492 articles avec mariage - divorce - الزواج و الطلاق

Parmi les droits de l'épouse

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Parmi les droits de l'épouse

ٱلرِّجَالُ قَوَّٲمُونَ عَلَى ٱلنِّسَآءِ بِمَا فَضَّلَ ٱللَّهُ بَعۡضَهُمۡ عَلَىٰ بَعۡضٍ۬ وَبِمَآ أَنفَقُواْ مِنۡ أَمۡوَٲلِهِمۡ‌ۚ فَٱلصَّـٰلِحَـٰتُ قَـٰنِتَـٰتٌ حَـٰفِظَـٰتٌ۬ لِّلۡغَيۡبِ بِمَا حَفِظَ ٱللَّهُ‌ۚ وَٱلَّـٰتِى تَخَافُونَ نُشُوزَهُنَّ فَعِظُوهُنَّ وَٱهۡجُرُوهُنَّ فِى ٱلۡمَضَاجِعِ وَٱضۡرِبُوهُنَّ‌ۖ فَإِنۡ أَطَعۡنَڪُمۡ فَلَا تَبۡغُواْ عَلَيۡہِنَّ سَبِيلاً‌ۗ إِنَّ ٱللَّهَ كَانَ عَلِيًّ۬ا ڪَبِيرً۬ا

 

"Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allâh leur accorde, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses obéissent (à Allâh) et préservent ce qui doit être préservé (même en l'absence de leurs époux), avec l'aide d'Allâh. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, (si elles persistent) ne dormez plus avec elles, (et si elles persistent) corrigez-les. Si elles vous obéissent, cessez vos réprimandes car Allah est certes, Élevé et Grand." (Sourate An-Nisaa' verset 34)

 

Mais cela ne veut pas dire que l'époux doit s'enorgueillir devant elle.

 

Ce verset doit au contraire le pousser à faire preuve de plus de miséricorde encore envers elle, car c'est une femme faible et fragile qu'il a en face de lui.

 

Il ne doit pas faire les éloges d'une autre femme devant elle.

 

Il ne doit pas lever la main sur elle surtout en présence de la famille.

 

Il doit cacher les problèmes qu'il y a entre lui et son épouse, et tout faire pour la préserver afin de ne pas briser son coeur, car il la meurtrirait en dévoilant ses problèmes à ses proches.

 

Et la chose la plus grave, la plus laide et la plus mauvaise est de la frapper surtout en présence de ses enfants, afin que ces derniers ne la méprisent pas et que son autorité sur eux ne diminue pas, de sorte qu'elle ne puisse plus éduquer ses enfants convenablement.

 

Souviens-toi donc lorsque tu lèves la main sur ton épouse, qu'Allâh سبحانه وتعالى est plus fort que toi, et si ta force te pousse à être injuste envers elle, souviens-toi du pouvoir d'Allâh sur toi.

 

Abu Mas3ud al Ansari رضي الله عنه rapporte :

 

"J'étais en train de corriger un de mes servants lorsque j'ai entendu une voix derrière moi qui disait : " Sache Abu Mas3ud qu'Allâh a plus de pouvoir sur toi que tu n'en as sur lui."
Je me suis retourné et il s'agissait du Messager d'Allâh.
Je lui dis : "Ô Messager d'Allâh, le voilà affranchi et libre pour Allâh."
Il dit : "Si tu ne l'avais pas fait, le feu t'aurait brûlé-ou touché."

Muslim.

 

Faire triompher le droit des croyantes - Chapitre les droits de l'épouse sur son mari.

Parmi les droits de l'épouse p102-103.

Retranscrit par Ummu Isma3il

Publié par 3ilmchar3i.net

 

 

Umm Salamah bint 'Ali Al-Abbâsia - أم أسامة بنت علي العباسية

Partager cet article

Tenir son épouse par la main dans des endroits publics ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Tenir son épouse par la main dans des endroits publics ? (audio)

Question :

 

Est-il permis que l'homme tienne sa femme par la main, ou bien qu'elle lui tienne le bras dans les endroits publics ?

 

Réponse :

 

Il n'y a pas de mal, cela est une habitude (entrée) dans les mœurs.

 

Il n'y a aucun mal.

 

Traduit par Oum Hafsah

 Publié par 3ilmchar3i.net

نص السؤال : هل يجوز للزوج أن يمسك يد زوجته أوهي تمسك ذراعه عند السّيْر في الأماكن العامة ؟

الجواب : لا شيء، هذا عائد إلى العرف لا شيء

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Ce qu'il faut faire lorsque l'on nous impose de montrer le sang de l'hymen après la nuit de noces

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Ce qu'il faut faire lorsque l'on nous impose de montrer le sang de l'hymen après la nuit de noces

Question :

 

Dans certains pays, les gens apprécient la vue du sang de l'hymen [*] sur le vêtement afin d'annoncer (cette nouvelle) durant la journée.

 

Mais dans le cas où l'homme s'apercevrait que son épouse n'a pas d'hymen, et qu'il voudrait ainsi la préserver, on l'oblige à l'abandonner.

 

(Et c'est ainsi) qu'il la répudie.

 

Doivent-ils (ndt: la famille de la femme) donc lui rendre son argent (i.d: à l'homme) ?

 

Réponse : 

 

Si c'est vraiment nécessaire, il lui est alors possible de faire cela autrement, comme mettre un autre sang que celui de l'hymen (de la femme) sur le vêtement. 

 

Si cela est nécessaire, c'est-à-dire qu'il est impératif chez eux - dans leurs coutumes - de montrer cela sinon quoi ils l'accuseraient (ndt: la femme) de fornication, il peut alors mettre un autre sang sur le vêtement pour ne dévoiler personne. 

 

Certes, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit: 

 

«Celui qui s'abstient de dévoiler un musulman, Allah ne le dévoilera pas ici-bas et dans l'au-delà».

Rapporté par Mouslim

 

[*] : Membrane qui sépare le vagin de la vulve et qui se rompt lors des premiers rapports. . 

 

Majmou3 al fataawaa, 20/288

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - twitter.com/al_miirath

 

من وجد زوجته غير بكرا فليسترها

في بعض البلدان يحبون أن يروا دم البكارة في الثوب، فيعلنونها في النهار، وإذا وجد رجل امرأته ليس فيها البكارة وأراد أن يسترها كلفوه بتركها وطلقها، هل لهم أن يردوا عليه ماله؟

ج: هذا إذا كان ضروريا، يمكن أن يفعل هذا بشيء آخر، يمكن أن يجعل دما من غير البكارة، إذا كان ضروريا أنه لا بد من إظهار شيء عندهم، في عاداتهم وإذا لم يفعل قد يرمونها بالزنا، في إمكانه أن يضع شيئا من دم آخر، ويجعله على الثوب من باب الستر على الناس، والنبي صلى الله عليه وسلم يقول

«من ستر مسلما ستره الله في الدنيا والآخرة»
رواه مسلم
مجموع فتاوى الشيخ ابن باز رحمه الله 20/288

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Les devoirs de l'épouse envers son mari

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les devoirs de l'épouse envers son mari

Il est obligatoire à la femme d'éviter de causer du tort à son mari par l'acte ou la parole.

 

Que cela soit dans son honneur, dans ses biens ou dans ses enfants.

 

Elle ne doit donc pas le mépriser, ni médire de lui, ni lui faire des reproches, ni se moquer de lui, ni lui donner de mauvais surnoms.

 

Et elle ne doit pas agir d'une façon qu'il n'agrée pas.

 

Et suffit comme mise en garde adressée à la femme, que la houri (femme du paradis) invoque contre elle comme cela est rapporté authentiquement dans la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

«Toutes les fois qu'une épouse d'ici-bas porte atteinte à son mari, son épouse parmi les houris lui dit : «Ne lui fais pas de mal. Qu'Allâh te combatte ! Il n'est auprès de toi que comme un passant sur le point de te quitter pour nous rejoindre.» (1)


Et parmi les façons de porter atteinte à son mari :

 

Qu'elle lui rappelle les dépenses qu'elle a faites pour lui ou pour ses enfants.

 

Car cela - en plus de causer du tort au mari - annule la récompense, comme le dit Allâh (traduction rapprochée) : 

 

﴾Ô les croyants! N’annulez pas vos aumônes par un rappel ou un tort.﴿ [Sourate Al-Baqarah verset 264].


Et parmi les façons de lui causer du tort également :

 

Qu'elle réclame ce qui est au dessus de ses moyens, alors qu'elle doit au contraire, se satisfaire du minimum et s'en suffire jusqu'à ce qu'Allâh octroie une issue.

 

Comme Allâh le dit (traduction rapprochée) : 

 

﴾Que celui qui est aisé dépense de sa fortune; et que celui dont les biens sont restreints dépense selon ce qu'Allâh lui a accordé. Allâh n'impose à personne que selon ce qu'Il lui a donné, et Allâh fera succéder l'aisance à la gêne.﴿ [Sourate at-talaq verset 7].


(1) Rapporté par At-Tirmidhî dans "Ar-riDâ'" [1174], Ahmad dans son Musnad [242/5], selon le hadith de Mou'âdh رضي الله عنه, déclaré authentique par Al-Albânî "silsilatu as-sahihah" [334/1] numéro [173].
 

 Traduit par : Al-Firqatou An-Najiyayou

 

والواجب على الزوجة أن تتحاشى أذيَّة زوجها بالقول أو الفعل، سواء في عِرْضه أو ماله أو ولده، فلا تحتقره أو تغتابه أو تعيبه أو تسخر منه أو تنبزه بلقبِ سوءٍ، أو تعامله بما لا يحبُّ أن يُعامَل به، ويكفي إنذارًا للزوجة المؤذية دعاءُ الحورِ العينِ عليها الثابتُ في قوله صلَّى الله عليه وآله وسلَّم

لاَ تُؤْذِي امْرَأَةٌ زَوْجَهَا فِي الدُّنْيَا إِلاَّ قَالَتْ زَوْجَتُهُ مِنَ الحُورِ العِينِ: لاَ تُؤْذِيهِ، قَاتَلَكِ اللهُ، فَإِنَّمَا هُوَ عِنْدَكِ دَخِيلٌ يُوشِكُ أَنْ يُفَارِقَكِ إِلَيْنَا

أخرجه الترمذي في «الرضاع» (١١٧٤)، وأحمد في «مسنده» (٥/ ٢٤٢)، من حديث معاذ رضي الله عنه. وصحَّحه الألباني في «السلسلة الصحيحة» (١/ ٣٣٤) رقم: (١٧٣)

، ومن وجوه الأذيَّة أنْ تَمُنَّ عليه إذا أنفقتْ عليه وعلى أولاده من مالها، فإنَّ المنَّ -بغضِّ النظر عن إيذاء الزوج به- يُبطل الأجرَ والثواب، قال الله تعالى

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لاَ تُبْطِلُوا صَدَقَاتِكُمْ بِالْمَنِّ وَالأَذَى - البقرة: ٢٦٤

، ومن وجوه أذيَّته -أيضًا- تكليفُه فوق طاقته، بل عليها أن ترضى باليسير وتقنعَ به حتى يفتحَ الله تعالى، قال الله تعالى

 - لِيُنْفِقْ ذُو سَعَةٍ مِنْ سَعَتِهِ وَمَنْ قُدِرَ عَلَيْهِ رِزْقُهُ فَلْيُنْفِقْ مِمَّا آتَاهُ اللهُ لاَ يُكَلِّفُ اللهُ نَفْسًا إِلاَّ مَا آتَاهَا سَيَجْعَلُ اللهُ بَعْدَ عُسْرٍ يُسْرًا

 الطلاق: ٧

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Partager cet article

La peine légale requise pour la fornication

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La peine légale requise pour la fornication

L'homme est lapidé par la preuve évidente de quatre témoins.

 

S'il y a trois témoins qui témoignent qu'il a forniqué, on leur fait subir la peine légale de fausse accusation à la fornication.

 

Il doit nécessairement avoir quatre témoins témoignant avoir vu tel homme faire des rapports sexuels avec telle femme, qu'ils ont vu le bâton à collyre dans la boîte à collyre, qu'ils ont clairement vu le pénis dans le vagin.

 

Le témoignage ne pourra être accepté d'eux que s'ils sont quatre et qu'ils ont vu avec certitude.

 

Cela protège le sang et la dignité des gens.

 

(traduction rapprochée)

 

"Pourquoi n'ont-ils pas produit (à l'appui de leurs accusations) quatre témoins ? S'ils ne produisent pas de témoins, alors ce sont eux, auprès d'Allâh, les menteurs." (la lumière : 13)

 

Ou alors que celui qui a forniqué reconnaisse son acte comme l'ont fait Mâ'ize et la femme Ghâmidiyya ; Ou que la grossesse paraisse pour le cas de la femme.

 

Si la grossesse paraît, cela constitue le meilleur témoin.

 

Ce qui est à retenir, c'est qu'on ne lapide que lorsqu'il y a une preuve évidente :

 

Soit quatre témoins comme nous l'avons dit

ou que le fornicateur puisse avouer avec commis l'acte qu'il soit un homme ou une femme

ou que la grossesse paraisse pour le cas de la femme.

 

Cela constitue la peine du fornicateur qui est "muhsane". 

 

Le "muhsane - المحصن" désigne la personne ayant contracté un mariage avec une femme de manière légale puis ayant eu des rapports sexuels avec cette épouse.

 

Voici les conditions du muhsane :

 

Être doué de raison et non aliéné,

avoir atteint l'âge de la puberté et non être enfant,

être libre et non esclave.

 

Si c'est un esclave ou une esclave, et qu'il s'est déjà une fois marié légalement, leur peine légale équivaut à la moitié de la peine de celui qui est libre, c'est le fouet -cinquante coups de fouet-.

 

Compte tenu du fait que la lapidation ne peut être subdivisée en deux et que la peine légale de celui qui est libre (lorsqu'il n'est pas muhsane) - homme ou femme- est (la suivante) :

 

"La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l'exécution de la loi d'Allâh -si vous croyez en Allâh et au Jour dernier." (la lumière : 2)

 

La peine légale de l'esclave est donc la moitié de la peine corporelle de l'homme libre : cinquante coups de fouet, on ne lapide pas l'esclave ; Même s'il se marie légalement, avec un mariage correctement célébré, il ne mérite que la moitié de la peine de l'homme libre : cinquante coups de fouet.

 

Explication du traité de la Sunnah p128-129 

شرح أصول السنة للإمام أحمد بن حنبل 
Retranscrit par Ummu Isma3il

Publié par 3ilmchar3i.net

 

 

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

Dois-je conseiller mon frère ou bien est-ce de la médisance ? (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Dois-je conseiller mon frère ou bien est-ce de la médisance ? (vidéo)

Question :

 

Dans le cas où une personne demande le conseil au sujet d’une femme avec laquelle il veut se marier, puis il lui a été dit qu’elle est perverse, et il lui a été mentionné quelque chose de sa perversité ; Est-ce que cela est considéré comme de la calomnie ou bien fait-il partie du pur conseil ?

 

Qu’Allâh vous récompense.

 

Réponse :

 

 الحمد لله والصلاة والسلام على رسول الله

 

Cette accusation de perversité, elle doit impérativement faire l’objet d’un détail, car les gens divergent dans ses significations.

 

Et nous savons que les termes peuvent être interprétés suivant la réalité légiférée, et ils peuvent être interprétés suivant la réalité linguistique, et ils peuvent être interprétés suivant la réalité coutumière.

 

D’un point de vue légiféré, la signification de la perversité est connue, mais le problème est que beaucoup de gens usent probablement de ce terme et ne veulent pas, voire ne connaissent pas la signification légiférée qui lui correspond.

 

Ils visent par cela le sens coutumier dont leurs langues ont l’habitude, et ceci peut être un écart parmi leurs écarts, et combien sont nombreux les écarts sur les langues des gens, particulièrement à cette époque.

 

Et parmi (ces écarts), se trouve même des écarts dogmatiques !

 

Et c’est auprès d’Allâh que l'on cherche l'aide.

 

S’ils entendaient par le fait qu’elle est perverse qu’elle est une fornicatrice, alors il n’est pas permis au musulman d’accuser autrui d’avoir commis la turpitude tant que son œil n’a pas vu, et qu’il n’y a pas de témoin avec lui.

 

Et c’est pour cela qu’Allâh جل وعلا a (conditionné) l’affirmation de ce crime par la vision oculaire de quatre témoins, à défaut de quoi l’accusateur sera sanctionné par la peine (réservée) à la calomnie, en raison du fait qu’il a calomnié une croyante.

 

Et s’il était visé par là «perversité», et que parmi ses perversions il y a le fait qu’elle commet les grands péchés, qu'elle sort et entre abusivement, qu’elle - comme cela est cité dans le hadith : «Ne repousse pas la main de celui qui la touche», et ils connaissent cela d’elle, ceci est connu à son sujet et de sa situation, nous disons qu’il incombe à ce connaisseur, qu’il est obligatoire en ce qui le concerne de conseiller son frère, car cela est de l’ordre du conseil, qu’il soit véridique en cela et ne forge pas le mensonge, et ceci est auprès d’Allâh تبارك وتعالى grandiose.

 

Et le prophète صلى الله عليه و سلم a été questionné au sujet de ce genre de situation lorsqu’une femme s’est présentée à lui pour (le consulter) sur la demande en mariage de deux prétendants, alors, le prophète صلى الله عليه و سلم a dit :

 

«Quant à Mou’awiyya c’est un démuni, et quant à Abou Jahm il n'ôte jamais son bâton de son épaule».

 

Voilà donc la preuve dans ce sujet.

 

Et Allâh تبارك وتعالى est plus Savant.
 

 Traduit par La da'wah des mashaykh d'Algérie en langue française : @MashaykhDZ

Cheikh Lazhar Sinîqra - الشيخ لزهر سنيقرة

Partager cet article

Que signifie l'équité que doit avoir le mari envers ses épouses ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Que signifie l'équité que doit avoir le mari envers ses épouses ? (audio)

(Dans le hadîth qui concerne le nouveau marié) : 

 

"...Qu'il demeure chez la vierge sept [jours] et chez la non-vierge trois (jours)"

 

Ce qui est voulu par le fait qu'il demeure chez elle ici (dans le hadîth) a lieu à quel moment ?

 

La nuit !

 

Car certains gens comprennent de ce hadîth qu'il (le marié) ne sort pas de la maison, s'il se marie il ne sort pas pendant une semaine, du jeudi au vendredi !

 

Nous avions visité un de nos frères dans une ville à côté et lorsque nous sommes sortis pour aller prier le maghrib (de ce que je me souviens) ou le 'asr, il est venu à la porte et nous a saluer, je lui ai dit : "Viens prier à la mosquée !" et il m'a répondu : "Non ! Le Messager a dit (dans le hadîth de Anas) :

 

"Fait partie de la Sunnah qu'il (le marié) demeure chez la vierge sept (jours) et je me suis marié..."

 

Donc qu'a-t-il compris du hadîth ?

 

"Qu'il demeurre" c'est à dire : qu'il demeure nuit et jour, il ne sort pas de la maison.

 

Non, c'est une erreur !

 

Mais le fait de demeurer chez elle à lieu de nuit seulement.

 

C'est pour cela que le polygame doit être "équitable" dans le partage (du temps) la nuit ou le jour ?

 

La nuit !

 

Quant à la journée il peut demeurer chez qui il veut (parmi ses épouses), mais par contre la nuit il lui est obligatoire d'être équitable dans le fait de respecter le jour d'unetelle en passant la nuit chez elle.

 

Et le polygame doit être équitable dans quatre choses : les nuits (passées avec ses épouses), les dépenses, l'habillement, et le logement.

 

Mais est-ce qu'il lui est obligatoire s'il a loué un appartement pour une de ses épouses d'en louer un autre qui soit semblable au premier (pour une autre de ses épouses) ?

 

Ou que l'appartement convienne à sa situation seulement ?

 

Par exemple qu'une habite à "Zamâlek" ou à "Madînat Nasr" (quartiers aisés du Caire) et qu'une autre habite dans une ferme ou un village.

 

Est-ce qu'il convient que celle qui vit à Zamâlek tu la fasse vivre dans une ferme ?

 

Non ce n'est pas possible, elle va dire que tu es fou !

 

Donc il lui trouve un logement qui convienne à sa situation (à elle), peu importe qu'il soit supérieur ou inférieur.

 

Des savants du fiqh ont même dit que si la femme avait un servant lorsque qu'elle vivait chez son père, elle a le droit de mettre en condition lors du contrat de mariage d'avoir un servant, si son mari est d'accord cela est permis.

 

Explication du poème "Al-Bayqûniyyah"

Traduit par Fayçal Menassri & Salmân abû 'Abdillâh

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh 'Ali ben Abdelaziz Moussa - الشيخ علي بن عبدالعزيز موسى

Partager cet article

Comment apprécier son épouse ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Comment apprécier son épouse ? (audio)

 

Un des étudiants en science m'a mentionné une chose...

 

Il a dit :

"Un jour, je voulais savoir la quantité de travail que ma femme fait à la maison".

Je voulais faire l'expérience des efforts qu'elle met dans la maison ; Nous avons des enfants ensemble et elle fait beaucoup à la maison. 

Par conséquent, je voulais savoir exactement ce qu'elle fait dans la maison...

Alors un jour, alors que je ne travaillais pas, je lui ai dit le matin :

"Détends toi, ne fais rien dans la maison jusqu'au Adhan de la prière du Isha'.

Je vais cuisiner, je vais laver les vêtements, je vais passer l'aspirateur dans la maison, et je vais laver les enfants si ils sont sales.

Je ne veux pas que tu fasses quelque chose chose à la maison."

Il a dit, quand l'Adhan pour la prière du Isha' a été appelé, qu'il était maintenant conscient des tâches ménagères de son épouse ; Chose qu'il ne pouvait pas imaginer avant.

Il a vu des tâches ménagères dont il ne connaissait rien auparavant.

 

Le point est ; Si la personne est au courant du travail de sa famille et de ceux qui le servent, ceci est un bien.

 

Mais si il est dépourvu de cette compréhension, alors chaque fois il regarde sa famille et ceux qui travaillent pour lui comme ses serviteurs, et les commande.

 

Il ne les regarde que du point de vue de la critique !

 

Il ne sera pas conscient des efforts qu'ils mettent en avant, ou de la lassitude qu'ils endurent, ou de leurs difficultés.

 

Ils le servent, mais il n'est pas au courant de ce qu'ils font, il ne perçoit pas leurs efforts et peut-être qu'ils ne l'entendront jamais dire : "Qu'Allah vous rétribue en bien" ou "Vous avez bien fait".

 

La seule chose qu'ils entendent de lui est le dénigrement et la critique.

 

Cette personne est dépourvue de la compréhension de leurs efforts.

 

Le point est ; La personne doit faire ce genre de choses qui ont été faites par les Salaf afin d'apporter le bien.

 

Et ce n'est pas obligatoire pour l'homme de faire ce que je l'ai mentionné dans cet exemple ; Mais il peut faire ce qui est mentionné dans la Sunna.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم servait sa famille dans la maison.

 

Si l'homme fait cela de temps en temps, il va comprendre ce qu'ils font et il atteindra : bonté, bénédictions et coopération.

 

Et les enfants seront éduqués sur l'amour des autres et sur le travail collectif.

 

La maison ne devrait pas être un lieu ou l'on donne simplement des ordres et des interdictions mais elle doit être un lieu de coopération de chacun pour travailler ensemble et se servir les uns les autres.

 

Traduit de l'anglais et Retranscrit par l'Equipe Oummi&Moi

Relu et révisé par une soeur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

D'après Al Aswad, j'ai demandé à 'Aicha (qu'Allah l'agrée) que faisait le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) dans sa maison.
Elle a répondu :

 

"Il était au service de sa famille et lorsque venait le moment de la prière il sortait pour prier."
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°676)

 

عن الأسود قال : سألت عائشة رضي الله عنها ما كان النبيُّ صلى الله عليه وسلم يصنعُ في بيتِه ؟

قالت: كان يكونُ في مهنةِ أهلِه فإذا حضرتِ الصلاةُ خرجَ إلى الصلاةِ

(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٧٦)

 

D'après 'Orwa, 'Aicha (qu'Allah l'agrée) a été questionnée :

 

"Que faisait le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) dans sa maison ?

Elle a dit : Il cousait son habit, il réparait ses chaussures et faisait ce que les hommes font dans leurs maisons."

(Rapporté par Ahmed dans son Mousnad n°24903 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°4937)

 

عن عروة عن عائشة رضي الله عنها أنها سئلت

ما كان النبي يعمل في في بيته ؟عن عروة عن عائشة رضي الله عنها أنها سئلت : ما كان النبي يعمل في في بيته ؟

قالت : كان يَخيطُ ثوبَهُ ويخصِفُ نعلَه ويعملُ ما يعملُ الرجالُ في بيوتِهم

(رواه الإمام أحمد في مسنده رقم ٢٤٩٠٣ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٤٩٣٧)

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

Divorcer si mon époux ne prie pas à la mosquée (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Divorcer si mon époux ne prie pas à la mosquée (audio-vidéo)

 

Une sœur demande :

 

Si mon époux n’effectue pas la prière en groupe à la mosquée avec les fidèles, puis-je demander le divorce et me séparer de lui ?

 

Réponse :

 

Oui.

 

S’il persiste à ne pas prier en groupe, malgré les conseils et les objurgations, tu as donc le droit de lui demander le divorce.

 

Car la prière en groupe est obligatoire, c’est pour elle qu’ont été construites les mosquées, et qu’a été légiféré l’appel à la prière, et qu’ont été mis en place les imams et les muezzins.

 

Ainsi, l’affaire de la prière en groupe est immense.


من سمع النِّداء ولم يأته فلا صلاة له إلا من عُذر

 

«Quiconque entend l’appel à la prière et ne vient pas à la mosquée, alors sa prière n’est pas valable, sauf s’il a une excuse.»

(Rapporté par Ibn Mâjah n°785)

 

Traduit par Abdarrahman Abou Maryam

copié de sounnah-publication.blogspot.fr

 

طلب الطلاق من لا يصلي في المسجد

السؤال : إحدى الأخوات تقول: إذا كان زوجي لا يُصلي صلاة الجماعة في المسجد مع المسلمين، فهل لي أن أطلب الطَّلاق والفراق منه؟
الجواب : نعم، إذا أصرَّ على عدم الصلاة مع الجماعة، وبعد المُناصحة وبعد الإلحاح عليه، فلكِ الحق في أن تطلبي منهُ الطَّلاق، لأن صلاة الجماعة واجبة، ولذلك بُنيت لها المساجد، وشُرع الأذان، ورُتِّب الأئمَّة والمؤذنون، فصلاة الجماعة أمرها عظيم، وفي الحديث

((من سمع النِّداء ولم يأته فلا صلاة له إلا من عُذر))

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Servir son mari (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Servir son mari (audio)

Question :

 

Puisse Allâh être bon envers vous Eminent Cheikh.

 

Est-il exact de dire que ce n'est pas obligatoire à la femme de cuisiner, laver et autre que ceci dans la maison de son mari.

 

Et que tout ce qu'elle fait comme autres services pour son mari est simplement la courtoisie envers lui ?

 

Et commet-elle un péché si elle est désobéissante envers lui en refusant de faire les tâches ménagères ?

 

Puisse Allâh vous récompenser par le bien.

 

Réponse :

 

Al-hamdoulliLlah, que pour ce qui a été mentionné dans la question (c'est-à-dire qu'il n'est pas obligatoire pour la femme de cuisiner et de laver, etc.) alors en effet certains des savants du Fiqh ont dit cela (c'est-à-dire tenu ce point de vue), mais il est un subordonné.

 

Ceci est dû à deux choses :

 

La première affaire

 

Allâh a dit :

 

وَعَاشِرُوهُنَّ بِٱلۡمَعۡرُوفِ‌

 

(traduction rapprochée) 

 

"Et comportez-vous convenablement envers elles" (Sourate An-Nisā` verset 19)

 

Et il dit :

 

وَلَهُنَّ مِثۡلُ ٱلَّذِى عَلَيۡہِنَّ بِٱلۡمَعۡرُوفِ‌

 

(traduction rapprochée) 

 

"Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance" (Sourate Al-Baqara 2 verset 228) 

 

Et ce que l'on entend par 'urf (qui a été traduit par «honorablement» et «en ce qui est raisonnable» est à  la fois trouvé dans la sourate An-Nisā` et Sourate Al-Baqara, respectivement) est ce qui est habituelle entre les musulmans, qui ne contredit pas les lois d'Allâh سبحانه وتعالى. 

 

Par conséquent, il est obligatoire à la femme de s'associer avec son mari sur la base de ce qui est la pratique courante entre les musulmans, qui ne contredit pas les lois d'Allâh.

 

Et en effet, il a été la pratique courante entre les musulmans (à la fois) par le passé et le présent que la femme sert son mari, et que la femme effectue toutes les tâches nécessaires pour servir son mari dans sa maison.

 

Et comment sera la relation agréable, et comment la relation sera fondée sur ce qui est d'usage entre les musulmans si la femme n'a pas exécuté ses devoirs de servir son mari ?!

 

Par conséquent, la parole d'Allâh :

 

وَعَاشِرُوهُنَّ بِٱلۡمَعۡرُوفِ‌

 

(traduction rapprochée) 

 

"Et comportez-vous convenablement envers elles" (Sourate An-Nisā` verset 19)

 

et :

 

وَلَهُنَّ مِثۡلُ ٱلَّذِى عَلَيۡہِنَّ بِٱلۡمَعۡرُوفِ‌

 

(traduction rapprochée) 

 

"Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance" (Sourate Al-Baqara 2 verset 228)

 

Est une preuve qu'il est obligatoire pour la femme d'effectuer pour son mari ce qui est coutumier sans gaspiller ou radinerie (le Cheikh a commis une erreur ici, mais lui-même corrigé par la suite)... Je veux dire sans dépasser les limites ou d'être négligente.

 

Et en vérité, nous avons mentionné que la pratique commune des musulmans de l'époque du Prophète صلى الله عليه وسلم jusqu'à nos jours est que la femme serve son mari.

 

La deuxième affaire

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a commandé a la femme d'obéir à son mari et il a été catégorique à le faire (comme) il dit :

 

لَوْ أَمَرْتُ أحدًا أنْ يَسْجُدَ لأَحَدٍ لأَمَرْتُ المرأةَ أنْ تَسْجُدَ لِزَوْجِها من عِظَمِ حَقِّهِ عليْها

 

«Si je devais ordonner à toute personne de se prosterner devant un autre, j'aurais ordonné à la femme de se prosterner devant son mari à cause des grands droits qu'il détient sur elle.»

Rapporté par At-Tirmidhi, Abou Dawoud et d'autres et Cheikh Al-Albani l'a jugé authentique

 

Si un homme a ordonné à sa femme une affaire et elle ne l'a pas fait et par le biais de cela il est devenu en colère contre elle, les anges d'Ar-Rahman (également) deviennent en colère contre elle.

 

Par conséquent, si le mari lui ordonne de le servir (c'est-à-dire à remplir une tâche), il est obligatoire pour elle de lui être obéissante.

 

Ceci est par rapport au verdict islamique.

 

Il est le point de vue de la majorité (des savants) et il est correct.

 

(Cependant) un cas est une exception de ce qui est : Si la coutume voulait que les femmes ne servent pas (leurs maris), alors ceci est une exception car c'est écarté de la pratique courante.

 

Par conséquent, si une femme était d'un foyer où la coutume dans le pays était que les membres de ce ménage où les femmes du foyer de par le prestige/noblesse ou quelque chose comme ça ne servent pas (leurs maris), alors elle est exempté de celà.

 

Traduit et publié par l'Equipe Oummi et Moi 

 

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Les objectifs du mariage en islam

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les objectifs du mariage en islam

La législation islamique est une législation sage, ayant un but et un sens.

 

Parmi les Noms d'Allah : Le Sage (Al Hakim)

 

Il nous incombe de croire fermement qu'Il est Sage dans Sa législation comme Il l'est dans Sa Création.

 

Parmi les sagesses du mariage on retrouve les éléments suivant...

 

Baisser le regard

 

Que ce soit pour l'homme ou la femme.

 

Le coran et la sounnah de notre noble Prophète صلى الله عليه وسلم  accordent un intérêt important à ce point.

 

Allah تعالى a dit dans la traduction rapprochée du sens en ordonnant aux hommes et aux femmes de baisser le regard:

 

"Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté." Sourate La lumière - v 30/31

 

La négligence dans le fait de baisser le regard mène au dérapage des mœurs.

 

Et nous en sommes témoins dans la plupart de nos villes et de nos capitales musulmanes, malheureusement.

 

Préserver sa chasteté

 

Les versets qui ordonnent ce point ont été révélés en corrélation avec les versets qui ordonnent de baisser le regard. 

 

Sans doute parce que le fait de baisser le regard est le résultat de la préservation de sa chasteté dans la plupart des cas. 

 

Celui qui se sait sous l'observation d'Allah تعالى se doit de baisser le regard par crainte et pudeur vis à vis de Lui afin de préserver sa chasteté de ce qu'Allah lui a défendu et qu'il ne tombe pas dans la débauche. 

 

Il a été authentifié que le prophète عليه الصلاة والسلام a dit : 

 

"Les yeux forniquent, et leur fornication est le regard; les oreilles forniquent, et leur fornication est l'écoute"

 

puis il termina par :

 

"et c'est le sexe qui rend cela véridique ou le dément."

 

La procréation

 

Elle représente une brique dans la construction de la société et une cause du grand nombre des suiveurs du Sceau des Prophètes et des Envoyés. 

 

Et ce sujet devient encore plus clair avec le hadith rapporté par Al Bukhari dans son sahih, d'après Abdullah Ibn Mass'oud, dans lequel le Prophète عليه الصلاة والسلام exhorta les jeunes musulmans, d'une manière délicate afin de les guider vers ce qui leur sera bénéfique et salutaire :

 

"Vous les jeunes, celui d'entre vous qui en a les capacités qu'il se marie car ceci va lui faire baisser le regard et est plus chaste pour le sexe.

Et celui qui n'en a pas la capacité alors qu'il jeûne car le jeûne sera pour lui un bouclier." 
 

Et d'après Al Bayhaqi, Abou Oumama rapporte: 
 

"Mariez-vous, car je vais me venter de votre nombre par rapport aux autres communautés."

 

Nous avons remarqué d'autres éléments que l'on peut compter parmi les objectifs du mariage, comme la stabilité et l'apaisement de l'âme.


Certains se trompent en pensant que le but principal du mariage est d'obtenir le délice et la jouissance facilement, sans aucun autre objectif. 


Ceci est une fausse interprétation.

 

Beaucoup de jeunes sont tombés dans ce péril destructeur et ont sombré dans les mœurs les plus basses.


Le résultat en est que beaucoup de jeunes de nos villes ont des vies semblables à celles des animaux.


Les animaux ne sont pas tenus responsables de leurs actes car la plume est levée pour eux, mais ces jeunes là sont encore plus égarés et dans une situation bien pire.

 

traduit par twitter.com/amanjami2

 

أهدافُ الزواج في الإسلام
التشريع الإسلامي تشريع حكيم، وله هدف ومغزى، فالله تعالى من أسمائه الحكيم، لذا يجب أن نعتقد جازمين أنه تعالى حكيم في تشريعه، كما هو حكيم في خلقه وصنعه
فحِكَمُ تشريع الزواج تكمن في الأمور التالية
1. غض البصر من الظرفين: وقد اهتم الإسلام في قرآنه، وسنة نبيه الكريم صلى الله عليه وسلم بهذا الأمر، يقول الله تعالى وهو يأمر الرجال والنساء معا بغض البصر

{قل للمؤمنين يغضوا من أبصارهم ويحفظوا فروجهم ذلك أزكى لهم إن الله خبير بما يصنعون (30) وقل للمؤمنات يغضضن من أبصارهن ويحفظن فروجهن}(النور: 30-31)
والتساهل في مسألة غض البصر يؤدي إلى الانزلاق الخلقي، كما هو مشاهد في أكثر مدننا وعواصمنا الإسلامية -وللأسف الشديد
2. حفظ الفرج: وقد تناولت الآيات التي تقدم ذكرها قريبا الأمر بحفظ الفرج، مع الأمر بغض البصر، ولعل الأول يُنتج الثاني، بمعنى: أن غض البصر ينتج حفظ الفرج في الغالب الكثير، لأن من تمكنت منه مراقبة الله تعالى فلازم غض بصره خوفا من الله، وحياء منه، سوف يحفظ فرجه عما حرمه الله عليه، ولا يقع في الفاحشة
وقد صحعنه عليه الصلاة والسلام قوله: «العينان تزنيان، وزناهما النظر، والأذنان تزنيان، وزناهما السماع» إلى أن قال

«والفرج يصدق ذلك أو يكذبه»

رواه البخاري 6243، ومسلم 2657

3. الحصول على النسل: الذي هو لبنة في بناء المجتمع، وسبب إكثار أتباع خاتم الأنبياء
ويزيد الأمر وضوحا الحديث الذي رواه البخاري في "صحيحه" عن عبد الله ابن مسعود والذي يخاطب فيه الرسول الكريم عليه الصلاة والسلام شباب المسلمين بذلك الأسلوب الرقيق ليرشدهم إلى ما فيه صلاحهم ونجاتهم، إذ يقول عليه الصلاة والسلام

«يا معشر الشباب، من استطاع منكم الباءة فليتزوج، فإنه أغض للبصر، وأحفظ للفرج، ومن لم يستطع فعليه بالصوم، فإنه له وجاء»

 رواه البخاري 5065، ومسلم 1400

وعند البيهقي من حديث أبي أمامة

«تزوجوا فإني مكاثر بكم الأمم»

 رواه البيهقي في "السنن الكبرى" 7/125 وهو في "الصحيحة" 1782

وقد تقدمت بعض المعاني التي يمكن أن تعد من أهداف الزواج كالهدوء وراحة النفس مثلا
وقد يخطئ الذين يظنون أن الغرض من الزواج هو الحصول على اللذة والمتعة كيفما تيسرت، وليس من وراء ذلك غرض آخر، وهذا التصور الخاطئ قد أوقع كثيرا من الشباب في مهالك خطيرة وسقوط في الخلق والانحطاط، مما جعل حياة عديد منهم في كثير من البلدان شبيهة بحياة الحيوانات التي عليها قلم التكليف بل هم أضل سبيلا وأسوأ حالا

Cheikh Mohammad Âman bnou 'Alî Al-Jâmî - الشيخ محمد أمان بن علي الجامي

Partager cet article

Un frère s'est marié avec une seconde épouse mais ne donne pas son droit à la première

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Un frère s'est marié avec une seconde épouse mais ne donne pas son droit à la première

Question :

 

Il y a un frère qui a épousé une deuxième, mais il ne donne pas son droit à la première ; Et il ne dépense pas pour elle ; Et il la rabaisse ; Et il la compare toujours à la deuxième.

 

Ainsi, nous craignons pour la première qu'elle se suicide.

 

Nous voulons de vous un conseil et des orientations sur comment se comporter avec cet homme ?

 

Réponse :

 

Cet époux est injuste, déloyal entre ses femmes.


Allah évoque qu'il a interdit l'injustice et la tyrannie et le manque de justice entre ses femmes.

 

Et Allah عز وجل dit (traduction approximative) :

 

«et Allah ne guide pas le peuple injuste»

 

Et dans le hadith qoudssi Allah a dit :

 

«Ô mes serviteurs, Je Me suis interdit l’injustice à Moi-même et Je l’ai rendu interdite entre vous.

Ne soyez donc pas injustes».


Le messager d'Allah صلى الله عليه و سلم a informé que celui qui n'est pas juste entre ses femmes viendra le jour de la résurrection le flanc penché.


Il est obligatoire à l'époux qu'il vit convenablement avec ses épouses.

 

Allah  عز وجل a dit (traduction approximative) :

 

«et vivez avec elles convenablement.»

 

Et le messager d'Allah صلى الله عليه و سلم a dit :

 

«Le meilleur d'entre vous est le meilleur avec sa famille, et moi je suis le meilleur avec ma famille.»


Qu'il craigne Allah, cet époux qui est injuste entre ses femmes !

 

L'injustice est ténèbres le jour de la réssurection.

 

Et s'il continue dans ce mauvais comportement et cette injustice, par conséquent elle lui demande l'annulation du mariage et Allah عز وجل la compensera par meilleure que lui.

 

compte twitter de Cheikh @abdulahaldafiri

Traduit par Oum Souhayb




 

Cheikh Abdullah Ibn Salfîq Al-Dhufayri  - الشيخ عبدالله بن صلفيق القاسمي الظفيري

Partager cet article

De quelle manière conseiller son mari ? (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

De quelle manière conseiller son mari ? (audio-vidéo)

 

Question :

 

Ceci est la soixante-septième question cheikh.

 

[La questionneuse] dit qu’elle souhaite conseiller son mari et l’encourager dans les œuvres de bien de façon à ce qu’il ne ressente pas que c’est un conseil.

 

C’est-à-dire pour ne pas qu’il pense qu’elle le méprise ou par exemple qu’elle déprécie son rang ?

 

Réponse :

 

Qu’Allah t’accorde la réussite, Ô ma fille.

 

Ce que tu as fait en conseillant ton mari de cette bonne façon qui ne laisse pas apparaître d’arrogance ou mépris de ta part vis-à-vis de lui, nous te soutenons dans cela et nous demandons à Allah (سبحانه وتعالى) qu’Il augmente pour toi la récompense et qu’Il accorde à ton mari la droiture dans son affaire.

 

Je dis : conseille-le d’une bonne façon, d’une belle manière, afin qu’il ne ressente pas que tu es arrogante envers lui, ni que tu déprécies sa valeur.

 

traduit par miraath.fr

 

طريقة نصح الزوج دون تنقّصٍ منه

 

السؤال : هذا السؤال السابع والستون يا شيخ,هي تقول أنَّها تريد أن تنصح زوجها، وتحثّه على أعمال الخير، بطريقة لا يشعر فيها أن هذه النصيحة  - يعني - أنَّ هي تحتقره، أو أن هي مثلًا تُنقص من مكانته
الجواب : وفقك الله يا بنتي، ما صَنعتِهِ مع زوجك من النصيحة، بالأسلوب الجيِّد الذي لا يُظْهِرُ ترَفُّعَكِ عليه واحتقاركِ له؛ هذا نؤيِّدُكِ عليه, ونسأل الله - سبحانه وتعالى - أن يُعْظِمَ لكِ المثوبة، وأن يُهَيِّئ لزوجك الرُّشد من أمره
أقول: انصحيه بطريقةٍ جيِّدة، بأسلوب جميل، لا يشعر أنَّكِ تترفعين عليه وتُنْقِصِينَ قدره

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>