compteur de visite

Catégories

15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 13:12
Le statut de la sounnah dans l'islam (dossier)
Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 13:46
Accrochez-vous à la sounna ! (vidéo)

Cheikh 'Ali Ibn Abdour Rahman Al-Houdheïfi - الشيخ علی عبد الرحمن الحذیفي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 20:36
Les miracles du prophète mohamed صلى الله عليه وسلم

Allah (le seigneur des cieux et de la terre) a octroyé au Prophète Muhammad (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) beaucoup de miracles dont nous citons quelques-uns :

 

-Le Saint Coran

 

Le livre d'Allah, est un miracle permanent octroyé par Allah au Prophète Muhammad (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui). Il lui a été révélé à travers Rouh-oul-Kodos (l'archange Gabriel). 

 

Jusqu'à nos jours, soit environ 1400 années après sa révélation, personne n'a pu l'imiter, comme cela est cité dans le Coran (traduction rapprochée) :
 
« En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardiens »
Sourate 15 : 'Al-Hijr'- verset 10
 
et affirmé par le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) : 
 
« Avant moi, à chaque Prophète fut donné un miracle qu'il pratiquait pendant sa vie : Issa (Jésus) guérissait le malade et ressuscitait le mort, à Moussâ (Moïse) fut octroyé le miracle du bâton, etc. Quant à moi, j'ai reçu le Saint-Coran, le miracle permanent qui demeure jusqu'à ce que l'heure soit établie. Ainsi, j'espère que mes fidèles seront plus nombreux que ceux de tous les autres messagers, puisque mon miracle demeurera jusqu'au jour de la Résurrection. Ainsi, le Coran est un livre glorieux; quiconque le lit, même s'il est un païen, sera convaincu qu'il n'est produit que par le Créateur des cieux et de la terre.»
 
-La fente de la lune
 
Anas (Qu'Allah l'agrée) rapporta que les gens de Makka (La Mecque) demandèrent au Messager d'Allah (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) de leur montrer un miracle. Alors, le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) leur montra la fente de la lune. (Voir sahîh al-Boukhârî, vol.4, Hadîth n° 831)
 
-Les pleurs du tronc de palmier dans la Mosquée du Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui)

 

Ibn Omar (qu'Allah l'agrée) rapporte que le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) avait l'habitude de prononcer sa «khoutba» (sermon) en s'appuyant sur un tronc de palmier. 
 
Quand il utilisa une tribune au lieu de ce tronc, ce dernier commença à pleurer. 
 
Le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) se dirigea vers lui, mit sa main sur lui pour qu'il cesse de pleurer. 
(Voir sahîh al-Boukhârî, vol.4, Hadîth n° 783)
 
-L'écoulement de l'eau d'entre les doigts du Messager d'Allah (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui)

 

(Voir sahîh al-Boukhârî, vol.4, Hadîth n° 779)
 
Jâbir ibn Abdillah (qu'Allah les agrée) rapporta:
 
J'étais avec le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) au moment de la prière du Asr. 
Nous n'avions pas d'eau avec nous qu'un peu dans une tasse qui fut apportée au Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui). Il mit sa main dans la tasse, écarta ses doigts et dit:
« Avancez ! Dépêchez-vous ceux qui veulent faire les ablutions. C'est la bénédiction d'Allah ».
Je vis l'eau jaillir entre ses doigts. Ainsi, les gens firent leurs ablutions et burent à leur soif, et j'essayai de boire plus (au-delà de ma soif et de ma capacité), car je sus que c'était une bénédiction. Le sous-narrateur dit: Je demandai à Jâbir: « Combien de personnes étiez-vous ? » Il répondit: « Nous étions mille quatre cents hommes ».
 (Salim dit: Jâbir a dit -1500), (sahîh al-Boukhârî, vol.7, Hadîth n° 543)
 
-Le repas du Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui)

 

glorifiait Allah chaque fois qu'il (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) mangeait, et les compagnons entendaient cette glorification.
( Voir sahîh al-Boukhârî, vol.4, Hadîth n° 779 )
 
-Les pierres saluaient le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui)

 

toutes les fois qu'il passait à côté d'elles dans les chemins de Makka (La Mecque).
 
-Le rejet du corps d'un mort chrétien par la terre
 
Anas (qu'Allah l'agrée) rapporta: 
 
Un chrétien qui avait embrassé l'Islam, récita les deux sourates al-Baqarah (La vache) et Al-Imran (La famille d'Imran) et écrivit la révélation pour le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui). Puis, ce chrétien se reconvertit au Christianisme et commença à dire : « Muhammad ne sait rien sauf ce que je lui écrivais. » Puis, Allah causa sa mort et les gens l'enterrèrent. Mais le matin, ils trouvèrent son corps en dessus de la tombe. Ils dirent : « C'est une des actions de Muhammad et ses compagnons ; ils ont ouvert la tombe de notre compagnon et exhumé son corps parce qu'il les a quittés ». Alors, ils creusèrent la tombe de nouveau, cette fois-ci plus profondément, mais le matin, ils trouvèrent le corps en dehors de la tombe. Ils dirent : « C'est une des actions de Muhammad et ses compagnons ». Alors, ils creusèrent la tombe une troisième fois aussi profondément qu'ils pouvaient, mais le matin ils trouvèrent le corps en dehors de la tombe. Alors, ils crurent que ce qui s'était passé, n'était pas fait par un être humain, et ils laissèrent le corps en dehors de la tombe.
( Voir sahîh al-Boukhârî, vol.4, Hadîth n° 814 )
 
-Les arbres couvraient le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui)

 

pendant qu'il faisait ses toilettes.
 
-Le jaillissement de l'eau dans un puits à al-Houdaybia après qu'il était asséché
 
( Voir sahîh Al-Boukhârî, vol.4, Hadîth n° 777 )
 
-L'augmentation de la quantité des dattes

 

dans le jardin de Jâbir ibn Abdallah lorsque le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) se mit devant des tas de dattes et invoqua les bénédictions d'Allah.
(Voir sahîh al-Boukhârî, vol.4, Hadîth n° 780)
 
-Le propos du loup 
 
il a été écrit qu'un loup avait parlé à un des Compagnons du Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) près d'al-Madîna, comme cela est rapporté dans le mousnad d'Ahmad, vol.3, page 83, mousnad Abi Saîd al-Khoudri ( qu'Allah l'agrée ) rapporta :
Pendant qu'un berger était entre ses moutons, un loup attaqua soudainement un mouton et le prit avec lui avant de fuir.
Le berger chassa le loup et reprit le mouton. Alors, le loup s'assit sur sa queue et s'adressa au berger : « Aies crainte d'Allah, tu as pris la provision qu'Allah m'a donnée ».
Le berger dit : « Que c'est étonnant ! Un loup qui s'assied sur sa queue et me parle en langage humain ! »
Le loup dit : « Te dirai-je quelque chose de plus étonnant ? Il y a Muhammad, (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui), le Messager d'Allah, à Yathrib (al-Madîna) en train d'informer les gens des récits du passé.»
Alors le berger partit à al-Madîna avec son mouton.
Quand il y arriva, il attacha son mouton et se rendit au Messager d'Allah (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) et lui raconta toute l'histoire.
Le Messager d'Allah ordonna qu'on appelle au rassemblement d'une prière en commun, puis il sortit et demanda à l'homme de raconter aux gens toute l'histoire, ce qui fut fait.
Ensuite le Messager d'Allah (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) dit :
 
« Il dit la vérité. Par Allah qui détient mon âme entre Ses Mains, le jour de la Résurrection ne sera établi que jusqu'à ce que les bêtes féroces parlent avec les êtres humains, le bâton frappe, les lacets d'une personne lui parlent et sa cuisse l'informe de ce qui s'est passé à sa famille en son absence. »
 
-L'ascension du Prophète
 
(que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) aux cieux. 
(Voir sahîh al-Boukhârî, vol.1 Hadîth n° 345 et vol.5 Hadîth n° 227)
 
Extrait du livre "sahîh al- Boukhârî"
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 19:48
Ceux qui insultent et dénigrent le prophète صلى الله عليه وسلم (vidéo)

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 08:11
Ainsi fut notre prophète صلى الله عليه وسلم (audio-dossier)

Sermon prononcé par l'imam de la mosquée du prophète Abdelmouhsine Al-Qassim (Hafidhahou Allah)

 
Traduction rapprochée : Abd Almalik Abou Adam al-fransi, le 29/01/1427 
 

Des gens vinrent auprès de lui et lui dirent :


« Ô envoyé d’Allah, ô le meilleur d’entre nous et le fils du meilleur d’entre nous, ô notre maître et le fils de notre maître. »
Il dit : « Ô vous les gens, dites ce que vous avez à dire et que le diable ne vous induise pas en erreur ; je ne suis que Muhammad, le serviteur d’Allah et son envoyé.
Je n’aime pas que vous m’éleviez au-dessus de mon rang qu’Allah (qu’il soit exalté) m’a octroyé. »

[Rapporté par Ahmed et An-Nassai (Sounnan Al Koubra) et authentifié par Al Albani dans la Silsilat As-Sahiha (hadith 1097 et 1572)]

Ô vous les musulmans, (sachez) qu’Allah a choisi le meilleur de ses contrées et de ses pays, et il choisi la plus noble des âmes.


Il a élu d’entre les hommes, des prophètes dont les paroles, les actes et les mœurs sont la balance avec lesquels toutes les autres paroles, actes et mœurs sont mesurés.

La connaissance de notre prophète Muhammad, que la prière et le salut d’Allah soient sur lui, fait partie des trois bases que l’homme doit apprendre.

Chaque homme sera questionné à son sujet lorsqu’il sera dans sa tombe.
 
Ibn Al Qayyim a dit :
 
« la nécessité des hommes de la connaissance du prophète et de ce avec quoi il est venu, de croire fermement en ce qu’il nous a informé et lui obéir dans ce qu’il nous a ordonné, est au-dessus de toutes autres nécessités »...
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 10:08
Quelques paroles concernant l'importance de la sounnah (audio)
Voici en audio quelques paroles de Shaykh Mohammad ibn Ramzân al-hâjiri (dammam, arabie saoudite, élève de cheikh ibn baz) concernant l'importance de la sounnah. 
 
Le shaykh commente une parole du célèbre compagnon du prophète salallahou 'alayhi wa sallam 'Abdoullah ibn Mas'oud.     
 

para divider
Un jour, nous dit le sheykh, une femme vint trouver 'Abdoullah Ibn Mas'ud et elle lui demanda : « Est-il vrai que tu prétends qu'Allah a maudit celle qui s'épile les sourcils ? Car j'ai lu le livre d'Allah dans son intégralité et certes, je n'ai point vu cette interdiction. ».
 
'Abdullah Ibn Mas'ud, radhia Allahu anhu, lui répondit : « Si tu l'avais lu réellement, alors certes tu aurais trouvé cette interdiction ».
 
Puis il lui demanda : « Allah ne dit-il pas dans Son noble livre (traduciton rapprochée) :
« Prenez ce que le Messager vous donne et ce qu'il vous interdit, abstenez-vous en ».
Allah Subhanu Wa Ta'ala ne dit-il pas ceci dans Son noble livre ? »
 
La femme répondit : « Certes oui ».
 
Il lui dit alors : « Alors saches que le Prophète (salât 'alayhi wa salam) a maudit la femme qui s'épile les sourcils. »
 
En commentaire de ce athar (de ce récit), le sheykh Muhammad Ibn Ramzân Al Hajîri, Hafidhahullah, nous dit :
 
« Ce récit est un exemple concret, une preuve claire, explicite que les compagnons du Prophète (salât 'alayhi wa salam) ne faisaient pas de différence entre la parole d'Allah Subhanu Wa Ta'ala et la parole du Prophète (salât 'alayhi wa salam) en terme de législation.
 
Toutes les deux, que ce soit la parole d'Allah Subhanu Wa Ta'ala ou la parole du Prophète (salât 'alayhi wa salam) sont une révélation divine comme nous dit Allah (traduction rapprochée) :
 
« Et il ne prononce rien sous l'effet de la passion. Ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée. »
 
Ainsi Allah nous informe au sujet de Son Messager (salât 'alayhi wa salam) qu'il ne prononce rien sous l'effet de la passion et que ses paroles ne sont rien d'autre qu'une révélation inspirée.
 
Et comme a dit le Prophète (salat 'alayhi wa salam) :
 
« Certes il m'a été révélé le Qur'an et quelque chose de semblable à lui » c'est à dire la sunnah (tradition prophétique).
 
Ainsi la sunnah du Prophète (salât alayhi wa salam) est une des sources des sources de la législation islamique au même titre que le Livre d'Allah.
 
Ainsi quiconque s'oppose au Messager d'Allah (salât 'alayhi wa salam) est sous la menace d'un grand châtiment car Allah a révélé au sujet des gens qui s'opposent au Prophète (salât 'alayhi wa salam) ou qui s'oppose à sa sunnah (traduction rapprochée) :
 
« Que ceux donc qui s'opposent à son commandement prennent garde qu'une épreuve les atteigne ou que les atteigne un châtiment douloureux. »
 
Cheikh Mohammed Ibn Ramzane Al-Hadjiri - الشيخ محمد رمزان الهاجري
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 21:36
L'arrivée à Médine du Messager صلى الله عليه وسلم (vidéo)

Lorsque les gens de Médine parmi les émigrés (al muhajirin) et les auxiliaires (ansar) ont entendu à propos de la sortie du Prophète (prières et salutations sur Lui) vers eux, ils sortaient tous les matins vers Harrah (village de la province de Makkah, à l'ouest), vers la ville de Harrah attendant l'arrivée du Messager (prières et salutations sur Lui) et ceux avec Lui, jusqu'à ce que la chaleur du soleil les font retourner (chez eux).

 

Et lorsque est venu le jour où le Prophète (prières et salutations sur Lui) arriva à l'apogée de la journée et que la chaleur fut intense, ils sont retournés vers leurs habitations.

 

Et il y avait un homme parmi les juifs qui a grimpé au-dessus d'un mur pour rechercher quelque chose pour lui, et alors il a vu le Messager d'Allah (prières et salutations sur Lui) et ceux avec lui arriver, comme s'ils émergeaient (du désert) tel un mirage.

 

Il ne pouvait s'empêcher de crier au plus fort de sa voix

 

"Ô les arabes !"

 

"Il y a votre bien aimé et fort homme que vous attendez !"

 

Alors les muslims se sont précipités à aller rencontrer le Messager d'Allah (prières et salutations sur Lui).

 

Ils ont pris avec eux leurs armes en tant que glorification et respect du Messager d'Allah (prières et salutations sur Lui) et comme signe de leur bonne volonté pour le jihad et pour protéger la religion, qu'Allah les agréés.

 

Ils l'ont donc rencontré, ils ont rencontré le Prophète (prières et salutations sur Lui) à Harrah, et alors Il se retourna avec eux vers la droite et descendit sur la terre des bani 'Amr ibn 'Awf à Quba et Il (prières et salutations sur Lui) y est resté (avec eux) quelques nuits, et Il (prières et salutations sur Lui) a fondé un masjid, Masjid al Quba.

 

Ensuite il s'est rendu vers Médine avec les gens qui étaient avec Lui, et il y en avait d'autres qui l'ont croisé sur les routes.

 

Abou Bakr, qu'Allah le préserve, a dit: 

 

"Les gens sont sortis aussitôt que nous sommes arrivés à Médine, sur les routes, et au-dessus des maisons, et les enfants et domestiques disaient:

"Allah est le plus Grand ! Le Messager d'Allah est arrivé !" 

"Allah est le plus Grand ! Le Messager d'Allah est arrivé !"

"Allah est le plus Grand ! Muhammad est arrivé !"

 

Et Anas ibn Malik a dit, qu'Allah le préserve:

 

"J’étais animée parmi les jeunes garçons, et à cet époque, j'étais un enfant, et les gens disaient: "Muhammad est arrivé ! Muhammad est arrivé !"

 

C'est de cette manière que les gens répétaient, les jeunes et moins jeunes, ils disaient ces paroles, joyeux de l'arrivée du Messager d'Allah (prières et salutations sur Lui) Lui qui est la personne la plus aimée pour eux.

 

Eux qui sacrifieraient leurs pères, leurs enfants et leurs propres personnes pour Lui, et quelle arrivée !

 

Et quelle arrivée !

 

Une arrivée qui comble les coeurs, avec joie et bonheurs et remplit l'horizon de bonheur et de lumière.

 

Et donc le Prophète (prières et salutations sur Lui) est arrivé à Médine, et toutes les tribus parmi les auxiliaires (ansar) discutaient entre eux à propos du lieu où la chamelle s'arrêtera.

 

Ils disaient: 

 

"Pose-toi chez nous ÔMessager d’ Allah"

"Pose-toi chez nous Ô Messager d’ Allah"

 

Ils discutaient sur le nombre, la préparation et la force

 

Et le Messager d'Allah (prières et salutations sur Lui) a dit:

 

"Laissez-la (circuler librement) car certes ceci est un commandement (d'Allah) car je m'installerais là où Allah fait que je m'installerais."

 

traduit par minhaj sunna

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 20:34
La voie de la sounnah (vidéo-dossier)

1016611hrh8bu2z4o

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 22:24
Peut-on écrire «SAW» au lieu de «Sallallahu 'Alayhi wa Sallam» ? (audio)

Les musulmans sont obligés d'envoyer la Prière d'Allah [1] et le Salut [2] sur Muhammad صلى الله عليه وسلم quand son nom est mentionné.

 
Allah nous l'a ordonné en disant [3] (traduction rapprochée) :
 
« Certes, Allah est Ses Anges prient sur le Prophète ; ô vous qui croyez priez sur lui et adresses [lui] vos salutations. »
 
Et le messager d'Allah صلى الله عليه وسلم a dit :
 
« Chaque fois que quelqu'un prie sur moi, Allah écrit pour lui dix récompenses à cause de cela. » [4]
 
Et le prophète صلى الله عليه وسلم a décrit celui qui ne prie pas sur lui quand il est mentionné comme « le plus radin des gens. » [5]
 
Et il a dit « Amin! » À l'invocation de Jibril عليه السلام : « Qu' Allah repousse celui qui entend qu'on te mentionne et ne prie pas sur toi ! » [6]

 

Ainsi, voici la question qui doit être clarifiée : De nombreuses personnes emploient l'abréviation « SAW » ou « PBDSL » pour accomplir cette obligation dans leurs écrits.

 

Est-ce quelque chose qui remplit l'obligation d'envoi de la prière et du salut sur le messager ?

 

Voyons certaines paroles de savants quant à cette pratique.
 

'Abdul-Qadir Al-Maghribi a dit :

 

« Quant à SAD-LAM-'AYN-MIM, il semble que cela a été inventé au 9ème siècle de l'hégire.

Dans l'explication de Alfiyyah d'Al-'Iraqi, un livre des sciences de Hadith, l'auteur dit :

« Les abréviations doivent être évitées, aussi bien que la négligence de cela. »

 

Cela signifie qu'il faut rester loin de symboles et ne pas l'abréger en enlevant certaines de ses lettres, plutôt il doit employer صلى الله عليه وسلم entièrement dans son discours et ses écrits.
 

L'auteur, shaykh Zakariya Al-Ansari, a ensuite mentionné que l'imam An-Nawawi a rapporté qu'il y a un consensus sur l'obligation d'envoyer les prières sur le prophète صلى الله عليه وسلم dans le discours aussi bien qu'à l'écrit.

 

Donc, il ne fait pas partie de la Sunna d'employer des symboles ou abréviations à la place.
 

Puis, shaykh Al-Ansari a mentionné que le premier à avoir employé un symbole pour cela, sa main a été coupée et le Refuge est cherché auprès d'Allah ... » [7]
 

Ibn Hajar Al-Haythami dit :

 

« Le mot « SAD-LAM-'AYN-MIM » n'est pas permis. Plutôt il nous est demandé d'envoyer la prière et le salut. » [8]

 

Al-Fayruza-Abadi a dit :

 

« Il n'est pas approprié d'employer des symboles ou des abréviations pour désigner la prière et le salut, comme certains paresseux le font, de même que certains ignorants et certains étudiants en science - ils écrivent 'SAD-LAM-'AYN-MIM' au lieu de صلى الله عليه وسلم »

 [9]

 

Ahmad Shakir a dit :

 

« C'est la tradition absurde de certaines des générations postérieures d'abréger l'écriture de صلى الله عليه وسلم. »

[10]

 

Et Allah est plus savant.

 

Et que la prière et le salut d'Allah soient sur notre messager, sur sa famille et ses compagnons.

 

[1] Prier sur le prophète صلى الله عليه وسلم signifie que l'on invoque Allah de le louer et de mentionner son haut rang aux anges. Voir Jalal Al-Afham (p.253) d'Ibn Al-Qayyim, Fathul-Bari (11/179-197) d'Ibn Hajr, ou tafsir d'Ibn Kathir du verset 33:56.
[2] Salut : sécurité
[3] Sens de sourate Al-Ahzab  :56
[4] Hadith authentique rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih (*906, 3/187) sur l'autorité d'Abû Hurayra رضي الله عنه. Shaykh Al-Albani l'a déclaré sahih dans Silsilatul-Ahadith As-Sahiha (*3359, 7/1080).
[5] hadith hassan rapporté par Ibn Abi Ad-Dunya dans As-Salah 'Ala-Nabi (p.30-31) sur l'autorité d'Abû Dharr رضي الله عنه. Hamdi As-Salafi l'a déclaré hassan dans sa vérification du livre.
[6] hadith authentique rapporté par At-Tabarani dans Al-Mu'jam Al-Kabir sur l'autorité de Jabir ibn Samura رضي الله عنه. Shaykh Al-Albani l'a authentifié dans sa vérification At-Targhib wat-Tarhib d'Al-Munthiri (*1677,2/298).
[7] Mu'jam Al-Manahi Al-Lafdhiya (p.188-189)
[8] Al-Fatawa Al-Hadithiya (p.168)
[9] De son livre As-Salatu wal-Bushr, comme il est cité dans Mu'jam Al-Manahi Al-Lafdhiya (p.351)
[10] Musnad de l'imam Ahmad (*5088, 9/105)
 
Par Abul-'Abbas
Article tiré du site bakkah.net
copié de salafs.com
1016617uipkf5lzo1
Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz répond...
 

 
ما حكم اختصار اسم الرسول - صلى الله عليه وسلم - مثل (صلعم)؟
ما ينبغي هذا، ينبغي لمن كتب اسم النبي - صلى الله عليه وسلم - أو نطق به أن يصلي صلاة كاملة ، يقول - صلى الله عليه وسلم-، ولا يقول: صلعم، ولا ص فقط، هذا كسل لا ينبغي، بل السنة والمشروع أن يكتب الصلاة صريحة ، فيقول- صلى الله عليه وسلم-، أو - عليه الصلاة والسلام-؛ لأن الله قال جل وعلا
إِنَّ اللَّهَ وَمَلائِكَتَهُ يُصَلُّونَ عَلَى النَّبِيِّ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا صَلُّوا عَلَيْهِ وَسَلِّمُوا تَسْلِيماً - الأحزاب:56
ويقول النبي - صلى الله عليه وسلم -
(من صلى علي واحدة صلى الله عليه بها عشرا)
وجاء عنه عليه الصلاة والسلام أن جبريل أخبره أنه من صلى علي واحدة صلى الله عليه بها عشرا، ومن سلم علي واحدة سلم الله عليه بها عشراً. الحسنة بعشرة أمثالها، فلا ينبغي للمؤمن أن يكسل ، ولا للمؤمنة أن تكسل عند الكتابة ، أو عند النطق باسمه - صلى الله عليه وسلم - على الصلاة والسلام عليه خطاً ولفظاً
أما الإشارة بالصاد أو بـ صلعم فهذا لا ينبغي
 
Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز
Publié par 3ilm char3i - La science légiférée - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 16:55
L' amour envers le messager d' Allah صلى الله عليه وسلم

Avant tout, il est obligatoire au serviteur d' aimer Allah , et ce genre d' adoration (l'amour) est une des plus importantes catégories de l' adoration.

Allah a dit (traduction rapprochée) :


" ... Or, les croyants sont les plus ardents en l' amour d' Allah...

Car c'est le Seigneur, Celui qui est honoré, par Ses serviteurs, pour tous Ses bienfaits apparents ou cachés."

Ensuite, après l'amour pour Allah, vient obligatoirement l'amour de Son messager Mohammed, car c'est lui qui a appelé au sentier d Allah, qui a instruit et propagé Sa législation, et qui a montré clairement Ses règles (ahkam).

Donc, tout ce qui arrivent comme bien aux croyants, que se soit dans la dounya ou el akhirah, provient de la part du messager, et une personne n'entrera au paradis qu'en l'écoutant et en le suivant, et dans le hadith:


"3 choses, s' ils sont réunies chez une personne goûtera à la douceur de la foi :


- qu' Allah et Son messager leur soit plus chers que tous
- qu' il n' aime une personne que pour Allah
- qu' il détesterait retourner dans le koufr, une fois qu' il en a été sauve, comme il détesterait retourner dans le feu."


Donc, l' amour pour le messager est rattaché à l'amour d'Allah (...).

 

Et parmi les particularités de l' amour envers lui, il y a l' obligation de le faire prévaloir à n'importe quel autre personne qu' on aime, sauf Allah, d' après le hadith:

"Nul parmi vous ne sera véritablement croyant tant qu'il ne m'aimera pas plus que ses parents, ses enfants, et le reste de l'humanité. "

Donc, il convient au croyant que le messager soit encore plus cher que sa propre personne, comme il a été relaté dans le hadith suivant:

"'Omar ibnil khattab a dit: Ô messager d' Allah, tu es certainement plus cher que tous, sauf ma propre personne.
Le messager rétorqua: Par Celui qui détient mon âme dans Sa main, (tu ne sera pas véritablement croyant) tant que je ne serai pas plus cher auprès de toi que ta propre personne.
Il répondit: Maintenant, tu es plus cher auprès de moi que ma propre personne.
Il répondit: maintenant Ô 'Omar."
El boukhary

Donc, à travers ce texte, il apparaît que l'amour envers le messager doit devancer l'amour sur toutes choses, sauf l'amour pour Allah, car l'amour pour le messager est rattaché à celui d'Allah, car on l' aime en Allah, et pour Allah.

L'amour pour lui augmente, dans le coeur du croyant, quand l' amour pour Allah augmente, et elle diminue lorsque l'amour pour Allah diminue.

Donc, toute personne aimant Allah, aime en Allah et pour Allah.

Et l'amour pour le messager implique aussi le fait de l'admirer, l'honorer, le suivre, de faire devancer sa parole à n' importe quelle parole de toute personne de la création, et d' honorer sa sunnah.

 

extrait de l'explication de kitab tawhid

copié de darwa.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان
Publié par 3ilm char3i - La science légiférée - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة