188 articles avec invocation دعاء - evocation ذكر الله

Lorsque je suis touché par une calamité, je loue Allâh quatre fois

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Lorsque je suis touché par une calamité, je loue Allâh quatre fois

Churayh a dit :

 

"Lorsque je suis touché par une calamité, je loue Allah quatre fois :

 

pour le fait qu'elle ne soit pas plus grave,

qu'Il m'accorde de patienter,

qu'Il m'accorde de revenir à lui en prononçant la formule de retour : innâ lillâhi wa innâ ilayhi râdji'oun,  en raison de ce que j'espère comme récompense,

et qu'Il ne l'ait pas placée (la calamité) dans ma religion."

 

Siyar a'laam an-nubulaa - سير أعلام النبلاء - v4/p105

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Imam Adh-Dhahabi - الإمام الذهبي

Partager cet article

Une des invocations de la meilleure des créatures d'Allâh à savoir notre Prophète Muhammed صلى الله عليه وسلم

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Une des invocations de la meilleure des créatures d'Allâh à savoir notre Prophète Muhammed صلى الله عليه وسلم

Une des invocations de la meilleure des créatures d'Allâh à savoir notre Prophète Muhammed صلى الله عليه وسلم était :

 

"Ô Allâh ! Aide-moi et n'aide personne contre moi.

Accorde-moi la victoire et n'accorde à personne la victoire sur moi.

Use de stratagèmes pour moi et non contre moi.

Guide-moi et facilite-moi le chemin de la droiture.

Accorde-moi le dessus sur quiconque transgresse mes droits.

Ô Allâh ! Fait que je Te sois reconnaissant, que je Te mentionne et Te craigne, que je Te sois obéissant et plein d'humilité pour Toi, que je Te sois déférent et revienne à Toi.

Ô Allâh ! Accepte mon repentir, pardonne mes péchés, exauce mes invocations, affermis mes arguments, guide mon cœur, corrige ma langue, et extirpe la malveillance de mon cœur." 

 

Rapporté par Abu Dawud (1510) selon une chaîne de rapporteurs authentique d'aprés Ibn 'Abbas.

بل من دعاء أفضل خلق الله نبينا محمد صلى الله عليه وسلم

 رَبِّ أَعِنِّي وَلَا تُعِنْ عَلَيَّ ، وَانْصُرْنِي وَلَا تَنْصُرْ عَلَيَّ ، وَامْكُرْ لِي وَلَا تَمْكُرْ عَلَيَّ ، وَاهْدِنِي وَيَسِّرْ الْهُدَى لِي ، وَانْصُرْنِي عَلَى مَنْ بَغَى عَلَيَّ ، رَبِّ اجْعَلْنِي لَكَ شَكَّارًا ، لَكَ ذَكَّارًا ، لَكَ رَهَّابًا ، لَكَ مِطْوَاعًا ، لَكَ مُخْبِتًا ، إِلَيْكَ أَوَّاهًا مُنِيبًا ، رَبِّ تَقَبَّلْ تَوْبَتِي ، وَاغْسِلْ حَوْبَتِي ، وَأَجِبْ دَعْوَتِي ، وَثَبِّتْ حُجَّتِي ، وَسَدِّدْ لِسَانِي ، وَاهْدِ قَلْبِي ، وَاسْلُلْ سَخِيمَةَ صَدْرِي

أخرجه أبو داوود برقم (1510) بسند صحيح عن ابن عباس رضي الله عنه

Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

Lever les mains pendant l'invocation (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Lever les mains pendant l'invocation (audio)

Question :

 

Quel est le jugement de lever les mains pendant l’invocation entre al-adhân et al-iqâma, ceci fait-il partie de la sounnah ?

 

Réponse :

 

J’ai mentionné maintes fois, mes frères, que lever les mains pendant l’invocation est selon trois cas :

 

Le premier cas : qu’on rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم a invoqué mais n’a pas levé ses mains.

 

[Dans ce cas], lever [les mains] est une innovation réprouvée.  

 

Ce n’est pas permis.  

 

Par exemple : le Prophète صلى الله عليه وسلم a invoqué durant la prière et n’a pas levé ses deux mains.  

 

Ainsi, ce que font certains de nos frères lors du dernier tashahhoud : quand il commence à invoquer, il  retourne ses  mains..., ceci est une innovation.  

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a invoqué lors du sermon du vendredi sans demander la pluie, il n’a pas levé ses mains, mais il faisait signe avec son noble index صلى الله عليه وسلم.

 

Ainsi, lever les deux mains durant l’invocation du sermon, hormis la demande de pluie, est une innovation, aussi bien pour le sermonneur que pour l’assistant.

 

Il en est de même, en guise d’exemple, que le Prophète صلى الله عليه وسلم invoquait alors qu’il tournait autour de la ka`ba, il ne levait pas ses mains.  

 

Ainsi, lever les mains durant l’invocation lors du tawâf est une innovation réprouvée et qui n’est pas permise.

 

Nous voyons certains de nos frères lorsqu’il tourne autour de la ka`ba, lever les bras et probablement exagérer, lever les mains, crier... cela est une innovation, car le Prophète صلى الله عليه وسلم a tourné autour de la ka`ba et invoqué, mais il n’a pas levé [ses mains].

 

Le  deuxième cas : qu’on rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم a invoqué et a levé [ses mains].

 

Ici, lever les mains est une sounnah et une adoration pour laquelle la personne est récompensée, en plus d’être une des causes de l’exaucement.

 

Exemple : le Prophète صلى الله عليه وسلم a invoqué  pour  demander  la  pluie  lors  du  sermon du vendredi et il leva ses mains.  

 

Ainsi, lever les mains et exagérer dans le lever, durant l’invocation de demande de pluie lors du sermon est une sounnah.  

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم, quand il monta sur le [mont] As-Safâ, il s’orienta en direction de la qibla et il leva ses mains.

 

Il n’a pas dit comme font certains parmi les gens de la masse, «ceci est une innovation qui n’est pas légiférée»...

 

Certaines personnes, quand elles montent sur As-Safâ et se tiennent debout, elles font comme ceci.  

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم n’a pas fait cela.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم,quand il monta sur le [mont] As-Safâ et qu’il regarda la ka`ba, il leva ses mains.  

 

Or, Ibn al-Moundhir a rapporté le consensus des savants sur le fait que lever les mains sur [les  monts] As-Safâ et Al-Marwa était une sounnah.

 

Lever ses mains est ici une  sounnah.  

 

Le Prophète عليه الصلاة والسلام, quand il lapida la petite stèle le onzième jour, il s’avança, s’orienta en direction de la qibla, leva ses mains et invoqua; lever les mains est ici une sounnah.

 

Le troisième cas : qu’on ne nous rapporte pas l’état du Messager صلى الله عليه وسلم, on ne nous rapporte pas qu’il a invoqué.  

 

Oui, il a incité à invoquer dans  cette  situation et il a montré qu’à ce moment celui qui invoque est exaucé, mais il n’a pas été rapporté qu’il a invoqué, ou qu’il n’a pas invoqué ; on ne nous a rien rapporté.  

 

Dans ce cas, lever les mains est  préférable, car Allah est pudique vis-à-vis de Son serviteur - lorsqu’il lève vers Lui ses deux mains - de les renvoyer vides.

 

Et dans le hadith :

 

«(...) il tend ses mains vers le ciel : Ô mon Seigneur, Ô mon Seigneur.»  

 

Exemple : l’invocation entre al-adhân et al-iqâma, il n’y a pas été rapporté un état du Prophète صلى الله عليه وسلم ; ainsi tu peux lever tes mains, voire c’est  préférable et il appartient aux causes de l’exaucement de l’invocation.

 

Le  Prophète صلى الله عليه وسلم a  informé [au sujet] du jeûneur que son invocation n’est jamais rejetée.

 

«Le jeûneur a une invocation qui n’est pas rejetée lors de sa rupture»,  celui-ci est faible, il  n’a pas été authentiquement rapporté.  

 

Mais il a authentiquement été rapporté du Prophète صلى الله عليه وسلم que parmi les trois dont l’invocation n’est  jamais  rejetée :  le  jeûneur.  

 

Ainsi, le jeûneur de manière absolue, dans l’ensemble des moments de son jeûne, depuis  le fajr jusqu’à  sa  rupture :  on  espère  que  son  invocation n’est  pas  rejetée et qu’on exauce  son  invocation.  

 

Le jeûneur qui veut invoquer, il est préférable qu’il lève ses mains car cela fait partie des causes de l’exaucement.

 

Quand tu as connu ces cas, Ô le musulman, tu es reposé dans la question de lever les mains durant l’invocation.

 

Traduit par Al-Masâbîh‏ - @al_masabih

Publié par la chaîne Telegram Islam Salafiya - t.me/islamsalafiya

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî  - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Évoquer Allâh est la vie des coeurs... ! (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Évoquer Allâh est la vie des coeurs... ! (audio-vidéo)

Évoquer Allâh est la vie des cœurs, pas de vie à ceux-ci excepté par l'évocation.

 

Al-Boukharî a rapporté dans son recueil authentique, d'après Abî Moûsâ Al-Ash‘arî رضي الله تعالى عنه d'après le Prophète صلى الله عليه وسلم qu'il a dit :

 

«L'exemple de celui qui évoque son Seigneur et de celui qui ne l'évoque pas est semblable au vivant et au mort».

 

Il n'y a pour les cœurs nul repos, ni apaisement, ni bonheur, ni jouissance, ni félicité hormis par l'évocation d'Allâh عز وجل (traduction rapprochée) :

 

{Ceux qui ont cru, et dont les coeurs s’apaisent à l’évocation d’Allâh. N’est-ce pas par l’évocation d’Allâh que s’apaisent les coeurs ?} [Ar-Ra‘d : 28]

 

L'évocation d'Allâh تعالى est l'issue après la calamité, la facilité après la difficulté, la joie après la tristesse et l'angoisse, le soulagement des souffrances, la facilité des affaires, la concrétisation du repos ainsi que la félicité ici-bas et dans l'au-delà.

 

Il n'est pas une souffrance qui ait guéri, ni adversité qui ait disparu, si ce n'est par l'évocation d'Allâh تبارك وتعالى.

 

Notre Prophète صلى الله عليه وسلم disait en cas d'affliction :

 

لا إله إلا الله العظيم لا إله إلا الله الحليم لا إله إلا الله رب السماوات ورب الأرض ورب العرش الكريم

 

«Pas de divinité méritant l'adoration excepté Allâh l'Immense, pas de divinité méritant l'adoration excepté Allâh l'Indulgent, pas de divinité méritant l'adoration excepté Allâh Seigneur des cieux, Seigneur de la terre et Seigneur du noble trône».

 

Il disait عليه الصلاة والسلام l'invocation de Dhî-Noûn :

 

لا اله الا انت سبحانك اني كنت من الظالمين

 

«Pas de divinité méritant l'adoration excepté Toi, Gloire à Toi, j'ai certes été du nombre des injustes»

 

Il n'est pas un affligé invoquant par cela sans qu'Allâh ne dissipe son affliction.

 

L'évocation d'Allâh, serviteurs d'Allâh amène les bienfaits perdus et préserve les bienfaits présents.

 

Aucun bienfait n'a ni été acquis, ni n'a été préservé comme il l'a été avec l'évocation d'Allâh عز وجل (traduction rapprochée) : 

 

{«Si vous êtes reconnaissants, J’augmenterai (Mes bienfaits) pour vous. Mais si vous êtes ingrats, Mon châtiment sera terrible.»} [Ibrâhîm : 7] 

 

[...] Interroge ta propre personne Ô serviteur d'Allâh, combien de fois ouvres-tu le moushaf (Coran) durant ta journée ?

 

Combien de fois t'assieds-tu pour (prononcer les) invocations (rapportées) après les prières ?

 

Et préserves-tu les invocations ayant été rapportées pour le soir, le matin et autres ?

 

Nous passons des heures dans des assises de distraction, de médisance, de calomnie, sur les portables, les appareils, jeux etc.. Et sur tout ce temps-là, nous serons questionnés, et jugés dessus, puis le jour de la Résurrection pour cette négligence nous regretterons (traduction rapprochée) :

 

{Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l’inscrire.} [Qaf : 18]

 

La personne avisée, serviteurs d'Allâh, est celle qui a jugé son âme et a accompli (ce qui lui sera utile) après la mort, tandis que l'incapable est celui qui fait suivre ses passions à son âme tout en espérant d'Allâh de vains espoirs (sans oeuvrer).

 

خطبة الجمعة بعنوان سبق المفردون 

Traduit et publié par Lumière de la Sunnah - @lumsunnah

Cheikh Khâlid Ibn Dahwî Al-Dhafayrî - الشيخ خالد بن ضحوي الظفيري

Partager cet article

La lumière de l'aube ne vient qu'après une longue obscurité

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La lumière de l'aube ne vient qu'après une longue obscurité

Il a dit :

 

"Ce bas-monde nous fatigue par Allâh !

Si seulement je n'avais pas vu le jour.

Shaytân est aux aguets, une âme instigatrice, une motivation faible et des désirs aux aguets.

Mais Allâh a décrété et Il fait ce qu'll veut."

 

J'ai donc dis :

 

Le croyant est éprouvé bârakAllâhou fik, ne dis que du bien !

 

Multiplie l'invocation dans le dernier tiers de la nuit.

 

Ne t'empresse pas, en effet, la délivrance succède à la patience.

 

Et prends garde au désespoir, certes, nul ne désespère de la délivrance d'Allâh et de Sa miséricorde si ce n'est les gens perdus.

 

Sois donc ferme !

 

La lumière de l'aube ne vient qu'après une longue obscurité.

 

Et lorsqu'elle vient, tous les soupirs d'inquiétude disparaissent.

 

Multiplie la parole :

 

لا حول ولا قوة إلّا بالله

Lâ hawla wa lâ qowwata illâ billâh

 

En effet, elle fait partie d'un trésor sous le Trône.

 

Et dis :

 

حسبي الله ونعم الوكيل من كل ذي شر من الإنس والجن

Hasbiya Allâh wa ni3ma al-wakîl min koulli dhî charr min al- inssi wal-djinn

 

Et sache que c'est à Allâh que nous appartenons et c'est à Lui que nous retournerons.

 

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

Publié par 3ilmchar3i.net

قال

أتعبتنا هذه الدنيا والله ! ليتني لم أرى نور الشمس
شيطان متربص ونفس أمارة وهمة ضعيفة وشهوات متربصة
ولكن قدر الله وما شاء فعل ، أمر الله ونفذ

فقلت

المؤمن مبتلى بارك الله فيك
لا تقل إلا خيرًا
وأكثر من الدعاء في جوف الليل الأخير
ولا تتعجل فإن الصبر يلحقه الفرج
وإيّاك واليأس فإنه لا ييأس من روح الله ورحمته إلا القوم الخاسرون
فعليك بالثبات
فنور الفجر لا يأتي الا بعد طول الظلمات
واذا جاء زالت كل الاهات
وأكثر من قول

لا حول ولا قوة إلّا بالله

فإنّها من كنز تحت العرش

وقل : حسبي الله ونعم الوكيل من كل ذي شر من الإنس والجن

واعلم انا لله وانا اليه راجعون

Cheikh Sâlim Abou Anwâr Bâmahriz - الشيخ سالم أبو أنوار بامحرز

Partager cet article

Faire dhikr, adhkâr et douas en jouant avec le portable...

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Faire dhikr, adhkâr et douas en jouant avec le portable...

"Quel mauvais prétendant tu es"

Omar Ibn Abdilaziz - qu'Allâh lui fasse miséricorde - passa près d'un homme qui avait dans sa main des petits cailloux avec lesquels il jouait, alors qu'il disait : "Ô Allâh marie moi aux hoûr el3ayn".

 

Alors Omar se dirigea vers lui et dit : "Quel mauvais prétendant tu es, ne vas-tu donc pas jeter les petits cailloux et consacrer l'invocation à Allâh ?"

Al Hiliya d'Abî Nu3aim 278/5

Mais en notre époque-ci, des cailloux d'un autre genre se sont modernisés dans les mains des gens, dans la majorité de leur temps.

 

Ils préoccupent les cœurs bien plus que les mains, avec un grand amas de distractions et divertissements futiles.

 

Et ainsi l'invocation, l'imploration et la demande ne sont plus accomplies correctement.

 

Et à ceux-là on devrait leur dire : "Ne vas-tu pas éteindre le portable et vouer la demande à Allâh ?"

 

Traduit par Oum Omayr

Publié par 3ilmchar3i.net

بِئْسَ الْخَاطِبُ أَنْتَ

مر عمر بن عبد العزيز رحمه الله برجل وفي يده حصاة يلعب بها ، وهو يقول : اللهم زوجني من الحور العين، فمال إليه عمر فقال

«بِئْسَ الْخَاطِبُ أَنْتَ، أَلَا أَلْقَيْتَ الْحَصَاةَ، وَأَخْلَصْتَ إِلَى اللهِ الدُّعَاءَ؟»

الحلية لأبي نعيم 5/278

لكن استجد في زماننا هذا حصاة من لون آخر في أيدي الناس في غالب أوقاتهم شغلت القلوب أكثر من الأيدي بركام كبير من اللهو واللعب ، فلم تعد تحسن الدعاء والتضرع والسؤال ، ولهؤلاء يجدر أن يقال

"ألا أغلقت الجوال وأخلصت لله السؤال"

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق العباد البدر

Partager cet article

Supplier Allâh par Ses Plus Beaux Noms

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Supplier Allâh par Ses Plus Beaux Noms

Question 3 :

 

Allâh, Le Très-Haut, a dit :

 

 وَلِلَّهِ الأَسْمَاءُ الْحُسْنَى فَادْعُوهُ بِهَا

 

(traduction rapprochée) :  

 

"C'est à Allâh qu'appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms"

 

Est-il permis d'invoquer Allâh par Ses noms les plus beaux ?

 

Devrait-on l'invoquer par dix ou plus de Ses noms, ou bien uniquement par l'attribut adéquat correspondant à son invocation ?

 

Réponse 3 :

 

Il est légal d'invoquer Allâh en L'implorant par Ses plus beaux nom ; suivant Sa Parole تعالى (traduction rapprochée) :

 

"C'est à Allâh qu'appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms"

 

et en raison de ce qui a été confirmé d'après le Prophète صلى الله عليه وسلم qu'il avait dit :  

 

"Allâh a quatre-vingt-dix-neuf noms, cent moins un ; celui qui les énumérera entrera au paradis" 

 

L'invocateur peut implorer Allâh par n'importe quel nom parmi Ses noms les plus beaux, par lesquels Il s'est décrit, et dont le Prophète صلى الله عليه وسلم L'a appelé ; si l'on en choisit celui qui correspond à l'invocation cela est mieux, tel que :

 

"Ô Sauveur sauve-moi, Ô Miséricordieux fais-moi miséricorde, Ô Seigneur, pardonne-moi et fais-moi miséricorde tu es certes l'Accueillant au repentir, le Miséricordieux."

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 3 de la Fatwa numéro 5318

(Numéro de la partie: 24, Numéro de la page: 172)

Publié par alifta.net

 التوسل إلى الله بأسمائه الحسنى

س3: يقول الله تعالى

 وَلِلَّهِ الأَسْمَاءُ الْحُسْنَى فَادْعُوهُ بِهَا

 ما حق من دعا الله بأسمائه الحسنى؟ أيتوسل بعشرة أسماء من أسمائه أو أكثرها أو يتوسل بالاسم المقتضي لذلك المطلوب المناسب لحصوله؟

ج 3: دعاء الله بأسمائه الحسنى والتوسل إليه بها مشروع ؛ لقوله تعالى

ولله الأسماء الحسنى فادعوه بها

ولما ثبت عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال

إن لله تسعة وتسعين اسمًا، مائة إلا واحد، من أحصاها دخل الجنة

 ، وللداعي أن يتوسل إلى الله بأي اسم من أسمائه الحسنى، التي حمى بها نفسه، أو سماه بها رسوله صلى الله عليه وسلم، ولو اختار منها ما يناسب مطلوبه كان أحسن، مثل

يا مغيث أغثني، ويا رحمن ارحمني، رب اغفر لي وارحمني إنك أنت التواب الرحيم

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الثالث من الفتوى رقم - 5318

(الجزء رقم : 24، الصفحة رقم: 172)

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Prononcer l'invocation mélodieusement (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Prononcer l'invocation mélodieusement (audio-vidéo)

Ce questionneur dit :

 

Est-il permis de prononcer l'invocation mélodieusement ?

 

Et est-ce parmi les questions de divergence ?

 

Réponse :

 

"Et est-ce parmi les questions de divergence ?"

 

En principe, ce paramètre ne doit pas rentrer ici.

 

Non pas que toute question où il y a divergence, on estime que celle-ci est à prendre en considération.

 

On n'accepte pas qu'on nous objecte ce genre d'arguments : "Tu peux prendre l'avis que tu veux puisque c'est une question de divergence", ceci est faux.

 

Les questions qui font l'objet de divergence sont de deux types :

 

1- des questions de divergence où celle-ci est à tenir en compte.

 

2- des questions de divergence où celle-ci n'a pas de poids si c'est le cas : Le vrai y est unique. Non pas multiple.

Cela concerne les questions où la preuve est authentique (concernant le hadith) et explicite : Ou bien quand l'autre partie n'est pas une preuve.

 

Pour ce qui est maintenant de cette question : La mélodie au sein de l'invocation.

 

L'invocation, c'est notre prophète عليه الصلاة والسلام qui nous l'a apprise, et les meilleurs à l'avoir apprise après Lui sont les compagnons.

 

Ils l'ont transmise à ceux venus après eux.

 

Comment invoquaient-ils Allâh عز وجل ?

 

Le questionneur vise l'invocation de al-qounout lors du ramadân et plus particulièrement ce que font les imâms de Al-Haram (...) ainsi que d'autres les ayant imités pensant que celui qui préside à la prière à Al-Haram est donc le prophète élu !

 

Ceci est faux.

 

Ainsi que de penser que tout ce qu'il y a à Al-Haram est conforme à la sounnah du prophète عليه الصلاة والسلام.

 

Or, il s'y trouve des transgressions dont celle-ci : Prononcer l'invocation avec une certaine mélodie.

 

Invoquer par des invocations non rapportées.

 

Ou ce qui est pire : Evoquer par des invocations innovées comme l'invocation de clôture du Coran avec laquelle invoque l'Imân de Al-Haram.

 

Ceci est contraire à la sounnah !

 

Et il n'est pas permis d'imter les Imâms de Al-Haram dans cela.

 

Nous sommes enjoint de suivre le prophète عليه الصلاة والسلام et personne d'autre avec Lui !

 

Il ne fut pas rapporté, ni du prophète, ni des nobles compagnons رضي الله عنهم, de prononcer mélodieusement leurs invocations !

 

Ni qu'ils étaient dans leur invocation tout comme dans leur récitation.

 

Nous sommes enjoints d'embellir notre voix en récitant du Coran, et çà ne concerne pas autre chose.

 

C'est pourquoi il ne convient pas que les Imâms en particulier, soient sur un tel état, surtout que le Ramadân est proche ; C'est-à-dire, l'imitation de ces gens-là (les imâms de Al-Haram).

 

Nous devons plutôt être sur la sounnah.

 

Il t'incombe d'être sur la sounnah et sur la bonne voie.

 

Si une chose est attestée dans la sounnah - qu'Allâh accorde la bénédiction - rapproche-toi d'Allâh en l'accomplissant et en y suivant ton prophète عليه الصلاة والسلام.

 

Mais une chose non attestée dans la sounnah, si c'était un bien, 'les pieux prédecesseurs) nous auraient devancés à le faire.

 

Et Allâh est plus savant.

 

 Traduit et publié par La da'wah des mashaykh d'Algérie en langue française - @MashaykhDZ

Cheikh Azhar Sinîqra - الشيخ أزهر سنيقرة

Partager cet article

La personne doit être sincère...

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La personne doit être sincère...

La personne doit être sincère dans ses invocations et ne pas innover en cela.

 

Elle doit invoquer selon ce que le prophète (صلى الله عليه وسلم) a initié en la matière, ou ce qui a été rapporté des compagnons et des savants.

 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @SRawaea

Traduit et publié par Manhajulhaqq - @manhajulhaqq

 

إذا أراد المرء أن يتخلص من الاعتداء في الدعاء فلا يبتدع أدعية من عنده، وعليه بالأدعية النبوية أو المأثورة عن الصحابة أو العلماء

Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز بن محمد بن إبراهيم آل الشيخ

Partager cet article

Qu'Allâh fasse miséricorde à celui qui me montre mes défauts !

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Qu'Allâh fasse miséricorde à celui qui me montre mes défauts !

'Umar ibn Al-Khattab رضي الله عنه disait :

 

رحم الله امرأً أهدى إلي عيوبي

 

"Qu'Allâh fasse miséricorde à celui qui me montre mes défauts." 

 

Et il interrogeait Salmân sur ses défauts.

 

Lorsque ce dernier vint à lui, il le questionna : "Que t'est-il parvenu me concernant parmi ce que tu détestes ?"

 

Il dit : "Dispense-moi (de te répondre) Ô commandeur des croyants."

 

Il insista, alors Salmân répondit : "Il m'est parvenu que tu réunissais deux condiments sur une même table et que tu possédais deux tenues, une pour la journée et une autre pour la nuit."

 

Il dit : "T'est-il parvenu autre chose ?"

 

Il répondit : "Non."

 

Il dit : "Quant à ces deux choses-là, je m'en charge."

 

Et il interrogeait Hudayfah رضي الله عنه et lui disait : "Tu es le compagnon du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم quant au fait de déceler les hypocrites. Vois-tu en moi une quelconque trace d'hypocrisie ?"

 

Il incriminait donc ainsi sa propre personne, et ce en dépit de sa grande valeur et de son haut rang رضي الله عنه.

 

Plus la personne est saine de raison, forte en religion et haut placée, plus elle est humble, loin de l'orgueil et de la vanité, et encline à incriminer sa propre personne.

 

Et ce genre de personnes est rare et difficile à trouver.

 

Rares sont les amis sincères et francs, loin de la flatterie, qui prennent garde à la jalousie, qui t'informent de tes défauts sans rien y ajouter ni en enlever, qui n'ont pas d'arrière-pensées et ne cherchent pas à faire passer pour un défaut ce qui n'en est pas un ou à en dissimuler certains.

 

Il a été dit à un savant qui s'était isolé et retiré des gens : "Pourquoi t'es-tu privé de la fréquentation des gens ?"

 

Il répondit : "Que ferais-je d'un peuple qui me cache mes propres défauts ?"

 

La personne de religion avait donc un désir ardent d'être alertée sur ses défauts, contrairement à nous.

 

Nous concernant, les personnes qui nous sont les plus détestables sont celles qui nous conseillent et qui nous font remarquer nos défauts.

 

Et les personnes les plus aimables à nos yeux sont celles qui nous couvrent d'éloges, malgré le mal que contiennent les éloges comme : L'orgueil, la vanité et le mensonge.

 

Et ceci est le signe d'une faiblesse de foi.

 

Les mauvais caractères sont plus préjudiciables que les serpents, les scorpions et autres bestioles.

 

Or, si une personne te faisait remarquer qu'il y a un serpent sur ton vêtement, ta chaussette ou ton lit, tu la remercierais sans doute et invoquerais pour elle ; Tu t'appliquerais à te montrer bienfaisant envers elle et à la conseiller au mieux, de même que tu te précipiterais à éloigner le serpent de toi et à le tuer.

 

Alors que cette bête cause du tort au corps uniquement et que son mal ne dure qu'un court temps.

 

Tandis que les vils caractères, eux, causent du tort au coeur et leur préjudice peut perdurer jusqu'après la mort.

 

Pourtant, on ne se réjouit pas de ceux qui nous les font remarquer et on ne s'emploie pas à les faire disparaître.

 

Plutôt, on répond au conseil de la personne conseillère en disant, sur le ton de la réprimande et de l'intimidation : "Et toi, tu as ceci et cela comme défaut ! Regarde-toi et ne t'occupe pas de nous ! Chacun se connaît lui-même mieux que personne !"

 

Puis on devient trop occupé à lui témoigner de l'hostilité pour pouvoir tirer profit de son conseil, au lieu de la remercier pour nous avoir conseillé et montré nos défauts.

 

(...)

 

إرشاد العباد للاستعداد ليوم المعاد - ص 22

Traduit par Oum Suhayl

 Publié par 3ilmchar3i.net

رحم الله من أهدى إلي عيوبي

للعلامة الشيخ الزاهد عبد العزيز السلمان رحمه الله

كان عمر بن الخطاب رضي الله عنه يقول

( رحم الله امرأً أهدى إلي عيوبي )

وكان يسأل سلمان عن عيوبه، فلما قدم عليه قال: ما الذي بلغك عني مما تكرهه
قال: أعفني يا أمير المؤمنين فألح عليه، فقال: بلغني أنك جمعت بين إدامين على مائدة وأن لك حلتين حلة بالنهار وحلة بالليل
قال: وهل بلغك غير هذا ؟ قال: لا، قال: أما هذان فقد كفيتهما
وكان يسأل حذيفة ويقول له: أنت صاحب رسول الله صلى الله عليه وسلم في معرفة المنافقين فهل ترى علي شيئا من آثار النفاق
فهو على جلالة قدره وعلو منصبه هكذا كانت تهمته لنفسه رضي الله عنه
فكل من كان أرجح عقلا وأقوى في الدين وأعلى منصبًا، كان أكثر تواضعًا، وأبعد عن الكبر والإعجاب وأعظم اتهامًا لنفسه، وهذا يعتبر نادرًا يعز وجوده
فقليل في الأصدقاء من يكون مخلصًا صريحًا بعيدًا عن المداهنة متجنبًا للحسد يخبرك بالعيوب ولا يزيد فيها ولا ينقص وليس له أغراض يرى ما ليس عيبا عيبًا أو يخفي بعضها
قيل لبعض العلماء، وقد اعتزل الناس وكان منطويًا عنهم: لِمَ امتنعت عن المخالطة؟ فقال: وماذا أصنع بأقوام يخفون عني عيوبي
فكانت شهوة صاحب الدين في التنبيه على العيوب، عكس ما نحن عليه، وهو أن أبغض الناس إلينا الناصحين لنا والمنبهين لنا على عيوبنا، وأحب الناس إلينا الذي يمدحوننا مع أن المدح فيه أضرار عظيمة كالكبر والإعجاب والكذب
وهذا دليل على ضعف الإيمان فإن الأخلاق السيئة أعظم ضررًا من الحيات والعقارب ونحوها
ولو أن إنسانًا نبهك على أن في ثوبك أو خفك أو فراشك حية أو عقربًا لشكرته ودعوت له وأعظمت صنيعه ونصيحته واجتهدت واشتغلت في إبعادها عنك وحرصت على قتلها
وهذه ضررها على البدن فقط ويدوم ألمها زمن يسير وضرر الأخلاق الرديئة على القلب ويخشى أن تدوم حتى بعد الموت ولا نفرح بمن ينبهنا عليها ولا نشتغل بإزالتها
بل نقابل نصح الناصح بقولنا له: تبكيتًا وتخجيلاً وأنت فيك وفيك ناظر نفسك ولا عليك منا كلٌ أبصر بنفسه
ونشتغل بالعداوة معه عن الانتفاع بنصحه بدل ما نشكره على نصحه لنا بتنبيهه لنا على عيوبنا، فلا حول ولا قوة إلا بالله العلي العظيم
اللهم ألهمنا رشدنا وبصرنا بعيوبنا وأشغلنا بمداواتها ووفقنا للقيام بشكر من يطلعنا على مساوينا بمنك وكرمك يا أكرم الأكرمين

من كتاب "إرشاد العباد للاستعداد ليوم المعاد" ص 22

Cheikh Abdul-'Azîz As-Salmân - الشيخ عبد العزيز بن محمد السلمان

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>