171 articles avec individus et refutations - أشخاص و ردود

Concernant l'édition «Al-Bayyinah» et leurs traducteurs

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Concernant l'édition «Al-Bayyinah» et leurs traducteurs

Questionneur : 

 

Salaamou3alaykoum wa rahmatoullah wa baarakatouh, qu'Allah soit bienfaisant envers vous , j'ai une question s'il vous plaît :

 

Nous avons en Europe une bibliothèque qui traduit des livres de salaf ainsi que de savants en langue française.

 

Mais leur minhaj est celui des haddadis, ils font l'éloge de Al-Hâzimî (Note du webmaster : Avertissements des savants contre Ahmad bin ‘Omar Al-Hâzimî : Ici, Ici et Ici) et ils vendent leurs livres.

 

Nous est-il permis de lire les traductions de cette bibliothèque ? 

 

Et qu'Allah vous récompense, les discussions et les paroles se sont multipliées dans cette question.

 

Nous espérons donc une réponse de votre part sur cela.

 

Réponse de Cheikh 'Adil Mansour :

 

Wa 3alaykoum salaam wa rahmatoullah wa baarakatouh, si cette bibliothèque est haddadi et qu'elle publie Al-Hâzîmî ainsi que ses semblables et que ce sont eux qui traduisent, alors ne prenez pas de leurs traductions car ils ne sont pas des personnes sûres, ni de confiance.

 

Donc ne prend pas leurs traductions.

 

Mais si la traduction est d'une personne sûre et qu'ils sont les seuls à vendre ce qui a été traduit par d'autres qu'eux parmi les livres de la sounna et que vous ne trouvez pas d'autres livres de la sounna si ce n'est chez eux, achetez-donc chez eux si vous ne pouvez obtenir ces livres dans des bibliothèques salafiya.

 

Questionneur :

 

Vous avez été questionné au sujet d'une bibliothèque haddadi et votre réponse fut propagée sur le fait qu'il est permis de lire les traductions de cette bibliothèque si leurs traductions sont correctes et qu'elles concordent avec la croyance des salafs. 


Mais j'ai pu interrogé Cheikh 'Adil Mansour au même moment, qu'Allah le préserve, et il répondit par cela : 

 

Wa 3alaykoum salaam wa rahmatoullah wa baarakatouh, si cette bibliothèque est haddadi et qu'elle publie Al-Hâzîmî ainsi que ses semblables et que ce sont eux qui traduisent, alors ne prenez pas de leurs traductions car ils ne sont pas des personnes sûres, ni de confiance. 

 

Donc ne prend pas leurs traductions.

 

Mais si la traduction est d'une personne sûre et qu'ils sont les seuls à vendre ce qui a été traduit par d'autres qu'eux parmi les livres de la sounna et que vous ne trouvez pas d'autres livres de la sounna si ce n'est chez eux, achetez-donc chez eux si vous ne pouvez obtenir ces livres dans des bibliothèques salafiya.

 

Donc ma question qu'Allah soit bienfaisant envers vous :

 

Comment pouvons-nous réunir les 2 réponses.

 

Il se pourrait que certains comprennent une contradiction, ce qui provoquera des disputes entre les frères.

 

Nous recherchons protection auprès d'Allah contre les troubles apparents et cachés

 

Réponse de Cheikh Fawaz Al-'Awadi :

 

Qu'Allah te récompense.

 

Ce qu'a dit Cheikh 'Adil Mansour, qu'Allah le préserve, est exact et cela ne contredit pas ce que j'ai mentionné, car la réponse concernait l'achat de livre traduit si la traduction était authentique sans qu'il n'y ait dans cette traduction des innovations de haddadi ou autres ; Et ce que j'ai compris de la question c'est que les responsables de la bibliothèque haddadi s'occupe de la vente des livres de la sounna. 

 

Et c'est pour cela que j'ai mis comme condition que la traduction soit authentique, sans innovation dans ces traductions.

 

Questionneur :

 

Aussi, si ceux qui traduisent les ouvrages sont eux-mêmes des haddadis, pouvons-nous lire leurs traductions ? 

 

Et autre point : Ils sont persévérants dans la traduction des livres dans lequel on trouve des choses équivoques sur le sujet du Takfir ; Tels que les livres de l'Imam Mohammed ibn Abdelwahab ou de l'Imam Soulaymân ibn Abdullah ibn Mohammed ibn Abdelwahab.

 

Ils peuvent ruser en cela dans les traductions. 

 

Après que vous ayez pris connaissance de ceci, est-ce que toute personne peut lire de leurs traductions ou qu'il distingue entre les pensées haddadi et ce qui est authentique ?

 

Réponse :

 

Plutôt, il est obligatoire de prendre garde et de ne pas lire leurs traductions du tout car ce sont des gens fourbes, trompeurs et menteurs.

 

Et beaucoup de gens ne perçoicent pas ce qu'ils dissimulent et n'arrivent pas à le voir à cause de leurs fortes ruses ainsi que la dissimulation de leurs ambiguïtés entre les mots et les lignes.

 

Et comme tu l'as dit, les haddadis sont persévérants dans le sujet du Takfir, il n'est donc pas permis de lire ce qu'ils traduisent.

 

  

 

Le 7 août 2015

traduit par Issa abou Souleyman

 

Cheikh Abou Abbâss Âdil Mansour - الشيخ أبي العباس عادل منصور

Cheikh Fawaz Al-'Awadi - الشيخ فواز العوضي

Partager cet article

Le forum «kulalsalafiyeen» de Ali Al-Halabi (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le forum «kulalsalafiyeen» de Ali Al-Halabi (vidéo)

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Partager cet article

Avertissement contre le livre «Dawâbit at-Takfir al-Mu'ayyin - ضوابط تكفير المعين» (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Avertissement contre le livre «Dawâbit at-Takfir al-Mu'ayyin - ضوابط تكفير المعين» (audio)

 

تحذير الشيخ عبد الله البخاري حفظه الله من كتاب ضوابط تكفير المعين لأبي العلاء راشد

اقتباس المشاركة الأصلية كتبت بواسطة أبو العباس منصور البليدي  مشاهدة المشاركة
جزاك الله خيرًا يا أبا الحسين على هذه الفائدة وأستسمحك للمشاركة في الموضوع فقد قمت بتفريغ الصوتية لينتفع بها إخواننا وبالخصوص من لا تعمل عندهم الصوتيات ومن عندهم ضعف في النت وبارك الله فيكم
[ هذ ا سائلٌ يسأل عن كتاب اسمه التكفير ، ضوابط تكفير المُعيّن ، طبع دار الرشد لأبو العلا راشد أو كذا ، وأنّ هذا الكتاب ينشره الخوارج في تلك البلاد ، قال لنا بعض الناس أنّ الشيخ فلان -يقصدونني- تكلمت ، نعم هذا الكتاب عليه مَلاحظ وفيه مؤاخذات بارك الله فيك ، وكما وصف الرجلُ : أنّ هذا الكتاب ينشره الخوارج في تلك البلاد ، لما هو يُغذي في فكره ، وكون بعض أهل العلم الفضلاء قد قرّظ للكتاب ، فأنا أتّهمُ هؤلاء الكُتّاب في أنّهم لعلّهم أخذوا وقدّموا شيئًا ثمّ لمّا أخذوا التقديم زادوا فيه وأنقصوا ، هذا لايُؤمنون عليه ، والكتابُ نعم فيه مَلاحِظ وقرأت أكثر من نصفه أو ثلاثة أرباعه ولي عليه ملحوظات ، وكلّمتُ الدار الناشرة ثلاث مرات في سنوات مُختلفات وقُلتُ لهم : اتّقُوا الله في أنفسكم لايجوز لكم أن تنشروا هذا الكتاب ، فعليه مآخذ كثيرة وشديدة بارك الله فيكم ، نعم ، لأنّ الكتاب فيه بترٌ للكلام ، وتزييفٌ للحقائق في بعض المواطن ، حتى أني أوّل ما قرأته كنتُ في مكتبتي وقاربتُ في ، منذ أن أخذته قرأته ، (هو في هذا الحجم تقريبًا) ، قرأت في مجلسٍ واحد أكثر من نصفه هذا ، حتى إنّه يعني قد احمرّ لوني من شدّةِ ما فيه من بلاء وبتر ومخالفات ومغالطات ، ودخل عليّ الأهل والأولاد قالوا خير إيش في ؟ ، يعني وجدوا تغيّرًا فيَّ ، قُلتُ : مِنْ هذا البلاء الذي بين يديّ نعم كتاب سيّء نعم ] انتهى كلامه حفظه الله
(شرح عمدة الأحكام ش39 - د90)

 

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry sur la préface de ce livre :

 

Ce livre, les khawaridj le propage dans ce pays !

 

Je les accuse, ceux qui ont écrit le livre, car il est possible (et là cheikh défend cheikh al fawzan) d'avoir présenter le livre puis lorsqu'ils ont obtenu la préface (de cheikh alfawzan) ils ont rajouté et enlevé des passages, et on ne leur fais pas confiance (sur cette préface).

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Partager cet article

La situation de Yahya Al-Hajouri n'a pas changé (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La situation de Yahya Al-Hajouri n'a pas changé (vidéo)

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Partager cet article

Le livre de Maurice Bucaille et la voie des mou'tazilah (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le livre de Maurice Bucaille et la voie des mou'tazilah (audio)

 

Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti

Partager cet article

Le livre : «La réfutation du transgresseur - الرد على المخالف» de Bakr Abî Zayd (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le livre : «La réfutation du transgresseur - الرد على المخالف» de Bakr Abî Zayd (audio-vidéo)

Dans le livre : "La réfutation du transgresseur" De Bakr Abî Zayd, il dit :

 

"La réfutation du transgresseur est un fondement parmi les fondements de l' islam, donc si tu vois quelqu'un réfuter un transgresseur sur une irrégularité du domaine de la jurisprudence ou une parole innovée (dans la religion)... remercie-le donc, remercie-le donc pour sa défense en fonction de sa capacité et ne lui fait pas défection en disant cette vile parole : "Pourquoi ne réfute t-il pas les laïques ?"

Les gens ont des capacités et des talents (différents), et la réfutation du faux est une obligation quelque soit son degré et chaque musulman (remédie) à une déficience parmi les déficiences de sa communauté".

 

Cette parole est, comme tu peux l'observer, une parole forte.

 

Écoute-là encore une fois et attribue-la à celui qui l'a dite (Bakr Abî Zayd) afin que tu connaisses l'ambiguïté et la fraude qui ont été adressées aux enfants de la communauté et qui ont écarté la majorité d'entre de la bonne voie et les ont égaré du droit chemin.

 

Il dit (Bakr Abî Zayd) :

 

"La réfutation du transgresseur est un fondement parmi les fondements de l' islam, donc si tu vois quelqu'un réfuter un transgresseur sur une irrégularité du domaine de la jurisprudence ou une parole innovée (dans la religion)... remercie-le donc, remercie-le donc pour sa défense en fonction de sa capacité et ne lui fait pas défection en disant cette vile parole : "Pourquoi ne réfute t-il pas les laïques ?"

Les gens ont des capacités et des talents (différents), et la réfutation du faux est une obligation quelque soit son degré et chaque musulman (remédie) à une déficience parmi les déficiences de sa communauté".

 

Sa parole et son établissement de la règle au sujet de la réfutation du transgresseur sont forts et puissants du point de vue théorique et scientifique, et ce même s'il y a failli du point de vue de son application pratique, Qu'Allah lui pardonne.

 

Mais, sa parole sur la réfutation du transgresseur et sur le boycott de l'innovateur (hajrou al-moubtadi') et le fait qu'il ait innocenté les gens de la Sounnah, démolit ce sur quoi il a basé son livre auquel s'accrochent les innovateurs et les sectaires  comme celui qui se noie et s'accroche au brin de paille alors qu'il ne lui est en rien utile et dont le titre est : "La classification des gens entre le soupçon et la certitude".

 

Des paroles fausses comme : "Ne brisez pas le rang de l'intérieur ; Ne soulevez pas la poussière de l'extérieur".

 

Ou encore : "Nous nous rejoignons sur ce quoi nous sommes d'accord et nous nous excusons les uns les autres ce sur quoi nous sommes en divergence."

 

Et leur parole : "Ne remuez pas les divergences entre les musulmans".

 

Ou encore leur parole : "Ce qui est important ce n'est pas que nous nous entraidions mais que nous ne nous détestions pas".

 

Ou (enfin) comme : "L'unité des rangs (passe) avant l'unité des opinions".

 

Toutes ces paroles sont fausses et ceux qui les ont dites ont été réfutés.

 

Mais de plus si les conditions de la réputation sont réunies et que ces bienséances sont complètement respectées, mais celui qui a été réfuté bénéficie de cette réfutation !

 

Celui qui a été réfuté bénéficie de la réfutation (à son encontre) lorsque la réplique est basée sur les règles de la législation islamique et que cela l'empêche de s'enfoncer dans le faux et de rester sur la voix de l'innovation (religieuse).

 

Il en tire donc un grand profit et en bénéficie grandement...

 

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Muhammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Partager cet article

Clarification de la situation de AbdelHay Abou Ishaq et «Jeunesse Musulmane d’Aquitaine» (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Clarification de la situation de AbdelHay Abou Ishaq et «Jeunesse Musulmane d’Aquitaine» (audio)

 

Explique à la personne, explique à l’enfant si c’est possible, on lui donne une petite tape, c’est permis, une petite tape par exemple.

 

C’est permis (mais) pas sur le visage, pas comme a fait Abdelhay qui a frappé notre frère Jamel de Marseille en plein visage et il est resté le visage enflé et bleu pendant je ne sais combien de temps.

 

Et ensuite il dit que : «Moussa عليه السلام a frappé».

On m’a dit comme ça, on m’a dit : « Il a dit Moussa aussi a frappé ».

Moussa عليه السلام a frappé ?!

Et Moussa quand il a frappé, il a frappé quand il était Messager ou bien avant ?

 

Quand il a dit :

« فعلتها إذا و أنا من الضالين »

(traduction rapprochée)

 

« Je l’ai fait alors que j’étais encore du nombre des égarés » [Ash-shou3ara – aya 20].

 

Et Moussa عليه السلام quand il a frappé, il a demandé pardon il a dit :

 

« هَذَا مِنْ عَمَلِ الشَّيْطَانِ »

(traduction rapprochée) 

 

« ceci est l’œuvre du Diable » [Al Qasas – aya 15]

 

Ou bien il a dit : « Non ! C’est bien de frapper » ?

Ou bien il a reconnu que c’était une faute ?

 

Ensuite supposons que ça ne soit pas une faute, ça c’est la législation de Moussa ou bien de Mohamedصلى الله عليه و سلام   ?

 

La législation de Mohamedصلى الله عليه و سلام  ne dit-elle pas que :

 

« attention à ce que tu (ne) frappes au visage » ?

 

Ne dit-elle pas ça ?

 

« Attention à ce que tu (ne) frappes au visage » !

 

Donc meskin celui-là il est plein de choubouhat (ambigüités), meskin plein de choubouhat.

 

Et avec des gens qui n’ont jamais étudié donc il peut dire ce qu’il veut, il n’y a pas de taliboul 3ilm (étudiants en science religieuses).

 

Il a aussi parlé de Omar qui a frappé mais Omar a frappé dans la poitrine, pas à la tête.

 

Omar il a frappé à cause de la dounia (la vie d’ici-bas) ou à cause du dîn (religion) ?

 

Si Omar a frappé, il a frappé sur la poitrine pas sur la tête.

 

Celui-là (Abdelhay) a frappé sur le visage, côté œil, la joue enflée pendant des semaines, bleue ! ... Frapper un frère ! 

 

Voilà le 3ilm (sciences) qu’il est allé chercher.

 

Il est allé chercher le 3ilm là-bas (Yémen).

 

Il a dit à la personne avant de la frapper - ceux qui étaient présent, dignes de confiance, m’ont raconté – il a dit à la personne : « Toi tu crois que tu es de la clique de Mc Donald (ou quelque chose comme ça) ? Moi je suis un gansgter de France, je vais te montrer »

 

Qu’ALlah تعالى nous préserve.

 

Donc voilà le 3ilm qu’il (Abdelhay) a ramené.

 

C’est pour ça que moi quand j’ai parlé de lui, je n’avais rien préparé et je n’avais pas l’intention de parler de lui.

 

C’est venu comme ça, on m’a posé la question, on l’a cité donc j’ai parlé de lui.

 

Après que j’ai parlé de lui, certains frères qui sont dans sa mosquée m’ont contacté et m’ont dit : « Maintenant qu’est-ce qu’on fait, est-ce qu’on reste chez lui à l’écouter pendant le djoumou3a (prière du vendredi) ou bien on va dans une autre mosquée, et l’autre c’est la mosquée des Tabligh. Voilà quel est le moindre mal ? »

 

J’ai dit : « Le moindre mal c’est d’aller chez les Tabligh ».

 

Pourquoi ?

 

Le Tabligh est égaré mais celui-là (Abdelhay) est plus égaré.

 

Le Tabligh c’est le moindre mal.

 

Quand tu vas chez les Tabligh, à la rigueur tu apprends le bon comportement.

 

Tu n’apprends pas à devenir voyou, gangster et à sortir pour dire  : « Qui veut se bagarrer ? ».

 

Et ensuite, quand tu vas chez les Tabligh, tu sors au moins avec le fait qu’il faut respecter les savants et qu’ils sont ma sha-a ALlah etc.

 

Mais chez Abdelhay, tu sors avec le cœur plein de haine contre les savants.

 

Tu sors en disant : « Qu’ALlah brise le dos des savants, qu’ALlah maudisse les savants »

 

...a3oudhou bi ALlah, a3oudhou bi ALlah, a3oudhou bi ALlah !

 

Les héritiers des prophètes, les héritiers des prophètes, a3oudhou bi ALlah !

 

Mais laissez-moi vous annoncer une chose et inscrivez-la si vous voulez ou bien enregistrez-la...

 

Si cet énergumène continue comme ça à insulter les savants, à les dénigrer, les grands savants, les héritiers des messagers, sachez qu’il n’ira pas loin.

 

Et qu’un jour ou l’autre, voilà ce que je veux que vous enregistriez, un jour ou l’autre vous allez vous rappeler, vous allez dire : « SoubhanALlah el 3adhim, comment a été sa fin ; SoubhanALlah el 3adhim comment il a terminé ».

 

Il va terminer très mal بإذن الله تعالى.

 

ALlah تعالى a dit dans un hadith authentique, hadith qoudsi :

 

(من عادى لي وليا فقد آذنته بالحرب)

رواه البخاري ، كتاب الرقاق ، باب التواضع ، رقم 6502

 

« Quiconque fait du mal à un de mes élus (alliés), Je lui déclare la guerre ».

Rapporté par Al-Boukhâry

 

Il n’y a pas plus élu, après les messagers, que leurs héritiers, (c’est-à-dire) les savants.

 

Quiconque parle comme ça sur les savants et dit du mal d’eux et veut faire fuir les gens d’eux, il payera tôt ou tard بإذن الله تعالى.

 

Cet énergumène est vivant et vous verrez sa fin et vous entendrez بإذن الله تعالى.

 

Et je vous rappellerai et vous me rappellerez بإذن الله تعالى, sauf s’il fait tawba (repentir).

 

Donc je disais il vaut mieux prendre le chemin des salafs (pieux prédécesseurs) et de punir comme ils punissaient eux radhiya ALlah تعالى ‘anhoum.

 

Et sans interdire, tant qu’il n’y a pas dans la Sunnah et qu’on a autre chose de mieux, il vaut mieux faire ce qu’il y a autre chose de mieux.

 

(….)

 

Je me suis rappelé une chose : (il y a) une affiche où ils disent il y a un séminaire de « Abdelhay, étudiant de Cheikh Mouqbil du Yémen », qu’il va donner un séminaire dans telle et telle mosquée.

 

SoubhanALlah el 3adhim alors qu’ALlah  تعالىsait que Abdelhay n’a jamais rencontré Cheikh Mouqbil et que quand Cheikh Mouqbil donnait des cours, Abdehay on lui mettait des couches, il était encore bébé.

 

Alors ils disent dans l’affiche : étudiant de Cheikh Mouqbil.

 

Pourquoi ?

 

Pour mentir d’abord, ensuite pour cacher que c’est un étudiant d’Al Hajouri (voir ICI) le moubtadi3 (l’innovateur).

 

Car s’il dit : « Je suis l’étudiant de Yahia Al Hajouri le moubtadi3 », les gens vont se sauver.

 

Alors on va d’un côté mentir, et de l’autre changer de personne, c’est-à-dire du moubtadi3 on va sauter au grand savant Cheikh Mouqbil.

 

Est-ce que quelqu’un qui fait comme ça, ALlah تعالى lui fait la baraka dans la da3wa ?

 

Quelqu’un qui ment à ce point et qui dit : « Je suis étudiant de Cheikh Mouqbil » ?

 

Et ensuite qu’est-ce qu’ils mettent (Jeunesse Musulmane d'Aquitaine) dans l’affiche ? « Etudiant de Médine ».

 

Alors que ALlah تعالى est témoin qu’il n’a jamais étudié à Médine.

 

Jamais !

 

ALlah تعالى est témoin qu’il n’a jamais étudié à Médine.

 

Ils disent (Jeunesse Musulmane d'Aquitaine) : « étudiant à Médine » alors qu’il est allé étudier au Yémen et il a fait là-bas ce qu’il fallait faire, il a bien étudié comment on frappe... Est-ce qu’on frappe côté gauche ou bien l’œil droit... Est-ce qu’on frappe sur le nez ou bien sur la bouche... Est-ce que l'on casse les dents ou on casse la mâchoire ?

 

Il a bien étudié ça !

 

(Cheikh Tchalabi demande à ce qu’on lui mette le lien des affiches pour que les gens puissent voir où il est écrit étudiant à Médine et élève de Cheik Mouqbil)

 

 

Quand les frères lui ont envoyé (l’affiche) pour critiquer et dire : « Voilà ça c‘est pas vrai etc », vous allez voir comment ils ont vite changé d’affiche et ils en ont mis une 2e où ils ont dit : « Etudiant d’élèves de Cheikh Mouqbil »

 

Ils n’ont même pas eu l’audace de dire : « Etudiant d’Al Hajouri », ils ont dit : « Etudiant d’élèves de Cheikh Mouqbil ».

 

Et le Président de l’association (Jeunesse Musulmane d’) Aquitaine, c’est lui le grand responsable aussi de ces affiches car c’est l’association Jeunesse Musulmane d'Aquitaine qui a fait ça.

 

(Cheikh Tchalabi demande les liens des deux affiches)

 

Si vraiment il était élève de Cheikh Mouqbil, et ALlah est témoin qu’il ne l’a jamais été parce qu’il (Abdelhay) était très jeune quand Cheikh Mouqbil donnait des cours et quand il est mort, alors pourquoi il ne fait pas les éloges de Cheikh Rabi3 ?

 

Car Cheikh Mouqbil a fait des éloges en parlant de Cheikh Rabi3.

 

Alors pourquoi celui-là (Abdelhay) dit : "Qu’ALlah brise le dos de Cheikh Rabi3" ?

 

Qu’ALlah تعالى nous préserve et qu’ALlah تعالى brise ton dos si tu ne fais pas la tawba et qu’(ALlah fasse que) tout le monde soit témoin, (c’est-à-dire) que tout le monde verra comment ALlah سبحان و تعالى brisera ton dos !

 

Une da3wa basée sur les mensonges, الكذب (le mensonge), a3oudhou bi ALlahالخدع (les ruses), الخداع (la tromperie), النفاق (l’hypocrisie),... mais comme ils sont avec des djouhal (ignorants), ils peuvent les tromper facilement, disons des gens de la masse qui n’ont jamais étudié et qui n’ont entendu que lui alors ils croient que c’est quelqu’un de ma sha-a ALlah.

 

(L’administrateur et Cheikh Tchalabi parlent du lien des affiches)

 

C’est étonnant cette da3wa là.

 

 

(Cheikh Tchalabi lit la 2e affiche)

 

Prédicateur et imam en France et il est aussi Professeur.

 

Il fut Professeur ma sha-a ALlah (ironie) et étudiant à Damaj auprès des étudiants de Cheikh Mouqbil rahimahou ALlah, des étudiants... auprès de Yahia Al Hajouri il veut dire !

 

Mais il ne peut pas citer (ce) nom maintenant qu’on a dit de lui que c’est un moubtadi3.

 

Qu’est-ce que ça veut dire : « il fut Professeur » 

 

ALlah akbar il fut "Professeur" !

 

Ha oui (effectivement)... prof de boxe !

 

Mais cette personne (Adelhay) c’est bien d’avoir son numéro de téléphone comme ça quand il y a des problèmes il faut l’appeler : « il y a quelqu’un ici qui fait la pagaille si tu peux venir vite lui donner un coup » au moins il fait la da3wa en ce sens.

 

SoubhanALlah el 3adhim, quelqu’un qui fait la da3wa basée sur le mensonge ALlah akbar, ALlah akbar !

 

(L’administrateur informe qu’il a posté le lien de la 1re affiche)

 

Voilà le lien, vous lisez avec moi que c’est écrit... « diplômé de l’Université de Médine » ALlah akbar.

 

Le Prophète صلى الله عليه و سلام a dit : 

ثلاث من كن فيه فهو منافق ... إذا حدث كذب

(رواه أبو يعلى و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٩٣٨)

 

"L’hypocrite a 3 signes... L’un des signes (est) s’il parle il ment."

Rapporté par Abou Ya'la

 

Une affiche comme ça où (il) dit : « a étudié à Médine » alors que ALlah تعالى est témoin qu’(il) n’a pas étudié à Médine.

 

(Cheikh Tchalabi revient sur l’affiche) : Et a étudié au Yemen auprès de Cheikh Mouqbil el wadi3i rahimahou ALlah.

 

« كَبُرَتْ كَلِمَةً تَخْرُجُ مِنْ أَفْوَاهِهِمْ إِنْ يَقُولُونَ إِلا كَذِبًا »

 

(traduction rapprochée) 

 

« Quelle monstrueuse parole que celle qui sort de leurs bouches! Ce qu’ils disent n’est que mensonge » (Al Kahf – aya 5)

 

SoubhanALlah el 3adhim !

 

Qu’ALlah  تعالى nous préserve بإذن الله تعالى , qu’ALlah تعالى nous préserve de pouvoir mentir, un mensonge pareil ?!

 

La hawla wa la qouwata illa bi ALlah !

 

« كَبُرَتْ كَلِمَةً تَخْرُجُ مِنْ أَفْوَاهِهِمْ إِنْ يَقُولُونَ إِلا كَذِبًا »

 

SoubhanALlah el 3adhim !

 

Qu’ALlah تعالى nous préserve d’une da3wa basée sur le mensonge, l’un des signes des hypocrites.

 

Est-il autorisé de faire des dons à cette association (Jeunesse Musulmane d'Aquitaine)?

 

Il faut s’en éloigner !

 

Toute association qui héberge des gens qui insultent les savants, les savants de Ahl As-Sounna wal Djamaa, il faut s’en éloigner بإذن الله سبحان و تعالى et il faut les isoler.

 

Ne pas s’assoir avec eux, ne pas leur parler jusqu’à ce qu’ils fassent la tawba بإذن الله تعالى et se désavouent des gens de la bid3a (innovation).

 

Explication donnée lors du cours sur Paltalk 

Le mercredi 15 avril 2015

Retranscription par une soeur de l’équipe du site 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Partager cet article

Said Al-Kamali (سعيد الكملي) n'est pas salafi ! (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Said Al-Kamali (سعيد الكملي) n'est pas salafi ! (vidéo)

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Partager cet article

Mise en garde contre Chemsddine Bûrûby d'Algérie - شمس الدين بوروبي (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Mise en garde contre Chemsddine Bûrûby d'Algérie - شمس الدين بوروبي (audio-vidéo)

Cheikh Lazhar Sinîqra sur Chemsdine d'Algerie, Mohamed Al-Arifi et Nabil Al-Awadi

 

Cheikh Lazhar Sinîqra - الشيخ لزهر سنيقرة

Partager cet article

Le sectarisme dévoilé de «Jeunesse Musulmane d'Aquitaine» (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le sectarisme dévoilé de «Jeunesse Musulmane d'Aquitaine» (audio)

 

Question :

 

Dans la ville où j’habite, il y a une association très connue qui se nomme : "Jeunesse Musulmane d’Aquitaine", ayant environ 5000 abonnés sur Facebook, notamment qui se réclame de la Salafiya alors qu’en vérité ils se cachent derrière la Salafiya.

 

Comme vous pouvez le voir sur leur page Facebook, ils fréquentent et invitent plusieurs personnes mises en garde comme Abdelhay Abou Ishaq qui insulte les savants, Hatim Abou Abdillah du CEP (Centre Educatif du Palmier) mis en garde par Cheikh Wassiyouallah, Sofiane Abou Ayoub, etc.

 

Et ils publient des vidéos de Ahmed Al-Hazimi, Abdelaziz Et-Tarifi, Mohamed Al Mokhtar el Shanqiti tout en publiant des vidéos de Cheikh Al Fawzan, Cheikh Ibn El Utheymin, Cheikh Ibn Baz, etc.

 

Ils soutiennent et font venir dans la région l’association Barakacity dont vous nous aviez mis en garde.

 

D’ailleurs le principal dirigeant de Barakacity, Idriss Sihamedi, s’est dévoilé récemment par lui-même dans ses Tweets... On voit qu’il soutient les Frères Musulmans d’Egypte et cite Sayed Qutb.

 

Plusieurs personnes qui faisaient partie de cette association : "Jeunesse Musulmane d’Aquitaine" se sont rendues compte que cette association n’était pas claire et l’ont quitté. 

 

L’une d’entre elles m’a rapporté que le président de cette association lui avait dit que Cheikh Rabi3 a de l’irja et que les savants le savent mais le cachent car ils ne souhaitent pas faire de fitna (trouble).

Il n’accepte pas les nassiha (bons conseils) au contraire, il tente de nous réfuter, il ne répond pas.

 

Il se sert notamment de l’épître de Cheikh Abdelmohssin Al 3Abbad « Rifqa Ahl Sunna bi Ahl Sunna - رفقة اهل السنَّة باهل السنّة » mais pas de la réplique de Cheikh Najmi sur cette œuvre. 

 

Donc je voudrais savoir, que pensez-vous de cette association ou si vous pourriez vous renseigner pour le prochain cours afin de clarifier cela car c’est une association très influente ici notamment chez les nouveaux convertis ?

 

Désolé de la longueur de la question بارك الله فيكم 

 

Tfadal Cheikh

 

Réponse :

 

D’abord pour la longueur de la question, pour moi, cette question n’est pas longue car elle contient quelque chose de très important et ne contient pas quelque chose de personnel ni de social.

 

Elle contient quelque chose dans le Din (religion), si c’était quelque chose de personnel : "Mon mari, mon beau-père, etc" ; ça aurait été long, mais c’est quelque chose qui fait partie du Din et du Minhadj بإذن الله تعالى.

 

Donc cette association s’appelle : "Jeunesse Musulmane d’Aquitaine". 

 

Si, je dis bien si, ce qu’a dit ici la sœur est vrai et réel, tout ce qu’elle a dit ici est vrai et réel, cette association il faut mettre en garde contre elle.

 

Et son président est  un pervers (فاسق).

 

Pourquoi ?

 

C’est un menteur, un grand menteur.

 

Il a menti sur Cheikh Rabi3 quand il a dit qu'il a de l’irja.


Pervers, menteur, menteur sur les savants, menteur sur les héritiers des prophètes.


(Il dit de) Cheikh Rabi3 (qu’il) a de l’irja comme on a dit aussi (de) Cheikh Al Albani (qu’il) a de l’irja.

 

Il n’y a que les Takfiriyoun et les Haddadiyoun qui disent comme ça.


Haddadi ! 

 

La moindre des choses : il est haddadi, s’il n’est pas takfiri, il est haddadi.

 

Donc si ce qu’on a rapporté ici est vrai, voilà إن شاء الله تعالى mon jugement.

 

Maintenant si la sœur ici a menti et ce n’est pas vrai ce qu’elle a dit, ça c’est autre chose...

 

Hasbouna Allah wa ni3ma el Wakil حسبن الله و نعم الوكيل

Hasbouna Allah wa ni3ma el Wakil حسبن الله و نعم الوكيل

Hasbouna Allah wa ni3ma el Wakil حسبن الله و نعم الوكيل

 

Déjà ils ont une page sur Facebook, ils invitent des personnes comme Abdelhay Abou Ishaq.

 

Abdelhay Abou Ishaq c’est un pervers.

 

Il insulte les grands savants.

 

Il insulte Cheikh 3Oubayd et Cheikh Rabi3 et la clique. 

 

Il était au Yémen.

 

Des frères qui le connaissent du Yémen m’ont rapporté de lui ; Ils m’ont dit là bas c’était « Une mafia ».

 

Il y avait un groupe qu’on m’a dit là bas au Yémen que les frères appelé : « Les gangsters de France ».

 

Et celui là, Abdelhay en faisait partie et je crois que c’était le chef.

 

Et une fois il a frappé quelqu’un avec un coup de poing en plein visage. 


Dites lui qu’il fasse un audio et qu’il dise que je suis en train de mentir si j’ai menti.

 

Dites qu’il fasse un audio et qu’il dise que j’ai menti et qu’il n’a pas frappé quelqu’un en plein visage d’un coup de poing.

 

Celui-là c’est un Djahal جاهل (ignorant), il n’y a pas un djahal comme lui et Allah سبحان و تعالى l’a égaré et Shaytan (Satan) l’a rusé ; Maintenant il est contre les grands savants.


Pourquoi je vous dis Shaytan l’a rusé ?

 

Il dit : « El hamdouli Allah, el hamdouli Allah maintenant je suis sur la vérité, c’est-à-dire (j’étais) dans le faux quand j’étais avec les grands savants mais maintenant que je suis contre les savants el hamdouli Allah, Allah تعالى m’a éclairé je suis sur la vraie voie ».

 

Pervers !

 

Allah yahdik (qu’Allah te guide) !

 

Donc ceux-là ils invitent Abdelhay et la clique, ce qu’elle dit ici si c’est vrai, et Hatim Abou Abdillah et je ne sais qui et djamaa (groupe).

 

Ils propagent des vidéos de cette clique, Mohamed Al Mokhtar El Shanqiti, El Hazimi etc tout en publiant des vidéos de Cheikh Fawzan, Cheikh Ibn El Utheymin et Cheikh Ibn Baz. 


Bien sûr, il faut qu’ils publient des vidéos comme ça, pour ruser avec les jeunes, ruser avec les nouveaux, les nouvelles et les reconvertis qui ne savent pas.


Les Takfiri sont des spécialistes par exemple des vidéos de Cheikh Ibn El Utheymin.

 

Il n’y a pas un takfiri qui ne te cite pas Cheikh Ibn El Utheymin, il n’y a pas un takfiri qui ne te dit pas : « Ibn Taymiya a dit ».


Donc ceux-là aussi bien sûr ils vont te dire : « regarde nous on aime Cheikh Fawzan…ce sont de grands savants ».

 

SoubhanAllah el Adhim, et ils soutiennent Barakacity et la clique.


Et le chef de Barakacity qu’est-ce qu’il dit dans ses tweets ?

 

Il fait donc les éloges de Sayed Qutb et les Frères Musulmans. 
 

Ne fais ça qu’un égaré, qu’un égaré Frère Musulman caché !
 

C’est seulement un Frère Musulman caché égaré qui peut faire les éloges aux Frères Musulmans.

 

Donc si ce que la sœur a dit est vrai, vérifiez, vous qui êtes en France...

 

Si c’est vrai ce qu’elle a dit, il faut mettre en garde toute personne que vous connaissez contre cette association بإذن الله سبحان و تعالى et qu’Allah تعالى vous préserve de son charr et de son mal.

 

Tfadal

"Jeunesse Musulmane d'Aquitaine"

fait la promotion de prédicateurs et d'associations,

parmi lesquels (Clic sur les images pour les agrandir) :

 

-Abdel-'Aziz At-Tarifi : (Avertissements au sujet de ses égarements : Ici)

 

-Ahmed Ibn Omar Al-Hâzimî​ : (Avertissements au sujet de ses égarements : Ici Ici et Ici)

 

-Haytham Sarhan : (Avertissements au sujet de ses égarements : Ici)

 

-Muhammad al Mukhtâr al Shanquity : (Avertissements au sujet de ses égarements : Ici)

 

-BarakaCity (Avertissements au sujet de ses égarements : Ici - Ici - Ici - Ici - Ici - Ici et Ici)

 

-Islam&Info : (Avertissements au sujet de ses égarements : Ici)

 

-IslamHouse.com : (Avertissements au sujet de ses égarements : Ici)

 

-Abou Leyna : (Avertissements au sujet de ses égarements : Ici)

 

-Nouman Ali Khain(Avertissements au sujet de ses égarements : Ici)

 

-AbdelHay Abou Ishaq (Avertissements au sujet de ses égarements : Ici)

 

 

-Hatim Abou AbdiLLah(Avertissements au sujet de ses égarements : Ici)

 

-Sofiane Abou Ayoub : (Avertissements au sujet de ses égarements : Ici)

 

 

-Hatim Abou AbdiLLah - Hatim Abou AbdiLLah - Sofiane Abou Ayoub :

Conférenciers au Centre Educatif du Palmier : 

(Avertissements au sujet de ses égarements : Ici et Ici)

 

-Nader Abou Anas :  (Avertissements au sujet de ses égarements : Ici et Ici)

 

-Le site de haddadis

"Toutpourlemusulman" :  (Avertissements au sujet de ses égarements : Ici et Ici)

Réponse 190 donnée sur Paltalk lors des questions/réponses
Le samedi 21 mars 2015

Retranscription par une soeur de l’équipe du site 3ilmchar3i.net


Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Partager cet article

Réfutation de Cheikh WassiouLlâh 'Abbas à Hatim Abou AbdiLlah (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Réfutation de Cheikh WassiouLlâh 'Abbas à Hatim Abou AbdiLlah (vidéo)

Cheikh Wassiy Allâh :

 

Assalamou 3alaykoum.

 

Othman Abou Laïth :

 

Wa 3alaykoum assalam wa rahmatoullahi wa barakâtouhou.

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

Qu'Allâh vous bénisse, qu'Allâh vous préserve, qu'Allâh vous salue.

 

Othman Abou Laïth :

 

Comment allez-vous Cheikh ?

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

Qu'Allâh vous préserve, Qu'Allâh vous salue, Qu'Allâh vous bénisse. 

 

Othman Abou Laïth :

 

Qu’Allah vous préserve Cheikh.

 

Cheikh !

Nous savons que nous vous avons fatigué, mais sincèrement, malheureusement, lorsque certaines paroles sont propagées, nous avons besoin de personnes comme la vôtre parmi nos savants, pour qu’ils nous éclaircissent (certains sujets).

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

Je jure par Allâh, Inshâ a Llâh, que la vérité que nous connaissons, nous la proclamons ouvertement.

 

Othman Abu Laith :

 

Jazakoum Allâhou kheira.

 

Cheikh !

 

Nous vous appelons aujourd’hui, et d’ailleurs sachez que cette conversation est enregistrée, et qu’elle sera propagée, inshâ a Llâh.

 

Date de l’enregistrement : Le 04 Dhou-Alhijjah 1434 de l’hégire De notre Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

D’accord.

 

Othman Abu Laith :

 

C’est à propos d’un frère, ici en France qui a donné un discours s’intitulant : "Le sectarisme au nom de la Salafiya".

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

D’accord.

 

Othman Abu Laith :

 

Et lors de ce discours, le frère a commencé par réfuter la parole d’un de nos frères prédicateurs, qui avait enregistré un audio, dans lequel il répondait à une personne déviante (du droit chemin), dans lequel il dit :

 

«La base chez le musulman est : qu’il est musulman (et non salafi), jusqu’à ce qu’il soit établi qu’il est salafi»

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

La base chez le musulman est : qu’il est musulman ?

Ou : Est-ce que la base chez le musulman est : qu’il est salafi ?

 

(Ici Cheikh pose la question pour s’assurer qu’il ait bien compris).

 

Othman Abu Laith :

 

Non, cette parole est la réfutation d’un autre frère, et non celle du frère (Hatim) qui a répliqué là-dessus (en enregistrant un audio).

 

Et lui (Hatim) a fondé sa réponse et son discours sur la réfutation de cette parole (Qui est : "La base chez le musulman est qu’il est musulman et non salafi, jusqu’à ce qu’il soit établi qu’il est salafi").

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

D’accord.

 

Othman Abu Laith :

 

Nous, nous n’avons rien à redire sur cette parole. (Qui est : "La base chez le musulman est qu’il est musulman jusqu’à ce qu’il soit établi qu’il est salafi".)

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

D’accord.

 

Othman Abu Laith :

 

Et l’autre prédicateur, l’autre frère, celui qui est cité, il est connu, c’est le frère Hatim, il réfute cette parole, et il (Hatim) dit : «لا حول و لا قوة إلاّ بالله, cette parole est la cause de tout mal et tout malheur en France et que c’est une parole innovée ».

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

C'est à dire : "Qu’à la base le musulman est musulman."

 

C’est cette parole qui est innovée ? 

 

Othman Abu Laith :

 

Et qu’ : "Il n’est salafi, qu’avec un qualificatif supplémentaire."

 

Pour lui (Hatim), c’est cette parole qui est innovée.

 

(Ici le frère Othman explique à Cheikh, que le frère Hatim réfute la parole suivante qui est :

«La base chez le musulman est qu’il est musulman et non salafi, jusqu’à ce qu’il soit établi qu’il est salafi, et que salafi est un qualificatif supplémentaire»

et de plus il (Hatim) dit que: «Cette parole est innovée»).

 

Certes, la Salafiya est un qualificatif supplémentaire.

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

Oui.

 

Othman Abu Laith :

 

Que la Salafiya est un qualificatif supplémentaire.

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

D’accord, d’accord.

 

Othman Abu Laith :

 

Et lui (Hatim) a entièrement fondé son cours sur le fait que la base chez le musulman est la présomption d’innocence.

 

Et nous, nous ne réfutons pas cela, la présomption d’innocence, mais, nous est-il permis de rajouter un qualificatif supplémentaire, et de dire qu’il est salafi sans preuve ? 

 

Alors que la base chez  le musulman est l’ignorance et non pas la probité.

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

D’accord.

 

Othman Abu Laith :

 

Et aussi, nous avons lu que l’imam Al-Barbahari, qu’Allâh lui fasse miséricorde, a dit:

 

«Il n’est pas permis à un musulman de dire : Untel est une personne de la Sunna jusqu’à ce qu’il sache de lui, qu’il a rassemblé toutes les caractéristiques de la sunna.

De plus, il ne doit pas lui être dit : personne de la Sunna, jusqu’à ce que toute la Sunna soit rassemblée en lui».

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

D’accord, d’accord, c’est vrai.

 

Othman Abu Laith :

 

Et lui (Hatim) incrimine les gens qui disent que :

 

«La base chez le musulman est la présomption d’innocence, et que nous n’avons pas de mauvaises opinions de lui, et aussi que nous ne faisons pas ses éloges sans preuve.»

 

Et (Hatim) dit :

 

«Cette parole ressemble à la paroles des mou3tazilites qui parle de «position entre les deux positions» et celle des takfiris qui parle de: «arrêt et vérification .»»

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

Allâhou Al-Moustaعan.

 

Othman Abu Laith :

 

Quel est votre avis à ce sujet, Cheikh ?

 

De plus, vous l’aviez entendu avant et le frère Hatim vous a appelé à ce propos, et vous l’avez conseillé (sur ce point).

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

D’accord, d’accord.

 

De toute façon, je dis:

بسم الله الرحمن الرحيم 

و الحمد الله رب العالمين، و الصلاة و السلام على خير خلقه محمد و على آله و صحبه أجمعين، و بعد

 

Est-ce que le son vous parvient clairement ?

 

Othman Abu Laith :

 

Oui, c’est clair Cheikh.

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

Parce qu’il y a des échos.

 

Othman Abu Laith :

 

Ce doit être à cause du microphone.

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

Sans importance.

 

Très bien, de toute façon, la parole que vous m’avez cité:

 

«Qu’il y a chez vous un frère qui dit : «Le sectarisme au nom de la Salafiya»»

 

Sincèrement, ceci est une parole très détestable, que ce soit Hatim qu’il l'ait dit ou autre que lui.

 

«Le sectarisme au nom de la Salafiya»

 

De fait, en disant cette parole, c’était comme-ci il voulait montrer de sa personne, qu’il ne veut pas être salafi, et qu’il ne veut mettre aucun musulman en colère, qu’il soit sur n’importe quelles pensées ou n’importe quel minhaj.

 

Et si, il croit fermement à ce dogme, Alors nous, nous disons au frère (Hatim) craint Allâh عزّ و جلّ, et ne taxe pas de sectarisme Les Compagnons Du Prophète صلى الله عليه وسلم, ni les gens des meilleurs siècles, ni les gens du hadith, les imams qui ont servi le dogme alعaquidah, au moment où les gens se sont égarés, et que sont apparus les groupes, et autres, et autres. 

 

Point de doute que l’humanité globalement, doit être sur la même  méthodologie que les Prophètes d’Allâh سبحانه و تعالى, cependant les chayatines les ont dominés (c'est à dire : les ont égarés), et ils se sont égarés du sentier d’Allâh, sauf ceux à qui Ton Seigneur (سبحانه و تعالى) a fait miséricorde, et ceci est connu chez tous les étudiants en religion.

 

Allâh تعالى a dit (traduction rapprochée) :

 

﴾Et la plupart des gens ne sont pas croyants malgré ton désir ardent﴿ [Sourate Youssouf (12), verset 103]

 

Et aussi dans beaucoup de versets dans le livre d’Allâh عزّ و جلّ tu trouves le mot la «plupart» qui est cité, et est employé dans ce sens, barakAllâhou fik.

 

Et aussi (traductions rapprochées) ,

 

﴾Et, pour la plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants.﴿ [Sourate Al A3raf (7), verset 17]

 

﴾Et Nous n’avons trouvé chez la plupart d’entre eux aucun respect de l’engagement ; mais Nous avons trouvé la plupart d’entre eux pervers.﴿ [Sourate Al A3raf (7), verset 102]

 

﴾En vérité leur sort dépend uniquement d’Allâh ? Mais la plupart d’entre eux ne savent pas.﴿ [Sourate Al A3raf (7), verset 131]

 

﴾car Ses gardiens ne sont que les pieux. Mais la plupart d’entre eux ne le savent pas.﴿ [Sourate Al Anfal(8), verset 34]

 

Et aussi (traduction rapprochée) :

 

﴾Voilà bien là un signe. Cependant, la plupart d’entre eux ne croient pas.﴿ [Sourate Asshu3ara(26), verset 121]

 

Et tous ces versets prouvent que la base maintenant, après que les groupes soient apparus et que les courants se soient séparés, on ne peut pas dire que la base c’est qu’ils sont tous salafis, et que nous n’avons pas besoin d’un qualificatif supplémentaire, et la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

«Et un groupe de ma communauté ne cessera point d’être apparent sur la vérité, et ne leur nuiront point ceux qui les abandonnent, et ils resteront (apparent) sur ceci (sur cette vérité), jusqu’au jour de la résurection.»

 

Le mot "groupe" si l’homme méditait déçu, alors il se rendrait compte qu’elle englobe un petit nombre de personnes et que la plupart ne sont pas sur celle-ci, et il y a encore plus clair que ça, le hadith de la désunion (iftiraq), dans lequel Le Prophète صلى الله عليه وسلم nous informe que :

 

"Les juifs se sont séparés en 71 groupes, 1 groupe au paradis et 70 dans le feu.

Et les chrétiens se sont séparés en 72 groupes, 71 dans le feu et un au paradis.

Et que la communauté de Mohammed صلى الله عليه وسلم se divisera en 73 groupes, 1 au paradis et 72 dans le feu"

Et (et ici la preuve) on dit : "Ô ! Messager d’Allâh, quel est ce groupe ? "

Il dit صلى الله عليه وسلم : "eux ce sont aljama3ah ( le groupe rassemblé sur la sunna)""

 

Et a rapporté ce hadith Ibn Abi 3assim dans livre Assunna (son livre intitulé Assunna) chapitre  : «dans ce qu’a informé Le Prophète صلى الله عليه وسلم, que sa communauté se divisera en 73 groupe et Son blâme à tous ces groupes sauf à un».

 

Et les hadiths et les paroles des pieux prédécesseurs sont très nombreux, et d’en d’autres versions du hadith il est dit :

 

"Lequel d’entre ces groupes Ô Messagers d’Allâh ? 

Il dit صلى الله عليه وسلم : sur ce que je suis moi aujourd’hui et mes compagnons."

 

Je dis que ceci est la preuve sans aucun doute, que la plupart des musulmans ne sont pas sur la Salafiya avec certitude

Ce sont des musulmans, il n’y a aucun doute dessus, et les salafis ne les rendent pas mécréants, mais « salafi » est un qualificatif supplémentaire comme tu (Othman Abu Laith) l’as signalé, barakAllâhou fik.

 

Et à condition que la personne soit un salafi véridiquement, et il est impossible que quelqu’un puisse nier, que les musulmans de nos jours et avant ça se sont divisés en tous ces groupes et même encore plus que 73 groupes, mais tous ces groupes retournent à ces 73 groupes, et nous tous, nous vivons au milieu de ces groupes, alors, est-il possible de dire que la base chez les musulmans c’est  qu’ils sont tous salafis ?

 

Pas besoin de poser la question, c’est non, sans aucun doute.

 

Et la personne (Hatim) qui dit cette parole lui-même vit en France, et là-bas il y a des dogmes différents les chiites, les rawafidh, les khawarijs, les ach3ariya, les matouridiya, les quadyaniya, bahaiya, et aussi par rapport aux pratiques et écoles de fikh, il y a les malikites, les chafi3ites, les hanafites, les hanbalites.

 

Et l’histoire est remplie d’événements de désunions, de causes de désunions, de combats (guerres entre les musulmans) et de takfir les uns les autres, et tout ceci existe, et aussi par rapport à la pratique et à la purification de l’âme, il y a les naqchabandi, les jichti, les kadiri, tous rejettent la méthodologie Salafiya point de doutes la dessus. 

 

Mon frère (Othman Abu Laith) parmi tous ces groupes qui se disputent les uns les autres, il ne faut pas dire, il ne convient à personne de dire que la base chez les musulmans c’est la Salafiya.

 

Et que si on appelle à la Salafiya (c'est à dire : que nous disons que nous devons nous nommer salafis) et que nous nous nommons salafis, alors nous sommes devenus une secte parmi les sectes ?

 

D’accord, si nous disons  que nous sommes un parti, certes nous sommes le parti d’Allâh تبارك و تعالى, les gens qui vivaient durant le premier siècle, et nous, nous les suivons.

 

Et si tu veux dire par là, le sectarisme détestable, sache sans aucun doute que la base de l’Islam c’est la Salafiya, et il n’y a aucune désunion dans la Salafiya pour les musulmans (c.-à-d. : le fait de se dire salafi n’est absolument pas une cause de désunion parce que la Salafiya, c’est se définir comme étant sur exactement le même dogme et la même méthodologie que Le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم et les pieux prédécesseurs), sauf qu’ils (les salafis) veulent que tous (les autres groupes de musulmans) soient sur la base de l’Islam (la Salafiya).

 

Et eux (les salafis) sont sur la base de l’Islam et les autres (groupes) se sont désunies autour d’eux. 

 

Et il n’est permis à personne de dire ceci (c'est à dire : de dire que la Salafiya engendre le sectarisme de la communauté musulmane), et je pense que le frère Hatim n’ait dit cela qu’après que la haine et la rancœur contre la Salafiya soient entrées dans son cœur, et je ne lui dis cela qu’en tant que conseil, et en toute sincérité et vérité c’est ce que je voulais dire.

 

Et je pensais du bien de ce frère (Hatim), et je voyais des gens, des frères le suivre, mais…

 

Othman Abu Laith :

 

Ô Cheikh !

 

Le son est coupé, désolé, et vous disiez que vous pensiez du bien de ce frère (Hatim).

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

D’accord.

 

Et je pensais du bien de ce frère (Hatim) énormément, de ce qu’il m’était apparu de lui lors d’assises ou de certaines assises, et inshâ a Llâh qu’il était sur la Salafiya, qui est le chemin des Compagnons qu’Allâh les agrée et du Prophète صلى الله عليه وسلم avant eux.

 

Mais سبحان الله, il m’apparait maintenant qu’il (Hatim) a changé son manhaj (voie), il a changé son manhaj.

 

Et si il prétend être sur le manhaj des salafs (pieux prédécesseur), alors, qu’il délaisse ce genre de parole. 

 

Et il ne lui est pas permis d’être émerveillé par lui-même ou de se forger des illusions sur lui-même, ou bien Allâhou a3lam, il fut trompé par les gens, car les gens le suivent et se joignent à lui, dans ce qu’il m’est apparu, dans tout ce qu’il dit.

 

Ils (ceux qui suivent Hatim) pensent que dans ses paroles (les paroles de Hatim) il n’y a pas d’erreurs ou qu’il est infaillible à l’erreur.

 

Et si, il y a un frère ou un des frères qui pensent cela, et bien il s’est trompé.

 

Et vous les frères vous avez devant vous ces preuves qui sont très claires.

(c'est à dire : les preuves que Cheikh a cité avant).

 

Et certes, la religion aujourd’hui a changé de toutes sortes.

 

Il faut absolument que l’on s’accroche à la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

«Et il y aura toujours dans ma communauté un groupe qui sera apparent sur la vérité, eux, se sont ceux qui sont, sur ce que moi, je suis et mes compagnons»

 

Et nous, nous pesons avec cette mesure toute personne  qui se prétend être sur la Salafiya ou qui se prétend être un musulman.

 

Le musulman peut être musulman, mais le musulman qui est sur le chemin du Prophète صلى الله عليه وسلم et de ces Compagnons, il lui faut absolument rejeter ces écoles, ces pensées et ces croyances mensongées, et que toute affaire ou toute chose doit s’en référer au premier ordre (sur ce quoi le Prophète صلى الله عليه وسلم et ces Compagnons رضي الله عنهم أجمعين).

 

Depuis l’ancien temps, il est connu chez les savants, que le fait de dire cette parole : que tous sont sur une croyance saine et qu’il ne faut parler sur personne.

 

L’homme en vérité par cette parole ne veut que satisfaire tous les gens et tous les groupes.  

 

Et depuis l’ancien temps, au moment où ils ont défini le juste (العدل), le digne de foi (الثقة), le faible (الضعيف), l’inconnu (المجهول), le caché (المستور), (ces termes sont des qualificatifs employés dans la science du hadith), c’est parce qu’il y a des gens qui ne sont pas connus, et il nous faut absolument connaitre leur état.

 

Et l’iman Ibn Hibban qu’Allâh lui fasse Miséricorde lorsqu’il a dit : «Que toute personne qui est musulmane, est juste (عدل)», alors les imams le contredirent et ne l’approuvèrent pas.

 

Et Ibn Hajar dans l’introduction de son livre « Lissan Almisan » a dit :

 

«Ce vers quoi est parti Ibn Hibban, qui est : «que si l’identité d’un homme n’est pas inconnue, alors on juge de la probité (droiture) de cet homme jusqu’à preuve du contraire»  est vraiment une théorie étonnante, et la plupart des savants contredisent cette théorie».

 

Ceci concerne la droiture en général. 

 

Mais la Salafiya est au-dessus de ça, c’est possible.

 

Parce que si l’homme n’est pas sur la même méthodologie que le Prophète صلى الله عليه وسلم dans la croyance et dans les actes, alors il n’est pas salafi sans aucun doute.

 

Et ce qui est demandé c’est que le gens soit tous sur le chemin qu’a emprunté le Prophète صلى الله عليه وسلم

 

Et en vérité, ce qui a été dit à ce sujet par les imams en général, comme Ibn Taymiya et autres que lui, c’est qu’ils ont tous dit :

 

«La base chez l’homme n’est pas la droiture (la probité), au contraire c’est l’injustice, l’ignorance, et, et».

 

Comme Ibn Taymiya a dit :

 

«Par contre la parole de celui qui dit : "la base chez les musulmans est la droiture" ; ceci (cette parole) est faux.

Au contraire la base chez les enfants d’Adam est l’injustice et l’ignorance.».  

 

Et aussi Ibn Al-Qayyim et d’autres parmi les savants, et aussi comme tu l’as cité frère Othman, la parole de l’imam Albarbahari.

 

Et avec tout ce qui a été cité, sans impénitence, vous savez (maintenant) que l’islam est un terme général, et un nom général.

 

Et il est impossible de différencier les musulmans les uns des autres que par cette appellation (ce nom) qui est la Salafiya, comme se différencient les chiites par rapport aux rawafidhs dans leur dogme de croyance.

 

Et la Salafiya n’est pas une secte, c’est une appellation bénie qui définit ce sur quoi était les Pieux prédécesseurs à l’époque du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et je vous invite à lire en ce qui concerne ce sujet une parole résumée du Cheikh Al-Albani qu’Allâh lui fasse miséricorde dans laquelle certains lui dirent.

 

Vous entendez, le son est clair.

 

Othman Abu Laith :

 

Oui,  je vous entends bien, le son est clair Cheikh.

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

Cheikh Al-Albani lorsque certaines personnes ont dialogués avec lui, ils lui dirent : «Moi  je ne veux pas me nommer salafi, par contre je veux me nommer musulman comme Allâh (سبحانه و تعالى) nous a nommé».

 

Cheikh Al-Albani dit :

 

«Ceci n’est pas suffisant, car quand Allâh nomma les gens musulmans, les gens n’étaient pas (à cette époque) désunis, mais ils étaient tous unis (tous regroupés) comme le coeur d'une seule personne dans le suivi du Livre et de la Sunna».

 

Et la réponse juste à donner est de dire : «Si nous étions à l’époque des Pieux prédécesseurs, avant que les groupes (les sectes) se propagent, et que nous avions été interrogés à cette époque, alors nous aurions dit : « nous sommes musulmans»».

 

(Sans citer un qualificatif en plus pour nous différencier de toutes les sectes qui existent, car elles étaient très peu nombreuses et de plus elles étaient cachées et elles ne proliféraient pas comme aujourd’hui).

 

Mais aujourd’hui, si nous étions interrogés à quel groupe adhérez-vous par rapport à ces différents groupes ? 

 

Est-ce que tu es un musulman chiites, un musulman Dourzi, un musulman comme-ci, un musulman rafidhi, un musulman khariji.

 

Il n’y a aucun doute que la Salafiya est la manifestation de la signification de لا إله إلاّ الله, et l’attestation de foi est obligatoire.

 

L’attestation de foi n’est acceptée que si elle est prononcée de vive voix.

 

Et si il croyait à : لا إله إلاّ الله محمد رسول الله , mais qu’il ne la prononce pas de vive voix, alors ceci n’est pas considéré comme étant l’Attestation de foi, et ceci est la foi, que si, il l’a prononcée de vive voix.

 

Et ceci est vrai pour la Salafiya, mais la signification de la Salafiya n’est pas de rendre les musulmans mécréants, ou que les salafis rendent la globalité des musulmans mécréants, non jamais, comme le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : «Ma communauté se divisera», ils font partis de la communauté du Prophète صلى الله عليه وسلم, mais ils ont des faiblesses dans la foi, des faiblesses dans les actes, et autres, mais le nom de l’islam les englobe.

 

Le fait de se dire salafi n’implique pas rendre mécréants (les musulmans des autres groupes), ou bien être dur et envoyer en enfer, non jamais.

 

Et le musulman si il ne vient pas une chose qui le rend mécréant, et que la justice ne le rend pas mécréant, alors il jouit du droit de la fraternité en islam.

 

Mais par conseil et le bien que nous lui voulons, alors il nous incombe de lui enseigner la religion intègre qui est la Salafiya et la méthodologie salafi (la méthodologie du Prophète صلى الله عليه وسلم et ses Compagnons رضي الله عنهم أجمعين).

 

Donc il nous est permis, barakAllâhou fikoum, de dire au frère Hatim que tu as cité, et que je ne voulais pas citer, que si le frère Hatim continue d’observer cette parole, alors je lui conseille de délaisser cette parole, barakAllâhou fih, et il est obligatoire qu’il revienne à la vérité.

 

Et le retour à la vérité est meilleur que de persister dans le faux.

 

Et sa parole sincèrement, il n’y a aucun doute qu’elle est fausse.

 

Et moi, je conseille les frères en France, en Grande-Bretagne, et autres pays, sachez que Le Prophète صلى الله عليه وسلم ne prononçait que la révélation.

 

Et l’étudiant et le savant héritier du Prophète صلى الله عليه وسلم, ne doit prononcer que le texte clair, et ne pas prononcer de controverse (polémique), et si Allâh veut le mal d’un peuple, alors ils seront adeptes de polémique (controverse), alors l’individu commence à pratiquer la controverse, le "المنطق" (doctrine fondée sur la prépondérance de la logique), et autre, peut-être qu’il prendra le dessus, comme à dit le Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

«Il est possible que certains d’entre vous soient plus prompt à embellir ses arguments»

 

Car avec sa capacité à embellir ses arguments, il fait croire au gens qu’il est sur la vérité (ou qu’il dit vrai), mais en vérité il est dans le faux, comme l’a dit le prophète صلى الله عليه وسلم .

 

Et nous devons prendre les avis de nos savants qui sont renforcés par les textes des deux révélations (Le Coran et La Sunna), et ceci est une vérité Inshâ a Llâh, et il est obligatoire pour nous étudiants de ne pas prétendre à l’ijtihad (l’effort d’interprétation), et ne rien dire sans avoir une parole d’un des imams des Pieux Prédécesseurs, qui nous ont précédé, devancé dans la religion et la foi.

 

Et le frère (Hatim), ou autre que lui  ne doit pas s'obstiner sur le faux, si est apparue la vérité, et l’orgueil du ta3aloum (faire le savant) ne doit pas s’emparer de lui.

 

Ceci je le dis volontairement, et nous ne devons pas nous sectariser pour la cause d’un individu, car ceci ne fait pas parti de la religion dans quoi que ce soit.

 

Et de toute façon, je conseille les frères, que si vous voyez une personne qui prononce des paroles contraires à la vérité, par exemple comme le frère Hatim, il ne faut pas le rejeter et l’abandonner, mais nous rejetons les paroles contraires à la vérité, comme Les Pieux Prédécesseurs.

 

Les Compagnons (رضي الله عنهم أجمعين) divergeaient dans les sujets où aucun texte ne fut révélé, mais ils se rencontraient, ils se conseillaient, et ils s’enjoignaient mutuellement  la vérité.

 

Et nous nous expliquons avec le frère, si le frère retourne à la vérité alors nous sommes satisfaits, ou sinon nous ne devons pas l’abandonner totalement, nous rejetons sa parole avec toute franchise, et nous lui disons : "Ô frère, cette parole n’est pas vraie, et tu as contredit les textes et les savants connus."

 

Et avec le même type de personne, nous sommes là continuellement  à les conseiller.

 

On ne doit pas se diviser et se désunir, sauf si il veut se désunir et qu’il dit : «je ne fais pas parti de vous», alors ceci est autre chose, et Allâhou Almousta3an, et C’est Lui qui guide à la droiture.

 

Othman Abu Laith :

 

Oui, Cheikh, au sujet du fait que le conseil ait été donné en fonction de nos capacités, mais malheureusement certains frères se sont sectarisés, et ils n’écoutent pas, et ils viennent avec la parole de certaines personnes de sciences, en leur posant la question à leur façon, comme par exemple la question: est-ce que la base chez le musulman est la présomption d'innocence ?

 

Est-ce que nous avons le droit de l’incriminer dans sa croyance, est-ce qu’il fait partie d’Ahlu Assunnah et la salafiya ?

 

Et point de doute que les savants comme Cheikh Al-Luhaydan et Alfawzan ont dit : «Non, que la base chez le musulman est la présomption d'innocence, et qu’il n’est pas permis d’avoir de mauvaise opinion à son sujet».

 

Eux Cheikh, ils jouent sur les mots, et ils savent très bien que le point de divergence entre nous et eux ce n’est pas ça, nous, nous ne rendons pas innovateur les gens de la masse, et nous ne rendons pas innovateur la globalité des gens, au contraire nous leur cherchons des excuses, et nous voulons leur enseigner (la vérité), au contraire nous les conseillons, mais eux ils jouent sur les mots, et aucun doute, que si nous voyons cela…, et aussi il y a des frères qui n’ont pas le niveau pour enseigner aux gens, bien qu’ils aient pris ses places d'enseignant, alors qu’ils n’ont pas de niveau, et certes, nous leur avons dénombré une quantité d’erreurs, et non pas une erreur.

 

Nous est-il pas permis de mettre en garde de l’assise avec eux et de prendre la science chez eux ?

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

Premièrement, la parole de certains chouyoukhs et aussi le fait de se référer à cette parole qui dit qu’il n’est pas permis de se renseigner sur une personne, quel est son dogme de croyance ?

 

Cette parole a besoin d'être détaillée même chez ces savants, car par Allâh, de sorte à ce que si il y a une personne étrangère que nous ne connaissons pas, est-ce que nous devons la présenter aux gens comme enseignant ?

 

Non.

 

Il nous est obligatoire de connaitre son dogme de croyance, même les étudiants en science à l’époque des Pieux Prédécesseurs, comme les mouhadiths, ils ne permettaient pas à ce que l’on s’assoit chez eux sans une recommandation d’autrui, et je me souviens que l’imam Ahmed, qu’Allâh lui fasse miséricorde, était en chemin vers Yazid ibn Aaron, et qu’il avait avec lui une recommandation, donc nous disons que ce qui rajoutent, qui disent que la base chez le musulman est qu'il est Musulman oui, à partir du moment qu’il accomplit la prière et qu’il est avec nous et autre, mais quel islam suit-il ?  

 

Parce que nous savons qu’aujourd’hui, que dans l’islam, il existe diffèrent groupe.

 

Il nous faut donc connaitre quelle est sa عaquida si nous voulons avoir des relations avec lui (dans la religion), est-ce qu’il est salafi ou non.

 

Pourquoi ?

 

Parce que nous vivons parmi des centaines d’individus différents (dans leur religion) dans les villes, même dans les quartiers, il faut absolument savoir et poser des questions, c’est comme une personne qui veut marier (son enfant…) il se renseigne ici et là, pour savoir si cette homme est un bon musulman inshâ a Llâh dans son comportement et autres, et ceci est aussi valable pour ces sujets.

 

Et ensuite, ta parole barakAllâhou fik comme quoi il y a des personnes qui se sont autoproclamés enseignant, et autre, sincèrement, moi je leur conseille à tous, que si ils comprennent la langue arabe, alors qu’ils prennent les livres de nos imams et nos savants surtout les savants d’Arabie-Saoudite à cette époque, ils sont accessibles, et qu’ils leur lisent (et leur traduisent) et leur expliquent.

 

Mais par contre, qu’ils viennent avec des paroles venant d’eux-même, non.

 

Et je dis tout le temps, et ceci est obligatoire : «Qu’il ne s’implique pas lorsqu’il ne connait pas bien un sujet».

 

Il leur lit, et si, il lit la parole d’Allâh Ta3ala (traduction rapprochée) :

 

﴾qui m’a créé, et c’est Lui qui me guide﴿ [Sourate Asshu3ara (26), verset 78]

 

comme ceci il leur éclaircit, ou (traduction rapprochée) :

 

﴾et ne me couvre pas d’ignominie, le jour où l’on sera réssuscité﴿ [Sourate Asshu3ara (26), verset 87]

 

comme ceci il leur éclaircit, par contre, qu’il vienne avec des paroles de sa part et qu’il se trompe, pas de doute, qu’il vous faut regrouper ces personnes et vous asseoir avec eux et leur dire : «Ô Frère tu transgresse la vérité, et tu transgresse ta limite», avec sagesse.

 

Et s’il n’écoute pas vos paroles ou les paroles des autres frères qui lui ont  montré ses erreurs, alors dans cette situation s’il faut le faire taire alors on le fait taire, et  sinon il faut dire aux gens de ne pas s’asseoir chez lui, mais à une condition que la vérité soit avec toi, et que ce soit avec preuve, et si la preuve est donnée et que son erreur lui est démontré, et qu’il continue sur son erreur, alors dans cette situation, il faut mettre en garde contre lui.

 

Pour toutes erreurs doit être appliquée une mise en garde. Si ses erreurs sont peu nombreuses une, deux, trois, alors nous mettons en garde contre ces erreurs, mais le reste peut être pris de lui.

 

Mais par contre si la plupart (de ses paroles) sont des erreurs, alors il est devenu faible et comme disaient les mouhadithines : il se trompe beaucoup, cette personne son hadith n’est pas authentifié, n’est pas bonifié, et pour une personne de ce type, qui a de nombreuses erreurs, doit être appliquée une mise en garde générale, et il lui est dit: «toi, tu ne t’assis pas (pour enseigner), tu ne conviens pas à ça (l’enseignement)». 

 

Othman Abu Laith :

 

Le Problème Cheikh c’est que si nous les conseillons, ils nous disent : "Toi t’es qui pour nous conseiller ?".

 

Et moi, peut-être que je suis plus savant que toi, et je ne sais quoi, même si tu lui apportes une preuve.

 

Si c’était aussi simple que ça, nous n’aurions pas eu besoin, de vous en faire part.

 

Cheikh, nous nous les avons conseillés, nous leurs avons écrit, et nous avons essayé de les appeler, et de nous retrouver avec eux, comme nous avons fait lorsque vous êtes venu en France, et rien n’a changé même après vos conseils, c’est ce que nous constatons.

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

(traduction rapprochée)

 

﴾et tu n’es pas un dominateur sur eux﴿ [Sourate Alghashiyah(88), verset 22]

 

Ni autre, pas de doute que s’il n’accepte pas le conseil, et dans une moindre mesure, si tu es sur qu’il est dans l’erreur alors met en garde les gens qui sont autour de toi, pour qu’ils n’assistent pas chez lui, ceci est obligatoire, et tu ne peux être responsable de tout le monde, et dire, il faut que je les empêche tous d’assister chez lui

 

(traduction rapprochée)

 

﴾Allâh n’impose pas à une âme une charge supérieure à sa capacité﴿ [Sourate Albaqara(02), verset 286]

 

Cela est obligatoire pour nous tous, pour toi, pour nous, de mettre en garde contre ça. Oui

 

Othman Abu Laith :

 

Pour finir Cheikh, lorsque vous êtes venu en France, et que vous avez vu Alhamdoullillah l’animation de certains frères…

 

Le problème est que  parmi ces frères, si nous les conseillons même secrètement, ou qu’il s’est passé quelque chose, puis l’on contredit certains frères, alors beaucoup d’entre eux disent :

"Nous, nous avons une recommandation du Cheikh Wassiy Allâh, qui es-tu pour parler et je ne sais quoi ?"

 

Comme-ci tous se cachaient derrière cette recommandation.

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

Par Allâh, il est possible qu’une personne recommande certains individus parce que rien ne lui est apparu, mais qu’ensuite lui est apparu ses grandes canines (c’est l’équivalent de l’expression : montrer ses crocs. c-à-d: cette personne s’est montrée sous son vrai visage).

 

Et sincèrement, en ce qui concerne ce type de personne, je me désavoue de ma recommandation. 

 

Je ne l’ai recommandé que sous certaines conditions, ma recommandation est valable que sous certaines conditions qui doivent être respectées, de sortes à ce qu’il ne transgresse pas sa limite, ceci est présent.

 

Et puisqu’il a transgressé, alors je retire ma recommandation attribuée à ces frères que j’aime encore, mais j’aimerai qu’ils rejoignent la vérité, et qu’ils s’entraident entre eux, et que ne s’empare pas d’eux l’orgueil criminel, et dire : qui es-tu toi pour me conseiller ?

 

En toute honnêteté, ceci ne fait partie en rien de la religion, à plus forte raison qu’elle soit salafie (cette parole n’est pas une parole de la Salafiya).

 

Othman Abu Laith :

 

Qu’Allâh vous récompense.

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

En réalité, je leur ai imposé comme condition de ne pas s’impliquer dans ce qu’ils ne connaissent pas bien, et eux se sont engagés dans ce qu’ils ne maitrisent pas, donc ceci implique qu’ils ne sont pas sous ma recommandation barakAllâhou fik, et quels bénéfices tireront-ils à travers ma recommandation, si eux même se trompent ?

 

Othman Abu Laith :

 

Cheikh, barakAllâhou fik, qu’Allâh vous récompense, et qu’Allâh vous préserve et vous guérisse.

 

Auriez-vous une dernière parole ou un conseil général à donner ?

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

Je dis : Ceci sont mes dernières paroles, et soyez-vous les frères en général sur le dernier degré, comme a dit Mou3awiya رضي الله عنه :

 

«s’il y avait entre lui et moi un fil je n’aurai voulu le couper».

 

Soyez affectueux les uns les autres tant qu’il montre être salafi, même s’il s’est trompé, et soyez toujours à vous enjoigner mutuellement le conseil et la vérité, au plus haut degré, et n’ayez de la rancune envers personne que si, il éprouve de la haine envers la religion et la salafiya, et soyez toujours dans l’affection entre vous et dans le conseil mutuel au maximum.

 

Othman Abu Laith :

 

Cheikh, barakAllâhou fik, qu’Allâh vous récompense et je demande à Allâh de vous raffermir.

 

Cheikh Wassiy Allâh :

 

Moi, je sais que tu n’as pas pris cette parole et que tu ne m’as pas dit ces choses… 

 

Et moi peut être qu’Allâh…

 

Moi je n’ai pas dit ces paroles pour que tout le monde les accepte, il n’est pas primordial que tous l’acceptent, mais puisque tu me l’as demandé qu’Allâh te récompense, car tu aimes le bien et tu veux le bien, donc je ne n’ai prononcé ces paroles que pour conseiller les frères, et qu’ils craignent Allâh تبارك و تعالى, et qu’ils ne rentrent pas dans des choses qui les diviseront, ce n’est pas un simple sujet, de sorte à ce que tous prennent un aspect du problème, et puis dire la base dans ceci est cela.

 

Mais j’ai eu des frissons  quand j’ai entendu que le frère Hatim a dit : «Le sectarisme au nom de la salafiya», et sincèrement, je me suis dit que l’individu a changé son minhaj et ce que je pensais de lui, et qu’il est sorti totalement de la salafiya, s’il subsiste sur cela.

 

وصلى الله على خير خلقه محمد وعلى آله وصحبه أجمعين

 

Othman Abu Laith :

 

والسلام عليكم ورحمة الله وبركاته يا شيخ، الله يحفظكم، الله يحفظكم

 

Enregistré le 04 Dhou-Alhijjah 1434 de l’hégire par Othman Abu Laith

Cheikh WassiouLlah ibn Mohamed 'Abbas - الشيخ وصي الله بن محمد عباس

Partager cet article

Mise en garde contre les livres d'apprentissage de la langue arabe : «Al-arabiya bayna yadayk - العربية بين يديك» (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Mise en garde contre les livres d'apprentissage de la langue arabe : «Al-arabiya bayna yadayk - العربية بين يديك» (audio-vidéo)

 

Le questionneur :

 

Qu'Allah soit clément envers vous, nous étudions le livre de langue arabe : "Al-Arabiya Bayna Yadayek" et nous avons entendu que vous mettiez en garde contre ce livre, est-ce que cela est vrai ?

 

Et que nous conseillez vous?  

 

Qu'Allah vous récompense en bien.

 

Sheikh :

 

Oui, cela est vrai.

 

Qu'on soit récompensé (par Allah) et vous aussi.

 

Cela est vrai, lorsque j'ai lu ce livre, j'y ai trouvé beaucoup d'irrégularités.

 

Il contient beaucoup d'irrégularités, notamment des images d'êtres ayant une âme et cela est ce qu'il y a de moins grave dans ce livre et il n'y a aucun doute que cela est un fléaux parmi les fléaux.

 

Il y a des  photos de femmes et d'hommes ainsi que de la façon d'être des mécréants et il y a en cela pour les étudiants un attachement aux coutumes des mécréants et plus spécifiquement pour ceux n'étant pas arabes.

 

Ceux pour qui il incombe de sortir de ces coutumes et non de s' y attacher.

 

Ce livre les attache aux coutumes des mécréants.

 

Et il y a des endroits dans ce livre où se trouve des irrégularités flagrantes dans le domaine de la croyance, ainsi que l'approbation de certains principes du groupe des frères musulmans.

 

Ce qui paraît donc pour moi est que ceux qui ont mis en place ce livre font parti des frères musulmans.

 

Et c'est donc pour cela que l'on met en garde contre ce livre.

 

Vous remplacerez ce livre-là, par d'autre livres écrits dans le domaine de la langue arabe où il n'y a pas d'irrégularités comme dans ce livre.

 

Donc mon conseil est que vous délaissiez ce livre.

 

Barakallahoufikoum.

 

Un frère demande :

 

Quel est le nom de ce livre? 

 

Sheikh:

 

"Al-Arabiya Bayna Yadayek" 
 

Celui-ci (ce livre) on met en garde contre lui.

 

On met en garde contre lui 
 

Barakallahoufik. 

 

Traduction abou jabir

Cheikh Khâlid Othmân Abou AbdelA'lâ - الشيخ خالد عثمان ابو عبدالأعلى

Partager cet article

Peut-on profiter du livre (version en arabe) : «تفسير العشر الأخير - Tafsir al-'ouchr al-akhir » ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

 Peut-on profiter du livre (version en arabe) : «تفسير العشر الأخير - Tafsir al-'ouchr al-akhir » ? (audio)

Et une personne demande :

 

Est-ce qu'on peut profiter du livre : "تفسير العشر الأخير - Tafsir al-'ouchr al-akhir" tout en sachant que l'auteur de ce livre est un opposant qui est Mohammad Ibn Soulayman Al-Achqar ?

 

Réponse :

 

N'est-ce pas lui qui a parlé (en mal) sur (le compagnon) Abou Bakra ?

 

Hein ? Hein ?

 

Oui, Mohammad Ibn Soulayman Al-Achqar, le frère de 'Omar.

 

L'autre c'est 'Omar Soulayman.

 

Et celui-ci c'est Mohammad Ibn Souleyman, le frère de 'Omar. 

 

N'est-ce pas lui ?

 

N'est-ce pas lui qui a parlé (en mal) sur (le compagnon) Abou Bakra ?

 

S'il s'avérait que c'est lui qui a parlé (en mal) sur (le compagnon) Abou Bakra alors pas de faveur ni de dignité !

 

Et on ne prend rien de lui, jamais ! Même s'il détenait toutes les sciences !

 

Ceux qui insultent les compagnons du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم, on ne prend rien d'eux, jamais !

 

Et même s'il fût recommandé par mille personnes et encore mille autres, pas d'estime pour eux ni d'hommage !

 

Car c'est la parole de l'Imam Ahmad que nous prenons en considération dans cela :

 

"Celui qui dénigre un seul des compagnons du Messager d'Allâh l'insulte ou incite à l'insulter n'est qu'un sale innovateur rafidi."

 

On ne prend rien de lui !

 

Et je n'ai parlé sur lui que pour (défendre) les honorables compagnons du Messager d'Allâh.

 

✅ Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Important

La traduction française de ce livre intitulé

"L'interprétation du sens des versets du dernier dixième du Noble Coran"

n'est pas concernée par cette mise en garde

 

Le tafsir d'al Ashqar est utilisé dans la version arabe du livre "تفسير العشر الأخير - Tafsir al-'ouchr al-akhir" et non pas dans la version française.

Le Tafsir al Muyassir du Complexe du Roi Fahad de Medine a servi de base dans la version française intitulée "L'interprétation du sens des versets du dernier dixième du Noble Coran".

Partager cet article

Concernant le livre d’Ibn Sirine sur l’interprétation des rêves ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Concernant le livre d’Ibn Sirine sur l’interprétation des rêves ? (audio)

 

Votre éminence celui-ci demande au sujet du livre d’Ibn Sirine, est-ce qu’il s’est spécialisé dans l’interprétation des rêves ?

 

Et est-ce que les livres que l'on trouve actuellement dans les librairies, dit-on qu'ils sont de Ibn Sirine ?

 

Son éminence :

 

Ceci est un mensonge !

 

Ibn Sirine n’a pas de livres dans l’interprétation des rêves.

 

Ce livre que l'on trouve n'est pas de Ibn Sirine, mais il est inventé (sur lui).

 

Na3am

 

Groupe de traductions et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

 

بشان كتاب ابن سيرين في تفسير الاحلام ؟

 العلامة صالح بن فوزان الفوزان
فضيلة الشيخ هذا يسال عن : كتب ابن سيرين هل تخصص ابن سيرين في تفسير الاحلام و هل الكتب الموجودة الآن في المكتبات يقال بانها لابن سيرين ؟
فضيلة الشيخ : هذا كذب ، ابن سيرين ليس له كتب في تفسير الاحلام ، هذا الكتاب الموجود ليس لابن سيرين ، و إنما هو موضوع عليه . نعم

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Mise en garde contre Nabil Al 'Awadi le koweïtien (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Mise en garde contre Nabil Al 'Awadi le koweïtien (audio)

 

Question suivante Cheikh :

 

Qu'Allah vous récompense en bien.

Ça fait un bon bout de temps que je regarde la série : "Les histoires des prophètes" par Nabil Al'Awadi.

J'ai découvert par la suite des mises en garde contre lui sur (le site) "3ilm char3i".

Ma question est : Vers quels savants m'orienteriez-vous pour apprendre la vie des prophètes ?

Puis-je continuer à regarder cette série, sachant que j'apprenais beaucoup, soubhanAllah ?

 

Réponse :

 

Nabil Al'Awadi, comme çà il s'appelle... Nabil Al'Awadi, c'est un koweïtien... c'est quelqu'un de très dangeureux dans la da'wa, très très dangeureux.

 

Il est contre les savants, les grands savants et il se moque d'eux.

 

Il est jahal (ignorant).

 

Il dit (Nabil Al'Awadi) : "Ce sont des jouhal (ignorants),... ; Et ils sont avec le sultan,... ; Et ils ne disent pas la vérité,..."

 

استغفر الله وأعوذ بالله

 

Il est très dangeureux parcequ'il parle avec des versets, il cite un verset, il voudrait le psalmodier (si je puis dire), il ne parle pas normalement mais il le récite en le fredonnant comme un récitateur.

 

C'est pourquoi plusieurs frères lui ont dit : "Pourquoi fais-tu cette bi'da ?"

 

Le prophète صلى الله عليه وسلم quand il citait un verset, il صلى الله عليه وسلم le citait normalement, pas avec psalmodie... Normalement !

 

A part celà, il a beaucoup d'histoires, c'est un conteur comme Al-'Arifi etc... Des conteurs !

 

Ils te parlent de ce qui s'est passé dans tel pays etc... : "Une femme a fait celà, un homme a fait ceci, un autre a fait celà..."

 

Il est l'élève de 'AbderRahman 'AbdAlKhalaq.

 

Je conseille à toutes personnes de s'éloigner de lui et de ne pas l'écouter.

 

Pour la "sira" (vie des prophètes), je ne connais pas quelqu'un très connu qui est spécialiste dans la "sira" et qui ne parle que de la "sira",...

 

Sur internet, ...

 

Si quelqu'un connait quelqu'un de fiable sur internet, qu'il nous dise qui.

Moi je ne connais personne et je n'écoute pas beaucoup de choses sur internet.

 

والله تعالى أعلم

 

Si maintenant il n'y en a pas, çà ne veux pas dire que tu es obligé de l'écouter (Nabil Al'Awadi), tu peux lire.

 

Lis la "sira" de Mohamed Ibn Abdelwahab.

 

(Cheikh lit une information écrite qui lui est donnée sur le salon)

 

Arafat Mohamedi fait des cours de "sira" (je ne savais pas), voilà maintenant il y a quelqu'un qui s'appelle Arafat Mohamedi.

 

Voilà on dit qu'il fait des cours de la "sira", c'est quelqu'un, الحمد لله, qui est connu pour sa science, quelqu'un de fiable بإذن الله تعالى.

 

Na3am. 

 

Question/réponse lors du cours en direct sur le salon Paltalk "J'apprends L'islam sur La Vraie Voie" du 21 janvier 2015

✅ Retranscription par une soeur de l’équipe du site 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Partager cet article

Les aberrations de Salîm At-Tawil (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les aberrations de Salîm At-Tawil (vidéo)

 

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Mise en garde du Cheikh Obayd Al-Jabiri contre Maher Al-Qahtani (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Mise en garde du Cheikh Obayd Al-Jabiri contre Maher Al-Qahtani (vidéo)

      السائِل : السّلام عَليكُم

الشيخ : وعليكُم السّلام ورحمةُ اللّه ...حياك اللّه

السائِل : حياك اللّه يا شَيخ ، كيف حالك طيب ؟

الشَيخ : وحياك عساك طيب ، انت والوالدين والأولاد والأهل ؟

السائِل : اللّه يجزيك خير - إن شاء اللّه - ربي يحفظك ويرعاك يا رب

الشيخ : وإياك ، وإياك إن شاء الله ، الحمد لله ، الشكر لله ، اللهم لك الحمد

السائِل : كيف حال الأولاد والأخوة ؟

الشَيخ : بِخير والحمد لله

السائِل : إن شاء الله ربي يحفظك ويرعاك ، جزاك الله خيرا ، شيخ لا أريد أن أُطيل عليك عندِي سُؤال بعد إذنك

الشيخ : تفضل

السائِل : بارك الله فِيك شيخ كثُر السُؤال على الشَيخ ماهر القحطانِي ؟

الشيخ : ما يُنصح به ، ما يُنصح به أبداً ، لا ينصح به

السائِل : هُو ينقل كلام يَقُول أنَّ الشيخ عبيد تَراجع عن التحذِير من ماهر القحطاني

الشيخ : يَكذب يكذب ...كذاب

السائل : ننشر هذا الكلام يا شَيخ ؟

الشيخ : نعم انشره

السائِل : بارك الله فِيك ، وجزاك اللّهُ خيرا ، ربي يحفظك ويرعاك ، لو ذكرت لنّا التاريخ يا شيخ بعد إذنك

الشيخ : كيف ؟

السائل : لو ذكرت التاريخ ؟

الشيخ : تاريخ اليوم - بارك الله فيك - يوم الأحد : 26/شوال ... 26/ذي القعدة / 1435

السائِل : بارك الله فيك ، جزاك الله خيرا ، ربي يحفظك

الشيخ : وفيك بارك ، وإياك وإياك اهلاً وسهلاً

 

 

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>