290 articles avec medecine prophetique - exorcisme الطب النبوي

Le confinement (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

Le confinement (audio-vidéo)

Toute louange revient de droit à Allâh, Seul.

Et Qu'Allâh couvre d'éloges et salue celui après qui il n'y a plus de Prophète صلى الله عليه وسلم.

Ceci étant dit :

 

Parmi les moyens légiférés relevant d'une haute importance, permettant d'empêcher la propagation de la contagion et de l'épidémie, figure le confinement.

 

Quant à ce que le musulman doit faire lorsque la peste ou l'épidémie apparaissent dans un pays, le Messager صلى الله عليه وسلم l'a clairement exposé.

 

Il a été rapporté qu'Oussâmah Ibn Zayd رضي الله عنه dit : Le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"La peste (at-tâ'oûn) est un châtiment qui fut envoyé sur ne partie des enfants d'Israël ou sur ceux qui étaient avec vous.

Donc, si vous entendez parler dans une contrée, ne vous y rendez pas !

Et si elle sévit dans une contrée alors que vous vous y trouvez, n'en sortez pas pour la fuir !"

Unanimement authentique

 

Et ceci est confirmé par les recherches scientifiques concernant les maladies contagieuses et autres.

 

Chez eux, les discussions autour de la question du confinement sont nombreuses.

 

Ou tout ce qui s'y assimile.

 

Or, le Prophète صلى الله عليه وسلم démontra cela par l'expression la plus concise et l'explication la plus claire ; "Donc, si vous en entendez parler", c'est-à-dire cette épidémie (la peste).

 

Les savants disent :

 

"Le terme tâ'oûn (la peste) englobe toute maladie devenant épidémique."

 

Les savants ne se limitent donc pas, dans la compréhension du terme "la peste", à son sens médical, du fait qu'elle ait ses causes, ses symptômes ainsi que son traitement d'un point de vue médical.

 

(Les savants) disent donc :

 

"Cependant, cela englobe toutes maladies devenant épidémiques."

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم dit :

 

"Donc, si vous entendez parler dans une contrée, ne vous y rendez pas !"

 

C'est-à-dire -Qu'Allâh تبارك وتعالى t'en préserve- : Si tu te trouves en terre saine (dans laquelle les gens ne sont pas affectés), alors ne te rends pas vers une terre dans laquelle une épidémie est apparue.

 

Il dit : "Et si elle sévit dans une contrée alors que vous vous y trouvez, n'en sortez pas pour la fuir !"

 

Et cela nous prouve que l'individu se doit de s'en remettre pleinement à Allâh تبارك وتعالى et ce, car le Prophète صلى الله عليه وسلم nous indique ici un point lié à la croyance en disant صلى الله عليه وسلم : "n'en sortez pas pour la fuir !"

 

De plus, il s'ensuit une question d'ordre médical dans la mesure où la personne peut être porteuse de la maladie tandis que les symptômes n'apparaissent pas encore sur lui.

 

Puis, ces symptômes apparaissent après un certain temps.

 

Ainsi, la personne paraît être en bonne santé, si bien qu'elle est persuadée de ne pas avoir été contaminée, alors qu'en réalité, elle l'est.

 

Elle se déplace, en conséquence, avec cette maladie en la propageant dans la société.

 

Elle peut même s'introduire dans une région indemne et y être une cause de la propagation de l'épidémie.

 

Toutefois, le Prophète صلى الله عليه وسلم renvoie cette question à la croyance saine, et au fit de s'en remettre à Allâh تبارك وتعالى.

 

"Et si elle sévit dans une contrée alors que vous vous y trouvez, n'en sortez pas pour la fuir !"

 

Cependant, que signifie : "Placer une personne en confinement" ?

 

La réponse : Il s'agit de suivre plusieurs procédures, à savoir :

 

rester à domicile,

s'éloigner des autres,

s'assurer de l'absence de symptômes et suivre la situation de près,

prendre contact avec un médecin immédiatement après l'apparition des symptômes.

 

Quant à la recherche épidémiologique, elle propose une série de procédures adaptées afin de déterminer l'origine de la maladie et tous ls autres agents contribuant à sa propagation.

 

Ces procédures sont aussi utilisées afin de déterminer les personnes contaminées, les conditions de la propagation et la manière avec laquelle elle se propage.

 

Et ceci (la recherche épidémiologique) requiert la solidarité de tout un chacun afin de fournir dûment les informations nécessaires à l'équipe spécialisée.

 

Quant à la différence entre l'isolement (la quarantaine) et le confinement :

 

L'isolement : il s'agit de séparer la personne contaminée ou cette présumée comme telle, des personnes en bonne santé durant la période de l'épidémie, dans des locaux dont les conditions sanitaires sont appropriées, afin d'endiguer la contagion de la personne contaminée vers autrui.

 

Quant au confinement : Il s'agit de restreindre les déplacements des personnes en bonne santé, pour une période donnée, en se basant sur ce que les autorités médicales spécialisées dans le domaine préconisent.

 

L'isolement et le confinement sont considérés comme des procédures efficientes dont l'application sert à limiter la propagation de la maladie à l'ensemble des individus de la société.

 

A ce propos, l'Islam a devancé le monde lorsqu'il préconisa le confinement à ses fidèles.

 

L'isolement et le confinement représentent donc deux moyens importants pour prévenir des maladies contagieuses et épidémiques.

 

Et ce qui est voulu par le "confinement", c'est la limitation de la liberté de déplacement de tout être vivant ayant été exposé à la contagion par une maladie transmissible ; et le confiner pour une période déterminée, période équivalente à la plus longue durée nécessaire à l'incubation de cette maladie.

 

Et la durée nécessaire à l'incubation de la maladie, est la durée qui s'écoule entre la contamination par l'agent pathogène et l'apparition des symptômes de celle-ci.

 

Par conséquent, lorsque le bon état de santé d'une personne qui a été confinée est confirmé, le confinement est levé.

 

Sinon, il est placé en isolement, en raison de sa contamination.

 

Dans le passé, une partie des gens s'éloignaient déjà de celui dont il savaient qu'il avait été atteint par une maladie contagieuse ; et ceci, en vue de se préserver du risque de contagion.

 

De même, ils appréhendaient le fait d'entrer dans une région ou une zone dans laquelle une épidémie sévissait.

 

Seulement, (les règles de confinement) n'étaient pas connues, à savoir qu'il n'est pas permis à un individu en bonne santé de sortir d'une région ou d'une zone contaminée par une maladie épidémique ; car ni les agents pathogènes - qui sont les acteurs des maladies contagieuses - n'étaient pas connues, ni la période d'incubation de leurs maladies.

 

C'est pourquoi, il n'était pas notoire que celui qui avait l'air d'être en bonne santé, lorsqu'il sortait, était peut-être dans la phase d'incubation ou celle de convalescence.

 

Ou bien, qu'il était immunisé contre cette épidémie mais qui, pourtant, faisait partie des personnes portant ses bactéries ou des personnes portant des insectes qui transmettent les bactéries de cette épidémie, comme les puces contaminées par les bactéries de la peste ou les poux qui portent des bactéries du typhus.

 

Tout cela n'était pas connu.

 

Et malgré cela, le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a éclairé, à travers la lumière prophétique, la voie de la prévention et la solution du confinement, bien avant la découverte des bactéries et des périodes d'incubation des maladies contagieuses et épidémiques, d'une durée équivalente à 12 siècles et quelques.

 

et cela, lorsqu'il interdit de se rendre dans une zone touchée par l'épidémie, et de sortir de celle-ci.

 

Ainsi, pas d'entrée, afin que la personne qui y entrerait ne s'expose au risque de la contagion.

 

Et pas de sortie en la fuyant, de crainte que la personne qui paraît être en bonne santé, soit un intermédiaire menant à la transmission de l'épidémie vers une autre région.

 

Al-Boukhâri rapporte dans son sahîh et Mouslim également dans son sahîh, d'après la narration de Habîb Ibn Thâbit qui a dit : J'ai entendu Ibrâhîm Ibn Abi Waqqâs dire : J'ai entendu Oussâmah Ibn Zayd rapporter à Sa'd, d'après le Prophète صلى الله عليه وسلم qui a dit :

 

"Si vous entendez parler de la peste (Tâ'oûn) dans une contrée, ne vous y rendez pas, et si elle sévit dans uns contrée alors que vous vous y trouvez, n'en sortez pas."

 

Je dis alors : Tu l'as entendu relater ce propos à Sa'd sans que celui-ci ne les désapprouve ?

 

Il dit : "Oui".

 

Et Al-Boukhâri et Mouslim rapportent (un hadith), d'après une narration de Âmir Ibn S'ad Ibn Abi Waqqa rapportant de son père qu'il entendait questionner Oussâma ibn zayd : Qu'as-tu entendu de la part du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم concernant la peste (Tâ'oûn) ?

 

Oussâma dit alors : Le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"La peste (Tâ'oûn) est un tourment -ou un châtiment- qui fut envoyé sur une partie des enfants d'Israël ou sur ceux qui étaient avant vous.

Ainsi, si vous en entendez parler dans une contrée, ne vous y rendez pas !

Et si elle sévit dans une contrée alors que vous vous y trouvez, n'en sortez pas pour la fuir !"

 

Pareillement, il a été rapporté d'après une narration de 'Abd Allâh ibn Rabî'ah que Omar رضي الله عنه sortit vers le Châm.

Lorsqu'il vint à Sargh, la nouvelle de l'apparition de l'épidémie au Châm lui parvint.

 

'Abd Ar-Rahman ibn 'Awf l'informa alors que le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم dit :

 

"Ainsi, si vous en entendez parler dans une contrée, ne vous y rendez pas !

Et si elle sévit dans une contrée alors que vous vous y trouvez, n'en sortez pas pour la fuir !"

 

Omar ibn Al-Khattâb رضي الله عنه rebroussa alors chemin.

 

Sargh est un village situé à l'extrémité du Châm aux abords du Hijâz (péninsule arabique), et c'est un terme (Sargh) qui peut être variable ou invariable.

 

Par ailleurs, les recueils de hadiths mentionnent que cette épidémie qui est survenue au Châm, à l'époque de Omar ibn Al-Khattâb رضي الله عنه était la peste.

 

Elle a été appelée la peste de 'Amawâs (Emaüs), et eut lieu en l'an 18 de la hijrah (l'émigration).

 

Al-Boukhâri et Mouslim ont rapporté le détail de l'histoire suivant la narration de 'Abd Allâh ibn Abbâs رضي الله عنه, relatant que :

 

Omar ibn Al-Khattâb رضي الله عنه, sortit en direction du Châm, jusqu'à parvenir à Sargh, les dirigeants des forces armées vinrent alors à sa rencontre, à savoir Abou 'Ubaydah ibn Al-Jarrâh et ses compagnons.

 

Ils l'informèrent qu'une épidémie sévissait sur la région du Châm.

 

Ibn Abbâs dit : Omar dit alors : "Convoque-moi les premiers mouhâjiroûnes (émigrés)."

 

(Ibn Abbâs) les convoqua donc et (Omar) les consulta.

 

Il les informa de l'épidémie qui sévissait au Châm.

 

"Tu es, certes, sorti (de Medine) avec un objectif, et nous ne sommes pas d'avis que tu y renonces".

 

Et d'autres affirmèrent : "Il y a, à tes côtés, les meilleurs des gens et les Compagnons du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم, et nous ne sommes pas d'avis que tu les entraînes dans cette épidémie."

 

Omar dit alors : "Disposez !"

Puis, il dit : "Convoquez-moi les ansars (les gens de Medine qui ont soutenu le Prophète صلى الله عليه وسلم)."

Ce que je fis et il les consulta.

Ils empruntèrent la voie des émigrés : Ils divergèrent comme eux.

 

Omar dit alors : "Disposez !"

Puis, il dit : "Convoquez-moi ceux qui sont présents ici comme notables de Qouraysh, ceux ayant émigré après la conquête de La Mecque".

Ce que je fis.

Personne ne divergea parmi eux, pas même deux personnes et ils dirent (d'un seul homme) : "Nous sommes d'avis que tu retournes avec les gens et que tu ne les entraînes pas dans cette épidémie."

 

Omar annonça alors aux gens : "Je prends la route au matin, faites donc de même."

 

Ce à quoi Abou 'Ubaydah ibn Al-Jarrâh dit : "Est-ce en voulant fuir le décret d'Allâh ?"

 

Omar de répliquer : "Si quelqu'un d'autre que toi avait dit cela Ô Abou 'Ubaydah...

Oui ! Nous fuyons du décret d'Allâh vers un autre décret d'Allâh.

Vois-tu si tu possédais des chameaux descendus dans une vallée ayant deux versants, l'un d'entre eux fertile et l'autre aride.

Si tu les faisais paître sur la terre fertile, n'agirais-tu pas selon le décret d'Allâh ?

Et si tu les faisais paître sur la terre aride, n'agirais-tu pas selon le décret d'Allâh ?"

 

(Ibn Abbâs) dit : Vint alors 'Abd Ar-Rahman ibn 'Awf qui s'était absenté pour quelque besoin et dit : "Je sais quelque chose concernant cette affaire."

 

J'ai entendu le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم dire : 

 

"Ainsi, si vous en entendez parler dans une contrée, ne vous y rendez pas !

Et si elle sévit dans une contrée alors que vous vous y trouvez, n'en sortez pas pour la fuir !"

 

(Ibn Abbâs) dit : Omar loua alors Allâh, Puis, il sen alla."

 

Ces nobles hadiths prouvent que le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a posé les fondements du confinement dans la lutte contre les épidémies ; et cela, à travers ce qui est en accord avec les vérités scientifiques e la médecine et avec l'hygiène, et ce en dépit des moyens techniques qui existaient à son époque صلى الله عليه وسلم.

 

Puis, après que les bactéries présentes dans les maladies contagieuses aient été connues, de même que la période d'incubation de chaque maladie, les moyens de les identifier, les modalités de contagion et la propagation des épidémies ; et après que les vaccins préventifs contre certaines maladies aient aussi été connus, ainsi que leur capacité d'immunisation et leur période d'efficacité ; après que tout cela ait été connu, la durée de l’isolement et celle du confinement ont pu être définies, par rapport à chaque maladie épidémique.

 

De plus, on a pu définir les personnes concernées par l'isolement et celles concernées par le confinement et ses particularités.

 

Toujours est-il que, sans les moyens scientifiques modernes, il est impératif que le confinement inclut un nombre de personnes plus conséquent et une parcelle de terre plus vaste comme cela a été indiqué par notre éminent Messager صلى الله عليه وسلم dans ses instructions concernant la peste et les épidémies.

 

Le confinement prescrit par l'Islam veut, à travers l'interdiction de sortir de la zone d'épidémie, la protection des zones indemnes contre le déploiement de l'épidémie, de peur que les personnes quittant les zones épidémiques paraissent en bonne santé, alors qu'ils font partie de ceux qui portent les bactéries de l'épidémie ou de ceux qui portent des nsectes portant des bactéries.

 

et cette interdiction ne signifie pas l'abandon des musulmans comme des proies potentielles à la contamination.

 

En effet, l'Islam les appelle à suivre les règles de propreté et de purification, et à s'éloigner des personnes ayant contracté une maladie contagieuse et transmissible.

 

Toutefois, la personne peu s'interroger, en se disant : "Après que tout ait été découvert au sujet de la peste et que les principes de l'isolement et du confinement aient été établis, peut-on considérer comme une désertion : la sortie d'une personne permise par les autorités sanitaires qui ont permis cela, en se basant sur les règles sanitaires ?"

 

La réponse est non.

 

D'ailleurs, An-Nawâwî رحمه الله a dit, dans son commentaire du sahîh Mouslim, concernant ces hadiths :

 

"L'interdiction de se rendre dans une région (touchée par) la peste et l'interdiction d'en sortir pour la fuir.

Quant à sortir pour une raison occasionnelle, il n'y a pas de mal à cela.

Et ce que nous avons mentionné ici (c'est An-Nawâwî رحمه الله qui parle ) : C'est notre avis - c'est-à-dire l'avis des châfi'ites- et c'est l'avis de la majeure partie (des savants)."

Al-Qâdî a dit : "C'est l'avis de la plupart (des savants)."

 

An-Nawâwî رحمه الله poursuit :

 

"Les savants ont dit : et le sens de ces propos est proche de la parole (du Prophète) صلى الله عليه وسلم :

"N'espérez pas rencontrer l'ennemi et demandez à Allâh de vous en préserver.

Et si vous le rencontrez, alors soyez endurants.""

 

Et le hadith contient une preuve quant au fait de se prémunir de toute chose qui fait l'objet d'aversion ainsi que des causes y menant.

 

Et le hadith contient aussi une preuve concernant le fait de se soumettre au décret d'Allâh lorsque les fléaux surviennent.

 

Nous demandons à Allâh de nous préserver de tout mal et de nous maintenir en bonne santé !

 

Parmi les personnes ayant contracté une maladie épidémique, il est probable qu'un bon nombre en viennent à la dissimuler, eux ainsi que leurs proches.

 

Et ils évitent d'informer les autorités responsables voulant, par cela, se soustraire à l'isolement et au confinement.

 

C'est pourquoi, l'Islam a fait du musulman quelqu'un qui fait son examen de conscience et se surveille.

 

Et il a exigé de lui qu'il s'en tienne aux principes d'hygiène.

 

C'est ainsi qu'il l'a incité à l'obéissance et l'a mis en garde contre la désobéissance.

 

Et il gratifie, en conséquence, de la récompense du soldat qui surveille l'ennemi dans le sentier d'Allâh, celui qui se conforme au confinement tout en agréant cela, et en sort pas de la contrée ou de la zone touchée par l'épidémie.

 

Et il gratifie, celui qui est contaminé et en meurt, de la récompense du martyr.

 

et on a rendu la punition de celui qui se dérobe à l'isolement et au confinement semblable à la punition de celui qui déserte la guerre sainte.

 

Et cela est très clair dans le hadith précédemment cité sur la description de la peste, si bien que le Prophète صلى الله عليه وسلم dit en décrivant la peste : 

 

"C'est une maladie similaire à celle qui affecte le ventre des chameaux.

Celui qui demeure dans une contrée où elle sévit obtiendra la récompense d'un martyr et celui qui l'a fuit aura commis un péché aussi grave que celui qui fuit devant l'ennemi sur un champ de bataille."

 

Et il dit صلى الله عليه وسلم : 

 

"Et la peste octroie à tout musulman (mort par sa cause) le rang de martyr."

recueilli par Ahmed et autre, avec une chaîne de transmission authentique.

 

Et le rang de martyr a été accordé en Islam, en premier lieu à celui qui est tué en luttant dans le sentier d'Allâh تبارك وتعالى. Et cela représente le plus haut de gré du martyr.

 

Vient ensuite celui qui est assassiné en défendant sa personne ou ses biens, puis celui qui est assassiné en aynt été victime d'une injustice ou d'une agression, puis celui qui meurt de la noyade, au cours d'un incendie ou ayant été affecté par la peste.

 

Tout ceci, à condition que la personne n'ait pas eu comme intention de se suicider et de se donner la mort, avant que celle-ci, ne l'atteigne.

 

Par conséquent, l'ambiguïté consistant à se laisser aller, en vue de contracter (cette maladie) jusqu'à en mourir, convoitant par cela le rang du martyr, est irrecevable pour la personne douée de raison.

 

L'Islam a assurément devancé le monde au regard de la science, lorsqu'il imposa le confinement et interdit de sortir de la zone touchée par l'épidémie bien des siècles avant la découverte des bactéries et la connaissance de l'utilité du confinement qui constitue une barrière empêchant la propagation de l'épidémie vers d'autres régions, zones et territoires.

 

Et bien entendu, la maladie de la peste relatée dans les hadiths prophétiques, correspond à la même maladie épidémique connue, ces jours-ci, sous cette dénomination.

 

Et à travers ce qui a précédé, il nous est confirmé que les nobles hadiths prophétiques et la médecine moderne s'accordent sur (le sujet de) l'épidémie de a peste et le reste des épidémies.

 

Il en est de même pour le reste des hadiths incontestables qui sont en accord, dans leur authenticité et leur signification, avec les vérités scientifiques incontestables.

 

Et qu'Allâh couvre d'éloges et salue notre Prophète Mohammed ainsi que sa famille et l'ensemble des compagnons.

 

Traduit et publié par la chaîne telegram - Ceci est notre croyance - @ceci_est_notre_croyance

Cheikh Muhammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Partager cet article

La prise de précautions vis-à-vis du coronavirus ne doit pas évoluer en une peur maladive !

Publié le par 3ilm.char3i

La prise de précautions vis-à-vis du coronavirus ne doit pas évoluer en une peur maladive !

Il convient que la prise de précautions vis-à-vis du coronavirus n’évolue pas en une peur maladive qui hante les âmes, retient l’individu de s’acquitter des obligations et des droits lui incombant, et en fait un prisonnier de la psychose angoissante et de l’expectative terrifiante.

 

Placer sa confiance en Allâh, Lui confier l’affaire tout en appliquant conseils et orientations et en s’éloignant des rumeurs, t’assurent - par la permission d’Allâh - d’agir avec mesure et pondération.

 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @azizfrhaan

Traduit par Oum Suhayl

 Publié par 3ilmchar3i.net

ينبغي أن لا يتحول اخذ الحيطة من فايروس كورونا الى خوف مرضي يسكن النفوس ويعطل الانسان عن الفرائض والحقوق ويجعله حبيس الهاجس المقلق والترقب المرعب؛ فالتوكل على الله وتفويض الأمر إليه مع الأخذ بالنصائح والإرشادات والابتعاد عن الشائعات؛ كفيل بإذن الله في جعلك تتعامل بتوازن واعتدال

Cheikh 'Aziz Ibn Farhan Al-Anazi - الشيخ عزيز بن فرحان العنزي

Partager cet article

Que toute personne malade écoute ceci ! (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

Que toute personne malade écoute ceci ! (audio-vidéo)

Le Prophète صلى الله عليه وسلم nous informe que lorsqu'Allâh souhaite le bien à ne personne, Il l'affecte.

 

C'est ainsi que le  Prophète صلى الله عليه وسلم dit dans un hadith authentique :

 

"Celui à qui Allâh souhaite le bien, il sera affecté."

 

Par ailleurs, il est bien connu que celui qui affecte n'est autre qu'Allâh جل وعلا.

 

Celui à qui Allâh souhaite le bien, Il l'affecte ; c'est-à-dire : Il l'affecte dans son corps par des maladies... à condition que lui soit octroyé la patience face à cette épreuve ainsi qu'une totale approbation du décret d'Allâh - Seigneur des Mondes -.

 

Car effectivement, bon nombre de gens ne se voient pas octroyés de patience durant leur maladie mortelle.

 

A tel point que certains vont même jusqu'à apostasier au moment de l'agonie et quittent donc la vie d'ici-bas avec une religion étrangère à l'islam !

 

Qu'Allâh nous préserve de tous les maux !

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم nous informe donc que celui à qui Allâh تعالى souhaite le bien, Il l'affecte !

 

Le sens implicite de cette formulation est que celui qui n'est pas affecté, Allâh ne lui souhaite pas le bien !

 

Car celui à qui Allâh تعالى souhaite le bien, Il l'affecte !

 

Donc, celui qui n'est pas affecté, Allâh ne lui souhaite pas le bien !

 

Que personne ne se réjouisse alors d'une bonne santé alors qu'il est en état de désobéissance !

 

Car le véritable bienfait, c'est d'exploiter cette bonne santé dans l'obéissance à Allâh تعالى.

 

 Traduit et publié par la chaîne Telegram - Ceci est notre croyance - @ceci_est_notre_croyance

Cheikh Muhammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Partager cet article

La quarantaine dans l’islam (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

La quarantaine dans l’islam (audio-vidéo)

En ce qui concerne ce que font les musulmans lorsque la peste touche un pays, il a été rapporté de Oussama ibn Zayd qu’Allâh lui fasse miséricorde ainsi qu’à son père qu’il dit :

 

"Le Messager d’Allâh dit :

"La peste est une souillure qui a été envoyée à un groupe parmi les enfants d’Israël ou sur ceux qui étaient avant eux, si vous entendez qu’elle a touché une terre alors ne vous y rendez pas, et si elle touche une terre dans laquelle vous vous trouvez, alors ne sortez pas de cette terre en fuyant celle-ci."

 

Ayant reçu le consensus, et c’est à cela que les gens ont aboutis pour se préserver des maladies contagieuses et ce qui y ressemble, en effet, ils balbutient autour de la quarantaine et de ce qui ressemble à ces choses ; cependant le Prophète صلى الله عليه وسلم indique cela avec la plus concise des expressions et la plus claire des explications en disant : "Si vous entendez parler de lui", c’est-à-dire de cette maladie.

 

Certes, les savants disent que la peste comprend toute maladie qui devient contagieuse, ne vous arrêtez donc pas aux limites de la signification de la peste dans son sens médical, car certes, la peste a des causes qui lui sont propres, elle possède ses symptômes et son remède dans le sens médical, sa définition est donc limitée (dans son sens médical).

 

Ils dirent (les savants) : "Cependant, la peste comprend toute maladie qui devient contagieuse."

 

Ainsi, le Prophète صلى الله عليه وسلم dit :

 

"si vous entendez qu’elle a touché une terre alors ne vous y rendez pas".

 

Ainsi, Allâh تبارك وتعالى t’a préservé de cette peste et tu te trouves sur une terre préservée de celle-ci, tu ne dois donc pas te rendre sur une terre où l’épidémie est apparue, et il dit :

 

"et si elle touche une terre dans laquelle vous vous trouvez, alors ne sortez pas de cette terre en fuyant celle-ci ."

 

Ceci nous indique qu’il convient à la personne d’avoir une bonne confiance en Allâh تبارك وتعالى, car, ici le Prophète صلى الله عليه وسلم, nous a indiqué une chose qui est relative à la croyance, il dit en effet :

 

"Ne sortez pas de cette terre en fuyant celle-ci"

 

Et cela implique une chose qui relève de l’ordre médical, car la personne peut être porteuse de la maladie sans que les symptômes ne se soient encore manifestés, ensuite, les symptômes apparaissent après un moment, ainsi la personne est en bonne santé en apparence et croit qu’elle n’est pas touchée par la maladie.

 

Traduit et publié par ahlsunnahtraduction.com

Cheikh Muhammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Partager cet article

Ô peuple musulman ! Combien avons-nous besoin d'individus semblables à cette fourmi ?! (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

Ô peuple musulman ! Combien avons-nous besoin d'individus semblables à cette fourmi ?! (vidéo)

حَتَّىٰٓ إِذَآ أَتَوۡاْ عَلَىٰ وَادِ ٱلنَّمۡلِ قَالَتۡ نَمۡلَةٌ۬ يَـٰٓأَيُّهَا ٱلنَّمۡلُ ٱدۡخُلُواْ مَسَـٰكِنَڪُمۡ لَا يَحۡطِمَنَّكُمۡ سُلَيۡمَـٰنُ وَجُنُودُهُ ۥ وَهُمۡ لَا يَشۡعُرُونَ

 

(Traduction rapprochée)

 

"Quand ils arrivèrent à la Vallée des Fourmis, une fourmi dit : "Ô fourmis, entrez dans vos demeures, (de peur) que Soulayman et ses armées ne vous écrasent (sous leurs pieds) sans s’en rendre compte"." (sourate An-Naml - Verset 18)

Voici une fourmi qui a accompli son devoir envers sa communauté !

 

Qu'en est-il d'une personne sage et de son devoir envers son peuple ?

 

Ceci est une exhortation pertinente :

 

-pour celui qui ne se préoccupe pas des affaires de son peuple et qui ne remplit pas ses obligations envers les siens

 

-et pour celui qui aperçoit le danger arriver sur eux mais préfère se taire et faire semblant de ne rien voir

 

-ainsi que pour celui qui leur attire avec ses propres mains le danger et le fait abattre sur eux.

 

Ah ! Peuple musulman, combien avons-nous besoin d'individus semblables à cette fourmi ?

 

Tafsir lbn Badiss page 263

Traduit par عبد المالك الحامدي - @abouimrane7

 Publié par 3ilmchar3i.net

قال الله : قَالَتْ نَمْلَةٌ يَا أَيُّهَا النَّمْلُ ادْخُلُوا مَسَاكِنَكُمْ

قال العلامة عبد الحميد بن باديس رحمه الله

هذه نملةُ وَفّت لِقومِها، وأدَّت نحوهم واجبها؛ فكيف بالإنسانِ العاقلِ فيما يجبُ عليه نحو قومِه؟!، هذه عِظَةٌ بالغةٌ لمن لا يهتمُّ بأمورِ قومِهِ، ولا يؤدّي الواجبَ نحوهم، ولمن يرى الخطر داهماً لقومه؛ فيسكتُ ويتعامى!، ولمن يقُودُ الخطرَ إليهم، ويصبهُ بيده عليهم؛ آه ما أحوجنا - معشر المسلمين - إلى أمثال هذه النملة

تفسير ابن باديس - ٢٦٣

Cheikh 'Abd al-Hamîd ibn Bâdîs - الشيخ العلامة عبد الحميد بن باديس

Partager cet article

Le confinement

Publié le par 3ilm.char3i

Le confinement

Lorsqu'une épidémie atteint une terre, il n'est pas autorisé aux musulmans de se rendre dans les pays contaminés.

 

Et celui qui s'y trouve, il ne lui est pas autorisé d'en sortir.

 

Et ceci est ce qu'on appelle de nos jours "le confinement".

 

Et c'est une méthodologie divine afin de préserver les serviteurs de la propagation des épidémies et des maladies, et de restreindre ces dernières à l'endroit où elles se trouvent, jusqu’à ce qu'Allâh les fasse partir (les épidémies et les maladies).

 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @salihalfawzan - le 23 mars 2020

Traduit par l'équipe Nour Traductions

Publié par 3ilmchar3i.net

الحجر الصحي

إذا وقع الوباء في أرض فلا يجوز للمسلمين أن يقدموا إلى هذه البلاد الموبوءة، ومن كان فيها فلا يجوز له أن يخرج منها،وهذا ما يسمَّى الآن بالحجر الصحي، وهو منهج إلهي من أجل وقاية العباد من انتشار الأوبئة والأمراض والمحاصرة لها في مكانها، إلى أن يرفعها الله سبحانه وتعالى

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Le comportement à adopter face à l'épidémie de coronavirus (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

Le comportement à adopter face à l'épidémie de coronavirus (audio-vidéo)

Lorsque la peste se déclare dans un pays, alors il est obligatoire d'y rester et il est interdit d'en sortir.

 

Il est rapporté de 'AbderRahman ibn 'Awf qu'il dit :

 

"J'ai entendu le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم dire :

"Si vous entendez qu'elle (la peste) a touché une terre, alors ne vous y rendez pas.

Et si elle touche une terre sur laquelle vous vous trouvez, alors ne sortez pas de cette terre en fuyant celle-ci."

rapporté par Al-Boukhari

 

Précédemment (nous avons évoqué le hadith) :

 

"Celui qui y demeure est comme la sentinelle dans le sentier d'Allâh et celui qui fuit la peste est comme celui qui fuit durant la bataille."

 

Aujourd'hui, les gouvernements rapatrient leurs membres et les font sortir des pays où cette épidémie se propage, est-ce que cela est en contradiction avec le hadith précédent ?

 

La réponse est non, çà n'est pas en contradiction car ils mettent en confinement médical et sanitaire et donc ils ne les laissent pas se mélanger avec les gens jusqu'à ce qu'il soit prouvé qu'ils ne sont pas touchés par le virus et certes, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Celui qui possède des chameaux malades ne doit pas les abreuver avec celui qui possède des chameaux en bonne santé."

rapporté par Mouslim

 

Il n'est donc pas permis d'amener un homme depuis un pays dans lequel l'épreuve (le virus) s'est propagé puis ensuite le relâcher entre les gens, ceci n'est pas permis.

 

Egalement, il n'est pas permis à une personne qui revient d'un pays touché par l'épidémie, de cacher la réalité des choses aux autorités concernées, cela ne lui est pas permis.

 

Il commet un péché (en cela) et il est comme celui qui fuit la bataille.

 

Egalement, il n'est permis à personne de refuser et de protester contre le confinement sanitaire car l'obligation religieuse qui lui incombait était de rester dans le pays touché par la maladie et d'être confiné dans celui-ci au lieu d'être rapatrié.

 

Cela est d'ordre religieux avant d'être (une question d'ordre) sanitaire et préventive, et il y a dans cela une preuve sur le fait que l'islam prend soin de la santé des gens.

 

Publié par la chaîne Youtube - Le droit chemin

Cheikh Mohammed Ibn Ghayth - الشيخ محمد بن غيث

Partager cet article

Les morts du Corona : orientations islamiques (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

Les morts du Corona : orientations islamiques (audio-vidéo)

Assalaamou 3alaikoum wa rahmatou Llahi wa barakaatouh.

 

Louanges au Seigneur de l'univers, prières et salut complets sur celui qui a été envoyé en miséricorde pour l'univers, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

Parmi les nouveaux jugements religieux que l’ont vit aujourd’hui : qu’advient-il de celui qui décède de cette maladie (Coronavirus) ?

 

La réponse est qu’il n’y a aucun doute que c’est un défunt parmi tant d’autres.

 

La base est que l’on fasse de lui ce que l’on fait du défunt : le lavage rituel, le recouvrir d'un linceul, prier sur lui et l’enterrer dans un cimetière musulman.

 

Néanmoins, si les spécialistes disent qu'il y a dans son lavage un préjudice, et que l'on craint de manière prédominante que la maladie puisse contaminer celui qui le lave, alors s'il est possible de le laver à distance, de manière à verser l'eau sur lui à distance, on le fait et on est exemptés du reste.

 

Et si cela n'est pas possible non plus, alors on opte pour le tayammoum (les ablutions sèches).

 

Et si les spécialistes disent que même le tayammoum contient un préjudice, tout comme le lavage, alors on est exemptés du tayammoum.

 

Il est alors considéré comme celui qui est dépourvu des deux moyens de purification (l'eau et le sable).

 

Il est ensuite enveloppé dans son linceul si possible.

 

Si cela ne peut se faire de la manière légiférée car il y a en cela un préjudice, alors on se contente de ce que font les équipes médicales, à savoir de l'envelopper dans une couverture spéciale avant de le soumettre à la famille, et cette couverture ne sera pas ouverte si les spécialistes estiment qu'il y a un préjudice en cela.

 

Par la suite, il est enterré tel quel dans les cimetières musulmans.

 

Quant à sa prière funéraire (janaaza), si cela est possible alors prieront sur lui ceux qui le peuvent parmi les musulmans.

 

Si cela n'est pas possible, par exemple s'il n'est pas remis à sa famille, mais que ce sont les équipes spécialisées qui s'occupent de le transporter et de l’enterrer alors s'il y a parmi eux des médecins musulmans à l'hôpital, qu’ils prient sur lui avant qu'il ne soit emmené et si ce n'est pas le cas, alors on priera sur lui auprès de sa tombe si elle est connue.

 

Si l'endroit où il est enterré est connu, alors on prie sur lui auprès de la tombe (bien évidemment en direction de la qibla).

 

Et s’il n'est pas possible de prier sur lui auprès de sa tombe, soit car cela est interdit ou bien car on ne connaît pas sa tombe, alors dans ce cas on prie sur lui la prière de l'absent et cela est l'avis le plus juste selon moi et Allâh est plus savant.

 

Il reste une question, concernant les musulmans qui vivent en Europe, est-ce qu'il leur est autorisé de laisser le mort dans une chambre froide jusqu'à la disparition de cette difficulté afin qu'il puisse être envoyé et enterré dans les cimetières musulmans dans son pays d'origine ?

 

La réponse est que la règle et la base est de se précipiter à enterrer le mort, et c'est ce qui est enjoint.

 

Néanmoins, il est autorisé de retarder son enterrement si c'est pour un intérêt et que le cadavre soit préservé des évolutions de son état.

 

Comme l'ont fait les compagnons -qu'Allâh les agrée- avec le Prophète صلى الله عليه وسلم, le pur durant son vivant et sa mort.

 

Ainsi, s'il est placé dans une chambre froide et qu'il est préservé des dégradations de son état et que sa famille voit un intérêt dans le fait qu'il ne soit pas enterré dans le pays où il est décédé et que cela ne porte pas préjudice aux biens des héritiers s’il y a parmi eux des enfants (non pubères) ; ou bien s’ils sont d'accord et qu'il n'y a pas parmi eux de non pubères alors cela est permis.

 

Mais cela est contraire à ce qu'il y a de mieux car ce qu'il y a de mieux est de se précipiter à enterrer le mort.

 

Je demande à Allâh Tout Puissant de faire miséricorde aux morts musulmans et qu'Il les préserve du châtiment de la tombe et du feu, et qu'Il fasse disparaître cette épidémie rapidement non tardivement, Allâh est plus savant et qu’Allâh fasse les éloges de notre Prophète et le préserve.

 

Ce que j'ai cité ici est ce qui m'est apparu à moi, durant mon étude de cette affaire d'un point de vue légiféré.

 

Il convient également d'avertir de la nécessité de respecter les lois dans les pays musulmans et d'agir en concordance avec ces lois.

 

Qu’Allâh nous préserve tous du moindre mal et Allâh est plus savant.

 

Et qu’Allâh fasse les éloges de notre Prophète et le préserve.

 

 Publié par la chaîne Telegram - Fawaa’id Cheikh Souleymane Arrouhayli -qu’Allah le préserve- @FawaidChSArrouhayli

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Pour ceux qui ne respectent pas le confinement (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

Pour ceux qui ne respectent pas le confinement (audio-vidéo)

Le fait de rester chez toi pour être préservé du mal des gens, et que les gens soient préservés de ton mal fait partie des meilleurs moyens de se rapprocher d'Allâh et des meilleures bonnes actions.

 

Et celui qui enfreint ces procédures est désobéissant et se rend coupable d'un immense péché !

 

S’il a provoqué sa propre contamination (de par son non-respect des règles) et qu'il est mort à cause de cela, il est alors considéré comme s'il s'était tué.

 

Et s'il a contaminé autrui de par sa négligence et qu'il a provoqué par cela la mort de quelqu'un, il est alors considéré comme étant la cause de la mort d’autrui et il rencontrera Allâh le jour du jugement avec le sang de cette personne innocente.

 

Et a certes échoué celui qui doit supporter le sang d'une personne innocente.


Et que tu saches ô serviteur d'Allâh, que tu saches que celui qui porte préjudice aux musulmans sur leur chemin ne serait-ce qu'en y urinant, s'est alors attiré la malédiction d'Allâh.


Que dire alors de celui qui leur porte préjudice avec ce qui est plus grave ?

 

Craignez donc Allâh chers frères et sœurs !


Et ne soyez pas négligents à ce sujet et ne prêtez pas oreille à ceux dont la seule préoccupation est de désobéir aux détenteurs de l'autorité et qui manigancent contre les détenteurs de l'autorité.


Et ne prêtez pas oreille aux conciliants qui parlent avec leurs sentiments, pour ne pas dire qu'ils parlent avec de mauvaises intentions. 

 

Extrait de la conférence : «La concordance des décisions du serviteur des deux mosquées sacrées (le roi d’Arabie-Saoudite) en ce qui concerne la pandémie du Corona avec les preuves du Qour’aan et de la sounna» - datant du 12/08/1441 - 05/04/2020

 Publié par la chaîne Telegram - Fawaa’id Cheikh Souleymane Arrouhayli -qu’Allah le préserve- @FawaidChSArrouhayli

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Coronavirus : 6 fondements du Coran qu'il est obligatoire de mettre en pratique pour l'indigence (appauvrissement) envers Allâh lorsqu'Il envoie Son châtiment

Publié le par 3ilm.char3i

Coronavirus : 6 fondements du Coran qu'il est obligatoire de mettre en pratique pour l'indigence (appauvrissement) envers Allâh lorsqu'Il envoie Son châtiment

Louange à Allâh, qui fait ce qu'Il veut et juge ce qu'il veut et j'atteste qu'il y n'a pas de divinité excepté Allâh Seul sans qu'Il n'est d'associés, attestation d'Unicité.

Et j'atteste que Mûhammâd est Son Serviteur et Son Messager, que la bénédiction d'Allâh soit sur lui ainsi que sur sa famille et ses compagnons, de façon complète et constante, jusqu'au Jour de l'Ajout.

Ceci dit :

 

Ô les croyants, l'appauvrissement du serviteur envers Allâh سبحانه وتعالى est une nécessité inévitable pour lui.

 

Allâh تعالى dit de façon rapprochée :

 

"Ô hommes, vous êtes les indigents ayant besoin d'Allâh, et c'est Allâh, Lui qui se dispense de tout et Il est le Digne de Louange." (Sourate Fâtir verset 15) 

 

Et cette nécessité se confirme en cas de détresse et de besoin de la part de l'ensemble des gens. 

 

Alors si les gens, sont touchés par le mal et la difficulté ils se sentent obligé de venir vers leur Seigneur سبحانه وتعالى, et ceci est une immense nécessité, et cette manière de venir (à Allâh) est montré dans la Législation dans...

Six grands fondements

 

Le premier fondement : La foi dans le Destin d'Allâh سبحانه وتعالى

 

Allâh تعالى dit de façon rapprochée :

 

"...Et qui a créé toute chose en lui donnant ses justes proportions." (Sourate al-Fourqane verset 2)

 

Et Il تعالى dit de façon rapprochée :

 

"Nous avons créé toute chose avec mesure,..." (Sourate al-Qamar verset 49)

 

Alors il incombe au serviteur qu'il est foi au Destin d'Allâh سبحانه وتعالى et qu'il le reçoive en patientant.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

"Le croyant a une destinée étonnante !

Tout ce qui lui advient est bénéfique, ...

En effet, si il lui arrive un événement heureux, il remercie Allâh et c'est pour lui un bienfait et si il  est victime d'un malheur, il endure avec patience et c'est là encore pour lui un bien."

رواه مسلم

 

Alors il incombe au serviteur d'occuper son cœur en la foi au Destin d'Allâh سبحانه وتعالى et le commandement est un commandement et le jugement un jugement et ce qu'Allâh veut; est, et ce qu'Allâh ne voulait pas, n'est pas.

 

Et le deuxième fondement : La perfection de la confiance en Allâh عز وجل et -le fait- de Lui déléguer son affaire

 

Allâh تعالى dit de façon rapprochée :

 

"Et quiconque place sa confiance en Allâh, Il (Allâh) lui suffit." (Sourate Talaq verset 3)

 

Autrement dit, il lui est suffisant.

 

Il تعالى dit de façon rapprochée :

 

"Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allâh a prescrit pour nous. Il est notre Protecteur. C'est en Allâh que les croyants doivent mettre leur confiance." (sourate At-Tawbah verset 51)

 

Donc, il incombe pour le serviteur, qu'il place sa confiance en Allâh سبحانه وتعالى et de Lui déléguer ses affaires et qu'il n'échange pas cela avec des idées corrompues.

 

Il ne sera donc pas une personne faible -si- il se fait prendre par les mauvaises imaginations de toute part.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

"Le croyant fort est meilleur et plus aimé d'Allah que le croyant faible, et dans les deux se trouve du bien,..."

رواه مسلم

 

Et le troisième fondement : Le retour vers Allâh سبحانه وتعالى et le repentir auprès de Lui

 

Il تعالى dit de façon rapprochée :

 

"La corruption est apparue sur la terre et dans la mer à cause de ce que les gens ont accompli de leurs propres mains; afin qu'(Allâh) leur fasse goûter une partie de ce qu'ils ont œuvré; peut-être reviendront-ils (vers Allâh)." (sourate Ar-Room verset 41)

 

C'est à dire que la corruption est apparue dans les affaires de la création, sur terre et en mer, dans ce qu'ils mangent et ce qu'ils boivent ainsi que dans leur santé et leur force et toutes choses.

 

Et cela provient de ce qu'ont produit les mains des gens, alors Il (Allâh) leur fait goûter un peu de Sa Punition, peut-être reviendront-ils.

 

Ibn 'Abbas رضي الله عنه dit dans ce qu'à rapporté ibn Moundhir : 

 

"Peut-être vont-ils se repentir"

 

Et il a aussi dit dans une autre version :

 

"Peut-être vont-ils revenir autrement dit, des péchés".

 

Donc il incombe à l'Homme de s’efforcer au retour vers Allâh سبحانه وتعالى  et au repentir vers Lui et qu'il sache qu'Allâh سبحانه وتعالى a allongé son terme et qu'Il a fait sortir un aspect (infime) de Ses Forces pour que le serviteur se rappel et revienne vers Allâh سبحانه وتعالى.

 

Allâh تعالى dit de façon rapprochée :

 

"Nous avons, certes, envoyé (des Messagers) aux communautés avant toi. Ensuite Nous les avons saisies par l'adversité et la détresse -peut-être imploreront-ils (la Miséricorde) ! Pourquoi donc, lorsque Notre rigueur leur vînt, n'ont-ils pas imploré (la Miséricorde) ? Mais leurs cœurs s'étaient endurcis et le Diable enjolivait à leurs yeux ce qu'ils faisaient. Puis, lorsqu'ils eurent oublié ce qu'on leur avait rappelé, Nous leur ouvrîmes les portes donnant sur toute chose (l'abondance); et lorsqu'ils eurent exulté de joie en raison de ce qui leur avait été donné, Nous les saisîmes soudain, et les voilà désespérés." (sourate Al-An'am versets 42-43-44)

 

Autrement dit, il leur est venu le Châtiment d'Allâh سبحانه وتعالى soudainement, alors ils ont perdus espoir de tout bien.

 

Et si Allâh سبحانه وتعالى montre à la création un aspect de Sa Force, alors il incombe qu'elle revienne en se précipitant au repentir vers Allâh. 

 

Sinon, si ils reviennent sur cela et endurcissent leur cœur et que shaytan leur enjolivent ce qu'ils faisaient, alors Allâh عز وجل leur ouvrira des portes en abondance (sur tout ce dont ils peuvent jouir de ce monde), jusqu'à ce qu'ils parviennent à le faire et s'en réjouissent, alors Allâh les a saisira soudainement et ils ne pourront pas y survivre.

 

Et le quatrième fondement : Il incombe au serviteur de faire les causes

 

Car certes, Allâh تعالى dit de façon rapprochée : 

 

"...Et ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction. Et faites le bien. Car Allâh aime les bienfaisants." (sourate Al-Baqara verset 195)

 

Alors le Prophète صلى الله عليه وسلم  a dit :

 

"Un malade ne se rend pas auprès d'une personne saine."

 

Et il a dit صلى الله عليه وسلم :

 

"Fuis le lépreux comme tu fuis le lion."

As-Sahîhah-783

 

Donc il incombe au serviteur qu'il prenne parmi les causes, ce qui le protège contre ce qui lui fait peur pour sa personne comme mal ou comme maladie.

 

Et le cinquième fondement : Il incombe à la personne de s'efforcer à puiser les informations qui sont susceptibles de le concerner des autorités compétentes et qu'il prenne garde aux rumeurs

 

Allâh تعالى dit de façon rapprochée : 

 

"Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la diffusent. S'ils la rapportaient au Messager et aux détenteurs du commandement parmi eux, ceux d'entre eux qui cherchent à être éclairés, auraient appris (la vérité de la bouche du Prophète et des détenteurs du commandement)." (sourate An-Nissa verset 83)

 

Donc il incombe pour la personne de remettre l'affaire aux personnes compétentes et de prendre des informations qui l'éclaire, une braise -de la part- des autorités compétentes sans qu'il n'y est aucune ingérence externe, et de ne pas être telle une trompette soufflant des rumeurs et les propageant entre les gens de ce qui nuit à leur religion et à leur vie mondaine.

 

Et le sixième fondement : Il incombe au serviteur de fournir des efforts dans l'invocation d'Allâh سبحانه وتعالى car l'invocation est certes l'adoration comme a dit le Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et cette invocation est de deux sortes :

 

●L'une d'elles est une invocation générale par laquelle la personne invoque pour que soit enlevé ou repoussé le mal, ou d'autres types que celles-ci, par lesquelles il invoquera comme si il disait : 

 

"Ô Allâh, protège-nous de ce mal", 

"Ô Allâh repousse de nous cette épidémie" 

 

Alors -tout- cela est légiféré.

 

Et l'Imâm al-Boukhâri رحمه الله a rapporté dans son recueil authentique, "Chapitre de l'invocation pour enlever l’épidémie et la douleur".

 

Ainsi, an-Nassa'i  رحمه الله a également fait un chapitre dans les sounnan "al-Koubrâ":  "Chapitre de l'invocation pour la transmission de l’épidémie".

 

Et il a cité dedans, un hadith où le Prophète صلى الله عليه وسلم a invoqué pour la transmission de la fièvre de la ville d'al-Madinah vers al-Jouhfa. 

 

Alors, la personne demandera à son Seigneur عزوجل afin qu'Il repousse cette épidémie et le mal de l'ensemble des musulmans et de nos pays, et particulièrement ce pays (l'Arabie Saoudite).

 

●Et quant au second type (d'invocation), alors elle est d'un genre particulier, elle concerne (l'invocation) par la recherche de refuge et protection contre ces maux et maladies et elle est de trois types :

 

-La première est la lecture de la sourate al-Falaq et an-Nass, car certes, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

"Il n'y a pas de recherche de protection équivalente à elles deux" 

Rapporté par Mouslim dans son recueil authentique.

 

Alors si la personne a peur d'une chose, il lui incombe de lire ces deux-sourates-ci afin d'invoquer Allâh سبحانه وتعالى (par le biais de leur lecture) pour qu'il se préserve de ce dont il a peur et de ce qui fait partie de cette épidémie.

 

-Et la seconde c'est l'invocation, qu'a rapporté Abou Dawoud et d'autres et dont ibn Hibbân a fait l'authentification; que le Prophète صلى الله عليه وسلم disait :

 

"Ô Allâh, je recherche refuge auprès de Toi contre la lèpre, la folie, la lèpre léonine et les mauvaises maladies."

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم invoquait par cela et recherchait le refuge (auprès d'Allâh) par cela, et parmi ce qui fait partie de la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم, les mauvaises maladies et les épidémies desquelles les gens ont peur, alors la personne invoque par cela.

 

-Et la troisième est l'invocation qui est -à faire- au soir et au matin et dont ont rapporté Abi Dawoud et d'autres, que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Il n'y a pas un serviteur qui dit chaque matin de chaque jour ou chaque soirée de chaque nuit: "Au nom d'Allâh, nul ne peut nuire en présence de Son nom sur terre et dans le ciel et Il est l'Audient, l'Omniscient." sans qu'aucune chose ne l'atteigne (comme mal)."

 

Et dans une version d'Abi Dawoud :

 

"Il ne sera pas touché brusquement par le mal".

 

Donc parmi les invocations que doit mémoriser la personne concernant les épidémies, cette invocation que disait le Prophète صلى الله عليه وسلم au matin et au soir, à trois reprises.

 

Donc ces 6 Fondements, il incombe à la personne qu'elle veille à s'y conformer et d’œuvrer pour, car ce sont des situations dans lesquelles nous sommes les plus démunis envers Allâh سبحانه وتعالى à l'ombre des dommages que jète cette épidémie sur les gens, comme les peurs et les décès.

 

Et ce qui protège de tout cela c'est l'effroi et l'appauvrissement/indigence envers Allâh سبحانه وتعالى par des choses faisant partie des plus immense, (il s'agit de) ces six fondements.

 

...Donc je demande à Allâh سبحانه وتعالى qu'Il repousse cette épidémie de l'ensemble des musulmans et de nos pays et celui-ci en particulier (l'Arabie Saoudite) et qu'Il nous préserve par l'Islâm debout, et qu'Il nous protège par l'Islâm assis, et qu'Il nous protège par l'Islâm dans le sommeil et qu'Il garde la santé de nos corps et qu'Il élargisse nos biens, et qu'Il complète notre foi et qu'Il perfectionne nos certitudes et qu'Il Soit notre Allié par Sa Gouvernance et qu'Il Prenne soin de nous par Ses Soins.

 

Et Louange à Allâh Seigneur de l'Univers.

 

Mardi 15 Rajab 1441 h. Correspondant au 10 mars 2020

Dans la Mosquée Mous'ab ibn 'Omayr

Traduit par Nader de l'équipe TijaaraAlharamaiin

Publié par 3ilmchar3i.net

Résumé des 6 fondements en arabe :

 

 أصولٌ ستةٌ في الافتقار إلى الله عند الشدة

١. الإيمان بقدر الله تعالى 

٢. كمال التوكل على الله، وتفويض الأمر إليه

٣. الرجوع إلى الله والتوبة إليه

٤. الأخذ بالأسباب

٥. تحري أخذ المعلومات

 ٦. الاجتهاد في دعاء الله تعالى

أصول ستة في الإفتقار الى الله في الشدة - كلمة في وباء كورونا

ألقاها فضيلة الشيخ / صالح بن عبدالله العصيمي 

عضو هيئة كبار العلماء 

يوم الثلاثاء ١٥ / رجب / ١٤٤١

في مسجد مصعب بن عمير

Cliquez pour agrandir

 

Cliquez pour agrandir

 

Cheikh Salih Ibn Abdillah Ibn Hamadin Al Oussaymy - الشيخ صالح بن عبدالله بن حمد العصيمي

Partager cet article

Il est obligatoire au croyant de rester chez lui afin de se préserver du coronavirus

Publié le par 3ilm.char3i

Il est obligatoire au croyant de rester chez lui afin de se préserver du coronavirus

Il est obligatoire au croyant de rester chez lui afin de se préserver du coronavirus et qu'il ne sorte pas hormis pour une chose indispensable car il est obligatoire de protéger sa personne de ce qui peut être la cause de sa mort.

 

Et également car il est obligatoire d'obéir aux gouverneurs (en cela) (l'interdiction prononcée de sortir si ce n'est par nécessité).

 

Et une bonne nouvelle :

 

"Il n'est pas un serviteur qui soit dans un pays touché par la peste, qui reste chez soi et ne sort pas en étant patient et en espérant la récompense, tout en sachant que ne l'atteindra que ce qu'Allâh lui a prédit sans qu'il n'ait pour cela la récompense d'un martyr."

(Hadith authentique rapporté par l'Imâm Ahmed رحمه الله)

 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @solyman24 - datant du 26/07/1441 - 21/03/2020

 Publié par la chaîne Telegram - Fawaa’id Cheikh Souleymane Arrouhayli -qu’Allah le préserve- @FawaidChSArrouhayli

يجب على المؤمن أن يمكث في بيته من أجل تجنب فيروس الكوروناولايخرج إلا لأمرلابدمنه لأنه تجب حمايةالنفس من أسباب الهلاك وتجب طاعةولاةالأمور في هذاوليبشر

(مامن عبد يكون في بلد فيكون فيه -الطاعون- فيمكث لا يخرج صابرا محتسبا يعلم أنه لا يصيبه إلا ما كتب الله له إلا كان له مثل أجر شهيد)

Cliquez pour agrandir

 

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Parmi les causes de la propagation des épidémies dangereuses

Publié le par 3ilm.char3i

Parmi les causes de la propagation des épidémies dangereuses

Parmi les causes de la propagation des épidémies dangereuses :

 

Le laxisme des gens dans les turpitudes, surtout les turpitudes sexuelles, et le fait que les gens de la société ne les réfutent pas.

 

Il convient donc aux musulmans d’être très attentifs quant à la chasteté ainsi que ses causes.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"La turpitude n’apparaît pas dans un peuple en public sans que ne se propagent en eux la peste et les maladies qui n’ont pas atteint leurs prédécesseurs."

 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @solyman24 - datant du 12/07/1441 - 07/03/2020

 Publié par la chaîne Telegram - Fawaa’id Cheikh Souleymane Arrouhayli -qu’Allah le préserve- @FawaidChSArrouhayli

من أسباب فشوالأوبئةالخطيرة تساهل الناس في الفواحش ولاسيما فواحش الفروج وعدم إنكارها من أفراد المجتمع فعلى المسلمين الحرص على العفة وأسبابها قال النبي صلى الله عليه وسلم

لم تظهر الفاحشة في قوم قط حتى يعلنوا بها إلا فشا فيهم الطاعون والأوجاع التي لم تكن مضت في أسلافهم الذين مضوا

Cliquez pour agrandir

 

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Conseil au sujet du coronavirus (2019-nCoV)

Publié le par 3ilm.char3i

Conseil au sujet du coronavirus (2019-nCoV)

Avec la propagation du coronavirus, nous ne cessons de voir le vrai visage des gens sous deux formes:

 

La première :

 

Des visages dévastés par la tristesse, des paupières ayant laissé couler des torrents de larmes, comme si leurs pieds avaient tremblé suite à une tragédie, ils ont perdu tous leurs moyens et leur lucidité, au point où il y a entre eux et la sérénité un barrage infranchissable !

 

Honte à toi, ô croyant !

 

Tu n’es pas tombé d’une haute montagne à un fossé rocailleux et tu n’as pas chuté à un point de non-retour sans qu’il y ait avec toi un Seigneur administrant et maintenant l’ordre.

 

Cet état dans lequel tu es, est semblable à celui d’un faible négligeant, d’un pessimiste lamentable !

 

La deuxième :

 

Des langues qui rient, des bouches moqueuses, pensant que cela est une plaisanterie or combien cela est sérieux !

 

Ils pensent que l’atteinte de la maladie leur est impossible or combien cela est proche !

 

Et tu vois dans l'imbécillité de leurs propos ainsi que ceux de leurs semblables : de l’incroyable bêtise et de l’ignorance.

 

Que ces moqueurs sachent donc que s’ils ont la santé aujourd’hui, ils ne sont pas à l’abris d’un châtiment demain !

 

(traduction rapprochée) :

 

"Et si tu leur demande ils diront certes « nous ne faisions que plaisanter et jouer, dis : est-ce d’Allâh, de Ses signes et de Son prophète dont vous vous moquiez ?" (verset 65 de sourate at Tawbah)

 

Ne soit donc pas ô toi le croyant qui unifie ton Seigneur, dans les décombres de l’égarement des idées des gens, alors que la plupart sont entre ces deux états (précédemment cités).

 

Fais les causes nécessaires au renforcement de ta santé et la prévention de la maladie.

 

Repens toi, reviens à Allâh..

 

Car le bienfait, l’aisance, le confort et le bien-être matériel peuvent être demain l’obscurité, les ténèbres et la misère.

 

Reviens vers ton Seigneur et repens toi en oubliant ce qui s’est passé, en étant optimiste de ce qui va arriver, peu importe : la longueur de ta vie, l’abondance de tes biens, l’ampleur de ta force.

 

Tu n’as de puissance ni de force si ce n’est par ton Maître, une Divinité Capable d’approcher vers toi ce que tu souhaites parmi les choses dont ta capacité est restreinte, et dont ta force et ton intellect ne sont capables de saisir.

 

Et rappelle toi toujours (traductions rapprochées) :

 

"Il y a en cela des signes pour un peuple qui réfléchit" (verset 3 de sourate ar Ra’d)

 

"Il y a certes en cela un rappel pour celui qui a un cœur" (verset 37 de sourate Qaf)

 

Écrit le 2 Rajab 1441H. correspondant au 26 février 2020

 Publié par la Chaîne منهاج السالكات - MinhaajAsSaalikaat

بسم الله، والصلاة والسلام على رسول الله، أما بع
المرء لا يكاد يرى وجوه الناس اليوم مع انتشار فايروس كورونا؛ إلا على شاكلتين
الأولى: وجوهٌ قد نسج الحزن عليها، وجفونٌ حارت المدامع فيها وكأنهم زلزلت أقدامهم فاجعة؛ أثكلتهم ذخائر نفوسهم، وصفاء عقولهم، وحالت بينهم وبين السكينة سدًا منيعًا
أيهن على نفسك أيها المؤمن
فلم تسقط من جبل شامخ إلى سفح متحجر ولم يهو بكَ الأمر إلى خلاصٍ ليس لك فيه مدبر فحالك هذا حال الظالع المتقاعس، المتشائم الناكس
الثانية: ألسنٌ ضاحكة، وأفواهٌ مستهزأة، تظن أن الامر هزل وما هو بالجد، وتظن أن المصاب مُحال وما هو بالقرب
فترى في شوارد أقوالهم وأمثالهم العجب العجاب من الحماقة والجهل فليعلم ذلك الساخر أنه
إن ضن بالعافية اليوم فلا يأمن العقاب بالغد
{ولئن سألتهم ليقولنَّ إنما كنّا نخوضُ ونلعب قل أبالله وآياته ورسوله كنتم تستهزئون}
فلا تكن أيها المؤمن الموحد مع ركام ضلال مذاهب الناس ومراميهم، وتفرقهم، وشعبهم بين هٰذين الحالين
ابذل أسباب التحصين والوقاية، وعليك بالتوبة والإنابة
فالنعمة والرفاهية والرغد قد تكون غدًا النقمة والعتمة والفقر
أنب إلى ربك وتب
ناسيًا ما فات، مستبشرًا بما هو آت
فمهما طال حولك
وكثر مالك
واتسعت قواك
فلا حول لك ولا قوة إلا بمولاك
إلٰهًا قادرًا أن يقرب إليك ما تريد مما ضاق به ذرعك، وعيت عنه قوتك وفكرك
وتذكر دائمًا
{إن في ذلك لآياتٍ لقومٍ يتفكرون}
{إن في ذلك لذكرى لمن كان له قلب}

وكتبته:الفقيرة إلى فتح الفتاح
هيا بنت سلمان الصباح
الثاني من رجب ١٤٤١هـ

Cheikha Hayya As-Sabah - الشيخة هيا الصباح

Partager cet article

Ouvre le Coran et sois attentif à ce que tu vas ressentir en ton for intérieur

Publié le par 3ilm.char3i

Ouvre le Coran et sois attentif à ce que tu vas ressentir en ton for intérieur

Il fait partie de la privation lors de cette permission de congé :

 

Que tu saches que la lecture d'une page du Coran ne prenne qu'une seule minute, et qu‘ensuite la journée complète s'écoule (24 heures) sans que tu ne trouves pour cette minute aucune place dans les (1440 minutes).

 

Ferme les applications, ouvre le Coran et sois attentif à ce que tu vas ressentir en ton for intérieur après quelques minutes.

 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @aamshaya

Traduit par Abdillah abi Khouzaymah

Publié par 3ilmchar3i.net

من الحرمان في هذه الإجازة

أن تعلم أن تلاوة صفحة واحدة من المصحف تأخذ دقيقة واحدة فقط، ثم يضيق عنها اليوم الكامل (٢٤ ساعة)، ولا تجد لهذه الدقيقة مكانًا في - ١٤٤٠ دقيقة

' اغلق التطبيقات، وافتح المصحف، ثم انظر ماذا يحصل بداخلك بعد دقائق من التلاوة. والتزم ذلك على الدوام

Cheikh 'Abd-'Al-Aziz Ach-Châyi' - الشيخ عبدالعزيز الشايع

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>