498 articles avec methodologie - المنهجية

Conseil de Cheikh Mouhamed Ibn Hady Al Madkhaly

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Conseil de Cheikh Mouhamed Ibn Hady Al Madkhaly

Déclaration de Shaykh Mohammad Bin Hadee al Madkhaly (qu'Allah le protège) adressée aux frères de la Maktaba salafiya en Grande Bretagne (et à tous les frères et soeurs ...)


Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Gloire à Allah le Tout Puissant, prière et salut soient sur Son prophète Mohammed :

Les frères de la Maktaba salafi de la ville de Birmingham (Grande Bretagne) sont venus me rendre visite et nous avons pu discuter sur différents points essentiels qui peuvent soutenir et faciliter la da'wa salafi de façon générale et en particulier dans l'occident.

Suite à notre discussion avec les frères et à d'autres discussions déjà réalisées avec d'autres machayikh nous pouvons énoncer ce qui suit :

(les frères sont : Abu Khadija Abd Al Wahad, Hassan Al Somali et Bilal Abu Hakim)

 
64f5sfl7rlw
-Il faut chasser toute forme d'excès, que ce soit envers les personnes ou les entreprises, et penser plutôt à peser les choses avec une balance islamique légale.

-Concernant l'enseignement et les séminaires, nous disons : qu'il n'est pas permis de présider des cours ou des séminaires sans avoir la science nécessaire, pour ce faire, il faut avoir une autorisation qui doit être délivrée par le comité islamique ou les machayikh connus chez lesquels on a étudié la science islamique.

-En ce qui concerne les fatawa, il n'est pas permis de faire des fatawa alors qu'on est pas mufti, par conséquent, il faut retourner toute fatwa aux gens de la science parmi les machayikh, puis après, les frères pourront la répandre ou l'envoyer au concerné direct si la fatwa est personnelle.

-En ce qui concerne la traduction des livres ou communications, les frères doivent être très précis et loyaux.

-Le fait qu'ils aient étudié les livres d'hommes de science où ces derniers ont expliqué certains points, ne signifie pas qu'ils aient le droit ou la capacité de donner des cours, alors qu'ils ne font que rapporter ou traduire les explications des gens de la science.

-En ce qui concerne le frère Bilal Abou Hakim et ce qu'il a écrit sur le "jarh wa ta'dil" (récusation et validation), qui a été placé sur un site internet (salafi), on a pu lui montrer son erreur et lui expliquer qu'il a agi contre la parole des hommes de la science, les seuls qui ont le droit de faire jarh wa ta'dil, après cela il a reconnu et dénoncé son erreur (qu'Allah le récompense). C'est le comportement que devrait adopter chacun de nous en cas d'erreur.

-En ce qui concerne la souplesse et la douceur avec les gens dans la da'wa et l'enseignement, les frères devraient prendre en compte la manière de transmettre leur savoir car la douceur embellit toute action alors que si elle en est dépourvue elle devient désagréable comme a dit le Prophète que le Salut d'Allah soit sur lui (sala Allahou 'aleyhi wa salam).

-La rupture, il faut demander l'avis des hommes de la sciences qui sont seuls aptes à décider si on doit ou pas rompre avec une personne.

-En ce qui concerne le fait d'aider les frères salafi, je leur conseille de les aider comme je l'ai déjà fait auparavant, et que leur parole soit suivie d'actes car l'acte rend crédible ou mensongère la parole qui la précède.

-Pour finir, nous vous conseillons comme nous conseille Allah et comme nous a conseillé le Prophète que le Salut d'Allah soit sur lui (sala Allahou 'aleyhi wa salam) et nous vous disons craignez Allah et n'oubliez pas qu'Il a la science de tout chose : sachez qu'Allah sait parfaitement ce que renferme votre cœur.
 
64f5sfl7rlw

L'important est que votre da'wa vise uniquement la face d'Allah et qu'elle n'ait qu'un seul but : montrer aux gens le droit chemin, sans chercher à être exalté ou à présider la communauté, comme a dit cheikh Mohammed Ben 'Abd Al Wahab qu'Allah lui soit Miséricordieux en expliquant le verset coranique (traduction rapprochée)

" j'appelle les gens à (la religion) d'Allah, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente"

Il a dit :

Le verset renferme un rappel au dévouement, beaucoup de gens lorsqu'ils font da'wa ils la font pour leur propre personne.

Que le Salut et la Prière d'Allah soient sur son Prophète, ses proches, ses compagnons et sur tous ceux qui ont suivi son même chemin.
 
Gloire à Allah le Tout Puissant.

Shaykh Mohammad Ben Hadee Al Madkhaly (20-02-1426 H.)
copié de ahloul-hadith.fr

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Prendre la science de la bouche des savants

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Prendre la science de la bouche des savants

Et lorsque la personne se renferme sur elle-même sans qu’un enseignant lui enseigne, et qu’il s’instruit par lui-même, ceci est une preuve de maladie !

 

La façon idéale, c'est de prendre la science de la bouche des savants... 


Rissàla de Cheikh Rabî3 «a-Dourrar a-Nadhîd min mouhàdharàt al 3aquîda wa a-Tawhîd »

 

فاذا انطوى الانسان على نفسه,و لا يعلمه معلم,يعلم نفسه,هذا دليل على مرض,فالطريقة المثلى أن تأخذ العلم من أفواه العلماء

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

Le grand nombre n'est pas une preuve de la vérité

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le grand nombre n'est pas une preuve de la vérité

Le prophète (صل الله عليه وسلم) a dit :

 

« On m'a présenté les communautés. J'ai alors vu un prophète avec un petit groupe, un autre avec un ou deux hommes et un autre qui n'avaient personne avec lui... »

Rapporté par Al Bukhârî et Muslim d'après Ibn 'Abbâs.

article separator1

Shaykh Al Islam Muhammad Ibn 'Abd Al Wahhâb -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit dans Kitâb At Tawhîd après avoir cité le hadith :

 

« Quinzième point : Le bénéfice de cette science, qui est de ne pas se faire leurrer par le grand nombre et de ne pas s'écarter du petit nombre. »

article separator1

Shaykh Al 'Uthaïmîn -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit dans Al Qawl Al Mufîd :

 

« Car le grand nombre peut être sur l'égarement.

 

Allah (تعالى) dit :

وَإِنْ تُطِعْ أَكْثَرَ مَنْ فِي الْأَرْضِ يُضِلُّوكَ عَنْ سَبِيلِ اللَّهِ


et si tu obéis à la majorité de ceux qui sont sur la terre, ils t'égareront du sentier d'Allah (6 :116)

 

Et également d'un autre côté : lorsque la personne est dupé par le grand nombre et pense qu'elle ne sera pas battue ou qu'elle est secourue, ceci est une cause d'abandon.

 

Lorsque tu vois que la plupart des gens de la terre sont des égarés, tu n'es pas dupé par eux, tu ne dis pas : « Les gens sont sur ceci, comment me singulariserais-je d'eux ? » »

article separator1

Shaykh 'Abd Ar Rahmân Ibn Muhammad Ibn Qâsim a dit également dans son commentaire :

 

« Que prenne garde le Musulman de ne pas se faire duper par le grand nombre ! »

article separator1

Shaykh Al Fawzân dit dans son commentaire de kitab at tawhîd :

 

« Il y eut parmi les prophètes celui qui fut démenti par tout son peuple et que personne ne suivit.

C'est la preuve que le grand nombre n'est pas un argument.

Mais l'argument est celui qui est sur la vérité, même s'ils sont peu, même si c'est une seule personne.

Celui dont qui est sur la vérité avec une preuve du livre d'Allah et la Sunnah de Son messager (صلى الله عليه وسلم), c'est celui-ci dont la parole est considérée et qu'on imite.

Quant à celui qui contredit la preuve, il n'a aucune considération, même s'ils sont nombreux.

 

Et Allah (تعالى) dit à propos de Nûh :

وَمَنْ آمَنَ وَمَا آمَنَ مَعَهُ إِلا قَلِيلٌ


...et ceux qui croient›. Seuls peu de gens avaient cru en lui. (11 :40)

 

Et Il dit :

وَمَا أَكْثَرُ النَّاسِ وَلَوْ حَرَصْتَ بِمُؤْمِنِينَ


et la plupart des gens ne sont pas croyants malgré ton désir ardent. (12 :103)

 

Et Il dit :

وَإِنْ تُطِعْ أَكْثَرَ مَنْ فِي الْأَرْضِ يُضِلُّوكَ عَنْ سَبِيلِ اللَّهِ إِنْ يَتَّبِعُونَ إِلَّا الظَّنَّ وَإِنْ هُمْ إِلَّا يَخْرُصُونَ
 

et si tu obéis à la majorité de ceux qui sont sur la terre, ils t'égareront du sentier d'Allah: ils ne suivent que la conjecture et ne font que fabriquer des mensonges. (6 :116)

 

Ainsi, le grand nombre n'affirme en rien l'atteinte de la vérité, et il ne faut pas se laisser leurrer par ça.

Il se peut que le grand nombre soit sur le faux.

Ce n'est que lorsque le grand nombre s'unit en atteignant la vérité que c'est bien.

Mais si il s'agit juste d'un grand nombre sur autre que la vérité alors non.

Et nous ne nous écartons pas de la vérité du fait du petit nombre de ceux qui la suivent.

Car certaines personnes à notre époque, lorsqu'on leur fait remarquer leur erreur disent : « C'est ce sur quoi sont la plupart des gens ! »

Lorsque par exemple tu lui parles de l'interprétation fausse des attributs [d'Allah], il te dit : « Les neuf dixièmes du monde islamique sont achâ'irah et interprètent les attributs ! »

Et ceci n'est pas une excuse devant Allah tant que la vérité a été éclaircie.

Quant à l'affaire des gens, ça revient à Allah (سبحانه).

Et il est obligatoire au Musulman de suivre la vérité, et de ne pas s'entêter du fait du grand nombre de ceux qui sont avec lui.

Un des prophètes d'Allah qui a avec lui moins de dix, un autre avec un ou deux hommes et un autre sans personne.

Nous demandons à Allah qu'Il nous raffermisse ainsi que vous à dire la vérité et à agir avec, et à s'opposer à la passion, l'âme et le diable. »

article separator1

 

'Abd Allah Ibn Mas'ûd, le noble compagnon a dit :

 

« Le Groupe est ce qui correspond à la vérité même si tu es seul ! »

 

Cheikh Muhammad Ibn ‘Abdel-Wahhâb - الشيخ محمد بن عبد الوهاب

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Cheikh Abderrahman Ibn Mohamed Ibn Qassim - الشيخ عبد الرحمن بن محمد بن قاسم

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Les paroles des anciens [as-salaf] sur les innovateurs

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les paroles des anciens [as-salaf] sur les innovateurs

kyu

Ibn ’Abbâs [m.68H] a dit : 

« Certes, les choses les plus détestées auprès d’Allâh sont les innovations » [1] 

kyu

Ibn ’Umar [m.84H] a dit : 

« Toute innovation est égarement, même si les gens la voient comme quelque chose de bien »[2] 

kyu

Sufyân ath-Thawrî [m.161H] a dit : 

« L’innovation est plus aimée d’Iblis que le péché, car on se repent du péché, mais on ne se repent pas de l’innovation ». [3] 

kyu

L’Imâm Ach-Châfi’î [m.204H] a dit : 

« Qu’une personne rencontre Allâh avec tous les péchés sauf le Chirk [association] est meilleur pour elle que de le rencontrer avec une seule des croyances innovées ». [4] 

kyu

Al-Layth Ibn Sa’ad [m.175 H] a dit : 

« Même si je voyais un des gens de la passion [c-a-d de l’innovation] marcher sur l’eau je n’accepterais pas de lui. » 

kyu

Alors l’Imâm Ach-Châfi’î dit : 

« Il [Al-Layth] n’a pas été assez loin.

Si je le voyais marcher dans l’air, je n’accepterais pas de lui ». [5] 

kyu

Yunûs Ibn ’Oubays a dit à son fils : 

« Je t’interdis la fornication (az-Zinah), de voler et de boire le vin.

Cependant, que tu rencontres Allâh avec l’un de ces péchés est meilleur pour moi plutôt que tu Le rencontres avec la façon de penser de Amr et les compagnons de Amr [c-a-d les Mou’tazila] ». [6] 

kyu

Sa’îd Ibn Djoubayr a dit : 

« Que mon fils soit le compagnon d’un vaurien pécheur et rusé qui est sunnites est plus appréciable pour moi plutôt qu’il soit le compagnon d’un innovateur dévot et pieux ». [7]

kyu

L’Imâm Al-Barbahârî a dit : 

« Cependant, si tu vois un individu dont les façons et la manière de penser sont détestables, qu’il est méchant, pécheur et oppresseur, tout en étant un des gens de la Sounnah, fais de toi son compagnon et assieds-toi avec lui, car ses péchés ne t’atteindront pas.

Si tu vois un homme qui lutte ardemment et longuement dans l’adoration, est abstinent, continuel dans l’adoration, excepté qu’il est un des gens de la passion, ne t’assieds pas avec lui, n’écoute pas ses paroles et ne marche pas à ses côtés, car tu n’es pas à l’abris du fait de devenir éventuellement satisfait de sa manière d’être, puis de l’accompagner dans la destruction. » [8] 

kyu

L’Imâm Ahmad [Ibn Hanbal] a dit : 

« Les tombes des gens de la Sounnah parmi ceux d’entre eux qui ont commis les grands péchés sont comme des jardins.

Et les tombes des gens de la Bid’ah parmi ceux d’entre eux qui sont les pieux abstinents sont caverneuses et creuses.

Les pécheurs parmi les Ahl us-Sounnah wal-Djamâ’a sont les alliés d’Allâh, et les pieux abstinents parmi les Ahl ul-Bid’a sont les ennemis d’Allâh. » [9

kyu

L’Imâm al-Marwadhî [d.238H] - rahimahullâh - a dit : 

« J’ai dit à Abî Abdullâh, c-a-d notre Imâm (Ahmad Ibn Hanbal), « qu’en est-il si tu vois un homme préoccupé par le jeûne et la prière, mais silencieux lorsqu’il en vient de parler sur les gens de l’innovation ? »

Alors son visage changea, et il dit : « S’il jeûne et prie et se dissocie des gens, n’est-ce pas uniquement pour son propre bénéfice ? »

Je répondis : « oui ».

Il dit : « ainsi, s’il fait ceci (parler sur les gens de l’innovation), alors c’est pour le bénéfice des autres, parler est bien plus excellent ». 

kyu

Muhammad Ibn Boundar al-Djardjanî a dit à l’Imâm Ahmad : 

« Certes, il m’est difficile de dire : "celui-ci est comme ceci et celui-là est comme cela", alors Ahmad lui dit : « si je restais silencieux et tu restais silencieux , alors quand l’homme ignorant viendra-t-il à connaître le Sahîh (authentique) du Saqîm (faible) ? ». 

kyu

L’Imâm ach-Châtibî a dit : 

« Et ’Umar Ibn Salamah al-Hamdanî a dit : « Nous étions assis dans le cercle de Ibn Mass’oûd dans la mosquée, qui était faite d’un sol plat, couvert de sable. ’Oubayd-Allâh Ibn ’Umar Ibn al-Khattâb, qui venait juste de revenir d’une expédition, lui dit : 
« Qu’est-ce que la « voie droite O Abdurrahmân ? » 
Il répondit : « Par le Seigneur de la Ka’bah, c’est ce sur quoi ton père était fermement établit, jusqu’à ce qu’il entre au Paradis. » 

Puis il jura fermement de cela trois fois.

Ensuite, il traça une ligne sur le sol, et traça des lignes de chacun de ses côtés, et dit : « Votre Prophète (sallallahu alayhi wa sallam) vous a laissé sur ce bout ci, et l’autre bout est au Paradis. Alors quiconque reste fermement sur elle entrera au Paradis, et quiconque prend l’une de ces [autres] voies sera détruit. » 

kyu

Hudhayfa ibn ul-Yamân, qu’Allah l’agrée, a dit : 

 

« Tout acte d’adoration que les Compagnons du Messager d’Allah (صلى الله عليه و سلم) n’ont pas fait, alors délaissez-le. » 

kyu

‘Abdullah Ibn Mass’ûd, qu’Allah l’agrée, a dit : 

 

« Suivez [ceux qui vous ont précédés] et n’innovez pas, car ce que vous avez [reçu comme révélations] vous suffit, alors tenez-vous-en à l’ancien commandement [c’est-à-dire le Coran, la Sunna et les faits des Compagnons]. » 

kyu

Cheikh Hassan ibn ‘Alî Al-Barbahârî (mort en l’an 329 de l’hégire).

Il a suivi la voie de l’imam Ahmad (il a étudié chez ses élèves), qu’Allah le Très-Haut lui fasse miséricorde, et il a dit : 

« Méfiez-vous des petites innovations, car les petites innovations se répètent jusqu’à ce qu’elles deviennent grandes.

Et chaque innovation qui a été commise dans la communauté [des musulmans] était au début petite, et elle ressemblait à la vérité. 

Puis, celui qui s’est mis à la pratiquer fut trompé au point où il ne parvînt plus à s’en défaire, et l’innovation s’agrandit.

Puis, les gens la considérèrent comme une religion qu’il faut pratiquer.

Examine – qu’Allah te fasse miséricorde - tout ce que tu entends dire des gens de ton époque en particulier et ne t’empresse pas [de l’accepter], et n’accepte rien d’eux avant de t’être posé la question : Est-ce qu’un des Compagnons du Prophète(صلى الله عليه و سلم) ou un savant en a parlé ?

Si tu en trouves trace [chez les Compagnons ou les savants], alors prends ce que tu a entendu, et tiens-t’en à cela sans dépasser [cette limite], et ne le délaisse pour rien d’autre, car tu tomberais en Enfer […] »

kyu

l’imam Mâlik, qui a dit : 

 

« Le succès des dernières générations ne s’obtiendra qu’à travers ce qui a fait le succès de la première génération de cette communauté. Ce qui ne faisait pas partie de la religion à cette époque-là n’en fait pas non plus partie aujourd’hui. » 

 

[1] Rapporté par Al-Bayhaqî dans As-Sounnan al-koubra 
[2] Rapporté par Abû Chaymah, n°39 
[3] Rapporté par Al-Lâlika’î, n°238 
[4] Rapporté par Al-Bayhaqî dans al-I’tiqâd, p.158 
[5] Rapporté par As-Suyûtî dans « Al-Amr bil-ittiba’ wa an-nahi ’an il-ibtida’ » 
[6] Al-Ibânah, 2/466 
[7] al-Ibânah n°89 
[8] Charh as-Sounnah, n°149 
[9] Tabaqat ul-Hanabilah, 1/184 

 

 copié de avertissement.over-blog.net

Partager cet article

«Ne fréquentez pas les gens de la passion et ne polémiquez pas avec eux et ne les écoutez pas»

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

«Ne fréquentez pas les gens de la passion et ne polémiquez pas avec eux et ne les écoutez pas»
Ibn Al Moubarak a rapporté dans (zuhd 815) : d'Ibn Mass'oud -qu'Allah soit satisfait de lui-
 
Les gens resteront sur le bien tant qu'ils prendront la science des grands, des gens de confiance et leurs savants.
Et s'ils la prennent de leurs petits et des pires parmi eux, ils seront perdus.

Et Ibn Al Moubarak a dit : c'est-à-dire les gens de l'innovation.

 

D'après Ibn 'Abass -qu'Allah soit satisfait de lui-:
 
"Ne vous asseyez pas avec les gens de la passion, car le fait de les fréquenter rend les coeurs malades.
"
rapporté par Ibn Batta 
(Al Ibana 371)
 
Hassan Al Bassri a dit :

‎لا تجالسوا أهل الهواء، ولا تجادلوهم، ولا تسمعوا منهم
 
"Ne fréquentez pas les gens de la passion et ne polémiquez pas avec eux et ne les écoutez pas."
Charhou-l Ousoûl ‘Itiqâd - Al-Lâlakâ’î p.127 n°240
 
Abou qilaba a dit :
 
"Ne fréquentez pas les gens de la passion et ne vous mélangez pas à eux, car je ne peux vous garantir qu'il ne vous enliseront pas dans leurs égarements et qu'ils rendront confuses beaucoup de choses que vous connaissiez."
Rapporté par Alalakai (244)
Ayyoub Assakhtiyani a dit : 
Abou Qilaba m'a dit :
 
 
"Ne tends pas l'oreille aux gens de la passion, car ils y jetteront ce qu'ils voudront et changeront ton coeur.
"
rapporté par Ibn Batta 
(Ibana 453)
Ayyoub a dit :
 
"Ne te donne pas la possibilité de tendre l'oreille aux gens de la passion."
rapporté par Allalakai 
(246)
Ma'mar Bin Rachid a dit :
 
"Il y avait Ibn Taous assit, lorsqu'un homme qui fait partie de la secte des mou'tazilas est venu et se mis à parler.
Ibn Taous a alors mis ses doigts dans ses oreilles et a dit à son fils "Rentres tes doigts dans tes oreilles et enfonces-les bien et n'écoutes rien de ce qu'il te dit."
puis Ma'mar a dit : "Car le coeur est faible."
rapporté par Allalakai 
(248)
Yahya Bin Kathir a dit :
 
"Si tu trouves une personne de l'innovation sur un chemin, prends-en un autre."
rapporté par Allalakai 
(259 p132) et aussi par Al Fodayl 
(Al Ibana 490-493).
Deux hommes des gens de la passion sont rentrés chez Ibn Sirine et ont dit : ô Abou Bakr, on te parle d'un hadith?
il dit : non
ils dirent ensuite : on te lit alors un verset du livre d'Allah?
il dit : non
puis il ajouta : où vous sortez de chez moi ou bien c'est moi qui sort.
Les deux hommes se sont alors levés puis sont sortis
Quelqu'un a dit : tu aurais dû le laisser lire un verset.
il dit : j'ai détesté qu'il me lise un verset du coran, qu'il le falsifie et que ça s'installe dans mon coeur.
Rapporté par Allalakai 
(242)
Un homme a dit à Ibn Sirine :
 
"Un tel veut juste venir te voir sans parler."
il a dit : "dit lui de ne pas venir parce que le coeur de l'homme est faible et je crains d'entendre une parole de lui et que mon coeur ne soit jamais plus comme avant."
(Al Ibana 399).
On a dit à l'Imam Al Awza'i :
 
Un homme dit : "Moi je fréquente les gens de la Sunna et de l'innovation."
Al Awza'i a dit : "Cet homme veut faire en sorte que la vérité et le faux soient pareils."
(Al Ibana 430)
L'imam Ahmed a dit :
 
"Personne ne doit fréquenter ni se mélanger ou sympathiser avec les innovateurs."
Rapporté par Ibn Batta (Ibana 495).

Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

La critique prévaut même si un seul savant parle (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La critique prévaut même si un seul savant parle (vidéo)
Question :
 
Certaines personnes rejettent les critiques des savants de la Sounna envers certains innovateurs prétextant que d’autres savants de la Sounna n’ont pas parlé sur ces personnes, disant :
 
« où est la parole de telle et telle personne, pourquoi ne parlent-ils pas ? Si c’était vrai ces savants auraient suivi ».
 
Donc est-il une condition dans la critique d’une personne qu’il faut que la plupart des savants ou la totalité l’ait critiqué ? 
 
Réponse :
 
« Oui, oui.
Le problème c’est que ces gens n’ont pas lu le Moustalah (les règles de la science du hadith), ou qu’ils ont lu mais ils dupent les gens.
 
Ahmad Ibn Hanbal dit de telle personne que c’est un thiqa (digne de confiance) et Yahya Ibn Ma’in dit d’elle que c’est un grand menteur.
 
La parole de Yahya est une critique détaillée, il a vu ce que Ahmad Ibn Hanbal n’a pas vu.
 
Si un savant de ce siècle démontre l’égarement de Mouhamad Al Ghazali ou Al Qardawi ou le manhaj des ikhwan mouflissines (ikhwans muslimins), nous acceptons cela et c’est une obligation de l’accepter.
 
Allâh dit (traduction rapprochée) :
 
« Ô vous qui avez cru! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair (de crainte) que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait ».
 
Si une personne ‘adil (honnête) nous amène une information, nous acceptons comme on le comprend de ce verset.
 
Donc où en êtes- vous de ce verset qui prouve que si un ‘âdil nous vient avec une information nous acceptons et que si un pervers nous amène une information nous vérifions ?
 
Ces gens sont des dupeurs, ils contredisent nos savants, anciens et contemporains. »
 
copié de darwa.com
 

 

Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ مقبل بن هادي الوادعي

Partager cet article

Athar d'Ibn 'Omar Ibn Al-Khattab رضي الله عنهم

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Athar d'Ibn 'Omar Ibn Al-Khattab رضي الله عنهم

‘Abd Allah ibn ‘Omar a déclaré :

 

"Je n'ai pas été autant heureux d'une chose découlant de l'islam comme je l'ai été du fait que rien de ces passions ne soit entré dans mon cœur."

 

Oussoul i3tiqâd ahl sunna wa l-djamâ3a de l'imam Al Lâlakâ'iy, n° athar 227

Traduit par Oum Omayr

 Publié par 3ilmchar3i.net

قال عبد الله بن عمر بن الخطاب رضي الله عنهما

ما فرحت بشيء من الإسلام أشد فرحا بأن قلبي لم يدخله شيء من هذه الأهواء

Partager cet article

Désapprouver ce qui est blâmable

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Désapprouver ce qui est blâmable

Ô Musulmans !

 

Craignez Allah car la crainte d’Allah est le meilleur gain, et obéissez-Lui (traduction rapprochée) :

 

"Ô vous qui avez cru ! Craignez Allah et soyez avec les véridiques" [Le repentir : 119]

 

Ô Musulmans !

 

La ruse augmente à la fin des temps, les forces du faux et de la tyrannie s’entraident, et les gens de la piété et de la foi ressentent encore plus qu’ils sont des étrangers, des étrangers concernant la  religion  et  non  pas  des  étrangers  concernant  les  pays.

 

Et chaque chose a un signe particulier, et le signe de l’abaissement [de l’humiliation] est le fait d’être débauché et de commettre les péchés.

 

Et  l’Islam  devient  étranger  [étrange]  lorsqu’il  diminue,  que  les  gens  s’y  opposent, l’abandonnent,  le négligent,  ne  le  secourent  pas,  dépassent  la  mesure  en  ce  le concerne et négligent ses choses sacrées ; et lorsque les gens commettent les grands péchés, négligent la religion jusqu’à atteindre la débauche, s’adonnent au libertinage ; lorsque la société et les moeurs sont corrompues, lorsque la grandeur de la législation et  l’organisation  de  la  religion disparaissent,  et  lorsque  les  actes  immoraux  sont accomplis en public.

 

L’Islam  diminue  aussi  lors  de  l’accomplissement  d’actes  qui  sont  interdits  dans  la religion islamique, lors de la domination des gens qui appellent à ce qui est faux, lors de l’apparition des gens  qui tiennent des propos obscènes et des débauchés, lors de la disparition de la prescription du bien et de l’interdiction du mal ; lorsque les gens suivent leurs passions, les mauvaises intentions,  les paroles qui dévient du droit chemin, les erreurs des corrupteurs, les choses permises par les  négligents, et lorsqu’ils font de mauvaises interprétations des textes du Coran et de la Sounnah, et qu’ils s’opposent à l’unanimité des savants au nom de la réforme, du changement, de l’ouverture  et  de l’illumination.

 

Des paroles philosophiques qui sont éloignées de la religion, prononcées par les  hypocrites  et ceux  qui  s’opposent à l’Islam, les compagnons de satan,  les ennemis de  la  chasteté,  ceux  qui appellent  à  la débauche  et  à  l’égarement. 

 

Et  le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

 

"LIslam  a  commencé  en  étant  étrange,  et  il  retournera  étrange  comme  il  a commencé ; donc, que les étrangers soient heureux !" [C’est-à-dire ceux qui suivent la religion lorsqu’elle sera étrange]

Rapporté par Mouslim.

 

Sois heureux,  toi  qui  t’accroches  au  Livre  d’Allah  à  l’époque des tentations  !  

 

Sois heureux, toi qui mets en pratique la Sounnah du prophète Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue) à l’époque des épreuves !

 

Ô Musulmans !

 

La religion devient étrange dans les pays des musulmans à cause du fait de commettre les péchés en public, et de montrer les péchés et les mauvaises actions, ainsi que d’être tolérants envers ceux  qui  commettent les péchés ouvertement et les débauchés, être doux avec eux et les flatter au dépend de la croyance, de la législation et de la religion.

 

Ibn Bataal (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :

 

"Commettre les péchés en public est un mépris des droits d’Allah et de Son Messager, des intérêts des croyants ; de même qu’une sorte d’entêtement envers eux".

 

Ô Musulmans !

 

Se taire devant les péchés commis en public et les actes blâmables apparents, est un défaut chez  les musulmans,  une  preuve  de leur  manque  d’allégeance à la religion d’Allah et une faiblesse dans leur effort pour élever la parole d’Allah et Sa législation, et pour élever la Sounnah de Son prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue).

 

C’est aussi un signe de la faiblesse  de leur foi, et de  la faiblesse  de leur confiance  en Celui qui possède tout mouvement et toute inaction, et Celui dont l’ordre lorsqu’Il veut une chose est qu’Il dise : "Sois ! Et cette chose se réalise" (traduction rapprochée) :

 

"Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres.

Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable accomplissent la Salât, acquittent la Zakat et obéissent à Allah et à Son Messager.

Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage" [Le repentir : 71]

 

Allah a fait que leur première qualité soit la prescription du bien et l’interdiction du mal.

 

Abou Saïd Al-Khoudri (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit qu’il a entendu le Messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) dire :

 

"Celui d’entre vous qui voit un acte blâmable, qu’il le change avec sa main ; s’il ne peut pas, qu’il le change avec sa langue ; et s’il ne peut pas, qu’il le change avec son coeur, et c’est le degré le plus petit de la foi"

Rapporté par Mouslim.

 

D’après Ibn Mass’ôud (qu'Allah soit satisfait de lui) le Messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

 

"Il n’y a pas de prophète qu’Allah ait envoyé dans une communauté avant moi sans qu’il  n’ait dans sa communauté des disciplines et des compagnons qui prenaient sa Sounnah et obéissaient à  ses  ordres ; puis,  des  gens  leur succédaient, ils disaient ce qu’ils  ne faisaient pas et  ils faisaient ce dont  ils n’avaient pas reçu l’ordre.

Donc, quiconque les combat  avec sa main, est un croyant ; quiconque les combat avec sa langue, est un croyant ; et quiconque les combat avec son coeur, est un croyant ; et il n’y a rien de la foi après cela, pas même un grain de moutarde"

Rapporté par Mouslim.

 

Ô Musulmans !

 

Celui qui se tait devant les actes blâmables  commis en public, alors qu’il peut les désapprouver, est associé aux péchés, et il ne sera pas sauvé des conséquences, ni des péchés, ni de la critique ;

 

Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) a dit (traduction rapprochée) :

 

"Et craignez une calamité qui n'affligera pas exclusivement les injustes d'entre vous. Et sachez qu'Allah est dur en punition" [Le butin : 25]

 

Une tentation qui passe de celui qui commet le péché et de l’injuste aux pieux et aux mauvais, à cause d’un groupe de gens corrompus qui ne se soumettent pas, à cause des actes blâmables apparents qui ne sont pas repoussés et des transgressions de la législation qui ne sont pas arrêtées.

 

Et si l’on dit : «Quel est le péché de celui qui n’a pas commis d’injustice ?» ; on dit : «A cause du fait qu’il est d’accord avec les mauvais, ou qu’il s’est abstenu de désapprouver les actes blâmables, il a mérité le châtiment du Tout Puissant».

 

Lorsque les gens commettent les actes  blâmables en public, il est obligatoire pour tous ceux qui les voient de les désapprouver ; et s’ils se taisent tous, alors ils commettent tous des péchés, celui-ci à cause de son acte et ceux-là à cause de leur approbation.

 

Jarir ibn Abdillah (qu'Allah soit satisfait de lui)  a dit qu’il a entendu le Messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) dire :

 

"Lorsqu’un homme se trouve dans un peuple dans lequel il commet des péchés, et qu’ils peuvent changer ses péchés [désapprouver ses péchés] mais qu’ils ne le font pas, Allah les punira d’un châtiment avant leur mort"

rapporté par Abou Daawoud.

 

D’après Abou bakr As-Siddiq (qu'Allah soit satisfait de lui) le Messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

 

"Lorsque les gens voient l’injuste et ne l’arrêtent pas, Allah ne tardera pas à les punir tous d’un châtiment"

rapporté par Abou Daawoud, Tirmidhi et An-Nassaa’i.

 

C’est une menace terrible ; nous demandons à Allah de nous pardonner, d’être doux et miséricordieux envers nous, et de guider ceux qui parmi nous sont égarés !

 

L’imam Al-Quourtoubi (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :

 

"Tout pays dans lequel se trouvent quatre personnes, ses habitants seront protégés des malheurs  : un dirigeant juste qui n’opprime pas les gens ; un savant qui suit le chemin de la guidée; des savants qui prescrivent le bien et interdisent le mal, et qui exhortent à rechercher la science et à apprendre le Coran ; et des femmes voilées qui n’étalent pas coquettement leur beauté à la manière de l’ancienne anarchie anté-islamique".

 

Ô Musulmans !

 

Ne seront sauvés que ceux qui interdisent le blâmable et sont réformateurs ; et seront perdants, ceux qui se taisent et flattent les gens, ceux qui commettent les péchés en public et ceux qui désobéissent à Allah ;

 

Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) a dit (traduction rapprochée) :

 

"Puis, lorsqu'ils oublièrent ce qu'on leur avait rappelé, Nous sauvâmes ceux qui (leur) avaient interdit le mal et saisîmes par un châtiment rigoureux les injustes pour leurs actes pervers" [Al-‘Aaraaf : 165]

 

Dans ce verset, se trouve ce qui empêche d’imiter leur situation qui conduit à la même punition qu’eux.

 

Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) a dit (traduction rapprochée) :

 

"Si seulement il existait, dans les générations d'avant vous, des gens vertueux qui interdisaient la corruption sur terre !

(Hélas) Il n'y en avait qu'un petit nombre que Nous sauvâmes, alors que les injustes persistaient dans le luxe (exagéré) dans lequel ils vivaient, et ils étaient des criminels.

Et ton Seigneur n'est point tel à détruire injustement des cités dont les habitants sont des réformateurs" [Houd : 116-117]

 

Ô Toi qui commet les péchés en public !

 

Le malheur et la perte t’ont atteint, le jour où la bonne santé t’a été enlevée et tu es tombé dans un abîme ; Abou Houréïrah (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit qu’il a entendu le Messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) dire :

 

"Toute  ma  communauté  est  en  bonne  santé  [dans  le  bien]  sauf  ceux  qui commettent  les péchés en public [ou qui déclarent leurs péchés ouvertement] ; l’homme accomplit un  acte le soir, puis se réveille alors qu’Allah a caché son acte ; et il dit :

«Ô Untel ! J’ai accompli tel et tel acte la nuit dernière» ;

Alors que son Seigneur a caché son acte pendant la nuit, il se réveille et découvre le voile d’Allah"

Rapporté par Al-Boukhari.

 

Ô Musulmans !

 

Blâmez ceux qui ont transgressé les limites, exhortez ceux qui commettent les péchés ouvertement,  ne soyez pas négligents, ne placez pas votre confiance en autrui, ne faiblissez pas et ne soyez pas paresseux, mais faites beaucoup d’efforts avant qu’il ne soit trop tard.

 

D’après Al-‘Ourse ibn ‘Oumaïrah Al-Kindi (qu'Allah  soit satisfait  de lui)  le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

 

"Lorsque le péché est commis sur terre, celui qui le voit et le déteste, - et Mourah a dit : « et le désapprouve » -, est comme celui qui ne l’a pas vu ; et celui qui ne l’a pas vu, et en est satisfait, est comme celui qui l’a vu"

rapporté par Abou Daawoud.

 

Al-Haafidh Ibn Rajab (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :

 

"Celui qui voit le péché et le déteste avec son coeur, est comme celui qui ne l’a pas vu, s’il n’a pas pu le désapprouver avec sa langue et sa main. Et celui qui ne le voit pas et en est satisfait, est comme celui qui l’a vu et a pu le désapprouver mais ne l’a pas désapprouvé, car être satisfait des péchés, fait partie des pires interdictions".

 

Ô Musulmans !

 

Malheur  à  celui  qui  s’assoie  avec  ceux  qui  commettent  les  péchés  et  les  actes blâmables, ou est content qu’ils apparaissent en public, ou est satisfait de leur fausseté, ou loue leurs actes, ou les aide et les soutient, ou annonce ouvertement leur débauche, ou augmente leur nombre !

 

Et quiconque augmente le nombre d’un peuple, fait partie d’eux ; et quiconque est satisfait des actes  d’un peuple, est associé à ceux qui les accomplissent.

 

Etre satisfait d’un péché, est un péché ; de même qu’être satisfait de la mécréance, est une mécréance ;

 

Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) a dit (traduction rapprochée) :

 

"Dans le Livre, il vous a déjà révélé ceci : lorsque vous entendez qu'on renie les versets (le Coran) d'Allah et qu'on s'en raille, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu'à ce qu'ils entreprennent une autre conversation.

Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes, les hypocrites et les mécréants, tous, dans l'Enfer" [Les femmes : 140].

 

Malheur à celui qui s’est exposé à la colère d’Allah et à Son châtiment !

 

Malheur à lui le jour où il trouvera le mal de son action et la conséquence de ce qu’il a fait et de sa ruse, et la fin de son affaire sera la perte !

 

Qu’Allah me protège, ainsi que vous, du chemin des perdants !

 

Et qu’Il nous mette tous parmi ceux qui guident et sont bien guidés, et qui suivent la Sounnah du meilleur des messagers (qu'Allah prie sur lui et le salue) !

 

Ô Musulmans !

 

Craignez Allah, sachez qu’Il vous voit, obéissez-Lui et ne Lui désobéissez pas (traduction rapprochée) :

 

"Ô vous qui avez cru ! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu'en pleine soumission" [Aali Imraane : 102].

 

Ô Musulmans !

 

Que cette époque est étonnante !

 

Celui qui blâme à cette époque, le nombre de ceux qui s’assoient   avec  lui  diminuera,  et  le  nombre  de  ceux  qui  s’éloignent  de  lui augmentera.

 

Celui qui parient [qui gagent] à cette époque, le nombre de ceux qui ont des relations avec lui, augmentera, et le nombre de ces ennemis diminuera.

 

Celui qui désapprouve, sera lourd sur les coeurs, on l’accusera de menteur, on lui causera du tort, on le recevra d’une mauvaise manière, ses  erreurs ne seront pas pardonnées, ses mérites ne seront pas mentionnés, et le bien qu’il fera ne sera pas remercié.

 

Donc, celui qui recherche l’au-delà doit attendre dans le chemin des réformateurs, il doit endurer avec patience ce qui lui arrive dans le chemin d’Allah provenant des gens vils, il doit aussi endurer avec patience les agressions des ignorants et l’orgueil des orgueilleux.

 

Ibn Kathir (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :

 

"Tous ceux qui respectent un droit, ou prescrivent le bien et interdisent le mal, doivent obligatoirement subir du tort, et il n’y pas de remède pour cela sauf patienter pour Allah, demander de l’aide à Allah, et retourner à Allah (le Puissant et le Haut)".

 

Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) a dit (traduction rapprochée) :

 

"…prescris le bien unanimement reconnu comme tel, interdis le blâmable et endure ce qui t’arrive avec patience, c’est là une marque de caractère !" [Loqmaan : 17]

 

Vendredi 27/3/1426 (6/5/2005)

Publié par alharamainonline.net

الخطبة الأولى

أمّا بعد: فيا أيّها المسلمون، اتقوا الله، فإنَّ تقواه أفضل مكتسب، وطاعتَه أعلى نسَب

 يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ وَكُونُوا مَعَ الصَّادِقِينَ - التوبة:119

أيّها المسلمون، يعظم الكَيدُ في آخرِ الزَّمان، وتتواصَى قوَى الباطلِ والطّغيان، وتشتدُّ الغربة على أهل التقوى والإيمانِ، غربةُ أديان لا غربةُ أوطان، ولكلِّ شيءٍ عَلَمٌ، وعَلَمُ الخذلان ركوبُ المجونِِ والعِصيان. وتحصلُ غربةُ الإسلام بنقصِه ونقضه وتركِه وهَجْرِه وتهوين أمره وإهمال نصرِه والرِّقّة والتجوّزِ فيه والاستهانة بحرُماته وغلَبة الوقوع في الكبائر والتساهل إلى حدِّ الفسوق والتفلّتِ الأخلاقيّ والفساد والاجتماعيِّ والسلوكيّ وخَرْق هيبةِ الشرع ونظامِ الدين والمجاهرةِ بقبائِحِ الأفعال وفِعل ما لا يسوغ في دينِ الإسلام وغلَبَة أهل الباطل وظهورِ أهلِ الخنا والفجور واندراس شعيرةِ الأمر بالمعروف والنهي عن المنكر حتى لا يبقى منها إلا رسومٌ واتِّباعِ الأهواءِ المضِلّة والأغراض الفاسدة والأقوال الشّاذّة وزلل المفتِينَ ورخَصِ المتساهِلين ومقابلةِ نصوص الكتاب والسنة ونَقض محالِّ الإجماع بقَعقَعة التأويل وجَعجَعة الإصلاح والتغيير وفرقعةِ الانفتاح والتنوير

فلسفاتٌ فارغة من الدين، حاكَها الرُّعْنُ المنافقون، وصاغَها الهُوجُ المبطلون، سرايا إبلِيس، وأعداءُ العفَّة والفضيلة، وخصومُ الإسلام، ودُعاة التحلُّل والفجور والغِواية، وصدق رسول الهدى

بدَأ الإسلامُ غريبًا، وسيَعود كما بدأ غريبًا، فطوبى للغرباء

 أخرجه مسلم - صحيح مسلم: كتاب الإيمان (145) عن أبي هريرة رضي الله عنه

طوبَاك أيّها المتمسِّك بكتاب الله في زمن الفتن، طوباك أيّها العامِلُ بسنّة النبيِّ الأكرَم محمّدٍ  في عصر المحن

أيّها المسلمون، إنّ نبتَةَ اغتراب الدينِ في أوطانِ المسلمين الإجهارُ والإظهار بالمَعَاصي والأوزار والتغاضي عن العُصاة المبايِنين والفسَّاق المستعلِنين والإدهانُ لهم والملايَنَة معهم ومصانَعَتُهم على حِساب العقيدة والشريعة والدين. قال ابن بطّالٍ رحمه الله تعالى

في الجهرِ بالمعصيةِ استخفافٌ بحقِّ الله ورسوله وبصالحِي المؤمنين، وفيه ضَربٌ من العناد لهم

انظر: فتح الباري - 10/487

أيّها المسلمون، إنَّ السّكوتَ عن الآثِم المجاهر والمنكرِ الظاهر عيبٌ في أهل الإسلام ودليل نقصِ وَلائهم لدين الله وجِهادِهم لإعلاء كلمتِه وشرعه وجهادِهم لإعلاءِ سنّة نبيِّه محمَّد ، وهو عَلامةٌ على ضعفِ إيمانهم وقِلّة توكُّلهم على من بيَده كلُّ حركةٍ وسكون ومَنْ أمرُه إذا أراد شيئًا أن يقول له: كن يكون،

 وَالْمُؤْمِنُونَ وَالْمُؤْمِنَاتُ بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاءُ بَعْضٍ يَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَيَنْهَوْنَ عَنِ المُنكَرِ وَيُقِيمُونَ الصَّلاةَ وَيُؤْتُونَ الزَّكَاةَ وَيُطِيعُونَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ أُوْلَئِكَ سَيَرْحَمُهُمُ اللَّهُ إِنَّ اللَّهَ عَزِيزٌ حَكِيمٌ - التوبة:71

فجعل الأمرَ بالمعروف والنّهيَ عن المنكر مِن أوَّلِ صفاتهم وأعظمِ سمَاتهم

وعن أبي سعيد الخدريّ رضي الله عنه قال: سمعت رسولَ الله  يقول

من رأى منكم منكرًا فليغيِّره بيده، فإن لم يستطع فبلِسانه، فإن لم يستطع فبقلبه، وذلك أضعف الإيمان

 أخرجه مسلم - صحيح مسلم: كتاب الإيمان 49

، وعن ابن مسعودٍ رضي الله عنه أنَّ رسولَ الله  قال

 ما من نبيٍّ بعثَه الله في أمّةٍ قبلي إلاّ كان له مِن أمَّته حواريّون وأصحابٌ، يأخذون بسنَّته، ويقتَدون بأمره، ثم إنها تخلُف من بعدِهم خلوفٌ، يقولون ما لا يفعلون، ويفعَلون ما لا يؤمَرون، فمن جاهدهم بيده فهو مؤمن، ومَن جاهدهم بلسانه فهو مؤمن، ومَن جاهدهم بقلبه فهو مؤمِن، وليس وراءَ ذلك من الإيمان حبّةُ خردل

 أخرجه مسلم - صحيح مسلم: كتاب الإيمان - 50

أيّها المسلمون، الساكتُ عن المنكر حالَ الإظهار وعدم الاستتار مع إمكانِ الإنكار شريكٌ لا يسلَمُ من التبِعة، ولا ينجو من الإثم والحرج، يقول جلّ في علاه

وَاتَّقُوا فِتْنَةً لاَّ تُصِيبَنَّ الَّذِينَ ظَلَمُوا مِنكُمْ خَاصَّةً وَاعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ شَدِيدُ العِقَابِ - الأنفال:25

فِتنةٌ تتعدَّى المذنِبَ المباشر والظالم المجاهِرَ لتصيبَ الصالح والطّالح، بسَبَب عُصبة فاسقةٍ لم تُقمَع ومنكراتٍ ظاهرة لم تُدفَع وتجاوزاتٍ للشَّرع لم تُمنَع. فإن قيل: فما ذنبُ من لم يظلِم؟ قيل: بموافَقَتِه الأشرار أو بسكوته عن الإنكار استحقَّ عقوبة الجبّار

وإذا تظاهر الناسُ بالمنكر وأتَوه جِهارًا وجَب إنكارُه على من رَآه، فإذا سكَتوا جميعًا فالكلُّ عُصاة: هذا بفعلِه وهذا برضاه، فعن جرير بن عبد الله رضي الله عنه قال: سمعت رسول الله  يقول

ما مِن رجلٍ يكون في قومٍ يعْملُ فيهم بالمعاصي يقدرون على أن يغيِّروا عليه فلا يغيّروا إلاَّ أصابهم الله بعذابٍ من قبل أن يموتوا

 أخرجه أبو داود -  سنن أبي داود: كتاب الملاحم (4339)، وأخرجه أيضا أحمد (4/364، 366)، وابن ماجه في الفتن (4009)، والطبراني في الكبير (2/332)، وصححه ابن حبان (300، 302)، وحسنه الألباني في صحيح سنن أبي داود (3646)

، وعن أبي بكرٍ الصدّيق رضي الله عنه أنَّ رسول الله  قال

إنَّ الناسَ إذا رأوا الظالمَ فلم يأخذوا على يدَيه أوشك أن يعمَّهم الله منه بعقاب

 أخرجه أبو داود وغيره - سنن أبي داود: كتاب الملاحم (4338)، وأخرجه أيضا أحمد (1/2، 5، 7)، والترمذي في الفتن (2168)، وابن ماجه في الفتن (4009)، وأبو يعلى (130، 131)، والبيهقي في الكبرى (10/91)، وصححه الترمذي، وابن حبان (305)، وهو في صحيح سنن أبي داود (3644)

. غايةٌ في التشدِيد ونهايةٌ في التهديد بأوفى وعيدٍ، نسأل الله أن يتدارَكَنا بعفوه ولطفِه ورحمتِه، وأن يهديَ ضالَّنا ويصلحَ شبابنا وفتياتنا

يقول الإمام القرطبيّ رحمه الله تعالى

قيل: كلُّ بلدةٍ يكون فيها أربعة فأهلُها معصومون من البلاء: إمامٌ عادِل لا يظلِم، وعالمٌ على سبيلِ الهدى، ومَشايخ يأمرون بالمعروف وينهَون عن المنكر ويحرّضون على طلب العلم والقرآن، ونساؤهم مستوراتٌ لا يتبرَّجن تبرُّج الجاهلية الأولى

الجامع لأحكام القرآن - 4/49

أيّها المسلمون، لا ينجو من البلاء إلاَّ الناهون المصلِحون، وخسِر هنالك الخُرس المداهنون والعصاةُ المجاهرون الراسخون في الإجرام القاطِعون لأمر الله على الدَّوام، قال جلَّ في علاه

 فَلَمَّا نَسُوا مَا ذُكِّرُوا بِهِ أَنجَيْنَا الَّذِينَ يَنْهَوْنَ عَنِ السُّوءِ وَأَخَذْنَا الَّذِينَ ظَلَمُوا بِعَذَابٍ بَئِيسٍ بِمَا كَانُوا يَفْسُقُونَ - الأعراف:165

، وفي هذه الآيةِ أعظَمُ زاجرٍ عن التشبُّه بحالهم الموقِعِ في مَثيل نَكالهم. ويقول جلّ في علاه

فَلَوْلاَ كَانَ مِنَ القُرُونِ مِن قَبْلِكُمْ أُوْلُوا بَقِيَّةٍ يَنْهَوْنَ عَنِ الفَسَادِ فِي الأَرْضِ إِلاَّ قَلِيلاً مِّمَّنْ أَنجَيْنَا مِنْهُمْ وَاتَّبَعَ الَّذِينَ ظَلَمُوا مَا أُتْرِفُوا فِيهِ وَكَانُوا مُجْرِمِينَ  وَمَا كَانَ رَبُّكَ لِيُهْلِكَ القُرَى بِظُلْمٍ وَأَهْلُهَا مُصْلِحُونَ - هود:116، 117

، قليلٌ نجَوا مِن العذاب؛ لأنهم نهَوا عن الفَساد

أيّها المعلنُ المكاشِف، حلّت بك الخيبَةُ والخسار يومَ رُفِعَت عنك العافية وتردَّيتَ في الهاوية، فعن أبي هريرة رضي الله عنه قال: سمعت رسولَ الله  يقول

 كلُّ أمّتي معافى إلاّ المجاهرين، وإنَّ من المجاهرةِ أن يعملَ الرجلُ بالليل عملاً، ثم يصبح وقد سترَه الله، فيقول: يا فلان، عملتُ البارحةَ كذا وكذا، وقد باتَ يستره ربُّه، ويُصبح يكشِف سترَ الله عنه

أخرجه البخاري - صحيح البخاري: كتاب الأدب (6069)، وأخرجه أيضا مسلم في الزهد (2990

أيّها المسلمون، أنكِروا على من كاشَف بمواقعةِ الحدود، وعِظوا من جاهر بملابسةِ الذنوب، ولا توانَوا ولا تواكَلوا ولا تواهَنوا ولا تكاسَلوا، استفرِغوا الوسعَ وابذلوا الجهود قبل أن يستشرِي المُرود ويستَعليَ الصدود ويكثُرَ الشُّرود، فعن العُرْسِ بن عميرة الكنديّ رضي الله عنه عن النبيِّ  قال

إذا عُمِلت الخطيئة في الأرضِ كان من شهِدها فكَرِهَها ـوقال مرّة: فأنكَرَها ـ كان كمَن غاب عنها، ومن غاب عنها فرضِيَها كان كمن شهِدها

 أخرجه أبو داود - سنن أبي داود: كتاب الملاحم (4345)، وأخرجه أيضا ابن قانع في معجم الصحابة (2/309)، وابن عبد البر في التمهيد (23/313)، وحسنه الألباني في صحيح سنن أبي داود (3651)

، يقول الحافظ ابنُ رجب رحمه الله تعالى

فمن شهِد الخطيئةَ فكرِهها بقلبه كان كمن لم يشهدها إذا عَجز عن إنكارها بلسانِه ويدِه، ومن غاب عنها فرضيَها كان كمن شهِدَها وقدِر على إنكارِها ولم ينكِرها؛ لأنَّ الرِّضا بالخطايا من أقبح المحرمات

 جامع العلوم والحكم ص321

أيّها المسلمون، ويلٌ لمن جالس أهلَ المعاصي والمنكرات، أو فرِح بظهورِهم، أو رضيَ بباطلهم، أو أشادَ بأفعالهم، أو ساعَدَهم وساندهم، أو أعلَن فجورَهم، أو كثّر سوادَهم، ومن كثَّر سوادَ قومٍ فهو منهم، ومَن رضِيَ عمَلَ قومٍ كان شريكَ مَن عملَ به، والرِّضا بالمعصية وِزر، والرِّضا بالكفر كفر، قال جل في علاه

 وَقَدْ نَزَّلَ عَلَيْكُمْ فِي الكِتَابِ أَنْ إِذَا سَمِعْتُمْ آيَاتِ اللَّهِ يُكْفَرُ بِهَا وَيُسْتَهْزَأُ بِهَا فَلاَ تَقْعُدُوا مَعَهُمْ حَتَّى يَخُوضُوا فِي حَدِيثٍ غَيْرِهِ إِنَّكُمْ إِذًا مِّثْلُهُمْ إِنَّ اللَّهَ جَامِعُ المُنَافِقِينَ وَالْكَافِرِينَ فِي جَهَنَّمَ جَمِيعًا - النساء:140

فويلٌ لمن عَرّض نفسَه لمَقتِ الله وغضَبِه وعذابه وسخَطِه، ويلٌ له يوم يلقَى شؤمَ فعله وعاقبةَ أمرِه ومَكرِه، وكان عاقبةُ أمرِه خسرًا

وَقاني الله وإياكم سبيلَ الخاسِرين، وجعلنا جميعًا من الهداةِ المهتَدين المتَّبعين لسنّة سيّد المرسلين محمّد ، أقول ما تسمَعون، وأستغفر الله لي ولكم ولسائر المسلمين من كلّ ذنب وخطيئةٍ، فاستغفِروه إنّه هو الغفور الرحيم

الخطبة الثانية

الحمد لله على إحسانه، والشّكر له على توفيقِه وامتنانه، وأشهد أن لا إلهَ إلا الله وحده لا شريك له تعظيمًا لشأنه، وأشهد أنّ محمّدًا عبده ورسوله الداعي إلى رضوانهِ، صلَّى الله عليه وعلى آله وأصحابه وإخوانه، وسلّم تسليمًا كثيرًا

أما بعد: فيا أيّها المسلمون، اتَّقوا الله وراقِبوه، وأطيعوه ولا تَعصوه

 يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ حَقَّ تُقَاتِهِ وَلاَ تَمُوتُنَّ إِلاَّ وَأَنتُم مُّسْلِمُونَ - آل عمران:102

أيّها المسلمون، عجَبًا لزمنٍ مَن أنكر فيه قلّ مجالِسوه وكثُر مجافوه، ومَن داهن فيه كَثُر معاشروه وقلَّ معادوه. من تصدَّى للإنكار ثقُل على القلوب ورمِيَ بالكذب وقُصد بالأذى وقوبِل شرَّ مقابلةٍ، زلَلُه غيرُ مغفور، وفضلُه غير مذكور، وخَيرُه غير مشكور

فعلَى طالبِ الآخرة أن ينتظمَ في سِلك المصلحين ويصبرَ على ما يصيبُه في ذاتِ الله من أذَى السافِلين واعتداء الجاهلين وغرورِ المتكبِّرين، قال ابن كثير رحمه الله تعالى

"فكلُّ من قام بحقٍّ أو أمرَ بمعروف أو نهى عن منكرٍ فلا بدّ أن يؤذَى، فما له دواءٌ إلاّ الصّبرُ في الله والاستعانة بالله والرجوع إلى الله عزّ وجلّ" انتهى

تفسير القرآن العظيم - 1/437

، يقول جلّ في علاه

 وَأْمُرْ بِالْمَعْرُوفِ وَانْهَ عَنِ المُنكَرِ وَاصْبِرْ عَلَى مَا أَصَابَكَ إِنَّ ذَلِكَ مِنْ عَزْمِ الأُمُورِ - لقمان:17

أيّها المسلمون، إنّ ثمرة الاستماع الاتِّباع، فكونوا منَ الذين يستمِعون القول فيتَّبعون أحسنَه

واعلَموا أنَّ الله أمرَكم بأمرٍ بدأ فيه بنفسِه، وثنَّى بملائِكتِه المسبِّحة بقدسه، وأيَّه بكم أيّها المؤمنون مِن جِنِّه وإنسه، فقال قولاً كريمًا

 إِنَّ اللَّهَ وَمَلائِكَتَهُ يُصَلُّونَ عَلَى النَّبِيِّ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا صَلُّوا عَلَيْهِ وَسَلِّمُوا تَسْلِيمًا - الأحزاب:56

اللهمّ صلِّ وسلم على نبينا وسيّدنا محمّد، بشير الرحمة والثواب، ونذير السَّطوة والعقاب، الشافع المشفَّع يومَ الحساب، اللّهمّ وارضَ عن جميع الآل والأصحاب

Cheikh Salah Ibn Mohamed Al-Boudéïr - الشيخ صلاح البدیر

Partager cet article

Il est obligatoire de vérifier l'état des prêcheurs (dossier en arabe)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Il est obligatoire de vérifier l'état des prêcheurs (dossier en arabe)
Ceux qui se réclament de la da'wa de nos jours, il y a parmi eux des égarés qui veulent faire dévier les jeunes et détourner les gens de la vraie religion et diviser la djamaa des musulmans et les faire tomber dans la fitna.
 
Et Allah عز و جل a mis en garde contre ceux là : 
 
لَوْ خَرَجُواْ فِيكُم مَّا زَادُوكُمْ إِلاَّ خَبَالاً ولأَوْضَعُواْ خِلاَلَكُمْ يَبْغُونَكُمُ الْفِتْنَةَ وَفِيكُمْ سَمَّاعُونَ لَهُمْ وَاللّهُ عَلِيمٌ بِالظَّالِمِينَ
 
-traduction relative et approchée-
 
"S'il étaient sortis avec vous, ils n'auraient fait qu'accroitre votre trouble et jeter la dissenssion dans vos rangs, cherchant à créer la discorde entre vous. Et il y en a parmi vous qui les écoutent. Et Allah connait bien les Zalimoun " (Sourate 9 verset 47)
 
Ainsi, la considération n'est pas en fonction de l'affiliation ou dans les apparences, mais la considération est dans les vérités, les résultats des faits. 
 
Et les gens qui se réclament de la da'wa, il est obligatoire de regarder chez eux :

 

-  Où ont ils étudié ?
-  Et d'où ont ils pris leur science ?
-  D'où est ce qu'ils viennent ?
-  Quelle est leur 'aquida ?
-  Et vous regardez leurs actes et leurs conséquences sur les gens.
-  Et qu'est ce qu'ils ont propagé comme bien ?
-  Et qu'est ce qui résulte de leurs actes comme réforme ?
 
Il est obligatoire d'apprendre leur état avant de se faire leurrer par leurs paroles et leurs apparences, et on ne peut se passer de cela, spécialement à notre époque dans laquelle se sont multipliés les prêcheurs aux troubles (fitna).
 

Et le Prophète  صلى الله عليه وسلم a décrit les prêcheurs aux troubles (fitna) comme étant des gens de notre souche et parlant notre langue (voir hadith Houdhayfa Ibnoul Yaman dans Sahih Al-Boukhari tome 8 page 92-93).  

 

Et quand le Prophète صلى الله عليه وسلم  a été interrogé à propos de la fitna, il a dit : 

 

" des prêcheurs aux portes de l’enfer. Celui qui leur répondra, ils le précipiteront [en enfer] "

 

Ils les a appelés prêcheurs (douaate) !

 

Ainsi, il nous est obligatoire de faire attention à cela, et que nous ne nous réunissions pas dans la da'wa autour du premier venu, et de tous ceux qui disent : "Je fais da'wa à Allah, et ce groupe fait da'wa à Allah !" 

 

Il est obligatoire de vérifier la réalité des choses, et il est obligatoire de vérifier la réalité des gens et des groupes.

 

Allah exalté soit-Il a lié la da'wa à Allah à la da'wa au sentier d'Allah عز و جل a dit : 

 
قُلْ هَـذِهِ سَبِيلِي أَدْعُو إِلَى اللّهِ
-traduction relative et approchée-
 
" Dis : " Voici ma voie, j'appelle à Allah " (Sourate 12 verset 108)
 
Cela prouve qu'il y a des gens qui appelent à autre qu'Allah عز و جل, et Allah عز و جل a informé que les mécréants font daawa au feu, Il عز و جل a dit : 
 
وَلاَ تَنكِحُواْ الْمُشْرِكَاتِ حَتَّى يُؤْمِنَّ وَلأَمَةٌ مُّؤْمِنَةٌ خَيْرٌ مِّن مُّشْرِكَةٍ وَلَوْ أَعْجَبَتْكُمْ وَلاَ تُنكِحُواْ الْمُشِرِكِينَ حَتَّى يُؤْمِنُواْ وَلَعَبْدٌ مُّؤْمِنٌ خَيْرٌ مِّن مُّشْرِكٍ وَلَوْ أَعْجَبَكُمْ أُوْلَـئِكَ يَدْعُونَ إِلَى النَّارِ وَاللّهُ يَدْعُوَ إِلَى الْجَنَّةِ وَالْمَغْفِرَةِ بِإِذْنِهِ
 
-traduction relative et approchée-
 
" Et n'épousez pas les associatrices tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice, même si elle vous enchante. Et ne donnez pas (vos filles) en mariage aux polythéistes tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un polythéiste même s'il vous enchante. Car ceux-là [vous] invitent au feu ; tandis qu'Allah invite, de par Sa grâce, au Paradis et au pardon. " (Sourate 2 verset 221)
 
Donc, il est obligatoire de vérifier l'état des prêcheurs ! 
 
Livre " Al-Mountaqa " tome 1 n°186
copié de darwa.com

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Ceux qui ont ouvert des salons pour donner des cours sur paltalk (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Ceux qui ont ouvert des salons pour donner des cours sur paltalk (audio)

 

Ce moyen moderne, ce moyen de diffusion qu’est le Paltalk, c'est-à-dire les salons du Paltalk, c’est une [ni’ma], c'est-à-dire que c’est un bienfait si il est utilisé à bon escient et comme il se doit. 

 
Par contre, il dit qu’il y a des gens inconnus et celui qui est inconnu, il doit se faire connaître et on doit le connaître.

Cela arrive beaucoup de la part de personnes qui ouvrent des salons pour enseigner alors qu’on ne connaît rien d’eux, c'est-à-dire qu’on ne sait pas qu’ils ont appris, on ne sait pas qu’ils ont des savants (Chouyoukhs) et on ne connaît ces personnes s’ils ont eu des Chouyoukhs dans la science et comme on a dit auparavant, c'est-à-dire une parole connue depuis longtemps : c’est que celui dont son sheikh est le livre alors ses erreurs sont beaucoup plus nombreuses que ce qu’il dit de vrai, que ces bonnes réponses. 
 
Voilà un exemple, par rapport à Tawma le sage (Al Hakim) qui disant dans les livres de médecine et qui au lieu de lire « Haba sawda » qui est la graine de nigelle, il l’a lu « al hayâtou as-sawda » le serpent noir alors il a donné comme remède " le serpent noir " au lieu de la graine de Nigel, au lieu d’un bénéfice, il a eu un préjudice.
 
Il faut également faire attention à des gens qui ouvrent des salons et qui donnent des cours, qu’Allah les récompense l’intention qu’ils ont de faire le bien, mais qui êtes-vous ?
Auprès de qui avez-vous étudié, de qui avez pris la science ? 
 
Un autre exemple encore, qui nous est donné par Salman Al-Farissi qui dit :

« les gens resterons dans le bien tant que les derniers prendront (la science) des premiers et si les premiers disparaissent avant que les derniers prennent la science des premiers alors les gens vont être dans la perdition. [Cité par Ad-Darimi dans son introduction]. »

Ceci prouve donc, que l’on doit  prendre la science auprès des gens de science et cela nous prouve également la chaîne de transmission qui existe entre les élèves et les savants c'est-à-dire que le savant à pris la science d’un autre Sheikh avant lui et que ce dernier à également pris la science d’un autre etc…

Cette science est semblable à une chaîne de transmission. 
 
On doit voir de qui cette personne a pris cette science et nous mettons l’accent sur cela, et ceci est une remarque afin que les gens en tiennent compte…

Et nous implorons Allah afin qu’Il accorde à tout le monde, les bénéfices de leur adoration et que la bénédiction et salut d’Allah soient sur Muhammad. 
 
[Fin de la parole du Sheikh] 

 

Sheikh Mohammed Ibn Ramzane Al-Hadjiri 
Traducteur : Abdelmalik Abou Adam Al-fransi 

copié de dourouss-abdelmalik.com

bugvu

 

Question relative au fait de donner des cours de religion musulmane sur paltalk ou ailleurs :

 

Actuellement on retrouve quelques ou plusieurs personnes qui donnent des cours et certains d’entres eux n’ont pas spécialement étudié chez des savants et on retrouve aussi que certaines de ces personnes enseignent des livres qui sont d’un niveau assez élevé, voir même élevé, donc nous demandons à Sheikh de nous conseiller à ce sujet, et que ces cours soient donnés sur paltalk ou dans n’importe quel autre endroit ?

 

Réponse du noble Sheikh 'Ubayd Al Jâbiri – hafidhahou Allah :

 

-Chaque science a ses bases et ses règles et que chaque personne qui désire enseigner, sache qu’il est impossible d’enseigner ses bases, ses sciences que si il est passé par les gens qui le lui enseignent, les gens qui sont spécialisés, c’est dire les savants ; afin de pouvoir (à son tour) enseigner ces sciences.

 

-Il faut que celui qui veuille enseigner prenne la science de chez les savants et…S’il a étudié chez eux et compris ces sciences, il peut dans ce cas enseigner, mais s’il n’a pas étudié chez eux [et il n’a pas appris ces sciences chez eux] et s’en prend à des livres (qu’il tente d’expliquer), donc à ce moment là, il lui est impossible de pouvoir enseigner comme il le faut ! Il lui est impossible !

 

Sheikh dit, que cette personne sache qu’elle s’est trompée, celui qui fait cela se trompe et que le résultat (de cela), c’est qu’il va faire de ceux qui le suivent des ignorants (tajhil an-nass). Il va faire des gens qui le suivent des ignorants et de ceux qui n’auront pas compris cette science.

 

Barak Allah ou fikoum - Et nous implorons Allah afin qu’Il accorde à tout le monde, les bénéfices de l’adoration qu’ils vouent à Allah et que la bénédiction et salut d’Allah soient sur Muhammad. [Fin des paroles du Sheikh]

 

Source: Da'wa Messenger

Traduction en français par le frère 'Ammar abouabdirrahman de Médine

 

Cheikh Mohammed Ibn Ramzane Al-Hadjiri - الشيخ محمد رمزان الهاجري

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Partager cet article

Besoin de tazkiya pour faire da'wa ? (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Besoin de tazkiya pour faire da'wa ? (audio-vidéo)

 

Question de Belgique :

 
Est ce que celui qui prêche dans la voie d'Allah a besoin d'une tazkiya?
 
Réponse :
 
En tous les cas, ne fait la da'wa que celui qui remplit les conditions d'un prêcheur.
 
Et la da'wa pour Allah le très haut est une da'wa globale.
 
Des fois c'est avec des écrits, des fois des conférences, des fois avec des khotbas (prêches) et d'autres fois avec des conseils, ordonner le bien et dénoncer le blâmable.
 
Chaque musulman qui connaît son islam peut être un prêcheur dans la voie d'Allah.
 
Chacun en fonction de son état et de ses compétences.
 
Donc il n'est pas nécessaire d'avoir de tazkiya car dans ces cas là.....
 
La façon de faire la da'wa diffère d'une personne à une autre.
 
Si tu recommandes le bien et interdis le blâmable , cela fait partie de la da'wa.
 
Si tu donnes conseil, c'est de la da'wa dans la voie d'Allah.
 
Si tu mets en garde ou que tu fais des prêches, c'est de la da'wa dans la voie d'Allah.
 
Ce que je veux dire c'est que les gens diffèrent dans leur niveau de science et de da'wa.
 
Donc, on ne dit pas que que c'est une condition pour une personne qui prêche dans la voie d'Allah, d'être recommandée par les savants, sauf si la da'wa se fait par le biais des écrits, de conférences (1), de prêches (khotab), alors il est obligatoire qu'un savant (2) témoigne  en  faveur de  l'aptitude scientifique de ce prêcheur.
 
Mais s'il n'est pas compétent et qu'il fasse partie des gens de l'innovation , de l'égarement et des gens de l'ignorance et pretend avoir la science, dans ce cas là il n'est pas permis qu'il soit un prêcheur.
 
(1) Mouhadara : conférence, parler en public. Il englobe donc également  le mot "cours".
(2) Ahl Al 'Ilm : ici les savants
 
Audio du 1431/01/07
Traduction copiée

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Les propos des gens de savoir quant au rejet de l'imitation aveugle

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les propos des gens de savoir quant au rejet de l'imitation aveugle
L'Imam Mâlik رحمه الله a dit :
 
"Je ne suis qu'un homme, pouvant avoir tort comme raison.
Voyez bien mon avis : tout ce qui coïncide avec le Livre et la Sunna, acceptez-le et tout ce qui ne coïncide pas avec le Livre et la Sunna, délaissez-le."
Rapporté par Ibn 'Abd al-Barr dans Jâmi' Bayân al-'Ilm wa Fadlih t.2 p.32.

L'Imam al-Shâfi'î رحمه الله a dit :
 
" Si vous trouvez  dans mes écrits une chose contraire à la tradition du messager d'Allah صلى الله عليه وسلم, prenez la tradition du messager d'Allah صلى الله عليه وسلم et laissez ce que j'ai dit."
Rapporté par  al-Bayhaqî dans Manâqib al-Shâfi'î t.1 p.472 avec une chaîne de transmission authentique.
L'Imam Ahmad رحمه الله a dit :
 
" Ne calque ta religion sur aucun de ceux-ci.
Ce qui provient du Prophète صلى الله عليه وسلم et de ses compagnons, prends-le ;
Puis l'homme a le choix en ce qui concerne les épigones (
« les descendants »)".
Voir Masâ'il Ahmad d'Abû Dâwud al-Sijistâni p1793.
Abû Hanifa al-Nu'mân رحمه الله a dit :
 
"Malheur à toi Ya'qûb !
N'écris pas tout ce que tu entends de moi, car il se peut que j'ai un avis aujourd'hui puis que je le délaisse demain."

Rapporté par al-Dûri dans al-Târikh P.2461 et al-Khatîb al-Baghdâdi dans Tarîkh Baghdâd t.13 p.424 avec une chaîne de transmission authentique.

Partager cet article

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 > >>