197 articles avec invocation دعاء - evocation ذكر الله

L'interdiction de l'injustice et le fait de redouter l'invocation de l'opprimé

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L'interdiction de l'injustice et le fait de redouter l'invocation de l'opprimé

L'interdiction de l'injustice et le fait de redouter la dou'a (l'invocation) de l'opprimé (c'est-à-dire une personne qui a subi une injustice).

 

Car même si cet opprimé est un mécréant sa dou'a est exaucée par Allâh !

 

Parmi les recommandations que le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم adressa à Muadh lorsqu’il l’envoya au Yémen : 

 

واتق دعوة المظلوم ، فإنه ليس بينها وبين الله حجاب

"…Et crains l’invocation de l’opprimé, car il n’y a pas de voile entre elle et Allâh."

Rapporté par Boukhari, Muslim et d’autres

 

Parmi les enseignements de cette recommandation, il y'a l’interdiction de l’injustice. 

 

En effet, Allâh a interdit l’injustice entre ses serviteurs il dit dans un Hadith Qudssi :  

 

"Ô mes serviteurs, Je Me suis interdit l’injustice à Moi-même et Je l’ai rendu interdite entre vous.

Ne soyez donc pas injustes".

Rapporté par Muslim

 

Et dans un autre Hadith le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

"Craignez d’être injustes car l’injustice se traduira le jour de la résurrection en ténèbres.

Craignez l’avarice car elle a causé la perte de ceux qui étaient avant vous.

Elle les a poussée en effet à faire couler leur sang et à se permettre ce qui leur était interdit."

Rapporté par Muslim

 

L’injustice peut toucher le sang, les biens et l’honneur, la preuve est le Hadith dans lequel le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

"Votre sang, vos biens et votre honneur sont sacrés comme est sacré ce jour-ci (le jour du sacrifice), dans votre cité-ci (la Mecque), en votre mois-ci (Dhul Hijja)."

Rapporté par Muslim

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a aussi dit : 

 

"Celui qui a lésé son frère dans son honneur ou autre chose, qu'il s'en acquitte auprès de lui aujourd'hui (dans ce bas-monde) avant qu'il ne se retrouve dans l'autre monde ou le dinar et le dirham ne seront plus rien.

S'il a quelques bonnes oeuvres, on en prend l'équivalent de son injustice pour le donner à la personne lésée, et s'il n'a aucune bonne action, on lui fait supporter en compensation une partie des péchés de sa victime."

Rapporté par Boukhari dans son Sahih

 

Le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

"Savez-vous qui est le moufliss (c'est-à-dire le pauvre, celui qui a absolument tout perdu, celui qui a fait faillite) de ma communauté ?"

Ils dirent : "le moufliss parmi nous est celui qui a perdu ses biens et son argent." 

 

Il dit صلى الله عليه وسلم : 

 

"Le moufliss de ma communauté est celui qui viendra le jour de la résurrection ayant fait la salât, ayant observé le jeûne, et acquitté la zakât.

Il vient après avoir insulté celui-ci, frappé celui-là, accusé celui-là de dévergondage, mangé l'argent de tel autre, répandu le sang de celui-là.

On répartit donc ses bonnes actions entre ses victimes et, si elles ne suffisent pas à le racheter auprès d'elles, on prend de leur péchés, on les jette sur lui et il est ensuite jeté en enfer."

Rapporté par Muslim dans son Sahih

 

Le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

"Le musulman est celui dont les musulmans sont à l’abri du mal de sa langue et ses mains.

Le Muhajir est celui qui a fui les interdits d'Allâh".

Rapporté par Boukhari

 

L’injustice est interdite que cela soit envers les musulmans comme envers les mécréants. 

 

Quant à l’invocation de l’opprimé elle est exaucée, même si cet opprimé est un pervers voir même mécréant tel qu’un juif ou chrétien ! 

 

Noble frère !

 

Sois donc juste envers ta femme et donne lui ses droits. 

 

Sois juste envers tes frères, tes sœurs en islam ainsi qu’envers les mécréants ! 

 

N’as-tu pas entendu la parole du très Haut concernant les injustes ? (traduction rapprochée) : 

 

"Et ne pense point qu'Allâh soit inattentif à ce que font les injustes. Il leur accordera un délai jusqu'au jour ou leurs regards se figeront." s 14 v 42

 

Il dit aussi (traduction rapprochée

 

"Les injustes verront bientôt le revirement qu'ils (éprouveront)" s 26 v 227

 

La Dou'a de l'opprimé est exaucée même si cette dou'a est realisée par un Kafir ! 

 

Noble Frère !

 

Crains la plainte de l’opprimé !

 

Crains la plainte de l’opprimé !

 

Car elle est exaucée par Allâh, même si elle est réalisée par un mécréant ! 

 

Cheikh Salih Al Fawzan dit "dans son Charh Kitab Tawhid vol 1 p 110" concernant la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم : "...Et crains l’invocation de l’opprimé..." : 

 

Ceci est une recommandation importante.

 

Il est obligatoire au gouverneur ainsi qu’à tout musulman de craindre l’invocation de l’opprimé, car il n’y a pas de voile entre elle et Allâh, c'est-à-dire que l’invocation de l’opprimé est exaucée même si cet opprimé est un mécréant (traduction rapprochée

 

"Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l'équité: cela est plus proche de la piété". S 5 V 8.

 

Cheikh Abdelaziz Ar-Rajihi dit "dans ses notes du Chap : Kitab Tawhid du Sahih Al Boukhari" dit : "...Et crains l’invocation de l’opprimé..." 

 

L’invocation de l’opprimé est exaucée même si elle est réalisée par un mécréant. 

 

Le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

" ..et crains l'invocation de l’opprimé même si c'est un mécréant car il n’y a pas de voile entre elle et Allâh.."

Rapporté par Ahmad

 

Quand d'Abou Houreyra il rapporte que le messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

"... l'invocation de l’opprimé est exaucée même si c'est un pervers .."

Rapporté par Ahmad

 

Frère dans la foi, prend donc garde au fait de te montrer injuste envers un musulman ou même un mécréant ! 

 

Il convient de savoir qu'en règle général, les invocations des mécréants peuvent parfois être exaucées, parmi les preuves le verset suivant (traduction rapprochée

 

"Seigneur, dit ('Iblîs), donne-moi donc un délai, jusqu'au jour où ils seront ressuscités". (Allâh) dit: " Tu es de ceux à qui un délai est accordé…" s 38 v 79-80

 

Bien qu’Ibliss soit le plus grand des mécréants, Allâh exauça sa demande, cela prouve donc que l’invocation du mécreant est quelques fois exaucée. 

 

Allâh dit aussi (traduction rapprochée

 

"Quand ils montent en bateau, ils invoquent Allâh Lui vouant exclusivement leur culte. Une fois qu'Il les a sauvés (des dangers de la mer en les ramenant) sur la terre ferme, voilà qu'ils (Lui) donnent des associés" s 29 v 65

 

Cheikh Salih Al Cheikh "dans son Charh 40 Nawawi commentaire du Hadith 10" ainsi que "dans son Charh Kachf Choubouhate" explique que :

 

L’invocation du mcréant est parfois exaucée, la raison de cela est que l’exaucement des invocations est liée au Tawhid Ar-rouboubiya (unicité dans la Seigneurie) donc tout comme la subsistance etc… cela n’est pas réservé qu’au croyant, mais cela est aussi accordé au mécréant ainsi qu’au pécheur. 

 

C’est notamment pour cette raison, qu’il est possible de voir des associateurs parmi les adorateurs des tombes, les innovateurs, les juifs et les chrétiens invoquer Allâh et obtenir ce qu’ils demandent, cela parce que les invocations du mécréant et du pervers sont parfois exaucées par Allâh. 

 

Publié par groups.google/le-rappel-profite-aux-croyants

Cliquez pour agrandir

 

Partager cet article

Et votre Seigneur a dit : «invoquez moi je vous répondrai» (dossier)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Et votre Seigneur a dit : «invoquez moi je vous répondrai» (dossier)

Voici l'explication de versets grandioses dans lesquels Allah enjoint ses serviteurs à l'invoquer, et de se tourner vers lui. 

 
Tirée du tafsîr de l'imâm As Sa'dî rahimahoullah.
 
(traduction rapprochée)
 
Et si Mes serviteurs t’interrogent à mon sujet .. et bien Je suis proche : Je réponds à l’appel de celui qui m'invoque lorsqu'il m'invoque. Qu’ils répondent à Mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidé (sourate 2 verset 186)

Publié par ahloul-hadith.fr

 

Cheikh Abu 'Abdellah Abder-Rahman ibn Nasr as-Sa'di - الشيخ عبد الرحمن بن ناصر السعدي

Partager cet article

Le tonnerre

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le tonnerre

L’Imam at-Tirmidhi mentionne d’une chaîne de narration qui remonte à Ibn Abbas رضي الله عنهما :

 
"Les Juifs vinrent au Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم et lui dirent : "Ô Abal Qassim ! Informe-nous sur le tonnerre, qu’est-ce ?
 
Il صلى الله عليه و سلم répondit : "C’est un ange parmi les anges. Il est chargé des nuages. Il a avec lui des sabres de feu avec lesquels il dirige les nuages là où il veut."
 
Puis ils dirent : "Qu’en est-il du bruit que nous entendons ?"
 
Il صلى الله عليه و سلم répondit : "C’est lui qui les réprimande pour les diriger, afin de les amener à l’endroit voulu (pour eux)."
 
(Dans une autre version il est dit que sa réponse fut : "C’est sa voix")
 
Alors ils dirent : "Tu as dis vrai!""
 
Rapporté par l’Imam At-Tirmidhi dans son Sunan (5/294) et déclaré Sahih dans le Sahih Sunan At-Tirmidhi (2492)
 
قال الترمذي رحمه الله حدّثنا عبدالله بن عبدالرحمن، قال: أخبرنا أبو نُعيم، عن عبدالله بن الوليد ـ وكان يكون في بني عجل عن بُكير بن شهاب، عن سعيد بن جبير، عن ابن عباس، قال
أقبلت يهود إلى النبيّ فقالوا: يا أبا القاسم، أخبرنا عن الرعد، ما هو؟
قال: ملَكٌ من الملائكة وُكلَ بالسحاب، معه مخاريق من نار يسوق بها السحاب حيث شاء الله
فقالوا: فما هذا الصوت الذي نسمع؟
قال: زَجْرُهُ السحابَ إذا زجره حتى ينتهي إلى حيث أمر
قالوا: "صدقت" فأخبرنا عمّا حرّم إسرائيل على نفسه؟
قال: اشتكى عرق النسا فلم يجد شيئاً يلائمه إلا لحوم الإبل وألبانها، فلذلك حرّمها
قالوا: صدقت
قال الترمذي: هذا حديثٌ حسنٌ غريبٌ
جامع الترمذي، كتاب التفسير، تفسير سورة الرعد - 5/294
Dire lorsqu'on entend le grondement du tonnerre :

 

 

 سبحان الّذي يسبّح الرعد بحمده

و الملائكة من خيفته

 

«Gloire à Celui que le tonnerre glorifie par sa louange,

et aussi les anges, sous l'effet de sa crainte»

 

 

'Abdoullah ibn Az-Zoubeir رضي الله عنه arrêtait de parler lorsqu'il entendait le grondement du tonnerre et il disait ensuite cette dou'a.
 
Rapporté par l'Imam Malik et Al-Albany a dit que sa chaîne de transmission est authentique.
 
وعن عبد الله بن الزبير
أنه كان إذا سمع صوت الرعد ترك الحديث : وقال
 سبحان من يسبح الرعد بحمده ، والملائكة من خيفته
 ويقول : إن هذا الوعيد لأهل الأرض شديد

أخرجه رواه الإمام مالك في الموطأ (2/992) ، والبخاري في الأدب المفرد (723) ، والبيهقي في الكبرى  - 3/362

أما الإمام مالك في الموطأ فقد قال : عن عامر بن عبد الله بن الزبير أنه كان إذا سمع الرعد ... الحديث
أي أنه سقط " عن عبد الله بن الزبير " فهو مقطوع كما أشار إلى ذلك الشيخ العلامة الألباني في تخريج الكلم الطيب 
157

ورواه البخاري من طريق مالك موصولا إلى عبد الله بن الزبير

قال ابن علان في الفتوحات الربانية (4/285) : قال الحافظ - أي ابن حجر - : هو حديث موقوف أخرجه البخاري في الأدب المفرد عن إسماعيل بن أبي أويس عن مالك .ا.هـ

وقال العلامة محمد ناصر الدين الألباني في تخريج " الكلام الطيب " (157) : صحيح الإسناد موقوفا

وصححه في صحيح الأدب المفرد 556

 Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

Les 40 dou'as «rabbanah» (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les 40 dou'as «rabbanah» (audio)
 

رَبَّنَا تَقَبَّلْ مِنَّا إِنَّكَ أَنْتَ السَّمِيعُ العَلِيمُ

 

(Traduction rapprochée)


"Seigneur, accepte notre oeuvre. Toi qui entends et sais tout !" 2/127

 

 

رَبَّنَا وَاجْعَلْنَا مُسْلِمَيْنِ لَكَ وَمِن ذُرِّيَّتِنَا أُمَّةً مُّسْلِمَةً لَّكَ وَأَرِنَا مَنَاسِكَنَا وَتُبْ عَلَيْنَآ إِنَّكَ أَنتَ التَّوَّابُ الرَّحِيمُ

 

(Traduction rapprochée)


"Seigneur, fais que nous soyons soumis à Ta volonté, fais que notre postérité soit un peuple résigné à Ta volonté, enseigne-nous les rites sacrés, et accepte notre repentir, car Tu aimes à agréer la pénitence et Tu es Miséricordieux !" 2/128

 

 

رَبَّنَا آتِنَا فِي الدُّنْيَا حَسَنَةً وَفِي الآخِرَةِ حَسَنَةً وَقِنَا عَذَابَ النَّارِ

 
(Traduction rapprochée)

"Seigneur, donne-nous une belle part dans ce monde et une belle part dans l'Autre, et préserve-nous du châtiment du feu !" 2/201

 

 

رَبَّنَا أَفْرِغْ عَلَيْنَا صَبْراً وَثَبِّتْ أَقْدَامَنَا وَانصُرْنَا عَلَى القَوْمِ الكَافِرِينَ

 

(Traduction rapprochée)


"Seigneur, arme-nous de patience, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur ce peuple infidèle !" 2/250

 

 

رَبَّنَا لاَ تُؤَاخِذْنَا إِن نَّسِينَا أَوْ أَخْطَأْنَا

 

(Traduction rapprochée)


"Seigneur, ne nous punis pas pour des fautes commises par oubli ou par erreur !" 2/286

 

 

رَبَّنَا وَلاَ تَحْمِلْ عَلَيْنَا إِصْرًا كَمَا حَمَلْتَهُ عَلَى الَّذِينَ مِن قَبْلِنَا

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, ne nous impose pas le fardeau que Tu savais imposé à ceux qui ont vécu avant nous !" 2/286
 

 

رَبَّنَا وَلاَ تُحَمِّلْنَا مَا لاَ طَاقَةَ لَنَا بِهِ وَاعْفُ عَنَّا وَاغْفِرْ لَنَا وَارْحَمْنَا أَنتَ مَوْلاَنَا فَانصُرْنَا عَلَى الْقَوْمِ الْكَافِرِينَ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, ne nous charge pas de ce que nous ne pouvons supporter. Efface nos pêchés, pardonne les nous, aie pitié de nous ! Tu es notre Maître ! Donne-nous la victoire sur les infidèles !" 2/286
 

 

رَبَّنَا لاَ تُزِغْ قُلُوبَنَا بَعْدَ إِذْ هَدَيْتَنَا وَهَبْ لَنَا مِن لَّدُنكَ رَحْمَةً إِنَّكَ أَنتَ الْوَهَّابُ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur ! ne fais pas dévier nos coeurs après que tu nous as guidés ! Accorde-nous Ta miséricorde, car Tu es le Dispensateur Suprême." 3/8
 

 

رَبَّنَا إِنَّكَ جَامِعُ النَّاسِ لِيَوْمٍ لاَّ رَيْبَ فِيهِ إِنَّ اللّهَ لاَ يُخْلِفُ الْمِيعَادَ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur ! Tu rassembleras le genre humain dans un jour au sujet duquel il n'y a point de doute ! Certes, Allâh ne manque point à Ses promesses !" 3/9
 

 

رَبَّنَا إِنَّنَا آمَنَّا فَاغْفِرْ لَنَا ذُنُوبَنَا وَقِنَا عَذَابَ النَّارِ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, nous avons cru ; pardonne-nous nos péchés et préserve-nous du châtiment feu ! 3/16

 

 

رَبَّنَا آمَنَّا بِمَا أَنزَلَتْ وَاتَّبَعْنَا الرَّسُولَ فَاكْتُبْنَا مَعَ الشَّاهِدِينَِ

 

(Traduction rapprochée)

 

"Seigneur, nous croyons à ce que Tu as révêlé, et nous suivons le Prohète ! Inscris-nous au nombre de ceux qui témoignent !" 3/53
 

 

ربَّنَا اغْفِرْ لَنَا ذُنُوبَنَا وَإِسْرَافَنَا فِي أَمْرِنَا وَثَبِّتْ أَقْدَامَنَا وانصُرْنَا عَلَى الْقَوْمِ الْكَافِرِينَِ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, pardonne-nous nos péchés et nos excès. Affermis nos pas et accorde-nous la victoire sur les infidèles !" 3/147
 

 

رَبَّنَا مَا خَلَقْتَ هَذا بَاطِلاً سُبْحَانَكَ فَقِنَا عَذَابَ النَّارِ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, Tu n'as pas créé tout cela en vain (l'univers) ! Gloire à Toi ! Préserve-nous du châtiment du Feu !" 3/191
 

 

رَبَّنَا إِنَّكَ مَن تُدْخِلِ النَّارَ فَقَدْ أَخْزَيْتَهُ وَمَا لِلظَّالِمِينَ مِنْ أَنصَارٍ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, celui que Tu précipites en enfer tombe dans l'ignominie, les pervers ne pourront compter sur aucun secours !" 3/192
 

 

رَّبَّنَا إِنَّنَا سَمِعْنَا مُنَادِيًا يُنَادِي لِلإِيمَانِ أَنْ آمِنُواْ بِرَبِّكُمْ فَآمَنَّا

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, nous avons entendu l'homme qui appelait ; il nous appelait à la Foi, il criait : «Croyez en Allâh», et nous avons cru !" 3/193
 

Chupprie.png

رَّبَّنَا إِنَّنَا سَمِعْنَا مُنَادِيًا يُنَادِي لِلإِيمَانِ أَنْ آمِنُواْ بِرَبِّكُمْ فَآمَنَّا

 
"Seigneur, nous avons entendu l'homme qui appelait ; il nous appelait à la Foi, il criait : «Croyez en Dieu», et nous avons cru !" Coran 3/193

 

رَبَّنَا فَاغْفِرْ لَنَا ذُنُوبَنَا وَكَفِّرْ عَنَّا سَيِّئَاتِنَا وَتَوَفَّنَا مَعَ الأبْرَارِ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, pardonne-nous nos fautes, efface nos péchés, et fais que nous mourions avec les gens charitables" 3/193
 

 

رَبَّنَا وَآتِنَا مَا وَعَدتَّنَا عَلَى رُسُلِكَ وَلاَ تُخْزِنَا يَوْمَ الْقِيَامَةِ إِنَّكَ لاَ تُخْلِفُ الْمِيعَاد

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, donne-nous ce que Tu as promis par l'intermédiaire de Tes Messagers ! Fais que nous ne soyons pas humiliés au jour de la résurrection, Toi qui ne manques jamais à Tes promesses !" 3/194
 

 

رَبَّنَا آمَنَّا فَاكْتُبْنَا مَعَ الشَّاهِدِينَ

 

(Traduction rapprochée)


"Seigneur, nous croyons ! Inscris-nous au nombre de ceux qui témoignent !" 5/83

 

 

رَبَّنَا أَنزِلْ عَلَيْنَا مَآئِدَةً مِّنَ السَّمَاء تَكُونُ لَنَا عِيداً لِّأَوَّلِنَا وَآخِرِنَا وَآيَةً مِّنكَ وَارْزُقْنَا وَأَنتَ خَيْرُ الرَّازِقِينَ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, fais-nous descendre une table du ciel ; qu'elle soit un festin pour le premier et le dernier d'entre nous, et un signe de Ta puissance ! Nourris-nous, car Tu es le meilleur nourisseur !" 5/114
 

 

رَبَّنَا ظَلَمْنَا أَنفُسَنَا وَإِن لَّمْ تَغْفِرْ لَنَا وَتَرْحَمْنَا لَنَكُونَنَّ مِنَ الْخَاسِرِينَ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, nous sommes coupables ! Si Tu ne nous pardonnes pas et si Tu n'as pas pitié de nous, nous sommes perdants !" 7/23
 

 

رَبَّنَا لاَ تَجْعَلْنَا مَعَ الْقَوْمِ الظَّالِمِينَ

 

(Traduction rapprochée)


"Seigneur, ne nous place pas avec les injustes !" 7/47

 

 

رَبَّنَا افْتَحْ بَيْنَنَا وَبَيْنَ قَوْمِنَا بِالْحَقِّ وَأَنتَ خَيْرُ الْفَاتِحِينَ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, tranche entre nous et notre peuple. Tu es le meilleur des arbitres !" 7/89
 

 

رَبَّنَا أَفْرِغْ عَلَيْنَا صَبْرًا وَتَوَفَّنَا مُسْلِمِينَ

 

(Traduction rapprochée)


"Seigneur, donne-nous la résignation et fais que nous mourions en croyants !" 7/126

 

​​​​​​​

 

رَبَّنَا لاَ تَجْعَلْنَا فِتْنَةً لِّلْقَوْمِ الظَّالِمِينَ ; وَنَجِّنَا بِرَحْمَتِكَ مِنَ الْقَوْمِ الْكَافِرِينَ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, ne nous laisse pas victimes de la tentation d'un peuple d'oppresseurs ! Par Ta miséricorde, protège-nous des infidèles !" 10/85-86
 

 

رَبَّنَا إِنَّكَ تَعْلَمُ مَا نُخْفِي وَمَا نُعْلِنُ وَمَا يَخْفَى عَلَى اللّهِ مِن شَيْءٍ فَي الأَرْضِ وَلاَ فِي السَّمَاء

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, Tu sais ce que nous dissimulons et ce que nous montrons ! Pour Allâh, il n'y a rien de caché dans les Cieux et sur la Terre !" 14/38
 

 

رَبِّ اجْعَلْنِي مُقِيمَ الصَّلاةِ وَمِنْ ذُرِّيَّتِي رَبَّنَا وَتَقَبَّلْ دُعَاءِ

 

(Traduction rapprochée)


"Seigneur, exauce mes voeux" 14/40

 

 

رَبَّنَا اغْفِرْ لِي وَلِوَالِدَيَّ وَلِلْمُؤْمِنِينَ يَوْمَ يَقُومُ الْحِسَابُ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, .pardonne-moi, ainsi qu'à mes parents (père et mère) et aux croyants, au jour du Jugement !" 14/41
 

 

رَبَّنَا آتِنَا مِن لَّدُنكَ رَحْمَةً وَهَيِّئْ لَنَا مِنْ أَمْرِنَا رَشَدًا

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, accorde-nous Ta miséricorde et assure-nous la droiture de notre conduite" 18/10
 

 

رَبَّنَا إِنَّنَا نَخَافُ أَن يَفْرُطَ عَلَيْنَا أَوْ أَن يَطْغَى

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, nous craignons qu'il n'use de violence envers nous, ou qu'il ne commette des impiétés !" 20/45
 

 

رَبُّنَا الَّذِي أَعْطَىٰ كُلَّ شَيْءٍ خَلْقَهُ ثُمَّ هَدَىٰ

 

(Traduction rapprochée)


"Notre Seigneur est Celui quia donné à chaque chose sa forme, puis Il l'a guidée !" 20/50

 

 

رَبَّنَا آمَنَّا فَاغْفِرْ لَنَا وَارْحَمْنَا وَأَنتَ خَيْرُ الرَّاحِمِينَ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, nous croyons en Toi, pardonnenous, aie pitié de nous, Tu es le plus miséricordieux !" 23/109

 

رَبَّنَا اصْرِفْ عَنَّا عَذَابَ جَهَنَّمَ إِنَّ عَذَابَهَا كَانَ غَرَامًا إِنَّهَا سَاءتْ مُسْتَقَرًّا وَمُقَامًا

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, éloigne-nous du supplice de l'enfer, qui est vraiment le plus atroce des supplices, ainsi qu'un mauvais lieu pour y séjourner et pour s'y arrêter !" 25/65-66
 

 

رَبَّنَا هَبْ لَنَا مِنْ أَزْوَاجِنَا وَذُرِّيَّاتِنَا قُرَّةَ أَعْيُنٍ وَاجْعَلْنَا لِلْمُتَّقِينَ إِمَامًا

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, fais que la vue de nos épouses et de nos enfants nous remplissent de joie ! Et fais que nous marchions à la tête des pieux !" 25/74
 

 

رَبَّنَا لَغَفُورٌ شَكُورٌ

 

(Traduction rapprochée)


"Notre Seigneur est indulgent et reconnaissant !" 35/34

 

 

آمَنُوا رَبَّنَا وَسِعْتَ كُلَّ شَيْءٍ رَّحْمَةً وَعِلْمًا فَاغْفِرْ لِلَّذِينَ تَابُوا وَاتَّبَعُوا سَبِيلَكَ وَقِهِمْ عَذَابَ الْجَحِيمِ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, Tu embrasses tout de Ta miséricorde et de Ta science, pardonne à ceux qui se repentent et suivent Ton sentier ! Préserve-les du supplice de l'enfer !" 40/7
 

 

رَبَّنَا وَأَدْخِلْهُمْ جَنَّاتِ عَدْنٍ الَّتِي وَعَدتَّهُم وَمَن صَلَحَ مِنْ آبَائِهِمْ وَأَزْوَاجِهِمْ وَذُرِّيَّاتِهِمْ إِنَّكَ أَنتَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ وَقِهِمُ السَّيِّئَاتِ وَمَن تَقِ السَّيِّئَاتِ يَوْمَئِذٍ فَقَدْ رَحِمْتَهُ وَذَلِكَ هُوَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, introduis-les dans les jardins d'Éden que Tu leur as promis, ainsi que leurs parents, leurs épouses et leurs enfants vertueux ! Tu es le Puissant, le, Sage ! Préserve-les du mal ! Tu auras pitié de celui qui se gardera des mauvaises actions, et c'est un bonheur immense !" 40/8-9
 

 

رَبَّنَا اغْفِرْ لَنَا وَلِإِخْوَانِنَا الَّذِينَ سَبَقُونَا بِالْإِيمَانِ وَلَا تَجْعَلْ فِي قُلُوبِنَا غِلًّا لِّلَّذِينَ آمَنُوا

رَبَّنَا إِنَّكَ رَؤُوفٌ رَّحِيمٌ 

 
(Traduction rapprochée)
 
"Seigneur, pardonne-nous et pardonne à nos frères qui nous ont devancés dans la Foi, et ne mets point dans nos coeurs de rancune contre ceux qui croient !
Seigneur, Tu es compatissant et miséricordieux !" 59/10
 

 

رَّبَّنَا عَلَيْكَ تَوَكَّلْنَا وَإِلَيْكَ أَنَبْنَا وَإِلَيْكَ الْمَصِيرُ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, nous mettons notre confiance en Toi, nous revenons à Toi. C'est à Toi que tout aboutit !" 60/4
 

 

رَبَّنَا لَا تَجْعَلْنَا فِتْنَةً لِّلَّذِينَ كَفَرُوا وَاغْفِرْ لَنَا رَبَّنَا إِنَّكَ أَنتَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ

 

(Traduction rapprochée)

 
"Seigneur, ne nous induis pas en tentation pour ceux qui ne croient pas ! pardonne-nous, Tu es puissant et sage !" 60/5
 

 

رَبَّنَا أَتْمِمْ لَنَا نُورَنَا وَاغْفِرْ لَنَا إِنَّكَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ

 

(Traduction rapprochée)


"Seigneur, rends parfaite notre lumière, et pardonne-nous ! Tu es Tout-Puissant !" 66/8

 

 
rabdoa
 
Gloire à Ton Seigneur, le Maître Suprême, que n'atteignent pas les calomnies des hommes!
Que la paix soit sur les Prophètes Gloire à Allâh, le Maître de l'Univers !
 

 
Les 40 dou'as "Rabanna" en entier

 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

Un remède contre la fatigue causée par certains travaux difficiles

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Un remède contre la fatigue causée par certains travaux difficiles

La preuve réside dans le Hadith suivant : 

 
Ali Rapporte que sa femme Fatima s'est plainte de la fatigue causée par le travail du grain (dans une version du Hadith il est mentionnée que cette tache ménagère lui avait fait des marques au niveau des mains et les avait abimée et que cela avait provoqué chez elle des douleurs au niveau du cou ou du haut de la poitrine) et elle entendit qu'on avait donné au prophète un servant, c'est pourquoi elle alla le voir pour qu'il lui en accorde un (afin de l'aider dans ses travaux), mais il ne répondit pas à sa demande.

Elle se rendit donc chez Aicha qui rapporta cela au prophète qui vint nous voir alors que nous étions couchés.

Nous nous apprêtions à nous lever mais il nous dit :

" Restez où vous êtes, Vous indiquerais-je ce qui est meilleur que ce que vous m'avez demandé ?

Lorsque vous aller vous coucher, 
dites :
Allahou Akbar 34 fois,
Al Hamdulilah 33 fois
et Soubhanallah 33 fois
.
Cela est meilleur que ce que vous m'avez demandé." 
Parmi les Fawaîd de ce Hadith
 
-Le Hadith est authentique il est notamment rapporté par Bukhari et Muslim. 
 
-Il est recommandé de dire avant de dormir Allahou Akbar 34 fois, Al Hamdulilah 33 Fois et enfin Soubhannallah 33 fois. 
 
-Les savants ont notamment déduit de ce Hadith que réciter régulièrement ce Dhikr avant de dormir à des effet considérables sur le cœur (Quiétude...) mais également sur le corps, ce dhikr contient donc de nombreuses vertus. 
-Certains savants comme Sheikh Al Islam Ibn Taymiya affirment que réciter régulièrement ce Dhikr avant de dormir permet à la femme de ne pas ressentir la fatigue causer par les taches ménagères quotidiennes du jour.
Moulla Ali Qâri est du même avis puisqu'il a mentionné que ce Hadith démontre que réciter ce Dhikr avant de dormir permet d'enlever la fatigue et les douleurs causer par le travail. 
 
-Ibn Hajar à quant à lui déclaré que même si la personne peut ressentir une (petite) fatigue cela ne la nuira pas et que réciter de manière régulière ce Dhikr avant de dormir lui permettra de supporter les nombreuses taches ménagères et de supporter leur difficulté.
Selon lui ce Hadith prouve également que la force (et la capacité de résistance physique) qu'on acquiert après avoir lu ce tasbih est meilleure que ce qu'un serviteur acquerrait s'il faisait nos travaux. 
 
-Concernant ce Hadith Sheikh Ibn Baz a quant à lui déclaré, ceci prouve que nous devons nous aider du rappel d'Allah dans tout chose. 
 
-Le Muhadith de médine le Sheikh Abdelmouhssine Al Abbad , explique que les avantages et mérites que contient ce rappel dans l'au-Delà sont bien meilleurs que le service rendu par un serviteur dans ce bas monde et que prononcer de manière régulière ce Dhikr avant de dormir apporte force et vitalité au corps, ce qui permet de se passer de l'aide d'un servant. 
 
Donc ces invocations permettent à la femme prononçant de manière régulière ses invocations de lutter contre la fatigue causés par les taches ménagères quotidienne.

Bien que le discours était plus orienté vers la femme, il convient de noter que ce que nous avons mentionné comme vertus et mérites de ce Dhikr concerne également l'homme, c'est à dire que cela va l'aider à supporter et combattre la fatigue que peut provoquer le travail difficile ou la recherche de la science.

La preuve démontrant que cela concerne aussi les hommes réside notamment dans une des versions de ce Hadith dans laquelle 'Ali déclare :

"Depuis que le Prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) nous a enseigné (cette invocation), nous ne l'avons jamais délaissée. Même à la campagne de Siffîne, je l'ai lu quand j'ai eu le temps dans la dernière partie de la nuit." 
 
-Le Sheikh Abdurazaq Ibn Abdel Mouhssine Al Abbad mentionne : 
 
"Et les savants se sont appuyés sur ce Hadith pour affirmer que parmi les nombreux mérites et vertus du rappel d'Allah il y a le fait qu'Allah octroie au corps de celui qui fait souvent son rappel force, santé et vitalité. Et Ibn l-Qayim a dit à ce sujet : " Allah octroie à celui qui fait régulièrement son rappel une force lui permettant de réaliser certains travaux qu'il n'aurait pas pu réaliser sans. Et j'ai vue chez Sheikh Al Islam Ibn Taymiya (grâce au rappel d'Allah) une force et capacité physique surprenante dans sa marche, lorsqu'il parlait et lorsqu'il écrivait ". 

Sharh sunane d'At-tirmidhi k7 375 a partir de 55 min 17 sec environs et Sharh Sunane Abi Dawud à partir de K7362 16 min 02 environs du Sheikh Abdul Mouhssine Al Abbad, Fiqhou l-Adi'yat wal Adhakar Vol 3 d'Abdurazaq fils du Sheikh Al Abbad, Al-Wabil As-swayib d'ibn l-Qayim.  

Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

Le sens de : «Soubhanallah - سبحان الله», «Al-Hamdoulillah - الحمد لله», «Allahou Akbar - الله أكبر»

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le sens de : «Soubhanallah - سبحان الله», «Al-Hamdoulillah - الحمد لله», «Allahou Akbar - الله أكبر»

Question :

 
Egalement de France :
 
Quelle est la signification de :
 
"Soubhanallah "
et "Al-Hamdoulillah "
et "Allahou Akbar " ?
 
Réponse : 
 
- Le sens de Soubhanallah est : C'est attester qu'Allah est exempt de tout manque et imperfection. 
 
- Et le sens de Al-Hamdoulillah est : C'est l'éloge sublime envers Allah car c'est Celui qui le mérite. 
 
- Et Allahou-Akbar : C'est qu'Allah est plus grand et plus majestueux que toutes Ses créatures. 
 
Et ceci est la devise des musulmans et des croyants, qui atteste qu'Allah est exempt de tout manque et imperfection, et disent "Al-Hamdoulillah", "La ilaha ila llah", "Allahou-Akbar". 
 
le vendredi 06 décembre 2005 lors dess cours journaliers sur paltalk

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Invoquer Allâh par ses noms pour obtenir la guérison

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Invoquer Allâh par ses noms pour obtenir la guérison

Question 2 :

 

Est-il permis qu'un musulman invoque Allâh avec Ses Noms Divins pour guérir les maladies ?

 

Réponse 2 :

 

C'est permis car Allâh تعالى dit : 

 

"C'est à Allâh qu'appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms" (sourate Al-Araf verset 180)

 

et le Prophète صلى الله عليه وسلم faisait la Roqya (récitation du Coran et des supplications sur les malades à la recherche de la guérison) pour traiter les gens, en disant : 

 

"...écarte le mal et délivre-le (de sa maladie), Tu es le Guérisseur et il n’y a pas d’autre guérison en dehors de celle que Tu accordes..."
 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que la paix et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

Publié par alifta.net

 للمسلم أن يدعو بأسماء الله تعالى لشفاء الأمراض

س2: هل يجوز للمسلم أن يدعو بأسماء الله تعالى لشفاء الأمراض؟

ج2: يجوز ذلك؛ لعموم قول الله تعالى

 وَلِلَّهِ الأَسْمَاءُ الْحُسْنَى فَادْعُوهُ بِهَا

  ، ولثبوت ذلك عن النبي صلى الله عليه وسلم، كما رقى النبي صلى الله عليه وسلم بعض الناس بقوله

 أذهب البأس، رب الناس، اشف أنت الشافي، لا شفاء إلاَّ شفاؤك

 .وبالله التوفيق. وصلى الله على نبينا محمد، وآله وصحبه وسلم

اللَّهُمَّ رَبَّ النَّاسِ، أَذْهِبِ البَأْسَ، وَ اشْفِ

أَنْتَ الشَّافِي لاَ شِفَاءَ إِلاَّ شِفَاؤُكَ

شِفَاءً لاَ يُغَادِرُ سَقَماً

 

"Ô Seigneur des hommes, écarte le mal et délivre-le (de sa maladie),

Tu es le Guérisseur et il n’y a pas d’autre guérison en dehors de celle que Tu accordes.

Une guérison qui ne laisse aucune trace de mal."

 

Le Sahîh d'Al-Boukhârî (Les Malades) (5675) , Sahîh Mouslim (La Salutation) (2191) , Sounan Ibn Mâdja (La Médecine) (3520) , le Mousnad de Ahmad (6/45)

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

L’invocation dite qunût (دعاء القنوت) à faire au cours de la prière

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L’invocation dite qunût (دعاء القنوت) à faire au cours de la prière
Si vous me demandez s'il y a une formule déterminée à utiliser dans le qunût à faire dans les prières (witr) et dans celles accomplies en période de calamité, je vous réponds que le premier se présente sous plusieurs formules. En voici quelques unes :

-  La formule que le Messager d'Allah (bénédiction et salut soient sur lui) apprit à Hassan ibn Ali :
 
اللـهم اهـدِنا فيمَن هـديت .. وعافـِنا فيمـَن عافـيت .. وتولنا فيمن توليت ..
وبارك لنا فيما أعطيت .. وقِـنا شـر ما قضيت .. انك
تقضي ولا يـُقضى عليك.. اٍنه لا يذل مَن واليت .. ولا يعـِـزُ من عاديت ..
تباركت ربنا وتعـاليت .. لك الحمد على ما قـضيت .. ولك
الشكر على ما أعـطيت .. نستغـفـُرك اللـهم من جميع الذنوب والخطـايا ونتوب اٍليك. 

« Allahouma ihdinî fî man hadayta, wa aafinî fî man aafayta wa tawallanî fî man ta wallayta, wa bârik lî fî mâ a'tayta, wa qinî sharra ma qadayta, fa innaka taqdhî wa lâ yuqdhâ alayka ; innahou lâ yadhillou ma waalayta wa lâ ya'izzou man âdayta, tabârakta rabbanâ wa ta'aalayta, la mandjâ mink illâ ilayka ».
(cité par Abou Dawoud, n° 1213 et par an-Nassaï, n° 1725 et jugé authentique par al-Albani dans Irwâ, n° 429) 

Mon Seigneur, guide-moi avec ceux que tu guides ;
Donne -moi la sécurité avec ceux auxquels Tu la donnes ;
Prends-moi en charge avec ceux que Tu prends en charge ;
Bénis pour moi ce que Tu m'as donné ;
Protège-moi contre Tes pires décisions ;
Tu juges et personne ne Te juge ;
Ton protégé ne sera pas humilié et celui que Tu hais n'auras pas le dessus ;
Tu procures bénédiction et Tu restes transcendant
L'on ne peut t'échapper qu'en se réfugiant auprès de Toi ».
 
- D'après Ali ibn Abi Talib le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) disait au terme de son « witr » :

«Allahoumma, innî aaoudhou biridhâka min sakhatika wa bi mu'âfâlika min uqûbatika wa aoudhou bika minka ; lâ uhsi thanâ'an alayka ; anta kamâ athnayta alâ nafsika»

(rapporté par at-Tirmidhi, n° 1727 et jugé authentique par al-Albani dans al-Irwâ, n° 430 et dans Sahihi Abi Dawoud, n° 1282.

« Mon Seigneur,
je demande que Ton agrément me protège contre Ton mécontentement,
que la sécurité que Tu procures me mette à l'abri de Ton châtiment.
Je demande que Tu me protèges contre Toi-même ;
je ne saurais Te louer parfaitement ;
Tu es comme Tu T'es présenté ». 
 
Ensuite, le prieur prie pour le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) comme il a été sûrement rapporté que certains Compagnons le faisaient au terme du qunût dit dans le cadre du witr. Parmi les dits Compagnons figuraient Ubay ibn Kaab et Mu'adh al-Ansari.

 Le qunût en temps de calamité
 
Quand on fait le qunût en période de calamité, on utilise une formule adaptée à la situation à l'instar du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) qui maudit des tribus arabes ayant assassiné un groupe de ses compagnons et pria au profit de croyants persécutés à La Mecque afin qu'Allah le Très Haut les sauvât. Selon Ibn Omar, il utilisa cette formule :
 
«Allahoumma, innâ nas'ta înouka wa nou'minou bika wa natawakkalou alayka wa nouthni alayka al-khayra wa laa nakfourouka, allahoumma iyyaka na'boudou wa laka noussali wa nasdjoudou, wa ilayka nas'aa wa nahfidou, narjou rahmataka wa nakhafou adhabaka inna adhabaka al-djidda bi al-kaafirîna mulhaqun. Allahoumma adhib al-kafarata ahl al-kitabi al ladhina yasuddûna an sabilika»

(rapporté par al-Bayhaqi, 2/210 et jugé authentique par al-Albani dans al-Irwâ, 2/170). Al-Al-Banni dit : « cette version vient d'Omar et s'applique à la prière du matin. Il paraît que cette formule était employée en période de calamité comme l'indique la mention des mécréants .
 
« Mon Seigneur,
nous croyons en Toi,
sollicitons Ton assistance,
et nous nous confions à Toi,
Te faisons de bonnes louanges et ne Te renions pas.
Mon Seigneur,
c'est Toi que nous adorons et C'est pour Toi que nous prions et nous prosternons.
C'est vers Toi que nous nous dirigions et nous rassemblons.
Nous espérons bénéficier de Ta miséricorde et redoutons Ton châtiment.
Il est vrai que Ton châtiment inéluctable frappera les mécréants.
Mon Seigneur, châtie les mécréants, gens du livre qui détournent les gens de Ton chemin ». 
 
Si vous me demandez s'il vous est possible d'utiliser d'autres formules, ma réponse est affirmative. Car an-Nawawi dit dans al-Madjmou' (3/497) :

«Ce qui est notoirement et résolument vrai pour la majorité (des ulémas) c'est que la formule ci-dessus indiquée ne s'impose pas puisqu'on peut employer toute autre invocation. 
 
Ladite formule ne s'imposant pas puisque n'étant pas employée par le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) ; il n'y a aucun mal à la dépasser.

Cheikh al-Albani (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : «Il n'y a aucun mal à y ajouter la malédiction des mécréants, la prière pour le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et pour l'ensemble des musulmans».
Voir Qiyâmou Ramadan par al-Albani, 31.
 
Il nous reste à traiter une question importante.

C'est de savoir si le qunût est à dire avant ou après la génuflexion (rou'kou).

La plupart des hadith adopté par la majorité des ulémas indiquent que le qunût est à faire après s'être redressé de la génuflexion.

Cependant il n'y a aucun mal à le faire avant la génuflexion. Le fidèle a le choix (entre deux façons de procéder) : 
 
- s'incliner à la fin de sa récitation puis se redresser et dire : rabbana wa laka al-hamd avant de dire le qunût ;
 
- procéder au qunût dès la fin de la récitation puis prononcer Allahou akbar puis s'incliner.
 
L'une et l'autre pratiques s'attestent dans la Sunna.
 
Ach-charh al-mumti', 4/64.
Publié par darwa.com
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

L’invocation à dire pour nous protéger du chirk mineur

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L’invocation à dire pour nous protéger du chirk mineur
Le Prophète [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam] : 
 
«Quiconque élève sa voix pour être entendu, Allâh le fera entendre. Quiconque cherchera à être vu, Allâh le fera voir.»
 (Rapporté par Al-Bukhârî, 6134 et Mouslim, 2988). 
 
Commentaire :
 
Ibn Hadjar dit :
 
« D'après Al-Khattâbî, cela signifie que l'œuvre non sincère accomplie par une personne qui ne cherche qu'à être vue et entendue par les gens sera récompensé par un déshonneur connu de tous et qui laissera apparaître tout ce qui été caché. On dit : Celui qui par son action cherche considération et prestige auprès des gens et ne vise pas à complaire à Allâh, Allâh laissera de lui un mauvais souvenir au sein des gens auprès desquels il cherchait à se donner une audience. Et il ne recevra aucune rétribution dans l'au- delà. »
 Source : "fath al-bârî.", 11/336.
 
Le Prophète [sallâ-l-lâhu 'alayhi wa sallam] a dit : 
 
- « Ô hommes, évitez ce polythéisme aussi subtil que la marche d'une fourmi. » quelqu'un lui dit : 
- « Comment l'éviter s'il est aussi subtil que la marche d'une fourmi, ô Messager d'Allâh ? » 
- « Dites :

« Mon Seigneur, nous Te demandons de nous protéger contre le fait de commettre délibérément le chirk et Te demande de nous pardonner ce que nous faisons inconsciemment. » 

allahumma innî a'ûdhu bika an uchrika bika chay an wa anâ a'lamu wa astarghfiruka limâ lâ a'lam. 


(Rapporté par Ahmad, 3/403 et déclaré authentique par Chaykh Al-Albânî dans : « sahîh al-djâmi'. », 3731).

 

Publié par darwa.com

Partager cet article

Le tawassoul - التوسل : placer un intermédiaire entre nous et Allah

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le tawassoul - التوسل : placer un intermédiaire entre nous et Allah
Question :
 
Est-il est permis de prendre le Prophète صلى الله عليه وسلم comme intermédiaire pour se rapprocher d'Allah (dans l'invocation) ?
 
Réponse :
 
Le mot Tawassoul comporte un sens général qu'il convient de détailler.
 
Prendre comme intermédiaire le Prophète صلى الله عليه وسلم  ou autre, si le but est que la personne aille lui demander, alors qu'il est vivant, qu'il invoque Allah, en lui disant par exemple :
 
" Invoque Allah pour moi pour ceci ou cela ...".

Il n'y a pas de mal en cela.
 
Les Compagnons y ont pris Al 'Abbas comme intermédiaire pour demander la pluie. 

Omar qu'Allah l'agrée  a dit : 
 
" Allahoumma, nous prenions notre Prophète comme intermédiaire (pour qu'il t'invoque) et tu nous donna la pluie, maintenant nous prenons l'oncle de notre Prophète comme intermédiaire, donne nous la pluie."
Puis il demanda à Al 'Abbas d'invoquer Allah ", et il le fit.

Il n'y a aucun mal à prendre un intermédiaire de cette façon, qui est : Demander à une personne vivante d'invoquer Allah.

Mais en ce qui concerne le Tawassoul, qui est : Prendre les morts ou les personnes absentes comme intermédiaires et demander une chose à Allah en se servant d'eux (de leur rang), cela est une innovation et ce n'est pas permis. 

Car Allah عز وجل nous a ordonné de l'invoquer sans placer d'intermédiaire entre nous et Lui pour l'invoquer.
 
Il est uniquement permis de demander au vivant  qu'il invoque Allah conformément aux preuves existantes à ce sujet.
 
Par contre, il n'a aucune preuve affirmant qu'il est permis de demander aux morts ainsi qu'aux personnes absentes. 

Quiconque le fait, alors il commet une innovation inventée dans la religion, et si en plus de cela, il y ajoute un acte d'adoration quelconque pour se rapprocher de cette intermédiaire Wassitah, alors cela est du polythéisme majeur Chirk Akbar (qui fait sortir de la religion). 

C'est ce que les polythéistes faisaient Allah dit d'eux (traduction rapprochée) : 

" Et ils prennent en dehors d'Allah ce qui ne peut ni les nuire ni leur profiter et disent : " Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d'Allah " (S. Younous v 18)

Ceux qui ont pris en dehors de Lui des alliés (disent) (traduction rapprochée) :

"Nous ne les adorons que pour qu'ils nous rapprochent d'avantage d'Allah" (S. Az-zoumar - Les groupes v 3)

De ce fait, si pour lui prendre pour intermédiaire (Tawassoul), c'est demander d'une personne morte ou absente de lui combler son besoin, ou bien en se rapprochant de lui en accomplissant un acte d'adoration quelconque, comme l'immolation الذبح , le vœu النذر , ou autre ; cela est du polythéisme majeure Chirk Akbar.

Mais s'il vise par le Tawassoul le fait qu'il dit : "Allahoumma ! Je te demande par le droit d'untel" ou : "Je me rapproche de toi  par le biais d'untel"  et autre que cela.

Cela fait partie des innovations et inventions liées à l'invocation.

Et Allah est Le plus Savant
 
Majmou' Alfatawa tome 1 page 29 - 30 
 

Cheikh dit dans une autre fatwa concernant le fait de demander au Prophète صلى الله عليه وسلم qu'il invoque Allah pour obtenir la guérison ou chercher son intercession auprès de Lui.

Cheikh a répondu :

Cette invocation relève du polythéisme majeur Chirk Akbar car c'est une invocation destinée au Prophète صلى الله عليه وسلم.
 
Demander au Messager صلى الله عليه وسلم  de faire disparaître un mal ou une maladie, cela ne peut être réaliser que par Allah. 

Le fait qu'il demande à autre qu'Allah, est un acte de polythéisme majeur Chirk Akbar.

Il en est de même pour le fait de lui demander son intercession صلى الله عليه وسلم , cela est également du polythéisme majeur Chirk Akbar. 

Car les premiers polythéistes adoraient les saints et disaient :
 
" Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d'Allah"
 
Avec cela, Allah les a critiqué et interdit un tel acte (traduction rapprochée)  : 

" Et ils prennent en dehors d'Allah ce qui ne peut ni les nuire ni leur profiter et disent :"Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d'Allah " (S. Younous v 18)  

N'est-ce pas que la religion pure appartient à Allah.
 
Ceux qui ont pris en dehors de Lui des alliés (disent) (traduction rapprochée) :

"Nous ne les adorons que pour qu'ils nous rapprochent d'avantage d'Allah"  (S. Az-zoumar - Les groupes v 3...)

Majmou' Al fatawa - Tome 1 page 31
Publié par avertissement.over-blog.net
 
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan

Partager cet article

Invoquer en une autre langue que l’arabe ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Invoquer en une autre langue que l’arabe ?

Question :

 

Quelle est la meilleure manière d'implorer ?

 

Est-il permis à la personne, lors de sa prière d'implorer Allah dans n'importe quelle langue, et que sa prière reste valide ?

 

Réponse :

 

L'homme doit invoquer Son seigneur humblement et en secret, sans utiliser d'interdit, lors et en dehors de la prière, en arabe ou dans une autre langue selon son possible, sans que cela rende sa prière invalide, en tachant de suivre ce qui est authentiquement rapporté d'après le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), parmi les invocations et implorations lors des prières, en les utilisant dans les moments appropriés suivant la guidée du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam).

 

D'ailleurs, plusieurs Oulémas ont fait des recueils des invocations du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et ses implorations lors ou en dehors des prières, dont : "Les Bonnes Paroles" d'Ibn Taymiyya, "L'averse abondante" d'Ibn Al-Qayyim, "Le jardin des vertueux" d'An-Nawawî.

 

Ainsi que son autre livre intitulé "Les Invocations", essayez de vous procurer quelques-uns afin de connaître les invocations et implorations authentiques, ainsi que les moments de les réciter, parce que cela est mieux et plus bénéfique.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

(Numéro de la partie: 24, Numéro de la page: 169)

La première question de la Fatwa numéro (5782)

Publié par alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Précision autour de l’invocation

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Précision autour de l’invocation
Il convient à celui qui invoque son Seigneur pour l'obtention d'une requête (maṭlūb) (1) ou pour repousser un mal (marhūb) de ne pas restreindre son objectif (qaṣd) et son intention (niyyah) en se focalisant exclusivement sur l'obtention de ce qu'il a sollicité, plutôt, qu'il vise par son invocation (duʿā'), le rapprochement (taqarrub) d'Allāh par l'invocation et son adoration (ʿibādah) qui est le bout le plus extrême car il aura la certitude (yaqīn) de l'utilité (nafʾ) de son invocation.
 
[Également,] qu'il ait l'intention que cette dernière est la meilleure partie (2) de l'adoration et son essence (khulāṣah) puisqu'elle attire le cœur vers Allāh et que son besoin (ḥādjah) le contraint à l'humilité (khuḍūʾ) à l'égard d'Allāh et [sa] supplication (taḍarruʾ) qui est la plus grande visée (maqṣūd) dans l'adoration.
 
Celui qui vise, à travers l'invocation, le rapprochement d'Allāh par l'invocation [en plus de] l'obtention de sa requête, est beaucoup plus intègre que celui qui vise seulement l'obtention de sa requête comme c'est le cas de la plupart des gens.
 
Ceci est un manque (naqṣ) et une privation (ḥirmān) de cette grâce immense.
 
En pareil [cas], que les concurrents [qui la souhaite] concourent [pour l'acquérir].
 
[Cette façon] fait partie des fruits résultants du savoir utile car l'ignorance (djahl) a privée la création de beaucoup de fins (maqāṣid) majestueuses et de belles voies (wasā il).
 
Si [les gens] avaient connaissance de ces dernières, ils les auraient visées et s'ils en étaient conscients ils les auraient sollicitées.
 
Et Allāh est le détenteur du succès.
 
(1) : Comme un bien. N.D.T..
(2) : Litt. : cerveau, moelle (mukhkh).

 

Madjmūʾ al-fawā id wa-qtināṣ al-awābid' - page 84.

Publié par mukhlisun.com

Cheikh Abu 'Abdellah Abder-Rahman ibn Nasr as-Sa'di - الشيخ عبد الرحمن بن ناصر السعدي

Partager cet article

Lever les mains après la prière

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Lever les mains après la prière

Question :

 
Quel est votre avis sur le fait de lever les mains pour l'invocation après la prière ?

Et y a-t-il une différence entre la prière obligatoire et surérogatoire ?
 
Réponse : 
 
Lever les mains pour l'invocation est une Sunna et fait partie des causes de l'agrément, d'après la parole du prophète (Prières et bénédictions d'Allah sur lui) :

« Votre Seigneur est Vivant et Généreux, Il ...lorsqu'il lève ses mains vers lui de les renvoyer vides. » [1]

Et d'après sa parole (Prières et bénédictions d'Allah sur lui) :

« Allah, qu'Il soit exalté, est bon et n'accepte que ce qui est bon. Et Allah a prescrit aux croyants ce qu'Il a prescrit aux messagers, Il a dit : « ô messagers, mangez des bonnes choses et pratiquez le bien » et Il a dit : « ô vous qui avez cru mangez des bonnes choses que Nous vous avons octroyés. »
Puis il mentionna l'homme qui prolonge son voyage, hirsute et poussiéreux, et tend ses mains vers le ciel (en disant) : « ô Seigneur, ô Seigneur ! », alors que sa nourriture est illicite, sa boisson est illicite, ses vêtements sont illicites.
Comment serait-il exaucé ? » [2]

Mais il n'a pas été prescrit de les lever à ces instants à l'époque du prophète (Prières et bénédictions d'Allah sur lui) et il ne les levait pas à ces moments, comme après les cinq prières, entre les deux prosternations, avant le salut dans la prière ou pendant le sermon du vendredi ou de la prière des deux fêtes.

Il (Prières et bénédictions d'Allah sur lui) n' a pas levé les mains à ces moments, et il est le meilleur exemple pour les grandes et petites choses.

Par contre s'il invoque pour qu'Allah fasse descendre la pluie pendant le sermon du vendredi ou des deux fêtes, il est prescrit de lever les mains, comme l'a fait le prophète (Prières et bénédictions d'Allah sur lui).

Quant à la prière surérogatoire, je ne connais rien qui empêche de lever les mains pour l'invocation après la prière, d'après l'ensemble des preuves.

Par contre , il est préférable de ne pas le faire régulièrement, car cela n'a pas été authentifié du prophète (Prières et bénédictions d'Allah sur lui), de même pour le fait de lever les mains avant chaque prière surérogatoire.

Car les compagnons (qu'Allah les agrée) ont rapporté ses paroles, ses actions en voyage, lorsqu'il était résident et en toute situation.

Quant au hadith répandu : « La prière c'est l'invocation, le recueillement et que... » C'est un hadith faible, comme l'a montré Al-Hafidh ibn Hajar et d'autres. Et Allah est le détenteur du succès.

[1] Rapporté par Abû Dawûd, At-Tirmidhi, ibn Mâjâh et Al-Hakim l'a authentifié d'après le hadith de Salman Al-Farissi
[2] Rapporté par Muslim
 
Fatawa As-Salat

Publié par salafs.com

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Après la prière - الأذكار بعد الصلاة

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Après la prière - الأذكار بعد الصلاة
-Une fois la prière terminée, le fidèle implore le pardon d'Allâh, trois fois : 

 astarfirrullâh, astarfirrullâh, astarfirrullâh 

Ensuite il dit : 

-"Seigneur Tu es la paix (As-Salâm), de Toi procède la paix. Sois béni, Ô Toi qui est plein de Majesté et de Munificence"

Allâhumma antas-salam wa minkas-salam tabârakta ya dhal jalâli wal ikrâm
 
-"Il n'y a pas de divinité en dehors d'Allâh. Il n'a pas d'associé, à Lui la Souveraineté, à Lui la Louange, Il est capable sur toute chose." 

lâ illâha illallâh wahdahu lâ sharîka lah, lahul-mulk wa lahul-hamd wa huwa 'ala kulli shay'in qadîr 
 
-"Nul ne repousse ce que Tu donnes, ni ne donne ce que Tu retiens et la fortune du riche ne lui servira en rien auprès de Toi sinon Ta miséricorde. Il n'y a pas de divinité (digne d'adoration) en dehors d'Allâh, Il n'a pas d'associé, à Lui la Souveraineté, à Lui la Louange, Il est Puissant sur toute chose. Il n'y a ni force ni puissance qu'en Allâh. Il n'y a pas de divinité (digne d'adoration) en dehors d'Allâh, nous n'adorons que Lui, à Lui le bienfait, la grâce et la Louange, n'y a pas de divinité (digne d'adoration) en dehors d'Allâh, à Lui la religion pure en dépit de l'aversion des mécréants"
 

Allâhumma lâ mâni' lima a'tayta wa lâ mu'ti lima mana'ta wa lâ yanfa'u dhal jaddi minkal-jad lâ hawla wa lâ quwwata illa billâh ,lâ illâha illallâh wa lâ na'budu illa iyyah lahu-ni'matu wa lahul-fadhl wa lahu-thana'a al-hasan, lâ illâha illallâh mukhlisina lahu-din wa law karihal-kâfirûn
 
-Puis on glorifie Allâh trente-trois fois en disant: 
 
"Gloire à Allâh" (subhânallâh
 
Et trente-trois fois: 
 
"Louange à Allâh" (Al-hamdulillâh
 
Et enfin trente-trois fois: 
 
"Allâh est le Plus Grand" (Allâhu Akbar

-Et l'on complète à cent par la phrase: 
 
" Il n'y a pas de divinité (digne d'adoration) en dehors d'Allâh, Unique et sans associé, à Lui la royauté, à Lui la louange, Il donne la vie, Il donne la mort, et Il est Omnipotent". 
 
Lâ illâha illallâh wahdahu lâ sharîka lah, lahul-mulk wa lahul-hamdu yuhyy wa yumît wa huwa 'alâ kulli shay'in qadîr 
 
Ensuite, on récite : 

-Le verset du Koursy (Chaise, Siège) de sourate la Vache verset 255 et les 3 dernières sourates du Coran après chacune des cinq prières obligatoires.
 
Et il est souhaitable de répéter ces trois sourates du Coran trois fois après les deux prières : du Fajr (l'Aube) et du Maghrib (crépuscule), et ce, conformément aux hadiths qui nous sont parvenus du Prophète Muhammad صلى الله عليه وسلم. 

-Sourate al-ikhlâs 
-Sourate al-falaq 
-Sourate an-nâs 
 
-De même, après ces mêmes deux prières du fajr et du maghrib (l'Aube et le Crépuscule) il est aussi souhaitable, à la suite des invocations susmentionnées, de réciter dix fois ce qui suit : 
 
" Il n'y a pas de divinité (digne d'adoration) en dehors d'Allâh, Unique et sans associé, à Lui la royauté, à Lui la louange, et Il est Omnipotent". 
 
Lâ illâha illallâh wahdahu lâ sharîka lah, lahul-mulk wa lahul-hamdu wa huwa 'alâ kulli shay'in qadîr 
 
Ceci a été confirmé du Prophète صلى الله عليه وسلم. 
 
-Si le fidèle est imam de la prière, il se tourne vers les fidèles après le repentir trois fois et la récitation de l'invocation : 
 
"Seigneur Tu es la paix (As-Salâm), de Toi procède la paix. Sois béni, Ô Toi qui est plein de Majesté et de Munificience."
 
Allâhumma antas-salam wa minkas-salam tabârakta ya dhal jalâli wal ikrâm 
 
Cette façon d'agir nous à été transmises dans plusieurs hadiths du Prophète صلى الله عليه وسلم et spécialement dans le hadith de 'Aisha, son épouse, et qui a été rapporté dans le Sahih de Muslim. 
 
Toutes ces invocations s'appellent Dhikr ; elles sont surérogatoires et non obligatoires. 
 
Extrait de : كتاب صفة صلاة نبي
 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Les invocations et versets du Coran qui facilitent l’accouchement

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les invocations et versets du Coran qui facilitent l’accouchement

Question :

 

Est-ce que la lecture de la sourate «al-Zalzalah» [Sourate 99] pendant l'accouchement facilite l'accouchement ?

 

Y'a t-il des invocations et formules de rappel légiférées à dire pendant l'accouchement afin de le faciliter ?

 

Et est-ce que les invocations pendant l'accouchement sont exaucées ?

 

Réponse de Cheikh Al-Outhemine :

 

Ecrire la sourate «al-Zalzalah» dans un récipient contenant du safran, tout comme écrire les versets indiquant qu'Allah connaît le contenu de l'utérus, telle que la parole d'Allâh -Subhânahu wa Ta'âla (traduction rapprochée) :

 

«A Lui revient la connaissance de l'Heure. Aucun fruit ne sort de son enveloppe, aucune femelle ne conçoit ni ne met bas sans qu'Il n'en ait connaissance. Et le jour où Il les appellera : «Où sont Mes associés ?» ils diront : «Nous Te déclarons qu'il n'y a point de témoin parmi nous !» [Coran, 41/47]

 

et (traduction rapprochée) :

 

«Allâh sait ce que porte chaque femelle, et de combien la période de gestation dans la matrice est écourtée ou prolongée. Et toute chose a auprès de Lui sa mesure.» [Coran, 13/8]

 

[Ecrire cela] a été exercé de sorte que l'on déverse de l'eau dans un récipient puis on y met du safran et on remue le tout jusqu'à ce qu'il soit teinté de safran, puis [la femme qui accouche] en boit et en passe sur le ventre.

 

Il est possible encore de réciter ces versets sur de l'eau puis [la femme] en boit et en passe sur le ventre.

 

Ou on peut encore réciter directement ces versets sur la femme qui éprouve les douleurs de l'accouchement.

 

Tout cela est utile - avec la permission d'Allâh.

 

Quant à la question de l'invocation...l'invocation pour la femme qui éprouve ces douleurs d'accouchement - [Ces invocations] méritent bien d'être exaucées pour la nécessité que cela représente.

 

Certes Allah - Subhânahu wa Ta'âla - a dit (traduction rapprochée):

 

«N'est-ce pas Lui qui répond à l'angoissé quand il L'invoque, et qui enlève le mal, et qui vous fait succéder sur la terre, génération après génération, - Y a-t-il donc une divinité avec Allâh ? C'est rare que vous vous rappeliez !» [Coran, 27/62]

 

Beaucoup de fois le Seigneur -'Azza wa Djal- exauce l'invocation d'une personne affligée et certes Allâh -Subhânahu wa Ta'âla - dissipe cela pour elle.

 

Wa Allâhu A'lâm.

 

«Madjallat ad-Da'wah - n°1754 - p.36»

Imam Ibn Qayyîm al-jawziya :

 

Al-Khallâl a dit : Il m'a été rapporté de Abdallâh Ibn Ahmad qui a dit : J'ai vu mon père écrire pour la femme qui accouche avec difficulté sur un gobelet blanc ou une chose propre, en n'y inscrivant cette tradition de Ibn 'Abbâs (radhiallâhu 'anhu) qui a dit :

 

«Il n'y a de Dieu digne d'adoration si ce n'est Allâh, le Clément le Magnanime, Louange à Allâh Seigneur de l'Univers - « Le jour où ils verront ce qui leur est promis, il leur semblera qu'ils n'étaient restés (sur terre) qu'une heure d'un jour» [Coran, 46/35]

 

«Le jour où ils la verront, il leur semblera n'avoir demeuré qu'un soir ou un matin.» [Coran, 79/46]

 

Al-Khallâl a dit : Il nous a été raconté d'après Abû Bakr al-Maroûzî, qu'un homme vint à Abî 'Abdallâh et lui dit :

 

«Ô Abâ 'Abdallâh ! Écrivez [un remède] pour une femme qui accouche douloureusement depuis deux jours ?»

Il dit : «Dites-lui d'apporter un large gobelet et du safran [Za'farân]. Je le vis alors écrire pour plusieurs personnes.»

 

Il est rapporté de 'Ikrama selon Ibn 'Abbâs qui a dit :

 

"'Issa passa près d'une vache qui donnait naissance douloureusement.

Elle [la vache] dit : «Ô Verbe d'Allâh [Yâ Kallimat Allâh] ! Invoque Allâh pour moi afin qu'Il me délivre de ce tourment.»

Il répondit : «Ô Créateur des âmes parmi les âmes, Ô Libérateur des âmes parmi les âmes, Ô Expulseur des âmes parmi les âmes, délivrez-là !»

Il dit [le rapporteur du récit] : «Elle [la vache] se mit à projeter son veau et à le renifler.» Il ajouta : «Si une femme accouche douloureusement écrivez-lui [un remède].»

L'écriture pour elle, de tout ce qui a été précité, est utile comme exorcisme."

 

Et certains groupes parmi les anciens ont permis d'écrire certaines parties du Qor'ân et de les boire. Et cela fait partie des moyens de guérison qu'Allâh a assurés [là-dessus].

 

Un autre écrit sur le sujet est : D'écrire dans un récipient propre cela (traduction rapprochée) :

 

«Quand le ciel se déchirera, et obéira à son Seigneur - et fera ce qu'il doit faire - et que la terre sera nivelée, et qu'elle rejettera ce qui est en son sein [les morts] et se videra.» [Coran, 84/1-4]

 

La femme enceinte devra le boire et en étaler sur son ventre. 

 

Note : Cette position de Ibn al-Qayyîm (rahimahullâh) était déjà celle de son maître SHeikh ul-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh), un avis que l'on retrouve dans le « Madjmu' al-Fatâwa du SHeikh ul-Islâm » au vol-19 p.36-37

 

Kitâb «Zâd ul-Ma'âd fî hadî kheyr al-'Ibâd» 4/357-358

Publié par manhajulhaqq.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Imam Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article

Le livre intitulé : «L'invocation exaucée» et les innovations qu’il renferme !

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le livre intitulé : «L'invocation exaucée» et les innovations qu’il renferme !

Fatawa de la Commission Permanente pour les Recherches Académiques et l'Ifta (consultation religieuse) en Arabie Saoudite : n° 7011; (2/499) :

 

Question :

Est-ce que nous pouvons accorder notre confiance au contenu du livre intitulé " L'Invocation Exaucée ", dont l'auteur est Ahmed Abdul Jawâd ?

Car j'y ai lu que tu dois accomplir un nombre de 12 unités de prière [raka'a], le jour ou la nuit, en formulant régulièrement le [At-Tashahoûd] à la fin de la deuxième unité [raka'a] de prière [As-Salat].

Avant d'achever la prière [As-Salat], célèbre la gloire d'Allah - 'aza oua jal - et pries sur le Prophète [As-Salat 'ala An-Naby], récites à sept reprises en te prosternant la [Fatiha] du Livre et le verset du repose-pied et enfin dis à dix reprises :

 

"Il n'y a d'autre divinité qu'Allah Unique, sans associé..." ;

 

Puis dit:

 

"Ô Allah ! Je T'implore au nom de la Toute Puissance de Ton Trône, au nom de l'ample Miséricorde que renferme Ton Livre et au nom de Ton Nom le plus Sublime, au nom de l'immensité de Ta Gloire et par Tes paroles parfaites".

Enfin, tu formules ta demande ce dont tu as besoin puis relèves la tête et achèves ta prière par la salutation finale.

(Ce Hadith est rapporté par Al Hakim d'après Ibn Massoud - qu'Allah soit satisfait de lui -)

 

Ces dires sont-ils véridiques ?
 

Et d'après le hadith selon lequel le prophète - prières et bénédiction d'Allah sur lui - a défendu 'Ali de réciter (le Coran) lors de la génuflexion et en prosternation.

 

Réponse :

Vous ne devez pas accorder votre confiance au contenu de ce livre compte tenu des nombreux Hadiths faibles et inventés qu'il contient et à cause de ce que vous avez cité dans votre question quant au fait d'y avoir lu une prière comportant 12 unités de prière (raka'a) selon la description qui a été faite.

Ceci est une 
innovation (bid'a) car ce que vous avez cité n'a pas été rapporté par le Prophète - prières et bénédiction d'Allah sur lui -.


Il a été rapporté de façon sûre que le Prophète - prières et bénédiction d'Allah sur lui - a dit :

«Quiconque introduit quelque chose dans notre ordre qui n'en fait pas partie, alors cela sera rejeté»
Hadith reconnu authentique Unanimement.

Egalement, le fait de réciter le Coran lors de prosternation est défendu comme cela a été formulé dans votre question.

Et Allah est le Seul garant du succès.

 

Paix et Salut sur notre Prophète Mohammed, ses proches et tous ses compagnons.

 

www.alifta.com
Traduction rapprochée : Ibn Hamza Al Djazairy - 16 Ramadan, 1428 / 28-09-2007

✅ Publié par alghourabaa.free.fr

 

السؤال الرابع من الفتوى رقم 7011

 هل كتاب [الدعاء المستجاب] للمؤلف أحمد عبد الجواد معتمد عليه وقد قرأت فيه اثنتي عشرة ركعة تصليهن من ليل أو نهار وتتشهد بين كل ركعتين فإذا تشهدت في آخر صلاتك فأثن على الله عز وجل وصل على النبي صلى الله عليه وسلم واقرأ وأنت ساجد فاتحة الكتاب 7 مرات وآية الكرسي 7 مرات وقل: لا إله إلا الله وحده لا شريك له.. إلخ عشر مرات، ثم قل: اللهم إني أسألك بمعاقد العز من عرشك ومنتهى الرحمة من كتابك واسمك الأعظم وجدك الأعلى وكلماتك التامة ثم سل حاجتك ثم ارفع وسلم، رواه الحاكم عن ابن مسعود رضي الله عنه، فهل هذا القول صحيح أم لا؟

وفي الحديث أن النبي صلى الله عليه وسلم نهى عن القراءة وهو راكع وساجد

ج: لا يعتمد على هذا الكتاب لكثرة ما فيه من الأحاديث الضعيفة والموضوعة، ومن ذلك ما ذكرت في سؤالك أنك قرأت فيه من صلاة اثنتي عشرة ركعة على الكيفية المذكورة... إلخ، فهو بدعة؛ لعدم ثبوت ما ذكرت عن النبي صلى الله عليه وسلم، وقد ثبت عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال: من أحدث في أمرنا هذا ما ليس منه فهو رد "صحيح البخاري الصلح (2697) ، صحيح مسلم الأقضية (1718) ، سنن أبي داود السنة (4606) ، سنن ابن ماجه المقدمة(14) ، مسند أحمد (6/256

ومن ذلك أيضا قراءة القرآن في السجود فإنه منهي عنه كما ذكرت في سؤالك

وبالله التوفيق. وصلى الله على نبينا محمد، وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 2، الصفحة رقم: 499)

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Les demeures mortes et les demeures vivantes (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les demeures mortes et les demeures vivantes (vidéo)

Le Messager d’Allah (salallah 3alayhi wa salam) a dit :

 

«L’exemple de la maison dans laquelle Allah est invoqué et celle dans laquelle Allah n’est pas invoqué est comme l’exemple du vivant et du mort.»

 

Ce hadith montre l’importance de l’invocation.

 

Les musulmans doivent faire revivre leurs maisons et les illuminer avec l’invocation d’Allah comme le fait de dire souvent :

 

La ilah illa Llah - لا إله إلا الله 

soubhanallah - سبحان الله

elhamdoulillah - الحمد لله

Allahou akbar - الله أكبر 

 

et d’autres invocations.

 

De même en y augmentant les prières surérogatoires.

 

En effet, l’absence de prières et d’invocations d’Allah dans les maisons, les transforment en cimetières et en ruines.

 

Sans l’invocation d’Allah et la lecture du Coran, les maisons deviennent un foyer pour les diables, et le cœur de leurs occupants ne vit qu’en apparence, car il est mort en réalité.

 

Les maisons de nos pieux ancêtres étaient des maisons dans lesquelles Allah était invoqué.

 

Dès lors, d’illustres personnes en émergèrent et marquèrent les plus belles pages de notre histoire.

 

De ces maisons jaillirent de braves héros, de grands savants, de pieux adorateurs, des dirigeants sincères, de valeureuses progénitures, et des femmes vertueuses.

 

Les demeures musulmanes ont produit ces fruits, car elles reposaient sur la foi en Allah, sur le monothéisme, sur l’amour de la guidée et du bon comportement.

 

En un mot, elles étaient éclairées par la lumière du Coran et de la Sounnah.

 

Et Allah dit à propos de l’invocation :

 

« Ô vous qui croyez! Evoquez Allah d’une façon abondante, (41) et glorifiez-Le à la pointe et au déclin du jour. (42) C’est Lui qui prie sur vous, - ainsi que Ses Anges -, afin qu’Il vous fasse sortir des ténèbres à la lumière; et Il est Miséricordieux envers les croyants. (43) Leur salutation au jour où ils Le rencontreront sera: «Salām» [paix], et Il leur a préparé une généreuse récompense. (44)» (Sourate 33 – versets 41 à 44)

 

Retranscription par Amatulhaqq - Katia (@chaboulix) رحمها الله

Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

<< < 10 11 12 > >>