188 articles avec invocation دعاء - evocation ذكر الله

Elever la voix lors du dhikr après la prière (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Elever la voix lors du dhikr après la prière (vidéo)

Une sunnah oubliée...

 

Question :

 

Fait-il partie de la sunnah ou non d'élever la voix lors du dhikr (rappel d'Allah) après la prière, ou non ?

 

Réponse :

 

Pas de doute qu'élever la voix lors du dhikr a été rapporté de manière authentique.

 

Le dhikr qui a été rapporté doit être récité après la prière, c'est une chose qui a été présent du temps du Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم et du temps des compagnons et les enfants et les jeunes comme Ibn 'Abbas رضي الله عنهم ont rapporté :

 

"Nous étions capable de dire que la prière était terminée lorsque l'on entendait le dhikr".

 

traduit par minhaj sunna

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Les obstacles de l’acceptation des invocations (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les obstacles de l’acceptation des invocations (vidéo)

Question :

 

Un frère demande au sujet des obstacles de l’acception (des invocations), il souhaite que vous le renseigner à ce sujet.

 

Qu’Allah vous récompense.

 

Réponse :

 

Les obstacles de l’acceptation, il semble que le frère parle de l’acceptation des invocations (Dou˓â).

 

En réalité, on ne peut point les dénombrer et les limiter à un nombre précis.

 

Car il y a des obstacles non perceptibles qui sont des chosesqui se passent dans le cœur, ainsi que des choses semblables.

 

Mais parmi les obstacles que l’on peut remarquer :

 

-le fait que l’invocation contienne une injustice, comme le fait d’invoquer contre une personne qui ne lui a point commis de d’injustice et de tort,

 

-le fait d’invoquer pour rompre les liens familiaux,

 

-ou le fait que la personne se nourrisse de l’illicite, car se nourrir de l’illicite fait partie des plus grands obstacles à l’acceptation des invocations.

 

Le prophète (que la paix et le salut soient sur lui) dit :   

 

« Certes Allah est bon et n’accepte que le bon. Et Allah a ordonné aux croyants ce qu’Il a ordonné aux messagers ensuite il a récité la parole du Très-Haut (traduction rapprochée) : « Ô vous les messagers ! Mangez de ce qui est licite (nourritures) et faites le bien. »»

 

Et le Très-Haut a dit (traduction rapprochée) : 

 

« Ô vous les croyants ! Mangez des (nourritures) licites que Nous vous avons pourvues. »

 

Ensuite il a mentionné un homme qui voyagea un long moment, les cheveux ébouriffés, couvert de poussière, levant les mains vers le ciel en invoquant Allah :

 

«Ô Seigneur, Ô Seigneur, alors que ce qu’il consomme est illicite, ce qu’il boit est illicite, ses vêtements sont illicites et qu’il fut nourri par de l’illicite.

Comment serait-il exaucé !»

 

Le Prophète (que la paix et le salut soient sur lui) a écarté le fait qu’Allah exauce l’invocation de celui qui se nourrit de l’illicite, et qui en est vêtit, bien que ce dernier a fait les causes d’acceptation.

 

Donc le fait de manger l’illicite fait partie des plus grands obstacles à l’acceptation des invocations, que cela ait lieu par la tricherie, ou le mensonge, ou l’usure, ou l’injustice ou autre chose.

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Celui qui pleure lors des invocations mais ne pleure pas lorsqu'il écoute le coran

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Celui qui pleure lors des invocations mais ne pleure pas lorsqu'il écoute le coran

Question :

 

Quel est l'avis religieux sur celui qui pleure lors des invocations d'Allah et ne le fait pas en écoutant les Paroles d'Allah تعالى ?

 

Réponse :

 

Cela n'est pas réellement un choix, puisque la personne peut être émue lors des invocations non pas en écoutant certains versets ; Mais il faudrait remédier à cela (Il lui incombe de se soigneren ayant plus d'humilité lors de la récitation du Coran que lors des invocations parce que c'est nettement plus important. 

 

Et s'il a de l'humilité lors de la récitation du Coran et des invocations à la fois cela est bien meilleur, car l'humilité est l'une des causes d'exaucement des prières, mais il faut prendre le plus grand soin de la récitation du Coran du fait que c'est la parole d'Allah, qui englobe la guidée et la lumière.

 

Par ailleurs, le Prophète عليه الصلاة والسلام y méditait et y réfléchissait, de même que les compagnons رضي الله عنهم pleuraient à la récitation du Coran, c'est pour cela que lorsque le Prophète عليه الصلاة والسلام a dit à `Abd-Allah Ibn Mas`oud رضي الله عنه :

 

"Lis-moi du Coran."

`Abd-Allah lui a répondu : "Comment te lire du Coran alors qu'il t'a été révélé?"

Il lui a dit: "j'aime l'écouter d'autre que moi".

Ainsi, il lui a lu à partir du début de la Sourate An-Nissâ' jusqu'à Sa Parole (Exalté soit-Il) (traduction rapprochée) :

"Comment seront-ils quand Nous ferons venir de chaque communauté un témoin, et que Nous te (Muhammad) ferons venir comme témoin contre ces gens-ci?" (sourate An-Nissa verset 41)

Il lui a dit: "ça suffit".

Ibn Mas`oud a dit: "je me suis tourné vers lui"

 

et dans une autre narration: "j'ai levé ma tête vers lui et j'ai remarqué que ses yeux versaient des larmes."

 

Rapporté par l'imam 'Ahmad dans (Mousnad Al-Moukthirîn Min As-Sahâba), sous le numéro (3595) et (4107) , par Al-Boukhârî dans (Les Mérites du Coran), sous le numéro (5050) , et Mouslim dans (La prière des voyageurs et son raccourcissement), sous le numéro (800).


Cela signifie qu'il pleurait.

 

Et le sens apparent en est qu'il pleurait silencieusement, et la seule preuve en est les larmes.

 

Il y a aussi le hadith de `Abd-Allah ibn Ach-Chokhayr qui a dit que :

 

"A force de pleurer, on entendait dans sa poitrine صلى الله عليه وسلم un bruit qui ressemblait à celui d'un récipient qui bout sur le feu." 

 

Tout cela indique que les pleurs peuvent avoir un son mais qui ne doivent pas perturber les autres.

 

(Numéro de la partie: 11, Numéro de la page: 346 - 347)

Publié par alifta.com
 

البكاء عند الدعاء وعند القراءة
ما حكم من يبكي في الدعاء ولا يبكي عند سماع كلام الله تعالى؟
هذا ليس باختياره فقد تتحرك نفسه في الدعاء ولا تتحرك في بعض الآيات، لكن ينبغي له أن يعالج نفسه ويخشع في قراءته أعظم مما يخشع في دعائه؛ لأن الخشوع في القراءة أهم، وإذا خشع في القراءة وفي الدعاء كان ذلك كله طيباً؛ لأن الخشوع في الدعاء أيضاً من أسباب الإجابة، لكن ينبغي أن تكون عنايته بالقراءة أكثر؛ لأنه كلام الله فيه الهدى والنور، كان النبي عليه الصلاة والسلام يتدبر ويتعقل، وهكذا الصحابة رضي الله عنهم وأرضاهم، ويبكون عند تلاوته ولهذا لما قال النبي عليه الصلاة والسلام لعبد الله بن مسعود رضي الله عنه

((اقرأ علي القرآن))

قال عبد الله كيف أقرأ عليك وعليك أنزل؟

قال: ((إني أحب أن أسمعه من غيري))

 فقرأ عليه أول سورة النساء حتى بلغ قوله تعالى

فَكَيْفَ إِذَا جِئْنَا مِنْ كُلِّ أُمَّةٍ بِشَهِيدٍ وَجِئْنَا بِكَ عَلَى هَؤُلاءِ شَهِيدًا - سورة النساء الآية 41

 قال: ((حسبك))، قال ابن مسعود: فالتفت إليه أو قال فرفعت رأسي إليه فإذا عيناه تذرفان

 رواه الإمام أحمد في (مسند المكثرين من الصحابة) برقم (3595) و(4107) والبخاري في (فضائل القرآن) برقم (5050) ومسلم في (صلاة المسافرين وقصرها) برقم (800

يعني يبكي، وظاهره أنه يبكي بكاء ليس فيه صوت وإنما عرف ذلك بوجود الدمع. كذلك حديث عبد الله بن الشخير أنه

سمع لصدره صلى الله عليه وسلم أزيزا كأزيز المرجل من البكاء

فهذا يدل على أنه قد يحصل له صوت لكنه ليس بمزعج

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

L’invocation la plus utilisée par le Prophète صلى الله عليه وسلم

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

L’invocation la plus utilisée par le Prophète صلى الله عليه وسلم

Multipliez l’invocation suivante :

 

رَبَّنَا آتِنَا فِي الدُّنْيَا حَسَنَةً وَفِي الآخِرَةِ حَسَنَةً وَقِنَا عَذَابَ النَّارِ

 

Dont la traduction rapprochée est :

 

«Seigneur accorde-nous une bonne situation dans la vie d’ici-bas ainsi que dans l’au-delà, et préserve nous du châtiment du Feu.»

Lorsque vous comprendrez son sens, inévitablement vous la multiplierez :

 

Ibn Kathir -qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit :

 

• La bonne situation dans la vie d’ici-bas :

 

Englobe toute demande mondaine en terme de protection, d'immense demeure, de bonne épouse, d’enfant obéissant, de large subsistance, de science utile, et d’oeuvre pieuse.

 

• Et la bonne part dans l’au-delà :

 

Sa plus élevée est l’entrée au paradis et ce qui y est annexé en terme de sécurité le jour du grand effroi et de jugement facile, et toute autre chose parmi ce qui concerne l’au-delà.

 

• Et la protection du Feu :

 

Cela implique la facilité dans les causes de protection dans la vie d’ici-bas par l’éloignement des interdits et le délaissement des ambiguïtés.

 

As-Sa’di a dit :

 

Cette invocation est devenue l’invocation la plus globale et complète, c’est pour cela que c’était l’invocation la plus utilisée par le Prophète صلى الله عليه وسلم. 

 

Groupe de traductions et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

 

أكثروا من دعاء

(ربنا آتنا في الدنيا حسنة وفي الآخرة حسنة وقنا عذاب النار)

فعندما تعرفون معناه حتماً ستكثروا منه

قال ابن كثير - رحمه الله

الحسنة في الدنيا : تشمل كل مطلوب دنيوي من عافية ، و دار رحبة ، وزوجة حسنة ، وولد بار ، ورزق واسع ، وعلم نافع وعمل صالح

 والحسنة في الآخرة
فأعلاها دخول الجنة ، وتوابعه من الأمن يوم الفزع الأكبر وتيسير الحساب، وغير ذلك من أمور الآخرة

والوقاية من النار : فهو يقتضي تيسير أسباب الوقاية في الدنيا باجتناب المحرمات وترك الشبهات

قال السعدي رحمه الله

فصار هذا الدعاء ، أجمعُ دعاءٍ وأكمله ، ولذا كان هذا الدعاء أكثر دعاء النبي صلى الله عليه وسلم

Partager cet article

Ce que disait Hassan Al-Basri après avoir lu le coran en entier

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Ce que disait Hassan Al-Basri après avoir lu le coran en entier

Après avoir lu le Coran en entier, il disait :

 

«Allâh a dit vrai, (Lui) en dehors duquel il n'y a nulle divinité digne d'être adorée, Le Vivant qui ne meurt pas ; Les nobles Prophètes ont transmis (leur message), nous sommes des témoins de ce que notre Seigneur et notre Maître a dit, et louanges à Allâh, Maître des mondes et qu’Allâh prie sur le sceau des Prophètes, sur sa pure famille, sur  les élus que sont ses compagnons et sur ses épouses, les mères des croyants.

 

Ô Allâh ! Tu nous as enseigné le Coran avant qu’on ait eu envie de l’apprendre, Tu nous l’as attribué avant que l’on en connaisse ses mérites, Tu nous en as accordé la faveur avant que l’on en connaisse les bienfaits.

 

Ô Allâh ! Si ceci est une faveur et un don de Toi, un bienfait et une grâce pour nous et une miséricorde qui nous a atteints sans aucune puissance, aucune ruse, aucun effort et aucun pouvoir de notre part, alors Ô Allâh ! Donne-nous les moyens de prendre en considération son droit, de bien le lire, d’apprendre par coeur ses versets, de mettre en pratique ce qui en est clair et d’éclaircir ce qui en est équivoque.

 

Ô Allâh ! Guide-nous avec sa conduite et illumine nos coeurs avec sa clairvoyance.

 

Ô Allâh ! Tu l’as fait descendre comme un remède pour Tes bien-aimés, comme malheur pour Tes ennemis, come un aveuglement pour ceux qui Te désobéissent. 

 

Ô Allâh ! Fais-en une preuve pour Ton adoration, une forte protection contre Ton châtiment, un abri puissant contre Ton mécontentement et Ton châtiment, une forte immunité contre Ta colère, une lumière avec laquelle on se guidera le jour où l’on Te rencontrera, (avec laquelle) on s’éclairera parmi Tes créatures, (et avec laquelle) on traversera  Ton pont et on atteindra Ton Paradis.

 

Ô Allâh ! Nous cherchons refuge auprès de Toi contre le fait d’être aveugle face à sa science, contre l’éloignement de son objectif et (contre le fait) d’être négligent face à ce qui lui revient de droit.

 

Ô Allâh ! Allège-nous de son poids, facilite-nous sa mémorisation et fais que nous soyons de ceux qui mettent en pratique ce qui lui revient de droit, qui accomplissent ses obligations, qui croient en ce qu’il y a d’équivoque en lui, qui suivent ses règles, qui rendent licite ce qu’il a de licite et qui interdisent ce qu’il a d’illicite.

 

Ô Allâh ! Accorde-nous un sommeil bénéfique et réveille-nous lors du meilleur des deux délais, lors duquel la miséricorde descend et que l’invocation est exaucée.

 

Ô Allâh ! Rend-nous utile les versets que Tu y as inscrit ; expie les péchés avec sa lecture et fais-nous prononcer la bonne nouvelle lors de la mort.

 

Ô Allâh ! Rend-nous utile le Noble Coran ainsi que les versets et la révélation sage.

 

Ô Allâh ! Nous cherchons refuge auprès de Toi contre la dureté de nos coeurs et nous Te demandons de nous pardonner nos crimes et nos péchés.

 

Ô Allâh ! Tu as béni le Coran, accorde-nous par lui tous bienfaits et protège-nous par lui de toute perte.

 

Ô Allâh ! Fais qu’il soit pour nous un médiateur dont l’intercession est acceptée, une lumière, un remède, une direction et un sermon.

 

Ô Allâh ! Fais que le calme et la dignité soient inhérents à nos coeurs. Facilite-nous avec lui de nombreuses demandes de pardon et donne à nos coeurs une intelligence pour le comprendre, un plaisir lors de sa répétition , une leçon lors de sa répétition afin que l’on n’accepte en aucun cas de l’échanger contre autre chose, qu’on ne le vende pas pour un quelconque prix et que l’on ne le remplace pas par un bien de la vie terrestre. Car Tu es Celui qui entend les invocations, Tu es bien proche et Tu réponds toujours (aux appels). 

 

Ô Allâh ! Fais que le Coran soit le printemps de nos coeurs, le remède de nos poitrines, la lumière de notre vue, qu’il dissipe notre tristesse, nos soucis et nos chagrins et qu’il nous conduise et qu’il nous guide vers les jardins des délices.

 

Ô Allâh ! Ne laisse pas un péché sans nous le pardonner, ni un soucis sans le dissiper, ni une dette sans la rembourser, ni un absent sans le faire revenir, ni un mort sans lui faire miséricorde, ni un malade sans le guérir et ni une des choses de la vie terrestre et de l’au-delà, que Tu nous agrée et qui nous est utile, sans l’accomplir d’une manière simple et paisible.

 

Ô (Toi) le plus miséricordieux des miséricordieux ! Ô (Toi) l’assistance de ceux qui le réclame !

 

Ô (Toi) qui répond à l’invocation du contraint !

 

Ô Allâh ! Prie sur notre chef Muhammad, le sceau des Prophètes ainsi que sur sa pure famille.»

 

Al-Hassan Al-Basri : Sa piété , sa sagesse, sa dévotion, son ascétisme et ses sermons - page 98 à 100

Retranscrit par Ummu Isma3il

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

فيما أورده من الدعاء عند ختم القرآن
وكان إذا ختم القرآن قال

صدق الله الذي لا إله إلا هو الحي الذي لا يموت، وبلغت الرسل الكرام، ونحن على ما قال ربنا ومولانا من الشاهدين، والحمد لله رب العالمين، وصلى الله على محمدٍ خاتم النبيين، وعلى آله الطاهرين، وأصحابه المنتجبين، وأزواجه أمهات المؤمنين
اللهم إنك علمتنا القرآن قبل رغبتنا في تعليمه، واختصصتنا به قبل معرفتنا بفضله، ومننت علينا به قبل علمنا بنفعه، اللهم فإذا كان ذلك مناً منك وجوداً، وكرماً ولطفاً لنا، ورحمةً وسعتنا من غير حولنا ولا حيلتنا، ولا قوتنا، ولا قدرتنا، اللهم فهب لنا رعاية حقه، وحسن تلاوته، وحفظ آياته، والعمل بمحكمه، وتبيين متشابهه. اللهم اهدنا بهدايته، ونور قلوبنا ببصيرته، اللهم إنك أنزلته شفاءً لأوليائك، وشقاءً على أعدائك، وعمىً على أهل معاصيك، فاجعله اللهم دليلاً لنا على عبادتك، وحصناً حصيناً من عذابك، ونوراً نهتدي به يوم لقائك، ونستضيء به بين خلقك، ونجوز به صراطك، ونصل به إلى جنتك
اللهم إنا نعوذ بك من العمى عن علمه، والحور عن قصده، والتقصير دون حقه
اللهم احمل عنا ثقله، ويسر لنا حفظه، واجعلنا ممن يقوم بحقه، ويؤدي فرائضه، ويؤمن بمتشابهه، ويَسْتَسِنُّ بسنته، ويُحِلُّ حلاله، ويحرم حرامه
اللهم اسقنا من النوم باليسير، وأيقِظْنا عند أفضل الأجلين التي تنزل فيها الرحمة، وتستجيب الدعاء
اللهم وانفعنا بما صرَّفْتَ فيه من الآيات، وذكرنا بما ضربت فيه من الأمثال، وكَفِّرْ بتلاوته السيئات، ولَقِّنَا به البشرى عند الممات
اللهم انفعنا بالقرآن العظيم، وبالآيات والذكر الحكيم
اللهم إنا نعوذ بك من قساوة قلوبنا، ونسألك العفو عن جرائمنا وذنوبنا
اللهم إنك جعلت القرآن مباركاً، فارزقنا به من كل بركةٍ، ونجنا به من كل هلكةٍ
اللهم اجعله لنا شافعاً مشفعاً، ونوراً وشفاءً وهدىً وموعظةً
اللهم ألزم قلوبنا به السكينة والوقار، ويَسِّرْ لنا به كثرة الاستغفار واجعل لقلوبنا ذكاءً في تفهُّمِه، ولذةً في تردده، وعبرةً عند ترجيعه حتى لا نبتغي به بدلاً، ولا نشتري به ثمناً، ولا نؤثر عليه من الدنيا غرضاً، إنك سميع الدعاء، قريبٌ مجيبٌ
اللهم اجعل القرآن ربيع قلوبنا وشفاء صدورنا، ونور أبصارنا، وجلاء أحزاننا، وذهاب همومنا وغمومنا، وقائدنا ودليلنا إلى جنات النعيم
اللهم لا تدع لنا ذنباً إلا غفرته، ولا هماً إلا فرجته، ولا ديناً إلا قضيته، ولا غائباً إلا رددته، ولا ميتاً إلا رحمته، ولا مريضاً إلا شفيته، ولا حاجةً من حوائج الدنيا والآخرة لك فيها رضاً، ولنا فيها فائدةٌ إلا أتيت على قضائها في يسر منك وعافيةٍ يا أرحم الراحمين، يا غياث المستغيثين، يا مجيب دعوة المضطرين
وصلِّ اللهم على سيدنا محمد خاتم النبيين، وعلى آله الطاهرين

من كتاب أدب الحسن البصري لابن الجوزي. ص 85-87

Imam Jamal Ad-Din Abu al-Faraj Ibnoul Jawzih - الإمام أبي الفرج عبد الرحمن بنُ عليّ بن الجوزي

Partager cet article

Pourquoi mon invocation n’est-elle pas exaucée ? (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Pourquoi mon invocation n’est-elle pas exaucée ? (audio-vidéo)

 

Question :

 

J‘ai multiplié le fait d’invoquer cependant on ne m’a pas exaucé, que cela veut- il dire ?

 

Dois- je répéter les invocations ? 

 

Réponse :

 

Oui mon frère répète inlassablement les invocations et ne désespère pas.

 

Il se peut que le fait que l’exaucement à tes invocations tarde soit dans ton intérêt.

 

L’absence de réponse à tes invocations peut soit provenir du fait que les conditions pour qu’elles soient acceptées n’ont pas été réunies, les conditions sinequanones sont de consommer de ce qui est licite et délaisser ce qui est interdit que ce soit dans la nourriture, la boisson, les vêtements, selon la parole du prophète صلى الله عليه و سلم :  

 

«L’homme prolonge son voyage, la tête ébouriffée et recouvert de poussière, levant ses mains vers le ciel en disant : "Ô Seigneur, Ô Seigneur" alors que sa nourriture est illicite, sa boisson est illicite ses vêtements sont illicites, il ne s’est nourri que de l’illicite, comment pourrait- il être exaucé ?»

 

Il n’est pas exaucé.

 

Parmi ce qui empêche les invocations d’être exaucées, il y a le fait de se nourrir de ce qui est interdit de même que le fait pour la personne de désespérer et dire : "J’ai invoqué et invoqué et on ne m’a pas exaucé", puis elle abandonne l’invocation.

 

Ceci n’est pas permis et revient à désespérer de la miséricorde d’Allâh.

 

Cela revient également à se précipiter pour recevoir une réponse alors qu’il se peut qu’un exaucement rapide ne soit pas dans l’intérêt de la personne.

 

Et Allâh est plus savant qu’elle au sujet de ce qui est dans son intérêt. 

 

Donc la personne doit invoquer et multiplier les invocations, elle ne doit ni se morfondre ni désespérer, ni se plaindre que l’exaucement mette du temps à venir.

 

Son invocation est entendue par Allâh سبحانه وتعالى et Allâh est sage, savant.

 

Il se peut qu’il retarde l’exaucement dans son intérêt pour que la personne multiplie ses invocations, qui sont l’essence même de l’adoration comme il est parvenu dans le hadith. 

 

Et Allâh aime qu’on l’invoque.

 

Allâh تعالى a dit :  

 

وَقَالَ رَبُّكُمُ ادْعُونِي أَسْتَجِبْ لَكُمْ  إِنَّ الَّذِينَ يَسْتَكْبِرُونَ عَنْ عِبَادَتِي سَيَدْخُلُونَ جَهَنَّمَ دَاخِرِينَ

 

«Et votre seigneur a dit invoquez moi donc je vous exaucerais, ceux qui, par orgueil, se refusent à m’adorer entreront en enfer humiliés». Sourate Ghafir, v.60 

 

De même que parmi les obstacles à l’exaucement des invocations, le fait qu’elles soient mélangées à des paroles contenant du shirk, de l’association à Allâh عز وجل comme le fait que la personne passe par l’intermédiaire des pieux, ou autre en mêlant à son adoration quelque peu de polythéisme.

 

Parmi les obstacles également à l’exaucement le fait d’invoquer pour lui permettre d’accomplir un péché ou de rompre les liens de parenté, de même que d’invoquer Allâh d’une manière qu’il n’a pas légiféré. 

 

فَادْعُوا اللَّـهَ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ

 

«Invoquez Allâh donc, en Lui vouant un culte exclusif». Sourate Ghafir, v.14 

 

Que la personne n’intègre pas dans ses invocations le shirk ou le fait d’invoquer autre qu’Allâh سبحانه وتعالى ou bien de placer des intermédiaires entre elle et Allâh pour que son invocation soit exaucée et que ses besoins soient dissipés.

 

Au contraire, la personne doit de se diriger et s’adresser à Allâh directement :

 

وَقَالَ رَبُّكُمُ ادْعُونِي أَسْتَجِبْ لَكُمْ

 

«Et vôtre seigneur a dit invoquez moi donc je vous exaucerais». Sourate Ghafir, v.60 

 

Traduit et publié par SalafIslam.fr

(وَقَالَ رَبُّكُمُ ادْعُونِي أَسْتَجِبْ لَكُمْ)
السؤال: فضيلة الشيخ هذا يقول: بأنني دعوت كثيراً ولكن لم يستجب لي، فما الدليل في ذلك، وهل أكرر الدعاء؟ مأجورين
الجواب: نعم أخي كرر الدعاء ولا تيأس، ربما يكون تأخير الإجابة من مصلحتك، فعدم الإجابة أما لأنها لم تتوفر في دعائك الشروط: شروط القبول من أكل الحلال، والتغذي بالحلال، وترك الحرام، في المآكل والمشارب
والملابس، لقوله - صلَّى اللهُ عليه وسلَّم- «الرَّجُلَ يُطِيلُ السَّفَرَ أَشْعَثَ أَغْبَرَ يَمُدُّ يَدَيْهِ إِلَى السَّمَاءِ يَا رَبِّ يَا رَبِّ وَمَطْعَمُهُ حَرَامٌ وَمَشْرَبُهُ حَرَامٌ وَمَلْبَسُهُ حَرَامٌ وَغُذِيَ بِالْحَرَامِ فَأَنَّى يُسْتَجَابُ لِذَلِكَ»، لا يستجاب له، فمن موانع قبول الدعاء أكل الحرام، والتغذي به، كذلك من موانع قبول الدعاء؛ أن ييأس الإنسان ويقول قد دعوت ودعوت فلم يستجاب لي ثم يترك الدعاء، وهذا لا يجوز لأنه قنوطٌ من رحمة الله، ولأنه إستعجالٌ للإجابة وقد لا يكون تعجيلها من مصلحته، والله أعلم
بمصالحه، فعليه بالدعاء والإكثار من الدعاء، ولا يقنط ولا ييأس، ولا يستبطئ الإجابة، دعائه مسموعٌ عند الله – سبحانه وتعالى- والله حكيمٌ عليمٌ، قد يؤخر الإجابة من مصلحته من أجل أن يُكثر من الدعاء، الذي هو العبادة كما في الحديث
والله يُحبُ أن يدعا قال – تعالى

وَقَالَ رَبُّكُمُ ادْعُونِي أَسْتَجِبْ لَكُمْ  إِنَّ الَّذِينَ يَسْتَكْبِرُونَ عَنْ عِبَادَتِي سَيَدْخُلُونَ جَهَنَّمَ دَاخِرِينَ - غافر:60

وكذلك من موانع قبول الدعاء أن يكون فيه شرك، شركٌ بالله – عز وجل- كأن يتوسل بالأولياء الصالحين، وغير ذلك ويُدخل فى عبادته شيئاً من الشرك، وكذلك من موانع قبول الدعاء أن يدعو بإثمٍ أو قطيعة رحم، كذلك من موانع قبول الدعاء أن يدعو دعاءً غير مشروع، أن يدعو الله بما شرع

فَادْعُوا اللَّـهَ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ - غافر:14

ولا يدخل فى دعائه شرك أو دعاءٍ لغير الله - سبحانه وتعالى- وأن يجعل بينه وبين الله واسطة، لقبول دعائه وقضاء حوائجه، بل يتوجه إلى الله مباشرة، قال ربكم

وَقَالَ رَبُّكُمُ ادْعُونِي أَسْتَجِبْ لَكُمْ - غافر:60

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

L'évocation (dhikr) par les termes des deux attestations de foi (chahâda) uniquement

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

L'évocation (dhikr) par les termes des deux attestations de foi (chahâda) uniquement

Question 2 :

 

L'évocation (Dhikr) avec : "Lâ Ilâha illa Allah, Mohammad Rassoul Allah" (Nul ne mérite d'être adoré si ce n'est Allah et Mohammad est le Messager d'Allah) est-elle légale avec cette annexion ?

 

Quel est l'avis religieux sur le fait de se tenir assidûment au Dhikr par ces termes ?

 

Réponse 2 :

 

L'attestation qu'Allah est unique et que Son Messager (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a transmis le Message est obligatoire, et l'on ne devient musulman qu'après avoir professé cette attestation.

 

Le Dhikr fait uniquement par : "Lâ Ilâha illa Allah" mérite une grande récompense, car la Charia en a exhorté les gens.

 

De plus, c'est la meilleure chose qu'ait dite le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et les autres Prophètes avant lui.

 

Cependant, le fait de pratiquer un Dhikr quotidien consistant à répéter assidûment : "Lâ Ilâha illa Allah, Mohammad Rassoul Allah" n'est pas prescrit par la Charia.

 

Or, tout le bien réside dans le fait de se tenir aux actes légalement confirmés et de se contenter de faire le Dhikr prescrit, tout en priant abondamment sur le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) à tout moment.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 2 de la Fatwa numéro (8141)

(Numéro de la partie: 2, Numéro de la page: 534)

 

الذكر بلفظ الشهادتين فقط
س2: هل الذكر بـ لا إله إلاَّ الله محمد رسول الله مشروع بهذه الإِضافة، وما حكم المداومة على الذكر بهذا اللفظ؟
ج2: الشهادة لله تعالى بالوحدانية ولرسوله صلى الله عليه وسلم بالرسالة
فرض لا يكون الإِنسان مسلمًا إلاَّ بذلك، والذكر بـ لا إله إلاَّ الله وحدها أجره عظيم؛ لحث الشرع على الذكر بها، ولأنها أفضل ما قاله النبي صلى الله عليه وسلم والنبيون من قبله. أما اتخاذ هذه العبادة (لا إله إلاَّ الله محمد رسول الله) وردًا يذكر به ويداوم عليه فلم يرد به الشرع، والخير كل الخير في الاستغناء في العمل بما ثبت شرعًا، والاكتفاء به في الذكر مع الإِكثار من الصلاة على النبي صلى الله عليه وسلم كل وقت
وبالله التوفيق. وصلى الله على نبينا محمد، وآله وصحبه وسلم

السؤال الثاني من الفتوى رقم - 8141

(الجزء رقم : 2، الصفحة رقم: 534)

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Invoquez Allah avec la paume de vos mains !

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Invoquez Allah avec la paume de vos mains !

D'après Malik Ibn Yasar (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

 

«Lorsque vous demandez à Allah demandez-lui avec la paume de vos mains et ne lui demandez pas par le dos de vos mains ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1486 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)


عن مالك بن يسار رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم

إذا سألتم الله فاسألوه ببطون أكفكم ولا تسألوه بظهورها
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٤٨٦ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)

Partager cet article

Chercher protection en voyant la lune (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Chercher protection en voyant la lune (audio)

 

'Âïsha رضي الله عنها rapporte (dans le sens), que le Prophète عليه الصلاة والسلام a pris sa main et lui a montrer la Lune et lui a dit :

 

عن عائشة رضي الله عنها : أن رسول الله صلى الله عليه وسلم أخذ بيدها فأشار بها إلى القمر فقال

استعيذي بالله من هذا ( يعني : القمر ) ؛ فإنه الغاسق إذا وقب
صححه الألباني في الصحيحة تحث رقم372

 

«Prends refuge auprès d'Allâh contre elle (la Lune).»
Source : as-Sahîha (372)
 
Car comme dans la Sourate al-Falaq (113), Allâh (عزوجل) dit dans une traduction approximative :
 

وَمِنْ شَرِّ غَاسِقٍ إِذَا وَقَبَ

 
"Contre le mal de l'obscurité quand elle s'approfondit"

 
Le mot al-Ghâssikin (غَاسِقٍ) dans se verset signifie la Lune !

 
Commentaire

 

Cheikh rajoute que certains ont traduit le mot :

 

-Ghâssik (غَاسِق) par la nuit lorsque l'ombre vient la recouvrir.

 

-D'autres encore ont traduit Ghâssik (غَاسِق) par la Lune mais avec le rajout (إِذَا وَقَبَ) cela devient la Lune lorsqu'il y a une éclipse et que la Lune se fait recouvrir.

 

Donc une question est soulevé ici, est-ce que ça signifie que cela est exclusivement réservé lorsqu'il y a une éclipse (lunaire ou solaire) ou bien c'est à chaque moment où la Lune est visible ?

 

Ce qui ressort de l'avis de Cheikh Al-Albâni c'est que : C'est en tout moment.

 

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبدالمحسن بن حمد العبَّاد البدر

Partager cet article

«Qu'Allâh fasse miséricorde à celui qui me montre mes défauts»

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

«Qu'Allâh fasse miséricorde à celui qui me montre mes défauts»

'Umar Ibn al-Khattab invoquait Allâh en faveur de ceux qui lui montraient ses défauts en disant :

  رحم الله امرأ أهدى إلي عيوبي

« Qu'Allâh fasse miséricorde à celui qui me montre mes défauts »

 

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Abdul-'Azîz As-Salmân - الشيخ عبد العزيز بن محمد السلمان

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>