compteur de visite

Catégories

9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 22:00
Parmi les mérites de ramadan

Abû Huraira (radiallahu ‘anhu) a rapporté que le messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : 

 

" Toute action du fils d’Adam sera multipliée de dix à sept cents fois.

Allah, Puissant et Sublime, a dit : " Sauf le jeûne, car il est pour Moi et Je le récompenserai.

Il abandonne ses désirs et sa nourriture pour Moi.


Il y a deux joies pour le jeûneur.

Lorsqu’il rompt son jeûne et lorsqu’il rencontre Son Seigneur.
 

Et l’haleine du jeûneur est plus agréable à Allah que l'odeur du musc. " [1]

Ce hadith est la preuve de la vertu du jeûne et du rang qu'il possède auprès d’Allah. Quatre de ses nombreuses vertus apparaissent dans ce hadith et elles sont :


-Les jeûneurs recevront leur récompense complète sans compter, chaque bonne action sera récompensé de dix à sept cents fois, sauf le jeûne.

En effet, sa récompense n'est pas limitée à ce nombre, mais Allah le récompensera comme Il veut. Ceci parce que le jeûne est (parmi les formes de) patience et Allah a exposé (traduction rapprochée) :

" La terre d’Allah est vaste et les endurants auront leur pleine récompense sans compter " [2]

Al-Awza'i dit de ce verset : " Il ni sera pesé pour eux, ni mesuré, mais plutôt il leur sera simplement servi comme la nourriture est servie. " [3]


-En effet Allah a lié le jeûne à Lui, à la forme conjonctive, par dessus tout autre type d'actes.

Et ce lien est suffisant pour montrer son statut noble. Ceci, et Allah est plus savant, est dû au fait qu’il englobe toute la journée.

Ainsi, on peut constater que le jeûneur a négligé ses désirs, tandis que son âme languit constamment après eux.

Ceci, dans la durée, n'est pas trouvé ailleurs que dans le jeûne, particulièrement les jours d'été en raison de leur longueur et de la chaleur.

Le refus de l'individu des choses qu'il désire est un acte d'adoration, qui sera récompensé.

Ceci parce que le jeûne est un secret entre le serviteur et son Seigneur.

Personne ne le connaît sauf Allah, le Très-Haut.

C'est une action (cachée) intérieure, qui ne peut être vu de la création, ainsi riya'(l’ostentation) ne peut pas y entrer.


-Quand celui qui jeûne rencontrera son Seigneur, il sera enchanté par son jeûne en raison de ce qu'il verra comme abondance, bonne position et récompense dus à l’acceptation de son jeûne, qu'Allah lui a accordé en premier lieu.

Quant à sa joie lorsqu’il rompt le jeûne, elle est due à l'achèvement de l'acte d'adoration et qu’il (le jeûne) est libre du mal et des choses interdites.

Ceci est parmi les types de joie louées puisque c'est une joie qui émane de l'obéissance à Allah et de l'achèvement du jeûne, en raison de la grande récompense promise.

Comme Allah dit 
(traduction rapprochée) :

" Dis : Par la grâce et la miséricorde d'Allah et par cela, réjouis-toi " [4]

-L’haleine du jeûneur est plus agréable à Allah que le parfum du musc.

Cette belle odeur sera pour le Jour du Jugement qui est le jour où la récompense pour les actions sera manifeste.

Ceci est basé sur une narration du hadith : " …plus agréable à Allah le Jour du Jugement … " [5]

De même dans la vie de ce monde, car c'est le temps de la manifestation des signes d'adoration, en raison de la narration :

" Et l’haleine du jeûneur quand il expire la nourriture (qu’il a mangé précédemment) est plus agréable à Allah que l'odeur du musc " [6]

Ce parfum, détesté par les gens qui le sentent dans ce monde, sera cependant plus agréable à Allah que l’odeur du musc.

Ceci parce c’est quelque chose qui provient de l'obéissance à Allah.

Ibn Hibban a dit :

" Le signe qui marquera les croyants le Jour du Jugement est la brillance (de leurs visages) en raison de leurs ablutions (wudhu) dans ce monde, qui les distinguera du reste des nations.

Et leur marque le Jour du Jugement en raison de leur jeûne sera une haleine agréable, plus agréable à Allah que l’odeur du musc. Ceci afin que l'on puisse les reconnaître pour cet acte.

Nous demandons à Allah de nous accorder la bénédiction ce jour. "
[7]

Et parmi les mérites de Ramadan est qu'Allah a distingué ceux qui jeûnent par une porte spécifique parmi les portes du Paradis. Personne d’autre qu’eux n'entrera par cette porte.

Sahl Ibn Sa'ad (radiallahu ‘anhu) a rapporté que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : 

" En vérité, il y a une porte dans le Paradis, qui est Ar-Rayan. Le Jour du Jugement, ceux qui jeûnaient entreront par là, personne d'autre qu'eux n’entrera par celle-ci. Et quand ils seront entrés, elle se fermera, et personne n'entrera par elle (après eux). " [8]

Et dans une narration : 

" Et quiconque y entre aura à boire. Et quiconque boira ne se sentira plus jamais la soif. " [9]

Cependant, ces mérites ne sont atteints que par celui qui jeûne avec sincérité en s'abstenant de nourriture, de boisson, de relations sexuelles, d’écouter ce qui est illicite, de regarder vers l'interdit et de gagner ce qui est illégal.

Ainsi, ils doivent jeûner et s'abstenir des actes coupables.

La langue doit jeûner et s'abstenir de la médisance et du faux serment.

