290 articles avec medecine prophetique - exorcisme الطب النبوي

La roqiya légiférée

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La roqiya légiférée

Question :

 

De nos jours, les maladies occultes se sont répandues, parmi elles : les attaques de djinns (صرع), la sorcellerie (سحر) ou le mauvais œil (عين).

 

De même qu’a augmenté le nombre de personne traitant ces maladies, chaqu’un d’eux utilisant sa propre méthode et ses livres pour réaliser la roqiya.

 

Parmi ces pratiques certaines sont légiférées et d’autres innovées.

 

Quelle est donc la roqiya légiférée ?

 

Et quelles sont ses conditions ?

 

Quelles sont les caractéristiques que doit réunir la personne qui fait la roqiya (الراقي) ?

 

Quel est le devoir pour celui qui demande la roqiya ?

 

Est-il meilleur qu’il demande la roqiya ou qu’il patiente et attende la récompense afin de ne pas sortir de soixante-dix mille qui entreront au paradis sans jugement?

 

Et quels sont les livres que vous conseillez de lire dans ce domaine ?

 

Réponse :

 

La roqiya est légiférée lorsqu’elle regroupe trois conditions :

 

-La première: Qu’elle soit réalisée avec des versets du Coran ou des invocations licites.

-La deuxième: Qu’elle soit faite en langue arabe et prononcée de façon compréhensible.

-Et la troisième: Avoir la ferme croyance que la roqiya est une cause mais que la guérison se trouve entre les mains d’Allah. La roqiya légiférée consiste à crachoter sur la malade en lisant des versets et des invocations. La crachotement est un souffle avec un petit peu de salive. Et il est moindre que le crachat.

 

Concernant les conditions qu’il est obligatoire de regrouper la personne qui effectue la roqiya :

 

-Il faut qu’il soit musulman, qu’il effectue la roqiya avec des invocations légiférées ou licites, ou avec des versets du Coran et non pas avec des incantations ou des formules non reconnu.

-Il faut qu’il est la ferme croyance que la roqiya est une cause et que celui qui guérit est Allah.

 

Pour ce qui concerne le malade, le mieux est qu’il se fasse lui-même roqiya ou qu’il se soigne avec des médicaments licite, et qu’il ne cherche pas à ce que quelqu’un d’autre lui fasse.

 

Cela afin d’entrer dans la description des soixante-dix mille qui entreront au paradis sans jugement :

 

Ce sont ceux qui ne demandent à ce qu’on leur fasse roqiya, qui ne croient pas aux augures, qui ne pratiquent pas la cautérisation, et qui s’en remettent à leur Seigneur.

 

Mais si une personne dans le besoin demande à ce qu’on lui fasse la roqiya il n’y a pas de mal, car le prophète صلى الله عليه وسلم a fait roqiya et on lui a fait roqiya.

 

Quant à ce que nous conseillons de lire, ce sont les livres de Tawhîd, comme le livre de l’unicité (كتاب التوحيد) de l’imam, le revificateur cheikh Mohammed bin ‘AbdelWahâb رحمه الله, et ce qui a été écrit qui traite de la roqiya par les gens de science et de clairvoyance, en prenant garde de ce qui à été écrit par les rapporteurs de légendes, les charlatans, les menteurs et les sorciers.

 

Qu’Allah accorde à tous la paix et la bonne santé, et qu’Il nous réunisse sur la bonne guidée.

 

Traduit par l’équipe de Sounnah-Diffusion

 

الرقية الشرعية

كثرت في هذه الأيام الأمراض النفسية " كالصرع والسحر والعين" وكثر كذلك المعالجين منها ولكل واحد منهم طريقة يتبعها، وكتب يستعين بها في رقيته، فمنها ما هو شرعي، ومنها ما هو بدعي، فما هي الرقية الشرعية ؟ وما شروطها ؟ وما هي الشروط التي يجب توافرها في الراقي ؟ وما الواجب على طالب الرقية ؟ وهل الأفضل أن يطلب الرقية أم يصبر ويحتسب حتى لا يخرج من السبعين ألفا الذين يدخلون الجنة بلا حساب ؟ وما هي الكتب التي تنصحون بقراءتها في هذا المجال ؟

الرقية الشرعية ما جمعت ثلاثة شروط. 

أحدها: أن تكون الرقية بآيات من القرآن أو أدعية مباحة. 

الثاني: أن تكون باللغة العربية وبلسان عربي مفهوم. 

والثالث: أن يعتقد أنها سبب والشفاء بيد الله تعالى، والرقية الشرعية هي النفث على المريض بالآيات أو الأدعية التي يقرأها، والنفث هو نفخ مع ريق خفيف، والنفث دون التفل. 

وأما الشروط التي يجب توافرها في الراقي فهي أن يكون مسلما وأن يرقي بأدعية شرعيةأو مباحة أو بآيات من القرآن، لا بطلاسم ولا بكلام غير مفهوم، وأن يعتقد أن الرقية سبب والشافي هو الله. 

وأما المريض فالأفضل له أن يرقي نفسه أو يتعالج بالأدوية والعقاقير المباحة وأن لا يطلب من غيره أن يرقيه ليدخل في وصف السبعين ألفا الذين يدخلون الجنة بغير حساب، وَهُمْ الَّذِينَ  لا يَسْتَرْقُونَ ولا يَتَطَيَّرُونَ ولا يَكْتَوُونَ وَعَلَى رَبِّهِمْ يَتَوَكَّلُونَ  وإن دعت الحاجة إلى طلب الرقية فلا بأس لأن النبي صلى الله عليه وسلم  رَقَى ورقي. 

وأما التي ننصح بقراءتها فهي كتب التوحيد، ككتاب التوحيد للإمام المجدد الشيخ محمد بن عبد الوهاب -رحمه الله - وما كتب في الرقية من المؤلفين أهل العلم والبصيرة، مع الحذر مما كتبه المخرفون والمشعوذون وأهل الدجل والكذب والسحر والطلاسم، رزق الله الجميع السلامة والعافية وثبت الله الجميع على الهدى

Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي

Partager cet article

Recourir à une ruqya par un enregistrement audio ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Recourir à une ruqya par un enregistrement audio ?

L’implication des maladies dites « ar-Ruhânya » (mauvais oeil, jalousie, possession, sorcellerie) dans diverses pathologies psychologiques mais aussi organiques est sans équivoque.

 

Nul n’est censé ignorer qu’il n’y a de pleine guérison dans ces maux que dans le retour sincère et repentant vers Allah.

 

Nous savons aussi que la moitié du traitement réside dans la patience face à cette épreuve, une épreuve qu’Allah décrète pour Ses serviteurs afin de les rappeler à l’ordre, de les élever en degré et expier leurs péchés.

 

Puis l’autre moitié consiste à recourir aux traitements légiférés.

 

Parmi ces traitements, il y a la « ruqya shar’ya » (l’exorcisme légal) et parmi ses principaux moyens, la lecture du Qur’an, sa récitation, sa méditation puis le postillon sur soi ou sur le malade.

 

Il est fréquent de trouver sur le web mais aussi en librairies « islamiques », des enregistrements audio dits « de traitement par la ruqya » sous format k7, cd, mp3 voire en dvd.

 

Etant moi-même amené à « conseiller » ce mode de traitement dans le cadre d’un projet thérapeutique, et afin de clarifier ma position sur ce point, je souhaitais donc revenir sur cette pratique.

 

Au sujet de la ruqya par K7 ou autres supports audio/vidéo, ceci expose à plusieurs désagréments :

 

-si la personne écoutant cet audio s’est éloignée de l’Islam voire en a été exclue soit par l’accomplissement d’un acte/parole d’associationnisme ou de mécréance alors cet audio ne lui sera que d’une très faible utilité car la ruqya nécessite une prise de conscience du malade quant à ses manquements et qu’il revienne donc repentant vers son Seigneur par le Tawhid, les bonnes oeuvres et le repentir à proprement parlé

 

Connaître l’état du malade quant à ses convictions, son « niveau » de compréhension de la religion et son « niveau » d’investissement dans l’Islam est donc primordial.

 

-avant un projet de ruqya, il est nécessaire de « briefer » le malade quant aux éléments fondamentaux accélérant le processus de guérison tout en le conseillant sur les étapes à suivre, un simple audio ne permet pas de conseiller ou d’appeler à la réforme et à la hiérarchisation des tâches

 

-si le malade est seul, dans sa maladie (pas de confident, pas de thérapeute de visu…), et qu’il n’est pas suffisamment investi socialement alors une ruqya peut augmenter cette mise à l’écart en raison des possibles « nouveaux » symptômes pouvant perturber sa relation à autrui, il faut donc s’assurer de pouvoir fédérer autour de lui une ou plusieurs personnes avisées sur le sujet auprès desquelles il pourrait revenir et espérer un soutien

 

-si le malade n’est pas suffisamment investi dans sa religion et ne se protège pas suffisamment (invocation du matin/soir, ablution, jeûne, prières de nuit, salat au masjid, aumône…) alors l’écoute d’une ruqya peut perturber le patient voire l’effrayer; il est important que le malade se donne les moyens de concrétiser les effets de la parole d’Allah ta’âla dans sa personne sans qu’il n’ait de crainte majeure envers ces maux occultes, ceci nécessite donc un investissement personnel au préalable et aussi, si possible, que les premières séances d’écoute se déroulent en présence d’un tiers (de confiance) qui puisse le conseiller et le rassurer

 

-le râqi doit avoir l’intention de pratiquer une ruqya hors la plupart des audios disponibles (marché, web…) ne sont que des mixages de lectures issues des tarawih…

 

-la ruqya fait aussi appel au postillon (an-nafth) ce qui ne peut avoir lieu dans ce cas de figure…

 

Pour toutes ces raisons, vouloir pratiquer une ruqya sur soi-même au moyen d’un audio n’a pas de fondement dans la shari’a et est considéré comme détestable par plusieurs savants.

 

On peut, entre-autre, retrouver des paroles de shaykh Al Albâni (qu’Allah lui fasse miséricorde) et de shaykh Al Fawzan allant dans ce sens, issues de diverses fatawa sur ce thème.

 

Néanmoins, si toutes les raisons précédentes sont réunies hormis la dernière alors je pense qu’il soit utile de pouvoir y recourir pour au moins les trois raisons suivantes :

 

-permettre au patient de mémoriser les versets, sourates, adhkar, du’a utiles dans ces maux afin qu’il puisse les réciter sur sa personne

 

-permettre au patient de compléter son traitement s’il fait preuve de fatigue ainsi il pratique la ruqya sur sa personne et parfois il écoute une ruqya afin de pas interrompre un traitement et il est très courant qu’un malade s’abstienne quelques jours faute de temps ou par paresse…

 

-permettre à un praticien, à défaut de pouvoir être au chevet du patient, d’établir un premier diagnostic afin d’orienter ce dernier dans son traitement

 

Telle était ma position et le prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « il n’y a pas de mal à recourir à une ruqya tant qu’elle ne contient pas de shirk », cette forme indéfinie explique que le champ de la ruqya soit large et explique aussi malheureusement combien sont nombreux ceux et celles qui se sont éparpillés dans divers moyens supposés de traitement (breuvages, mixtures…).

 

Ainsi, quiconque conseille à son patient de s’abstenir de ces enregistrements prouve, par sa position, son attachement à la ruqya dans sa forme la meilleure qui est l’exorcisme de sa propre personne par la lecture, la récitation et le postillon.

 

Mais un frère ou une soeur à qui personne ne propose spontanément de l’aide dans la ruqya, qui lorsqu’il ou elle demande à être exorcisé(e) se voit signifier un refus et qui ne sait pas réellement comment s’y prendre, je pose la question suivante: comment procède-t-il (elle) par conséquent ?

DEFGEGE

Afin de clarifier ce point, j’ai pris l’initiative d’interroger shaykh Muhammed Ibn ‘Omar Bazmoul, docteur en shari’a islamya à l’université Oum Al Qurra, Mecca espérant par ce biais me corriger si je faisais fausse route.

 

Voici ma question suivie de sa réponse au 12/02/2014 :

 

السلام عليكم و رحمة الله فضيلة الشيخ بازمول

هل يجوز لمن لا يستطيع أن يرقي نفسه و ما وجد من يرقيه أن يستمع بأشرطة التي يتلى فيهاالقرأن من تلاوة راقي و هذا المريض ينوي أن يرقي نفسه؟

و ثانيا، هل يجوز الأخذ بهذه الأشرطة على وجه التشخيص فقط كي إن حسّ المريض بشيء حين الإستماع فييتوجه إلى راقي من ينصحه على العلاج المناسب؟ 

ثالثا، هل يجوز الأخذ بتلك الأشرطات لحفظ الأذكار و الأيات النافعة في الرقية؟ 

بارك الله فيكم و السلام عليكم

أخوكم مولود

 

Assalamu alaykum wa rahmatullah shaykh Bazmoul,

 

-Est-il permis à quiconque ne parvient pas à pratiquer la ruqya sur lui-même et qui ne trouve pas une personne qui puisse la pratiquer sur lui, de pouvoir écouter une k7 dans laquelle est récitée du qur’an par un râqi et celui-ci, (ce frère) met l’intention de s’exorciser?

 

-Deuxièmement, est-il permis de recourir à ces k7 dans un seul but diagnostic afin que si le malade ressente des choses durant l’écoute (de celle-ci), il puisse demander conseil auprès d’un raqi afin qu’il l’oriente vers le traitement le plus approprié?

 

-Troisièmement, est-il permis de recourir à ces k7 afin de mémoriser les adhkar et les versets bénéfiques dans la ruqya?

 

Barakallahu fikum, votre frère Moloud

 

وعليكم السلام ورحمة الله وبركاته 

أما بعد

بالنسبة للسؤال الأول أن تكون الرقية عبر التسجيل الصوتي فهذا لا أصل له إذ المعروف أن الرقية من الراقي مباشرة، لكن الأمر يرجع إلى حصول الأثر والمنفعة فإن وجدت لذلك اثراص نافعاً في العلاج فلا شيء إن شاء الله في استعمال هذا الأسلوب في العلاج

بالنسبة للسؤال الثاني وهو الاستفادة من هذه الأشرطة والتسجيلات للتشخبص، نفس الجواب السابق، إن ظهر أن لها أثراً في كشف المرض ، وتشخيصه فلا حرج إن شاء الله من استعمالها 

وبالنسبة للسؤال الثالث نعم يجوز استعمالها للحفظ والتذكر والاستذكار، وفقك الله وسدد خطاك

 

Wa alaykum salam wa rahmatullah wa barakatuh,

 

Ceci dit:

 

-Au sujet de la première question, que la ruqya se fasse via un enregistrement audio, ceci n’a aucun fondement car ce qui est connu est que la ruqya soit pratiquée directement par un râqi.

Néanmoins, cela dépend du bénéfice attendu.

Si tu vois en cela un bénéfice dans le traitement alors il n’y a pas de mal in cha Allah à recourir à cette manière de faire dans le soin.

 

-Quant à la seconde question, concernant le fait de tirer profit de ces k7 et enregistrements dans un but diagnostic, ma réponse est identique au point précédent, si cela permet de dépister un mal et le diagnostiquer alors il n’y a pas de mal à y recourir.

 

-Quant à la troisième question, oui, il est permis de les utiliser pour la mémorisation, le rappel et la remémoration,

 

Qu’Allah t’accorde la réussite et qu’Il raffermisse tes pas.

 

En espérant que cette réponse soit utilisée avec sagesse et responsabilisation, tant par les praticiens que les patients, vu l’importance du sujet,

 

Et c’est à Allah ta’âla qu’appartient la réussite.

 

Questions rédigées et posées par le Dr AIT M’HAMMED Moloud
copié de muslim.sante.free.fr

 

Cheikh Mouhammad Ibn 'Omar Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر سالم بازمول

Partager cet article

Frapper et étrangler pendant l'exorcisme (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Frapper et étrangler pendant l'exorcisme (audio)

 

Question :

 

Quel est le jugement sur le fait de battre et d’étrangler la personne pendant l’exorcisme légiféré afin de faire sortir le djinn et le blesser?

 

Réponse :

 

Ceci n’est pas de l’exorcisme, c’est nuisible.

 

L’exorcisme ce n’est pas frapper et étrangler.

 

Au contraire, la personne récite le Coran et souffle sur la personne malade ou l’endroit blessé, voilà l’exorcisme qui a été rapporté.

 

Tandis que battre et étrangler, cela n’a pas été rapporté.

 

Certains d'entre eux disent, si la personne a été touché par le djinn, et que cela est confirmé, les coups n’atteindront pas la personne malade, ils atteindront plutôt le djinn, comme cela a été mentionné par Cheykh Al-Islam Ibn Taymiya et d’autres.

 

Mais personne ne peut être certain de cela, excepté les spécialistes.

 

Cependant, que n’importe qui frappe et étrangle (la personne atteinte), alors non, on ne doit pas ouvrir la porte à cela.

 

traduction de l'anglais : AbderRahman abou Maryam

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Le remède pour l'inquiétude, la tristesse, l'angoisse et le stress (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le remède pour l'inquiétude, la tristesse, l'angoisse et le stress (audio)

 

Question :

 

Ahsan Allahu ilaykum Sheikh Salih , une sœur demande :

 

"Quel est le remède pour l'inquiétude, la tristesse, l'angoisse et le stress ? "

 

Réponse :

 

Son remède est l’évocation d'Allah

 

-l'augmentation dans l’évocation d'Allah,

-réciter le quran,

-lire les invocations du matin et du soir

-et le plus important l'observation de la prière.

 

Quand quelque chose terrifiait le Prophète صلى الله عليه وسلم, il accourait afin d'accomplir la prière.

 

Si quelque chose l'angoissait, il accourait afin d'accomplir la prière, que ce soit une obligatoire ou surérogatoire, il accourait à cela.

 

Et avec cela tu sera au repos avec la volonté d'Allah

 

Traduit par assalafiyat.blogspot.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Les vertus du miel (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les vertus du miel (vidéo)

Le questionneur demande en ce qui concerne le miel :

 

Est-ce que guérison et est-il approprié pour certains ?

 

Et Est-ce qu'il a été rapporté dans un hadith ou dans un verset?

 

Réponse :

 

Oui.

 

Allah Le Tout-Puissant dit à propos du miel (traductions rapprochées) :

 

"dans laquelle il y a une guérison pour les gens". [An-Nahl : 69]

 

"De leur ventre, sort une liqueur, (aux couleurs variées)" [An-Nahl : 69]

 

C'est à dire de l'abeille.

 

(traduction rapprochée)

 

"De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens." [An-Nahl : 69]

 

Donc il y a une guérison comme Allah Le Tout-Puissant le dit.

 

copié de lasounnahvideos

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Faire don de son rein (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Faire don de son rein (vidéo)

Question :

 

Puisse Allaah être bienfaisant envers vous.

 

Le questionneur dit :

 

Est-il permis de donner un de mes reins à mon frère musulman qui souffre d'une insuffisance rénale ?

 

Réponse :

 

La décision a été rendue par le comité des grands savants qui (dit que) cela est permis sous deux conditions:

 

-que cela ne nuise pas au donneur, qu'il n'y ait pas de danger pour le donneur, que cela n'affectera pas sa santé.

 

-Et (2ème condition) que ce soit un besoin vital pour celui qui reçoit le rein, de sorte qu'il soit obligé de le prendre.

 

Deux conditions !

 

Si ces deux conditions sont remplies, alors il est permis de faire don de son rein.

 

Traduit par de minhaj sunna

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Roqya islamique pour éloigner les démons et la sorcellerie (dossier)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Roqya islamique pour éloigner les démons et la sorcellerie (dossier)

Louanges à Allah le Seigneur des Mondes et que ses éloges et salutations soient sur son Messager

 

Le Coran est la Parole incréée d’Allah l’Exalté et figure parmi les éléments les plus puissants avec le Tawhid, la foi ferme (imân) et la piété (taqwa) consituant une forteresse et une protection contre les démons et la sorcellerie des sorciers.

 

Les deux fichiers suivants contiennent une compilation de versets utiles pour la Roqya :

 

-Le premier PDF, que vous pouvez télécharger, contient toutes les sourates, passages et versets dans le Coran qui sont spécifiquement cités dans la Sunna où qui ont prouvé leur utilité et efficacité à travers l’expérience collective dans le combat des démons, sorcellerie et ses effets.

-Le deuxième PDF, plus court, comprend ces versets très efficaces liés spécifiquement à la sorcellerie, à son annulation et son opposition à la vérité.

Quiconque est touché par la sorcellerie doit s’efforcer de prendre le contrôle de sa propre affaire et de reconnaître que la sorcellerie n’arrive uniquement que par la permission d’Allah, étant une épreuve et un test qui s’élimine par le Tawhid d’Allah, la science enracinée, la foi ferme et par le Coran et les invocations citées dans la Sunna.

 

Malheureusement, la plupart des gens ne réalise pas que leur dépendance excessive envers les autres pour les aider dans leur situation, et leur recherche de la solution rapide est une manifestation de faiblesse qui permet à la sorcellerie de persister ou de se reproduire. La vulnérabilité face à la sorcellerie est souvent le résultat d’années de négligence, étant loin de la religion, d’Allah et de ne pas être ferme sur le Tawhid.

 

Ainsi la personne doit faire un ensemble de changements de grande envergure [dans sa vie] afin de combattre ce mal.

 

Traduit de l’anglais par Saalem abou AbdrRahmaan le 14 septembre 2013

Partager cet article

Le pollen de palmier - طلع النخيل

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le pollen de palmier - طلع النخيل

Le pollen de palmier est un produit entièrement naturel.

 

Celui-ci est préconisé comme remède et complément alimentaire dans la médecine arabe traditionnelle.

 

Des recherches médicales modernes (1) ont certifié ses nombreux bienfaits dont sa concrète efficacité dans le traitement de l’infertilité masculine et féminine. 

 

Efficacité qui s'explique par la présence de l'hormone œstrone dans le pollen (le pollen de palmier faisant parti de la famille des phytoestrogènes).

 

Cette dernière s’avère également être bénéfique pour régulariser les menstrues de la femme.

 

Sa richesse en matière grasse associée à la présence d’œstrone explique ses effets tonifiants et stimulants. C'est d’ailleurs principalement dans ce but que le pollen est consommé en Arabie.

hgf

On dénombre parmi les vertus et bienfaits qui lui sont attribués...

 

-Favorise la fertilité

-Nettoie l’utérus pendant et après les règles

-Soutien la production gonadique

-Impuissance chez l’homme

-Stérilité chez la femme

-Augmente les spermatozoïdes et leur mobilité

-Augmente l’épaisseur de l’endomètre

-Calme les douleurs des règles et régularise le cycle

-Augmente les capacités du système de défense immunitaire

hgf

Comment le consommer ?

 

Le pollen de palmier se présente sous l’aspect d’une poudre très volatile.

 

Une des manières les plus simples de le consommer consiste à mélanger le pollen à du miel d’abeille de préférence artisanal (mélanger avant chaque utilisation).

 

Concernant le pollen plus, nous vous conseillons de le mélanger à un demi kilo de miel et environ 10 grammes de gelée royale.

 

Le pollen brut peut également être consommé en saupoudrant celui-ci sur des dattes.

hgf

Traitement suggéré

 

Une petite cuillère à café de pollen pur par jour pendant un mois soit environ 150 gr par personne.

hgf

Composition

 

-17 % de sucre

-22% de protéines

-54% de calcium

-Des vitamines et des minéraux tels que du fer, du phosphore

-Hormone œstrone

hgf

Avertissement

 

Avant d'entreprendre un traitement, nous vous conseillons de vous assurer que vous n’êtes pas allergiques.

 

Si des effets allergiques notoires se manifestent, alors renoncez au traitement et consultez votre pharmacien. 

 

(1) Iran J Med 212 Sci December 2006; Vol 31 No 4

revue A-Riyyad (Arabie Saoudite) n.12750

 

copié de remedes-sunna.com

Partager cet article

La visite des malades

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La visite des malades

bugvu

Terminologie

 

Cheikh 'Utheymine dit :

 

"La visite des malade est appelée : «عيادته» ('iyâdah) en arabe

 

(la racine du mot signifie «le retour»)

 

et ce en raison du fait que les gens revienne à chaque fois visiter la personne malade."

bugvu

Le devoir

 

Selon Abu Horayra le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

حَقُّ المسلمِ على المسلمِ خمسٌ : ردُّ السلامِ، وعيادةُ المريضِ، واتباعُ الجنائزِ، وإجابةُ الدعوةِ، وتَشميتُ العاطسِ

 

«Le musulman a cinq obligations vis-à-vis du musulman : Lui rendre son salut, lui rendre visite quand il tombe malade, suivre son cortège funèbre, répondre à son invitation, lui dire, quand il éternue : «Yarhamuk Allâh» (qu'Allâh te fasse miséricorde)

Sahih Al-Bokhari (1240)

 

-Abu Mussa Al-Ach3ari rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

أَطْعِمُوا الْجَائِعَ وَعُودُوا الْمَرِيضَ وَفُكُّوا الْعَانِيَ

 

«Donnez à manger à celui qui n'en a pas, visitez le malade et affranchissez les esclaves.»

Sahih Al-Bokhari (5649)

bugvu

La récompense de la visite

 

Tirmidhi rapporte que le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit :

 

مَنْ عَادَ مَرِيضًا أَوْ زَارَ أَخًا لَهُ فِي اللَّهِ نَادَاهُ مُنَادٍ : أَنْ طِبْتَ وَطَابَ مَمْشَاكَ وَتَبَوَّأْتَ مِنْ الْجَنَّةِ مَنْزِلا

 

«Celui qui rend visite à une personne malade ou visite un frère dans l'Islam, un invocateur du ciel lui dit :

«Puisses-tu être heureux, que tes pas soient bénis, et puisses-tu occuper une position digne au Paradis».» 

Hadith déclaré hassan par Cheikh al-Albâni dans Sahih at-Tirmidhi (2008)

 

D'après Thawban, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

​إنَّ المُسْلِمَ إِذَا عَادَ أخَاهُ المُسْلِمَ ، لَمْ يَزَلْ في خُرْفَةِ الْجَنَّةِ حَتَّى يَرْجِعَ

 

«Lorsqu'un musulman visite un frère musulman, il récoltera des fruits du Paradis jusqu'à ce qu'il retourne chez lui.» 

Sahih Muslim (2568)

 

-L’Imam Ahmad rapporte de Jâbir que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

​مَنْ عَادَ مَرِيضًا لَمْ يَزَلْ يَخُوضُ فِي الرَّحْمَةِ حَتَّى يَجْلِسَ , فَإِذَا جَلَسَ اغْتَمَسَ فِيهَا

 

«Celui qui rend visite à un malade, baigne dans la miséricorde d'Allâh jusqu'à ce qu'il s'assoie.

Et quand il s'assoie, la miséricorde le couvrira entièrement»  

Authentifié par Cheikh al-Albâni dans Silsilah as-Sahihah (2504)

       

Tirmidhi rapporte d’après ‘Ali : J’ai entendu le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم dire :

 

​مَا مِنْ مُسْلِم يَعُودُ مُسْلِماً غُدْوة إِلا صَلَّى عَلَيْهِ سَبْعُونَ ألْفَ مَلَكٍ حَتَّى يُمْسِي ، وَإنْ عَادَهُ عَشِيَّةً إِلا صَلَّى عَلَيْهِ سَبْعُونَ ألْفَ مَلَكٍ حَتَّى يُصْبحَ ، وَكَانَ لَهُ خَرِيفٌ في الْجَنَّةِ

 

«Il n’y a pas de musulman qui visite un musulman (malade) tôt dans la matinée sans que soixante-dix mille anges le bénisse jusqu'au début de la soirée.

Et s’il le visite en soirée, soixante-dix mille anges le bénissent jusqu'au petit matin.

Et il aura un jardin au Paradis» 

Authentifié par Cheikh al-Albâni dans Sahih Tirmidhi (969)

bugvu

Les heures de visite

 

Tirmidhi rapporte d’après 'Ali : J’ai entendu le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم dire :

 

مَا مِنْ مُسْلِم يَعُودُ مُسْلِماً غُدْوة إِلا صَلَّى عَلَيْهِ سَبْعُونَ ألْفَ مَلَكٍ حَتَّى يُمْسِي ، وَإنْ عَادَهُ عَشِيَّةً إِلا صَلَّى عَلَيْهِ سَبْعُونَ ألْفَ مَلَكٍ حَتَّى يُصْبحَ ، وَكَانَ لَهُ خَرِيفٌ في الْجَنَّةِ

 

«Il n’y a pas de musulman qui visite un musulman (malade) tôt dans la matinée sans que soixante-dix mille anges le bénisse jusqu’au début de la soirée.

Et s’il le visite en soirée, soixante-dix mille anges le bénissent jusqu’au petit matin.

Et il aura un jardin au Paradis.» 

Authentifié par Cheikh al-Albâni dans Sahih at-Tirmidhi (969)

bugvu

Demander au malade comment il va

 

«Dans un hadith rapporté par Tirmidhi (n°983) et jugé hassan par Cheikh al-Albâni, il est dit que :

 

«Le Prophète صلى الله عليه وسلم demandait au malade comment il allait, comment il se sentait, etc.»

 

Il est rapporté que 'Aïsha en fit de même lorsqu’elle visita Abu Bakr et Bilal qui étaient alors tous deux malades. 

bugvu

Pleurer en présence du malade

 

'Abdullah Ibn ‘Umar a dit :

 

اشْتكى سعدُ بنُ عُبادَةَ شَكْوَى لهُ ، فأتاهُ النبيَّ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ يَعُودُهُ ، مع عبدِ الرحمنِ بنِ عوفٍ ، وسعدِ بنِ أبي وقاصٍ ، وعبدِ اللهِ بنِ مسعودٍ ، رضيَ اللهُ عنهم ، فلمَّا دخل عليهِ ، فوجدَهُ في غاشيةِ أهلِهِ ، فقال : قد قُضِى . قالواْ : لا يا رسولَ اللهِ ، فبَكَى النبيُّ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ ، فلمَّا رأى القومُ بكاءَ النبيِّ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ بَكُواْ ، فقال : ألا تسمعونَ ، إنَّ اللهَ لا يُعَذِّبُ بِدَمْعِ العيْنِ ، ولا بِحُزْنِ القلبِ ، ولكن يُعَذِّبُ بهذا - وأشارَ إلى لسانِهِ - أو يرحمُ ، وإنَّ الميتَ يُعَذَّبُ ببكاءِ أهلِهِ عليهِ

 

«Lorsque Sa'd Ibn 3Ubâdah tomba malade, le Prophète صلى الله عليه وسلم lui rendit visite.

'Abdur-Rahman Ibn 3Aouf, Sa3d Ibn Abi Waqqas et 'Abdullah Ibn Mass3oud l’accompagnèrent.

Lorsque le Prophète صلى الله عليه وسلم entra et le trouva au milieu des servants de sa famille, il demanda : «A-t-il rendu l’âme ?»

Ils lui répondirent : «Non, Ô Messager d’Allâh صلى الله عليه وسل».

Le Prophète صلى الله عليه وسلم commença alors à pleurer et lorsque les gens le virent ainsi, ils se mirent à pleurer à leur tour.

Le Prophète صلى الله عليه و سلم dit ensuite :

«Ne savez-vous pas que, en effet, Allâh ne punit pas à cause de ces larmes ou à cause de cette tristesse au cœur.

Mais plutôt Il punit ou fait miséricorde pour cela ; Et il pointa sa langue.

Quant au mort, il est puni par les cris de sa famille lors de sa mort.»  

Sahih Al-Bokhari (1304)

bugvu

Réconforter le malade

 

​أن النبيَّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم دخل على أعرابي يعوده، قال

وكان النبيُّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم إذا دخل على مريض يعوده قال

لا بأس، طهور إن شاء الله 

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم entra chez un bédouin malade pour lui rendre visite.

Quand il entrait auprès d'un malade pour lui rendre visite, il disait :

 

«Il n'y a pas de mal. C'est une occasion de te purifier de tes péchés.»

Sahih Al-Bokhari (3616)

bugvu

Prendre des nouvelles du malade

 

-Ibn 'Abbâs a rapporté que 'Ali fut interrogé par des gens à sa sortie de chez l’Envoyé d'Allâh صلى الله عليه وسلم alors qu'il souffrait de la maladie qui allait provoquer sa mort.

 

Ils lui ont demandé : «Ô Abu Al-Hassan ! Comment va ce matin l’Envoyé d'Allâh صلى الله عليه وسلم

Il répondit : «Il est ce matin par la grâce d'Allâh en bonne santé»  

Authentifié par Cheikh al-Albâni dans Sahih al-adab al-moufrad (860)

أن علي بن أبي طالب رضي الله عنه خرج من عند رسول الله صلى الله عليه وسلم في وجعه الذي توفي به ، فقال الناس

يا أبا الحسن ، كيف أصبح رسول الله صلى الله عليه وسلم ؟ قال : أصبح بحمد الله بارئا

      ​

-Ibn 'Umar rapporte :

 

«Nous étions assis avec le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم quand un Ansârite (homme de la tribu des Ansâr) arriva, le salua puis s'en alla.

Le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم lui dit : «Frère Ansârite, comment va mon frère Sa3d Ibn 'Oubâda ?»

Il dit : «Il est en voie de guérison»…»

Sahih Muslim (925)

 

كنا جلوسًا مع رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ

إذ جاءه رجلٌ من الأنصارِ فسلَّم عليه . ثم أدبر الأنصاريُّ . فقال رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ " يا أخا الأنصارِ ! كيف أخي سعدُ بنُ عبادةَ ؟ " فقال : صالحٌ . فقال رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ : " مَن يعوده منكم ؟ " فقام وقُمْنا معه . ونحن بضعةَ عشرَ . ما علينا نعالٌ ولا خفافٌ ولا قلانسُ ولا قُمُصٌ . نمشي في تلك السِّباخِ حتى جئْناه . فاستأخر قومُه من حولِه . حتى دنا رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ وأصحابُه الذين مع

bugvu

La visite des femmes pour les hommes malades

 

-Ummu Dardâ a visité un homme des Ansâr qui était un des habitués de la mosquée.

'Âïshah qui visita Abu Bakr et Bilal lorsqu’ils tombèrent malades à leur arrivée à Médine.

L’imam Al-Bokhari "la femme visitant un homme (malade)"​

 

​قال الإمام البخاري : " باب عيادة النساء الرجال , وعادت أم الدرداء رجلاً من أهل المسجد من الأنصار " . ثم ذكر حديث عائشة رضي الله عنها أنها عادت أبا بكر وبلالاً رضي الله عنهما لما مرضا في أول مقدمهم المدينة​

 

-Ummu Dardâ a visité un Ansârite.

'Aïsha a dit : Lorsque le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم arriva à Médine, Abu Bakr et BilaI tombèrent malade.

Je les visitai et racontai ceci au Prophète صلى الله عليه وسلم qui dit :

 

«Ô Seigneur fait nous aimer Médine comme nous aimons la Mecque ou plus.

Ô Seigneur et que ta bénédiction soit sur elle et éloigne d'elle la maladie, rends-la à Juhfa»  

Sahih Al-Bokhari (5677)

         

حدثنا إسماعيل حدثني مالك عن هشام بن عروة عن أبيه عن عائشة رضي الله عنها أنها قالت لما قدم رسول الله صلى الله عليه وسلم وعك أبو بكر وبلال قالت فدخلت عليهما فقلت يا أبت يف تجدك ويا بلال كيف تجدك قالت وكان أبو بكر إذا أخذته الحمى يقول كل امرئ مصبح في أهله والموت أدنى من شراك نعله وكان بلال إذا أقلع عنه يرفع عقيرته فيقول ألا ليت شعري هل أبيتن ليلة بواد وحولي إذخر وجليل وهل أردن يوما مياه مجنة وهل تبدون لي شامة وطفيل قال قالت عائشة فجئت رسول الله صلى الله عليه وسلم فأخبرته فقال اللهم حبب إلينا المدينة

كحبنا مكة أو أشد وصححها وبارك لنا في صاعها ومدها وانقل حماها فاجعلها بالجحفة

 

-Ummul-'Ala a rapporté que le Prophète صلى الله عليه وسلم s’est rendu chez elle alors qu'elle était malade et lui dit :

«Réjouis-toi Ô Ummul-'Ala ! Allah efface les péchés du musulman par la maladie comme le feu débarrasse l’or et l’argent de leurs impuretés»

Authentifié par Cheikh al-Albâni dans Sahih abi Daoud (3092)

 

​عَنْ أُمِّ الْعَلَاءِ قَالَتْ  عَادَنِي رَسُولُ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ وَأَنَا مَرِيضَةٌ فَقَالَ

أَبْشِرِي يَا أُمَّ الْعَلَاءِ فَإِنَّ مَرَضَ الْمُسْلِمِ يُذْهِبُ اللَّهُ بِهِ خَطَايَاهُ كَمَا تُذْهِبُ النَّارُ خَبَثَ الذَّهَبِ وَالْفِضَّةِ

 

-'Aïsha a dit : Lorsque le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم arriva à Médine, Abu Bakr et Bilal tombèrent malade.

Je les visitai et racontai ceci au Prophète صلى الله عليه وسلم qui dit :

 

« Ô Seigneur fait nous aimer Médine comme nous aimons la Mecque ou plus.

Ô Seigneur et que ta bénédiction soit sur elle et éloigne d'elle la maladie, rends-la à Juhfa » 

Sahih Al-Bokhari (5677)

 

حدثنا إسماعيل حدثني مالك عن هشام بن عروة عن أبيه عن عائشة رضي الله عنها أنها قالت

لما قدم رسول الله صلى الله عليه وسلم وعك أبو بكر وبلال قالت فدخلت عليهما فقلت يا أبت كيف تجدك ويا بلال كيف تجدك قالت وكان أبو بكر إذا أخذته الحمى يقول

كل امرئ مصبح في أهله والموت أدنى من شراك نعله

وكان بلال إذا أقلع عنه يرفع عقيرته فيقول

ألا ليت شعري هل أبيتن ليلة بواد وحولي إذخر وجليل

وهل أردن يوما مياه مجنة وهل تبدون لي شامة وطفيل

قال قالت عائشة فجئت رسول الله صلى الله عليه وسلم فأخبرته فقال 

اللهم حبب إلينا المدينة " - -" كحبنا مكة أو أشد وصححها وبارك لنا في صاعها ومدها وانقل حماها فاجعلها بالجحفة

 

-Anas rapporte qu’Abu Bakr dit à 3Umar, après la mort du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

«Allons visiter Ummu Ayman comme le Prophète صلى الله عليه وسلم avait coutume de faire»

Et ils lui rendirent visite.

Authentifié par Cheikh al-Albâni dans Sahih ibn mâjah (1334)

 

قال أبو بكر بعد وفاة رسول الله صلى الله عليه وسلم لعمر انطلق بنا إلى أم أيمن نزورها كما كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يزورها قال فلما انتهينا إليها بكت فقالا لها ما يبكيك فما عند الله خير لرسوله قالت إني لأعلم أن ما عند الله خير لرسوله ولكن أبكي أن الوحي قد انقطع من السماء قال فهيجتهما على البكاء فجعلا يبكيان معها

 

-Ibn al-Jawzi précise que cela s’adresse à celui qui ne craint pas la fitnah comme c’est le cas lors de la visite d’une femme assez âgée

Question :

 

Qu'en est-il d’un homme qui visite une femme malade à l'hôpital alors qu’il n’est pas son mahram ?

 

Réponse de ​Cheikh Ibn Baz :

 

Il est autorisé de lui rendre visite même si ce n'était pas son maharam à la condition de ne pas être seul avec elle.

 

Il faut la présence d’une autre personne ou de l'infirmière.

 

De plus, il faut que la femme malade soit voilée et couverte.

 

Ces conditions sont valables aussi bien aux hommes et aux femmes à savoir que : l'homme ne se retrouve pas seul avec la femme et que la femme soit couverte si les hommes ne sont pas ses mahrams !

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a ordonné de rendre visite aux malades d'une manière générale (hommes ou femmes, proches et non proches).

زيارة الرجال للنساء الأجنبيات المرضى في المستشفيات

إذا مرض بعض أقاربي من النساء، وكان هناك تنويم في المستشفى لكن لسن من المحارم، هل لي زيارتهن في المستشفى؟

نعم، يسن لك العيادة لهن وان كن لسن محارم، تزرها بنت عمك، أو زوجة أخيك، أو زوجة عمك، أو غيرهن من أقاربك، أو جيرانك تزرهن، وتدعوا لهن بالعافية، والشفاء من غير خلوة، يكون معك من يشاركك، أو الممرضة التي عندها، فالحاصل من دون خلوة تدعوا لها بالشفاء، وتكون متحجبة مستورة، والحمد لله، هذا من مكارم الأخلاق، ومن محاسن الأعمال أن تزور زوجة أخيك، أو زوجة عمك، أو جارتك تدعوا لها بالشفاء حتى تعلم هي، وغيرها أن جيرانها، وأقاربها يتأثرون بمرضها، والرسول -صلى الله عليه وسلم- رغب في عيادة المرضى، وإن كانوا ليسوا محارم، أمر بسبع منها عيادة المريض، فقال: (عودوا المريض-عام-، وأطعموا الجائع، وفكوا العاني)، وقال: (من عاد مريضاً صباحاً صلى عليه سبعون ألف ملك حتى يمسي، ومن عاد مريضاً مساءً صلى عليه سبعون ألف ملك حتى يصبح)، فالعيادة للمرضى من أهم القربات ومن أفضلها، وهي تعم الرجال، والنساء، والأقارب، وغير الأقارب، لكن إذا كانت المرأة ليست محرماً يكون معك من يشارك في ذلك حتى لا تخلوا بها، وعليها أن تتستر إذا كانت تستطيع الستر، أو يسترها غيرها ممن حولها من الممرضات، أو القريبات يسترنها عند مجيء غير المحارم؛ للسلام عليها، والدعاء لها. جزاكم الله خيراً

 

Question :

 

Est-il permis à ma mère de rendre visite à mon oncle, quand ce dernier est malade et de discuter avec lui ?

 

Réponse du comité des savants de l'Ifta :

 

Il est permis à votre mère de rendre visite à votre oncle si ce dernier est malade, à condition qu'ils ne restent pas seuls.

 

(Question 2 de la Fatwa 12130 du Comité de l’Ifta)

Publié par alifta.com

 

 زيارة الزوجة لأخو زوجها عند مرضه

س2: هل يجوز لأمي زيارة عمي عند مرضه والتحدث معه؟

ج2: لا حرج في زيارة والدتك لعمك عند مرضه بشرط

عدم الخلوة

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الثاني من الفتوى رقم - 12130

(الجزء رقم : 17، الصفحة رقم: 406)

اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتا

bugvu

Visiter les non-musulmans

 

-Anas Ibn Mâlik rapporte : « Un jeune juif servait le Prophète صلى الله عليه وسلم.

Il tomba malade.

Le Prophète صلى الله عليه وسلم alla lui rendre visite, s’assit du côté de sa tête et lui dit : «Deviens musulman !»

L’enfant regarda son père qui était près de lui et qui lui dit : « Obéis à Abu Al-Qassim».

L’enfant embrassa l’Islam.

Le Prophète صلى الله عليه وسلم sortit en disant : «Louange à Allâh qui l’a sauvé du feu.»»

Sahih Al-Bokhari (1356)

 

كان غُلامٌ يَهودِيٌّ يَخدِمُ النبيَّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم فمَرِض، فأتاه النبيُّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم يَعودُه، فقعَد عِندَ رَأسِه، فقال له : أسلِمْ . فنظَر إلى أبيه وهو عندَه، فقال له : أطِعْ أبا القاسمِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم، فأسلَم، فخرَج النبيُّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم وهو يقولُ : الحمدُ للهِ الذي أنقَذه من النارِ

bugvu

La visite des personnes contagieuses

 

-Abu Horayra rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

​أبي هريرة رضي الله عنه قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

لا عدوى ولا طيرة ولا هامة ولا صفر، وفر من المجذوم كما تفر من الأسد

 

«Fuyez le lépreux comme vous fuiriez un lion»

Sahih Al-Bokhari (5707)

 

-Ussama bin Zay et 'AbdurRahman bin 'awf et Ibn 'Abbas rapportent que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

​إذا سمعتم بالطاعون بأرض فلا تدخلوا عليه ، و إذا وقع و أنتم بأرض فلا تخرجوا فرارا منه

 

«Si quelqu'un entend que la peste a frappé un endroit, qu'il n'y entre pas et s’il y est déjà (dedans) qu'il n’en sorte pas.»

Authentifié par Cheikh al-Albâni dans Sahih al-Jâmi3 (616)

-Question :

 

Est-ce que le fait de rester passif face à la maladie de ma mère et de la laisser sans traitement à même de la soigner est une forme de dévouement envers elle ?

 

Commettrions-nous un péché à l'égard de nos enfants qui vivent avec elle à la maison, parce que nous savons que sa maladie est contagieuse ?

 

Et devons-nous la séparer de nos enfants comme l'ont recommandé les médecins ? 

 

Réponse du comité des savants de l'Ifta :

 

Nous vous exhortons à être dévoués envers votre mère, à faire de votre mieux pour la soigner autant que vous le pouvez et à lui parler de la meilleure façon en utilisant les bonnes paroles. Si elle insiste à abandonner le traitement et à ne pas se faire hospitaliser et qu'il vous est impossible de lui trouver des médecins après avoir essayé, il n'y aura nul grief à vous faire après cela.

 

Si les médecins disent que la maladie est contagieuse, il vous incombe de lui réserver un endroit approprié dans la maison, où elle ne sera pas mêlée aux enfants, conformément au hadith suivant :

لا ضرر ولا ضرار

"Pas de nuisance ni à soi-même, ni à autrui."

Authentifié par Cheikh al-Albâni dans Sahih al jâmi3 (7517)

 

Fatwa 18731 - Partie 24/440

Publié par alifta.com

 

سؤالي: هل السكوت على مرض والدتي وتركها بدون علاج يقضي على هذا المرض هو بر لها أم ماذا؟

سؤال: هل ليس علينا ذنب من ناحية أبنائنا وهم يعيشون معها في البيت، ونحن نعلم بأن مرضها معدٍ؟ سؤال: هل يجب علينا عزلها عن أبنائنا كما ذكر الأطباء أم ماذا؟

ج: نوصيكم بالبر بأمكم والسـعي في معالجتهـا مـا أمكـنكـم ذلك، ومخاطبتها بالكلام الطيب والأسلوب الحسـن، فـإن أصرت على ترك العلاج وعدم الذهاب إلى المستشفى ولم يمكنكم إحضـار الأطباء إليها مع حرصكم وبذل ما في وسعكم- فلا حرج عليكم بعد ذلك إن شاء الله.

وإذا قرر الأطباء: أن المرض معدٍ فينبغي عليكم أن تجعلوها في مكان مناسب لها من البيت، لا تخـالط فيه أولادكـم لحـديث:  لا ضرر ولا ضرار  حديث حسن رواه ابن ماجه وغيره

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 24، الصفحة رقم: 441 440)

اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتا

bugvu

Le mérite de la visite

       

إِنَّ اللَّهَ عَزَّ وَجَلَّ يَقُولُ يَوْمَ الْقِيَامَةِ: يَا ابْنَ آدَمَ، مَرِضْتُ فَلَمْ تَعُدْنِي قَالَ: يَا رَبِّ كَيْفَ أَعُودُكَ وَأَنْتَ رَبُّ الْعَالَمِينَ؟ قَالَ: أَمَا عَلِمْتَ أَنَّ عَبْدِي فُلَانًا مَرِضَ فَلَمْ تَعُدْهُ؟ أَمَا عَلِمْتَ أَنَّكَ لَوْ عُدْتَهُ لَوَجَدْتَنِي عِنْدَهُ. يَا ابْنَ آدَمَ: اسْتَطْعَمْتُكَ فَلَمْ تُطْعِمْنِي، قَالَ: يَا رَبِّ وَكَيْفَ أُطْعِمُكَ وَأَنْتَ رَبُّ الْعَالَمِينَ؟ قَالَ: أَمَا عَلِمْتَ أَنَّهُ اسْتَطْعَمَكَ عَبْدِي فُلَانٌ فَلَمْ تُطْعِمْهُ؟ أَمَا عَلِمْتَ أَنَّكَ لَوْ أَطْعَمْتَهُ لَوَجَدْتَ ذَلِكَ عِنْدِي. يَا ابْنَ آدَمَ: اسْتَسْقَيْتُكَ فَلَمْ تَسْقِنِي، قَالَ: يَا رَبِّ كَيْفَ أَسْقِيكَ وَأَنْتَ رَبُّ الْعَالَمِينَ؟ قَالَ اسْتَسْقَاكَ عَبْدِي فُلَانٌ فَلَمْ تَسْقِهِ، أَمَا إِنَّكَ لَوْ سَقَيْتَهُ لَوَجَدْتَ ذَلِكَ عِنْدِي

Abu Horayra tient ces propos de l’envoyé d’Allâh صلى الله عليه وسلم :

 

«Allâh Puissant et Majestueux dira le jour de la résurrection : «Ô fils d’Adam, j’étais malade et tu ne M’as pas visité !»

L’homme dira : «Comment aurais-je pu te visiter alors que Tu es le Seigneur des mondes ?»

Ce à quoi Allâh répondra : «Ne savais tu pas que Mon serviteur untel est malade et pourtant tu ne l’as pas visité ? Si tu l’avais visité, tu M’aurais trouvé auprès de lui.»

Et Allâh ajouta : « Ô fils d’Adam ! Je t’ai demandé de Me nourrir et tu ne l’as pas fait !»

«Seigneur » dit l’homme, « comment aurai-je pu Te nourrir alors que Tu es le Seigneur des mondes ? »

Allâh répondra : « Ignorais tu que Mon serviteur untel t’a demandé de le nourrir et tu ne l’a pas fait ?  Si tu l’avais nourri, tu aurais trouvé cela auprès de Moi.»

« Ô fils d’Adam ! Je t’ai demandé à boire mais tu ne l’as pas fait.»

L’homme dira : «Seigneur comment aurais-je pu Te donner à boire alors que Tu es le Seigneur des mondes ?»

Allâh répondra : «Mon serviteur untel t’a demandé à boire et tu ne l’as pas abreuvé. Ignorais tu que si tu l’avais abreuvé, tu aurais trouvé cela auprès de Moi.»

Authentifié par Cheikh al-Albâni dans Sahih al-Jâmi3 (1916)

 

Explication de Cheikh 'Utheymine :

 

«Allâh le Très Haut dira le Jour de la résurrection : «Ô fils d’Adam, J’étais malade et tu ne M’as pas visité !»

L’homme à qui Allâh s’adresse dira : «Comment aurais-je pu Te visiter alors que tu es le Seigneur des mondes ?»»

 

Il a dit cela parce qu’il sait qu’Allâh n’a pas besoin de lui pour Le visiter.

 

Allâh répondra : «Ne savais tu pas que Mon serviteur untel était malade et pourtant tu ne l’as pas visité ? Si tu l’avais visité, tu M’aurais trouvé auprès de lui.»

 

Il n’y a rien d’ambigu dans la parole d’Allâh : « J’étais malade et tu ne M’as pas visité » parce qu’on sait que la maladie est impossible dans le cas d’Allâh, car la maladie est un attribut d’imperfection, or Allâh est exempt de toute imperfection, comme Il l’a dit dans ce verset (traduction rapprochée) :

 

«Ton Seigneur, Le Détenteur de la puissance, est glorieusement transcendant au-delà de ce qu’ils Lui attribuent.»

 

Ce qui est voulu dire par maladie ici, c’est la maladie d’un des serviteurs pieux d’Allâh, or les "Amis" d’Allâh sont ses confidents, et quiconque témoigne de l’hostilité à leur encontre, c’est comme s’il témoignait de l’hostilité à l’encontre d’Allâh, comme dans le hadith qudsî ou Allâh le Très Haut dit (traduction rapprochée) : «Quiconque est l’ennemi d’un ami “walî” à Moi, Je déclare la guerre contre lui»

(Rapporté par Al-Bokhari)

 

Il en va de même pour ce hadith, lorsqu'un de Ses serviteurs pieux tombe malade, Allâh se met auprès de lui, c’est pourquoi Il a dit : «Si tu l’avais visité, tu M’aurais trouvé auprès de lui»

 

Remarquons qu’Il n’a pas dit : «Tu aurais trouvé cela auprès de Moi», comme Allâh l’a dit à propos de la nourriture et de la boisson.

 

Cela prouve qu’Allâh est proche du malade.

 

Les savants en déduisent que l’invocation du malade a beaucoup de chance d’être exaucée, que cette invocation soit en faveur de quelqu'un ou contre quelqu’un .

 

Il y a dans ce hadith la preuve qu’il est recommandé de visiter les malades et qu’Allâh se met auprès du malade et de celui qui le visite.

 

«Ô fils d’Adam ! Je t’ai demandé de Me nourrir et tu ne l’as pas fait»

 

Comme on le sait, Allâh ne demande pas de la nourriture pour Lui-même, Il a dit exalté soit Il dans le Coran (traduction rapprochée) :

 

«Et c’est Lui qui dispense la nourriture et n’a à recevoir de nourriture de personne.»

 

Il est suffisamment riche pour se passer de toute chose et n’a besoin ni de nourriture ni de boisson, mais un de Ses serviteurs a eu faim et cet homme qui était au courant de sa situation ne l’a pas nourri.

 

​Allâh lui dit : « Si tu l’avais nourri, tu aurais trouvé cela auprès de Moi »

 

Cela veut dire que s’il avait nourri ce serviteur, il aurait trouvé la récompense de son acte de bienfaisance bien conservé chez Allâh, la rétribution d’une seule bonne action est dix à sept cent fois sa valeur, voire au-delà encore.

 

Il y a là la preuve qu’il est recommandé de nourrir l’affamé et qu'Allâh garde soigneusement cet acte auprès de Lui afin d’en faire généreusement bénéficier l’auteur le Jour du jugement.

 

Ce qui a été dit à propos de la nourriture peut se dire à propos de la boisson.

 

Livre «Au cœur des hadiths Divins page 106»

bugvu

Invocation à dire aux malades

 

 
لا بأْسَ طَهـورٌ إِنْ شـاءَ الله

 

Lâ ba'ss tahoûr in châ' Allâh

Qu’il n’y ait pas de mal, que cela soit pour toi une purification (de tes péchés)

si Allâh le veu

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Parmi les signes permettant de reconnaître un sorcier !

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Parmi les signes permettant de reconnaître un sorcier !

Parmi les Choses permettant de reconnaitre un sorcier (car ils se cachent parfois sous l'apparence de personnes très pieuse et très pratiquante, Qatallahoum Allah !) : 

 

-S'il demande des informations sur le prénom du malade et de sa mère.

(Car les diables ne prennent pas en compte le mariage religieux, ils rattachent donc toujours l'enfant à la mère, faisant ainsi le contraire de ce qu'Allah a ordonné dans le Quran (traduction rapprochée) :

 

"Et apellez les (enfants) du nom de leurs pères" Al Ahzab v 5. 

 

-S'il demande des objets ou traces matérielles tels qu'un peigne (car il y a dessus des restes de cheveux ou poils), vêtement etc...du malade. 

 

-Il va parfois demander qu'on lui amène une bête parfois d'une qualité ou d'une couleur particulière, qu'il va égorger.

 

Et lorsqu'il va l'égorger en fait il va le faire en sacrifice pour un autre qu'Allah, en mentionnant un autre nom que celui d'Allah ou égorger la bête sans mentionner le nom d'Allah.

 

Parfois il va prendre le sang de la bête et le passer sur l'endroit ou le malade ressent des douleurs ou l'asperger (et/ou laisser la bête) dans certains endroits desert tels que des décharges, cimetières etc.. 

 

-Il va Fabriquer des sortes de Talismans, sur lesquelles il est écrit des termes difficiles à comprendre avec des chiffres, des flèches, des étoiles, des formes, des noms d'étoiles.

 

Il va parfois ajouter à ces choses là des versets du Quran afin de faire croire au malade qu'il soigne avec le Quran. 

 

-Il va parfois réciter le Quran à voix haute afin que le Malade pense que c'est un Raqui soignant qu'avec le Quran mais en fait à voix basse et sans que l'entende la personne, il va prononcer des formules contenant du Shirk ou des incantations incompréhensible. 

 

-Il va parfois donner à la personne une sorte de Talisman que la personne devra garder sur elle et lui ordonner de ne jamais s'en séparer ou de le briser. 

 

-Il peut ordonner au malade de s'isoler des gens et de rester dans une chambre sombre ou ne rentre pas la lumière du jour.

 

Il demande cela au malade cherchant par là satisfaire les diables qui aiment ce type de lieu et qui aiment que la personne les imite. 

 

-Il peut parfois demander au malade de ne pas toucher d'eau pour une période déterminé (40 Jours le plus souvent), le malade devient ainsi impure ce qui permet aux diables de se rapprocher du malade et parfois de la posséder ou de l'embêter ou lui faire croire certaines choses. 

 

-Il peut parfois donner au malade une sorte de croix chrétienne, qu'il demandera au malade de porter.

 

Si cela se produit cela prouve que le sorcier travail avec un Djinn chrétien 

 

-Il donne souvent au malade des choses à enfouir sous terre 

 

-Il donne des feuilles que le malade devra bruler ou les faire passer à l'encens. 

 

-Avant que le malade l'informe, le sorcier lui dira son nom, celui de sa mère et la cause pour laquelle le malade est venue le voir, ceci afin de faire croire au malade qu'il possède des pouvoirs (alors que ces informations lui ont en fait était transmises par le diable avec lequel il travail). 

 

-Il n'accueil généralement personne durant le mois de Ramadan, surtout durant les dix derniers jours de ce mois et les dix premiers jours de Dhul Hijja 

 

Les types de sorcellerie et les manières dont les sorciers (Qu'Allah les extermine) procèdent sont extrêmement nombreux, il s'agissait simplement d'en mentionner quelques uns. 

 

Al-Hidhr mina As-sihr p 185 

article separator1

Ainsi, si tu vois une personne possédant un des signes mentionnés plus haut, tu peux être sûr qu'il s'agit d'un sorcier, même s'il se fait apeller "Hadj", "Sheikh" , " Raqi" , " Qari" etc.. qu'il prétend soigner qu'avec le coran et la Sunnah. 

 

copié de rouqia-chariya.blog4ever.com

Partager cet article

Mentir pour se protéger contre le mauvais œil ou l'envie

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Mentir pour se protéger contre le mauvais œil ou l'envie

Question :

 

Est il permis de mentir pour se protéger contre le mauvais œil ou l'envie ? 

 

Par exemple, si quelqu'un te demande ton salaire et tu leur donne un montant inférieur ou ils te demande si tu es marié ou non, et tu dis non, même si tu es marié.

 

Réponse :

 

Non !

 

Non, cela n'est pas permis de mentir dans ce cas.

 

Il y a seulement trois situations où il est permis de mentir :

 

-La première consiste à reconciler entre gens qui se disputent et ils sont en désaccord l'un avec l'autre.

Qu'il s'agisse d'individus, de groupes ou de pays vous concilier entre les deux.

C'est l'une des éventualités où il devient permis de mentir. 

 

-La seconde est lorsque les deux époux se disputent, et afin de les ramener ensemble et de concilier entre leurs coeurs, tu peux mentir pour leur faire ressentir qu'ils sont amoureux, tant qu'il n'y a rien d'inacceptable, rien d'interdit n'est dit ou provoqué.

Tant que c'est juste pour ramener la famille ensemble et de garder l'harmonie familiales et l'amour commun, alors il est permis. 

 

-La troisième et dernière situation où il est permis de mentir, c'est quand les musulmans sont en guerre contre les non-musulmans.

Dans cette situation, il est permis.

 

Cependant, il y a certaines situations où tu pourrais ne pas dire un mensonge, mais tu pourrais donner une réponse qui pourrait être comprise de l'une des deux manières et cela peut éviter certains problèmes.

 

Kitabout Tawhid classe, question-réponse du 08-08-2012, Riyadh

copié de twitter.com/Minhajsunna

 

Cheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane - الشيخ صالح اللحيدان

Partager cet article

Comment la personne peut se débarrasser d'un état de tristesse et d'angoisse continu et très ancien ? (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Comment la personne peut se débarrasser d'un état de tristesse et d'angoisse continu et très ancien ? (audio)

 

Question :

 

Une personne habitant le royaume (d’Arabie) pose la question suivante : Je suis toujours très triste et angoissé à cause des difficultés de la vie.

 

Et je souffre de cela depuis très longtemps.

 

Donc, que me conseillez-vous ?

 

Qu’Allah vous récompense de la meilleure façon.

 

Réponse :

 

Je te conseille :

 

-de faire preuve d’endurance (Sabr),

-de t’en remettre complètement à Allah (Tawakoul ’ala llah)

-et d’attendre d’en être soulagé.

 

Tout comme je te conseille l’invocation : invoque Allah, Purifié et Exalté soit-Il, afin qu’Il te soulage de tes angoisses, qu’Il te facilite les choses, qu’Il dissipe ta difficulté et qu’il fasse disparaître ta gêne. 

 

Donc, place ta confiance en Allah, remets-toi en complètement à lui, multiplie les invocations, (en somme) accomplis les causes bénéfiques qui te feront sortir de cet état.

 

Question posée au Chaykh lors de l'émission "Nour 'ala ad-darb"

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Le costus

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le costus

Selon Anas, qu'Allah soit satisfait de lui, le Prophète Mohamed صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمَa dit :

 

"Ne torturez pas vos enfants avec El-Ghamz et ayez recours au costus".

Rapporté par El-Boukhari.

 

Le Costus est l'un des meilleurs médicaments et n'a aucun effet secondaire.

 

Il est très utile pour les problèmes liés aux ovaires, et l'absence des menstrues.

 

Il est également utilisé pour les problèmes de diabète, il stimule le pancréas et diminue le taux de glycémie dans le sang.

divider_2.png

Vertus et bienfaits du costus indien

 

Dans la tradition arabo-musulmane, le costus était utilisé pour traiter divers maux tels que les migraines, la pleurésie.

 

Il facilite les règles ainsi que l'émission des urines, a une action vermifuge, agit sur les tâches de rousseur.

 

Stomachique, emménagogue, antispasmodique.

divider_2.png

Indications

 

-Faiblesse sexuelle, problème d'érection

-Gonorrhées

-Troubles gastriques

-Thrombus

-Maladies des reins et du foie (hépatites)

-Cancer de la bouche

-Asthme et tuberculose

-Migraine

-Arrêt de la sorcellerie

divider_2.png

Contre indications

 

Ne pas administrer aux femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu'aux très jeunes enfants.

 

Comment l'utiliser ?

 

-Consommation :  Mélanger costus moulu et eau puis le boire pour traiter les fusions du caillot, règles, fécondation, maladies urinaires, maladies de foie, des reins et de l'appareil digestif, cancer de la bouche, bon pour le cerveau, insuffisance sexuelle, immunité, diahrée et douleurs arés accouchement, donne de l'appétit, active le métabolisme général, contre la sorcellerie, la pleurésie et maladie des poumons.  

 

Inspirer une quantité de costus moulu par les maladies de l'appareil respiratoire, asthme, tuberculose, inflammation de l'angine et de la gorge, fièvre.

 

-Utilisation externe : Costus dans de l'huile d'olive pendant 15 jours pour une pommade pour tous types de massages.

 

Mélanger avec de l'eau et du miel et laisser fermenter pour une compresse pour tous type de brûlures, blessures et tous problèmes de visage.

 

Prendre un bain avec de l'eau mélangé à du costus pour tuer les bactéries et les microbes attachés au corps et surtout dans les endroits tels que sous les bras ou entre les cuisses.

 

copié de remedes-sunna.com

Partager cet article

La personne anesthésiée doit faire les prières ratées

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La personne anesthésiée doit faire les prières ratées

Question :

 

En médecine, il est communément admis qu'une personne est anesthésiée avant de subir une intervention.

 

Il est possible, durant cette période d'endormissement, que cette personne manque quelques prières.

 

Cette personne relève-t-elle de même avis religieux concernant celui qui a perdu connaissance involontairement et qui n’a à rattraper que les prières restantes à effectuer au moment de son réveil ?

 

Réponse :

 

A l'instar d'une personne qui s'est endormie, il lui incombe de rattraper toutes les prières.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

قضاء المغمى عليه اصطناعيا

س2: معلوم في قانون الطب بالضرورة أن المريض الذي تجرى عليه عملية جراحية يلزم تنويمه قبل القيام بهذه العملية، فمن المحتمل في تلك الفترة أن يفوته بعض أوقات الصلاة وهو مغمى عليه طبيًّا، فهل يعتبر حكمه هذا حكم المغمى عليه طبيعيًّا فلا يقضي من الصلوات إلا ما أفاق في وقتها أو لا؟

ج2: يجب عليه القضاء كما يجب على النائم

 

وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

 8597 - السؤال الثاني من الفتوى رقم

 

La question 2 de la Fatwa numéro (8597)

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Conseils aux praticiens

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Conseils aux praticiens

Comme tout professionnel de santé, le praticien de la hijama doit se doter d'un comportement exemplaire vis-à-vis de son patient.

 

Il cherchera à établir une relation de confiance basée sur la rigueur scientifique, mais aussi sur le souci de plaire à son Seigneur dans sa bonne conduite envers le malade.

            article separator1    

Voici donc une série de conseils

destinés à quiconque souhaiterait

pratiquer la hijama

 

-Vouloir avant tout soulager le malade et préserver sa santé en espérant par ce biais la satisfaction d'Allah, et non le cumul des richesses ou la notoriété.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

« Celui d'entre vous qui peut aider son frère, qu'il le fasse. » (1)

 

-Être honnête envers le malade, en ne lui affirmant que ce que l'on détient de science certaine.

 

Cette rigueur apportera réconfort et confiance au malade, et préservera le praticien du mensonge.

 

Allah dit :

 

يَـٰٓأَيُّہَا ٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ ٱتَّقُواْ ٱللَّهَ وَكُونُواْ مَعَ ٱلصَّـٰدِقِينَ

 

« Ô vous les croyants ! Craignez Allah, et soyez du nombre des véridiques. » (2)

 

-Conseiller le malade en lui faisant privilégier la thérapeutique la plus adaptée pour son cas.

 

En effet, si le praticien considère que la hijama n'est pas appropriée pour le malade et/ou qu'il existe un autre traitement plus efficace, alors il se doit de l'en informer et lui recommander cet autre traitement.

 

De même, il conseillera au malade de poursuivre son traitement conventionnel en parallèle de la hijama et l'invitera à s'enquérir, auprès de son médecin traitant avant tout changement ou modification de son traitement habituel.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

« La religion c'est le bon conseil. »

Nous dîmes : « Envers qui ? »

Il dit : « Allah, Son Livre, Son Messager, les gouverneurs musulmans, et la masse [des musulmans]. » (3)

 

-Préserver l'intimité du malade et ne voir de son corps que ce que la nécessité oblige.

 

Abû Hurayrah (رضي الله عنه) rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

« L'homme ne regarde pas les parties intimes de l'homme et la femme ne regarde pas les parties intimes de la femme. » (4)

 

-Honorer le secret professionnel en se gardant de divulguer des éléments de la vie personnelle du malade.

 

Abû Hurayrah (رضي الله عنه) rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

« Quiconque dissimule (les défauts, les péchés, la vie privée) d'un musulman, Allah dissimulera (ses péchés défauts) dans cette vie et l'au-delà. » (5)

 

-Montrer de l'attention au malade en ayant un bon comportement envers lui, par des paroles réconfortantes.

 

cAbd Allah Ibn cAmr Ibn Al-cÂs rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

« Le meilleur parmi vous est celui qui a le meilleur comportement. » (6)

 

-Rechercher sans cesse à améliorer sa pratique, en remettant à jour ses connaissances, et en acceptant les remarques que des confrères peuvent donner sur sa propre pratique.

 

Le but est avant tout de prodiguer un soin optimal pour le malade au-delà de toute compétition.

 

Il est important ensuite de partager son savoir afin d'en faire profiter le plus grand nombre.

 

Anas (رضي الله عنه) apporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

« Aucun de vous ne sera pleinement croyant tant qu'il n'aimera pas pour son frère ce qu'il aime pour lui-même. » (7)

 

-Être à l'écoute du malade en essayant de satisfaire ses interrogations, avec patience et douceur.

 

La précipitation ne mène à rien, au contraire, elle durcit votre pratique et suscite de l'appréhension auprès du malade.

 

'Â'ishah (رضي الله عنها) rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

« Rien n'est empreint de douceur sans être embelli, et rien n'est dénué de douceur sans être enlaidi. » (8)

 

-Inviter le malade à recourir aux invocations prophétiques pour y solliciter la guérison d'Allah (عز و جل) et invoquez Allah en sa faveur.

 

'Â'ishah (رضي الله عنها) rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم disait (en faveur du malade) :

 

« Ô Allah ! Seigneur des hommes. Eloigne ce mal et guéris - car Tu es le Guérisseur, point de guérison si ce n'est la Tienne - sans laisser aucune trace de maladie. » (9)

article separator1

En conclusion de ce chapitre, on comprend qu'il incombe à tout praticien de pratiquer la hijama avec science, rigueur, douceur et attention.

 

En effet, le Hajjâm est bien plus qu'un simple praticien de la hijama, il en est l'ambassadeur.

 

(1) Muslim (4078).

(2) 'Sourate At-Tawbah, v.119.

(3) Muslim (1/74)

(4) Muslim (338)

(5) Muslim (2699)

(6) Al-Bukhârî (3559)

(7) Al-Bukhârî (13)

(8) Muslim (2594)

(9) As-Sahîhah (2775)

 

Extrait du livre : « La Hijama, fondements-techniques-conseils » aux éditions Tawbah
Avec l'aimable autorisation exclusive pour 3ilm.char3i de notre frère, qu'Allah le préserve, le Docteur en médecine générale, Ait m’hammed Moloud


Dr Ait m’hammed Moloud

Partager cet article

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>