171 articles avec individus et refutations - أشخاص و ردود

La mort de Ben Laden

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La mort de Ben Laden

 Question :

 

Quelle est la parole médiane vis à vis de l'assassinat d'Oussama Ben Laden car certains se réjouissent de son assassinat et d'autres disent que c'était un moujâhid et qu'il est mort martyr ?

 

Réponse :

 

Comment ça, un moujâhid ? 

 

Oui c'est un moujâhid dans le sentier du diable !

 

Oussama Ben Laden a apporté un mal énorme aux musulmans et il n'y a aucun doute que son départ est un repos pour eux! 

 

Les gens vont pouvoir se reposer par son départ !

 

traduit par sounnah-publication.com

 

بسم الله الرحمن الرحيم

سُئل شيخنا عبدالمحسن بن حمد العبَّاد البدر عن مقتل الخارجي أسامة بن لادن
الموافق لـيوم الأثنين 28/5/1432هـ بعد صلاة العشاء
السؤال: ما هو القول الوسط في مقتل أسامة بن لادن فهناك من فرح بمقتله
وهناك من قال إنه كان مجاهداً وحكم له بالشهادة؟
أجاب شيخنا: كيف مجاهد؟! نعم هو مجاهد في سبيل الشيطان
أسامة بن لادن جلب شراً عظيماً على المسلمين
ولا شك أن ذهابه فيه راحة لهم, يرتاح الناس بذهابه

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبدالمحسن بن حمد العبَّاد البدر

Partager cet article

Mise en garde contre Abou Omama et l'oasis de l'excellence (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Mise en garde contre Abou Omama et l'oasis de l'excellence (vidéo)

Partager cet article

‘Aidh Al-Qarni - عائض القرني

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

‘Aidh Al-Qarni - عائض القرني

Cheikh Ahmad ibn Yahiâ An-Najmî, après avoir cité certaines des erreurs de Salmân Al-‘Awdah, et en particulier le fait qu’il incite à se révolter contre les autorités musulmanes, cite les propos de ‘Âidh Al-Qarnî qui vont dans le même sens que ceux de son confrère :

 

« […] On trouve dans le poème de ‘Âidh Al-Qarnî intitulé : « Da’i-l-Hawâshî wa-khruj » de son recueil qui porte le titre « Lahn Al-Khulûd ( لحن الخلود) » des propos qui sont proches de ceux de Salmân Al-‘Awdah concernant   incitation à se révolter contre l’autorité musulmane.

 

Extrait du poème :

 

Prie et jeûne autant que tu veux car la religion ne considère pas comme adorateur celui qui prie et jeûne

 

Tu n’es qu’un prêtre parmi les rabbins et tu n’as rien à voir avec le Prophète Muhammad. Cela suffit comme réprimande !

 

Tu délaisses l’arène et la laisses aux canailles et répugnants nabots qui tiennent les rênes [du pouvoir]

 

Ou la laisses à tout imposteur pervers qui meurtrit ma communauté sans jamais que les blessures ne se cicatrisent

 

N’essaye pas de me tromper avec ton habit de Cheikh tant que ce bas-monde n’est qu’épreuve et obscurité

 

Tes écrits sont destinés aux morts, tu n’es qu’un moribond qui aime parler

 

Chaque jour tu fais l’explication d’un texte en te contentant d’imiter mais tout ceci n’est que poudre aux yeux

 

Les sombres commentaires de livres sont ton occupation car tu as peur de l’épée du tyran

 

Ne dis donc rien Ô mon Cheikh et attends ! L’âge de vos fatwas atteint 50 ans !

 

La politique est pour vous un domaine qu’il faut éviter. Ne t’approche pas d’elle car elle risque de te détruire !

 

-Premièrement : Que veux-tu que nous disions Ô ‘Âidh ? Que veux tu que nous disions ? Dirons nous : c’est la fougue du poète et ses fantasmes ? Nous pourrions dire cela si le poème concernait les choses de ce bas-monde. Mais quand il s’agit de religion, c’est impossible.

 

Que veux tu que nous disions ? Veux-tu que nous t’énumérions les textes qui font de la prière, de la Zakât, du jeûne et du pèlerinage les plus importants actes d’adorations après la foi ? Or tu connais ces textes. Ne penses-tu pas qu’il serait plus légitime pour toi de dire : Allah et Son prophète disent vrai et mon poème n’est que mensonge lorsque je dis :

 

Prie et jeûne autant que tu veux car la religion ne considère pas comme adorateur celui qui prie et jeûne

 

-Deuxièmement : la religion considère comme adorateur celui qui prie, jeûne,  croit en l’Unicité d’Allah et suit la droiture, non pas comme l’affirme le poème de ‘Âidh Al-Qarnî, qu’Allah le ramène à la vérité d’une belle façon et l’aide à avoir le dessus sur son ego et son démon.

 

-Troisièmementc’est après cela que surgit l’immense calamité et le désastre le plus dévastateur dans le second vers. En effet, tu as décrit les musulmans accomplissant la prière,  jeûnant, adorant Allah conformément à la législation de Son serviteur et messager Muhammad  (sallallâhu ‘alayhi wa sallam), comme étant des prêtres et rabbins. Tu les considères comme des chrétiens et les expulses de la sphère de l’Islam. Où est donc passée ta raison ? Et comment ta conscience t’a-t-elle été ôtée lorsque tu dis :

 

Tu n’es qu’un prêtre parmi les rabbins et tu n’as rien à voir avec le Prophète Muhammad. Cela suffit comme réprimande !

 

Tu les a désolidarisés de Muhammad le Prophète Elu – Paix et Bénédictions de mon Seigneur sur lui – et tu l’as  désolidarisé d’eux. Tu as donc affirmé l’excommunication des musulmans sans raison valable et c’est ainsi que tu as revêtu le manteau des Khawâridjs au sujet desquels le Prophète (sallallâhu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Ils sortent de l’Islam comme la flèche transperce sa proie » et il a aussi dit à leur sujet qu’ils sont : « Les chiens de l’enfer ». Acceptes-tu pour ta personne de telles désignations ?

 

Mais si tu affirmes : « J’ai écrit ce poème il y a longtemps. Aujourd’hui je n’ai plus les mêmes positions », je te réponds : si donc tu as écrit ce livre avant que ne se termine ta formation religieuse, pourquoi as-tu autorisé sa publication ? Pourquoi as-tu autorisé sa distribution ?

 

-Quatrièmement : ne vois-tu pas que tu utilises un style de révolutionnaire takfiri provocateur ? Penses-tu qu’il est judicieux de le diffuser ou plutôt de l’occire et l’enterrer?

 

J’ajoute : ta réponse à mes questions est évidente du fait de ton attitude – à savoir diffuser ce recueil de poèmes malgré ce qu’il comporte comme erreurs monumentales – … Or le fait que tu autorises sa diffusion n’est qu’insistance et obstination dans l’erreur.

 

-Cinquièmement : les  dirigeants dans ton pays sont musulmans, sont à l’origine de nombreuses réformes bénéfiques et recèlent un grand bien… bien dont tu profites et dans lequel tu te prélasses. As-tu pensé à  remercier Allah pour cela ?

 

Garde bien en mémoire Ô Cheikh ‘Âidh – toi et ceux qui partagent la même voie que la tienne en dupant la jeunesse par vos méthodes – que l’Etat vous a éduqué dans ses écoles, ses instituts et facultés, qu’il a dépensé pour vous des sommes colossales afin d’atteindre le niveau que vous avez aujourd’hui… et vous le remerciez de la façon la plus ingrate qu’il soit [1]. Vous désobéissez à Allah et Son Prophète en provocant les détenteurs du pouvoir, en excitant, en incitant et en poussant les gens à se révolter contre eux et à leur contester ce qu’Allah leur a donné. Vous êtes donc allé à l’encontre de ce qu’Allah vous a ordonné de faire dans Son livre et dans les propos de Son prophète (sallallâhu ‘alayhi wa sallam=. Vous êtes aussi allé à  ’encontre du consensus des Ahl Sunnah Wal Jamâ’ah dont vous prétendez être les disciples et  auxquels vous vous affiliez fièrement. Mais en vérité, vous vous affiliez plutôt aux mu’tazilah et aux Khawârij qui légitiment la révolte contre les autorités et la condamnation de leurs méfaits par les armes… Votre situation est vraiment étonnante : par Allah ! Vous avez été éduqués dans des écoles, instituts et universités dont le programme est conforme à la croyance des Ahl Sunnah wal Jamâ’ah. Qu’est-ce qui vous a donc poussé à changer de croyance ?

 

Et ne croyez pas que les gens sont ignorants de ce qui se passe autour de vous. Ce qui se passe autour de vous est l’organisation de cellules terroristes secrètes auxquelles vous avez participé et dans lesquelles vous avez subi un lavage de cerveau. Vous êtes donc ce que vous êtes. Nous appartenons à Allah et c’est vers lui que nous retournerons.

 

-Sixièmement : dans les quatre vers suivants que tu as cités, tu dissuades les gens de s’adonner à la science car elle ne rentre pas dans le moule révolutionnaire que vous avez accepté comme religion à la place de la religion droite d’Ibrâhîm et Muhammad (‘alayhimassalâm). Tu dis ainsi :

 

N’essaye pas de me tromper avec ton habit de  cheikh tant que ce bas-monde n’est qu’épreuve et obscurité

 

Tes écrits sont destinés aux morts, tu n’es qu’un moribond qui aime parler

 

-Septièmement : tu considères l’écriture d’œuvres religieuses comme n’étant que destruction, et décrit leurs auteurs comme des personnes proches de la mort. En effet, le terme moribond ne s’utilise que pour les personnes à l’agonie, c’est pourquoi on dit linguistiquement « un malade moribond ». Tu considères donc les auteurs d’ouvrages et les  personnes qui se dévouent à l’enseignement en y passant le plus clair de leur temps sans partager  votre esprit révolutionnaire comme étant des personnes proches de la mort.

 

J’affirme donc : Vous avez par ce moyen revivifié l’innovation des Khawârij et des Mu’tazilah. Et ne vous fâchez pas contre ceux qui ont dit de vous que vous étiez des innovateurs.

 

-Huitièmement : tu considères la jurisprudence islamique, son apprentissage et son enseignement comme étant de la « poudre  aux yeux » cette expression désignant toute chose qui empêche une personne de voir quelque chose ou de la voir clairement comme la poussière ou autre. Or le Prophète (sallallâhu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Celui à qui Allah veut du bien, Il lui fait comprendre la religion ». Ne vois-tu pas que tes propos dans ce poème sont diamétralement opposés aux principes religieux ? L’esprit partisan t’as aveuglé comme t’a aveuglé l’esprit révolutionnaire au point où les vérités ont changé à tes yeux. Nous appartenons à Allah et c’est vers lui que nous retournerons.

 

-Neuvièmement : tu termines ensuite ton périple consistant à supporter le faux et combattre la vérité en disant :

 

Les sombres commentaires de livres sont ton occupation car tu as peur de l’épée du tyran

 

Ne vois-tu pas que par ces propos, tu supportes le faux et combats la vérité, voire fait parti de ceux qui   détournent de la voie d’Allah ?

 

A quand un repentir sincère Ô ‘Âidh ?

 

Quand reviendras-tu vers Allah afin qu’il te pardonne tes péchés passés ? Par Allah ! Je ne fais que te conseiller.

 

Pour conclure, je dirais : Il y a d’autres exemples de ce genre dans les propos des partisans de cette voie takfiri révolutionnaire, qu’il s’agisse de poésie ou de prose. Qu’Allah les guide et nous guide et leur pardonne ainsi qu’à nous même, et qu’Il nous aide tous à suivre la voie de la vérité et nous éloigner des innovations et qu’Il les ramène vers Sa voie d’une belle manière.

 

Mais je reste pourtant perplexe face à ceux qui les défendent et sont de connivence avec eux bien qu’ils  connaissent la situation de ces personnes. Et je considère ces dernières comme coupable de péché, aussi grave que celui d’une personne qui serait témoin du minage de voies utilisées par des musulmans afin de les tuer sans droit aucun, et pourtant se tairait sur ces machinations jusqu’à ce que des musulmans marchent sur ses mines et en périssent.

 

Se taire sur ceux qui complotent  contre les musulmans et leur veulent du mal d’une façon ou d’une autre est une grande trahison envers les musulmans. Mettre en garde contre les causes du mal avant qu’il ne se produise fait partie du bon conseil envers les musulmans et les autorités exécutives et religieuses dans ce pays musulman et sain. Néanmoins nous n’avons aucun doute que les autorités sont plus ou moins informées de ce que complotent ces insolents, 5 mais nous considérons qu’il est obligatoire pour nous de faire notre devoir pour que notre responsabilité ne soit pas mise en cause, et afin que le bien s’ajoute au bien et se fortifie ainsi. Et la satisfaction d’Allah est notre but ultime.

 

[…]

 

Remarque : Après avoir écrit cette introduction et l’avoir proposé à l’impression, j’ai reçu une lettre de la part du Cheikh ‘Â’idh ibn Abdallah Al- Qarnî – qu’Allah le soutienne – comportant dix-sept points, lettre dont le titre était : « les révisions » alors qu’il aurait mieux valu l’intituler : « Retour sur propos ». A la page 5 de cette lettre, il est écrit :

 

« Septièmement : ce que j’ai dit dans mon recueil Lahn Al-Khulûd page 47 dans un long poème intitulé Da’il Hawâshî wa-khruj et en particulier dans le vers suivant :

 

Tu n’es qu’un prêtre parmi les rabbins et tu n’as rien à voir avec le Prophète Muhammad. Cela suffit comme réprimande !

 

Ceci est une erreur de ma part, je demande à Allah de me pardonner pour cela. J’avais d’ailleurs expliqué auparavant que ce poème avait été composé alors que j’étais étudiant à l’institut en classe de seconde du lycée »

 

J’affirme quant à moi : te souviens-tu ô Cheikh ‘Â’idh lorsque tu es passé me voir dans ma tente à ‘Arafât lors du pèlerinage de l’an 1416, et que nous avons eu une discussion autour de certaines de tes erreurs et que tu t’es défendu avec le même argument – à savoir que ces erreurs avaient été faites alors que tu étais étudiant à l’institut – et je t’ai alors répondu : « Pourquoi alors as-tu autorisé sa publication et sa distribution ? », question à laquelle tu as répondu par un silence.

 

Ce qu’il faut retenir c’est que cette excuse n’est pas un argument valable, car si tu as composé ce poème avant que ta formation religieuse ne soit terminée, il était de ton devoir de le détruire au moment où tu as su qu’il comportait des erreurs, afin qu’aucun de tes enfants ne la trouve et en soit influencé. Et la vérité est que la diffusion de ce poème est une preuve contre toi, mais le repentir efface les péchés passés.

 

De plus, tu as laissé intact le vers suivant :

 

Prie et jeûne autant que tu veux car la religion ne considère pas comme adorateur celui qui prie et jeûne

 

Or ce vers n’est pas moins grave que le suivant en terme de calomnie et dans sa façon de faire dire à Allah et Son prophète ce qu’il n’ont point dit. Et je prends Allah à témoin que j’ai été très heureux du repentir du Cheikh ‘Âidh et j’ai même annoncé cette bonne nouvelle à mes élèves en plein cours après qu’une personne de confiance [2] m’en a informé par téléphone avant même que la lettre ne me parvienne. C’est pourquoi j’ai décidé de publier les remarques que j’ai faites dans cette  introduction au sujet du poème du Cheikh ‘Âidh et la vérité est plus en droit d’être suivie et dite, même si elle provoque la colère des gens. En effet, satisfaire Allah et soutenir Sa religion est prioritaire par rapport à la satisfaction de quiconque, et les faussetés auxquelles j’ai répondu se sont diffusées sur toute la terre et ne cessent d’être diffusées. L’important est que les étudiants en sciences islamiques distinguent la vérité de la fausseté. Et c’est d’Allah que nous implorons l’aide.

 

[1] Littéralement :تجزونها جزاء سنمار: « vous la récompensez comme fut récompensé Sinimmâr » proverbe arabe dont on fait usage quand quelqu’un se montre ingrat envers son bienfaiteur. Sinimmâr était un architecte byzantin qui construisit le palais Khawranaq derrière la ville de Kûfâ sur ordre de Nu’mân ibn Mru’ul Qays. Ce dernier le récompensa en le jetant de la plus haute tour du palais. Sinimmâr mourut sur le coup. An-Nu’mân fit cela afin que Sinimmâr ne construise pour personne d’autre un palais semblable! (voir Majma’ Al-Amthâl ch.5) [NdT]

[2] Il s’agit du Cheikh Muhammad ibn Hâdî Al-Madkhalî

 

Source : Extrait du livre : « Al-Mawrid Al-‘Adhb Az-Zulâl »

Traduit par Abu Talha

copié de salafs.com

 

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Partager cet article

Cheikh An-Nadjmy sur Mohamed Al-Arifi (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Cheikh An-Nadjmy sur Mohamed Al-Arifi (vidéo)

Publié par Les Gens du Athâr

 

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Partager cet article

Cheikh 'Outhmân As-Sâlimî sur Bachîr Ibn Hassan (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Cheikh 'Outhmân As-Sâlimî sur Bachîr Ibn Hassan (audio)

 

Question :

 

As-Salâm 'Aleykoum Wa Rahmatullah wa Barakâtuh. 

BaarakaAllah fiikoum Ya Sheykhanâ! 

Quel est votre avis sur le prénommé Bachîr Ibn Al-Hassan At-Tounissî, vivant en France, à Paris puis qui est revenu en Tunisie et beaucoup se sont fait berner par lui et ici, nous ne connaissons pas son minhâg ?

 

Réponse :

 

Cet individu, BaarakaAllah fiikoum, j'ai entendu Sheykh Ahmed Bazmoul parlé sur lui. 

 

Et il a dit qu'il était sur un minhâg autre que celui des salafs, qu'il n'est pas stable dans son minhâg et qu'il a des erreurs dans la 'Aquidah, dans le Minhâg, dans le Soulouk [Comportement] et il a dit qu'il n'était pas permis d'étudier auprès de lui. 

 

Et également, d’autres personnes ont parlé sur lui ! 

 

Par conséquent, Je vous recommande de vous éloigner de lui car il dupe et prétend être un des élèves de Sheykh Al 'Outheymîne et Sheykh Bâzmoul a dit qu'il ne faisait pas partie de ses élèves hormis le fait qu'il a peut-être étudié quelques jours auprès de lui et qu'il a sans doute étudié auprès de certains innovateurs au sein du Royaume D'Arabie.

 

Dans tous les cas!!! 

 

et [Sheykh Bâzmoul] a dit, aussi, qu'il invite certains ikhwân mouslimin en France, dans sa mosquée, tel que 'Aid Al Qarnî et d'autres.

 

Dans tous les cas, je vous recommande de vous éloigner de lui et je vous recommande de vous asseoir auprès des gens de la Sounnah même s'ils possèdent moins de science que lui car le Sounni, même s'il ne possède pas beaucoup de science, est en vérité élevé et si l'innovateur possède de la science mais ne l'a met pas en pratique, il est en vérité rabaissé.

 

Wa Allah Al Moustaa'an...

 

Dans tous les cas, je vous recommande de prendre la science auprès de sa source authentique parmi les savants et les grands étudiants en science issus de Ahl As-Sounnah. 

 

Waffaqakoumoullah...

 

Source sahab.net/forum

copié de sounnah-publication.com

 

Cheikh 'Outhman Ibn Abdallah As-Sâlimy - الشيخ عثمان بن عبدالله السالمي

Partager cet article

Voici une tête de file parmi les têtes de l'égarement de notre époque, prenez donc garde à lui ! (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Voici une tête de file parmi les têtes de l'égarement de notre époque, prenez donc garde à lui ! (audio)

 

Ceux qui s'efforcent d’alimenter les fitan n’ont aucune science et ne font preuve d’aucune patience ; d’ailleurs, ils ne font preuve d’aucun discernement et d’aucune conformité. 

 

[À ces gens-là] Il leur est alors recommandé de craindre Allah - Le Très Haut - ! 

 

Parce que nous entendons ces gens-là en ce moment, ceux qui s’efforcent à alimenter les fitan à travers les chaînes de radio ou les chaînes paraboliques et autres.

Ils ont réussit à provoquer la terreur dans le cœur des musulmans et la désolation dans les pays musulmans. 

 

Et on ne s’en étonnerait pas si cela proviendrait de gens qui sont de purs ignorants mais que cela émane d’une personne dont on prétend qu’elle a de la science, vu qu’une majorité de gens la citent comme une référence et disent : « tel savant a dit… » ; comme c’est le cas pour Al-Qardawi par exemple, alors qu’en fait, il représente la tête de file parmi les têtes de l'égarement de notre époque, prenez donc garde à lui, mes chers frères et mes enfants !

 

Un homme dont la barbe et la tête ont blanchi et dont la force s’est considérablement affaiblie mais qui continu à œuvrer dans le faux à travers ses paroles et ses actes.

Il n’y a pas une fitna sans qu’il ne soit l’instigateur ou son commanditaire.

Il est même le porte parole de ces fitannous demandons à Allah qu'Il nous préserve de cela ! 

 

Vous l’avez entendu et nous l’avons tous entendu, il s’est exprimé à travers ces mauvaises chaînes qui retranscrivent ses paroles heure après heure et les diffusent en tous lieux aux oreilles des gens.

C’est la raison pour laquelle, autant de gens ont été dupés par ce personnage. 

 

Et je ne dis pas cela pour rien, car certes je l’ai moi-même entendu parler et j’ai aussi écouté un bon nombre de personne qui se référent à lui dans différents pays du monde, que ce soit des pays islamiques ou des pays mécréants…

 

Malheur à lui s’il venait à retourner vers son Seigneur dans cet état ! 

 

Si je l’ai mentionné, c’est uniquement dans le but de dénoter ce personnage et dire à ceux qui le suivent, qu'ils sont comme lui, des prêcheurs de la fitna et de l’égarement ! 

 

Et il incombe donc à la personne douée de raison de s’empresser d’éteindre cette fitna.

000-copie-2

Je vois le scintillement d’un reste de cendres et de braises

Et certes, la guerre a pour principe l’échange des mots

Et bien que le feu puisse être enseveli par deux bouts de bois

Et le voilà reprendre encore de plus belle

Si les plus sages de la communauté ne se chargent pas de l’éteindre

Alors son combustible sera cadavres et désolation

000-copie-2

"Qui est Yussuf Al-Qardawi ?..."

Compilation des paroles des savants de l’islam sur le Dr. Yussuf Al-Qardawi.

Si, en arabe, les ouvrages sont nombreux : " Al-I’lâm bi naqdi kitab al-halal wal-haram de sheikh Al-Fawzan, Al-Qardawi fil-mizân de Sulayman ibn Sâlah Al-Kharrâchi, Ghayatul-Marâm de sheikh Al-Albani... et les cassettes innombrables, il n’y avait encore rien de conséquent en français.

C’est chose faite avec cette risala qui permet de mieux comprendre qui est le Dr. Al-Qardawi et la voie vers laquelle il appelle.

Nous rappelons que le but n’est pas de « casser » le Dr. Al-Qardawi, mais uniquement de rapporter ce qu’il dit et de le peser sur la balance du Qur’an et de la Sounna avec la compréhension des pieux prédécesseurs.

Toutes les références sont données, nous n’inventons rien, nous n’en rajoutons pas, ce ne sont que des réponses de savants.

Lisez bien cette rissala et faites-la lire, sans animosité, à ceux qui soutiennent le Dr. Al-Qardawi et pensent que c’est un grand savant de l’islam...

 

Source : www.sahab.net

Tirée d’une conférence de Sheikh Mohammad Ibn Hadi Al-Madkhali (hafidhahou Allah) sur les Fitan dans les pays musulmans | 24/03/1432. 

Traduction rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy

copié de alghourabaa.com

 

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Mise en garde contre Anas Ahmed Lala et Mouhammad Patel

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Mise en garde contre Anas Ahmed Lala et Mouhammad Patel

Bismillahir-Rahmanir-Rahim

As-Salamou 'Alaikoum

Pour votre information, Anas Ahmed Lala du site maison-islam, et Mouhammad Patel, du site la page de l'Islam sont tous les deux des élèves de l'école Dar Al-'Ouloum Falah-e-darain.

 

Cette école est tenu par les gens de la secte Déobandiyyah qui suivent la croyance des Matouridiyyahs, une croyance contraire à la croyance de Ahlous-Sounnah wal-Jamaa'ah.

 

De plus ils sont affiliés a plusieurs Tourouq Soufiyyah.

 

Parmi les groupes de la tendances Déobandiyyah on compte les Talibans en Afghanistan et le groupe de Jamaa't Tabligh.

 

A part du fait qu'ils interdisent le Mawlid Nabawi, ils n'ont rien de Ahlous-Sounnah wal-Jama'ah.

 

copié de ca.groups.yahoo.com

 

Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti

 

Partager cet article

Oussamah Ben Laden, lion de l'islam ou kharidji ?! (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Oussamah Ben Laden, lion de l'islam ou kharidji ?! (vidéo)

Les bonnes intentions de quelqu'un qui pense vouloir défendre l'Islam ne sont pas suffisantes pour qu'une action soit bonne et acceptée d'Allah.

 

De même que pour que le Jihad soit accepté d'Allah, il faut qu'il soit en accord avec la Shari'ah.

 

C'est donc pourquoi ce que fait Al-Qa'idah n'est que de la Bid'ah et ne sera jamais accepté d'Allah !

 

Le fait de mentionner les paroles des plus grands savants de notre époque au sujet d’un des plus égarés parmi les adeptes de la secte des Khawaarijs (Oussama Ben Laden et son groupe Al-Qa’idah) et de montrer aux musulmans et aux Kouffars leurs égarements et leurs fausses croyances et la laideur de leurs actions et de leur comportement et leur contradiction des principes de l’Islam est une obligation pour tout musulman qui en a la capacité.

 

Lorsque les savants de l’Islam qui suivent la voie des Salafs Salihs déclarent quelqu’un de Khaariji ou clarifient le lien qui existe entre une personne et une secte qui a dévié de la Sounnah, ce n’est pas à cause de leur désir ni de leurs passions, ni parce que cela leur fait plaisir.

 

C’est en fait en se basant sur les paroles ou les actions de la personne qu’ils déterminent cela en jugeant selon la Shari’ah d’Allah.

 

C'est-à-dire que du moment que les paroles et les actions d’une personne nous indiquent qu’elle a la croyance des Khawaarijs, alors elle fait partie des Khawaarijs, qu’on l’accepte ou non, que ça nous plaise ou non.

 

C’est comme une personne atteinte d’une maladie et qui en possède les symptômes : le médecin pourra dire si cette personne à telle ou telle maladie.

 

Le fait qu’une personne qui a cette maladie avec les symptômes admette qu’elle est malade ou non et le fait qu’elle accepte ou non le diagnostic de ce médecin ne changera rien à la réalité et au fait que cette personne est atteinte de cette maladie. 

 

Donc si une personne a la croyance des Khawaarijs, elle fait partie des Khawaarijs même si elle n’en parle à personne et même si elle le cache !

 

A partir du moment qu’elle montre cette Bid’ah, soit par la parole ou par ses gestes, alors on la qualifiera de Khaariji, même si elle prétend ne pas être un des leurs et même si elle se croit Salafi.

 

Ceux qui cachent la réalité de leur affiliation aux Khawaarijs par crainte des gens finissent toujours par se trahir eux même et par se dévoiler par leurs paroles et par leurs fréquentations et leurs affiliations.

 

Et cela a été expliqué clairement par les Imams des Salafs.

 

Le prophète Sallallahou 'Alaihi wa sallam avait annoncé que les Khawaarijs allaient sortir à diverses époques et qu'à chaque fois qu'une de leurs cornes allait sortir, elle serait coupée.

 

Jusqu'à ce que les derniers d'entre eux sortent avec le Dajjaal contre les musulmans !

 

Et c'est pourquoi les Khawaarijs à travers l'histoire de la Oummah, n'ont jamais rien produit de bon et que tous les Khawaarijs qui sont sortis ont toujours été battus et ils finissent toujours humiliés !

 

Et ce qu'on voit en ce moment, c'est que les Kouffars se servent d'eux et ensuite les éliminent un par un lorsqu'ils ne leur servent plus à rien !

 

Ce n'est donc pas pour rien que le messager Sallallahou 'Alaihi wa sallam les a surnommé les chiens de l'Enfer !

 

Comme les Kouffars les utilisent comme des chiens dans cette vie, ils seront leurs chiens dans l'Enfer !

 

Qu'Allah nous débarrasse d'eux et nous préserve de la ruse des Kouffars, des Mounaafiqines et des gens de Bid'ah !

 

 

 Abou Hammad Sulaiman Al-Hayiti

Partager cet article

Mise en garde contre le qotbî de Outhmân Khamîss (audio en arabe)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Mise en garde contre le qotbî de Outhmân Khamîss (audio en arabe)

 

Cheikh Hamad Ibn Ibrahim Al Outhmân - الشيخ حمد بن إبراهيم العثمان

Partager cet article

Paroles de Cheikh Yahya An Nadjmi sur Mashour Hassan Al Salman (audio-dossier)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Paroles de Cheikh Yahya An Nadjmi sur Mashour Hassan Al Salman (audio-dossier)
La pleine Louange est à Allah ; que le Salut et la Prière soient sur le Messager d’Allah, sur sa famille et ses Compagnons.

Quant au sujet : Aboû ‘Abdour-Rahmân Ibn Hasan az-Zandiy al Kourdiy m’avait envoyé son livre intitulé « Sa‘qatoul Mansoûr li Nasfi Bida‘ wa Dalâlâte ach-Cheykh Mach-hoûr ».

Il resta en ma possession un certain temps, sans que j’ai pu le lire.
Puis, je le lus [finalement], en raison des questions répétées [qui me parvinrent] au sujet de ce livre, et ce malgré mon occupation.
Néanmoins donc, je l’ai lu et l’ai trouvé excellent dans son domaine.

Il y a répliqué (Radda) à Cheykh Mach-hoûr Hasan Âl Salmân sur de nombreux sujets, parmi lesquels :
 
-« Nous affirmons qu’Allah est doté de la Vue ; sauf que nous ne précisons pas de façon absolue s’Il a un œil ou deux yeux, conformément à ce qui nous a été transmis et à ce que la preuve textuelle nous permet de déterminer ».

On lui a alors rappelé la parole de l’Envoyé (صلّى الله عليه وسلّم) :

« Votre Seigneur n’est pas Borgne, alors que l’Antéchrist l’est, son œil droit est [exorbité] comme un raisin proéminent ».

Il [Cheykh Mach-hoûr] a rejeté cela et a maintenu ses prétentions.
 
-Il a insinué que les Sociétés Musulmanes étaient mécréantes.
 
-Il a insinué qu’on avait le droit de se révolter contre les Gouvernants Musulmans.
 
-Il a autorisé les opérations-suicide, alors que les Gens de la Sounnah (Ahlous-Sounnah) sont unanimes pour les interdire.
 
-Il a pris la défense des sectes perdues, telles que les Ikhwân al Mouslimîne ou Jamâ‘at at-Tablîgh.
 
-Il a [également] pris la défense des Innovateurs, leur a redoré le blason et en a fait l’éloge.

Ainsi, il qualifie le franc-maçon Djamâl ad-Dîn al Afghâniy de « rénovateur réformateur !! » ; le franc-maçon Mouhammed ‘Abdouh al Misriy de « rénovateur réformateur !! » ; Sayyid Qoutb « d’étincelle de lumière !! » ; Aboû Ghouddat al Kawthariy [serait à ses yeux] « le grand Savant et le vérificateur (Mouhaqqiq) averti » ; [quant à] al Maghrawiy le Takfiriy, il serait « Salafiy !!! »
 
-Quant au dernier chapitre du livre, il porte sur les injures tenues par Mach-hoûr Hasan à l’encontre des Gens de la Sounnah, injures qui relèvent de deux catégories :
 
  •  Une injure (Ta‘n) générale, telle que la parole de Mach-hoûr : 

Les Savants, s’ils existent, sont bel et bien impuissants.

Et son autre parole : Les Savants ne sont pas là pour la masse [des Musulmans].
 
Je dis [c’est-à-dire Cheykh an-Najmiy] : et ils seraient là pour qui, s’ils ne l’étaient pas pour la masse, au moyen des fatâwâ ; de l’enseignement ; de la recommandation des bons usages et de l’interdiction des mauvais ; de l’orientation [des gens] vers les actes de bien, et de leur mise en garde contre les actes dans lesquels se trouve du mal ?
 
Est-ce que les Savants ont vécu [dans la recherche] des plaisirs, ou pour amasser des biens d’origine aussi bien licite qu’illicite ? ou bien ont-ils vécu pour la gloriole et autre vantardise ?
 
Non, non et non ! Ils ont certes vécu en consacrant leurs efforts à réformer leurs âmes, afin de vouer à Allah l’adoration derrière laquelle ils espèrent trouver le succès.

Et ils ont vécu pour les gens, en leur enseignant [la Religion], en leur prodiguant des conseils, en leur montrant la Vérité, au moyen de la prédication (Da‘wâ) et des livres… même s’ils l’ont fait dans des proportions diverses.
 
  •  Une attaque (Qadh) particulière, telle que sa parole : 

Untel n’a pas une belle lecture (Ghazîr veut dire abondant) ; untel est un inconnu, etc.
 
Par conséquent, l’auteur [al Kourdiy] a répliqué à Mach-hoûr Hasan dans tout ce qu’il a mentionné.

[Par sa réplique] il a exposé la Vérité, il a déjoué les dissimulations (Tamwîh).

Aussi, j’encourage les jeunes à lire sa réplique, en raison des informations utiles qu’elle contient.

Et c’est d’Allah que vient la réussite.
 
Ecrit par : Ahmed Ibn Yahyâ An-NAJMIY
Le dimanche 13/03/1428 Hég.

100624-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-A-Black-And-

 Confirmation de l'origine de cette fatwa Par Cheikh Yahya An Najmi Lui même

 

 

Question :


Est-il confirmé que vous avez fait l'éloge de la rissala d'Al Kourdi dans laquelle il a exposé les fautes de cheikh Mashour ?

 

Réponse:
  

Oui.

En lisant le livre de cheikh Al Kourdi vous saurez ce qu'il a rapporté de ses livres ( Ceux de cheikh Mashour) et de choses qu'il a dit.

 

copié de alminhadj.fr

100624-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-A-Black-And-

Appel téléphonique avec shaykh Najmi sur mashour Hassan Salmaan

 

copié de ca.groups.yahoo.com/group/C_A_I_M

 

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Partager cet article

Paroles des savants au sujet de Bachir le tunisien de Villiers (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Paroles des savants au sujet de Bachir le tunisien de Villiers (audio)

Cheikh Abdoullah El Boukhari de Médine fait une nasiha

à Bachir le Tunisien et à ses étudiants salafis

 

 

Voici ce qu’il a dit : 

 

“J'ai écouté plusieurs enregistrements de Bachir le Tunisien, qu'Allah le guide, et j'ai conclu que ses paroles ne sont pas les paroles d'un homme qui comprend la signification de la science et qui n’a pas été éduqué avec la science de la sounna pure qui est basée sur les deux révélations (c'est à dire le Coran et la Sounna) à la compréhension des pieux prédécesseurs” 

 

Cheikh Abdallah El Boukhari a démontré que Bachir ne maitrise pas les bases de la religion et que ses preuves et sa façon de les utiliser (c'est à dire la façon de prouver les choses) ne sont pas corrects.

 

Il a pris comme exemple les preuves que Bachir utilise pour rendre permis les manifestations. 

 

Le Cheikh conseil de ne pas prêter l'oreille à Bachir :

 

« parce qu'il y fait rentrer des poisons clairs et camouflés avec ses paroles sur les savants d'Ahl El Sounna ».

 

Cheikh El Boukhari a dit qu'il ne faut pas écouter n'importe qui et qu’il n’est pas permis d'assister aux cours des gens de passion qui critiquent la Sounna.

 

Il a dit sur Bachir que :

 

« ses paroles sont un égarement clair du manhadj de Ahl El Sounna » 

 

Cheikh El Boukhari حفظه الله s'est aussi adressé aux salafis qui assistent aux cours et ne sont pas d'accord avec ses éloges sur El Qardawi et avec les critiques sur les savants d'Ahl El Sounna.

 

Il a dit que leur présence crée une choubeha pour les autres.

 

Ensuite le cheikh a rapporté une belle parole de Sofian El Thawri pour les frères salafis qui prétendent avoir un degré d'amour pour Bachir pour ce qu'il fait dans la da'wa et continuent à assister a ses cours : 


« Sofian El Thawri a dit :

Si tu as aimé quelqu’un pour Allah et que cette personne ensuite commet une innovation, et que tu ne le déteste pas pour Allah, sache que tu ne l'a pas aimé pour Allah. » 

 

Résumé et regroupement des paroles de Cheikh Abdallah El Boukhari

sur Bachir Ibn Hassan en six points

 

Le fait de ne pas revenir aux grands savants

 

Il devient clair dans les paroles de Cheikh El Boukhari que Bachir ne revient pas aux paroles des savants : 

 

«Il n’y a pas un seul savant d'Ahl El Sounna qui dit ce qu'il dit et il (c'est à dire Bachir) guide vers ce qu'il ne sait pas en ce qui concerne El Qardawi » 

 

«S’il est devenu sourd aux paroles des savants ou s’il est devenu aveugle devant la vérité qui a été clarifiée par les savants dans l'affaire de l'Iraq, quel est alors notre péché?

Et quel est le péché de nos savants ?

Ils ont clarifié ce qu'il y avait à clarifier...

Le péché est sur lui et non sur nos savants»  

 

Le cheikh a aussi clarifié que le fait de rompre avec les savants implique qu’on rompe avec la vérité: 

 

«Et le fait qu'il a rompu avec les gens de vérité et avec les porteurs de la vérité (c'est à dire les savants) est une preuve qu'il a rompu avec le vérité.

En effet, rompre avec les gens de vérité et avec les savants de la sounna est une rupture avec la vérité, et ceci est une chose inévitable » 

 

Critiquer les gens de science

 

Cheikh El Boukhari حفظه الله a réprimandé Bachir pour ses critiques sur les savants d’Ahl El Sounna : 

 

«Son détournement vis-à-vis de Cheikh Moqbil رحمه الله et le fait qu'il lui fasse des allusions de tous les côtés est une preuve de son égarement » 

 

Cheikh Abdallah El Boukhari a parlé de comment Bachir fait les éloges de Mohamed Bin Hassan El Dadou' qui est un grand prêcheur Ikhwani qui a introduit les idées de Saïd Qoutb et des gens de révolte en Mauritanie.

 

Cheikh Abdallah El Boukhari ne comprend pas que Bachir lui fait des éloges alors que cet homme a déjà participé à deux coups d'état dans son pays. 

 

«Il critique les savants d'Ahl El Sounna en disant qu'il n'a jamais entendu un seul parmi eux parler de la guerre en Iraq et il les décrit comme des savants des menstrues et des femmes qui accouchent.

Et c’est une chose à laquelle il ne faut pas s'étonner car ce n’est pas le premier mensonge de ce da'i sur les savants et ce ne sera pas son dernier.

Et il a été précédé dans cela par Amr Bin Oubeyd le Mou'tazili qui décrivait les savants d’Ahl El Sounna par les savants des torchons, c'est à dire les savants des menstrues et des femmes qui accouchent » 

 

Cheikh Abdallah El Boukhari explique bien la façon dont laquelle les innovateurs critiquent les gens de science : 

 

«Un innovateur ne te dira jamais: "N'accepte pas les hadiths du prophète صلى الله عليه وسلم", non, personne ne l'acceptera de lui.

Par contre il va critiquer les savants qui préservent cette Sounna a laquelle ils appellent, et c'est pourquoi ils utilisent des termes comme "les savants des menstrues et des femmes qui accouchent"» 

 

«Et c'est lorsqu'ils ont fait fuir les gens des savants d’Ahl El Sounna qu'ils auront réussi à les faire fuir de la vérité que transmettent ces savants, et le résultat sera que les gens adoreront leur Seigneur par les passions, le faux et les égarements... » 

 

«Et ce qui prouve son manque de compréhension de la Sounna, est qu'il critique les porteurs de la Sounna et sa critique est une preuve de son ignorance et son manque de science de la Sounna » 

 

Cheikh Abdallah El Boukhari utilise l'exemple de Bachir qui voit que la durée des khoutba du vendredi doit être longue pour prouver sa mauvaise compréhension : 

 

«Il est sorti du (droit) chemin et c'est pourquoi il va inévitablement tomber dans la transgression de la Sounna » 

 

L'exagération envers les personnes

 

Cheikh Abdallah El Boukhari a montré que Bachir a une vénération pour les gens d'innovation comme El Qardawi et Mohammed Bin Hassan El Dadou'. 

 

« En ce qui concerne ses éloges d’El Qardawi qui ont été faites de telle façon, il (Bachir) a divergé avec les gens de science de Ahl El Sounna qui ont parlé sur El Qardawi et qui ont démontré ses erreurs comme Cheikh Moqbil رحمه الله et d'autres comme Cheikh Abdel Mohsin El Abbad » 

 

«Et il est connu que El Qardawi est un symbole des Ikhwans Mouslimoun et qu'ils le vénèrent et le sanctifient » 

 

Bachir a en effet de l’exagération envers El Qardawi qu’il considère comme moudjtahid : 

 

«Et le fait qu'il (Bachir) dit de lui (El Qardawi) qu'il fait parti des moudjtahidin est une chose qui nécessite beaucoup de preuves car la parole d'Allah qui s'applique sur El Qardawi est celle ou Il dit : “Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité ? Et Allah l'égare sciemment” Certains gens d'innovation s'égarent et égarent les autres alors qu'ils possèdent une certaine science, mais leur science est mélangé avec des choubehat » 

 

Cheikh Abdallah El Boukhari a expliqué comment à Doha (au Qatar) il y a eu un rassemblement d'Ikhwans (pendant trois jours) intitulée "Rencontre de l'Imam El Qardawi avec ses amis et ses élèves" et dit qu’ils le comparent à l'imam El Zohri.

Il montre comment dans avec leur exagération ils ont fait un programme d'enseignement du manhadj de "l'Imam’ El Qardawi dans la jurisprudence, la da'wa, le tafsir etc... afin de former un madhab de El Qardawi ! 

 

Cheikh Abdallah El Boukhari explique aussi que Bachir fait des éloges à des gens égarés en les appelant "Allama" : 

 

«Par Allah, il ne sait pas ce que veut dire le mot "Allama" ni ce que veut dire la science» 

 

Suivre aveuglement les autres et s'acharner sur les gens

 

Cheikh El Boukhari dit que dans beaucoup de cas Bachir suit des savants ikhwans.

 

Ainsi il explique comment Bachir suit les paroles de Mohamed Bin Hassan El Dadou' en ce qui concerne l'innovation complémentaire et l'innovation de base : 

 

«Je m'attends à ce qu'il ne comprenne même pas les significations de ces mots » 

 

«Toutes les innovations, qu'elles soient de base ou complémentaire tombent sous la parole du prophète صلى الله عليه وسلم  "Toute innovation est égarement"» 

 

«Nous cherchons refuge auprès d'Allah de l'abandon qu'il (Bachir) a eu a cause de El Qardawi »  

 

«Ses paroles prouvent qu'il appelle aux idées des Ikhwan et des Qoutbis » 


La dureté et le manque de sagesse

 

Et bien sûr la dureté envers les frères salafis est un reproche majeur de Cheikh El Boukhari envers Bachir : 

 

«Il fait des allusions aux autres (c'est à dire les salafis) et il les critique en disant qu'ils ont un mauvais comportement et peu de pudeur et qu'ils utilisent de mauvaises paroles comme celle utilisées par Cheikh Moqbil رحمه الله dans sa réfutation d’El Qardawi... et ceci prouve qu'il n'est pas sorti avec une science qu'il a prit d'autrui » 

 

« Et il (Bachir) critique ses frères salafis (en France) et les accuse d'être des démagogues et il demande à Allah de leur couper la langue ... et dans des autres paroles à lui, on a entendu des insultes et des injures envers les salafis en France » 

 

« En ce qui concerne ses critiques, insultes et injures envers les frères salafis, et le fait qu'il fasse des doua' contre eux en demandant a Allah qu'il leur coupe la langue.

Je lui dis: est-il permis pour lui de faire des doua' contre eux alors qu'il prétend être quelqu’un de juste qui pèse ses mots?....

Non, il ne lui est pas permis de faire cela » 

 

Le fait de ne pas comprendre le djarh wa ta'dil

 

Cheikh El Boukhari montre que Bachir fait du Ta’dil mal placé sur El Qardawi : 

 

« Et la défense (de Bachir) de cette personne est une preuve de son égarement.

En donnant une image pareille de El Qardawi il veut le faire passer comme un Imam qui est moudjtahid et qui a la récompense du idjtihad » 

 

Cheikh Abdallah El Boukhari explique que Bachir est incapable de descendre les jugements de la chari'a sur les moudjtahidin en concordance avec la Sounna car El Qardawi ne fait pas partie des gens du idjtihad. 

 

Le cheikh a aussi clarifié l'erreur de Bachir qui dit que le terme salafi ne doit pas être utilisé.

 

Pour soutenir sa réponse Cheikh El Boukhari a rapporté des paroles de savants comme Ibn Taymiya, Ibn Qayim, Ibn Qoudama et El Dhahabi.

 

Et il a dit : 

 

«Et ce n’est qu'une personne qui a une maladie dans son cœur qui doute sur la permission de l’usage du terme salafi » 

 

Cheikh Abdallah El Boukhari a ensuite dit que cette parole de Bachir prouve qu'il a peu de science et qu’il ne doit pas parler dans le Djarh wa Ta’dil car ce n’est pas son domaine : 

 

«Celui qui parle en dehors de son domaine viendra avec des choses étonnantes » 

 

« Le Djarh wa Ta’dil n'est pas pour les hommes de son genre, ce n’est pas à lui de fermer cette porte ou d'en parler.

Si lui, ne comprend pas ni ne maitrise le Djarh wa Ta’dil, qu'il ne critique pas les paroles de ceux qui maitrisent la matière. » 

 

Assise au domicile du cheikh le 19 février 2009 entre le maghreb et l’isha à Médine.

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul

met en garde contre Bachir Ibn Hassan Le tunisien

التحذير الحسن من التونسي بشير بن الحسن

 

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article

Mise en garde contre Ibrahim Rouhayli (audio-dossier)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Mise en garde contre Ibrahim Rouhayli (audio-dossier)

Éclaircissements sur les lacunes et les failles

contenues dans la « nassiha » d'Ibrahim Ar-Rouhayli

بيان ما في نصيحة إبراهيم الرحيلي من الخلل والإخلال

 

 

Dossier à télécharger

 

 

Cours 1 à télécharger

 

 

1h04

 

Cours 2 à télécharger

 

 

50 mn

 

Cours 3 à télécharger

 

 

 

1h03mn

 

Cours 4 à télécharger

 

 

1h10mn

 

Cours 5 à télécharger

 

 

1h24mn

 

Cours 6 à télécharger

 

 

50 mn

 

Cours 7 à télécharger

 

 

1h08mn

 

Cours 8 à télécharger

 

 

53 mn

 

Cours 9 à télécharger

 

 

1h00mn

 

Cours 10 à télécharger

 

 

1h02mn

       

Traduit par Hassan Abu Asma

 

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

Tariq Ramadan et le réformisme (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Tariq Ramadan et le réformisme (vidéo)

Partager cet article

Mise en garde contre Abdulhamid Kishk (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Mise en garde contre Abdulhamid Kishk (audio)

Cheikh Mouqbil رحمه الله

 

 

Il a dit : 

 
Kichk, mes frère en Allah, il raconte des histoires pour que les gens pleurent, se rappèlent....... je ne sais aucune personne comme lui.
 
Car il parle très bien niveau communication. si seulement il pouvait partir en amérique pour qu'il apporte des bienfaits aux musulmans, mais c'est pas le cas.
 
Il raconte des hadiths faibles, il ne parle pas des ahadiths dans ses cours.

J'ai entendu une k7 qui s'appele : التحامل الشديد على جماعة الحرم

Il dit juste qu'ils ont fait al khorouj sur un pays musulman, il a dit aussi et même ce pays ne voulait pas la verité et ne voulait pas gouverner avec la loi d'Allah et la sunnah de son prophète salla allaho 3layhi wa sallam, et c'est ainsi qu'il y a les divisions et les attentats suicides .
 
copié de darwa.com
 
الإمام المحدث مقبل بن هادي الوادعي
قـال / ما نصّه : كشك -إخواني في الله- واعظ مؤثر ، لا أعلم له نظيراً ، نعم أنا لا أعلم له نظيراً في تأثيره وفي قدرته على الخِطابة ، ويا حبذا لو وُفِّقَ للذهاب إلى أمريكا لينتفع به المسلمون ، أو إلى أي بلد ينتفع به المسلمون ، ولكنَّه حاطب ليل ، فهو يسرد الأحاديث الضعيفة والموضوعة سرداً ، لا يُعتَمد على خُطبه في الأحاديث ، وأيضاً سمعت له شريطاً في التحامل الشديد على جماعة الحرم يقول ( يا مهدييو كو )( ) وإلى غير ذلك ، كفى أن تقول إنهم بغاة خرجوا على دوله مسلمة ، والدولة المسلمة أيضاً ما أرادت الحق( ) ولا أرادت أن تُحكِّم كتاب الله وسنّة رسول الله ، وهي المعتدية عليهم وتسببت في تفريقهم وتشريدهم ، وهكذا تكون الانفجارات .( ) اهـ
hgh
 
Cheikh al Albani رحمه الله
 
 عبد الحميد كشك حواش وقصاص ليس بعالم، وأسلوبه غير شرعي- للعلامة الألباني

 

 

hgh
 
Cheikh al Albani رحمه الله

 

 

س : « امرأة لا يعلمها زوجها الفرائض العينية التي هي فرضٌ عليها ، هل يجوز لها أن تخرج رغماً عنه إلى دروس العلم لتتعلم ؟ »
جـ : « يجوز ولا يجوز ، إذا كانت تخرج تتعلم الفرض العيني جاز وإلا بلى ، إذا كان الزوج لا يُعلّم زوجته ما يجب عليها من أمور دينها وجوباً عينياً
، فخرجت بدون إذنه لتتعلم الواجب عليها عينا ، فيجوز لها لأنه لا طاعة لمخلوق في معصية الخالق ، أنا أعني بهذا القيد على الرغم من أنه جاء في
السؤال لكن يجب أن نؤّكد عليه في الجواب ، لأنها قد تخرج مثلا لتسمع درساً ، هذا الدرس يمكن أن يكون درس قصّاص أو واعظ أو .. ، أو أن يكون مثل
كشكولكم هذا ، -شو إسمو ؟!- ، الشيخ كشك هذا اللي يضجج الدنيا بصياحه وزعاقه ، (( وصَّلوا على النَّبِي ، وزيدوا صلاة(1) .. )) وإلى آخره ، إذا خرجت إلى مثل هذا ما –بتكون- خرجت لتعلم العلم الواجب العيني ، فلذلك لابد من التحديد »(2)
(1) لا تكاد تـجد شريط من أشرطته إلا وفيه هذه البدعة ، والآن يتبع نهجه
كثير من الوعاظ في هذا المسلك أمثال محمد حسين يعقوب وغيره
(2) شريط من سلسلة " الهدى والنور " ، رقم 34

copié de alminhadj.com

 

Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ مقبل بن هادي الوادعي

 Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Que peut-on dire sur Yusuf Al-Qardawi (يوسف القرضاوي) ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Que peut-on dire sur Yusuf Al-Qardawi (يوسف القرضاوي) ?

Question :

 
Que peut on dire sur Yusuf Al-Qaradhawi ?

Est-ce qu'il est innovateur ou pas ?

Et qu'elle votre opinion sur ceux qui disent qu'il est un ennemi d'Allâh [ou de la sunnah], et qu'il fait partie des enfants de Juif, d'où le surnom qui lui a été attribué "Al-Qaradhî" qui fait référence à Banu Quraidha (une tribu juive au temps du Prophète) ?
 
Réponse :
 
Yusuf Al-Qaradhawî, depuis que nous le connaissons et que nous entendons parler de lui, est un partisan (hizbi) et un innovateur [Mubtadi'].

Mais sur le fait de dire qu'il est un ennemi de la Sunnah, nous ne pouvons pas affirmer qu'il est un ennemi de la Sunnah, ni un enfant des Juifs.

Nous devons être justes, comme Allâh dit (traduction rapprochée) : 

"Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l'équité: cela est plus proche de la piété. " [Surat Al-Mâ'idah: 8].
 
Et Il dit (traduction rapprochée) : 

"Et quand vous dites quelque chose, soyez juste." [Surat Al-An'âm: 152] Et Il dit: " O vous qui Croyez! Observez strictement la justice et soyez des témoins comme Allâh l'ordonne, fût-ce contre vous-même, contre vos pères et mères ou proches parents. Qu'il s'agisse d'un riche ou d'un besogneux, Allâh à priorité sur eux d'eux." [Surat Un-Nisâ v-135]
 
Et le Prophète (Sallallahu 'alayhi wa salâm) a commandé qu'Abu Dhar de dire la vérité même si elle est savère amère.
 
Par conséquent, je ne recommande pas que ses cassettes soient écoutées, ni que l'on assiste à ses conférences, ni que ses livres soient lu parce qu'il est fou.

Il a un livre dans lequel il rend permis les différents groupes (jamâ'at), bien que le Prophète (Sallallahu 'alayhi wa salâm) dit :
 

"La Main d'Allâh est avec la Jamâ'ah (Groupe) "


 et il n'a pas dit "avec les Jamâ'at (Groupes) ! "
 
Et le Prophète (Sallallahu 'alayhi wa salâmi) dit :

"Quiconque se sépare de l'obéissance (au Chef) se sépare de la Jamâ'ah (Groupe)... " et il n'a pas dit "des Jamâ'at (Groupes)! "
 
Et comme on retrouve dans les ahadîth d'Ibn 'Abbâs (radhiAllâhu 'anhu), le Prophète (Sallallahu 'alayhi wa salâm) a dit :

"Quiconque répugne une chose venant de son commandeur ( Emîr) doit patienter; car celui qui s'éloigne, fût-ce d'un empan; de la Jamâ'ah (communauté), mourra d'une mort (similaire à celle survenant durant) durant l'Ignorance." 
[A rapporté par Al-Bukhârî]

Tout comme il est rapporté dans le hadîth de Mu'awiyah, que le Prophète (Sallallahu 'alayhi wa salâm) a été interrogé au sujet de la secte sauvée, il a répondu :  "C'est la Jamâ'ah. "
 
Par conséquent, les Musulmans sont un Groupe, donc il n'est pas permis à Qaradhâwî de s'efforcer de rompre les rangs des Musulmans et de les diviser. Il ne fait que les affaiblir en les divisant.

Allâh dit (traduction rapprochée) : 

"Et cramponnez-vous tous ensemble à la corde d'Allah, et ne soyez pas divisés." [Surat Ali 'Imrân v-103]

Et Il dit (traduction rapprochée) : 

"Certes ceux qui émiettent leur religion et se divisent en sectes, de ceux-là tu n'es responsable en rien. [Surat Al-Ana'âm v-159]
 
Et qu'est-ce qui est plus méprisable que ce qui a été rapporté de sa part dans un journal où il dit :

"Nous ne combattons pas les Juifs à cause de l'Islâm, mais nous les combattons parce qu'ils ont occupé nos terres !."
 
Je dis : Quelle mauvaise et terrible fatwa ! Et Allâh - Le Trés Haut - dit dans Son Noble Livre (traduction rapprochée)  : 

" Dis: Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans, les biens que vous gagnez, le négoce dont vous craignez le déclin et les demeures qui vous sont agréables, vous sont plus chers qu'Allâh, Son Messager et la lutte dans le sentier d'Allâh, alors attendez qu'Allâh fasse venir Son ordre. Et Allâh ne guide pas les Fâsiqoûn. " [Surah - Tawbah v-24]
 
Par conséquent , la religion prend la préséance sur la terre et le pays.
 

Source : [Tuhfat ul-Mujîb 'an As'ilat-il-Hâdir wal-Gharîb - pg. 89-91]
copié de avertissement.over-blog.net

 

Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ مقبل بن هادي الوادعي

Partager cet article

Paroles des savants sur Falah ibn Nafi’ al Harbi, chef de « la nouvelle Haddadia »

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Paroles des savants sur Falah ibn Nafi’ al Harbi, chef de « la nouvelle Haddadia »

Au nom d'Allah le Très Miséricordieux le Tout Miséricordieux, la louange est à Allah, le Seigneur des mondes, que Sa prière et Son salut soient sur notre prophète Mohammad. 

 
Chers frères, voici un résumé des propos de savants au sujet du chef de la nouvelle Haddadia (1) : Falah ibn Nafi' al Harbi. 

Avant tout, il faut savoir que beaucoup de répliques ont été écrites contre cette personne, et que par souci de simplicité et de brièveté je n'en ai choisi que quelques unes. Ainsi, pour plus de détails, je vous invite à consulter le site salafi « Sahab », ( site recommandé par cheikh Rabi', qu'Allah le préserve).

Ce site vous proposera un lien dans lequel vous trouverez beaucoup d'informations sur ce sujet. 

Je vous invite également à prendre garde à cet homme et à prévenir votre entourage de son mal, car comme vous allez le constater, si Allah le permet, c'est un individu très dangereux pour la communauté musulmane. 

J'ajoute qu'il est fort possible que vous trouviez des personnes qui défendent cet homme aveuglément et sans preuves. Ne vous préoccupez donc pas de ces gens et de ce qu'ils peuvent apporter comme ambiguïtés car les savants ont parlé et ont démontré les égarements de cet homme. 

 
Le résumé

-- Cheikh rabi' al madkhali, qu'Allah le préserve : 

-Cheikh Rabi' nous informe que Falah a nuit aux Gens de la Sounna beaucoup plus que ne l'a fait al Haddad (2) 

-Il a dénigré les Gens de la Sounna avec exagération plus que ne l'a fait al Haddad. 

-Il ajoute qu'il n'a jamais entendu Falah dénigrer Seyyid Qotb (3) et qu'il tient en faveur de ce dernier des propos que même les Qotbis (4) exagérateurs ne tiennent pas. 

-Il nous dit également que Adnan Arour, Abou al Hassan (5) et Falah exécutent des plans contre les Gens de la Sounna et qu'ensuite ils feintent d'être de leurs côtés. ( voir k7 audio des éditons « Majaliss al Houda », à Alger) 

Cheikh Ahmad ibn Yahya al Najmi, qu'Allah le préserve :

Il a été rapporté à cheikh al Najmi que Falah a dit les propos suivants : 

-Au sujet de cheikh ibn Baz, qu'Allah lui soit miséricordieux : « Personne n'a porté préjudice à la Voie Salafi comme lui ». 

-Au sujet de cheikh al Outhaimine, qu'Allah lui soit miséricordieux : « Il ne sait pas ce qui sort de sa tête » et « Il lui a été difficile d'accepter le hadith de l'Espionne. » 

-Au sujet de cheikh al Albani : « Il fait de la croyance de Ahl al Sounna wa al Jama'a la croyance des gens de l'innovation ». 

-Au sujet de cheikh al Albani, cheikh Rabi' et cheikh Ali Hassan : « Ils ont fait de toute la communauté des Mourjis (6) 

-Au sujet de cheikh Abdoulmohssin al Abbad, qu'Allah le préserve : « Il a fait de sa personne un âne sur lequel montent les sectaires » et « C'est un ignorant ». 

-Il qualifie Aîsha et Hafsa, qu'Allah les agrée, comme étant des personnes qui ont polémiqué et rusé. 

-Il utilise la règle de « La Juste Balance » ,al Moazanat, (7) au sujet de Seyyed Qotb et de son livre « Sous les Ombrages du Coran ». 

Cheikh al Najmi a dit après avoir entendu ces propos : « Je conseille de ne pas prendre la science de la personne dont vous m'avez cité les propos ».( voir k7 audio des éditons « Majaliss al Houda », à Alger). 

Cheikh al najmi a également dit à une autre occasion : 

« Falah a tenu des propos contre beaucoup de savants salafis, mais si je disais contre tous les savants salafis je ne m'éloignerais pas de la vérité, et tout cela est noté chez moi par le témoignage d'étudiants. » (voir « Sahab ») 

Cheikh Salah al Fawzan, qu'Allah le préserve : 

La question suivante a été posée à cheikh al Fawzan : « Une personne dit que cheikh Mouhamad ibn abdoulwahab, qu'Allah lui accorde sa miséricorde n'a rien fait dans le domaine de la prêche, et qu'en fait ce n'est qu'une autre personne qui s'en est occupé. Quel est donc le jugement porté sur cette parole et est-ce que son auteur fait partie des gens dont on peut prendre la science ? » 

Cheikh a répondu : « Cette personne nit les choses évidentes (...) cette personne est ou bien folle ou bien un ennemi qui nit par jalousie et pour égarer les gens (...) il ne faut pas prêter attention à ce sot(...) cet homme est ou bien un ignorant, et il n'est pas permis de prendre la science de lui, ou bien un égaré, et il n'est permis de prendre la science des égarés. (Voir le site « Sahab ») 

Cheikh Mouhamad ibn Abdoulwahab al Banna, qu'Allah le préserve : 

-« Falah n'est pas de ceux qui réussissent ». 

-« Il est déchu ». 

-« Il croit être parmi les meilleurs savants alors qu'il fait partie des plus ignorants des ignorants ». ( voir k7 des éditions « Majaliss al Houda », à Alger). 

Cheikh Mouhamad ibn Hadi al Madkhali, qu'Allah le préserve : 

-« Falah juge avec exagération les gens comme étant des innovateurs et des pervers ». 

-« Il qualifie d'innovateurs des salafis. Il a été conseillé à ce sujet, sa parole n'est donc pas acceptée ». ( voir k7 enregistrée chez Majaliss al Houda,à Alger). 

Traduction et résumé : Abou Youssouf Ayoub al Jazaîri
(1) Groupe égaré qui suit les traces de son prédécesseur, la première Haddadia.
(2) Mahmoud al Haddad : fondateur de la première Haddadia.(Voir l'article que cheikh Rabi' a écrit à ce sujet)
(3) Innovateur très dangereux de ce siècle.
(4) Les partisans de Seyyed Qotb.
(5) Ces deux personnes sont deux innovateurs très dangereux de ces dernières années.
(6) Secte musulmane égarée.
(7) Le principe de cette règle est le suivant : si une personne est critiquée, il est obligatoire de citer ses bons côtés, ses bonnes actions, sinon ce serait être injuste. Signalons que les savants ont réfuté cette règle inventée de toute pièce, parmi eux : cheikh Rabi', cheikh al Outhaimin, cheikh al Albani et d'autres encore.
 
copié de alislamo.com

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

 Cheikh Mohammad Ibn Abdel Wahabb Al Banna - الشيخ محمد بن عبدالوهاب البنا

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Qui est le Dr. Tarek Al Souwaidan ? (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Qui est le Dr. Tarek Al Souwaidan ? (vidéo)

Question :

 

Ô Cheikh, un prêcheur est venu dans notre pays, son nom est Tariq As-Suwaidan, que nous conseillez-vous ?

 

Réponse :

 

Je demande refuge auprès d'Allâh !

 

Je demande refuge auprès d'Allâh contre Sheitan !

 

Cette personne n'est pas un prêcheur, c'est un philosophe.

 

Sa spécialité n'est pas la chari'a !

 

Prends note pour les frères que je leur passe le salam et qu'ils ne s'assoient pas avec lui.

 

Questionneur :

 

Je vous aime pour Allâh Ô Cheikh.

 

Qu'Allah vous récompense en bien.

 

Cheikh :

 

Cette personne fait partie des plus grands prêcheur ayant fait le rapprochement entre les rafidhah et les sunnites.

 

Prends note pour les frères que je leur passe le salam.

 

Dis-leur que Cheikh 'Oubeyd Al-Jabiry vous passe le salam et dit de ne pas s'asseoir avec cet homme.

 

Traduit par Les gens du athar

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>