Ceci est le jeûne légiféré, dont le résultat sera la grande récompense. Et s’il n'est pas ainsi, le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : 

" Quiconque n'abandonne pas le mensonge et le fait d’agir sur cela, alors Allah n'a aucun besoin qu’il abandonne sa nourriture et boisson. " [10]

Et Abû Huraira (radiallahu ‘anhu) a rapporté que le messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : 

" Il se peut que le jeûneur n’est de son jeûne que la faim et la soif. Et il se peut que celui qui prie la nuit n’est que la fatigue et le sommeil. " [11]

[1] Al-Bukhari (4/103) et Muslim (1151)
[2] Sourate Az-Zumar : 15
[3] Tafsir Ibn Kathir (7/80)
[4] Sourate Yunus : 85
[5] Cette formulation est trouvée dans le hadith de Muslim (le Livre du jeûne: 163)
[6] Rapporté par Ibn Hibban et Ahmad
[7] Voir Sahih Ibn Hibban (8/211)
[8] Al-Bukhari (4/111) et Muslim (1152)
[9] Cet ajout au hadith est trouvé dans le Sahih d'Ibn Khuzaima (n°1903)
[10] Al-Bukhari (10/473)
[11] Rapporté par Ahmad, Ibn Hibban et d'autres avec une chaîne de transmission authentique.

Article tiré du site allahuakbaar.net
Source : Ahadith As-Siyam : Ahkam wa Adab (pg. 27-29)
traduit par salafs.com
 
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 22:00
Ramadan ou le mois du repentir (audio)
Ce cours donné par notre frère Abou Adam montre le danger des péchés et montre comment il faut faire pour qu'ils soient expiés. 
 
Allah pardonnera les péchés d’innombrables personnes pendant le mois de ramadan.
 
Justement pour faire partie de ceux-là, il faut sans cesse se repentir, ce mois est le moment idéal, c'est pour cela que ce cours se penchera sur les liens entre le repentir et ramadan, mais aussi les conditions du repentir et les erreurs à ne pas commettre...
 

Sujet du cours : Conférence de Abdelmalik Abou Adam Al-Firansi - 2007 
Source : Sourate Ach-Choura - verset 25 :

Alah 'aza oua jal dit (traduction rapprochée) :

« Et c'est lui qui agrée de Ses serviteurs le repentir, pardonne les méfaits et sait ce que vous faites ».

Et aussi (traduction rapprochée) :

« Quiconque agit mal ou fait du tort à lui-même, puis aussitôt implore d'Allah le pardon, trouvera Allah Pardonneur et Miséricordieux. ». [Sourate An-Nissa - verset 110]

D'après 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui), le prophète (paix et bénédictions d'Allah sur lui) a dit :

«Dès l'arrivée du ramadan, les portes du Paradis s'ouvrent, celles de l'Enfer se ferment et les diables sont enchaînés.»

[Hadith Authentique -rapporté par Mouslim n°1793]


copié de dourouss-abdelmalik.com
 
Abdelmalik Abou Adam Al-Firansi
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 22:00
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 22:00
A l'occasion du ramadan... recommandations aux gardiennes des fourneaux (dossier)
Ô «gardienne des fourneaux» !
Je te chuchote à l’oreille…
Ecoute...

Sache que tu vas accomplir ton jihaad dans la cuisine pour montrer tes compétences dans la diversification des plats, mais ne te reproche pas cela, car c’est une bonne chose, et cela fait partie de ta féminité.
 
Tu ne dois pas en faire ta priorité, mais sois plus déterminée, et que ton intention soit plus grande et sache que celui qui nourrit un jeuneur est récompensé sans que cela ne diminue en rien la récompense du jeuneur.
 
Donc fais-en ton intention, et sois satisfaite du temps que tu vas passer dans la cuisine pour Allah, et tu seras récompensée bi idhnillah.
kyu.gif
Voici mon conseil pour toi... un très bon programme
 
- Il commence avant le coucher, avec la lecture  de « subhaanAllah » 33 fois, « hamdullilah » 33 fois, et « Allahu akbar » 34 fois, comme il est rapporté dans le Sunan Abu Dawud : 
 
"Fatima se plaignit des cloques qu’elle avait sur les mains a cause de la meule. 
Elle partit demander au Prophète صلى الله عليه وسلم un esclave, mais elle ne le trouva pas (chez lui) et informa ‘Aisha de son besoin.
Lorsqu’il revint, ‘Aisha l’informa. Ali ajouta : Le Prophète 
صلى الله عليه وسلم vint nous voir alors que nous étions partis dormir.
Alors que j’allais me lever, il dit " Restez où vous êtes ", et il s’assit entre nous au point que je sentis la fraîcheur de ses pieds sur ma poitrine.
Le Prophète 
صلى الله عليه وسلم dit alors : "Ne vous indiquerais-je pas quelque chose de meilleur que ce que vous êtes venus me demander ? Lorsque vous allez vous coucher, dites "Allahu akbar " 34 fois, "SubhaanAllah" 33 fois et "Alhamdulillah" 33 fois, cela est meilleur pour vous qu’un esclave." 

On tire de ce noble hadith que celui qui prononce ce dhikr avant de dormir sera renforcé pour ses actes de la journée.

- Le repas de l’aube (As Suhur), qui est une baraka que tu te dois de rechercher, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

"Prenez le repas de l’aube, car il contient une bénédiction"

Et il صلى الله عليه وسلم a dit :

"Allah et Ses Anges prient pour ceux qui prennent le repas de l’aube."

- La prière à son heure

- S’asseoir jusqu’au Shurûq  pour la lecture du Coran, en te rappelant d’Allah puis accomplis deux rak’ât le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

"Celui qui a prié le Subh en groupe puis est resté pour faire du dhikr jusqu’au lever du soleil, puis a prié deux rak’ât, reçoit une récompense équivalente a un Hajj et une ‘Umrah…"
 
- Cuisiner tôt le matin est meilleur que dans les derniers moments.

Beaucoup de femmes commencent a cuisiner au dernier moment, et quand vient la prière du Dhuhr et de l’Asr, soit elles ne les prient pas a l’heure, soit elles les regroupent.  

Elles prient tout en étant préoccupées par leur cuisine, elles prient donc sans crainte (khushû’) et délaissent les surérogatoires (rawâtib) par manque de temps.

Alors que, si tu commences tôt le matin, tu auras beaucoup de temps a ta disposition, et ta prière ne contiendra pas de « weswes » te faisant penser a la cuisine.
 
- Je te recommande la sieste : le meilleur est qu’elle soit un peu avant le Dhuhr, pour que tu te reposes afin de retrouver tes forces
 
- La prière à son heure, et n’oublies pas les prières surérogatoires.
 
- Alhamdulillah, ta cuisine est terminée tôt, restent les dernières touches de décoration de la table, les assiettes avant de manger, n’oublies pas de changer de vêtements avant de décorer la table car tu mérites le plus de t’embellir, surtout si tu es mariée.

Dans ce cas fais attention a ne pas accueillir ton époux avec des odeurs d’oignons, d’ail et de graisse.

Donc comme je t’ai dis, en comptant sur la cuisine au début de la journée, cela t’aidera a gagner du temps en plus, alors ne te néglige pas.
 
- Pendant l’adhan, n’oublies pas l’invocation connue :
 
« La soif s’en est allée, les veines sont alimentées 
et la récompense nous sera accordée si Allah le veut »
 
Et n’oublies pas de commencer par ce dont commençait le Prophète صلى الله عليه وسلم qui rompait son jeune par quelques dattes mures, s’il n’en trouvait pas, il se contentait de dattes simples, puis s’il n’en trouvait pas, il buvait quelques gorgées d’eau.

Et pries le Maghreb à l’heure et n’oublies pas les surérogatoires qui y sont rattachées.

- Ensuite la prière de ‘Ishaa et du Tarawih

- Si tu as encore des forces la nuit pour lire le Quraan, alors masha Allah, et si tu es faible et que tu ne peux pas le faire, alors pars te coucher, cela est meilleur car ton corps a un droit sur toi.

Qu’Allah accepte nos bonnes oeuvres.
kyu.gif
Et voici quelques recommandations ma soeur

 

Diminue le temps passé dans la cuisine, sois sportive et dynamique, car Ramadhaan est le mois du jeune, pas le mois de la nourriture.

-  Prends garde aux excès dans les plats et les boissons, en effet Allah nous a interdit cela dans Surat ul-A’raf (verset 31) (traduction rapprochée) :

Et mangez et buvez; et ne commettez pas d’excès, car Il (Allah) n’aime pas ceux qui commettent des excès


Fais en sorte de préparer des plats totalement sains, car cela aide à être obéissant.

Assures toi que tes voisins aient a manger, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

" N’est pas croyant celui qui est rassasié alors que son voisin a faim a côté de lui."   
Rapporté par al-Bukhari dans al-Adâb


Nourris les pauvres

Formule ton intention (niyyah) et multiplie le dhikr, le tasbîh, l’istighfâr (demande de pardon) pendant la préparation du repas, pour que ta langue soit humectée par le rappel d’Allah ‘azza wa jalla.

Ecoute le Quraan et les conférences sur cassettes.

Diminue les dépenses en argent et sois raisonnable quant a la manière de disposer de tes biens.

Innoves dans les variétés de plats et des boissons et éloigne-toi de la routine.

Sois avide de lecture du noble Coran tous les jours surtout la nuit, car le Ramadhaan est le mois du Coran.

Invoque Allah, rapproche toi de Lui ‘azza wa jalla dans ce mois important avec les invocations de tes voisins et de tes proches, grâce aux livres, aux enregistrements, aux conseils et aux exhortations   

Le Prophète 
صلى الله عليه وسلم a dit : 

"Celui qui a l’intention de faire une bonne action aura la récompense de l’avoir effectuée"
Rapporté par Muslim


Méfies toi des réunions de  «discussions vaines », et protège ta langue de la médisance, des calomnies, et d’autres maux de la parole.

Et efforce-toi de prononcer des bonnes et belles paroles pour être imprégnée du rappel d’Allah.


Multiplie les aumônes, d’après Abu Hurayrah , le prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

"Sept personnes seront a l’ombre d’Allah le Jour où il n’y aura plus d’ombre que la Sienne", Et il mentionna "l’homme qui fait l’aumône en secret au point que sa main droite ignore ce que vient de dépenser sa main gauche"
(unanimement reconnu).

Et le Prophète 
صلى الله عليه وسلم a dit : 

"Ô femmes, donnez l’aumône et multipliez les demandes  de pardon car je vous ai vues comme étant la majorité des habitants de l’Enfer." 
Rapporte par Muslim.


Il n’y a pas de mal a ce que tu goûtes la nourriture en cas de nécessité, mais tu ne dois rien avaler, ton jeune ne sera pas annulé.

Sois généreuse (a faire) le bien : dans les Sahihayn, d’après Ibn ‘Abbâs :

"Le Prophète صلى الله عليه وسلم était le plus généreux des hommes, et c’était lors du mois de Ramadhan, quand il rencontrait l’ange Djibril, qu’il était le plus généreux.
Et, Djibril le rencontrait chaque nuit du mois de Ramadhan où ils étudiaient ensemble le Coran.
Quand Djibril (Paix sur Lui) rencontrait le Messager d’Allah, ce dernier était plus généreux a faire le bien que le vent qui est envoyé."


Empresse toi de rompre le jeûne après le coucher du soleil, conformément au hadith de Sahl bin Sa’d  qui rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

"Les gens ne cesseront d’être sur le bien tant qu’ils s’empresseront de rompre le jeûne et retarderont le repas de l’aube"
Rapporté par Bukhari et Muslim.


Et au moment de l’Iftâr (rupture), n’oublie pas de faire des invocations.
 
Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 
 
"Trois invocations sont exaucées, l’invocation du jeûneur, celle de l’opprimé et celle du voyageur."

Ne mange pas beaucoup car cela alourdit le corps et amène la paresse dans les actes d’adoration, la prière du Tarawih et le Qiyâm ul-Layl.

Lève-toi la nuit car Ramadhaan est le mois des veillées (qiyaam).

Le Prophète 
صلى الله عليه وسلم a dit : 

"Celui qui se lève pour prier les nuits de Ramadhan avec foi et conviction de la récompense,  ses fautes passées lui seront pardonnées." 
(Unanimement reconnu)

Je demande à Allah Le Tout Puissant, Seigneur du Noble Trône, d’accepter notre jeûne et nos qiyaam, et qu’Il nous compte parmi les sauvés de l’Enfer, et qu’Il fasse que le jeûne de cette année ne soit pas le dernier Allahumma amin, et notre dernière invocation est « alhamdulillahi rabbi-l-‘âlamîn ».

Recommandations de Umm ul-Layth de Sahab.net
kyu.gif
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 22:00
Annoncez la bonne nouvelle de ramadân

Abû Hurayra a rapporté que le messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

 أتاكم شهر رمضان شهر مبارك فرض الله عليكم صيامه تفتح فيه أبواب السماء وتغلق فيه أبواب الجحيم وتغل فيه مردة الشياطين لله فيه ليلة خير من ألف شهر من حرم خيرها فقد حرم


«Ramadân vous est venu, un mois béni.
Allâh vous a rendu obligatoire son jeûne.
Pendant ce mois, les portes de ciel sont ouvertes, les portes du Feu de l'enfer sont fermées et les mauvais djinns sont enchaînés.
À Allâh appartient une nuit, qui est meilleur que mille mois.
Quiconque est privé de son bien, alors il a été privé (de tout le bien).»
 [1]
 
Le hadith est bonne annonce aux serviteurs pieux d'Allâh, de l'arrivée du mois béni de Ramadân.

Le prophète
صلى الله عليه وسلم a informé ses compagnons de son arrivée et ce n'était pas une simple annonce.

Plutôt son intention était de leur donner la bonne annonce d'un temps magnifique de l'année, pour que les gens pieux qui sont prompts à accomplir des actes puissent lui donner ce qui lui est dû.

Ceci parce que le prophète
صلى الله عليه وسلم a expliqué dans le hadith qu'Allâh a préparé pour Ses serviteurs des voies vers l'obtention du pardon et Son agrément et ces voies sont nombreuses.

Ainsi celui à qui le pardon échappe pendant le mois de Ramadân a été privé d’une privation extrême.
 
Parmi les grandes faveurs et générosités qu'Allâh a accordé à Ses serviteurs est qu'Il a préparé pour eux des occasions méritoires pour qu'elles soient une source de profits pour ceux qui lui obéissent et une course pour ceux qui se précipitent pour rivaliser (dans les bonnes actions).

Ces occasions méritoires sont des temps pour accomplir des espoirs en s’exerçant dans l'obéissance et en levant les défauts et manques par l'auto-rectification et le repentir.

Il n'y a pas une seule de ces occasions parmi ces temps vertueux, pour laquelle Allâh n’ait assigné des adorations, par lesquelles on peut se rapprocher de Lui.

Et Allâh possède les choses les plus belles comme récompense, qu'Il accorde à qui Il veut, par Sa Grâce et Miséricorde.

 

Donc celui qui réalise le vrai bonheur est celui qui profite de ces heures, jours et mois vertueux et se rapproche de Son Seigneur, en faisant ce qui est prescrit parmi les actes d'obéissance.
 
Ainsi, peut-être lui accordera-t-on une des nombreuses bénédictions de ces occasions et qu’il sera aidé par cela, d’une aide qui le sauvera du Feu et de ce qu'il contient, comme sa chaleur. [2]
 
La capacité d'atteindre Ramadân est une générosité magnifique en soi, accordée à celui qui l'atteint et se lève à son occasion, debout dans la prière pendant sa nuit et jeûnant pendant son jour.

En cela, il retourne vers son Seigneur- de la désobéissance à l’obéissance, de négligence au rappel, de l’éloignement au retour vers Lui repentant.
 
Le musulman doit prendre conscience de cette générosité et reconnaître son ampleur.

En effet, de nombreuses personnes ne peuvent jeûner, parce qu'elles meurent avant qu'elles ne l'atteignent ou parce qu'elles ne sont pas capables d'observer le jeûne ou parce qu'elles le refusent et s'en détournent.

Ainsi, celui qui jeûne doit louer son Seigneur pour cette générosité et doit accueillir ce mois avec la joie et le plaisir d’accueillir un temps magnifique de l'année parmi toutes les occasions pour accomplir des actes d'obéissance.

Il doit s’exercer profondément à accomplir de bonnes actions.

Et il doit invoquer Allâh de lui permettre de jeûner et de prier la nuit et qu'Il lui donne le sérieux, l'enthousiasme, la force et l'énergie dans ce mois.

Et qu’Il l'éveille de l’insouciance de dormir trop longtemps pour qu'il puisse profiter de ces temps vertueux.
 
Il est malheureux de constater que de nombreuses personnes ne connaissent pas la valeur de cette occasion vertueuse, ils ne la considèrent pas non plus comme étant sacrée.

Donc le mois de Ramadân ne devient plus un temps significatif pour l'obéissance, l'adoration, la récitation de Qur'an, l’aumône et le rappel d'Allâh.

Plutôt, pour certaines personnes cela devient un temps pour diversifier leur alimentation et boisson et préparer différents types de repas avant que le mois ne commence.

Quelques autres ne connaissent Ramadân que comme un mois d'insomnie et de réunions récurrentes, et de sommeil dans la journée.

Au point que certains parmi eux dorment pendant les temps des prières obligatoires, ainsi ils ne les prient pas en congrégation ou en leurs temps appropriés.
 
D’autres gens ne connaissent Ramadân que comme un temps pour conduire des affaires de ce bas monde, pas comme un temps pour conduire des  affaires pour l'au-delà.

Ainsi, ils y travaillent activement, achetant et vendant et restant dans les marchés, abandonnant par conséquent les  masajid.

Et quand ils prient avec les gens, ils le font de manière hâtive.

Ceci parce qu'ils trouvent leur plaisir dans les marchés.

Voilà jusqu’où les notions et la manière de voir (Ramadân) ont été changées.
 
Les Salaf avaient l'habitude de dire :

«Certes, Allâh, le Très-Haut, a fait du mois de Ramadân une compétition pour Ses créatures, dans lequel ils peuvent se concurrencer vers Son agrément, en lui obéissant.
Ainsi, un groupe vient en premier et ils prospèrent et un autre groupe vient en dernier et ils échouent.»
[3]
 

Aussi, l'individu ne sait pas si c'est peut-être le dernier Ramadân qu’il verra dans sa vie, s'il l'achève.

Combien d'hommes, de femmes et d’enfants ont jeûné avec nous l'année passée et sont maintenant couchés enterrés dans les profondeurs de la terre, selon leurs bonnes actions.

Et ils espéraient jeûner beaucoup plus de Ramadân.

De même, nous allons tous suivre leur chemin.

Donc, le musulman doit se réjouir de cette occasion magnifique pour l'obéissance.

Et il ne doit pas y renoncer, mais au lieu de cela s’occuper avec ce qui lui profitera et ce dont les effets resteront.

Qu’est-ce qu’est (Ramadân), sinon un nombre de jours (comptés), jeûnés à la suite et qui finissent rapidement.

Qu’Allâh nous mette, aussi bien que vous, parmi ceux qui sont les premiers dans la réalisation des bonnes actions.

[1] Ce hadith est rapporté par Ahmad et An-Nasa'i. Voir la vérification d'Ahmad Shakir du Musnad (n°7148) et Sahih At-Targhib wat-Tarhibde shaykh Al-Albani (1490) de même que Tamamul-Manna (395)
[2] Ceux sont les mots d'Ibn Rajab dans Lata'if-ul-Ma'arif : p. 8
[3] Lata'if-ul-Ma'arif d'Ibn Rajab : page 246

Article tiré du site al-manhaj.com

Source: Ahadith As-Siyam : Ahkam wa Adab (pg. 13-15)

 Publié par salafs.com

 

عن أبي هريرة – رضي الله عنه – قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

أتاكم رمضان شهر مبارك. فرض الله عز وجل عليكم صيامه، تفتح فيه أبواب السماء، وتغلق فيه أبواب الجحيم، وتغلّ فيه مردة الشياطين، لله فيه ليلة خير من ألف شهر، من حرم خيرها فقد حرم

رواه أحمد والنسائي وإسناده صحيح ([1]).

في هذا الحديث بشارة لعباد الله الصالحين بقدوم شهر رمضان المبارك، لأن النبي r أخبر الصحابة – رضي الله عنهم – بقدومه، وليس هذا إخباراً مجرداً بل معناه بشارتهم بموسم عظيم، يقدره حقّ قدره الصالحون المشمرون، لأنه r بين فيه ما هيأ الله لعباده من أسباب المغفرة والرضوان وهي أسباب كثيرة، فمن فاتته المغفرة في رمضان فهو محروم غاية الحرمان.

وإن من فضل الله تعالى ونعمه العظيمة على عباده، أن هيأ لهم المواسم الفاضلة لتكون مغنماً للطائعين، وميداناً لتنافس المتنافسين. وإن المواسم موضوعة لبلوغ الأمل بالاجتهاد في الطاعة ورفع الخلل والنقص بالاستدراك والتوبة (وما من هذه المواسم الفاضلة موسم إلا ولله تعالى فيه وظيفة من وظائف طاعاته يتقرّب بها إليه، ولله لطيفة من لطائف نفحاته، يصيب بها من يشاء بفضله ورحمته، فالسعيد من اغتنم مواسم الشهور والأيام والساعات، وتقرب فيها إلى مولاه بما فيها من وظائف الطاعات، فعسى أن تصيبه نفحة من تلك النفحات. فيسعد بها سعادة يأمن بعدها من النار وما فيها من اللفحات)([2]).

وإن بلوغ رمضان نعمة عظيمة على من بلغه وقام بحقه. فقام ليله وصام نهاره، ورجع فيه إلى مولاه من معصيته إلى طاعته، ومن الغفلة عنه إلى ذكره، ومن البعد عنه إلى الإنابة إليه.

وإن واجب المسلم استشعار هذه النعمة، ومعرفة قدرها، فإن كثيراً من الناس حرموا الصيام إما بموتهم قبل بلوغه، أو بعجزهم عنه، أو بضلالهم وإعراضهم عنه، فليحمد الصائم ربه على هذه النعمة، ويستقبل شهره بالفرح

والاغتباط بموسم عظيم من مواسم الطاعة، وأن يجتهد في أعمال الخير، وأن يدعوا الله تعالى أن يرزقه صيامه وقيامه، وأن يرزقه فيه الجد والاجتهاد والقوة والنشاط، وأن يوقظه من رقدة الغفلة ليغتنم مواسم الطاعات والخيرات.

ومن الملاحظ أن الإنسان يعان على الطاعات في رمضان، فعليه أن يشكر ربه ويستفيد من وقته. ومما يؤسف عليه أن كثيراً من الناس لا يعرفون لمواسم الخيرات قيمة. ولا يرون لها حرمة، فلم يكن شهر رمضان موسم طاعةٍ وعبادة وتلاوة قرآن وصدقة وذكر الله تعالى. بل كان عند بعض الناس موسماً لتنويع المآكل والمشارب. وإشغال ربات البيوت بصنوف الأطعمة، وبعض الناس لا يعرفون رمضان إلا أنه شهر السهر بالليل، والنوم بالنهار، حتى إن منهم من ينام عن الصلوات المفروضة فلا يصلي مع الجماعة، بل ولا في وقت الصلاة. وفئة من الناس لا يعرفون رمضان إلا أنه موسم من مواسم الدنيا، لا من مواسم الآخرة. فينشطون فيه على البيع والشراء، ويلازمون الأسواق ويهجرون المساجد. وإن صلوا مع الناس  فهم على عجل، وهكذا  تغيرت المفاهيم، وفسدت الموازين، فالله المستعان، يقول بعض السلف:

(إن الله تعالى جعل شهر رمضان مضماراً([3]) لخلقه يستبقون فيه بطاعته إلى مرضاته. فسبق قوم ففازوا، وتخلف آخرون فخابوا)([4]).

وما يدري الإنسان فلعل هذا الشهر هو آخر رمضان في عمره. فكم صام معنا العام الماضي من الرجال والنساء والشباب؟ وهم الآن تحت أطباق الثرى، مرتهنون بأعمالهم، وقد أمّلوا صيام رمضانات عديدة، ونحن على دربهم سائرون، فعلى المسلم أن يفرح بمواسم الطاعة. ولا يفرط فيها. بل يشتغل بما يدوم نفعه. ويبقى أثره. وما هي إلا أيام معدودات تصام تباعاً. وتنقضي سراعاً.

اللهم أجعل التقوى لنا أربح بضاعة، ولا تجعلنا من أهل التفريط والإضاعة، وآمن خوفنا يوم تقوم الساعة، واغفر لنا ولوالدينا ولجميع المسلمين، وصلى الله ومسلم على نبينا محمد . . .

([1]) رواه أحمد (9/225، 226 الفتح الرباني)، والنسائي (4/129) انظر: تحقيق أحمد شاكر للمسند رقم (7148) وصحيح الترغيب للألباني (1/ 490) وتمام المنة ص395.

([2]) من كلام ابن رجب في اللطائف ص8.

([3]) قال في القاموس: (المضمار: الوضع تضمّر فيه الخيل، وغاية الفرس في السباق) أ هـ "ترتيب القاموس (3/37)".

([4]) لطائف المعارف ص246.

أحاديث الصيام - أحكام وآداب

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 22:00
100 questions - réponses des grands savants concernant le jeûne (dossier)

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 22:00
A l'arrivée de ramadan, jours non rattrapés que faire ?

C'est un devoir (religieux ) à cette femme de se repentir vers Allah pour ce qu'elle a fait !


Car il n'est pas licite à la personne de retarder (les jours) du ramadan qu'elle doit jusqu'au Ramadhan d'après sauf pour une excuse légale !

Elle doit se repentir !

Ensuite si elle est dans la capacité de jeûner même un jour sur deux, qu'elle jeûne !

Et si elle ne peut pas : il faudra vérifier, si c'est à cause d'une excuse permanente : elle devra nourrir un pauvre pour chaque jour (qu'elle n'a pas jeûner ).... 
 
الواجب على هذه المرأة أن تتوب إلى الله مما صنعت ؛ لأنه لا يحل للإنسان أن يؤخر قضاء رمضان إلى رمضان آخر إلا لعذرٍ شرعي فعليها أن تتوب ، ثم إن كانت تستطيع الصوم ولو يوماً بعد يوم فلتصم ، وإن كانت لا تستطيع : فيُنظر ، إن كان لعذر مستمر : أطعمت على كل يومٍ مسكينا
 
Fatâwâ Ibn 3Outaymîne, v/17 , n° de la fatwâ/163

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 20:16
Ce qui est interdit et détestable pour le jeûneur (dossier)

Toutes les louanges sont à Allah pour Ses Faveurs et Sa bonté.


Il nous a favorisés en nous permettant d'atteindre le mois de Ramadhân et nous a renforcés par les bonnes œuvres qui nous rapprochent de Lui.

Que la paix et le salut soient sur notre Prophète Muhammad, sur sa famille et ses Compagnons, et ceux qui ont suivi sa guidée et se sont accrochés à sa Sunnah jusqu'au Jour Dernier...

Ensuite, sachez qu'il y a un comportement à adopter pour le jeûne afin qu'il soit accompli de la manière prescrite et que l'on en tire des bienfaits, que l'on atteigne l'objectif de Ramadhân et que l'on ne le trouve pas éreintant et sans bénéfice.

Comme l'a dit le Prophète صلى الله عليه وسلم :

« Il se peut qu'un jeûneur ne tire aucun profit de son jeûne si ce n'est la faim et la soif. »

Le jeûne ne consiste pas uniquement à arrêter de boire et manger, mais c'est aussi délaisser ce qui ne convient pas comme paroles et actes prohibées ou détestables.

Un des Salafs a dit : 

« Le plus facile dans le jeûne est d'arrêter de boire et de manger. »

Cela, car le rapprochement avec Allah ne peut être complet en délaissant des désirs autorisés, qu'avec l'abandon de ce qu'a interdit Allah en toutes circonstances.

Même s'il est obligatoire au musulman de délaisser les interdits en tous temps, cela est d'autant plus obligatoire en période de jeûne.

Donc celui qui accomplit un interdit en dehors des périodes de jeûne, il est pécheur et mérite le châtiment, mais si cela se passe durant le jeûne, en plus d'être pécheur et de mériter le châtiment, cela affecte son jeûne en le diminuant ou l'annulant.

Le véritable jeûneur est celui dont l' estomac jeûne [en étant privé] de boire et de manger, dont les membres jeûnent [en les empêchant] de pécher, dont la langue jeûne [en la retenant] de prononcer des paroles mauvaises et vaines, dont les oreilles jeûnent [en les empêchant] d'écouter des chansons, des instruments de musique, des paroles médisantes et calomnieuses, et dont les yeux jeûnent [en les privant] de regarder ce qui est interdit.

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

« Celui qui ne délaisse pas le mensonge et sa mise en pratique, Allah n'a pas besoin qu'il se prive de manger et de boire. »
[Al-Bukhari]

Il est obligatoire au jeûneur de s'abstenir de médire, calomnier et d'insulter les autres, selon ce qu'ont rapporté les deux Shaikh (Al-Bukhari et Muslim) de Abu Hurayrah (رضي الله عنه) qui rapporte du Prophète صلى الله عليه وسلم :

« Que celui qui a l'intention de jeûner un jour, ne dise pas d'obscénités et ne soit pas ignorant. Si quelqu'un l'injurie ou l'attaque, qu'il répète : "Je suis en jeûne". »

Et dans les deux Sahih, Abu Hurayrah rapporte un hadith marfu' (qui remonte jusqu'au Prophète صلى الله عليه وسلم : 

« Le jeûne est un bouclier, que celui qui a l'intention de jeûner un jour, ne dise pas de grossièretés et ne soit pas ignorant. Si quelqu'un l'insulte, qu'il dise 'Je suis en jeûne'. »

Le terme 'Al-Junnah' (bouclier) est ce qui protège et empêche l'arme de l'ennemi de atteindre celui qui le porte et le blesser.

Le jeûne protège donc la personne de tomber dans les péchés dont la récompense est le châtiment dans ce monde et l'au-delà.

Le terme « rafath » englobe les paroles grossières et mauvaises.

L'imam Ahmad et d'autres rapportent un hadith remontant au Prophète صلى الله عليه وسلم :

« Le jeûne est un bouclier tant qu'il n'est pas percé. »
On lui demanda : « Comment peut-il être percé ? »
Il répondit : « Par le mensonge et la médisance. »


C'est une preuve que la médisance fissure le jeûne, ou qu'elle l'affecte.

Et si le bouclier est percé, il n'est plus d'aucune utilité pour celui qui l'utilise.

De même que le jeûne lorsqu'il est fissuré, il n'y a plus de bénéfice pour celui qui l'accomplit.

La médisance : comme l'a expliqué le Prophète صلى الله عليه وسلم, c'est dire de ton frère ce qu'il n'aime pas.

Il a été rapporté dans le Musnad Ahmad, que la médisance annule le jeûne :

« Deux femmes jeûnaient au temps du Prophète صلى الله عليه وسلم et elles ont failli mourir de soif. Ceci fut rapporté au Prophète صلى الله عليه وسلم, mais il refusa [de leur permettre de rompre le jeûne]. Puis on lui mentionna ces deux femmes de nouveau, et il les fit appeler et leur ordonna de vomir, c'est-à-dire de vider leur estomac. Elles ont vomi et ont rempli un bol de pus, de sang purulent et des morceaux de chair. Alors le Prophète صلى الله عليه وسلم dit :« Ces deux femmes se sont privées de ce qu'Allah leur a autorisé, mais elles ont annulé leur jeûne en faisant ce qu'Allah a rendu illicite pour elles. L'une d'entre elles s'est assise avec l'autre et elles se sont mises à manger de la chair des gens. »

Ce qui s'est passé avec ces deux femmes en présence du Prophète صلى الله عليه وسلم lorsqu'elles ont vomi ces choses affreuses et détestables, cela fait partie des miracles qui se sont produits dans la main du Prophète صلى الله عليه وسلم pour montrer aux gens les effets néfastes de la médisance.

Et Allah a dit :
 
وَلا يَغْتَب بَّعْضُكُم بَعْضًا أَيُحِبُّ أَحَدُكُمْ أَن يَأْكُلَ لَحْمَ أَخِيهِ مَيْتًا
 
« et ne médisez pas les uns des autres. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? » [Sourate Al-Hujurat ; verset 12]


Ce hadith montre donc que la médisance annule le jeûne, mais c'est une annulation au sens figuré, c'est-à-dire que cela annule la récompense du jeûne.

Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur notre Prophète Muhammad, sa famille et ses Compagnons.

 

Ittihaaf Ahlil-Imaan bi Duroos Shahri Ramadaan de Shaikh Salih al-Fawzân

Traduit à partir de Al-Ibaanah.com et du texte en arabe sur www.alfuzan.net 

copié de sounna.com

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 03:05
Au paradis, il y a une porte dite "ar-rayyân" - باب الريان (audio)
 
معنى حديث : في الجنة باب يقال له الريان لا يدخله إلا الصائمون

« Au Paradis, il y a une porte, dite "Ar-Rayyân" par laquelle entreront les jeûneurs... » 
jhgreZ

 
Question :

D'après ce qui a été rapporté dans le hadith suivant sur le fait « qu'il y a une porte, dite "Ar-Rayyân" par laquelle entreront les jeûneurs »*, cela signifierait-il que « les jeûneurs » désignés ici sont ceux qui jeûnent le mois de ramadan uniquement ou alors se sont ceux qui jeûnent les journées par actes méritoires (sounan) tel le que lundi et le jeudi, ainsi que trois jours consécutifs par mois [ayam al bayd], pouvez-vous nous éclairer [à ce sujet] et qu'Allah vous en récompense!
 
Réponse : 
 
On désigne par " les jeûneurs " [dans ce récit] ceux qui jeûnent l'obligation [Al Farida], ceux qui tentent de jeûner...l'obligation [Al Farida], tel le ramadan et bien entendu les autres jours qu'Allah nous à imposé en rattrapage des journées de jeûne manquées et ceux qui sont dues.
 
Ces gens là, auront à leur disposition une porte, dite "Ar-Rayyân" par laquelle ils entreront.
 
S'ils entrent [par cette porte], ce ne sera que par priorité mais s'il s'avère qu'ils disposent d'autres bonnes œuvres [à leur actif], alors ils seront appelés à entrer par de nombreuses autres portes...
 
Malgré cela, ils entreront tout de même par cette porte « dite du jeûne » et le croyant qui accomplit la prière, s'acquitte de la Zakat, qui jeûne [le mois] de ramadan et qui craint Allah, il sera appelé à entrer par toutes les portes.

Par contre, ne rentreront par cette porte (Ar-Rayyân), seulement les jeûneurs qui ont été assidus dans l'accomplissement du jeûne qui est obligatoire.
 
Source : binbaz.org.sa
Fatawa Nour 'ala Ad-Darb 
Traduction rapprochée par Ibn Hamza Al Djazairy -  04 Ramadan, 1428 / 16-09-2007
copié de alghourabaa.free.fr
 

باب الريان هل يدخل منه من صام الواجب والمستحب؟
ما روي في حديث بأن في الجنة باب يقال له: الريان لا يدخله إلا الصائمون، هل معنى ذلك، هل الصائمون يقصد بهم الذين يصومون شهر رمضان فقط، أم الذين يصومون السنن مثل الاثنين والخميس وأيام البيض؟
المراد بذلك الصائمون صوم الفريضة، الذين يحافظون على الصوم صوم الفريضة رمضان، وهكذا ما أوجبه الله عليه من صوم الكفارات، والنذور، هؤلاء لهم باب، باب الريان يدخلون معه، فإذا دخلوا أغلق، وإذا كان عندهم أعمال أخرى يدعون من أبواب كثيرة، لكن يدخلون من هذا الباب باب الصيام، والمؤمن الذي يقيم الصلاة يؤدي الزكاة ويصوم رمضان ويتقي الله يدعى من الأبواب كلها، لكن هذا الباب ما يدخل معه إلا الصائمون الذين حافظوا على الصوم الواجب

jhgreZ

 
D'après Sahl ibn Sa'd (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète (prières et bénédiction d'Allah sur lui) a dit:

« Au Paradis, il y a une porte, dite "Ar-Rayyân" par laquelle entreront les jeûneurs, au Jour de la Résurrection et nul à part eux n'entrera. On dira: " Où sont les jeûneurs? ". Et ceux-ci d'entrer. Dès le passage de leur dernier, cette porte se fermera et nul autre n'entrera plus. »
[Al Boukhari (4/111) et Mouslim (1152)]
 
D'après Abou Hurayra, l'Envoyé de Allah (prières et bénédiction d'Allah sur lui) a dit :

"A celui qui aura dépensé une paire de quelque chose dans la voie de Allah, on criera des portes du paradis : "Ô adorateur de Allah, ceci est bien." Celui qui aura beaucoup prié, on l'appellera par la porte de la prière ; celui qui aura beaucoup fait la guerre sainte sera appelé par la porte de la guerre sainte ; celui qui aura beaucoup jeûné sera appelé par la porte de « Ar-Rayyân »; celui qui aura fait souvent l'aumône sera appelé par la porte de l'aumône. 
 
- Je donnerais pour toi la vie de mon père et de ma mère, Ô Envoyé de Allah, dit Abou Bakr ; certes aucun préjudice ne sera causé à ceux qui seront appelés par une de ces portes, mais y aura-t-il quelqu'un qui sera appelé par toutes ces portes à la fois ?
 
- Oui, répondit le Prophète, et j'espère que tu seras un ceux-là." 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 11:34
Jeûner le 9ème et 10ème jour du mois de muharam (عاشوراء)
Selon 'Aïcha radiallahou3anha:
 
"le messager d'Allah sallallahou 3alaihi wa sallam jeunait le jour de 'Achoura et il ordonnait aux gens de le jeuner."
 
عن عائشة قالت
كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يصوم عاشوراء ويأمر بصيامه *
( صحيح )
 صحيح أبي داود 2110 : وأخرجه البخاري ومسلم . . مممصيام
 
swirl

Selon Abu Qatada, le messager d'Allah, صلى الله عليه وسلم, dit :

"je jeûne le jour de 'Achoura dans l'espoir qu'Allah pardonne les péchés de l'année antérieure".

 

عن أبي قتادة قال قال رسول الله صلى الله عليه وسلم
صيام يوم عاشوراء إني أحتسب على الله أن يكفر السنة التي قبله
 صحيح - الارواء 109/4 ، وهو تمام الحديث المتقدم رقم 1406 ، صحيح أبي داود 2096 .. مممصيام

 swirl

Selon Abdallah ibn 'Abbas :

 
"alors que le prophète, صلى الله عليه وسلم, jeunait le jour de 'Achoura et avait ordonné de le jeuner, on lui dit : "Ô messager d'Allah, c'est un jour auquel les Juifs et les Chrétiens accordent une grande importance", il, صلى الله عليه وسلم , répondit : "Dans ce cas, nous jeunerons le 9ème jour en plus du 10ème l'année prochaine"
 
(ndt : pour se différencier d'eux).
 
Le messager d'Allah, صلى الله عليه وسلم, ne jeuna pas ce 9ème jour de l'année suivante en raison de sa mort.
 
عن عبد الله بن عباس قال : حين صام النبي صلى الله عليه وسلم يوم عاشوراء وأمرنا بصيامه قالوا يا رسول الله إنه يوم تعظمه اليهود والنصارى فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم فإذا كان العام المقبل صمنا يوم التاسع فلم يأت العام المقبل حتى توفي رسول الله صلى الله عليه وسلم * ( صحيح ) _ وأخرجه مسلم


copié de sounna.com

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام