197 articles avec invocation دعاء - evocation ذكر الله

Est-il permis à la femme de dire dans une invocation : «Je suis ton serviteur» ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Est-il permis à la femme de dire dans une invocation : «Je suis ton serviteur» ?

Question :

 

Dans certains hadiths d'après le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), il est dit  :

 

Personne ne dit cette invocation après la tristesse [sans qu'Allah ne la change par une joie] :

 

 اللَّهُمَّ إِنِّي عَبْدُكَ وَابْنُ عَبْدِكَ وَابْنُ أَمَتِكَ نَاصِيَتِي بِيَدِكَ مَاضٍ فِيَّ حُكْمُكَ عَدْلٌ فِيَّ قَضَاؤُكَ

"Ô Seigneur !

Je suis Ton serviteur, fils de Ton serviteur, fils de Ta servante, mon (front, base du départ des cheveux) toupet est dans Ta main.

Ton jugement s'accomplit sur moi, Ton décret sur moi est juste". 

 

La femme doit-elle dire : Je suis Ton serviteur ou Ta servante, de même pour d'autres hadiths similaires?

 

Réponse :

 

Il y a la latitude dans ce domaine, si Allah le veut, mais il est préférable pour elle de dire :

 

"Ô Seigneur, je suis Ta servante fille de Ton serviteur et de Ta servante, etc..".

 

Cette formule lui convient plus, mais il n'y a pas de mal à ce qu'elle emploie la même formule que celle du hadith, si Allah le veut, car, même si elle est une servante, elle fait également partie des serviteurs d'Allah.

 

(Numéro de la partie: 5, Numéro de la page: 403)

 Traduit et publié par alifta.net

 

    هل يجوز قول المرأة في الدعاء: أنا عبدك

في بعض الأحاديث عن النبي صلى الله عليه وسلم

((ما أصاب عبدا هم ولا حزن ثم قال: اللهم إني عبدك وابن عبدك ناصيتي بيدك ماض فيّ حكمك عدل فيَّ قضاؤك))

إلخ، هل المرأة تقول: عبدك أو أمتك، وفي بعض الأدعية المشابهة لهذا؟ 

الأمر في هذا واسع إن شاء الله، والأحسن أن تقول: اللهم إني أمتك وابنة عبدك وابنة أمتك... إلخ، وهذا يكون أنسب وألصق بها، ولو دعت باللفظ الذي جاء في الحديث لم يضر إن شاء الله؟ لأنها وإن كانت أمة فهي عبد أيضا من عباد الله

مجموع فتاوى ومقالات متنوعة الجزء الخامس

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Dire le Takbir «الله أكبر - Allahou Akbar» en groupe

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Dire le Takbir «الله أكبر - Allahou Akbar» en groupe

Question :

 

A diverses occasions, pour montrer leur bonheur, certains musulmans crient « TAKBIR », et certains ou tous les présents répondent en criant « Allahu Akbar! "  en groupe.

 

Ceci est habituellement fait trois fois.

 

Quel est le jugement sur cela ?

 

Réponse :

 

Ce qui m’apparaît, et Allah est plus savant, est que c’est une forme de bid'ah (innovation), car je n'ai pas trouvé de texte du messager (salallahu ‘alayhi wa salam), ni d’un des compagnons (radhiallahu ‘anhum), ni d’aucun grand savant qui ont rapporté les premiers récits que les compagnons ou d'autres parmi les Salaf avaient l'habitude de faire quelque chose de semblable à ceci.

 

Donc ce qui m’apparaît est que cette action est une bid'ah , et qu’il est obligatoire de l’abandonner.

 

Cependant, il n'y a aucun problème si les gens disent de temps en temps «Allahu akbar» par joie, et que cela coïncide avec d'autres qui l'ont dit en même temps.

 

Mais si cela devient une tradition ou une pratique régulière, quelque chose que les gens prennent comme faisant partie de leur religion, en adorant Allah, le Puissant et Exalté , par elle, alors cela devient une forme dont d'innovation qu’il faut conseiller aux gens d’abandonner et de s’en éloigner, et Allah est plus savant.

 

Quelqu’un demande alors :

 

Que conseillez-vous de faire si quelqu’un veut exprimer son bonheur à propos d’une affaire, et veut également que les musulmans autour de lui montrent leur joie ?

 

Réponse :

 

Si quelqu'un veut rendre les gens heureux à propos d’une affaire, alors il les en informe simplement, comme lorsque le messager (salallahu ‘alayhi wa salam) s’est réjoui quand il a entendu la nouvelle de Tamim Ad-Dari quand son bateau a amerri sur une île et qu’il a vu une bête velue qui l'a mené à une caverne à l'intérieur de l'île, dans laquelle il a trouvé un homme enchaîné... [1]

 

Le messager (salallahu ‘alayhi wa salam) s’est réjoui d’entendre l'histoire de Tamim Ad-Dari.

 

Il s’est alors levé et s'est adressé aux compagnons, invitant Tamim Ad-Dari à les informer de ce qui avait eu lieu.

 

Alors le messager (salallahu ‘alayhi wa salam) dit:

 

« je vous ai parlé de l’histoire de Tamim Ad-Dari, parce qu’elle coïncidait exactement avec ce dont je vous avais informé. » [1]

 

Ainsi le messager était heureux et a rendu d'autres heureux en les informant (de ce qui l'a rendu heureux).

 

De même, si un homme veut faire connaître son bonheur, alors il informe ceux qu’il aime de la bonne chose qui s'est produite.

 

Il lui est aussi prescrit de se prosterner en faisant un sujud as-shukr, lorsqu’on lui rapporte quelque chose qui le rend heureux.

 

Il peut également prier deux rak'a de gratitude envers Allah, le Puissant et Majestueux.

 

Dans l'histoire des trois qui sont restés (pendant la bataille de Tabuk) [2], Ka'b Ibn Malik s’est prosterné en faisant une prosternation de remerciement quand on l’a informé qu'Allah avait accepté son repentir.

 

Notez ici que ceci a été fait après qu'un compagnon soit venu l'informer d’une bonne nouvelle.

 

Donc, montrer son bonheur était une pratique normale du messager (salallahu ‘alayhi wa salam) et des compagnons (radhiallahu ‘anhum).

 

Ce bonheur peut être exprimé par l’adoration, par la prosternation de remerciement ou en priant deux rak'a pour remercier Allah de Ses bénédictions qui ont causé ce bonheur, et Allah est plus savant.

 

[1] Voir le hadith d'Al-Jasasa du Sahih Muslim  7312 (9/280-284 de Sharh An-Nawawi )

[2] Voir l'histoire de Ka'b Ibn Malik dans Al-Bukhari  4418 (8/140-145 de Fathul-Bari )

 

Article tiré du site bakkah.net

Source : Cassette enregistrée avec la connaissance et la permission du shaikh, n°AAMB022, daté 1423/7/18.

Publié par salafs.com

Cheikh Mouhammad Ibn 'Omar Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر سالم بازمول

Partager cet article

L'allongement dans l'invocation du qunût rend-il vaine l'unité de prière ? (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L'allongement dans l'invocation du qunût rend-il vaine l'unité de prière ? (audio)

 

Question :

 

L'allongement dans l'invocation du qounout rend-il vaine l'unité de prière?

 

Réponse :

 

Non, il ne rend pas vaine l'unité de prière, mais si cela est difficile pour les gens, ce n'est pas permis.

 

Celui qui le fait est pêcheur.

 

Cependant cela ne rend pas vaine l'unité de prière. 

 

Lorsque Mou’adh a lu al Baqara dans la prière du 'icha et qu'il a allongé la prière des gens, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) ne lui a pas ordonné de recommencer la prière.

 

Il l'a blâmé, mais ne lui a pas dit de recommencer.

 

Il lui a dit (صلى الله عليه و سلم) : « es-tu un fattan ô Mou'adh »

et Il a dit (صلى الله عليه و سلم) : « il y a parmi vous des gens qui font fuir, celui qui dirige la prière pour les gens qu'il l’allège, car il y a parmi eux la personne âgée, le faible, celui qui a des choses à faire ».

 

Et il ne leur a pas ordonné de recommencer.

 

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

L'invocation après l'iqâmah (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L'invocation après l'iqâmah (audio)

 

Question :

 

J'ai constaté que certaines personnes lèvent leurs mains et invoquent lorsque le muezzin termine l'iqâmah et avant le tekbir el ihrâm (celui qui marque l'entrée en prière).

 

Est-ce que cela a été rapporté du Prophète, que la prière et le salut d'Allah soient sur lui ?

 

Réponse :

 

Cela n'a aucune origine et il n'a pas été rapporté que le Prophète, que la prière et le salut d'Allah soient sur lui, invoquait entre l'iqâmah et le début de la prière, ni qu'il levait les mains à ce moment.

 

Il ne convient à personne de faire cela car c'est en contradiction avec la sounnah.

 

Publié par lamektaba.over-blog.com

حكم الدعاء بعد الإقامة

لاحظت بعض المصلين إذا انتهى المؤذن من إقامة الصلاة رفع يديه ودعا، وذلك قبل تكبيرة الإحرام، فهل ورد ذلك عن الرسول صلى الله عليه وسلم؟ 

ليس لهذا أصل، ولم يرد عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه كان يدعو بشيء بين الإقامة وبين الدخول في الصلاة، ولم يحفظ عنه أنه رفع يديه في هذا الموطن بل لا ينبغي لأحد أن يفعل ذلك؛ لأنه خلاف السنة

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Ce que doit dire celui qui fait une nouvelle acquisition (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Ce que doit dire celui qui fait une nouvelle acquisition (audio)

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

 

"Si tu te maries à une femme ou achètes un esclave, place ta main sur son front, dit: "Bismillah" et invoque pour la bénédiction et dit :

 

 

"Ô Allah, en effet je te demande son bien et le bien avec lequel Tu l'as créé,

et je cherche refuge auprès de Toi contre son mal et le mal avec lequel tu l'as créé"

 

اللّهُـمَّ إِنَّـي أَسْـأَلُـكَ خَيْـرَها، وَخَيْـرَ ما جَبَلْـتَهـا عَلَـيْه

وَأَعـوذُ بِكَ مِنْ شَـرِّها، وَشَـرِّ ما جَبَلْـتَهـا عَلَـيْه

 

Allâhumma innî as'aluka khayrahâ, wa khayra mâ jabaltahâ calayhi.

Wa acûdhu bika min sharrihâ wa sharri mâ jabaltahâ calayhi.

 

 

Et si tu achètes un chameau, place ta main au-dessus de sa bosse et dit la même chose".

Explication

 

Ce hadith est la preuve que Allah est le Créateur du bien et du mal, contrairement à ceux comme le Mu3tazilah et d'autres qui soutiennent que le mal ne fait pas partie de sa création تبارك و تعالى.

 

Il n'y a rien dans le fait qu'Allah est le créateur du mal qui contredit sa perfection, au contraire ceci fait partie de sa perfection تبارك و تعالى.

 

Les détails de cela sont présents dans des volumes complets, l'un des meilleur étant le livre Chifâ al 'Alîl fî masâ'il al Qadâ' wal Qadr wal hikmat wat Ta'lî par Ibn al Qayyim, alors regardez dedans si vous le souhaitez.

 

Et est-ce une invocation légiférée lors de l'achat de quelque chose comme une voiture?

 

Ma réponse est oui, grâce au bien que l'on espère d'elle et le mal que l'on craint d'elle.

 

Adab zifaf page 20-2

Publié par twitter.com/Minhajsunna

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Le rappel est une source de force physique pour le corps (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le rappel est une source de force physique pour le corps (audio)

 

Arrêtes-toi un moment et médites [ce point], il صلى الله عليه وسلم dit à Fatima :

 

« Sollicites-moi au sujet de mes biens autant que tu le veux. »

 

Remarques cette restriction : « au sujet de mes biens autant que tu le veux. », de mes biens : c’est à dire tout ce que tu choisis et désires, parmi mes biens demandes-le moi : comme nourriture, argent, cheval, servant... « Sollicites-moi au sujet de mes biens autant que tu le veux. ».

 

Et s’en remettant à cette parole, Fatima vint un jour, fatiguée des tâches ménagères et dis :

 

« Je souhaiterai un servant [comme aide]» , et sa parole entre dans le cadre de la parole : « Sollicites-moi au sujet de mes biens autant que tu le veux. » et une fois de plus, même dans une telle situation, il صلى الله عليه وسلم lui enjoignit le rappel [d'Allah] et l’adoration, il صلى الله عليه وسلم dit :

 

« Ne vais-je pas t’indiquer une chose meilleure encore qu’un servant ? »

« Bien sûr ! »  répondit t-elle.

Il صلى الله عليه وسلم  dit alors :

« Tu dis :

gloire et pureté à Allah33 fois ( سبحان الله ) avant de se coucher,

louange à Allah 33 fois ( الحمد لله ),

et Allah est le plus Grand 34 fois ( الله أكبر ) »,

cent en tout,

il dit صلى الله عليه وسلم : « Cela t’es préférable que de posséder un servant ».

 

Les savants ont tiré comme enseignement de cela que le rappel est une source de force physique pour le corps.

 

On rapporte d’Ibn Taymiyyah qu’il restait évoquer Allah dans la mosquée [ de l'aube ] jusqu’au matin.

 

Ses compagnons lui dirent :

 

« Pourquoi ne délaisserai-tu pas cela ? » 

 

Il leur dit : « Si je le délaissais, mon corps s’en verrai affaibli. »

 

Car le rappel d’Allah apporte à son auteur une force physique.

 

Il lui dit صلى الله عليه وسلم :

 

« Ne vais-je pas t’indiquer une chose meilleure encore qu’un servant ? »

 

elle dit : « Bien sûr ! ».

 

Et il صلى الله عليه وسلم ne lui donna pas de servant mais elle repartit avec ce rappel.

 

Un rappel d’Allah le Tout Puissant lui donnant force.

 

‘Ali Ibn Talib qui, présent, entendit ce rappel, rapporte à son propre sujet :

 

« Je ne l’ai jamais délaissé [ce rappel], ne serait-ce qu’une seule nuit, depuis que je l’ai entendu du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم. »

 

Et dans un de nos cours, récemment, je vous ai donné deux exemples de savants ayants aussi prononcé cette parole : « Je ne l’ai jamais délaissé »

 

L’un d’eux était Ibn Taymiyyah et le second ? Vous rappelez vous ou non ?

- « Al-Qurtubi » dans l’assemblée.

-Al-Qurtubi, na’am.

 

‘Ali dit donc :

 

« Je ne l’ai jamais délaissé [ce rappel], ne serait-ce qu’une seule nuit, depuis que je l’ai entendu du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم. »

 

Ses compagnons présents lui demandèrent :

 

« Pas même la nuit de [la bataille de] Siffin ?  »

il dit : « Pas même la nuit de Siffin ! » 

 

Qui était une nuit difficile, de combats, de parcours [difficiles] et autres, il dit que même cette nuit, il n’oublia pas de le prononcer.

 

Traduit par Notre frère Abû Mohammed حفظه الله

copié de islam-nancy.com

 

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr -  الشيخ عبد الرزاق العباد البدر

Partager cet article

Bénéficie de 6 moments où les invocations sont exaucées ! (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Bénéficie de 6 moments où les invocations sont exaucées ! (audio-vidéo)

Question :

 

Quels sont les moments où les dou'a (invocations) sont acceptées ?

 

Réponse :

 

Ce qui est révélé dans la sunna concernant les moments lorsque les invocations sincères peuvent être acceptées, parmi eux les suivants :

 

-Entre al-adhan (l'appel de la prière) et al-iqâmah (l'appel pour faire la prière).

 

-Durant le dernier tashahoud dans la prière.

 

-Durant le soujoud (prosternation dans la prière).

 

-Les dernières heures durant la journée du joumou'a (vendredi).

 

-Le dernier tiers de la nuit.

 

-Durant la pluie.

 

Ce sont les moments révélés avec preuves, quand Allah répondra aux invocations de Son serviteur si cela est fait avec sincérité.

 

Publié par minhaj sunna

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Partager cet article

Les différentes manières de faire le tasbih après la prière (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les différentes manières de faire le tasbih après la prière (vidéo)

-La première

 

سبحان الله - SubhanAllah (33 fois),

الحمد لله - al hamduliLlah (33 fois),

الله أكبر - Allahu Akbar (33 fois)

puis dire :

لاإله إلا الله وحده لا شريك له له الملك وله الحمد وهو على كل شئ قدير

la ilaha illa Llahu wahdahu la sharika lah, lahu l mulku wa lahu l hamdu wa huwa ‘ala kulli chay in Qadir

 

D’après Abu Hourayra, qu’Allah l’agrée, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : 

 

« Celui qui, après chaque prière, dit subhanAllah 33 fois, al hamdouliLlah 33 fois, Allahu Akbar 33 fois puis complète la centaine en disant :

« Il n’y a de divinité digne d’être adorée qu’Allah, Seul sans associé, à Lui appartiennent la royauté et les louanges et Il est capable de toute chose »,

ses péchés seront pardonnés, même s’ils sont comme l’écume de la mer. »

Muslim, authentifié par cheikh al albani (As-Sahiha 100)

 

-La deuxième

 

سبحان الله - SubhanAllah (33 fois),

الحمد لله - al hamduliLlah (33 fois),

الله أكبر - Allahu Akbar (34 fois)

 

Authentifié par cheikh al albani (As-Sahiha 102)

 

-La troisième

 

سبحان الله - SubhanAllah (10 fois),

الحمد لله - al hamduliLlah (10 fois),

الله أكبر - Allahu Akbar (10 fois)

 

Sahih Al-Kalim At-Tayyib (93)

 

-La quatrième

 

سبحان الله - SubhanAllah (25 fois),

الحمد لله - al hamduliLlah (25 fois),

الله أكبر - Allahu Akbar (25 fois),

لا إله إلا الله - la ilaha illa Llahu (25 fois)

 

Sahih An-Nassâ'î (1351)

Cheikh Abdullah Ibn AbdirRahman Al Bassam :

 

A partir du moment où les hadiths rapportés avec ces nombres sont authentiques, il convient de varier entre les différentes manières de faire.

 

Et peut être que la manière courte pourra être accomplie dans les moments où le fidèle est pressé, cela lui permet ainsi de ne pas délaisser cette sunna et de ne pas perdre ce mérite.

 

Allah est certes bienveillant envers ses créatures.

 

Quant à réunir entre les différentes manières de faire le tasbih, ou de le faire de deux manières différentes après une prière, ceci n’est pas recommandé. 

 

[Explication de Boulough al Maram, volume 2, page 307, éditions : maktaba al assadi]

Cheikh Muhammad Ibn Sâlih Al Othaymin :

 

Il y a plusieurs bénéfices à diversifier la manière de faire le dhikr :

 

-La mise en pratique de la Sunna selon les différentes manières qu’elle a été rapportée. 

 

-La mémorisation de la Sunna, car si tu délaisses une de ces manières, tu l’oublieras et ne la mémoriseras pas. 

 

-Cela te permettra de ne pas l’accomplir mécaniquement.

En effet, beaucoup de gens, lorsqu’ils n’accomplissent la Sunna que d’une seule manière, le font mécaniquement sans se rappeler ses sens.

Tandis que celui qui varie entre les différentes manières prêtera attention à cette Sunna (et à ce qu’il dit). 

 

[sahab.net]

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh ‘Abdullâh Ibn ‘Abder-Rahmân al-Bassâm - الشيخ عبد الله البسام

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

L'insouciance du coeur

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L'insouciance du coeur

-Dans Miftâh Dâr As-Sa'âdah (17374), Ibn Al-Qayyim, qu'Allah lui fasse miséricorde, fit ce commentaire

 

"C'est dans le coeur insouciant que Satan trouve refuge.

 

En effet, Satan est le tentateur qui, cramponné au coeur de l'insouciant, lui souffle certaines suggestions et le pousse à s'imaginer l'inimaginable.

 

Mais, dès que celui-ci se rappelle et invoque le nom d'Allah, Satan se recroqueville, se ramasse sur lui-même , et se dérobe (khanasa).

 

Tel est l'effet du Dhikr sur lui.

 

Satan est donc en permanence partagé entre ses suggestions et ses dérobades.

 

Il est toujours à l'affût de l'insouciance du serviteur d'Allah afin de semer dans son coeur faux espoirs, désirs et choses imaginaires qui donneront les fruits les plus amers.

 

Puis, Satan ne cesse d'irriguer cette semence qui finit par germer.

 

Elle donne alors une végétation qui, au final, recouvre tout le coeur et l'aveugle."

 

-Ibn Al-Qayyim, toujours, affirme dans Sahîh Al-Wâbil As-Sayyib (p.80)

 

" Nul doute que le coeur peut-être rongé par la rouille, comme le sont le cuivre, l'argent, et les autres métaux.

 

Et c'est par le Dhikr (qui est tout le contraire de l'insouciance) que cette rouille disparaît.

 

Le coeur devient alors aussi lisse qu'un miroir.

 

Puis, si par insouciance, le croyant abandonne le Dhikr, son coeur se couvre de nouveau de rouille qui disparaît lorsqu'il se souvient de son Seigneur.

 

Le coeur se couvre de rouille pour deux raisons :

 

l'insouciance

et les péchés.

 

Deux choses l'en débarrassent donc:

 

l'invocation d'Allah (Dhikr)

et la demande de pardon (Istighfâr).

 

Par conséquent, le coeur de celui qui passe le plus clair de son temps dans l'insouciance est recouvert d'une rouille dont l'épaisseur dépend de la profondeur de son insouciance.

 

Or, celui dont le coeur est "rouillé" ne se représente pas les choses comme elles sont réellement, au point qu'il voit le faux sous l'apparence du vrai et le vrai sous l'apparence du faux.

 

En effet, la rouille a plongé son coeur dans l'obscurité si bien qu'il ne voit plus les choses sous leurs formes réelles.

 

Lorsque son coeur se couvre de rouille et de taches noires, et noircit, sa représentation des choses n'est plus conforme à la réalité.

 

Aussi, il n'accepte plus la vérité et ne rejette plus le faux.

 

C'est là le pire supplice que puisse subir le coeur !

 

A l'origine de tout ceci l'insouciance et la soumission aux passions qui éteignent la lumière du coeur, celui-ci perdant toute clairvoyance.

 

Le Très Haut dit (traduction rapprochée) : 

 

(Et n'obéis pas à celui dont Nous avons rendu le coeur inattentif à Notre Rappel, celui qui suit ses passions, et dont le comportement est outrancier (Fourout)). Sourate Al-Kahf, verset 28

 

Les ruses de satans - Page: 81-82 - Edition: Dar al Muslim

Retranscription : oumomeya

Publié par rappel01.fr

 

Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Partager cet article

Les supplications citées en cas des malheurs

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les supplications citées en cas des malheurs

Question :

 

Je vis dans une maison avec mes parents et mes frères, nous sommes attachés l'un à l'autre, louange à Allah, par les liens d'amour et de respect, j'aime beaucoup ma famille ce qui me cause tant d'inquiétude quand l'un d'entre eux est atteint d'une maladie, je me trouve donc incapable de parler, parfois j'implore Allah (Qu'Il soit Exalté) pour qu'Il guérisse le malade et parfois je me tais, ce qui me pousse à penser souvent que ferai-je si Allah (Gloire et Pureté à Lui) prédestine la mort d'un d'entre eux, j'ai peur d'être une proie facile à la tentation et à l'impatience; à Allah ne plaise.

 

Je vous prie donc de me dire des propos à ce sujet que je garderai toujours en mémoire.

 

Réponse :

 

Quand vous êtes atteinte par un malheur, vous dites :

 

 

إِنَّا للَّهِ وَإِنَّا إِليهِ رَاجِعُونَ

اللَّهمَّ أجرني في مُصِيبَتي ، وَاخْلُف لي خَيْراً مِنْهَا

 

Innâ liLlâhi wa innâ ilayhi râdji'oûn

ALlahoumma Adjrany fy mouçybaty wa wâkhlouf ly khayran minhâ

 

"Certes nous appartenons à Allah, et c’est vers Lui que nous retournerons.

Ô Seigneur ! Accorde-moi une rétribution dans mon malheur

et accorde-moi à titre de compensation quelque chose de meilleur"

 

 

Nous vous conseillons de se référer :

 

-au livre (Al-'Adhkâr) de l'Imam An-Nawwawî (Qu'Allah lui fasse miséricorde),

-et "Tohfat Al-'Akhyâr" des supplications et des évocations, parmi les œuvres du `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz .

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que la paix et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 6 de la Fatwa numéro (8860)

(Numéro de la partie : 8, Numéro de la page: 338)

Publié par 3ilmchar3i.net

 

ما يقال عند المصيبة
س6 : أعيش في منزل يضم والدي وإخوتي ، ويجمع بيننا والحمد لله الحب والاحترام ، وأنا أحب عائلتي كثيرًا مما يسبب لي القلق الكثير حينما يصاب أحدهم بالمرض ، حيث أنني أجد نفسي لا أستطيع الكلام إلا أحيانا بالدعاء ، وأحيانا أسكت ، ولذلك أفكر
كثيرًا حينما يقدر الله لأحدهم بالموت ، فأخاف على نفسي من الفتنة وعدم الصبر والعياذ بالله . لذا أرجو من فضيلتكم أن تحدثني وتكتب لي كلامًا يكون في ذاكرتي أبدًا

ج6 : تقولين عند المصيبة : إنا لله وإنا إليه راجعون ، اللهم أجرني في مصيبتي واخلف لي خيرًا منها . ونوصيك بمراجعة كتاب (الأذكار) للإمام النووي رحمه الله ، و(تحفة الأخيار) في الأدعية والأذكار ، من مؤلفات عبد العزيز بن عبد الله بن باز
وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال السادس من الفتوى رقم - 8860

(الجزء رقم : 8، الصفحة رقم: 338)

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Améliorer son avenir en terme de religion et dans les affaires du bas monde

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Améliorer son avenir en terme de religion et dans les affaires du bas monde

Parmi les causes nécessaires au bonheur et à la cessation de la douleur et l'inquiétude, il faut chercher à enlever les choses qui provoquent la douleur, et acquérir ceux qui apportent le bonheur. 

 

Ce résultat est obtenu en oubliant les choses désagréables qui se sont écoulées et qu'il n'a pas le pouvoir de ramener, et savoir qu'occuper son esprit avec elles n'a pas de sens, en fait cela est de la bêtise et de la démence.

 

Par conséquent, il doit se battre avec son esprit pour ne pas penser à elles.

 

Il doit aussi lutter avec son esprit pour ne pas s'inquiéter de l'avenir, de ne pas prêter attention aux illusions de pauvreté, de peur ou tous autres choses désagréables qu'il imagine qu'elles descendront sur lui dans l'avenir.

 

Il faut savoir que personne ne sait ce qui se passera dans l'avenir, que ce soit bon ou mauvais, ou plaisir ou douleur, ceci est dans les mains d'Allah seulement. 

 

Le serviteur n'a aucun contrôle sur cela.

 

Son seul but est de lutter pour accomplir ce qui lui permettra de profiter de l'avenir, et de repousser les dommages causés par lui-même. 

 

Il doit aussi savoir que lorsque le serviteur détourne son esprit loin de se soucier de l'avenir dans ses affaires, et s'appuie sur son Seigneur pour son amélioration, et il est convaincu que son Seigneur le fera pour lui, quand il a fait tout cela, son cœur sera tranquille, et son état sera bon, et ses soucis et ses angoisses disparaîtront.

Parmi les choses les plus bénéfiques à faire quant à l'avenir de son affaire, c'est à dire l'invocation que le Prophète صلى الله عليه وسلم disait (rapporté par Mouslim) :

 

 

 « Ô Allah, parfais ma religion qui m'assure une protection dans toutes mes affaires, améliore ma vie ici-bas dans laquelle se trouve ma subsistance, améliore ma vie dans l'au-delà vers lequel se fera mon retour ; fais de la vie une abondance de biens et de la mort un repos contre tout mal. »

 

اللهم أصلح لي ديني الذي هو عصمة أمري، وأصلح لي دنياي التي فيها معاشي، وأصلح لي آخرتي التي فيها معادي، واجعل الحياة زيادة لي في كل خير، واجعل الموت راحة لي من كل شر

 

Allahumma aslih li dini alladhi huwa 'ismatu amri wa aslih li duny'ya allati fiha ma'ashi wa aslih li akhirati allati fiha ma'adi, wa j'ali l-hayata ziyadatan li fi kulli khayr wa j'ali l-mawta rahatan li min kulli sharr.

 

 

Et aussi sa parole صلى الله عليه وسلم (rapporté par Abu Dawud, avec une chaîne de transmission) :

 

 

 

"Ô Allâh c’est Ta miséricorde que j’espère ; Ne me laisse pas m'en remettre à mon âme ne serait-ce le temps d'un clin d'oeil et améliore ma situation.

Il n’y a de divinité digne d'adoration en dehors de Toi."

 

اللهم رحمتك أرجو فلا تكلني إلى نفسي طرفة عين ، وأصلح لي شأني كله لا إله إلا أنت

 

Allâhumma rahmaTaka arjû. Fa lâ takilnî ilâ nafsî tarfata 3aynin, wa aslih lî sha3nî kullahu. La ilaha illa anTa.

 

 

Si le serviteur dit cette invocation, ce qui implique la recherche de l'amélioration de son avenir à la fois en termes de religion et de ses affaires du bas monde, s'il dit cela avec un cœur attentif et conscient, et une volonté véritable et sincère, et une lutte sérieuse pour y parvenir, Allah va certainement lui concrétiser ce qu'il a demandé et y mettre de l'espoir.

 

À la suite de cela, son inquiétude se transforme en bonheur et joie.

 

الوسائل المفيدة للحياة السعيدة chapitre 4 - pages : 23-25

Publié par twitter.com/Minhajsunna

 

Cheikh Abu 'Abdellah Abder-Rahman ibn Nasr as-Sa'di - الشيخ عبد الرحمن بن ناصر السعدي

 

Partager cet article

Le hadith de l'invocation du marché est-il authentique ? (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le hadith de l'invocation du marché est-il authentique ? (audio-vidéo)

D'après Omar Ibn Al Khattab (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

 

« Celui qui rentre au marché et dit:

 

-La Ilaha Illa Allah Wahdahou La Charika Lah Lahoul Moulk Wa Lahoul Hamd Youhyi Wa Youmit Wa Houwa Hayyou La Yamout Bi Yadihil Kheyr Wa Houwa 'Ala Koulli Chay In Qadir-

 

Il n'y a pas d'autre divinité méritant d'être adorée si ce n'est Allah sans associé, à lui la royauté et à lui la louange. C'est lui qui fait vivre et qui fait mourrir, il est vivant et ne meurt pas. Le bien se trouve dans sa main et il est puissant sur toute chose.

 

Allah lui écrit un million de bonnes actions, lui efface un million de péchés et l'élève de un million de degrés ».

Authentifié dans As-Sahiha n°3139 page 381 et dans sahih al aklima tabiib n°144

 

عن عمر بن الخطاب رضي الله عنه أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال

من دخل السوق فقال لا إله إلا الله وحده لا شريك له له الملك وله الحمد يحيي ويميت وهو حي لا يموت بيده الخير وهو على كل شيء قدير كتب الله له ألف ألف حسنة ومحا عنه ألف ألف سيئة ورفع له ألف ألف درجة

[الصحيحة 3139][صحيح الكلم الطيب 144]

 

Question :

 

Quelle est l’authenticité de ce hadith ?

 

Le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit :  

 

"Quiconque dit en entrant au marché :

 

لا إلهَ إلاّ اللّه وحدَهُ لا شريكَ لهُ، لهُ المُلْـكُ ولهُ الحَمْـد، يُحْيـي وَيُميـتُ وَهُوَ حَيٌّ لا يَمـوت، بِيَـدِهِ الْخَـيْرُ وَهوَ على كلّ شيءٍ قدير

"Il n’y a point de divinité en dehors d’Allah, Seul, Il n’a nul associé. A Lui appartient la royauté et à Lui la louange. Il donne la vie et Il fait mourir, alors qu’Il est Le Vivant qui ne meurt pas. Le bien est dans Sa main et Il est capable de toute chose"

 

Allah lui inscrira 1 million de bonnes actions, Il lui effacera 1 millions de mauvaises actions et l’élèvera d’un million de degrés."

 

Nous voudrions connaître l’authenticité de ce hadith.

 

Réponse de Cheikh Ibn Bâz :

 

Ce hadith n’est pas authentique, nous l’avions écris dans nos livres il y a bien longtemps.

 

C’est un hadith faible.

 

Cependant le dikhr est demandé dans le marché ou dans d’autres endroits que le marché.

 

Mais avec la formulation "Allah lui inscrira 1 million de bonnes actions…", ceci n’est pas authentique.

 

Mais le dikhr dans le marché ou dans d’autres endroits est demandé.

 

Le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم incitait au rappel d’Allah (dikhr), et Allah l’y encourageait dans Son Livre:

 

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اذْكُرُوا اللَّهَ ذِكْرًا كَثِيرًا

 

sens approximatif du verset :

 

"Ô vous qui croyez ! Évoquez Allah d’une façon abondante." Al-Ahzâb, v.41.

 

 

فَإِذَا قُضِيَتِ الصَّلَاةُ فَانتَشِرُوا فِي الْأَرْضِ وَابْتَغُوا مِن فَضْلِ اللَّهِ وَاذْكُرُوا اللَّهَ كَثِيرًا لَّعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ

 

sens approximatif du verset :

 

"Puis quand la Salat est achevée, dispersez-vous sur la terre, et recherchez [quelque effet] de la grâce d’Allah, et invoquez beaucoup Allah afin que vous réussissiez." Al-Joumoû’a, v.10.

 

Le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit :  

 

"Ceux qui se retirent du monde sont les premiers."

Les Compagnons demandèrent : "Qui sont ceux qui se retirent du monde ?"

il صلى الله عليه و سلم dit : "Ce sont ceux celles qui invoquent Allah abondamment".

 

Le rappel d’Allah (dikhr) est demandé :

 

-dans les marchés,

-dans les assemblées,

-en allant dormir

-et dans tout endroits. 

 

Allah جل وعلا aime ceux qui l’adorent et l’invoquent et il faut multiplier cet acte.

 

Mais ce hadith de quiconque va au marché, Allah lui inscrira 1 million de bonnes actions, Il lui effacera 1 millions de mauvaises actions, n’est pas authentique.

 

Traduit par Umm Mariam

Publié par 3ilmchar3i.net

 

ما صحة حديث دعاء دخول السوق

ما صحة هذا الحديث: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

من دخل السوق فقال

 لا إله إلا الله وحده لا شريك له، له الملك وله الحمد، يحيي ويميت وهو حي لا يموت، بيده الخير وهو على كل شيء قدير، كتب الله له ألفَ ألفِ حسنة ومحا عنه ألفَ ألفِ سيئة، ورفع له ألفَ ألفِ درجة

، يريد أن يعرف صحة هذا الحديث 

الحديث هذا غير صحيح، الحديث هذا غير صحيح، وقد كتبنا فيه كتابة من مدة طويلة، وهو ضعيف، ولكن الذكر مطلوب في السوق وغير السوق، مطلوب، لكن بهذا اللفظ: كتب له الله ألفَ ألف درجة إلى آخره هذا غير صحيح. ولكن الذكر في السوق وفي كل مكان مطلوب، الرسول -صلى الله عليه وسلم- حث على الذكر والله حث عليه في كتابه العظيم فقال سبحانه

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اذْكُرُوا اللَّهَ ذِكْرًا كَثِيرًا (41) سورة الأحزاب،

وقال جل وعلا: فَإِذَا قُضِيَتِ الصَّلَاةُ فَانتَشِرُوا فِي الْأَرْضِ وَابْتَغُوا مِن فَضْلِ اللَّهِ وَاذْكُرُوا اللَّهَ كَثِيرًا لَّعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ (10) سورة الجمعة

 وقال النبي -صلى الله عليه وسلم

(سبق المفرِّدون)

قيل: يا رسول الله مَن المفرِّدون؟

قال

(الذاكرون الله كثيراً والذاكرات)

، فالذكر مطلوب في الأسواق وفي المجالس وعلى الفراش وفي كل مكان، الله جل وعلا يحب من عباده أن يذكروه، وأن يكثروا من ذلك، لكن هذا الحديث أنه من سار السوق كتب الله له ألف ألف حسنة ومحى عنه ألف ألف سيئة هذا غير صحيح

Questionneur :

 

Que la paix, la miséricorde d'Allah et les bénédictions soient sur vous noble Shaykh, qu'Allah vous préserve. 

Est-ce que le hadith du marché où il est mentionné que l'on gagne un million de bonnes actions est authentique ?

 

Réponse de Cheikh Al-Ramly :

 

Que la paix la miséricorde d Allah et ses benedictions soient sur vous, non ce n'est pas authentique.

 

‏السلام عليكم ورحمة الله وبركاته. شيخنا الفاضل حفظكم الله 

 هل يصح أن حديث السوق فيه الف ألف حسنة ؟

وعليكم السلام ورحمة الله وبركاته لا لا يصح

 

Question posée par notre frère Abdelmalik Abou Amatoullah Al-Younani du groupe Ad-dinou Al-Qayyim sur Whats app de Cheikh

Publié par 3ilmchar3i.net

 
Question :
 
J'ai appris auprès de certains frères que le hadith qui traite de l'entrée au marché est faible.
 
Cela est-il juste ?
 
Réponse du Comité permanent [des savants] de l'Ifta :
 
Oui, le hadith qui traite de l'entrée au marché est faible.
 
En voici la teneur : D'après `Omar ibn Al-Khattâb (Qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :  
 
"Celui qui entre au marché et dit:
 
" Nulle divinité n'est digne d'être adorée en dehors d'Allah, Seul et sans associé. 
A Lui appartiennent la souveraineté absolue et la louange. Il donne la vie et la mort, est Vivant et ne meurt point.
Tout bien est dans Sa main et Il est Omnipotent"
Allah lui inscrira mille milles bonnes actions, lui effacera mille milles péchés, et l'élèvera de mille milles degrés."
Ceci n'est pas authentiquement rapporté d'après le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam).
 
Al-Hâkim l'a rapporté dans [Al-Moustadrak] et autre.
 
Par ailleurs, un groupe d'érudits a jugé ce hadith de Hadith Ma`loul (un Hadith qui semble être solide, mais qu'une recherche approfondie révèle un facteur dénigrant dans la chaîne de narrateurs ou dans le texte).
 
Parmi ceux-là, on cite Ibn Al-Qayyim. Al-`Adjlaounî l'a rapporté de lui dans [Kachf Al-Khafâ'].
 
Cela est dû à la présence dans sa chaîne de transmission, de `Amr ibn Dînâr l'esclave affranchi de la famille d'Az-Zoubayr qui est une personne faible.
 
En plus, le texte de ce hadith est réfutable.
 
Publié par alifta.net
 
س: سمعت من بعض الإخوة أن الحديث الذي ورد في دخول السوق ضعيف، فهل هذا صحيح ؟
ج: نعم حديث دخول السوق ضعيف
 ونصه: عن عمر بن الخطاب رضي الله عنه، أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال:  من دخل السوق فقال: لا إله إلا الله وحده لا شريك له، له الملك وله الحمد، يحيي ويميت وهو حي لا يموت، بيده الخير وهو على كل شيء قدير، كتب الله له ألف ألف حسنة، ومحا عنه ألف ألف سيئة، ورفع له ألف ألف درجة  ، فهذا لا يصح عن النبي صلى الله عليه وسلم، رواه الحاكم في (المستدرك) وغيره، وقد حكم جماعة من الحفاظ بأنه حديث معلول، منهم ابن القيم ، وذكره عنه العجلوني في (كشف الخفاء)؛ وذلك لأن بسنده عمرو بن دينار مولى آل الزبير، وهو ضعيف، مع نكارة متنه

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني
Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز
Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي 
Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Demander la guidée pour nous-même avant de la demander pour autrui

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Demander la guidée pour nous-même avant de la demander pour autrui

Ceci concerne le fait d'invoquer d'abord pour nous (avant toutes autres personnes), (même si cela concerne nos parents), il cite pour preuve l'invocation de Nuh 'alayhi salam :

 

رَبِّ اغْفِرْ لِي وَلِوَالِدَيَّ وَلِمَن دَخَلَ بَيْتِيَ مُؤْمِنًا وَلِلْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ

 

"Seigneur! Pardonne-moi, et à mes père et mère et à celui qui entre dans ma demeure croyant, ainsi qu’aux croyants et croyantes..." (Surat Nuh Verset 28)

 

Les invocations d'Ibrahim 'alayhi salam :

 

رَبَّنَا اغْفِرْ لِي وَلِوَالِدَيَّ وَلِلْمُؤْمِنِينَ يَوْمَ يَقُومُ الْحِسَابُ

 

"Ô notre Seigneur! pardonne-moi, ainsi qu’à mes père et mère et aux croyants, le jour de la reddition des comptes." (Surat Ibrahim Verset 41)

 

وَاجْنُبْنِي وَبَنِيَّ أَن نَّعْبُدَ الأَصْنَامَ

 

"Et (rappelle-toi) quand Abraham dit: «Ô mon Seigneur, fais de cette cité un lieu sûr, et ... "préserve-moi ainsi que mes enfants de l’adoration des idoles"." (Surat Ibrahim Verset 35)

 

Puis :

 

فَاعْلَمْ أَنَّهُ لا إِلَهَ إِلا اللَّهُ وَاسْتَغْفِرْ لِذَنبِكَ وَلِلْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ

 

"Sache donc qu’en vérité il n’y a point de divinité à part Allah et implore le pardon pour ton péché, ainsi que pour les croyants et les croyantes. Allah connaît vos activités (sur terre) et votre lieu de repos (dans l’au-delà)." (Surat Muhammad Verset 19)

 

-On ne dira pas : qu'Allah guide mes parents puis me guide

-mais plutôt : qu'Allah me guide puis guide mes parents (par exemple)

 

wa Allahu ta'ala a'lem

 

Publié par 3ilmchar3i.net

 

هل يجوز للشخص أن يدعو لغيره قبل نفسه ؟ لفضيلة الشيخ صالح الفوزان حفظه الله

السؤال : هل يجوز للشخص أن يدعو لوالديه في الصلاة قبل نفسه؛ كأن يقول: اللهم اغفر لوالدي، واغفر لي؛ اعترافًا بالجميل منه؟

الجواب : المشروع أن يبدأ الإنسان بنفسه في الدعاء، ثم يدعو لوالديه ولمن شاء من المسلمين، والله جل وعلا ذكر من أدعية الأنبياء في القرآن أنهم يبدؤون بأنفسهم

فهذا نوح عليه السلام يقول: {رَبِّ اغْفِرْ لِي وَلِوَالِدَيَّ وَلِمَن دَخَلَ بَيْتِيَ مُؤْمِنًا وَلِلْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ} [سورة نوح: آية 28]، فبدأ بنفسه ثم دعا للمؤمنين والمؤمنات

وهذا إبراهيم عليه الصلاة والسلام يقول: {رَبَّنَا اغْفِرْ لِي وَلِوَالِدَيَّ وَلِلْمُؤْمِنِينَ يَوْمَ يَقُومُ الْحِسَابُ} [سورة إبراهيم: آية 41]، فبدأ بنفسه أولاً، ويقول: {وَاجْنُبْنِي وَبَنِيَّ أَن نَّعْبُدَ الأَصْنَامَ} [سورة إبراهيم: آية 35]؛ دعا الله أن يجنبه عبادة الأصنام قبل أن يدعو لبنيه

وقد أمر الله نبيه صلى الله عليه وسلم بقوله: {فَاعْلَمْ أَنَّهُ لا إِلَهَ إِلا اللَّهُ وَاسْتَغْفِرْ لِذَنبِكَ وَلِلْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ} [سورة محمد: آية 19]؛ فأمره أن يستغفر لذنبه أولاً، ثم بأن يستغفر للمؤمنين والمؤمنات

فهذا يدل على أن الداعي يبدأ بنفسه أولاً

أما إذا قدم والديه أو غيرهما على نفسه؛ فهذا دليل على فتور رغبته في طلب المغفرة له، أو على أنه يزكي نفسه، وأن غيره أولى منه بذلك

     المصدر : المنتقى من فتاوى فضيلة الشيخ صالح الفوزان حفظه الله

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Demander à Allah de guider un mécréant (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Demander à Allah de guider un mécréant (audio)

 

Question :

 

Est-il permis de demander à Allah la guidée d'un mécréant vers l'islam en disant : "Ô Allah guide untel" ?

 

Réponse :

 

Ceci est valide d'après ce qui a été rapporté dans l’explication du verset :

 

{وَيَسْتَغْفِرُونَ لِمَن فِي الأرض}

« Et ils implorent le pardon pour ceux qui sont sur la terre » (sourate la consultation verset 5)

 

C'est-à-dire qu'ils demandent pour eux la guidée. 

 

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Obtenir des millions de hassanat en quelques secondes... (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Obtenir des millions de hassanat en quelques secondes... (audio-vidéo)

 

De nombreux hadiths incitent à invoquer pour les musulmans après avoir invoqué pour soi-même car cela est certes un moyen de récolter d’immenses récompenses dont Seul Allah a connaissance.

 

Et si nous avions le temps, nous aurions parlé des hadiths sur ce sujet, comme la parole du Prophète (صلى الله عليه وسلم) :

 

«Quiconque demande pardon pour les musulmans et les musulmanes, obtiendra une récompense pour chacun d’entre eux.»

 

Regarde, quiconque demande pardon pour les musulmans et les musulmanes obtiendra une récompense pour chacun d’entre eux.

 

Sais-tu combien de récompenses tu obtiens si tu dis dans ton invocation :

 

اللَّهُمَّ اغْفِرْ لِلْمُسْلِمِينَ وَالمُسْلِمَاتِ

وَالمُؤْمِنِينَ وَالمُؤْمِنَاتِ، الأحْيَاءِ مِنْهُم وَالأمْوَاتِ

 

Allahoumma ghfir lilmouslimîna wa l-mouslimâti wa l-mou'minîna

wa l-mouminâti l-ahiyâ'i minhoum wa l-amwât

 

«Ô Allah, pardonne aux musulmans et aux musulmanes, aux croyants et aux croyantes,

aux vivants parmi eux ainsi qu’aux morts.»

 

Une phrase qui dépasse à peine une ligne.

 

Combien de récompenses obtiens-tu ?

 

Compte, depuis Adam jusqu’à ce qu’Allah fasse hériter la Terre à ceux qui y vivent.

 

Pour chaque musulman, tu obtiens une récompense.

 

Des millions de récompenses !

 

Également lorsque tu demandes pour eux la guidée, la rectitude, l’aide, la réussite, ...

 

Si ces invocations viennent de ton cœur, elles sont la preuve de la sincérité de ton cœur et de tes bonnes intentions pour tes frères musulmans.

 

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق العباد البدر

Partager cet article

Ô Allâh aide moi à t’évoquer !

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Ô Allâh aide moi à t’évoquer !

اللهم أعني على ذكرك وشكرك وحسن عبادتك 

«Ô Allâh aide moi à t’évoquer (al-dhikr), te remercier et t’adorer de la meilleure manière.»

 

Dans cette invocation, le serviteur demande à Allâh de l’aider à accomplir  trois choses :

 

-l’évocation,

-le remerciement,

-et l’adoration de la  meilleure manière,

 

car le croyant doit ressentir trois choses au moment  de l’adoration :

 

-la soumission à Allâh,

-le besoin d’Allâh,

-et  l’asservissement. 

 

إياك نعبد وإياك نستعين

 

 «C’est Toi Seul que nous adorons et c’est de Toi Seul que nous demandons l’aide»

 

Je pense que nous n’avons pas atteint le plus haut degré dans ce domaine, car les gens se divisent en quatre catégories :

 

-Certains adorent Allâh et demandent Son aide,

-d’autres ne l’adorent pas et ne Lui demandent pas Son aide,

-chez certains, la demande d’aide prime sur l’adoration,

-chez d’autres, l’adoration prime sur la demande d’aide.

 

Et la meilleure de ces catégories est la première, celle de ceux qui réunissent l’adoration et la demande d’aide. 

 

Regardons donc notre situation actuelle, et je parle de ma propre personne, l’adoration prime toujours (dans nos actes).

 

L’homme fait ses ablutions et ne pensent pas un instant à demander l’aide d’Allâh pour accomplir ses ablutions, il prie et ne pense pas un instant à demander l’aide d’Allâh pour accomplir sa prière et il ne se rend pas compte que si Allâh ne l’avait pas aidé il n’aurait pas pu prier.

 

Les gens se divisent donc en quatre catégories. 

 

En réalité, ces choses nous échappent.

 

Alors que la demande d’aide en elle-même est une adoration.

 

Donc, par exemple, lorsque tu pries, prends conscience que tu pries avec l’aide d’Allâh, que sans Son aide tu ne pourrais pas prier, que tu as besoin de Son aide afin de prier et d’achever ta prière, tu auras alors réuni deux adorations : la prière et la demande d’aide.

 

La  science est auprès d’Allâh, mais je pense que l’adoration prime chez la majorité des serviteurs d’Allâh.

 

Ils privilégient l’adoration et ne demandent l’aide d’Allâh que lors des difficultés.

 

A ce moment tu les verras dire : "Ô Allah, aide-moi.".

 

Mais dans les moments d’aisance, très peu de gens demandent l’aide d’Allâh.

 

De la même manière, certaines personnes ont du laisser-aller dans les adorations mais ils demandent souvent l’aide d’Allâh.

 

Tu les verras dire, pour chacun de leurs actes : "Si Allâh ne m’aide pas je ne pourrai pas faire cela."

 

Même leurs lacets, ils ne les font pas sans demander l’aide d’Allâh.

 

D’un  côté, ceci est une bonne chose, mais cela ne suffit pas. 

 

Et  certaines personnes adorent Allâh en demandant Son aide et réunissent  ainsi entre les deux.

 

Ils savent qu’ils ne sont que des serviteurs d’Allâh et placent leur confiance en Lui.

 

C’est pour ça qu’Allâh a souvent évoqué l’adoration avec la confiance en Lui. Et la confiance en  Allah correspond à la demande d’aide.

 

فاعبده وتوكل عليه

 

«Adore le et place ta confiance en Lui»

 

إياك نعبد وإياك نستعين

 

«C’est Toi Seul que nous adorons et c’est de Toi Seul que nous demandons l’aide»

 

Et il y a des gens qui n’adorent pas Allâh et ne demandent pas Son aide, et le refuge est auprès d’Allâh.

 

Ceux là sont les athées, ils n’adorent  pas Allâh et ne demandent pas Son aide.

 

Commentaire d’Al Oussoul min ‘ilm il Oussoul, page 119.  

Publié par ahloul-hadith.fr

قال العلامة محمد بن صالح العثيمين رحمه الله

قوله

اللهم أعني على ذكرك وشكرك وحسن عبادتك

هذا دعاء من العبد أن الله يعينه على ثلاثة أشياء: الذكر، والشكر، وحسن العبادة، لأن المؤمن لابد أن يجمع في عبادته: بين الذل لله عز وجل، والافتقار إليه، وعبوديته [ إياك نعبد وإياك نستعين ] (الفاتحة)

وأظن أننا لسنا في المرتبة الأولى في هذا المقام، لأن الناس في هذا المقام أربعة أقسام

منهم من: يعبد الله ويستعينه

ومنهم من: لا يعبد الله ولا يستعينه

ومنهم من: يغلب جانب الاستعانة

ومنهم من: يغلب جانب العبادة

وأعلى المراتب: الأولى، أن تجمع بين العبادة والاستعانة

ولننظر في حالنا الآن - وأنا أتكلم عن حالي - دائما نغلب جانب العبادة، فتجد الإنسان يتوضأ وليس في نفسه شعور أن يستعين الله على وضوئه، ويصلي وليس في نفسه شعور أن يستعين الله على الصلاة وأنه إن لم يعنه ما صلى

وقلنا: الناس ينقسمون أربعة أقسام، لكن الحقيقة أننا في غفلة عن هذا، مع أن الاستعانة نفسها عبادة، فإذا صليت - مثلاً - وشعرت أنك تصلي لكن بمعونة الله وأنه لولا معونة الله ما صليت، وأنك مفتقر إلى الله أن يعينك حتى تصلي وتتم الصلاة، حَصَّلْتَ عبادتين: الصلاة والاستعانة

فأكثر عباد الله - فيما أظن الآن، والعلم عند الله - أنهم يغلبون جانب العبادة، فتراهم يغلبون جانب العبادة، ويستعينون بالله في الشدائد، فحينئذ يقول أحدهم: اللهم أعني، لكن في حال الرخاء تكون الاستعانة بالله قليلة من أكثر الناس

كما أن بعض الناس تجد عندهم تهاوناً في العبادات لكن عندهم استعانة بالله، كل أمورهم يقولون: إن لم يُعِنَّا الله ما نفعل شيئًا، حتى شراك نعالهم ما يصلحه إلا مستعينًا بالله، هذا حسن من وجه لكنه ضعيف من وجه آخر

ومن الناس من يعبد الله ويستعينه، يجمع بين الأمرين ويعلم أنه عابد لله متوكل عليه، ولهذا دائمًا يقرن الله تعالى بين العبادة والتوكل، والتوكل هو: الاستعانة [ فاعبده وتوكل عليه ] (هود: 123) ، [ إياك نعبد وإياك نستعين ] ( الفاتحة

ومن الناس من لا يعبد الله ولا يستعينه - والعياذ بالله - وهؤلاء الملحــدون، فهؤلاء لا يستعينون الله ولا يعبدون الله

فضيلة الشيخ العلامة محمد بن صالح العثيمين -رحمه الله

 شرح الأصول من علم الأصول

ص119 الاجري

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

صحيح الاذكار - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني (dossier)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

صحيح الاذكار - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني (dossier)

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>