290 articles avec medecine prophetique - exorcisme الطب النبوي

Caractéristiques de la roqya légiférée et erreurs des exorcistes (audio en arabe)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Caractéristiques de la roqya légiférée et erreurs des exorcistes (audio en arabe)

 

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Partager cet article

Comment reconnaître le sorcier ? (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Comment reconnaître le sorcier ? (audio-vidéo)

Quels sont les signes du sorcier (magicien) pour que je puisse -si je trouve ces signes- connaitre que celui qui est devant moi ou celui qui m'est mentionné est un sorcier (magicien) ?

 

De qui le messager d'Allah صلى الله عليه وسلم m'a ordonné de m'éloigner, de l'éviter et de ne pas m'y rendre, quels sont les signes du sorcier (magicien) ?

 

Le sorcier (magicien) a de nombreux signes que les gens de science ont mentionné, et la connaissance de ces signes est profitable au musulman car dès qu'il verra de tels signes, il comprendra de cette personne est un sorcier (magicien), qu'il est obligé d'éviter et qu'il est obligé d'indiquer son emplacement.

 

Parmi ses signes :

 

Lorsque lui vient une personne, la première chose sur laquelle il le questionne est son nom et le nom de sa mère (traduction rapprochée) :

 

"appelez-les du nom de leurs pères :  c'est plus équitable devant Allah" (sourate 33, verset 5)

 

ainsi a dit Allah dans le Coran. 

 

Ainsi la première chose par laquelle il commence, il l'interroge sur le nom de sa mère, qui es-tu ?

 

Qui est ta mère ?

 

Il se peut que le sorcier (magicien) le devance, avant qu'il ne parle, il lui dit : "tu es untel, tu es le fils d'unetelle, tu viens de tel quartier", tous cela fait partie de ses signes.

 

Parmi ses signes :

 

Il travaille avec de la fumée, et la plupart du temps ses actes sont la nuit et dans une pièce sombre, en cachette, ceci fait partie de ces signes.

 

Parmi ses signes : 

 

Il demande à celui qui vient chez lui d'apporter une trace de celui qu'il veut ensorceler, il lui dit: "tu m'apportes quelque chose de ses vêtements, un morceau de ses ongles, quelque chose de ses cheveux, quelque chose de ses sous-vêtements, une photo de lui", et cela est inconnu de beaucoup de personne: la photo est utilisée (pour ensorceler) et certains de ceux qui veulent ensorceler certaines personnes prennent de lui sa photo et la présente au sorcier, et certains ont été attrapé avec sur lui des photos de ceux qu'il voulait ensorceler et qu'il enverrait au sorcier pour la sorcellerie, tous font partie des choses avec lesquelles on reconnait le sorcier.

 

Parmi ses signes : 

 

Il murmure des choses non compréhensibles, des talismans et charlatanismes.

 

Parmi ses signes :

 

Il rabaisse le Coran le Coran avec ce qu'il écrit, tu le trouveras par exemple écrire: "dis : Il est Allah, Unique" (qoul houwa-Llahou ahad) d'une manière précise qui contient un sarcasme vis-à-vis du Coran, il l'écrit coupé et séparé, et entre les lettres il y a des carrés et des talismans, et ceci par vis-à-vis du Coran, et par cette œuvre il se rapproche des diables.

 

Parmi ses signes :

 

Il donne à celui qui vient chez lui une amulette, un collier et des choses qui se suspendent.

 

Parmi ses signes :

 

Il demande à celui qui vient chez lui d'égorger un rat, ou d'apporter une poule et il l'égorge dans tel lieu à tel moment, et de ne pas mentionné le nom d'Allah sur elle, ceci est une condition, des choses de ce genre, tous cela fait partie des signes de ces sorciers.

 

Ainsi ils ont de nombreux signes que les gens de science ont mentionnés pour que la personne prenne garde et fasse attention à sa religion vis-à-vis de ces œuvres.

 

Traduit et publié par sahihofislam

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr -  الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

Les deux étapes pour être un sorcier (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les deux étapes pour être un sorcier (audio-vidéo)

Il n'est pas possible que le sorcier (magicien) soit sorcier (magicien) si ce n'est en mécroyant en Allah et en suivant les démons, et suivez avec moi la méditation dans la parole d'Allah سبحانه و تعالى, Allah جل وعلا dit dans la sourate Baqarah (la vache) (traduction rapprochée) :

"Et quand leur vint d'Allah un messager confirmant ce qu'il y avait déjà avec eux, certains à qui le Livre avait été donné, jetèrent derrière leur dos le Livre d'Allah comme s'ils ne savaient pas! Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Soulaymane" (sourate 2, versets 101-102)

Prenez-le comme une immense leçon, avec quoi la personne peut-elle être sorcier (magicien) ?

 

Quelles sont les étapes pour qu'il puisse être sorcier (magicien) ?

 

Il n'est pas possible qu'il soit sorcier (magicien) si ce n'est par deux étapes, deux étapes sans lesquelles il ne peut être un sorcier (magicien):

 

La première

 

Lisez-là dans Sa parole (traduction rapprochée) :

 

"certains à qui le Livre avait été donné, jetèrent derrière leur dos le Livre d'Allah" (sourate 2, verset 1)

 

Ceci est la première étape.

 

C'est la raison pour laquelle la première chose qui est demandé à celui qui veut entrer dans l'école de la sorcellerie (magie) et que la première chose demandée au sorcier (magicien) est la transgression du Coran.


Plus il transgresse le Coran et plus fort est son entrée dans la sorcellerie (magie).

 

Ils demandent de lui de transgresser le Coran.

 

Ils demandent de lui, dans l'école de la sorcellerie (magie), de mettre le Coran sous ses pieds, qu'Allah nous en protège, de prendre le Coran et de mettre des impuretés dessus, d'écrire le Coran avec (le sang) des menstrues, du sang et des ordures.

 

Plus sa transgression du Coran est intense, plus son entrée dans la sorcellerie (magie) est fort,.

 

C'est la raison pour laquelle n'importe quel sorcier (magicien) n'atteint la sorcellerie (magie) si ce n'est par cette étap e: déposer des ordures sur la parole d'Allah.

 

Il écrit le Coran à l'envers avec du sang.

 

Quelque soit la manière et l'intermédiaire qui contient une profanation du Coran, un rabaissement du Coran, il la demandent de lui comme étant la première étape nécessaire, un préliminaire nécessaire au début de la sorcellerie (magie).

 

Et ceci suffit comme mécréance et apostasie à la religion, et comme perte du bas-monde et de l'au-delà.

Quelle mécréance est plus atroce et quelle perversité est plus flagrante et quel crime est plus grand de cela ?

 

(traduction rapprochée)

 

"Certains à qui le Livre avait été donné, jetèrent derrière leur dos le Livre d'Allah comme s'ils ne savaient pas" (sourate 2, verset 101)

 

Ceci est la première étape.

 

La deuxième étape, quelle est-elle ? 

 

(traduction rapprochée)

 

"Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Soulaymane" (sourate 2, verset 102)

 

Qu'il soit un serviteur du démon, un travailleur de Satan :

Où qu'il le dirige il s'y rend ;

Où qu'il l'ordonne il y va ;

Il lui dit ne prie pas, il obéit ;

Il lui dit ne te prosterne pas pour Allah, il lui obéi ;

Il lui dit commet l'interdit, il lui obéit ; 

Où qu'il le dirige, il s'y rend.

(traduction rapprochée)

 

"Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Soulaymane"

 

C'est-à-dire qu'ils sont totalement des adeptes des rebelles (taghout) et totalement des serviteurs des démons, de ce qu'ils leur ordonnent et de ce vers quoi ils les dirigent ils se rendent et ils obéissent à leurs ordres.

Ce sont les deux étapes qui sont nécessaire pour tout sorcier (magicien) :

 

La transgression du Coran

Et le suivi des démons.

 

Traduit et publié par sahihofislam

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

Comment ôter la sorcellerie ? (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Comment ôter la sorcellerie ? (vidéo)

Parmi les grands moyens pour la nouchra, qui est le fait d'ôter la sorcellerie de l'ensorcelé, il y a le fait de s'orienter vers Allâh avec les invocations, en ayant confiance en Lui et en comptant sur Lui, fuir parfaitement vers Lui et s'orienter sincèrement vers Lui, il est dans rapporté dans le hadith :

 

"Invoquez Allâh en étant sûr de l'exaucement"

 

Et Allâh a dit (traduction rapprochée) :

 

"Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi.. alors Je suis tout proche : Je réponds à l'invocation de celui qui M'invoque quand il M'invoque" (sourate 2, verset 186)

 

Egalement le fait de s'aider de l'exorcisme (la rouqya) par le noble Coran :

 

-le verset du Koursy (Chaise, Siège),

-les deux protectrices (sourates 113 et 114),

-la sourate Al-Ikhlâs (sourate 112),

-la fâtiha.

 

Celles-ci font partie de ce qui annule la sorcellerie.

 

De même les versets sur l'unicité (tawhid).

 

de même les versets qui contiennent la fausseté de la sorcellerie, et que son adepte n'obtient pas la réussite et qu'il n'obtient que la déception et la perte...

 

Cela fait partie des choses très profitable.

 

Le verset du Koursy (Chaise, Siège) a un immense effet lorsque la personne le préserve comme cela est rapporté après les prières (obligatoires), lors du rappel du matin et du soir.

 

Il est rapporté dans le hadith que celui qui le lit le matin est protégé des démons jusqu'au soir, et s'il le lit le soir il est protégé des démons jusqu'au matin.

 

Il est également rapporté dans un autre hadith que celui qui le lit lorsqu'il va dormir, il ne cesse d'être sous la protection d'Allâh et aucun démon ne l'approche jusqu'au matin.

 

La lecture de la sourate Al-Baqara (la vache) est très profitable pour être préservé des sorciers.

 

Il est rapporté dans le hadith dans le sahih Mouslim que le messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit:

 

"Lisez la sourate Al-Baqara (la vache), car sa récitation est une bénédiction et son abandon est regrettable, et l'ensorcellement ne lui résiste pas".

 

Il est également rapporté dans le sahih Mouslim, l'ordre de réciter la sourate Al-Baqara (la vache) et que les démons ne s'approchent pas d'une maison dans laquelle est lue la sourate Al-Baqara (la vache).

 

De même la lecture des deux derniers versets de la sourate Al-Baqara (la vache) chaque nuit.

 

Il est rapporté dans le hadith authentique que :

 

"Celui qui les lit durant la nuit, ils lui suffissent"

 

C'est-à-dire qu'ils lui suffissent par la permission d'Allâh contre tout mal.

 

La préservation du rappel (d'Allâh) de manière générale, les formules de rappel du matin et du soir, les formules de rappel des prières ; Tous cela fait partie des choses très profitables pour être préservé des sorciers.

 

Bien s'orienter vers Allâh et vers son adoration, son obéissance et se rapprocher de Lui.

 

Toutes ces choses font partie de ce qui permet d'être libéré des sorciers.

 

Egalement le fait que la personne s'inspecte elle-même : Ses péchés et ses désobéissances, ses manquements vis-à-vis de l'adoration d'Allâh, son délaissement de l'adoration et autre que cela.

 

Tout cela fait partie des choses qui par la permission d'Allâh qui permettent à l'individu d'obtenir le bien.

 

Egalement la demande de pardon contient un soulagement des soucis et une délivrance des difficultés et des souffrances (traduction rapprochée) :

 

"J'ai donc dit : "Implorez le pardon de votre Seigneur, car Il est grand Pardonneur, pour qu'Il vous envoie du ciel, des pluies abondante, et qu'Il vous accorde beaucoup de biens et d'enfants, et vous donne des jardins et vous donne des rivières" (sourate 71, versets 10-12)

 

Ceci concerne le fait d'ôter la sorcellerie de l'ensorcelé.

 

 Traduit et poublié par sahihofislam

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr -  الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

La paralysie du sommeil : Al-jâthoum - الجاثوم (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La paralysie du sommeil : Al-jâthoum - الجاثوم (vidéo)

divider 11

Question :

 

(une sœur dit) :

 

Beaucoup de ce dont je souffre comme maladie est du jathoum (الجاثوم paralysie du sommeil) et j’ai entendu beaucoup de gens de nombreuses fois mentionner qu’ils souffrent de cette maladie.

 

Quelle est donc l’origine de cette maladie ?

 

Est-ce une maladie physique ou psychologique ou cela vient-il d’un djinn ?

 

Quel est le moyen de s’en débarrasser ?

 

Qu’Allâh vous rétribue par un bien.

 

Réponse de Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz :

 

Sur ce sujet, je ne connais pas quoi que ce soit de clair, hormis que je conseille, en allant dormir, de pratiquer les invocations légiférées pour la recherche de Refuge (en Allâh).

 

Une personne si elle pratique le Dhikr légiféré en allant dormir :

 

اللَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُ

(آية الكرسي)

 

et il lit 

 

قُلْ هُوَ اللهُ أحَدٌ

 

et les المعوذتين (sourates al falaq et an nas)

 

trois fois en allant dormir.

 

Il sera à l’abri de cela in shâa Allâh.

 

Et à partir de cela, il dit :

 

أعوذ بكلمات الله التامّات من شر ما خلق

trois fois en allant dormir et au début de la nuit

 

et  ;

 

بِسْم الله الذي لا يضر مع اسمه شيء في الأرض و لا في السماء و هو السميع العليم  

trois fois au début de la nuit et allant dormir.

 

Tout ceci est une protection parmi les moyens de protection contre le jâthoum.

 

La plupart du temps, et Allâh sait mieux, cela provient de l’action des démons (shayâtîn).

 

Cependant, ces rappels (Adhkar) et ces invocations de refuge le supprime et l’empêche.

 

Toutes les Louanges sont à Allâh.

 

Question :

 

Notre sœur mentionne, noble Cheikh, qu’elle est assidue aux rappels du matin et du soir ?

 

Cheikh :

 

Quand elle est véridique, ce mal partira.

 

Quand elle est véridique en cela et vient avec cela avec science, certitude et Ikhlas, alors Allâh la protégera de ce mal.

 

 Traduit et publié par دورة العلوم - Les cercle des sciences

divider 11

Question 1 :

 

Un groupe de djinns vient à moi dans mon sommeil presque chaque nuit et tous les membres de mon corps sont ligotés.

 

Cela dure à peu près trois minutes ou moins.

 

J'ai appris de certains frères que cela s'appelle : (possession)

 

J'aimerais que son éminence m'explique comment se débarrasser de cette possession.

 

Cela m'entraîne également dans beaucoup d'obsessions sur l'entité d'Allâh (Exalté soit-Il)

 

Réponse 1 du Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ') :

 

Ce que vous avez mentionné au sujet de ce qui vous arrive dans votre sommeil a un traitement indiqué par le Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Il consiste à réciter le verset du Koursy (Chaise, Siège) une fois,  

 

"Dis: "Il est Allâh, Unique.""

 

et  

 

"Dis: "Je cherche protection auprès du Seigneur de l’aube naissante"",

 

et  

 

"Dis: "Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes""

 

Trois fois.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit que quiconque récite le verset du Koursy (Chaise, Siège) au moment de se coucher une seule fois bénéficie d'un protecteur de la part d'Allâh et aucun démon ne peut l'approcher jusqu'à ce qu'il se retrouve au matin.

 

Il est authentiquement narré d'après le Prophète صلى الله عليه وسلم qu'il enseigna à certains de ses compagnons de réciter les trois sourates susmentionnées au moment de se coucher et ajouta :

 

" ... cela te préservera de tout mal."

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La première question de la Fatwa numéro (16063)

(Numéro de la partie: 1, Numéro de la page: 80)

Publié par aliftaweb.org

 علاج تسلط الجن عند النوم

س 1: يأتيني كل ليلة تقريبا عند منامي طائف من الجن، ويحدث لي تكتيفًا لجميع أعضاء جسمي ، ويبقى هذا فترة ثلاث دقائق تقريبًا أو أقل، فعلمت من بعض الإخوة أن هذا يسمى: (المس من الجن)، ولكني لا أعرف كيف أتخلص منه

فأرجو من سماحتكم توضيح التخلص من هذا المس، وهذا أيضا يسبب كثرة الوساوس في ذات الله عز وجل

ج 1 : ما ذكرته مما يصيبك عند النوم فإن علاجه ما أرشد إليه النبي صلى الله عليه وسلم من قراءة (آية الكرسي) مرة واحدة، و

 قُلْ هُوَ اللَّهُ أَحَدٌ

 و

 قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ الْفَلَقِ

  و

 قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ النَّاسِ

  ثلاث مرات، فقد أخبر النبي صلى الله عليه وسلم أن من قرأ آية الكرسي عند النوم مرة واحدة، فإنه لا يزال عليه من الله حافظ، ولا يقربه شيطان حتى يصبح، وصح عنه صلى الله عليه وسلم أنه أرشد بعض أصحابه إلى قراءة السور الثلاث المذكورة عند النوم، وقال:  إنها تكفيك من كل شيء

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الأول من الفتوى رقم - 16063

( الجزء رقم : 1، الصفحة رقم: 80)

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Les erreurs médicales

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les erreurs médicales

La question :

 

Allâh عزّ وجلّ dit :

فَاسْأَلُوا أَهْلَ الذِّكْرِ إِنْ كُنْتُمْ لاَ تَعْلَمُونََ - النحل: 43

 

Traduction du sens du verset :

 

﴾Demandez donc aux gens du rappel si vous ne savez pas﴿ [En-Nahl (Les Abeilles) : 43]

 

Je suis une de vos sœurs en Allâh, et je travaille comme une infirmière à l’hôpital, service de pédiatrie.

 

Il m’est arrivé un cas où l’on a hospitalisé un enfant dans le service susmentionné.

 

On m’avait chargée de lui apporter les premiers soins.

 

Alors, je suis allée à lui et pris l’ordonnance médicale qui était accrochée sur son lit, et je lui ai demandé si l’ordonnance lui appartenait.

 

L’enfant acquiesça.

 

Sur ce, je lui ai donné le médicament prescrit dans l’ordonnance.

 

Mais après quelques minutes, l’état de l’enfant avait changé et malgré l’intervention du médecin, l’enfant n’a pas pu tenir et il mourut.

 

Après avoir fait les analyses, il s’est avéré que l’enfant souffrait d’une maladie cardiaque, et que le médicament qu’il avait pris ne convenait pas à son cas.

 

Aussi, après avoir relu l’ordonnance, on a découvert que le médicament prescrit était destiné à un autre enfant, et du coup j’ai senti que c’était moi qui lui avais causé la mort.

 

La question :

 

Peut-on considérer ce cas comme un homicide involontaire ?

 

Et quelles sont les conséquences que la Charia prévoit (jeûne ou quoi…) ?

 

Ayez l’obligeance de délivrer une fatwa qui correspond à ma question.

 

Qu’Allâh vous rétribue abondamment et vous accorde davantage de savoir et de piété.              

 

La réponse :

 

Louange à Allâh, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu'Allâh عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.

Ceci dit :

 

Sachez que les jurisconsultes sont unanimes à dire que le médecin ou celui qui le seconde, à savoir les auxiliaires médicaux, ne sont aucunement responsables si leur travail cause des résultats négatifs sur le malade ; à condition qu’ils aient l’intention que les soins qu’ils donnent bénéficieront au malade et que leur travail soit conforme aux règles conventionnelles de la médecine, et à condition aussi que le malade ou son substitut, tel que le tuteur, leur donne la permission.

 

Tout cela s’étabit dans le cas où l’erreur n’est pas grave et flagrante, de sorte que la gravité de cette erreur ne soit approuvée ni par les règles de l’art médical ni par les spécialistes de la médecine.

 

Cela apparaît par l’usage manifestement incorrect des instruments sains utilisés dans le soin.

 

Un usage qui démontre une ignorance ou une négligence abusive et claire qui ne peuvent pas être admissibles de sa part, tel que le fait de faire un diagnostic avec empressement et par la suite prescrire le remède avec frivolité ou nonchalance sans s’appuyer sur les règles et les méthodes médicales nécessaires pour former l’opinion adéquate.

 

Ayant dit cela, je considère que cette infirmière n’assumera rien puisqu’elle a trouvé l’ordonnance accrochée sur le lit du malade, ce qui indique logiquement qu’elle était la sienne.

 

De plus, elle s’était assurée davantage après que le malade lui avait confirmé qu’elle lui appartenait, même si en réalité l’ordonnance ne lui appartenait pas.

 

En outre, il est établi dans les règles jurisprudentielles que ce qui est permis par la Charia contredit la garantie ;

 

La règle dit :

 

«Lorsqu’une chose est placée à bon droit, puis une personne en est lésé, celui qui l’a placée ne doit rien garantir».

 

En partant de ce qui a été dit, nous déduisons que la responsabilité et la garantie ne peuvent être établies du point de vue de la Charia qu’au cas où  l’erreur est grave ; ce qui n’est pas le cas dans cette question.

 

Et du moment qu’il est en général obligatoire de faire des soins ;

 

La règle donc dit :

 

«Ce qui est obligatoire n’est pas restreint par la condition de la sûreté».

 

Le savoir parfait appartient à Allâh عزّ وجلّ, et notre dernière invocation est qu'Allâh, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohammed, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 24 Ramdan 1417 H

Correspondant au 2 février 1997 G

Publié par  ferkous.com

       

الأخـطاء الطبيـة

السؤال: قال الله تعالى

 فَاسْأَلُوا أَهْلَ الذِّكْرِ ِإن كُنتُمْ لاَ تَعْلَمُونََ - النحل: 43

أختك في الله تعمل في المستشفى كممرضة بمصلحة الأطفال وقد تعرضت لحالة حيث تم إسعاف طفل لدى المصلحة المذكورة آنفًا، و قد كلفت بتقديم الإسعافات الأولية حيث أقبلت على أحدهما و سألته بعد تناول الوصفة الطبية المعلقة على السرير هل هذه الوصفة لك ؟ فأجاب بنعم، و على هذا الأساس قدمت له الدواء المذكور بالوصفة و بعد دقائق تغير حاله ورغم تدخل الطبيب فقد مات الطفل و بعد إجراء التحاليل تبين أن الطفل مريض بداء القلب والدواء المقدم له غير مناسب، و بعد إعادة قراءة الوصفة تبين أن الدواء كان موجها إلى طفل آخر ، فأحسست أني كنت سببًا في موته.

  فالسؤال : هل يعتبر هذا قتل شبه الخطأ، أو الخطأ و ما يترتب عليه من آثار شرعية (صيام أو ماذا ...) ؟ 

أفتونا في سؤالنا جزاكم الله خيرا وزادكم علما و تقوى 

الجواب: الحمد لله رب العالمين و الصلاة و السلام على من لا نبي بعده و على آله و صحبه والتابعين لهم بإحسان، أمّا بعد

 فاعلمي أن الفقهاء أجمعوا على أن الطبيب أو من يقوم مقامه من الملحقين به تنتفي عنهم المسؤولية إذا ما أدى عملهم إلى نتائج ضارة بالمريض، شريطة أن يقصد بعمله نفع المريض و يعمل وفق الأصول الطبية المتبعة، و أن يأذن له المريض أو من يقوم مقامه كالولي، هذا كله إذا لم يكن الخطأ فاحشا أو جسيما، والمراد بالخطأ الفاحش هو مالا تقره أصول فن الطب و لا يقره أهل العلم بفن الطب ويظهر ذلك بمخالفة الوسائل العلاجية السليمة مخالفة واضحة تدل على جهل أو إهمال مفرط وجلي لا يصح صدورهما منه، كالتسرع في تشخيص المرض وتقرير العلاج برعونة أو إهمال دون الاستعانة بالأصول والطرق الطبية الضرورية لتكوين الرأي السديد. وعليه فإنّ في تقديري أن لا ضمان على هذه الممرضة التي وجدت الوصفة الطبية معلقة على سرير المريض فقرينة ظنية على أنها وصفته الطبية، وزادها تأكدا عند إقراره بها، و إن لم تكن هذه الوصفة تابعة له في الواقع ونفس الأمر، و ينتفي الضمان لأنّ الجواز الشرعي ينافيه كما تقرر في القواعد وأصل القاعدة:  كلّ موضوع بحقّ إذا عطب به إنسان فلا ضمان على واضعه

ومن هذا فإن تقرير المسؤولية والضمان من الوجهة الشرعية لا يترتب إلا على خطئها الفاحش و قد انتفى، و إذا كان عموما التطبيب واجبا، فالقاعدة  أن الواجب لا يتقيد بشرط السلامة

والعلم عند الله؛ و آخر دعوانا أن الحمد لله رب العالمين؛ و صلى الله على محمد وعلى آله و صحبه و التابعين لهم بإحسان و سلم تسليما

الفتوى رقم: 14

الصنف: فتاوى طبية

الجزائر في : 24 رمضان 1417ﻫ

الموافق ﻟ :  02 فيفري 1997م

 

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Partager cet article

Les conditions à l’application de l’exorcisme

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les conditions à l’application de l’exorcisme

Le ministre et savant, SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le préserve), a expliqué dans les conditions à respecter pour l’application de l’exorcisme, trois conditions :

 

-La première : que ceci (l’exorcisme) soit sur la base des Noms et Attributs d’Allâh – Djalla wa ‘Ala, ce qui veut dire, que la recherche de protection se face par Allâh – Djalla wa ‘Ala - et que le moyen intermédiaire (employé) soit par les Noms et Attributs d’Allâh – Djalla wa ‘Ala.

 

-La deuxième : que cela soit fait en langue arabe.

Et si la personne ne connait pas le sens des versets, que cela soit fait en une autre langue que l’arabe.

 

-La troisième : que le guérisseur, comme la personne malade, croit que cet exorcisme (Rouqiah) n’est qu’une cause parmi les causes.

Et le bénéfice de ces causes ne dépend que de la volonté d’Allâh – Djalla wa ‘Ala. Que cela peut, comme il peut ne pas être bénéfique (pour la personne) si ce n’est par la volonté d’Allâh – Djalla wa ‘Ala – en Ses Noms sanctifiés.

 

Celui qui bénéficie du bienfait véritablement, celui qui profite du bienfait par le biais de ce moyen, n’y bénéficie que par Celui qui est le responsable de ce moyen, qui est Allâh – Djalla Djalaluh, Celui qui détient toutes choses entre Ses mains [1].

 

SHeikh Muhammad Ibn ‘Uthaymîn (rahimahullâh) dit sur le cas du guérisseur, qu’il ne voit pas comme condition que la personne soit parmi les gens de science.

 

Lorsqu’elle connait le Qor’ân, qu’elle est connue pour sa piété et son intégrité, et qu’elle ne récite que le Qor’ân (sur le malade) ou ce qui a été rapporté du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam), il n’y a pas de mal à cela, car il n’est pas conditionné que la personne soit savante.

 

Certains savants sont certes savants (dans la science), mais ils peuvent être moins bons dans la récitation que d’autres [2].

 

Pour ce qui est du guérisseur et des femmes, SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le préserve) ajoute que le guérisseur se doit d’être vigilent face aux erreurs et aux tentations (dans sa pratique).

 

Cela, particulièrement à l’égard des femmes dans l’exorcisme, certes Satan peut entrer en la personne pendant l’exorcisme lorsque la personne se retrouve seule avec la femme, ou lorsqu’elle pose sa main sur la femme et d’autres choses de ce genre interdites dans la législation.

 

Il est obligatoire pour le guérisseur de prendre garde aux ruses de Satan parmi les chemins qui mènent aux tentations qui peuvent être des causes de corruption dans la religion – qu’Allâh nous en préserve [3].

 

Ce qui est obligatoire pour l’ensemble, c’est de prendre ce qui est légiféré et de délaisser et de prendre garde aux exorcismes innovés et touchés de polythéisme.

 

Car cela ne cause que préjudice sur les gens.

 

Certes, le polythéisme annule les actions - qu’Allâh nous en préserve – la personne veut le bonheur et ensuite perd tout bienfait dans ce bas-monde et l’au-delà - qu’Allâh nous en préserve [4].

 

[1] Ar-Rouqiyyah wa Ahkâmahâ du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh, p.13

[2] Fatâwa ’Oulémâ al-Balad al-Harâm, p.1721

[3] Ar-Rouqiah wa Ahkâmahâ du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh, p.25

[4] Ar-Rouqiah wa Ahkâmahâ du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh, p.23

 

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز بن إبراهيم آل الشيخ

Partager cet article

La sorcellerie de désunion - سحر التفريق

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La sorcellerie de désunion - سحر التفريق

Allah تعالى dit (traduction rapprochée) :

 

 

"Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Soulayman.

Alors que Soulayman n'a jamais été mécréant mais bien les diables ; ils enseignent aux gens la magie (sihr) ainsi que ce qui est descendu aux deux anges Harout et Marout, à Babylone ; mais ceux-ci n'enseignaient rien à personne, qu'ils n'aient dit d'abord : "Nous ne sommes qu'une tentation : ne soit pas mécréant ; ils apprennent auprès d'eux ce qui sème la désunion entre l'homme et son épouse.

Or, ils ne sont capables de nuire à personne qu'avec la permission d'Allah. (...)"

(Sourate 2 Verset 102)

separador zpse3894d3b

Définition de la magie de la désunion

 

La magie de la désunion a pour but de séparer deux personnes ou de semer la haine entre deux amis ou proches.

 

On peut en référencer 6 sortes :

 

-La désunion entre l'homme et sa mère

-La désunion entre l'homme et son père

-La désunion entre l'homme et son frère

-La désunion entre l'homme et son ami

-La désunion entre l'homme et son associé en commerce

-La désunion entre l'homme et sa femme, ce qui est le cas le plus fréquent et le plus dangereux.

separador zpse3894d3b

Les symptômes de la magie de la désunion 

 

(Résumé)

 

-Un bouleversement du comportement et des sentiments de façon brusque. On passe d'un amour profond à une haine viscérale.

-Le soupçon quant aux agissements de l'autre.

-Le refus des excuses.

-Le fait d'aggraver les raisons d'un désaccord même si elles sont minimes.

-Le dégoût de l'autre à sa vue.

-Dégoût des actes de l'autre, haine de tout ce que l'autre peut faire.

 

سحر التفريق
قال تعالى في سورة البقرة

{وَاتَّبَعُوا مَا تَتْلُو الشَّيَاطِينُ عَلَىٰ مُلْكِ سُلَيْمَانَ ۖ وَمَا كَفَرَ سُلَيْمَانُ وَلَـٰكِنَّ الشَّيَاطِينَ كَفَرُوا يُعَلِّمُونَ النَّاسَ السِّحْرَ وَمَا أُنزِلَ عَلَى الْمَلَكَيْنِ بِبَابِلَ هَارُوتَ وَمَارُوتَ ۚ وَمَا يُعَلِّمَانِ مِنْ أَحَدٍ حَتَّىٰ يَقُولَا إِنَّمَا نَحْنُ فِتْنَةٌ فَلَا تَكْفُرْ ۖ فَيَتَعَلَّمُونَ مِنْهُمَا مَا يُفَرِّقُونَ بِهِ بَيْنَ الْمَرْءِ وَزَوْجِهِ ۚ وَمَا هُم بِضَارِّينَ بِهِ مِنْ أَحَدٍ إِلَّا بِإِذْنِ اللَّهِ ۚ وَيَتَعَلَّمُونَ مَا يَضُرُّهُمْ وَلَا يَنفَعُهُمْ ۚ وَلَقَدْ عَلِمُوا لَمَنِ اشْتَرَاهُ مَا لَهُ فِي الْآخِرَةِ مِنْ خَلَاقٍ ۚ وَلَبِئْسَ مَا شَرَوْا بِهِ أَنفُسَهُمْ ۚ لَوْ كَانُوا يَعْلَمُونَ - البقرة:102
تعريفه
هو عمل السحر للتفريق بين الزوجين، أو لِبَثِّ البغض والكراهية بين صديقين أو شريكين
أنواعه
التفريق بين الرجل وأمه
التفريق بين الرجل وأبيه
التفريق بين الرجل وأخيه
التفريق بين الرجل وصديقه
التفريق بين الرجل وشريكه في التجارة أو غيرها
التفريق بين الرجل وزوجته، وهذا النوع أخطرها وأكثرها انتشارًا
أعراض سحر التفريق
انقلاب الأحوال فجأة من حُبٍّ إلى بغض
كثرة الشكوك بينهما
عدم التماس الأعذار
تعظيم أسباب الخلاف، وإن كانت حقيرة
قلب صورة الرجل في عين زوجته، وقلب صورة الزوجة في عين زوجها، فالرجل يرى زوجته في منظر قبيح -وإن كانت من أجمل النساء- والحقيقة أن الشيطان الموكَّل بالسحر هو الذي يتصور على وجهها بصورة قبيحة، والمرأة ترى زوجها في منظر مخيف راعب
كراهية المسحور لكل عمل يقوم به الطرف الآخر
كراهية المسحور للمكان الذي يجلس فيه الطرف الآخر، فترى الزوج خارج البيت في حالة نفسية جيدة، فإذا دخل البيت شعر بضيق نفسي شديد

separador zpse3894d3b

Comment se faire guérir de cet acte satanique ?

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn Bâz

 

On doit prendre 7 feuilles vertes de jujubier (Al Sidr) et les écraser par une pierre ou quelque chose de ce genre.

 

Puis, on met la poudre dans un pot et on y verse une quantité d'eau suffisante pour se laver le corps entier.

 

Ensuite, on y récite :

 

le verset du Koursy (الكرسي - Chaise, Siège) 

la Sourate "Les Infidèles"

les "Muwawizhaytan" : Les Sourates (Al-Falaq : l'Aube naissante et An-Nas : Les Hommes)

la Sourate "Le Monothéisme Pur" (Al Ikhlas)

 

On récite également les versets coraniques de la Sourate Al-Araf concernant la Magie (traduction rapprochée) : 

 

"Et nous révélâmes à Moïse : "Jette ton Bâton".

Et voila que Celui ci se mit à engloutir ce qu'ils avaient fabriqué.

Ainsi la vérité se manifesta et ce qu'ils firent fut vain. Ainsi ils furent battus et se trouvèrent humiliés.

Et les magiciens se jetèrent prosternés.

Ils dirent : "Nous croyons au Seigneur de l'Univers, au Seigneur de Moïse et d'Aaron". (Sourate 7 : 116-122)

 

On y ajoute ces versets de la Sourate Yunus (traduction rapprochée) :

 

" Et Pharaon dit : "Amenez-moi tout magicien savant ! "

Puis, lorsque vinrent les magiciens, Moïse leur dit : "Ce que vous avez produit est magie ! Allah l'annulera.

Car Allah ne fait pas prospérer ce que font le fauteurs de désordre.

Et par ses paroles, Allah fera triompher la Vérité, quelque répulsion qu'en aient les criminels". (Sourate 10 : 79-82)

 

On y ajoute également ces versets de la Sourate Taha (traduction rapprochée) :

 

"Ils dirent : "Ô Moïse, ou tu jettes (le premier ton bâton) ou que nous soyons les premiers à jeter ?".

Il dit : "Jetez plutôt".

Et voilà que leurs cordes et leurs bâtons lui parurent ramper par l'effet de leur magie. Moïse ressentit quelque peur en lui même.

Nous lui dîme : "N'aie pas peur, c'est toi qui auras le dessus. Jette ce qu'il y a dans ta main droite ; cela dévorera ce qu'ils ont fabriqué.

Ce qu'ils ont fabriqué n'est qu'une ruse de magicien, et le magicien ne réussit pas, où qu'il soit". (Sourate 20 : 65-69)

 

A l'issue de la récitation de ces versets coraniques sur de l'eau, le malade doit en boire et se laver par le reste.

Ainsi, il sera guéri, par la grâce d'Allah.

En cas de nécessité, on peut faire la même chose une deuxième fois et même plusieurs fois jusqu'à sa guérison complète.

 

Fatwas du Traitement par le Coran et la Sunna, op. Cit. page 24-26. 

 Publié par el-ilm.net

 

ومن علاج السحر بعد وقوعه أيضاً وهو علاج نافع للرجل إذا حبس من جماع أهله: أن يأخذ سبع ورقات من السدر الأخضر فيدقها بحجر أو نحوه، ويجعلها في إناء ويصب عليه من الماء ما يكفيه للغسل، ويقرأ فيها آية الكرسي و

قُلْ يَا أَيُّهَا الْكَافِرُونَ - سورة الكافرون الآية 1

و

 قُلْ هُوَ اللَّهُ أَحَدٌ -  سورة الإخلاص الآية 1

و

قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ الْفَلَقِ -  سورة الفلق الآية 1

و

قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ النَّاسِ - سورة الناس الآية 1

وآيات السحر التي في سورة الأعراف، وهي قوله سبحانه

وَأَوْحَيْنَا إِلَى مُوسَى أَنْ أَلْقِ عَصَاكَ فَإِذَا هِيَ تَلْقَفُ مَا يَأْفِكُونَ * فَوَقَعَ الْحَقُّ وَبَطَلَ مَا كَانُوا يَعْمَلُونَ * فَغُلِبُوا هُنَالِكَ وَانْقَلَبُوا صَاغِرِينَ - سورة الأعراف الآية 117 119

والآيات التي في سورة يونس وهي قوله سبحانه

وَقَالَ فِرْعَوْنُ ائْتُونِي بِكُلِّ سَاحِرٍ عَلِيمٍ * فَلَمَّا جَاءَ السَّحَرَةُ قَالَ لَهُمْ مُوسَى أَلْقُوا مَا أَنْتُمْ مُلْقُونَ * فَلَمَّا أَلْقَوْا قَالَ مُوسَى مَا جِئْتُمْ بِهِ السِّحْرُ إِنَّ اللَّهَ سَيُبْطِلُهُ إِنَّ اللَّهَ لا يُصْلِحُ عَمَلَ الْمُفْسِدِينَ * وَيُحِقُّ اللَّهُ الْحَقَّ بِكَلِمَاتِهِ وَلَوْ كَرِهَ الْمُجْرِمُونَ - سورة يونس الآيات 79 82

والآيات التي في سورة طه

قَالُوا يَا مُوسَى إِمَّا أَنْ تُلْقِيَ وَإِمَّا أَنْ نَكُونَ أَوَّلَ مَنْ أَلْقَى * قَالَ بَلْ أَلْقُوا فَإِذَا حِبَالُهُمْ وَعِصِيُّهُمْ يُخَيَّلُ إِلَيْهِ مِنْ سِحْرِهِمْ أَنَّهَا تَسْعَى * فَأَوْجَسَ فِي نَفْسِهِ خِيفَةً مُوسَى * قُلْنَا لا تَخَفْ إِنَّكَ أَنْتَ الْأَعْلَى * وَأَلْقِ مَا فِي يَمِينِكَ تَلْقَفْ مَا صَنَعُوا إِنَّمَا صَنَعُوا كَيْدُ سَاحِرٍ وَلا يُفْلِحُ السَّاحِرُ حَيْثُ أَتَى - سورة طه الآيات 65 69

وبعد قراءة ما ذكر في الماء يشرب منه ثلاث مرات ويغتسل بالباقي، وبذلك يزول الداء إن شاء الله، وإن دعت الحاجة لاستعماله مرتين أو أكثر فلا بأس حتى يزول الداء

(مجموع فتاوى الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز - 3 / 279 - 280)

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

La purification et la prière du malade (dossier)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La purification et la prière du malade (dossier)

Partager cet article

Est-il permis de faire roqya à un groupe de femmes ? (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Est-il permis de faire roqya à un groupe de femmes ? (vidéo)

Question :

 

Un frère étudiant en science pratique la roqiya et demande : est-il permis de faire roqiya à un groupe de femmes sans la présence de leurs mahrams ?

 

Car faire roqiya à chaque femme en présence de son mahram lui est difficile et prend beaucoup de temps.

 

Réponse :

 

Si une femme malade vient avec son mahram, couverte d’un voile conforme à la législation, le lecteur peut réciter sur elle s’il est digne de confiance.

 

Quant au fait de lire sur un groupe de femmes, ceci n’est pas connu.  

 

La lecture doit être faite sur le malade seulement et il peut crachoter sur lui, même en étant éloigné.

 

Le lecteur doit être séparé de la femme par son mahram.

 

Il ne doit pas s’approcher d’elle, ni sentir son odeur.

 

Il intercède en faveur du malade par cette lecture, il doit donc être digne de confiance.

 

Car celui qui est digne de confiance, on espère que ses invocations soient acceptées par la volonté d’Allah.

 

copié de daralhadith-sh.com

 

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

L'encens dans la rouqiya (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

L'encens dans la rouqiya (audio)

Question :

 

Quel est le jugement d’encenser une personne tout en récitant les deux protectrices en même temps ? 

 

Réponse :

 

Ceci n’a pas été rapporté, ceci fait partie du shirk (association à Allah).

 

C'est une roqiya qui contient du shirk.

 

Il n’est pas permis d’utiliser de l’encens, de la fumée.

 

Et ceci est souvent l'œuvre des sorciers aussi.

 

Il se contente de la lecture du Coran, et de postillonner sur lui (sur le malade), faire la roqiya avec du Coran, et des invocations.

 

Sans encens, sans fumée, naam. 

 

الرقية باستعمال البخور هي رقية شركية

فتح المجيد شرح كتاب التوحيد 06-06-1434 هـ

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Se soigner avec la cautérisation par le feu (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Se soigner avec la cautérisation par le feu (audio)

Question :

 

Est-il autorisé de se soigner avec la cautérisation par le feu (al kayy) ?

 

Et quelles sont les situations me permettant d’utiliser al kayy ?

 

Réponse :

 

Oui, il est permis de se soigner avec la cautérisation, selon la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"la guérison se trouve dans trois choses : l’application des ventouses, une gorgée de miel, et la cautérisation par le feu"

 

Et il a dit عليه الصلاة والسلام  :

 

"je n’aime pas me faire cautériser".

 

Mais si le besoins d’une cautérisation par le feu se fait ressentir, alors il n’y a pas de mal.

 

Un groupe de compagnons ont cautérisé par le feu.

 

S’il y a besoin de la cautérisation par le feu alors il n’y a pas de mal à cela, mais, délaisser la cautérisation est prioritaire si d’autres remèdes ou traitements sont disponibles, car elle est une sorte de souffrance physique.

 

Donc, son délaissement est prioritaire sauf en cas de besoins.

 

Traduit par Oum Omayr

Publié par 3ilmchar3i.net

حكم التداوي بالكي

هل يجوز التداوي بالكي، وما هي الأحوال التي يجوز أن أستخدم فيها الكي؟

نعم، يجوز التداوي بالكي؛ لقول النبي -صلى الله عليه وسلم

الشفاء في ثلاث

شرطة محجم، وشربة عسل، وكية نار

قال

ما أحب أن أكتوي

 عليه الصلاة والسلام. لكن إذا دعت الحاجة إلى الكي فلا بأس، وقد كوى جماعة من الصحابة، فإذا احتيج إلى الكي فلا حرج في ذلك، ولكن ترك الكي أولى إذا تيسر دواءٌ آخر وعلاج آخر؛ لأنه نوع من التعذيب فتركه أولى إلا عند الحاجة

divider (2)

Question :

 

J'ai, en consultant quelques ouvrages religieux, constaté que la cautérisation, utilisée par certains pour soigner leur malade, est une chose détestable, sans pour cela faire mention des arguments qui étaieraient ce point de vue, d'autant plus que l'expérience a prouvé que ce moyen thérapeutique est bénéfique, par la permission d'Allah, aux malades.

 

Je souhaite que vous renseigniez à ce sujet en me donnant les preuves afférentes?

 

Réponse du Comité permanent [des savants] de l'Ifta :

 

La cautérisation est une sorte de thérapie citée textuellement dans un hadith.

 

Ce remède, par la permission d'Allah, est bénéfique s'il est appliqué comme il convient sur l'endroit du mal, cependant, le Prophète صلى الله عليه وسلم l'a mentionné et a dit qu'il détestait cette pratique et l'a défendu à sa communauté à cause de la hideur de cette médication qui ressemble plus au châtiment par le feu, même si cette dernière n'est pas utilisée pour torturer mais pour soigner.

 

C'est pour cette raison qu'il a été dit : la cautérisation est détestable, car Le Prophète صلى الله عليه وسلم la réprouvait notamment lorsqu'un autre moyen thérapeutique existait et l'a défendue à sa communauté.

 

Il a été consigné par Al-Boukhârî selon ce qui a été rapporté par Ibn `Abbâs (Qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:  

 

"La guérison réside en trois choses : Une gorgée de miel, une application de ventouses, et une brûlure avec le feu. Mais je déteste me faire brûler (Pratique de la cautérisation)."

 

Il a été rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim que Djâbir ibn `Abd-Allah (Qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) a dit avoir entendu le Prophète صلى الله عليه وسلم dire :

 

"Si, il y a quelque chose de véritablement guérissant parmi toutes vos médications, ce sont les scarifications du ventouse (mouhjim) ou la boisson du miel ou une légère piqûre du feu appliquée à l'endroit du mal et je n'aime pas être cautérisé".

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro (328) 

(Numéro de la partie: 25, Numéro de la page: 6)

✅ Publié par alifta.net

العلاج بالكي

س: وجدت في بعض الكتب الدينية أن الكي الذي يعالج به بعض الناس مريضهم مكروه، ولم يذكروا دليلاً على كراهته، مع أن التجربة أثبتت أنه مفيد بإذن الله للمرضى، فأرجو إفادتي عن ذلك مع الدليل

ج : الكي نوع من العلاج بنص الحديث، وهو بإذن الله مفيد إذا أصاب الداء، إلا أن النبي - صلى الله عليه وسلم - ذكر أنه يكرهه، ونهى عنه أمته لبشاعته، ولأنه شبيه بالتعذيب بالنار، وإن لم يُقصد به التعذيب، وإنما قصد به العلاج، ولذا قيل: إنه مكروه لكراهة النبي - صلى الله عليه وسلم - إياه إذا وجد غيره من أنواع العلاج ونهيه أمته عنه، روى البخاري من طريق ابن عباس - رضي الله عنهما -، أن النبي - صلى الله عليه وسلم - قال

الشفاء في ثلاثة: شربة عسل، وشرطة محجم، وكية نار، وأنهى أمتي عن الكي

 وروى البخاري ومسلم من طريق جابر بن عبد الله - رضي الله عنهما -، أنه سمع النبي - صلى الله عليه وسلم - يقول

 إن كان في شيء من أدويتكم أو يكون في شيء من أدويتكم خير ففي شرطة محجم، أو شربة عسل، أو لذعةٍ بنار، توافق الداء، وما أحب أن أكتوي

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم - 328

(الجزء رقم : 25، الصفحة رقم: 6)

divider (2)

Question :

 

Eminent cheikh, je souhaite que vous me délivriez une fatwa au sujet des soins par cautérisation.

 

Cela est-il permis ou interdit?

 

Car je suis un vieil homme, je soigne les gens en les cautérisant par le feu et je ne sais pas si je ce que fais est correct ou pas.

 

Je souhaite que vous délivriez une fatwa à ce sujet, sachant que je ne prends pas de salaire pour cela.

 

Qu'Allah vous garde et qu'Il vous rende utile à la communauté de l'Islam!

 

Réponse du Comité permanent [des savants] de l'Ifta :

 

Les soins par cautérisation sont permis pour traiter certaines maladies.

 

Il a été affirmé que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :  

 

"Si dans vos traitements se trouvent quelque chose de bon, il se trouve alors dans la saignée ou dans la boisson d'une gorgée de miel ou dans une cautérisation par le feu et je n'aime pas être cautérisé."

 

Ainsi, Sa`d (Qu'Allah soit satisfait de lui) a été cautérisé, lorsqu'il a été touché par une flèche à la cheville.

 

Mais il est préférable de renoncer à la cautérisation, conformément à cette parole du Prophèteصلى الله عليه وسلم :  "Mais je déteste me faire cautériser."

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro (13690)

(Numéro de la partie: 25, Numéro de la page: 9)

✅ Publié par alifta.net

الذي يتولى الكي هل يؤجر

س: سماحة الشيخ: أرجو فتواي في العلاج بالكي، هل هو حلال أم حرام؟ حيث إنني رجل كبير في السن وأعالج الناس بالكي، ولا أعلم هل أنا على صواب أو على خطأ، أرجو إفتائي عن ذلك، حيث إنني لا آخذ أجرة على ذلك، والله يرعاكم وينفع بكم أمة الإسلام

ج: العلاج بالكي للتسبب به للشفاء من بعض الأمراض جائز، وقد ثبت أن النبي - صلى الله عليه وسلم - قال:  إن كان في شيء من أدويتكم خير ففي شرطة محجم، أو شربة من عسل، أو لذعة بنار، وما أحب أن أكتوي  ، وقد كوى سعدًا - رضـي الله عنه - لما أصيب في أك

(الجزء رقم : 25، الصفحة رقم: 9)

الفتوى رقم - 13690

divider (2)

Question :

 

Je vous informe qu'en 1936 H, j'étais avec ma mère dans une région désertique où personne ne vit.

 

Il n'y avait personne avec nous et ma mère était gravement malade au point où elle avait perdu connaissance.

 

Elle m'avait demandé de la cautériser avec le feu mais j'ai refusé.

 

Le lendemain, elle renouvela sa demande mais j'ai également refusé mais le troisième jour j'ai répondu favorablement à sa demande et je l'ai cautérisée plus de trente fois avec le feu.

 

Je souhaite que votre Eminence me renseigne si je suis coupable pour ce que j'ai fais et si je dois faire une expiation ou pas?

 

Ma mère est en bonne santé depuis ce jour.

 

Renseignez-moi!

 

Réponse du Comité permanent [des savants] de l'Ifta :

 

Si la réalité est telle qu'elle est citée, et que sa mère était gravement malade et qu'elle lui a demandé de la cautériser, alors elle n'est coupable, pour cela, de rien, (Si Allah le veut) et elle n'a aucune expiation à faire, car les soins par cautérisation sont mentionnés dans la Législation Purifiée, lorsque le malade en a besoin.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro (3487)

(Numéro de la partie: 25, Numéro de la page: 10)

✅ Publié par alifta.net

كي الوالدة

س: أفيدكم أنه في عام 1369 هـ كنت أنا ووالدتي في أرض خالية من السكان، ولم يوجد عندنا أحد، ومرضت والدتي مرضًا شديدًا أوصلها على الغيبوبة، وطلبت مني أن أكويها بالنار، فأبيت، وفي اليوم الثاني طلبت مني ذلك فأبيت، وفي اليوم الثالث طلبت مني

أن أكويها، فكويتها أكثر من ثلاثين كية بالنار، فأرجو من فضيلتكم إفادتي هل علي من ذلك إزر، وهل علي كفارة أم لا؟ ووالدتي لا زالت بصحة جيدة من ذلك العام حتى الآن، أرجو إفادتي

ج: إذا كان الواقع ما ذكر من مرض والدتها مرضًا شديدًا وطلب والدتها منها أن تكويها فلا إثم عليها في ذلك إن شاء الله ولا كفارة، لورود التداوي بالكي في الشرع المطهر وحاجة المريضـة للتداوي به

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم - 3487

(الجزء رقم : 25، الصفحة رقم: 10)

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز
Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Le jugement sur le fait d'utiliser le gros sel et la pierre d’alun comme remède contre la sorcellerie, la possession, le mauvais oeil (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le jugement sur le fait d'utiliser le gros sel et la pierre d’alun comme remède contre la sorcellerie, la possession, le mauvais oeil (audio)

 

Question :

 

Une femme demande : il y a, chez les vendeurs d’épices, un mélange nommé «le mélange du romain» (khaltatou ar-roumiy), composé de jujubier, de gros sel et d’alun.

 

Ils disent qu’il a été testé dans le traitement de la possession, la sorcellerie, et du mauvais œil et que beaucoup ont trouvé guérison avec.

 

Quel est donc le jugement de cela ? 

 

Réponse : 

 

Premièrement : il vous incombe, Ô peuples musulmans parmi les hommes et les femmes, aussitôt que vous touche une épreuve comme la possession ou sorcellerie, de vous réfugier auprès d’Allâh avec les invocations, et de surveiller attentivement les moments bénis, méritoires, et parmi eux : entre l’appel à la prière et l’iqâma, dans le dernier tiers de la nuit, dans la dernière heure du vendredi, lorsque la pluie tombe, entre le tashahhud et le salâm ,avec la sincérité dans l’invocation et la certitude dans la réponse, sans aucune lassitude. 

 

Deuxièmement : la roqiya légiférée, que celui qui a la capacité de lire sur lui-même, qu’il fasse donc.

Si non, qu'un homme vertueux, connu pour sa droiture en apparence lui fasse roqiya.

Il n’y a pas d’interdiction à ce qu’un homme fasse roqiya à une femme si elle ne trouve pas de femme forte et courageuse, et tout cela disparaitra in châ’Allâh تعالى. 

 

Quant à ce qui a été évoqué ici, c’est une expérience, une expérience personnelle, et les expériences personnelles ne sont pas prises en compte dans la médecine.

 

Il se peut qu’elles soient utiles tout comme il se peut qu’elles ne le soient pas, elles peuvent être bénéfiques avec certaines personnes comme elles peuvent ne pas l’être avec les autres.

 

La médecine ne se base pas sur des expériences, la médecine se base sur des études approfondies.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم indiqua aussi les types de médecines telle que la hijâma, testée sur des cas de sorcellerie, car elle extrait les mauvais mélanges du corps par voie sanguine, de même la cautérisation par le feu (al kayy), le Prophète صلى الله عليه وسلم indiqua cela, et le miel.

 

Ceci est une médecine légiférée. Moi, je ne connais pas le lien de l’alun, le sel et le jujubier avec ces choses-là, naam. 

 

Il y a également l’eau de Zam-Zam.

 

Si le musulman atteint a postillonné dedans (ndlr : c’est-à-dire réciter dedans et postillonner), en boit, et se lave avec, tout cela fait partie des guérisons légiférées. Aussi, manger sept dattes 3ajwa chaque matin, les dattes de Médine.

 

S'il n'en trouve pas, alors d’autres dattes, car dans certains ahâdith al 3ajwa est mentionnée, et dans certains ahâdith sont mentionnées des dattes quelconques, prises par sept.

 

Les gens de science disent, en réunissant entre les ahâdith qui exigent les 3ajwa, si on ne les trouve pas, alors on prend sept dattes autres que les 3ajwa, naam.

 

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

Publié par 3ilmchar3i.net

ما حكم استعمال الخلطات لعلاج المس والسحر والعين ؟

السؤال: وهذه أخرى تسأل وتقول: يوجد عند العطار خلطة تسمى خلطة الرومي مكونة من سدر وملح خشن وشب ويقولون إنها مجربة في علاج المس والسحر والعين وقد شفي بها الكثير وقد شفي، نعم وقد شفي بها الكثيرون فما حكم، فما حكم هذا ؟

الجواب:أولًا: ينبغي لكم يا معاشر المسلمين من الرجال والنساء حالما تصيبكم مصيبة مثل هذا مس، مس أوسحر اللجوء إلى الله بالدعاء وأن تتحينوا الأوقات المباركة الفاضلة ومنها بين الأذان والإقامة، وفي آخر الليل وفي آخر ساعة من الجمعة، وحال نزول المطر وبين التشهد والسلام مع الإخلاص في الدعاء واليقين بالإجابة وعدم الملل

 ثانيًا: الرقية الشرعية من استطاع أن يرقي نفسه فعل، وإلا رقاه صالح معروف عنه الصلاح في الظاهر، ولا مانع أن يرقي امرأة رجلٌ صالح إن لم توجد امرأة قوية جريئة فسيذهب هذا إن شاء الله تعالى.

أما ما ذكر من هذا فهو تجربة، تجربة شخصية، والتجارب الشخصية لا يعول عليها في الطب قد تفيد وقد لا تفيد وقد تنفع مع بعض الناس ولا تنفع مع الآخرين، فالطب لا يقوم على التجارب الطب يقوم على الأبحاث المستفيضة والنبي - صلى الله عليه وسلم - أرشد أيضًا إلى أنواع من الطب كالحجامة مجربة في السحر لأنها تخرج الأخلاط الرديئة في الجسم عن طريق الدم، وكذلك الكي أرشد النبي - صلى الله عليه وسلم - إلى هذا والعسل هذا طب شرعي طب شرعي أنا ما أدري ما علاقة الشب والملح والسدر بهذه الأشياء، نعم

كذلك ماء زمزم لو نفث فيه وشرب المسلم المبتلى و اغتسل كل ذلك من الأشفية المشروعة وكذلك التصبح بسبع تمرات عجوة من تمر المدينة فإن لم يجد فتمرات أخرى لأنه بعض الأحاديث ذكرت عجوة و بعض الأحاديث ذكرت ذو هكذا أطلق سبعًا قال بعض أهل العلم جمعًا بين الأحاديث تطلب العجوة فإن لم توجد فسبع تمرات أخرى، نعم

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Partager cet article

La manière de patienter face à la maladie ! (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La manière de patienter face à la maladie ! (audio)

 

Question :

 

Le malade a-t-il une récompense s'il fait preuve de patience et quelle est la manière de patienter face à la maladie ?

 

Réponse :

 

Il aura une énorme récompense s'il fait preuve de patience et espère la récompense [d'Allah].

 

Le Prophète (Paix et Salut d'Allah sur Lui) a dit:

 

"Comme est étonnante l'affaire du musulman !

Son affaire toute entière est un bien pour lui; si un malheur le frappe, il fait preuve de patience et c'est un bien pour lui et quand  un bonheur le touche, il fait preuve de gratitude et c'est un bien pour lui"

[Rapporté par l'imâm Mouslim, Hadîth n° 5318]

 

La patience est le fait que l'homme durant la maladie n'accomplisse pas ce qui est en contradiction avec La Législation, qu'il ne déchire pas ses vêtements, qu'il ne se lamente pas, qu'il ne commette pas ce qu'Allah a interdit.

 

Au contraire, il fait preuve de patience et espère la récompense [d'Allah], il prononce de bonnes paroles.

 

Ceci fait partie de la patience.

 

Cependant, le fait qu'il se plaigne auprès des gens : "moi ceci... moi cela...", ceci est en contradiction avec la patience.

 

Par contre, il n' y a pas de problème d'informer sur sa maladie.

 

Le fait qu'il informe qu'il est touché par telle chose ou par telle chose sans se plaindre aux gens ou le fait d'informer le médecin jusqu'à ce qu'il le soigne, il n'y a [dans cela] aucun mal.

 

Mais de commettre ce qu'Allah a interdit comme le fait de vociférer, de se lamenter, de déchirer ses vêtements, de se frapper le visage, de s'arracher les cheveux et tout ce qui y ressemble, ceci est interdit !

 

traduit par sounnah-publication.com

 

كيفية الصبر على المرض

هل للمريض أجر إذا صبر, وما هي كيفية الصبر على المرض؟

له أجر عظيم، إذا صبر واحتسب، يقول النبي - صلى الله عليه وسلم-: (عجباً لأمر المؤمن، إن أمره كله له خير، إذا أصابته ضراء صبر فكان خيراً له، وإن أصابته سراء شكر فكان خيراً له). فالصبر كون الإنسان عند المرض لا يفعل ما يخالف الشرع، لا يشق ثوباً ، ولا ينوح، ولا يفعل ما حرمه الله، بل يصبر ويحتسب ، ويتكلم بالكلام الطيب، فهذا من الصبر، أما كونه يتشكى للناس : أنا كذا، أنا كذا، هذا خلاف الصبر ، لكن مجرد الخبر عن مرضه، لا بأس به ، كونه يخبر أنه أصابه كذا ، وأصابه كذا، من غير شكوى للناس، أو يخبر الطبيب حتى يعالجه لا بأس، أما أن يفعل ما حرم الله من الصياح ، والنياحة ، وشق الثوب ، أو لطم الخد ، أو نتف الشعر، أو ما أشبه ذلك هذا لا يجوز

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Faire sortir un djinn par la hijâma (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Faire sortir un djinn par la hijâma (audio)

 

Question :

 

Une femme prétend faire sortir le djinn (d'un corps) avec la hijâma, cela est-il vrai ?

 

Réponse :

 

Par Allâh, je ne sais pas !

 

Je sais que ce qui fait sortir le djinn c'est la lecture du Qur'ân.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم récitait (le qur'ân), il exorcisait, et il postillonnait, et il exorcisa un enfant aussi.

 

Quant à la hijâma, je n'en ai pas connaissance. 

 

traduit par Oum Oumayr

 

السؤال: امرأة تدَّعي أنها تُخرج الجن بالحجامة؛ فهل هذا صحيح؟

الجواب: والله أنا ما أدري، أنا أعرف الذي يُخرج الجن قراءة القرآن، النبي -صلَّى الله عليه وسلَّم – قَرَأَ، وَرَقَى، وَنَفَثَ، وعَوَّذَ الصغير أيضًا، أمَّا بالحجامة أنا لا أعرف هذا

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>