compteur de visite

Catégories

8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 13:37
La détermination des dates de début et de fin du mois de ramadan et l'attitude que doit adopter le musulman en France vis-à-vis de cela

Voici une question, posée au noble Cheikh Muhammad ibn 'Umar Baazmûl -qu'Allaah le préserve-, au sujet de la détermination des dates de début et de fin du mois de Ramadan et l'attitude que doit adopter le musulman en France vis-à-vis de cela :

 

Le centre islamique représentatif des musulmans de France a annoncé publiquement il y a quelques jours la date de début du mois de Ramadan ainsi que celle de sa fin se basant en cela sur le calcul astronomique.

 

Nous est-il imposé de les suivre dans cela ou non?

 

Et si la réponse est négative, que devons nous faire alors afin d'éviter toute divergence?

 

Remarque : je sollicite également votre accord afin de traduire votre réponse en langue française et de la publier car certes les frères là-bas attendent.

 

Apportez-nous votre contribution profitable, qu'Allaah vous rétribue en bien.

 

Telle fut la réponse du Cheikh :

 

Il n'est pas permis de se fier au calcul astronomique pour déterminer l'entrée du mois de Ramadan, et ce qu'il vous incombe est de vous baser sur la simple vision oculaire [à l'œil nu] observée dans votre pays, ou dans le pays voisin le plus proche, ou bien en suivant la vision observée en Arabie Saoudite.

 

Disant cela : si la vision concorde avec leur calcul, alors le problème est clos.

 

Au cas contraire, l'entrée du mois déterminée par le calcul astronomique ne vous incombe en rien.

 

Ceci dit, ne manifestez pas ouvertement ce désaccord : s'ils vous enjoignent de jeûner avant que la vision ait été effectivement observée, alors ne laissez pas apparaître que vous ne jeûnez pas, et s'il retardent l'entrée du mois après que la vision soit effective, alors dissimulez votre jeûne.

 

Et c'est d'Allaah qu'est implorée l'aide.

 

Traduction: Abû Ismaa°îl Al Andalussî

18/08/1434 

copié de sounnah-publication.com

 

IMG-20130528-WA0000.jpg      IMG-20130528-WA0001.jpg

 

Cheikh Mouhammad Ibn 'Omar Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر سالم بازمول

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 21:47
Quelles sont les œuvres de bien désirables d’accomplir durant le mois béni du ramadan ?

Question :

 

Quelles sont les œuvres de bien désirables d’accomplir durant le mois béni du Ramadan ?

 

Réponse :

 

Les œuvres de bien désirables d’accomplir durant le Ramadan sont nombreuses.

 

Et le plus important est d’être assidu dans l’accomplissement de ce qu’Allah a rendu obligatoire, pendant le Ramadan et en dehors du Ramadan, comme la prière et le jeûne. 

 

Il faut ensuite multiplier les œuvres surérogatoires, comme :

 

-la récitation du Coran,

-la prière d’at-tarawih,

-la prière de nuit,

-les aumônes,

-la retraite pieuse

-et multiplier le rappel d’Allah,

-le tasbih (sobhanAllah),

-le tahlil (la ilaha illa Allah)

-et le takbir (Allahu Akbar)

-ainsi que rester dans les mosquées pour accomplir des adorations.

 

Il faut enfin préserver le jeûne de tout ce qui l’annule ou en diminue (sa récompense) comme paroles et actes interdits ou détestables.

 

copié de forum.daralhadith-sh.com

 

الأعمال الخيرية المرغوب فيها في شهر رمضان المبارك

السؤال : ما هي الأعمال الخيرية المرغوب فيها في شهر رمضان المبارك ‏؟

الجواب: الأعمال الخيرية المرغوب فيها في رمضان كثيرة، أهمها‏:‏ المحافظة على أداء ما فرضه الله في رمضان وغيره من الصلاة والصيام، ثم الإكثار بعد ذلك من النوافل؛ من تلاوة القرآن، وصلاة التراويح، والتهجد، والصدقة، والاعتكاف، والإكثار من الذكر والتسبيح والتهليل والتبكير، والجلوس في المساجد للعبادة فيها، وحفظ الصوم عما يبطله أو يخل به من الأقوال والأعمال المحرمة والمكروهة‏

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 21:30
Il n’est pas permis de se baser sur les calculs

D'après Abou Houreira رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit :

 

«Jeûnez à sa vision (1) et rompez le jeûne à sa vision (2) et si vous êtes empêchés par des nuages alors complétez le nombre de jours de Cha'ban à 30 jours (3)».

 

Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1909 et Mouslim dans son Sahih n°1081

 

(1) C'est à dire que si vous voyez le croissant de lune du mois de Ramadan la 29e nuit de Cha'ban alors jeûnez le lendemain.

(2) C'est à dire que après avoir jeûné 29 jours de Ramadan, si vous voyez le croissant de lune de Chawal alors rompez le jeûne le lendemain qui sera le jour du 'Id sinon jeûnez un 30e jour.

(3) C'est à dire qui si vous n'avez pas vu la lune durant la 29e nuit de Cha'ban alors complétez le mois de Cha'ban 30 jours et jeûnez le 1er jour de Ramadan le jour suivant.

 

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم

صوموا لرؤيَتِهِ وأفطِروا لرؤيتِهِ . فإنْ غبِّيَ عليكم فأكملوا عدةَ شعبانَ ثلاثينَ 

رواه البخاري في صحيحه رقم ١٩٠٩ و مسلم في صحيحه رقم ١٠٨١

D'après 'AbdAllâh Ibn 'Omar رضي الله عنهما, le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit :

 

«Nous sommes certes une communauté -oumiya- (1), nous n'écrivons pas et ne calculons pas. Le mois est comme cela et comme cela».

Et il fit signe avec ses mains une fois 29 et une fois 30.

 

Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1913 et Mouslim dans son Sahih n°1080

 

(1) Ce terme est explicité juste après, c'est à dire : nous n'écrivons pas et ne calculons pas.

 

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم

إنَّا أمةٌ أميةٌ لا نكتبُ ولا نَحْسُبُ . الشهرُ هكذا وهكذا . يعني مرةً تسعةً وعشرينَ ومرةً ثلاثينَ

رواه البخاري في صحيحه رقم ١٩١٣ و مسلم في صحيحه رقم ١٠٨٠

L'imam Ibn Hajar (mort en 852) a dit :

 

«Le sens apparent du hadith montre que le jugement n'a absolument rien à voir avec le calcul. 

Ceci est éclairci par l'autre hadith : 

"Si vous êtes empêchés par des nuages alors complétez le nombre de jours à 30 jours".

La sagesse dans cela est qu'ainsi tout le monde est au même niveau (c'est à dire que nous ne sommes pas dans une situation où des gens connaissent les calculs astronomiques et jeûnent un jour tandis que d'autres ne les connaissent pas et jeûnent un autre jour) et donc cela lève la divergence et les polémiques entre les gens.

Certes des gens ont été d'avis qu'il faille retourner vers les astronomes pour cela, il s'agit des Rawafid (les chiites extrémistes) et il a été rapporté que certains juristes ont été d'accord avec eux sur cela.

Al Baji (savant de l'école malikite mort en 474) a dit : Le consensus des anciens est une preuve contre eux».

 

Fath Al Bari 4/127

Remarque :

 

Les savants sont en consensus sur le fait qu'il n'est pas permis de se baser sur des calculs astronomiques pour déterminer les dates du mois de Ramadan.


Plus de 20 savants issus de chacune des 4 écoles juridiques ont mentionné ce consensus.

 

Parmi eux :

 

L'imam Ahmed Ibn 'Ali Al Jasas Al Hanafi (mort en 370) a dit dans Ahkam Al Quran 1/250 

 

«Celui qui dit qu'il faut prendre en compte la position de la lune et les calculs des astronomes est sorti du jugement de la charia et cette question n'est pas une question dans laquelle l'ijtihad (1) est possible car le Coran, les textes de la Sounna et le consensus montrent l'inverse».

 

(1) C'est à dire l'effort d'interprétation des savants.

 

Chaikh Al Islam Ibn Taymiya (mort en 728) a dit dans Majmou' Al Fatawa 25/132

 

«Nous savons forcément que dans la religion de l'Islam, concernant la vision de lune pour le jeûne, le pèlerinage, le délai de viduité et autres parmi les règles en rapport avec la lune qu'il n'est pas permis de mettre en pratique le calcul de l'astronome. 

Les textes du Messager d'Allâh صلى الله عليه و سلم montrant cela sont nombreux et les musulmans sont en consensus sur cela».

 

L'imam Siddiq Hassan Khan (mort en 1307) a dit dans Rawdatou Nadiya 2/11

 

«La détermination des jours et des mois par les calculs en fonction des positions de la lune est une innovation par consensus de la communauté».

 

Le comité des grands savants du Royaume d'Arabie Saoudite 

 

«Les membres du comité ont regardé les textes du Coran et de la Sounna, ainsi que les paroles des savants sur le fait d'affirmer la venue de la nouvelle lune par les calculs.

Ils ont donc confirmé le consensus sur le fait qu'il ne faille pas prendre en compte les calculs astronomiques pour affirmer la nouvelle lune dans les questions concernant la Charia.

Ceci étant prouvé par la parole du Prophète صلى الله عليه و سلم 

"Jeûnez à sa vision et rompez le jeûne à sa vision"

Ainsi que sa parole : 

"Ne jeûnez pas jusqu'à ce que vous la voyez et ne rompez pas le jeûne jusqu'à ce que vous la voyez" 

Et les autres preuves ayant le même sens».

Fatawa Al Lajna Daima vol 10 p 104

 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 21:29
La musulmane qui passe du temps à préparer la nourriture, est-elle récompensée pour cela ? (vidéo)

Question :

 

Une sœur dit : en général la femme musulmane passe beaucoup de temps dans la cuisine occupée à préparer la nourriture.

 

Elle ne peut donc pas profiter de l’occasion de ce mois. Pouvez-vous l’orienter ?

 

Et est-elle récompenser pour sa préparation de la nourriture ? 

 

Réponse :

 

Oui, elle est récompensée pour cela car elle prépare la nourriture pour les jeuneurs.

 

Et ceci fait partie de l’entraide dans le bien et la piété.

 

Elle est donc récompensée pour cela. 

 

Et faire la cuisine ne l’empêche pas de faire du tasbih (sobhanAllah), du tahlil (la ilaha illa Allah) et du takbir (Allahu Akbar) ou de réciter ce qu’elle a mémorisé du Coran.

 

Faire la cuisine ne l’empêche pas de faire du rappel d’Allah (عز و جل). 

 

copié de forum.daralhadith-sh.com

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 21:00
Quelle est la durée minimale de l'i'tikâf ? (audio)

 

Question :

 

La durée minimale de l'itikaf est-elle d'une nuit ou d'un jour comme dans le hadith de 'Omar ?

 

Réponse :

 

Il n'a pas de durée délimitée, même si c'est une heure.

 

Les jurisconsultes ont dit : même une heure, car il n'a pas été rapporté de durée délimitée dans la législation

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 20:30
Quand termine l'i'tikâf du mois de ramadan ?

Question :

 

Quand est-ce que le mou'takif (celui qui fait une i'tikaf) sort de son i'tikaf, est-ce après le coucher du soleil de la nuit du Aid (Fête de la rupture) ou après le Fajr du jour du Aid?

 

Réponse :

 

Le Mou'takif sort de son i'tikaf quand termine le Ramadan, et le Ramadan termine avec le coucher du soleil, la nuit du Aid.

 

 

Fatawa fii Ahkami Ssiyaam Question numéro 470

copié de forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 17:23
Avec quoi rompre son jeûne et que dire au moment de la rupture du jeûne ?

D'après Anas Ibn Malik (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) rompait son jeûne avant de prier (*) en mangeant des dattes fraîches, si ce n'était pas avec des dattes fraîches alors avec des dattes sèches et si ce n'était pas avec des dattes sèches alors avec quelques gorgées d'eau ».

(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°2356 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

 

(*) C'est à dire avant de faire la prière du maghreb.

 

عن أنس بن مالك رضي الله عنه : كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يفطر قبل أن يصلي على رطبات فإن لم تكن رطبات فتمرات فإن لم تكن حسا حسوات من ماء 

(رواه أبو داود في سننه رقم ٢٣٥٦ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)

222 

D'après Abdallah Ibn Omar (qu'Allah les agrée), lorsque le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) rompait son jeûne il disait:

 

« La soif est partie, les veines sont humides et la récompense est assurée si Allah le veut ».

(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°2357 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

 

عن عبد الله بن عمر رضي الله عنهما كان النبي صلى الله الله عليه و سلم إذا أفطر قال :

ذَهَبَ الظَمَأ وَ ابْتَلَّتِ العُرُوق وَ ثَبَتَ الأَجْر إنْ شَاءَ الله 

(رواه أبو داود في سننه رقم ٢٣٥٧ و حسنه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)

 

 

ذَهَبَ الظَمَأ وَ ابْتَلَّتِ العُرُوق وَ ثَبَتَ الأَجْر إنْ شَاءَ الله

 

Dhahaba A Dhama Wabtalatil 'Ourouq Wa Thabatal Ajr InchaAllah

 

« La soif est partie, les veines sont humides et la récompense est assurée si Allah le veut »

 

222

Remarque

 

Il y a une invocation dite au moment de la rupture du jeûne qui est répandue mais n'est pas authentique :

 

D'après Mouadh Ibn Zouhra, lorsque le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) rompait son jeûne il disait:

 

« Ô Allah c'est pour toi que j'ai jeûné et c'est avec ta subsistance que j'ai rompu mon jeûne ».

(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°2358)

 

En phonétique : Allahouma Laka Soumtou Wa 'Ala Rizqika Aftart

 

Ce hadith a été jugé faible entre autres par :

 

- L'imam Dhahabi dans Moukhtasar Sounan Al Bayhaqi 4/1616

- L'imam Ibn Kathir dans Irchad Al Faqih 1/282

- L'imam Ibn Qayim Al Jawziya dans Zaad Al Maad 2/49

- L'imam Ibn Hajar dans Talkhis Al Habir 2/802

- Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud

 

عن معاذ بن زهرة رضي الله عنه أنّ النبيَّ صلى الله عليه وسلم كان إذا أفطر قال اللهم لك صمت وعلى رزقك أفطرت 

(رواه أبو داود في سننه رقم ٢٣٥٨ و هو حديث ضعيف)

222

Avis de Cheikh alFawzan concernant l'invocation de rupture du jeûne

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 16:09
Le jeûne du samedi

Toutes les louanges appartiennent a Allah, que les prières et le salut soit sur son Messager. Ensuite :

 

Les gens de science ont divergé quant au jeûne surérogatoire du samedi, en plusieurs paroles :

 

-parmi elles : L’autorisation de jeûner le samedi de façon absolu

 

-parmi elles : Le fait qu’il est détestable de jeûner le jour du samedi seul

 

-et parmi elles : L’interdiction totale du jeûne du samedi

 

La cause de leur divergence réside dans la présence de différent ahadith qui sont venu dans ce chapitre, et au sujet de leur authenticité et de leur faiblesse.

 

Et parmi ces ahadith, le hadith de AbdouLlah ibn Bousr, selon sa sœur : Le Prophète (prière et salutation d’Allah sur Lui) a dit :

 

"Ne jeûnez pas le samedi sauf ce qu’Allah vous a rendu obligatoire, même si quelqu’un d’entre ‎vous ne trouve qu’une écorce d’un raisin ou une petite branche d’un ‎arbre alors qu’il la mâche"

rapporté par At-Tirmidhi, qui a dit : Ce hadith est bon et cela signifie qu’il est détestable pour l’homme de spécifier le jour du samedi pour jeûner car les juifs donnent de l’importance à ce jour.

(fin de citation)

 

Je dis (Cheikh ‘Ali Ar-Ramli) :

 

Et parmi ces ahadith , il y a le hadith de Djouwayria Bintou-l-Hârith (qu’Allah l’agrée) :

 

"Le prophète (prière et salutation d’Allah sur Lui) est rentrée chez elle un vendredi, alors qu’elle était en train de jeûner.

Il lui dit : « As-tu jeûné hier ? »

Elle répondit : « Non. »

Il dit : « Comptes-tu jeûner demain ? »

Elle répondit : « Non. »

Il lui dit alors : « Romps ton jeûne. »"

 (Rapporté par al Boukhary dans son sahih)

 

Ainsi le premier hadith indique l’interdiction absolue de jeûner le samedi, le second indique l’autorisation de jeûner le samedi lorsqu’on l’accompagne du jeûne du vendredi.

 

-Les savants regroupent donc les deux hadiths, en se basant sur le deuxième avis (celui qui précise qu’il est permis de jeûner le samedi accompagné du vendredi).

 

Et cela est la voie de ceux qui ont rendu authentique le hadith de AbdouLlah ibn Bousr selon sa sœur.

 

-Le plus juste est que ce hadith est faible de part des confusions dans sa chaîne de transmission comme la signalé An-Nasa-i.

 

De part cela, le jeûne le jour du samedi, comme les autres jours, est autorisé de façon absolu, et cela est la parole authentique.

 

Et l’imam Az-Zouhri et l’imam Malik l’on rendu faible ainsi que d’autre qu’eux.

 

-Et quand au troisième avis, il est le plus faible, puisque la prise en compte de l’une des preuves entraine le rejet de l’autre.

 

En effet la règle dans les fondements (oussoul) nous dit que la prise en compte des deux preuves est prioritaire sur le fait de rejeter l’une d’entre elles.

 

Et la situation ne laisse pas plus de place qu’à cela.

 

Et Allah est le plus savant

 

Traduit par Abou Haroun AbdelMalik
copié de sounnah-diffusion.com

 

صيام يوم السبت

الحمد لله والصلاة والسلام على رسول الله ، أما بعد ؛

فقد اختلف أهل العلم في صيام النافلة يوم السبت على عدة أقوال

منها : جواز صيام يوم السبت مطلقا

ومنها : كراهة صيامه منفردا

ومنها : تحريم صيامه مطلقا

وسبب اختلافهم ؛ اختلاف الأحاديث الواردة في هذا الباب ، واختلافهم في صحتها وضعفها 

منها حديث : عبد الله بن بسر عن أخته : أن رسول الله صلى الله عليه و سلم قال " لا تصوموا يوم السبت إلا فيما افترض الله عليكم فإن لم يجد أحدكم إلا لحاء عنبة أو عود شجرة فليمضغه" أخرجه الترمذي وغيره وقال : هذا حديث حسن ومعنى كراهته في هذا أن يخص الرجل يوم السبت بصيام لأن اليهود تعظم يوم  .السبت انتهى 

قلت : ومنها حديث جويرية بنت الحارث رضي الله عنها : أن النبي صلى الله عليه و سلم دخل عليها يوم الجمعة وهي صائمة فقال " أصمت أمس " . قالت لا قال " تريدين أن تصومي غدا ". قالت لا قال " فأفطري " . أخرجه البخاري في صحيحه 

فالأول يدل على تحريم صيام يوم السبت مطلقا ، والثاني يدل على جواز صيام يوم السبت مع الجمعة فلذلك جمع العلماء بين الحديثين بالقول الثاني

هذا على مذهب من يصحح حديث عبد الله بن بسر عن أخته ، والراجح أنه حديث ضعيف مضطرب أعله بالاضطراب الإمام النسائي ، وضعفه الزهري ومالك وغيرهما

فعلى ذلك يكون يوم السبت كبقية الأيام يجوز صيامه مطلقا وهوالقول الصحيح

وأما القول الثالث فهو أضعف الأقوال ؛ لأنه أعمل أحد الأدلة وأهمل الأخرى ، والقاعدة الأصولية تقول : إعمال الدليلين أولى من إلغاء أحدهما

والمقام لا يتسع لأكثر من ذلك . والله أعلم

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 15:15
Quelles sont les 3 choses à faire à la fin du ramadan ? (audio-vidéo)

 

Je vous rappelle qu’il est légiféré de faire trois choses à la fin de ce mois béni.

 

-L’aumône de la rupture

 

-Le Takbir

 

-La prière du ‘id

article separator1

L’aumône de la rupture est obligatoire pour tout musulman, les hommes et les femmes, les enfants et les adultes, les hommes libres et les esclaves.

 

Quant à l’enfant qui est dans le ventre de sa mère, si on la verse pour lui, c’est une bonne chose, et il n’y a pas de mal à ne pas la verser.

 

Il est obligatoire que cette aumône parvienne à son ayant-droit avant la prière du ‘id. Si elle est versée après, elle n’est pas acceptée.

 

Il est obligatoire que cette aumône soit de la nourriture et non de l’argent.

 

Si elle est versée en argent, elle n’est pas acceptée.

 

Cette aumône doit être versée par la personne dans le pays où il se trouve lorsque le soleil se couche, la veiller du ‘id, même si ce n’est pas son pays d’origine.

 

Par exemple, si la personne est de Médine et que le soleil se couche, la veille du ‘id, pendant qu’il est à la Mecque, il verse alors l’aumône de la rupture à la Mecque.

 

Et s’il est de la Mecque et que le soleil se couche, la veille du ‘id, pendant qu’il est à Médine, il la verse alors à Médine.

 

Cependant s’il est de Médine, puis que le soleil se couche pendant qu’il est à la Mecque et qu’il ne connait pas les pauvres (de la Mecque), alors s’il demande à sa famille de la verser à Médine, il n’y a pas de mal, car c’est un cas de nécessité.

      article separator1

Quant au Takbir, il est légiféré à la personne de le faire à partir du coucher du soleil, la veille du ‘id, jusqu’à la prière du ‘id.

 

Il fait le Takbir en disant :

       

 

الله أكبر الله أكبر الله أكبر لا إله إلا الله و الله أكبر الله أكبر الله و لله الحمد

 

Allahou Akbar, Allahou Akbar, Allahou Akabar, la ilaha illa Allah, wAllahou Akbar, Allahou Akbar, wa lillah il hamd.

 

Allah est le Plus Grand, Allah est le Plus Grand, Allah est le Plus Grand, il n’y a pas de divinité digne d’être adorée sauf Allah, Allah est le Plus Grand, Allah est le Plus Grand, et à Allah appartient la louange.

 

 

Il est légiféré d’élever la voix pour cela dans les mosquées et les marchés, sauf pour les femmes qui doivent faire le takbir à voix basse.

article separator1

La troisième chose est la prière du ‘id qui est une obligation individuelle selon l’avis prépondérant.

 

Il est obligatoire pour tous les hommes d’accomplir la prière du ‘id.

 

Quant aux femmes, le Prophète صلى الله عليه وسلم leur a ordonné de sortir, il a même ordonné que les jeunes femmes pudique sortent pour se rendre au lieu où est accompli la prière du ‘id.

 

Et il a ordonné à celle qui ont leurs menstrues de s’écarter de l’endroit ou se déroule la prière, car l’endroit où se déroule la prière du ‘id est comme une mosquée.

 

Et il n’est pas permis à celle qui a ses menstrues de rester à la mosquée, que ce soit pour écouter les prêches, les conférences ou autre.

 

Cette prière est une obligation individuelle, il n’est pas permis à l’homme qui en a les capacités de la délaisser.

 

Et s’il la manque, elle ne doit pas être rattrapée, car c’est une prière qui s’accomplit en commun et non seul.

 

Tout comme la prière du vendredi, si un homme la manque, il ne le rattrape pas mais il accomplit la prière du dhohr.

 

Et la prière du dhohr qu’il accomplit lorsqu’il manque la prière du vendredi est une obligation liée au temps, car c’est l’heure du dhohr.

 

S’il accomplit la prière du vendredi, elle remplace le dhohr, mais s’il la manque, il est obligatoire pour lui de prier le dhohr.

 

Quant à la prière du ‘id, son temps n’est pas celui d’une prière obligatoire.

 

C’est pour cela que nous disons que s’il la manque, il sera privé de sa récompense et ne doit pas la rattraper, car c’est une prière qui s’accomplit en commun et il l’a manquée.

 

Il a certes été privé d’une énorme récompense et des invocations des musulmans qui ont lieu au moment du sermon que donne l’imam.

 

Nous demandons à Allah de nous faire terminer ce mois en ayant obtenu Son pardon et Son agrément.

 

Nous Lui demandons que ce ‘Id soit béni pour nous ainsi que pour tous les musulmans, et qu’Il nous en facilite d’autres comme celui-ci tout en étant en sécurité, en ayant la foi, en accomplissant des bonnes œuvres et en apprenant la science bénéfique.

 

Il est certes Généreux et Bienfaisant.

 

Louange à Allah, Seigneur de l’univers.

 

Et que la prière d’Allah ainsi que Son salut soient sur Son Messager ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

 

traduit par daralhadith-sh.com

 

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 14:19
Les prises de sang et le jeûne

Question :

 

Les prises de sang effectuées les jours du Ramadan pour des analyses ou pour un don annulent-elles le jeûne ?

 

Réponse :

 

-Si un peu de sang est prélevé de la personne sans que cela ne l’affaiblissent, cela ne rompt pas son jeûne, que cette prise ait été faite à l’occasion d’un don ou pour des analyses.

 

-Mais si par contre, la quantité de sang prélevée est importante et qu’elle affaiblit la personne, elle rompt le jeûne comme les saignées (Hijâma) qui provoque l’interruption du jeûne, selon la preuve dans la Sunna.

 

Par conséquent, il n’est pas permis à la personne de faire un don de sang important en plein jour de Ramadan, sauf en cas d’extrême urgence : dans ce cas, la personne fait ce don pour palier à l’urgence (sauver une vie, par exemple), mais cela rompt son jeûne : elle peut alors manger et boire le reste de cette journée et devra rattraper ce jour de jeûne manqué.

 

Ibn ‘Uthaymîn, Fadhâ’il Ramadhân (Les vertus du Ramadhân, rassemblé par Abdur-Razzâq Hassan), p. 2.

copié de fatwas.online.fr

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام