188 articles avec invocation دعاء - evocation ذكر الله

«L’Envoyé d’Allah invoquait Allah à tout moment»

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

«L’Envoyé d’Allah invoquait Allah à tout moment»

D’après ‘Aisha (radhiallâhu ‘anha), le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit :

 

« L’Envoyé d’Allâh invoquait Allâh à tout moment. »

Rapporté par Muslim et annoté par al-Bukhârî.

image724.gif

Les mots utilisés dans le hadîth

 

A tout moment : En toute situation. Il est dit dans [le livre] « al-Masâbih » : Le moment : c’est le temps, qu’il soit peu ou beaucoup.

Et ce qui est voulu dans « à tout moment » - c’est le fait de les sacraliser (ces moments d’exhortation).

 

image724.gif

Ce qu’il y a à prendre du hadîth

 

- Ce hadîth institue un fondement qui est le fait de se rappeler Allâh en toute situation parmi les situations. Que la personne soit en état d’impureté mineure ou majeure, et donc ainsi invoquer les éloges d’Allâh, Ses exaltations, implorer Sa grandeur, Ses Louanges et tout ce qui ressemble à cela parmi les rappels permis en toute situation, selon un consensus des musulmans.

 

-  Entre dans le hadîth la récitation du Qor’ân - en dehors de la récitation particulière indiquée dans le hadîth de ‘Alî (radhiallâhu ‘anhu) qui dit :

 « Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) nous récitait le Qor’ân quand il n’était pas en état d’impureté. »

 Rapporté par l’Imâm Ahmed, Abû Dâwoud, at-Tirmidhî, an-Nassâ-î, Ibn Mâdja et authentifié par at-Tirmidhî.

 

La particularité à cela s’applique lors de la satisfaction des besoins - urine et selle - ainsi que les rapports intimes. Et cela pour les rappels faits avec la langue. Mais si cela est fait avec le cœur, il n’y a pas d’interdiction dans ces situations. Le dire prédominant [parmi les savants] dans ce qu’indique ‘Aisha [dans le hadîth concerné], c’est l’invocation faite avec la langue.

 

Ce hadîth entre dans le sens du verset qui dit (traduction rapprochée) : 

 

« Qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allâh et méditent sur la création des cieux et de la terre. » 

Coran, 3/191

 

Tawdhîh ul-Ahkâm min Bouloûgh al-Marâm du SHeikh ‘Abdullâh al-Bassâm, 1/354

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh ‘Abdullâh Ibn ‘Abder-Rahmân al-Bassâm - الشيخ عبد الله البسام

Partager cet article

L'invocation, c'est l'adoration même

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L'invocation, c'est l'adoration même
Le hadith (parole du prophète) authentique rapporté par At-Tirmidhi prouve que l'invocation est un des actes les plus importants de l'adoration. Et comme il est interdit que la prière soit destinée à un messager ou un saint, il en est de même pour l'invocation : il est donc interdit d'invoquer un messager ou un saint en dehors d'Allah.

 

En effet le musulman qui dit : « Ô ! Messager d'Allah,  Ô ! hommes de l'invisible aidez-moi, secourez-moi » a manifesté une invocation et une adoration pour autre qu'Allah, même si dans son intention c'est Allah l'Assistant. Son exemple est comme l'exemple de l'homme qui associe à Allah (qu'Il soit exalté) et qui dit : « Dans mon intention il n'y a qu'une seule Divinité ».
 
On n'acceptera pas sa parole car elle prouve le contraire de son intention. Il est nécessaire d'avoir une concordance de la parole dans l'intention et la croyance. Sinon, c'est soit une association ou une mécréance qu'Allah ne pardonne qu'avec un repentir.

 

Et si ce musulman dit : « Mon intention était de les prendre comme intermédiaires auprès d'Allah comme le gouverneur chez lequel je ne pourrai me présenter qu'avec un intermédiaire »
 
Je dis (Sheikh Zinou) : ceci revient à apparenter injustement le Créateur à la créature chez laquelle personne ne peut se présenter qu'avec un intermédiaire. Et cette ressemblance, fait partie manifestement de la mécréance.
 
Allah (qu'il soit exalté) a dit en montrant la perfection de son Entité, ses Attributs et ses Actions :
 

لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَيْءٌ وَهُوَ السَّمِيعُ البَصِيرُ

« ...Il n'y a rien qui Lui ressemble; et c'est Lui l'Audient, le Clairvoyant. » [Sourate 'As-Shura' verset 11]
 

Par ailleurs, faire ressembler Allah à une créature honnête est une mécréance et une association, alors qu'en est-il si cette créature est une personne injuste (?) ; Allah est plus Haut et infiniment au-dessus de ce qu'ils disent !

Les polythéistes à l'époque du Messager d'Allah saw savaient qu'Allah était le Créateur et le Pourvoyeur, mais ils invoquaient des saints représentés en statue qu'ils prenaient comme intermédiaire auprès d' Allah pour se rapprocher de Lui.

Pourtant, Allah n'a non seulement pas accepté d'eux ces intermédiaires, mais les a également qualifié de mécréants et leur a dit :
 

وَالَّذِينَ اتَّخَذُوا مِن دُونِهِ أَوْلِيَاء مَا نَعْبُدُهُمْ إِلَّا لِيُقَرِّبُونَا إِلَى اللَّهِ زُلْفَى إِنَّ اللَّهَ يَحْكُمُ بَيْنَهُمْ فِي مَا هُمْ فِيهِ يَخْتَلِفُونَ إِنَّ اللَّهَ لَا يَهْدِي مَنْ هُوَ كَاذِبٌ كَفَّارٌ

«  ...Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui (disent) : " Nous ne les adorons que pour qu'ils nous rapprochent d'avantage d'Allah ". En vérité, Allah jugera parmi eux sur ce quoi ils divergeaient. Allah ne guide pas celui qui est menteur et grand mécréant » [Sourate 'Az-Zummar' verset 3]
 

Et Allah (qu'Il soit exalté) est proche et Audient, il n'est donc pas nécessaire de prendre d'intermédiaire.

Allah qu'il soit exalté dit :
 

وَإِذَا سَأَلَكَ عِبَادِي عَنِّي فَإِنِّي قَرِيبٌ

« Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi...Alors Je suis tout proche... »
[Sourate 'El-Baquarah' verset 186]

 

Ces polythéistes invoquaient Allah seul pendant les malheurs et les calamités.

Allah qu'Il soit exalté a dit :
 

هُوَ الَّذِي يُسَيِّرُكُمْ فِي الْبَرِّ وَالْبَحْرِ حَتَّى إِذَا كُنتُمْ فِي الْفُلْكِ وَجَرَيْنَ بِهِم بِرِيحٍ طَيِّبَةٍ وَفَرِحُواْ بِهَا جَاءتْهَا رِيحٌ عَاصِفٌ وَجَاءهُمُ الْمَوْجُ مِن كُلِّ مَكَانٍ وَظَنُّواْ أَنَّهُمْ أُحِيطَ بِهِمْ دَعَوُاْ اللّهَ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ لَئِنْ أَنجَيْتَنَا مِنْ هَذِهِ لَنَكُونَنِّ مِنَ الشَّاكِرِينَ

« C'est lui qui vous fait aller sur terre et sur mer, quand vous êtes en bateau. [Ces bateaux] les emportèrent, grâce à un bon vent. Il s'en réjouirent jusqu'au moment où, assaillis par un vent impétueux, assaillis de tous côtés par les vagues, se jugeant enveloppés [par la mort], ils prièrent Allah, Lui vouant sincèrement le culte [et disant] : « Certes, si Tu nous sauves de ceci, nous serons parmi les reconnaissants ! » [Sourate 'Younus' verset 22]

 
Mais les polythéistes invoquaient leurs saints représentés en statue en période d'aisance, c'est pour cela que le Coran les a qualifié de mécréants et qu'Allah n'a pas accepté d'eux leurs prières lorsqu'ils l'invoquaient seul en période de malheurs.
Et qu'ont-ils certains musulmans qui invoquent en dehors d'Allah des messagers et des vertueux, et les appellent au secours et leur demandent aide, tant en période de malheurs et d'épreuves qu'en  période d'aisance.

Ne lisent t'ils pas la parole d'Allah qu'Il soit exalté ?
 

 وَمَنْ أَضَلُّ مِمَّن يَدْعُو مِن دُونِ اللَّهِ مَن لَّا يَسْتَجِيبُ لَهُ إِلَى يَومِ الْقِيَامَةِ وَهُمْ عَن دُعَائِهِمْ غَافِلُونَ

وَإِذَا حُشِرَ النَّاسُ كَانُوا لَهُمْ أَعْدَاء وَكَانُوا بِعِبَادَتِهِمْ كَافِرِينَ

« Et qui est plus égaré que celui qui invoque en dehors d'Allah, et que la vie ne saura lui répondre jusqu'au Jour de la Résurrection? Et elles (leurs divinités) sont indifférentes à leur invocation.*. Et quand les gens seront rassemblés [pour le Jugement] elles seront leurs ennemies et nieront leur adoration [pour elles]. » [Sourate 'Al Ahqâf'  verset  5 et 6]
 

Beaucoup de gens pensent que les polythéistes évoqués dans le Coran invoquaient de simples statues en pierre et ceci est en réalité une erreur, car ces statues n'étaient à l'origine que des hommes vertueux.

Al Boukhari a mentionné d'après Ibn Abbas (Qu'Allah soit satisfait d'eux) dans la parole d'Allah (qu'il soit exalté) dans la sourate de Noé :
 

وَقَالُوا لَا تَذَرُنَّ آلِهَتَكُمْ وَلَا تَذَرُنَّ وَدًّا وَلَا سُوَاعًا وَلَا يَغُوثَ وَيَعُوقَ وَنَسْرًا

« Et ils ont dit " N'abandonnez jamais vos divinités et n'abandonnez jamais Wadd, Suwa, Yagut, Yauq et Nasr " ». [Sourate Nouh - verset 23]

 

Il (Al Boukhari) a dit : « ces noms appartiennent à des hommes vertueux du peuple de Noé (paix sur lui), quand ils moururent, Satan inspira à leur peuple de mettre là où ils s'asseyaient dans leurs assemblées, des idoles en leur donnant leurs noms. Le peuple de cette époque s'exécutèrent sans pour autant les adorées. Cependant après la disparition de cette génération et l'expansion de l'ignorance elles furent, à leur tour, adorées ».

Allah (qu'il soit exalté) dit en désapprouvant ceux qui invoquent les prophètes, les saints et les Djinns:

 

                 قُلِ ادْعُواْ الَّذِينَ زَعَمْتُم مِّن دُونِهِ فَلاَ يَمْلِكُونَ كَشْفَ الضُّرِّ عَنكُمْ وَلاَ تَحْوِيلاً

أُولَئِكَ الَّذِينَ يَدْعُونَ يَبْتَغُونَ إِلَى رَبِّهِمُ الْوَسِيلَةَ أَيُّهُمْ أَقْرَبُ وَيَرْجُونَ رَحْمَتَهُ وَيَخَافُونَ عَذَابَهُ إِنَّ عَذَابَ رَبِّكَ كَانَ مَحْذُورًا

« Dis: "Invoquez ceux que vous prétendez, (être des divinités) en dehors de Lui. Ils ne possèdent ni le moyen de dissiper votre malheur ni de le détourner." - Ceux qu'ils invoquent, cherchent (eux-mêmes), à qui mieux, le moyen de se rapprocher le plus de leur Seigneur. Ils espèrent Sa miséricorde et craignent Son châtiment. Le châtiment de ton Seigneur est vraiment redouté.» [Sourate 'Al-Isra' verset 56 et 57]
 

D'après Ibn Massoud (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit :

Il y avait un groupe d'humain qui adorait un groupe de djinn, alors que celui-ci (les djinns) s'était converti. Mais le groupe d'humain, persista dans leur adoration. Il a alors été révélé :


« Ceux qu'ils invoquent, cherchent [eux-mêmes], à qui mieux, le moyen de se rapprocher le plus de leur Seigneur. »  [Sourate 'Al-Isra' verset 57]

[Mentionné par Ibn Kathir et l'original du hadith se trouve dans Al Boukhari]

Al-Hafidh a dit : « Les humains qui adoraient le groupe de djinns continuèrent à les adorer. Mais les djinns ne l'apprécièrent pas parce qu'ils s'étaient convertis. Et de ce fait, ce sont eux désormais, qui souhaitaient se rapprocher de leur Seigneur ».

At-Tabari a rapporté dans une autre version d'après Ibn Massoud l'ajout suivant : « Les hommes qui adoraient les djinns ne se rendirent pas compte de leur conversion, et c'est cela qui serait le plus accrédité pour l'interprétation de ce verset ». (Fath Al-Bârî volume 8 - page 397)

Le « moyen » (Al-wassilah) : c'est le moyen de se rapprocher d'Allah  comme a dit Qatada. C'est pour cela qu'Allah a dit «à qui mieux » (Tafsir Ibn Kathir volume 3 page 47) 

Je dis (Sheikh Zinou) : Dans ce verset il y a une réplique contre ceux qui invoquent en dehors de leur Seigneur des prophètes et des saints pour se rapprocher d'Allah. Mais s'ils s'étaient rapprochés d'Allah avec des œuvres vertueuses comme leur foi en eux, et leur amour pour eux cela aurait été bon, car cela fait partie du rapprochement légiféré.

Ibn Kathir dit : en conclusion de l'interprétation de ce verset : « Ce verset a été révélé au sujet d'un groupe d'humains qui adoraient les djinns et les invoquaient en dehors d'Allah. Puis les djinns se convertirent mais le groupe d'humain persista dans cette adoration.

Et il est aussi dit que ce verset a été révélé pour certains humains qui invoquaient le Messie et des anges ».

Ce verset désapprouve ceux qui invoquent d'autres qu'Allah même si ce sont des prophètes envoyés ou des saints rapprochés.


Certains prétendent que demander l'aide à un autre qu'Allah est permis, en disant : « Le vrai Assistant est Allah, alors que demander l'aide aux prophètes et aux saints n'est qu'une forme imagée comme si tu disais : « le médicament et le médecin m'ont guéris ». Mais ceci est réfuté dans la parole d'Abraham (paix sur lui) :
 

وَإِذَا مَرِضْتُ فَهُوَ يَشْفِينِ

« Et quand je suis malade, c'est Lui qui me guérit » [Sourate Achou'ara : verset 80]
 

Il a insisté sur le pronom « Lui » dans chaque verset pour montrer que le Guide, le Pourvoyeur, et le Guérisseur est Allah seul et personne d'autre. Ainsi le médicament est une cause de la guérison et non la guérison.

- Beaucoup de gens ne font pas la différence entre demander l'aide  d'un vivant et la demander d'un mort.

Pourtant Allah dit :
 

وَمَا يَسْتَوِي الْأَحْيَاء وَلَا الْأَمْوَاتُ

« De même ne sont pas semblables les vivants et les morts... » [Sourate Fatir - verset 22]
 

Par contre la parole d'Allah qui dit :
 

فَاسْتَغَاثَهُ الَّذِي مِن شِيعَتِهِ عَلَى الَّذِي مِنْ عَدُوِّهِ

« ...L'homme de son parti l'appela (Moïse) au secours contre son ennemie... » [Sourate Al-Qasas - verset 15]
 

Et l'histoire de l'homme qui demanda l'aide à Moïse, que la paix soit sur lui, alors qu'il était vivant et capable de l'entraider. Et c'est bien ce qu'il fît :
 

و فَوَكَزَهُ مُوسَى فَقَضَى عَلَيْهِ

« ...Moïse lui donna un coup de point qui l'acheva... » [Sourate Al-Qasas - verset 15]

 
Alors que le mort ne peut pas répondre car il n'en a pas la capacité.
Allah qu'Il soit exalté a dit :
 

إِن تَدْعُوهُمْ لَا يَسْمَعُوا دُعَاءكُمْ وَلَوْ سَمِعُوا مَا اسْتَجَابُوا لَكُمْ وَيَوْمَ الْقِيَامَةِ يَكْفُرُونَ بِشِرْكِكُمْ وَلَا يُنَبِّئُكَ مِثْلُ خَبِيرٍ

« Si vous les invoquez, ils n'entendent pas votre invocation, et même s'ils entendaient, ils ne sauraient vous répondre. Et le jour du Jugement ils  vont nier votre association. Nul ne peut te donner des nouvelles comme Celui qui est parfaitement informé. » [Sourate Fatir - verset 14]
 

Et ceci est une preuve explicite que l'invocation des morts est  une association)

Allah qu'Il soit exalté a dit :

وَالَّذِينَ يَدْعُونَ مِن دُونِ اللّهِ لاَ يَخْلُقُونَ شَيْئًا وَهُمْ يُخْلَقُونَ

أَمْواتٌ غَيْرُ أَحْيَاء وَمَا يَشْعُرُونَ أَيَّانَ يُبْعَثُون

« Et ceux qu'ils invoquent en dehors d'Allah ne créent rien, et ils sont eux-mêmes créés. -  Ils sont morts, et non pas vivants, et ils ne savent pas quand ils seront ressuscités. » [Sourate An-Nahl - verset 20 et 21]
 

Il a été confirmé dans les hadiths authentiques que les gens le jour du Jugement iront voir les prophètes et ils leur demanderont qu'ils intercèdent en leur faveur, jusqu'à ce qu'ils aillent voir Mohamed (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) à qui ils demanderont qu'il intercède en leur faveur pour qu'Allah les soulage. Il (le prophète - saw -) dira : « Je m'en occupe » puis il se prosternera en dessous de trône et demandera à Allah le soulagement et d'hâter  les comptes. Et cette intercession est une demande au Prophète (saw) alors qu'il est vivant et sachant que les gens lui parlent et lui leur parle. Ils lui demanderont d'intercéder pour eux auprès d'Allah et qu'il invoque pour eux le soulagement et c'est ce qu'il fera sans aucun doute.

La plus grande preuve qu'il y'a une différence entre demander d'un vivant et demander d'un mort, est ce qu'a fait Omar Ibn Al-Khattâb (que Allah soit satisfait de lui) lorsque la sécheresse les toucha. Il demanda, alors à Al Abbas l'oncle du Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) qu'il invoque pour eux, alors qu'il ne l'a pas demandé au Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) après son Départ auprès de son Compagnon le Très-Haut (C.A.D qu'il était mort).

Certains savants pensent que l'intercession est comme implorer le secours alors que la différence entre les deux est grande.

L'intercession est la demande à Allah avec un moyen intermédiaire. Par exemple on peut dire :

« Ô ! Mon Seigneur par notre amour envers Toi et notre amour envers Ton prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui)  et notre amour envers les saints soulage-nous ! »

Cette invocation est permise.

Mais l'imploration innovée est de demander à autre qu'Allah comme le fait de dire : « Ô ! Prophète d'Allah soulage-nous »

Et ceci est interdit et c'est de la grande association.

D'après la parole d'Allah :
 

وَلاَ تَدْعُ مِن دُونِ اللّهِ مَا لاَ يَنفَعُكَ وَلاَ يَضُرُّكَ فَإِن فَعَلْتَ فَإِنَّكَ إِذًا مِّنَ الظَّالِمِينَ

« Et n'invoque pas, en dehors d'Allah, ce qui peut te profiter ni te nuire. Et si tu le fais, tu seras alors du nombre des injustes ». [Sourate Younus - verset 106]
 

Et Allah qu'Il soit exalté dit en ordonnant à son Prophète de dire au gens :
 

قُلْ إِنَّمَا أَدْعُو رَبِّي وَلَا أُشْرِكُ بِهِ أَحَدًا

قُلْ إِنِّي لَا أَمْلِكُ لَكُمْ ضَرًّا وَلَا رَشَدًا

« Dis "Je n'invoque que mon Seigneur et ne Lui associe personne ". Dis "Je ne possède aucun moyen pour vous faire du mal, ni pour vous mettre sur le chemin droit" ». [Sourate Al Djinn - verset 20 et 21]

 
Et le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) a dit :
« Si tu demandes, demande alors à Allah. Et si tu sollicites une aide sollicite-là d'Allah »
[Rapporté par At-Tirmidhi qui l'a qualifié de hadith Hassan authentique].

Et je demande à Allah qu'Il soulage nos angoisses car les angoisses ne sont enlevées que par Allah.

copié de alghourabaa.free.fr
 
Cheikh Mohammad Ibn Jamil Zinou - الشيخ محمد بن جميل زينو

Partager cet article

Les mérites de glorifier Allah

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les mérites de glorifier Allah

Question

Invocation

La preuve de la sounnah

 

 

 

Veux-tu voir tes fautes effacées fussent-elles l'écume de la mer ?

سُبْحَانَ اللهِ وَبِحَمْدِهِ

Subhâna l-lâhi wa bi-hamdihi. (100 fois)

254 - "Le Prophète (sallallahou alaihi wa sallam) a dit : Quiconque répète "Gloire, pureté et Louange à Allah", cent fois pendant la journée, verra ses fautes effacées, fussent-elles comme l'écume de la mer."

 

 

 

Veux-tu te voir attribuer la même récompense que celui qui aura affranchi quatre esclaves parmi les enfants d'Ismâïl ?

لَا إِلهَ إِلَّا اللهُ

وَحْدَهُ لَا شَرِيكَ لَهُ،

لَهُ المُلْكُ وَلَهُ الحَمْدُ

وهُوَ عَلى كُلِّ شَيءٍ قَديرٌ

 

Lâ ilâha illâ l-lâhu, wahdahu lâ sharîka lahu,
lahu-l-mulku wa lahu-l-hamdu,
wa huwa calâ kulli shay'in qadîr.

(10 fois)

255 - "Quiconque répète "Il n'y a d'autre divinité qu'Allah Unique, sans associé. A Lui la royauté, à Lui la louange et Il est capable de toute chose" à dix reprises, se verra attribuer la même récompense que celui qui aura affranchi quatre esclaves parmi les enfants d'Ismâïl."

 

 

 

Veux-tu deux paroles lourdes dans la balance et très appréciées du tout Miséricordieux ?

سُبْحانَ اللهِ وَبِحَمْدِهِ

  وسُبْحَانَ اللهِ العَظِيمِ

 

Subhâna l-lâhi wa bi-hamdihi. Subhâna l-lâhi-l-cazîm.

256 - "Le Prophète (sallallahou alaihi wa sallam) a dit : "Ne vous indiquerais-je point deux paroles à la fois faciles à prononcer, lourdes dans la balance et très appréciées du Tout Miséricordieux ? "Gloire et pureté à Allah ainsi que louange, et gloire à Allah le Tout Puissant."

 

 

 

Connais-tu les paroles qui dépassent tout ce sur quoi le soleil se lève chaque jour ?

سُبْحَانَ اللهِ، والحَمْدُ للهِ،

 لَا إِلَهَ إلَّا اللهُ واللهُ أَكْبَرُ

 

Subhâna l-lâhi, wa-l-hamdu li-l-lâhi, wa lâ ilâha illâ l-lâhu, wa l-lâhu akbar.

257 - "Dire : "Gloire et pureté à Allah, la louange est à Allah, il n'y a de divinité qu'Allah et Allah est le Plus Grand", dépasse pour moi tout ce sur quoi le soleil se lève chaque jour."

 

 

 

Veux-tu qu'il te soit inscrit 1000 bonnes actions et effacé 1000 péchés chaque jour ?

سُبْحَانَ اللهِ

 

Subhâna l-lâhi.

(100 fois)

258 - "Le Prophète (sallallahou alaihi wa sallam) a dit : "L'un de vous pense-t-il qu'il lui serait difficile d'accomplir mille bonnes actions chaque jour ?". Une personne dans l'assistance dit alors : "Et comment serait-il possible à l'un d'entre nous de parvenir à cela ?" Et le Prophète (sallallahou alaihi wa sallam) de répondre : Il lui suffit de proclamer une centaine de fois la gloire d'Allah pour qu'on lui inscrive mille bonnes actions et qu'on lui efface mille péchés."

 

 

 

Veux-tu voir un palmier planté pour toi au paradis ?

سُبْحَانَ اللهِ العَظِيمِ وبِحَمْدِهِ

 

Subhâna l-lâhi-l-cazîmi wa bi-hamdihi.

259 - "Quiconque dit : "Gloire et pureté à Allah le Tout Puissant, ainsi que Louange." verra un palmier lui être planté au Paradis."

 

 

 

Veux-tu un des trésors du paradis ?

لَا حَوٍلَ وَلَا قُوَّةَ إِلَّا باللهِ

 

Lâ hawla wa lâ quwwata illâ bi-l-lâhi.

260 - "Un compagnon raconte : "Le Prophète (sallallahou alaihi wa sallam) me dit : Ô Abdallah Ibn Qays ! Ne t'indiquerais-je point ce qui constitue l'un des trésors du Paradis ? Je lui dis : "Bien sûr, ô Messager d'Allah             !" Et lui de me dire : "Dis : Il n'y a de force ni de puissance qu'en Allah."

 

 

 

Veux-tu connaitre les paroles les plus appréciées auprès d'Allah ?

سُبْحَانَ اللهِ، والحَمْدُ للهِ،

ولَا إِلَهَ إِلاَّ اللهُ واللهُ أَكْبَرُ

 

Subhâna l-lâhi, wa-l-hamdu li-l-lâhi, wa lâ ilâha illâ l-lâhu, wa l-lâhu akbar.

261 - "Les paroles les plus appréciées auprès d'Allah sont au nombre de quatre : "Gloire et pureté à Allah, louange à Allah, il n'y a d'autre divinité qu'Allah, Allah est le Plus Grand." [et peu importe par laquelle de ces propositions on commence]"

 

 

 

Veux-tu connaître la plus méritoire des invocations ?

الْحَمْدُ للهِ.لَا إِلَه إِلَّا اللهُ

 

Al hamdu li-l-lâh.

Lâ ilâha illâ l-lâh.

264 - "La plus méritoire des invocations est certes : "La louange est à Allah" et la meilleure des formules de rappel est : "Nulle divinité n'est digne d'être adorée en dehors d'Allah"."

 

 

 

Veux-tu faire des oeuvres pieuses et durables ?

سُبْحَانَ اللهِ، والْحَمْدُ للهِ،

 لَا إِلَهَ إَلَّا اللهُ واللهُ أَكْبَرُوَلَا حَوْلَ وَلَا قُوَّةَ إلَّا باللهِ

 

Subhâna l-lâhi,

wa-l-hamdu li-l-lâhi,

wa lâ ilâha illâ l-lâhu,

wa l-lâhu akbaru,wa lâhawla wa lâ quwwata illâ bi-l-lâhi.

265 - "Le Prophète (sallallahou alaihi wa sallam) a dit : "(Vous indiquerais-je ce que sont) les oeuvres pieuses et durables ? : "Gloire et pureté à Allah, la louange est à Allah, il n'y a de divinité qu'Allah, Allah est le Plus Grand et il n'y a de puissance ni de force qu'en Allah."

Partager cet article

Qui veut des arbres au paradis ?

Publié le par 3ilm char3i - La science légiférée

Qui veut des arbres au paradis ?

Selon Abu Hureira, le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) est passé à côté de lui, et lui il été en train de planter des plantes.

 

Le Prophète (paix et bénédictions d'Allah sur lui) lui dit:

 

"Ô Abu Hureira qu'es-tu en train de planter ?"

 

Je lui ai repondu : "des plantes pour moi"

 

Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) s'exclama :

 

"Ne veux-tu pas que je t'indique ce qui est encore meilleur à planter !"

 

Abu Hureira a dit:

 

"Ô que oui Messager d'Allah."

 

Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) lui dit :

 

Tu dis :

 

 

subhanaAllahi wa al-hamdulillahi wa lailaha ilaAllahou wa Allahu akbar

 

سبحان الله والحمد لله ولا إله إلا الله والله أكبر

 

 

Il sera planté pour chacune de Ces paroles un arbre pour toi au paradis.

Ce hadith se trouve dans sunan ibn mâja, Cheikh Albani l'a authentifié.

 
3807 -حدثنا أبو بكر بن أبي شيبة . حدثنا عفان . حدثنا حماد بن سلمة عن أبي سنان عن عثمان بن أبي سودة عن أبي هريرة أن رسول الله صلى الله عليه و سلم مر به وهو يغرس غرسا
: فقال ( يا أبا هريرة ما الذي تغرس ؟ ) قلت غراسا لي
: قال ( ألا أدلك على غراس خير لك من هذا ؟ ) قال بلى . يا رسول الله
قال : قل سبحان الله والحمد لله ولا إله إلا الله والله أكبر يغرس لك بكل واحدة شجرة في الجنة
في الزوائد إسناده حسن . وأبو سنان اسمه عيسى بن سنان الحنفي مختلف فيه
قال الشيخ الألباني : صحيح

Partager cet article

L’usage du chapelet (sabha - السبحة) lors du at-tasbih - التسبيح (at-tasbih bi as-sabha - التسبيح بالسبحة)

Publié le par 3ilm char3i - La science légiférée

L’usage du chapelet (sabha - السبحة) lors du at-tasbih - التسبيح (at-tasbih bi as-sabha - التسبيح بالسبحة)
Sheikh Mohammed Nasser Ad-Dine Al Albani (rahimahou Allah) a dit dans le livre intitulé Silsilat Ad-Da'ifa (1/110) lors de l'étude du hadith suivant (Hadith inventé - mawdou') :
 

{نعم المذكّر السبحة} 

 

" Quel bon rappel est la [sabha] - le chapelet "


« Selon moi, Ce hadith tend avant tout vers un sens erroné et cela pour plusieurs raisons » :

 

-La première : Le chapelet [sabha] est une innovation qui n'existait pas à l'époque du Prophète صلى الله عليه وسلم, il est apparut bien après lui صلى الله عليه وسلم Comment est-il possible de concevoir que le prophète صلى الله عليه وسلم exhorte ses Compagnons à se livrer à telle pratique alors qu'ils ne la connaissaient pas ?
      

Preuve en est de ce que j'avance, le récit d'Ibn Woudahh dans « Les formes d'innovations et la mise en garde contre », d'après As Salt IbnBourham qui raconte que :

 

«  Quand Ibn Mas'oud est passé un jour devant une femme qui tenait un chapelet dans sa main et faisait le [Tasbih], sa réaction fut de le détruire et de le jeter par terre ;  puis lorsqu'il est passé devant un homme qui faisait son [Tasbih] avec des cailloux, sa réaction fut de donner un coup de pied dans le tas et de dire 

"vous avez anticipé, vous en avez fait une innovation en outrepassant vos droits et vous avez cru sûrement surpasser les connaissances des compagnons de Mohammed صلى الله عليه وسلم
 ! "
 

La chaîne de transmission [isnad] de ce récit jusque As Salt (il était l'un des disciples des successeurs des compagnons, qualifié de digne de confiance) est Sahih.

 

-La deuxième : Ce récit est contraire à la voie tracée par le prophète صلى الله عليه وسلم, car selon un récit d'AbdAllah Ibn 'Omrou qui dit:
 

" J'ai aperçu le messager d'Allah صلى الله عليه وسلم  effectuer le [Tasbih] à l'aide [des articulations] de sa main droite".

 

Ensuite Al Albani (rahimahou Allah) a dit également que (1/117): « s'il fallait restreindre l'utilisation du chapelet à une seule mauvaise action, celle d'avoir contribué à la disparition de la véritable Sounna qui s'effectue à l'aide des doigts, alors cela serait bien moins compliqué...cette pratique répandue est devenu pour certains meilleure [dans leur ignorance] car j'aperçois très rarement un cheikh effectuer le [Tasbih] à l'aide[des articulations] de ses doigts ! »

« Ensuite, les gens ont persévéré dans cette pratique et dans l'art d'innover, d'ailleurs nous pouvons observer certains individus appartenant à différents groupes, disposer le chapelet autour de leur cou ! Ils prononcent le [Tasbih] tout en parlant aux autres ou en les écoutant...

Et enfin, j'ai pu observer récemment et de mes propres yeux, un homme qui circulait en bicyclette dans les ruelles au milieu de la foule et dans l'une de ses mains un chapelet !...

Ces gens-là veulent paraître aux yeux des autres comme des personnes qui n'oublient pas d'évoquer Allah ne serait-ce qu'une seconde, alors que cette innovation est souvent la cause de beaucoup de négligences au détriment de ce qui est considéré comme un devoir dans la religion...

J'ai également constaté à plusieurs reprises (cela serait idem pour quelqu'un d'autre que moi) lorsqu'il m'est arrivé de saluer l'un de ces individus et de recevoir pour réponse un simple geste à la place de la formule habituelle "Salam"...

Les effets néfastes de cette innovation ne se comptent plus désormais...et pour la circonstance quelles belles paroles sont celles du poète qui a dit : 

 

« Tout le bien réside dans le fait de suivre ceux qui suivaient la voie traditionnelle des [Salafs] 
et tout ce qui est mauvais se concentre dans le simple fait de suivre les innovations
de ceux venus après les [Salafs] ! »

 

قال الشيخ محمد ناصر الدين الألباني في السلسلة الضعيفة (1/110) عند تخريجه لحديث "نعم المذكّر السبحة" (حديث موضوع): ثم إن الحديث من حيث معناه باطل عندي لأمور
الأول: أن السبحة بدعة لم تكن على عهد النبي صلى الله عليه وسلم إنما حدثت بعده صلى الله عليه وسلم فكيف يعقل أن يحض صلى الله عليه وسلم أصحابه على أمر لا يعرفونه ؟ والدليل على ما ذكرت ما روى ابن وضاح في " البدع والنهي عنها عن الصلت بن بهرام قال : مر ابن مسعود بامرأة معها تسبيح تسبح به فقطعه وألقاه ، ثم مر برجل يسبح بحصا فضربه برجله ثم قال : لقد سَبقتم ، ركبتم بدعة ظلما ، ولقد غلبتم أصحاب محمد صلى الله عليه وسلم علما ، وسنده صحيح إلى الصلت ، وهو ثقة مناتباع التابعين
الثاني : أنه مخالف لهديه صلى الله عليه وسلم قال عبد الله بن عمرو: رأيت رسول الله صلى الله عليه وسلم يعقد التسبيح بيمينه. وقال الألباني أيضا (1/117) : ولو لم يكن في السبحة إلا سيئة واحدة وهي أنها قضت على سنة العد بالأصابع أو كادت مع اتفاقهم على أنها أفضل لكفى فإني قلما أرى شيخا يعقد التسبيح بالأنامل!
ثم إن الناس قد تفننوا في الابتداع بهذه البدعة ، فترى بعض المنتمين لإحدى الطرق يطوق عنقه بالسبحة ! وبعضهم يعدُّ بها وهو يحدثك أو يستمع لحديثك ! وآخِر ما وقعت عيني عليه من ذلك منذ أيام أنني رأيت رجلا على دراجة عادية يسير بها في بعض الطرق المزدحمة بالناس وفي إحدى يديه سبحة ! يتظاهرون للناس بأنهم لا يغفلون عن ذكر الله طرفة عين وكثيرا ما تكون هذه البدعة سببا لإضاعة ما هو واجب فقد اتفق لي مرارا - وكذا لغيري - أنني سلمت على أحدهم فرد عليّ السلام بالتلويح دون أن يتلفظ بالسلام ومفاسد هذه البدعة لا تحصى فما أحسن ما قال الشاعر: وكل خير في اتباع من سلف وكل شر في ابتداع من خلف !.

 

Source www.alalbany.net 
Le savantissime, le Sheikh Mohammed Nasser-Ad-Dine Al Albani (rahimahou Allah) 
Traduction rapprochée : Ibn Hamza Al Djazairy
copié de alghourabaa.free.fr
 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Ne m’oublie pas dans tes invocations !

Publié le par 3ilm char3i - La science légiférée

Ne m’oublie pas dans tes invocations !

Question :

 

Shaykh, nous avons entendu que parmi les vertus des invocations est que l'homme dise à son frère : "Ne m'oublie pas dans tes invocations !"
 
Pourriez-vous développez cela en rappelant la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم à 'Ukâshah lorsqu'il lui a dit :

«Ô Messager d'Allah, invoque Allah pour que je sois parmi eux.»

(Les 70 000 qui entreront au paradis sans jugement et châtiment)

 

Réponse :

Demandez une invocation à quelqu'un pour un bienfait collectif est permis, comme lorsque ce bédouin est entré dans la mosquée alors que le Prophète
صلى الله عليه وسلم faisait le sermon (du vendredi) et dit :

 

«Ô messager d'Allah, les biens et les cultures sont perdus, demande à Allah qu'Il nous accorde la pluie.»

Et la semaine suivante, cet homme (ou un autre) dit : «Les biens et les constructions sont noyés, demande à Allah qu'Il arrête la pluie».»

 

Ce genre de chose est permis car le bienfait est pour d'autres, il est donc comme un intercesseur.

 

Quant à demander un bienfait personnel, si cela est demandé au Prophète صلى الله عليه وسلم c'est permis.

 

Mais si cela est demandé à autre que lui, alors Shaykh ul-Islâm ibn Taymiyyah a montré que cela n'était pas permis, comme demander de l'argent, mais il ne commet aucun péché en faisant cela.

 

Ne dis donc à personne : Invoque Allah pour moi, sauf si tu vises par cela son bienfait à lui.

 

Comment ?

 

Car s'il invoque pour toi, il aura été bienfaisant envers toi et Allah aime les bienfaisants.

 

Et lorsqu'il invoque pour toi, l'ange dit :

 

«Amîn (Qui signifie : Ô Allah répond à l'invocation) et toi de même».

 

De cette manière, il tire profit de l'invocation qu'il a fait pour toi.

 

Mais s'il vise son propre bienfait dans sa demande, le jugement est celui qu'a donné Shaykh ul-Islâm : Cela est dangereux et repoussé, car il peut s'accrocher à l'invocation de cet homme et ne plus invoquer lui-même.

 

De plus, celui à qui on demande cette invocation peut être trompé et se voir comme un homme pieux duquel on recherche les invocations, il en tire une vanité et exagère sur lui-même.

 

Ô mon frère, invoque par toi-même car lorsque tu invoques Allah, c'est une adoration, qu'Il t'exauce ou non.

 

Cette invocation est aussi un lien entre toi et ton Seigneur, alors demande fermement à Allah au lieu de demander à quelqu'un : Invoque pour moi.

 

Quant au hadith de 'Umar dans lequel le Prophète صلى الله عليه وسلم lui aurait dit :

 

 «Associe-nous dans tes invocations et ne nous oublie pas.» ; C'est un hadith faible.

 

Liqâ'at Al-Bab Al-Maftûh, 1/403.

 Traduit et publié par salafs.com

السؤال : سمعنا أن من فضيلة الدعاء قول الشخص لأخيه: لا تنسَنا يا أخي ! من صالح دعائك، هل لكم تفصيل في هذا الأمر، مع ذكر قول الرسول صلى الله عليه وسلم لـ عكاشة عندما قال

(ادع الله يجعلني منهم يا رسول الله)

الجواب : طلب الدعاء من الغير إن كان لمصلحة عامة فلا بأس به، مثل ما حصل للأعرابي الذي دخل والنبي صلى الله عليه وسلم يخطب الناس فقال

يا رسول الله! هلكت الأموال وانقطعت السبل فادع الله يغيثنا

وفي الجمعة التالية قال هذا الرجل أو غيره : غرق المال وتهدم البناء فادع الله يمسكها

فإن هذا لا بأس به؛ لأن المصلحة للغير، فهو بمنزلة الشافع، أما إذا كان لمصلحة خاصة فهذا إن كان من النبي صلى الله عليه وسلم فإنه لا بأس به، أي: لا بأس أن يسأل الناس النبي صلى الله عليه وسلم؛ لأن دعاء النبي صلى الله عليه وسلم ليس كدعاء غيره
أما إذا كان من غيره فإن شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله يقول: إنه يدخل في المسألة المذمومة، فلا تقل لأحد: ادع الله لي إلا إذا قصدت مصلحته هو، وكيف يكون مصلحة له؟ يكون مصلحة له لأنه إذا دعا لك فقد أحسن إليك والله يحب المحسنين؛ ولأنه إذا دعا لك قال الملك: آمين ولك بمثله، فيستفيد من هذا الدعاء الذي دعاه لك بظهر الغيب، أما إذا قصد مصلحة نفسه -أي الطالب- فكما سبق عن شيخ الإسلام ، وفيه محذور آخر؛ وهو أنه قد يعتمد على دعاء هذا الرجل ولا يدعو هو لنفسه، وفيه محذور ثالث؛ وهو أن المسئول ربما يغتر ويرى أنه رجل صالح يطلب دعاؤه فيزهو بنفسه ويعلو بنفسه، فأنت يا أخي! ادع الله لنفسك؛ لأن دعاءك الله عبادة، سواء أجابك أو لم يجبك، ودعاؤك لربك صلة بينك وبينه، فألح على الله بالدعاء بدل أن تقول لشخص من الناس ادع الله لي، وحديث عمر أن النبي صلى الله عليه وسلم قاله له

(لا تنسنا يا أخي من صالح دعائك)

حديث ضعيف

المصدر: لقاء الباب المفتوح

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Ceci fait partie de la sounnah

Publié le par 3ilm char3i - La science légiférée

Ceci fait partie de la sounnah

-Répandre la salutation

 
Le Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit : 
 
« Vous n'entrerez au paradis que lorsque vous aurez cru, et vous ne croirez que lorsque vous vous aurez aimé les uns les autres. Voulez-vous que je vous indique une œuvre telle qu'en l'accomplissant vous vous entr'aimez ? Répandez la salutation parmi vous » (1).
 
-Lorsqu'on ressent des douleurs dans son corps
 
Mets ta main sur l'endroit douloureux de ton corps et dis :
 
بسم الله
 
« Au nom d'Allah (3fois) »
 
et répète 7 fois la formule suivante : 
 
أَعُوذُ باللهِ وَقُدْرَتِهِ مَنْ شَرِّ مَا أَجِدُ وَأُحَاذِرُ
 
« Je cherche refuge en Allah et Sa puissance contre le mal dont je souffre et que je redoute » (2).
 
-Quand on a peur d'affliger a quelque chose ou quelqu'un du mauvais œil 
 
Le Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-a dit : 
 
« Si vous trouvez quelque chose d'impressionnant en vous-même, ou en votre frère ou vous êtes impressionnés par un bien quelconque, envoyez donc de la bénédiction car le mauvais œil est vrai » (3) 
 
En disant par exemple:
 
اللّهُـمَّ بارِك عَلَـيه
 
« Ô Allah, bénis-le dans telle chose»
 
-Faire les prières surérogatoires habituelles à la maison 
 
Il s'agit des prières que l'on fait avant et après les prières obligatoires qu'on appelle : « Ratiba ».  
 
Le Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit : « Ô gens, priez donc dans vos maisons, car la meilleure prière est celle faite à la maison sauf l'obligatoire » (4).
 
Et d'après Bousr ibn Sa'id d'après Zeid ibn Thabit d'après le Prophète -Prière et bénédiction d'Allah sur lui- qui dit: « La meilleure de vos prières est celle qui est faite dans vos maisons sauf  l'obligatoire » (5).
 
-La prière de Doha, les jeûnes surérogatoires et la prière du witr
 
D'après abou Houreirah -qu'Allah l'agrée- , qui a dit : «  Mon ami (c'est à dire le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-) m'a recommandé 3 choses que je ne délaisserai pas jusqu'à ma mort : 

 

Jeûner 3 jours chaque mois (6)
- la prière de Doha, 
et la prière du Witr avant de dormir » (7).

-L'allégement des deux rak'at sounnah avant le fajr
 
D'après 'Aïcha -qu'Allah l'agrée- qui a dit: « Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- allégeait les 2 Rak'at avant le Soubh jusqu'à me demander s'il avait lu la Fatiha »(8).

-Le Siwak (se frotter les dents avec le bâtonnet d'arak) à chaque prière
 
Le Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit: « Si je ne craignais pas d'imposer à mon peuple ce qui lui est pénible, je l'aurais astreint à se nettoyer les dents à chaque prière » (9). 

-Tailler la moustache

D'après ibn 'Omar -qu'Allah l'agrée- d 'après le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- qui a dit: « Taillez les moustaches et laissez pousser les barbes » (10). 

-Ne pas délaisser la prière du witr (11) 

D'après 'Ali -qu'Allah l'agrée- qui a dit : Le Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a fait la prière du Witr puis a dit: « Ô gens du Coran, faites la prière du Witr, car Allah, exalté soit-Il, est impair et Il aime l'impair » (12).

-Réciter les sourates 109 (Les mécréants) et 112 (La sincérité)


Ceci dans les 2 Rak'at Sounnah avant le Fajr (13), et dans les 2 Rak'at Sounnah après le Maghrib (14).


-L'empressement pour rompre le jeûne


Le Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- dit: « Les  gens ne cesseront d'être dans le bien tant qu'ils s'empresseront de rompre le jeûne » (15)


-Dire en cas d'angoisse et de tristesse


اللّهُـمَّ إِنِّي أَعْوذُ بِكَ مِنَ الهَـمِّ وَ الْحُـزْنِ، والعًجْـزِ والكَسَلِ والبُخْـلِ والجُـبْنِ، وضَلْـعِ الـدَّيْنِ وغَلَبَـةِ الرِّجال


« Ô Allah, je me réfugie auprès de Toi contre l'angoisse et la tristesse, la faiblesse et la paresse, l'avarice et la lâcheté, le fardeau des dettes et la prééminence des hommes (16). »

 

-Invoquer Allah pour que les enfants soient protégés de tout mal


Le Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- invoquait Allah pour qu'Il protège al Hassan et al Hussein en disant:  


أُعيـذُكُمـا بِكَلِـماتِ اللهِ التّـامَّة، مِنْ كُلِّ شَيْـطانٍ وَهـامَّة، وَمِنْ كُـلِّ عَـيْنٍ لامَّـة

 

« Je cherche pour vous une protection par les parfaites paroles d'Allah contre tout démon et tout insecte venimeux, et contre tout mauvais œil  (17) ».


-Prendre une Soutra (obstacle) lors de la prière


Le Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- dit: « Lorsque l'un d'entre vous prie, qu'il mette devant lui quelque chose » (18), et il dit -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- : « Ne priez que devant une Soutra.... » (19). 

La Soutra dans la Salât est demandée pour l'Imam et celui qui prie seul. Et pour celui qui prie derrière l'Imam, la soutra de ce dernier en est une pour lui. 
 
-Lors de la prosternation, les pieds doivent être tenus verticalement, les coller et mettre les orteils en direction de la qibla
 
 D'après 'Aîcha -qu'Allah l'agrée- qui dit: « Une nuit, le Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- n'était plus dans le lit et en le cherchant ma main a touché le plat de ses pieds alors qu'il était en prosternation et ses pieds étaient tenus verticalement » (20). Les savants ont tiré de ce Hadith qu'il faut que les pieds soient tenus verticalement lors de la prosternation. 
 
-Ne pas délaisser ce qui est tombé comme nourriture comme font les gens
 
D'après Anas -qu'Allah l'agrée- qui dit que le Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- lorsqu'il finissait de manger, il léchait ses 3 doigts et il dit : « Lorsqu'une partie de la nourriture de quelqu'un tombe, qu'il la ramasse, lui enlève la saleté, qu'il la mange et qu'il ne la délaisse pas pour le diable... » (21)
 
Et pour ce qui est connu chez les gens comme quoi la nourriture tombée est léchée par le diable ou qu'il en mange une partie, et bien ceci n'a aucun fondement. 
 
-Lorsqu'un mal nous touche dire
 
الحمد لله على كل حال
 
« La louange est à Allah dans toutes les circonstances »
 
Comme disait le Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-  (22)
 
Et pour ce qui est de la parole de certains :
 
الحمد لله الذي لا يحمد على مكروه سواه
 
« Louange à Allah dont nul n'est loué en dehors de Lui pour un mal »
 
Ceci est une preuve de manque de patience ou que cette patience n'est pas parfaite, comme l'a précisé le cheikh Mouhammad ibn 'Outheimine dans son commentaire du livre "Les jardins des Vertueux" (Tome 1). 
 
-Lors de l'égorgement, épargner à la bête la souffrance
 
Le Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit: « Allah prescrit al-Ihsan (ici le bien faire) en toute chose. Ainsi si vous tuez, tuez convenablement et si vous égorgez faites-le avec soin: Que l'on aiguise la lame et qu'on épargne à la bête la souffrance » (23).
 
-Après le dernier tachahhoud de la salât demander la protection d'Allah contre quatre choses
 
Le Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit: 
 
« Lorsque l'un d'entre vous a terminé le dernier Tachahhoud qu'il cherche refuge auprès d'Allah contre 4 choses : 

 

- Le supplice de l'enfer,
- le supplice de la tombe,
- la tentation de la vie et de la mort 

- et le mal du faux messie (al Massih ad-Dajjal)» (24). 


-Dire après le salam de la salât du witr 

 

سبحان الملك القدوس


« Gloire au Souverain, que Sa Sainteté soit magnifiée » (3 fois)
à la troisième élever et prolonger la voix  (25).

 


-Lorsqu'il y a du vent, dire

 

 اللهم إني أسألك خيرها وخير ما فيها وخير ما أرسلت به وأعوذ بك من شرها وشر ما فيها وشر ما أرسلت به

« Ô Allah, je te demande de m'accorder son bien et le mieux qui s'y trouve et le bien dont il est chargé, et je cherche refuge auprès de toi contre son mal, le pire qui s'y trouve et le mal dont il est chargé (26). »

 

-Dire lorsqu'on entend le chant du coq

 

اللهم إني أسألك من فضلك

« Ô Allah je te demande de Ta grâce. »


Le Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- dit:  

« Lorsque vous entendez le chant du coq, demandez à Allah de Sa grâce car il a vu un ange... » (27).
 


-Dire en entrant au marché


« Il n'y a point de divinité en dehors d'Allah, Seul, Il n'a nul associé. A Lui appartient la royauté et à Lui la louange. Il donne la vie et Il fait mourir, alors qu'Il est Le Vivant qui ne meurt pas. Le bien est dans Sa main et Il est capable de toute chose. » (28) 


-Dire lors de la tombée de la pluie

 

اللهم صيبا نافعا


« Allah, fais que cette pluie soit abondante et utile » (29). 


-Dire après la descente de la pluie

 

مطرنا بفضل الله و رحمته
 

(30). 

-Dire à la prosternation de la lecture

 

Première invocation :

 

سَجَـدَ وَجْهـي للَّـذي خَلَقَـهُ وَصَـوَّرَهُ وَشَقَّ سَمْـعَـهُ وَبَصَـرَهُ بِحَـوْلِـهِ وَقُـوَّتِهِ فَتَبَارَكَ اللَّهُ أَحْسَنُ الْخَالِقِين
 

 

«Mon visage s’est prosterné devant Celui qui l’a créé, lui a procuré son ouïe et sa vue par Sa force et Sa puissance. Gloire donc à Allah le Meilleur des créateurs.»

At-Tirmidhî (2/474), Ahmed (6/30) et Al- Hâkim qui rapporte la dernière partie et l’a authentifié ; approuvé par Ad-Dhahabî (1/220).

 

Seconde invocation :

 

اللّهُـمَّ اكْتُـبْ لي بِهـا عِنْـدَكَ أَجْـراً ، وَضَـعْ عَنِّـي بِهـا وِزْراً ، وَاجْعَـلها لي عِنْـدَكَ ذُخْـراً ، وَتَقَبَّـلها

 

«Ô Seigneur ! Inscris-moi grâce à elle (cette prosternation) une rétribution auprès de Toi, décharge-moi grâce à elle d’un fardeau, réserve-la-moi auprès de Toi comme une provision et accepte-la de ma part comme Tu l’as accepté de Ton serviteur Dâwûd (David).»

At-Tirmidhî (2/473) et Al-Hâkim qui l’a authentifié ; approuvé aussi par Ad-Dhahabî (1/219).
 

(31). 

-Dire lorsqu'on entend le grondement du tonnerre

 

سُبْـحانَ الّذي يُسَبِّـحُ الـرَّعْدُ بِحَمْـدِهِ، وَالملائِكـةُ مِنْ خيـفَته


« Gloire à Celui que le tonnerre glorifie par sa louange, et aussi les anges, sous l'effet de sa crainte. » 

'Abdoullah ibn az-Zoubeir -qu'Allah l'agrée- arrêtait de parler lorsqu'il entendait le grondement du tonnerre et le disait.(32)

-Dire avant les relations sexuelles

 

بِسْمِ الله اللّهُـمَّ جَنِّبْنا الشَّيْـطانَ، وَجَنِّبِ الشَّـيْطانَ ما رَزَقْـتَنا


« Au nom d'Allah. Ô Allah, préserve nous du diable et éloigne-le de ce dont tu vas nous favoriser » (33).

-Lors du bâillement, essayer de le repousser tant que possible 


D'après abou Houreira -qu'Allah l'agrée- d'après le Prophète  -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-  qui dit: « Le bâillement provient du diable, c'est pourquoi que lorsque l'un d'entre-vous baille qu'il le repousse tant que possible. Et lorsque l'un d'entre-vous dit : « Ha », le diable rit » (34).  

-Demander la protection d'Allah contre l'aboiement du chien et le braiment de l'âne lorsqu'on les entends


« Lorsque vous entendez les aboiements des chiens et les braiments des ânes la nuit, cherchez refuge auprès d'Allah car vous ne voyez pas ce qu'ils voient » (35). 

-Dire cette invocation lors de la prière de consultation


Jabir ibn 'Abdillah -qu'Allah l'agrée- a dit: Le Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- nous apprenait à faire l'Istikharah dans toutes les affaires, comme si c'était une Sourate du Coran. Il disait: « Lorsque l'un de vous veut entreprendre une affaire, qu'il accomplisse 2 Rak'at surérogatoires et dise :


اللّهُـمَّ إِنِّـي أَسْتَخيـرُكَ بِعِاْـمِك، وَأسْتَقْـدِرُكَ بِقُـدْرَتِـك، وَأَسْـألُـكَ مِنْ فَضْـلِكَ العَظـيم، فَإِنَّـكَ تَقْـدِرُ وَلا أَقْـدِر، وَتَـعْلَـمُ وَلا أَعْلَـم، وَأَنْـتَ عَلاّمُ الغُـيوب، اللّهُـمَّ إِنْ كُنْـتَ تَعْـلَمُ أَنَّ هـذا الأمْـرَ- وَيُسَـمِّي حاجَتَـه - خَـيْرٌ لي في دينـي وَمَعـاشي وَعاقِـبَةِ أَمْـري، فَاقْـدُرْهُ لي وَيَسِّـرْهُ لي ثـمَّ بارِكْ لي فيـه، وَإِنْ كُنْـتَ تَعْـلَمُ أَنَّ هـذا الأمْـرَ شَـرٌ لي في دينـي وَمَعـاشي وَعاقِـبَةِ أَمْـري، فَاصْرِفَهُ عَنِّي وَاصْرِفْنِي عَنْهُ وَاقْـدُرْ لي الخَـيْرَ حَيْـثُ كانَ ثُـمَّ أَرْضِـني بِـه


« Ô Allah, je Te (demande de m'indiquer) le bien grâce à Ton savoir, je Te (demande de m'accorder) la puissance grâce à Ta puissance et je demande de (me faire bénéficier) de Ta grâce sublime. En vérité Tu peux tout et je ne peux rien. Tu possèdes le savoir alors que je ne le possède pas, et Tu détiens la science des mystères. Ô Allah, si Tu sais que cette affaire (ensuite il peut révéler son besoin) est un bien pour moi dans ma religion, dans ma vie et dans ma fin, alors fait qu'elle soit la mienne et facilite la et bénis-la pour moi, et si Tu sais que cette affaire est un mal pour moi dans ma religion,  dans ma vie;et dans ma fin, (ou suivant une variante : dans ma vie présente ou future), alors éloigne-la de moi (et éloigne-moi d'elle) et dirige moi au bien là où il se trouve, puis fais que j'en sois satisfait » (36)
(1) Rapporté par Mouslim et d'autres. (2) Rapporté par Mouslim. (3) Ahmad et ibn Majah. Et al Albany l'a authentifié. (4) Rapporté par al Boukhary. (5) Rapporté par atTirmidhy.(6) C'est à dire les 13, 14, et 15 de chaque mois lunaire. Le traducteur.(7) Rapporté par al Boukhary.(8) Rapporté par al Boukhary.(9) Rapporté par adDarimy.(10) Rapporté par Mouslim.(11) Le terme Witr en langue arabe veut dire: Impair. Le traducteur.(12) Rapporté par at Tirmidhy.(13) Rapporté par Mouslim et abou Dawoud.(14) Rapporté par Ahmad, an Nassa-ï et al Maqdissy. Voir la description de la Salât du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- de Cheikh al Albany, qu'Allah le protège, p81, 85.(15) Rapporté par Mouslim.(16) Rapporté par al Boukhary.(17) Rapporté par al Boukhary.(18) Rapporté par Ahmad et ibn Khouzeima.(19) Rapporté par ibn Khouzeima, al Hakim et al Baihaqi.(20) Rapporté par Mouslim.(21) Rapporté par Ahmad.(22) Rapporté par ibn Majah et al Albany l'a authentifié.(23) Rapporté par at Tirmidhy.(24) Rapporté par Mouslim.(25) Rapporté par an-Nassa-ï, ad-daraqoutny et d'autres.(26) Rapporté par al Boukhary et Mouslim.(27) Rapporté par al Boukhary et Mouslim.(28) Rapporté par atTirmidhy et al Hakim et al Albany l'a rendu Hassan.(29) Rapporté par al Boukhary.(30) Rapporté par al Boukhary et Mouslim.(31) Rapporté par Ahmad, atTirmidhy et al Hakim.(32) Rapporté par l'imam Malik et al Albany a dit: « Sa chaîne de transmission est authentique ».(33) Rapporté par al Boukhary et Mouslim.(34) Rapporté par al Boukhary.(35) Rapporté par Ahmad et abou Dawoud. Et al Albany l'a authentifié.(36) Rapporté par al Boukhary.
 
Tiré d'un fascicule ayant pour titre : « Minas-Sounnah », publié par Dar al Qassim à Ryad.
Traduction de 'Abdoullah Attantan
Publié par al.baida.online.fr

Partager cet article

La dou'a de remerciement pour la compréhension de la science

Publié le par 3ilm.char3i

La dou'a de remerciement pour la compréhension de la science

-La mise en exerge de la valeur de la science


Après avoir constaté la supériorité d'Adam par sa science, Les Anges ont reconnu sa supériorité et admis qu'il mérite respect et révérence."

"Donc celui à qui Allah Soubhanahou wa Ta'Aala , a fait don de la science doit reconnaitre cette faveur à son égard et dire comme ont dit les Anges : 

 

 

سُبْحَانَكَ لاَ عِلْمَ لَنَا إِلاَّ مَا عَلَّمْتَنَا 

"Gloire à Toi ! Nous n'avons de savoir que ce que Tu nous a appris" (S.2V.32)

 

-Il doit éviter de parler de ce qu'il ne sait pas

 

La science est la plus grande des faveurs , et la reconnaissance de cette faveur consiste à reconnaitre que c'est Allah Soubhanahou wa Ta'Aala qui l'accorde .

Faire Son éloge en l'apprenant et en l'enseignant aux ignorants, de même qu'en parlant de ce que l'on sait et en se taisant devant ce que l'on sait pas .

 

"quissas anbiya", récit concernant Adam (Alyimusal p.22)

copié de as-salat.over-blog.com

 

Cheikh Abu 'Abdellah Abder-Rahman ibn Nasr as-Sa'di - الشيخ عبد الرحمن بن ناصر السعدي

Partager cet article

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19