290 articles avec medecine prophetique - exorcisme الطب النبوي

Est-ce que le Coronavirus prend le même jugement que la peste ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Est-ce que le Coronavirus prend le même jugement que la peste ? (audio)

Question :

 

Est-ce que le virus Corona prend le même jugement que la peste ?

 

Réponse :

 

Ce virus qui est apparu sous une nouvelle apparence contre lequel les médecins n’ont trouvé aucun remède à ce jour et n’ont pas trouvé ce qui peut l’arrêter, prend le même jugement que la peste (الطاعون).

 

En effet, la peste est une maladie dévastatrice/mortelle, elle se transmet de personne en personne et les anéantit.

 

C’est pour cela qu’il est interdit de voyager vers les zones contaminées et il est interdit de voyager d’une zone contaminée vers une zone qui ne l’est pas -et je ne parle pas du pays dans sa totalité mais d’une zone précise, le pays est bien plus large-, il est donc interdit de voyager d’une zone contaminée vers une autre zone, sauf si par les moyens de la médecine d’aujourd’hui on sait que cette personne qui veut quitter la zone contaminée n’est pas infectée par le virus.

 

Alors là il lui est autorisé de sortir de cette zone car en sortant, il s’éloigne du mal qui pourrait l’atteindre et du mal qui pourrait atteindre les autres.

 

Car s'il y reste, il se peut qu’il soit infecté à l’avenir, et s'il quitte cette zone alors que les médecins savent avec les moyens actuels qu’il n’y a pas de mal à ce qu’il sorte, alors il préserve sa personne et ne sera pas une cause du mal des autres.

 

Par contre, s'il est atteint par le virus ou possède les symptômes du virus, il ne lui est alors pas autorisé de quitter cette zone contaminée.

 

Et cela fait partie de la règle : «Prendre le mal particulier pour repousser le mal collectif».

 

Fatwa du Cheikh datant du 11/06/1441 - 05/02/2020 dans la mosquée du Prophète صلى الله عليه وسلم après son cours

Publié par la chaîne Telegram - Fawaa’id Cheikh Souleymane Arrouhayli -qu’Allâh le préserve- - @FawaidChSArrouhayli

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

La peste (ou toute épidémie mortelle) est un châtiment envoyé par Allâh mais c'est une miséricorde pour le croyant (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

La peste (ou toute épidémie mortelle) est un châtiment envoyé par Allâh mais c'est une miséricorde pour le croyant (audio)

At-tâ3ûn (la peste ou toute épidémie mortelle) est un châtiment envoyé par Allâh mais c'est une miséricorde pour le croyant qui, si la terre où il se trouve est touchée, y demeure et endure patiemment tout en ayant la ferme conviction que ne l'atteindra que ce qu'Allâh a écrit pour lui, Allâh lui inscrit alors l'équivalent de la récompense du martyr.

 

Sur le compte Twitter - @SaudiSaid2

Traduit partiellement par Oum Suhayl

 Publié par 3ilmchar3i.net

الطاعون عذاب أرسله الله عزوجل ولكنه رحمة للمؤمن إذا نزل بأرضه وبقي فيها صابرا محتسبا يعلم انه لا يصيبه إلا ماكتب الله له فإن الله يكتب له مثل أجر الشهيد

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Les plus affectés par la sorcellerie...

Publié le par 3ilm.char3i

Les plus affectés par la sorcellerie...

Il est dit chez les sorciers que leur sorcellerie n'a d'effet que sur les coeurs faibles et fragiles, sur les âmes soumises à leurs passions et attachées aux choses futiles.

 

C'est d'ailleurs pour cela que la majorité des gens touchés sont les femmes, les enfants, les ignorants, les bédouins, celui qui a une faible religiosité, une faiblesse dans sa confiance en Allâh (At-tawakkoul) et son unicité d'Allâh (At-tawHîd).

 

Et de même pour celui qui n'a aucun lien régulier avec le Quran, n'a aucune attache avec les invocations et demandes de protections prophétiques.

 

Zâd Al-Ma3âd 4/116

Traduit par Islem Abou Ouweys

Publié par la chaîne Telegram Rappels et exhortations - @IslemAbouOuweys

⁩ أكثر الناس تأثيرا بالسحر

 قال ابن القيم (ت ٧٥١ه) رحمه الله

وعند السحرة أن سحرهم إنما يتم تأثيره في القلوب الضعيفة المنفعلة، والنفوس الشهوانية التي هي معلقة بالسفليات، ولهذا فإن غالب ما يؤثر في النساء والصبيان والجهال وأهل البوادي، ومن ضعف حظه من الدين والتوكل والتوحيد، ومن لا نصيب له من الأوراد الإلهية والدعوات والتعوذات النبوية

زاد المعاد ٤/١١٦، مؤسسة الرسالة، الطبعة السابعة والعشرون

Cliquez pour agrandir

 

Cliquez pour agrandir

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article

Quelques réflexions et conseils au sujet du Coronavirus (dossier)

Publié le par 3ilm.char3i

Quelques réflexions et conseils au sujet du Coronavirus (dossier)

Louanges à Allâh, et que la prière et le salut d'Allâh soient sur le Prophète Mohammed sur sa famille, ainsi que l'ensemble des compagnons, ceci dit :

 

Ces derniers jours se sont multipliées des discussions - dans les assises des gens - à propos d'une maladie qu'ils craignent et dont ils appréhendent la propagation et l'infection, que cela soit par plaisanterie, conseil ou autre.

 

Ce qui incombe au musulman en toute situation et à chaque instant est de se cramponner à Allâh - Glorifié soit-ll -.

 

Le musulman se cramponne à Allâh à travers tout malheur et que l'aisance dans la parole vis-a-vis de cette affaire et de son traitement soit bâtie sur les bases de la législation ainsi que ses fondements, oeuvrant en cela par la crainte d'Allâh.

 

Voici six points de réflexions à propos de ce sujet qui occupe ces jours-ci une importance - considérable - dans la vie des gens.

 

Le premier point :


L'obligation à tout musulman de se cramponner à son Seigneur - Glorifié soit-ll - en toute situation.

 

Le musulman place sa confiance en Son Seigneur et qu'il ait la ferme conviction que toutes les affaires sont entre Ses Mains.

 

Dans le sens du verset Allâh - Le Très-Haut - dit :

 

"Nul malheur n'atteint (l'homme) que par la permission d'Allâh. Et quiconque croit en Allâh, (Allâh) guide son coeur. Allâh est Omniscient." (Sourate At-Taghébun verset n°11)

 

Toutes les affaires sont donc entre les mains d'Allâh, soumises a Son administration et Sa gestion.

 

Tout ce qu'Allâh veut se réalise et tout ce qu'il ne veut pas ne se réalise pas et il n'y a nul protecteur en dehors d'Allâh.

 

Dans le sens du verset Allâh - Le Très-Haut - dit :


"Dis : "Quel est celui qui peut vous protéger d'Allâh, s'il vous veut du mal ou s'il veut vous accorder une miséricorde ?"" (Sourate Al-Ahzab verset n°17)
 

Et dans le verset suivant :


"Si Allâh me voulait du mal, est-ce que [ces divinités] pourraient dissiper Son mal ? Ou s'Il me voulait une miséricorde, pourraient-elles retenir Sa miséricorde ? "" (Sourate Az-Zumar verset n° 38)

 

Et dans le verset suivant :

 

"Ce qu'Allâh accorde en miséricorde aux gens, il n'est personne à pouvoir le retenir. Et ce qu'Il retient, il n'est personne à le relâcher après Lui." (Sourate Fatir verset n° 2)

 

Et dans le hadith :

 

"Sache que si la communauté est d'accord, à l'unanimité, pour te faire quelque bien, cela ne te profitera que dans la mesure où Allâh te l'aurait assigné, et si elle est d'accord à l'unanimité pour te causer quelque tort, tu n'en pâtiras en rien, sinon dans la mesure où Allâh en aurait ainsi décidé à ton encontre.

Certes, les plumes sont levées et l’encre des feuillets a séché."

 

"Au tout début Allâh a créé la plume [Al-Qalam], Il lui a ordonné : "Écris !"

Elle a dit : "Ô mon Seigneur que dois-je écrire ?"

Il lui dit : "Écris la prédestination de toute chose jusqu’au jour de la résurrection.""


Ce qui est donc obligatoire à tout musulman est de confier son sort à Allâh avec espérance, convoitise et place sa confiance en Lui.

 

Le musulman n’espère la santé, la guérison et le salut qu'en Allâh - Le Majestueux -.

 

Les événements et les épreuves ne font qu’augmenter son recours ainsi que son cramponnement et sa ferveur en Allâh.

 

Allâh - Le Très Haut - dit :


"Quiconque s'attache fortement à Allâh, il est certes guidé vers un droit chemin." (Sourate Âl 'Imran verset n° 101)

 

Le deuxième point :

 

Ce qui incombe à tout musulman est de préserver - sa relation - envers Allâh - Le Très-Haut - à travers Son obéissance, la soumission à Ses ordres et le fait de délaisser Ses interdits.

 

Le Prophète dit dans sa recommandation à Ibn ‘Abbâs :

 

"Préserve Allâh et Il te préservera ! Préserve Allâh et tu le trouveras dans ta direction !".

 

La préservation des ordres d'Allâh en se soumettant à ce qu’Il nous a ordonné et en délaissant ce qu’Il nous a interdit est une cause de préservation et de salut pour le serviteur.


C’est également une cause pour qu'Allâh le préserve dans cette vie d’ici-bas et dans l’au-delà.

 

Si le serviteur est touché par un malheur ou une épreuve, elle ne sera pour lui qu’élévation auprès d’Allâh.


Le Prophète صلى الله عليه وسلم dit à ce sujet :

 

"Ce que l'affaire du croyant est étonnante !

Son affaire ne comporte (pour lui) que du bien : s'il est l'objet d'un événement heureux, il remercie Allâh et c’est là pour lui une bonne chose.

S'il est victime d'un malheur, il l'endure avec patience et c’est là encore pour lui une bonne chose, et ceci n’appartient qu'au croyant."

 

Le croyant passe du bien au bien, dans sa joie comme dans son épreuve, dans son aisance comme dans sa difficulté, et cela comme a dit le Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"et ceci n’appartient qu'au croyant".

 

Le troisième point :

 

La législation islamique est venue avec la recommandation de réaliser les causes et l’incitation à se soigner.

 

Le fait de se soigner et la demande de guérison ne vont en rien à l'encontre du Tawakkul (placer sa confiance en Allâh).

 

Le traitement avec lequel est venu la législation islamique comporte deux types de médecine : la médecine préventive qui intervient avant l’arrivée de la maladie et la médecine thérapeutique qui intervient après l’arrivée de la maladie.

 

La législation est venue avec ces deux traitements.

 

Il est parvenu dans la législation islamique la source des remèdes et des guérisons qui aboutissent pour le croyant au salut et à la bonne santé dans sa vie d’ici-bas et de l’au-delà.


Celui qui lit le livre “La médecine Prophétique” du savantissime Ibn Al-Qayyim - qu'Allâh lui fasse miséricorde – trouvera à ce sujet des enseignements incroyables avec lesquels est venue la législation islamique et qui ont été authentifiés du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Dans le domaine de la médecine préventive, notre Prophète صلى الله عليه وسلم dit :

 

"Celui qui déjeune le matin avec sept dattes de "al 'Ajwa", rien ne pourra lui nuire ce jour-là, ni poison et ni sorcellerie".


Il nous est aussi parvenu dans le hadith de ‘Othmane ibn ‘Affân - qu’Allâh l’agrée – que le Prophète صلى الله عليه وسلم dit :

 

"Tout fidèle serviteur qui dit au matin chaque jour et au soir chaque nuit : Au nom d’Allâh dont le nom protège de tout mal sur terre et dans le ciel.

Allâh est Celui qui entend tout et sait tout trois fois sera protégé du mal".

 

Ainsi que sa parole :

 

"Celui qui lit les deux versets de la fin de sourate Al-Baqarah dans une nuit, ils lui suffisent".

 

Ils lui suffisent de tout mal, et il nous est parvenu dans le hadith de Khubayb - qu'Allâh l'agrée - que le Prophète صلى الله عليه وسلم dit :

 

"Récite trois fois les sourates al-Ikhlâs (le monothéisme pur) et les deux sourates protectrices (al-Falaq (l’aube naissante) et al-Nâss (les hommes)), le soir et le matin, elles te préserveront de tout mal".


Il nous est également parvenu de lui dans le hadith rapporté par ‘Abdullah ibn ‘Omar qu’il ne délaissait jamais ces invocations le matin et le soir :


"Ô Allâh ! Je te demande le salut dans cette vie et dans l’au-delà.

Ô Allâh ! Je Te demande le pardon et le salut dans ma religion, ma vie, ma famille
et mes biens.

Ô Allâh ! Cache mes défauts et mets-moi à l’abri de toutes mes craintes.

Ô Allâh ! Protège-moi par devant, par derrière, sur ma droite, sur ma gauche et au-dessus de moi. Je me mets sous la protection de Ta grandeur pour ne pas être enseveli".


Il y a dans cette invocation une protection complète et une fortification
de toute part pour le serviteur.


Dans le domaine de la médecine thérapeutique, il nous est parvenu de façon claire dans la Sunnah du Prophète صلى الله عليه وسلم d'immenses orientations ainsi que de précieuses indications et différents remèdes.

 

Les citer ici serait trop long.

 

Pour celui qui voudrait d’avantage d’informations, qu’il lise le livre "Zad Al-ma'âd" d'Ibn Al-Qayyim.


Le quatrième point :


Il incombe à tout musulman de ne pas suivre aveuglément les propagations mensongères.

 

En effet, dans ce genre de situations certaines personnes répandent ou citent des dires qui n'ont aucune véracité.

 

Ils répandent ainsi à travers les gens la peur et l'effroi qui ne sont basés sur aucun fondement et dont rien ne justifie la présence.

 

Il ne convient pas au musulman de suivre aveuglément les rumeurs ou toute autre chose similaire.

 

En effet, ces dernières porteront préjudice à sa foi la plus complète, sa certitude ainsi que sa bonne confiance placée en Allâh - Le Très-Haut -.


Le cinquième point :


Si le musulman accueille les malheurs qui le touchent dans sa santé, sa famille, son argent et son commerce ou toute chose similaire avec patience et en espérant la récompense d’Allâh, alors ces épreuves seront pour lui une élévation auprès d'Allâh - Le Majestueux -.

 

Allâh - Le Très-Haut - dit :

 

"Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants,". (Sourate Al Baqarah verset n°155)


Allâh - Le Très-Haut - dit :


"Qui disent, quand un malheur les atteint : "Certes nous sommes à Allâh, et c'est à Lui que nous retournerons." (Sourate Al Baqarah, verset n°156)

 

Et dans le verset suivant :

 

"Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde; et ceux-là sont les biens guidés." (Sourate Al Baqarah, verset n° 157)


Allâh - Élevé soit-Il - éprouve Ses serviteurs afin qu'Il entende leurs plaintes, leurs prières et invocations, ainsi que leur patience et leur agrément vis-à-vis de Son décret.

 

Il observe si ce par quoi Il éprouve Ses serviteurs comme malheur ou autre les touche et Il connait les regards perfides et ce que recèlent les coeurs.

 

Allâh récompense chaque serviteur selon son intention.

 

C’est la raison pour laquelle celui qui est touché par une maladie, un malheur ou une diminution de bien ou ce qui est semblable doit espérer en cela la récompense d'Allâh et y faire face avec patience et agrément afin d’obtenir la récompense de ceux qui patientent.

 

Celui qui a été épargné par cela, alors qu'il loue Allâh afin qu'il obtienne la récompense de ceux qui sont reconnaissant.


Le sixième point :


Le plus grand des malheurs est le malheur qui touche la religion.

 

C'est le plus immense malheur dans cette vie d’ici-bas et dans l’au-delà.

 

Il est le summum de la perte avec laquelle il n'y a aucun gain et la privation avec
laquelle il n'y a aucune convoitise.

 

Si le serviteur se rappelle cela au moment des épreuves qui le touchent dans sa santé et sa richesse, il louera Allâh pour le salut de sa religion.

 

Al-Bayhaqi rapporte de Shurayh Al-Qadhi qui dit au sujet des branches de la foi :

 

"Je suis touché par un malheur pour lequel je loue Allâh quatre fois : je Le loue car celui-ci n’est pas pire de ce qu’il est déjà, je Le loue car Il m'a accordé la patience vis-à-vis de celui-ci, Je Le loue pour m'avoir inspiré le fait de dire :

"certes nous sommes à Allâh, et c'est à Lui que nous retournerons"

ce en quoi j'espère la récompense et je Le loue car Il n'a pas mis ce malheur dans ma religion."


J'implore Allâh de nous prendre en charge par Sa protection, et qu'Il nous accorde le pardon et la santé dans notre religion, notre vie d'ici-bas, nos proches, ainsi que dans nos richesses Il est Certes L'Audient, Le Proche Celui qui répond toujours aux invocations.

 

Traduit et adapté au français par llyasse abou Jouwaïriya & Aboubakr Abou Abderahmane - Etudiants à l'université islamique de Médine

Publié par Fawâ'id shaykh 'Abderrazzâq al Badr - @FawaidShAlBadr

فيروس كورونا

يتردَّد كثيرًا في مجالس النّاس هذه الأيام حديثٌ عن مرض يتخوَّفون منه ويخشون من انتشاره والإصابة به ، بين حديث رجلٍ مُتَنَدِّرٍ مازح، أو رجلٍ مبيِّنٍ ناصح، أو غير ذلك من أغراض الأحاديث التي تدور حول هذا المرض . والواجب على المسلم في كلِّ حالٍ ووقت، ومع كلِّ نازلة ومصيبة أن يعتصم بالله جلّ وعلا وأن يكون انطلاقه في الحديث عنها أو مداواتها أو معالجتها قائمًا على أسسٍ شرعيَّة وأصولٍ مرعيّة وخوفٍ من الله جلّ وعلا ومراقبةٍ له
وهـذه ستُ وقفات حول هـذا الموضوع الذي يشكِّلُ في حياة النَّاس هـذه الأيَّام أهمِّيةً بالغةً

الوَقْفَةُ الأُولَى

الواجب على كلٍّ مسلمٍ أن يكون في أحواله كلها معْتصمًا بربِّه جلّ وعلا متوكِّلاً عليه معتقدًا أنّ الأمور كلّها بيده

مَا أَصَابَ مِن مُّصِيبَةٍ إِلاَّ بِإِذْنِ اللَّهِ وَمَن يُؤْمِن بِاللَّهِ يَهْدِ قَلْبَهُ - التغابن:11

 ، فالأمور كلُّها بيد الله وطوْع تدبيره وتسخيره ؛ فما شاء الله كان وما لم يشأ لم يكن ولا عاصم إلَّا الله

  قُلْ مَن ذَا الَّذِي يَعْصِمُكُم مِّنَ اللَّهِ إِنْ أَرَادَ بِكُمْ سُوءًا أَوْ أَرَادَ بِكُمْ رَحْمَةً - الأحزاب:17

إِنْ أَرَادَنِيَ اللَّهُ بِضُرٍّ هَلْ هُنَّ كَاشِفَاتُ ضُرِّهِ أَوْ أَرَادَنِي بِرَحْمَةٍ هَلْ هُنَّ مُمْسِكَاتُ رَحْمَتِهِ - الزمر:38

 مَا يَفْتَحِ اللَّهُ لِلنَّاسِ مِن رَّحْمَةٍ فَلا مُمْسِكَ لَهَا وَمَا يُمْسِكْ فَلا مُرْسِلَ لَهُ مِن بَعْدِهِ - فاطر:02

وفي الحديث

« وَاعْلَمْ أَنَّ الأُمَّةَ لَوِ اجْتَمَعَتْ عَلَى أَنْ يَنْفَعُوكَ بِشَىْءٍ لَمْ يَنْفَعُوكَ إِلاَّ بِشَىْءٍ قَدْ كَتَبَهُ اللَّهُ لَكَ وَلَوِ اجْتَمَعُوا عَلَى أَنْ يَضُرُّوكَ بِشَىْءٍ لَمْ يَضُرُّوكَ إِلاَّ بِشَىْءٍ قَدْ كَتَبَهُ اللَّهُ عَلَيْكَ رُفِعَتِ الأَقْلاَمُ وَجَفَّتِ الصُّحُفُ »

، وفي الحديث

 «كَتَبَ اللَّهُ مَقَادِيرَ الْخَلاَئِقِ قَبْلَ أَنْ يَخْلُقَ السَّمَوَاتِ وَالأَرْضَ بِخَمْسِينَ أَلْفَ سَنَةٍ»

 ، وفي الحديث

«إِنَّ أَوَّلَ مَا خَلَقَ اللَّهُ الْقَلَمَ، فَقَالَ لَهُ: اكْتُبْ. قَالَ: رَبِّ وَمَاذَا أَكْتُبُ؟ قَالَ: اكْتُبْ مَقَادِيرَ كُلِّ شَىْءٍ حَتَّى تَقُومَ السَّاعَة»

فالواجب على كلّ مسلم أن يفوض أمره إلى الله راجيًا طامعًا معتمدًا متوكِّلاً ، لا يرجو عافيته وشفاءه وسلامتَه إلَّا من ربِّه تَبَارَكَ وَتَعَالَى ، فلا تزيدُه الأحداثُ ولا يزيدُه حلول المصاب إلا التجاءً واعتصامًا بالله

وَمَن يَعْتَصِم بِاللّهِ فَقَدْ هُدِيَ إِلَى صِرَاطٍ مُّسْتَقِيمٍ - الأعراف:101

 الوَقْفَة الثَّانِيَة

إنّ الواجب على كلِّ مسلم أن يحفظ اللهَ -جلّ وعلا- بحفْظِ طاعته امتثالاً للأوامر واجتنابًا للنواهي، قال صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ في وصيّته لابن عباس رَضِيَ اللهُ عَنْهُما

«احْفَظِ اللَّهَ يَحْفَظْكَ، احْفَظِ اللَّهَ تَجِدْهُ تُجَاهَكَ»

  فالمحافظة على أوامر الله امتثالًا للمأمور وتركًا للمحظور سببٌ لوقاية العبْد وسلامته وحفْظِ الله جلّ وعلا له في دنياه وأخراه ، فإن أُصيب بمصيبة أو نزلت به ضرّاء فلن تكون إلاَّ رفعة له عند الله ، وفي هـذا يقول نبيُّنا عَلَيْهِ الصَّلاَةُ وَالسَّلاَمُ

 «عَجَبًا لأَمْرِ الْمُؤْمِنِ إِنَّ أَمْرَهُ كُلَّهُ خَيْرٌ ، وَلَيْسَ ذَاكَ لأَحَدٍ إِلاَّ لِلْمُؤْمِنِ، إِنْ أَصَابَتْهُ سَرَّاءُ شَكَرَ فَكَانَ خَيْرًا لَهُ ، وَإِنْ أَصَابَتْهُ ضَرَّاءُ صَبَرَ فَكَانَ خَيْرًا لَهُ»

  فالمؤمن في سرّائه وضرّائه وشدّته ورخائه من خيرٍ وإلى خيرٍ، وذلك كما قال نبيّنا عَلَيْهِ الصَّلاَةُ وَالسَّلاَمُ

«وَلَيْسَ ذَاكَ لأَحَدٍ إِلاَّ لِلْمُؤْمِنِ»

الوَقْفَة الثَّالِثَة

إنّ شريعة الإسلام جاءت ببذْل الأسباب والدّعوة إلى التّداوي ، وأنّ التَّداوي والاستشفاء لا يتنافى مع التّوكّل على الله سُبْحَانَهُ وَتَعَالَى
والتّداوي الذي جاءت به شريعة الإسلام يتناول نوعي الطّب : الطّبّ الوِقَائي الذي يكون قبل نزول المرض ، والطّبّ العِلاجي الذي يكون بعد نزوله ؛ وبكلِّ ذلكم جاءت الشَّريعة. وجاء فيها أصول العلاج والشِّفاء وأصول التّداوي مما يحقِّق للمسلم سلامةً وعافيةً في دنياه وأخراه ، ومن يقرأ كتاب "الطِّبّ النّبوي" للعلاّمة ابن القيم رحمه الله يجد في هـذا الباب عجبًا ممّا جاءت به شريعةُ الإسلام وصحّ عن الرّسول الكريم عَلَيْهِ الصَّلاَةُ وَالسَّلاَمُ
ففي مجال الطِّبّ الوقائي يقول نبيُّنا عَلَيْهِ الصَّلاَةُ وَالسَّلاَمُ

 «مَنِ اصْطَبَحَ بِسَبْعِ تَمَرَاتٍ عَجْوَةٍ لَمْ يَضُرَّهُ ذَلِكَ الْيَوْمَ سُمٌّ وَلاَ سِحْرٌ »

، وجاء عنه صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ كما في حديث عثمان بن عفَّان رَضِيَ اللهُ عَنْهُ أن النَّبي صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قال

«مَا مِنْ عَبْدٍ يَقُولُ فِى صَبَاحِ كُلِّ يَوْمٍ وَمَسَاءِ كُلِّ لَيْلَةٍ : بِسْمِ اللَّهِ الَّذِى لاَ يَضُرُّ مَعَ اسْمِهِ شَىْءٌ فِى الأَرْضِ وَلاَ فِى السَّمَاءِ وَهُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ ـ ثَلاَثَ مَرَّاتٍ ـ فَيَضُرُّهُ شَىْءٌ»

 وجاء عنه صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ أنّه قال

 «مَنْ قَرَأَ بِالآيَتَيْنِ مِنْ آخِرِ سُورَةِ الْبَقَرَةِ فِى لَيْلَةٍ كَفَتَاهُ»

 أي من كلِّ آفةٍ وسوءٍ وشرٍّ ، وجاء في حديث عبد الله بن خُبَيْب رَضِيَ اللهُ عَنْهُ قال: خَرَجْنَا فِى لَيْلَةٍ مَطِيرَةٍ وَظُلْمَةٍ شَدِيدَةٍ نَطْلُبُ رَسُولَ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم يُصَلِّى لَنَا - قَالَ - فَأَدْرَكْتُهُ فَقَالَ

« قُلْ ». فَلَمْ أَقُلْ شَيْئًا ثُمَّ قَالَ « قُلْ ». فَلَمْ أَقُلْ شَيْئًا. قَالَ « قُلْ ». قُلْتُ مَا أَقُولُ قَالَ « قُلْ هُوَ اللَّهُ أَحَدٌ وَالْمُعَوِّذَتَيْنِ حِينَ تُمْسِى

وَتُصْبِحُ ثَلاَثَ مَرَّاتٍ تَكْفِيكَ مِنْ كُلِّ شَىْءٍ» ، وجاء عنه عَلَيْهِ الصَّلاَةُ وَالسَّلاَمُ كما في حديث عبد الله بن عمر أنّه كان لا يدع هـؤلاء الدّعوات حين يصبح وحين يمسي

«اللَّهُمَّ إِنِّى أَسْأَلُكَ الْعَافِيَةَ فِى الدُّنْيَا وَالآخِرَةِ ، اللَّهُمَّ إِنِّى أَسْأَلُكَ الْعَفْوَ وَالْعَافِيَةَ فِى دِينِى وَدُنْيَاىَ وَأَهْلِى وَمَالِى ، اللَّهُمَّ اسْتُرْ عَوْرَاتِى، وَآمِنْ رَوْعَاتِى ، اللَّهُمَّ احْفَظْنِى مِنْ بَيْنِ يَدَىَّ وَمِنْ خَلْفِي وَعَنْ يَمِينِي وَعَنْ شِمَالِي وَمِنْ فَوْقِي وَأَعُوذُ بِعَظَمَتِكَ أَنْ أُغْتَالَ مِنْ تَحْتِي»

  وفي هـذه الدّعوة تحصينٌ تامّ وحِفْظٌ كامل للعبد من جميع جهاته
وفي مجال الطبِّ العِلاجيِّ جاء عنه عَلَيْهِ الصَّلاَةُ وَالسَّلاَمُ إرْشادات عظيمة وتوجيهات كريمة وأَشْفِيَة متنوّعة جاءت مبيَّنةً في سنّته عَلَيْهِ الصَّلاَةُ وَالسَّلاَمُ يطول المقامُ بذكرها أو الإشارة إليها، وينظر في هذا بسط هذا الموضوع الواسع في كتاب زاد المعاد لابن القيم

 الوَقْفَة الرَّابِعَة

أنَّ الواجب على كلِّ مسلم أنْ لا ينساق مع إشاعات كاذبة ؛ لأنّ بعض النّاس في مثل هـذا المقام ربّما يروِّج أمورًا أو يذكُر أشياءَ لا صِحَّةَ لهَا ولا حقيقة فيرُوج بين النّاس رعبٌ وخوفٌ وهَلَعٌ لا أساسَ له ولا مسوِّغ لوجوده . فلا ينبغي لمسلمٍ أن يَنِسَاقَ مع شائعاتٍ ونحو ذلك فيُخلّ انسياقُه وراءَها بتمام إيمانه وكمال يقينه وحُسْن توكِّله على ربِّه جل وعلا

الوَقْفَة الخَامِسَة

أنَّ المصائب التي تُصيب المسلمَ سواءً في صحّته أو في أهله وولده أو في ماله وتجارته أو نحو ذلك إن تلقَّاها بالصَّبْر والاحتساب فإنها تكون له رِفْعَة عند الله جلّ وعلا ، قال الله تعالى

وَلَنَبْلُوَنَّكُمْ بِشَيْءٍ مِّنَ الْخَوفْ وَالْجُوعِ وَنَقْصٍ مِّنَ الأَمَوَالِ وَالأنفُسِ وَالثَّمَرَاتِ وَبَشِّرِ الصَّابِرِينَ (155) الَّذِينَ إِذَا أَصَابَتْهُم مُّصِيبَةٌ قَالُواْ إِنَّا لِلّهِ وَإِنَّـا إِلَيْهِ رَاجِعونَ (156) أُولَـئِكَ عَلَيْهِمْ صَلَوَاتٌ مِّن رَّبِّهِمْ وَرَحْمَةٌ وَأُولَـئِكَ هُمُ الْمُهْتَدُونَ )  - البقرة:155-157

، فالله تبارك و تعالى يبتلي عبده ليسمع شكواه و تضرعه و دعاءه و صبره و رضاه بما قضاه عليه، فهو سبحانه وتعالى يرى عباده إذا نزل بهم ما يختبرهم به من المصائب و غيرها و يعلم خائنة أعينهم و ما تخفي صدورهم فيثيب كل عبد على قصده و نيته، ولهـذا من أُصيب بشيء من المرض أو أُصيب بشيء من الجوائح أو نقص المال أو نحو ذلك فعليه أن يحتسب ذلك عند الله وأن يتلقّى ذلك بالصّبر والرِّضا ليفوز بثواب الصّابرين ، ومن عوفي فليحمد الله ليفوز بثواب الشاكرين.

 الوَقْفَة السَادسة

أنَّ أعظم المصائب المصيبة في الدين فهي أعظم مصائب الدنيا و الآخرة، وهي نهاية الخسران الذي لا ربح معه والحرمان الذي لا طمع معه، فإذا ذكر المسلم ذلك عند مصابه في صحته أو ماله حمد الله على سلامة دينه، روى البيهقي في شعب الإيمان عن شريح القاضي رحمه الله أنه قال

 إني لأصاب بالمصيبة فأحمد الله عليها أربع مرات: أحمده إذ لم تكن أعظم مما هي , وأحمده إذ رزقني الصبر عليها , وأحمده إذ وفقني للاسترجاع لما أرجو فيه من الثواب , وأحمده إذ لم يجعلها في ديني

وأسأل الله أن يتولانا أجمعين بحفظه، وأن يمنَّ علينا بالعفو والعافية في ديننا ودنيانا وأهلينا ومالنا إنه سميع قريب مجيب

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

La peur d'aller accomplir la 'omra à cause du Coronavirus (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

La peur d'aller accomplir la 'omra à cause du Coronavirus (audio)

Le questionneur :

 

Je souhaite aller à la Mecque afin d'accomplir la Omra.

 

Cependant je crains de m'y rendre à cause de la maladie du coronavirus.

 

Est-ce que cela est une faiblesse dans la foi ou bien cela fait-il partie du simple fait d'utiliser les causes.

 

Réponse :

 

Ceci est une faiblesse dans le fait de mettre sa confiance en Allâh exalté soit-il.

 

Mets ta confiance en Allâh et va accomplir la Omra !

 

Et n'ai peur que d'Allâh exalté soit-il.

 

Maintenant s'il y a une réelle prohibition à se rendre dans un pays et que cela soit fondé sur un avis médical, il n'y a alors aucune objection au fait de ne pas aller dans ce pays.

 

Le Prophète عليه الصلاة والسلام a dit concernant la peste :

 

"Si vous entendez que cette maladie est présente dans un pays, ne vous y rendez pas.

Et les personnes présentes dans ce pays ne doivent pas en sortir."

 

Donc s'il y a une prohibition fondée sur des preuves scientifiques authentiques, à ce moment-là tu n'y vas pas.

 

Mais Al hamdoulilah tant que les gens accomplissent la Omra, qu'ils visitent la mosquée du Prophète...

 

Il n'y a donc pas de raison à ce qu'il y est chez toi cette forte peur.

 

Traduit par Amine abou Jabir

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Parmi les causes de protection face aux maladies (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Parmi les causes de protection face aux maladies (audio)

Parmi les causes de protection face aux maladies :

 

L’entière confiance en Allâh tout en s’abstenant de se rendre vers des lieux dans lesquels la maladie se répand ;

 

Réciter le verset du pose-pieds (آية الكرسي - āyat el kursiy - Verset 255 de la sourate El baqarah.) chaque matin et soir ;

 

Que les hommes se soucient d’accomplir la prière d’El fajr en groupe et que les femmes soient attachées à son accomplissement à son heure ;

 

Dire à trois reprises matin et soir :

 

بسم الله الذي لا يضر مع اسمه شيء في الأرض ولا في السماء وهو السميع العليم

 

 

Au nom d’Allâh à la mention du nom de qui rien ne nuit que ce soit sur Terre ou dans le ciel ; et Il est celui qui entend et sait parfaitement tout.

 

Dire à trois reprises chaque matin et soir :

 

أعوذ بكلمات الله التامات من شر ما خلق

 

 

Je cherche protection à travers les parfaites paroles d’Allâh contre le mal de ce qu’Il a créé

 

Consommer du miel et boire de l’anis ainsi que les remèdes qui s’y apparentent ;

 

S’écarter de ce qu’Allâh a interdit de boire et manger ;

 

Invoquer abondamment Allâh, se réfugier sincèrement auprès de Lui et Lui demander énormément pardon.
 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @solyman24 et  @solyman24 - Deux publications diffusées le 8 Jumādā el-thāniyah 1441 (02/02/2020)

Traduit par ʿAbd El-Raḥmēn Colo

Publié par la chaîne Telegram - Cours et exhortations - @cours_exhortations

مما يحفظ به الناس من الأمراض

١ -التوكل على الله وعدم الذهاب إلى مكان ينتشرفيه المرض وقراءة آية الكرسي صباحا ومساء وحرص الرجال على صلاة الفجر في جماعة والنساء على صلاة الفجر في وقتها وقول بسم الله الذي لايضر مع اسمه شيء في الأرض ولافي السماء وهو السميع العليم ثلاث مرات صباحا ومساء

مما يحفظ الناس به من الأمراض بأمر الله

٢ - قول أعوذ بكلمات الله التامات من شر ماخلق ثلاث مرات في الصباح والمساء وتناول العسل وشرب اليانسون وأمثاله واجتناب ماحرم الله أكلا وشربا وكثرة الدعاء وصدق اللجوء إليه وكثرة الاستغفار

Cliquez pour agrandir

 

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

L’huile de nigelle et l’huile de fenugrec 

Publié le par 3ilm.char3i

L’huile de nigelle 

 

Très connue, l’huile de nigelle provient de la graine de nigelle, aussi appelée Habba Sawda en arabe, et connue sous le nom de cumin noir.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم lui-même en a parlé : 

 

Abû Salamah et Abû Hurayrah rapportent que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

«Prenez cette graine de nigelle, car elle contient une guérison pour toute maladie, sauf la mort.» 

Al Bukhari et Muslim 

 

L’imam Ibn al Qayyim Al Jawziyya nous explique quelques manières pour l’utiliser : 

 

Son huile est utile contre les piqûres du serpent, les verrues, et les grains de beauté.

 

Si on en boit un mithqâl avec de l’eau, elle est efficace contre l’essoufflement et la gêne respiratoire.

 

En pansement, elle est utile contre la céphalée froide.

 

Si on en trempe sept grains dans le lait d’une femme, qu’instille ensuite le malade atteint de jaunisse, cela sera très utile. 

 

Elle est également utile pour traiter la paralysie faciale, si on instille par le nez son huile ; et si on en boit d’un demi à un mithqâl, elle est utile contre la piqûre de la tarentule. 

 

Si on instille son huile, elle sera utile contre l’hémiplégie et le tétanos en éliminant leurs matières. 

 

L’application de l’huile de nigelle en pansement élimine les maux de tête non accompagnés de fièvre. 

 

L’huile de nigelle peut donc être consommée en la buvant pure, ou en la mélangeant avec une boisson ou des aliments.

 

Elle peut aussi être mélangée à d’autres produits selon l’utilisation que l’on veut en faire.

 

Elle peut donc être utilisée de façon interne ou externe. (1)

L’huile de fenugrec 

 

Cette huile aux multiples bienfaits est mentionnée dans la médecine prophétique d’Ibn Al Qayyim Al Jawziyya comme cela : 

 

La force du fenugrec vient de la chaleur du deuxième degré, et de la sécheresse au premier degrés.

 

Si on le cuit dans l’eau, il apaise la gorge, la poitrine et le ventre, de même qu’il calme la toux, l’acidité, l’asthme, et les difficultés respiratoires.

 

Il est aphrodisiaque, bon contre les gaz, la pituite et les hémorroïdes, il élimine les chymes composés dans les intestins, fluidifie la pituite visqueuse de la poitrine.

 

Il est également utile contre les bubons (Inflammation d’un ganglion) et les maladies des poumons.

 

Pour guérir les maladies des entrailles, on l’emploie avec du beurre rance et une chose sucrée. 

 

Si on en boit avec une pesée de cinq dirhams de garance, il fait couler les menstrues, et si on cuit le tout et qu’on en lave les cheveux, ils friseront, et cela débarrassera des pellicules.

 

Sa farine combinée avec du natron et du vinaigre, employée comme pansement, dissipera le gonflement de la rate.

 

La femme peut également s’assoir dans l’eau où on a cuit le fenugrec, cela sera utile contre les douleurs de l’utérus provoquées par des gonflements.

 

Si on en panse les gonflements durs, peu chauds, cela sera utile et les dissipera.

 

Si on boit son jus, cela soulagera les douleurs des coliques et lubrifiera les intestins.

 

Si on en mange cuit avec des dattes, du miel ou des figues, à jeun, il décompose la pituite visqueuse de la poitrine et de l’estomac, et cela est aussi utile contre la toux chronique.

 

Cela est également utile contre la constipation et relâche le ventre.

 

Si on le met sur l’ongle contracté, il le redressera.

 

Son huile mélangée à de la cire est utile contre les fissures produites par le froid.

 

Et ses bienfaits sont beaucoup plus nombreux que ce que nous avons mentionné. (2)

 

Et voici des ahadith du Noble Messager صلى الله عليه وسلم vantant les mérites du fenugrec : 

 

On rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم rendit visite à Sa’d Ibn Abî Waqqas à la Mecque et dit : 

 

««Amenez-lui un médecin.»

Et on fit venir Al Harith Ibn Kaladah qui le regarde et dit : «Il n’a rien de grave, donnez-lui de la Farîqah qui est du fenugrec avec des dattes Al 'Aljwah fraîches, cuit et but doucement.»

On fit cela et il guérit.» (3)

 

Al Qâsim Ibn 'Abd Ar-Rahmân rapporte que le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Soignez-vous avec le fenugrec.»

 

Et certains médecins ont dit :

 

«Si les gens connaissaient ses bienfaits, ils l’achèteraient contre son poids en or.» (4)

 

(1) Livre «L’authentique de la médecine prophétique» d’Ibn al Qayyim, p.283 à 284 

(2) Livre «L’authentique de la médecine prophétique» d’Ibn al Qayyim, p.265 à 266 

(3) et (4) : Livre «L’authentique de la médecine prophétique» d’Ibn al Qayyim, p.265 et 266, dont l’authentification est basée sur les ouvrages de Shaykh al Albani et Shaykh Al Arna’ût

Compilé par la boutique Manelya spécialisée dans vente d'huile nigellehuile de fenugrec et huile de fourmi

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article

Ne pas parler des bienfaits qu’Allâh nous a octroyés par peur du mauvais œil 

Publié le par 3ilm.char3i

Ne pas parler des bienfaits qu’Allâh nous a octroyés par peur du mauvais œil 

Question :

 

Cheikh (qu'Allâh vous accorde la réussite) : Certaines personnes disent : "Moi je ne parle pas des bienfaits qu'Allah m' a octroyés de peur que l'oeil ne me touche"

 

La réponse : 

 

Ceci vient de "Shaytan", Il te convient de parler des bienfaits d'Allâh dans le cadre du remerciement, et l'oeil ne te fera aucun mal par la permission d'Allâh car tu auras oeuvré par la parole d'Allâh (dans le sens rapproché) :

 

"Et quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le" (Sourate Ad-Doha verset 11)

 

Les gens voient ce que tu possèdes, donc ceux qui mettent l'oeil te toucheront et ce même si tu n'en parles pas car ils te voient, tu te protéges d'eux par les évocations et ce qui est rapporté dans ce domaine.

 

Extrait du livre «Al qawl al ijmal fi tafsir al moufassal, tafsir Juz ‘amma» - Édition Dar al a'lamiya - Page 490

Traduit par ‘AbdelGhafour abu Yahya

Publié par maktaba-tawhid.fr

سئل العلامة الشيخ صالح الفوزان حفظه الله تعالى

فضيلة الشيخ وفّقكم الله : بعض الناس يقول : انا لا أتحدَّث بما أنعم الله عليّ لانَّني أخشى من العين ؟

الجواب : هذا من الشيطان، عليك ان ان تتحدَّث بنعمة الله من باب الشكر، و لا تضرُّك العين بإذن الله؛ لأنك تعمل بقول الله عز وجل

وَأَمَّا بِنِعْمَةِ رَبِّكَ فَحَدِّثْ - الضحى'١١

و الناس يرون مالك، و لو لم تتحدَّث يرون مالك، فالذين عندهم عينٌ يصيبونك و لو ما تحدَّثت، فهم يرونك تتحرَّز منهم بذكرِ الله عز وجل و بالوردِ

 من كتاب القول الإجمال في تفسير المفصّل، تفسير جزء عمّ

طبعة "الدار العالمية"\ ص. ٤٩٠

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Parmi les invocations à prononcer lors de la rouqia... (exorcisme)

Publié le par 3ilm.char3i

Parmi les invocations à prononcer lors de la rouqia... (exorcisme)

D'après 'Aicha رضي الله عنها : Le Prophète صلى الله عليه وسلم utilisait les paroles suivantes comme exorcisme :

 

أَذْهِبِ البَاسَ رَبَّ النَاسِ بِيَدِكَ الشِفَاءُ لاَ كَاشِفَ لَهُ إِلاَّ أَنْتَ

 

Fais partir le mal Ô Seigneur des hommes !

La guérison est dans Ta main, il n'y a que Toi qui peut l'enlever.

 

Adh hib al bas Rabba nas biyadika chifa la kachifa lahou illa ant

 

(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2191)

Publié par 3ilmchar3i.net

عن عائشة رضي الله عنها أنَّ رسولَ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ كان يَرقي بهذهِ الرُّقيةِ

أذهِبِ الباسَ ربَّ الناسِ بيدك الشفاءُ لا كاشفَ لهُ إلا أنتَ

(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢١٩١)

Partager cet article

L'islâm, une religion qui préserve la santé (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

L'islâm, une religion qui préserve la santé (audio-vidéo)

Et parmi les spécificités de l'islâm : Le fait qu'il préserve la santé.

 

Les indications allant dans ce sens sont très nombreuses; que ce soit dans le Coran ou dans la Sounnah prophétique.

 

Allâh تعالى  a dit (traduction rapprochée) :

 

"Et mangez et buvez; et ne commettez pas d’excès, car Il (Allâh) n’aime pas ceux qui commettent des excès." (Sourate Al-A'raf verset 31)

 

Les savants expliquent que ce verset englobe toute la médecine, la modération dans la nourriture et la boisson comptant parmi les plus grandes causes qui préservent la santé.

 

Et parmi ce qui prouve la préservation de la santé en islâm, il y a le fait qu'il ait interdit l'alcool, et nul n'ignore l'étendue des effets néfastes que provoque l'alcool sur la santé.

 

En effet, il affaibli le coeur, effrite les reins, déchire le foie... et bien d'autres dégâts sont liés à la consommation de l'alcool.

 

Et parmi cela, il y a le fait que l'islâm ait interdit les turpitudes comme la fornication et l'homosexualité, et nul n'ignore les effets néfastes qu'elles provoquent.

 

Et parmi ceux-ci, les effets néfastes liés à la santé qui n'ont été découverts que récemment comme la syphilis, la gonorrhée, l'herpès, et sida et autres.

 

et parmi ce qui prouve la préservation de la santé en islâm, il y a le fait que l'islâm ait interdit la viande de porc, connue de nos jours pour engendrer de nombreuses maladies dont l'une des plus concernée est le ver solitaire qui impacte terriblement la personne et qui cause sa mort dans la plupart des cas.

 

Et parmi les indications prouvant ceci, c'est-à-dire la préservation de la santé en islâm, figurent les découvertes relatives aux secrets que renferment les ablutions.

 

En effet, les ablutions préviennent contre les maladies dentaires et des fosses nasales.

 

Qui plus est, elles constituent un des remparts les plus importants contre la tuberculose, si bien que certains médecins ont affirmé : "La principale porte d'entrée de cette maladie mortelle est le nez. Des fosses nasales lavées quinze fois par jour sont plus à même d'être débarrassées de ce qui pourrait être la cause de cette terrible maladie."

 

C'est pourquoi, cette maladie est rare chez les musulmans et répandue chez les occidentaux ; et la raison de cela, c'est que les musulmans se purifient cinq fois par jour pour la prière et lors de chaque purification, le musulman nettoie son nez à une, deux ou trois reprises.

 

Publié par la chaîne Youtube - Ceci est notre croyance

Cheikh Muhammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Partager cet article

«De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens»

Publié le par 3ilm.char3i

«De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens»

Tafsir des versets 68 et 69 de sourate "les abeilles"
Sujet traité : Le miel

وَأَوْحَىٰ رَبُّكَ إِلَى ٱلنَّحْلِ أَنِ ٱتَّخِذِى مِنَ ٱلْجِبَالِ بُيُوتًا وَمِنَ ٱلشَّجَرِ وَمِمَّا يَعْرِشُونَ - ٦٨

ثُمَّ كُلِى مِن كُلِّ ٱلثَّمَرَٲتِ فَٱسۡلُكِى سُبُلَ رَبِّكِ ذُلُلاً۬‌ۚ يَخۡرُجُ مِنۢ بُطُونِهَا شَرَابٌ۬ مُّخۡتَلِفٌ أَلۡوَٲنُهُ ۥ فِيهِ شِفَآءٌ۬ لِّلنَّاسِ‌ۗ إِنَّ فِى ذَٲلِكَ لَأَيَةً۬ لِّقَوۡمٍ۬ يَتَفَكَّرُونَ - ٦٩

 

Traduction rapprochée :

 

"68- Ton Seigneur a inspiré aux abeilles : "Elisez vos demeures dans les montagnes, les arbres et les ruches.

69- Puis commencez à butiner tous les fruits, en suivant les voies que votre Seigneur a frayées pour vous." Des abdomens de ces insectes, sort un breuvage aux couleurs variées, renfermant une guérison pour les hommes. Il y là un signe pour ceux qui réfléchissent."

Ce qui est voulu par "al wahy" ici c'est l'inspiration, la guidance et l’orientation des abeilles à prendre des demeures dans les montagnes, arbres et les treillages.

 

En effet, la ruche est conçue avec harmonie et précision, à tel point qu’il n’y aucune faille dans celle-ci.

 

Allâh Le Très-Haut a ensuite inspiré aux abeilles de façon innée de manger de tous les fruits et de suivre les sentier qu’Il leur a facilité.

 

C’est-à-dire les grands espaces, les immenses paysages, les hautes montagnes.

 

Ensuite, que chacune retourne vers sa ruche sans dévier à droite ou à gauche mais plutôt uniquement vers sa demeure (la ruche) et ce ce qu’elle contient comme petites abeilles et miel.

 

Elle produit de la cire avec ses ailes, secrète du miel de sa bouche, pont des petits par son postérieur et le matin elle retourne à ses occupations.

 

Selon Qatada et Abd Rahman ibn Zayd ibn Aslam ce verset : "empruntez les chemins de ton Seigneur" : C’est-à-dire avec soumission.

 

Ibn Zayd dit : "Ne vois tu pas qu’elles transportent le miel avec son rayon, d’un pays à un autre, alors qu’Il les accompagne ?".

 

Cependant la première opinion est la plus forte, à savoir qu’il s’agit d’un sentier à suivre qu’il leur a été facilité et cet avis est soutenu par Moujahid ; Ibn Jarir dit que ces 2 avis sont authentiques.

 

Concernant Sa parole : "Des abdomens de ces insectes, sort un breuvage aux couleurs variées…".

 

C’est-à-dire entre la couleur blanche, jaune, rouge et autres parmi les belles couleurs, et ceci en fonction de leurs pâturages et de leur consommation.

 

Concernant Sa parole : "renfermant une guérison pour les hommes".

 

Ce qui est visé ici est le miel.

 

La preuve réside dans le hadith recueilli par les imams Bukhari et Mouslim dans leurs authentiques.

 

D'après Abou Said Al Khoudri (qu'Allâh l'agrée) :

 

"Un homme est venu vers le Prophète (qu’Allâh le couvre d’éloges et le salue) et a dit : "Certes mon frère se plaint d'un mal de ventre."

Le Prophète (qu’Allâh le couvre d’éloges et le salue) lui a dit : "Fait lui boire du miel".

L'homme est revenu une deuxième fois alors le Prophète (qu’Allâh le couvre d’éloges et le salue) lui a dit : "Fait lui boire du miel".

L'homme est revenu une troisième fois alors le Prophète (qu’Allâh le couvre d’éloges et le salue) lui a dit : "Fait lui boire du miel".

Alors il est revenu et le Prophète (que la prière d'Allâh et Son salut soient sur lui) lui a dit : "Allâh a dit vrai et le ventre de ton frère a menti. Fait lui boire du miel".

Alors il lui a donné du miel et il a guéri."

(Rapporté par les Imams Bukhari et mouslim dans leurs authentiques)

 

Certains gens de science experts en médecine ont dit :

 

"Cet homme souffrait de diarrhée, quand on lui a donné du miel qui est une substance chaude, son corps a réagi et s’est précipité à rejeter, et sa diarrhée a augmenté.

Ce bédoin a pensé que ceci était nuisible alors qu’en vérité c’était dans son intérêt.

Ensuite il lui a redonné du miel et ceci a encore accentué ses douleurs.

Ensuite, il lui donna du miel une autre fois et ceci accentue encore sa diarrhée.

Mais lors de la troisième fois ceci le soulagea complètement.

Ses maux se dissipèrent et son ventre reprit son état normal et ceci par le biais de la bénédiction qui résidait dans la recommandation du Prophète (Qu’Allâh le couvre d’éloges et le salue)."

 

Il est rapporté dans les 2 authentiques des imams Bukhari et Mouslim selon Aicha le Messager d’Allâh aimait les aliments sucrés et le miel.

 

Ceci sont les termes d’Al Bukhari.

 

Dans l’authentique de l’Imam Al Bukhari selon Ibn ‘Abbas le Messager d’Allâh a dit :

 

"Le remède est dans 3 choses l’incision d’un poseur de ventouse (hijama), une gorgée de miel ou une pointe de feu. Or j’interdis à ma communauté les pointes de feu."

 

L’Imam Al Bukhari rapporte selon Djabir Ibn Abdillah qu’il dit : J’ai entendu le Messager d’Allâh dire :

 

"S’il y a un bien dans vos remèdes, il se trouve dans l’incision du poseur de ventouses (hijama), la gorgée de miel ou la pointe de feu correspondant à la douleur.

Or moi je n’aime pas me faire des pointes de feu."

Rapporté aussi par l’Imam Mouslim.

 

Sa parole : "Il y là un signe pour ceux qui réfléchissent". C’est-à-dire dans l’inspiration par Allâh de ces petits insectes (les abeilles), faibles dans leur composition, à suivre tout ce cheminement, commençant par le butinage des fleurs et des fruits, puis par la production de la cire et du miel, qui est la plus agréable des boissons.

 

"Un signe pour ceux qui réfléchissent". C’est-à-dire qui méditent sur l’immensité du Créateur, de Celui qui les inspire, les soumet et leur facilite ce qu’elles font.

 

Cela prouve qu’Il l’Omnipotent, le Sage, l’Omniscient, Le Généreux, le Tout Miséricordieux.

 

Source : Oumdatou At-Tafsir, résumé du tafsir Ibn Kathir - عمدة التفسير عن الحافظ ابن كثير - compilé par le grand savant Ahmed Chakir (1377H) - Edition Dar Al Wafa pages (341-342).

Traduction de ce passage traitant du miel par Miel & Vertus, spécialisé dans les produits de la ruche, le pot 7 guérisons ainsi que le miel de jujubier.

Publié par 3ilmchar3i.net

Cliquez pour agrandir

 

Cliquez pour agrandir

Cheikh Ibn Mohamed Ibn Châkir - الشيخ أحمد بن محمد بن شاكر

Partager cet article

Huile de nigelle : le guide complet pour toutes les maladies

Publié le par 3ilm.char3i

Huile de nigelle : le guide complet pour toutes les maladies

Huile de nigelle : le guide complet pour toutes les maladies

 

Vous souhaitez tout savoir sur l’utilisation de l’huile de nigelle pour les différentes maladies ?

 

Connaître les posologies et les méthodes d’emploi ?

 

Vous êtes au bon endroit !

 

Ce guide se base sur les études médicales d’universités du monde entier pour connaître les posologies et les résultats.

 

Nous compléterons ce guide au fur et à mesure inch’Allah.

 

Pourquoi ce guide ?


Le but de ce guide est d’apprendre comment utiliser la graine de nigelle pour soigner un très grand nombre de maladies.

 

Le Messager d’Allâh (salallahou alayhi wa sallam) a dit dans un hadith authentique rapporté par l’imam Al Boukhari :

 

« Il y a dans la graine de nigelle un remède contre toute maladie, sauf contre le sâm. »

(Al-Bukhârî n°5688).

 

La véracité de cette parole a été mise en avant par plus de 1204 études médicales [1] d’universités du monde entier réalisées sur la graine de nigelle et cela pour un nombre impressionnant de maladies.

 

Toutes ces études ont démontré qu’à travers ses nombreuses propriétés : antivirales, antibactérienne, antifongique, anticancéreuse, antihistaminique, anti-inflammatoire… la graine de nigelle avait le potentiel de soigner toute maladie.

 

L’ensemble de ces études sont regroupées sur le site de la bibliothèque de l’institut national médical de santé aux Etats-Unis [1].

 

Nous croyons de toutes nos forces au fait que la graine de nigelle est un remède pour toute maladie et nous n’avons pas besoin d’études scientifiques pour confirmer l’authenticité de la parole du Messager d’Allâh (salallahou alayhi wa salam), puisque nous attestons de la véracité de ses paroles comme a dit Allâh dans le Qu’ran (traduction rapprochée) :

 

"C’est ce que le Tout Miséricordieux avait promis; et les Messagers avaient dit vrai." (Sourate Ya-Sin, verset 52).

 

Cependant le hadith est général et n’explique pas comment utiliser la graine de nigelle pour chaque maladie.

 

Le but de ce guide est donc d’apprendre comment utiliser la graine de nigelle pour soigner différentes maladies en nous appuyons sur les études médicales existantes.

 

Pour chaque maladie, lorsque cela est possible nous verrons la posologie et nous mettrons un lien vers l’étude originale. inch’Allâh ta’ala

 

[1] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=nigella+sativa

Cliquez ci-dessous pour voir l'intégralité

du guide avec les posologies pour les différentes maladies inch'Allâh

 Publié par huileriemeziana.com

Partager cet article

Les différentes magies tournant autour du mariage (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

Les différentes magies tournant autour du mariage (audio-vidéo)

Lecteur :

 

L’auteur, qu’Allâh lui fasse miséricorde, a dit «et la tiwala est une chose qu’ils fabriquent et ils prétendent que la femme sera aimée de son mari et le mari par son épouse».

 

Réponse :

 

En effet, la tiwala est de la magie.

 

Elle est appelée : «la magie du penchant (‘atf)».

 

Il s’agit d’un charme fait afin que l’homme aime la femme, ou que la femme aime l’homme et même, ténèbres sur ténèbres, et le refuge est auprès d’Allâh, un homme qui va aimer autre homme.

 

Et je l’ai déjà vu de mes propres yeux : un jeune homme ensorcelé jusqu’à aimer un certain homme et aller à lui, tout en détestant cela.

 

C’est ce qu’on appelle «la magie du penchant (‘atf)».

 

Il est l’opposé de «la magie de séparation (tafrîq)» qui est un charme opéré afin de séparer entre les époux.

 

Une séparation qui est soit concrète soit abstraite : la concrète étant que la femme ou l’homme va carrément détester son conjoint et s’en séparer ; l’abstraite étant que l’époux ne peut pas avoir de relation conjugales avec son épouse et on l’appelle «la magie du nouage (rabt)».

 

Nous avons donc :

 

«la magie du penchant (‘atf)»,

«la magie de séparation (tafrîq)»,

«la magie du nouage (rabt)»

 

et elles sont toutes en corrélation avec les époux.

 

La tiwala est «la magie du penchant (‘atf)» : c’est une chose fabriquée qui sera mangée ou bue.

 

Et il s’agit là du plus insidieux type de ces magies puisqu’il est difficile de s’en défaire.

 

Il est mis dans la nourriture ou boisson de l’époux ou de l’épouse mais il peut aussi être écrit sur des amulettes ou autres, prétendant que la femme sera aimée de son époux et l’époux aimé de son épouse.

 

Et cette explication vient d’Ibn Mas’oud, qu’Allâh l’agréé, selon une chaîne de transmission authentique comme on peut le trouver chez Ibn Hibbân.

 

Il a dit qu’il s’agissait d’une chose fabriquée par les femmes afin d’être aimées de leur époux.

 

Et toute magie est mécréance (traduction rapprochée) :

 

{mais ceux-ci n’enseignaient rien à personne, qu’ils n’aient dit d’abord : «Nous ne sommes rien qu’une tentation : ne sois pas mécréant»}

 

Ainsi, la tiwala est de la mécréance majeure, car elle doit obligatoirement comporter - et le refuge st auprès d’Allâh - une certaine entraide avec les djinns et les démons, et ce sans distinction.

 

Ainsi, ô frères, les incantations et les amulettes sont toutes interdites mais il y a une distinction à y apporter dans leurs formes : elles peuvent être de la mécréance majeure, de la mécréance mineure ou interdite.

 

Les incantations aussi sont à distinguer comme nous l’avons vu précédemment.

 

Quant à la tiwala, aucune distinction n’est à y faire : elle est polythéisme majeure sous quelque forme que ce soit, une mécréance qui fait sortir de l’Islâm.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Me faire roqyah moi-même alors que je suis pécheur et que ma foi est faible ou la demander à plus pieux que moi ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Me faire roqyah moi-même alors que je suis pécheur et que ma foi est faible ou la demander à plus pieux que moi ? (audio)

Question :

 

S'il y a là quelqu'un à la foi plus forte, de plus pieux et plus savant que moi, et que je sais que je commets des péchés et que j'éprouve une faiblesse de foi, est-ce que je lui demande de me faire roqyah ou bien la faire moi-même est meilleur ?

 

Réponse :

 

Fais-toi roqyah toi-même et ne la demande pas, passe-toi des gens, quand bien même tu serais pécheur.

 

Il faudrait que tu sois parfait, sans aucun péché à ton actif ?!

 

Tous autant que nous sommes - لا حول ولا قوة إلا بالله - nous ne sommes pas exempts de péchés.

 

فتح المجيد شرح كتاب التوحيد 27-03-1435هـ

55min - 40sec

Traduit par Oum Suhayl 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>