compteur de visite

Catégories

17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 22:00
A l'arrivée de ramadan, jours non rattrapés que faire ?

C'est un devoir (religieux ) à cette femme de se repentir vers Allah pour ce qu'elle a fait !


Car il n'est pas licite à la personne de retarder (les jours) du ramadan qu'elle doit jusqu'au Ramadhan d'après sauf pour une excuse légale !

Elle doit se repentir !

Ensuite si elle est dans la capacité de jeûner même un jour sur deux, qu'elle jeûne !

Et si elle ne peut pas : il faudra vérifier, si c'est à cause d'une excuse permanente : elle devra nourrir un pauvre pour chaque jour (qu'elle n'a pas jeûner ).... 
 
الواجب على هذه المرأة أن تتوب إلى الله مما صنعت ؛ لأنه لا يحل للإنسان أن يؤخر قضاء رمضان إلى رمضان آخر إلا لعذرٍ شرعي فعليها أن تتوب ، ثم إن كانت تستطيع الصوم ولو يوماً بعد يوم فلتصم ، وإن كانت لا تستطيع : فيُنظر ، إن كان لعذر مستمر : أطعمت على كل يومٍ مسكينا
 
Fatâwâ Ibn 3Outaymîne, v/17 , n° de la fatwâ/163

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 20:16
Ce qui est interdit et détestable pour le jeûneur (dossier)

Toutes les louanges sont à Allah pour Ses Faveurs et Sa bonté.


Il nous a favorisés en nous permettant d'atteindre le mois de Ramadhân et nous a renforcés par les bonnes œuvres qui nous rapprochent de Lui.

Que la paix et le salut soient sur notre Prophète Muhammad, sur sa famille et ses Compagnons, et ceux qui ont suivi sa guidée et se sont accrochés à sa Sunnah jusqu'au Jour Dernier...

Ensuite, sachez qu'il y a un comportement à adopter pour le jeûne afin qu'il soit accompli de la manière prescrite et que l'on en tire des bienfaits, que l'on atteigne l'objectif de Ramadhân et que l'on ne le trouve pas éreintant et sans bénéfice.

Comme l'a dit le Prophète صلى الله عليه وسلم :

« Il se peut qu'un jeûneur ne tire aucun profit de son jeûne si ce n'est la faim et la soif. »

Le jeûne ne consiste pas uniquement à arrêter de boire et manger, mais c'est aussi délaisser ce qui ne convient pas comme paroles et actes prohibées ou détestables.

Un des Salafs a dit : 

« Le plus facile dans le jeûne est d'arrêter de boire et de manger. »

Cela, car le rapprochement avec Allah ne peut être complet en délaissant des désirs autorisés, qu'avec l'abandon de ce qu'a interdit Allah en toutes circonstances.

Même s'il est obligatoire au musulman de délaisser les interdits en tous temps, cela est d'autant plus obligatoire en période de jeûne.

Donc celui qui accomplit un interdit en dehors des périodes de jeûne, il est pécheur et mérite le châtiment, mais si cela se passe durant le jeûne, en plus d'être pécheur et de mériter le châtiment, cela affecte son jeûne en le diminuant ou l'annulant.

Le véritable jeûneur est celui dont l' estomac jeûne [en étant privé] de boire et de manger, dont les membres jeûnent [en les empêchant] de pécher, dont la langue jeûne [en la retenant] de prononcer des paroles mauvaises et vaines, dont les oreilles jeûnent [en les empêchant] d'écouter des chansons, des instruments de musique, des paroles médisantes et calomnieuses, et dont les yeux jeûnent [en les privant] de regarder ce qui est interdit.

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

« Celui qui ne délaisse pas le mensonge et sa mise en pratique, Allah n'a pas besoin qu'il se prive de manger et de boire. »
[Al-Bukhari]

Il est obligatoire au jeûneur de s'abstenir de médire, calomnier et d'insulter les autres, selon ce qu'ont rapporté les deux Shaikh (Al-Bukhari et Muslim) de Abu Hurayrah (رضي الله عنه) qui rapporte du Prophète صلى الله عليه وسلم :

« Que celui qui a l'intention de jeûner un jour, ne dise pas d'obscénités et ne soit pas ignorant. Si quelqu'un l'injurie ou l'attaque, qu'il répète : "Je suis en jeûne". »

Et dans les deux Sahih, Abu Hurayrah rapporte un hadith marfu' (qui remonte jusqu'au Prophète صلى الله عليه وسلم : 

« Le jeûne est un bouclier, que celui qui a l'intention de jeûner un jour, ne dise pas de grossièretés et ne soit pas ignorant. Si quelqu'un l'insulte, qu'il dise 'Je suis en jeûne'. »

Le terme 'Al-Junnah' (bouclier) est ce qui protège et empêche l'arme de l'ennemi de atteindre celui qui le porte et le blesser.

Le jeûne protège donc la personne de tomber dans les péchés dont la récompense est le châtiment dans ce monde et l'au-delà.

Le terme « rafath » englobe les paroles grossières et mauvaises.

L'imam Ahmad et d'autres rapportent un hadith remontant au Prophète صلى الله عليه وسلم :

« Le jeûne est un bouclier tant qu'il n'est pas percé. »
On lui demanda : « Comment peut-il être percé ? »
Il répondit : « Par le mensonge et la médisance. »


C'est une preuve que la médisance fissure le jeûne, ou qu'elle l'affecte.

Et si le bouclier est percé, il n'est plus d'aucune utilité pour celui qui l'utilise.

De même que le jeûne lorsqu'il est fissuré, il n'y a plus de bénéfice pour celui qui l'accomplit.

La médisance : comme l'a expliqué le Prophète صلى الله عليه وسلم, c'est dire de ton frère ce qu'il n'aime pas.

Il a été rapporté dans le Musnad Ahmad, que la médisance annule le jeûne :

« Deux femmes jeûnaient au temps du Prophète صلى الله عليه وسلم et elles ont failli mourir de soif. Ceci fut rapporté au Prophète صلى الله عليه وسلم, mais il refusa [de leur permettre de rompre le jeûne]. Puis on lui mentionna ces deux femmes de nouveau, et il les fit appeler et leur ordonna de vomir, c'est-à-dire de vider leur estomac. Elles ont vomi et ont rempli un bol de pus, de sang purulent et des morceaux de chair. Alors le Prophète صلى الله عليه وسلم dit :« Ces deux femmes se sont privées de ce qu'Allah leur a autorisé, mais elles ont annulé leur jeûne en faisant ce qu'Allah a rendu illicite pour elles. L'une d'entre elles s'est assise avec l'autre et elles se sont mises à manger de la chair des gens. »

Ce qui s'est passé avec ces deux femmes en présence du Prophète صلى الله عليه وسلم lorsqu'elles ont vomi ces choses affreuses et détestables, cela fait partie des miracles qui se sont produits dans la main du Prophète صلى الله عليه وسلم pour montrer aux gens les effets néfastes de la médisance.

Et Allah a dit :
 
وَلا يَغْتَب بَّعْضُكُم بَعْضًا أَيُحِبُّ أَحَدُكُمْ أَن يَأْكُلَ لَحْمَ أَخِيهِ مَيْتًا
 
« et ne médisez pas les uns des autres. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? » [Sourate Al-Hujurat ; verset 12]


Ce hadith montre donc que la médisance annule le jeûne, mais c'est une annulation au sens figuré, c'est-à-dire que cela annule la récompense du jeûne.

Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur notre Prophète Muhammad, sa famille et ses Compagnons.

 

Ittihaaf Ahlil-Imaan bi Duroos Shahri Ramadaan de Shaikh Salih al-Fawzân

Traduit à partir de Al-Ibaanah.com et du texte en arabe sur www.alfuzan.net 

copié de sounna.com

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 03:05
Au paradis, il y a une porte dite "ar-rayyân" - باب الريان (audio)
 
معنى حديث : في الجنة باب يقال له الريان لا يدخله إلا الصائمون

« Au Paradis, il y a une porte, dite "Ar-Rayyân" par laquelle entreront les jeûneurs... » 
jhgreZ

 
Question :

D'après ce qui a été rapporté dans le hadith suivant sur le fait « qu'il y a une porte, dite "Ar-Rayyân" par laquelle entreront les jeûneurs »*, cela signifierait-il que « les jeûneurs » désignés ici sont ceux qui jeûnent le mois de ramadan uniquement ou alors se sont ceux qui jeûnent les journées par actes méritoires (sounan) tel le que lundi et le jeudi, ainsi que trois jours consécutifs par mois [ayam al bayd], pouvez-vous nous éclairer [à ce sujet] et qu'Allah vous en récompense!
 
Réponse : 
 
On désigne par " les jeûneurs " [dans ce récit] ceux qui jeûnent l'obligation [Al Farida], ceux qui tentent de jeûner...l'obligation [Al Farida], tel le ramadan et bien entendu les autres jours qu'Allah nous à imposé en rattrapage des journées de jeûne manquées et ceux qui sont dues.
 
Ces gens là, auront à leur disposition une porte, dite "Ar-Rayyân" par laquelle ils entreront.
 
S'ils entrent [par cette porte], ce ne sera que par priorité mais s'il s'avère qu'ils disposent d'autres bonnes œuvres [à leur actif], alors ils seront appelés à entrer par de nombreuses autres portes...
 
Malgré cela, ils entreront tout de même par cette porte « dite du jeûne » et le croyant qui accomplit la prière, s'acquitte de la Zakat, qui jeûne [le mois] de ramadan et qui craint Allah, il sera appelé à entrer par toutes les portes.

Par contre, ne rentreront par cette porte (Ar-Rayyân), seulement les jeûneurs qui ont été assidus dans l'accomplissement du jeûne qui est obligatoire.
 
Source : binbaz.org.sa
Fatawa Nour 'ala Ad-Darb 
Traduction rapprochée par Ibn Hamza Al Djazairy -  04 Ramadan, 1428 / 16-09-2007
copié de alghourabaa.free.fr
 

باب الريان هل يدخل منه من صام الواجب والمستحب؟
ما روي في حديث بأن في الجنة باب يقال له: الريان لا يدخله إلا الصائمون، هل معنى ذلك، هل الصائمون يقصد بهم الذين يصومون شهر رمضان فقط، أم الذين يصومون السنن مثل الاثنين والخميس وأيام البيض؟
المراد بذلك الصائمون صوم الفريضة، الذين يحافظون على الصوم صوم الفريضة رمضان، وهكذا ما أوجبه الله عليه من صوم الكفارات، والنذور، هؤلاء لهم باب، باب الريان يدخلون معه، فإذا دخلوا أغلق، وإذا كان عندهم أعمال أخرى يدعون من أبواب كثيرة، لكن يدخلون من هذا الباب باب الصيام، والمؤمن الذي يقيم الصلاة يؤدي الزكاة ويصوم رمضان ويتقي الله يدعى من الأبواب كلها، لكن هذا الباب ما يدخل معه إلا الصائمون الذين حافظوا على الصوم الواجب

jhgreZ

 
D'après Sahl ibn Sa'd (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète (prières et bénédiction d'Allah sur lui) a dit:

« Au Paradis, il y a une porte, dite "Ar-Rayyân" par laquelle entreront les jeûneurs, au Jour de la Résurrection et nul à part eux n'entrera. On dira: " Où sont les jeûneurs? ". Et ceux-ci d'entrer. Dès le passage de leur dernier, cette porte se fermera et nul autre n'entrera plus. »
[Al Boukhari (4/111) et Mouslim (1152)]
 
D'après Abou Hurayra, l'Envoyé de Allah (prières et bénédiction d'Allah sur lui) a dit :

"A celui qui aura dépensé une paire de quelque chose dans la voie de Allah, on criera des portes du paradis : "Ô adorateur de Allah, ceci est bien." Celui qui aura beaucoup prié, on l'appellera par la porte de la prière ; celui qui aura beaucoup fait la guerre sainte sera appelé par la porte de la guerre sainte ; celui qui aura beaucoup jeûné sera appelé par la porte de « Ar-Rayyân »; celui qui aura fait souvent l'aumône sera appelé par la porte de l'aumône. 
 
- Je donnerais pour toi la vie de mon père et de ma mère, Ô Envoyé de Allah, dit Abou Bakr ; certes aucun préjudice ne sera causé à ceux qui seront appelés par une de ces portes, mais y aura-t-il quelqu'un qui sera appelé par toutes ces portes à la fois ?
 
- Oui, répondit le Prophète, et j'espère que tu seras un ceux-là." 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 11:34
Jeûner le 9ème et 10ème jour du mois de muharam (عاشوراء)
Selon 'Aïcha radiallahou3anha:
 
"le messager d'Allah sallallahou 3alaihi wa sallam jeunait le jour de 'Achoura et il ordonnait aux gens de le jeuner."
 
عن عائشة قالت
كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يصوم عاشوراء ويأمر بصيامه *
( صحيح )
 صحيح أبي داود 2110 : وأخرجه البخاري ومسلم . . مممصيام
 
swirl

Selon Abu Qatada, le messager d'Allah, صلى الله عليه وسلم, dit :

"je jeûne le jour de 'Achoura dans l'espoir qu'Allah pardonne les péchés de l'année antérieure".

 

عن أبي قتادة قال قال رسول الله صلى الله عليه وسلم
صيام يوم عاشوراء إني أحتسب على الله أن يكفر السنة التي قبله
 صحيح - الارواء 109/4 ، وهو تمام الحديث المتقدم رقم 1406 ، صحيح أبي داود 2096 .. مممصيام

 swirl

Selon Abdallah ibn 'Abbas :

 
"alors que le prophète, صلى الله عليه وسلم, jeunait le jour de 'Achoura et avait ordonné de le jeuner, on lui dit : "Ô messager d'Allah, c'est un jour auquel les Juifs et les Chrétiens accordent une grande importance", il, صلى الله عليه وسلم , répondit : "Dans ce cas, nous jeunerons le 9ème jour en plus du 10ème l'année prochaine"
 
(ndt : pour se différencier d'eux).
 
Le messager d'Allah, صلى الله عليه وسلم, ne jeuna pas ce 9ème jour de l'année suivante en raison de sa mort.
 
عن عبد الله بن عباس قال : حين صام النبي صلى الله عليه وسلم يوم عاشوراء وأمرنا بصيامه قالوا يا رسول الله إنه يوم تعظمه اليهود والنصارى فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم فإذا كان العام المقبل صمنا يوم التاسع فلم يأت العام المقبل حتى توفي رسول الله صلى الله عليه وسلم * ( صحيح ) _ وأخرجه مسلم


copié de sounna.com

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام