé ces étudiants, comme étant des innovateurs car ils sont dans l'exagération.

 

Le deuxième point, est qu'il a jugé Chaykh Rabi' ...(le mot de Cheikh n'est pas clair) car autour de lui il y a des innovateurs et qu'il s'en rend pas compte.

 

Troisième point: il a voulu insulté, Chaykh Rabi' et non pas ses étudiants ! Et lorsqu'il a dit que les étudiants autour de Chaykh Rabi' soit ils vont détournés la religion, soit la science, soit qu’ils vont devenir incertains.

 

Je lui dis, avec la Grâce d'Allah 3Azza wa Jalla !

 

Tu as échoué et !oh toi l'ignoble !

 

Oh toi l'ignoble injuste ! ...

 

Car actuellement depuis plus de dix ans , et même plus , les élèves de Chaykh Rabi' sont connus et certains d'entre eux sont arrivés à un grand niveau dans la science , et certains d'entre eux en pris une place élevé dans la science , ils font des fatawas et ( les gens ) reviennent vers eux ,et ils étudient chez lui ,et ils sont connus pour leur fermeté dans la voie( minhaj) et dans la science, de même, pour leur défense de la Sunnah , pour leur réplique contre les gens de l'innovation, et nous ne connaissons pas autre chose que cela sur les élèves de Chaykh Rabi' !

 

Par contre si l'un d'entre eux (parmi les élèves) dévient ceci ne aucun mal à Chaykh Rabi3, si un d'entre eux dévient et contredit de la Sunnah et tombent dans la hadadiyat ou tombent dans d'autres innovations, c'est lui-même qui est responsable de sa personne car Chaykh Rabi3 n'est pas sauvegardeur des gens !

 

Nous parlons des élèves qui mérite qu'on les appelle élève du Chaykh, ceux-là on ne connait pas un d'entre eux ayant ces caractéristiques par la Grâce d'Allah 3Azza wa Jalla.

 

Quant à celui qui dévie !

 

De culpabiliser Chaykh Rabi3 c'est une erreur !

 

Et il (Cheikh Rabî3) ne peut pas être culpabilisé de la déviation (de cet ancien élève) sauf chez les gens d'injustice et d'ignorance et chez ceux de l'égarement qui veulent culpabiliser les gens de la Sunna ce qui est impossible (à culpabiliser..) ! 

 

Est-ce clair ?!

 

Donc sachez, barak allahu fikum, que cet homme est mauvais , et que cette expression est une mauvaise expression, le voulu de cet expression c'est de critiquer un grand savant parmi ceux de la sunnah...

 

traduction : Mohamed salih

Divider--4- (1)

Divider--4- (1)Divider--4- (1)

 

Le questionneur dit : (après avoir passé le Salem)

 

Ô Cheikh comment allez-vous ?

 

Faysal du Koweit dit :

 

Nous louangeons Allah et le remercions ...

 

Le questionneur dit :

 

J'ai seulement quelques questions (à vous poser) ?

 

Faysal du Koweit dit :

 

Je t'en prie, je t'en prie !

 

Le questionneur dit :

 

Premièrement, déjà, est-ce-que vous écoutez la k7 de Cheikh Ahmed Bazmôul ?

 

Faysal du Koweit dit

 

Comment ?

 

Le questionneur dit :

 

Premièrement déjà, est-ce-que vous écoutez la k7 de Cheikh Ahmed Bazmôul qui vient paraitre ?

 

Faysal du Koweit dit :

 

Oui oui ! Je l'ai écouté entièrement.

 

Le questionneur dit :

 

Oui (donc) qu'elle est votre parole là-dessus ?

 

Faysal du Koweit dit : 

 

Qu’Allah le récompense en bien, lui est plus savant et plus informé !

 

Mais seulement si tu avais éclairci la première question cela aurait été préférable !

 

Moi je me rappelle que cela est la parole de Cheikh Ibn Bâz _Rahmatou Allahi 3alayhi_ qui est , que ( la personne) doit montrer la voie du groupe sauvé , mais par contre de dire que tel groupe ne fait pas partie du groupe sauvé et tel groupe n'en fait pas partie aussi !

 

Il ne doit pas définir comme ceci, voici les paroles de Cheikh Ibn Bâz, que de montrer la bid3a (l’innovation) et de montrer le sentier des gens de la Sunna, ceci est indispensable !

 

Par contre de nommer (en disant) untel ne fait pas partie du groupe sauvé ou tel groupe ne fait pas partie du groupe sauvé, cette façon est à revoir!

 

Si tu avais mieux éclairci ta question cela aurai été préférable !

 

Le questionneur dit :

 

Oui ! Car les propos qui ont été cités dans la question sont : Il dit les gens de science ont une méthodologie (à suivre), c’est-à-dire, les gens de la Sunnah n'apprécient pas de dénoncer les sectes et qu'il est obligatoire que tu délaisses ceci, comme ça sans rien détailler, afin que les gens se méfient et qu'ils aient peur de contredire la Sunnah.

 

Faysal du Koweit dit :

 

Non ! Non ! a3ôudhou bi Llah !

 

Les gens de la Sunna doivent à tout prix montrer le groupe sauvé et la croyance des gens de la Sunna et ce sur quoi étaient le Prophète et ses Compagnons, et de montrer la bid3a, ceci est indispensable !

 

Mais par contre de nommer tel groupe qu'il ne fait pas partie du groupe sauvé, et tel groupe ne fait pas partie du groupe sauvé !

 

C’est-à-dire moi c'est ce que j'ai compris des paroles de Cheikh Ibn el 3Outhaymîne, qu'il n'est pas bon de les appeler ainsi !

 

Mais seulement il faut généraliser pour que les gens aient peur !

 

Le questionneur dit :

 

Cela veut dire que leurs paroles (de Cheikh Ibn Bâz et Cheikh el 3Outhaymîne) sont enregistrées ?

 

Faysal du Koweit dit :

 

Oui ! Oui ! C’est ce que je connais moi ! Voilà ma pratique pour Allah ! 

 

Moi ce que je me souviens c'est sur le fait de dénoncer les sectes ! Sinon de dévoiler ce qu'ils ont comme bid3a, cela est indispensable ! (car) ceci est une religion ! Comment protéger la religion ?!

 

Mais que tu dise par exemple que le groupe des frères musulmans ne fait pas partie du groupe sauvé , que le groupe de tablîgh ne fait pas partie du groupe sauvé et que le groupe de tahrîr et tel groupe...

 

C’est-à-dire que ces paroles-là sont à revoir un peu...!

 

Mais si tu dis par contre ; celui qui dira ceci et dira cela... tu expliques et tu mets en garde contre l'innovation et contre l’innovateur, ceci est bien !

 

beaucoup de gens , par exemple , font partie des frères musulmans mais ils ont une sorte de bonne conviction , comme cheikh Oumar el Achquar , dans la croyance des Noms et Attributs et (dans l'unicité ) de la Seigneurie et de l'adoration , il a (dans ce domaine ) une bonne croyance , mais son problème c'est qu'il appartient ( à un groupe ) et (c'est une personne) sectaire ! mais est-ce-que tu vas dire que Oumar el Chaquar et untel, untel ne font pas partie du groupe sauvé ?!

 

Voici un peu le problème !

 

Voilà ce que je sais des paroles des Savants !

 

Si il y a autres choses Allahou a3lam !

 

Le questionneur dit :

 

Oui ! Concernant les autres questions (posées à Cheikh Bazmôul) vous êtes d'accord dessus ??? 

 

Faysal du Koweit dit :

 

Que je sois d'accord ou pas ..!! Moi je respecte l'avis d'autrui s'il a fait un effort de réflexion, je respecte ! Mais seulement il y a certaines choses et paroles, comme " un homme mauvais" !

 

Qui n'en valait pas la peine ! 

 

Le questionneur dit :

 

Non ! Moi je veux seulement (savoir) concernant les questions qui ont été posées, est-ce que c'est effectivement ce que vous avez dit ?

 

Faysal du Koweit dit :

 

Oui la plupart des paroles (questions) sont vraies, mais c'est seulement que j'ai ressenti que la façon (ou méthode) avait un genre de...!!! S’il avait dit (par exemple): qui somme nous (pour dire ceci) ! , enfin je ne sais pas quoi te dire... !

 

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article

Qui est Ahmed Ibn Omar Al-Hâzimî (أحمد بن عمر الحازمي) ? (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Qui est Ahmed Ibn Omar Al-Hâzimî (أحمد بن عمر الحازمي) ? (vidéo)

Question :

 

Celui-là (le questionneur) dit : Que dites-vous sur Ahmed Ibn Oumar el Hâzimî ?

 

Réponse :

 

Cet homme se montre avec l'apparence de la sunna et il proclame l'amour pour cheikh Rabî3, seulement des choses ont apparu sur lui (qui sont les suivantes) ; 

 

-Premièrement : Il accuse Cheikh Rabî3 d'avoir une violence dans les répliques.

 

-Deuxièmement : Aussi, (en apparence) il montre aux jeunes salafis qu'il accepte de prendre d'eux (des frères qui lui remettent les livres ) les livres de répliques mais ensuite, lorsque d'autres jeunes voient chez lui ces livres de répliques, il leur dit : " ces livres me parviennent (de certaines personnes) mais moi je ne les lis pas ! Je les prends d'eux et ensuite je leur rends c'est tout. "

 

Et il voit que les livres de répliques ne sont pas utiles pour l'étudiant, et lorsqu'on le questionne sur el Albânî, il envoie (les questionneurs) vers certains haddâdîs alors qu'il sait très bien qu'ils (les haddâdîs) accusent el Albânî d'irdjâ (mourdji). 

 

Ceci clair ?

 

Et il y a d'autres choses sur lui !

 

Donc, maintenant (après avoir su tout ça) sur cet homme, peut-on prendre la science de lui ou non ?

 

Cheikh Rabî3 a été questionné sur son cas, il répondit de ne pas prendre la science de lui.

 

 

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article

Sayyid Qutb et Cheikh Rabi’ Al Madkhali qui devons nous suivre ? (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i - La science légiférée

Sayyid Qutb et Cheikh Rabi’ Al Madkhali qui devons nous suivre ? (vidéo)
Question :
 
Qu'Allah soit bienfaisant à votre égard, une personne demande:

« Je suis un individu qui se trouve dans une situation assez perplexe, confronté à deux positions, celle de faire le choix entre la voie de Sayyid Qutb et celle que suit Rabi' Al Madkhali?

Et quant il m'arrive, parfois, de demander conseil auprès des savants, ils me disent : « empruntes la voie de Sayyid Qutb et étudies ses livres... » puis ils me mettent en garde contre Rabi' Al Madkhali, que dois-je donc faire ?

Réponse :

C'est ainsi qu'Allah tabâraka wa ta'âla, lorsqu'Il à décidé d'une chose et souhaite qu'une chose s'accomplisse, que sur terre se réalise cette opposition [perpétuel] entre la vérité [Al Haqq] et le faux [Al Bâtil], entre les gens de bien et les gens calomnieux, entre les prédicateurs qui appellent au faux et les prédicateurs qui font [eux] triompher la vérité, entre les prédicateurs qui appellent à la Sounna et les prédicateurs qui appellent aux innovations et aux égarements... 
 
A ce sujet, il ne peut pas y avoir de discorde entre deux personnes parmi ceux douées de raison.
 
Il ne s'agit pas ici de prendre pour modèle untel ou untel, mais plutôt de porter son attention sur ce que dit l'un et ce que dit l'autre et sur ce que diffuse chacun des deux opposants. 
 
L'important, l'essentiel est que le croyant se tourne vers la vérité [Al Haqq], que la vérité soit dite par de nombreuses personnes ou non. Le croyant doit être du côté de la vérité, il doit s'imposer le haqq à lui meme. Si le croyant s'impose le haqq à lui meme alors Allah lui fera vivre une bonne vie, une vie bénie, après sa mort(dans la vie intermédiaire) et dans l'au-delà... plutôt ! ici-bas, dans la vie intermédiaire et dans l'au-delà.
 
Il est bien connu, auprès des étudiants en science justes et équitables, que les livres de Sayyid Qutb comportent des erreurs abominables qui portent atteinte à Allah tabâraka wa ta'âla, dans le domaine des Noms et Attributs [d'Allah] et qui portent atteinte aux nobles messagers d'Allah, car il s'est [autorisé] à dire à leur sujet ce qui n'est pas permis, notamment dans son interprétation de l'histoire de Moussa - prière et salut sur lui.
 
Il a également commis d'autres erreurs envers les compagnons du Prophète - prière et salut sur lui - et notamment envers 'Outhmân Ibn 'Affân [Dhou An-Nourayn] - qu'Allah l'agrée -, celui dont le Paradis lui a été promis de son vivant et dont le califat fut non seulement prospère mais aussi un véritable bienfait pour les gens dans leur vie ici-bas et dans l'au-delà.
 
Et envers Mou'âyia Ibn Abî Soufiyân également, alors que le Prophète - Que la paix et la bénédiction d'Allah soient lui - l'avait désigné comme responsable digne de confiance du recueil de la révélation (il était parmi ceux qui retranscrivait par écrit le saint Qour-an quand il était révélé au Messager d'Allah), il devint par la suite l'un des meilleurs gouverneurs de l'Islam par son équité, sa loyauté et son succès.
 
Et envers 'Amr Ibn Al 'Ass, celui dont le Prophète - Que la paix et la bénédiction d'Allah soient lui - à dit de lui : « quel bienfait que les biens pieux pour l'homme pieux !» et le Prophète salallahou 'alayhi wa sallam désignait par là 'Amr Ibn Al 'Ass.
 
À tout ceux-là, Sayyid Qutb s'en ait pris à eux ! Qu'il l'ait prémédité ou non...
 
Nous dirons que cela était dû à son ignorance, et c'est le mieux que l'on puisse dire à son sujet , cela est dû à son ignorance et c'est le [strict] minimum que l'on puisse dire de lui dans cette affaire et sur beaucoup d'autres [le concernant] et entre autre, la voie du takfir qu'il à prôné.
 
Ceux qui exagèrent dans le fait de rendre les gens mécréants aujourd'hui, s'appuient sur ses livres et je peux, à ce sujet, citer l'une de ses paroles quand il dit : « il est indispensable qu'un soulèvement [coup d'état] islamique se fasse d'un pôle à l'autre de la planète et qui ne laisserait aucun endroit de la planète » et " le soulèvement " [coup d'état] vous savez ce que cela sous-entend, cela n'a de conséquence que le désordre et la corruption...et l'anéantissement de la descendance et du bétail...et l'apparition des troubles [fitan] qui provoqueront par leur ampleur le blanchissement des cheveux des enfants, en autre les tueries et destruction d'édifices, et avant cela, la condamnation d'innocents [takfir], tafsiq... 
 
Voilà les erreurs commises par Sayyid Qutb ! Et où sont alors les erreurs commises par Rabi' ?
 
Nous ne voulons embellir [le portrait] de personne, ni de Rabi' ni de personne d'autre...cependant, Sheikh Rabi' a étudié les livres relatifs à la Sounna, il les a assimilé et s'en ait imprégné autant qu'il a pu, il les a diffusés et s'est investi dans ce sens plus que quiconque ...
 
Les gens de la vérité, eux attestent de tout de cela, parmi eux certains sont décédés et d'autres encore en vie...
 
Parmi eux Sheikh Ibn Baz - qu'Allah lui fasse miséricorde - dont l'éloge pour Sheikh Rabi', est écoutée et lue encore aujourd'hui.

De même que shaykh Ibn Al 'Outhaymine le grand savant fit les éloges de Sheikh Rabi' , quant il fut questionné à son propos, il répondit : « une personne comme moi, on ne la questionne pas a propos de Sheikh Rabi', c'est lui qu'il faut questionner à mon propos ». 
 
Et d'autres grands imâms de la sounnah sont d'avis que Sheikh Rabi' a apporté un savoir incontestable régit selon les fondements du Livre et de la Sounna, ce savoir qu'il a défendu et ceci à la mesure du degré de science qu'il a pu acquérir.
 
Notre devoir [à nous] est de connaître la vérité et celui qui se tient sur cette vérité tout comme il nous est obligatoire de connaître le faux et celui qui est dans le faux afin d'éviter les livres des gens calomnieux et les livres des innovateurs, pour pouvoir nous consacrer à l'étude des livres sur lesquels se basent les gens de la Sounna, parmi les anciens et les contemporains Quant à celui qui est décédé est lié à ce qu'il transmis lors de son vivant... 
 
Ce qui est recommandé, c'est de se montrer vigilant avec les propos rendus dès lors qu'ils sont faux [car] cela nuit et n'est pas profitable et pour que l'on puisse en définitive saisir la vérité [Al Haqq], que ce soit auprès des personnes encore vivantes ou à partir de ce qui a été transmis dans les livres et qui se rattache à leurs auteurs...
 
Et nous implorons Allah afin qu'Il accorde Sa miséricorde aux musulmans et aux musulmanes ainsi qu'aux croyants et aux croyantes, d'entre ceux qui sont en vie et ceux qui sont décédés...
 
Source : Texte tiré de la réponse audio durant une conférence donné par le Sheikh sur Pal Talk " live sheikh al-madkhali "
copié de ahloulhadith.typepad.com

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Cheikh An Najmi sur Abdallah Ibn Jibrin (audio-dossier)

Publié le par 3ilm char3i - La science légiférée

Cheikh An Najmi sur Abdallah Ibn Jibrin (audio-dossier)

Un frère posa la question a Cheikh Najmi pour connaitre sa position sur AbdAllah Ibn Jibrin , la réponse du Cheikh (hafedahou Allah) a été enregistré par un frère et posté sur le site www.sahab.org.
 

le frère posant la question :

 

Ils (les frères ) s' interrogent sur AbdAllah Ibn Jibrin du fait que certains frères disent qu' Il est de Ahl Sounnah Wal Jama'aet d'autres disent que non.
Que pensez-vous O Cheikh de ses paroles Qu Allah vous récompense !


le Cheikh dit 

 

AbdAllah Ibn Jibrin est un Ikhwani, un ikhwani.
Un ikhwani (c'est a dire sur la voie des frères musulmans). 


le frère :

 

Est ce que vous nous conseillez de prendre de lui dans le Fiqh et le Manhaj ?

le Cheikh :

 

Non, Non, il ne fait pas parti des gens du bon manhaj. 

le frère :

 

Et Dans le Fiqh (peut on prendre de lui dans le Fiqh) ?

le Cheikh :

 

Il ne fait pas parti des gens du bon manhaj.

le frère dit :

 

Qu' Allah vous récompense 

Ceci a été posté sur sahab.net le 28/05/03

copié de darwa.com 
 

Cheikh Ahmad An-Najmi répond à la demande écrite faite par Cheikh ibn Jibrin
afin que cheikh An-Najmi ne publie pas sa réfutation
des frères musulmans et de Hassan al Banna

رد على عبدالله بن جبرين في قوله أن أكثر علماء السعودية أشاعرة -الشيخ أحمد النجمي

 

عبد الله ابن جبرين إخواني محترق-و اقروا كتابي رد الجواب -الشيخ أحمد النجمي

 

عبد الله الجبرين إخواني وهو ليس من أهل المنهج الصحيح -الشيخ أحمد النجمي

 

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Partager cet article

Mise en garde contre Sultan ibn Abderahman al Aid (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Mise en garde contre Sultan ibn Abderahman al Aid (audio-vidéo)

hgh

As-shaykh Ahmed fils de ‘Omar Bazmoul (qu’ALLAH le préserve) dit :

 

Il dit (le questionneur) , est- ce que l’on peut prendre la science de Sultane Al 3id ?

 

La réponse est non, car Sultan al 3id est avec la Haddadiyyat et il critique injustement As-shaykh Muhammed ibn Hadi al Madkhali (qu’Allah le préserve) avec passion et engouement.

 

Donc la science ne se prend pas auprès de lui !

 

Traduit par Mohamed Salih

hgh

Eloge de Sultan al 'Id envers Faalih al Harbi

 

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article

Mise en garde contre 'AbdouLlah Al-Jourbou' (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Mise en garde contre 'AbdouLlah Al-Jourbou' (vidéo)

 

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article

Éclaircissements de Cheikh Ahmed Bazmoul sur : Badr al Oteybi - Faysal du Koweit (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Éclaircissements de Cheikh Ahmed Bazmoul sur : Badr al Oteybi - Faysal du Koweit (audio)

 

Séminaire de chalon en champagne (3-5 avril 2010)

 

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article

Cheikh Rabî' conseillait et répétait le conseil à Ali al Halabi et il lui demandait de revenir sur ce quoi il était

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Cheikh Rabî' conseillait et répétait le conseil à Ali al Halabi et il lui demandait de revenir sur ce quoi il était

Ceci étant :

Qu'Allah récompense de la meilleure des façons les frères qui ont posté pour les bons sentiments qu'ils ont eu envers leur frère.
 
et je dis comme ce qu'ils ont dit :
 
Qu'Allah récompense notre Cheikh l'éminent Savant, le très digne, celui qui porte l'étendard du Jarh wa ta3dil, le lion courageux, Rabi3 Bin Hadi Al Madkhali , qu'Allah le préserve de tout mal et mette la bénédiction dans son âge et dans sa tâche.
 
Il conseillait hafizahu Allah ta3ala et répétait le conseil à Ali al Halabi et il lui demandait de revenir sur ce quoi il était.
 
Un ensemble de Savants Salafi le conseillaient également, l'orientaient pour qu'il revienne à la vérité et au Minhaj des Pieux Prédécesseurs mais .. Je demande à Allah pour moi et vous le salut.
 
Il n'est pas revenu, mais a récidivé dans le faux et sur son égarement, jusqu'à ce qu'il arrive au point d'établir des règles pour justifier son Minhaj corrompu et pour rectifier sa position corrompue.
 
Qu'Allah récompense en bien nos Savants Salafis qui, après leur patience, leurs conseils et leurs répliques répétés à son égard, ont été là, pour le surveiller et le contrer.
 
Et celui qui dit :
     "les Savants Salafis se taisaient sur lui, ne le conseillaient pas et ne l'orientaient pas". A fait Erreur.
 
Et celui qui a dit :
     " les savants n'ont pas patienté avec lui, mais ils se sont précipités en lui répliquant ". A fait Erreur.
 
Et je prends Allah à témoin que je n'ai jamais vu quelqu'un comme Cheikh Rabi3,  qui conseille, oriente, essaie d'arranger les choses par ce qui est meilleur, patiente avec celui qui fait des erreurs en pensant qu'il va certainement revenir et se repentir, qu'il s'arrangera lui-même sans avoir besoin de faire une réplique ou une Critique.
 
Mais certains d'entre eux n'ont pas tiré profit, ni de la bonté de Cheikh, ni de ses conseils et ses directives.
 
Il porte donc préjudice à lui-même et fait préjudice à ceux qui le suivent et qu'il a dupé.
 
et c'est à Allah que l'on se plaint.
 
L'a écrit, votre frère qui vous aime, Ahmed Ibn Omar Bazmoul

 

 

 
Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article

Mise en garde de Cheikh Ahmed Bazmoul contre Ali Hassan et son livre (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Mise en garde de Cheikh Ahmed Bazmoul contre Ali Hassan et son livre (audio)
Voici la mise en garde faite par Cheikh Ahmed Bazmoul sur Ali Hassan et son Livre, cette mise en garde a été écrite et diffusée par Cheikh sur sahab et dans d'autres forums salafi le 11 janvier 2009. 
 
بسم الله الرحمن الرحيم 
الحمد لله رب العالمين، والصلاة والسلام على المبعوث رحمة للعالمين ، وعلى آله وصحبه الطيبين الطاهرين 
 
Ceci étant ; 
 
Certes je conseille à tous mes frères Salafis du monde entier pratiquant sa parole sallah allahu alayhi wa salam :

" la Religion est conseil, on lui a dit pour qui ? Il a dit pour Allah, pour son livre, pour son Prophète, pour les Imams des musulmans et pour l'ensemble des musulmans." 
 
Qu'ils fassent attention au livre écrit par ali bin hassan abdal hamid al halabi qu'il a intitulé: 
 
منهج السلف الصالح في ترجيح المصالح وتطويح المفاسد والقبائح في أصول النقد والجرح والنصائح 
 
Ce livre, mes frères, son contenu est en contradiction avec son titre et renferme énormément de perversions : 

Fonder et asseoir des bases qui contredisent celles de la voie des pieux prédécesseurs, sur le comportement à avoir avec les innovateurs et ceux qui suivent leurs passions. 

- Il s'attaque d'une façon fourbe aux savants Salafis dont personne ne doute de leur science, de leur ascétisme et leur crainte. Il ne les cite pas nommément, mais il fait référence à des choses dont tout Salafi comprend que ce sont eux qui sont visés et il explique ces choses et les enlaidies en opposition avec la vérité. 

- Eloges et glorifications des innovateurs, en les décrivant comme étant des monothéistes, en se basant sur la règle qu'il n'y a pas de corrélation (relation)entre Minhaj et Dogme. Même s'il ne les cite pas nommément, il est connu qu'il les défend et qu'il les glorifie dans ses assemblées et dans ses cassettes comme mohammed hassan, al ma'ribi et al maghrawi. 

- Sa prise de défense "à mort", pour les associations (sectaires) "jam3iyyat ihya aturath" et " jam3iyyat al birr" de Dubaî, qui prouve une grave déviation chez cet homme. 

- Dans son livre et ailleurs, il décrit les jeunes Salafis, avec des descriptions avec lesquelles il ne décrit pas les innovateurs et les gens qui suivent leurs passions .... Il les décrit en les comparant aux pires bestiaux, qu'ils sont des suceurs de sang, qu'ils sont comme des mouches, qu'ils "dorment sur la querelle et font des veillées sur cela, 
 
qu'ils rêvent de cela et qu'ils se réveillent avec ça"! "il se peut même qu'il n'ait aucun autre soucis que de rendre innovateurs, de diffamer et de noircir le tableau.!! " 
 
Et le péchés des Salafis selon lui, c'est d'avoir parlé sur mohammed hassan, sur al ma'ribi, sur al maghrawi et ceux qui les défendent. Pour cette raison, ils ont donc mérité ces injures et ces insultes wa la hawla wa la qowata ila billah al 3aliyyi al 3azim. 

- Pour ce que contient le livre de complots répugnants par lesquels l'auteur a noirci ses pages - qu'Allah noircisse les visages des innovateurs- a essayé de mettre les Salafi les uns contre les autres et de mettre les Salafis contre ceux qui les gouvernent. 

- Pour ce que le livre contient de dureté à l'égard des Salafis de rabaissement, d'humiliation et de ce qu'il contient de compassion, de pitié envers les innovateurs et les gens qui suivent leur passions. 

Tout ceci avec un style sofiste controversé avec lequel il fait douter sur des vérités connues en embellissant le faux, en mettant la confusion par des paroles et en faisant des proses comme le font les sorciers. 

et le Prophète que la paix et la bénédiction d'Allah soit sur lui a dit vrai 

" et certes dans l'élocution il y a de l'envoutement" 

Est-ce qu'après tout ça, mes frères, nous allons lire son livre? 
et est-ce qu'après tout ça, ô Salafis quelqu'un peut venir défendre cet homme?
jusqu'à quand allons-nous nous taire sur cet homme comme s'il était un enfant gâté qui fait ce que bon lui semble! 
est-ce qu'il pense que nous avons peur ou que nous le craignons?? 
Est-ce qu'il pense que nous voyons le faux et que nous nous taisons. 
Non par le Seigneur du ciel et de la terre 
nous ne nous tairons pas sur lui et on ne va pas se fanatisé pour lui. 
nous préférons la vérité à lui. 

Préservez votre religion, votre science, votre Minhaj et qu'al halabi (ali hassan) ne vous le corrompt pas comme il l'a corrompu avec d'autres. 

nous demandons à Allah qu'il guide cet homme vers la vérité (ou qu'il lui casse le dos) et qu'il nous éloigne de son mal. 

votre frère qui vous aime 
Ahmed Bin Omar Bazmoul 

 

بسم الله الرحمن الرحيم

الحمد لله رب العالمين، والصلاة والسلام على المبعوث رحمة للعالمين

وعلى آله وصحبه الطيبين الطاهرين

أما بعد

فإني أوجه نصيحة إلى جميع إخواني السلفيين في جميع بقاع الأرض

عملاً بقوله صلى الله عليه وسلم :" الدِّينُ النَّصِيحَةُ قُلْنَا لِمَنْ ؟

قال لِلَّهِ وَلِكِتَابِهِ وَلِرَسُولِهِ ولائمة الْمُسْلِمِينَ وَعَامَّتِهِمْ

بأن يحذروا من كتاب ألفه علي بن عبد الحميد الحلبي والذي سماه كذباً وزوراً

بـ((( منهج السلف الصالح في ترجيح المصالح وتطويح المفاسد والقبائح في أصول النقد والجرح والنصائح

فهذا الكتاب يا أخواني قد اشتمل على مفاسد كثيرة جداً منها

1- تأصيل وتقعيد قواعد على خلاف منهج السلف الصالح في التعامل مع أهل البدع والأهواء

2- الطعن في علماء السلفية الذين لا يشك أحد في علمهم وورعهم وتقواهم بأسلوب ماكر، فهو لم يذكرهم بأسمائهم ولكن ذكر أموراً يعرف كل سلفي أنها لهم، وأخذ يفسرها ويهول فيها على خلاف الحق

3- الثناء والتمجيد لأهل البدع ويصفهم بالموحدين على قاعدة عدم التلازم بين المنهج والعقيدة فهو وإن لم يذكرهم بأسمائهم إلا أنه معروف عنه الدفاع عنهم والثناء عليهم في مجالسه وفي أشرطته من أمثال محمد حسان والمأربي والمغراوي

4- دفاعه عن جمعية إحياء التراث وجمعية البر بدبي دفاعاً مستمياً مما يدل على انحراف خطير عند الرجل

5- وصفه للشباب السلفي في هذا الكتاب وفي غيره بأوصاف لم يصفهم بها أهل البدع والأهواء : فقد نزل عليهم الوصف بأقبح البهائهم، وبأنهم (مصاصو دماء) ، وبأنهم كالذباب وبأنهم (يَنَامُونَ عَلَى المُخاصَمَة، وَيَسْهَرُونَ عَلَيْهَا، ويحلمون بها وَيَقُومُونَ عَلَيْهَا! بَلْ (يَكادُون) أَنْ يَكُونوُا لَيْسَ عِنْدَهُم هَمٌّ إِلاَّ التَّبْدِيع، وَالتَّشْنِيع، وَالتَّفْظِيع!! وما ذنب السلفيين عنده إلا لأنهم تكلموا في محمد حسان وفي المأربي والمغراوي ومن يدافع عنهم فاستحقوا هذا السباب والشتائم ولا حول ولا قوة إلا بالله العظيم

6- ما اشتمل عليه الكتاب من دسائس خبيثة يحاول فيها مسوده - سود الله وجوه أهل البدع – ضرب السلفيين بعضهم ببعض، وضرب السلفيين بولاة أمرهم

7- ما اشتمل عليه الكتاب من شدته على السلفيين، وخنوعهم وتماوته ورحمته وشفقته على أهل البدع والأهواء

كل ذلك بأسلوب سفسطي جدلي يشكك فيه بالحقائق، ويلبس فيه الباطل ويبهرج فيه بالكلام ويسجع سجع الكهان

وصدق النبي صلى الله عليه وسلم :" إن من البيان لسحراً "

أفبعد هذه كله يا أخواني نقرأ كتابه

أفبعد هذا كله يا سلفيين يأتي مدافع عن هذا الرجل

فإلى متى نسكت عن هذا الرجل وكأنه طفل مدلل يفعل ما يحلو له

أيظن أن بنا جبناً أو خوفاً منه

أيظن أننا نرى الباطل ونسكت عنه 

لا ورب السماء والأرض

لا نسكت عنه ولا نتعصب له

فالحق أحب إلى أنفسنا منه 

فاحفظوا دينكم وعلمكم ومنهجكم لا يفسده عليكم الحلبي 

كما أفسده على غيركم 

اسأل الله أن يهدي هذا الرجل إلى الحق 

أو أن يقصم ظهره فيكفينا شره

أخوكم المحب

أحمد بن عمر بن سالم بازمول

ردود الشيخ أحمد بازمول تدل على انحراف الحلبي في المنهج

 

 

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article

<< < 10 11 > >>