497 articles avec methodologie - المنهجية

Renoncer aux disputes et à s’asseoir avec les gens de passion

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Renoncer aux disputes et à s’asseoir avec les gens de passion

Et fait partie des principes fondamentaux de la Sounnah [le fait de] : 

 

«Renoncer aux disputes et à s’asseoir avec les gens de passion».

 

image724.gif

 

-«Renoncer aux disputes»

 

C’est-à-dire :

 

Ne débats pas beaucoup.

 

Ne dispute pas, sauf dans les domaines dans lesquels tu vois un profit, pour celui qui en recherche un : un [certain] homme veut discuter avec toi pour accéder à la vérité ; tu t’es assuré [de ses intentions], vas-y.

 

(traduction rapprochée)

 

{ Et débats avec eux de belle façon } [AN NAHL, 125].

 

Par contre, un homme qui cherche à induire en erreur ; qui cherche à lutter et à vaincre, celui-là ne débats pas avec lui, [car] c’est de la polémique condamnable, des disputes dans la religion, des disputes blâmables.

 

Ne dispute pas, ne polémique pas – qu’Allâh vous bénisse.

 

Et le sage met les éléments à leur place.

 

Celui qui a besoin que tu extraies de lui un point équivoque, apporte-lui la preuve, en prenant et en rejetant, avec sagesse et [en étant] de bon conseil.

 

Pas [en empruntant] la voie de celui de celui qui lutte pour remporter une victoire, mais par la voie de celui qui expose la vérité, l’explique clairement et met sur la voie, à l’image de celui qui est venu te consulter. 

 

-« Et à s’asseoir »

 

C’est-à-dire renoncer à s’asseoir « avec les gens de passion », parce que prendre part aux assises des gens de passion débouche sur la déviation la plupart du temps.

 

Beaucoup de gens se bercent d’illusions en raison de leur savoir et de leur intelligence.

 

Ils se mélangent aux adeptes de la passion et ont avec eux de bonnes relations.

 

Allâh les laisse à leur sort et ils tombent dans l’égarement.

 

Ceci est quelque chose de perceptible et l’Imâm Ibn Battah – qu’Allâh lui fasse miséricorde – a fait allusion à une situation du même genre : 

 

« Nous avons connu des gens qui insultaient et maudissaient les gens de l’innovation. Puis, ils participèrent à leurs assises et les fréquentèrent. Ils se retrouvèrent alors à faire partie des leurs ».

 

Ceci est perceptible à toute époque et en tout lieu.

 

Parmi les grands hommes, certains se sont bercés d’illusions sur leur propre sort et – nous le regrettons infiniment – ils ont plongé dans le gouffre des innovations.

 

Nous ne voulons pas les nommer, ils sont connus auprès des étudiants en science [de religion].

 

« Et à s’asseoir avec les gens de passion »

 

Vient à l’appui de cela [la Parole d’Allâh] (traduction rapprochée) :

 

{ Et si tu vois ceux qui discutent sur nos versets, détourne-t-en jusqu’à ce qu’ils changent de sujet } [AL-AN‘ÂM, 68] (1)

 

Ne t’assois pas avec eux, parce que ceux-là discutent à propos du Livre d’Allâh et parlent sur Allâh sans science.

 

Les innovations reposent sur la discussion à propos de la religion et du Livre d’Allâh.

 

Et à cause de ces vanités à l’adresse du Livre d’Allâh et de la Sounnah du Messager صلى الله عليه وسلم, il est obligatoire de se séparer d’eux.

 

Le Messager صلى الله عليه وسلم, comme nous l’avons lu, [a dit] :

 

«Si vous voyez ceux qui suivent ce qui en est équivoque, ce sont ceux-là qu’Allâh a nommés, aussi prenez garde à eux» (2) 

 

«Il y aura des gens dans ma communauté qui viendront à vous avec ce dont vous n’avez aucune connaissance, ni vous ni vos pères. Attention, [veillez à ce qu’il y ait bien une différence entre] vous et eux!» (3)

 

Cela aussi fait partie des textes qui nous préviennent de ne pas nous asseoir avec les gens de passion.

 

Là-bas, il y a des gens, des ignorants qui ont été trompés ; et toi, tu as de la science et des arguments : que tu les appelles à la vérité et que tu leur montres ne pose aucun problème.

 

Par contre, que tu t’assoies avec eux dans un esprit de camaraderie, d’amitié, d’amour, d’affection et tout ce qui y ressemble, c’est une erreur qui conduit à l’égarement. La personne raisonnable a l’obligation de fuir cela ; et certains Compagnons, comme Ibn ‘Abbâs, ont mis en garde contre cela ; de même que certains imâms des Tâbi‘în, comme Ayyoûb as Sikhistiyânî et Ibn Sirîn – qu’Allâh leur fasse miséricorde.

 

L’un d’entre eux n’écoutait jamais un innovateur, même si ce dernier proposait de lire devant lui un hadîth ou un verset.

 

Il disait : « Non »

On lui demandait pourquoi et il répondait : « Je n’ai pas la maîtrise de mon cœur. Je crains qu’il y jette un trouble et que je ne parvienne pas à m’en débarrasser ».

 

La sécurité, rien ne peut l’égaler.

 

Que l’homme n’expose pas son âme au trouble, en particulier s’il connaît [à son âme] une faiblesse.

 

(1) Il a dit aussi, Ta‘âlâ (traduction rapprochée) : {Si vous entendez les versets d’Allâh, que l’on y mécroit et qu’on s’en moque, ne vous asseyez pas avec eux, jusqu’à ce qu’ils changent de sujet } [AN-NISÂ’, 140].

(2) « Al Boukhârî » Livre du Tafsîr, Chapitre {Certains versets en [sont] clairs}, had. n° (4547). « Mouslim » Livre de la Science, Chapitre Sur l’interdiction de suivre ce qui est équivoque dans le Qour’ân et sur la mise en garde qui s’y attache, had. n° (2665).

(3) « Mouslim » Introduction, Chapitre sur l’Interdiction d’accepter la narration des faibles (dou‘afâ’) et sur les précautions à prendre lorsqu’on l’accepte, had. n° (56).

 

Extrait du commentaire de « Ousoûl as-Sounnah », établi par Cheykh Rabî‘ du 1er point : « S’attacher à la voie sur laquelle étaient les Compagnons et suivre leur exemple ».

copié de alminhadj.fr

 

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

Peut-on répondre aux questions en transmettant les fatwas des savants ? (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Peut-on répondre aux questions en transmettant les fatwas des savants ? (audio)

Question :

 

Qu’Allâh soit bienfaisant envers vous.

 

Y a-t-il des conditions pour transmettre les fatwas pour celui qui répond aux questions religieuses en les transmettant aux autres ?

 

Réponse :

 

La première des choses à faire est de renvoyer le questionneur aux savants.

 

Le questionneur ne doit pas attendre que quelqu’un lui transmette une fatwa, il doit lui même aller voir les savants ou les appeler, puis les interroger.

 

فَاسْأَلُوا أَهْلَ الذِّكْرِ إِنْ كُنْتُمْ لَا تَعْلَمُونَ

 

«Demandez donc aux gens du rappel si vous ne savez pas.»

 

Car dans la transmission, il peut y avoir des erreurs ou un manque de vérification.

 

Il est également possible que la fatwa soit pour un cas autre que celui du questionneur et qu’elle soit utilisée dans une situation autre que la sienne.

 

Donc il ne faut transmettre les fatwas qu’en cas de besoin, s’il n’y a personne qui donne des fatwas et qu’il n’est pas possible d’appeler les gens de science.

 

Dans ce cas là, tu mentionnes à celui qui a besoin ce que tu as entendu ou lu d’untel qui a fait une fatwa sur ce sujet.

 

Et il faut qu’elle soit en concordance avec la situation du questionneur et que la personne de qui on transmet la fatwa soit de confiance en ce qui concerne sa science et sa religion.

 

Traduit et publié par an-nassiha.com

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Ne pas argumenter, débattre, polémiquer même pour défendre la vérité... ?!

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Ne pas argumenter, débattre, polémiquer même pour défendre la vérité... ?!

Question :

 

Certaines personnes répugnent (d'argumenter/de débattre/polémiquer) même si c'était pour la vérité citant le hadith :

 

وأنا زعيم ببيت في ربض الجنة لمن ترك المرآء وإن كان محقًّا

 

"Je garantis une maison dans les environs du Paradis pour l'homme qui évite les querelles, même s'il était dans son droit"

 

Alors il délaisse cette action.

 

Réponse :

 

Celui qui délaisse la polémique dans la religion d'Allâh n'a pas toujours raison, parce que c'est une défaite pour la vérité. 

 

Il pourrait toutefois avoir raison si la dispute entre lui et son compagnon est sur ​​une question qui n'a rien à voir avec la religion.

 

Par exemple, il dit : "J'ai vu untel au marché", et l'autre dit : "Non, je l'ai vu à la mosquée." 

 

Alors une polémique et une rivalité se produisent entre eux, c'est la polémique mentionnée dans le hadith.

 

Quant à celui qui délaisse la polémique qui a pour but la victoire de la vérité, il n'a pas raison et il n'est pas inclus dans le hadith. 

 

Majmou3 fatawa, livre de la science, 26/216

 Traduit par twitter.com/Minhajsunna

 

وهنا مسألة : وهي أن بعض الناس يتحرج من المجادلة حتى وإن كانت حقًّا استدلالاً بحديث

«وأنا زعيم ببيت في ربض الجنة لمن ترك المرآء وإن كان محقًّا»

فيترك هذا الفعل

فالجواب: من ترك المرآء في دين الله فليس بمحقٍّ إطلاقًا؛ لأن هذا هزيمة للحق، لكن قد يكون محقًّا إذا كان تخاصُمه هو وصاحبه في شيء ليس له علاقة بالدين أصلا، قال: رأيت فلانًا في السوق، ويقول الآخر: بل رأيته في المسجد، ويحصل بينهما جدال وخصام فهذه هي المجادلة المذكورة في الحديث، أما من ترك المجادلة في نصرة الحق فليس بمحق إطلاقًا فلا يدخل في الحديث

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Un des signes des sectaires, c'est qu'ils se moquent des savants (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Un des signes des sectaires, c'est qu'ils se moquent des savants (vidéo)
 
Cheikh Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ أبي عبد الرحمن مقبل بن هادي الوادعي

Partager cet article

Si tu vois un homme faire les éloges des savants de l’égarement, sache que c’est un pervers et un égaré (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Si tu vois un homme faire les éloges des savants de l’égarement, sache que c’est un pervers et un égaré (vidéo)

Si tu vois un homme faire les éloges des gens du mal et des savants de l’égarement, sache que c’est un pervers et un égaré.

 

En effet, il ne fait leurs éloges que parce qu’il les aime et approuve leur voie.

 

Et si tu vois un homme faire les éloges des gens de la Sunna comme l’Imam Ahmed ou Ibn Al Moubarak ainsi que des savants parmi les disciples des compagnons et ceux qui sont venus après eux, sache que c’est une personne de bien.

 

En effet, il ne fait les éloges des gens de la Sunna que parce qu’il aime la Sunna et s’accroche à elle.

 

Et cela nous donne une leçon, car certains frères et étudiants en science font les éloges des innovateurs, des gens des passions et de ceux qui ont des pensées déviantes, ils font leurs éloges sans prêter attention à leurs pensées et leurs voies.

 

Ceci est très dangereux !

 

Ils parlent sur les gens du bien et les rabaisse, car ils entendent ces derniers les rabaisser et les croient.

 

Ceci est très dangereux !

 

S’ils rabaissent les gens du bien, de la science et de la Sunna et font les éloges de ceux qui suivent des pensées et des voies égarées.

 

Ceci est très dangereux !

 

Ceci est dans le cas ou ils parlent seulement, sans même les fréquenter…

 

Cela nous met en garde contre ce dans quoi sont tombés beaucoup de gens aujourd’hui…

 

copié de daralhadith-sh.com

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

L'attitude envers les gens de la sounnah et les gens de bid'ah (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

L'attitude envers les gens de la sounnah et les gens de bid'ah (audio)

 

Cours 1

 

 

1h 28

 

Cours 4

 

1h 12

 

Cours 7

 

1h 28

 

Cours 2

 

 

1h 14

 

Cours 5

 

1h 27

 

Cours 8

 

1h 29

 

Cours 3

 

 

1h 44

 

Cours 6

 

1h 44

 

Cours 9

 

1h 45

 

 

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Partager cet article

Répliquer avec dureté, de temps à autre, fait partie de l'islam ! (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Répliquer avec dureté, de temps à autre, fait partie de l'islam ! (audio)

 

Un frère parmi l’assemblée de Shaykh (dans un arabe dialectale) :

 

Un de nos frères du Yémen m’a chargé de te transmettre [une remarque] bien que je n’y tiens pas trop...

 

Il questionne en ce qui concerne ta réplique sur Al-Bouti.

 

Il dit que la manière de parler dans la réplique est un peu dure.

 

Le ton y est dur !

 

Un frère, dans l’assemblée, lui fait alors une remarque : « tu entends par-là la défense de la sounnah ??! »

 

Le frère :

 

Non, bien-sûr, sa manière de parler est légitime mais il [le frère auteur de la question] dit que… (à ce moment, le frère reprécise que ce ne sont pas ses propos et qu’il tient simplement à transmettre cette amanah à Shaykh) Il dit que la manière de s’exprimer [dans la réplique] est dure !

 

Et que même s’il est fort probable que [les paroles du Shaykh] soient justes, son style est dur !

 

Alors que Al-Bouti demeure parmi les savants.

 

Donc [ce frère auteur de la lettre] voudrait que le style soit un peu moins dur…

 

Je ne sais pas quelle est la réponse de Shaykh à cela ??

 

Shaykh (qu'Allah lui fasse miséricorde) :

 

Notre réponse est que nous disons à ce frère, qui m’est d’ailleurs inconnu…

 

(à ce moment le frère chargé de transmettre la remarque commence à citer le nom du frère…)

 

Shaykh :

 

Peu importe son nom !

 

Car même si tu me le disais, je ne le connaîtrais pas pour autant…

 

[...]

 

Je ne sais pas mais, est-ce que cette personne connaît Al-Bouti ??

 

Est-ce qu’il connait sa prise de position vis-à-vis de la da’wah, la da’wah de la vérité ?

 

De façon certaine, il ne la connaît pas ! 

 

Et son cas est comme le cas d’une personne qui a giflé quelqu’un et lui a fait mal.

 

A ce moment, une tierce personne dit : « il lui a causé du tort ! ».

 

Bien-entendu, sa parole « il lui a causé du tort ! » est légitime.

 

Pourquoi ??

 

Parce qu’il a, tout simplement, vu quelqu’un frapper et quelqu’un… se faire frapper !

 

Cependant, si ce troisième individu avait su que celui qui s’était fait frappé seulement d’une gifle avait, en réalité, frappé l’autre [avant cela] de plusieurs coups...

 

Dirait-il : « Cette personne est quelqu’un qui cause du tort [aux autres] ! », « Cette personne est dure ! » ??

 

Très certainement, il ne le dirait pas ! 

 

Et, in shaa Allah, si cette personne (Shaykh parle là de l’auteur de la lettre) connaissait la réalité de Al-Bouti, il ne dirait pas cela !

 

Ceci-dit, je pense que cette personne, et Allah est plus savant, est un partisan du groupe des frères musulmans...

 

(à ce moment le frère veut prendre la parole)

 

Shaykh :

 

Ecoute !

 

[Car] la moitié d’une parole ne trouve, chez nous, pas de réponse ! [expression]

 

Je dis donc : ou bien cette personne est un partisan du groupe des frères musulmans ou bien il est, dans son idéologie, sur leur minhaj !

 

L’une de ces deux options est indéniable !

 

Le frère :

 

Il n’en est ni partisan et n'est ni sur leur idéologie !

 

Shaykh :

 

N’est possible que l’une de ces deux options !

 

(à ce moment, le frère commence à dire à Shaykh que ce fameux frère suit la voie salafie, qu’il prend sa science de savants comme Shaykh Ibn Baz, des livres traitants de l’alliance et désaveu, etc.)

 

Shaykh :

 

Excuse-moi, mon frère, mais : ou il connait Al-Bouti, ou il ne le connait pas ! S’il ne le connait pas, la réponse a alors déjà été donné…

 

Le frère :

 

Il est possible qu’il ne le connaisse pas.

 

Shaykh :

 

S’il ne le connait pas, alors, la réponse a déjà été donné.

 

Et s’il le connait, il est alors l’une de ces deux personnes : soit un ikhwani ou soit…

 

(le frère essaye alors de prendre la parole)

 

Shaykh en reprenant le frère :

 

Soit patient mon frère ! Pas de réponse à la moitié d’un propos ! [expression]

 

Qu’Allah soit satisfait de toi...

 

Je ne suis pas en train de te dire qu'il n'y a pas de divinité !

 

Au contraire, il y a une divinité ! [expression]

 

Alors laisse-nous continuer !

 

Donc: soit cette personne est un hizbi ou soit il est sur le minhaj de ces hizbis !

 

Et qui sont ceux-là ?

 

Ce sont ceux dont la politique est le rassemblement des gens en grand nombre ainsi que l’agrément du salafi, du khalafi, du hizbi, du chiite, etc.

 

Ceci est leur da’wah !

 

Et ceux-là réprouvent l’utilisation de la dureté de manière absolue !

 

Mais ceci, ce n'est pas l'Islam.

 

Réprouver l’utilisation de la dureté, de manière absolue, est une chose ne faisant pas partie de l’Islam !

 

Shaykh s'adressant au frère :

 

Ton avis mon frère ?

 

Le frère :

 

Ce que tu dis est vrai !

 

Shaykh :

 

Très bien.

 

A présent, je vais te citer un hadith, rapporte-le à ton ami.

 

[Le prophète] a dit (que les éloges et la Paix soient sur lui) :

 

« quiconque tire vanité… » (Shaykh s’interrompt et dit:) 

 

Et je crois, malgré que cette personne [le frère auteur de la remarque] soit un yéménite (de ceux dont il a été attesté de la [remarquable] compréhension de la religion.

 

En référence au hadith du messager d’Allah (que les éloges et la Paix soient sur lui) :

 

« La compréhension [de la religion] est yéménite... Et la foi est yéménite... »,

 

qu’à cause de son manque de compréhension [de la religion], il n’a pas saisi le sens du hadith :

 

« quiconque se vante d'une appartenance particulière (famille noble, couleur, origine, tribu, pays, peuple...)

à la manière vaniteuse et raciale de la jahiliyah, pour cela faites lui mordre le pénis de son père »

 

Alors ? Ceci est de la dureté ! De la dureté sans aucun doute ! Et dans son paroxysme !!

 

{ من تعزى بعزى الجاهلية فأعضوه بهن أبيه }

 

«Quiconque tire vanité des affiliations de l’époque antéislamique, dites-lui de mordre le truc de son père !» [As-Sahihah, 269]

 

Cependant, celui qui a utilisé cette dureté est celui à qui la parole d’Allah Le Très-Haut a été adressé :

 

{ ولو كنت فظا غليظ القلب لانفضوا من حولك }

 

« Et si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient détournés de toi… » [Al ‘Imran, 159]

 

Et celui dont il a été dit :

 

{ وإنك لعلى خلق عظيم }

 

« Et tu es certes doté d’un tempérament éminent ! » [Al-Qalam, 4]

 

Et celui qui est doté de ce tempérament est celui qui a dit cette parole.

 

Parole que blâment les semblables de ce frère, celui même qui a dit de moi que j’avais utilisé la dureté pour Al-Bouti.

 

En vérité, cette personne ne connait pas Al-Bouti.

 

Ceci est la meilleure des pensées que je puisse avoir de lui.

 

Et s’il le connait, alors cette deuxième éventualité a déjà été évoqué...

 

Extrait de la cassette "Silsilah Al-Houda wa An-Nour" n° 358

Traduction: Abdellatif Abou Mouhammad de Médine

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

La mise en quarantaine des gens de l'innovation

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La mise en quarantaine des gens de l'innovation

Et ce qui est voulu par la mise en quarantaine des gens de l'innovation c'est de:

 

-s'écarter d'eux

-et ne pas les aimer

-ni s'allier à eux

-ni les saluer

-et ni les visiter

 

et ainsi de suite...

 

Et s'écarter d'eux est obligatoire comme le dit Allah تعالى (essai de traduction) :

 

{Tu n’en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s’opposent à Allah et à Son Messager}

 

Le prophète صلى الله عليه وسلم a mis en quarantaine ka3b bnou malik et ses 2 compagnons lorsqu'ils ont manqué la bataille de Tabouk.

 

source : charhou loum3ati i3tiquad page 110

Traduction Mounir abou Ismael

 

قال الشيخ محمد بن صالح العثيمين –رحمه الله

"والمراد بهجران أهل البدع الابتعاد عنهم وترك محبتهم، وموالاتهم والسلام عليهم وزيارتهم وعيادتهم ونحو ذلك، وهجران أهل البدع واجب لقوله تعالى

(لا تجد قوماً يؤمنون بالله واليوم الآخر يوادون من حاد الله ورسوله)

ولأن النبي –صلى الله عليه وسلم- هجر كعب بن مالك وصاحبيه حين تخلفوا عن غزوة تبوك

 [شرح لمعة الاعتقاد ص:110]

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Choisir entre deux fatwas (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Choisir entre deux fatwas (vidéo)

Il est évident que le commun des musulmans (‘âmma) est, d’un côté, excusé comme le dit Allah (traduction rapprochée) :

 

« est-ce que ceux qui savent sont comme ceux qui ne savent pas ? »

 

Évidemment, ce verset signifie que ceux qui savent sont différents de ceux qui ne savent pas par rapport au degré et à leur rang, mais il signifie aussi qu’ils ne seront pas jugés de la même façon comme l’indique une parole d’un pieux prédécesseur, il me semble que c’est Abi Darda, qui a dit :

 

« malheur à l’ignorant une seule fois et malheur aux savants sept fois ».

 

Tu as compris la réponse ?

 

Très bien !

 

Donc de ce coté-là (coté science) ils sont excusés.

 

Par contre s’ils répondent à l’appel qui leur a été fait sans avoir réfléchi avec leur intelligence en fonction de leur capacité et je ne dis pas en fonction de leur science puisque ce ne sont pas des savants...

 

Et c’est pour cela que je dis à cette occasion à ceux qui ferment les portes de l’ijtihad dans la science : soubhanah Allah !

 

Nous ne devons pas fermer la porte de l’ijtihad, même pour le commun des musulmans (‘âmmiy) qui ne sont pas des savants et ni même des étudiants !!!

 

De quelle manière ?

 

Il leur parvient une fatwa d’un savant réputé auprès des gens, puis leur vient une autre fatwa d’un autre savant.

 

La première contredit la seconde.

 

De la même façon un savant authentifie un hadith et un autre l’affaiblit.

 

Ils (le commun des musulmans) doivent alors faire un ijtihad (effort de réflexion).

 

Le fond de la question est de savoir comment est ce que le commun des musulmans va faire un ijtihad puisqu’ils n’ont pas de science ?

 

Certes, ils n’ont pas de science dans la législation islamique, mais lorsque leur parvient deux fatwas contradictoires alors à ce moment-là, il y a un domaine purement matériel (qui n‘exige pas de science particulière) dans lequel ils peuvent faire des recherches au même titre que les savants et les étudiants.

 

Quel est ce domaine ?

 

Je donne un exemple : un docteur en science islamique vient juste d’obtenir son diplôme.

 

A-t-il le même niveau de science que celui qui l’a obtenu il y a dix ans et qui ne cesse de faire des efforts pour augmenter sa science ?

 

Et non pas comme font beaucoup d’entre eux : ils obtiennent leur diplôme puis ils n’évoluent plus parce que leur seul but était d’obtenir le diplôme afin d’avoir un poste.

 

Je dis donc, le docteur qui vient d’avoir son diplôme n’est pas au  même niveau que celui qui l’a obtenu depuis dix ans et a continué à évoluer.

 

A-t-on besoin d’être savant pour arriver à cette conclusion ?

 

Non.

 

Donc n’importe quel musulman « ‘âmmiy » peut faire cet effort (ijtihad) lorsqu’il reçoit deux fatwas contradictoires venant de deux savants.

 

Ils n’ont donc aucune excuse pour dire, lorsqu’ils reçoivent une fatwa du premier docteur et une autre du deuxième, « On ne sait pas quoi faire, ils nous ont bloqué ».

 

Ils n’ont aucune excuse.

 

Il leur est obligatoire de faire un effort (ijtihad) dans ce domaine.

 

Cet exemple que j’ai donné dans le domaine science religieuse, ils le pratiquent déjà dans la vie quotidienne lorsqu’ils vont faire leurs courses : Ils vont d’un vendeur à l’autre pour voir lequel a les prix les plus intéressants, la qualité.

 

La religion a plus le droit qu’ils aient ce comportement envers elle.

 

Il y a encore d’autres choses qui permettent de donner la prédominance à tel avis plutôt qu’à un autre : l’âge, la durée d’étude,...et ils doivent être appliqué sur tous les savants.

 

Il y a une deuxième chose qui permet de distinguer les savants : Il y a deux types de savants, ceux qui pratiquent leur science et ceux qui ne l’appliquent pas : Les premiers sont de vrais savants, les autres sont des gens qui se prétendent savants.

 

Donc, ces gens du commun des musulmans qui disent que les savants, de part leur divergence, les ont laissés dans l’indécision, se sont, en fait mis tous seuls dans cet état car Allah leur a donné un cerveau avec lequel ils peuvent faire la différence entre le savant et l’ignorant, le bien et le mal et eux ont dissimulé cette capacité de discernement.

 

A cause de cette dissimulation, ils seront jugés et devront rendre des comptes.

 

Il y a un troisième cas, les deux savants pratiquent tous les deux leur science mais l’un d’entre eux est connu auprès du commun des musulmans (‘âmma) comme étant pieu, par contre l’autre n’est pas connu.

 

Alors il faut donner la prééminence au premier.

 

copié de sahihofislam

       

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Ô mes frères ! Soyez attentif à cela ! (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Ô mes frères ! Soyez attentif à cela ! (audio)

 

Ne parle pas sans science !

 

Ne gravite pas tout autour de la science sans passer par ses portes !

 

Ne prend pas la science ailleurs que chez les gens de science!

 

Ne te satisfait pas des livres qu’en les lisant, te prétendant être devenu un savant !

 

Tu apprends (par cœur) mais tu ne comprends rien ; apprendre (par cœur) ne suffit pas !

 

La compréhension et la connaissance sont indispensables !

 

C’est bien là une façon de faire qui égare et une méthode des gens de la déviation - nous demandons à Allah le salut !

 

Nos jeunes, qu’Allah leur accorde la réussite !

 

Ils doivent faire attention à cela et aller s’asseoir auprès des gens de science et entendre d’eux.

 

Ils doivent prendre la science auprès d’eux.

 

Ils ne doivent pas la prendre selon leur propre compréhension et dans leurs livres et auprès de leurs semblables parmi ceux qui ne savent pas (traduction rapprochée) :

 

« Si Allah nous avait guidés nous vous aurions certainement guidés » [S14 .V21]

 

[en effet] ils diront cela le jour de la résurrection (traduction rapprochée) :

 

« Si Allah nous avait guidés nous vous aurions guidés ».

 

Ô mes frères !

 

Soyez attentif à cela !

 

Soyez attentif à cela !

 

Qu'Allah nous accorde la facilité ainsi qu'à vous pour l’accomplissement de bonnes actions dans la parole et les actes !

 

Et que la prière et la paix d’Allah soient sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.  

 

نصيحة للمتعالمين

Traduction adaptée & rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy

traduit par alghourabaa.com

 

لا تتكلم بغير علم لا تتسلّق العلم من غير أبوابه لا تأخذ العلم من غير أهله, لا تكتفي بالكتب تطالعها تزعم أنّك صرت عالم تحفظ ولا تفقه, ما يكفي الحفظ لازم من الفقه والمعرفة فهذه طريقة ضالة وهي طريقة أهل الزيغ نسأل الله العافية

فعلى شبابنا وفقهم الله عليهم أن يهتموا بهذا الأمر وأن يجلسوا إلى أهل العلم و يستمعوا منهم و يأخذوا العلم عن أهله لا ياخذونه من أفهامهم ومن كتبهم ومن أشباههم من الذين لا يعلمون ( لوهدانا الله لهديناكم) إبراهيم: ٢١

سيقولون هذا يوم القيامة

( لوهدانا الله لهديناكم)

فيا إخوان تنبّهوا لهذا, تنبّهوا لهذا وفقنا الله وإياكم لصالح القول والعمل

وصلى الله وسلم على نبيّنا محمد وعلى آله وأصحابه أجمعين

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Réplique aux partisans du découragement et du laxisme (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Réplique aux partisans du découragement et du laxisme (vidéo)

رد العلامة الفوزان البديع على أهل التخذيل و التمييع

 

[…] Toute personne qui vient à nous et souhaite que nous sortions de ce chemin, nous la repoussons dans un premier temps.

 

Mais il ne suffit pas que nous la repoussions, il nous faut clarifier et mettre en garde contre elle, nous mettons les gens en garde contre elle.

 

Il nous est impossible de nous taire à son sujet, car si nous nous taisons, les gens vont se faire tromper par cette personne.

 

Tout particulièrement si c’est une personne éloquente, un orateur, un lettré, une personne cultivée.

 

Elle trompe les gens.

 

Ils disent : « Il est compétent, c’est un penseur parmi les penseurs », comme ceci se produit à l’heure actuelle.

 

C’est une question très sensible, et il est impératif de répondre à celui qui dévie, contrairement à ce qu’affirment ceux-là.

 

Ils disent : «  Délaissez les répliques, laissez les gens tranquilles. Chacun a son point de vue, chacun a droit au respect, dispose de la liberté d’opinion et de d’expression. »

 

Ceci fait périr la communauté, ceci la fait périr.

 

Les salafs ne se taisaient pas face à des personnes comme elles, ils les dévoilaient, leur répondaient, car ils connaissaient le danger qu’ils représentent pour la communauté.

 

De même, il ne nous est pas possible de nous taire sur leur mal.

 

Au contraire, il est indispensable de clarifier ce qu’Allah a descendu, sans cela, nous serions parmi ceux qui cachent la vérité.

 

Ceux dont Allah a dit (traduction rapprochée) :

 

{Ceux qui cachent ce que Nous avons fait descendre comme preuves claires et comme droit chemin après que Nous l’avons clarifié pour les gens dans le Livre, voilà ceux qu’Allah a maudits et que les maudisseurs maudissent.} [La Vache : 159]

 

La question ne se réduit pas à l’innovateur en lui-même, mais concerne également celui qui se tait à son sujet.

 

Celui qui se tait à son égard est concerné par le péché et le châtiment, car son devoir est d’expliquer et de clarifier aux gens ; et ceci est la fonction des répliques scientifiques, les répliques scientifiques qui sont maintenant disponibles dans les bibliothèques des musulmans.

 

Toutes préservent jalousement le droit chemin et mettent en garde contre ces personnes.

 

Il ne faut pas que se propage parmi nous cette idée, celle de la liberté d’opinion et d’expression, du respect de l’autre, etc.

 

Nous ne visons pas l’autre en lui-même, notre objectif est la vérité.

 

Nous ne cherchons pas à critiquer les gens, l’objectif est de clarifier la vérité.

 

Ceci est un dépôt qu’Allah a fait reposer sur les savants.

 

Il n’est donc pas permis de se taire sur de telles personnes.

 

Hélas, si quelqu’un leur réplique, ils lui disent : « Tu te précipites, tu as ceci et cela, celui-ci ne mérite pas qu’on lui réponde. Si tu t’étais tu, son cas ne serait pas devenu célèbre. » ; et d’autres choses encore parmi les mauvaises insufflations (wasâwis).

 

Ceci ne décourage pas les gens de science de clarifier pour les gens le mal de ces prêcheurs de l’égarement.

 

Ceci ne les décourage pas.

 

Cependant, nous disons qu’il faut que ceci vienne des gens de science.

 

Ce n’est pas le rôle de toute personne de répliquer ou de tout un chacun de…

 

Il est indispensable que ce rôle ne revienne qu’aux gens doués de science et de clairvoyance, ceux qui font la distinction entre l’erreur et ce qui est juste, entre la vérité et le faux.

 

Ils savent comment répliquer et connaissent les preuves et les réponses aux ambiguïtés. 

 

Traduit par l’équipe de Sounnah-Diffusion 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Comment agir lors de la divergence ? (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Comment agir lors de la divergence ? (vidéo)

Un questionneur dit :

 

De nos jours, wa liLlâhi alHamd, nous voyons apparaître un beau renouveau de la science, en particulier chez les jeunes musulmans qui émergent. 

 

Mais cela est confronté face à un certain nombre de problèmes.

 

Le plus important d’entre eux est la divergence des gens de science dans leurs fatawas : ce qui pousse certaines personnes à être confuses et embrouillées.

 

Quelle devrait être la position de la jeunesse musulmane envers cela ?

 

Soyez-nous bénéfique (en nous apportant une réponse), qu'Allâh vous bénisse.

 

Réponse :

 

Sans aucun doute, ceci est une question spontanée que nous avons entendue maintes et maintes fois dans notre précédent voyage.

 

Et en réalité, ce problème se produit uniquement avec les jeunes chez qui la bonne méthodologie fondée sur la science n’est pas ancrée fermement en eux.

 

Ce que je veux dire est que ce qui a été rapporté parmi certains des Salaf comme Ibn 3Abbas et ceux qui l'ont suivi parmi les imâms comme Moujahid, Malik et autres :

 

«Il n'y a aucune personne sans que ses paroles ne soient acceptées et rejetées, hormis l'occupant de cette tombe"

et il a pointé en direction (de la tombe du) Prophète sallaLlâhou 'aleyhi wa alà alihi wa sallam. 

 

C'est une réalité que la jeunesse musulmane, l'étudiant en science correcte doit garder à l'esprit : il n’y a rien d'autre sauf Allâh a dit et le Messager d'Allâh a dit, ajouté à cela ce que nous disons encore et encore: « selon la méthodologie de pieux Prédécesseurs ».

 

Et ils doivent aussi se rappeler une autre réalité, une réalité coranique : Allâh tabâraka wa ta3âlà a dit (traduction rapprochée) :

 

"Et si ton Seigneur avait voulu, Il aurait sûrement fait des gens une seule communauté. Mais ils ne cesseront d'être en désaccord, sauf ceux à qui Ton Seigneur a accordé Miséricorde. Et c’est pour cela qu’Il les a créés" (sourate Hud, v 118-119).

 

Donc, dans la divergence il n'y a pas de salut ou de délivrance (خلاص) : c'est la sunna d'Allâh azza wa jel avec Sa création, et vous ne trouverez pas de changement à la sunna d'Allâh.

 

Mais il y a une divergence pour laquelle les gens sont excusés et une autre pour laquelle ils ne sont pas excusés :

 

-Ils sont excusés pour cette divergence qui est inévitable, celle indiquée dans le verset précédent (traduction rapprochée) :

 

" Et si ton Seigneur avait voulu, Il aurait sûrement fait des gens une seule communauté"

 

Donc notre Seigneur ne veux pas pour l'humanité qu'elle soit sur un seul Minhaj, sur une même compréhension et si cela devait être comme cela alors les Compagnons du prophète salallahou 'aleyhi wa sallam aurait été les plus digne des gens pour etre en tant que tel, ceux qui étaient le meilleur de l'humanité, comme ouvertement mentionné dans le hadith mutawaatir bien connu.

 

Mais Allâh azza wa jel a voulu, de par Sa sagesse parfaite – (Sagesse) que certaines personnes qui comprennent peuvent percevoir alors que la plupart des hommes ne peuvent pas mais cela ne nous nuit pas donc diverger est une chose naturelle comme nous l'avons mentionné.

 

-Quant au fait de diverger et de se disputer (takhassoum) en raison de l'incompréhension d'une question c'est cela qui a été interdit et c'est cela qui n'est pas autorisé et c'est de cela que les Salaf ont été sauvés et cela dans quoi les Khalaf sont tombés.

 

Si les jeunes gardent cette réalité à l'esprit, ils ne devraient pas alors trouver étrange que certains savants divergent surtout quand ils sont parmi ceux qui embrassent la méthodologie unique et c'est la véritable méthodologie : Le Livre, la Sunna et ce sur quoi était les pieux prédécesseurs.

 

Ils ne devraient pas la condamner et la trouver étrange parce que c'est la sunna d'Allâh azza wa jel avec Sa création.

 

Et s'ils veulent en être délivrés alors ils doivent marcher sur le chemin des gens de science, et c'est ce qui a été transmis dans le Noble Qur'ân (traduction rapprochée) :

 

« Dis : Amenez votre preuve, si vous êtes véridiques » (sourate alBaqarah, v.111). 

 

Ainsi, lorsque vient à l'étudiant en science deux paroles divergentes – ou plus - de deux honorables savants, et que (l’étudiant) pense que les deux (savants) sont égaux en science et en excellence et il en devient alors confus- et il peut avoir le droit d'être confus au départ, mais il ne lui est pas permis de continuer dans cet état (l’étudiant) doit alors demander des preuves.

 

Il doit exiger la preuve des deux savants, qu'il s'adresse à eux soit directement soit par correspondance soit par téléphone soit par d'autres méthodes de communication de ce type utilisés de nos jours.

 

Et, après avoir écouté la preuve de chacun d'eux, il ne peut alors être responsable d'avoir préféré Zaid à 3Amr ou 3Amr à Zaid.

 

Mais, au contraire, il a suivi celui qui a la preuve dans laquelle son âme trouve la facilité et devant laquelle sa poitrine s'élargit.

 

Et peut-être, et ma réponse se terminera avec cela, que c'est l'une des significations de sa parole 'alayhi s-salâtou  wa s-salâm :

 

"Consulte ton cœur, même si il t'a été donné des fatawas par ceux qui font des fatawas". 

 

Deux paroles te viennent de deux grands savants, consulte ton cœur après avoir demandé des éclaircissements sur les preuves, donc celui des deux pour lequel ton cœur penche, il sera alors celui de qui tu prends.

 

Tu auras une excuse devant Allâh tabâraka wa ta3âlà.

 

Mais quant au fait que tu deviennes sectaire envers l’un au détriment de l'autre alors c'est la voie des Mouqallidin, ceux dont Allâh azza wa jal nous a sauvés et chemin dont Il nous a fait sortir pour (nous diriger sur) le droit chemin.

 

Wal HamduliLlâhi Rabbi l- 3âlamîn.

 

copié de minhaj sunna

 

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Se prononcer sur un sujet sans y avoir été précédé ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Se prononcer sur un sujet sans y avoir été précédé ?

Question :

 

Est-ce une condition d'avoir un prédécesseur (salaf) dans tous les sujets ?

 

Nous espérons une réponse détaillée.

 

Réponse :

 

Oui, ceci est le fondement dans les affaires de la religion.

 

Nulle alternative quant au fait d'avoir un prédécesseur dans les affaires de la croyance et dans les affaires liées à la méthodologie.

 

Et la parole de l'imam Ahmad رحمه الله à ce sujet est connue :

 

«Prends garde au fait de parler sur un sujet où tu n'as pas d'imam.»

 

Il y a, dans les affaires de la religion, le suivi et non pas l'invention : Le livre d'Allâh, la sunna du Messager -Paix et bénédictions d'Allâh sur lui- et ceux sur quoi étaient les compagnons de Muhammad صلى الله عليه وسلم.

 

Lorsque le Messager صلى الله عليه وسلم a évoqué les groupes égarés et le groupe sauvé, ils ont dit :

 

«Quel est-il Ô Messager d'Allâh ?

Il a dit صلى الله عليه وسلم : «Ce sur quoi nous sommes moi et mes compagnons»» (1)

 

Et il a dit صلى الله عليه وسلم :

 

«Quiconque ajoute à notre ordre ce qui n'en fait pas parti le verra rejeté».

 

Et Allâh تعالى a dit (traduction rapprochée) :

 

«Ou bien auraient-ils des associés (à Allâh) qui auraient établi pour eux des lois religieuses qu'Allâh n'a jamais permises ? Or, si l'arrêt décisif n'avait pas été prononcé, il aurait été tranché entre eux. Les injustes auront certes un châtiment douloureux.»

 

Suite à cette émancipation, les imam parmis les salaf ont lutté contre toute les formes d'innovations dans les adorations, la croyance et la méthodologie.

 

(1) Rapporté par At-Tirmidhi n°2641 et Cheikh Al-Albani l'a jugé «Bon» dans l'authentique de Tirmidhi

 

Publié par lamektaba.over-blog.com       

السؤال: هل يُشترط لكل مسألة سلف، نرجو التفصيل

الـجــواب: نعم، هذا الأصل في أمور الدين؛ أنه لابدّ من سلف؛ في أمور العقيدة وأمور المنهج لابدّ من سلف، وكلام الإمام أحمد رحمه الله في هذا مشهور

 إيّاك أن تتكلم في مسألة ليس لك فيها إمام

فمسائل الدين فيها اتّباع وليس فيها اختراع؛ كتاب الله وسنة الرسول صلى الله عليه وسلم وما كان عليه أصحاب محمد عليه الصلاة والسلام

لما ذكر الرسول صلى الله عليه وسلم الفرق الهالكة وذكر الفرقة الناجية قالوا :  من هي يا رسول الله ؟ قال

 ( ما أنا عليه وأصحابي (1

وقال صلى الله عليه وسلم

  من أحدث في أمرنا هذا ما ليس منه فهو ردّ

وقال تعالى

 أَمْ لَهُمْ شُرَكَاء شَرَعُوا لَهُم مِّنَ الدِّينِ مَا لَمْ يَأْذَن بِهِ اللَّهُ وَلَوْلَا كَلِمَةُ الْفَصْلِ لَقُضِيَ بَيْنَهُمْ وَإِنَّ الظَّالِمِينَ لَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ- الشورى21

ومن هذا المنطلق حارب أئمة السلف كل أنواع البدع في العبادات وفي العقائد وفي المناهج

(1) -  وحسنه الألباني في صحيح الترمذي

رواه الترمذي برقم - 2641

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

Dois-je condamner le blâmable alors que moi-même je le commets? (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Dois-je condamner le blâmable alors que moi-même je le commets? (audio)

 

Question :

 

Qu’Allâh soit bienfaisant envers vous.

 

Le questionneur dit : dois-je condamner le blâmable alors que moi-même je le commets  ?

 

Ou bien dois-je délaisser cela afin de ne pas entrer sous la menace ?

 

Réponse :

 

Ne réunis pas entre ces deux péchés : Tu commets le blâmable et ne le condamnes pas.

 

Ce sont deux péchés.

 

Condamnes donc le blâmable et délaisses le également.

 

Il est obligatoire pour toi de délaisser le blâmable.

 

Cependant, ne délaisses pas l’obligation qui est de blâmer si tu en es capable, sinon tu auras réuni entre deux péchés. 

 

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

La position que doit adopter le musulman face aux troubles - موقف المسلم من الفتن (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La position que doit adopter le musulman face aux troubles - موقف المسلم من الفتن (audio)

 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Louange à Allah, le Seigneur des mondes ; Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur le Messager d’Allah, ainsi que sur sa famille et l’ensemble de ses compagnons.

Ceci dit :

 

Le sujet dont nous allons parler – insha Allah – est comme il vient d’être annoncé : « La position du musulman face aux troubles (Fitan) », qu’Allah nous en préserve de son mal, ainsi que vous.

 

Le mot " fitan", c’est le pluriel de " fitna" qui est l’épreuve, l’examen. La Sounna d’Allah – Louange à Lui, Le Très Haut – dans Sa création est qu’Il (Allah) met à l’épreuve (Ses créatures) et ne les laisse jamais ainsi sans l’éprouver.

 

Parce que sans cela, on ne ferait pas la différence entre le croyant et l’hypocrite, on ne distinguerait plus entre celui qui dit la vérité et celui qui ment, et donc la confusion s’installerait, comme Allah – Louange à Lui, Le Très Haut – le dit (dans ce verset) (traduction rapprochée) :

 

« Alif, Lâm, Mîm. * Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire: «Nous croyons!» sans les éprouver? * Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux; [Ainsi] Allah connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent. » [S29 .v1/3].

 

Allah – Louange à Lui, Le Très Haut – fait courir les fitan afin que soit dévoilé et que soit reconnu le véridique de celui qui ment.

 

Sans cela, on ne ferait pas la distinction entre l’un et l’autre et la confusion prendrait place.

 

Les musulmans feraient confiance à celui qui se présenterait à eux sous l’apparence de la Foi et de l’Islam, alors qu’il est à l’opposé (de cela) pour trahir et tromper, sans cela, ils se méfieront de lui et ne lui feront pas confiance face à ses secrets et ses affaires.

 

S’il n’y avait pas ces fitan, ils ne l’auraient jamais su et le croyant serait assimilé à l’hypocrite, le véridique au menteur et le désordre aurait prit place : on ne différencierait pas l’un de l’autre.

 

C'est de par Sa sagesse et Sa miséricorde, que se manifestent ces fitan, c’est pour que l’on puisse faire la distinction entre les deux camps.

 

Allah – Louange à Lui, Le Très Haut – est sage dans Sa création et dans ce qui se déroule dans cet univers ; Allah nous a dit (traduction rapprochée) :

 

« Allah n'est point tel qu'Il laisse les croyants dans l'état où vous êtes jusqu'à ce qu'Il distingue le mauvais du bon. Et Allah n'est point tel qu'Il vous dévoile l'Inconnaissable. Mais Allah choisit parmi Ses messagers qui Il veut. » [S03 .v179]

 

« Allah n'est point tel qu'Il laisse les croyants dans l'état où vous êtes » : ceci, en mélangeant les hypocrites et les menteurs aux croyants véridiques, car cela causerait un grand tort à la religion et à cette vie (d’ici-bas).

 

« Allah n'est point tel qu'Il laisse les croyants dans l'état où vous êtes jusqu'à ce qu'Il distingue le mauvais du bon. » : ceci, par le biais des fitan qu’Allah envoi à Ses serviteurs.

 

« Et Allah n'est point tel qu'Il vous dévoile l'Inconnaissable. » : vous n’avez pas connaissance de ce qu’il y a dans les poitrines (cœurs), beaucoup d’entre ceux qui ont montré en apparence la loyauté, la sincérité, l’amitié et la Foi, (le font) parce que vous ne pouvez pas la possibilité de connaître le contenu de ce que l’individu renferme dans son cœur, alors (qu’en réalité) c’est un ennemi qui cherche à nuire.

 

C’est parce que les gens ne savent pas ce que renferme les poitrines (cœurs), qu’Allah fait en sorte que ces fitan puissent dévoiler ce qu’elles contiennent, tels que les afflictions, le mensonge et l’hypocrisie.

 

Ainsi, dès que la fitna fait son apparition, alors les hypocrites prennent la parole, ils sortiront de l’anonymat et penchent du côté des mécréants, ils ne restent pas fermes.

 

Mais en période d’aisance, ils sont méconnaissables, ils trompent (les gens), ils mentent et s’adonnent à leurs pratiques sournoises.

 

Quant à la parole : « Mais Allah choisit... », C’est-à-dire qu'Il (Allah) sélectionne ; « parmi Ses messagers qui Il veut. », Ceci est une exception qui se rapporte à Sa parole : « Et Allah n'est point tel qu'Il vous dévoile l'Inconnaissable. ».

 

Allah dévoile donc l’inconnaissable à qui Il veut parmi Ses messagers, en leur révélant certaines choses faisant partie de l’inconnaissable, en guise de miracle prouvant leur sincérité et pour remédier au manquement qu’il y a dans la société et à l’intérieur des nations.

 

Le segment : « Mais Allah choisit parmi Ses messagers qui Il veut. », est semblable à ce qu’Allah dit (dans cet autre verset) (traduction rapprochée) :

 

« [C'est Lui] qui connaît le mystère. Il ne dévoile Son mystère à personne, * sauf à celui qu'Il agrée comme Messager » [S72 .v26/27].

 

Allah révèle certaines choses faisant partie de l’inconnaissable à ses messagers, pour l’intérêt de la da’wa (prédication) et pour confirmer le message.

 

Quant à d’autres que les prophètes, ils ne peuvent pas connaître l’inconnaissable et Allah ne leur dévoile pas ce qui est inconnaissable (traduction rapprochée) :

 

« Dis: «Nul de ceux qui sont dans les cieux et sur la terre ne connaît l'Inconnaissable, à part Allah». Et ils ne savent pas quand ils seront ressuscités! » [S27 .v65]

 

Voilà donc la sagesse qui est derrière les fitan assignées aux gens.

 

Les fitan n’interviennent pas à un moment et cessent à une autre période, au contraire, elles ont lieu durant toutes les périodes par lesquelles passe la créature, comme Allah – Le Très Haut, l’a dit (traduction rapprochée) :

 

« Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux » [S27 .v65].

 

Ceci est la Sounna d’Allah – Louange à Lui, Le Très Haut - dans Sa création.

 

Les fitan sont de plusieurs sortes : il y a les fitan dans la religion, dans l’argent et avec les enfants.

 

Il y a les fitan en rapport avec les articles et la divergence des écoles de jurisprudence, elles sont  diverses.

 

Allah – Louange à Lui, Le Très Haut – fait courir les fitan secouant ainsi Ses serviteurs, afin de faire triompher Sa religion et la défaite de ses ennemis qui cherchent à nuire : « Ils restent dans l'expectative à votre égard; » c'est-à-dire : ils attendent (pour se venger de vous) : « Si une victoire vous vient de la part d'Allah, ils disent: « Si une victoire vous vient de la part d'Allah, ils disent: «N'étions-nous pas avec vous?» et s'il en revient un avantage aux mécréants, ils leur disent (traduction rapprochée) :

 

«Est-ce que nous n'avons pas mis la main sur vous pour vous soustraire aux croyants?» Eh bien, Allah jugera entre vous au Jour de la Résurrection. Et jamais Allah ne donnera une voie aux mécréants contre les croyants. * Les hypocrites cherchent à tromper Allah, mais Allah retourne leur tromperie (contre eux-mêmes). » [S04. V141/142]

 

Et combien sont nombreux les hypocrites en tout temps et en tout lieu.

Les fitan, avec ses différentes variétés et ses diversités, elles renvoient à deux catégories, les fitan relatives aux ambiguïtés et ceux relatives aux tentations :

 

Première catégorie : les fitan relatives aux ambiguïtés : elles sont introduites dans la religion et dans la croyance.

 

Deuxième catégorie : Les fitan relatives aux tentations : elles résident dans la manière de se conduire, dans l’étique, dans la recherche des plaisirs et des désires (pour remplir) les ventres, et (assouvir) les désires charnelles et autres tentations, comme Allah – Exalté Soit-Il – dit dans sourate At-Tawba (Le repentir) [S09 , v69] : « Comme ont joui vos prédécesseurs de leur lot (en ce monde) » c'est-à-dire avec leur lot de tentations, « ...et vous avez joui de votre lot comme ont joui vos prédécesseurs de leur lot.» : (c'est-à-dire) vous les avez pris comme modèle dans ce qui est des tentations interdites, même si cela est au détriment de votre religion et de votre étique ; « [Il en fut] de même de ceux qui vous ont précédés: ils étaient plus forts que vous... » : Observez donc la mise à l’épreuve et l’évaluation ! ; « Ils étaient plus forts que vous, plus riches et avaient plus d'enfants. Ils jouirent de leur lot [en ce monde]... » : C’est-à-dire (qu’ils) prirent leur part de ces choses-là (tentations), ils s’engagèrent dans cette direction remplaçant ainsi leur religion par les tentations charnelles, par ce qui va remplir leurs ventres, dans leurs gouvernances et dans ce qu'ils désirent. « ...et vous avez joui de votre lot comme ont joui vos prédécesseurs de leur lot.» : (c'est-à-dire) rechercher à leur ressembler.

 

Ensuite Allah dit : « Et vous avez discuté à tort et à travers comme ce qu'ils avaient discuté. » - cela désigne la fitna provenant des tentations.

 

Le fait de patauger dans des discussions à propos des affaires qui concernent la religion, l’apparition d’articles contradictoires, l’apparition des sectes qui s’opposent (à la vérité), cela fait partie des fitan qui touchent la religion : (c'est-à-dire) les fitan relatives aux ambiguïtés.

 

Parmi elles, la prolifération des sectes s’affiliant à l’Islam, telles que la secte des qadarites (Al-Qadariya), la secte des jahmites (Al-Jahmiya), la fitna relative à la secte chiite et de nombreuses autres fitan menant à la ruine, découlant de ces mêmes fitan.

 

Quant à ces sectes, elles sont comme l’a dit le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) :

 

« Cette communauté se divisera en 73 factions, toutes seront dans le feu à l’exception d’une seule »

Ils dirent (les sahabas) : « Laquelle ô messager d’Allah ? »

Il répondit : « Celui qui est sur ce je suis » ou « Ce sur quoi je suis aujourd’hui moi et mes compagnons (sahabas) ».

[Hadith hassan (bon) : rapporté par At-Tirmidhi et par Al-Hakim dans Al-Moustadrak (1/128et 129)].

 

Un seul groupe sera sauvé qui a pour nom : la faction sauvée, parce qu’elle est sauvée du Feu, toute iront dans le Feu à l’exception d’une seule.

 

Elle a été sauvée parce qu’elle s’est accrochée à ce sur quoi était le Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) et ses compagnons, ils étaient fermes sur cela.

 

Ils ont fait preuve de patience malgré les obstacles qui se sont présentés à eux : telles que les difficultés et les peines.

 

Mais ils ont patientés et ils ont fait preuve de fermeté sur ce quoi était le Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) et ses compagnons, ils n’ont pas déviés avec les autres sectes égarées.

 

Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit à ses compagnons :

 

« Celui d'entre vous qui vivra verra de grandes divergences. Attachez-vous donc à ma Sounna et la Sounna des Califes bien guidés après moi. Accrochez-vous y et mordez-y avec vos molaires ! Et prenez garde aux choses nouvelles [dans la religion], car toute chose nouvelle est une innovation et toute innovation est un égarement » et dans une autre version : « Et tout égarement est dans le Feu ».

[Rapporté par At-Tirmidhi].

 

Il n’y a pas une chose sans que le Messager ne l'ait clarifié et rendu clair pour nous, et parmi ses éclaircissements, celle d’avoir clarifié l’attitude que doit avoir le musulman face à ces fitan : il (le musulman) doit être sur ce quoi était le Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui), il doit s’accrocher et faire preuve de patience sur cela.

 

Il doit se conformer à la Sounna du Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) et ses compagnons, en cela, il y a moyen d’être préservé des fitan.

 

Ceci est donc la position que le musulman doit adopter face aux fitan, celle de ne pas se laisser tromper et ne pas dévier avec elles, il reste (ferme) sur sa religion et fait preuve d’endurance.

 

Il a (en cela) un modèle en la personne du Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) et ses compagnons, notamment les Califes bien guidés.

 

Egalement, parmi les choses qui délivrent de ces fitan et la position que le musulman doit adopter face à elles : celle de rester rattaché au groupe des musulmans et l’imam (Ndt : celui qui détient le pouvoir) des musulmans présents à son époque.

 

Il reste avec le groupe des musulmans et l’imam des musulmans, il s’éloigne des sectes qui s’opposent (à la vérité), parce qu’Abou Hudhayfa Ibn Al-Yémen (qu’Allah soit satisfait de lui) a questionné le Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) au sujet des fitan, il a dit :

 

« Tandis que tout le monde interrogeait l'Envoyé d'Allah (prières et bénédiction d'Allah sur lui) sur le bien, moi, je l'interrogeais sur le mal par crainte d'en être atteint. », c’est pour cela qu’il lui demanda quoi faire ? - « Que m'ordonnes-tu de faire si j'assiste à cela? », c'est-à-dire au moment de l’apparition des fitan et de la divergence, il lui répondit : « Tu devras suivre le groupe des musulmans et leur imam », tant qu’ils sont présent et même s’ils ne sont qu’une minorité.

 

S’ils sont sur la vérité, alors tu restes avec eux et à leurs côtés, sous l’autorité de leur imam (Ndt : gouverneur), c'est-à-dire l’imam des musulmans : parce que c’est l’échappatoire face aux fitan – avec la volonté d’Allah.

 

Le segment : « Tu devras suivre le groupe des musulmans et leur imam », et tu ne dois pas dévier en suivant les gens superflus au nom de la liberté, ou de la démocratie, ou de la laïcité, ou du pluralisme ou ce qui y ressemble.

 

Non !

 

Pas de ça chez nous !

 

Nous nous rattachons à notre religion et nous restons du côté du groupe des musulmans et celui de l’imam des musulmans, c’est cela le salut contre les fitan lorsqu'elles apparaissent.

 

Ne nous faisons pas duper par les propagandes ni par les paroles enjolivées, nous ne restons pas à l’écoute des ambiguïtés qui tentent de nous soustraire au groupe des musulmans et de l’imam des musulmans. Abou Hudhayfa (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit :

 

« Mais si (alors) les musulmans n'ont ni groupe, ni imam? » - (et il n'est de force ni de puissance qu'en Allah !) – des fitan dévastatrices ont fait leur apparition et il n’y a ni groupe, ni imam à la tête des musulmans –

il répondit : « Ecarte-toi de toutes ces sectes », (c'est-à-dire) écartes-toi des fitan, écartes-toi de toutes ces sectes parce qu’il n’y a pas de différence entre-elles : il n’y a ni groupe, ni imam, alors elles sont toutes sur l’égarement, à toi de ne pas te mêler à elles, écartes-toi d’elles, même si pour cela tu te retrouves tout seul : « ...devrais-tu pour cela ne manger que les racines d'un arbre et rester ainsi jusqu'à ce que la mort t'advienne ».

[Hadith authentique - Boukhari (3338) - rapporté dans le sahih de Mouslim (3434)].

 

Ceci est donc l’attitude à adopter par le musulman face aux fitan :

 

Premièrement : Il met en application le Livre d’Allah – Exalté Soit-Il.

 

Deuxièmement : Il met en application la Sounna du Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) et ce sur quoi étaient ses successeurs et compagnons.

 

Troisièmement : Il reste accroché au groupe des musulmans, où qu’il soit et (sous l'autorité) de l’imam des musulmans.

 

Quatrièmement : S’il n’y a ni groupe, ni imam, alors il doit demeurer seul ainsi et s’écarter de toutes ces sectes jusqu'à ce que la mort lui advienne, tout en étant attaché à sa religion et sur la Sounna de son prophète.

 

Les hypocrites, en tout temps, en tous lieux, vivent parmi nous, il se peut même qu’ils fassent partie de nos enfants et de notre faction.

 

Ils attendent un revers de fortune pour les musulmans et se mettent toujours du côté des ennemis.

 

Si les fitan font leur apparition, ils regagnent [aussitôt] le camp des ennemis et abandonnent les musulmans, comme cela est effectivement arrivé le jour des coalisés, lors de la bataille des coalisés (Al-Ahzab), au temps du Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui), lorsque les arabes se sont regroupés contre le Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) et qu’ils étaient venus pour anéantir l’Islam et les musulmans.

 

Ils voulaient se débarrasser du Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) et ses compagnons.

 

Ils vinrent et encerclèrent la ville (Médine), ils étaient venu en grand nombre et constitués de plusieurs tribus mécréantes.

 

À ce moment- là, les juifs se sont joints à eux et ils donc rompus le pacte qu’ils avaient souscrits avec le Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui).

 

Ils ont ensuite rejoints les rangs des mécréants, pourtant ils faisaient partie des gens du livre et savaient que c’était le Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui).

 

Malgré cela, ils se sont joints à ses ennemis et se sont alliés aux mécréants ; Allah – Exalté Soit-Il – a dit :

 

« Quand ils vous vinrent d'en haut et d'en bas [de toutes parts], et que les regards étaient troublés, et les cœurs remontaient aux gorges, et vous faisiez sur Allah toutes sortes de suppositions... * Les croyants furent alors éprouvés et secoués d'une dure secousse. » [S33 .v10/11].

 

Quelle fut l’attitude des croyants et quelle fut celle des hypocrites ?

 

(traduction rapprochée) « Les croyants furent alors éprouvés et secoués d'une dure secousse. * Et quand les hypocrites et ceux qui ont la maladie [le doute] au cœur disaient: "Allah et Son messager ne nous ont promis que tromperie" » [S33 .v11/12] : (les hypocrites dirent) : "Le Messager nous a promis que nous allions avoir la victoire, que la sécurité s’étendra sur la péninsule (arabique), que le passager en provenance de tel et tel endroit, voyagerait en toute tranquillité et maintenant ils disent que nous n’avons même pas la possibilité d’aller faire nos besoins ! Où sont les promesses du Messager ?".

 

Voilà la position des hypocrites : « Allah et Son messager ne nous ont promis que tromperie ».

 

Ceci fut l’attitude des hypocrites.

 

Quant aux croyants (traduction rapprochée) :

 

« Et quand les croyants virent les coalisés, ils dirent: «Voilà ce qu'Allah et Son messager nous avaient promis; et Allah et Son messager disaient la vérité». Et cela ne fit que croître leur foi et leur soumission. * Il est, parmi les croyants, des hommes qui ont été sincères dans leur engagement envers Allah. Certains d'entre eux ont atteint leur fin, et d'autres attendent encore; et ils n'ont varié aucunement (dans leur engagement); * afin qu'Allah récompense les véridiques pour leur sincérité, et châtie, s'Il veut, les hypocrites, ou accepte leur repentir. Car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. * Et Allah a renvoyé, avec leur rage, les infidèles ... » [S33 .v22/25]

 

Ceci est le résultat, le moment de l'examen est donc arrivé et les hypocrites prirent le dessus sur les croyants, les juifs se rallièrent aux mécréants, bien qu’ils faisaient partie des gens du livre et savaient que c’était le Messager d’Allah :

 

« Et Allah a renvoyé, avec leur rage, les infidèles sans qu'ils n'aient obtenu aucun bien, et Allah a épargné aux croyants le combat. Allah est Fort et Puissant. ».

 

Et au début de ce verset, Allah dit (traduction rapprochée) : « O vous qui croyez! Rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous, quand des troupes vous sont venues et que Nous avons envoyé contre elles un vent et des troupes que vous n'avez pas vues. Allah demeure Clairvoyant sur ce que vous faites. »[S33 .v9] 

 

Que s’est-il passé ?

 

Les musulmans n’ont pas combattus : « et Allah a épargné aux croyants le combat », Il (Allah) envoya un vent violent et un froid glacial contre eux et fit descendre des anges du ciel qui jetèrent l'effroi dans les cœurs des mécréants, qui remboursèrent chemin apeurés et vaincu : « Et Allah a renvoyé, avec leur rage, les infidèles sans qu'ils n'aient obtenu aucun bien, et Allah a épargné aux croyants le combat. Allah est Fort et Puissant. * Et Il les a fait descendre de leur forteresse... » : ainsi, les juifs qui les avaient aidés et qui se rallièrent à eux, Allah les fit descendre de leur forteresse derrière laquelle ils se portageaient.

 

Ils croyaient échapper à Allah – Exalté Soi-Il - derrière elle : « Et Il a fait descendre de leurs forteresses ceux des gens du Livre qui les avaient soutenus [les coalisés], et Il a jeté l'effroi dans leurs cœurs; un groupe d'entre eux vous tuiez, et un groupe vous faisiez prisonniers. * Et Il vous a fait hériter leur terre, leurs demeures, leurs biens, et aussi une terre que vous n'aviez point foulée... » [S33 .v26/27].

 

Ceci fut à Khaybar, avant cela, ils n’avaient jamais foulé (cette terre).

 

Voilà le résultat, le fruit de la patience, mais seulement après l’examen, lorsqu’ils furent « éprouvés et secoués d'une dure secousse. »« et les cœurs remontaient aux gorges ».

 

Mais voilà, ils restèrent fermes et trouvèrent donc devant eux la promesse d’Allah – Louange à Lui, Le Très Haut.

 

En effet, ils avaient fait preuve de patience, ceci est donc le résultat (final).

 

Par conséquent, le croyant véridique s’est démarqué de l’hypocrite menteur lors de cette épreuve et durant cette fitna et durant les autres : il s’agit donc de la sagesse d’Allah – Exalté Soit-Il, Le Très Haut – qui fait apparaître ces fitan.

 

Comme vous le savez, voilà qu'aujourd'hui les mécréants se ruent sur les musulmans en s’en prenant à eux, avec leur alliés, avec leurs multiples ruses, leurs armes et leurs conspirations, ils souhaitent en finir avec l’Islam et les musulmans.

 

Ils se cachent derrière l’excuse qui consiste à dire que les peuples (musulmans) sont opprimés, prétextant qu’ils sont persécutés, invoquant l’excuse de la liberté, l’exigence des droits et celle de la démocratie et ainsi de suite.

 

Certains rédacteurs prétentieux trompé ont pris leur parti et se sont mis à parler en reprenant leur langage et répéter ce qu’ils disent, mais tout cela ne nuira en rien à l’Islam et aux musulmans.

 

Aujourd'hui, ils appellent à la pensé pluraliste, à la liberté des doctrines et la liberté d’expression et ainsi de suite : (en somme) n’avons-nous de religion ?

 

Allah n’a-t-Il pas fait descendre sur nous un Livre du ciel et envoyé parmi nous un Messager.

 

Ne nous a-t-Il pas ordonné de suivre le Livre et la Sounna, et de faire preuve d’obéissance à l’égard de ceux qui détiennent le pouvoir ?

 

Et notamment ce verset (traduction rapprochée) :

 

« O les croyants! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (et aboutissement).» [S04 .v59]

 

Ils appellent à la liberté de la femme dans tous les sens du terme, la liberté bestiale, car il ne s’agit pas de la liberté bénéfique qui libérerait la femme de l’avilissement et la soumission aux tentations et les désires des mécréants.

 

Ils appellent à ce qu’elle soit comme l’homme, alors qu’elle ne l’est pas (traduction rapprochée) :

 

« l’homme n'est pas comme la femme » [S03 .v36].

 

Ils cherchent à ce que la femme soit comme l’homme, qu’elle s’occupe de choses qui sont réservées aux hommes, qu’elle sorte des foyers qui sont leurs lieux d’occupations « Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d'avant l'Islam (Jâhiliyah). Accomplissez la Salât, acquittez la Zakât et obéissez à Allah et à Son messager. » [S33 .v33], ce n’est pas cela qu’ils veulent !

 

Ils préfèrent que la femme musulmane soit à l’identique de la mécréante occidentale, bien plus encore.

 

D’ailleurs, elle le sera parce lorsqu’elle aura renié le bienfait d’Allah et délaissé les valeurs éthiques de l’Islam, elle sera devenu pire que la femme mécréante qui ne connait pas l’Islam et qui n’a pas vécu sous son ombrage une longue période.

 

Elle en sera que plus humiliée !

 

C’est ce que veulent ces gens-là, d’ailleurs ils savent bien que si les femmes dévient, c’est la société tout entière qui dévie, conformément à la parole du Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) :

 

«... et craignez les femmes car la première tentation des enfants d'Israël se manifesta par les femmes. »

[Rapporté par Mouslim]

 

il (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit aussi :

 

« Je n'ai pas laissé derrière moi une tentation plus préjudiciable aux hommes que les femmes (la tentation des femmes). »

[Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim].

 

Quand ils se sont aperçus que les femmes étaient ainsi, ils se sont mis à les monter la tête (de ces femmes) contre ses propres valeurs, contre sa religion, contre sa propre société, pour atteindre leurs objectifs en utilisant la femme.

 

Ils se sont focalisés sur elle. D'ailleurs certains hypocrites, parmi lesquels il y avait certains de nos enfants et certains de nos proches, les ont aidés dans cette démarche.

 

Ils se sont mis à crier en reprenant leurs points de vue (Ndt : celui des mécréants) et à scander leurs paroles dont ils ne connaissent ni la portée, ni leur sens, ils se sont mis à les répéter uniquement parce qu’elles proviennent – selon leur prétention! - de pays modernes, alors qu’en réalité, ce sont des pays arriérés.

 

Ces idées, qui sont venues des pays occidentaux, ils les voient comme si elles étaient parfaites et que nous sommes des arriérés et ceci et cela...que nous avons besoin de réforme - ils appellent cela la réforme alors que cela n’est que de la corruption - (traduction rapprochée) :

 

« Au contraire nous ne sommes que des réformateurs! » [S02 .v11] - comme le rétorquent les hypocrites : « Et quand on leur dit: «Ne semez pas la corruption sur la terre», ils disent (traduction rapprochée) : "Au contraire nous ne sommes que des réformateurs!" * Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs, mais ils ne s'en rendent pas compte.» [S02 .v11/12].

 

Voilà la position de ceux-là face aux fitan et nul ne fait preuve de patience dans cela si ce n’est les gens de la Foi, de la certitude et de la fermeté, ceux qui ne se font pas trompé par les propagandes.

 

Nous ne sommes pas – et la louange est à Allah - dans le doute au sujet de notre religion, et nous ne le sommes au sujet de notre croyance, pourquoi alors nous ne nous cramponnons pas à notre religion et nous ne patientons pas sur cela ?

 

Pourquoi alors nous ne nous cramponnons pas à notre croyance ?

 

Pourquoi nous descendons du haut vers le bas ?

 

Ceci, [simplement] parce qu’ils veulent que nous délaissions notre toute-puissance, Allah – Exalté Soit-, Le Très haut - dit : « vous êtes les supérieurs », à condition : ce n’est pas la supériorité absolue, mais elle est conditionnée : « si vous êtes de vrais croyants. »« vous êtes les supérieurs, si vous êtes de vrais croyants. » [S03. V139].

 

Avec la Foi, les croyants deviennent supérieurs et sans elle, ils sont abandonnés et rabaissés. Mais l’examen et l’épreuve est obligatoire, n’en soyons pas stupéfiés.

 

Et d’autres fitan viendront, comme nous l’a révélé le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui).

 

Plus le temps sera long, plus les fitan s’intensifieront.

 

Elles se diversifieront, l’une plus intense encore que la précédente, des fitan qui se succéderont, l’une encore plus violente que la précédente.

 

Des fitan où « Le croyant qui est attaché à sa religion, est semblable à celui qui saisit un charbon ardent avec ses mains »« Certes l'islam a commencé comme quelque chose d'étrange il redeviendra étrange, faites donc la bonne annonce [en arabe, Touba] aux étrangers... » ; On lui demanda: « Qui sont ces étrangers, o Messager d'Allah ? ». Il répondit: « Ils sont ceux qui corrigent les gens lorsqu'ils deviennent corrompus. ».

 

Dans une autre narration « Ils sont ceux qui remettent droit ce que les gens ont corrompu.» ; ces gens-là, ce sont eux les étrangers à la fin des temps.

 

Pourquoi sont-ils des étrangers ?

 

Parce que la plupart des gens s'opposent à eux et sont régulièrement en démêlé, c’est pour cela qu’ils sont étrangers.

 

Et l’étranger, c’est celui qui vit parmi les personnes qui ne sont pas de sa famille et qui ne sont pas de son pays ; c’est lui l’étranger.

 

Ainsi, le croyant vit à la fin des temps parmi des gens qui ne sont pas de sa famille et qui ne sont pas de sa patrie par leur comportement, par leur culture et par leurs idées, ils ne sont pas de son pays : c’est au croyant de faire preuve de patience par rapport à cela (traduction rapprochée) :

 

« (Ils) s'enjoignent mutuellement la vérité et s'enjoignent mutuellement l'endurance. » [S103. v03].

 

Je demande à Allah – Glorifié Soit-Il – de nous assiste, ainsi qu’à vous pour énoncer la bonne parole et accomplir la bonne action.

 

Et que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur notre Messager Muhammad, ainsi que sur sa famille et l’ensemble de ses compagnons. .

 

Conférence intitulée : "La position du musulman face aux troubles (Fitan)" 

Traduction adaptée & rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy

Publié par alghourabaa.com

موقف المسلم من الفتن
بسم الله الرحمن الرحيم
الحمد لله رب العالمين، وصلى الله وسلم على نبينا محمد وعلى آله وأصحابه أجمعين، أما بعد
فإن الموضوع الذي سنتحدث عنه إن شاء الله هو كما أُعُلن "موقف المسلم من الفتن" وقانا الله وإياكم شرها
والفتن: جمع فتنة، وهي الابتلاء والاختبار، وسنة الله سبحانه وتعالى في خلقه أن يبتلهم، ولا يتركهم من غير ابتلاء لأنهم لو تركوا من غير ابتلاء لم يتميز المؤمن من المنافق، ولم يتبين الصادق من الكاذب ولحصل الالتباس كما قال الله سبحانه وتعالى: بسم الله الرحمن الرحيم (الم* أَحَسِبَ النَّاسُ أَنْ يُتْرَكُوا أَنْ يَقُولُوا آمَنَّا وَهُمْ لا يُفْتَنُونَ* وَلَقَدْ فَتَنَّا الَّذِينَ مِنْ قَبْلِهِمْ فَلَيَعْلَمَنَّ اللَّهُ الَّذِينَ صَدَقُوا وَلَيَعْلَمَنَّ الْكَاذِبِينَ)، فالله سبحانه يجري الفتن ليظهر ويُعلم الصادق من الكاذب، ولولا ذلك لم يميز بين هذا وهذا ولتبس الأمر ووثق المسلمون بمن يظهر لهم الإيمان والإسلام وهو على خلاف ليخدع وليغش لأجل أن يحذروه ولا يثق به على أسراره وعلى أموره، ولو لم يكن هناك فتن ما عرفوه ولا، اختلط المؤمن بالمنافق، واختلط الصادق بالكاذب وحصل الفساد ولم يتميز هذا من هذا، ومن حكمته ورحمته أنه يجري هذه الفتن لأجل أن يمايز بين الفريقين
فالله سبحانه وتعالى حكيم في صنعه، وفي ما يجريه بهذا الكون، فالله قال لنا: (مَا كَانَ اللَّهُ لِيَذَرَ الْمُؤْمِنِينَ عَلَى مَا أَنْتُمْ عَلَيْهِ حَتَّى يَمِيزَ الْخَبِيثَ مِنْ الطَّيِّبِ وَمَا كَانَ اللَّهُ لِيُطْلِعَكُمْ عَلَى الْغَيْبِ وَلَكِنَّ اللَّهَ يَجْتَبِي مِنْ رُسُلِهِ مَنْ يَشَاءُ)، (مَا كَانَ اللَّهُ لِيَذَرَ الْمُؤْمِنِينَ عَلَى مَا أَنْتُمْ عَلَيْهِ) من اختلاط المنافقين والكاذبين مع المؤمنين الصادقين لأن هذا يحصل به ضرر كبير على الدين والدنيا، (مَا كَانَ اللَّهُ لِيَذَرَ الْمُؤْمِنِينَ عَلَى مَا أَنْتُمْ عَلَيْهِ حَتَّى يَمِيزَ الْخَبِيثَ مِنْ الطَّيِّبِ) وذلك بالفتن التي يجريها على عباده، (وَمَا كَانَ اللَّهُ لِيُطْلِعَكُمْ عَلَى الْغَيْبِ) أنتم لا تعلمون ما في القلوب، فكثيرون بمن أظهر لكم الولاء والصدق والمصادقة والإيمان لأنكم لا تتطلعون على ما في قلبه وهو عدو متربص، فلما كان الناس لا يعلمون ما في القلوب جعل الله هذه الفتن مظهرة لما في القلوب من المحن والكذب والنفاق فإنها إذا جاءت الفتنة تكلم المنافقون فعرفوا وانحازوا إلى الكفار ولم يثبتوا، وأما في وقت الرخاء فهم لا يُعرفون ويخدعون ويكذبون ويمارسون أعمالهم الخبيثة، وأما قوله: (وَلَكِنَّ اللَّهَ يَجْتَبِي) أي يختار (مِنْ رُسُلِهِ مَنْ يَشَاءُ) هذا استثناء من قوله تعالى: (وَمَا كَانَ اللَّهُ لِيُطْلِعَكُمْ عَلَى الْغَيْبِ)، فإن الله يطلع على الغيب من شاء من رسوله على شيء من الغيب لأجل المعجزة الدالة على صدقهم، ولأجل أن يعالجوا هذا الخلال الذي يحصل في المجتمع وفي الأمم (وَلَكِنَّ اللَّهَ يَجْتَبِي مِنْ رُسُلِهِ مَنْ يَشَاءُ) كما قال الله جلَّ وعلا: (عَالِمُ الْغَيْبِ فَلا يُظْهِرُ عَلَى غَيْبِهِ أَحَداً* إِلاَّ مَنْ ارْتَضَى مِنْ رَسُولٍ)، فالرسل قد يطلعهم الله على شيء من المغيبات لأجل مصلحة الدعوة وإثبات الرسالة، أما غير الأنبياء فإنهم لا يطلعون على الغيب ولا يطلعهم الله على الغيب: (قُلْ لا يَعْلَمُ مَنْ فِي السَّمَوَاتِ وَالأَرْضِ الْغَيْبَ إِلاَّ اللَّهُ وَمَا يَشْعُرُونَ أَيَّانَ يُبْعَثُونَ)، فهذه هي الحكمة في إجراء الفتن على العباد.
والفتن لا تكون في وقت دون وقت؛ بل الفتن في جميع أطوار الخليق كما قال الله تعالى: (وَلَقَدْ فَتَنَّا الَّذِينَ مِنْ قَبْلِهِمْ) هذه سنة الله في خلقه سبحانه وتعالى
والفتن متنوعة
تكون الفتن في الدين
تكون الفتن في المال
تكون الفتن في الأولاد
تكون الفتن في المقالات والمذاهب الاختلاف، تكون متنوعة
فالله سبحانه وتعالى يجريها على عباده لنصرة دينه وخذلان أعداءه المتربصين: (الَّذِينَ يَتَرَبَّصُونَ بِكُمْ) يعني: ينتظرون بكم، (فَإِنْ كَانَ لَكُمْ فَتْحٌ مِنْ اللَّهِ قَالُوا أَلَمْ نَكُنْ مَعَكُمْ وَإِنْ كَانَ لِلْكَافِرِينَ نَصِيبٌ قَالُوا أَلَمْ نَسْتَحْوِذْ عَلَيْكُمْ وَنَمْنَعْكُمْ مِنْ الْمُؤْمِنِينَ فَاللَّهُ يَحْكُمُ بَيْنَكُمْ يَوْمَ الْقِيَامَةِ وَلَنْ يَجْعَلَ اللَّهُ لِلْكَافِرِينَ عَلَى الْمُؤْمِنِينَ سَبِيلاً* إِنَّ الْمُنَافِقِينَ يُخَادِعُونَ اللَّهَ وَهُوَ خَادِعُهُمْ)، وما أكثر المنافقين في كل زمان ومكان
والفتن على اختلاف أنواعها وتعددها ترجع على نوعين
النوع الأول: فتن الشبهات: تكون في الدين وفي العقيدة
النوع الثاني: وفتن الشهوات: تكون في السلوك والأخلاق والملذات والمشتهيات للبطون والفروج وغير ذلك من الشهوات كما قال جلَّ وعلا في سورة التوبة: (كَمَا اسْتَمْتَعَ الَّذِينَ مِنْ قَبْلِكُمْ بِخَلاقِهِمْ) يعني: بشهواتهم (فَاسْتَمْتَعُوا بِخَلاقِهِمْ فَاسْتَمْتَعْتُمْ بِخَلاقِكُمْ كَمَا اسْتَمْتَعَ الَّذِينَ مِنْ قَبْلِكُمْ بِخَلاقِهِمْ) تشبهتم بهم في نيل الشهوات المحرمة وإن كانت على حساب دينكم وأخلاقكم، (كَالَّذِينَ مِنْ قَبْلِكُمْ كَانُوا أَشَدَّ مِنْكُمْ قُوَّةً) أنظروا الابتلاء والامتحان (كَانُوا أَشَدَّ مِنْكُمْ قُوَّةً وَأَكْثَرَ أَمْوَالاً وَأَوْلاداً فَاسْتَمْتَعُوا بِخَلاقِهِمْ) أي: بنصيبهم من هذه الأمور، انطلقوا معها تاركين لدينهم في فروجهم، وفي بطونهم، وفي رئاساتهم، وفي ما يشتهون: (فَاسْتَمْتَعُوا بِخَلاقِهِمْ فَاسْتَمْتَعْتُمْ بِخَلاقِكُمْ كَمَا اسْتَمْتَعَ الَّذِينَ مِنْ قَبْلِكُمْ بِخَلاقِهِمْ) تشبه، ثم قال: (وَخُضْتُمْ كَالَّذِي خَاضُوا)هذه فتنة الشبهات الخوض في أمور الدين، ظهور المقالات المخالفة، ظهور الفرق المخالفة هذا من الفتن في الدين فتن الشبهات، منها نشأ ما نشاء من الفرق في الإسلام فرقة القدرية، فرقة الجهمية، فتنة الشيعة، وفتن كثيرة انحدرت من هذه الفتن، وهذه الفرق كما قال صلى الله عليه وسلم: "ستفترق هذه الأمة على ثلاث وسبعين فرقة كلها في النار إلا واحدة"، قالوا: من هي يا رسول الله؟ قال: "من كان على ما أنا عليه" أو"على مثل ما أنا عليه اليوم وأصحابي" فرقة واحدة ناجية تسمى الفرقة الناجية، لأنها نجت من النار كلها في النار إلا واحدة نجت من النار بسبب أنها تمسكت بما كان عليه الرسول صلى الله عليه وسلم وأصحابه، وثبتوا على ذلك، وصبروا عليه رغم ما يعترضهم من الصعوبات ومن المشقات إلا أنهم صبروا، وثبتوا على ما كان عليه رسول الله صلى الله عليه وسلم وأصحابه ولم ينجرفوا مع الفرق المنجرفة
وقال صلى الله عليه وسلم لأصحابه: "فَإِنَّهُ مَنْ يَعِشْ مِنْكُمْ فَسَيَرَى اخْتِلاَفًا كَثِيرًا فَعَلَيْكُمْ بِسُنَّتِي وَسُنَّةِ الْخُلَفَاءِ الرَّاشِدِينَ الْمَهْدِيِّينَ من بَعْدِي تَمَسَّكُوا بِهَا وَعَضُّوا عَلَيْهَا بِالنَّوَاجِذِ وَإِيَّاكُمْ وَمُحْدَثَاتِ الأُمُورِ فَإِنَّ كُلَّ مُحْدَثَةٍ بِدْعَةٌ وَكُلَّ بِدْعَةٍ ضَلاَلَةٌ"، وفي رواية: "وَكُلَّ ضَلاَلَةٍ فِي النَّارِ"، الرسول ما ترك شيئا إلا وضحه لنا، وبينه لنا، ومن ذلك أنه بين موقف المسلم من هذه الفتن: أنه يكون على ما كان عليه الرسول صلى الله عليه وسلم ويلزم ذلك ويصبر عليه، ويكون على سنة الرسول صلى الله عليه وسلم وأصحابه، هذا فيه النجاة من الفتن، وهذا موقف المسلم من الفتن أنه لا ينخدع ولا ينجرف معها وإنما يبقى على دينه، ويصبر عليه، وله قدوة في رسول الله صلى الله عليه وسلم وأصحابه لاسيما الخلفاء الراشدين المهديين
وكذلك من المنجيات من هذه الفتن وموقف المسلم منها: أنه يلزم جماعة المسلمين وإمام المسلمين الموجودين في عهده، فيكون مع جماعة المسلمين وإمام المسلمين ويبتعد عن الفرق المخالفة، لأن حذيفة بن اليمان رضي الله عنه سأل رسول الله صلى الله عليه وسلم عن الفتن قال: كان الناس يسألون رسول الله صلى الله عليه وسلم عن الخير وكنت أسأله عن الشر مخافة أن يدركني من ذلك أنه سأله: ماذا يصنع؟ ما تأمرني إن أدركني ذلك؟ أي وقت الفتن الاختلاف قال: "تَلْزَمُ جَمَاعَةَ الْمُسْلِمِينَ وَإِمَامَهُمْ" ما داموا موجودين ولو كانوا قلة، إذا كانوا على الحق تلزمهم وتكون معهم، وتكون تحت إمامهم، إمام المسلمين، لأن هذا منجاة من الفتن بإذن الله، "تَلْزَمُ جَمَاعَةَ الْمُسْلِمِينَ وَإِمَامَهُمْ" ولا تنجرف مع المنجرفين باسم الحرية أو باسم الديمقراطية أو باسم العلمانية أو باسم التعددية أو ما أشبه ذلك، لا ليس هذا عندنا، نحن نتمسك بديننا وننحاز مع جماعة المسلمين وإمام المسلمين هذا هو النجاة من الفتن عند حدوثها، ولا نغتر بالدعايات، ولا نعتر بزخرف القول، ولا نصغي إلى الشبهات التي تحاول أن تجتثنا من جماعة المسلمين وإمام المسلمين، قال حذيفة رضي الله عنه: فإِنْ لَمْ يكُنْ لَهُمْ جَمَاعَةٌ وَلاَ إِمَامٌ؟ - ولا حول ولا قوة إلا بالله - جاءت فتن عظيمة وليس هناك جماعة ولا إمام للمسلمين، قَالَ: "فَاعْتَزِلْ تِلْكَ الْفِرَقَ كُلَّهَا" لا تدخل في الفتن، اعتزل هذه الفرق كلها لأنها ليس لبعضها ميزة على بعض، ليس فيها جماعة وليس فيها إمام، فهي كلها على ضلال تاءه لا تدخل معها، اعتزلها ولو أن تكون وحدك: "وَلَوْ أَنْ تَعَضَّ عَلَى أَصْلِ شَجَرَةٍ حَتَّى يُدْرِكَكَ الْمَوْتُ وَأَنْتَ عَلَى ذَلِكَ"، فهذا موقف المسلم من الفتن
أولاً: يأخذ بكتاب الله عز وجل
ثانياً: يأخذ بسنة رسول الله صلى الله عليه وسلم، وما كان عليه خلفاءه وأصحابه
ثالثاً: يكون مع جماعة المسلمين أينما وجودوا ومع إمام المسلمين
رابعاً: إذا لم يكن هناك جماعة ولا إمام فإنه ينجوا بنفسه وينحاز عن هذه الفرق كلها حتى يدركها الموت وهو ومتمسك بدينه وعلى سنة نبيه
إن المنافقين في كل زمان ومكان وهم يعيشون بيننا وربما يكونون من أولادنا، ومن جماعتنا إنهم يتربصون بالمسلمين الدوائر، وينحازون مع العدو دائما، إذا جاءت الفتن انحازوا إلى العدو وتركوا المسلمين كما حصل منهم يوم الأحزاب في غزوة الأحزاب في عهد الرسول صلى الله عليه وسلم لما تألف العرب على رسول الله صلى الله عليه وسلم وجاءوا يريدون القضاء على الإسلام والمسلمين، يريدون القضاء على رسول الله صلى الله عليه وسلم وأصحابه، جاءوا وأحاطوا بالمدينة وهم كثرة كافرة من القبائل عند ذلك انحاز معهم اليهود ونقضوا العهد الذي أغرموه مع الرسول صلى الله عليه وسلم، ونظموا إلى صفوف الكفار وهم أهل كتاب يعرفون أنه رسول الله صلى الله عليه وسلم انحازوا مع أعداءه وصاروا مع الكفار وقال الله جل وعلا: (إِذْ جَاءُوكُمْ مِنْ فَوْقِكُمْ وَمِنْ أَسْفَلَ مِنْكُمْ وَإِذْ زَاغَتْ الأَبْصَارُ وَبَلَغَتْ الْقُلُوبُ الْحَنَاجِرَ وَتَظُنُّونَ بِاللَّهِ الظُّنُونَ* هُنَالِكَ ابْتُلِيَ الْمُؤْمِنُونَ وَزُلْزِلُوا زِلْزَالاً شَدِيد) ماذا كان موقف المؤمنين وما كان موقف المنافقين؟
(وَزُلْزِلُوا زِلْزَالاً شَدِيد* وَإِذْ يَقُولُ الْمُنَافِقُونَ وَالَّذِينَ فِي قُلُوبِهِمْ مَرَضٌ مَا وَعَدَنَا اللَّهُ وَرَسُولُهُ إِلاَّ غُرُور) الرسول وعدنا أنه سينتصر وأنه سيبسط الأمن على الجزيرة ويسير الراكب من كذا وكذا آمنا والآن يقولون ما نقدر نذهب إلى قضاء حوائجنا، وين وعد الرسول؟ (مَا وَعَدَنَا اللَّهُ وَرَسُولُهُ إِلاَّ غُرُور) هذا موقف المنافقين
وأما المؤمنون: (وَلَمَّا رَأَى الْمُؤْمِنُونَ الأَحْزَابَ قَالُوا هَذَا مَا وَعَدَنَا اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَصَدَقَ اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَمَا زَادَهُمْ إِلاَّ إِيمَاناً وَتَسْلِيماً* مِنْ الْمُؤْمِنِينَ رِجَالٌ صَدَقُوا مَا عَاهَدُوا اللَّهَ عَلَيْهِ فَمِنْهُمْ مَنْ قَضَى نَحْبَهُ وَمِنْهُمْ مَنْ يَنْتَظِرُ وَمَا بَدَّلُوا تَبْدِيلاً* لِيَجْزِيَ اللَّهُ الصَّادِقِينَ بِصِدْقِهِمْ وَيُعَذِّبَ الْمُنَافِقِينَ إِنْ شَاءَ أَوْ يَتُوبَ عَلَيْهِمْ إِنَّ اللَّهَ كَانَ غَفُوراً رَحِيماً* وَرَدَّ اللَّهُ الَّذِينَ كَفَرُوا) هذه النتيجة الآن لما حصل الامتحان وامتاز المنافقون عن المؤمنين وانحاز اليهود مع الكفار وهم أهل كتاب يعرفون أنه رسول الله: (وَرَدَّ اللَّهُ الَّذِينَ كَفَرُوا بِغَيْظِهِمْ لَمْ يَنَالُوا خَيْراً وَكَفَى اللَّهُ الْمُؤْمِنِينَ الْقِتَالَ وَكَانَ اللَّهُ قَوِيّاً عَزِيزاً) وفي مطلع هذه الآيات يقول: (يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اذْكُرُوا نِعْمَةَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ جَاءَتْكُمْ جُنُودٌ فَأَرْسَلْنَا عَلَيْهِمْ رِيحاً وَجُنُوداً لَمْ تَرَوْهَا وَكَانَ اللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيراً) ماذا حصل؟ المسلمون ما قتلوا (وَكَفَى اللَّهُ الْمُؤْمِنِينَ الْقِتَالَ) أرسل الله ريحاً شديدة باردة فكفئت صدروهم وحصبتهم وأنزل ملائكة من السماء تلقي الرعب في قلوبهم فرحلوا خائفين مهزومين (وَرَدَّ اللَّهُ الَّذِينَ كَفَرُوا بِغَيْظِهِمْ لَمْ يَنَالُوا خَيْراً وَكَفَى اللَّهُ الْمُؤْمِنِينَ الْقِتَالَ وَكَانَ اللَّهُ قَوِيّاً عَزِيزا* وَأَنْزَلَ الَّذِينَ ظَاهَرُوهُمْ) اليهود الذين أعانوهم وانحازوا معهم أنزلهم الله من حصونهم التي تحصنوا بها وظنوا أنها تمنعهم من الله عز وجل: (وَأَنْزَلَ الَّذِينَ ظَاهَرُوهُمْ مِنْ أَهْلِ الْكِتَابِ مِنْ صَيَاصِيهِمْ وَقَذَفَ فِي قُلُوبِهِمْ الرُّعْبَ فَرِيقاً تَقْتُلُونَ وَتَأْسِرُونَ فَرِيقاً* وَأَوْرَثَكُمْ أَرْضَهُمْ وَدِيَارَهُمْ وَأَمْوَالَهُمْ وَأَرْضاً لَمْ تَطَئُوهَا) هذا في خيبر أول لم تطئوها هذه النتيجة، نتيجة الصبر؛ لكن بعد الامتحان بعدما (وَزُلْزِلُوا زِلْزَالاً شَدِيد) (وَبَلَغَتْ الْقُلُوبُ الْحَنَاجِرَ) لكنهم ثبتوا، ووجدوا وعد لله سبحانه وتعالى وصبروا هذه هي النتيجة، إذا تميز المؤمن الصادق من المنافق الكاذب عند هذه المحنة والفتنة وعند غيرها، هذه حكمة الله جل وعلا في إجراء الفتن
واليوم كما تعملون الكفار أقبلوا على المسلمين بقبضهم وقضيضهم ومختلف مكرهم وأسلحتهم وكيدهم يردون القضاء على الإسلام والمسلمين بحجة أن الشعوب مظلومة، وأنها مقهورة، وأنها تريد حقوقها وبحجة الحرية والمطالبة بالحقوق والديمقراطية وإلى آخره، وانحاز إليهم من الكتاب المغرورين والمخدوعين من انحاز وصاروا يتكلمون بألسنتهم ويقولون ما يقولون؛ ولكن كل هذا لن يضر الإسلام والمسلمين، الآن ينادون بالتعددية الفكرية وبحرية المذاهب وحرية المقالات وإلى آخره، يعني ما لنا دين؟
ألم ينزل الله علينا كتابا من السماء ويرسل إلينا رسولاً ويأمرنا بتباع الكتاب والسنة، والالتزام بطاعة ولاة الأمور من: (يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا أَطِيعُوا اللَّهَ وَأَطِيعُوا الرَّسُولَ وَأُوْلِي الأَمْرِ مِنْكُمْ فَإِنْ تَنَازَعْتُمْ فِي شَيْءٍ فَرُدُّوهُ إِلَى اللَّهِ وَالرَّسُولِ إِنْ كُنتُمْ تُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الآخِرِ ذَلِكَ خَيْرٌ وَأَحْسَنُ تَأْوِيلاً)، ينادون بحرية المرأة بكل ما تعنيه الحرية البهيمية ما هي بالحرية الطيبة التي تحرر المرأة من الخنوع والخضوع للشهوات ورغبات الكفار، وأن تكون مثل الرجل وهي ليست كرجل (وَلَيْسَ الذَّكَرُ كَالأُنْثَى)، يردون أن تكون مثل الرجل أن تتولى أعمال الرجال، أن تخرج من البيوت التي هي مقار عملها: (وَقَرْنَ فِي بُيُوتِكُنَّ وَلا تَبَرَّجْنَ تَبَرُّجَ الْجَاهِلِيَّةِ الأُولَى وَأَقِمْنَ الصَّلاةَ وَآتِينَ الزَّكَاةَ) لا يردون هذا، يردون أن تكون المرأة المسلمة مثل المرأة الغربية الكافرة؛ بل وأحق منها ستكون أحق منها لأنها كفرة نعمة الله وتركت آداب الإسلام وصارت أحق من المرأة الكفارة التي لم تعرف الإسلام ولم تعش تحت ظلهِ فترة طويلة فتكون أذل منها بكثير هم يردون هذا، ويعلمون أنها إذا انجرفت النساء انجرف المجتمع لقوله صلى الله عليه وسلم: "وَاتَّقُوا النِّسَاءَ فَإِنَّ أَوَّلَ فِتْنَةِ بَنِي إِسْرَائِيلَ كَانَتْ فِي النِّسَاءِ"، قال صلى الله عليه وسلم: "مَا تَرَكْتُ بَعْدِى فِتْنَةً أَضَرَّ عَلَى الرِّجَالِ مِنَ النِّسَاءِ" لما عرفوا أن النساء بهذه المثابة جندوها ضد أخلاقها، وضد دينها، وضد مجتمعها لينالوا مأربهم بها بالمرأة، ركزوا عليها وناصرهم من ناصرهم من المنافقين من أبناءنا ومن حولنا ناصرهم على ذلك صاروا ينعقون بآرائهم ويعلون هذه الآراء التي لا يعرفون مغزاها ولا معناها وإنما لأنها جاءت من قبل دول متقدمة بزعمهم وهي متأخرة في الحقيقة، جاءت أفكار من دول الغرب فيرونها كمالاً وأننا متأخرون وأننا, وأننا، نحتاج إلى إصلاح يسمونها الإصلاح وهو الإفساد (إِنَّمَا نَحْنُ مُصْلِحُونَ) كما يقول المنافقون:(وَإِذَا قِيلَ لَهُمْ لا تُفْسِدُوا فِي الأَرْضِ قَالُوا إِنَّمَا نَحْنُ مُصْلِحُونَ* أَلا إِنَّهُمْ هُمْ الْمُفْسِدُونَ وَلَكِنْ لا يَشْعُرُونَ) فهذا موقف هؤلاء عند الفتن ولم يصبر على ذلك إلا أهل الإيمان واليقين والثبات الذين لا يغترون بالدعايات، نحن ولله الحمد لسنا في شك من ديننا ولسنا في شك من عقدتنا، فلماذا لا نتمسك بديننا ونصبر عليه؟
لماذا لا نتمسك بعقيدتنا؟
لماذا ننزل من أعلى إلى أسفل؟
هذا يردون به أن نتخلى عن عزتنا الله جلَّ وعلا يقول: (وَأَنْتُمْ الأَعْلَوْنَ) بشرط ما هو الأعلون المطلقة بشرط (إِنْ كُنْتُمْ مُؤْمِنِينَ)، (وَأَنْتُمْ الأَعْلَوْنَ إِنْ كُنْتُمْ مُؤْمِنِينَ)
فبالإيمان يعلوا المؤمنون، وبعدم الإيمان ينخذلون ويذلون، ولكن لابد من الامتحان والابتلاء فلا نستغرب
وسيأتي فتن كما أخبر النبي صلى الله عليه وسلم وأنه كلما تأخر الزمان أشدت الفتن وتنوعت كل فتنة أشد من التي قبلها، فتن يرقق بعضها بعضا، فتن يكون فيه "المؤمن القابض على دينه كالقابض على الجمر"، "بَدَأَ الإِسْلاَمُ غَرِيبًا وَسَيَعُودُ كَمَا بَدَأَ غَرِيبًا فَطُوبَى لِلْغُرَبَاءِ"، قالوا يا رسول الله: ومن الغرباء؟ قال:"الَّذِينَ يصْلِحُونَ إِذَا فَسَدَ النَّاسُ"، وفي رواية: "الَّذِينَ يُصْلِحُونَ مَا أَفْسَدَ النَّاسَ"، هؤلاء هم الغرباء في آخر الزمان، لماذا كانوا غرباء؟
لأن أكثر الناس ضدهم وعلى خلاف فهم غرباء
والغريب: هو الذي يعيش بين أناس ليسوا من أهله، وليسوا من بلده هذا هو الغريب
فالمؤمن يعيش في آخر الزمان بين أناس ليسوا من أهله، وليسوا من موطنه بأخلاقهم وثقافتهم وأفكارهم ليسوا من بلده، لمؤمن يصبر على ذلك: (وَتَوَاصَوْا بِالْحَقِّ وَتَوَاصَوْا بِالصَّبْرِ). أسال الله عز وجل أن يوفقنا وإياكم لصالح القول والعمل
وصلى الله وسلم على نبيا محمد وعلى آله وأصحابه جمعين

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Que signifie le «التّعَالُم - ta3âloum» et qui sont-ils les «المُتَعَالِمِيْن - mouta'âlimîns» ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Que signifie le «التّعَالُم - ta3âloum» et qui sont-ils les «المُتَعَالِمِيْن - mouta'âlimîns» ? (audio)

Une réponse de l'imâm Cheikh Sâlih el Fawzân (Qu'Allah le préserve) sur le cas :

 

-du "ta3âloum" (se proclamer scientifique sans science)

-et des "mouta3âlimîns" (ceux qui se montrent "face aux autres" comme personne de science sans avoir étudié)

 

Question :

 

Que signifie le "ata3âloum" et quel est votre conseil aux jeunes qui sont passionnés par les "mouta3âlimîns" ?

 

Réponse de Cheikh :

 

Le "ata3âloum" c'est de prétendre avoir de la science !

 

Prétendre avoir de la science !

 

La personne prétend posséder de la science alors qu'elle n'est pas scientifique (savant) et qu'elle n'a pas pris la science des savants, mais seulement elle a pris la science des livres et par la lecture c'est tout et qu'elle n'a pas de fondements scientifiques pour fonder dessus !

 

Mais plutôt qu'elle lit des livres et suit les pas de sa compréhension et qu'elle commet, sûrement, plus d'erreurs que d'acquérir la vérité !

 

Voilà ce que c'est (le "ata3âloum").

 

Le "Al mouta3âlim" est un danger pour sa propre âme et un danger pour les gens car il joue avec la religion d'Allah -Le Tout Puissant- !

 

Et si une personne apparait chez les gens et leur dit :

Je suis un médecin !

Je suis un docteur !

Je suis un soigneur !

 

Alors qu'elle n'a pas de diplôme de médecine... pas de diplôme de médecine !

 

Peut on lui permettre de soigner ?

 

Peut on lui permettre de faire une opération chirurgicale, d'ouvrir les ventres des gens et de faire des opérations du cœur ?

 

Celui-ci ne peut pas être permit de soigner car ça serait un danger !

 

Donc comment peut on permettre à ce "mouta3âlim" de jouer avec la religion !

 

De jouer avec la religion est pire que de jouer avec les corps (des gens) !

 

Il est un devoir à ceux-la de craindre Allah et de ne pas parler sur Allah sans science, car Allah a certes classé la parole sur Lui sans science d'un degré plus grave que le polythéisme !

 

(Traduction rapprochée du sens)

 

"Dis :" Mon Seigneur n'a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l'agression sans droit et d'associer à Allah ce dont Il n'a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allah ce que vous ne savez pas" (Sourate 7 , verset , 33) 

 

Il est un devoir pour ceux-là de craindre Allah et qu'ils apprennent (la science) tout d'abord ! Qu'ils apprennent avant de parler.

 

Voilà.

 

يقول السائل: ما هُوَ التّعَالُم؟ ومَا نَصِيحتُكم للشّبَاب المَفْتُون بالمُتَعَالِمِيْن؟

الجواب: التعالم: ادعاء العلم، ادعاء العلم، أن الإنسان يدعي العلم وهو ليس بعالم لم يسبق له أن تلقى العلم عن العلماء، وإنما تلقى العلم عن الكتب، والمطالعة فقط، وليس عنده قواعد علمية يبني عليها وإنما يطالع في الكتب ويمشي على فهمه، وقد يكون ما يخطئ فيه أكثر مما يصيب هذا هو

المتعالم: وهو خطر على نفسه وخطر على الناس لأنه يتلاعب بدين الله -عز وجل-، لو خرج واحد على الناس وقال: أنا طبيب أنا دكتور أنا أعالج وهو ما معه شهادات طبية ما معه شهادات طبية هل يُمَكّن من العلاج؟ هل يمكن من الجراحة وشق بطون الناس والعمليات وإجراء العملية في القلب؟ ما يمكن هذا لأن هذا خطر، فكيف يُمكّن هذا المتعالم يتلاعب بالدين! التلاعب بالدين أشد من التلاعب بالأبدان، فيجب على هؤلاء أن يتقوا الله وأن لا يقولوا على الله بغير علم فإن الله جعل القول عليه بغير علم فوق الشرك

(قُلْ إِنَّمَا حَرَّمَ رَبِّيَ الْفَوَاحِشَ مَا ظَهَرَ مِنْهَا وَمَا بَطَنَ وَالْإِثْمَ وَالْبَغْيَ بِغَيْرِ الْحَقِّ وَأَنْ تُشْرِكُوا بِاللَّهِ مَا لَمْ يُنَزِّلْ بِهِ سُلْطَانًا وَأَنْ تَقُولُوا عَلَى اللَّهِ مَا لَا تَعْلَمُونَ)

فيجب على هؤلاء أن يتقوا الله وأن يتعلموا أولا، يتعلموا قبل أن يتكلموا . نعم

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Il n'est pas possible de supporter...

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Il n'est pas possible de supporter...

Al-Foudayl Ibn ‘Iyad -Qu’Allah lui fasse miséricorde- (m 187H) a dit :

 

« (Les âmes sont [comme] des troupes enrégimentées : celles qui ont la même nature s’accordent entre elles ; celles qui diffèrent de nature sont en désaccord entres elles)* et il n’est pas possible pour une personne de la Sounna de supporter une personne de l’innovation, sauf par hypocrisie. »

 

[Al-Lalika’i dans Sharh Usoulil-Itiqad n°266]

 

* Cette phrase est une parole du Prophète, sallallahu ‘alayhi wa salam, et le hadith est rapporté par al-Bukhary (3336) et Muslim (2638) – (la traduction de ce hadith provient des editions Maison d’Ennour)

 

قال وسمعت الفضيل يقول :

(الأرواح جنود مجندة فما تعارف منها ائتلف و ما تناكر منها اختلف)*

و لا يمكن أن يكون صاحب سنة يمالىء صاحب بدعة إلا من النفاق

[شرح أصول اعتقاد للالكائي رقم 266]

* هذا حديث أدرجه في كلامه. أخرجه البخاري 3336 و مسلم 2638 و أبو داود 2834

 

copié de citationssalafssalih.com

Partager cet article

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>