496 articles avec methodologie - المنهجية

À quel moment une personne s’affiliant à la sunna devient un traître ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

À quel moment une personne s’affiliant à la sunna devient un traître ? (audio)

Question :

 

À quel moment une personne qui s’affilie à la Sunna est considérée comme un traître ?

 

Réponse :

 

Une personne qui s’affilie à la Sunna devient un traître :

 

-Lorsqu’il a la capacité de défendre la Sunna, cependant, il ne la défend pas ;

 

-Lorsqu’il se tient avec les gens du faux alors qu’ils jettent le blâme sur les gens de la vérité, et qu’il ferme les yeux sur leur comportement ;

 

-Lorsqu’il accompagne les gens du faux, participe à leurs assises et rejoint leurs rangs ;

 

-Lorsqu’il ne vient pas aux assises des gens de la vérité, et qu’il évite ces derniers ;

 

-S’il les discrédite en disant des choses telles : "Ils ne font rien à part critiquer" - "Ils n’ont rien d’autre à offrir à part l’exagération".

 

Cette personne est un traître !

 

Et quiconque décrit les gens de la vérité avec des surnoms, il n’y a aucun doute, il les a trahi.

 

أسئلة و أجوبة في المنهج مع الشيخ أحمد بازمول - Questions et réponses du Koweït sur la méthodologie (36mn54 à 37mn43)

Traduit de l’anglais par Saalem Abou ‘AbdrRahmaan

Publié par abdulrahmaane.wordpress.com

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article

Ô salafi, il t'est religieusement interdit d'acquérir la science chez un inconnu

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Ô salafi, il t'est religieusement interdit d'acquérir la science chez un inconnu

Aussi, fait partie de la voie des salafs-qu'Allah soit satisfait d'eux-, la voie que nous devons suivre et à laquelle nous devons nous conformer, ceci : lorsqu'un homme se présentait à eux pour dispenser des cours et pour enseigner, ils ne s'asseyaient pas auprès de lui ni ne prenaient de lui (la science) ni ne l'entouraient, jusqu'à ce qu'ils soient sûrs de l'authenticité de sa doctrine et de la rectitude de sa voie ; ils interrogeaient à son sujet comme s'ils voulaient le marier.

 

Par contre nous, nous qui sommes salafis, quel que soit celui qui vienne, se lève et enseigne, on s'assoit devant lui, et, ensuite, nous découvrons soit que cet enseignant est un "salafi de nom" mais qu'en réalité, il s'en mêle les pinceaux, soit que c'est un sectaire (hizbi) à la base. 

 

C'est alors que les jeunes salafis, qui ont étudié auprès de lui, se mettent en divergence avec les autres jeunes ce qui mène aux concurrences et aux dissensions.

 

Ainsi, les jeunes qui se sont rassemblés autour de cet inconnu s'opposent à leurs frères salafis connus et ça va jusqu'aux insultes, puis ils montent les gens contre ce groupe de salafis !

 

Ô mon frère !

 

Ceci est une erreur, ceci est faux!

 

Il t'est interdit, sois attentif, la question n'est pas à prendre à la légère !

 

Il t'est religieusement interdit d'acquérir la science chez celui dont tu ignores la situation, de même qu'auprès de celui qui n'a pas été recommandé et dont la parole n'est pas acceptée (par les gens de science).

 

Cela t'est interdit, car cette science est une religion, et toi donc, tu adores Allah en pratiquant cette religion.

 

Est-ce que tu adores Allah à travers une voie acquise d'un mauvais individu ou plutôt celle venant d'un homme de Vérité ?

 

D'un homme de Vérité, bien sûr !

 

Cependant, certains salafis, non, jamais : un inconnu leur apparaît, se met à prêcher et ils se regroupent à ses côtés.

 

Il leur enseigne l'exégèse (tafsir), des ahâdîths (pluriel de hadith, c'est à dire les narrations prophétiques), les règles jurisprudentielles, et il leur enseigne telle matière, les sciences-outils : langue arabe, fondements de jurisprudence, grammaire... et ils se rallient autour de lui alors qu'ils ne savent pas quel est son état.

 

Ensuite, il encre en eux des fondements erronés, il les forme sur des bases contraires à la salafiyah (voie salafie) tout en déformant les fondements salafis par du laxisme et en leur donnant une fausse interprétation.

 

Ainsi, il démolit les jeunes.

 

Non, par Allah !

 

Je ne m'assois pas auprès de lui jusqu'à ce que je sache qui il est et que j'interroge à son sujet.

 

Par Allah !

 

Que tu t'assoies chez toi à la maison avec ce que tu connais concernant la prière, l'aumône et le jeûne est mieux pour toi que de t'asseoir chez un homme qui t'égarera, car si tu t'égares, tu ne sais pas si tu seras avec les gens du Paradis ou les gens du Feu.

 

On a demandé à l'Imam Ahmad (rahimahou Allah) :

 

"L'homme qui est des gens de la Sunnah -il fait donc partie des gens de la Sunnah-, s'il meurt alors qu'il commettait des pêchés, est-il un homme mauvais dont la demeure dans la tombe sera le Feu ?

Il répondit : "Tais-toi ! Car, certes, si l'homme meurt sur la Sunnah, sa tombe sera un jardin parmi les jardins du Paradis".

On lui dit alors : "L'homme qui fait partie des gens de l'innovation alors qu'il est assidu et dévot ?" (c'est à dire : est-ce que cela lui profère un statut élevé ?).

Il rétorqua : "Tais-toi ! Car l'homme parmi les gens de l'innovation, sa tombe est un gouffre parmi les gouffres de l'Enfer : Perdition ! Perdition !""

 

Et c'est pour cela qu'il convient que tu saches, si tu es salafi, qu'il ne faut pas t'asseoir chez celui qui apparaît au devant de la scène, jusqu'à ce que tu connaisses sa situation.

 

Et comment connaître sa situation ?

 

Eh bien, grâce à l'éloge des savants, en les interrogeant à son sujet.

 

Ô mon frère, rends-toi chez lui et demande lui : "Qui es-tu ?" et "Chez qui as-tu étudié ?", "Qui sont tes Mashayikhs (maîtres, savants, professeurs) ?", si tu peux l'atteindre bien sûr.

 

S'il te répond : "Par Allah, j'ai étudié (par exemple) auprès de Shaykh Souhaymi, Shaykh Louhaydan, Shaykh Rabi'", alors prends contact (avec eux pour te renseigner à son sujet), car certains assistent aux cours de Shaykh Rabi' ou de Shaykh Souhaymi ou encore de tel Shaykh alors qu'ils sont Hizbis, donc interroge à son sujet.

 

Ou encore, il se peut que cet individu était salafi et qu'ensuite il a changé, donc pose des questions à son sujet, ne t'assoies pas immédiatement !

 

Ô mon frère !

 

Procure-toi les cassettes de Shaykh Ibnou 'Uthaymin, de Shaykh An-Najmî, de Shaykh Ibnou Bâz -que la miséricorde d'Allah soit sur eux-, de Shaykh Rabi', de Shaykh Al-Fawzân et écoute-les ; il ne t'est pas imposé d'être présent auprès de cet inconnu ?

 

Ceci est donc une méthodologie et un comportement parmi les comportements des Salafs, si tu es salafi.

 

 Publié par dawa-messenger.com

أيضا من منهج السلف رضوان الله عليهم الذي يجب أن نسير عليه وأن نتقيد به أنهم إذا تصدر لهم رجل للتدريس وللتعليم لم يجلسوا إليه ولم يأخذوا منه ولم يلتفوا حوله حتى يتأكدوا من صحة معتقده وسلامة منهجه ويسألون عنه كأنهم يريدون أن يزوّجوه أما نحن ، نحن السلفيين ، كل من جاء وقام ودرّس جلسوا له ثم يجيئنا هذا المدرّس إما سلفي بالإسم وفي حقيقته متخبط أويكون حزبي أصلا . فإذا الشباب السلفي الذين درسوا عند هذا يختلفون مع الشباب الآخرين وتصبح المضاربات والمهارشات ويكون هؤلاء الشباب الذين التفوا حول هذا الذي هو غير معروف ضد إخوانهم السلفيين المعروفيين وتصبح هناك السباب ثم يألبون المجتمع على هؤلاء المجتمع السلفيين يا أخي هذا خطأ ، خطأ ، يحرم عليك ، انتبه المسألة ماهي ـ كذاجية ـ يحرم عليك شرعا أن تتلقى العلم ممن لا تعلم حاله وممن ليس مزّكى ومقبول القول ، يحرم عليك ، لأنه هذا العلم دين فأنت تتعبد الله بهذا الدين ، هل تتعبد الله بدين من رجل سوء ولا من رجل حق ؟ من رجل حق ، أما بعض السلفيين ، لا أبدا ، أبدا ، يجيئهم واحد يتصدر يلتفون حوله يدرسهم تفسير ، يدرسهم تفسير ، أحاديث ، أحكام ، يدرسهم كذا ، علوم آلة لغة عربية ، أصول فقه ، نحو يلتفون حوله ثم بعد ذلك يلتفون حوله وهم لا يدرون حاله ، ثم بعد ذلك يؤصل فيهم الأصول الباطلة ، ويؤصل فيهم أصول ضد السلفية ، ويأتي على الأصول السلفية ويميعها أو يجعلها بمفهوم خاطئ فيضرب الشباب ، لا والله أنا ما أجلس إليه حتى أعلم من هو وأسأل عنه والله لأن تجلس في بيتك بما تعلمه من صلاة وزكاة وصيام خير لك من أن تجلس عند رجل يضلك لأنك إن ضللت لا تدري أمع أصحاب الجنة أم مع أصحاب النار، قيل للإمام أحمد

الرجل من أهل السنّة وهومن أهل السنّة يموت وعنده معاصي هل هو رجل سوء وحفرته نار ؟ قال : اسكت ، فإن الرجل إن مات على السنّة فقبره روضة من رياض الجنة

قيل له : الرجل من أهل البدعة مجتهد وعابد ، يعني هل له مكانة ؟ قال : اسكت ، فإن الرجل من أهل البدعة حفرته حفرة من حفر النيران ، هلاك ، هلاك

ولذلك ينبغي أن تعلم إن كنت سلفيا أن لا تجلس لمن تصدر ،حتى تعلم حاله ، كيف أعلم حاله ؟ بتزكية العلماء ،بالسؤال عنه ، يا أخي رح له وقل له من أنت ؟ وعند من درست ؟ من مشايخك ؟ إذا ما عرفت توصل له ، قال لك : والله درست عند مثلا الشيخ السحيمي، الشيخ اللحيدان ، الشيخ ربيع ، اتصل ، لأنه بعضهم يحضر عند الشيخ ربيع أو عند الشيخ السحيمي أو عند الشيخ الفلاني وهو حزبي ،وهو حزبي اسأل ، أو قد يكون سلفي ثم تغير، اسأل ، لا تجلس مباشرة ، يا أخي أحضر أشرطة الشيخ ابن عثيمين ، الشيخ النجمي ، الشيخ بن باز رحمة الله عليهم ، الشيخ ربيع والشيخ الفوزان واسمع ما هو لازم إلا أن تحضر عند هذا المجهول ؟ فهذا منهج و مسلك من مسالك السلف إن كنت سلفيا

نصائح وتوجيهات للمتصدرين للدعوة - الدقيقة : 8 و56 ثا 

لفضيلة الشيخ أحمد بن عمر بازمول حفظه الله

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article

Il n'est pas permis de prendre la science de chez quelqu'un, tant que les savants ne l'ont pas recommandé (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Il n'est pas permis de prendre la science de chez quelqu'un, tant que les savants ne l'ont pas recommandé (audio-vidéo)

La mise en garde contre Bachir Bin Hassan le tunisien où se trouve cette parole

 

Cheikh Bazmoul hafizahu Allah sur la cassette de la mise en garde contre Bachir Bin Hassan le tunisien, rappelle que :


Si vous aviez demandé aux savants avant de prendre de chez lui, ils vous auraient informé qu'il avait appris la science en Arabie Saoudite chez certains innovateurs.

Bachir dit qu'il a étudié chez cheikh Ibn  AlOtheimine rahimahu Allah.

Alors que Cheikh s'est renseigné chez de vrais étudiants de Cheikh Ibn Al Otheimine rahimahuAllah et il s'est avéré, qu'il n'est pas un élève de Cheikh.

Il est possible qu'il soit allé à quelques cours, mais il n'est pas un de ses élèves.

Sur ce, Cheikh explique une règle fondamentale (qui éviterait beaucoup de problèmes et de fanatisme ( ta3assob) en France et ailleurs, si elle était appliquée.)

Il dit hafizahu Allah :

"C'est une règle générale que chaque musulman est obligé de connaitre.

C'est que : il n'est pas permis de prendre la science ni chez les innovateurs ni chez ceux qui font des pêchés : les débauchés, ni des inconnus .

Par exemple,  un homme vient vers vous et dit : " j'ai étudié chez les savants et ainsi de suite" ... daccord ?

Mais vous ne savez pas s'il est sur la Sunna, si l'ont zaki (recommandés) les savants ou pas.

Il n'est pas permis de prendre la science de chez lui jusqu'à ce que les savants le recommande... jusqu 'à ce que les savants le recommande. (Cheikh répète deux fois)
 
Car, avant que les savants ne le recommandent, il est pour vous un inconnu et son état est inconnu....
 

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article

<< < 10 20 30