compteur de visite

Catégories

1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 12:11
Vomir involontairement un jour du jeûne du mois de Ramadân (audio)

Question :

 

As salam 'aleykoum wa rahmatullâh wa barakatuh Yâ Cheikhana.

 

Ma mère a vomi involontairement un jour de jeûne du mois de Ramadhan, une personne lui a dit qu'elle doit rembourser cette journée (Je précise qu'elle n'a pas ravalé son vomi).

 

Doit-elle rembourser sa journée du fait qu'elle a vomi ou non ?

 

Pouvez vous lui répondre directement en dialecte algérien minfadlikoum pour qu'elle écoute votre réponse.

 

Qu'Allâh vous fasse miséricorde Yâ Cheikh.

 

Réponse :

 

Si la personne vomit, sans le faire exprès, c'est-à-dire ce n'est pas elle qui a souhaité vomir et cela est sorti tout seul de sa bouche, alors elle ne rattrape pas ce jour et ne verse pas de kafara en guise de compensation.

 

Qui est celui qui rattrape le jour ?

 

C'est la personne qui se fait vomir, qui se dit par exemple : "J'ai mal au ventre" ou "Je n'en peux plus" [1] alors celui-ci là il rattrape son jour.

 

Mais celui qui a vomi contre sa volonté n'a pas à rattraper son jeûne.

 

[1] Dans le sens ici où la personne dit qu'elle a mal au ventre ou qu'elle n'en peut plus et ce fait vomir elle-même (volontairement).

 

Questions/Réponses posée sur Paltalk le samedi 24 Rabi' Al-awwal 1438H (24 décembre 2016) par Bint Uthman du site Dourouss As Salafiyatt

Traduit et revu par Oum Assia et F Oum Ismael

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 13:42
Le jugement de jeûner 'achoura seul

Et est-il détestable de jeûner 3achoura seul ?

 

Certains savants dirent :

 

Cela est détestable conformément à la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم: 

 

«Jeûnez le jour de 3achoura et différenciez-y vous des Juifs: jeûnez un jour avant lui ou un jour après lui».  

Rapporté par Ahmed

 

Et certains (ndt : autres) savants dirent : 

 

«Ceci n'est pas détestable mais sera manquée la récompense due à la différentiation d'avec les Juifs».

 

Et le plus correct est qu'il n'est pas détestable de jeûner 3achoura seul.

 

Acharh al momti3 t.6, p.468.

Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

 

حكم أفراد عاشوراء بالصوم

‎وهل يكره إفراد العاشر؟
‎قال بعض العلماء: إنه يكره، لقول النبي صلّى الله عليه وسلّم

«صُومُوا يَوْمَ عَاشُورَاءَ ، وَخَالِفُوا فِيهِ الْيَهُودَ ، صُومُوا قَبْلَهُ يَوْمًا أَوْ بَعْدَهُ يَوْمًا»

 رواه أحمد

‎وقال بعض العلماء: إنه لا يكره، ولكن يفوت بإفراده أجر مخالفة اليهود
‎والراجح أنه لا يكره إفراد عاشوراء.
‎الشرح الممتع للشيخ ابن عثيمين رحمه الله ج٦ ص٤٦٨

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 12:01
Jeûner le jour de 'achourâ' et agir contrairement aux gens du Livre

Question :

 

Il est rapporté dans un Hadith que :  

 

"Lorsque le Prophète صلى الله عليه وسلم arriva à Médine, il constata que les juifs jeûnaient le jour de 'Achoura. Ainsi, il le jeûna et ordonna à ses compagnons d'en faire autant."

 

Comment ce hadith peut-il être en accord avec l'ordre qu'il a donné de se différencier des gens du Livre en de nombreux points ?

 

Réponse :

 

Les premiers temps, à l'arrivée du Prophète صلى الله عليه وسلم à Médine, il aimait être en accord avec les gens des Ecritures sur les choses au sujet desquelles rien ne lui avait été révélé puis Allâh lui révéla qu'il devait se différencier d'eux. Ainsi il donna ordre à sa communauté d'observer ce commandement.

 

Parmi cela, le jeûne du jour de 'Achoura. Il est affirmé de façon sure que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:  

 

"Certes, si je reste en vie l'année prochaine, je jeûnerai le neuvième jour de Mouharram."

 

C'est-à-dire avec le dixième jour.

 

De même, il est rapporté qu'il صلى الله عليه وسلم a dit :  

 

"Distinguez-vous des juifs ; Jeûnez un jour avant ou un jour après."

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro (20746)

(Numéro de la partie: 9, Numéro de la page: 311)

 

صيام يوم عاشوراء ومخالفة أهل الكتاب

س: جاء في الحديث

أن النبي صلى الله عليه وسلم حين قدم المدينة وجد اليهود يصومون عاشوراء فصامه وأمر بصيامه

 فيكف يتفق هذا مع أمره بمخالفة أهل الكتاب في أمور كثيرة؟
ج: كان النبي صلى الله عليه وسلم أول ما قدم المدينة يحب موافقة أهل الكتاب فيما لم ينزل عليه فيه شيء، ثم شرع الله له مخالفتهم، فأمر أمته بذلك، ومن ذلك صوم يوم عاشوراء ، فقد ثبت عنه صلى الله عليه وسلم أنه قال

لئن عشت إلى قابل لأصومن التاسع

 يعني مع العاشر، وروي عنه صلى الله عليه وسلم أنه قال

خالفوا اليهود صوموا يومًا قبله أو يومًا بعده

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم - 20746

(الجزء رقم : 9، الصفحة رقم: 311)

Question 2 :

 

Le jeûne du jour de 'Achoura : Est-il le neuvième et dixième jour ou le dixième et le onzième ou les trois jours ensemble ?

 

Réponse 2 :

 

Le jeûne du jour de 'Achourâ' qui tombe le dixième jour du mois d'Al-Mouharram est une Sunna dite "Mou'akkada" (avérée) et il est préférable de jeûner un jour avant ou un jour après, tel que l'a indiqué le Prophète صلى الله عليه وسلم, afin de se distinguer des juifs.

 

Néanmoins, si l'on observe le jeûne de ces trois jours cela sera plus parfait comme l'a mentionné l'Imam Ibn Al-Qayyim dans son ouvrage "Zâd `Al-Mi`âd" .
 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 2 de la Fatwa numéro (18547)

(Numéro de la partie: 9, Numéro de la page: 310)

 

س2: صيام يوم عاشوراء هل التاسع والعاشر أو العاشر والحادي عشر، أو الثلاثة معًا ؟
ج2: صوم يوم عاشوراء وهو اليوم العاشر من شهر المحرم سنة مؤكدة والأفضل أن يصوم يومًا قبله أو يومًا بعده كما أرشد إلى ذلك النبي صلى الله عليه وسلم؛ مخالفة لليهود ، وإن صام الثلاثة كلها فهو أكمل كما ذكر ذلك الإمام ابن القيم في زاد المعاد
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الثاني من الفتوى رقم - 18547

(الجزء رقم : 9، الصفحة رقم: 310)

السؤال الثاني من الفتوى رقم ( 18547 )

 Publié par alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 11:11
Le jeûne et le maintien de l'état de pureté d'une femme qui a fait pénétrer son doigt ou un autre objet dans son vagin

Question 5 :

 

Quand une femme introduit son doigt dans ses parties intimes pour les laver ou pour mettre une pommade curative, ou un autre médicament ou suite à un examen gynécologique, quand le médecin introduit sa main, ou l'outil d'osculation, est-ce que cela implique le bain rituel (al-ghousl) de la femme ?

 

Et, quand cela a lieu durant une journée de Ramadân, doit-elle rompre son jeûne et rattraper plus tard ?

 

Réponse 5 :

 

Si le cas est tel que vous l'avez indiqué, cela n'implique pas de faire le bain rituel, ni rompt le jeûne.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 5 de la Fatwa numéro (9881)

(Numéro de la partie: 10, Numéro de la page: 174)

Publié par alifta.net


صوم وطهارة المرأة إذا أدخلت أصبعها أو شيئا آخر في فرجها

س5: إذا أدخلت المرأة أصبعها للاستنجاء في الفرج، أو لإدخال مرهم أو قرص لعلاج أو بعد كشف أمراض النساء حيث تدخل الطبيبة يدها أو جهاز الكشف، هل يجب على المرأة الغسل؟ وإن كان هذا في نهار رمضان هل تفطر ويجب عليها القضاء؟

ج5: إذا حصل ما ذكر فلا يجب غسل جنابة ولا يفسد به الصوم

وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الخامس من الفتوى رقم - 9881

(الجزء رقم : 10، الصفحة رقم: 174)

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 15:26
A propos de la phrase : «Jamais ne réussira un peuple qui ne connaît Allâh que pendant le Ramadân» (audio)

 

Question :

 

Il existe un diction disant :

 

«Jamais ne réussira un peuple qui ne connaît Allâh que pendant le Ramadân».

 

S'agit-il d’un récit (hadith) prophétique ?

 

Réponse :

 

Ceci provient (en réalité) des paroles rapportées de nos prédécesseurs (salafs).
 

En effet, certains d’entre eux furent interrogés au sujet de ceux qui adorent (Allâh) avec ferveur pendant le mois de Ramadân et qui, dès la fin du mois, délaissent tout.

 

Ils dirent alors (à leur sujet) :

 

«Quel mauvais peuple ! Ils ne connaissent Allâh que pendant le Ramadân (*)».

 

C’est (une parole) qui est correcte les concernant dès lors qu’ils délaissent leurs obligations, mais pas s’ils ne font que manifester moins de ferveur. 

 

Elle concerne ceux qui délaissent leurs obligations et qui, par exemple, font la prière pendant le Ramadân, puis l’abandonne en dehors de ce mois.

 

Il est ainsi légitime d’affirmer qu’ils sont des «gens mauvais» car ceci faisant, ils ont renié leur foi.

 

L’abandon de la prière est de la mécréance, et nous implorons Allâh de nous en préserver.


En revanche, s’ils ne font que délaisser quelques (adorations) parmi ce qui est recommandé d’effectuer durant ce mois, alors il n’y a pas grand mal.

 

Car il est notoire que pendant le Ramadân les gens redoublent de ferveur en accomplissant diverses adorations (volontaires), en multipliant les aumônes (sadaqât) et d’autres œuvres similaires…


Si quelqu’un manifeste quelque peu de suffisance après la fin du Ramadân quant à l’accomplissement de certaines (adorations) méritoires, celui-ci n’est pas concerné par cette désignation (dit) de «mauvais peuple».

 

(*) Notamment attribué à Bishr Ibn Al-Hârith (m.227H). Voir «Latâ’if ul-ma’ârif» d’Ibn Rajâb p.244

 

Fatâwa nûr ‘alâ ad-darb n°10454

 Publié par la page "Pour que les musulmans embrassent la science"

 

عبارة لا يفلح قوم لا يعرفون الله إلا في رمضان

هناك قول يقول: (لا يفلح قوم لا يعرفون الله إلا في رمضان)، هل هذا حديث؟

هذا من قول بعض السلف، سئل بعض السلف عن قوم يتعبدون، ويجتهدون في رمضان، فإذا خرج رمضان تركوا فقال

بئس القوم لا يعرفون الله إلا في رمضان

وهذا صحيح إذا كانوا يضيعون الفرائض، أما إذا كان، لا، إنما يتركون بعض الاجتهاد، فالقول هذا مو صحيح، لكن مراده الذين يتركون الفرائض، يعني يصلي في رمضان، ويترك الصلاة فيما سوا رمضان، مثلاً فهذا بئس القوم؛ لأنهم كفروا بهذا، ترك الصلاة كفر، نسأل الله العافية، أما لو ترك بعض المستحبات في غير رمضان هذا لا يضر؛ لأن الناس في رمضان يجتهدون بأنواع العبادة المستحبة، والصدقات ونحو ذلك، فإذا تساهل في ذلك بعد خروج رمضان في المستحبات ما يقال فيه بئس القوم

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 18:27
Les programmes de lecture du Coran pour le mois de Ramadân

Question :

 

Qu'elle est le jugement d'envoyer des programmes afin de clôturer la lecture du Qur'an pendant le ramadân?

 

Réponse :

 

Les compagnons du prophète صلى الله عليه وسلم faisaient cette répartition. 

 

Question posée par Ibn Qassim Al-Falastini par Whatsapp

 Traduit et publié par la page Sirat Al Mustaqim

 

 

Cheikh 'AbdAllâh Al-Najmy - الشيخ عبدالله النجمي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 15:48
Se plaindre du jeûne

Question :

 

Quel est le jugement si une personne dit durant son jeûne par ce qui semble à autre que lui comme fardeau du jeûne pour lui, comme dire : "J'ai faim, je ressens la faim et la soif".

 

Cela annule-t-il la récompense du jeûne ?

 

Puisque beaucoup de cela est entendu chez certains jeûneurs.

 

Réponse :

 

J'ai précédemment dit que le jeûne ne peut être annulé que par ce qui le rompt.

 

Et ce qui apparaît est que la récompense diminue s'il a voulu par cela se plaindre du jeûne et ne pas l'agréer.

 

Et d'Allâh provient la Réussite.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr


السؤال : ماالحكم لو تكلم الإنسان أثناء صومه بما يظهر لغيره ثقل الصوم عليه كقوله أنا جائع وأحس بجوع وعطش هل يبطل أجر الصيام لأن ذلك كثيرا ما يُسمع من بعض الصائمين ؟

الجواب : سبق أن قلت أن الصوم لا يبطل إلا بالفطر والظاهر أنه ينقص الأجر إذا قصد بذلك التذمر من الصيام وعدم الرضا به ، وبالله التوفيق

فتح الرب الودود في الفتاوى والرسائل والردود
للعلامة / أحمد بن يحيى النجمي - رحمه الله - ٣٢٦/١

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 19:46
Le jeûne de l'expiation pour homicide involontaire (suite à un accident de voiture)

Question :

 

Ô Cheikh : Un jour mon père était malade, je l'ai emmené à l'hôpital dans ma voiture.

 

En route, on a eu un accident, suite auquel on nous a transportés tous les deux à l'hôpital.

 

Mon père est décédé suite à cet accident.

 

On a estimé ma responsabilité à un taux de 25%, et à 75% la responsabilité de la personne qui a causé l'accident, et qui est de nationalité égyptienne.


Nous, héritiers du défunt, nous avons cédé légalement notre droit au prix du sang à cet égyptien, ma question est :


1 - J'ai appris que je devais jeûner deux mois d'affilée, j'ai donc jeûné le mois de Radjab et Cha`bân. Si le mois de Cha`bân n'est pas de 30 jours et le mois du Ramadan arrive, que dois-je faire, qu'Allâh vous rétribue ?
 

2 - J'ai appris de la part de certains Chouyoukh qu'Allâh les rétribue que je n'hérite pas de mon père décédé.


Délivrez-moi la fatwa, qu'Allâh vous rétribue.

 

Réponse :

 

Vous devez jeûner le deuxième jour de Chawwâl pour achever les soixante jours, car vous n'aurez jeûné que 59 jours.

 

Le mois de Radjab de cette année 1417 de l'hégire est de 29 jours, et Cha`bân 30 jours, et le jeûne du mois de Ramadan n'interrompt pas la succession du jeûne de l'expiation qui vous est obligatoire.

 

Quant au sujet de l'héritage, c'est du ressort des tribunaux.
 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro 19150

(Numéro de la partie: 21, Numéro de la page: 284)

 

س: سماحة الشيخ: في يوم من الأيام كان والدي مريضًا فقمت بإيصاله إلى المستشفى على سيارتي، وفي أثناء الطريق وقع علينا حادث مروري نقلت أنا ووالدي على إثره إلى المستشفى، وتوفي والدي على إثر ذلك الحادث، وقد قدرت نسبة الخطأ علي ب 25%، وعلى الشخص الذي تسبب في الحادث 75% وهو مصري الجنسية
وقد تنازلنا نحن ورثة المتوفى عن ذلك المصري تنازلاً شرعيًّا عن حقنا الخاص، وسؤالي هنا هو
1 - لقد تبلغت بأن علي كفارة صيام شهرين متتابعين، وقد صمت منها شهر رجب وشعبان، وإذا ما اكتمل شهر شعبان ودخل رمضان فماذا أفعل جزاكم الله خيرًا؟
2 - لقد أبلغت من بعض الشيوخ جزاهم الله خيرًا بأنني لا أرث أبي المتوفى
أفتوني جزاكم الله خيرًا

ج: يلزمك أن تصوم اليوم الثاني من شوال لتكمل به ستين يومًا؛ لأنك لم تصم إلا تسعة وخمسين يومًا، حيث إن شهر رجب لهذا العام 1417 هـ 29 يومًا، وشهر شعبان ثلاثون يومًا، وصيام رمضان لا يقطع التتابع لصيام الكفارة الواجبة عليك، أما موضوع
الإرث فالنظر فيه من اختصاص المحاكم
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم - 19150

(الجزء رقم : 21، الصفحة رقم: 284)

الفتوى رقم ( 19150 )

Question :

 

Je suis un homme, Allâh a voulu que j'ai un accident de voiture où sont décédées ma mère et ma fille, qu'Allâh leur fasse miséricorde.

 

Ma question est : M'est-il permis de jeûner pour expier et accomplir le Hadj (Grand pèlerinage) cette année?

 

M'est-il permis, si je commence le jeûne, de jeûner en étant pèlerin ?

 

Réponse :

 

Le pèlerinage n'empêche pas le jeûne de l'expiation pour homicide involontaire et si les jours de pèlerinage interfèrent avec le jeûne de l'expiation, il vous est interdit de jeûner le jour du sacrifice, qui est le 10ème jour, ainsi que les trois jours suivants; qui sont les jours de Tachrîq (11ème, 12ème et 13ème de Dhoul-Hidja), car on est obligé de couper le jeûne pendant ces jours, suivant ce qui a été authentiquement rapporté d'après le Prophète (Salla Allâh `Alaihi Wa Sallam) d'avoir interdit de les jeûner.

 

Le fait de couper le jeûne pendant ces quatre jours n'interrompe pas la succession.

 

Si vous jeûnez avant le jour du sacrifice en expiation, vous devez poursuivre le jeûne après les jours de Tachrîq, soixante jours pour toute âme décédée dans l'accident évoqué, si vous avez été accusé d'être responsable à 100% de l'accident ou d'en avoir eu un taux de responsabilité.

 

Au cas où vous désirez commencer le jeûne après l'accomplissement du pèlerinage, vous pouvez le faire, et c'est ce qui est préférable, car le moment du pèlerinage approche, et afin que vous puissiez couper le jeûne le jour de `Arafat, car ce qui est prioritaire au pèlerin est de ne pas jeûner le jour de `Arafat afin qu'il prenne des forces pour l'adoration, l'invocation et l'évocation d'Allâh.
 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro 20680

(Numéro de la partie: 21, Numéro de la page: 321)

 

س: أنا رجل شاء الله أن يحدث لي حادث سيارة وتوفيت أمي وابنتي رحمهما الله في هذا الحادث، السؤال: هل يجوز لي القضاء - الصيام - والحج في هذا العام؟ وهل يجوز لي إن بدأت الصيام أن أصوم وأنا حاج؟

ج: الحج لا يمنع من صيام كفارة قتل الخطأ والجمع بينهما، وإذا تخللت أيام الحج صيام الكفارة فإنه يحرم عليك صيام يوم النحر؛ وهو اليوم العاشر، وثلاثة أيام بعده؛ وهي أيام التشريق؛ لوجوب إفطارها لما صح عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه نهى عن صيامها، وإفطار هذه الأيام الأربعة لا يقطع التتابع فيها، فإذا صمت قبل يوم النحر صيام الكفارة فعليك أن تكمل الصيام بعد أيام التشريق ستين يومًا عن كل نفس توفيت معك في الحادث المذكور، إذا كنت مدانًا بالحادث أو بنسبة منه، وإن أردت ابتداء الصيام بعد أداء الحج فلك ذلك، وهو أولى؛ لقرب وقت الحج، وحتى تتمكن من الإفطار يوم عرفة ؛ لأن الأولى للحاج عدم صيام يوم عرفة ليتقوى على العبادة والدعاء والذكر
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم - 20680

(الجزء رقم : 21، الصفحة رقم: 321)

Question 1 :

 

Je dois faire l'expiation du jeûne de deux mois d'affilée en raison d'un accident, j'ai entamé le jeûne le deuxième jour du mois de Radjab de l'année 1404 de l'hégire, je suis toujours en jeûne, mais le mois sacré de Ramadan arrive, je vous prie de me donnez la fatwa sur cette question.

 

Réponse :

 

Votre devoir, si le mois de Ramadan est fini ainsi que le jour de l'Aïd, est de poursuivre le jeûne des deux mois, car le jeûne du mois de Ramadan ne coupe pas la succession.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro 16636

(Numéro de la partie: 21, Numéro de la page: 319)

 

س1: علي كفارة صيام شهرين متتابعين بسبب حادث وبدأت الصيام ثاني يوم من شهر رجب عام 1414 هـ، وأنا
متابع الصيام، إلا أنه دخل علينا شهر رمضان المبارك، أرجو من الله ثم من سماحتكم إفتائي عن ذلك
ج: الواجب عليك أنه إذا انتهى شهر رمضان ويوم العيد تواصل صيام الشهرين، وتبني على ما صمته قبل رمضان إلى أن تكمل الشهرين؛ لأن صيام شهر رمضان لا يقطع التتابع
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم - 16636

(الجزء رقم : 21، الصفحة رقم: 319)

Question :

 

Je vous informe que j'ai l'obligation de jeûner deux mois d'affilée pour avoir percuté un homme et causé sa mort.

 

J'ai entamé le jeûne, dix jours après mais je me suis senti épuisé (j'étais chauffeur de taxi), j'ai donc décidé de couper le jeûne et mon intention était de retarder le jeûne à un autre moment.

 

Mais une fois mon jeûne coupé et je suis rentré chez moi, je me suis senti mieux, alors j'ai jeûné le reste de la période.

 

Ma question est : Est-ce qu'en jeûnant 60 jours en ayant coupé le jeûne un jour après les dix premiers jours du jeûne, est considéré comme une continuité ou non, cela suffit-il à expier ?

 

Réponse :

 

L'une des conditions du jeûne des deux mois (dans l'expiation de l'homicide involontaire) est la succession, sauf pour prétexte légal, comme la maladie, le voyage légal, le jour de l'Aïd, etc..

 

Donc, si le fait de couper le jeûne ce jour-là était dû à votre épuisement et que vous ne pouvais pas poursuivre le jeûne, cela n'est pas considéré comme une coupure de la succession.

 

Si ce n'était pas le cas, il faudrait compter le début du jeûne à partir du jour où vous avez coupé votre jeûne.
 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro 21067

(Numéro de la partie: 21, Numéro de la page: 318)

 

س: أعرض على سماحتكم أنه وجب علي صوم شهرين متتابعين بسبب صدمي لإنسان وموته، وقد بدأت الصوم، وبعد
عشرة أيام - وكنت سائق تكسي - تعبت؛ فقررت الإفطار ، ونيتي تأخير الصوم إلى وقت آخر، ولما أفطرت ورجعت إلى البيت أحسست بالتحسن؛ فصمت بقية المدة، والسؤال هو: هل بصيامي ستين يومًا مع الإفطار يوم واحد بعد عشرة أيام من البداية يعتبر مواصلة أم لا، ويكفي عن الواجب؟

ج: يشترط في صيام الشهرين - كفارة القتل الخطأ - تتابعهما إلا لعذر شرعي مثل: المرض أو السفر المشروع أو يوم العيد وهكذا، وعليه فإن كان إفطارك ذلك اليوم الذي ذكرته لعدم استطاعتك مواصلة صيامه لما أصابك من تعب لا تستطيع معه إتمام صومه - فلا يعتبر فعلك هذا قاطعًا للتتابع، وإلا فيجب عليك أن تعتبر ابتداء الصيام للشهرين من بعد ذلك اليوم الذي أفطرت فيه.
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم - 21067

(الجزء رقم : 21، الصفحة رقم: 318)

 Publié par alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 19:13
Point de peine dans la vision de la Lune

Louange à Allah Seigneur de l’Univers, il a décrété et il a facilité :

 

{Allah ne veut pas vous imposer quelque gêne} [V6-S5]

 

Et que la prière et le salut soit sur Mouhammad صلى الله عليه وسلم qui est venu avec la législation facile, par exemple sa parole صلى الله عليه وسلم :

 

«Jeunez à sa vision et rompez à sa vision et s’il vous est voilé alors estimez le»

 

Et dans une version :

 

«portez le mois de Cha’bane a trente jours».

 

Et les musulmans à son époque suivaient pour le jeûne ou la rupture du jeûne cette méthode tracée par leur Prophète sans se donner de la peine ni semer les doutes sur la vision jusqu’à l’apparition récente de groupes et d’individus qui se donnent de la peine à déterminer le début et la fin du jeûne et sèment le doute sur la vision.

 

Ils tentent de se référer aux calculs astronomiques, organisant des séminaires et des conférences qui se terminent sans résultat.

 

Car le calcul est une œuvre humaine, la méthode change d’un calcul à l’autre selon l’auteur.

 

Et tout calcul est exposé à l’erreur et non s’en remettre à la vision ou déterminer le délai (30 jours) comme le Prophète صلى الله عليه وسلم nous l’a ordonné.

 

Il s’agit donc d’un décret légitime qui convient partout et à toutes époques, qui s’appuie sur un signe qui se voit à l’œil.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a jeûné et a ordonné aux gens de jeûner en se basant sur la vision, comment alors l’abandonner pour le calcul ?

 

Cela revient à changer (ce qui est légitime) et à légiférer ce qu’Allah n’a pas permis.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم ne s’est pas donné de la peine pour se baser sur le témoignage (de la vision) et connaître le moment du rapprochement (entre la lune et le soleil) et connaître si la lune s’est couchée avant ou après le coucher du soleil, et si l’élévation de la lune la nuit précédent son rapprochement était d’un degré en plus ou en moins au moment de la vision ce qui enlèverait tout doute sur la validité du témoignage comme cela a été rapporté dans la décision de la Ligue Islamique Mondiale… tout cela revient à se charger d’une tâche qu’Allah n’a pas imposée, ni ordonnée ou faite par le Messager صلى الله عليه وسلم.

 

Et justifier cette dureté par le fait que les musulmans divergent sur le début et la fin du jeûne, pour éviter cela on a imposé ces peines dans la considération de la vision.

 

Même si cette divergence n’est pas préjudiciable car le Messager صلى الله عليه وسلم nous a donné une règle que chaque pays applique.

 

Puis est-ce que les musulmans accomplissent la prière prescrite en même temps dans toutes les régions du monde ?

 

Cela ne sera jamais possible, le jeûne également.

 

Donc nous remercions ces frères qui s’intéressent à l’affaire des musulmans pour unir leurs jeûnes mais nous leurs disons pourquoi vous ne vous intéressez pas à les unir sur la croyance authentique et laissez-les vous diverger dans leurs croyances alors que la divergence dans la croyance est nocive.

 

La divergence, au sujet du début et la fin du jeûne, est inoffensive car le Messager صلى الله عليه وسلم a ordonné aux musulmans dans chaque pays de jeûner et de rompre selon la vision peu importe la différence de pays et de demeure.

 

J’espère qu’Allah permette aux musulmans de diriger leur intérêt vers le plus important.

 

وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه

 

Traduit par l’association Sunna

 Publié par salafidenainetdailleurs.com

 

 

لا تكلف في رؤية الهلال
الحمد لله رب العالمين، شرع فيسر

(مَا يُرِيدُ اللَّهُ لِيَجْعَلَ عَلَيْكُمْ مِنْ حَرَجٍ)

والصلاة والسلام على نبينا محمد جاء بالشريعة السمحة، ومن ذلك قوله صلى الله عليه وسلم في

"صوموا لرؤيته وأفطروا لرؤيته، فإن غم عليكم فاقدروا له"

، وفي رواية

(فأتموا عدة شعبان ثلاثين يوما)

، وكان المسلمون من عهده صلى الله عليه وسلم يمشون في صومهم وإفطارهم على هذا المنهج الذي رسمه لهم نبيهم دون تكلف أو تشكيك في الرؤية حتى ظهرت في العصر الأخير جماعات وأفراد يتكلفون في تحديد بداية الصوم ونهايته ويتشككون في الرؤية، ويحاولون الاعتماد على الحساب الفلكي فيعقدون المؤتمرات والندوات التي تنتهي بلا نتيجة، لأن الحساب عمل بشري وكل حاسب له طريقة تختلف عن الحاسب الآخر كما أنه عرضة للخطأ وأما الاعتماد على الرؤية أو إكمال العدة كما أمرنا نبينا بذلك فهو حكم شرعي صالح لكل زمان ومكان، يعتمد على علامة ترى عيانا وقد صام عليه السلام وأمر الناس بالصيام وأوصانا بأن نعتمد الرؤية فكيف نتركها إلى علم الحساب، هذا من التبديل وشرع ما لم يأذن به ا لله
ولم يتكلف صلى الله عليه وسلم في اعتماد الشهادة بمعرفة وقت الاقتران ومعرفة غياب القمر قبل غياب قرص الشمس أو بعده، وأن ارتفاع القمر في الليلة التي تعقب اقترانه قد يكون بدرجة أقل أو أكثر حال الرؤية مما ينفي الشك في شهادته كما جاء في قرار رابطة العالم الإسلامي كل هذا من التكلف الذي ما أنزل الله به من سلطان ولا أمر به الرسول صلى الله عليه وسلم ولا فعله، وتبرير هذا التشدد بأن المسلمين يختلفون في بداية الصيام ونهايته فلأجل تلافي ذلك جاءت هذه التكلفات في اعتبار الرؤية، مع أن الاختلاف في ذلك لا يضر لأن الرسول صلى الله عليه وسلم أعطانا قاعدة يسير عليها كل بلد بحسبه ثم هل المسلمون يصلون الفريضة في وقت واحد في جميع أقطار الأرض لا يمكن هذا أبدا وكذلك الصيام ونحن إذا نشكر هؤلاء الأخوة الذين يهتمون بأمر المسلمين ليوحدوا صيامهم لكن نقول لماذا لا يهتمون بتوحيدهم على العقيدة الصحيحة ويتركونهم يختلفون في معتقداتهم مع أن الاختلاف في العقيدة هو الذي يضر، وأما الاختلاف في بداية الصيام ونهايته فلا يضر، لأن الرسول صلى الله عليه وسلم أمر المسلمين في كل بلد أن يصوموا للرؤية ويفطروا لها مهما اختلفت أقطارهم وديارهم أرجو أن يوفق الله المسلمين للاتجاه لما هو أهم وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه

كتبه : صالح بن فوزان الفوزان

عضو هيئة كبار العلماء

28/03/1433هـ

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 19:10
Calcul / Vision : Est-ce une question de précision ou de légitimité ?

Le calcul astronomique est une œuvre humaine qui peut être juste ou fausse, et se référer à la vision est un texte (claire) prophétique.

 

Le professeur ‘Ali al Moussa a écrit dans le journal Al Watan le 11-9-1433 (1) un article titré : «Ceci ne fait pas partie des choses de l’invisible» en réponse à un de mes articles où j’ai commenté ce qui a été publié comme déclaration d’un astronome (NDT: qui disait) : «Il est impossible de voir la lune de (début) du Ramadan 1433H la nuit du vendredi».

 

J’ai alors dit que c’est un jugement de l’avenir que seul Allah connaît.

 

Et il s’est produit le contraire de ce qu’ils ont prédit et la lune a été observée cette nuit, où la vision était impossible selon leurs prétentions.

 

La parole de l’auteur de cet article : «Le calcul astronomique est une science certaine», nous lui disons : Ô frère Ali, les astres dans leurs positionnements ne se trompent pas car elles sont déterminées par Al ‘Aziz Al ‘Alim (2) mais l’erreur vient du calcul humain par lequel ils leurs attribuent des positions (3)

 

Et il (le calcul) s’est trompé cette année et la Louange est à Allah.

 

Et cette erreur n’est pas due aux mouvements des astres mais au calcul humain car il n’est pas infaillible (4).

 

Quand aux paroles avec lesquelles l’auteur s’est éloigné du sujet en faisant l’apologie du calcul astronomique, je ne vois aucun bénéfice à les débattre et d’autres avant lui ont tenu les mêmes.

 

La question n’est pas une question de calcul mais une question de légitimité qui a été tranchée par le Messager صلى الله عليه وسلم quand il a dit :

 

«Jeunez à sa vision et rompez a à sa vision, et si elle vous est cachée complétez Cha’bane à Trente Jours» (5) .

 

Et le calcul correct et juste ne s’oppose aucunement à la Législation et il n’y a pas lieu de polémiquer tant qu’il s’agit d’une affaire religieuse que le Messager صلى الله عليه وسلم a jugé (6).

 

Et je ne vois pas de bénéfice à en dire plus sur le sujet, et la Louange est à Allah.

 

(1) NDT: 2012 calendrier grégorien

(2) NDT: Noms d’Allah dont le sens approche : Le Puissant et l’Omniscient

(3) NDT: Par ailleurs, le calcul vise à estimer si la position de l’astre sera dans le champ de vision terrestre, et quand bien même il excellerait sur ce point, cela ne signifie pas pour autant qu’il sera vu.

D’autres facteurs que le calcul ne considère pas entrent en compte pour être vu, comme par exemple le relief ou les conditions météorologiques qui peuvent voiler aux gens cet astre.

Et le cas ou la vision de l’astre est voilée n’a pas été laissé sans recommandation, le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم a ordonné dans ce cas de reculer le jeune et compléter Cha’bane à trente jours.

Tandis que les partisans du calcul disent dans ce cas: «Peu importe qu’on ne le voit pas nous jeûnons !» et blâment ceux qui applique l’ordre du Messager صلى الله عليه وسلم, WAllahul Musta’an.

(4) NDT: Voilà l’excellent point que mentionne le Shaykh et qui normalement devrait être la fin de tout débat entre musulmans.

Pourquoi déplacer le débat sur le niveau de précision du calcul ; Le seul débat qui compte est: «Qu’est-ce qui a été légiféré pour déterminer le début de cette adoration».

Allah nous dit dans le sens Sourate An-Nissa verset 59 (traduction rapprochée)  :

{Ô vous les croyants ! Obéissez à Allah, obéissez au Prophète ainsi qu’à ceux d’entre vous qui détiennent l’autorité. Puis, si vous divergez sur quoi que ce soit, renvoyez cette chose à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleur interprétation}.

Nous divergeons entre calcul et vision, mettons fin à cela et revenons à Allah et son Messager sur le sujet

(5) NDT: Et nous l’avons aussi vécu en France créant des troubles inutiles, et l’on a vu sous le même toit celui qui jeune et celui qui ne jeune pas, puis celui qui rompt le jeûne et celui qui ne le rompt pas, celui qui célèbre Salât al ‘Id et celui qui la célèbre le lendemain…

Voilà la situation qu’ils ont amené au nom de «La modernité».

Et ils ont accusé ceux qui suivent leur Messager صلى الله عليه وسلم d’en être les fautifs, et peu n’en faut que certains acharnés ne blâment aussi les Astres de ne pas s’être montré !

(6) NDT: De plus, Il n’y a pas de peine dans la vision de la Lune : Voir l’article à ce sujet 

 

Traduit par l’association Sunna de Denain

 Publié par salafidenainetdailleurs.com

 


الحساب الفلكي عمل بشري يخطى ويصيب والعمل بالرؤية نص نبوي

كتب الأستاذ علي الموسى مقالا في جريدة الوطن 11-09-1433هـ بعنوان: (هذا ليس من الغيبيات) تعقيبا على مقالتي التي علقت فيها على ما نشر عن بعض الفلكيين من قولهم: تستحيل رؤية هلال رمضان هذه السنة 1433هـ ليلة الجمعة حيث قلت بأن هذا من الحكم على المستقبل الذي لا يعلمه إلا الله، وقد وقع خلاف ما قالوه فقد رؤي الهلال ولله الحمد في هذا الليلة التي زعموا استحالة رؤية فيها وقول الكاتب في مقالته المذكورة أن الحساب الفلكي علم يقيني ونحن نقول يا أخ علي الأفلاك في واقعها لا تخطي لأنها من تقدير العزيز العليم وإنما يخطئ حساب البشر الذي ينسبونه إليها وقد أخطأ هذه السنة والحمد لله، وهذا الخطأ ليس مرده إلى حركة الأفلاك وإنما مرده إلى العمل البشري لأنه غير معصوم، وأما الكلام الذي استطرد به الكاتب من تعظيم الحساب الفلكي فلا أرى فائدة في الدخول معه في مناقشته وهو كلام قاله غيره، والمسألة ليست مسألة حساب المسألة مسألة شرعية حسم الرسول صلى الله عليه وسلم الأمر فيها حيث قال

"صوموا لرؤيته وأفطروا لرؤيته، فإن غم عليكم فأكملوا عدة شعبان ثلاثين يوما"

، والحساب الصحيح المصيب لا يتعارض مع الشرع ولا مجال للجدل ما دام إن هذا أمر شرعي قد حكم فيه رسول الله صلى الله عليه وسلم، ولا أرى فائدة من إطالة الكلام في هذا. والحمد لله

كتبه : صالح بن فوزان الفوزان

عضو هيئة كبار العلماء

1433-09-11هـ

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام