184 articles avec individus et refutations - أشخاص و ردود

L'égaré Hassan As-Saqqâf - حسن السقاف (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

L'égaré Hassan As-Saqqâf - حسن السقاف (audio)

Questionneur :

 

Le frère Amjad a invité Hassan Saqqaf pour une assise de science dans sa maison alors Hassan As-Saqqâf a rendu mécréant Ibn Taymiyya.

 

Réponse :

 

On n'a que faire de cet homme.

 

Ô mon frère, questionne sur une chose qui te sera utile/bénéfique.

 

Hassan As-Saqqâf, cet homme, Allâh l'a égaré.

 

Je ne dis pas qu'Allâh l'a égaré dans la science car ni science, ni crainte pieuse, ni piété, ni quoi que ce soit...

 

Laissez nous avec les individus...

 

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

Publié par cheikhalalbani.com

ما رأيك في حسن السقاف الذي كفر ابن تيمية عندي في بيتي ؟

السائل : الأخ أمجد دعا حسن السقاف إلى حلقة علم في بيته فحسن السقاف كفر ابن تيمية

الشيخ : هذا رجل ما لنا فيه اسأل يا أخي عن شيء يفيدك حسن السقاف هذا رجل أضله الله لا أقول أضله الله على علم لأن لا علم ولا تقوى ولا صلاح ولا أي شيء دعونا من الأشخاص

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Prenez-garde à Hichem abou Assia de Marseille !

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Prenez-garde à Hichem abou Assia de Marseille !

Prenez-garde au pseudo étudiant en science de Mekka Hichem abou Assia de Marseille connu sous les pseudos de «Cours d'arabe intensifs Umm al-Quraa» et «Al-Oustaadz wa al-Oustaadza» !

 

Louanges à Allah. 

Que Ses éloges et le salut soient sur celui après qui il n'y aura plus de prophète.

Ceci dit :

 

Cet individu étant inconnu auprès de la majorité des frères et soeurs, je m'étais résolu à ne pas lui faire de publicité en diffusant un écrit sur lui.

 

Mais après avoir vu le nombre de frères et soeurs d'ahl as-sounnah suivre sa page, je me dois de prévenir la communauté contre cette personne qui n'a rien d'un étudiant en science, encore moins d'un professeur.

 

Comme vous le savez, mes frères et soeurs en Allah, nous nous devons de savoir de qui nous prenons notre science, et même si celle-ci est la langue arabe.

 

Le simple fait que la personne soit diplômée d'une université saoudienne n'atteste pas de sa méthodologie saine et de son noble comportement.

 

Mais plutôt ce qui va nous attester cela ce sont ses paroles et ses actes, et les paroles des gens de science à son sujet.

 

Concernant ce frère : Il n'est pas connu des gens de science et n'a pas un bon comportement.

 

Bien au contraire !

 

Ce frère est connu des étudiants d'Arabie et d'Egypte pour avoir un comportement qui n'a rien de celui de l'étudiant en science ; Ce pseudo étudiant n'est connu que pour son manque de respect envers les savants et les machaykh !

 

Il n'est connu que pour les injures et les insultes !

 

Qui accepterait d'avoir un tel professeur ?!

 

Wallahi qu'aucune personne douée de raison saine ne voudrait une telle personne comme professeur !

 

En plus d'avoir un comportement répugnant, ce pseudo étudiant de Mekka a des attitudes et des ambiguïtés de haddadi et cela est le plus grave wa Llahu al-musta3an !

 

Et les preuves claires de tout cela seront citées en détail bi idhnillah.

Parmi ses attitudes et ses ambiguïtés de Haddadi

 

-Son manque de respect et ses injures envers les machaykh salafis tel que : Chaykh Abdelhadi, Chaykh Raslan, Chaykh Ahmed Bazmoul et d'autres..

 

-Son tabdi3 (le fait de rendre innovateur) sans science ses frères salafis.

 

-Ses critiques envers les salafis qui ont la croyance que : "La base chez l'individu n'est pas la sounnah".

 

-Ses critiques envers les machaykh et prêcheurs salafis qui reviennent vers les grands savants (en particulier Chaykh Rabi3) en ce qui concerne les affaires de la da3wa.

 

-Et d'autres choses, mais je pense que cela suffira bi idhnillah

Son ignoble comportement qui n'a rien de celui d'un étudiant de surplus "diplômé"

 

Son comportement de racaille des quartiers de Marseille dans sa façon de parler avec ses frères salafis, des insultes sans retenue…

 

Ses invocations pour qu'Allah égare un frère, le rende stérile, le brûle en enfer ainsi que sur terre et "qu'il soit présent pour qu'il puisse le voir" (oui, c'est normal que vous soyez choqués) et j'en passe…

Explications et détails

 

Les attaques de ce pauvre ignorant envers les machaykh :

 

Chaykh Abdelhadi : Pour ceux qui ne le savent pas, le chaykh est connu des grands savants (tel Chaykh Rabi3, Cheikh Mouhieddin, Cheikh Hassan al-Banna et d'autres) qui eux-même, recommandent les frères de France et autre, de profiter de sa science et de retourner vers lui pour les fatawa ; Et ses tazkia sont nombreuses wa al-hamdoulillah.

 

Malgré les paroles de ces grands savants qui tous disent du bien de lui, cet ignorant ose le critiquer, l'insulter et pire même, le sortir de la salafiyah en disant du Chaykh qu'il est un haddadi, ikhwani, plus grave encore, un gourou (voir le sens du mot) !!!

 

Cet ignorant ose même critiquer ces grands savants, en disant qu'ils recommandent Chaykh Abdelhadi sans le connaître (et cela, comme a dit Chaykh Ali Moussa, est une critique envers ces savants), mais que lui (ce grand ignorant) le connaît mieux qu'eux car il est de Marseille (voilà où mène l'ignorance !)

 

Wa Llahu al-musta3an!!

 

Parmi les "erreurs" qu'il reproche au Chaykh, le fait de revenir dans toute chose vers Chaykh Rabi3 !

 

Allahu Akbar!

 

Est-ce-que revenir vers les grands savants est un égarement ?!

 

Sobhana Llah!

 

Quelle personne à la méthodologie saine et à la raison saine peut reprocher de revenir vers un grand savant comme Chaykh Rabi3 dans les affaires du prêche ?!

 

Cela est loin d'être un défaut de la part de notre Chaykh Abdelhadi, mais bien au contraire, cela est une preuve de son humilité et de la grande attention qu'il porte à ce noble prêche.

 

Mais les haddadi qui ont la haine contre ce noble prêche et ses savants, comme cela est connu de leurs plus grandes caractéristiques, détestent le retour vers les savants et se révoltent contre eux, wa Llahu al-musta3an !

 

Parmi les choses qu'il reproche aussi à notre Chaykh Abdelhadi, sa croyance (qui est aussi la notre) que «La base chez l'individu n'est pas la sounnah».

 

Je ne vais pas m'étaler sur ce sujet car les savants et prêcheurs ont déjà très bien détaillé ce point là.

 

Mais sachez que parmi les caractéristiques des haddadis, il y a le fait d'attaquer les gens de la sounnah sur cette règle.

 

Rappelez-vous seulement le grand conflit qu'il y a eu entre les salafis et les haddadis (notamment du CEP) à ce sujet, ce qui a dévoilé pas mal de prêcheurs du faux wa al hamdoulillah.

 

Nos savants tel que : Chaykh Wasioullah, Chaykh Rabi3, Chaykh al-Boukhari et d'autres ont très bien expliqué cela, je vous renvoie donc à leurs écrits et audios, ainsi qu'aux audios du frère Abdelmalik al firansi (pour les francophones) qui a également très bien clarifié le sujet.

 

Sans parler de ses insultes à l'encontre du Chaykh, nous allons nous fixer sur le plus grave, qui n'est autre que son tabdi3 (rendre innovateur) du Chaykh et de tous ceux qui le défendent.

 

Cet ignorant qui apparemment est allé à Mekka pour tout, sauf la science, a concrétisé la plus grande caractéristique des haddadis, qui n'est autre que l’exagération dans le tabdi3 sans science, au point où il a rendu innovateur (ikhwani/haddadi) un noble Chaykh, prêchant la sounnah depuis de nombreuses années, connu et recommandé par les grands savants, sans qu'aucune personne de science ne le précède dans cela.

 

Plus grave encore, il dit du Chaykh que c'est un gourou !

 

Et comme à son habitude, il ne s'est pas arrêté là, il va plus loin encore, en rendant innovateur et fanatique, toute personne qui profite du Chaykh et le défend !

 

Et toute personne qui défend le Chaykh est (selon lui) une personne qui appelle au culte (à l'adoration) de la personnalité (c'est à dire du Chaykh) !

 

Donc des personnes qui appellent au polythéisme !

 

Je pense que vous connaissez, tout comme moi, le jugement de celui qui appelle au polythéisme...

 

Ce pseudo-étudiant ne s'est pas arrêté à Chaykh Abdelhadi, mais il a aussi craché son venin sur le Chaykh Mohamed Sa'id Raslan et le Chaykh Ahmed Bazmoul.

 

En ce qui concerne Chaykh Raslan : Il le critique en privé pour ne pas se faire dévoiler, comme on en a l'habitude avec ce genre de personnes.

 

Je vais donc vous raconter une anecdote qui s'est passé en public sur Facebook...

 

Pendant un débat stérile avec un de ses défenseurs, je lui ai demandé ce qu'il pense de Chaykh Raslan, il m'a répondu qu'il le considère comme un savant, je lui ai donc dit de demander à Abou Assia ce qu'il pense de Chaykh Raslan, pour qu'il se rende compte que cette personne ne respecte pas les savants, mais au contraire les critique.

 

Mais sans qu'il n'ait eu à lui demander, Abou Assia est intervenu en disant : «On s'en fout de ton Raslan !»

 

...Et cela en public, sur Facebook, aux yeux de tout le monde !

 

Pour ce qui est du Chaykh Ahmed Bazmoul : Ce pauvre ignorant s'est permis de dire que le Chaykh n'est pas un savant (et ceci est un rabaissement évident).

 

Je lui ai donc ramené les paroles de deux montagnes de notre siècle, qui ne sont autre que Chaykh Ahmed ibn Yahia an-Najmi (qu'Allah lui fasse miséricorde) ancien moufti du Sud de l'Arabie, et Chaykh Rabi3 ibn Hadi al-Madkhali, l'Imam de la science de la critique et de l’éloge (qu'Allah le préserve).

 

Chaykh an-Najmi atteste que Chaykh Ahmed Bazmoul est un érudit, un très savant, en disant : «Al-3allamah Ahmed Bazmoul» - «Le savantissime Ahmed Bazmoul».

 

Et Chaykh Rabi3 a dit à plusieurs reprises : «Ahmed Bazmoul est un savant» et cela est connu de tous.

 

Après avoir pris connaissance de ces paroles, le vulgaire ignorant, n'a cessé d’injurier et de se moquer, sans revenir sur ses paroles, tout en essayant de se rattraper en disant : «C'est un bon étudiant en science».

 

Voila le respect que porte Hichem Abou Assia le pseudo-étudiant de Mekka, envers nos savants et machaykh !

 

Qui voudrait d'une telle personne comme professeur  ?!

 

Je vous laisse répondre...

 

Après le tabdi3 (rendre innovateur), le takfir (l’excommunion) et les insultes, voilà le genre d'invocation que fait notre étudiant en science envers les frères salafis ; Lisez par vous même...

 

     

Les preuves en captures d'écran

 

-Les critiques et le tabdi3 (ikhwani/haddadi) de Chaykh Abdelhadi ainsi que ceux qui le défendent, «la base chez le musulman n'est pas la sounnah», le retour vers Chaykh Rabi3 :


     

 

    


-Chaykh Ahmed Bazmoul n'est pas un savant :


    

 

-Les pitreries de "l'étudiant de Mekka" :

 

     

 

     


Avec ces incontestables faits, il est clair que seule une personne au cœur malade puisse encore étudier avec ce vulgaire personnage.

 

Certains pourraient penser que je devance les gens de science en parlant sur le frère...

 

Sachez que ce n’est pas le cas, notre noble Chaykh abou Abdelhalim Abdelhadi Doudi a mis en garde contre lui, il y a un bon moment déjà.

 

Mais cela n’est qu’un éclaircissement sur l’état de ce frère, aux yeux de tout le monde, pour qu’il ne vous trompe pas sur les réseaux sociaux et autres avec son parcours et ses diplômes.

 

Ils vous incombent donc, de diffuser cet article à votre entourage, pour ne pas qu’il soit dupé !

 

Et on demande à Allah qu’Il nous garde sur la voie saine jusqu’à ce qu’on Le rencontre et qu’Il fasse de nous des clés du bien et non des clés du mal.

Et que les éloges d'Allah et Son salut soient sur notre prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et l'ensemble de ses compagnons.

 

Lu est approuvé par des étudiants en sciences

Faycal ibn Mohamed al-Jazaïri

Question adressée au noble Cheikh 'Ali ben Abdelaziz Moussa

le 13 de Dhu-l-Hijjah 1436

 

La question :

 

Il y a un frère nommé Hichem abou Assia de Marseille en France, c'est un étudiant de l'université Umm al-Qurâ à la Mecque depuis neuf ans.

 

Il enseigne la langue arabe via skype aux frères en France, et son épouse aux soeurs. 

 

ll a bientôt terminé ses études à la Mecque, puis retournera en France en janvier. 

 

Et il est à craindre qu'il trompe les frères avec ses diplômes. 

 

Et ce frère (qu'Allâh le guide) est un homme vulgaire, rempli d’ambiguïtés des haddâdi et de leur comportement, et parmi ce qui prouve cela : Ses critiques envers les savants, comme Shaykh Raslân, Shaykh Ahmad Bâzmoûl et Shaykh 'Abd al-Hâdî (qu'Allâh les préserve). 

 

 

Il dit de Shaykh 'Abd al-Hâdî qu'il fait partie des prêcheurs aux portes de l'Enfer.

 

Et il dit : «Parmi les règles de l'ikhwânî haddâdî 'Abd al-Hâdî Doûdî : le fanatisme envers Shaykh Rabî' et le retour vers lui dans toute chose»,

 

Et il dit : «Parmi les règles de l'ikhwânî haddâdî  'Abd al-Hâdî Doûdî : la base chez le musulman n'est pas la Sounnah»,

 

Et il dit : «Parmi les règles de l'ikhwânî haddâdî 'Abd al-Hâdî Doûdî : le fait qu'il n'émigre pas en raison du prêche»,

 

Et il dit : «Parmi les règles de l'ikhwânî haddâdî 'Abd al-Hâdî Doûdî : le fait qu'il fasse des fatâwâ sans revenir aux savants car c'est un ''moujtahid''» (alors que les grands savants tels que Shaykh Rabî', Shaykh Mouhieddin et Shaykh Hassan al-Bannâ conseillent de revenir vers lui pour les fatâwâ, comme dans les sujets de divorce et autres). 

 

Et il dit que les grands savants qui lui ont faits des éloges ne le connaissent pas.

 

Et il accuse Shaykh 'Abd al-Hâdî de voler l'argent de la mosquée, d'espionner les soeurs dans leur salle de prière, et que les soeurs l'appellent pour des fatâwâ. 

 

Et il dit du Shaykh Ahmad Bâzmoûl qu'il n'est pas un savant (alors qu'il sait que Shaykh an-Najmî et Shaykh Rabî' ont dit de lui que c'est un savant). 

 

Autre que cela, son manque de respect envers Shaykh Raslân, il a dit : «On s'en fout de ton Raslân !». 

 

Ainsi que son tabdî' [le fait de rendre innovateur] de tous ceux qui défendent Shaykh 'Abd al-Hâdî. 

 

Et ses invocations envers certains frères salafî, d'égarement, de mort et de châtiment, il a dit : «Ô Toi qui répond aux invocations, brûle-le sur terre et dans l'autre !».

 

Et il a dit : «Qu'Allâh te coupe la langue et te brûle en Enfer !» et d'autres choses du même genre. 

 

Quelle est donc votre parole en ce qui concerne cet homme ? 

 

Et conseillez-vous de prendre la science auprès de lui, ou de son épouse, comme la langue arabe ou autre ? 

 

Réponse :

 

Allâhu-l-musta3ân [Allâh est le meilleur des secoureurs]... 

Les louanges sont à Allâh Seul, et que la prière et le salut d'Allâh soient sur celui dont il n'y a pas de prophète après lui, notre prophète Muhammad (que la prière et le salut d'Allâh soient sur lui ainsi que sa famille). 

Ceci dit, nous sommes aujourd’hui le dimanche 13 de Dhu-l-Hijjah 1436 depuis l'émigration du Prophète (que la prière et le salut d'Allâh soient sur lui ainsi que sa famille). 

 

Quant à la réponse à la question posée par le frère Fayçal (qu'Allâh lui donne la réussite) en ce qui concerne ce Hichem abou Assia et ce qu'il a cité à son sujet comme insultes envers certaines personnes de science, tel que Shaykh 'Abd al-Hâdî qui fait partie de nos frères salafî connus pour leur défense de la voie des pieux prédécesseurs en France et notamment à Marseille dans sa mosquée, la mosquée de la Sounnah, et nous ne connaissons de lui que du bien. 

 

De même que ses paroles sur Shaykh Ahmad Bâzmoûl et Shaykh Muhammad Sa'îd Raslân.

 

Ainsi que ce qui est rapporté de lui, comme le fait qu'il considère le frère 'Abd al-Hâdî comme "ikhwânî", alors il est obligatoire d'avoir pour toute parole des preuves. 

 

Et cet homme, d’après ce qui est rapporté de lui, il en apparaît le souffle répugnant du haddâdî, étant donné qu'il a parlé sur ces gens de science connus pour la salafiyyah et la défense de la voie des prédécesseurs. 

 

Donc, il ne convient pas, à tel que lui, d'enseigner la méthodologie des prédécesseurs, même s'il a avec lui des diplômes. 

 

Les diplômes sont un bien et un honneur pour la personne, mais la rectitude sur la voie des savants dont il a eu ces diplômes, s'il a pris des diplômes de la part des savants, car le questionneur ne cite pas d'où viennent ses diplômes. 

 

Mais en réalité, ce souffle apparaît de certains professeurs de langue arabe qui excellent dans cette branche mais sont ignorants des fondements des gens de la Sounnah et du Consensus. 

 

Il apparaît donc de ce type de personne, ce souffle, et il en devient prétentieux. 

 

Je met donc pleinement en garde contre cet homme, si ce qui a été cité est vrai. 

 

Y a-t-il des choses qui prouvent cela, écrites ou audio ? 

 

Questionneur :

 

En photo. 

 

Cheikh :

 

En photo ?

 

Ici, avec toi ? 

 

Questionneur :

 

Dans l'ordinateur. 

 

Cheikh :

 

Dans l'ordinateur... (preuves affichées en fin de vidéo)

 

Si les choses citées sont authentiques, alors cet homme est un haddâdî répugnant, il ne convient pas d'étudier auprès de lui, mais il est obligatoire de mettre en garde contre lui et de transmettre aux gens de science pour qu'il soit mit en garde en tout lieu. 

 

Les trois cités : Shaykh 'Abd al-Hâdî, Shaykh Raslân et Shaykh Ahmad Bâzmoûl sont tous connus pour être salafî et la louange est à Allâh. 

 

Quant à ses accusations de vol d'argent de la mosquée et ces choses là, alors cela est absurde. 

 

Et que les femmes l'appellent pour les fatâwâ, où est le problème ?

 

Le Prophète (que la prière et le salut d'Allâh soient sur lui), les femmes sont allées le questionner et il a répondu.

 

Elles ont questionné sur des choses spécifiques à la femme, la femme a dit : « Respectes-tu la femme ? » 

 

Il a dit : « Oui ». 
 

Alors comment pouvons-nous critiquer la personne parce qu'il répond aux questions des femmes, tant qu'il reste dans les limites du bon comportement.

 

Et nous ne connaissons de cet homme, et il ne nous est parvenu de lui que du bien. 

 

Et certaines personnes soulèvent ces ambiguïtés autour du Shaykh 'Abd al-Hâdî, et moi je ne connais de lui que du bien, et toute personne qui vient de France parmi nos frères et étudiants en science salafî ne disent de lui que du bien. 

 

Quant à ses invocations sur certains frères : « Qu'Allâh le brûle en Enfer et qu'Allâh l'anéantisse », alors cela ne fait pas partie de la guidée du Prophète (que la prière et le salut d'Allâh soient sur lui). 

 

Il lui ont certes dit : « Ô Messager d'Allâh, le peuple de Daws a mécru » 

Il (que la prière et le salut d'Allâh soient sur lui) a donc dit : « Ô Allâh guide le peuple de Daws et fait les venir vers moi ».

 

Et donc Allâh les a fait venir et les a guidés, et Aboû Hourayrah était parmi eux, le transmetteur de l'Islâm (qu'Allâh a agréé). 

 

Et quant à ce que la base chez la personne n'est pas la Sounnah, alors ce qu'a dit Shaykh 'Abd al-Hâdî est la vérité. 
 

La base chez la personne n'est pas la Sounnah, jusqu'à ce qu'il prouve qu'il est sur la Sounnah. 
 

Et contrairement à cela, la base chez lui est la saine nature et l'Islâm.

 

Donc le fait que les gens de la Sounnah disent que la base n'est pas la Sounnah jusqu'à ce qu'il le prouve n'implique pas qu'ils nient son Islâm et sa saine nature sur le monothéisme. 
 

Et quant au fait que Shaykh 'Abd al-Hâdî fait des fatâwâ sans revenir aux gens de science dans certains sujets, il appartient à l'étudiant en science confirmé de faire des fatâwâ dans les sujets qu'il maîtrise, quant aux sujets pointilleux, ils sont renvoyés vers les savants, et cet étudiant confirmé rapportera leurs paroles. 
 

Et comme je l'ai déjà dis, je n'ai pas connaissance que Shaykh 'Abd al-Hâdî tombe dans ce genre de choses. 
 

Et ''les savants qui lui font des éloges ne le connaissent pas'', alors cela est aussi une critique envers les gens de science. 
 

Comment un savant peut-il faire les éloges de quelqu'un qu'il ne connaît pas ?

 

C'est comme s'il disait que le savant était complaisant avec cette personne, et cela est de la critique envers les savants qui ont fait l'éloge de Shaykh 'Abd al-Hâdî. 

 

Il appartient donc à cet homme de craindre Allâh, et s'il est tombé dans ces erreurs, de s'empresser au repentir et au retour vers Allâh.

 

Et qu'il annonce cela clairement. 

 

Mais s'il reste dans cet état, alors je met en garde contre lui, contre le fait d'étudier auprès de lui et de son épouse, si elle est dans sa voie et sa méthodologie. 

 

Et on demande pour nous et pour lui, la guidée et la réussite et qu'il préserve nos frères de la Sounnah en tout lieu. 

 

Et que la prière, le salut et la bénédiction d'Allâh soient sur Son serviteur et Messager Muhammad ainsi que sa famille et ses compagnons. 

Question posée par téléphone au grand savant d'Egypte, le Cheikh Hassan Ibn Abdel Wahab Al Banna حفظه الله تعالى 

 

Cheikh :

 

As-salâmu 3alaykum. 

 

Questionneur :

 

Wa 3alaykumu-s-salâmu wa rahmatu Llâhi wa barakâtuh, comment allez vous, Ô notre Shaykh? 

 

Cheikh :

 

Qu'Allâh te préserve mon frère, oui. 

 

Questionneur :

 

Qu'Allâh te préserve Shaykh, nous autorisez-vous à vous questionner et enregistrer? 

 

Cheikh :

 

Je t'en prie, je t'en prie mon frère. 

 

Questionneur :

 

Qu'Allah vous rétribue en bien Shaykh, la question est qu'un professeur de langue arabe critique Shaykh 'Abd al-Hâdî de Marseille... 

 

Cheikh :

 

Non ! 

Lui (Shaykh 'Abd al-Hâdî) est responsable de la salafiyyah à Marseille, il est responsable de la salafiyyah à Marseille ! 
 

[paroles inaudibles...] 

 

Ces gens là veulent détruire le prêche salafî, ils sont contre le prêche salafî, même s'il a des erreurs, on lui enseigne, on le conseille... 

 

Si Shaykh 'Abd al-Hâdî s'est trompé, conseillez-le. 

 

Questionneur :

 

Oui Shaykh, je vous cite certaines de ses paroles : Il dit que Shaykh 'Abd al-Hâdî de Marseille fait partie des prêcheurs aux portes de l'Enfer, et que c'est un ikhwânî et un haddâdî, et que parmi ses règles, il y a que la base chez le musulman n'est pas la Sounnah, et qu'il [le Shaykh] n'émigre pas à cause du prêche.

 

Il dit aussi qu'il revient vers Shaykh Rabî' dans toute chose, et il dit que Shaykh ´Abd al-Hâdî fait des fatâwâ sans revenir vers les savants car c'est un ''moujtahid'', et il dit que les savants qui lui ont fait des éloges ne le connaissent pas, et qu'il a du fanatisme envers Shaykh Rabî'. 
 

Cheikh :

 

Il a dit quoi ? 

 

Questionneur :

 

Il dit qu'il a du fanatisme envers Shaykh Rabî'. 
 

Cheikh :

 

Que comprends-tu de cette parole ? 

 

C'est la parole des gens de l'innovation ! 
 

C'est la parole des gens de l'innovation ! 
 

Donnes-tu de l'importance à sa parole ? 
 

Où se fanatise-t-il envers Shaykh Rabî' ? 
 

Shaykh Rabî' dit la vérité, il dit ce qui se trouve dans le Coran et la Sounnah, où est le fanatisme envers Shaykh Rabî' ? 


Mais les gens de l'innovation détestent le prêche au tawhîd, ils détestent le prêche des gens de la Sounnah ! 
 

Dis lui : Donne ses erreurs, et rapporte-les aux savants, donne les erreurs de Shaykh 'Abd al-Hâdî et on va le conseiller. 

 

Questionneur :

 

Que la bénédiction d'Allâh soit sur vous, notre Shaykh. 
 

Cheikh :

 

Dis lui cette parole !

 

Où est le fanatisme envers Shaykh Rabî' ?! 
 

C'est toi qui n'est pas avec nous !

 

Shaykh Rabî' nous l'adorons ?

 

Non ! 
 

Nous écoutons sa parole avec les preuves. 
 

Nous ne suivons pas Shaykh Rabî', nous suivons le Messager (que la priére et le salut d'Allâh soient sur lui) ! 
 

Nous suivons le Messager (que la prière et le salut d'Allâh soient sur lui), Shaykh Rabî' nous enseigne seulement. Mais nous le respectons ! 
 

Dis cela !

 

Shaykh Rabî' n'est pas le maitre d'une confrérie soûfî, dont nous prenons tout ce qu'il dit. Nous prenons les preuves. 
 

Nous ne somme pas les ''mourîd'' [disciples] d'un maître d'une confrérie.

 

Shaykh Rabî' n'est pas le maître d'une confrérie, c'est un noble Shaykh, on prend ses paroles, avec les preuves.

 

Notre obéissance est à qui ? 

 

À Allâh et Son Messager, pas à Shaykh Rabî'. 
 

Dis-lui !

 

Dis-lui ! 
 

Questionneur :

 

Oui notre Shaykh, que la bénédiction d'Allâh soit sur vous, est-il permis d'étudier avec ce frère ? 
 

Cheikh :

 

Non !

 

Jusqu'à ce qu'il revienne, s'il revient c'est un bien. 
 

Questionneur :

 

Que la bénédiction d'Allâh soit sur vous. 
 

Cheikh :

 

Shaykh Rabî' [...parole inaudible...], Shaykh ibn Bâz, et al-Albânî, et ibn al-'Uthaymîn, et al-Fawzân, et al-Luhaydân, tous ont remercié Shaykh Rabî' et ont invoqué pour lui le bien ! 

 

[paroles inaudibles...] 
 

Questionneur :

 

Que la bénédiction d'Allâh soit sur vous Ô notre Shaykh. 

 

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh 'Ali ben Abdelaziz Moussa - الشيخ علي بن عبدالعزيز موسى

Cheikh Hassan Ibn Abdel Wahab Al Banna - الشيخ حسن بن عبدالوهاب البنا

Partager cet article

La situation du professeur Mohammed Ibrâhîm au Caire

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La situation du professeur Mohammed Ibrâhîm au Caire

Question :

 

Ô notre Cheikh qu'Allâh vous protège et vous garde. 

 

Quelle est la situation du professeur Mohammed Ibrahim au Caire ?

 

Nous conseillez-vous d'assister à ses cours ? 

 

Qu'Allâh vous récompense.

 

Réponse :

 

Si tu veux dire Mohammed ibn Ibrahim Sa'da, celui qui se trouve à (la station de métro) Hamamat el Qobba : C'est un haddadi, il n'est pas conseillé d'assister à ses cours !

 

Publié par la page مدرسة تحفيظ القرآن بالمروج - École coranique de Mourouj

 

 السائل : حفظكم الله و رعاكم شيخنا

ما حال المدرس محمد إبراهيم في القاهرة؟ هل تنصحنا بحضور دروسه؟ جزاكم الله خيرا

الجواب : إن كنت تعني محمد بن إبراهيم سعدة، الكائن في حمامات القبة؛ فهو حدادي، لا ينصح به

Cheikh Abou Hâzim Al-Qâhiry - الشيخ ابو حازم القاهري

Partager cet article

Le criminel Youssouf Al-Qaradawi (mufti des frères musulmans) autorise les attentats suicides ! (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le criminel Youssouf Al-Qaradawi (mufti des frères musulmans) autorise les attentats suicides ! (vidéo)

القرضاوي يبيح عمليات الانتحار الإرهابية

 

Le journaliste :

 

«Est-il permis dans la situation actuelle que vit la Syrie en particulier : Le fait qu’une personne veut se faire exploser en visant un groupes de personnes précises faisant partie du pouvoir injuste comme il dit ; Même si cela peut causer des pertes au niveau des citoyens»

 

Youssouf al qaradawi :

 

«La base en ce qui concerne ces choses, cela n’est pas permis sauf si cela est géré par le groupe, à la base l’homme va pour combattre et se fait tuer, et il va se faire exploser, donc ici il est essentiel que le groupe estime que nous sommes dans un besoin d’utiliser ce moyen.
 

Si le groupe estime qu’ils sont dans le besoin qu’une personne se fasse exploser parmi d’autres gens et que cela soit voulu, il appartient au groupe d’organiser cela afin de causer le moins de pertes possible, et s’il veut être sauvé qu’il le fasse.

 

Et cela ne doit pas être gérer par des individus seuls (de leurs propres chefs).

 

Qu’un individu fasse cela de lui-même en se disant : «Je vais me faire exploser !» Alors, Non !

 

(Nous lui disons) : «Tu n’as pas à agir de toi-même ! Mais il est obligatoire pour toi d’agir dans les limites de ce que désire le groupe, tu abandonnes ton sort au groupe.

Le groupe est celui qui organise le rôle les individus selon ce dont il a besoin, et ce qu’il recherche ! 

Mais il n’appartient pas à l’individu d’agir seul (en toute indépendance).»

 

Voilà, c’est ce qu’il faut savoir en ce qui concerne cette affaire.»

 

 Traduit et publié par la-preuve.over-blog.net

Partager cet article

Mise en garde contre 'Abd Allah al-Moutlaq (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Mise en garde contre 'Abd Allah al-Moutlaq (vidéo)

Questionneur :

 

Ô shaykh, j'ai entendu certains mashayikh dire :

 

«Il nous est obligatoire d'invoquer pour le bien en faveur du groupe de al-ikhwan al-mouslimin (les frères musulmans)» !

 

Que pensez-vous de cela, Ô shaykh ?

 

Réponse : 

 

Qui sont-ils (ces mashayikh) ?

 

Questionneur :

 

Tel que shaykh ‘Abd Allah al-Moutlaq, membre du Comité des Grands Savants.

 

Il dit : «Nous invoquons pour le bien en faveur du groupe de al-ikhwan al-mouslimin !»

 

Réponse :

 

Oui, parce qu'il fait partie d'eux, lui !

 

Questionneur :

 

Shaykh ‘Abd Allah al-Moutlaq fait partie du  groupe de al-ikhwan !?

 

Réponse : 

 

Oui.

 

Questionneur :

 

Je cherche refuge auprès d'Allah, je cherche refuge auprès d'Allah.

 

C'est à Allah que nous demandons l'aide.

 

Réponse :

 

Qu’Allah te salue.

 

Questionneur :

 

Qu'Allah te récompense en bien.

 

As-salaamou ‘alaykoum

 

Réponse : 

 

Ahlan wa sahlan…

 

 Traduit et publié par Manhaj Salafi - telegram.me/manhajsalafi_fr

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Ce que vous trouvez dans ce livre : «Les origines chrétiennes...» distribué par des éditions «Al-Bayyinah» (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Ce que vous trouvez dans ce livre : «Les origines chrétiennes...» distribué par des éditions «Al-Bayyinah» (audio-vidéo)
Cliquer pour agrandir

 

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

 

Dans ce livre vous trouvez :

 

-La description des savants saoudiens comme étant de vulgaires fonctionnaires contaminés par l'irja, soumis à un "état faussement islamique"

 

-La description de cheikh Oubayd et cheikh Ferkouss comme étant des chouyoukhs aux positions laïques, promoteurs d'un "salafisme quietiste secularisé par l'irja"

 

-Un guide pour devenir un takfiri qotbi, avec pour référence abou Mohammed al-Maqdissi, Safar al-Hawãli, Sayid Qotb.....

 

-Nombreux passages remplis de choubouhates de takfir qui n'ont pas été affichées ici

 

الله المستعان

Réponse aux ambiguïtés d'«Al-Bayyinah»

 

 

Audio pour :

 

- Défendre l'honneur du savant Cheikh al-Fawzan

- Répondre à l'ambiguïté

- Montrer le visage de la haddadiya

 Publié par la chaîne Telegram - Les repères de la sunnah

 

AbdelMâlik Abou Adam

Partager cet article

Peut-on prendre de Haytham Sarhan ? (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Peut-on prendre de Haytham Sarhan ? (audio-vidéo)

 

Louange à Allâh, que la prière et le salut soient sur Son Messager et sur ceux qui le suivent.

 

Mes propos qui furent enregistrés au sujet de Haytham Sarhân, ceci date de longtemps.

 

C'était quand l'homme (Haytham Sarhân) nous semblait être sur la bonne voie, être motivé pour les précis de science (moutoun 'ilmiyya) et les apprenant aux jeunes.

 

Ensuite, quand ces fautes et déviances sont apparues de lui, sur lesquelles il a été conseillé, et qu'il n'en reviens pas, il nous était obligatoire de prodiguer le conseil à nos frères et de les mettre en garde contre cet homme.

 

Et, il fait partie de sa mauvaise méthodologie qu'il défend les laxistes, soutient le groupe de (Ibrahim) Ar-Rouhayli et ('Ali) Al-Halabi, voire qu'il défend des sectaires comme cela me fut transmis de la part de personnes dignes de confiance.

 

La science appartient à Allâh تبارك الله.

 

Nous demandons à Allâh عز وجل de nous guider tous vers le droit chemin.

 

 Traduit et publié par La da'wah des mashaykh d'Algérie en langue française : @MashaykhDZ

Cheikh Lazhar Sinîqra - الشيخ لزهر سنيقرة

Partager cet article

Pour que le coran ne soit pas faussement interprété : Réfutation de la parole erronée de Rachid Abou Houdeyfa

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Pour que le coran ne soit pas faussement interprété : Réfutation de la parole erronée de Rachid Abou Houdeyfa

 

Sur sa page facebook, un prédicateur francophone que l'on voit entouré de deux prêtres, a dit :

 

«Rencontre enrichissante, pleine de tolérance et de respect des divergences. 

 

En compagnie du père Claude et du père Fabrice lors du repas d' Al AID organisé par le Centre Culturel et Islamique de Brest .

 

Apprendre à se connaitre, se respecter et dialoguer :

 

"Ô hommes! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre connaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès d'Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand-Connaisseur " [Sourate 49, verset 13]

 

Par la sagesse et la bonne exhortation appelle les gens au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c'est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s'égare de Son sentier et c'est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien 

guidés. (Sourate an-Nahl, verset 125)»

Je dis : la citation et l`interprétation du premier verset suite à une rencontre avec des prêtres chrétiens est grave, car :

 

-c`est une interprétation complètement erronée

-c`est une interprétation contraire à la voie prophétique et la voie des salafs (à laquelle ce prédicateur prétend se conformer).

 

1/ Pour ce qui est de l`interprétation erronée (tahrif) de ce verset, qui est le verset 13 de sourate al-houjourate :

 

Aucun des tafsirs (exégèses/commentaires du coran) des salafs et des grands savants de la sunnah ne fait mention que ce verset concerne les gens de religions différentes (le musulman et le chrétien, le musulman et le juif...), pour qu`ils se connaissent mutuellement et se respectent mutuellement. 

 

Ce verset indique que c`est la croyance et le niveau de foi du musulman, du croyant qui sont pris en compte religieusement et non son appartenance à telle tribu, ou avoir tel lignage.

 

La preuve de cela en plusieurs points :

 

a) Les gens du tafssir ont rappelé que le terme "nations" (chou'oub) désigne : les non-arabes [1] ou le lignage éloigné [2]... et le terme "tribus" (qabaa.il) : les arabes ou le lignage rapproché...

 

b) Les gens du tafsir ont rappelé à partir de ce verset qu`Il n`est pas permis de s`affilier à une autre tribu que la sienne

 

c) Les gens du tafsir ont cité à partir du point précédent qu`il est interdit de se vanter de son appartenance ethnique, raciale, tribale, ou de critiquer une personne pour cette même appartenance.

Ils ont cité des hadiths et des situations qui se sont produites entre sahaba pour appuyer cela (comme l`histoire de Bilal au moment de son adhan lors de la conquête de Mekkah et les paroles de certains sahaba) [3].

 

d) La déduction que le mariage n'exige pas l`équivalence en lignage et appartenance tribale, comme l`histoire concernant abou Hind [4].

 

e) a-Razi dans son tafsir a même cité que si la critique d`autrui a pour cause la différence dans la religion et la foi, alors cela est permis [5].

Donc rappeler les défauts, les incohérences d`une religion qui n`est pas celle du tawhid est permis.

 

f) Pour la suite du verset "Le plus noble d'entre vous, auprès d'Allah, est le plus pieux " plusieurs savants du tafsir ont cité, en tant que commentaire, le hadith prophétique authentique "il n`y a pas de différence entre arabe et non-arabe sauf par la taqwah" montrant que la tolérance n`est pas dans la foi et la croyance d`autrui mais plutôt dans la couleur ou ethnie de mêmes coreligionnaires.

Rien ne nous différencie si ce n`est notre foi, contrairement a l`interprétation inversée du coran faite par ce prédicateur.

 

En résumé, ce verset concerne les différences raciales et tribales entre les hommes et non pas les différences dogmatiques. Le principal est la croyance, la foi en l`unicité d’Allah et les actes qui en découlent, même si les origines ethniques divergent.

 

Ce verset blâme donc le racisme portant sur la couleur, la race, l`origine ethnique… mais ne concerne pas les gens de religion différente, les adeptes du monothéisme pur et les adeptes du polythéisme.

 

Prendre ce verset pour justifier le rapprochement entre les religions (taqaroub al-adiyane) et le respect des croyances polythéistes est une faute considérée comme une falsification du sens voulu.  

 

2/ Pour ce qui est du deuxième point, voici la voie coranique, la voie prophétique avec les gens du livre, les chrétiens et les juifs, qui est la voie du juste milieu :

 

Etre juste envers eux, avoir un bon comportement dans le dialogue et l`argumentation à l`appel du tawhid :

 

وَلاَ تُجَادِلُوۤاْ أَهْلَ ٱلْكِتَابِ إِلاَّ بِٱلَّتِي هِيَ أَحْسَنُ إِلاَّ ٱلَّذِينَ ظَلَمُواْ مِنْهُمْ ... الآية

 

« Ne débats pas avec les gens du Livre que de la manière la plus courtoise à moins qu'il ne s'agisse de ceux d'entre eux qui sont injustes… »

 

Et le sens  de "bonne manière" est : « l`appel à Allah par ses signes, développer ses argumentations, ses preuves… » (mentionné par l'imam Tabari dans son tafsir)

 

Réfuter leurs égarements et les appeler à accepter la vérité du tawhid et délaisser le chirk avec sagesse et fermeté.

 

Le verset adéquat dans ce genre de situation qui définit sur quelle base le dialogue doit être axé (si la personne est sincère et veut la dawah de ces gens, et non montrer une image de soi-même pour se faire accepter toujours à un plus grand public au détriment de sa religion) est le suivant :

 

قُلْ يٰأَهْلَ ٱلْكِتَابِ تَعَالَوْاْ إِلَىٰ كَلِمَةٍ سَوَآءٍ بَيْنَنَا وَبَيْنَكُمْ أَلاَّ نَعْبُدَ إِلاَّ ٱللَّهَ وَلاَ نُشْرِكَ بِهِ شَيْئاً وَلاَ يَتَّخِذَ بَعْضُنَا بَعْضاً أَرْبَاباً مِّن دُونِ ٱللَّهِ فَإِن تَوَلَّوْاْ فَقُولُواْ ٱشْهَدُواْ بِأَنَّا مُسْلِمُونَ

 

« Dis : "ô gens du Livre, venez à une parole de justice entre nous et vous : que nous n'adorions qu'Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d'Allah". Puis, s'ils tournent le dos, dites : "Soyez témoins que nous, nous sommes soumis" » (sourate la famille d`imrane, verset 64)

 

Ibn Kathir dit : « Cet appel, ce discours englobe les gens du livre, juifs et chrétiens et ceux qui ont suivi leurs chemins » [6]

 

Concernant ce verset, les savants ont appuyé par plusieurs preuves qu`il a pour origine la venue d`un groupe de chrétiens de Najrane auprès du prophète, que la salat et le salam soient sur lui. Et d`autres ont affirmé, toujours avec preuves, que ce verset est descendu sur les juifs de bani Israël qui se trouvaient dans les faubourgs de Medinah [7].  Et les deux versions sont acceptables car il se peut que la descente de ce verset soit intervenue deux fois. 

 

Ainsi lorsque le groupe de Najrane a visité l`envoyé, que la salat et le salam soient sur lui, ce verset fut la base de l`appel et du discours entre lui et les chrétiens.

 

Ainsi il comprend :

 

-L`appel à n`adorer qu`une seule divinité sans rien lui associer

-De ne prendre personne parmi nous en dehors d`Allah comme seigneur adoré

-De se désavouer de leur voie s`ils n`acceptent pas cet appel, en leur demandant de témoigner de notre soumission réelle envers Allah et de notre réelle concrétisation du tawhid contrairement à eux.

 

Il n`y a aucunement un appel au respect dans les divergences entre nous et les chrétiens concernant la croyance, car la principale divergence entre eux et nous, c`est le chirk et le tawhid !

 

De ce fait, le verset de sourate al-houjourate n`a aucun lien avec la justification de ce genre de rencontre. comment peut-on apprendre à connaitre une religion falsifiée, une religion du chirk afin de la respecter !?

 

Pire encore, sache que ceux qui ont appelé à la compréhension erronée de ce verset sont les chrétiens eux-mêmes [8], ainsi que les musulmans égarés qui prêchent au rapprochement des religions (une des bases de Hassan al-Banna et son groupe les ikhwans).

 

Je cite enfin une parole de cheikh al-islam Ibn Taymiyyah : "c`est pour cela qu`il n`y a pas dans le livre d`Allah un verset qui vante une personne pour son lignage ou le blâme. Ce sont plutôt la foi et la piété qui sont vantées, et la mécréance et la désobéissance qui sont blâmées" (al-madjmou` 35/230).

 

Pour finir, je dis que le prédicateur qui appelle à soi-même et veut soigner sa propre image, surtout lorsqu`il commence à être critiqué et attaqué, ne cessera de délaisser l'un après l'autre les préceptes de la religion musulmane et de la sunnah du noble Messager Muhammad صلى الله عليه وسلم.

 

Un autre exemple :

 

Lorsqu`il est attaqué sur la position de l`islam concernant la musique il commence à dire : « Ce n`est pas tout type de musique en islam qui est interdite ! ».

Et le pire dans tout cela, c`est qu`il va être cause d`égarement d`autrui du fait qu'il est écouté et que beaucoup d`ignorants acceptent sa parole comme étant authentique ou conforme [9].

 

Ecrit par AbdulMalik Abou Adam,

Licencié de la faculté de Hadith de l'Université Islamique de Médine (Arabie Saoudite).

 

Notes de bas de page :

[1] Tafsir ibn Kathir verset 13/S49.

[2] Tafsir Tabari verset 13/S49 d`après Qatada.

[3] Tafsir Qortobi verset 13/S49

[4] Tafsir Qortobi verset 13/S49 

[5] Tafsir l`imam Razi verset 13/S49 : 

تبييناً لما تقدم وتقريراً له، وذلك لأن السخرية من الغير والعيب إن كان بسبب التفاوت في الدين
والإيمان، فهو جائز

[6] Tafsir ibn Kathir verset 64/S.3  

[7] Tafsir Tabari verset 64/S.3

[8] Je me souviens même du livre d`un prêtre basé sur le rapprochement des religions et dont le titre était le verset même de sourate al-houjourate !

[9] Voici quelques réactions après la publication de ce prédicateur lors de sa rencontre des deux prêtres :

1- "Magnifique Mash'allah ! Peut importe la religion celle-ci n'a pas de couleur et encore une fois tu nous le prouve ... pour certains nous -n'avons pas encore appris à marcher comme des frères et sœurs"

2- "Maghifique mashaalah voici ma definition de la fraternité et la bonne compréhension de l islam"

3- "Musulmans, juifs et chrétiens, montons la même montagne, vers le même sommet, par trois chemins différents"

On voit donc l`impact dangereux sur les gens de la masse concernant une des bases de l`islam, qui est de reconnaitre la voie des gens du polythéisme et de s`en écarter, de l`aveu et du désaveu en islam, wa Allahou al-mousta`ane.

 

Publié par 3ilmchar3i.net

 

AbdelMâlik Abou Adam

Partager cet article

Mise en garde contre le râfidite Adnân Ibrâhîm (عدنان إبراهيم) et défense des Compagnons رضي الله عنهم (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Mise en garde contre le râfidite Adnân Ibrâhîm (عدنان إبراهيم) et défense des Compagnons رضي الله عنهم (audio)

 

Une question au sujet d’une personne qui s’appelle Adnan Ibrâhîm...

 

Il apparait dans certaines chaines satellites, il insulte les Compagnons رضي الله عنهم, il dit que Mou3âwiya رضي الله عنه a modifié la législation d’Allâh جلّ و علا. 

 

Il dit qu’il est le guide et la tête de file des tyrans, رضي الله عنه.

 

Il taxe aussi la Mère des Croyants (Âïcha) d’ignorance !

 

Et d’autres choses que cela chez cet homme.

 

En tout cas, moi, je ne connaissais pas cet homme avant, et j’ai écouté certaines de ses paroles, j’ai demandé à certains de nos frères de me faire écouter certaines de ses paroles.

 

J’ai donc entendu certaines de ses paroles et j’en ai pris connaissance, et ce qui est étonnant est que celui-là se compte parmi les prédicateurs islamiques !

 

Le prédicateur est :

 

- Soit un prêcheur du bien comme IL جلّ و علا a dit (dans une traduction rapprochée du sens) :

{Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable}

 

- Ou soit un prêcheur du mal (dans une traduction rapprochée du sens) :

{Nous fîmes d’eux des dirigeants qui appellent les gens au Feu. Et au Jour de la Résurrection ils ne seront pas secourus.}.

 

Ainsi, lui fait partie des prédicateurs [qui appellent] au feu !

 

Le refuge contre cela est auprès d’Allâh ! 

 

Cet homme est malsain !

 

Celui qui calomnie les Compagnons du Prophète صلى الله عليه وسلم n’a aucun bien en lui ! 

 

Mou3âwiya رضي الله عنه est l’Émir des Croyants, l’Oncle des Croyants, le beau-frère de l’Envoyé d’Allâh صلى الله عليه وسلم, le scribe de la révélation auprès de l’Envoyé d’Allâh صلى الله عليه وسلم, un des scribes de la révélation, alors si Mou3âwiya رضي الله عنه qui est celui au sujet duquel le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit en invoquant ;

 

"Ô Allâh ! Fais-en un guide bien guidé !"

 

Et lui, dit de lui ce qu’il a dit, alors qui sera épargné ?!

 

Et il taxe la Mère des Croyants Âïcha d’ignorance رضي الله عنها, la plus savante des femmes de l’islam sans aucune exception ; Elle a appris du Prophète صلى الله عليه وسلم, elle s’est instruite auprès de lui, l’Érudite رضي الله عنها.

 

Les plus grands Compagnons du Prophète صلى الله عليه وسلم revenaient à elle et lui demandaient, il la taxe d’ignorance !

 

Mâ châ’a Allâh !

 

Si Âïcha est ignorante, ne serait-il pas possible que ce soit lui l’insignifiant de cette époque !?

 

Qu’Allâh enlaidisse quiconque parle sur les Compagnons du Prophète صلى الله عليه وسلم ! 
 

Ce qui est obligatoire au croyant, c’est qu’il retienne sa langue avec les muslims en général comme nous avons entendu, et de surcroît concernant les Compagnons du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Il عليه الصلاة و السلام dit ;

 

"N’insultez pas mes Compagnons !

Si l’un de vous faisiez aumône de l’équivalent de Ouhoud en or, vous n’atteindriez pas l’équivalent d’un Mudd de leur aumône, ni même la moitié"

 

Toi et moi, nous faisons aumône de l’équivalent du Mont Ouhoud en or !

 

De l’or !

 

Cela n’atteindrait pas le Mudd de l’un d’entre eux – le contenu de ses deux paumes, ou leur moitié, de blé ou d’orge !

 

C’est un peuple qu’Allâh a choisi pour la compagnie de Son Prophète ; Ils étaient sur la voie droite, et ils عنهم رضي الله تعالى sont les gens les plus ancrés dans la science, les moins superficiels, et les cœurs les plus pieux, et ceci est leur rétribution de notre part ?!

 

Allâh سبحانه و تعالى dit (dans une traduction rapprochée du sens) :

 

{Les tout premiers [croyants] parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils L’agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement…} le verset. 

 

Et IL dit (dans des traductions rapprochées du sens) :

 

{[Il appartient aussi] aux émigrés besogneux qui ont été expulsés de leurs demeures et de leurs biens, tandis qu’ils recherchaient une grâce et un agrément d’Allah, et qu’ils portaient secours à (la cause d’) Allah et à Son Messager. Ceux-là sont les véridiques.}

 

Celui-ci concerne qui ?... 

Les émigrés (les mouhâjirin) !

 

{Il [appartient également] à ceux qui, avant eux, se sont installés dans le pays et dans la foi, qui aiment ceux qui émigrent vers eux, et ne ressentent dans leurs cœurs aucune envie pour ce que [ces immigrés] ont reçu, et qui [les] préfèrent à eux-mêmes, même s’il y a pénurie chez eux. Quiconque se prémunit contre sa propre avarice, ceux-là sont ceux qui réussissent.}

 

Celui-ci concerne qui ?... 

Les Ançârs ! 

 

{Et [il appartient également] à ceux qui sont venus après eux en disant: «Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu’à nos frères qui nous ont précédés dans la foi; et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur pour ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es Compatissant et Très Miséricordieux»}

 

Celui-ci concerne qui ?...

Moi, et vous et ceux qui sont arrivés après les Compagnons du Prophète صلى الله عليه وسلم ! 

 

Celui qui les calomnie n’est pas inclus dans ceux-là (précités) et que périsse celui qui critique les Compagnons du Prophète صلى الله عليه وسلم !

 

Cet homme est mauvais !

 

Il est obligatoire qu’il soit mis en garde, et si tu passes alors qu’il parle bouche tes oreilles, ne l’écoute pas, et si tu vois quelqu’un l’écouter alors mets le en garde contre lui, il n’y a aucun bien en lui !

 

Ni aucune bénédiction en lui !

 

Cet homme est mauvais ! 

 

Quant à la description, certains gens disent, il est apparu certains prédicateurs, ils le caractérisent comme étant un homme encyclopédique !

 

Il a dit vrai !

 

Encyclopédique dans la perversion et le mal !

 

Dans la perversion et le mal, il est encyclopédique !

 

Alors que dans le bien, alors non !

 

Celui qui insulte les Compagnons du Prophète صلى الله عليه وسلم, il n’y aucun bien en lui !

 

Et pourquoi sommes-nous certains de cela Ô frères, enfants, et bien aimés ?

 

La transmission de la religion jusque nous, c’est les Compagnons du Prophète صلى الله عليه وسلم, ils sont l’intermédiaire entre nous et l’Envoyé d’Allâh صلى الله عليه وسلم, et si nos témoins sont dénigrés, la transmission de la religion jusque nous, qui nous reste-t-il ?

 

Comment s’établit notre religion ? 

 

Abou Hâtim Ar-Râziy a dit, ainsi que Abou Zour3a Ar-Râziy رحمهما الله تعالى, lorsqu’il fut interrogé au sujet de celui qui calomnie les Compagnons du Prophète صلى الله عليه وسلم, Abou Zour3a a dit :

 

"Ceux qui ont nous ont transmis la religion, ce sont les Compagnons, et ceux-là veulent les calomnier alors qu’ils sont nos témoins, et la calomnie se fait sur celui qui les dénigre plutôt, et il est un hypocrite apostat"

 

Ceci est la parole de Abou Zour3a رضي الله عنه.

 

Si le témoin tombe, la requête est annulée, c’est vrai ou pas ?

 

C’est vrai ou pas ?

 

Tu es venu avec un témoin chez le juge pour qu’il témoigner pour toi, et l’adversaire le diffame, il dit que celui-ci n’est pas honnête !

 

Est-ce que ton litige est maintenu ou il n’est pas maintenu ?

 

Il n’est pas maintenu, il est caduc.

 

Donc ceux qui nous ont transmis la religion, qui sont-ils ?

 

Les Compagnons رضي الله عنهم, ils nous ont transmis la religion de façon complète, Allâh les a prédisposé pour cela, ils nous ont transmis le Qur’ân et la sunna ; Et s’ils n’étaient pas loyaux ?

 

Que deviendraient-ils ?

 

Ils deviendraient des pervers !

 

Et s’ils sont des pervers leur transmission s’annule. 

 

Ceci est une annulation de la religion !

 

Nous recherchons refuge auprès d’Allâh contre cela ! 
 

L’imam Ahmad رحمه الله تعالى  a dit :

 

"Quiconque calomnie un seul des Compagnons du Prophète صلى الله عليه وسلم, ou l’insulte ou fait allusion en l’insultant alors c’est un râfidite, sournois, innovateur, il est obligatoire au Gouverneur de durcir sa sanction, et perpétuer son emprisonnement jusqu’à ce qu’il se repente ou qu’il meurt !"

 

Ou bien il se repent, ou bien il meurt en prison, ceci est la parole de l’imam Ahmad رحمه الله تعالى, ainsi celui qui dit sur les Compagnons du Prophète صلى الله عليه وسلم, une telle parole, celui-ci n’a aucun bien en lui ; Car si ne lui a pas échappé l’élite de la créature après le Prophète صلى الله عليه وسلم, nul ne lui échappera en aucun cas ! 

 

Nous demandons à Allâh le salut et la préservation.

 

Celui-là est un prédicateur mauvais, et fait partie des prédicateurs pervers, ceux dont il est obligatoire de mettre en garde contre eux. 

 

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Concernant l'édition «Al-Bayyinah» et leurs traducteurs

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Concernant l'édition «Al-Bayyinah» et leurs traducteurs

Questionneur : 

 

Salaamou3alaykoum wa rahmatoullah wa baarakatouh, qu'Allah soit bienfaisant envers vous , j'ai une question s'il vous plaît :

 

Nous avons en Europe une bibliothèque qui traduit des livres de salaf ainsi que de savants en langue française.

 

Mais leur minhaj est celui des haddadis, ils font l'éloge de Al-Hâzimî (Note du webmaster : Avertissements des savants contre Ahmad bin ‘Omar Al-Hâzimî : Ici, Ici et Ici) et ils vendent leurs livres.

 

Nous est-il permis de lire les traductions de cette bibliothèque ? 

 

Et qu'Allah vous récompense, les discussions et les paroles se sont multipliées dans cette question.

 

Nous espérons donc une réponse de votre part sur cela.

 

Réponse de Cheikh 'Adil Mansour :

 

Wa 3alaykoum salaam wa rahmatoullah wa baarakatouh, si cette bibliothèque est haddadi et qu'elle publie Al-Hâzîmî ainsi que ses semblables et que ce sont eux qui traduisent, alors ne prenez pas de leurs traductions car ils ne sont pas des personnes sûres, ni de confiance.

 

Donc ne prend pas leurs traductions.

 

Mais si la traduction est d'une personne sûre et qu'ils sont les seuls à vendre ce qui a été traduit par d'autres qu'eux parmi les livres de la sounna et que vous ne trouvez pas d'autres livres de la sounna si ce n'est chez eux, achetez-donc chez eux si vous ne pouvez obtenir ces livres dans des bibliothèques salafiya.

 

Cliquer pour agrandir

 

Questionneur :

 

Vous avez été questionné au sujet d'une bibliothèque haddadi et votre réponse fut propagée sur le fait qu'il est permis de lire les traductions de cette bibliothèque si leurs traductions sont correctes et qu'elles concordent avec la croyance des salafs. 


Mais j'ai pu interrogé Cheikh 'Adil Mansour au même moment, qu'Allah le préserve, et il répondit par cela : 

 

Wa 3alaykoum salaam wa rahmatoullah wa baarakatouh, si cette bibliothèque est haddadi et qu'elle publie Al-Hâzîmî ainsi que ses semblables et que ce sont eux qui traduisent, alors ne prenez pas de leurs traductions car ils ne sont pas des personnes sûres, ni de confiance. 

 

Donc ne prend pas leurs traductions.

 

Mais si la traduction est d'une personne sûre et qu'ils sont les seuls à vendre ce qui a été traduit par d'autres qu'eux parmi les livres de la sounna et que vous ne trouvez pas d'autres livres de la sounna si ce n'est chez eux, achetez-donc chez eux si vous ne pouvez obtenir ces livres dans des bibliothèques salafiya.

 

Donc ma question qu'Allah soit bienfaisant envers vous :

 

Comment pouvons-nous réunir les 2 réponses.

 

Il se pourrait que certains comprennent une contradiction, ce qui provoquera des disputes entre les frères.

 

Nous recherchons protection auprès d'Allah contre les troubles apparents et cachés

 

Réponse de Cheikh Fawaz Al-'Awadi :

 

Qu'Allah te récompense.

 

Ce qu'a dit Cheikh 'Adil Mansour, qu'Allah le préserve, est exact et cela ne contredit pas ce que j'ai mentionné, car la réponse concernait l'achat de livre traduit si la traduction était authentique sans qu'il n'y ait dans cette traduction des innovations de haddadi ou autres ; Et ce que j'ai compris de la question c'est que les responsables de la bibliothèque haddadi s'occupe de la vente des livres de la sounna. 

 

Et c'est pour cela que j'ai mis comme condition que la traduction soit authentique, sans innovation dans ces traductions.

 

Questionneur :

 

Aussi, si ceux qui traduisent les ouvrages sont eux-mêmes des haddadis, pouvons-nous lire leurs traductions ? 

 

Et autre point : Ils sont persévérants dans la traduction des livres dans lequel on trouve des choses équivoques sur le sujet du Takfir ; Tels que les livres de l'Imam Mohammed ibn Abdelwahab ou de l'Imam Soulaymân ibn Abdullah ibn Mohammed ibn Abdelwahab.

 

Ils peuvent ruser en cela dans les traductions. 

 

Après que vous ayez pris connaissance de ceci, est-ce que toute personne peut lire de leurs traductions ou qu'il distingue entre les pensées haddadi et ce qui est authentique ?

 

Réponse :

 

Plutôt, il est obligatoire de prendre garde et de ne pas lire leurs traductions du tout car ce sont des gens fourbes, trompeurs et menteurs.

 

Et beaucoup de gens ne perçoicent pas ce qu'ils dissimulent et n'arrivent pas à le voir à cause de leurs fortes ruses ainsi que la dissimulation de leurs ambiguïtés entre les mots et les lignes.

 

Et comme tu l'as dit, les haddadis sont persévérants dans le sujet du Takfir, il n'est donc pas permis de lire ce qu'ils traduisent.

         

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

 

Le 7 août 2015

Traduit par Issa abou Souleyman

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Abou Abbâss Âdil Mansour - الشيخ أبي العباس عادل منصور

Cheikh Fawaz Al-'Awadi - الشيخ فواز العوضي

Partager cet article

Le forum «kulalsalafiyeen» de Ali Al-Halabi (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le forum «kulalsalafiyeen» de Ali Al-Halabi (vidéo)

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Partager cet article

Avertissement contre le livre «Dawâbit at-Takfir al-Mu'ayyin - ضوابط تكفير المعين» (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Avertissement contre le livre «Dawâbit at-Takfir al-Mu'ayyin - ضوابط تكفير المعين» (audio)

 

تحذير الشيخ عبد الله البخاري حفظه الله من كتاب ضوابط تكفير المعين لأبي العلاء راشد

اقتباس المشاركة الأصلية كتبت بواسطة أبو العباس منصور البليدي  مشاهدة المشاركة
جزاك الله خيرًا يا أبا الحسين على هذه الفائدة وأستسمحك للمشاركة في الموضوع فقد قمت بتفريغ الصوتية لينتفع بها إخواننا وبالخصوص من لا تعمل عندهم الصوتيات ومن عندهم ضعف في النت وبارك الله فيكم
[ هذ ا سائلٌ يسأل عن كتاب اسمه التكفير ، ضوابط تكفير المُعيّن ، طبع دار الرشد لأبو العلا راشد أو كذا ، وأنّ هذا الكتاب ينشره الخوارج في تلك البلاد ، قال لنا بعض الناس أنّ الشيخ فلان -يقصدونني- تكلمت ، نعم هذا الكتاب عليه مَلاحظ وفيه مؤاخذات بارك الله فيك ، وكما وصف الرجلُ : أنّ هذا الكتاب ينشره الخوارج في تلك البلاد ، لما هو يُغذي في فكره ، وكون بعض أهل العلم الفضلاء قد قرّظ للكتاب ، فأنا أتّهمُ هؤلاء الكُتّاب في أنّهم لعلّهم أخذوا وقدّموا شيئًا ثمّ لمّا أخذوا التقديم زادوا فيه وأنقصوا ، هذا لايُؤمنون عليه ، والكتابُ نعم فيه مَلاحِظ وقرأت أكثر من نصفه أو ثلاثة أرباعه ولي عليه ملحوظات ، وكلّمتُ الدار الناشرة ثلاث مرات في سنوات مُختلفات وقُلتُ لهم : اتّقُوا الله في أنفسكم لايجوز لكم أن تنشروا هذا الكتاب ، فعليه مآخذ كثيرة وشديدة بارك الله فيكم ، نعم ، لأنّ الكتاب فيه بترٌ للكلام ، وتزييفٌ للحقائق في بعض المواطن ، حتى أني أوّل ما قرأته كنتُ في مكتبتي وقاربتُ في ، منذ أن أخذته قرأته ، (هو في هذا الحجم تقريبًا) ، قرأت في مجلسٍ واحد أكثر من نصفه هذا ، حتى إنّه يعني قد احمرّ لوني من شدّةِ ما فيه من بلاء وبتر ومخالفات ومغالطات ، ودخل عليّ الأهل والأولاد قالوا خير إيش في ؟ ، يعني وجدوا تغيّرًا فيَّ ، قُلتُ : مِنْ هذا البلاء الذي بين يديّ نعم كتاب سيّء نعم ] انتهى كلامه حفظه الله
(شرح عمدة الأحكام ش39 - د90)

 

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry sur la préface de ce livre :

 

Ce livre, les khawaridj le propage dans ce pays !

 

Je les accuse, ceux qui ont écrit le livre, car il est possible (et là cheikh défend cheikh al fawzan) d'avoir présenter le livre puis lorsqu'ils ont obtenu la préface (de cheikh alfawzan) ils ont rajouté et enlevé des passages, et on ne leur fais pas confiance (sur cette préface).

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>