188 articles avec invocation دعاء - evocation ذكر الله

Erreur répandue dans la compréhension de l'expression : «لا حول ولا قوة إلا بالله - Il n’y a de puissance ni de force en dehors d’Allâh»

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Erreur répandue dans la compréhension de l'expression : «لا حول ولا قوة إلا بالله - Il n’y a de puissance ni de force en dehors d’Allâh»

separator

Cheikh Ibn Taymiya رحمه الله a dit :

 

"L’expression : لا حول ولا قوة إلا بالله (il n’y a de puissance ni de force en dehors d’Allâh) est une parole de demande de secours, dont beaucoup de personne comprennent de façon erronée.

 

Ils l’utilisent (à tort) comme une parole permettant de revenir à Allâh (en cas de difficultés), ou comme une parole qui va remplacer (d'autre paroles spécifiquement utilisées) pour le retour à Allâh !

 

Le fait de revenir à Allâh se fait par l’expression : إنا لله وإنا إليه راجعون (C’est à Allâh que nous appartenons, et c’est vers lui que nous retournerons).

 

Cela se dit en cas de calamité.

 

Et cette expression signifie que c’est d’Allâh dont nous sommes les serviteurs, c’est vers lui que nous retournerons, que nous devrons rendre des comptes, que nous obtiendrons notre récompense, et que se fera notre retour.

 

Cela se dit en cas de calamité…

 

-Tandis que le sens de l’expression : لا حول ولا قوة إلا بالله (Il n’y pas de force ni de puissance en dehors d’Allâh), est une demande de secours, on recherche l’aide auprès d’Allâh.

 

Mais certaines personnes se trompent dans sa signification et l’utilisent à la place de : إنا لله وإنا إليه راجعون (traduction rapprochée) {C’est à Allâh que nous appartenons, et c’est vers lui que nous retournerons}!

 

Ainsi lorsque quelqu’un meurt, ou qu’il est atteint par une calamité, il dira [à tort] : لا حول ولا قوة إلا بالله (Il n’y pas de force ni de puissance en dehors d’Allâh), au lieu de prononcer la formule de retour à Allâh).

 

Il remplace en réalité la parole : إنا لله وإنا إليه راجعون (traduction rapprochée) {C’est à Allâh que nous appartenons, et c’est vers lui que nous retournerons} par : لا حول ولا قوة إلا بالله (Il n’y pas de force ni de puissance en dehors d’Allâh).

 

Cela fait partie de l’erreur concernant la compréhension du sens de ce rappel, de sa connotation, et de son temps (dans lequel il est légiféré de la faire)."

 

(Fin de citation)

 

Quand à la signification de : لا حول ولا قوة إلا بالله (Il n’y pas de force ni de puissance en dehors d’Allâh), Cheikh AbderRazaq al ‘Abbad حفظه الله continue en disant que...

 

Cette formule de rappel est un trésor parmi les trésors du paradis, elle implique la soumission et le fait de s’en remettre totalement à Allâh, et de Lui demandé son aide.

 

لا حول ولا قوة إلا بالله (Il n’y a de force ni de puissance en dehors d’Allâh), est une parole de demande de secours, on recherche de l’aide auprès d’Allâh.

 

Le sens de cette phrase est que tu ne passeras pas d’un état à un autre, et tu n’obtiendras pas de force si ce n’est par la permission d’Allâh, c’est-à-dire par Sa volonté.

 

Tu ne passeras pas de la maladie à la santé, ni de l’égarement à la guidée, ni de la mécréance à la foi, ni de la faiblesse à la force, ni de la difficulté à la facilité, que grâce à Allâh.

 

Toutes les affaires des personnes ainsi que leurs situations sont dans la main d’Allâh سبحانه وتعالى.

 

لا حول ولا قوة إلا بالله (Il n’y a de force ni de puissance en dehors d’Allâh), signifie que tu ne peux pas accomplir une œuvre, quelle qu’elle soit, que si Allâh t’y aide.

 

C’est pour cela qu’il nous a été légiféré, lorsque le mouadhin dit : حي على الصلاة حي على الفلاح (Accourez à la prière, accourez au succès), cela signifie venez à la prière, venez vers l’obtention du succès qui sera la conséquence de votre prière.

 

Il nous a donc été légiféré de dire après avoir entendu cet appel :

 

لا حول ولا قوة إلا بالله (Il n’y a de force ni de puissance en dehors d’Allâh), c’est-à-dire que nous recherchons de l’aide de la part d’Allâh سبحانه وتعالى .

 

( لا حول ولا قوة إلا بالله) est une demande de secours.

 

Et il a été légiféré au musulman lorsqu’il sort de sa maison de dire :

 

 

بِسْمِ اللهِ ، تَوَكَّلْـتُ عَلى اللهِ وَلا حَوْلَ وَلا قُـوَّةَ إِلاّ بِالله

 

Bismi l-lâhi, tawakkaltu calâ l-lâhi, wa lâ hawla wa lâ quwwata illâ bi-l-lâhi.

 

(Au nom d ’Allâh, je m’en remets à Allâh,

Il n’y a de force ni de puissance en dehors d’Allâh).

 

 

Et il fait partie de la sounnah, de le dire à chaque fois qu’il sort de chez lui, car il y a dans cela une demande d’aide, afin qu’Allâh سبحانه وتعالى l’aide concernant ce qu’il va lui arriver dans sa religion ou dans sa vie d’ici-bas.

 

Explication de «Sahih al kalam at-Tayib» (cassette n°2)

 Traduit et publié par l’équipe de Sounnah-Diffusion

خطأ شائع في فهم: لا حول ولا قوة إلا بالله

قال الشيخ عبد الرزاق العباد

 يقول ابن تيمية - رحمه الله

"( لا حـول ولا قـوة إلا بالله) كلمة استعانة، ويخطئ كثير من الناس فيستعملونها في الاسترجاع" !! أو بدل الاسترجاع

الاسترجاع: ( إنا لله وإنا إليه راجعون) وهذا يقال عند المصيبة

ومعنى ( إنا لله وإنا إليه راجعون) أي: إنا لله عبيد، وإنا إليه راجعون أو محاسبون أو مجازين، سنرجع إليه، فهذه تقال عند المصيبة، فيسلو الإنسان بإذن الله

كلمة: ( لا حول ولا قوة إلا بالله) هذه كلمة استعانة؛ طلب عون من الله، فبعض الناس يخطئ ويستخدمها بدل (إنا لله وإنا إليه راجعون

فإذا مات له ميت أو حصلت له مصيبة يقول: ( لا حول ولا قوة إلا بالله) !! يعني يستخدمها مكان الاسترجاع

بدل أن يقول: ( إنا لله وإنا إليه راجعون) يقول: (لا حول ولا قوة إلا بالله) وهذا من الغلط في فهم معاني الأذكار ودلالاتها وأوقاتها التي يحسن أو يناسب أن تقال فيه»

أما عن معنى (لا حول ولا قوة إلا بالله) قال حفظه الله 

« ( لا حول ولا قوة إلا بالله) كنـز من كنوز الجنة، وهي كلمة استسلام وتفويض لله تبارك وتعالى، واستعانة بالله

( لا حول ولا قوة إلا بالله) هذه كلمة استعانة بالله جل وعلا، أي طلب عون من الله جل وعلا 

ومعناها: أي لا تحول من حال إلى حال، ولا حصول قوة عند العبد إلا بالله، يعني بإذنه سبحانه وتعالى 

لا تحول من مـرض إلى صحة، ومن ضلال إلى هداية، ومن كفر إلى إيمان، ومن ضعف إلى قـوة، ومن وهاء إلى شدة إلا بالله سبحانه وتعالى 

فأمور الإنسان كلها وأحواله جميعها بيد الله سبحانه وتعالى

( لا حول ولا قوة إلا بالله): يعني ما تستطيع أن تقوم بأي عمل من الأعمال إلا إذا أعانك الله عليه

ولهذا شُرع لنا إذا قال المؤذن: (حي على الصلاة حي على الفلاح) يعني تعالوا إلى الصلاة، وتعالوا إلى نيل الفلاح الذي ترتب على فعلكم للصلاة شُرع لنا أن نقول عند سماعنا لهذا النداء: ( لا حول ولا قوة إلا بالله) أي نطلب من الله أن يعيننا، يعني ( لا حول ولا قوة إلا بالله) طلب إعانة

والمسلم يشرع له إذا خرج من بيته أن يقول

(بِاسم الله، توكلت على الله، لا حول ولا قوة إلا بالله)

كل مرة يخرج من بيته يُسن له أن يقول ذلك، وهذا فيه طلب العون، أن يعينه الله عز وجل على ما هو قادمٌ عليه من مصالح دينه ودنياه»

الشريط الثاني من شرح كتاب: صحيح الكلم الطيب

separator

 

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr -  الشيخ عبد الرزاق العباد البدر

Partager cet article

N'insultez pas le vent !

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

N'insultez pas le vent !

L'imam rénovateur Cheikh Al Islam Muhammad ibn Abdelwahab a écrit dans Kitab Tawhid, Chapitre 57 (L'interdiction d'insulter le vent) :

 

Ubay ibn Ka'b رضي الله عنه rapporte que le prophète صلى الله عليه وسلم :

 

" N'insultez pas le vent !

Si vous voyez se lever un vent détestable, dites :

 

 

اللّهُـمَّ إِنَّـي أَسْـأَلُـكَ خَيْـرَها، وَخَيْـرَ ما فيهـا، وَخَيْـرَ ما اُرْسِلَـتْ بِه،

     وَأَعـوذُ بِكَ مِنْ شَـرِّها، وَشَـرِّ ما فيهـا، وَشَـرِّ ما اُرْسِلَـتْ بِه

 

Allâhumma innî as'aluka khayrahâ wa khayra mâ fîhâ, wa khayra mâ ursilat bihi.

Wa acûdhu bika min sharrihâ, wa sharri mâ fîhâ, wa sharri mâ ursilat bihi.

 

"Ô Allâh ! Nous te demandons le bien de ce vent, le bien qu'il contient et le bien découlant de l'ordre qui lui a été donné.

Et nous Te demandons protection contre le mal de ce vent, le mal qu'il contient et le mal qui découle de l'ordre qui lui a été donné."

 

 

Sahih Tirmidhi 2253 

 

swirl

Les Point à retenir

 

-Interdiction d'insulter vent

-Orientation vers des propos bénéfiques lorsque l'on voit ce qui est détestable

-Le prophète صلى الله عليه وسلم nous indique que le vent obéit à un ordre

-Il peut lui être ordonné le bien comme il peut lui être ordonné le mal

 

 

swirl

Commentaire de Cheikh Salih Âl Sheikh

 

Insulter le vent est comparable au fait d'insulter le temps, ce qui correspond en réalité à un grief causé à Allâh سبحانه وتعالى.

 

En outre, l'interdiction d'insulter le vent indique la prohibition, et l'insulte peut se faire par injure ou par malédiction.

 

En revanche, décrire le vent comme étant violent, ou tout autre adjectif désignant un mal pour celui qui le subit, n'est pas considéré comme une insulte ; Ceci indique que c'est Allâh سبحانه و تعالى qui dépêche le vent comme Il L'entend, mais l'éloigne aussi de qui Il veut.

 

Le vent se déplace donc selon l'ordre d'Allâh سبحانه وتعالى.

 

Charh Kitab Tawhid - Chapitre 57 : L'interdiction d'insulter le vent

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز بن إبراهيم آل الشيخ

Partager cet article

L'invocation lors de la peur et de la timidité

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

L'invocation lors de la peur et de la timidité

Question :

 

Un jeune âgé de dix-huit ans ressent la peur et la timidité, et ne peut pas s'asseoir avec les gens.

 

Il désire être conseillé.

 

Est-ce qu'il y a des invocations qui ont un impact sur cet état qui le hante et le fait souffrir, comme il le dit.

 

Réponse :

 

Ceci provient de Satan, il faut qu'il cherche refuge auprès d'Allâh contre Satan, il faut qu'il ressente qu'il est un homme parmi les hommes, et que cette peur et cette timidité n'ont aucune raison d'être.

 

Il est un homme, il s'assoit avec les hommes, marche, parle, et prie avec eux, donc cette timidité et cette peur n'ont pas lieu d'être.

 

Cependant il peut améliorer son état en faisant ces invocations trois fois matin et soir :

 

أن يتعوذ بكلمات الله التامات من شر ما خلق

 

"Je me mets sous la protection des paroles parfaites d'Allâh contre le mal qu'Il a créé"

 

ainsi que :

 

 بسم الله الذي لا يضر مع اسمه شيء في الأرض ولا في السماء وهو السميع العليم

 

"Au nom d'Allâh, nul ne peut nuire en présence de Son Nom ni sur terre ni dans le ciel et Il est l'Audient et l'Omniscient." 

trois fois matin et soir.

 

Ceci fait partie des protections contre tous les maux, comme c'est évoqué dans les hadiths authentiquement rapportés du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Parmi les remèdes également la lecture du verset du Koursy (Chaise, Siège) après chaque prière, ainsi que la lecture des deux derniers versets de la Sourate Al-Baqara chaque nuit :  

 

آمَنَ الرَّسُولُ بِمَا أُنْزِلَ إِلَيْهِ مِنْ رَبِّهِ وَالْمُؤْمِنُونَ

 

"Le Messager a cru en ce qu'on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants" (sourate Al-Baqara verset 285)

 

jusqu'à la fin de la Sourate.

 

Il lit également :

 

"Dis: Il est Allâh, Unique..." (sourate Al-Ikhlas)

 

et les deux sourates protectrices (Sourate An-Nâss et Sourate Al-Falaq) après chaque prière prescrite, une seule fois après A-dhohr, Al-`Asr, et Al-'Ichâ', et trois fois après Al-Maghrib et Al-Fadjr.

 

Tout cela fait partie des moyens d'assurer la paix et de faire disparaitre les peurs.

 

(Numéro de la partie: 5, Numéro de la page: 289)

Publié par aliftaweb.org

الدعاء عند الخوف والخجل

سائل عمره ثمانية عشر سنة يشعر بالخوف والخجل ولا يستطيع مجالسة الناس ويرجو التوجيه. وهل هناك أدعية تؤثر على هذه الحالة التي تنتابه ويعاني منها كثيرا كما يقول؟

هذا من الشيطان، فينبغي أن يتعوذ بالله من الشيطان وأن يستشعر أنه رجل مع الرجال، وأنه لا وجه لهذا الخوف وهذا الخجل، فهو رجل يجلس مع الرجال ويمشي مع الرجال، ويتكلم ويصلي معهم فلا وجه لهذا الوجل وهذا الخوف. ولكن مما يستعان به في ذلك

أن يتعوذ بكلمات الله التامات من شر ما خلق

ثلاث مرات صباحاً ومساء

وأن يقول

بسم الله الذي لا يضر مع اسمه شيء في الأرض ولا في السماء وهو السميع العليم

 ثلاث مرات صباحاً ومساء، فإن هذا من أسباب عافيته من كل شر، كما صحت بذلك الأحاديث عن رسول الله صلى الله عليه وسلم

ومن العلاج قراءته آية الكرسي بعد كل صلاة وقراءة الآيتين من آخر سورة البقرة كل ليلة

آمَنَ الرَّسُولُ بِمَا أُنْزِلَ إِلَيْهِ مِنْ رَبِّهِ وَالْمُؤْمِنُونَ

[1]

إلى آخر السورة وقراءته

قُلْ هُوَ اللَّهُ أَحَدٌ

[2]

والمعوذتين بعد كل صلاة مكتوبة مرة بعد الظهر والعصر والعشاء وثلاث مرات بعد المغرب والفجر كل ذلك من أسباب السلامة وإزالة المخاوف

[1] سورة البقرة الآية 285

[2] سورة الصمد الآية 1

مجموع فتاوى ومقالات متنوعة الجزء الخامس

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Dire «Amîn» après avoir entendu une imploration sur une cassette

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Dire «Amîn» après avoir entendu une imploration sur une cassette

Question :

 

Est-ce que lorsque j'entends un enregistrement datant d'un an ou deux, d'un cheikh qui fait des implorations, je dois la faire suivre par «Amîn» ?

 

Réponse :

 

L'imploration et la faire suivre par «Amîn» est une adoration, de même que ce qui est prescrit par la religion est de dire «Amîn» suite à l'imploration d'une personne présente.

 

Par contre, les implorations enregistrées suivies par «Amîn» ne sont pas légiférées parce qu'il n'y a pas de personne réelle qui implore.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 5 de la Fatwa numéro 21675

 Publié par alifta.net

 

س 5: هل إذا سمعت شريطًا صدر قبل سنة أو سنتين فيه شيخ يدعو، هل أؤمن على دعائه ؟

ج 5: الدعاء والتأمين عليه عبادة، والمشروع هو التأمين على دعاء الداعي الحاضر، أما الدعاء المسجل على الأشرطة فلا يشرع التأمين عليه؛ لأنه ليس هناك شخص يدعو له على الحقيقة
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الخامس من الفتوى رقم - 21675

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

السؤال الخامس من الفتوى رقم - 21675

Partager cet article

Invocation contre l'angoisse et l'inquiétude - دعاء الكرب (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Invocation contre l'angoisse et l'inquiétude - دعاء الكرب (audio)

ist2 6333360-decorative-dividers

D'après Ibn 'Abbâs, le prophète صلى الله عليه وسلم disait en cas d'angoisse : 

 

"Nul ne mérite d’être adoré excepté Allâh, l'Incommensurable, l'Indulgent.

Nul ne mérite d’être adoré excepté Allâh, le Maître du Trône sublime.

Nul ne mérite d’être adoré excepté Allâh, le Seigneur des cieux, de la terre et du noble Trône."

Rapporté pas Al-Boukhâry n°6345, livre des invocations, chapitre l'invocation en cas d'angoisse

Rapporté par Mouslim n°2730, livre du dhikr et de l'invocation et de la repentance

 

عَنْ ابْنِ عَبَّاسٍ أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ كَانَ يَقُولُ عِنْدَ الْكَرْبِ

لَا إِلَهَ إِلَّا اللَّهُ الْعَظِيمُ الْحَلِيمُ

لَا إِلَهَ إِلَّا اللَّهُ رَبُّ الْعَرْشِ الْعَظِيمِ

لَا إِلَهَ إِلَّا اللَّهُ رَبُّ السَّمَوَاتِ وَرَبُّ الْأَرْضِ وَرَبُّ الْعَرْشِ الْكَرِيمِ

لبخاري، كتاب الدعوات، باب الدعاء عند الكرب، برقم 6345، ومسلم، كتاب الذكر والدعاء والتوبة 2730

ist2 6333360-decorative-dividers

 

لَا إِلَهَ إِلَّا اللَّهُ الْعَظِيمُ الْحَلِيمُ

لَا إِلَهَ إِلَّا اللَّهُ رَبُّ الْعَرْشِ الْعَظِيمِ

لَا إِلَهَ إِلَّا اللَّهُ رَبُّ السَّمَوَاتِ وَرَبُّ الْأَرْضِ وَرَبُّ الْعَرْشِ الْكَرِيمِ 

 

Lâ ilaha ilâ Allâh l-3adhîm l-halîm

Lâ ilaha ilâ Allâh rabou l-3archi l-3adhîm

Lâ ilaha ilâ Allâh rabou ssamâwât wa rabou  l-ard wa rabou l-3archi l-karîm

 

Nul ne mérite d’être adoré excepté Allâh, l'Incommensurable, l'Indulgent.

Nul ne mérite d’être adoré excepté Allâh, le Maître du Trône sublime.

Nul ne mérite d’être adoré excepté Allâh, le Seigneur des cieux, de la terre et du noble Trône.

Traduit par twitter.com/NurAlQuran1

Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

Est-il permis à la femme de dire dans une invocation : «Je suis ton serviteur» ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Est-il permis à la femme de dire dans une invocation : «Je suis ton serviteur» ?

Question :

 

Dans certains hadiths d'après le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), il est dit  :

 

Personne ne dit cette invocation après la tristesse [sans qu'Allah ne la change par une joie] :

 

 اللَّهُمَّ إِنِّي عَبْدُكَ وَابْنُ عَبْدِكَ وَابْنُ أَمَتِكَ نَاصِيَتِي بِيَدِكَ مَاضٍ فِيَّ حُكْمُكَ عَدْلٌ فِيَّ قَضَاؤُكَ

"Ô Seigneur !

Je suis Ton serviteur, fils de Ton serviteur, fils de Ta servante, mon (front, base du départ des cheveux) toupet est dans Ta main.

Ton jugement s'accomplit sur moi, Ton décret sur moi est juste". 

 

La femme doit-elle dire : Je suis Ton serviteur ou Ta servante, de même pour d'autres hadiths similaires?

 

Réponse :

 

Il y a la latitude dans ce domaine, si Allah le veut, mais il est préférable pour elle de dire :

 

"Ô Seigneur, je suis Ta servante fille de Ton serviteur et de Ta servante, etc..".

 

Cette formule lui convient plus, mais il n'y a pas de mal à ce qu'elle emploie la même formule que celle du hadith, si Allah le veut, car, même si elle est une servante, elle fait également partie des serviteurs d'Allah.

 

(Numéro de la partie: 5, Numéro de la page: 403)

 Traduit et publié par alifta.net

 

    هل يجوز قول المرأة في الدعاء: أنا عبدك

في بعض الأحاديث عن النبي صلى الله عليه وسلم

((ما أصاب عبدا هم ولا حزن ثم قال: اللهم إني عبدك وابن عبدك ناصيتي بيدك ماض فيّ حكمك عدل فيَّ قضاؤك))

إلخ، هل المرأة تقول: عبدك أو أمتك، وفي بعض الأدعية المشابهة لهذا؟ 

الأمر في هذا واسع إن شاء الله، والأحسن أن تقول: اللهم إني أمتك وابنة عبدك وابنة أمتك... إلخ، وهذا يكون أنسب وألصق بها، ولو دعت باللفظ الذي جاء في الحديث لم يضر إن شاء الله؟ لأنها وإن كانت أمة فهي عبد أيضا من عباد الله

مجموع فتاوى ومقالات متنوعة الجزء الخامس

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Dire le Takbir «الله أكبر - Allahou Akbar» en groupe

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Dire le Takbir «الله أكبر - Allahou Akbar» en groupe

Question :

 

A diverses occasions, pour montrer leur bonheur, certains musulmans crient « TAKBIR », et certains ou tous les présents répondent en criant « Allahu Akbar! "  en groupe.

 

Ceci est habituellement fait trois fois.

 

Quel est le jugement sur cela ?

 

Réponse :

 

Ce qui m’apparaît, et Allah est plus savant, est que c’est une forme de bid'ah (innovation), car je n'ai pas trouvé de texte du messager (salallahu ‘alayhi wa salam), ni d’un des compagnons (radhiallahu ‘anhum), ni d’aucun grand savant qui ont rapporté les premiers récits que les compagnons ou d'autres parmi les Salaf avaient l'habitude de faire quelque chose de semblable à ceci.

 

Donc ce qui m’apparaît est que cette action est une bid'ah , et qu’il est obligatoire de l’abandonner.

 

Cependant, il n'y a aucun problème si les gens disent de temps en temps «Allahu akbar» par joie, et que cela coïncide avec d'autres qui l'ont dit en même temps.

 

Mais si cela devient une tradition ou une pratique régulière, quelque chose que les gens prennent comme faisant partie de leur religion, en adorant Allah, le Puissant et Exalté , par elle, alors cela devient une forme dont d'innovation qu’il faut conseiller aux gens d’abandonner et de s’en éloigner, et Allah est plus savant.

 

Quelqu’un demande alors :

 

Que conseillez-vous de faire si quelqu’un veut exprimer son bonheur à propos d’une affaire, et veut également que les musulmans autour de lui montrent leur joie ?

 

Réponse :

 

Si quelqu'un veut rendre les gens heureux à propos d’une affaire, alors il les en informe simplement, comme lorsque le messager (salallahu ‘alayhi wa salam) s’est réjoui quand il a entendu la nouvelle de Tamim Ad-Dari quand son bateau a amerri sur une île et qu’il a vu une bête velue qui l'a mené à une caverne à l'intérieur de l'île, dans laquelle il a trouvé un homme enchaîné... [1]

 

Le messager (salallahu ‘alayhi wa salam) s’est réjoui d’entendre l'histoire de Tamim Ad-Dari.

 

Il s’est alors levé et s'est adressé aux compagnons, invitant Tamim Ad-Dari à les informer de ce qui avait eu lieu.

 

Alors le messager (salallahu ‘alayhi wa salam) dit:

 

« je vous ai parlé de l’histoire de Tamim Ad-Dari, parce qu’elle coïncidait exactement avec ce dont je vous avais informé. » [1]

 

Ainsi le messager était heureux et a rendu d'autres heureux en les informant (de ce qui l'a rendu heureux).

 

De même, si un homme veut faire connaître son bonheur, alors il informe ceux qu’il aime de la bonne chose qui s'est produite.

 

Il lui est aussi prescrit de se prosterner en faisant un sujud as-shukr, lorsqu’on lui rapporte quelque chose qui le rend heureux.

 

Il peut également prier deux rak'a de gratitude envers Allah, le Puissant et Majestueux.

 

Dans l'histoire des trois qui sont restés (pendant la bataille de Tabuk) [2], Ka'b Ibn Malik s’est prosterné en faisant une prosternation de remerciement quand on l’a informé qu'Allah avait accepté son repentir.

 

Notez ici que ceci a été fait après qu'un compagnon soit venu l'informer d’une bonne nouvelle.

 

Donc, montrer son bonheur était une pratique normale du messager (salallahu ‘alayhi wa salam) et des compagnons (radhiallahu ‘anhum).

 

Ce bonheur peut être exprimé par l’adoration, par la prosternation de remerciement ou en priant deux rak'a pour remercier Allah de Ses bénédictions qui ont causé ce bonheur, et Allah est plus savant.

 

[1] Voir le hadith d'Al-Jasasa du Sahih Muslim  7312 (9/280-284 de Sharh An-Nawawi )

[2] Voir l'histoire de Ka'b Ibn Malik dans Al-Bukhari  4418 (8/140-145 de Fathul-Bari )

 

Article tiré du site bakkah.net

Source : Cassette enregistrée avec la connaissance et la permission du shaikh, n°AAMB022, daté 1423/7/18.

copié de salafs.com
 

Cheikh Mouhammad Ibn 'Omar Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر سالم بازمول

Partager cet article

L'allongement dans l'invocation du qunût rend-il vaine l'unité de prière ? (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L'allongement dans l'invocation du qunût rend-il vaine l'unité de prière ? (audio)

 

Question :

 

L'allongement dans l'invocation du qounout rend-il vaine l'unité de prière?

 

Réponse :

 

Non, il ne rend pas vaine l'unité de prière, mais si cela est difficile pour les gens, ce n'est pas permis.

 

Celui qui le fait est pêcheur.

 

Cependant cela ne rend pas vaine l'unité de prière. 

 

Lorsque Mou’adh a lu al Baqara dans la prière du 'icha et qu'il a allongé la prière des gens, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) ne lui a pas ordonné de recommencer la prière.

 

Il l'a blâmé, mais ne lui a pas dit de recommencer.

 

Il lui a dit (صلى الله عليه و سلم) : « es-tu un fattan ô Mou'adh »

et Il a dit (صلى الله عليه و سلم) : « il y a parmi vous des gens qui font fuir, celui qui dirige la prière pour les gens qu'il l’allège, car il y a parmi eux la personne âgée, le faible, celui qui a des choses à faire ».

 

Et il ne leur a pas ordonné de recommencer.

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

L'invocation après l'iqâmah (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L'invocation après l'iqâmah (audio)

 

Question :

 

J'ai constaté que certaines personnes lèvent leurs mains et invoquent lorsque le muezzin termine l'iqâmah et avant le tekbir el ihrâm (celui qui marque l'entrée en prière).

 

Est-ce que cela a été rapporté du Prophète, que la prière et le salut d'Allah soient sur lui ?

 

Réponse :

 

Cela n'a aucune origine et il n'a pas été rapporté que le Prophète, que la prière et le salut d'Allah soient sur lui, invoquait entre l'iqâmah et le début de la prière, ni qu'il levait les mains à ce moment.

 

Il ne convient à personne de faire cela car c'est en contradiction avec la sounnah.

 

حكم الدعاء بعد الإقامة

لاحظت بعض المصلين إذا انتهى المؤذن من إقامة الصلاة رفع يديه ودعا، وذلك قبل تكبيرة الإحرام، فهل ورد ذلك عن الرسول صلى الله عليه وسلم؟ 

ليس لهذا أصل، ولم يرد عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه كان يدعو بشيء بين الإقامة وبين الدخول في الصلاة، ولم يحفظ عنه أنه رفع يديه في هذا الموطن بل لا ينبغي لأحد أن يفعل ذلك؛ لأنه خلاف السنة

traduit par lamektaba.over-blog.com

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Ce que doit dire celui qui fait une nouvelle acquisition (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Ce que doit dire celui qui fait une nouvelle acquisition (audio)

fdg

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

 

"Si tu te maries à une femme ou achètes un esclave, place ta main sur son front, dit: "Bismillah" et invoque pour la bénédiction et dit :

 

 

"Ô Allah, en effet je te demande son bien et le bien avec lequel Tu l'as créé,

et je cherche refuge auprès de Toi contre son mal et le mal avec lequel tu l'as créé"

 

اللّهُـمَّ إِنَّـي أَسْـأَلُـكَ خَيْـرَها، وَخَيْـرَ ما جَبَلْـتَهـا عَلَـيْه

وَأَعـوذُ بِكَ مِنْ شَـرِّها، وَشَـرِّ ما جَبَلْـتَهـا عَلَـيْه

 

Allâhumma innî as'aluka khayrahâ, wa khayra mâ jabaltahâ calayhi.

Wa acûdhu bika min sharrihâ wa sharri mâ jabaltahâ calayhi.

 

 

Et si tu achètes un chameau, place ta main au-dessus de sa bosse et dit la même chose".

fdg

Explication

 

Ce hadith est la preuve que Allah est le Créateur du bien et du mal, contrairement à ceux comme le Mu3tazilah et d'autres qui soutiennent que le mal ne fait pas partie de sa création تبارك و تعالى.

 

Il n'y a rien dans le fait qu'Allah est le créateur du mal qui contredit sa perfection, au contraire ceci fait partie de sa perfection تبارك و تعالى.

 

Les détails de cela sont présents dans des volumes complets, l'un des meilleur étant le livre Chifâ al 'Alîl fî masâ'il al Qadâ' wal Qadr wal hikmat wat Ta'lî par Ibn al Qayyim, alors regardez dedans si vous le souhaitez.

 

Et est-ce une invocation légiférée lors de l'achat de quelque chose comme une voiture?

 

Ma réponse est oui, grâce au bien que l'on espère d'elle et le mal que l'on craint d'elle.

 

adab zifaf page 20-2

copié de twitter.com/Minhajsunna

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 > >>