compteur de visite

Catégories

1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 11:10
Je veux découvrir la biographie du Prophète صلى الله عليه وسلم : Quand est-il né ? Combien d'années a-t-il vécu ? Quand il est mort ?
Question : 
 
Je voudrais découvrir la vie du Messager d'Allah, Mohammad (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam).
Quand il est né ?
Combien de temps est-il vécu ?
Quand il est mort ?
Combien de femmes a-t-il épousé ?
Quelle est l'invocation qu'il faisait avant de se coucher ?
 
Réponse : 
 
Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) est né un lundi le 12ème jour de Rabî 1 en l'année de l'Eléphant; et il a vécu soixante-trois ans dont cinquante trois ans à la Mecque honorée et dix ans à Médine. 

Il est mort à Médine un lundi; le 12ème jour de Rabî 1 en l'an 11 d'hégire.
 

Quant à ses épouses; elles sont au nombre d'onze : 

 

Khadîdja Bint Khouwaylîd ، 

Sawda Bint Zam`a ،

A'icha,la fille de Abou Bakr As-Siddîq ،

Hafsa, la fille de `Omar ibn Al-Khattâb ، 

Zaynab Bint Khozayma ،

Omm Salma Hind, la fille de Abou 'Ommayya ،

Zaynab Bint Djahach ، 

Djouwayriyya Bint Al-Hârith Al-Mosttalaqiyya ، 

Omm Habîba Ramla, la fille de Abou Soufyân، 

Safiyya Bint Hoyyay ibn 'Akhttab ، 

et Maymoûna Bint Al-Hârith Al-Hilâliyya (qu'Allah soit satisfait d'elles). 


Parmi elles, celles qui sont morte avant lui, dont Khadîdja et Zaynab Bint Khozayma (qu'Allah soit satisfait des deux).

Le  Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) mourut en laissant neuf épouses -qu'Allah soit satisfait de tous).
 
Quant aux supplications et aux invocations qu'on dit au moment d'aller se coucher; ils sont très nombreuse; citons ente autres ce qu'ont rapporté Al-Boukhârî et Mouslim d'après Al-Barâ' ibn 'Azib (qu'Allah soit satisfait des deux): Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :

Lorsque tu vas te coucher, fais tes ablutions comme tu les fais pour la prière, puis couche-toi sur le côté droit et dis : " Ô Allah, je te soumets mon âme, je te confie entièrement toutes mes affaires, je dirige ma face vers Toi, je place mon dos sous Ta protection et cela par amour et par crainte de Toi, car on ne serait trouver d'asile ou de refuge contre Toi ailleurs qu'auprès de Toi. Je crois au livre que Tu as révélé, à Ton Prophète que Tu as envoyé". Si tu meurs cette nuit-là, tu mourras dans la foi musulmane. Fais que ces paroles soient les dernières que tu prononces avant de dormir.  la suite de Hadith.
 
Il a été également rapporté par Houdhayfa (qu'Allah soit satisfait de lui) :

Quand le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) se mettait au lit, il disait : C'est (en prononçant) Ton Nom que je meurs ou je reste en vie et quand il se réveillait, il dit : Louange à Allah qui nous a fait revivre après nous avoir fait mourir; c'est auprès de Lui que la Résurrection nous rassemblera et selon une autre variante C'est (en prononçant) Ton Nom que je meures et que je reste en vie .
 
Pour plus de détails consulter le livre intitulé "Al-'Adhkâr An-Nawawiyya" par An-Nawawî et "Al-Wâbil-As-Sayyîb" par Ibn Al-Qayyîm .
 
Qu'Allah vous accorde la réussite et que la paix et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons. Mohammad ainsi que sa famille et ses compagnons
 
La fatwa numéro (3474)
(Numéro de la partie: 4, Numéro de la page: 382 à 383)
traduit par alifta.com
 

س : أريد التعرف على حياة الرسول محمد صلى الله عليه وسلم متى ولد ؟ وكم عاش ؟ ومتى توفي ؟ كم تزوج من امرأة ؟ ما هو الدعاء الذي يقوله عندما ينام ؟
ج : ولد النبي صلى الله عليه وسلم يوم الاثنين لاثنتي عشرة ليلة مضت من شهر ربيع الأول عام الفيل ، وعاش ثلاثا وستين سنة ، منها ثلاث وخمسون سنة بمكة المكرمة وعشر سنوات بالمدينة ، وتوفي بالمدينة يوم الاثنين الثاني عشر من ربيع الأول سنة إحدى عشرة من الهجرة
أما زوجاته فإحدى عشرة زوجة : خديجة بنت خويلد ، وسودة بنت زمعة ، وعائشة بنت أبي بكر الصديق ، وحفصة بنت عمر بن الخطاب ، وزينب بنت خزيمة ، وأم سلمة هند بنت أبي أمية وزينب بنت جحش ، وجويرية بنت الحارث المصطلقية وأم حبيبة رملة بنت أبي سفيان ، وصفية بنت حيي بن أخطب ، وميمونة بنت الحارث الهلالية ، رضي الله عنهن ، وتوفي منهن قبله خديجة وزينب بنت خزيمة رضي الله عنهما ، وتوفي عن تسع منهن رضي الله عن الجميع
وأما الأدعية والأذكار التي تقال عند النوم فكثيرة ، منها ما رواه البخاري ومسلم عن البراء بن عازب رضي الله عنهما قال : قال رسول الله صلى الله عليه وسلم :  إذا أتيت مضجعك فتوضأ وضوءك للصلاة ، ثم اضطجع على شقك الأيمن ، وقل : اللهم أسلمت نفسي إليك ، وفوضت أمري إليك ، ووجهت وجهي إليك ، وألجأت ظهري إليك ، رغبة ورهبة إليك ، لا ملجأ ولا منجا منك إلا إليك ، آمنت بكتابك الذي أنزلت ، ونبيك الذي أرسلت ، فإن مت مت على الفطرة ، واجعلهن آخر ما تقول الحديث
ومنها ما رواه حذيفة رضي الله عنه قال : كان النبي صلى الله عليه وسلم إذا أوى إلى فراشه قال :  باسمك أموت وأحيا  ، وإذا قام قال :  الحمد لله الذي أحيانا بعد ما أماتنا وإليه النشور  وفي رواية :  اللهم باسمك أموت وأحيا
وإذا أردت المزيد من ذلك فاقرأ كتاب [الأذكار النووية]
للنووي ، و[الوابل الصيب] لابن القيم
وبالله التوفيق . وصلى الله على نبينا محمد ، وآله وصحبه وسلم

(382-الجزء رقم : 4، الصفحة رقم: 383)
فتوى رقم - 3474
 
Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء
فتوى رقم - 3474
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 23:00
La ville de Médine et ses mérites

D'après Jabir (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

 

«Les meilleurs endroits en direction desquels les montures ont été montées sont la mosquée de Ibrahim (*) et ma mosquée (**)».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1206)

 

(*) C'est à dire la mosquée Al Haram à La Mecque.

(**) La mosquée du Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) se trouve à Médine.

 

عن جابر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

خير ما ركبت إليه الرواحل مسجد إبراهيم صلى الله عليه وسلم ومسجدي 

(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٢٠٦)

D'après Samita (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

 

«Celui d'entre vous qui peut mourir à Médine qu'il le fasse car je suis un intercesseur ou un témoin pour celui qui meurt à Médine».
(Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1195)

 

عن الصميتة رضي الله عنها قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

من استطاع منكم أن لا يموت إلا بالمدينة فليمت بها فإنه من يمت بها نشفع له أو نشهد له

(رواه البيهقي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١١٩٥)

D'après 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit:

 

«Celui d'entre vous qui peut mourir à Médine qu'il le fasse car je vais certes intercéder en faveur de celui qui y meurt».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3917 qui l'a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

 

عن عبدالله ابن عمر رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

من استطاع أن يموت بالمدينة فليمت بها فإني أشفع لمن يموت بها 

(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٩١٧ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

D'après 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit:

 

«Certes l'Islam a commencé étrange et il redeviendra étrange comme il a commencé. Il se réfugie entre les deux mosquées comme se réfugie le serpent dans son trou (*)»
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°146)

 

(*) C'est à dire que l'Islam ne restera tel qu'il est vraiment que dans la zone entre la mosquée Al Haram de La Mecque et la mosquée du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) à Médine.
Par contre dans les autres endroits de la vie d'ici-bas soit les gens vont renier l'Islam totalement soit ils vont s'en écarter au point qu'il n'en restera plus que le nom et alors la personne qui s'accrochera à l'Islam parmi eux sera en réalité comme un étranger.
(Minnatoul Moun'im Charh Sahih Mouslim vol 1 p 131)

 

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم

إنَّ الإسلامَ بدأَ غريبًا وسيعودُ غريبًا كما بدأ وَهوَ يأرِزُ بينَ المسجدينِ كما تأرِزُ الحيَّةُ في جُحرِها
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٤٦)

D'après Anas (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit:

 

«Il n'y a pas un pays que le dajjal ne foulera pas à l'exception de La Mecque et de Médine.

A chacune de ses portes il y a des anges en rang pour la surveiller.

Il fera une halte dans les marais et la terre tremblera trois fois faisant sortir vers lui tout hypocrite homme et femme».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1881 et Mouslim dans son Sahih n°2943 et les mots sont ceux de Mouslim)

 

عن أنس رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم

ليس من بلد إلا سيطؤه الدجال إلا مكة والمدينة . وليس نقب من أنقابها إلا عليه الملائكة صافين تحرسها فينزل بالسبخة فترجف المدينة ثلاث رجفات يخرج إليه فيخرج إليه كل منافق ومنافقة 
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٨٨١ و مسلم في صحيحه رقم ٢٩٤٣ و اللفظ لمسلم)

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 23:00
Sunnah ? (audio-vidéo)

 
Question : 
 
Qu’est-ce qu’une sunna d’habitudes (sunna ‘âdiya) et qu’en est-il de sa pratique et le turban en fait-il partie ?
 
Réponse :

La sunna ‘ âdiya est l’acte du prophète dans lequel n’apparaît pas la volonté de se rapprocher et d’adorer Allah par elle.

Par exemple, faisait partie des vêtements du prophète ( salallahu’ alayhi wasalam) comme il est rapporté dans Al-Bukhari et Muslim d’après Anas ibn Malik : 

« Le prophète avait deux paires de sandales à deux faces »

Il n’apparaît pas que le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) portait ce type de sandale pour se rapprocher d’Allah.

Tout comme il est authentifié dans le hadith rapporté par l’imam Muslim également d’après Anas : 

« Lorsque le prophète est entré dans la Mecque, lors de sa conquête, il avait quatre tresses »

Et cela existe toujours dans le désert arabe, les jeunes qui ont de beaux cheveux ont deux tresses ou plus.

Et ceci est une sunna d’habitudes (‘âda) et pas une sunna d’adoration (‘ibâda).

De même pour ce qui est spécifique à ta question : le turban, c’est aussi une coutume ancienne des arabes, avant même la venue du prophète (salallahu’ alayhi wasalam), de même qu’il portait la tunique, c’est un vêtement arabe.

Il n’apparaît pas que le prophète ( salallahu’ alayhi wasalam) a  porté le turban pour se rapprocher d’Allah.

Il est vrai que si certains hadiths rapportés sur la vertu du turban s’étaient avérés authentiques, il serait passé d’une sunna d’habitudes à une sunna d’adoration.

Mais à ce que je sais, il n’y a aucun hadith authentique montrant sa vertu, comme cette parole qui lui est attribué : « la prière avec un turban équivaut à 70 prières sans turban ».

Si ce genre de hadith s’avérait authentique, le turban serait une sunna d’adoration et pas seulement d’habitudes.

De même, et cela est important, le prophète ( salallahu’ alayhi wasalam) a prié à un endroit donné pour un but précis, et il n’apparaît pas que le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) ait choisi spécifiquement cet endroit, c’est pourquoi il est rapporté dans Al-Musanaf d’Ibn Abi Shayba et dans les Sunan de Sa’id Al-Mansur avec une chaîne de transmission authentique que ‘Umar a accompli le hajj pendant son califat, et lorsqu’il s’est arrêté en route, il a vu des gens se diriger vers un chemin, il a alors demandé : où vont-ils ?

On lui dit : ils vont prier à un endroit où le prophète ( salallahu’ alayhi wasalam) a prié.

‘Umar s’est alors adressé à ces gens et leur a dit :
« ô vous les gens, lorsque l’heure de la prière arrive et que l’un d’entre vous se trouve à un de ces endroits où le prophète a prié, alors qu’il prie, mais si l’heure n’est pas venue qu’il ne prie pas à ces endroits, car ceux d’avant vous ne se sont égarés qu’en suivant les vestiges de leurs prophètes ».

Donc le prophète ( salallahu’ alayhi wasalam) a prié à certains endroits pendant son voyage et il n’a pas choisi spécifiquement un endroit, c’est pourquoi il n’est pas permis de prier à un endroit où le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a prié en pensant qu’il y a une vertu en ce lieu.

Donc la différence entre la sunna d’habitudes et d’adoration est que la sunna d’habitudes a été pratiquée mais ne laisse pas apparaître qu’elle soit une sunna d’adoration.

Nous donnons un autre exemple : porter des habits blancs, on peut considérer cela comme une sunna d’habitudes, mais un hadith a été rapporté et le prophète ( salallahu’ alayhi wasalam) a dit : 

« Le meilleur de vos vêtements est le blanc, habillez-en vos vivants et enveloppez-en vos morts »

Donc cela fait de cette sunna une sunna d’adoration car le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a dit que cela était meilleur.

Voilà comment nous pouvons différencier la sunna d’habitudes de la sunna d’adoration.

 
000-copie-1
Question :

Shaikh, et le hadith de Mu’awiya : 
« Celui qui ressemble à un peuple en fait partie » ?

Réponse :

Je comprends ta question mais quel est le rapprochement entre les deux hadiths ?

 
000-copie-1
Question :

Je veux ressembler au prophète (
salallahu’ alayhi wasalam) pour faire partie de son peuple.

Réponse :

Tu veux ressembler au prophète ( salallahu’ alayhi wasalam), mais tu ne peux ressembler au prophète (salallahu’ alayhi wasalam) que si tu accomplis son acte avec la même intention que lui.

Par exemple, si tu veux laisser pousser tes cheveux jusqu’au lobe des oreilles ou aux épaules.

Le prophète ( salallahu’ alayhi wasalam) a-t-il visé par cela l’habitude ou l’adoration ?

Si on admet qu’il l’a fait par habitude et que toi tu le fais par adoration, l’as-tu suivi ?

Je dis : tu l’as suivi et tu ne l’as pas suivi.

Tu l’as suivi dans l’apparence mais pas dans l’intention, donc il ne t’est pas permis d’avoir une intention autre que celle du prophète ( salallahu’ alayhi wasalam) dans cet acte, sinon tu accomplirais une chose sur laquelle Allah n’a révélé aucune preuve.

Voilà la compréhension de cette question.

copié de salafs.com

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 22:00
L’excès dans la personne du prophète صلى الله عليه وسلم
Question : 
 
J'ai lu un hadith et je voudrais savoir son degré d'authenticité ?

Le hadith est :
 « Celui qui a pour prénom Muhammad, personne ne doit le frapper ni l'insulter. » 
 
Réponse :
 
Ce hadith est mensonger et il ne peut être attribué au Messager, prière et salut d'Allah sur lui, et il n'a aucun fondement dans la noble Sunna.

Il existe d'autres paroles comme par exemple :

«  Celui qui donne à quelqu'un le prénom de Muhammad, il sera sous la protection de Muhammad qui le fera entrer au Paradis » et aussi : « Celui dont le prénom est Muhammad, sa maison au Paradis contiendra telle et telle chose. »

Toutes ces paroles ne sont pas authentiques.  

Ce que l'on doit prendre en considération, c'est le fait de suivre Muhammad et non de se donner son prénom, car combien sont ceux qui ont pour prénom Muhammad et qui sont mauvais parce qu'ils ne l'ont pas suivi et ne se sont pas pliés à sa Loi.  

Les noms donc n'ont aucun effet de purification sur les individus, par contre, ce qui les purifie, ce sont leurs bonnes œuvres et leur piété envers Allah, gloire et pureté à Lui.  

Celui donc qui a pour prénom Ahmad, Muhammad ou Abûl-Qâsim et qui est mécréant ou pervers, ceci ne lui est d'aucun profit car ce qui est du devoir de l'être humain, c'est de craindre pieusement Allah et d'agir suivant Ses commandements et de se résigner à Sa loi, celle révélée à Son Prophète Muhammad, prière et salut d'Allah sur lui.  

Voilà donc ce qui peut lui être utile, et ceci n'est autre que la voie de la sauvegarde et du salut.

Quant à se donner des noms sans pour autant agir selon la Loi divine, ceci n'a aucun effet sur la sauvegarde ou le châtiment. 

A ce sujet, Al-Bûssayrî a formulé des propos très contestés dans son poème  al-Burda en disant :  

 

Certes, il me doit une faveur de m'avoir nommé Muhammad, et c'est lui qui tient promesse de toute l'humanité !
 
Son erreur est très grave dans ce qui suit : 
 
Ô toi qui est la plus noble des créatures, je n'ai personne à qui demander refuge !  
Si ce n'est à toi, le jour où viendra le grand malheur (Jour Dernier) !
Si tu ne me prends par la main en ce jour-là !Je dirai bien que j'ai tout perdu !
Car de par ta générosité, tu donnes tout ce qu'il y a en cette vie et de l'au-delà !
Et parmi tes sciences, tu connais la science des Tablettes et de la Plume !

Ce malheureux a demandé refuge le Jour du Jugement auprès du Messager, prière et salut d'Allah sur lui, et non auprès d'Allah, gloire et pureté à Lui.

Aussi, il s'est considéré comme perdu si le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, ne le prend pas par la main, et il a oublié Allah, gloire et pureté à Lui, Celui qui détient en Sa Main le bien et le mal, le don et la privation, et c'est Lui qui sauvera Ses élus et les gens qui Lui auront obéi.

Egalement, il a considéré que le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, est le Maître de la vie première et de l'au-delà et que cela fait partie de sa générosité. 

De même, il a attribué au Messager, prière et salut d'Allah sur lui, la connaissance de l'Inconnaissable et de ce qu'il y a sur les Tablettes et la Plume (qui écrit le Destin).

Tout ce qu'a dit ce Bûssayri est de la mécréance claire et nette et une exagération en la personne du Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, qu'on ne trouve nulle part ailleurs.

Nous demandons à Allah, gloire et pureté à Lui, de nous préserver et de nous accorder le salut.

Si cet homme est mort en croyant à ces propos et qu'il ne s'était pas repenti, il est mort alors dans la pire mécréance et l'égarement.

Il est du devoir de tout musulman de prendre garde à ce type d'exagération et de ne pas être séduit par cet égaré et son poème.

Et qu'Allah nous vienne en aide et il n'y a de puissance ni de force que par Allah. 

Tirée de son recueil de fatwa
volume 6 page 370, 37  
copié de fatawaislam.com
 
Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 22:51
Les principes fondamentaux de la sounnah (dossier-audio)

article separator1

article separator1

article separator1
Voici le commentaire de « Ousoûl as-Sounnah », établi par Cheykh Rabî'

1er point

«S'attacher à la voie sur laquelle étaient les Compagnons et suivre leur exemple»

2ème point

« Le rang de la Sounnah et son rapport au Qour'ân »

3ème point

« La foi dans le Destin, bon et mauvais »

4ème point

« Se soumettre aux Ahâdîth et ne rien en rejeter »

De plus, il contient une série de questions-réponses et un développement sur la foi dans la vision d'Allâh dans l'Au-delà.

5ème point

«La renonciation au débat et aux disputes dans [tout ce qui touche à] la religion»

 

6ème point

« Le Qour'ān est la Parole d'Allāh et Il n'est pas créé »

7ème point

« La foi dans la vision d'Allāh dans l'Au-delà »

8ème et 9ème point

« La foi dans la Balance le Jour de la Comparution » et « Allāh Parlera à Ses serviteurs le Jour de la Comparution »

10ème et 11ème point

« La foi dans le Bassin et Sa description »

et « La foi dans le châtiment de la tombe »

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 22:00
La description du Prophète صلى الله عليه وسلم

D'après 'Uqba ibn al-Hârith, Abu Bakr fit la prière du 'asr puis sortit en marchant.

Il vit al-Hassan qui était en train de jouer avec des enfants.

Il le porta sur ses épaules et dit :

"Que mon père soit sacrifié pour lui !

Il ressemble au Prophète  صلى الله عليه و سلم pas à 'Ali."

Quant à 'Ali, (qui était présent), il ne faisait que sourire.

Boukhâri n° 3542

 

عن عقبة بن الحارث قال

صلى أبو بكر رضي الله عنه العصر، ثم خرج يمشي، فرأى الحسن يلعب مع الصبيان فحمله على عاتقه، و قال : بأبي شبيه بالنبي لا شبيه بعلي ، و علي يضحك

رواه البخاري برقم 3542

Rabî'a ibn Abu 'Abd-ur-Rahmân dit : "j'ai entendu 'Anas décrire le Prophète en disant :

"Il avait une taille moyenne : Il n'était ni grand ni petit.
Il avait un teint blanc-rougeâtre, c'est à dire qu'il n'était ni trop blanc ni trop brun.
Ses cheveux n'étaient ni frisés ni lisses.
Il reçut la révélation à l'âge de quarante ans et resta à la recevoir à la Mecque durant dix ; A Médine, il y resta dix ans.
A sa mort, il n'y avait même pas vingt poils blancs dans ses cheveux et dans sa barbe."
"J'ai eu l'occasion de voir quelques-uns de ses poils mais ils étaient rouges.
On m'expliqua alors que cela était dû au baume."
Boukhâri n° 3547
 

عن ربيعة بن أبي عبد الرحمن قال

 سمعت أنس بن مالك يصف النبي صلى الله عليه و سام قال : كان ربعة من القوم، ليس بالطويل ولا بالقصير ، أزهر اللون، ليس بأبيض أمهق ولا ادم،ليس بجعد قطط ولا سبط رجل، أنزل عليه وهو أبن أربعين، فلبث بمكة عثر سنين ينزل عليه، و بالمدينة عشر سنين ، و قبض وليس في رأسه و لحيته عشرون شعرة بيضاء. قال ربيعة : فرأيت شعرأ من شعره، فاذا هو أحمر، فسألت، فقيل : أحمر من الطيب

رواه البخاري برقم 3547


Abu Ishâq dit :

"J'ai entendu al-Barâ' dire : Le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم avait le plus beau des visages et la meilleure stature ; Il n'était ni trop grand de taille, ni petit."
Boukhâri n° 3549
 

عن أبي اسحق قال

 سمعت البراء يقول : كان رسول الله صلى الله عليه و سلم أحسن الناس وجهأ، وأحسنهم خلقآ، ليس بالطويل البائن، ولا بالقصير

رواه البخاري برقم 3549

Qatâda dit :

"J'ai interrogé 'Anas si le Prophète  صلى الله عليه و سلم se teignait les cheveux et il m'a répondu en disant : "Non, [d'ailleurs] il n'avait que quelques (poils blancs) sur les tempes".
Bukhâri 3550
 

عن قتادة قال

 : سألت أنسآ : هل خضب النبي صلى الله عليه و سام ؟ قال : لأ، انما كان شيء في صدغيه

رواه البخاري برقم 3550

Al-Barâ ibn 'Âzib dit :

Le Prophète  صلى الله عليه و سلم était de taille moyenne et avait les épaules larges.
Ses cheveux atteignaient le lobe de ses oreilles...
Je le vis une fois portant une tunique rouge et je n'ai jamais rien vu d'aussi beau..."

Yûsuf ibn Abu Ishâq rapporte de son père [ce rajout] : (ses cheveux atteignaient le lobe de ses oreilles, voire) jusqu'à ses épaules.

Bukhâri n° 3551


عن البراء بن عازب رضي الله عنهما قال

 كان النبي صلى الله عليه و سلم مربوعآ، بعيد ما بين المنكبين، له شعر يبلغ شحمة اذنيه، رأيته في حلة حمراء، لم أر شيآ قط أحسن منه. قال يوسف بن أبي اسحق، عن أبيه : الى منكبيه

 رواه البخاري برقم 3551

Abu Ishâq dit :

"Interrogé si le visage du Prophète صلى الله عليه و سلم était comme l'épée, Al-Barâ' répondit : "Non, il était plutôt comme la lune..."
Bukhâri n° 3552
 

عن ابي اسحق قال : سئل البراء

 أكان وجه النبي صلى الله عليه و سلم مثل السيف، قال : لا ، بل مثل القمر

رواه البخاري برقم 3552

Al-Hakam dit :

"J'ai entendu Abu Juhayfa dire : "Le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم se rendit pendant la canicule à al-Bathâ' (où) il fit des ablutions mineures puis pria deux rak'ats pour le dhour et ensuite deux autre rak'ats pour le 'asr, il y avait devant lui une pique."

 

Chu'ba : 'Awn rapporta de son père, Abu Juhayfa, [ce rajout] :

"Il y avait des femmes qui passaient derrière la pique...

Les présents se levaient et lui prenaient ses mains en se les passant sur le visage.

Moi aussi, je lui pris la main et je la mis sur mon visage ; Elle était plus fraîche que la neige et plus parfumée que le musc."

Bukhâri n° 3553

 

عن الحكم قال

  سمعت أبا جحيفة قال : خرج رسول الله صلى الله عليه و سلم بالهاجرة الى البطحاء، فتوضأ، ثم صلى الظهر ركعتين، و العصر ركعتين، و بين يديه عنزة. قال شعبة : وزاد فيه عون، عن أبيه، عن أبي جحيفة قال : كان يمر من ورائها المرأة، وقام الناس، فجعلوا يأخذون يديه فيمسحون بهما و جوههم، قال : فأخذت بيده فوضعتها على و جهي، فاذا هي أبرد من الثلج، و أطيب رائحة من المسك

رواه البخاري برقم 3553

D'après ibn 'Abbâs , le Prophète  صلى الله عليه و سلم était le plus généreux des hommes, surtout durant le Ramadan, lorsqu'(l'ange) Jibrîl venait le voir en chacune des nuits de Ramadan pour l'enseignement du Coran.
En effet, le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم était alors plus généreux, pour faire le bien, que le vent envoyé (avec les nuages porteurs de pluie).

Bukhâri n° 3554
 

عن أبن عباس رضي الله عنهما قال

  كان النبي صلى الله عليه و سلم أجود الناس، و أجود ما يكون في رمضان، حين يلقاه جبريل، و كان جبريل عليه السلام يلقاه في كل ليلة من رمضان فيدارسه القرأن، فلرسول الله صلى الله عليه و سلم أجود بالخير من الريح المرسلة

 رواه البخاري برقم 3554

D'après 'Âicha , le Messager d'Allah  صلى الله عليه و سلم entra tout content chez elle et en ayant les traits de son visage rayonnants.

 

Il  صلى الله عليه و سلم [lui] dis :


"N'as-tu pas entendu le Mudlijite dire en voyant les pieds de Zayd et de Usâma : "Ces pieds sont issus les uns des autres."

Bukhâri n° 3555

 

عن عائشة رضي الله عنها : أن رسول الله صلى الله عليه و سلم دخل عليها مسرورآ، تبرق أسارير وجهه. فقال
 ألم تسمعي ما قال المدلجي لزيد و أسامة ـ ورأى أقدامهما ـ ان بعض هذه الأقدام من بعض
رواه البخاري برقم 3555
'Abd Allâh ibn Ka'b dit :

"J'ai entendu Ka'b ibn Mâlik, après s'être absenté de l'expédition de Tabûk, dire : "...Et lorsque j'ai salué le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم au moment où son visage rayonnait de joie...
Quand le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم était joyeux son visage rayonnait comme la lune ; Nous savions bien cela."
Bukhâri n° 3556
 

أن عبد الله بن كعب قال

: سمعت كعب بن مالك يحدث حين تخلف عن تبوك، قال : فلما سلمت على رسول الله صلى الله عليه و سلم وهو يبرق و جهه من السرور، و كان رسول الله صلى الله عليه و سلم اذا سر أستنار و جهه، حتى كأنه قطعة قمر، و كعرف ذلك منه

رواه البخاري برقم 3556

D'après Abu Hurayra , le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم dit :

"On m'a envoyé de la meilleure des générations de la descendance d'Adam : De génération en génération, jusqu'à celle à qui j'appartiens."
Bukhâri n° 3357
 

عن أبي هريرة رضي الله عنه : أن رسول الله صلى الله عليه و سلم قال

بعثت من خير قرون بني ادم، قرنآ، حتى كنت من القرن الذي كنت منه

رواه البخاري برقم 3557

'Abd Allâh ibn 'Amru dit :

"Le Prophète صلى الله عليه و سلم n'était grossier ni de nature ni dans ses paroles...
Il disait صلى الله عليه و سلم : "Le meilleur d'entre vous est celui qui a le meilleur caractère."

Bukhâri n° 3559
 

عن عبد الله بن عمرو رضي الله عنهما قال

  لم يكن النبي صلى الله عليه و سلم فاحشآ و لا متفحشآ، و كان يقول : "ان من خياركم أحسنكم أخلاقآ

 رواه البخاري برقم 3559

'A'icha  رضي الله عنها dit :

"A chaque fois qu'il devait choisir l'une de deux choses, le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم choisissait toujours la plus facile, pourvu qu'elle ne fût pas un péché ; Car si c'était le cas, il était le plus éloigné des hommes de cette chose...
Le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم ne s'était jamais vengé pour sa propre personne sauf en cas où l'on transgressait l'interdit d'Allah, alors il se vengeait pour Allah."
Bukhâri n° 3560
 
عن عائشة رضي الله عنها أنها قالت
ما خير رسول الله صلى الله عليه و سلم بين أمرين الأ أخذ أيسرهما ما لم يكن اثمآ، فان كان اثمآ كان أبعد الناس منه، و ما أنتقم رسول الله صلى الله عليه
و سلم لنفسه الأ أن تنتهك حرمة الله، فينتقم الله بها
 رواه البخاري برقم 3560
 

 Publié par 3ilmchar3i.net

عن ربيعة بن أبي عبد الرحمن قال : سمعت أنس بن مالك يصف النبي صلى الله عليه و سام قال : كان ربعة من القوم، ليس بالطويل ولا بالقصير ، أزهر اللون، ليس بأبيض أمهق ولا ادم،ليس بجعد قطط ولا سبط رجل، أنزل عليه وهو أبن أربعين، فلبث بمكة عثر سنين ينزل عليه، و بالمدينة عشر سنين ، و قبض وليس في رأسه و لحيته عشرون شعرة بيضاء. قال ربيعة : فرأيت شعرأ من شعره، فاذا هو أحمر، فسألت، فقيل : أحمر من الطيب. رواه البخاري برقم 3547 
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 14:49
«Et tu es, certes, d'une moralité éminente» (vidéo)

Cheikh 'Abd Al-Mouhsine Al-Qassim - الشيخ عبد المحسن بن محمد القاسم

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 20:23
La lumière du prophète صلى الله عليه وسلم

Le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) possède une lumière qui consiste dans le message et la direction grâce à laquelle Allâh a guidé la conscience de Ses serviteurs qu'Il a voulu guider. 

 
Et il n'y a point de doute que la lumière du message et de la direction provient d'Allâh.
 
Allâh - Ta'âla - dit à ce propos (traduction rapprochée) :
 
« Et c'est ainsi que Nous t'avons révélé un esprit [le Qor'ân] provenant de Notre ordre. Tu n'avais aucune connaissance du Livre ni de la foi ; mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs. Et en vérité tu guides vers un chemin droit » [Coran, 42/52]
 

Cette lumière n'est pas acquise auprès du « sceau des saints » comme le prétende certains athées.

Quant au corps du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) il est constitué de sang, de chair et d'os.

 

Et il a été créé grâce à un père et une mère, et il n'avait pas été créé en dehors de ce cadre.
 
Quant à ce qui est rapporté, à savoir que la lumière du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) fut la première chose créée par Allâh et qu'Allâh a extrait une poigné de lumière de Son propre visage et que c'est à partir de cette poigné qu'il a créé Muhammad (sallallahu 'alayhi wa sallam) et que quand Allâh a regardé la poigné, il en a jailli des étincelles et que de chaque étincelle Allâh a créé un prophète...ainsi que l'idée selon laquelle tous les humains sont créés à partir de la lumière du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam), toutes ces affirmations ne sont pas du tout rapportées de façon sûre [sahîh] du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam).
 
Ceci montre donc que ces croyances sont erronées. 


Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-'Ilmiyyah wal-Iftâ, 1/310

copié de manhajulhaqq.com

 
Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 13:36
L’obligation d’obéir au Prophète صلى الله عليه وسلم et de le prendre comme exemple

Il est donc obligatoire d'obéir au Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) en appliquant ce qu'il a ordonné et en délaissant ce qu'il a interdit.


Ceci est commandé par le témoignage qu'il est le Messager d'Allâh.

Et certes Allâh - Ta'âla - a ordonné de lui obéir dans beaucoup de versets, et joint l'obéissance parfois [au Prophète] à Son obéissance, comme dans Sa parole (traduction rapprochée) :

« Ô les croyants ! Obéissez à Allâh, et obéissez au Messager » [1]

Et d'autres versets semblables à celui-ci.

Quelquefois, l'obéissance [au Prophète] est citée seule, comme dans Sa parole 
(traductions rapprochées) :

« Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allâh » [2]

« Et obéissez au messager, afin que vous ayez la miséricorde. » [3]

Parfois, [Allâh] menace celui qui désobéit au Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam), comme dans Sa parole 
(traduction rapprochée) :

« Que ceux, donc, qui s'opposent à son commandement prennent garde qu'une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux. » [4]

Ce qui veut dire : qu'ils prennent garde d'être éprouvés dans leurs cœurs par la mécréance, l'hypocrisie ou l'innovation ou par un douloureux châtiment dans ce bas monde, comme être tué ou emprisonné ou par autres que cela parmi les punitions hâtées.

Et certes, Allâh a fait de l'obéissance [au Prophète] et son suivi, une cause de Son amour pour Son serviteur et de pardon de ses péchés. Il - Ta'âla - dit 
(traduction rapprochée) :

« Dis : Si vous aimez vraiment Allâh, suivez-moi, Allâh vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allâh est Pardonneur et Miséricordieux. » [5]

Il a fait de l'obéissance [au Prophète] une guidée et de sa désobéissance un égarement. Allâh - Ta'âla - dit 
(traduction rapprochée) :

« Et si vous lui obéissez, vous serez bien guidés. » [6]

Et Il - Ta'âla - dit
 (traduction rapprochée) :

« Mais s'ils ne te répondent pas, sache alors que c'est seulement leurs passions qu'ils suivent. Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d'Allâh ? Allâh vraiment, ne guide pas les gens injustes. » [7]

Allâh - Subhânahu wa ta'âla - nous a informé que [le Prophète] représente un bon modèle [à suivre] pour sa communauté. Allâh - Ta'âla - dit 
(traduction rapprochée) :

« En effet, vous avez dans le Messager d'Allâh un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allâh et au Jour dernier et invoque Allâh fréquemment. » [8]

Ibn Kathîr (rahimahullâh) a dit : 

« Ce noble verset constitue un grand fondement dans le suivi [du modèle] de l'Envoyé d'Allâh (sallallahu 'alayhi wa sallam) dans ses paroles, ses actes et ses situations. C'est pourquoi Allâh - Tabâraka wa ta'âla - [a ordonné] le suivi du modèle du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) dans sa patience, son endurance, dans son appel à l'endurance, dans sa lutte, son combat et dans son attente pour la victoire de la part de son Seigneur - 'Azza wa Djal. Et que le salut d'Allâh et la paix soit toujours sur lui jusqu'au jour de la Rétribution. »

Et certes Allâh a mentionné l'obéissance à l'Envoyé et son suivi dans environ quarante extraits du Qor'ân.

En effet, les âmes ont besoin de connaître ce qu'il a apporté et de le suivre plus qu'elles ont besoin de boire et de manger. Car certes, lorsqu'il manque à manger et à boire, cela mène à la mort dans ce bas monde.

Alors que si l'obéissance à l'Envoyé et son suivi sont manquants, cela mène au châtiment et à la souffrance continuelle.

Assurément, le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a ordonné de le suivre dans l'accomplissement des actes d'adoration, et cela de la manière que lui l'a accomplit.

Il a dit : « Priez comme vous m'avez vu faire la prière » [9],

et il dit :« Prenez de moi vos rites [liés au pèlerinage]. » [10]

et il dit : « Celui qui fait une chose en désaccord avec notre religion, on doit rejeter tout ce qu'il fait. » [11]

et :« Quiconque aura en aversion ma sounnah ne fait pas parti de moi. » [12]

et d'autres textes que cela qui renferment l'ordre de suivre [le Prophète] et l'interdiction de diverger de lui. [13]

[1] Coran, 4/59
[2] Coran, 4/80
[3] Coran, 24/56
[4] Coran, 24/63
[5] Coran, 3/31
[6] Coran, 24/54
[7] Coran, 28/50
[8] Coran, 33/21
[9] Rapporté par al-Bukhârî
[10] Rapporté par Muslim
[11] Unanimement reconnu authentique
[12] Unanimement reconnu authentique
[13] « Kitâb at-Tawhîd » du SHeikh Sâlih Ibn Fawzân al-Fawzân, p.67-68 - Edition Maktabat Ibn 'Abbâs & Dâr ul-Athâr

copié de manhajulhaqq.com
 
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 21:49
40 bonnes raisons de prier sur le prophète صلى الله عليه وسلم
- Lorsque l'individu prie sur le Prophète صلى الله عليه وسلم, il se soumet avant tout au commandement du Seigneur سبحانه و تعالى.
 

-  Il s'inspire de son Seigneur bien que Sa Prière sur le Prophète صلى الله عليه وسلم soit différente de la nôtre ; la Sienne consiste à lui faire les honneurs et les éloges et la nôtre consiste à prier et à invoquer en sa faveur.


Il suit les traces des anges.


Il obtient dix prières de la part d'Allah pour chaque prière qu'il prononce.


- Allah l'élève de dix degrés à chaque fois.


- Il lui sera inscrit dix récompenses. 

 

- Il lui sera effacé dix péchés.


- S'il accompagne sa Prière à ses invocations, elles seront plus favorablement reçues par le Seigneur étant donné que cette fameuse Prière permet de les faire monter au ciel. Sans cela, ses invocations risquent de rester suspendues entre le ciel et la terre.

 

-C'est aussi un moyen d'obtenir l'intercession du Prophète صلى الله عليه وسلم .


- C'est un moyen de se faire pardonner les péchés.


- C'est un moyen par lequel Allah soulage la détresse de Son serviteur.

 

- C'est un moyen de se rapprocher de Son Seigneur سبحانه و تعالى  le Jour de la Résurrection.

 

- La Prière sur le Prophète صلى الله عليه وسلم se substitue à l'aumône envers les personnes en difficulté.

 

- Elle lui permet de mener ses affaires à bien.


- Elle lui permet de recevoir les Prières d'Allah et celles des anges.


- Elle lui permet de se purifier et de se mettre en valeur.


- Elle lui permet de se voir annoncer le Paradis avant sa mort.


- Elle lui permet de s'épargner les douloureux événements de la Résurrection.

 

- Elle lui permet de recevoir en réponse les Prières et les Salutations du Prophète صلى الله عليه وسلم .

 

- Elle lui permet de se rappeler les choses qu'il a oubliées.


- Elle lui permet d'embellir ou de purifier ses assemblées et de faire que celles-ci ne soient pas un sujet de regret le Jour de la Résurrection.


- Elle permet de repousser la pauvreté.

 

- Il s'épargne ainsi de prendre le nom d'avare que mérite toute personne se privant de prier sur le Prophète صلى الله عليه وسلم au moment où ce dernier est évoqué.

 

- Il ne sera pas concerné ainsi par l'invocation destinée contre tous ceux qui s'abstiennent de prier sur lui صلى الله عليه وسلم à l'écoute de son nom.

 

- Elle lui permet de se maintenir sur le chemin du Paradis contrairement à celui qui ne prie pas sur lui صلى الله عليه وسلم.


- Il s'épargne ainsi des assemblées impures dans lesquelles il n'est consacré aucun éloge ni aucune attention à Allah et à Son Messager.

 

- Elle permet de rendre parfait un discours au début duquel les louanges sont consacrées au Seigneur et les Prières consacrées au Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

- Elle lui permet d'acquérir une lumière durant la traversée du Pont jeté au-dessus de la Géhenne (le Sirât).


- Elle le préserve de la dureté du cœur (ou de l'abandon du Seigneur).

 

- Elle lui permet d'entretenir les éloges qu'Allah réserve à l'auteur d'une telle prière et qu'Il communique aux occupants de la terre et des cieux. En priant sur le Prophète صلى الله عليه وسلم en effet, le serviteur réclame au Très-Haut de lui réserver les éloges et les honneurs. Il méritait par conséquent de jouir relativement en retour de ces éloges en sachant que la récompense est de même nature que les actes.

 

- Elle lui rapporte la bénédiction dans ses œuvres, sa durée de vie, et ses différentes affaires. Comme il implore en effet la bénédiction en faveur du Prophète صلى الله عليه وسلم et de sa famille, il méritait en retour d'être comblé de la même faveur en sachant que ses propres invocations en faveur du Prophète صلى الله عليه وسلم sont automatiquement exaucées et que la récompense est de même nature que les actes.


- Elle permet d'obtenir la Miséricorde divine qui peut prendre le sens de prière -selon une certaine tendance - bien que selon la meilleure tendance, la prière est un effet de la Miséricorde divine. Quoi qu'il en soit, dans les deux cas, il reçoit la cette Miséricorde.

 

- Elle lui permet d'entretenir et d'augmenter les sentiments qu'il éprouve vis-à-vis du Prophète صلى الله عليه وسلم, en sachant que l'amour du Prophète صلى الله عليه وسلم est un acte de foi incontournable. Plus l' « être » est bien-aimé, plus ses qualités et ses caractéristiques attirantes sont évoquées et présentes à l'esprit et plus les sentiments à son égard augmentent. Son souvenir à l'ardeur grandissante anime et envahit tout le cœur. Lorsque ce sentiment n'est pas entretenu, il perd de son intensité. La chose la plus attirante à la vue, c'est de contempler son bien-aimé et la chose la plus attirante au cœur, c'est de se remémorer ses qualités. ce sentiment intense se manifeste à travers les paroles en faisant incessamment ses éloges.

 

- Elle lui permet d'obtenir en retour l'amour du Prophète صلى الله عليه وسلم de la même manière qu'elle permet d'entretenir l'amour du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

- Elle est un moyen de le guider sur le bon chemin et de vivifier son cœur. Plus il prie sur lui صلى الله عليه وسلم en effet, plus son cœur se remplit d'amour de sorte qu'il n'éprouve plus aucune réticence vis-à-vis de ses commandements et de ses enseignements qui vont s'imprégner en lui comme l'encre s'imprègne sur une feuille. Ils sont toujours présents avec lui et l'orientent constamment sur le chemin du savoir et du bonheur. Sa clairvoyance et son savoir ainsi accrus le pousseront à prier sur lui صلى الله عليه وسلم davantage.

 

- Toutes les fois qu'il prie sur le Prophète صلى الله عليه وسلم, son nom lui est transmis par les anges ; cet honneur suffit à lui-même !

 

- Elle permet de lui raffermir le pas au moment de traverser le Sirât.

 

- Prier sur le Prophète صلى الله عليه وسلم est le moindre des droits que nous lui devons. C'est une façon de lui exprimer notre reconnaissance pour tous les bienfaits qu'Allah nous a procurés par son intermédiaire. Bien qu'il soit impossible de lui être pleinement reconnaissant, dans Son infinie Générosité, Allah se contente de peu de la part de Ses serviteurs.

 

- Cela implique d'évoquer le Seigneur et de Le remercier pour avoir envoyé un tel Prophète aux hommes. Cette prière implique notamment d'invoquer le Seigneur de récompenser Son Messager à sa juste valeur. Allah nous fait connaître à travers la Révélation Ses Noms et Attributs et Il nous guide sur le chemin qui mène à Son Agrément. Il nous fait connaître également quels agréments nous attendent une fois arrivés au bout de ce chemin et une fois parvenus à Sa rencontre. Ainsi, nous croyons à l'Existence de notre Seigneur, à Son Savoir, à son écoute, à Sa Puissance, à Sa Volonté, à Ses Attributs et à Sa Parole. Nous avons foi également aux enseignements du Prophète صلى الله عليه وسلم qu'Il a envoyé et à qui nous vouons un amour parfait. Ce Prophète que nous aimons et à qui nous croyons nous a fait découvrir ces différents fondements de la foi. Prier sur lui constitue donc l'une des œuvres les plus méritoires.

 

- La prière sur le Prophète صلى الله عليه وسلم est une forme d'invocation en sachant qu'il existe deux sortes d'invocations ; premièrement : le serviteur invoque en sa propre faveur et deuxièmement : il fait les éloges de l'Ami proche et du Bien-Aimé d'Allah. Ainsi, pour plaire à Dieu, il privilégie de prier sur Son Messager صلى الله عليه وسلم au dépend de prier pour lui-même. Il préfère plaire à Allah et à Son Messager et se sacrifier que de chercher à résoudre ses propres affaires. En récompense à celui qui Le privilégie à Ses créatures et à ses propres besoins, Allah le privilégie à Ses autres créatures étant donné que la récompense est de même nature que les actes...


Que les Prières et les Salutations d'Allah soient sur notre Maître Mohammed ainsi que sur sa famille ses compagnons !

 

Extrait du livre intitulé : Jalâ el Afhâm fî Fadhl e-Salât wa e-Salâm 'ala Mohammed khaïr el Anâm d'ibn el Qayyim el Jawziya 
(p. 612-626). 

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة