compteur de visite

Catégories

1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 16:27
Les vertus et excellence des dix dernières nuits du Ramadân (audio)

 

(Le Cheikh حفظه لله a commencé avec khutbatul hâjah puis a continué...)

 

Chers frères bien-aimés, ceux qui nous écoutent aujourd'hui et ceux qui ne nous écoute pas encore, ceux que nous aimons pour l'amour d'Allâh سبحانه وتعالى et ceux qui se rassemblent avec nous sur la bonne 'Aqidah qui est pure et exempt de polythéisme.

 

Chers frères, avant de débuter ma conférence qui est sur les vertus des dix dernières nuits du Ramadân, il est indispensable que nous nous arrêtions ici pour louer Allâh pour Ses grandes bénédictions et la première, la plus élevée et la meilleure de ces bénédictions est : La guidée d'Allâh et d'être sur le Tawhid et loin de tout actes de shirk (polythéisme) ou bid'a (innovation). 

 

Cela nécessite également que nous louons Allâh autant que nous le pouvons parce que nous voyons et entendons le monde autour de nous plonger dans l'ignorance et l'égarement en étant loin de la religion et du suivi de Muhammad, l'honorable Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et nous voyons le monde loin de suivre l'honorable Qur'an, le Puissant Qur'an, le Livre d'Allâh qu'Il a révélé à Son Prophète, Muhammad صلى الله عليه وسلم وسلم notre Prophète qui est venu à nous avec la religion droite - la religion pure et propre.

 

Notre Prophète qui était le sceau de tous les prophètes et messagers et le sceau de tous les messages d'Allâh jusqu'au jour de l'Heure et l'au-delà est établi, sans changement et sans aucune déviation, et la louange est à Allâh. 

 

Pour toutes ces bénédictions, nous devons remercier Allâh.

 

Et le deuxième point, je loue mes frères qui sont en charge de ces activités et ceux qui ont de bonnes pensées au sujet de nous, au point qu'ils nous accueillent pour donner une conférence.

 

Je demande à Allâh de nous donner à tous la sincèrité, d'accepter nos actions et nous donner la sincérité dans nos paroles, ainsi que nos actions, et (qu'Allâh) bénisse nos actions dans tout que ce soit le jeûne, la prière, la charité et l'appel à Allâh.

 

Je demande à Allâh de libérer nos cous et vos cous et le cou de tous nos pères et mères et ceux qui sont morts sur le Tawhid (l'unicité d'Allâh) et l'Islâm, du feu de l'Enfer.

 

Chers musulmans, les vertus du mois de Ramadân ne vous sont pas cachées et ne vous sont pas cachées les bénédictions du mois de Ramadân dans lequel Allâh a révélé le Qur'an.

 

Chers frères et sœurs, chers bien-aimés, maintenant nous entrons dans notre sujet qui est les vertus et les bienfaits de la dernière dizaine de Ramadân, y compris Laylatul Qadr.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم augmentait ses actes d'adorations au mois de Ramadân.

 

Il صلى الله عليه وسلم avait l'habitude d'augmenter dans sa récitation du Qur'an.

 

Il صلى الله عليه وسلم revoyait l'ensemble du Qur'an à chaque Ramadân avec Jibril عليه سلام.

 

Au cours des vingt premiers jours de Ramadân, il صلى الله عليه وسلم mélangeait sa nuit entre le sommeil et l'adoration, mais une fois que les dix derniers jours sont venus alors il augmentait son adoration d'Allâh سبحانه وتعالى au point qu'il ne dormait presque pas pendant les dix dernières nuits ; Et cela est bien sûr hors de la recherche de Laylatul Qadr qui, si vous attrapez ce soir-là, son adoration est meilleure que mille mois d'adoration. 

 

Et à partir de là, nous apprenons qu'il est des questions qui sont permises dans la religion d'Allâh en privilégiant les dix derniers jours de Ramadân en augmentant les actes d'adoration dans les dix dernières nuits.

 

Notre Prophète, notre modèle صلى الله عليه وسلم renonçait à toutes les questions de la vie d'ici-bas dans les dix derniers jours et faisait l'i'tikaaf dans sa mosquée. 

 

Il passait la totalité de son temps, vingt-quatre heures, dans la mosquée à se consacrer au dhikr, à l'adoration, la récitation du Qur'an, debout dans la nuit ou le jour en prière, en état de jeûne, et ainsi de suite.

 

Il se tenait aussi loin que possible des affaires de ce monde et tout ce qui l'occupait dans cette vie d'ici-bas si bien qu'il pouvait remettre l'une des questions de ce monde qu'après le mois de Ramadân, car il est une grande opportunité pour ceux à qui Allâh سبحانه وتعالى a donné le succès en etant sur l'adoration dans les dix derniers jours et des nuits de Ramadân.

 

Il est une grande opportunité pour ceux qui cherchent Laylatul Qadr, qu'Allâh accepte leurs actions, sur une telle grande nuit qui est égale dans l'adoration à plus d'un millier de mois ; Et si vous voulez compter, soit plus de quatre-vingt-trois ans d'adoration.

 

Aussi, qu'Allâh سبحانه وتعالى fasse Miséricorde à cette communauté - les musulmans -, Il nous a mentionné cette religion, nous a donné la religion qui est l'Islâm et Il nous a parlé des gens de l'Islâm et de notre Prophète Muhammad صلى الله عليه وسلم.

 

Comme 'Aishah رضي الله عنها quand elle a mentionné que le Prophète صلى الله عليه وسلم une fois les dix dernières nuit de Ramadân arrivées il se tenait debout la nuit, la majorité de la nuit ou toute la nuit, sauf pour une nécessité, il pouvait interrompre son adoration pour aller se nourrir et d'autres que cela.

 

Il صلى الله عليه وسلم réveillait également sa famille et cela nous montre qu'il est permis à l'homme de la maison de ne pas négliger sa femme et ses enfants, mais plutôt il doit essayer du mieux qu'il peut de les réveiller dans les dix dernières nuit de Ramadân et leur commander de se tenir éveillés dans ces nuits bénies.

 

Aussi 'Aishah رضي الله عنها mentionne que le Prophète صلى الله عليه وسلم resserait son izhar et serrer le izhar a ici deux significations qui sont autorisées d'être mentionner :

 

-Le premier, il est utilisé comme une métaphore pour quelqu'un qui se prépare à faire un travail lourd.

Il est utilisé comme une métaphore pour quelqu'un qui lutte et essaye aussi fort qu'il le peut d'adorer Allâh, parce que si un homme veut se lever la nuit ou si un homme est sur le point d'effectuer un travail physique, alors il sert son izhar autour de sa taille.

Et cela est un sens.

 

-Quant au second sens de serrage du izhar (encore une fois les deux significations sont autorisées à être mentionner) est qu'il n'a pas de relations sexuelles avec ses femmes dans les dix derniers jours de Ramadân

Ceci est de la voie de l'ijtihad dans l'adoration, pas dans le sens d'interdire quelque chose qu'Allâh a rendu licite pour l'homme dans les nuits de Ramadân

 

En outre, le Prophète صلى الله عليه وسلم était connu pour lutter dans ces nuits pour atteindre et attraper la grande récompense qui est Laylatul Qadr parce que si vous le faites comme il a été mentionné dans le Quran et la Sunna, qu'Allâh سبحانه وتعالى va libérer le cou ; C'est-à-dire Il va libérer des adorateurs précis du feu de l'Enfer cette nuit ou les protéger complètement même d'être touchés par le Feu de l'Enfer et ceci est une grande bonté et la bénédiction d'Allâh سبحانه وتعالى.

 

Chers frères et sœurs, chers bien-aimés, voici une question qui se rapporte à la façon de faire Salâtut Taraweeh ou comment faire Salâtul qiyaam. 

 

Je voudrais vous référer à un article écrit par notre honorable frère Cheikh Oussama al-'Utaybi حفظه لله qu'il a écrit dans la section du forum sur le site Sahab.net où il utilise les preuves sur la façon de faire de l'érudit 'Abdullah Ibn  Butayn رحمه لله. 

 

Il parle de la façon de faire tahajjud dans les dix dernières de Ramadân parce que certains de ceux qui appartiennent au minhaj salafi peuvent se restreindre eux-mêmes qu'à onze rak'ât dans les nuits de Ramadân.

 

Et bien sûr, ils peuvent avoir un problème avec ce qui se passe au  Haraam-Nabawiyy et Masjid-ul-Haraam - le fait qu'ils font vingt rak'ât dans les nuits de Ramadân et à la fin de la nuit, ils prie onze autres rak'ât. 

 

Certaines personnes peuvent avoir un problème avec cela.

 

Comme le Cheikh l'a mentionné dans son article avec toutes les preuves, et les quatre Madhahib ont mentionné que la matière en question est vaste et facile.

 

Certains d'entre eux ont mentionné oui, c'est vingt rak'ât, certains ont mentionné autre que cela, et certains ont mentionné oui, c'est  limité à seulement onze rak'ât dans la nuit.

 

Et je dis qu'il est meilleur pour le musulman de s'éloigner de tous les domaines de difficultés.

 

La question est facile et elle n' est pas si difficile.

 

J'ai vu l'érudit Cheikh Ibn Baz رحمه لله avec mes propres yeux, il est venu à la Salâtut Tarawih dans la mosquée du Prophète صلى الله عليه وسلم quand il vivait à Médine et donnait des cours à l'Université de Médine, il avait l'habitude de faire l'ensemble de vingt rak'ât derrière l'imam dans la mosquée du Prophète.

 

Mais je l'ai vu aussi quand il est allé à sa propre mosquée qui est dans la ville de Tâ'if.

 

Lorsque Ramadân a l'habitude d'être en été - parce que l'ensemble du gouvernement se déplace à la ville de Tâ`if en été - et le Cheikh Ibn Bâz رحمه لله était dans sa mosquée alors l'imam conduisant la prière ne faisait que huit rak'ât suivit de trois rak'ât de witr.

 

Il limitait à onze rak'ât total des Tarawih.

 

Voyez comment Cheikh Ibn Bâz, lorsqu'il était dans la mosquée du Prophète, il faisait vingt rak'ât et s'il était dans sa mosquée, il applique la Sunna comme elle est et faisait huit rak'ât suivi de trois rak'ât de witr, un total de onze rak'ât.

 

La question est facile et peu importe ce qui est vraiment nécessaire et ce que nous devons vraiment faire, ceci est ijtihad de lutter et adorer Allâh autant que possible dans ces nuits.

 

Donc, quiconque fait onze rak'ât et allonge sa récitation, ce qui signifie la récitation du Qur'an aussi longtemps qu'il le faudra alors qu'il est debout, puis il fait rukuh aussi longtemps que cela prend et fais sujoud aussi longtemps que cela prend, avec la manière dont le Prophète صلى الله عليه وسلم faisait c'est la Sunna comme mentionné dans le hadith de 'Aishah رضي الله عنها que le Prophète صلى الله عليه وسلم n'a jamais dépassé onze rak'ât dans la nuit.

 

Mais rappelez-vous comment le Prophète لى الله عليه وسلم faisait son rukooh et sa récitation et sa prosternation et ainsi de suite, en particulier dans les dix dernières nuits, il peut effectivement étirer ces onze rak'ât sur toute la nuit. 

 

En bref, nous ne voulons pas aller à l'extrême. 

 

Retour à l'article de Cheikh 'Utaybi حفظه لله qu'il a pris de Allaahmah' Abullah Ibn Butayn رحمه الله.

 

Nous revenons à l'objet de notre conférence téléphonique...

 

Cette question se rapporte à la générosité et les bénédictions de Laylatul Qadr dans lequel Allâh dit à son propos dans le Qur'an qu'(traduction rapprochée) : "en elle se distingue chaque question de la sagesse comme une commande pour vous."

 

En outre, Allâh l'a mentionné dans la sourate Al-Qadr.

 

Faites attention aux deux parties du versets nous l'avons mentionné (traduction rapprochée) : "en elle se distingue", révéle toutes les questions de la sagesse et la question qui a été révélée lors de la nuit du décret.

 

Les savants de tafsir ont mentionné qu'Allâh va révéler de la Table Préservée ce qui se passera dans l'année après la Nuit de Décret des questions de subsistance, les questions de bonheur et les questions de la vie et la mort ; Tout cela sera révélé de la Table préservée et donné aux anges en charge de ces questions à exécuter pour le reste de cette année. 

 

Allâh a donné un tel honneur de cette nuit-là que سبحانه وتعالى même si Il sait ce qui va arriver et qu'Il a déjà destiné cela dans la Table Préservée bien avant cette nuit-là, ce sera pris de cette Table préservée et donné aux anges qu'Allâh a mis en charge de l'exécution de ses commandes et qui sont occupés par les affaires des esclaves d'Allâh سبحانه وتعالى.

 

Ainsi, la Nuit de Qadr en elle se distingue et a révélé toutes les questions de la sagesse.

 

Chers frères, cela va être la dernière partie de ce cours téléphonique et nous avons vraiment besoin de plus d'actions que de paroles.

 

De la sagesse d'Allâh سبحانه وتعالى, est qu'Il nous a caché la nuit du décret et nous ne savons pas exactement quand elle va être dans les dix dernières nuits du mois de Ramadân.

 

Et Il سبحانه وتعالى révéla à Son Prophète صلى الله عليه وسلم exactement quand ce serait, et quand le Prophète صلى الله عليه وسلم sortit pour dire à ses compagnons exactement quand la nuit du décret sera, il a trouvé deux musulmans se disputant, ils lui demandèrent de juger entre eux jusqu'a ce qu'il soit occupé avec leur histoire et oublia exactement quelle nuit est la nuit du décret dans les dix dernières Ramadân.

 

Cela en soi indique et nous montre à quel point l'un était en désaccord avec l'autre au point de se battre parmi les musulmans, si bien que Allâh سبحانه وتعالى a enlevé la connaissance du jour exact de Laylatul Qadr dans les dix dernières nuits.

 

C'est une façon de voir les choses.


Une autre façon, au lieu de nous efforcer sur une nuit particulière, Allâh a facilité pour nous et l'a rendu disponible dans les dix dernières.

 

Maintenant, vous adorez Allâh, obtenez plus de récompense et de bénédictions dans la recherche de la nuit du décret des dix dernières de Ramadân.

 

Par conséquent, il est indispensable de nous efforcer durement et d'adorer Allâh autant que possible dans les dix derniers jours de Ramadân et les dix dernières nuits du Ramadân.

 

Pour vous, un peu de hadith du Prophète صلى الله عليه وسلم, parmi eux un hadith d'Ibn Abbas, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"dans la dernière dizaine de Ramadân (c'est à dire les dix dernières nuits)"

 

La nuit du décret peut être la première des dix derniers jours (à savoir la vingt et unième nuit) ou elle peut être la troisième des dix derniers jours (à savoir la vingt-troisième nuit) ou elle peut être la cinquième des dix derniers jours (à savoir la vingt-cinquième nuit) et ainsi de suite ; Ce qui signifie, les nuits impaires des dix derniers jours de Ramadân. Encore une fois, le vingt et unième, vingt-troisième, vingt-cinquième, vingt-septième et vingt-neuvième du Ramadân.

 

Et voici un autre hadith où le Prophète صلى الله عليه وسلم dit:

 

"Cherchez (recherchez) la nuit du décret sur les nuits impaires des dix dernières jours" 

 

A savoir le vingt et unième, vingt-troisième, vingt-cinquième, vingt-septième et vingt-neuvième.

 

Un autre hadith, le Prophète صلى الله عليه وسلم dit:

 

"Cherchez la nuit du décret dans le dix derniers jours de Ramadân."

Mentionné dans le Sahih al-Bukhari selon 'Aishah رضي الله عنها.

 

Un des savants des pieux prédécesseurs jura qu'elle est la vingt-septième nuit du mois de Ramadân, mais en général, nous devons apprendre les bénéfices et les récompenses des dix derniers jours de Ramadân, en particulier les dernières nuits impaires des dix derniers jours de Ramadân.

 

Il nous faut donc chercher ce soir-là et nous devons rechercher cette nuit, surtout dans les nuits impaires des dix derniers jours.

 

Nous devons faire autant de récitation que nous pouvons et autant de jeûne que nous pouvons et autant d'aumône que nous pouvons et ainsi de suite.

 

Des actions qui sont légiférées dans le Qur'an et la Sunna.

 

Allâh nous a informé à plusieurs reprises, à plus d'un endroit dans le Qur'an, au sujet de la nuit du décret et Il l'a choisi pour révéler le meilleur livre jamais révélé à l'humanité entre les mains de l'homme le meilleur jamais créé parmi les hommes.

 

Voilà le Qur'an qu'Il سبحانه وتعالى nous a dit a propos de  celui-ci (traduction rapprochée) :

 

"Nous l'avons fait descendre (le Qur'an) sur la nuit du Qadr (décret)".

 

Aussi, le hadith qui est mentionné dans Sahih al-Bukhari de Ubâdah Ibn as-Samit qui a dit (j'ai mentionné le hadith plus tôt, mais je vais vous en parler maintenant) :

 

"Le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم est sorti pour informer les gens au sujet de la date de la nuit du décret (al-Qadr).

Il est arrivé une querelle entre deux hommes musulmans.

Le Prophète صلى الله عليه وسلم dit : "Je suis sorti vous informer au sujet de la Nuit d'Al-Qadr, mais tel et tel se sont querellés, donc les nouvelles à ce sujet m'ont été ôtées, et peut-être que cela est mieux pour vous. Donc, chercher dans le neuvième, le septième, ou le cinquième (des dix derniers jours de Ramadân)."

 

Ce hadith indique également comment est détestable en Islâm d'être en désaccord et discuter les uns avec les autrse ou se battre avec un autre. 

 

Se battre ou être en désaccord avec l'autre en tant que musulman, fut la raison pour laquelle fut ôtée la date précise de la nuit du décret.

 

Cela nous montre la sagesse d'Allâh سبحانه وتعالى dans le traitement de sa création pour spécifier les dix dernièrs jours de Ramadân.

 

Il est facile pour nous de faire autant d'actions qui plaît à Allâh dans ces dix derniers jours et nous sommes littéralement en besoin de plus d'actes que de paroles.

 

En conclusion, je demande à Allâh سبحانه وتعالى d'accepter nos actes et vos actions et nous sommes encore au début de ces dix derniers jours, il est donc indispensable de lutter de plus en plus et il est meilleur pour nous de rechercher cette nuit au cours des dix derniers jours de Ramadân.

 

Je demande à Allâh d'accepter nos actions et les vôtres et je demande à Allâh سبحانه وتعالى de rétablir la sécurité et de la sécurité sur les musulmans et les rendre tous unis comme un seul corps et je demande à Allâh سبحانه وتعالى de détruire et enlever le mal des râfidhah dont Cheikh ul-Islam رحمه لله, il y a plus de huit cents ans a déclaré : 

 

"Le mal des râfidhah est pire que le mal des juifs et les chrétiens"

 

Et Al-Qahtâni al-Andalusi d'Espagne a mentionné dans sa poésie:

 

"Ar-râfidhah est plus mauvais que le nombre de cailloux sur la face de cette terre.

Ar-râfidhah est encore pire que chaque homme et chaque djinns."

 

Et maintenant, nous devons oublier le danger des chrétiens et des juifs parce que nous sommes confrontés au danger des râfidhah, ceux qui sont prêts à mourir pour répandre leur religion corrompue qu'ils prétendent être l'Islâm mais l'Islâm est innocent et de désavoue d'eux, l'Islâm n'a rien à voir avec les râfidhah.

 

Nous demandons à Allâh سبحانه وتعالى de donner la victoire aux gens de la Sunna en Syrie comme Allâh سبحانه وتعالى leur donnera la victoire contre les râfidhah parce qu'ils sont debout face aux râfidhah.

 

Il est de votre devoir à tous d'invoquer Allâh سبحانه وتعالى et de faire des invocations à Allâh pour qu'Il donne la victoire à nos frères et sœurs du peuple de la Sunna en Syrie et les aide et aider autant que vous le pouvez.

 

Et rappelez-vous qu'Allâh est proche et à proximité et il peut entendre votre invocation.

 

Et nous sommes certains, nous sommes sur la certitude que la nation syrienne, la nation syrienne sunnite a résisté contre le râfidhah et contre la nusayriyyah et contre leur président qui est un nusayri qui se jeta dans les bras de l'Iran et est devenu un jouet entre les mains des dirigeants de l'Iran.

 

Il est devenu un captif pour les iraniens.

 

Ils lui font faire ce qu'ils veulent.

 

Même s'il voulait quitter la Syrie maintenant, il ne le pourrait jamais parce qu'ils veulent l'utiliser jusqu'à la dernière goutte de sang qu'il a en lui.

 

Maintenant, il n'a pas le choix de quoique ce soit, mais plutôt il suit les commandes de la râfidhah de l'Iran et il est comme eux.

 

Il est mauvais et ne fait rien, mais causant le mal sur la terre.

 

Il est tout comme son père, peut-être plus mauvais que son père et son père était plus mauvais que lui et peut-être vice-versa.

 

Je demande à Allâh d'accepter toutes nos actions dans ce mois béni et je demande à Allâh de nous faire terminer ce mois-ci comme si nous étions juste nés, clairs et purs de tout péché.

 

Nous vous disons, nous demandons à Allâh de vous bénir avec le bien dans chaque Ramadân et vous bénisse avec le bien dans chaque 'Eid.

 

Traduit par Umm Amatirrahman

Publié par Oummi&Moi 

Cheikh Mohammad Ibn Rabi' Al Madkhali - الشيخ محمد بن ربيع المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 15:33
Le jeûne du mois de Ramadân béni

Profiter de ‪Ramadhân‬

 

Combien de proches, d'amis, de voisins, ont assisté avec nous au Ramadhân passé, puis la mort les a saisis, et ils n'ont pu atteindre ce mois.

 

Nous devons donc remercier Allâh pour ce dont Il nous a gratifié avec, comme le fait d'avoir atteint ce mois, et que cela se fasse par l'exploitation de son temps béni dans ce qui rapproche d'Allâh comme obéissances bénéfiques, œuvres pieuses, repentir sincère, et bienfaisance.

 

Le bienfait d'Allâh تعالى dans la prescription du jeûne de Ramadhân

 

Et parmi les immenses grâces d'Allâh, et Ses abondants bienfaits sur Ses serviteurs croyants, Il leur a prescrit le jeûne du mois de Ramadhân béni, et Il en a fait un des piliers immenses de la religion et Ses bâtisses sur lesquelles elle repose, et comme le jeûne de Ramadhân est parmi les bienfaits grandioses dont Allâh a gratifié Ses serviteurs, Allâh termina les versets dans lesquels Il ordonna le jeûne du mois de Ramadhân par Sa Parole تعالى (traduction rapprochée) :

 

"et afin que vous soyez reconnaissants !" (sourate Al-Baqara verset 185)

 

Car le remerciement est le but de Sa création de la créature, et de Sa diversification de bienfaits.


Ramadhân, mois du Qur'ân

 

Certes le mois immense de Ramadhân - mois du jeûne - a une spécificité de par le Qur'ân ; il est le mois durant lequel fut révélé le Noble Qur'ân, une guidée pour les gens, Il تعالى a dit (traduction rapprochée) :

 

"le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement." (sourate Al-Baqara verset 185)

 

Allâh تعالى, dans ce noble verset, vante les mérites du mois du jeûne, parmi tous les autres mois, pour l'avoir choisis pour la révélation du Sublime Qur'ân.


Traduit par Oum Omayr

 

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 20:42
Le sens du hadith suivant : «Le jeûne du jour de `Arafa expie les péchés de deux années, et le jeûne du jour de `Achoura expie les péchés d'une année»

La question :

 

Il est cité dans le hadith du Prophète صلى الله عليه وسلم rapporté par Mouslim :

 

«Le jeûne du jour de `Arafa expie les péchés de deux années, et le jeûne du jour de `Achoura expie les péchés d'une année» (1)

 

Ibn Hadjar a dit :

 

«La raison en est que le jeûne du jour de `Arafa fait partie de la Charia  de Mohammed صلى الله عليه و سلم, et le jeûne du jour de `Achoura fait partie de la Charia de Moûssa (Moise) عليه السلام; et la Charia de Mohammed est meilleure que celle de Moûssa».

 

Je me suis posé cette question :

 

Pourquoi la récompense du jeûne de `Arafa est le double de la récompense du jeûne de `Achoura, et n'est pas multipliée par dix ou plus ou moins.

 

J'ai cherché une réponse à cela, mais je n'en ai pas trouvé.

 

Une fois, en lisant le hadith suivant : 

 

«Les juifs se sont appliqués de l'aube jusqu'au milieu de l'après-midi ; Allâh عز وجل leur a accordé un Qîrât (2).

 

Les chrétiens se sont appliqués de midi jusqu'au milieu de l'après-midi ; Allâh عز وجل leur a accordé un Qîrât.

 

La nation de Mohammed صلى الله عليه و سلم s'est appliquée du milieu de l'après-midi jusqu'au coucher du soleil ; Allâh عز وجل leur a accordé deux Qîrât» (3)

 

je me suis dis : ce hadith indique que la récompense d'une seule action accomplie par cette nation (musulmane) vaut la récompense de deux actions accomplies par les juifs et les chrétiens.

 

Et puisque le jeûne de `Achoura [qui est de la Charia de Moûssa] expie les péchés d'une année, il conviendrait [de dire] que le jeûne de `Arafa, qui est de notre Charia, expie le double du jeûne de `Achoura, qui consiste en deux ans.

 

Et le savoir parfait appartient à Allâh.

 

Si ces propos sont justes, conseillez-nous ; et s'ils sont faux, corrigez-nous.

 

Et qu'Allâh vous en récompense.

 

Votre fidèle étudiant, Abou Soulaymâne Kamel Sa`d Sa`oûd.

 

La réponse :

 

Louange à Allâh, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu'Allâh a envoyé en qualité de miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au jour de la résurrection.

Ceci dit :

 

Le commentaire d'Ibn Hadjar que vous avez cité et la conciliation [que vous avez faite] avec le hadith ne me paraissent pas valables, sauf s'il est établi que `Achoura ne fait partie de notre Charia ni à l'origine, ni par la suite.

 

Ce que nous voulons dire est que le jeûne de `Achoura ne se faisait pas à l'origine en guise d'imitation des Gens du Livre (c'est-à-dire les juifs et les chrétiens), car il est rapporté de façon sûre que le Prophète صلى الله عليه و سلم avait l'habitude de le jeûner avant d'interroger les juifs [à son sujet].

 

Les Qouraychites aussi avait l'habitude de le jeûner et ce, conformément à ce que `Â'icha رضي الله عنها a dit :

 

«Les Qouraychites avaient l'habitude de jeûner le jour de `Achoura dans l'ère préislamique. Le Prophète صلى الله عليه و سلم avait aussi l'habitude de le jeûner.

 

Quand il émigra à Médine, il le jeûnait et commanda de le faire.

 

Quand le mois de Ramadan fut institué, il dit : «Celui qui veut l'observer, qu'il le fasse, et celui qui ne veut pas l'observer qu'il s'en abstienne»» (4).

 

Dans une autre version rapportée par El-Boukhâri :

 

«…C'était une journée dans laquelle on avait l'habitude de recouvrir la Ka`ba» (5).

 

Ainsi, si l'observance du jeûne n'est pas faite en guise d'imitation des juifs, le hadith suivant du Prophète  صلى الله عليه وسلم:

 

«Nous sommes plus dignes de nous réclamer de Moûssa que vous» (6)

 

dit après avoir interrogé les juifs, n'est qu'une confirmation de son jeûne, démontrant ainsi aux juifs que nous emboîtons, au même titre qu'eux, le pas à Moûssa عليه السلام.

 

Donc, nous sommes plus dignes de nous réclamer de Moûssa qu'eux.

 

Aussi, le Prophète صلى الله عليه وسلم observait le jeûne de `Achoura et l'a considéré comme faisant partie de notre Charia après l'avoir légiféré en le jeûnant et en ordonnant [les musulmans] de s'opposer aux juifs par l'observance d'une journée de jeûne avant le jour de `Achoura.          

 

Si cela vous est éclairci, il y a lieu de dire alors que l'explication de la préférence donnée au jeûne de `Arafa à celui de `Achoura par le fait que le premier relève de la Charia de Mohammed صلى الله عليه وسلم alors que le deuxième n'en fait pas partie, selon le propos d'Ibn Hadjar et selon votre énonciation qui l'appuie, n'est pas valable, vu ce qui est précédemment établi, à savoir que `Achoura fait partie de la Charia de Mohammed que ce soit dès l'origine ou adoptée par la suite.

 

En l'occurrence, il faudrait chercher une autre explication plus conciliatrice.

 

S'il y'en a pas, il sera obligatoire de se soumettre [aux textes], tout en croyant qu'il y a une cause et une sagesse que Seul Allâh تعالى connaît, car parmi Ses Attributs, on compte le Sage et l'Omniscient.

 

C'est ce que j'ai pu vous conseiller. Je demande à Allâh de nous accorder réussite, pertinence et aide.

 

Le savoir parfait appartient à Allâh عزّ وجلّ, et notre dernière invocation est qu'Allâh, Seigneur des Mondes, soit Loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au jour de la résurrection.

 

(1) Rapporté par Mouslim, chapitre du « Jeûne » (hadith 2804), Abou Dâwoûd, chapitre du « Jeûne » (hadith 2425) et Ahmed (hadith 23290) par l'intermédiaire de Qatâda El-Ansâri. Voir : « El-Irwâ' » (4/108).

(2) Ce mot désigne la récompense qu’obtient le musulman contre l’accomplissement de certaines bonnes actions.

(3) Rapporté par El-Boukhâri, chapitre des « Horaires de la prière » (hadith 557) et Ahmed (hadith 6277) par l'intermédiaire de `Abd Allâh Ibn `Omar رضي الله عنهما.

(4) Rapporté par El-Boukhâri, chapitre du « Jeûne » (hadith 2002), Mouslim, chapitre du « Jeûne » (hadith 2693) et El-Bayhaqi (hadith 8681) par l'intermédiaire de `Â'icha رضي الله عنها.

(5) Rapporté par El-Boukhâri, chapitre du « Hadj » (hadith 1592) par l'intermédiaire de `Â'icha رضي الله عنها.

(6) Rapporté par El-Boukhâri, chapitre du « Jeûne » (hadith 2004), Mouslim, chapitre du « Jeûne » (hadith 2712), Abou Dâwoûd, chapitre du « Jeûne » (hadith 2444), Ibn Mâdjah, chapitre du « Jeûne » (hadith 1734) et El-Houmaydi dans son « Mousnad » (hadith 543) par l'intermédiaire d'Ibn `Abbâs رضي الله عنهما.

 

Alger, le 15 Chawwal 1420 H, Correspondant au 24 janvier 2000 G

 

Traduit et publié par ferkous.com

 

معنى حديث صوم عرفة يكفر سنتين وصوم عاشوراء يكفر سنة واحدة

السؤال : جاء في حديثِ النّبيِّ الذي رواه مسلمٌ: «صَوْمُ عَرَفَةَ يُكَفِّرُ سَنَتَيْنِ، وَصَوْمُ عَاشُورَاءَ يُكَفِّرُ سَنَةً وَاحِدَةً»
قال ابنُ حجرٍ: «ذلك لأنّ صومَ عرفةَ مِنْ شريعةِ محمّدٍ صلّى الله عليه وسلّم، وصومَ عاشوراءَ مِنْ شريعةِ موسى عليه السّلامُ، وشريعةُ محمّدٍ عليه السّلامُ أفضلُ مِنْ شريعةِ موسى»
قلتُ مستشكلاً: لكنْ لماذا كان أجرُ صومِ عرفةَ ضعْفَ أجرِ صومِ عاشوراءَ، ولم يكنْ عشرةَ أضعافٍ أو أكثرَ أو أقلَّ، ولقد بحثتُ جوابًا عن هذا لكنْ لم أَجِدْه، ومرّةً وأنا أقرأ حديثَ:
 «عَمِلَتِ الْيَهُودُ مِنَ الصُّبْحِ إِلَى الظُّهْرِ فَأَعْطَاهُمُ اللهُ عَزَّ وَجَلَّ قِيرَاطًا، وَعَمِلَتِ النَّصَارَى مِنَ الظُّهْرِ إِلَى الْعَصْرِ فَأَعْطَاهُمُ اللهُ عَزَّ وَجَلَّ قِيرَاطًا، وَعَمِلَتْ أُمَّةُ مُحَمَّدٍ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ مِنَ الْعَصْرِ إِلَى الْمَغْرِبِ فَأَعْطَاهُمُ اللهُ عَزَّ وَجَلَّ قِيرَاطَيْنِ»(٢)، قلتُ: فدلّ الحديثُ أنّ أجرَ العملِ الواحدِ مِنَ الأمّةِ ضعفُ أجرِ عملِ اليهودِ والنّصارى، ولما كان صومُ عاشوراءَ يكفّر ذنوبَ سنةٍ ابتداءً ناسَب أن يكونَ صومُ عرفةَ مِنْ شريعتِنا يكفّر ضِعْفَ أجرِ صومِ عاشوراءَ، وهو سَنَتَانِ، واللهُ أعلمُ
فإنْ كان صائبًا فوجِّهونا، وإن كان خطأً فصوِّبونا، وحفظكم اللهُ لنا
تلميذُكم البارُّ، أبو سليمانَ كمال سعد سعود

الجواب : الحمد لله رب العالمين، والصلاة والسلام على من أرسله الله رحمة للعالمين، وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين أمّا بعد
فأمّا ما ذكرْتم فيه مِنْ تعليقِ ابنِ حجرٍ والتّوفيقِ بالحديثِ فلا يتمّ في تقديري إلاّ إذا تقرّر كونُ عاشوراءَ ليس مِنْ شريعتِنا أصلاً أو انتهاءً لا ابتداءً
مرادُنا أنّ مِنْ شريعتِنا أنّ أصْلَ صومِه لم يكنْ موافَقةً لأهلِ الكتابِ؛ لما ثبت أنّ رسولَ اللهِ صلّى اللهُ عليه وآله وسلّم كان يصومه قبل استخبارِه لليهودِ، وكانتْ قريشٌ تصومه، على نحو ما ثبت عن عائشةَ رضي الله عنها قالت: «كَانَتْ قُرَيْشٌ تَصُومُ يَوْمَ عَاشُورَاءَ فِي الْجَاهِلِيَّةِ، وَكَانَ رَسُولُ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَعَلَى آلِهِ وَسَلَّمَ يَصُومُهُ، فَلَمَّا هَاجَرَ إِلَى الْمَدِينَةِ صَامَهُ، وَأَمَرَ بِصِيَامِهِ، فَلَمَّا فُرِضَ شَهْرُ رَمَضَانَ قَالَ: «مَنْ شَاءَ صَامَهُ، وَمَنْ شَاءَ تَرَكَهُ»(٣) وفي روايةِ البخاريِّ: «... وَكَانَ يَوْمًا تُسْتَرُ فِيهِ الْكَعْبَةُ»

(٤)
وإذا تقرّرتْ عدمُ الموافَقةِ لليهودِ؛ فلا يكون قولُه صلّى اللهُ عليه وآلِه وسلّم: «فَنَحْنُ أَحَقُّ بِمُوسَى مِنْكُمْ»(٥)، بعد استخبارِه لليهودِ إلاّ توكيدًا لصومِه مبيِّنًا لليهودِ أنّ الذي يفعلونه من موافَقةِ موسى عليه السّلامُ نحن أيضًا نفعله، فحُقَّ لنا أنْ نكونَ أَوْلَى بموسى من اليهودِ. وكذلك انتهاءً أي أنّه كان يصومه صلّى الله عليه وآلِه وسلّم على أنّه مِنْ شريعتِنا بعد تقريرِ شرعيّتِه بصيامِه ومخالَفةِ اليهودِ بصيامِ يومٍ قبله
فإذا تبيّن لكم هذا؛ فإنّ تعليلَ أفضليّةِ صومِ عرفةَ على عاشوراءَ لكونِ الأوّلِ مِنْ شريعةِ محمّدٍ صلّى اللهُ عليه وآلِه وسلّم دون الثّاني على ما أورده ابنُ حجرٍ وما رتّبْتم عليه مِنْ جوابٍ بالتّأييدِ لا يستقيم مع ما تقدّم تقريرُه مِنْ كونِ عاشوراءَ مِنْ شريعةِ محمّدٍ صلّى اللهُ عليه وآلِه وسلّم أصلاً أوِ انتهاءً، والحالُ هذه ينبغي البحثُ عن تعليلٍ آخَرَ أكثرَ توفيقًا، فإنْ غابتْ عِلَّتُه فالواجبُ التّسليمُ مع الاعتقادِ بوجودِ علّةٍ وحكمةٍ يعلمها اللهُ تعالى؛ لأنّ مِنْ صفاتِه تعالى العلمَ والحكمةَ، هذا ما أمكن توجيهُه، سائلاً اللهَ تعالى التّوفيقَ والسّدادَ والعونَ والرّشادَ.
والعلم عند الله تعالى؛ وآخر دعوانا أن الحمد لله ربّ العالمين، وصلى الله على محمد وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين وسلّم تسليما
١) أخرجه مسلم في «الصّيام»: (٢٨٠٤)، وأبو داود في «الصّيام»: (٢٤٢٥) وأحمد: (٢٣٢٩٠) عن أبي قتادة الأنصاريّ. وانظر «الإرواء»: (٤/ ١٠٨
٢) أخرجه البخاريّ في «مواقيت الصّلاة»: (٥٥٧)، وأحمد: (٦٢٧٧)، من حديث عبد الله بن عمر رضي الله عنهما
(٣) أخرجه البخاريّ في «الصّوم»: (٢٠٠٢)، ومسلم في «الصّيام»: (٢٦٩٣)، والبيهقيّ: (٨٦٨١)، عن عائشة رضي الله عنها
٤) البخاريّ في «الحجّ»: (١٥٩٢)، عن عائشة رضي الله عنها
(٥) أخرجه البخاريّ في «الصّوم»: (٢٠٠٤)، ومسلم في «الصّيام»: (٢٧١٢) أبو داود في «الصّيام»: (٢٤٤٤)، وابن ماجه في «الصّيام»: (١٧٣٤)، والحميديّ في «مسنده»: (٥٤٣)، من حديث ابن عبّاس رضي الله عنهما

الجزائر في ١٥ شوَّال ١٤٢٠ﻫ
الموافق ﻟ: ٢٤ جانفي ٢٠٠٠م

الفتوى رقم:٧٧

الصنف: فتاوى الحديث وعلومه

الفتوى رقم: ٧٧
الصنف: فتاوى الحديث وعلومه

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
5 juillet 2015 7 05 /07 /juillet /2015 23:53
Jeûner en hiver et en été, même récompense ? (audio)

 

Question :

 

Qu'Allâh soit bienfaisant envers vous wa BârakaAllâh fîkoum,!

 

Noble Cheykh, cette soeur demande :

 

Est-ce que le jeûne effectué en hiver, par exemple et le jeûne effectué en été ont la même récompense ?

 

Réponse :

 

Il n'y a aucun doute que le jeûne possède une récompense, qu'il soit effectué en hiver ou en été tant que le jeûneur a une bonne intention et que sa sincérité est vouée à Allâh عز وجل.

 

Néanmoins, s'il ressent une quelconque difficulté dans (l'accomplissement) du jeûne, telles que la soif, la faim ou l'intensité de la chaleur, la récompense sera plus grande car il aura fait preuve de patience dans l'accomplissement d'un acte d'obéissance et il aura fait preuve de patience face à la difficulté.

 

Sa récompense sera par conséquent plus grande !

 

Na'am...

 

Traduit et publié par sounnah-publication.blogspot.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 22:48
La recommandation de faire le lavage rituel (ghusl) chez les salafs lors des 10 dernières nuits (de ramadan)

Il est rapporté des salafs qu'ils faisaient le ghusl chaque nuit et s'embellissaient à chacune de ces dix dernières nuits.

 

Ibn Jarir a dit :

 

"Ils appréciaient le fait de faire le ghusl -les salafs- toutes les nuits parmi celles des dix dernières nuits (de ramadan) et certains d'entre-eux se lavaient et se parfumaient lors des nuits où l'on espère qu'elles soient celles correspondantes à la nuit du destin et il est rapporté d'Anas :

"Que lorsqu'arrivait la vingt quatrième nuit il se lavait, se parfumait et se vêtissait d'une belle étoffe toute neuve ainsi que d'un par-dessus et d'un pagne et au matin il les repliait et ne les portait plus jusqu'à la fois prochaine."

 

Hammaad ibn Salama a dit:

 

"Thaabit et Houmeyd se vêtissaient de leurs plus beaux habits, se parfumaient et parfumaient la mosquée avec le nadouh et la doukhana -une sorte de bonne senteur- ceci lors des nuits dont on espère qu'elles correspondent à celle du destin."

 

Ibn Rajab a dit:

 

"Il est recommandé lors des nuits dont on espère qu'elles coïncident avec celle de la nuit du destin, de se toiletter, de se parfumer et de s'embellir avec le ghusl et le parfum ainsi que de se parer de beaux habits, comme cela est légiféré pour les vendredis et les fêtes de l'aid, de même qu'il est légiféré de s'embellir à l'aide de beaux habits pour l'accomplissement de l'ensemble des prières comme Allah le dit (dans le sens rapproché de la traduction):

"Ô fils d'Adam embellissez-vous avec vos parures en vous rendant à chaque mosquée" (el A'raf v.31)"

 

Ibn Omar a dit:

 

"Allah est le plus en droit à ce que l'on s'embellisse pour Lui".

 

Ibn Rajab a dit:

 

"Ceci est une remarque trés trés trés importante et ce qui est voulu, et la démonstration sera faite plus loin, est que tout comme le musulman se doit de se purifier et de se vêtir en s'embellissant extérieurement, il se doit de s'embellir et de se purifier intérieurement, en améliorant l'état de son coeur, en se repentant de ses péchés et en éloignant de son coeur les maladies."

 

Profit tiré de: les dix dernières nuits, leurs bénéfices et les oeuvres (qui leurs sont relatives)

traduit par Abou Shaheen

 

استحباب اغتسال السَّلف في ليالي العشر الأواخر

أنه ورد عن السلف أنهم كانوا يغتسلون كل ليلة، ويتزينون كل ليلة من ليالي العشر الأواخر، قال ابن جرير: كانوا يستحبون أن يغتسلوا  -أي السلف- كل ليلة من ليالي العشر الأواخر، ومنهم من كان يغتسل ويتطيب في الليالي التي تكون أرجى لليلة القدر، و روي عن أنس: أنه إذا كان ليلةُ أربع وعشرين اغتسل وتطيَّب، ولبس حُلَّةً وإزارًا ورداءً، فإذا أصبح طواهما فلم يلبسهما إلى مثلها من قابل
وقال حمَّادُ بن سلمةَ: كان ثابتٌ وحميدٌ يلبسان أحسن ثيابَهما أو ثيابِهما، ويتطيبان، ويُطيبان المسجد بالنضوح والدُّخنة -نوع من أنواع الطيب-، في اللِّيلة التي تُرجى فيها ليلة القدر
قال ابن رجب : فيُستحبُّ في الليالي التي تُرجى فيها ليلةُ القدر التنظُّفُ، والتطيُّبُ، والتزيُّن بالغُسل والطيب، واللباس الحسن، كما شُرع ذلك في الجُمع والأعياد، وكذلك يُشرعُ أخذُ الزينة بالثياب، في سائر الصلوات، كما قال -تعالى

 يَا بَنِي آدَمَ خُذُوا زِينَتَكُمْ عِندَ كُلِّ مَسْجِدٍ - الأعراف: 31
وقال ابن عمر: الله أحق أن يتزين له
قال ابن رجب: وهو تنبيه مهم جدًا جدًا جدًا والمراد ببيانه وسيأتي؛ أن المراد أن المسلم كما أنه يتطيب ويتزين باللباس الظاهر فعليه أن يتطيب ويُزين الباطن، ويُصلح قلبه ويتوب من الذنوب، ويُبعد عن قلبه الأمراض

مستفاد من: العشر الأواخر فضائلها وأعمالها / الشيخ عبد الله بن صلفيق الظفيري | للشيخ: عبد الله بن صلفيق الظفيري

Cheikh Abdullah Ibn Salfîq Al-Dhufayri  - الشيخ عبدالله بن صلفيق القاسمي الظفيري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 17:33
Conseil pour la fin de ce mois béni (vidéo)

 

Ô vous les croyants voici que ce mois est presque fini ou va bientôt finir... Alors comptons les actions que nous y avons accompli. 
 
Qu'avons-nous offert... ?
 
Qu'avons nous offert pour nos propres personnes durant ce mois grandiose ?
 
Celui qui a été bienfaisant, alors qu'il loue Allah et qu il complète (ce mois) par le bien.
 
Quant à celui qui a été négligent, qu'il rectifie cela par le biais du repentir ; Certes, Allah accepte le repentir de son serviteur et efface les mauvaises actions.
 
Et ne désesperez pas de la miséricorde d'Allah.
 
 تَاْيۡـَٔسُواْ مِن رَّوۡحِ ٱللَّهِ‌ۖ إِنَّهُ ۥ لَا يَاْيۡـَٔسُ مِن رَّوۡحِ ٱللَّهِ إِلَّا ٱلۡقَوۡمُ ٱلۡكَـٰفِرُونَ
 
"Et ne désespérez pas de la miséricorde d´Allah. Ce sont seulement les gens mécréants qui désespèrent de la miséricorde d´Allah." (sourate Youssouf verset 87)
 
Celui qui a été bienfaisant ainsi que celui ayant eu des manquements (durant ce mois), alors qu'il finisse (ce mois) d'une bonne façon.
 
Certes, les oeuvres ne valent que par leur finalité.
 
Ensuite : Soyez dans la crainte et dans la  peur que vos actions ne soiyent pas acceptées !
 
Car Allah le très-haut a dit :
 
إِنَّمَا يَتَقَبَّلُ ٱللَّهُ مِنَ ٱلۡمُتَّقِينَ
 
"Allah n'accepte que de la part des pieux" (sourate al-Ma'ida verset 27)
 
Alors réfléchissez sur vous-même, sur vos buts et vos intentions.
 
Et qu'aucun d'entre vous ne soit satisfait de ses actions ; Ou bien qu'il croit avoir accompli ce qui lui a été obligatoire ; Ou qu'il a accompli le droit d'Allah sur lui.
 
Mais il doit plutôt considérer sa propre personne comme ayant des manquements, et considérer  sa propre personne comme étant négligente et se rabaisser devant son Seigneur le tout-puissant.
 
Certains pieux prédécesseurs disaient:
 
"Si jamais je savais qu'Allah a accepté de moi le poids de grain de moutarde, je souhaiterai la mort "
 
Et cela de part la grande peur qu'ils avaient  d'Allah  .
 
Traduction Abou Jabir 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 18:29
La prière de tarawih de la femme (audio)

 

Question :

 

Quel est le jugement de la prière de tarawih de la femme dans sa maison ?

 

Est-ce qu'il est mieux qu'elle prie à la maison ou à la mosquée ? 

 

Réponse :

 

Le cas diffère...

 

-Si elle peut l'accomplir à la maison, elle a la capacité de se consacrer à ces prières et que rien ne l'occupe parmi les enfants ou les tâches ménagères, alors qu'elle la prie à la maison est meilleur ;

 

-Et si elle voit que cela est plus encourageant pour elle de prier à la mosquée, car elle sera derrière l'imam, et que ce soit plus encourageant pour elle de voir ses soeurs (fiLlâh) prier avec elle, alors nulle objection à cela. 

 

traduit par Oum Omayr
 

سئل سماحة المفتي عبد العزيز آل الشيخ - حفظه الله وسدده - هذا السؤال : ما حكم صلاة المرأة للترويح في بيتها، وهل الأفضل أن تصليها في البيت أو في المسجد؟
فـــــأجـــــــــــاب - حفظه الله ونفع به : يختلف الحال أن كان تقدر على فعلها في البيت، تستطيع التفرغ لهذه الصلوات ولا يشغلها شاغل من أولادً أو عمل بالبيت فيصليها بالبيت أفضل، , وأن رأت أن أنشط لها أن تصلي بالمسجد بأنها وراء الإمام وأن يكون أنشط لها وترى أخواتها تصلى معها فلا ما نع من ذلك

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Abdellah Âl Ach-Cheikh - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله آل الشيخ

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 18:27
Rompre le jeûne en groupe (audio)

 

Question :

 

Qu'Allah vous rétribue en bien.

 

Le questionneur dit; au cours du mois de Ramadan certains des voisins établissent la rupture du jeûne (iftar) en groupe dans la mosquée avec l'intention de réaliser l'unité et le renforcement des liens entre eux, quelle est votre opinion à ce sujet ? 

 

Réponse :

 

Cela n'a pas été fait par les Salafs, ils ne faisaient pas d'intention de rassembler dans le but d'avoir l'iftar, ni pendant le Ramadan ni en dehors du Ramadan. 

 

-Mais si c’est dans le but d’avoir de la fraternité du point de vue d’être avec les pauvres et nécessiteux et de partager l’iftar, qu'ils se réunissent donc à la mosquée pour l'iftar dans le but de nourrir les pauvres et les nécessiteux, il n'y a alors pas de problème à cela. 

 

-Mais si ils se rassemblent par eux-mêmes dans le but de faire un rassemblement vertueux ; Alors c'est une action qui n'a pas été faite par les Salafs. 

 

Mais si il ya ceux qui sont dans la solitude (I'tikaf) dans le masjid alors il n'y a rien de mal à les réunir pour l'iftar et le dîner. 

 

Mais quant aux gens qui viennent à la mosquée juste pour le but de l'iftar et leur intention n’est pas de nourrir les pauvres, alors cela n'a pas été légiféré.

 

traduit par minhaj sunna

 

حكم الإفطار الجماعي

السؤال: يقوم بعض الجيران في أثناء رمضان بالإفطار الجماعي في المسجد بقصد التواصل وتقوية الرابطة بينهم فما رأي فضيلتكم ؟

الجواب: هذا شيء لم يعمله السلف، أنهم كانوا يتقصدون الإجتماع على الإفطار في رمضان و لا في غيره أما إذا كان الغرض من هذا هو من أجل أن يفطر عنده الفقراء و المحتاجون، يعملون الإفطار في المسجد من أجل المحتاجين و الفقراء؛ هذا لا بأس أما إذا كانوا يجتمعون هم وحدهم، و يقولون هذا فيه فضيلة، هذا ليس من عمل السلف
إذا كانوا معتكفين في المسجد فلا بأس أنهم يجتمعون على الإفطار أو على العشا، لا بأس أما أنهم يجون [يأتون] للمسجد عشان الإفطار فقط ، و ليس هذا لغرض إطعام المساكين؛ فهذا الشيء غير مشروع.اهـ

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 18:25
Regarder les séries à la télévision pendant ramadan (audio)

 

A cette époque, à l'arrivée du mois de Ramadhân, les soldats du diable s'emparent des programmes télévisés, fauteurs de troubles, qui vont faire perdre leur temps aux gens pendant ce mois.

 

Ils diffusent des programmes indécents, des sketchs comiques, des séries, des pièces de théâtre... que les gens écoutent et regardent en affirmant qu'ils jeûnent.

 

Ils ne s'abstiennent que de boire et de manger mais ne s'abstiennent pas de ce qu'Allah, glorifié et exalté, a interdit.

 

Le rapprochement vers Allah peut s'accomplir avec le délaissement des choses autorisés uniquement après avoir délaissé les choses interdites.

 

Il incombe donc au musulman de préserver son jeûne de ses choses.

 

Qu'il préserve son ouïe, sa vue et sa langue de tout ce qu'Allah, glorifié et exalté, a interdit.

 

Ainsi doit être le jeûneur.

 

Quant à celui dont la langue profère de mauvaises paroles, dont le regard se dirige vers des choses interdites et dont l'ouïe écoute des choses interdites, même s'il a délaissé ses passions et sa nourriture, Allah n'accepte pas de lui.

 

Le jeûne ne consiste pas uniquement à délaisser la nourriture et la boisson, mais il consiste plutôt au délaissement de ce qu'Allah a interdit comme catégorie de choses illicites pour le jeûneur.

 

Que le jeûneur préserve sa langue, son ouïe, son regard, ses mains, ses pieds... tout les membres de son corps, de ce qu'Allah a interdit.

 

Ainsi doit être le jeûneur.

 

Il jeûne en apparence (extérieurement) et en son for intérieur (intérieurement) et il voue son intention sincèrement à Allah.

 

C'est ce qui importe pour la récompense du jeûne.

 

Quant à celui qui vient avec un jeûne formaliste et abîmé, et ne lui donne aucun droit, alors il n'aura récolté de son jeûne que la soif et la faim.

 

Le Prophète, que la prière et les bénédictions d'Allah soient sur Lui, a dit :

 

«Quiconque n'abandonne pas le mensonge et le fait d’agir sur cela, alors Allah n'a aucun besoin qu’il abandonne sa nourriture et boisson. »

(Al Boukhârî 10/473)

 

traduit par lamektaba.over-blog.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 18:23
Bienfaits du jeûne et ses grandes sagesses

De la part de `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz à tous les Musulmans qui le voient en ce moment, qu'Allah nous accorde, ainsi qu'à eux, le succès de profiter des biens et fasse que nous soyons du nombre de ceux qui s'empressent de faire les œuvres pies, amen.
Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d'Allah soient sur vous.

 

Ô Musulmans !

 

Vous vivez actuellement un mois grand et béni, à savoir : le mois de Ramadan.

 

C'est le mois du jeûne, de la prière nocturne et de la récitation du Coran.

 

C'est un mois où Allah (Exalté soit-Il) affranchit Ses serviteurs de l'enfer et leur pardonne leurs péchés.

 

C'est le mois des aumônes et de la bienfaisance; un mois où les portes du paradis sont ouvertes et les récompenses pour les bonnes œuvres multipliées; où Allah (Exalté soit-Il) enlève les obstacles que rencontrent Ses serviteurs.

 

C'est un mois où Allah (Exalté soit-Il) exauce les invocations, élève les rangs des serviteurs et absout les péchés.

 

C'est un mois où Allah (Exalté soit-Il) accorde avec munificence toute sorte de libéralités à Ses serviteurs. Allah (Exalté soit-Il) a fait du jeûne qu'on accomplit pendant ce mois l'un des piliers de l'islam.

 

Le Prophète élu (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) jeûnait pendant ce mois et a ordonné aux gens de jeûner pendant ses journées.

 

En plus, le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a informé que quiconque jeûne pendant ce mois avec une foi sincère et en espérant la récompense d'Allah (Exalté soit-Il), verra tous ses péchés antérieurs.

 

Il s'agit d'un mois où figure une nuit meilleure que mille mois.

 

Celui qui est privé du bien de cette nuit, subit une grande perte.

 

Accueillez donc ce mois avec joie et bonheur, en ayant une intention pure et en vous évertuant à préserver assidûment le jeûne pendant ses journées, à accomplir la prière nocturne, à rivaliser dans l'accomplissement des bonnes actions et à vous empresser de vous repentir sincèrement de tous les péchés et des désobéissances.

 

Evertuez-vous à vous donner mutuellement des conseils, à vous entraider dans le bien ainsi que dans la piété, à vous enjoindre mutuellement d'ordonner le bien et d'interdire le blâmable et à appeler autrui à tout bien pour gagner la dignité et la grande récompense.


Il existe dans le jeûne maints bienfaits et sagesses :

 

Citons-en entre autres : purifier l'âme, la polir et la débarrasser des mauvaises mœurs et des caractères abominables comme la prétention, l'ingratitude et l'avarice, l'habituer aux bonnes mœurs comme la patience, la clémence, la générosité, la largesse, la fermeté face aux passions de l'âme dans ce qu'Allah (Exalté soit-Il) agrée et ce qui rapproche de Lui.

 

Parmi les bienfaits du jeûne, il y a également : le fait qu'il fait connaître au serviteur son âme, son besoin et sa pauvreté auprès de son Seigneur et lui rappelle les grands bienfaits qu'Allah lui a accordés.

 

De même, il lui rappelle le besoin qu'ont ses coreligionnaires pauvres, ce qui le pousse à faire preuve de reconnaissance vis-à-vis d’Allah (Exalté soit-Il) et à se servir de Ses bienfaits dans les actes d'obéissances, dans le soutien de ses coreligionnaires pauvres tout en faisant preuve de bienfaisance à leur égard.

 

Allah (Exalté soit-Il) a fait mention de ces bienfaits dans cette Parole (traduction rapprochée) :  

 

"Ô les croyants! On vous a prescrit as-Siyâm comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété" (sourate Al-Baqara verset 183)

 

Allah (Exalté soit-Il) a indiqué qu'Il nous prescrit le jeûne pour que soyons pieux à Son égard. Ainsi le jeûne représente-t-il un moyen menant à la piété.

 

Celle-ci signifie l'obéissance à Allah (Exalté soit-Il) et à Son Messager (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) en faisant ce qu'il nous a ordonné de faire et en abandonnant ce qu'il nous a interdit de faire, tout en faisant preuve de dévouement à Allah (Exalté soit-Il), par amour, attachement et crainte pour Lui.

 

C'est ainsi que le serviteur peut éviter le châtiment et le courroux d'Allah (Exalté soit-Il).

 

Le jeûne est alors l'une des plus grandes branches de la piété.

 

Il est aussi un moyen de rapprochement du Seigneur (Exalté soit-Il), un fort moyen de piété dans les autres questions de la religion et du bas monde.

 

Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) à signalé quelques utilités du jeûne dans la parole où il (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dit:  

 

"Ô jeunes gens!

Quiconque parmi vous possède la capacité physique et les moyens financiers nécessaires au mariage, qu'il se marie.

Certes, le mariage est plus enclin à protéger contre les regards lascifs et à préserver la chasteté.

Quant à celui qui n'en possède pas les moyens, qu'il jeûne, car le jeûne le protégera contre la tentation."

 

Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a montré que le jeûne est une protection pour le jeûneur.

 

Ceci est dû au fait que le diable court dans les vaisseaux sanguins du fils d'Adam tout comme le sang qui coule dans ces mêmes vaisseaux et que le jeûne resserre l'étau au diable tout en rappelant au serviteur son Seigneur et Sa grandeur, ce qui finit par affaiblir le pouvoir qu'exerce ce diable sur le fils d'Adam et par renforcer le pouvoir de la foi sur les croyants qui font, par suite, de nombreux actes d'obéissance et moins d'actes de désobéissance.
 

Il existe aussi d'autres bien ditsu jeûne que peut constater tout observateur clairvoyant comme le fait qu'il purifie le corps des impuretés et lui fournit la force et la santé.

 

Nombre de médecins ont reconnu cette vérité et se sont servis du jeûne pour remédier à beaucoup de maladies.

 

Il y a plusieurs versets et hadiths qui traitent des mérites du jeûne et de l'obligation de l'accomplir.

 

Allah (Exalté soit-Il) a dit (traduction rapprochée) :  

 

"Ô les croyants! On vous a prescrit as-Siyâm comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété,  pendant un nombre déterminé de jours". (sourate Al-Baqara verset 183)

 

jusqu'à Sa parole (Gloire et Pureté à Lui) (traduction rapprochée) :   

 

"(Ces jours sont) le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc, quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours. - Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous, afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants!" (sourate Al-Baqara verset 185)
 

De plus, il a été authentiquement rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim d'après Ibn `Omar (Qu'Allah soit satisfait de lui et de son père), que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"L'islam est bâti sur cinq (piliers): l'attestation que nul ne mérite d'être adoré en dehors d'Allah et l'attestation que Mohammad est le Messager d'Allah, l'acquittement de la prière, le versement de la Zakâ, le jeûne de Ramadan et l'accomplissement du Hadj."

 

Il est authentiquement rapporté d'après le Prince des Croyants `Omar ibn Al-Khattâb (Qu'Allah soit satisfait de lui) que l'ange Gabriel (paix soit sur lui) a interrogé le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) au sujet de l'Islam et que le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) lui a dit:  

 

"L'Islam consiste à attester que nul n'est digne d'être adoré en dehors d'Allah et que Mohammad est l'Envoyé d'Allah, à accomplir la Salât (la prière), à acquitter la Zakât, à jeûner pendant le mois de Ramadan et à accomplir le Hadj si tu as les moyens de le faire.

" Tu as dit vrai", lui a répondu Gabriel qui lui a dit encore:" informe-moi à quoi consiste la foi".

Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) lui a dit alors: " Elle consiste à croire en Allah, à Ses anges, à Ses livres, Ses envoyés, au jour du Jugement Dernier et au destin avec le bien et le mal qu'il contient".

Gabriel lui dit:" Dis-moi c'est quoi la bienfaisance?".

Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) lui a répondu en disant: "C'est le fait d'adorer Allah comme si tu le voyais, car si tu ne Le vois pas, Il te voit" .

 

Il s'agit-là d'un grand Hadith qu'il faut contempler et méditer sur ses sens.
 

At-Tirmidhî rapporte un hadith, d'après Mou`âdh ibn Djabal (Qu'Allah soit satisfait de lui) qui a dit:  

 

"Indique-moi une œuvre qui me fasse entrer au paradis et qui m'éloigne de l'enfer"

Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) lui a dit alors: "Tu viens d'interroger sur une très grande affaire qui est pourtant aisée pour qui Allah l'a rendue aisée.

Tu adores Allah sans rien lui associer et tu accomplis correctement la prière.

Tu t'acquittes de l'aumône légale (zakât).

Tu jeûnes pendant le mois de Ramadan.

Tu fais le pèlerinage si tu en as les moyens».

Puis il (Sallah Allah `Alaihi Wa Sallam) ajouta: «Veux-tu que je t'indique les portes du bien?

Le jeûne est un bouclier (contre le feu de l'Enfer).

L'aumône éteint le péché comme l'eau éteint le feu, ainsi la prière au sein de la nuit».

Puis il récita le verset suivant:

"Ils s’arrachent de leurs lits pour invoquer leur Seigneur, par crainte et espoir; et ils font largesse de ce que Nous leur attribuons."  

"Aucun être ne sait ce qu’on a réservé pour eux comme réjouissance pour les yeux, en récompense de ce qu’ils œuvraient!" (sourate As-Sajda verset 16 et 17)

Puis le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit: «Veux-tu que je t'indique la tête de toute chose, son pilier et son plus haut sommet?»

Je dis: «Bien sûr que oui, ô Messager d'Allah!».

Il dit: « La tête de toute chose est l'Islam. Son pilier est la prière. Son plus haut sommet est le Djihâd, la guerre sainte».

Puis il (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dit: «Veux-tu que je t'indique l'élément essentiel de tout cela?»

Je dis: «Bien sûr que oui, Ô Messager d'Allah!»

Il saisit sa langue et dit: «Mets un frein à celle-ci». Je dis: «Ô Messager d' Allah ! Sommes-nous donc punis pour de simples paroles que nous disons?»

Il dit: «Que ta mère te perde ô Mou`âdh ! Les gens sont-ils culbutés sur leur visage dans le feu de l'Enfer pour autre chose que pour les récoltes de leurs langues?"

 

Ô Musulmans !

 

Le jeûne est une grande œuvre et la récompense qu'on obtient pour son accomplissement est énorme, notamment pour l'accomplissement du jeûne du mois de Ramadan car il s'agit du jeûne qu'Allah (Exalté soit-Il) a prescrit à Ses serviteurs et dont Il a fait l'une des raisons du gain auprès de Lui.

 

Il a été authentiquement rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) avait dit:  

 

"Toute œuvre du fils d'Adam lui appartient, la bonne action est récompensée entre dix et sept-cent fois sa valeur.

Allah, Tout-Puissant, dit: "A l'exception du jeûne, car il M'appartient et c'est à Moi d'en fixer la récompense.

Il a certes délaissé ses désirs charnels, sa nourriture, et sa boisson pour Moi.

Le jeûneur connait deux joies : la première lors de la rupture du jeûne, et la seconde lorsqu'il rencontre son Seigneur.

Et certes l'haleine du jeûneur est plus aimé auprès d'Allah que l'odeur du musc.""

 

Dans les deux "Sahîh", on rapporte que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"Quand vient le mois de Ramadhan, les portes du Paradis sont ouvertes, celles de l'Enfer sont fermées et les démons sont enchaînés."

 

At-Tirmdhî et Ibn Mâdja ont rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:

 

"Lors de la première nuit de Ramadan, les diables et les djins méchants sont enchaînés, les portes du Paradis s’ouvrent et on n’en ferme aucune, les portes de l’Enfer se ferment et on n’en ouvre aucune.

Un héraut appelle : «Ô toi qui veux le bien, avance! Ô toi qui veux le mal, recule! ».

Allah a des affranchis de l’Enfer, et ceci a lieu chaque nuit."


On a rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) annonçait la bonne nouvelle de l'arrivée de Ramadan à ses compagnons en leur disant:  

 

"Le mois de Ramadan est venu nous apporter les bénédictions.

Bienvenue à celui qui vient nous visiter."


Il est rapporté par Ibn Khozayma, d'après Salmân Al-Fârisî (Qu'Allah soit satisfait de lui), que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) avait prononcé un sermon lors du dernier jour de Cha`bân en disant:  

 

"Ô hommes!

Vous vous êtes, certes, abrités à l'ombre d'un mois béni, dans lequel se trouve une nuit meilleure que mille mois.

Allah décréta son jeûne obligatoire, et la veillée en prière, durant ses nuits, surérogatoire.

Quiconque cherchera les faveurs d'Allah, lors de ce mois, par une des actions méritables, sera comme celui qui aura accomplis une obligation au cours d'un autre mois.

Et quiconque aura accomplis, lors de ce mois, une obligation sera comme celui qui aura accomplis soixante-dix obligations au cours d'un autre mois.

Ce mois est celui de la patiente, et la patiente n'a d'autre récompense que le Paradis.

Il est aussi le mois du partage, et celui durant lequel la subsistance du croyant est augmentée."... jusqu'à la fin du hadith.

 

Ô Musulmans !

 

Saisissez l'occasion de ce grand mois et glorifiez-le - qu'Allah vous fasse miséricorde - en accomplissant les différents types de cultes et d'actions rapprochant le serviteur d'Allah.

 

C'est un grand mois dont Allah a fait un champ de concurrence dans l'accomplissement des actions pie.

 

Multipliez-y donc les prières, les aumônes et la lecture des versets coraniques et faites-y preuve de bienfaisance envers les pauvres, les démunis et les orphelins.


Le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) était le plus généreux du monde, notamment lors du mois de Ramadan, imitez-le donc en multipliant les dons que vous faites et la bienfaisance dont vous faites preuve au cours de ce mois. Aidez vos coreligionnaires pauvres à jeûner et à accomplir la prière nocturne pendant ce mois tout en attendant la récompense pour vos actions du Roi, l'Omniscient.

 

Préservez votre jeûne contre les péchés interdits par Allah et des désobéissances, car il est authentiquement rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) avait dit:  

 

"Quiconque ne s'abstient pas de tenir des propos mensongers, et de commettre des mauvaises action, Allah n'a nul besoin, alors, qu'il s'abstienne de boire et de manger."

 

Il (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"Le jeûne est (comparable à) un bouclier ; lorsque l'un de vous jeûne qu'il s'abstienne d'être grossier et de se comporter tel un ignorant, et s'il est insulté ou provoqué, qu'il dise : "Je jeûne.""

 

On a rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"Le jeûne n'est pas le fait de s'abstenir de manger et de boire, certes le jeûne est dans le fait de s'abstenir des futilités et d'être grossier."


Et Djabîr ibn `Abd-Allah Al-'Anssârî (Qu'Allah soit satisfait de lui) a dit:

 

"Si tu jeûnes, que ton ouïe, ta vue, et ta langue s'abstienne des mensonges et des interdits, ne nuis point aux voisins, endosse la tranquillité et adopte la gravité et ne rend pas le jour de ton jeûne semblable à celui où tu ne jeûne pas (en commettant des péchés)."

 

Il incombe donc au jeûneur de lire abondamment le Coran avec méditation et compréhension.

 

Il se doit de multiplier les prières, les aumônes, les évocations d'Allah, l'imploration du pardon d'Allah et toute sorte d'œuvre pie qui rapproche le serviteur de Son Seigneur, de jour comme de nuit, et ce pour profiter de cette période sacrée, multiplier la récompense pour les bonnes actions et satisfaire Le Créateur de la terre et des cieux.

 

Le musulman doit éviter tout ce qui gâte son jeûne, diminue la récompense et lui cause le courroux du Seigneur (Gloire et Pureté à lui) comme toutes les sortes des désobéissances telle :

 

La négligence dans l'accomplissement de la prière et la lésinerie quant à l'acquittement de la Zakât, l'aumône légale, le fait de s'approprier illicitement des biens des orphelins, l'injustice, le vol, l'ingratitude envers les parents, la rupture des liens de parenté, la médisance et le colportage, le mensonge, le faux témoignage, les allégations mensongères, les faux serments, le rasage de la barbe ou son raccourcissement, le fait de laisser pousser la moustache de façon qu'elle soit longue, l'audition de chansons et de musique, l'apprêtement des femmes, qui ne se voilent pas devant les hommes qui leur sont étrangers et imitent les femmes mécréantes en revêtant des habits ne voilant pas leurs atours, ainsi que tout autre acte interdit par Allah (Exalté soit-Il) et Son Messager (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam).

 

Ces désobéissances que nous venons de mentionner sont interdites en tout temps et tout endroit, mais cette interdiction devient plus accentuée lors de Ramadan et le péché de les commettre est plus grave vu le mérite de cette période et son caractère sacré.
 

Craignez donc Allah, Ô Musulmans, et éloignez-vous de ce qu'ont interdit Allah (Exalté soit-Il) et son Messager (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam).

 

Suivez le chemin droit en Lui obéissant pendant le mois de Ramadan et en dehors de Ramadan.

 

Enjoignez-vous de faire cela et entraidez-vous à le faire afin de gagner la dignité, le bonheur, la gloire et le salut dans le monde d'ici bas et dans l'au-delà.

 

C'est auprès d'Allah que nous cherchons refuge, pour nous et pour vous, ainsi que pour tous les Musulmans, contre les causes de Son courroux.

 

Nous L'implorons d'accepter de nous notre jeûne et notre prière nocturne, de mettre les gouvernants des Musulmans sur le bon chemin et de faire en sorte qu'ils fassent prévaloir Sa religion et qu'ils déçoivent Ses ennemis.

 

Nous L'implorons aussi d'accorder à tous la réussite dans l'instruction et la compréhension de la religion islamique ainsi que dans le recours à l'arbitrage de cette religion et l'application de ses dispositions en toute chose, c'est Lui l'Omnipotent.

 

Que la paix et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d'Allah soient sur vous.
 

Vice-président de l'Université Islamique à Médine
`Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

(Numéro de la partie: 15, Numéro de la page: 38 à 47)

traduit par alifta.com

 

فوائد الصيام وحكمه العظيمة
من عبد العزيز بن عبد الله بن باز إلى من يراه من المسلمين، وفقني الله وإياهم لاغتنام الخيرات، وجعلني وإياهم من المسارعين إلى الأعمال الصالحات آمين
سلام عليكم ورحمة الله وبركاته، أما بعد
أيها المسلمون، لقد أظلكم شهر عظيم مبارك، ألا وهو شهر رمضان، شهر الصيام والقيام، شهر العتق والغفران، شهر الصدقات والإحسان، شهر تفتح فيه أبواب الجنات وتضاعف فيه الحسنات وتقال فيه العثرات، شهر تجاب فيه الدعوات، وترفع فيه الدرجات، وتغفر فيه السيئات، شهر يجود فيه الله سبحانه على عباده بأنواع الكرامات، ويجزل فيه لأوليائه العطايات، شهر جعل الله صيامه أحد أركان الإسلام، فصامه المصطفى صلى الله عليه وسلم، وأمر الناس بصيامه، وأخبر عليه الصلاة والسلام أن من صامه إيمانا واحتسابا غفر الله له ما تقدم من ذنبه، ومن قامه إيمانا واحتسابا غفر الله له ما تقدم من ذنبه، شهر فيه ليلة خير من ألف شهر، من حرم خيرها فقد حرم، فاستقبلوه رحمكم الله بالفرح والسرور، والعزيمة الصادقة على صيامه وقيامه، والمسابقة فيه إلى الخيرات والمبادرة فيه إلى التوبة النصوح من سائر الذنوب والسيئات، والتناصح والتعاون على البر والتقوى، والتواصي بالأمر بالمعروف، والنهي عن المنكر، والدعوة إلى كل خير لتفوزوا بالكرامة والأجر العظيم
وفي الصيام فوائد كثيرة وحكم عظيمة
منها: تطهير النفوس وتهذيبها وتزكيتها من الأخلاق السيئة كالأشر والبطر والبخل، وتعويدها للأخلاق الكريمة كالصبر والحلم والجود والكرم ومجاهدة النفس فيما يرضي الله ويقرب لديه
ومن فوائد الصوم: أنه يعرف العبد نفسه وحاجته، وضعفه، وفقره لربه ويذكره بعظيم نعم الله عليه، ويذكره أيضا بحاجة إخوانه الفقراء فيوجب له ذلك شكر الله سبحانه، والاستعانة بنعمه على طاعته، ومواساة إخوانه الفقراء والإحسان إليهم، وقد أشار الله سبحانه وتعالى إلى هذه الفوائد في قوله عز وجل:  يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا كُتِبَ عَلَيْكُمُ الصِّيَامُ كَمَا كُتِبَ عَلَى الَّذِينَ مِنْ قَبْلِكُمْ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ  فأوضح سبحانه أنه كتب علينا الصيام لنتقيه سبحانه، فدل ذلك على أن الصيام وسيلة للتقوى، والتقوى هي: طاعة الله ورسوله بفعل ما أمر الله به ورسوله وترك ما نهى الله عنه ورسوله؛ عن إخلاص لله عز وجل ومحبة ورغبة ورهبة، وبذلك يتقي العبد عذاب الله وغضبه، فالصيام شعبة عظيمة من شعب التقوى، ووسيلة قوية إلى التقوى في بقية شئون الدين والدنيا، وقد أشار النبي صلى الله عليه وسلم إلى بعض فوائد الصوم في قوله صلى الله عليه وسلم:  يا معشر الشباب من استطاع منكم الباءة فليتزوج، فإنه أغض للبصر وأحصن للفرج، ومن لم يستطع فعليه بالصوم فإنه له وجاء  . فبين النبي صلى الله عليه وسلم أن الصوم وجاء للصائم، وما ذاك إلا لإن الشيطان يجري من ابن آدم مجرى الدم، والصوم يضيق تلك المجاري، ويذكر بالله وعظمته، فيضعف سلطان الشيطان، ويقوى سلطان الإيمان، وتكثر به الطاعات من المؤمن، وتقل به المعاصي
وفي الصوم فوائد كثيرة غير ما تقدم تظهر للمتأمل من ذوي البصيرة، ومنها أنه يطهر البدن من الأخلاط الرديئة ويكسبه صحة وقوة، وقد اعترف بذلك الكثير من الأطباء وعالجوا به كثيرا من الأمراض. وقد ورد في فضله وفرضيته آيات وأحاديث كثيرة، قال تعالى:  يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا كُتِبَ عَلَيْكُمُ الصِّيَامُ كَمَا كُتِبَ عَلَى الَّذِينَ مِنْ قَبْلِكُمْ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ (183) أَيَّامًا مَعْدُودَاتٍ إلى أن قال الله عز وجل:  شَهْرُ رَمَضَانَ الَّذِي أُنْـزِلَ فِيهِ الْقُرْآنُ هُدًى لِلنَّاسِ وَبَيِّنَاتٍ مِنَ الْهُدَى وَالْفُرْقَانِ فَمَنْ شَهِدَ مِنْكُمُ الشَّهْرَ فَلْيَصُمْهُ وَمَنْ كَانَ مَرِيضًا أَوْ عَلَى سَفَرٍ فَعِدَّةٌ مِنْ أَيَّامٍ أُخَرَ يُرِيدُ اللَّهُ بِكُمُ الْيُسْرَ وَلاَ يُرِيدُ بِكُمُ الْعُسْرَ وَلِتُكْمِلُوا الْعِدَّةَ وَلِتُكَبِّرُوا اللَّهَ عَلَى مَا هَدَاكُمْ وَلَعَلَّكُمْ تَشْكُرُونَ
وفي الصحيحين عن ابن عمر رضي الله عنهما قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم:  بني الإسلام على خمس: شهادة أن لا إله إلا الله، وأن محمدا رسول الله، وإقام الصلاة، وإيتاء الزكاة، وصوم رمضان، وحج البيت  . وفي الصحيح عن أمير المؤمنين عمر بن الخطاب رضي الله تعالى عنه أن جبريل عليه السلام سأل النبي عليه الصلاة والسلام عن الإسلام؛ فقال له رسول الله صلى الله عليه وسلم:  أن تشهد أن لا إله إلا الله، وأن محمدا رسول الله، وتقيم الصلاة، وتؤتي الزكاة، وتصوم رمضان، وتحج البيت إن استطعت إليه سبيلا. قال: صدقت. ثم قال: أخبرني عن الإيمان. فقال له رسول الله صلى الله عليه وسلم: الإيمان أن تؤمن بالله وملائكته وكتبه ورسله واليوم الآخر وبالقدر خيره وشره. قال: أخبرني عن الإحسان. قال: أن تعبد الله كأنك تراه، فإن لم تكن تراه فإنه يراك  . وهذا حديث عظيم جليل ينبغي تأمله وتعقل معانيه.
وأخرج الترمذي عن معاذ بن جبل رضي الله عنه قال:  قلت: يا رسول الله، أخبرني بعمل يدخلني الجنة ويباعدني عن النار. فقال: لقد سألت عن عظيم، وإنه ليسير على من يسره الله عليه، تعبد الله ولا تشرك به شيئا، وتقيم الصلاة، وتؤتي الزكاة، وتصوم رمضان، وتحج البيت إن استطعت إليه سبيلا. ثم قال النبي صلى الله عليه وسلم: ألا أدلك على أبواب الخير: الصوم جنة، والصدقة تطفئ الخطيئة كما يطفئ الماء النار، وصلاة الرجل في جوف الليل. ثم تلا رسول الله صلى الله عليه وسلم قوله تعالى:  تَتَجَافَى جُنُوبُهُمْ عَنِ الْمَضَاجِعِ يَدْعُونَ رَبَّهُمْ خَوْفًا وَطَمَعًا وَمِمَّا رَزَقْنَاهُمْ يُنْفِقُونَ (16) فَلا تَعْلَمُ نَفْسٌ مَا أُخْفِيَ لَهُمْ مِنْ قُرَّةِ أَعْيُنٍ جَزَاءً بِمَا كَانُوا يَعْمَلُونَ  ثم قال عليه الصلاة والسلام: ألا أخبرك برأس الأمر وعموده وذروة سنامه؟ قلت: بلى يا رسول الله. فقال: رأس الأمر الإسلام، وعموده الصلاة، وذروة سنامه الجهاد في سبيل الله. ثم قال صلى الله عليه وسلم: ألا أخبرك بملاك ذلك كله؟ قلت: بلى يا رسول الله. قال: كف عليك هذا. وأشار إلى لسانه. فقلت: يا رسول الله، وإنا لمؤاخذون بما نتكلم به؟ فقال صلى الله عليه وسلم: ثكلتك أمك يا معاذ ، وهل يكب الناس في النار على وجوههم - أو قال: على مناخرهم
إلا حصائد ألسنتهم؟
أيها المسلمون، إن الصوم عمل صالح عظيم، وثوابه جزيل، ولا سيما صوم رمضان فإنه الصوم الذي فرضه الله على عباده، وجعله من أسباب الفوز لديه، وقد ثبت في الحديث الصحيح أن النبي صلى الله عليه وسلم قال:  كل عمل ابن آدم له، الحسنة بعشر أمثالها إلى سبعمائة ضعف، يقول الله عز وجل: إلا الصيام فإنه لي وأنا أجزي به، إنه ترك شهوته وطعامه وشرابه من أجلي، للصائم فرحتان: فرحة عند فطره، وفرحة عند لقاء ربه، ولخلوف فم الصائم أطيب عند الله من ريح المسك  . وفي الصحيحين عن النبي صلى الله عليه سلم أنه قال:  إذا دخل رمضان فتحت أبواب الجنة، وغلقت أبواب النار، وسلسلت الشياطين  . وأخرج الترمذي وابن ماجه عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال:  إذا كان أول ليلة من رمضان صفدت الشياطين ومردة الجن، وفتحت أبواب الجنة، فلم يغلق منها باب، وغلقت أبواب النار فلم يفتح منها باب، وينادي مناد: يا باغي، الخير أقبل، ويا باغي الشر أقصر، ولله عتقاء من النار وذلك كل ليلة
وجاء عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه كان يبشر أصحابه بقدوم شهر رمضان ويقول لهم:  جاء شهر رمضان بالبركات، فمرحبا به من زائر وآت
وأخرج ابن خزيمة عن سلمان الفارسي رضي الله عنه عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه خطب الناس في آخر يوم من شعبان فقال:  أيها الناس، إنه قد أظلكم شهر عظيم مبارك، شهر فيه ليلة خير من ألف شهر، جعل الله صيامه فريضة، وقيام ليله تطوعا، من تقرب فيه بخصلة من خصال الخير كان كمن أدى فريضة فيما سواه، ومن أدى فيه فريضة كان كمن أدى سبعين فريضة فيما سواه، وهو شهر الصبر، والصبر ثوابه الجنة، وشهر المواساة، وشهر يزاد فيه رزق المؤمن  .... الحديث
فيا معشر المسلمين اغتنموا هذا الشهر العظيم، وعظموه، رحمكم الله، بأنواع العبادة والقربات، وسارعوا فيه إلى الطاعات، هو شهر عظيم، جعله الله ميدانا لعباده يتسابقون إليه فيه بالطاعات، ويتنافسون فيه بأنواع الخيرات، فأكثروا فيه، رحمكم الله، من الصلوات والصدقات وقراءة القرآن والإحسان إلى الفقراء والمساكين والأيتام
وقد كان رسول الله صلى الله عليه وسلم أجود الناس، وكان أجود ما يكون في رمضان، فتأسوا بنبيكم صلى الله عليه وسلم، واقتدوا به في مضاعفة الجود والإحسان في شهر رمضان، وأعينوا إخوانكم الفقراء على الصيام والقيام واحتسبوا أجر ذلك عند الملك العلام، واحفظوا صيامكم عما حرم الله عليكم من الأوزار والآثام، فقد صح عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال:  من لم يدع قول الزور والعمل به، فليس لله حاجة في أن يدع طعامه وشرابه  ، وقال عليه الصلاة والسلام:  الصيام جنة، فإذا كان يوم صوم أحدكم فلا يرفث ولا يفسق، فإن امرؤ سابه أحد فليقل: إني امرؤ صائم  . وجاء عنه صلى الله عليه وسلم أنه قال:
ليس الصيام من الطعام والشراب، وإنما الصيام من اللغو والرفث

وقال جابر بن عبد الله الأنصاري رضي الله عنه: إذا صمت، فليصم سمعك وبصرك ولسانك عن الكذب والمحارم، ودع أذى الجار، وليكن عليك وقار وسكينة، ولا تجعل يوم صومك ويوم فطرك سواء
فينبغي للصائم الإكثار من تلاوة القرآن بتدبر وتعقل، والإكثار من الصلوات والصدقات والذكر والاستغفار وسائر أنواع القربات في الليل والنهار اغتناما للزمان، ورغبة في مضاعفة الحسنات، ومرضاة لفاطر الأرض والسماوات. ويجب على كل مسلم اجتناب ما يجرح الصوم، وينقص الأجر، ويغضب الرب عز وجل من سائر المعاصي؛ كالتهاون بالصلاة، والبخل بالزكاة، وأكل الربا، وأكل أموال اليتامى، والظلم، والسرقة، وعقوق الوالدين، وقطيعة الرحم، والغيبة، والنميمة، والكذب، وشهادة الزور، والدعاوى الباطلة، والأيمان الكاذبة، وحلق اللحى وتقصيرها وإطالة الشوارب، وسماع الأغاني، وآلات الملاهي، وتبرج النساء، وعدم تستُّرهن من الرجال، والتشبه بنساء الكفرة في أزيائهن غير الساترة، وغير ذلك مما نهى الله عنه ورسوله، وهذه المعاصي التي ذكرناها محرمة في كل زمان ومكان؛ ولكنها في رمضان أشد تحريما، وأعظم إثما لفضل الزمان وحرمته
فاتقوا الله أيها المسلمون واحذروا ما نهاكم الله عنه ورسوله، واستقيموا على طاعته في رمضان وغيره، وتواصوا بذلك وتعاونوا عليه لتفوزوا بالكرامة والسعادة والعزة والنجاة في الدنيا والآخرة، والله المسئول أن يحفظنا والمسلمين جميعا من أسباب غضبه، وأن يتقبل منا جميعا صيامنا وقيامنا وأن يصلح ولاة أمر المسلمين، وأن ينصر بهم دينه، ويخذل بهم أعداءه، وأن يوفق الجميع للفقه في الدين، والثبات عليه، والحكم به، والتحاكم إليه في كل شيء، إنه على كل شيء قدير، وصلى الله وسلم وبارك على نبينا محمد وآله وصحبه
نائب رئيس الجامعة الإسلامية بالمدينة المنورة
عبد العزيز بن عبد الله بن باز

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام