497 articles avec methodologie - المنهجية

Qu’est-ce qui se cache derrière la question de l’excuse par l’ignorance ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Qu’est-ce qui se cache derrière la question de l’excuse par l’ignorance ?

La question de savoir si l’ignorance est une excuse ou non est un sujet derrière lequel accourent les gens de la fitna !

 

Ils veulent diviser les salafis et qu’ils se critiquent les uns les autres ! 

 

Lorsque j’étais à Médine, Riyadh As-Sa’id m’a téléphoné, c’est une personne connue et présente à Ryadh actuellement.

 

Il m’a dit qu’à Taif, il y avait une cinquantaine de jeunes qui déclaraient tous (Cheikh) Al Albani mécréant.

 

Pourquoi ?

 

Car il ne rend pas mécréants ceux qui adorent les tombes et les excuse à cause de l’ignorance.

 

Dans ce cas, ces gens là taxent également de mécréance Ibn Taymiya, Ibn al Qayyim et de nombreux Salafs car ils excusaient l’ignorant, alors qu’ils ont des preuves.

 

Parmi celles-ci :

 

وما كنا معذبين حتى نبعث رسولا

 

« Et Nous n’avons jamais puni [un peuple] avant de [lui] avoir envoyé un Messager. » 

 

Egalement :

 

 ومن يشاقق الرسول من بعد ما تبين له الهدى ويتبع غير سبيل المؤمنين نوله ما تولى ونصله جهنم وساءت مصيرا 

 

« Et quiconque fait scission d’avec le Messager, après que le droit chemin lui est apparu et suit un sentier autre que celui des croyants, alors Nous le laisserons comme il s’est détourné, et le brûlerons dans l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! » 

 

Et aussi : 

 

وما كان الله ليضل قوما بعد إذ هداهم حتى يبين لهم ما يتقون

 

« Allah n’est point tel à égarer un peuple après qu’Il les a guidés, jusqu’à ce qu’Il leur ait montré clairement ce qu’ils doivent éviter. » 

 

Et il y a également d’autres textes qui prouvent que le musulman ne devient pas forcément mécréant en tombant dans un acte de mécréance.

 

Nous disons : il est tombé dans la mécréance, ceci est de la mécréance dans laquelle il est tombé, par ignorance par exemple, nous ne le rendons donc pas mécréant jusqu’à ce que nous lui exposions la preuve.

 

Ensuite, s’il s’entête, nous le rendons mécréant. 

 

Cet avis est l’avis de nombreux Imams parmi les savants du Najd.

 

Et certains d’entre eux ont des paroles qui s’opposent, parfois il dit qu’il est obligatoire d’exposer la preuve et parfois il dit qu’il n’y a pas d’excuse par l’ignorance.

 

Certaines personnes s’accrochent alors aux paroles de ceux qui n’excusent pas par l’ignorance et abandonnent les textes clairs qui mentionnent l’obligation d’exposer la preuve et que le musulman qui a commis un acte de mécréance n’est rendu mécréant que si la preuve lui a été établie.

 

Et parmi ces textes, il y a la parole de l’Imam Chafi’i, qu’Allah lui fasse miséricorde, ainsi que d’autres textes que je vous ai mentionnés.

 

Je connaissais d’ailleurs un Cheikh de mérite qui n’excusait pas par l’ignorance.

 

Et par Allah, nous étudions à Samita et ce Cheikh nous a visités.

 

Il avait ce point de vue mais il ne faisait pas de fitna, il ne débattait pas, ne se disputait pas et ne déclarer pas égarés ceux qui excusent par l’ignorance.

 

Nous avons vécu en amis proches environ quarante ans et il est mort récemment, qu’Allah lui fasse miséricorde. 

 

Un jour, je me suis joint à une assise dans laquelle une personne mentionnait qu’il n’y avait pas d’excuse par l’ignorance.

 

Je lui ai alors mentionné ces preuves et je lui ai mentionné que les savants du Najd se connaissent les uns les autres, que certains d’entre eux excusent par l’ignorance et que d’autres n’excusent pas.

 

Ils sont frères, il n’y a pas de divergence entre eux, ni de conflit ou autre.

 

Il s’est alors tu et n’a pas débattu car il ne voulait pas de fitnas. 

 

Nous savons que cette divergence est présente dans le Najd et dans d’autres endroits entre les machaikh, mais il n’y a pas de dispute ni de déclaration d’égarement, ni de guerre, ni de fitna.

 

Car ceci est la voie des haddadis ô mes frères.

 

Le groupe des haddadis égaré qui ruse et qui n’a vu le jour que pour répandre la fitna entre les gens de la Sunna et pour les taper les uns contre les autres.

 

Ce sont des takfiris déguisés et ils ont également d’autres maux que le takfir.

 

Ils utilisent la sorte la plus malsaine de taqiya pour cacher leur minhaj malsain et leurs objectifs corrupteurs.

 

J’ai certes vu un jeune touché par cette idéologie qui transportait avec lui un livre dans lequel il y avait des paroles sélectionnées sur le fait qu’il n’y a pas d’excuse par l’ignorance.

 

Il se déplaçait entre Riyadh, Taif, la Mecque, Médine et d’autres endroits.

 

Il était avec nous et étudiait avec nous, et il a ensuite adopté cette pensée, selon cette voie, sans que l’on ne s’en rende compte.

 

J’ai débattu avec lui plusieurs fois, je lui ai expliqué le minhaj de Cheikh Al Islam Ibn Taymiya et le minhaj des Salafs avec les preuves, et il continuait à polémiquer.

 

Je lui ai dit : qui est ton imam ?

 

Il m’a dit : untel et untel.

 

J’ai donc cherché et par Allah j’ai vu qu’ils avaient des paroles contradictoires, parfois ils excusent par l’ignorance et parfois non. 

 

Il m’a dit : j’ai avec moi untel.

 

Je lui ai dit : untel, voici sa parole que j’ai préparé pour lui dans laquelle il excuse par l’ignorance et voit comme condition l’établissement de la preuve.

 

Il a dit : non, mais moi je suis avec Ibn Al Qayyim.

 

Je lui ai alors dit : Ibn al Qayyim, cela fait longtemps que tu l’as refusé, car il met comme condition l’établissement de la preuve.

 

Il s’est alors tu.

 

Mais il a continué dans son égarement et a rejeté la vérité.

 

Il s’est ensuite fait expulser de ce pays puis est revenu. 

 

Et lorsque je débattais avec lui, je lui ai dit : supposons qu’un peuple mécréant dans une des îles britanniques, ou dans une autre île, dans laquelle aucun salafi n’est venu, mais dans laquelle sont venus les tabligh qui leur ont dit : ceci est l’Islam alors qu’il y a (dans ce qu’ils leur ont appris) des superstitions, des innovations, du polythéisme, des égarements, etc.

 

Ils leur ont dit : ceci est l’Islam.

 

Ils ont donc accepté et se sont rapprochés d’Allah et l’ont adoré selon cette religion qui s’appelle l’Islam.

 

Les rends-tu mécréants ou bien leurs éclaircis-tu et établis sur eux la preuve ?

 

Il a dit : ils sont mécréants et il n’y a pas besoin d’établir sur eux la preuve.

 

Je lui ai dit : va en Algérie, car tu es pire que ces révolutionnaires, tu es pire qu’eux dans le takfir, va avec eux, tu n’as pas ta place dans ce pays. 

 

La voie de Cheikh Al Islam Ibn Taymiya et d’Ibn Al Qayyim sur ce sujet est basée sur les preuves et les arguments et c’est la voie des Salafs inchaAllah.

 

Celui qui prend un autre avis que cela, en est convaincu et se tait, nous ne nous occupons pas de lui. Mais s’il va semer le désordre, rendre égaré et mécréant, alors non, par Allah on ne se taira pas à ce sujet. 

 

Je conseille aux jeunes de délaisser cette affaire, car c’est moyen parmi ceux qu’utilisent les gens du mal et de la fitna et qui la propagent parmi les musulmans. 

 

Des époques sont passées depuis l’époque de l’Imam Muhammad Ibn AbdilWahhab jusqu’à nos jours sans qu’il n’y ait jamais eu de discorde à cause de cette affaire.

 

Celui qui a fait un ijtihad et a adopté cet avis se tait et avance, il le mentionne seulement dans ses livres et les propage puis avance.

 

Et celui qui le contredit avance, et ils sont tous des frères, il n’y a pas de désaccord ni de dispute.

 

Aucun d’entre eux ne déclare l’autre d’égaré ou de mécréant. 

 

Quant à ceux-là, regardez, ils rendent mécréant au point qu’ils en sont arrivés à rendre mécréants les Imams de l’Islam.

 

Ceci te prouve leur perversité et leurs mauvaises intentions.

 

Je conseille donc aux jeunes salafis de ne pas débattre à ce sujet. 

 

Et la parole authentique est qu’établir la preuve est une condition.

 

Mais si quelqu’un n’est pas convaincu de cela, il doit se taire et respecter ses autres frères et ne pas les déclarer égarés car ils ont avec eux la vérité, ils ont le Livre d’Allah, la Sunna du Messager (صلى الله عليه و سلم) et le minhaj des Salafs.

 

Et celui qui veut déclarer quelqu’un de mécréant, qu’il ose alors déclarer mécréants les Salafs, et qu’il déclare également mécréants Ibn Taymiya et Ibn AbdilWahhab.

 

En effet, l’Imam Muhammad  Ibn AbdilWahhab a dit :

 

« nous ne rendons pas mécréants ceux qui font le tawaf autour des tombes et les adorent jusqu’à ce que nous établissions sur eux la preuve. Car ils n’ont trouvé personne pour leur clarifier. »

 

Source : 3ème Série de Fatawas sur la croyance et le Minhaj 

La 23ème question est sur l’excuse par l’ignorance

copié de forum.daralhadith-sh.com

 

ما وراء مسألة العذرأوعدم العذر بالجهل

سئل الشيخ ربيع بن هادي حفظه الله تعالى :السؤال الثالث والعشرون : سؤال حول العذر بالجهل ؟

الجواب :هذه المسألة ؛مسألة العذر بالجهل أو عدم العذر يركض من ورائها أناس أهل فتنة ! ويريدون تفريق السلفيين وضرب بعضهم ببعض ! وأنا كنت في المدينة اتصل بي رياض السعيد وهو معروف وموجود في الرياض الآن قال لي: إن هنا في الطائف خمسين شابا كلهم يكفرون الألباني ! لماذا ؟ لأنه لا يكفِّر القبوريين ويعذرهم بالجهل !!

طيب ,هؤلاء يكفرون ابن تيمية وابن القيم وكثير من السلف؛ لأنهم يعذرون بالجهل وعندهم أدلة منها ( وما كنا معذبين حتى نبعث رسولا ) ونصوص أخرى فيها الدلالة الواضحة ,ومنها ( ومن يشاقق الرسول من بعد ما تبين له الهدى ويتبع غير سبيل المؤمنين نوله ما تولى ونصله جهنم وساءت مصيرا ) ( وما كان الله ليضل قوما بعد إذ هداهم حتى يبين لهم ما يتقون ) ونصوص أخرى تدل على أنّ المسلم لا يكفر بشيء من الكفر وقع فيه ,نقول : وقع في الكفر ؛هذا كفر وقع فيه عن جهل مثلا فلا نكفره حتى نبين له الحجة ونقيم عليه الحجة فإذا عاند كفرناه .

وهذا القول عليه كثير من أئمة العلماء في نجد وبعضهم يتناقض كلامه مرة يشترط إقامة الحجة ومرة يقول : لا يعذر بالجهل ! فيتعلق أناس بأقوال من لا يعذر بالجهل ويهمل النصوص الواضحة في اشتراط قيام الحجة وأنه لا يكفَّر المسلم الذي وقع في مكفِّر حتى تقام عليه الحجة ومنهم ما ذكرته لكم عن الإمام الشافعي رحمه الله والنصوص التي ذكرتها لكم .

كنت أعرف شيخا فاضلا لا يعذر بالجهل, ونحن والله ندرس في سامطة وزارنا هذا الشيخ ويحمل هذه الفكرة ! لكنه ما كان يثير الفتن ولا يناقش ولا يجادل ولا يضلل من يعذر بالجهل ,وعشنا نحن وإياه أصدقاء قرابة أربعين سنة ! وقد مات من عهد قريب .

وجلست مرة في أحد المجالس وواحد يقرر عدم العذر بالجهل ! فذكرت له هذه الأدلة وذكرت له : أن علماء في نجد يعرف بعضهم بعضا ,بعضهم يعذر بالجهل وبعضهم لا يعذر وهم متآخون ليس هناك خلافات ولا خصومات ولا إشاعات ولا ,ولا ... فسكت ولم يجادل؛ لأنه لا يريد الفتن .

فنحن نعرف أن الخلاف هذا واقع في نجد بين بعض المشايخ وغيرهم لكن لا خصومة ولا تضليل ولا حرب ولا فتن ,وإنما هذه طريقة الحدادية يا إخوان ! الفئة الحدادية الماكرة الضالة أنشئت لإثارة الفتن بين أهل السنة وضرب بعضهم ببعض ! وهم تكفيريون متسترون ! وعندهم بلايا أخرى يمكن غير التكفير ويستخدمون أخبث أنواع التقية سترا على منهجهم الخبيث وأغراضهم الفاسدة !

وأنا رأيت شابا تأثر بهذا المنهج ! وكان يحمل كتابا فيه أقوال منتقاة في عدم العذر بالجهل ويتنقل ما بين الرياض والطائف ومكة والمدينة وإلى آخره ! كان عندنا ويدرس عندنا ثم ما شعرنا إلا وهو يحمل هذا الفكر بهذه الطريقة ! فناقشته مرارا وبينت له منهج شيخ الإسلام ابن تيمية ومنهج السلف والأدلة وكذا وهو يجادل ! قلت له : من إمامك ؟ قال : فلان وفلان ,بحثت فوجدت -والله- عندهم أقوال متضاربة مرة يعذر بالجهل ومرة لا يعذر بالجهل ! قال لي : معي فلان ,قلت له : فلان هذا كلامه -قد أعددته له - هذا فلان هنا يعذر بالجهل ويشترط إقامة الحجة ! قال : لا ,أنا مع ابن القيم ! قلت له : ابن القيم من زمان رفضته أنت ! ابن القيم يشترط إقامة الحجة فبُهت ,لكنه مصر على ضلاله ! فعاند وطرد من البلاد هذه ثم رجع ! وفي مناقشاتي له قلت له : يعني قوم كفار في جزيرة من الجزر ؛في إحدى جزر بريطانيا أو جزر المحيط الهادي أو غيرها ما أتاهم أحد من السلفيين وجاءهم جماعة التبليغ وعلموهم وقالوا : هذا الإسلام ؛فيه خرافات ,فيه بدع ,فيه حلول فيه ضلالات وفيه وفيه .. قالوا لهم :هذا الإسلام ,فقبلوه وتقربوا إلى الله ويعبدون الله على هذا الدين الذي يسمى الإسلام , تكفرهم أنت أو تبين لهم وتقيم عليهم الحجة ؟ قال : هم كفار ولا يشترط إقامة الحجة ! قلت له : اذهب إلى الجزائر فأنت أشد من هؤلاء الثوار الآن ! أنت أشد تكفيرا منهم ! اذهب عندهم ليس لك مجال في البلاد هذه .

مذهب شيخ الإسلام ابن تيمية وابن القيم في هذا قائم على الحجج والبراهين وهو مذهب السلف إن شاء الله ,ومن تبنى واقتنع بغير هذا وسكت ما لنا شغل فيه ,لكن يذهب يثير الفتن ويضلل ويكفر فلا ,لا -والله- لا يسكت عنه .

وأنصح الشباب أن يتركوا هذه القضية ,أنصحهم لأنها وسيلة من وسائل أهل الشر والفتن يبثونها بين المسلمين !

طيب ,مرّ عليكم دهور من عهد الإمام محمد بن عبد الوهاب إلى وقتنا هذا ليس هناك صراعات بينهم في القضية هذه أبدا ؛الذي اجتهد ورأى هذا المذهب سكت ومشى ,قرره في كتابه ونشره فقط ومشى والذي يخالفه مشى ؛كلهم إخوة ليس بينهم خلافات ولا خصومات ولا أحد يضلل أحدا ولا يكفره ,أما هؤلاء يكفرون !

انظروا ! توصلوا به إلى تكفير أئمة الإسلام مما يدلك على خبث طواياهم وسوء مقاصدهم.

فأنا أنصح الشباب السلفي ألا يخوضوا في هذا الأمر بارك الله فيكم .

والمذهب الراجح اشتراط قيام الحجة, وإذا ما ترجح له فعليه أن يسكت ويحترم إخوانه الآخرين فلا يضللهم؛ لأنهم عندهم حق وعندهم كتاب الله وعندهم سنة رسول الله وعندهم منهج السلف ,والذي يريد أن يكفر يكفر السلف ! يكفر ابن تيمية وابن عبد الوهاب أيضا ! الإمام محمد بن عبد الوهاب قال

نحن لا نكفر الذين يطوفون حول القبور ويعبدونها حتى نقيم عليهم الحجة؛ لأنهم لم يجدوا من يبين لهم .) ا.ه

فتاوى في العقيدة والمنهج

(الحلقة الثالثة)

لفضيلة الشيخ العلامة ربيع بن هادي المدخلي حفظه الله تعالى 

أعدّ هذه المادة وجمعها وعرضها على الشيخ حفظه الله أخوكم فواز الجزائري غفر الله له ولوالديه ولمشايخه

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

Si les deux savants présentent des preuves, comment juger entre l’un et l’autre ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Si les deux savants présentent des preuves, comment juger entre l’un et l’autre ?

Le questionneur :

 

Si les deux savants présentent des preuves, comment juger entre l’un et l’autre ?

 

Réponse :

 

Il ne lui est pas demandé de pouvoir le faire.

 

Tu dois seulement faire un effort de réflexion (ijtihad) qui soit en accord avec tes capacités. 

 

Tu es le plus à même de te juger, que tu sois un parfait illettré ou un étudiant en deuxième année, ou bien en maîtrise ou en doctorat ; Il y a plusieurs niveaux chez les gens, ce n’est pas parce qu’une personne à un diplôme en doctorat ou une maîtrise qu’il est un faqih ou un mouhadith, non, mais il a une culture générale qui lui permet de comprendre ce que lui expose le savant. 

 

Ce docteur n’a rien à voir avec le parfait illettré.

 

Si on expose à l’illettré les mêmes preuves qu’on a exposées au docteur, que doit-il faire ? 

 

Il doit faire un effort de réflexion (ijtihad) , quel que soit cette effort, il doit correspondre à ses capacités. 

 

L’ijtihad ici n’est pas un ijtihad scientifique (fî l’ilm).  

 

Exemple :

 

1)      L’illettré est confronté à deux savants, l’un est connu pour sa science et est pieux, tandis que l’autre, il ne le connaît pas.

Dans ce cas il n’a pas besoin de connaître le Coran et la Sounnah ; son cœur se tranquillise dans le fait de suivre le savant connu et pieux. 

 

2)      Les deux savants sont connu et sont pieux sauf que l’un est âgés, il a vieilli dans la science, tandis que l‘autre est jeune, son cœur se tranquillise en choisissant le 1er etc… 

 

L’essentiel, comme je l’ai dit précédemment, est qu’il fasse un effort de réflexion pour que son cœur se tranquillise et qu’il ne soit pas une personne indécise (sans opinion, qui ne tranche pas « i’mat »).

 

Il n’a pas besoin d’avoir de la science.

 

Et là il a fait son devoir ! 

 

Les compagnons du prophète agissaient comme cela.

 

Lorsqu’ils recevaient une fatwa provenant d’une autre personne que celle qu’ils avaient l’habitude de consulter, il la prenait en compte.

 

Mais la différence est qu’à l’époque les moyens de communication ne permettaient pas à la science de parvenir en un laps de temps bref, cela se comptait en années.

 

Et c’est pour cette raison qu’aujourd’hui nous avons ce problème : avant il se passait plusieurs années entre la réponse du premier savant et celle du deuxième, tandis qu’aujourd’hui, en un instant, tu as les avis provenant des quatre coins du monde.

 

Donc la solution pour le commun des musulmans est ce que l’on a évoquée auparavant. 

 

Tiré de "Le musulman ordinaire face à la divergence des savants"

copié de sounnah.free.fr

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Si Allah t'avait donné une raison, tu ne les aurais pas fréquentés ! (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Si Allah t'avait donné une raison, tu ne les aurais pas fréquentés ! (audio)

 

Question :

 

Qu'Allah vous bénisse, ceci est une ambiguïté en rapport avec la fréquentation des gens des passions et des gens suivant des voies déviantes. 

 

Certaines personnes fréquentent les gens de l'innovation et les écoutent puis lorsqu'ils sont mis en garde contre le fait de les écouter ils disent :

 

« Allah m'a donné une raison avec laquelle je différencie entre la vérité et le faux. »

 

Il est également possible qu'ils répètent la parole de certains savants :

 

«Les paroles de quiconque peuvent être acceptées ou rejetées. »

 

Réponse :

 

Si Allah t'avait donné une raison, tu ne les aurais pas fréquentés, car ceci fait partie des plus grands maux. 

 

Par Allah mes frères, je connais des gens qui faisaient partie des meilleures personnes dans la sunna, lorsqu'ils ont été laxistes dans la fréquentation de certaines personnes connues pour l'innovation, ils se sont complètement retournés. 

 

Le Prophète صلى الله عليه و سلم  a dit :

 

« Que celui qui entend parler du faux messie le fuit, car l'homme viendra à lui en pensant que c'est lui, et finira rapidement par le suivre à cause des ambiguïtés qui lui ont été données. »

 

Il faut donc obligatoirement prendre garde, s'éloigner et ne pas être laxiste dans la fréquentation des gens de l'innovation, ni dans le fait de les écouter, car rien n’est égal au salut dans la religion. 

 

Les passions rendent aveugle et sourd, elles infectent et causent les malheurs, il convient donc à la personne de ne pas être laxiste dans sa religion.

 

Il doit être fortement sur ses gardes et s'accrocher à la sunna et aux gens de la sunna. 

 

Nous augmentons les gens de la sunna, nous augmentons leurs rangs et nous accourrons pour exposer le bien dans lequel ils sont.

 

Nous n'avons pas besoin de fréquenter les gens des passions et de l'innovation.

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî  - سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

L’appel à l’unité et l’abandon de la division et la divergence (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

L’appel à l’unité et l’abandon de la division et la divergence (audio)

Communiqué du Comité Permanent de l'Ifta

 

La louange est à Allah, Seigneur de l’univers et la fin (heureuse) sera aux pieux. Que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, Muhammad, ainsi que sur sa famille et l’ensemble de ses compagnons.

Ceci dit :

 

L’appel à Allah fait certes partie des plus nobles œuvres et les prêcheurs sont parmi ceux qui profèrent les plus belles paroles comme Allah (تعالى) a dit :

 

وَمَنْ أَحْسَنُ قَوْلاً مِّمَّن دَعَا إِلَى اللَّهِ وَعَمِلَ صَالِحاً وَقَالَ إِنَّنِي مِنَ الْمُسْلِمِينَ

 

« Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle à Allah, fait bonne œuvre et dit : « Je suis du nombre des musulmans. » ? » [Fussilat, verset 33]

 

Ils sont les héritiers du Prophète (صلى الله عليه و سلم) par l’apprentissage de la science et sa propagation car les savants sont assurément les héritiers des Prophètes ; et font partie des vertus du Prophète (صلى الله عليه و سلم) : l’amour des musulmans, la douceur envers eux, leur enseignement et la bienfaisance envers eux.

 

Nous sommes donc attristés par ce que nous entendons de certains prêcheurs affiliés aux gens de la Sunna et du groupe comme dureté et sévérité envers leurs frères ainsi que leur préoccupation des honneurs de leurs frères, du rassemblement de leurs erreurs et de leur propagation publiquement en considérant que cela fait partie des adorations par lesquelles on se rapproche d’Allah.

 

Et ce en raison de ce que cela comprend comme divergence blâmable qui divise les musulmans dans leurs mosquées et leurs sociétés, et que cela les détourne de l’appel à Allah et de la réforme.

 

De plus, Allah (تعالى) a formellement interdit cela dans Sa parole :

 

إِنَّ الَّذِينَ فَرَّقُوا دِينهمْ وَكَانُوا شِيَعًا لَسْت مِنْهُمْ فِي شَيْء

 

« Ceux qui émiettent leur religion et se divisent en sectes, tu n’es point responsable d’eux » [Al An’am, verset 159]

 

Et Il (تعالى) a dit :

 

وَاعْتَصِمُوا بِحَبْلِ اللَّهِ جَمِيعًا وَلَا تَفَرَّقُوا وَاذْكُرُوا نِعْمَتَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ كُنْتُمْ أَعْدَاءً فَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِكُمْ فَأَصْبَحْتُمْ بِنِعْمَتِهِ إِخْوَانًا وَكُنْتُمْ عَلَىٰ شَفَا حُفْرَةٍ مِنَ النَّارِ فَأَنْقَذَكُمْ مِنْهَا كَذَٰلِكَ يُبَيِّنُ اللَّهُ لَكُمْ آيَاتِهِ لَعَلَّكُمْ تَهْتَدُونَ

 

« Et cramponnez-vous tous ensemble au « habl » (câble) d’Allah et ne soyez pas divisés ; et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d’un abîme de feu, c’est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi Allah vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. » [Ali ‘Imran, verset 103]

 

Et lorsque le Messager (صلى الله عليه و سلم) a envoyé Mou’adh et Abou Moussa au Yémen, il leur a dit :

 

« Facilitez (les choses) et ne (les) rendez pas difficiles, annoncez la bonne nouvelle et ne faites pas fuir (les gens), accordez-vous et ne divergez pas. »

Rapporté par Al Boukhary et Muslim

 

Puis nous avons su que lorsque certains nouveaux musulmans en occident ont vu cette divergence, cela a provoqué en eux doute et incertitude quant à l’aptitude de la religion musulmane à joindre la parole des musulmans et les unir.

 

Cette divergence fut donc une calamité qui a divisé les musulmans, a empêché d’attirer les gens à la religion musulmane et a détourné les étudiants en science du prêche et de la transmission de l’héritage du Prophète (صلى الله عليه و سلم).

 

Le Comité Permanent appelle donc tous les prêcheurs à Allah ainsi que les imams des mosquées : à joindre la parole des musulmans, purifier leurs cœurs et unir leurs rangs, et les met en garde contre le fait de contribuer à la division des musulmans, de semer l’animosité entre eux et de se préoccuper les uns des autres injustement et hostilement, car certes celui qui appelle à un péché portera son fardeau ainsi que celui de ceux qui l’auront commis jusqu’au jour de la résurrection.

 

بيان من اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

في الدعوة إلى اجتماع الكلمة ونبذ الفرقة والاختلاف

الحمد لله رب العالمين والعاقبة للمتقين والصلاة والسلام على رسول الله محمد وعلى آله وصحبه أجمعين.. وبعد

فإن الدعوة إلى الله من أشرف الأعمال والدعاة من أحسن الناس قولا كما قال تعالى :  وَمَنْ أَحْسَنُ قَوْلا مِمَّنْ دَعَا إِلَى اللَّهِ وَعَمِلَ صَالِحًا وَقَالَ إِنَّنِي مِنَ الْمُسْلِمِينَ  وهم ورثة النبي -صلى الله عليه وسلم- في أخذ العلم ونشره فإن العلماء ورثة الأنبياء، وقد كان من أخلاق النبي -صلى الله عليه وسلم- محبة المسلمين والرفق بهم وتعليمهم والإحسان إليهم، وقد ساءنا ما نسمع من بعض الدعاة المنتسبين لأهل السنة والجماعة من الشدة والقسوة على إخوانهم واشتغالهم بأعراض إخوانهم الدعاة وجمع عيوبهم ونشرها على الملأ، واعتبار ذلك من العبادات التي يتقرب بها إلى الله

ولما في ذلك من الاختلاف المذموم الذي يفرق المسلمين في مساجدهم واجتماعاتهم ويشغلهم عن الدعوة والإصلاح، وقد نهى الله تعالى عن ذلك في قوله:  إِنَّ الَّذِينَ فَرَّقُوا دِينَهُمْ وَكَانُوا شِيَعًا لَسْتَ مِنْهُمْ فِي شَيْءٍ  وقال تعالى:  وَاعْتَصِمُوا بِحَبْلِ اللَّهِ جَمِيعًا وَلَا تَفَرَّقُوا وَاذْكُرُوا نِعْمَةَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ كُنْتُمْ أَعْدَاءً فَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِكُمْ فَأَصْبَحْتُمْ بِنِعْمَتِهِ إِخْوَانًا وَكُنْتُمْ عَلَى شَفَا حُفْرَةٍ مِنَ النَّارِ فَأَنْقَذَكُمْ مِنْهَا كَذَلِكَ يُبَيِّنُ اللَّهُ لَكُمْ آيَاتِهِ لَعَلَّكُمْ تَهْتَدُونَ

ولما بعث الرسول -صلى الله عليه وسلم- معاذا وأبا موسى إلى اليمن قال لهما صلى الله عليه وسلم:  يسرا ولا تعسرا، وبشرا ولا تنفرا، وتطاوعا ولا تختلفا  . رواه البخاري ومسلم

وقد علمنا أن بعض المسلمين حديثا في بلاد الغرب لما رأى هذا الاختلاف حصل له ريب وشك في صلاحية دين الإسلام لجمع كلمة المسلمين وتوحدهم فكان هذا الاختلاف فتنة فرقت المسلمين، وصدت عن اهتداء الناس لدين الإسلام وأشغلت طلبة العلم عن الدعوة وتبليغ ميراث النبي -صلى الله عليه وسلم- واللجنة الدائمة تدعو جميع الدعاة إلى الله، وأئمة المساجد إلى جمع كلمة المسلمين، وصفاء قلوبهم، وتوحيد صفوفهم، وتحذرهم من الإسهام في تفريق المسلمين، وزرع العداوات بينهم، وانشغال بعضهم ببعض ظلما وعدوانا، فإن من دعا إلى معصية صار عليه وزرها ووزر من عمل بها إلى يوم القيامة

 

Fatwa n°25988 en date du 8 de Rabi’ Al Awwal 1435, correspondant au 10 janvier 2014

traduit par daralhadith-sh.com

hfhgf

Clarification de Cheikh Salih Al Fawzan

 

Question :

 

Noble Cheykh, Qu’Allah vous accorde le succès.

 

Le questionneur dit :

 

Une déclaration a été publiée il y a quelques jours par al-Ifta critiquant la division et la divergence.

 

Il dit :

 

Certains sont préoccupés à ce sujet et appliquent la parole d’une manière générale, disant qu’il n’est pas permis de réfuter l’opposant (à la vérité) et l’innovateur. 

 

Réponse :

 

Il n’y a rien dans cette déclaration qui implique cela.

 

Il n’y a pas dans cette déclaration quelque chose qui suggère que l’on ne doit pas réfuter l’opposant et clarifier la vérité du faux.

 

C’est un mensonge sur la déclaration.

 

La déclaration contenait des conseils aux étudiants en science afin qu’ils abandonnent leurs querelles et qu’ils cessent de rompre les liens entre eux, ainsi que l’hostilité qu’ils se témoignent en raison de problèmes ou de malentendus futiles ; et pour qu’ils se conseillent mutuellement.

 

Voilà l’intention derrière la déclaration.

 

Tandis qu’ils l’interprètent selon leurs passions, alors ils seront interrogés à ce sujet.

 

La déclaration est claire et ne contient pas d’ambiguïté.

 

Beaucoup de gens interprètent la Parole d’Allah selon leurs passions, et l’interprètent selon ce qu’ils désirent ; donc ce n’est pas quelque chose de propre à la déclaration.

 

La personne du faux suit sa fausseté, et recherche ce qui aidera sa fausseté, même s’il s’agit d’un mensonge sur les gens, sur le Coran, ou sur les savants. 

 

Extrait des questions réponses à la fin du cours sur oumdat-oul-fiqh
traduction de l'anglais : AbderRahman abou Maryam

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Quelle est la différence entre la critique et l’éloge et l’espionnage ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Quelle est la différence entre la critique et l’éloge et l’espionnage ? (audio)

 

Question :

 

Quel est la différence entre la critique et l’éloge et l’espionnage ?

 

Réponse :

 

La différence avec la critique et l’éloge c’est que ceci concerne la science de la chaîne de transmission, la critique et l’éloge est dans la science de la chaîne de transmission dans le but que le hadith rapporté du Messager d’Allah, Salla Allahou ‘alayhi wa sallam, soit digne de confiance et pour annuler le mensonge sur lui et ceci est d’un énorme intérêt.

 

Quant à la médisance et l’espionnage ce sont des dommages, des dommages purs qui ne contiennent aucun intérêt oui !

 

copié de etudeislamique.wordpress.com

 

الفرق بين التجسس والجرح والتعديل

نص السؤال : أحسن الله إليكم سماحة الوالد يقول السائل: ما هو الفرق بين الجرح والتعديل وبين التجسس؟

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Prends garde aux conséquences néfastes d'étudier l'arabe ou le coran auprès des innovateurs ! (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Prends garde aux conséquences néfastes d'étudier l'arabe ou le coran auprès des innovateurs ! (vidéo)

Question :

 

Il dit, qu'Allah vous bénisse, ma question est que certains jeunes salafis disent que les sciences élémentaires peuvent être prises d'un cheikh ou d'un enseignant qui n'est pas salafi, est-ce correct ?

 

Réponse :

 

Nous vous avons déjà répondu.

 

Que vise-t-il par les sciences élémentaires ?

 

C'est-à-dire la grammaire (nahou), l'éloquence (balagha), etc. ? 

 

Te sens-tu en sécurité ?

 

Sens-tu ta personne en sécurité ?

 

Même pour le Coran et son apprentissage, même pour le Coran et sa lecture, sois sur tes gardes ! 

 

J'ai déjà mentionné plusieurs fois à certains étudiants qu'il y avait avec nous dans les cours deux frères qui étaient sur la sunna, ils assistaient avec nous à certains cours il y a longtemps.

 

Ensuite, l'un des deux frères a commencé à s'asseoir avec un enseignant du Coran se trouvant à côté de l'assise de notre cheikh, le cheikh Abdel Mouhsin lorsqu'il enseignait auparavant dans l'ancienne enceinte ottomane de la mosquée sacrée (de Médine), lorsque nous étudiions auprès de lui le recueil authentique de Mouslim. 

 

Cet enseignant était un moufawwid, et le refuge est auprès d'Allah, c'était un enseignant du Coran afghan, amputé du pied gauche.

 

Il s'asseyait tout au fond de l'assise du cheikh qui était une petite assise, vous êtes peut-être plus nombreux, il y avait l'équivalent de la moitié des personnes présentes parmi vous.

 

Il venait donc s'asseoir là-bas et il était aveugle. 

 

Ce frère a ensuite commencé à se rapprocher de lui (et disait) : « Je ne fais que lire et mémoriser le Coran ! »

 

Il a donc commencé à lui faire mémoriser le Coran tout en lui infiltrant le tafwid et les ambiguïtés.

 

C'est alors que cet homme s'est retourné, de la sunna vers l'innovation, et le refuge est auprès d'Allah.  

 

C'est son frère qui m'a dit cela, car lui ne voit plus personne et ne passe plus le salam, il nous a boycottés.

 

Au lieu que ce soit nous qui le boycottions, c'est lui qui nous a boycottés, malgré que nous ne tirons aucun profit de son boycott. 

 

Donc ce que je veux dire -qu'Allah vous bénisse- est qu'il a délaissé la sunna, et le refuge est auprès d'Allah.

 

Il habite dans la même maison que son frère, mais ne lui passe pas le salam, ne mange pas et ne boit pas avec lui.

 

Et c'est un enseignant de Coran avec qui il lisait le Coran qui lui a transmis des ambiguïtés.

 

Il y avait également un autre homme qui est décédé, il enseignait la grammaire, et les pauvres étudiants courraient derrière lui, son nom était Ahmed dou et il est décédé. 

 

Il prêchait, ce n'était pas seulement un ach'ari, il était pire que les acha'ira, proche du tajahoum.

 

Il enseignait aux gens et les troublait en parlant dans des sujets de grammaire sur l'élévation, l'élévation sur le trône, etc., il les embrouillait et les perturbait, et le refuge est auprès d'Allah.

 

Il attrapait les élèves dans le cours de notre cheikh Abdel Mouhsin dans lequel il s'asseyait au fond de l'assise, il s'asseyait à côté de toi et insufflait des insufflations furtives.

 

Il te disait : « quelles sont les conditions de la prière ? » voulant ainsi te rabaisser et rabaisser les étudiants en prétendant qu'ils ne connaissent rien et qu'ils ne font que marcher avec le livre alors qu'ils ne connaissent pas les conditions des ablutions, les conditions de la prière, etc.

 

Et ce, car il était enragé par les cours de tawhid et de sunna. 

 

Cet homme venait donc pour perturber les étudiants, d’ailleurs une fois alors que j'étais dans le cours, il est venu à moi alors que j'étais adossé à un des piliers de la mosquée du Prophète (صلى الله عليه و سلم) et m'a dit : "Est-ce toi que j'ai interrogé avant hier ?".

 

Je lui ai dit non.

 

Il m'a ensuite dit : "tayyib, quelles sont les conditions de la prière ?"

 

Je lui ai alors dit : "Et quelles sont les conditions de « la ilaha illa Allah » ?".

 

Il m'a alors poussé avec sa main, m'a laissé, puis il est parti. 

 

Ensuite à la fin de l'assise, il est venu voir le cheikh Abdel Mouhsin, il criait en disant : "ô cheikh ils ne connaissent pas les conditions de la prière, ils ne connaissent pas ceci, ils ne connaissent pas cela, etc."

 

Le cheikh lui a donc dit : « nous leur apprenons, ce cours est fait pour apprendre, nous leur apprenons les conditions de la prière, etc. »

 

Il est alors parti. 

 

Le cheikh lui disait : "accroche-toi à la sunna ô Ahmeddou, accroche-toi à la sunna." 

 

Par la suite, le cheikh a orienté les étudiants en disant : ô mes enfants, celui-ci vous perturbe, donc s'il vous interroge sur les conditions de la prière ou des ablutions, interrogez-le sur les conditions de la ilaha illa Allah, car il ne les connaît pas.

 

Je lui ai dit : "cheikh c'est ce que j'ai lui dit auparavant."

 

Cet homme avait également une rage énorme contre le cours de notre cheikh Mohamed Aman, car le cheikh enseignait les livres de croyance dans la mosquée du Prophète (صلى الله عليه و سلم), cela l'enrageait.

 

Cheikh enseignait après le 'asr et était le seul à faire cela avec notre cheikh 'Ali ibn Sina -qu'Allah leur fasse à tous miséricorde-. 

 

Une fois alors que nous étions dans le cours d'al Wasitiya et que le cheikh mentionnait l'élévation, etc., cet homme est venu, et comme je vous l'ai dit il propage des insufflations.

 

Il est venu derrière la chaise du cheikh et s'est mis à faire des signes avec ses mains, bien sûr sans que le cheikh ne le voit, il faisait des signes pour dire aux étudiants de ne pas croire à ce que dit le cheikh, par Allah. 

 

Les étudiants se sont donc mis à rire tout comme vous avez ri, et cela a attiré l'attention du cheikh qui a dit : "que se passe-t-il ?"

 

Nous lui avons donc dit : "cet homme nous dit de ne pas te croire."

 

Bien sûr lorsque le cheikh s'en est aperçu il est parti et a marché, comme s'il n'avait rien fait.

 

Le cheikh a donc dit : « pauvre vieux »

 

Nous demandons à Allah qu'il nous accorde la salut. 

 

Cet homme enseignait la grammaire,  le sarf, etc.

 

Et toi tu me dis que tu peux étudier avec eux les sciences élémentaires et que cela ne te nuit pas...

 

Nous cherchons refuge auprès d'Allah. 

 

copié de forum.daralhadith-sh.com

 

 

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Partager cet article

Réfuter les innovateurs et pas les mécréants ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Réfuter les innovateurs et pas les mécréants ?

Al Imam, Mouwaffiqoud-dine Ibnou Qudâmah El Maqdissî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit dans son livre Loum3atoul I3tiqâd ilâ sabîlil irchâd page 159 :

 

«fait partie de la Sounnah le fait de rompre les liens avec les innovateurs, se différencier d'eux, abandonner la controverse et les querelles en religion, cesser de se référer à leurs livres et écouter leurs paroles.

Toute chose nouvellement introduite en religion est une innovation».

 

Nous constatons de nos jours que sur cette question il y a un délaissement de cette règle.

 

Beaucoup de personnes fréquentent les innovateurs et ne rompent pas les liens avec eux, et ce pour diverses raisons : mondaines, parfois pour la da3wa ou la religion.

 

Et ceci mérite qu'on y prête attention et qu'on mette en garde là-dessus, car le boycott des gens de l'innovation est une chose prescrite.

 

Il n'est pas permis de les fréquenter en prétextant que c'est pour la da3wa ou pour un intérêt mondain, ni de les fréquenter et ne pas les réfuter affirmant que c'est pour tel ou tel bienfait.

 

Excepté pour celui qui envisage de leur enseigner des choses meilleures que celles sur lesquelles ils sont, de les réfuter et de les réformer.

 

L'intérêt porté à la Sounnah et la réfutation des innovateurs étaient manifestes au temps des grands (imams) de l'Islam.

 

Leur vie entière était consacrée à la réfutation des innovateurs et il ne s'occupaient pas de réfuter les mécréants de base parmi les juifs et les chrétiens.

 

Lorsque tu analyses les paroles de l'Imam Ahmed, Sofiane, Hammad Ibnou Zayd, Hammah Ibnou Salamah et Nou3aym...et ils font partie des grands de la communauté de l'Islam ; Et Al Awzâ3î, 3alî Ibnoul Madînî et les autres parmi les grands de la Sounnah et de l'Islam ; Tu t'appercevras que la majeure partie de leurs paroles et de leurs efforts est consacrée aux répliques envers les innovateurs et à l'annulation de leurs principes, alors qu'ils (les innovateurs) étaient toujours sur des bases musulmanes.

 

Il ne s'occupaient pas à réfuter les juifs et les chrétiens et les autres communautés mécréantes car le mal causé par l'innovateur ne va pas être évident pour le musulman, et il ne va pas en être à l'abri.

 

Alors que le juif et le chrétien de base, leurs maux et leurs préjudices sont clairs et évidents aux yeux de tout les musulmans, car Allah a montré cela dans Son Livre, et ils sont démasqués.

 

Quant aux gens de l'innovation, leur maux sont nombreux.

 

C'est pourquoi il n'est pas juste d'accuser les gens de la Sounnah et du consensus d'avoir renoncé à réfuter les juifs et les chrétiens et de s'occuper de réfuter les gens de l'Islam, comme cela a été réproché par certains rationalistes (3aqlaniyyine) parmi les mu3tazilah et autres : (Ils disent que) les partisans de la Sounnah s'acharnent à réfuter les musulmans et délaissent les mécréants parmi les juifs et les chrétiens et toutes les autres communautés fausses.

 

La raison de ceci est ce que j'ai déjà évoqué, à savoir que le préjudice causé par l'innovateur est plus important, car il s'infiltre au sein des musulmans au nom de l'Islam.

 

Il en est parmi eux qui ont dans le cœur de l'aversion envers les juifs et des chrétiens.

 

La voie des grands de la communauté de l'Islam est claire en terme de réfutations des innovateurs et des gens des passions, et nous ne connaissons pas de leur part de grand travaux sur les réfutations des juifs et des chrétiens.

 

Il ne faut pas comprendre de cela que les croyants parmi les gens de la Sounnah ne s'occupaient pas de réfuter les juifs et les chrétiens, non.

 

Nous rapportons ce qui caractérise les grands de cette communauté, et la réfutaion de tout opposant à l'Islam parmi les mécréants de base et les gens de l'innovation est une chose prescrite et obligatoire.

 

Mais celui qui s'occupe à réfuter les innovateurs on ne lui dit pas :

«Pourquoi as-tu délaissé les juifs et des chrétiens ?

Tu ne leur répliques pas alors que tu répliques aux autres (innovateurs)! »

 

Nous répondons que c'est la voie des grands de cette communauté qui nous ont précédés.

 

Chacun réplique dans un domaine (différent).

 

Il en est parmi nous qui réfutent les juifs et les chrétiens, d'autres qui réfutent les innovateurs, et nous défendons tous la blancheur de l'Islam contre les attaques des trompeurs, les innovations des innovateurs, l'associationnisme des associateurs et les égarements des mécréants parmi les juifs et les chrétiens et autres. 

 

Explication de Loum3atoul I3tiqâd ilâ sabîlil irchâd

Traduit et publié par lamektaba.over-blog.com

 

لكن من انشغل بالرد على المبتدعة لا يقال له لما تركت اليهود والنصارى

قال الإمام موفق الدين بن قدامة المقدسي - رحمه الله - في كتابه القيم - لمعة الاعتقاد الهادي إلى سبيل الرشاد - ص:(159

" ومِنَ السُّنّةِ هِجْرانُ أهْلِ البِدعِ ومُبَايَنَتُهُم وتَرْكُ الجِدَالِ والخُصُومَاتِ في الدّينِ، وتَرْكُ النَّظَرِ في كُتُبِ المبتدعةِ، والإصْغاءُ إلى كلامِهِم ، وكلُّ مُحْدَثَةٍ في الدِّينِ بِدْعَةٌ

قال الشيخ صالح آل الشيخ - حفظه الله -: " ونلاحظ اليوم أنه في هذه المسألة فيه تَرْكٌ لهذا الأصل ، فكثير من الناس يُخالط المبتدعة ولا يهجرهم بحجج شتى ؛ إمَّا دنيوية ، وإما تارة تكون دعوية أو دينية ، وهذا مما ينبغي التنبه له والتحذير منه ؛ لأن هِجران أهل البدع متعين ، فلا يجوز مخالطتهم بدعوى أن ذلك للدعوة ، ولا مخالطتهم بدعوى أن ذلك للدنيا ، ولا مخالطتهم وعدم الإنكار عليهم بدعوى أن هذا فيه مصلحة كذا وكذا ، إلا لمن أراد أن ينقلهم لما هو أفضل لما هم فيه ، وأن ينكر عليهم ويغيّر عليهم.

الاهتمام بالسنة والرد على المبتدعة هذا كما تعلمون ظاهر في حال أئمة أهل الإسلام ، فقد كانت حياتهم في الرد على المبتدعة ، ولم يشغلوا أنفسهم بالرد على الكفار الأصليين من اليهود والنصارى، فإذا رأيت كلام الإمام أحمد ، وسفيان ، وحمّاد بن زيد ، أو حمّاد بن سلمة ، ونعيم وهم أئمة أهل السنة ، والأوزاعي ، وإسحاق ، وعلي بن المديني ، ونحوهم من أهل السنة والإسلام ، وجدتَ أن جُلّ كلامهم وجهادهم إنما هو في الرد على المبتدعة وفي نقض أصول المبتدعة ، وإن كانوا باقين على أصل الإسلام ، ولم يشغلوا أنفسهم بالرد على اليهود والنصارى وسائر ملل أهل الكفر ، وذلك لأن شر المبتدع لا يظهرعلى أهل الإسلام ، ولا يؤمَن على أهل الإسلام ، أما الكافر الأصلي من اليهود والنصارى فشرُّه وضرره بين وواضح لكل مسلم ؛ لأن الله جل وعلا بيّن ذلك في كتابه ، وهم ظاهرون ، أما أهل البدع فالشر منهم كثير ، ولهذا لا يحسن أن يُنسب لأهل السنة والجماعة أنهم مفرّطون في الرد على اليهود والنصارى ومنشغلون بالرد على أهل الإسلام ، كما قاله بعض العقلانيين من المعتزلة وغيرهم : إن أهل السنة انشغلوا بالرد على أهل الإسلام ، وتركوا الرد على الكفار من اليهود والنصارى ، وسائر أهل الملل الزائفة

وهذا سببه هو ما بينته لك أن شر البدع أعظم ؛ لأن هؤلاء يدخلون على المسلمين باسم الإسلام ، وأما أولئك ففي القلب منهم نفرة من اليهود والنصارى ، فهدي أئمة الإسلام كان ظاهرا في الرد على المبتدعة ، والرد على أهل الأهواء ، ولم يعرف عنهم كبير عمل في الرد على اليهود والنصارى ، وليس معنى ذلك أن المؤمنين من أهل السنة لا ينشغلوا بالرد على اليهود والنصارى ، لا ، ولكن نذكر ما تميز به أئمة أهل السنة وإلا فالرد على كل معادٍ للإسلام من الكفار الأصليين ، ومن أهل البدع متعيِّن وفرض ، لكن من انشغل بالرد على المبتدعة لا يقال له لما تركت اليهود والنصارى لم ترد عليهم وانشغلت بهؤلاء ، نقول هذا هدي الأئمة الأولين ، وكلٌّ يرد في مجاله ؛ منا من يرد على اليهود والنصارى ، ومنا من يرد على المبتدعة ، ونحن جميعا نكون حامين لبيضة الإسلام من تلبيسات الملبِّسين ، وبدع المبتدعين ، وشرك المشركين ، وضلالات الكفار من اليهود والنصارى وغيرهم

المصدر : شريط : شرح لمعة الاعتقاد الهادي إلى سبيل الرشاد للشيخ - حفظه الله

Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز بن إبراهيم آل الشيخ

Partager cet article

Ne recommande pas une personne alors que tu es ignorant à son sujet ! (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Ne recommande pas une personne alors que tu es ignorant à son sujet ! (audio)

 

L'Imam El Barbahâri, qu'ALLAH lui fasse miséricorde, a dit :

 

« Et il n'est pas permis au musulman de dire "untel est un partisan de la Sunnah" sans avoir au préalable connaissance qu'il regroupe en sa personne les traits caractéristiques de la Sounnah.

 

On ne dis pas de lui qu'il est un partisan de la Sunnah tant qu'il ne réunit pas en sa personne la Sounnah dans sa totalité».

 

(Charhous Sounnah, p,122)

ffdsff

Commentaire

 

Ne recommande pas une personne et ne fais pas son éloge sans sciences, afin que les gens ne soient pas induits en erreur par tes compliments envers lui alors qu’en réalité il n'est pas comme cela.

 

Si tu as examiné cette personne, sa voie, ses connaissances et sa droiture, alors tu peux le recommander.

 

Par contre, si tu répands les éloges à son sujet et le recommande alors que tu es ignorant à son sujet, alors cette recommandation devient dangereuse et va tromper les gens au sujet de cette personne.

 

Si seulement ceux qui font les éloges des personnes s’arrêtaient là dessus, à savoir, qu'ils ne recommandent uniquement ceux dont les conditions pour être recommandé sont réunies car la recommandation est un témoignage.

 

Et si cette recommandation est fausse alors elle est considérée comme un faux témoignage.

 

Et sa parole, qu'Allah lui fasse miséricorde, "…qu'il réunit en sa personne les traits caractéristiques de la Sounnah".

 

Les traits caractéristiques de la Sounnah sont dans le domaine :

 

-de la croyance,

-de la science,

-dans les actes,

-dans le suivi des pieux prédécesseurs.

 

Par contre s’il n’a qu’une seule caractéristique (des partisans de la Sounnah) alors ne le juge pas comme faisant parti des gens de la Sounnah en se basant sur une caractéristique ou un seul point.

 

Que dire alors de celui qui n'en possède aucune !

 

Ittihafoul Qârî avec les annotations de Charh Es-Sounnah 2/275

Traduction: AbdelMalik

copié de lamektaba.over-blog.com

 

 قال الإمام البربهاري - رحمه الله

ولا يحل لرجل مسلم أن يقول : فلان صاحب سنة ؛ حتى يعلم منه أنه قد اجتمعت فيه خصال السنة ، لا يقال له : صاحب سنة حتى تجتمع فيه السنة كلها

شرح السنة : ص 122

قال شيخنا صاحب الفضيلة العلامة د. صالح بن فوزان الفوزان - حفظه الله ورعاه - معلقًا

لا تزكي الشخص وتمدحه إلا عن علم ؛ لئلا يغتر الناس بمدحك له وهو ليس كذلك ؛ فإذا تحققت منه ومن طريقته ومن علمه ومن استقامته فإنك تزكيه

أما أن تنبعث في مدحه وتزكيته وأنت لا تعلم عنه شيئًا ؛ فهذه تزكية خطيرة تغر الناس بهذا الشخص ، فليت الذين يزكون الناس يتوقفون عند ذلك ، فلا يزكون إلا من توفرت فيه شروط التزكية لأن التزكية شهادة ؛ فإذا كانت التزكية غير صحيحة صارة شهادة زور

وقوله - رحمه الله

( قد اجتمعت فيه خصال السنة )

خصال السنة تكون في العقيدة وفي العلم وفي العمل وفي الاقتداء بالسلف الصالح ، أما أنه ليس فيه إلا خصلة واحدة ؛ فلا تحكم عليه أنه من أهل السنة بموجب خصلة واحدة أو شيء واحد فكيف بمن ليس عنده شيء منها !؟

إتحاف القارئ بالتعليقات على شرح السنة  : 2/275

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

L’étudiant peut-il parler d’une personne qui fait une erreur sans consulter les savants ? (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L’étudiant peut-il parler d’une personne qui fait une erreur sans consulter les savants ? (audio)

 

Question :

 

Est-ce que la parole suivante est correcte :

 

« L’étudiant en science ne parle pas des individus qui font partie des gens de la Sounnah et qui ont commis des erreurs sans consulter les hommes de science. »?

 

Réponse :

 

Non !

 

Ceci n’est pas correct !

 

Mais il parle dans le but de clarifier son erreur !

 

Si (celui qui fait l’erreur) fait partie des savants de la Sounnah, ou des gens de la Sounnah, ou d’autre qu’eux... (Il clarifie l’erreur), car ceci est un besoin, son explication est pour un besoin !

 

Donc s’il vient et voit ceux qui risquent de le suivre dans son erreur, il dit : « Ceci est une erreur… » « Untel s’est trompé sur ce sujet… » « Untel sa position est faible… » « Untel sa position est plus prêt de la vérité… »,  Même s’il fait partie des gens de la Sounnah !

 

Car depuis toujours, les savants se sont réfutés les uns les autres, il n’y a donc pas de mal à cela.

 

Et nous demandons à Allah de nous donner la sincérité dans nos paroles et nos actions.

 

Et paix et salut sur notre prophète Mohammad ainsi que sur sa famille et sur ces compagnons et ceux qui les ont suivis de la meilleure manière.

 

Le Mardi 28 mai 2013, Montréal, Québec, Canada.

traduit par salafidemontreal.com

 

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

الفرق بين الغيبة والجرح والتعديل (dossier)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

الفرق بين الغيبة والجرح والتعديل (dossier)

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

أموال الجمعيات الحزبية وخطرها على الدعوة السلفية (dossier)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

أموال الجمعيات الحزبية وخطرها على الدعوة السلفية (dossier)

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Celui qui n’est pas sur ta religion, ne te sera d'aucun soutien... (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Celui qui n’est pas sur ta religion, ne te sera d'aucun soutien... (vidéo)

Question :

 

Qu'Allah prolonge votre bienfaisance, la personne qui pose la question dit ceci :

 

Sur une des chaînes paraboliques islamique, j’ai entendu dire de la part d’un des philosophes que : "Faisait partie de la sagesse que d’œuvrer avec les partis islamiques contre les détracteurs laïques et autres" ; Est-ce que cette parole est juste ?

 

Réponse :

 

Non, ceci n’est pas juste, nous n’avons pas à nous entraider avec les gens du faux (les gens de l’innovation), nous n’avons pas à nous entraider avec les groupes égarés sous aucun prétexte !

 

Nous devons, cependant, nous entraider avec nos frères qui demeurent sur le droit chemin de l’obéissance d’Allah et sur la voie correcte ; C’est avec eux que nous devons nous entraider.

 

Quant à ceux qui se sont écartés du droit chemin et ceux qui se sont égarés ainsi que ceux qui viennent s’opposer aux gens de la Sounna et du Consensus, alors nous ne devons pas nous entraider avec eux car cette entraide sera dans le péché et la transgression et accorder une forme de légitimité de ce sur quoi ils sont ; Na’am.

 

Et de toute façon, ils nous sont d’aucun bénéfice.

 

Les gens disent : «Celui qui n’est pas sur ta religion, ne te sera d'aucun soutien»

 

Ceci est un dicton populaire et qui plus est juste :

 

اللي ما هو على دينك ما يعينك

«Celui qui n’est pas sur ta religion, ne te sera d'aucun soutien»

Na’am.

 

Source : www.alfawzan.af.org.sa

Traduction adaptée & rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy

 Publié par alghourabaa.com

 

اللي ما هو على دينك ما يعينك

أحسن الله إليكم يقول السائل : سمعت في إحدى القنوات الإسلامية من أحد المفكرين أنه يقول : من الحكمة التعاون مع الجماعات الإسلامية ضد العلمانية وغيرهم فهل هذا الكلام صحيح ؟

العلامة صالح الفوزان حفظه الله : لا ما هو بصحيح ما نتعاون مع أهل الباطل ، ما نتعاون مع الفرق الضالة أبدا

إنما نتعاون مع إخواننا المستقيمين على طاعة الله وعلى المنهج السليم نتعاون معهم ، أما المنحرفون والضالون والمخالفون لأهل السنة والجماعة فلا نتعاون معهم لأن هذا تعاون على الإثم والعدوان وتبرير لما هم عليه نعم ، وبعدين ما ينفعوننا يقولون "اللي ما هو على دينك ما يعينك" هذا مثل عامي وهو صحيح "اللي ما هو على دينك ما يعينك ". نعم

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Répliquer aux gens de l'innovation fait partie d'écarter une chose nuisible du chemin

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Répliquer aux gens de l'innovation fait partie d'écarter une chose nuisible du chemin

Cheikh Abdurrazzaq ibn Abdul Muhsin Al badr (qu'Allah les préserve tous les deux) a dit concernant le hadith des 70 et quelques branches de la foi :

 

Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

"La foi comporte plus de soixante ou plus de soixante-dix branches (degrés), dont la plus elevée est l'affirmation qu'il n'y a de divinité vrai digne d'être adoré qu'Allah, et la moindre c'est d'enlever une chose nuisible du chemin et la pudeur est l'une des branches de la foi".

 

separatorr

 

Le sens voulu par "une chose nuisible" (signifie) au sens propre ; ce qui nuit aux gens et obstrue leur chemin dans la quête de bienfaits ici-bas.

 

Mais de plus, le fait d'enlever une chose nuisible, peut signifier au sens figuré, ce qui obstrue les gens dans leur cheminement vers l'obéissance de leur Seigneur.

 

(...)

 

C'est pour cela que la réfutation des gens de l'innovation et la mise en garde des gens contre le faux (qu'ils propagent) et répliquer à leurs ambiguïtés fait partie du fait d'enlever du chemin une chose nuisible, et ceci fait partie de la foi.

 

Tadhkirah charh aquidah al Haafiz Abdul Ghani al Maqdissi (1, p 307)

copié de twitter.com/Abu_Zackariya

 

الرّد على أهل البدع من إماطة الأذى عن الطريق

 قال الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن البدر - حفظه الله - بعد كلامه عن قول رسول الله صلى الله عليه وسلم

(الإيمان بضع وسبعون شعبة أفضلها لا إله إلا الله وأوضعها إماطة الأذى عن الطريق والحياء شعبة من الإيمان)

[ ...... وكذلك الحال في إماطة الأذى عن الطريق ، فإنَّ الناس مع هذه الشعبة على ثلاثة أقسام :  قسم يميط الأذى عن الطريق ، وقسم يدع الأذى في الطريق ، وقسم يضع الأذى في الطريق . وكلُّهم من أهل الإيمان لكنهم لا يستوون . وفي الحديث فائدة لطيفة ، وهي أنَّ النبي صلى الله عليه وسلم عدَّ إماطة الأذى عن الطريق إيماناً ، والمراد بالأذى : أي الحسي الذي يؤذي الناس ويعيقهم في سيرهم لتحصيل مصالحهم الدنيوية . وعليه فإنَّه من باب أولى أن يكون إماطة الأذى المعنوي الذي يعيق الناس في طريقهم إلى طاعة ربهم إيماناً ، ولهذا كان الرد على أهل البدع وتحذير الناس من باطلهم والرد على شبهاتهم من إماطة الأذى عن الطريق وهو من الإيمان.]

اهـ  من " تذكرة المؤتسي شرح عقيدة الحافظ عبد الغني المقدسي " (ج 1 / ص 307)   كتبه : أبو الوليد خالد الصبحي شبكة الإمام الآجريّ

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr -  الشيخ عبد الرزاق العباد البدر

Partager cet article

Quiconque ne met pas en garde contre l’innovation n’est pas un prêcheur (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Quiconque ne met pas en garde contre l’innovation n’est pas un prêcheur (audio)

 

Question :

 

Certains auteurs et certains prêcheurs à l'islam ont des innovations dans leur ‘Aqidah, ainsi certaines personnes ont commencé à mettre en garde contre cela, mais d'autres les en empêchent en prétextant que: En vérité, cela (mettre en garde contre l'innovation) est une cause de la faiblesse de l'Islam et de la faiblesse des musulmans pour s'unir contre les mécréants.

 

Ainsi, ils poursuivent en disant qu’il est préférable de ne plus s’exprimer contre l’innovation, car cela n'affecte pas la force des mécréants. 

 

Réponse :

 

Ce discours est faux.

 

Le Da’i (prêcheur) se doit d’être droit, et d’être un exemple.

 

Il se doit d’être lui-même un bon exemple.

 

Quant au fait qu’il appelle à Allah, alors qu'il n'est pas un exemple, et qu’il est porteur d’innovations et de choses nouvellement inventées, cela n'est pas permis.

 

Il est nécessaire qu'il soit le premier à se conformer.

 

Allah Jalla wa ‘Ala dit (traduction du sens du verset) :

 

"Ô vous qui avez cru ! Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas ?" (Sourate As-Saf 61 :2)

 

Il met en garde contre l’innovation ou il n'est pas un prêcheur.

 

S'il reste muet sur l’innovation et qu’il ne met pas en garde contre elle, alors il n'est pas un prêcheur.

 

Et il ne va pas mettre en garde contre elle, alors qu’il la pratique.

 

Il se doit de prendre ses distances avec elle en premier, pour Allah ‘Azza wa Jall. Puis il appelle à Allah.

 

Traduction de l'anglais : AbderRahman abou Maryam
 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Prenez-garde aux nouvelles ruses des gens de l'innovation ! (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Prenez-garde aux nouvelles ruses des gens de l'innovation ! (audio-vidéo)

 

Ils nous sont maintenant venus par la porte de derrière en commençant les discussions avec eux via internet, whatsapp et autres.

 

Ils entraînent ceux qui n'ont pas de science ou seulement peu de science par les portes de derrière comme nous l'avons mentionné, ils les entraînent et les font tomber dans leurs filets.

 

Et sans t'en apercevoir, en quelques jours, voilà qu'untel a dévié et s'est joint à une personne dont il s'éloignait et s'écartait auparavant à cause de son innovation.

 

Alors qu'Allah nous a ordonné de nous détourner de ces gens-là, ceux qui ont des ambiguïtés, ainsi que de ne pas leur tendre l'oreille car ceci est destructeur et mauvais pour le partisan de la vérité, surtout s'il a peu de science, ou un faible niveau de fiqh et de compréhension. 

 

Ceci est donc très dangereux !

 

Appeler n'importe qui à entrer dans les sites pour réfuter ces gens-là, ceci n'est pas correct.

 

Cela ne doit être fait que par les savants qui maîtrisent la connaissance du Livre, de la Sunna et de la voie des guides parmi les imams, qu'Allah leur fasse miséricorde.

 

Ils possèdent de la lumière et de la clairvoyance, si les gens en ont besoin, ce sont donc eux qui s'occupent de réfuter ces gens-là.

 

Quant au fait que tout le monde entre dans cela, alors ceci est nuisible et n'est pas profitable.

 

Et malheureusement, en ce moment cette porte a été grande ouverte.

 

Je conseille donc à mes frères, mes enfants et mes biens aimés de faire tout leurs efforts avec ceux qui écoutent leurs paroles parmi leurs frères, leurs enfants, leurs élèves et leurs amis, afin qu'ils n'entrent pas dans cela, s'en écartent et le laissent aux gens de science qui maîtrisent et connaissent les ambiguïtés ainsi que la manière d'y répondre.

 

Quant à eux, il leur suffit d'obtenir le salut, car ceci est le capital, le salut et le capital, rien ne lui est équivalent. 

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

الآن جاءونا من الباب الخلفيِّ وهو بدء المحاورة معهم عن طريق الإنترنت، وعن طريق الواتساب ونحو ذلك، فأصبح يُجرُّ هؤلاء؛ الذين لا علم عندهم، أو عندهم شيء من العلم لكنه قليل! بجرهم هؤلاء من الأبواب الخلفية التي ذكرناها؛ يجرّونهم فيوقعونهم في شباكهم، فما تحس إلا وفلان بعد ايام قد انحرف! وإذا به مع الشخص الذي كان بالأمس كان يُجانبه ويباعده -لبدعته!!-، والله سبحانه وتعالى قد أمرنا بالإعراض عن هؤلاء؛ أصحاب الشبه، وعدم السماع لهم، وذلك لأنّه مهلك ومردٍ لصاحب الحق، خصوصاً إذا قلّ علمه أو ضعف فقهه وفهمه، فهذا الباب بابٌ -خطير!!-، دعوى الدخول إلى المواقع الإلكترونية لكلّ أحد ويردُّ على هؤلاءِ؛ هذا غير صحيح! هذا لا يقوم به إلا العالمون المتمكنون من معرفة الكتاب والسنّة وطريق الأئمة؛ الهدات-رحمهم الله تعالى- الذين عندهم نور وبصيرة، هم الذين إذا احتاج النّاسُ إليهم هم الذين يتصدون للردّ على هؤلاء، أمّا أن يدخل كلُّ أحد فهذا يضرّ ولا ينفع! وللأسف الآن فُتِح هذا الباب على مصرعيه

وأنا أوصي إخوتي وأبنائي وأحبتي أن يحرصوا في هذا الباب كلَّ الحرص على من لهم عليهم كلمة مسموعة من إخوانهم وأبنائهم وطلابهم وأصدقائهم أن لا يدخلوا هذا الباب وليبتعدوا عنه ويدعوه لأهل العلم المتمكنين، العارفين بالشبه وكيفية الردِّ عليها، ويكفيهم هم أنهم يسلمون؛ هذا رأس مال؛ والسلامة رأس مالٍ لا يعادلها شيء

 

 
Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Est-il permis de s'entraider avec les groupes égarés ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Est-il permis de s'entraider avec les groupes égarés ? (audio)

 

Question :

 

Quel est le jugement de l’entraide avec les groupes qui contredisent la voie du Livre et de la Sunna dans les œuvres de bien ou dans le prêche ?

 

Réponse :

 

Ceci rentre dans la parole d'Allah :

 

وَلَا تَعَاوَنُوا عَلَى الْإِثْمِ وَالْعُدْوَانِ

 

« Et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. »

 

Celui qui s’entraide avec les groupes déviants et égarés, s’entraide dans le péché et la transgression. 

       

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Comment agir lors de la divergence ? (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Comment agir lors de la divergence ? (vidéo)

Question :

 

Ô Noble Cheikh : Si l'avis d'un savant s’oppose à l'avis d'un autre savant parmi alhous sounna wal jama3a dans un sujet qui dois-je suivre?

 

Sachant que je n'ai pas la capacité de faire prévaloir une preuve sur l'autre.

 

Quel  est votre avis ? 

 

Qu'Allah vous récompense en bien.

 

Réponse :

 

Je te pose la question : "Que fait le malade lorsque deux Médecins divergent et chacun prescrit un médicament différent ?"

 

Dans cette situation le malade ira vers celui dont son cœur est rassuré et vers celui qui est le plus savant et le plus sûr. 

 

De même ici , si tu va chez deux personnes parmi les gens de science et ils sont égaux pour toi dans la science et la confiance car tout savant n'est pas de confiance, les savants sont au nombre de 3 :

 

-les savants de la religion,

-les savants du pays

-et les savants de la communauté.

 

separador_zpse3894d3b.png

 

-Quand aux savants de la religion, qu'Allah fasse que nous et vous en fassions partie, alors ceux-la prenne la religion islamique, le jugement d'Allah et son messager, sans prêtez attention à quiconque.

 

-Quand au savants du pays, ils regardent ce que veut le gouverneur, et délivrent des règles en conformité avec ses passions (du gouverneur), et tentent de tordre le cou des textes du livre et de la sunna de façon à ce qu'ils soient en conformité au passion de ce gouverneur.

Et ces savants du pays sont perdants.

 

-Quand aux savants de la communauté, ils regardent la tendance des gens.

Est-ce que la tendance des gens est de rendre licite cette chose alors ils (les savants de la communauté) la rendent licite ou de l'interdire alors ils l’interdisent et ils tentent aussi de tordre le cou des textes de façons à ce qu'ils soient en conformité avec les passions des gens. 

 

separador_zpse3894d3b.png

 

Donc toi, de toute façon si pour toi il y a divergence entre l'avis de deux savants alors regarde selon toi quel est le plus sur en terme de science et en terme de religion et prend ce sur quoi ton cœur est rassuré.

 

Car le prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"La vertu c'est ce par quoi l'âme est rassuré et ce par quoi le cœur est rassuré."

 

Si par contre tu n'as pas en toi le repos, ni Tarjih (Le fait d'avoir la capacité de trouver l'avis juste entre plusieurs avis après avoir étudié les preuves), certains savants ont dit : "tu as le choix de prendre la parole de celui ci ou de celui la." 

 

-Certains savants ont dit : tu prends l'avis le plus dur car cela est plus prudent.

 

-Et certains savants ont dit : tu prends l'avis le plus facile car c'est le plus approprié par l'état d'esprit de la législation islamique. Car la législation islamique est basé sur la facilité comme le prophète صلى الله عليه وسلم :

"la religion est facile"

et ceci est la parole (rapporté en ces termes par) Al Boukhari.

 

Tant que nous ne savons pas que la religion a interdit cette chose ou que cette chose nous a été rendu obligatoire alors cela nous est permis.

 

copié de دورة العلوم - Les cercle des sciences

 

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>