496 articles avec methodologie - المنهجية

Prendre ta fatwâ de ces gens-là est une cause dans la propagation de l’égarement !

Publié le par 3ilm.char3i

Prendre ta fatwâ de ces gens-là est une cause dans la propagation de l’égarement !

La fatwâ n’est pas prise des prêcheurs ni de ceux que l’on appelle prédicateurs ni des célébrités médiatiques.

 

Elle n’est prise que des savants qui sont connus pour leur considération portée aux Textes.

 

Lorsque le Texte leur est mentionné, ils s’y arrêtent et s’y conforment, appelant les gens à ce Texte sans les pousser à l’abandonner par des philosophies ou des opinions non soutenues par des preuves.

 

Tel est le savant dont on prend la fatwâ !

 

Quant à ceux qui ne sont pas connus pour leur science du Livre et de la sunna ni connus pour porter considération aux Textes, mais plutôt reconnus comme étant adeptes des discours intellectuels et des opinions, on ne prend guère d’eux la fatwâ.

 

Au contraire, la prendre d’eux est une cause dans la propagation de l’égarement.

 

Et le refuge est auprès d’Allâh !

 

شرح فضل الإسلام صـ ٩٦ - ٩٧

Traduit et publié par la chaîne Telegram - @Cercle_des_Sciences

أخذ الفتوى عن هؤلاء سبب في انتشار الضلال

الفتوى لا تؤخذ من الوعّاظ، ولا تؤخذ ممن يسمون بالدعاة، ولا تؤخذ من مشاهير الإعلام، وإنما تؤخذ من العلماء الذين عُرفوا بتعظيم النصوص، إذا ذُكر النص وقف عنده وسلم له، ودعا الناس إليه، لا يحمل الناس على ترك النص بفلسفات و آراء لا يدل عليها الدليل؛ هذا العالم الذي يؤخذ منه. أما الذين لا يُعرفون بالعلم بالكتاب والسنة، ولا يُعرفون بتعظيم النصوص، ويُعرفون بالكلام العقلي والآراء؛ فإن هؤلاء لا تؤخذ عنهم الفتوى، بل أخذ الفتوى عنهم سبب في انتشار الضلال والعياذ بالله

شرح فضل الإسلام صـ ٩٦ - ٩٧

قناة فوائد الشيخ أ.د. سليمان الرحيلي

 

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf...

Publié le par 3ilm.char3i

Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf...

1. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf (prédécesseurs) que de prendre la science de quiconque, si ce n’est après avoir observé son état vis-à-vis de la sunnah.

Il fût dit :

«Certes, cette science est une religion, observez donc de qui vous prenez votre religion».

 

2. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de traiter les erreurs des adeptes de la sunnah comme sont traités les adeptes des innovations.

En effet, tous les fils d’Âdam commettent des erreurs.

Dès lors, on observe le manhaj de l’homme en question et la faute qu’il a commise est traitée sur cette base.

 

3. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de former des groupes, de pactiser et de se réunir secrètement, en aparté.

Il a été rapporté :

«Si tu vois des gens se réunir entre eux à l’exclusion des autres à la mosquée, alors sache qu’ils sont sur un égarement». 

 

4. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que d’ameuter les gens contre les gouverneurs, de les inciter à l’insurrection, aux manifestations ou aux révoltes, ou de les critiquer ainsi que leurs ministres ou fonctionnaires ouvertement.

 

5. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de délaisser la quête de la science obligatoire et de négliger la quête de la science recommandée.

 

6. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que d’assaillir les savants, de parler sur eux (en mal), de rejeter leur science et leurs ouvrages, d’appeler à brûler ces derniers et à les détruire et de ne plus s’y référer en raison d’une simple erreur dans laquelle ils sont tombés.

 

7. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de se fanatiser pour un avis et de s’y fier.

L’un d’eux disait :

«Ce sur quoi je suis est correct tout en étant potentiellement erroné ; et ce sur quoi est mon contradicteur est erroné tout en étant potentiellement correct». 

 

8. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf : l’inimitié au simple motif qu’un désaccord intervient.

Ils faisaient la part des choses à ce sujet en fonction de l’état de l’individu et la réalité de la problématique.

Ainsi, la divergence (d’opinions) avec une intention pure n’altère en aucun cas l’affection.

 

9. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de restreindre la religion à une question : ainsi, celui qui est d’accord avec moi est salafi et celui qui me contredit n’est pas salafi.

La salafiyyah est (tout) un minhaj, pas une (seule) question.

 

10. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf : le suivi aveugle et le fanatisme sans preuve.

 

11. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que d’outrager les Compagnons ou l’un d’entre eux.

 

12. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de s’impliquer dans les séditions (fitan) et de s’y mêler.

Plutôt, ils s’en écartaient et y prenaient garde.

 

13. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de tomber dans la division, la discorde et l’animosité, alors que la devise des salaf est :

«ne vous détestez pas, ne vous tournez pas le dos, soyez - serviteurs d’Allâh - des frères».

 

14. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que d’innover et d’inventer, alors que leur mot d’ordre était :

«Suivez et n’innovez pas, car vous en avez été dispensés et attachez-vous à la religion originelle.»

 

15. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de connaître la vérité par les hommes : ainsi, tout ce qui émane de telle personne est vérité.

Plutôt, leur maxime est : connais la vérité, tu connaîtras ses partisans ; connais la vérité, tu seras de ses partisans.

 

16. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de chercher à conquérir la célébrité et à s’élever au-dessus des gens.

En effet, l’ostentation [adh-dhuhûr] porte un coup fatal (litt : elle brise les dos « adh-dhuhûr », homonyme).

Et si le novice devient chef, alors un grand bien lui échappe (ndt : c’est-à-dire que lorsque la personne vient à occuper un certain rang, prendre la science d’autrui lui pèse désormais car elle se considère au-dessus).

 

17. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de se préoccuper des sciences rationnelles pures.

Leur science n’est autre que :

«Allâh a dit, Son Messager a dit, les Compagnons ont dit».

 

18. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de se taire et s’abstenir du bon conseil à l’égard d’Allâh, Son Messager, Son livre, les dirigeants des Musulmans et le commun d’entre eux.

 

19. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de se pencher vers ce bas-monde et de délaisser l’œuvre pour l’au-delà.

 

20. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de récuser un hadîth que les raisons ne peuvent saisir et de s’y opposer.

Plutôt, leur méthodologie est le suivi et la soumission, en vertu (du verset) :

«Nous y croyons : tout est de la part de notre Seigneur !» (traduction relative).

 

21. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que d’avancer comme preuve tout verset ou hadîth, jusqu’à ce que le verset soit sans équivoque et le hadîth une sunnah suivie.

 

22. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de s’élever au-dessus des créatures.

Ils étaient des prédicateurs dotés de bienveillance, clémence et miséricorde.

 

23. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de déclarer un individu spécifié comme perpétrant une innovation, si ce n’est après avoir établi la preuve ; par la présence des conditions et l’absence des empêchements.

 

24. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de taxer de mécréance une personne déterminée avant d’avoir établi la preuve ; par la présence des conditions et l’absence des empêchements.

 

25. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que d’exagérer le rang du Messager - صلى الله عليه وسلم - et d’en faire l’égal d’Allâh تعالى.

 

26. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de conférer l’infaillibilité à quiconque en dehors du Messager d’Allâh - صلى الله عليه وسلم.

 

27. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de jeter l’anathème contre les gens, si ce n’est en vertu de ce qui a été énoncé dans la législation comme étant de la mécréance.

 

28. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de négliger la parole relative au tawhîd (l’unicité) et d’ancrer cela dans les âmes.

Il est assurément la fondation sur laquelle repose l’édification de l’Islâm en chaque personne. 

 

29. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que le thème fondamental du prêche soit la répartition des richesses - même sous couvert de réformes économiques -, ou bien l’action politique - même sous couvert de réformes politiques.

 

30. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que d’innover une allégeance prêtée à quelqu’un d’autre que l’imâm (le dirigeant/guide) en charge de l’affaire des Musulmans et leur communauté.

 

31. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de ne pas prendre pour modèle le Messager - صلى الله عليه وسلم - ni de le suivre.

 

32. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de révérer l’auteur d’une innovation.

 

33. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que d’excuser pour l’ignorance inconditionnellement.

Ils n’excusent pour l’ignorance que celui qui a déployé des efforts pour s’instruire et rechercher la science, et qui n’a pas fait preuve de négligence ; ce qui a émané de lui correspondait à la portée de son savoir.

 

34. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf : l’action avant la science.

Ils débutaient plutôt par la science avant l’action.

Allâh تعالى a dit (traduction relative) :

«Sache donc qu’en vérité il n’y a point de divinité à part Allâh et implore le pardon pour ton péché, ainsi que pour les croyants et les croyantes» [Muhammad : 19].

 

35. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de multiplier paroles et discours.

Ils disaient plutôt :

«Celui dont les propos sont nombreux, ses lapsus sont nombreux».

Et ils gardaient le silence tant et si bien que l’on pensait qu’ils souffraient d’un défaut de langage alors qu’il n’en était rien.

Il ne s’agissait que de peur d’Allâh.

 

36. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de délaisser la mise en pratique du savoir.

Il a ainsi été rapporté :

«Le savoir hèle l’œuvre ; si elle lui répond, (il demeure) et sinon, il s’en va».

 

37. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de s’engager dans un débat avec les adeptes du Faux.

En effet, le Musulman n’expose pas sa religion aux passions.

 

38. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de ne pas revenir aux savants. Plutôt, ils appelaient les gens à fréquenter les savants et à s’attacher à leurs pas.

 

39. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que d’utiliser l’approbation/l’éloge (at-ta’dîl) en présence d’une critique détaillée (jarh mufassar) à moins que l’approbateur ne le mentionne et qu’il le réfute avec science.

 

40. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que d’employer la critique générale (jarh mujmal) concernant celui dont l’intégrité est établie ; à moins que la critique ne soit détaillée ou qu’elle n’émane d’un grand imâm, car l’âme y est plus disposée.

 

41. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de s’incliner vers les adeptes de l’innovation et de se montrer complaisant envers eux.

 

42. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de sortir les significations des textes hors du cadre des fondements de la langue arabe et de la compréhension des pieux prédécesseurs.

 

43. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de discourir en usant de généralités et de délaisser le développement et l’explicitation.

 

44. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de ne pas arguer des hadiths dits «âhâd» dans les domaines dogmatiques.

 

45. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de restreindre le bénéfice de la science au hadîth dit «mutawâtir».

 

46. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de s’impliquer dans le discours et le débat.

Plutôt, ils consacraient leurs efforts à la compréhension du Livre et de la sunnah, à les mettre en pratique, et à y appeler.

 

47. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de rejeter la narration d’une personne digne de confiance et de ne l’admettre qu’en l’entendant ou en le lisant.

 

48. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de ne pas suivre ce sur quoi étaient les Compagnons, et d’amener de nouveaux sens allant au-delà du cadre de la législation.

 

49. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de s’affairer à ce qui ne sera d’aucun profit dans l’au-delà.

 

50. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que tout étudiant en science patauge dans des discussions relatives à la critique et l’éloge.

A chaque art, ses experts.

Ainsi, comme on ne prend pas la science de tout un chacun, il ne revient pas à n’importe qui de discuter de la critique et de l’éloge.

 

51. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que l’étudiant en science s’affaire à quoi que ce soit avant le Qur’ân et le hadîth.

Puis, après s’être instruit et avoir appris ce dont il a besoin pour sa religion, il peut rechercher ce qu’il souhaite.

 

52. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que de contester les savants dans leurs paroles.

Ainsi, l’étudiant en science a conscience qu’il est un étudiant et que l’approfondissement de ces sujets appartient aux savants.

Alors que dire des « النوازل - nawâzil » (question jurisprudentielle inédite nécessitant un effort personnel pour statuer) et des questions de grande envergure !

 

53. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que d’édicter des règles et des normes en fonction de l’avis.

Leur voie ne consistait en rien d’autre qu’à suivre les termes du Qur’ân et de la sunnah.

Ainsi, il ne délaisse pas dans sa fatwa les versets et les hadiths, dans la mesure du possible.

 

54. Ne fait pas partie de la méthodologie des salaf que d’aimer les adeptes des innovations ou d’en avoir une bonne opinion.

Ils ne sont pas dupes de leur éloquence ni de leur rhétorique.

Ils savent pertinemment que l’individu sera en compagnie de ceux qu’il a aimés, comme mentionné dans le hadîth.

 

Sur la Page Facebook de Cheikh - facebook.com/mohammadbazmool

Traduit par Oum Suhayl 

 Publié par 3ilmchar3i.net

ليس من منهج السلف

 ليس من منهج السلف الأخذ عن أي أحد إلا بعد النظر في حاله مع السنة. فكان يقال

إن هذا العلم دين فانظروا عمن تأخذون دينكم

1
ليس من منهج السلف معاملة أخطاء أهل السنة كمعاملة أهل البدع. فإن كل ابن آدم خطاء، فينظر في منهج الرجل ويعامل الخطأ الذي وقع منه على أساس ذلك 2

ليس من منهج السلف التحزب والتحالف والإجتماع سراً دون الناس ؛ فقد ورد

إذا رأيت من يجتمع في المسجد من دون الناس فاعلم أنهم على ضلالة

3
 ليس من منهج السلف تهييج الناس على الحكام وتحريضهم على الخروج أو المظاهرات أو الثورات. أو الانتقاد العلني لهم ولوزرائهم أو عمالهم 4
ليس من منهج السلف ترك طلب العلم الواجب، وإهمال طلب العلم المستحب 5
 ليس من منهج السلف الهجوم على العلماء والكلام فيهم واطراح علمهم وكتبهم والدعوة إلى حرقها وإتلافها وتارك الرجوع إليها لمجرد خطأ وقعوا فيه 6

 ليس من منهج السلف التعصب للرأي والاعتداد به، فكان قائلهم يقول

ما أنا عليه صواب يحتمل الخطأ، وما مخالفي عليه خطأ يحتمل الصواب

7
 ليس من منهج السلف المعاداة لمجرد وقوع اختلاف، فكانوا يفرقون في ذلك بحسب حال الرجل وواقع المسألة، فالاختلاف مع صفاء النية لا يفسد للود قضية 8
 ليس من منهج السلف حصر الدين في مسألة فمن وافقني عليها هو سلفي ومن خالفني فيها فهو غير سلفي. فالسلفية منهج وليست مسألة 9
 ليس من منهج السلف التقليد والتعصب بدون دليل 10
 ليس من منهج السلف الطعن في الصحابة أو أحد منهم 11
 ليس منهج السلف الاستشراف للفتن والخوض فيها، بل كانوا يتجنبونها ويحذرون منها 12

ليس من منهج السلف الوقوع في الفرقة والاختلاف والتباغض، وشعارالسلف

لا تباغضوا و لا تدابروا وكونوا - عباد الله – إخوانا

13

 ليس من منهج السلف الابتداع والاختراع. وشعارهم 

اتبعوا و لا تبتدعوا فقد كفيتم، وعليكم بالأمر العتيق

14
 ليس من منهج السلف أن يعرف الحق بالرجال، فكل ما جاء عن فلان فهو حق، بل شعارهم أعرف الحق تعرف أهله، أعرف الحق تكن من أهله 15
 ليس من منهج السلف طلب الشهرة، والارتفاع على الناس، فإن حب الظهور يقصم الظهور، وإذا تسود الحدث فاته خير كثير 16

 ليس من منهج السلف الاهتمام بالعلوم العقلية البحتة، إنما علمهم

قال الله قال رسوله قال الصحابة

17
 ليس من منهج السلف السكوت عن النصيحة لله ولرسوله ولكتابه ولأئمة المسلمين وعامتهم 18
 ليس من منهج السلف الركون إلى الدنيا وترك العمل للآخرة 19

 ليس من منهج السلف رد الحديث إذا لم تبلغه العقول والاعتراض عليه، بل منهجهم الاتباع والتسليم

لآمنا به كل من عند ربنا

20
 ليس منهج السلف الاستدلال بكل آية أو حديث، حتى تكون الآية محكمة والحديث سنة متبعة 21
 ليس من منهج السلف الاستعلاء على الخلق، فهم دعاة خير، ورفق ورحمة 22
 ليس من منهج السلف الحكم على المعين ببدعته إلا بعد إقامة الحجة، بثبوت الشروط وانتفاء الموانع 23
 ليس من منهج السلف الحكم على المعين بالكفر قبل إقامة الحجة بثبوت الشروط وانتفاء الموانع 24
ليس من منهج السلف الغلو في الرسول صلى الله عليه ، ومساواته بالله تعالى 25
ليس من منهج السلف إعطاء العصمة لأحد غير رسول الله صلى الله عليه وسلم 26
 ليس من منهج السلف تكفير الناس إلا بما ورد أنه كفر في الشرع 27
ليس من منهج السلف إهمال الكلام في توحيد الله تعالى وتقرير ذلك في النفوس، فإنه الأساس الذي يقوم عليه بناء الإسلام في كل أحد 28
 ليس من منهج السلف أن يكون موضوع الدعوة الأساس توزيع الثروات ولو باسم الاصلاح الاقتصادي، و لا العمل السياسي ولو باسم الإصلاح السياسي 29
 ليس من منهج السلف إحداث بيعة لغير الإمام المتولي شأن المسلمين وجماعتهم 30
 ليس من منهج السلف ترك الاقتداء والاتباع للرسول عليه الصلاة والسلام 31
 ليس من منهج السلف توقير صاحب البدعة 32
ليس من منهج السلف العذر بمطلق الجهل، إنما يعذرون بالجهل من بذل وسعه في التعلم وطلب العلم و لم يقصر وكان الذي صدر منه هو مبلغه من العلم 33

 ليس من منهج السلف العمل قبل العلم، إنما كانوا يبدأون بالعلم قبل العمل، قال تعالى

فاعلم أنه لا إله إلا الله واستغفر لذنبك وللمؤمنين- محمد19

34

 ليس من منهج السلف الإكثار من الكلام والحديث، إنما كانوا يقولون 

من كثر كلامه كثر سقطه

ويسكتون حتى يظن أن بهم عي وما بهم ذلك إنما خوف الله

35

 ليس من منهج السلف : ترك العمل بالعلم، فقد ورد

هتف العلم بالعمل فإن أجابه وإلا ارتحل

36
 ليس من منهج السلف : الدخول في جدال مع أهل الباطل، فإن المسلم لا يعرض ديبنه للأهواء 37
 ليس من منهج السلف : ترك الرجوع للعلماء، بل كانوا يدعون الناس إلى مجالسة العلماء، ولزوم غرسهم 38
ليس من منهج السلف : إعمال التعديل مع وجود الجرح المفسر إلا إذا ذكره المعدل ورده بعلم 39
 ليس من منهج السلف : إعمال الجرح المجمل في حق من ثبتت عدالته، إلا إذا فسر، أو صدر من إمام كبير، فالنفس أميل إليه 40
 ليس من منهج السلف : الركون إلى أهل البدع، والتبسط إليهم 41
 ليس من منهج السلف : الخروج بدلالات النصوص عن أصول العربية وفهم السلف الصالح 42
 ليس من منهج السلف : الكلام بالمجملات وترك التفصيل والبيان 43
 ليس من منهج السلف ترك الاحتجاج بحديث الآحاد في العقائد 44
 ليس من منهج السلف حصر افادة العلم في الحديث المتواتر 45
 ليس من منهج السلف، الدخول في الكلام والجدال بل يستفرغون وسعهم في التفقه في الكتاب والسنة والعمل بهما والدعوة اليهما 46
 ليس من منهج السلف رد خبر الثقة، وعدم قبوله إلا مسموعاً أو مقروءا 47
 ليس من منهج السلف : ترك الاتباع لما كان عليه الصحابة، واختراع معاني يخرج بها عما في الشرع 48
 ليس من منهج السلف : الاشتغال بما لا نفع فيه في الآخرة 49
 ليس من منهج السلف أن يخوض كل طالب علم في الجرح والتعديل،فإن لكل فن رجاله فكما لا يؤخذ العلم عن كل أحد فإنه لا يتكلم في الجرح والتعديل أي أحد 50
 ليس من منهج السلف أن يشتغل الطالب بأي شيء قبل القرآن والحديث، فإذا تفقه وتعلم ما يحتاجه لدينه طلب ما يريده بعد ذلك 51
 ليس من منهج السلف منازعة العلماء، في كلامهم، فالطالب يعلم أنه طالب وأن بحث هذه المسائل متروك للعلماء، فما بالكم بالنوازل والمسائل الكبار 52
 ليس من منهج السلف وضع القواعد والضوابط بالرأي، وإنما كان سبيلهم تتبع ألفاظ القرآن والسنة . فلايغادر في الفتوى الآية أو الحديث ما امكنه 53
 ليس من منهج السلف محبة أهل البدع، أو إحسان الظن بهم، لا يغرهم فصاحتهم و لا بيانهم، يعلمون أن المرء مع من أحب، كما في الحديث 54

منقول من حساب الشيخ محمد بن عمر بازمول (حفظه الله تعالى) على تويتر

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Partager cet article

S'attacher à la vérité et ne pas aller à son encontre

Publié le par 3ilm.char3i

S'attacher à la vérité et ne pas aller à son encontre

Ne fait pas partie de la méthodologie des salafs que d'exiger que tu sois d'accord avec autrui parmi les salafiyîn en toute chose, ou que tu oeuvres en tout point comme eux.

 

Ainsi, je n'ai nul besoin, pour corroborer le fait que je suis salafi, de faire comme toi en toute chose.

 

Que je sois d'accord avec toi ou que tu le sois avec moi, là n'est pas la question.

 

La question est de s'attacher à la vérité et de ne pas aller à son encontre.

 

Et c'est Allâh qui accorde le succès.

 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @momalbaz

Traduit par Oum Suhayl 

 Publié par 3ilmchar3i.net

ليس من منهج السلف

أنه يشترط ان توافق غيرك من السلفيين في كل شيء أو أن تعمل في كل شيء مثل ما عملوا

فلا احتاج لاثبت اني سلفي ان افعل مثلك في كل شيء

وليست القضية ان أوافقك او توافقني؛ القضية ان تلزم الحق ولا تخالفه

والله الموفق

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Partager cet article

Il se peut que l'homme sache que la vérité est avec l'autre, mais il la rejette par jalousie

Publié le par 3ilm.char3i

Il se peut que l'homme sache que la vérité est avec l'autre, mais il la rejette par jalousie

Certes, il se peut que l'homme sache que la vérité se trouve avec l'autre, malgré cela, il la renie (la vérité) à cause de sa jalousie envers lui ou du fait qu'il veut être au dessus de l'autre, ou à cause de la passion de l'âme.

 

Cette passion le conduit à être injuste envers lui, il se met donc à rejeter ce qu'il dit par tous les moyens alors que dans son cœur, il sait que la vérité est avec lui.

 

Source : Majmūʾ al-Fatāwah 7/191

Traduit par Muhammad Wora

Publié sur la chaîne Telegram @muhammadwora

فإن الإنسان قد يعرف أن الحق مع غيره ومع هذا يجحد ذلك لحسده إياه،أو لطلب علوه عليه،أو لهوى النفس، ويحمله ذلك الهوى على أن يعتدي عليه ويرد ما يقول بكل طريق وهو في قلبه يعلم أن الحق معه

مصدر : مجموع الفتاوى ١٩١/٧

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Partager cet article

Méfiez-vous de qui vous prenez votre religion !

Publié le par 3ilm.char3i

Méfiez-vous de qui vous prenez votre religion !

Et parmi l’ensemble des recommandations des Salafs adressées aux jeunes :

 

Ce qui est parvenu d’après Hammed Ibn Zayd qui a dit : 

 

"Nous entrâmes auprès d’Anas ibn Sirin au cours de sa maladie, il nous lança :

Craignez Allâh ô vous les jeunes et observez bien de qui vous prenez ces ahadiths car ils représentent votre religion."

Al Khatib Al Baghdadi, Al Jami’ Li Akhlaqi Ar Rawi Wa Adaab As Sami’ n°139.

 

C’est une recommandation inestimable.

 

Elle exprime le fait qu’il est primordial pour l’étudiant en science qui s’attelle à la recherche du hadith qu’il l’obtienne auprès des gens de science encrés dans celle ci, ceux qui se tiennent fermes dessus, ceux doués de la bonne compréhension et de la clairvoyance, les plus avancés dans la science et ne pas la prendre du premier venu.

 

La science ne se prend qu’auprès d’un partisan de la Sounna connu pour être ferme sur cette voie. 

 

Et d’après Ibn Shawdhab qui a dit : 

 

"Compte parmi les bienfaits d’Allâh تعالى octroyés au jeune, le fait qu’on lui accorde la compagnie d’un partisan de la Sounna qui le fera cheminer sur celle-ci."

 

Et d’après ‘Amr Ibn Qays Al Malla’i qui a dit : 

 

"Si tu vois un jeune dans les débuts de son apprentissage en compagnie des gens de la Sounna et du consensus, ais bon espoir le concernant,

et si tu le vois avec les gens de l’innovation, alors désespère à son sujet car le jeune chemine sur la voie qu’il a connu dans ses débuts."

 

Et d’après lui encore : 

 

"Certes le jeune évolue rapidement, s’il est influencé par les assises avec les gens de science, il y a bon espoir qu’il soit sauvé.

S’ils penche vers autres qu’eux, il y a raison de penser qu’il périra."

 

Les athars ci dessus sont rapportés par Ibn Batta dans Al Ibana Al Koubra n°32 à 34.

 

Min Wassaya As Salaf Li Shabab - من وصايا السلف للشباب / p.8 – 9.

Traduit et publié par SalafIslam.fr

 

 

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

Le silence n’est pas une faiblesse !

Publié le par 3ilm.char3i

Le silence n’est pas une faiblesse !

Il n'est pas nécessaire de répondre à chaque fausseté et de la réfuter.

 

Parfois, le fait que tu saches que ceci est une fausseté et que tu y prennes garde tout en gardant le silence suffit en guise réfutation.

 

Aujourd'hui, le musulman va perdre son temps s'il se charge de répondre à chaque fausseté.

 

Ceci, car les oppositions (au vrai) sont trop nombreuses à notre époque -et c'est à Allâh qu'on demande le secours-. 

 

Sur la page Facebook de Cheikh - facebook.com/mohammadbazmool

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

Publié par L’islam c’est la sounnah et la sounnah c’est l’islam

ليس كل باطل يحتاج إلى رد وجواب
أحيانا معرفتك أن هذا باطل وحذرك منه ، ولزومك الصمت يكفيان في الرد
والمسلم يضيع وقته إذا أشغل اليوم نفسه بالرد على كل باطل. وذلك لكثرة المخالفات اليوم، والله المستعان

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Partager cet article

Vous êtes des loups ignorants, vous ne savez pas comment vous conduire !

Publié le par 3ilm.char3i

Vous êtes des loups ignorants, vous ne savez pas comment vous conduire !

Prends donc garde - qu'Allâh te bénisse - à porter assistance à la tyrannie, l'oppression, la jalousie et la transgression.

 

Et parfois la jalousie provient de certains étudiants en science envers leurs frères, fort malheureusement !

 

Alors ils œuvrent à les supplanter.

 

Ils n'ont laissé personne !

 

Ils ont supplanté énormément de savants et d'étudiants en science, et se sont maintenus eux-mêmes.

 

Très bien !

 

Vous qui avez subsisté, vous n'êtes que des loups, sauf celui à qui Allâh a fait miséricorde, et cependant ils sont rares.

 

Vous êtes des loups ignorants, vous ne savez pas comment vous conduire, et comment traiter les sujets de la science.

 

Que dites-vous à ces gens qui écoutent vos paroles et assistent à vos cours ?

 

Je crains que vous ne leur attestiez les croyances de la soufiyya, les croyances de la jahmiyya, et les croyances des mu3tazila et des ashâ3ira, sans même vous en rendre compte, pensant de vous-mêmes que vous attestez les sujets salafis.

 

Par Allâh cela s'est produit !

 

Par Allâh cela s'est produit chez certains salafis hélas !

 

Extrait de la conférence "compréhension du hadith (deux loups affamés)" (67'57") juillet 2018

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

فاحذر! - بارك الله فيك - أن تكون عونًا للبغيِ والعدوانِ والحسد والطغيان وأحيانًا يقع الحسد من بعضِ طلبةِ العلم للأسفِ الشديد لإخوانهم فيسعون لإسقاطهم ما تركوا أحدًا ، فأسقطوا كثيرًا من العلماء وطلاب العلم وأبقوا أنفسهم ، - طيب - أنتم الذين بقيتم إنما أنتم ذئاب إلا من رحم الله وقليلٌ ما هم ، أنتم ذئاب جهلة ما تعرفون كيف تتصرفون وكيف تتناولون مسائل العلم ، هؤلاء الذين يسمعون كلامكم ويحضرون دروسكم ماذا تقولون لهم ؟
أخشى أن تقرروا لهم عقائد الصوفية وعقائد الجهمية وعقائد المعتزلة والأشاعرة وأنتم لا تشعرون تظنون أنفسكم أنكم تقررون المسائل السلفية ، والله وقع هذا ، والله وقع هذا من بعض السلفيين للأسف

 محاضرة من فقه حديث - ما ذئبان جائعان
 معهد الميراث النبوي

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article

Ces gens-là considèrent la sunna comme étant innovation, et l'innovation comme étant sunna

Publié le par 3ilm.char3i

Ces gens-là considèrent la sunna comme étant innovation, et l'innovation comme étant sunna

C'est-à-dire que malheureusement, est-ce que notre religion serait devenue un jeu ?

 

Un coup il amène ci, un coup il amène ça, un coup il gagne, un coup il perd.

 

Qu'est-ce donc cela ô mes frères ?

 

C'est une calamité, un trouble, par Allâh !

 

C'est une impudence !

 

Et malheureusement, hélas !

 

De tels gens sont mis en avant, sont recommandés, on prend leur défense, et on dénigre les savants, il n'y a de divinités dignes d'adoration en dehors d'Allâh quant à ces dissensions répandues.

 

Tu vois les salafis être dénigrés :

 

Le Cheikh, l'érudit Ferkous est dénigré ! 

Le Cheikh, l'érudit Mohammad Bin Hadiy est dénigré ! 

Le Cheikh, l'érudit Abdelmadjîd Djom3a est dénigré ! 

 

Le cheikh, l'érudit untel, untel et untel est dénigré, et plusieurs et nombreuses choses ! 

 

Les mashaykh du Koweït : Cheikh Ahmad Subay3iy, Cheikh Mohammad Andjariy, Cheikh Adel Mansoûr, Cheikh Khaled AbdeRahmân ! 

 

Par Allâh !

 

Des mashaykh !

 

Si l'un d'entre eux était qualifié de savantissime, alors il le mériterait, car il est grand de par la sunna sur laquelle il est.

 

Ils dénigrent ces savants-là alors que, et toutes les louanges reviennent à Allâh, leurs paroles de vérité sont nombreuses et limpides, et ceux qui les dénigrent n'ont pu apporter d'erreurs à leur sujet.

 

Au contraire, ce qu'ils propagent comme erreurs provenant d'eux, sont dans la majorité des cas des exactitudes.

 

Mais ces gens-là considèrent la sunna comme étant innovation, puis ils sont vantés.

 

Ces gens-là, qui se trompent dans des sujets clairs, évidents, sont recommandés, présentés aux gens, et sont positionnés comme étant des référents.

 

Qu'est-ce donc que ce fléau !? 

 

Qu'est-ce donc que ce fléau ? 

 

On dénigre Cheikh Al-Abbâd - qu'Allâh تعالى le préserve - Cheikh Abdelmohssin Al-Abbâd, on le dénigre !! 

 

Qu'est-ce que cette calamité ?! 

 

Et Cheikh Mohammad Bâzmoûl aussi ! 

 

On dénigre Cheikh Sulaymân Rouhaylî ! Un dénigrement dissimulé ! 

 

Nous ne disons pas que le savant ne se trompe pas, il peut se tromper.

 

Mais ces savants-là sont mis en garde durant les assises occultes, secrètes.

 

On parle sur eux afin de les supplanter, alors qu'ils sont des gens de la sunna, des savants méritoires !

 

Qu'est-ce donc cette calamité ?

 

Pourquoi !?

 

Parce que ces gens-là, comme nous en a informés Ibn Mass3oûd - qu'Allâh l'agrée - ces gens-là considèrent la sunna comme étant innovation, et l'innovation comme étant sunna. 

 

Cheikh Muqbil - qu'Allâh lui fasse miséricorde - un des éminents étendards de la sunna, et un nabot vient l'assaillir et mettre en garde contre lui, ou le qualifie par des qualificatifs infectes ; Al-Albâniy un des éminents étendards de la sunna, et des sots viennent les dénigrer, ils dénigrent des grands savants, et ils défendent ces feinteurs de science.

 

Nous recherchons donc protection auprès d'Allâh, contre les dissensions apparentes et cachées. 

 

Extrait de la conférence : Explication du athâr d'Ibn Mass3oûd : "Comment seriez-vous si la fitna vous recouvrait..." (33'55")

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

الصارم المسلول على الحدادية المقنعة والفلول 

يعني للأسف هل هو يعني ديننا أصبح لعبة مرة نجيب كده ومره ينجيب كده ، مرة يصيب ومرة يخيب ماهذا يا إخواني هذا بلاء هذه فتنة والله ، هذه جرأة و للأسف وللأسف أن يصدر مثل هؤلاء وأن يزكوا وأن يدافع عنهم وأن يطعن في العلماء فلا إله إلا الله من فتنة شعواء تجد الطعن في السلفيين

الطعن في الشيخ العلامة فركوس
الطعن في الشيخ العلامة محمد بن هادي
الطعن في الشيخ العلامة عبد المجيد جمعة
الطعن في الشيخ العلامة فلان وفلان وفلان

عدة أشياء كثيرة مشايخ الكويت ؛ الشيخ أحمد السبيعي ، الشيخ محمد العنجري ، الشيخ عادل منصور ، الشيخ خالد عبد الرحمان
مشايخ والله ولو وُصف الواحد منهم بالعلامة لاستحق لأنه كبير بالسنة التي هو عليها يطعنون في هؤلاء و الحمد لله إصابتهم للحق كثيرة وواضحة وما استطاع من يطعن فيهم أن يأتي بأخطاء بل ما ينشرونه من خطإ عنهم غالبا ما تجده أنه صواب وإنما هؤلاء اعتبروا السنة بدعة ثم يُمدح هؤلاء الذين يخطؤون في مسائل واضحة ظاهرة ويزكون ويقدمون للناس ويجعلون مرجعا ما هذا البلاء
ما هذا البلاء يطعن في الشيخ العباد - حفظه الله تعالى - الشيخ عبد المحسن العباد يطعن فيه
ماهذا البلاء الشيخ محمد بازمول أيضا
يطعن فيه الشيخ سليمان الرحيلي

طعنا مبطنا نحن لا نقول لا يخطئ العالم ، قد يخطئ ولكن هؤلاء يحذر منهم في المجالس الخفية السرية هؤلاء يُتكلم فيهم إسقاطا لهم وهم أهل سنة و علماء فضلاء ما هذا البلاء لماذا ؟ لأن هؤلاء كما أخبر ابن مسعود - رضي الله عنه وأرضاه - هؤلاء يعتبرون السنة بدعة والبدعة سنة

 الشيخ مقبل - رحمه الله تعالى - علم من أعلام السنة ويأتي قزم و يحذر منه أو يصفه بأوصاف رذيئة ، الألباني علم من أعلام السنة ويأتي سفهاء ويطعنون فيهم علماء كبار يطعنون فيهم ، ويُدافعون عن هؤلاء المتعالمين فنعوذ بالله من الفتن ما ظهر منها وما بطن

من المحاضرة النافعة الماتعة : شرح أثر ابن مسعود : كيف بكم إذا ألبستكم الفتنة

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article

Nous sommes à l'ère des savants d'internet... ! (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

Nous sommes à l'ère des savants d'internet... ! (audio-vidéo)

Les ignorants d'hier, sont donc devenus les savants d'aujourd'hui.

 

Et cela est fort attristant.

 

Les ignorants d'hier, sont devenus les savants d'aujourd'hui.

 

Et même les ignorants qui furent connus par la cause des savants, lorsque les gens les connurent par la cause des savants, les voilà qu'ils s'attaquent aux savants par lesquels ils furent connus auprès des gens, et les dénigrent.

 

Ils se mirent alors à supplanter les savants par lesquels ils devinrent connus.

 

Qui êtes-vous donc pour faire tomber ces savants-là ? 

 

Vous méritez davantage de tomber ô vous qui n'avez été connus que par le biais des ces savants.

 

Mais ! Nous sommes à l'ère des savants d'internet.

 

Alors l'inconnu dénigre le savant connu.

 

Ainsi, les ignorants qui l'entourent le croient, car ils l'ont pris en tant que :

 

"leaders ignorants, qui s'égarent eux-mêmes et égarent autrui"

 

Source : شرح أخلاق العلماء للآجري 20 رجب 1439هـ - Sharh akhlâq al-3oulamâ' lil' Adjurry - 20 Radjab 1439h

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Mohammad Ibn Ramzân Al-Hadjiri - الشيخ محمد بن رمزان الهاجري

Partager cet article

De quel type de trouble (فِتْنَة) faut-il s'écarter et dans lequel faut-il prendre position ?

Publié le par 3ilm.char3i

De quel type de trouble (فِتْنَة) faut-il s'écarter et dans lequel faut-il prendre position ?

Il me réjouit de vous informer que les ahadiths en rapport avec les troubles (فِتَن) et la mise en garde contre ces derniers s'appliquent, auprès des gens de science, aux troubles dans lesquelles nous ne savons pas qui a raison de qui a tort ; ces troubles là ce qui est légiféré au croyant est d'y prendre garde, et c'est ceux-là que le prophète صلى الله عليه وسلم a sous-entendu dans sa parole :

 

"Celui qui est assis dans ceux-là est meilleur que celui qui est debout et celui qui marche est meilleur que celui qui accourt".

 

Quant aux troubles dans lesquels nous savons qui a raison de qui a tort et qui est celui qui commet l'injustice de celui qui la subit, ceux-là ne rentrent pas dans les ahadiths précédemment cités mais au contraire, les preuves légiférées du livre et de la sunna ont indiqué qu'il était obligatoire de secourir le détenant de la vérité et celui qui subit l'injustice sur le transgresseur et l'injuste.

 

Et dans ce registre, il y a ce qui a eu lieu entre 'Ali et Mou'awiya رضي الله عنهما ; certes celui qui avait raison, auprès des gens de la Sunna, est 'Ali, il fournit un effort et aura deux récompenses.

 

Quant à Mou'awiya et ceux qui étaient avec lui, ils furent dans l'erreur et transgressèrent contre 'Ali mais ils ont fournit leur effort en recherchant la vérité ils auront donc une récompense, qu'Allâh agrée l'ensemble d'entre eux.

 

Traduit par Khadir Abou 'AbdiLlah

Publié sur la chaîne Telegram - على نهج السلف - @surlavoiedessalafs

. ويسرني أن أخبركم أن الأحاديث المتعلقة بالفتن والتحذير منها محمولة عند أهل العلم على الفتن التي لا يعرف فيها المحق من المبطل فهذه الفتن المشروع للمؤمن الحذر منها ، وهي التي قصدها النبي صلى الله عليه وسلم بقوله القاعد فيها خير من القائم والماشي خير من الساعي الحديث
أما الفتن التي يعرف فيها المحق من المبطل والظالم من المظلوم فليست داخلة في الأحاديث المذكورة بل قد دلت الأدلة الشرعية من الكتاب والسنة على وجوب نصر المحق والمظلوم على الباغي والظالم
ومن هذا الباب ما جرى بين علي ومعاوية رضي الله عنهما . فإن المصيب عند أهل السنة هو علي وهو مجتهد وله أجران . ومعاوية ومن معه مخطئون وبغاة عليه لكنهم مجتهدون طالبون للحق فلهم أجر واحد رضي الله عن الجميع

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Parmi les calamités à notre époque...

Publié le par 3ilm.char3i

Parmi les calamités à notre époque...

Et parmi les calamités, de nos jours, lors de ces troubles, et cela même chez certains salafiyin : Le fait qu'ils s'accrochent à "untel a dit" et "untel a dit" et ce, même si celui qui les contredit a avec lui les preuves et les arguments.

 

Cela fait partie du cheminement sur les voies des gens de l'égarement, et la méthodologie salafia ne reconnaît pas ces voies et ce, peu importe le rang atteint par cet individu.

 

Il a donné une fatwa (avis juridique) ou a dit une parole qui n'est pas appuyée par une preuve alors il n'est pas autorisé d'accepter sa parole.

 

Nous le respectons, l'excusons et autre de ce genre mais nous prenons et rejetons de la parole de chacun si ce n'est du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم et celui qui a avec lui la preuve venant d'Allâh et de Son Messager صلى الله عليه وسلم, il n'est pas autorisé de rejeter sa parole.

 

Al-majmou' ar raïq p. 419

Traduit par Khadir Abou 'AbdiLlah

Publié par على نهج السلف - t.me/surlavoiedessalafs

ومن البلاء الآن في هذه الفتن حتى عند بعض السلفيين يتمسكون بقال فلان وقال فلان، ولو كان من يخالفهم معه الدليل والبرهان، وهذا من سلوك طرق أهل الضلال، والمنهج السلفي لا يعترف بهذه الطرق مهما بلغ الإنسان من منزلة، أفتى فتوى أو قال قولاً ليس له دليل فلا يجوز قبول كلامه، نحترمه ونعتذر له و ما شاكل ذلك، لكن كلٌّ يؤخذ من قوله ويرد إلا رسول الله ﷺ، ومن معه الحجة من الله ومن رسوله ﷺ لا يجوز رد قوله

المجموع الرائق - ص 419

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

La meilleure chose à faire lorsque surviennent les troubles (fitan)... (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

La meilleure chose à faire lorsque surviennent les troubles (fitan)... (audio)

Question :

 

Quelle est la meilleure chose (à faire) lorsque surviennent les troubles (fitan) : se tenir à l’écart et ne pas s’y engager jusqu’à ce qu’ils se dissipent ou bien y rechercher la vérité et l’exactitude ?

 

Réponse :

 

Ces choses-là sont relatives et diffèrent d’un individu à l’autre et d’une situation à l’autre.

 

Certains troubles, quand bien même tu connaîtrais la vérité, le fait que tu y fasses irruption et que tu t’y exposes ravive le feu.

 

Présentement, la fitnah qui a lieu entre Cheikh Rabî’ - qu’Allâh le préserve et lui accorde une longue vie dans la santé, la sauvegarde et la préservation - et Cheikh Muhammad ibn Hâdî.

 

Cette fitnah, j’estime que s’y introduire, même pour quelqu’un qui sait de quel côté est la vérité, fait partie de ce qui l’exalte et l’avive.

 

Ceci n’est point convenable.

 

Laissez les mashaykh kibâr (les grands savants) arranger les choses afin que les axes de convergence se mettent en place.

 

Quant à ce que celui-ci soutienne par-ci, et l’autre par-là, et celui-là par-ci et cet autre par-là, comment donc les choses peuvent-elles s’apaiser ?

 

Ceux-ci rétorquent à ceux-là et ceux-là à ceux-ci…

 

Comment les choses peuvent donc s’atténuer ?

 

Toi, si tu veux éteindre un feu et tu sais pertinemment comment t’y prendre pour l’éteindre, vas-tu l’alimenter avec des bûches ou bien retirer ces dernières et en éloigner tout ce qui est susceptible de l’attiser ?

 

Aujourd’hui, les jeunes qui s’immiscent dans cette affaire, même s’ils ont connaissance de la vérité, sont à l’image de ces bûches qui attisent le feu.

 

Toutefois, personne ne veut entendre…

 

Certains auraient rapporté de Cheikh Rabî’, j’ignore s’ils disent vrai ou faux, certains affirment : «Soit tu discernes le vrai et le faux et tu te ranges alors de notre côté, soit tu comptes parmi les partisans du faux.» 

 

Qu’est-ce donc que cela ?!

 

Qu’est-ce que cela ?!

 

Sachant que l’on m’a rapporté que lorsque Cheikh Sâlih Al-Fawzân - qu’Allâh le préserve - a rendu visite à Cheikh Rabî’ et que ce dernier lui a mentionné le problème de Cheikh Muhammad ibn Hâdî, il ne s’en est pas mêlé et a déclaré : «Ceci est un problème entre vous, résolvez-le».

 

Observe donc la parole des savants !

 

«Entre toi et lui, à vous de le résoudre».

 

Il n’a pas consenti à s’immiscer.

 

Vas-tu dire de Cheikh Fawzân : «Avec nous ou contre nous» ?! 

 

Soit il dit la vérité soit le faux ?

 

Mais pour certaines mentalités, il en est ainsi, elles ne tolèrent que cette façon de faire…

 

Ô assemblée, ô assemblée, quel que soit le problème survenant entre des étudiants en science que l’on considère suivre les salaf (prédécesseurs) et être sur leur méthodologie (manhaj), l’intrusion des petits et des étudiants en science même s’il disait «Moi je connais la vérité, je veux prendre part car je discerne la vérité»…

 

Ceci est une erreur.

 

Laisse-les mon frère.

 

Tu as une chose à dire in petto, fais-la parvenir à l’une ou l’autre des parties, à Cheikh Rabî’ ou Cheikh Muhammad ibn Hâdî.

 

Il y a quelque temps, quelques mois auparavant, un frère est venu à moi et m’a dit : «Je connais untel et j’ai vu de lui des choses mauvaises, que me conseilles-tu ?».

 

Je lui ai dit : «Je te conseille de te taire».

 

Je lui ai dit : «Je te conseille de te taire».

 

Nous avons un proverbe qui dit :

 

«Lorsque la vache s’écroule, les couteaux la menaçant sont nombreux»

 

(ndt :  Le sens de cet adage est que lorsqu’une personne respectable trébuche et se retrouve en situation de faiblesse, les assaillants en profitent pour la malmener et l’achever. La vache est, pour certaines populations, rurales surtout, un animal aux nombreux intérêts, source de subsistance notamment, et donc respectable à ce titre.)

 

Ne multiplie pas les couteaux autour d’elle.

 

Relève-la et fais en sorte qu’il y ait là un motif d’acceptation de la vérité.

 

Que lui accepte la vérité.

 

Quant à ce que si toi tu vois une certaine chose et qu’aussitôt tu attises, et moi pareil, je dis de lui ceci, j’ai vu de lui cela, de même un deuxième et un troisième…

 

Quelle tournure prendront alors les choses ?

 

Elles vont exploser et prendre de l’ampleur.

 

On ne les amenuise pas de la sorte.

 

Par ailleurs, tu parles de personnes dont nous connaissons l’effort, le mérite et la prédication, que ce soit Cheikh Rabî’ ou Cheikh Muhammad ibn Hâdî.

 

Nous ne savons rien de mal à leur sujet et nous n’en pensons que du bien.

 

Par Allâh, il me parvient des choses sur untel et untel parmi les savants, je les réprouve mais je dis : je ne peux que les interpréter dans un bon sens.

 

Je ne les interprète pas mal.

 

Je ne peux qu’avoir une bonne opinion.

 

Aie une bonne opinion !

 

Aie une bonne opinion !

 

Et Allâh t’a épargné du fait de t’en mêler et t’en a écarté.

 

Mais tu persistes à t’immiscer ?

 

Mon frère, éloigne toi.

 

Ecoute le conseil : Écarte-toi !

 

C’est un feu !

 

Éloigne-toi !

 

Éloigne-toi !

 

Et in shâ’a LLâh les points de vue finiront par converger. 

 

Mais tant que tu t’ingéreras et que tu répliqueras à ceux-là et que ces derniers te répondront…

 

Les choses ne s’apaiseront pas sauf si Allâh le veut.

 

Ainsi, mon conseil à votre intention : occupez-vous avec la science, affairez-vous à la quête de la science, affairez-vous à la sunnah, affairez-vous aux adorations surérogatoires, occupez-vous à être au service de votre famille, ton épouse, tes enfants, ceux dont tu as la charge, ta mère, sois au service de ton père.

 

Accomplis le bien et occupe-toi avec.

 

Le bien dont nous savons qu’il est pur.

 

Quant à ce que tu t’immisces dans l’affaire, celui-ci parle et celui-là parle, et celui-ci rapporte et celui-là rapporte...

 

«Nous avons visité Cheikh Rabî’ qui a dit telle chose».

 

«Nous avons visité Cheikh Muhammad ibn Hâdî et il a dit ceci et cela».

 

«Nous avons interrogé untel il a dit ceci et cela».

 

Veux-tu éteindre la fitnah ou l’exalter ?

 

C’est ce qui s’est passé.

 

Soyez donc vigilants, qu’Allâh vous récompense en bien et soit bienfaisant envers vous.

 

Traduit par Oum Suhayl 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Partager cet article

Il suffit à l'intelligent d'un signe pour comprendre...

Publié le par 3ilm.char3i

Il suffit à l'intelligent d'un signe pour comprendre...

Je vais vous raconter une partie de ce qui s'est produit anciennement dans cette prédication, en guise de remémoration pour celui qui a oublié et d'enseignement pour celui qui ignore.

 

Au début, lorsque Oussamah ben Laden, le groupe al-Qaidah et les sourouriyyin sont apparus, ils s'étaient introduit au sein des salafiyyoun, s'étaient mélangé à eux, et s'étaient montrés comme étant salafiyyin, comme étant des gens de la sounnah, de religiosité, de suivi (du prophète) et de bon comportement.

 

Ils s'étaient rapprochés d'une partie des macheikh de la sounnah et avaient tenté de les corrompre en leur proposant de l'argent.

 

Parmi les événements qui se sont produit : le dénommé Oussamah ben Laden était venu auprès de notre Cheikh (Mouqbil) al-Wâdi'î et lui avait proposé plus d'argent dans le but d'armer les jeunes.

 

Et ce qui s'est produit avec as-sourouriyyah et les étudiants de Cheikh Al-Albânî, ibn 'Uthaymîn, et d'autres, ils se sont introduit dans leur rang et les en ont extirpé après avoir échoué avec les savants eux-même.

 

Ils y étaient néanmoins parvenu avec certains macheikh au Yémen, au Châm et autres.

 

Ils s'étaient emparé de la prédication en contrôlant ses leaders par le soudoiement ou par la menace.

 

Ils y étaient donc arrivé avec une certaine partie d'entre eux.

 

Les savants les ont donc dévoilés et mirent en garde contre eux, c'est à ce moment que la séparation eut lieu.

 

Les tentatives de ce genre recommenceront, mais elles aboutiront à l'échec - إن شاء الله - car les fondements des partisans de la sounnah empêchent le fanatisme et l'interdisent.

 

Les partisans de la sounnah n'ont pas d'autres dirigeants que leur dirigeant officiel et ils n'acceptent pas les groupes (ahzâb).

 

Plutôt, l'affaire chez eux revient au Livre d'Allâh, à la sounnah du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم et à la méthodologie des pieux prédécesseurs.

 

Et chacun d'entre-eux n'a d’ordres à recevoir que du dirigeant officiel de leur pays musulman uniquement.

 

Ils respectent les savants, honorent leur rang et ils savent que ce sont des êtres humains, ils peuvent avoir raison ou se tromper.

 

Il ne faut pas prendre leurs paroles comme étant des ordres auxquels il est obligatoire d'obéir, sauf s'ils savent qu'ils sont conformes à ce qu'Allâh aime, agrée et ordonne.

 

Et cela non pas parce que cela vient d'eux, mais parce qu'ils pensent que cela vient d'Allâh.

 

Quant à la politique des pays et des serviteurs d'Allâh, qui est en conformité avec l'obéissance à Allâh, l'obéissance dans cela revient exclusivement au gouverneur de ton pays musulman et à personne d'autre.

 

Publié par le cheikh sur sa chaîne telegram أبو الحسن علي الرملي - @alramly

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah.

Publié par la page L'Islam c'est la Sounnah et la Sounnah c'est l'Islam

اللبيب بالإشارة يفهم
سأحكي لكم بعض ما حصل في هذه الدعوة قديما تذكيرا للناسي وتعليما للجاهل بها في بداية ظهور أسامة بن لادن وجماعة القاعدة والسروريين كانوا قد دخلوا بين السلفيين واختلطوا بهم وأظهروا أنهم سلفيون وأنهم أصحاب سنة ودين واتباع وخلق فاقتربوا من بعض مشايخ السنة وحاولوا السيطرة عليهم بالترغيب بالمال
من الأحداث التي حدثت أن جاء مبعوث أسامة بن لادن إلى شيخنا الوادعي وعرض عليه مالا كثيرا لتسليح الشباب
ومما حصل من السرورية مع طلبة الشيخ الألباني وابن عثيمين وغيرهم أن دخلوا بينهم فسحبوا منهم أفرادا بعد أن لم يتمكنوا من المشايخ أنفسهم وتمكنوا من بعض المشايخ في اليمن والشام وغيرها وسيطروا على أجزاء من الدعوة بالسيطرة على رؤوسها إما بالترغيب أو بالترهيب وتمكنوا من بعضهم
وكشفهم أهل العلم وحذروا منهم وحصلت المفارقة
وستتجدد المحاولات ولكنها إن شاء الله ستفشل فأصول أهل السنة تمنع التحزب وتحرمه وأهل السنة ليس عندهم أمراء غير ولاة الأمر ولا يقبلون الأحزاب بل الأمر عندهم لكتاب الله وسنة رسول الله صلى الله عليه وسلم ومنهج السلف الصالح
وكل منهم يأتمر بأمر ولي أمر بلاده المسلم فقط ويحترمون العلماء ويقدرونهم ويعلمون أنهم بشر يصيبون ويخطئون ولا يأخذون بأقوالهم على أنها أوامر يجب أن تطاع إلا إذا علموا أنها موافقة لما يحبه الله ويرضاه وما يأمر به فقط لا لأنها منهم بل لأنها أوامر الله في ظنهم
أما سياسة البلاد والعباد الموافقة لطاعة الله فهذه الطاعة فيها لولي أمر بلادك المسلم فقط لا غير

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Partager cet article

L'étudiant petit en âge et d'esprit détruit la ouma lorsqu'il se mêle de ce qui ne le regarde pas

Publié le par 3ilm.char3i

L'étudiant petit en âge et d'esprit détruit la ouma lorsqu'il se mêle de ce qui ne le regarde pas

L'étudiant qui fait preuve de pondération et de circonspection gagne en raison/sagesse.

 

Et certes, l'étudiant jeune d'âge et d'esprit détruit la Ummah lorsqu'il se mêle de ce qui ne le regarde pas et ce qu'il ne comprend point.

 

Source : Al-Majmû' (2/562)

Traduit par عبد المالك بن إبراهيم الحامدي - @abouimrane7

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Hamâd Ibn Mohamed Al-Ançâry - الشيخ حماد بن محمد الانصاري

Partager cet article

Est-ce que le fait de prendre la science de l'inconnu est interdit de manière absolue, jusqu'à ce que l'on soit certain de sa salafiyyah ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Est-ce que le fait de prendre la science de l'inconnu est interdit de manière absolue, jusqu'à ce que l'on soit certain de sa salafiyyah ? (audio)

Question :

 

Est-ce que le fait de prendre la science de l'inconnu est interdit de manière absolue, jusqu'à ce que l'on soit certain de sa salafiyyah ?

 

Réponse :

 

Je dis : ceci dépend des situations.

 

-1- Si tu es dans un pays de science et qu'il te soit possible d'atteindre les gens de science,

 

alors délaisse-le tant qu'il est inconnu.

 

-2- Mais si tu es dans un pays dans lequel il n'y a pas de savants, où les savants sont absents ou se trouvent dans des lieux inaccessibles pour toi.

 

Alors prenez celui-ci (l'inconnu) selon ce qui est apparent de lui et rendez-vous chez lui.

 

S'il parle en disant «Allâh dit» et «le Prophète a dit», qu'il aborde les questions scientifiques en donnant une bonne explication et qu'il explique les questions scientifiques dont ont besoin les habitants du pays, il appelle au tawhid, met en garde contre le chirk et évoque des exemples de chirk majeur, afin que les gens s’en écartent, il les détaille, les met en évidence et fait scission avec les adeptes du chirk, alors allez chez lui, son cas se distinguera par la suite.

 

Mais si vous trouvez en celui-ci des confusions et qu'il patauge, alors délaissez-le.

 

Et il est possible pour vous par le biais du portable, ou en vous connectant sur internet, de prendre de savants connus et la Louange toute entière appartient à Allâh. 

 

Traduit et publié sur l'islam c'est la sounnah et la sounnah c'est l'islam

السؤال : أحسنَ الله إليكم، وهذا سائلٌ يقول : شيخنا هل أَخْذُ العلم عن المجهول لا يجوز مُطلقًا حتى يُتَأَكَّد من سَلَفِيَّته؟

الجواب : أقول: هذا يختلف باختلاف الأحوال، فإن كُنْتَ في بلدِ عِلْم تقدرُ على الوصولِ إليهم؛ فَدَعْهُ ما دامَ مجهولًا وإن كنت في بلدٍ ليس فيه علماء، العلماء معدومون، أو في أماكن لا تستطيع الوصول إليها؛ فهذا خذوه على ظاهره، وارقبوه؛ فإن كان يقول لكم قال الله، وقال رسوله، ويشرح المسائل شرحًا جَيِّدًا، يُبَيِّن المسائل التي يحتاجها أهل البلد، يدعو إلى التوحيد، ويُحَذِّر من الشِّرك، ويذكر أمثلةً للشرك الأكبر حتى يرتفع الناس عنها ويُبَاينوها، ويُوا أهلها، فاقبلوه، سيظهر أمره، وإن وجدتم فيه تخليطًا وتَخَبُّطًا؛ فهذا اتركوه، ويمكنكم بواسطة الهاتف أو الجلوس إلى الشبكة - شبكة الإنترنت- أن تأخذوا عن علماء معروفين، ولله الحمد

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Partager cet article

Rien ni personne n’est au-dessus de la vérité !

Publié le par 3ilm.char3i

Rien ni personne n’est au-dessus de la vérité !

Le savant Moujtahid voit juste et se trompe.

 

Ce sur quoi il voit juste est accepté et ce sur quoi il se trompe est rejeté, ce, même s’il fait partie des plus éminents compagnons ou imams tout en conservant le respect dû à sa personne et son rang.

 

Et la réplique à l’erreur n’est absolument pas perçue comme un dénigrement contre lui.

 

Quant à celui qui accepte son erreur et perçoit la réplique à son erreur comme un manquement à son égard, alors celui-là n’a pensé cela qu’en raison de son ignorance ou par poursuite de ses passions.

 

Car très certainement, la vérité est plus grandiose que les hommes peu importe le rang auquel ils ont pu parvenir.

 

Waqafat Ma’a l Qa’ilin bi Asli Hamli l Moujmal ‘Ala l Moufassal

Traduit par Abderrahman Abou Abdillah

Publié par la page Al Wassatiyah

وأن العالم المجتهد المخلص يصيب ويخطئ، فيقبل صوابه ويرد خطؤه مجملاً كان أو مفصلاً، ولو كان من كبار الصحابة أو كبار الأئمة، مع احترامه وحِفظ مكانته، ولا يعد رد خطئه تنقصاً له، والذي يقبل خطأه ويرى أن ردّ خطئه تنقصاً له إنما أُتيَ من جهله وهواه، فإن الحق أعظم وأكبر من الرجال مهما بلغوا من المنـزلة

وقفات مع القائلين بأصل حمل المجمل على المفصل

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

Le minhaj salafi ne rattache pas la vérité aux gens !

Publié le par 3ilm.char3i

Le minhaj salafi ne rattache pas la vérité aux gens !

Alors que le minhaj salafi ne rattache pas la vérité aux gens.

 

Mais malheureusement certains s'affiliant au minhaj salafi s'emmêlent les pinceaux.

 

Et malheureusement ce sont ceux qui se mettent en avant dans nombre d'endroits.

 

Ce sont eux qui orientent les jeunes vers ce genre de compréhensions éronnées, soit par la parole, soit dans la mise en pratique et mise en oeuvre, ces dernières étant les plus mauvaises.

 

Et ceci advient parce qu'ils éduquent les jeunes sur le fait qu'il convient d'accepter la parole de tel savant et qu'il n'est point permis de la rejeter.

 

Et ceci est faux, c'est une erreur !

 

10ème cours des règles sur le texte d al Ajroumiya

Sur le compte Twitter de Cheikh - @alrehabi

Traduit par Abderrahman Abou Abdillah

Publié par la page Al Wassatiyah

إذ المنهج السلفي لا يعلق الحق بالأشخاص ، ولكن للأسف بعض المنتمين للمنهج السلفي يتخبطون ، وللأسف هم المتصدرون في مواطن كثيرة ، وهم الذين يوجهون الشباب لمثل هذه المفاهيم الخاطئة إما قولًا وإما تطبيقًا وعملا وهذا أسوئها ، وذلك أنهم يربون الشباب على أن قول العالم الفلاني ينبغي أن يُقبل ولا يجوز رده وهذا خطأ ؛ وهذا خطأ

الدرس العاشر من قواعد من متن الآجرومية

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>