498 articles avec methodologie - المنهجية

La critique détaillée prévaut sur l'éloge ! (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La critique détaillée prévaut sur l'éloge ! (vidéo)

 

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

Divisions dites-vous ?! (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Divisions dites-vous ?! (vidéo)

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Les conditions de la traduction (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les conditions de la traduction (audio)

 

(Question) de France, la personne dit :

 

Je voudrai un conseil :

 

Voilà, je traduis aux frères et aux sœurs quelques explications des gens de science de certains livres comme : "L'explication des conditions de la prière", "L'explication des trois fondements",...

 

Je me contente d'en faire la traduction et appelle les savants quand une notion m'est incompréhensible et je ne rajoute rien de moi-même.

 
Je voudrai également ajouter que je n'ai pas étudié la science directement chez des savants mais par le biais des moyens de communication modernes.

 

Dois-je abandonner ce travail ?

 

Quelles sont vos directives ?

 

Qu'Allâh soit bienfaisant envers vous.

 

Réponse :

 

Ceci est un bon travail, un travail béni, le fait de faire partie de ceux qui appellent à Allâh.

 

Mais il est nécessaire que tu maitrises la traduction de façon que tu maitrises les deux langues : L'arabe et la langue étrangère à laquelle tu traduis.

 

Il faut aussi que tu t'en tiennes aux livrex de référence, comme tu l'as dit toi-même, ou bien aux paroles des savants que tu as entendus, sans y ajouter des notions dont tu n'es pas sûr qu'elles sont citées dans la législation (islamique).

 

Nous t'encourageons pour cet indulgence, quant à ce qui te parait incompréhensible, retournes aux savants pour que tes paroles soient (transmises) avec certitude et que tu puisses la transmettre aux gens.

 

Qu'Allâh te donne la félicité. 

 

Traduit par Oum Hajar

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Je n'accepte pas qu'une personne se fanatise pour moi (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Je n'accepte pas qu'une personne se fanatise pour moi (audio-vidéo)

 

Question :

 

Ici en Angleterre des jeunes n'ont pas pu digérer votre critique et mise en garde  récente sur Al Maghrawi et disent que c'est une fitna.

 

Que leur conseillez-vous ??

 

Deuxième Question : Quel est votre avis sur Ibrahim Chaqra (Abou Malik) Baraka Allahu fikum.

 

Cheikh Rabi3 hafizahu Allah répond :

 

Je vous demande de ne pas trop poser ce genre de question qu'Allah vous récompense et qu'il vous bénisse.

 

Ne posez pas trop ce genre de question.

 

Mon conseil que je vous donne c'est que vous étudiez le cas de la personne.

 

Si vous entendez qu'une personne a été critiquée, vous devez étudier son cas et prendre les paroles de ceux qui l'ont critiqué, les comprendre et s'assurer de leurs véracités.

 

Si cela devient claire pour vous, vous devez juger en toute conscience et en étant convaincu. 

 

Non pas par imitation de tel ou untel ni par partisanisme envers celui-ci ou celui-là et en  prenant  comme excuse celui-là ou un autre.

 

Ceci est une règle, prenez-là !

 

Et transmettez-là à ceux qui contredisent la Sunna, simplement pour qu'ils comprennent la réalité, qu'ils sachent la vérité et qu'ils ne soient plus  de ceux qui se fanatisent pour le faux.

 

Moi, Je n'accepte pas  qu'une personne se fanatise pour moi.

Jamais je n'accepterais !

 

Si j'ai fait erreur, qu'il me montre où j'ai eu faux. baraka Allahu fikum

 

Que personne ne se fanatise pour celui-ci ou celui-là, ni pour Ibn Taymiyya, ni pour Ibn 3abdalwahab, ni pour Ahmed Bin Hanbal ni Chafi3i.  Personne !!

 

Que sa fougue soit pour la vérité, pour son respect et  il doit détester l'erreur et détester le faux.

 

قال الشيخ ربيع حفظه الله : وأنا لا أرضى لأحد أن يتعصب لي أبدًا

السؤال  : السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

بارك الله في الإخوة المشرفين على نقل هذه المحاضرة القيمة وبارك الله في الشيخ وجعله الله دخرا للإسلام والمسلمين ناصرا للسنة وقامعا للبدعة إن شاء الله ، شيخ عندي سؤالين لكنهما خارج المحاضرة التي تطرقتم إليها

السؤال الأول : هو فيما يخص وقد سبق ذكره من الأخ الأولاني هذا سؤالي هو فيما يخص الشيخ المغراوي . هنا في بريطانيا بعض الشباب السلفيين لم يستسيغوا طعنك وتحذيرك من الشيخ المغراوي مؤخرا وقالوا إنه فتنة فبما تنصحهم ؟

و السؤال الثاني : رأيك فيما يخص الشيخ إبراهيم شقرة ؟ وبارك الله فيكم

الجوابأقول لا تكثروا الأسئلة من هذه النوع الله يجزيكم خير ويبارك فيكم ، لا تكثروا من هذه الأسئلة

نصيحتي لكم أن تدرسوا ، إذا تُكُلم في شخص ، أن تدرسوا عنه ، وتأخذوا أقوال الناقدين وتفهمونها ، وتتأكدون من ثبوتها ، فإذا تبين لكم ذلك فليحكم الإنسان من منطلق الوعي والقناعة لا تقليدا لهذا أو ذاك ولا تعصبا لهذا أو ذاك ، ودعوا الأشخاص فلان وفلان ، هذه خذوها قاعدة وانقلوها لهؤلاء المخالفين ليفهموا الحقيقة فقط ويعرفوا الحق ويخرجوا أنفسهم من زمرةالمتعصبين بالباطل ، وأنا لا أرضى لأحد أن يتعصب لي أبدا إذا أخطأت فليقل لي من وقف لي على خطأ أخطأت . بارك الله فيكم ولا يتعصب لأحد هذا أو ذاك ، لا يتعصب لخطأ ابن تيمية ولا ابن عبد الوهاب ولا لأحمد بن حنبل ولا للشافعي ولا لأحد إنما حماسه للحق واحترامه للحق ويجب أن يكره الخطأ ويكره الباطل

شريط خطورة الكذب وأثاره السيئة وموقف الإسلام منه :الدقيقة 56 و44 ثانية

لفضيلة الشيخ ربيع بن هادي المدخلي حفظه الله

منقول من سحاب

 

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

Tester les gens par les personnes - امتحان النَّاس (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Tester les gens par les personnes - امتحان النَّاس (audio-vidéo)

 
Ahsan allah ilaykoum, le questionneur demande :

Est-ce que fait partie du minhej des salaf salih : tester les gens par les personnes ?  

Réponse :

Oui.
 
Fait partie du minhej des salaf salih si le cas d'une personne est ambigue, de le tester par les gens de la sunna.
 
Que dis-tu sur foulan, des gens de la sunna - et il le connait -, s'il atteste qu'il est pieux, qu'il fait son éloge intérieurement et extérieurement alors il n'est pas parmis les gens des déviations et il n'est pas parmis les gens des innovations. 
 
Et s'il le critique ou تحيَّل (il ruse) et dit : je n'ai pas de science sur lui, alors qu'il connait puis il feinte avec ça, on sait qu'il n'est pas sur la voie des pieux prédécesseurs, les gens de la sunna et de la jama3ah 
 
Donc tester par les personnes en cas de besoin est permis, il n'y a pas de mal à ça. 
 
هل من منهج السلف الصالح امتحان الناس بالأشخاص ؟
السُّؤالأحسن الله إليكم؛ يقول السَّائل: هل من منهج السَّلف الصَّالح: امتحان النَّاس بالأشخاص؟
الجوابنعم؛ من منهج السَّلف الصَّالح إذا أشكل الأمر في شخصٍ ما؛ يمتحن بأهل السُّنَّة
ماذا تقول في فلان من أهل السُّنَّة -وهو يعرفه-، فإن شهد له بالصَّلاح وزكَّاه باطناً وظاهراً فهو ليس من أهل الانحرافات وليس من أهل البدع، وإن ذمَّه أو تحيَّل؛ قال: لا علم لي به
وهو يعرف ثمَّ راوغ في ذلك عُرف بأنَّه ليس على منهج السَّلف أهل السنَّة والجماعة
فالإمتحان بالأشخاص عند الحاجة إليه جائزٌ لا حرج فيه
فرَّغ المادَّة: أبو أحمد ضياء التبسي
مصدر المادة الصَّوتيَّة: موقع زاد السلفي في الفتاوي
المادة بتاريخ:21-02-1431

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

«Je collabore avec toute personne qui travaille pour la cause de l’islam» (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

«Je collabore avec toute personne qui travaille pour la cause de l’islam» (audio)

 

Question :

 

Que dites vous de celui qui dit : Je collabore avec toute personne qui travaille pour défendre la cause de l’Islam, même si c’est un juif ou un chrétien ?

 

Réponse :

 

C’est un dangereux !

 

Prenez garde à celui qui dit ce genre de chose!

 

C’est soit un inconscient qui ne connait rien aux groupes.

 

Ou soit que c’est un individu qui cache son affiliation avec la secte des Ikhwaans Al-Mouslimines dans le but de s’infiltrer.

 

Car ils savent que les gens détestent les Hizbiyyines de même que les Ikhwaans Al-Mouslimines.

 

C’est pourquoi ils cachent leur appartenance. (…)

 

Cet homme est dangereux !

 

Prenez garde à celui-là !

 

Je conseil à tout frère de prendre garde à ce type de personne.

 

A moins que ce soit une personne sotte qui ne sait rien… 

 

copié de ca.groups.yahoo.com

 

س14:ما قولكم فيمن يقول: أنا أتعاون مع كل من يعمل لنصرة الإسلام ، ولو كان من اليهود والنصارى؟

ج14:هذا خطير فاحذروه، إما أن يكون مغفلاً لا يدري عن الجماعات شيئاً، وإما أن يكون مندساً من الإخوان المسلمين؛ لأنهم قد عرفوا أن الناس يكرهون الحزبيين ، ويكرهون الإخوان المسلمين

نعم نعم ، بعضهم عند أن صارت الوحدة وأتيح للأحزاب يدعونهم بالتليفون من السعودية، لا تسموا حزبكم حزب الإخوان المسلمين- يعرفون الناس قد كرهوا الإخوان المسلمين – ولكن سموه التجمع اليمني
أي نعم ؛ هو إما يكون من الإخوان المسلمين ، وقد عرف أن الناس قد كرهوهم، فيريد ان يندس بين أهل السنة، ويفرق بين صفوفهم وجماعتهم.
إذا علمتم بواحد ها هنا مندس –إن شاء الله -، بإذن الله تعالى – ولكن بعد التأكد – يخرج مسحوباً به على الوادي – بإذن الله تعالى- لكن بعد التأكد انه مندس، وإما أننا نظلمه بقول فلان، وفلان ؛ فلا.
المهم أن هذا الرجل خطير ، حذروا منه أنصح كل أخ أن يحذر منه ، وإلا فهو بليد ما يعرف.
مرة جاءني اثنان من "يافع" يمشيان مع جماعة التبليغ، قالا: ينبغي أن نصلح بينك وبين الإخوان المسلمين . وهؤلاء الأخوان فاضلان طيبان
بعدها قلت: لو أريد أن أمكر عليكم أقول لكم: جزاكم الله خيرا افعلوا يا الله اذهبوا ثم تروحون الى صنعاء والى دماج
وصنعاء ودماج وبعد مدة ما تحصلون على شيء ، فأنا أنصحكم أن تستريحوا، وتخرجوا تدعون إلى الله ، "لا إلى جماعة التبليغ" . تخرجون تدعون إلى الله ، وتتركون هذا الأمر
فقالوا: لا بد ، فقد مررنا ب: عبد المجيد الزنداني وكذا
فقلت لهما : أنتما جاهلان لا تعرفان شيئاً، فلا أسمع مرة ثانية عنكم
فالمهم انهم يقولون يأتون يقولون : شقوا العصا، وأضعفونا ونصروا علينا الشيوعيين ونصروا كذا من الذي نصرالشيوعيين بعد الوحدة ؟ أهل السنة
الأخ نائب الرئيس علي سالم البيض صرّح بكذا اوكذا، الأخ الرئيس نائب الرئيس كذا كما في مجلة " الصحوة " وغيرها
فالمهم أن حالهم مثل الدويبة التي تتلون ، وتسمي بـ : " الحرباء
فكونوا على حذر يا أهل السنة من الذي يقول : أنا أتعاون مع جميع الجماعات
مداخلة من احد الطلاب الحاضرين : قلت للذين جاءاك : اخرجا للدعوة إلى الله ، فهل هذا رضا عن جماعة التبليغ؟
فأجاب الشيخ –رحمه الله – قائلاً: أسهل من أن يجيء إنسان يضيع عليّ وقتي، وأنا أشغلهم أيضاً بذلك من أجل أن ينصرفا عني، والله المستعان

 

Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ مقبل بن هادي الوادعي

Partager cet article

La divergence en islam a toujours existé

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La divergence en islam a toujours existé

Pour ce qui est du désaccord et du dialogue, il faut que lorsque les gens divergent entre eux [sur une chose], ils dialoguent.

 

Et sur cela, Allâh - Djalla wa ‘Ala - incite les croyants a employé entre eux, lorsqu’ils se parlent [débattent], les meilleurs paroles.

 

Allâh - Djalla wa ‘Ala - dit (traduction rapprochée) :

 

« Et dis à Mes serviteurs d’exprimer les meilleures paroles, car le Diable sème la discorde parmi eux. » [1]

 

La mauvaise parole dans le débat et le dialogue est ce qui est le plus désagréable aux gens, et lorsque cela est présent [dans le débat] elle ne fait que provoquer le désaccord entre eux.

 

De là, la législation et l’Islâm conçoivent que la divergence entre les gens est inévitable et c’est pour cela qu’ils enseignent aux gens de tenir des bonnes paroles, et cela même jusqu’à l’appel à l’Islâm.

 

Certes Allâh - Djalla wa ‘Ala - a demandé à ce que cela soit fait avec sagesse, Il dit (traduction rapprochée):

 

« Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. » [2]

 

Et cela s’applique à l’ensemble des gens, qu’ils soient musulmans ou non musulmans, et on se doit de dialoguer avec eux de la manière des manières.

 

Vois l’expression : « de la meilleure façon » cela ne signifie pas de la meilleure des façons seulement, mais plutôt, la meilleure manière que tu puisses exploiter, car le but visé en cela est d’arriver à un résultat.

 

Certes les gens vont forcément diverger, et si on n’arrête pas cette divergence entre nous par le dialogue et de la meilleur des façons, la cassure s’installera dans la société et cela augmentera les fractions et la haine.

 

Et cela contredit ce qui se trouve dans la législation comme entretien de la cohésion et de l’alliance.

 

Allâh - Djalla wa ‘Ala - dit aussi sur le dialogue avec les non musulmans (traduction rapprochée) :

 

« Et ne discutez que de la meilleure façon avec les gens du Livre, sauf ceux d’entre eux qui sont injustes. » [3]

[...]

 

La divergence des dogmes de pensées, la divergence des partis et la divergence dans la réalité sont bien présents.

 

Avec l’augmentation et la diversité des gens dans leurs connaissances, la divergence s’installe, avec la présence des controverses, la présence du communautarisme [sectarisme aveugle] les opinions divergentes prennent place.

 

Ceci dit, on doit prendre en compte la législation dans tout cela, de sorte que l’appartenance ne soit pas pour un autre nom que celui de l’Islâm, et que l’union [le rassemblement] ne soit pas fait pour autre que la Parole d’Allâh - Djalla wa ‘Ala - sous la tutelle du gouvernant.

 

Mais si la société se divise avec l’existence de ces dogmes de pensées, partis et fractions jusqu’à ce que les uns repoussent les autres, en dehors de l’exhortation du gouvernant, cela affaiblira la Communauté et mettra fin à la force de sa parole.

 

Tel qu’à l’époque du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam), où il y avait des hypocrites, mais [le Prophète] ne prenait en compte que leur apparence et ne les jugeait pas d’après ce qu’il y avait en lui-même, et de ce qu’il en était de ses ressentiments, il en laissait le jugement à Allâh - Djalla wa ‘Ala.

 

Et il (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit à certains Compagnons, lorsque ses Compagnons voulaient tuer certains hypocrites :

 

« Il ne faut pas qu’il soit dit [un jour] que Muhammad tue ses Compagnons. »

 

[1] Coran, 17/53

[2] Coran, 16/125

[3] Coran, 29/46

 

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز بن إبراهيم آل الشيخ

Partager cet article

S'abstenir d’ordonner le louable et d’interdire le blâmable alors qu'on est capable de le faire

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

S'abstenir d’ordonner le louable et d’interdire le blâmable alors qu'on est capable de le faire

Question :

 

Quel est l'avis religieux sur celui qui se renonce au fait d'ordonner le bien et de prohiber le mal alors qu'il est capable de le faire ?

 

Réponse :

 

Il est considéré comme étant désobéissant à Allah et à Son Messager (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), sa foi est faible et il paraît être exposé à une maladie grave de celles du cœur et à ses mauvaises conséquences ici-bas et dans l'Au-delà conformément a ce qu'Allah (Gloire a Lui) a dit (traduction rapprochée) :

 

"Ceux des Enfants d’Israël qui n’avaient pas cru ont été maudits par la bouche de David et de Jésus fils de Marie, parce qu’ils désobéissaient et transgressaient."

 

"Ils ne s’interdisaient pas les uns aux autres ce qu’ils faisaient de blâmable. Comme est mauvais, certes, ce qu’ils faisaient !"

 

Il est authentiquement rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :

 

"Quiconque parmi vous s’aperçoit de quelque chose de répréhensible, qu'il la redresse de la main ; s'il ne le peut pas, que ce soit de sa langue ; s'il ne le peut pas toujours, que ce soit de son cœur. Or, cette dernière attitude constitue le degré le plus faible de la foi." 

 

De plus, il a dit (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) :

 

"Quand les gens voient la chose répréhensible et daignent pas de le changer, Allah est sur le point d'infliger un châtiment collectif à ceux qui ne dissuadent pas l'oppresseur"

Rapporté par l'Imam Ahmad, avec une chaîne de narration jugée authentique, d'après 'Abou Bakr As-Siddîq (qu'Allah soit Satisfait de lui).

 

Il existe de nombreux hadiths à ce sujet.

Nous implorons Allah d'aider les musulmans à accomplir ce grand devoir d'une manière qui Lui plaît.

 

source : Revue des recherches islamiques numero 37 page 169

copié de alifta.com

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Répliquer à l'innovateur sans citer son nom (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Répliquer à l'innovateur sans citer son nom (audio-vidéo)

 

Question :


Est-ce-que la pratique du jarh wa ta3dîl est finie ?

 

Et quel est le jugement de répliquer sur l'opposant sans prêter attention à sa personne ? 

 

Réponse :

 

Moi ce que je crains c'est que cette parole soit une vraie parole pour obtenir le faux !

 

Le jarh wa ta3dîl n'a pas péri, n'a pas été enterré et n'a pas été rendu malade (non plus) -Et la Louange est à Allâh-

 

Il est (toujours) permanent, le jarh wa ta3dîl a lieu sur les témoins chez le juge, car il est possible qu'ils critiquent l'adversaire et qu'on leur demande la preuve.

 

Et il a lieu aussi sur les rapporteurs (de récits ou informations), et nous venons certes d'écouter la lecture de notre imâm lorsqu'il a lu La Parole d'Allah Le Très-Haut (traduction rapprochée) :

 

{Ô vous qui avez cru ! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair..} 


Le jarh wa ta3dîl ne cessera d'être présent tant que l'espèce humaine sera présente... Tant que l'espèce humaine sera présente, le jarh wa ta3dîl sera présent !

 
Mais seulement je crains qu'untel dise : Cet individu est majroùh (a été critiqué) et qu'en vérité il n'est pas majroùh, et qu'ensuite on se serve de cette fatwâ pour propager les défauts des créatures.

 

Et voilà pourquoi je dis : Si il y a sur une personne un défaut et qu'il soit dans l'intérêt ou nécessaire ou dans le besoin de l'énoncer, il n'y a pas de mal à faire cela ; Pas de mal à l'énoncer !

 

Mais le mieux c'est qu'il dise : Certaines personnes font tels actes, certaines personnes disent telle parole, pour les deux causes : 

 

La première cause : Pour qu'il s'échappe du problème de la détermination.

Et la deuxième cause : Pour que ce jugement englobe celui-là et d'autres. 

 

Sauf si nous apercevons une personne déterminée dont les gens ont été séduits par elle alors qu'elle appelle vers une innovation ou un égarement.

 

Dans ce cas-là, il faudra à tout prix la déterminer pour ne pas que les gens soient trompés par elle.

 

Publié par 3ilmchar3i.net

  

يقول السائل: هل سنة الجرح والتعديل ماتت؟ وما حكم الرد على المخالف بغض النظر عن شخصيته ؟

فأجاب الشيخ -رحمه الله-: أنا أخشى أن تكون هذه كلمة حق أريد بها باطل، الْجَرح والتعديل لَم يَمُت ولَم يدفن ولَم يُمْرض ولله الحمد، هو قائم، الْجرح والتعديل يكون في الشهود عند القاضي، يُمكن يجرحون الخصم ويطلب منهم البينة، ويكون أيضا في الرواية، وقد سمعنا قراءة إمامنا قول الله تعالى

( يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِنْ جَاءَكُمْ فَاسِقٌ بِنَبَإٍ فَتَبَيَّنُوا )

فالْجَرح والتعديل لا يزال باقيًا ما دَام نوع الإنسان باقيًا، ما دام نوع الإنسان باقيًا فالْجَرح والتعديل باقيًا
لكن أنا أخشى أن يقول قائل: إن هذا الإنسان مجروح وليس بمجروح فيتخذ من هذه الفتوى وسيلة لنشر معايب الخلق
ولهذا أقول: إذا كان في شخص عيب ما، فإنْ اقتضت الْمصلحة أو الْحاجة، أو الْضرورة إلى بَيانه. فلا بأس به، لا بأس منْ بيانه، ولكن الأحسن أن يقول : بعض الناس يفعل كذا ، بعض الناس يقول كذا، لسببين
السبب الأول: أن يسلم من قضية التعيين
والسبب الثاني: أن يكون هذا الْحكم شاملا له ولغيره
إلا إذا رأينا شخصًا مُعينًا قد فُتِنَ الناس به، وهو يَدْعو إلى بِدْعة أو إلى ضَلالة، فَحِينئذ لا بدّ منْ التّعيين حَتى لا يَغترّ الناس به." اهـ
من هنا بالصوت

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Citer les noms des innovateurs en religion

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Citer les noms des innovateurs en religion

Question :

 

Nous est-il permis en tant qu'étudiants en Sciences islamique de nous taire à propos des innovateurs en religion, et d'éduquer les étudiants et les jeunes à suivre le Manhaj des salafs sans citer les noms des innovateurs en religion ?

 

Réponse :

 

Par Allah, on les cite en les décrivant et en prononçant leurs noms lorsque le besoin s'impose et ce, lorsqu'une personne devient leader, dirige la communauté et les jeunes afin de les conduire vers le faux, on cite son nom on doit forcément le faire.

 

Saisissant cette occasion, je citerai l'exemple d'un salafi qui enseignait en Egypte.

 

Il traitait les sujets de manière général, et les étudiants ne comprenaient pas.

 

Puis, il commença à préciser les noms des groupes islamique et ceux des personnes.

 

Les étudiants dirent : Cheikh, pourquoi ne nous as-tu pas enseigné cela depui le début ?

Le professeur leur répondit : Je vous disais ceci cela.

Les étudiants lui dirent : Par Allah, nous n'avions rien compris.

 

Nous avions étudié le livre des sectes et des doctrines, nous l'avions mémorisé, les professeurs ne nous parlaient pas des sectes contemporaines comme le groupes des Tablighs, les Frères Musulmans ( Al-Ikhawan Al-Muslimin) ect, les savants ne les citaient pas.

 

Nous pensions pas qu'elles étaient des sectes jusqu'à ce que nous les découvramens et les étudiames.

 

C'est ainsi que nous avons compris la nécessité de les citer.

 

Louange à Allah que les professeurs qui se génaient de citer leurs noms les citent à présent.

 

Louange à Allah, car ceci est une obligation.

 

En ce qui concerne ce qui ne constitue aucun danger au sens qu'ils attirent les jeunes dans leurs milieu, qu'ils les dirigent, qu'ils combattent les Hommes de la Sunna avec eux, ils devient obligatoire de citer leurs noms.

 

On cite leurs noms et ils ne méritent pas le respect.

 

Les partisans des sectes disent : Ô Ibn 'Uthaymin, tes adeptes et toi, allez éternellement en Enfer !

 

Ceci constitue leur point de vue au sujet des savants.

 

Il les considère mécréants ; ceux-là sont des khawarij, leur langage est très brutal.

 

Nous implorons Allah de nous accorder l'intégrité.

 

Explication du traité de la sunna, de L'Imam des partisans de la sunnah et du consensus Abou Abdi Allah Ahmad Ibn Muhammad Ibn Hanbal.

Expliqué par l'Eminent savant Cheikh Rabi' Ibn Hadi Al Madkhali. pages 152, Traduit par Ali Nzibena, Ancien etudient de l'Université Islamique de Medine. 

 
Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

Les règles dans le minhaj de ahl assouna et al-Jama'a - أهل السنة والجماعة (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les règles dans le minhaj de ahl assouna et al-Jama'a - أهل السنة والجماعة (audio)

Leçon du Sheikh Abd Al Hadi, Imam de la mosquée Assounna de Marseille, intitulée :

 

"Règles dans le Minhaj de Ahl Assouna et Al Jama'a".

 

La traduction en Français débute à la 51ème minute et 49 secondes.

 

 

Cheikh Mohamed Abou 'Abdelhalîm Abdelhâdî  - الشيخ أبي عبد الحليم محمد عبد الهادي

Partager cet article

Cataloguer selon les fréquentations

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Cataloguer selon les fréquentations
D’après ‘Aïsha qu’Allâh l’agrée, le Prophète sallallahou 'alaihi wa sallam a dit :
 
« Les âmes sont des régiments : celles parmi elles qui se reconnaissent mutuellement s’accordent et celles parmi elles qui s’opposent les unes aux autres ne s’accordent pas. »
(Sahih Al Boukhari hadith n°3336)
 
Explication :
 
Ceci est un hadith sahih.
 
Son sens : 
 
Si les âmes se reconnaissent mutuellement, si elles sont en accord dans leurs composantes, la foi, leurs penchants, elles vont alors par la permission d’Allâh s’accorder.
 
Par contre, si elles divergent dans ces choses là, ce qui apparaît c’est qu’elles ne seront alors en général pas en accord. 
Chupprie.png
Al Awzâ’i, a dit comme il est rapporté dans Al Ibâna de Ibn Batta :
« celui qui nous cache sa bid’a ne nous cachera pas ses fréquentations »
 
Explication :
 
Ceci est clair.
 
Même si l’homme nous cache son innovation, ses fréquentations et les personnes vers lesquelles elle penche sont pour nous des preuves que c’est un innovateur.
Chupprie.png
Question :
 
Doit-on comprendre par cette parole que dans le cas où nous ignorons la situation d’une personne, quelle mouvement elle suit, et que ses fréquentations sont Ahl Al Ahwa wal Bida’, on la classe alors parmi les innovateurs ?
 
Réponse :
 
Oui.
 
Ils disent : les endroits où il entre et ses fréquentations sont des preuves.
 
S’il entre chez des innovateurs, on sait alors que c’est un innovateur.
 
Quand Ahl Al Hadith ont entendu qu’un homme affilié au Hadith arrivait, ils ne savaient pas s’il suivait la Sounna ou s’il était un innovateur.
 
Alors un cheikh a dit : "Regardez chez qui il entre et qui il fréquente."
 
Ils virent alors qu’il fréquentait les innovateurs.
 
(NDT : c'est-à-dire la Sounna)
Chupprie.png
Lorsque que Soufian At Thawry est arrivé à Basra, il se mit à se renseigner sur le cas d’ Al Rabi' Ibn Soubeyh et sur sa valeur auprès des gens.
Il demanda donc : « Quel mouvement suit-il ? »
Ils répondirent : « Il ne suit que la Sounna ».
Il demanda : « Qui fréquente-t-il ? »
Ils répondirent : « Les qadari ».
Il dit alors : « C’est un qadari ».
Chupprie.png
Question :
 
Faut-il comprendre par cette parole que lorsque une personne laisse apparaître la Sounna et prétend s’y affilier et que ses fréquentations sont des Ahl Al Bida’, faut-il comprendre qu’on le catalogue dans leurs catégorie juste par ces fréquentations ?
 
Réponse :
 
Oui.
Chupprie.png
Mouhamad Ibn ‘Oubeyd Al Ghilâbi a dit : 
« Ahl Ahwa cachent tout sauf leurs fréquentations ».
 
Commentaire :
 
Ma sha Allâh, ceci explique cela. 
Chupprie.png
Al Imâm Ahmad  a dit :
« Si l’homme salue l’innovateur, c’est qu’il l’aime »
 
Commentaire :
 
Oui, ceci est clair.
 
Ndt : Il convient ici de citer la parole de cheikh Mouhamad Ibn Hâdi Al Madkhali en guise d’explication de cette phrase.
 
Il dit : "l’imâm Ahmad s’appuie pour dire cela sur le hadith :
 
« Ne vous indiquerais- je pas une chose qui, si vous l’accomplissez, vous amènera l’amour mutuel ? Répandez le salâm entre vous"
 (Sahih Mouslim n°54). 
 
Répandre le salâm amène l’amitié et renforce les liens entre les gens.
Aujourd’hui, tu salues une personne que tu ne connais pas.
Demain tu le salues, il te sourit et tu lui souris.
Après demain, il se peut que tu l’invites ou qu’il t’invite, et après cela la relation est nouée.
Un regard, ensuite un sourire, ensuite un salam, ensuite une parole, ensuite un rendez-vous, ensuite une rencontre.
Cette succession de faits est générale et suit cette progression ».
Chupprie.png
Question :
 
Ceci est-il d’une manière absolue ?
 
Réponse :
 
Par Allâh, le propos des salafs est en vérité opportun.
Mais il arrive qu’il y ait des concessions de la part des gens de notre époque.
Chupprie.png
Ibn Mass’oud : « L’homme n’accompagne et ne côtoie uniquement que celui qu’il aime et qui est comme lui ».
 
Commentaire :
 
Ma sha Allâh !
Soubhan Allâh Al ‘Adhim !
Leurs paroles sont en total accord !
« L’homme n’accompagne et ne côtoie uniquement que celui qu’il aime et qui est comme lui» : s’il n’est pas comme lui, il arrivera obligatoirement un désaccord, un conflit qui provoquera au final une rupture de leurs relation.
 
copié de alminhadj.fr
 
Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Partager cet article

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 > >>