173 articles avec mort et funerailles - الموت والجنازة

Sommaire : الموت والجنازة - Mort et funérailles

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La mort

Point dogmatique au sujet de celui qui meurt sur une autre religion que l'Islâm

Le rappel de la mort (audio-vidéo)

A ceux qui ont perdu un être cher (audio-vidéo)

Le temps passé à leurs côtés est court...

Les cheveux blancs sont l’avertisseur de la mort

Se rappeler la mort afin de préparer l'au-delà

Lorsque l’individu se trouve à l’article de la mort, nous lui faisons dire « Lâ ilâha illa Llâh » (audio)

Quand allons-nous nous réveiller ? (audio-vidéo)

Ce qui sort de la langue en provenance du coeur au moment de la mort (audio-vidéo)

Investis ta vie dans ce qui t'est profitable !

Demandons à Allâh l’affermissement au moment de la mort (audio-vidéo)

C’est vers Allâh que tu te diriges, que ce soit aujourd’hui ou demain (audio-vidéo)

Ce pour quoi le serviteur doit réellement se préparer !

Ce qui est pris en compte est ce sur quoi meurt la personne (audio-vidéo)

Le jugement du monothéiste décédé alors qu’il s’adonnait fréquemment à un grand péché

A la fin des temps, les morts subites augmenteront (audio)

De ce qui rend triste...

Tu ressusciteras dans l'état dans lequel tu quitteras ce bas-monde (audio)

Celui qui meurt dans le carambolage des voitures ou son retournement, on espère pour lui le martyr (audio)

Le jugement d'invoquer la mort pour soi-même

Se réjouir de la mort de l'innovateur (audio-vidéo)

La mauvaise fin a pour cause un secret dissimulé que les gens ne voient pas

Est-ce que mourir en souriant est un signe de bonne fin ? (audio)

Les affres de la mort et la maladie qui précède la mort (audio-vidéo)

L'oeil pleure, le coeur est triste, mais nous ne disons que ce qui plaît à notre Seigneur

Le croyant et la crainte de la mort

Celui qui meurt en étant alcoolique...

Les étapes de la mort (vidéo)

La mort n'arrive pas qu'aux autres... (vidéo)

Une femme peut-elle invoquer pour mourir martyr ?

Le foetus mort-né mènera sa mère au paradis par le cordon ombilical

La mort est un honneur pour tout musulman qui répond à Allah tout en étant sur la sunna !

Mourir un vendredi (vidéo)

Embrasser le mort

Se souhaiter la mort (vidéo)

Souhaiter la mort

Souhaiter la mort pour préserver sa religion

Meurs si tu veux !

Si seulement il était mort dans un autre endroit que son lieu de naissance

Je l'entendais pleurer...

La suggestion insidieuse du démon

Orienter l'agonisant vers la qibla

Réplique au démon quant au sort de l'homme dans l'au-delà

Message au suicidaire ! (L'interdiction du suicide dans la sounna du Prophète صلى الله عليه وسلم)

Celui qui se suicide est-il éternellement en enfer ?

Évoquer ses bonnes oeuvres pour se réconforter

Haïr la mort

La profession de foi à l'agonie

Fléchir devant la mort

Celui qui meurt sur le chirk, sans qu’il sache que cela est du chirk

Les signes d’une bonne fin - علامة على حسن الخاتمة

Quand vient la mort

L'ange de la mort ne s'appelle pas 'Azarâ-il

Les croyants les plus intelligents

Si on meurt pendant Ramadan, entre-t-on au paradis sans questionnement ?

La mort pendant le mois de Ramadan a-t-elle un mérite particulier ? (audio)

La mort et le repentir (vidéo)

La mort n’arrive pas qu’aux autres !

Paroles des anciens sur la mort

Le décès d’un enfant

Partager cet article

Sommaire : Le lavage mortuaire - les funérailles

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Après la mort

Où va l'âme après la mort ? (audio)

Invoquer Allâh en faveur du défunt près de la tombe de ce dernier et le tenir informé des nouvelles de ce bas-monde ? (audio)

La zakât ou le hadj du défunt négligent

La veuve endeuillée avant et après l'islâm (audio)

Honorer l'ami de l'individu après sa mort

Qu'Allâh fasse miséricorde à nos défunts et apaise les coeurs chagrinés par la séparation...

Réconforter un affectueux lors de la perte d'un être qui lui est cher (audio-vidéo)

Observer une minute de silence en mémoire des morts

Rétribution de la patience face à la perte d'un enfant

Les morts tirent profit des aumônes des vivants

L'âme du mort revient-elle ? (vidéo)

8 choses permettent de remédier à la tristesse issue de la perte d'un être cher

Réciter du Coran après l’enterrement d’une personne

La récitation du Coran atteint les morts ?! (audio-vidéo)

Le deuil de la femme dont le mari est mort

Ce que doit accomplir la femme en deuil

Se rassembler chez la famille du défunt

Organiser un repas le 40ème jour après la mort d'une personne

Toujours rêver d'une personne décédée

Le vêtement noir durant la période de viduité

L'interdiction à la femme de s’interdire de se marier, après le décès de son époux

Les âmes se rencontrent-elles après la mort ? (audio-vidéo)

Les âmes des morts se rencontrent-elles dans le barzâkh ? (audio-vidéo)

Est-on châtié pour les pleurs lors d’un décès ou lors d’une épreuve ? (audio)

 La manière légale de dissiper la tristesse quand on a perdu un être cher

Le repas organisé à l'occasion d'un décès

Certaines traditions concernant le deuil ne sont pas valables et sont dépourvues de tout fondement

Réciter le Coran dans les cimetières (audio)

Les repas servis dans la maison du défunt (audio)

Dédier la récompense des rappels en aumône pour le mort ? (audio-vidéo)

Le mort est heureux lorsque sa famille le visite (audio)

Attitude de la femme lors du décès de son mari

La visite des cimetières par les femmes (sujet à divergence des savants)

Les femmes qui visitent les cimetières

La visite des cimetières par les femmes

Partager cet article

Point dogmatique au sujet de celui qui meurt sur une autre religion que l'Islâm

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Point dogmatique au sujet de celui qui meurt sur une autre religion que l'Islâm

Figure dans le dogme du musulman, dont l'Islâm n'est valide que par celui-ci (le dogme), le fait d'avoir pour croyance que quiconque meurt sur une autre religion que l'Islâm, avec laquelle Mohammed صلى الله عليه وسلم a été envoyé, alors que sa prédication lui est parvenue, alors il meurt mécréant, voué à l'Enfer pour l'éternité, et le Paradis lui est interdit, qu'il soit juif, chrétien, ou polythéiste adorateur des idoles, ou autre que cela, quoi qu'il fasse comme bien dans le bas-monde.

 

IL تعالى a dit (trad approx)

 

[Et quiconque désire une religion autre que l'Islâm, ne sera point agrée, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants] (1)

 

et IL a dit (trad approx)

 

[mais quiconque d’entre les factions n’y croit pas, aura le Feu comme rendez-vous] (2)

 

et IL a dit (trad approx)

 

[Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs iront au feu de l’Enfer, pour y demeurer éternellement. De toute la création, ce sont eux les pires] (3)

 

et IL a dit (trad approx)

 

[Ceux qui ne croient pas et meurent mécréants, recevront la malédiction d'Allâh, des Anges et de tous les hommes (161) Ils y demeureront éternellement ; le châtiment ne leur sera pas allégé, et on ne leur accordera pas de répit] (4).
 

Ndlt :
(1) âli imrâne, v85
(2) hoûd, v17
(3) el-bayyinah, v6
(4) âli imrâne, v87-88

 

Publié sur la chaîne Telegram de Cheikh le 16 chawwâl 1443h (correspondant au 17 mai 2022g)

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

من عقيدة المسلم التي لا يصح إسلامه إلا بها
أن يعتقد أن كل من مات على غير دين الإسلام الذي بعث به محمد صلى الله عليه وسلم، وبلغته دعوته؛ أنه مات كافراً، مخلدا في النار، وأن الجنة عليه حرام؛ سواء كان من اليهود أو النصارى أو المشركين عبدة الأوثان، أو غيرهم، مهما فعل من خير في الدنيا
قال تعالى: {وَمَنْ يَبْتَغِ غَيْرَ الْإِسْلَامِ دِينًا فَلَنْ يُقْبَلَ مِنْهُ وَهُوَ فِي الْآخِرَةِ مِنَ الْخَاسِرِينَ}
وقال: {وَمَنْ يَكْفُرْ بِهِ مِنَ الْأَحْزَابِ فَالنَّارُ مَوْعِدُهُ}
وقال: {إِنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْ أَهْلِ الْكِتَابِ وَالْمُشْرِكِينَ فِي نَارِ جَهَنَّمَ خَالِدِينَ فِيهَا أُولَئِكَ هُمْ شَرُّ الْبَرِيَّةِ}
وقال: {إِنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا وَمَاتُوا وَهُمْ كُفَّارٌ أُولَئِكَ عَلَيْهِمْ لَعْنَةُ اللَّهِ وَالْمَلَائِكَةِ وَالنَّاسِ أَجْمَعِينَ (161) خَالِدِينَ فِيهَا لَا يُخَفَّفُ عَنْهُمُ الْعَذَابُ وَلَا هُمْ يُنْظَرُونَ}

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Partager cet article

Sens du hadith : « Le mort est châtié dans sa tombe à cause des pleurs des siens sur lui » (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Sens du hadith : « Le mort est châtié dans sa tombe à cause des pleurs des siens sur lui » (audio)

Le lecteur :

 

Et sa parole صلى الله عليه وسلم  : « Le mort est châtié dans sa tombe à cause des pleurs des siens sur lui », c'est-à-dire qu'il a mal et souffre.

 

Commentaire du Cheikh :

 

Ce hadîth figure dans le Sahîh : « Le mort est châtié dans sa tombe à cause des lamentations qui sont faites sur lui » ou : « à cause des pleurs des siens sur lui ».

 

Ils ont dit : comment se-fait-il qu'il soit châtié alors qu'il ne s'agit pas d'un acte qu'il a commis ? Et Allâh عز وجل dit : 《 personne ne portera le fardeau (responsabilité) d'autrui. 》

 

Ils y ont apporté deux réponses.

 

Première réponse : ce qui est sous-entendu, c'est celui qui recommande aux siens de se lamenter sur lui. Avant de mourir, il leur fait cette recommandation. Il l'a donc agréé et le leur a recommandé. "Si je meurs, alors pleure-moi tel que je le mérite, et frappe-toi les joues pour moi ô Oum Ma'bad" (ndt : vers de poésie). Il en est venu à le recommander, le fait de se frapper les joues, etc. Donc, c'est ce que le hadîth laisserait entendre et Allâh est plus savant.

 

Et le deuxième avis, lequel est correct : ce qu'il a mentionné ici. A savoir : ce qui est voulu, ce n'est pas le châtiment par le feu, mais le châtiment par la douleur, c'est-à-dire qu'il souffre quand ils pleurent et se lamentent sur lui, il souffre de leur acte, il en souffre psychologiquement, cette chose le tourmente tandis qu'il est dans sa tombe et ne l'agrée pas.

 

Traduit par la chaîne Telegram - Farâ'id Al-Fawâ'id - @faraidfawaidfr

Publié par 3ilmchar3i.net

D'après 'Omar Ibn Al Khattab (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit :

 

« Le mort est châtié dans sa tombe à cause des lamentations qui sont faites sur lui ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1292 et par Mouslim dans son Sahih n°927)

 

عن عمر بن الخطاب رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

الميت يعذب في قبره بما نيح عليه

(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٢٩٢ و مسلم في صحيحه رقم ٩٢٧)

 

Publié par hadithdujour.com

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

A ceux qui ont perdu un être cher (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

A ceux qui ont perdu un être cher (audio-vidéo)

Al-hamdu li Llâh.

 

L'épreuve, c'est Allâh سبحانه وتعالى qui la décrète.

 

Et lorsque l'épreuve s'abat sur lui, le croyant - et j'ai certes, mentionné quelque aspect de ceci pendant la conférence - se remémore alors plusieurs choses.

 

La première chose : Celui qui a fait s'abattre l'épreuve, c'est Allâh سبحانه وتعالى.

 

Et Allâh est Sage et Omniscient, Il n'est pas interrogé sur ce qu'Il fait.

 

Et celui sur qui l'épreuve s'est abattue est un serviteur d'Allâh سبحانه وتعالى.

 

Il se rappelle également qu'Allâh عز وجل qui a éprouvé par cette épreuve, a gratifié du restant des bienfaits.

 

Ainsi, si la mort saisit un bien-aimé, c'est bien Allâh qui nous a accordé les bien-aimés. 

 

Pareillement, il se souvient qu'Allâh عز وجل n'éprouve le serviteur que pour son bien, dans son intérêt.

 

Et cet intérêt tient à trois aspects : - Premièrement : l'éveiller d'une distraction.

 

Ainsi, combien de serviteurs ont été distraits de l'obéissance à Allâh et se sont éloignés de Sa porte سبحانه وتعالى , puis Allâh a fait descendre sur eux une épreuve telle que la mort d'un enfant, d'un être cher ou d'un proche, alors ils se sont souvenus, sont revenus vers Allâh عز وجل et ont compté parmi les serviteurs vertueux d'Allâh.  

 

Deuxièmement : il y a, dans l'épreuve, l'expiation des méfaits.

 

Le croyant et la croyante ne cessent d’être soumis à l’épreuve jusqu’à ce qu’ils marchent sur terre sans avoir aucun péché.

 

Troisièmement : il y a, dans l'endurance face à l'épreuve, une élévation du rang au Paradis.

 

Il se peut qu'Allâh veuille pour Son serviteur un certain degré au Paradis qu'il ne peut atteindre par ses oeuvres, alors Il l'éprouve par de multiples épreuves et le fait endurer, son rang s'élèvant ainsi au Paradis.

 

En outre, celui qui est touché par la mort d'un être cher se fait une bonne opinion d'Allâh.

 

Il est ordonné au croyant lui-même d'avoir une bonne opinion d'Allâh au moment de la mort.

 

Et lorsque la mort s'empare de son bien-aimé, il se fait donc une bonne opinion d'Allâh et espère que son défunt ait en ce moment même reçu la bonne nouvelle et qu'il soit en train de dire "avancez-moi, avancez-moi jusqu'à ma tombe !".

 

Et l'on espère qu'il soit de ceux qui ont reçu la bonne nouvelle et sont comblés de bienfaits dans leur tombe, par bonne opinion envers Allâh سبحانه وتعالى.

 

Nous implorons Allâh عز وجل de faire miséricorde aux défunts musulmans.

 

Et il nous incombe, ô mes biens-aimés, de nous rappeler, à travers nos morts ainsi que les morts parmi les Musulmans, que nous allons mourir à notre tour.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Certes je vous avais interdit de visiter les tombes, maintenant visitez-les car elles vous rappellent la mort."

 

Nous devons nous souvenir que nous allons mourir.

 

Ce défunt est certes décédé, ses proches lui ont été bienveillants, ils ont soigné son enveloppement dans le linceul et sa préparation funéraire, ils prient sur lui.

 

Et demain, ce sera à nous de mourir.

 

Et Allâh sait mieux quand nous mourrons.

 

Et nous serons portés tout comme ce défunt a été porté, et nous serons amenés à notre tombe.

 

Nous devons faire de ce rappel une cause de notre investissement dans les actes d'obéissance et notre prompt repentir vis-à-vis de nos désobéissances.

 

Car si nous examinions notre âme, nous constaterions que nous persistons dans les péchés et tous les Fils d'Adâm commettent des erreurs.

 

Et l'espérance nous fait repousser le repentir.

 

On se dit "demain ou après-demain".

 

Mais lorsque nous nous rappelons la mort et nous figurons que nous allons mourir, nous nous hâtons de nous repentir à Allâh et de mettre un terme aux péchés.

 

J'implore Allâh de faire miséricorde au défunt qui a été porté à cette mosquée, de lui pardonner, d'en faire un habitant du Paradis et de pardonner aux morts parmi les Musulmans.

 

Traduit par la chaîne Telegram - Farâ'id Al-Fawâ'id - @faraidfawaidfr

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Le rappel de la mort (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le rappel de la mort (audio-vidéo)

Comme ce qu'a dit Abou Darda (qu'Allâh l’agrée) :

 

"Considérez-vous comme faisant partie des morts"

 

Cela fait partie des choses les plus grandes aidant le serviteur à la purification de sa personne et à sa réforme.

 

Ainsi que Said ibn Joubayr, qu'Allâh lui fasse miséricorde, qui dit une parole dont le sens est :

 

"Si mon cœur devenait insouciant quant au rappel de la mort, j'aurais craint que celui-ci ne périsse ou ne se détériore."

 

Donc le rappel de la mort est un bien pour le serviteur.

 

Le rappel de la mort et rappeler sa personne quant à celle-ci est un bien pour lui (le serviteur), par la permission d'Allâh سبحانه وتعالى.

 

Un homme parmi les pieux prédécesseurs voulut exhorter un homme parmi les désobéissants.

 

"Il l'emmena auprès des tombes (au cimetière), et dit : "Regarde ! Si tu étais à la place de ces gens qu'aurais-tu espéré ?"

L’homme répondit : "J'aurais espéré qu'Allâh me fasse revenir à la vie de ce bas-monde, afin que je puisse œuvrer d'une manière autre que ma manière d’œuvrer actuelle."

Il lui dit alors : « Tu es actuellement dans ce que tu espères, alors œuvre » avant que cela ne devienne que simple espérance."

 

Abou Darda (qu'Allâh soit satisfait de lui) dit :

 

"Considérez-vous comme faisant partie des morts."

 

Rappelez-vous du destructeur des plaisirs (la mort) !

 

Multipliez le rappel du destructeur des plaisirs !

 

Lorsque tu arrives au soir n'attends pas le matin.

 

Traduit par Silly abou 'Abdillah pour Nour Traductions

Publié par la chaine Telegram - Le bien et la piété - @Albirrou_wa_attaqwa

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

L'imam qui questionne sur l'état d'un défunt

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

L'imam qui questionne sur l'état d'un défunt

Question :

 

Quel est votre avis au sujet du défunt qui est présenté à un imam afin de prier sur lui et que l'imam questionne à son sujet ; qui est-il, priait-il, et cetera ?

 

Réponse :

 

Mon avis sur la question est qu'il ne doit pas questionner à son sujet car ceci est de l'exagération dans la religion, que c'est semblable au fait de scruter les défauts des musulmans, et questionner à son sujet est une innovation.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم ne questionnait pas au sujet du défunt bien qu'il y avait des hypocrites à son époque, il ne demandait pas si c'était un hypocrite ou un croyant.

 

Cela dit, il demandait si le défunt était endetté ou pas, et cela avant qu'Allâh ne l'enrichisse [le Prophète].

 

Si les gens lui disaient que le défunt avait laissé une dette sans de quoi la rembourser, il leur disait alors :

 

« Priez sur votre compagnon. »

 

Puis quand Allâh l'a enrichi, il [le Prophète] remboursait lui-même les dettes des endettés.

 

Quant à l'état religieux de la personne, questionner dessus est une innovation.

 

Recueil des fatwas et des lettres de l'honorable chaykh Mouhammad ben Salih Al-'Outhaymin, tome 17, fatwas sur le fiqh, page 116.

Publié par 3ilmchar3i.net

Cliquer pour agrandir

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

La prière mortuaire sur un défunt dont on doute de son état

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La prière mortuaire sur un défunt dont on doute de son état

Question :

 

Si pour une prière mortuaire il est présenté à l'imam une personne dont on doute qu'elle soit musulmane, que fait-il ?

 

Réponse :

 

Il doit prier sur elle car la base c'est que le musulman demeure sur sa religion.

 

Cependant il mettra une condition dans son invocation et dira :

 

« Ô Allâh, si c'était un croyant, alors pardonne-lui et fais-lui miséricorde ».

 

Et Allâh Le Très-Haut connaît son état, si c'était un croyant ou non, et ainsi on se décharge de toute responsabilité et on évite de demander le pardon et la miséricorde pour un mécréant.

 

Émettre une réserve ou une condition dans l'invocation est quelque chose qui existe dans le Coran.

 

Dans les versets des malédictions, Allâh Le Très Haut dit [dans la sourate An-Nour] (traduction rapprochée) :

 

{6. Et quant à ceux qui lancent des accusations contre leurs propres épouses sans avoir d'autres témoins qu'eux-mêmes, le témoignage de l'un d'eux doit être une quadruple attestation par Allâh qu'il fait partie des véridiques,

7. et la cinquième [attestation] est que la malédiction d'Allâh soit sur lui s'il fait partie des menteurs}.

 

Et Il dit au sujet de l'épouse (traduction rapprochée) :

 

{8. Et on ne lui infligera pas le châtiment si elle atteste quatre fois par Allâh qu'il [son mari] fait certes parti des menteurs,

9. et la cinquième [attestation] est que la colère d'Allâh soit sur elle s'il fait partie des véridiques}.

 

Émettre donc une condition dans l'invocation est quelque chose qui est mentionnée comme dans certaines adorations aussi.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم avait dit à Douba'a bint Al-Zoubayr, qu'Allâh soit satisfait d'elle, lorsqu'elle voulait faire le Hajj alors qu'elle était malade :

 

« Fais le Hajj et dis la condition que ''je me désacralise là où Tu m'arrêteras.'' » (1)

 

Donc ce qui compte c'est que la personne émette une condition quand elle est dans cette situation,

 

« Ô Allâh, pardonne-lui si c'était un croyant ».

 

Et Ibn Al-Qayyim, qu'Allâh lui fasse miséricorde, avait rapporté dans son livre I'lam Al-Mouwaqqi'ine au sujet de son chaykh Ibn Taymiyya qu'Allâh lui fasse miséricorde, que ce dernier eut des difficultés avec certaines questions religieuses.

 

Ibn Taymiyya vit alors le Prophète صلى الله عليه وسلم dans un rêve, et parmi les questions religieuses sur lesquelles il eut des difficultés, il y a celle de s'être vu présenter des défunts mais il ne savait pas s'ils étaient musulmans ou pas.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم lui dit alors : « Mets la condition ô Ahmad. »

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم lui a dit ceci dans son rêve, et cette chaîne de transmission d'Ibn Al-Qayyim qui le tient de son chaykh Ibn Taymiyya est une chaîne de transmission authentique car les deux hommes sont dignes de confiance.

 

Et il est faux de dire ici que « nous avons soutenu une règle religieuse par un rêve », car ce rêve est lui-même soutenu par le Coran comme il fut mentionné précédemment avec les versets des malédictions.

 

Ce rêve est donc conforme aux règles religieuses, on peut alors s'y référer, et Allâh est Le Plus Savant.

 

(1) Hadith rapporté par l'imam Mouslim dans le livre du Hajj au chapitre de : L'autorisation accordée à la personne qui va se mettre en état de sacralisation, de formuler la condition de se désacraliser si elle est malade.

 

Recueil des fatwas et des lettres de l'honorable chaykh Mouhammad ben Salih Al-'Outhaymin, tome 17, fatwas sur le fiqh, page 115.

Publié par 3ilmchar3i.net

Cliquer pour agrandir

 

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Délaisser la prière sur une personne endettée est abrogé

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Délaisser la prière sur une personne endettée est abrogé

Question :

 

Pourquoi le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) refusa de prier sur une personne endettée ?

 

Réponse :

 

Cela est abrogé.

 

Ce fut dans le sens de les inciter à s'endetter moins et au payement hâtif.

 

Ensuite, on l'abrogea et le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) pria finalement sur les endettés et sur les non endettés.

 

( Numéro de la partie: 13, Numéro de la page: 164)

Publié par alifta.gov.sa

ترك الصلاة على من عليه دين منسوخ

س: عدم صلاة النبي صلى الله عليه وسلم على من عليه دين لماذا؟

ج : هذا منسوخ، وكان أولاً لأجل حثهم على قلة الدين وعلى المسارعة في القضاء ثم نسخ، وأخيرًا صلى عليه الصلاة والسلام على من عليه دين وعلى الذي ليس عليه دين

( الجزء رقم : 13، الصفحة رقم: 164)

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Le fait que celui qui procède à l'ablution rituelle (Ghousl) d'un mort se renseigne sur l'état de la personne décédée

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le fait que celui qui procède à l'ablution rituelle (Ghousl) d'un mort se renseigne sur l'état de la personne décédée

Question :

 

Est-il permis à celui qui lave le mort de demander à la famille du défunt s'il priait ou pas ?

 

Réponse :

 

Tant que le défunt est connu pour être un musulman et que ceux qui l'ont amené sont musulmans, il n'a pas besoin de demander cela à sa famille.

 

Certaines personnes négligent cela et il en résulte alors des scandales, de même lors de la prière funéraire, il n'est pas nécessaire de demander si le défunt est musulman tant qu'il est connu pour être un musulman.

 

( Numéro de la partie: 13, Numéro de la page: 107)

Publié par alifta.gov.sa

حكم سؤال المغسل عن حال الميت

س: هل للمغسل أن يسأل أهل الميت هل المتوفى يصلي أم لا؟

ج: ما دام ظاهره الإسلام، والذين أحضروه مسلمون فلا حاجة إلى سؤالهم، وقد يتساهل البعض في ذلك فيترتب على ذلك فضائح، وكذلك عند الصلاة عليه، فلا يسأل عنه إذا كان ظاهره الإسلام

( الجزء رقم : 13، الصفحة رقم: 107)

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Faire la prière mortuaire sur le défunt dont on doute s'il priait

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Faire la prière mortuaire sur le défunt dont on doute s'il priait

Question :

 

Qu'en est-il de faire la prière mortuaire sur le défunt dont on doute s'il priait ?

 

Réponse :

 

Le défunt qui est amené et dont on doute s'il priait, dans cette situation il faut alors prier sur lui et conditionner l'invocation.

 

Ainsi on dit : « Ô Allah, s'il était croyant ou musulman, pardonne-lui et fais-lui miséricorde. » et cetera.

 

Et émettre une condition dans l'invocation est autorisé comme dans Sa parole -élevé soit-Il- au sujet des versets des malédictions dans la sourate An-Nour où le mari dit (traduction rapprochée) :

 

{« Que la malédiction d'Allah soit sur lui s'il fait partie des menteurs. »}

 

et son épouse dit (traduction rapprochée) :

 

{« Que la colère d'Allah soit sur elle s'il fait partie des véridiques »}.

 

Et aussi pour ce qui est de l'invocation quand on consulte Allah et qu'on dit : « Ô Allah, si Tu sais que cette chose est bonne pour moi … » et cetera.

 

Dans l'histoire des trois hommes des enfants d'Israël, celle du lépreux, du teigneux et de l'aveugle, l'ange avait dit au lépreux et au teigneux :

 

« Si tu mens, qu'Allah te ramène alors à ton ancien état. »

 

Recueil des fatwas et des lettres de l'honorable chaykh Mouhammad ben Salih Al-'Outhaymin, tome 17, fatwas sur le fiqh, page 117.

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cliquer pour agrandir

 

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Le temps passé à leurs côtés est court... (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le temps passé à leurs côtés est court... (audio-vidéo)

Il y a là un sujet, pardonnez-moi de l'aborder, certains diront peut-être "nous en sommes aux prémices de la vie conjugale, comment peux-tu évoquer ce sujet ?", à savoir la mort, chers frères et soeurs.

 

La mort figure parmi les causes permettant d'avoir une vie agréable et une cohabitation convenable.

 

Chacun d'entre nous se séparera nécessairement de sa famille ou bien sa famille le quittera lui.

 

Or, si la vie suppose une séparation inéluctable, alors à quoi bon se quereller ?

 

Pourquoi ne pas léguer aux siens une vie sereine et un esprit tranquille après la séparation ?

 

Al-Hasan Al-Basri رحمه الله disait :

 

"Traite ta famille avec de nobles moralités car le temps passé à leurs côtés est court".

 

C'est-à-dire que tu ne feras pas longue demeure auprès d'eux.

 

Combien de temps resteras-tu avec ta famille ?

 

Combien de temps resteras-tu sur terre ?

 

Avoir conscience de cet aspect et le garder en mémoire, par Allâh, mettra fin au problème depuis sa base et son fondement.

 

Combien de temps demeurerai-je avec ma famille ?

 

Dès lors, pourquoi ces différends ?

 

Je reviens, comme Allâh et son Messager صلى الله عليه وسلم aiment.

 

Et quiconque aura cette vérité ancrée dans le coeur sera apaisé, serein et heureux par la permission d'Allâh تبارك وتعالى.

 

Conclusion d'une conférence ayant pour thème l'harmonie familiale

Traduit par la chaîne Telegram - Farâ'id Al-Fawâ'id - @faraidfawaidfr

Publié par 3ilmchar3i.net

هنا أمر واعذروني في طرحه، قد يقول بعضهم نحن في بداية الحياة الزوجية وكيف تذكر هذا الأمر، ألا وهو الموت، الموت من أسباب طيب العيش وحسن المعاشرة، ما منا إلا وسيفارق أهله أو يفارقهم أهله، وإذا كانت الحياة لابد لها من فراق فلماذا يختلف الإنسان، لماذا لا يترك طيب العيش وراحة البال لأهله بعد فراقه، كان الحسن البصري رحمه الله يقول

"ابدأ أهلك بمكارم الأخلاق فإن الثواء فيهم قليل"

أي: البقاء والإقامة مع أهلك قليل، كم ستمكث مع أهلك؟ وكم ستبقى على هذه الدنيا؟ فالشعور بهذا الأمر وتذكره والله يقضي على المشكلة من أصلها وأساسها، كم سأبقى مع أهلي، فإذن لماذا الخلاف؟ ارْ جِ عُ كما يحب الله وكما يحب رسوله صلى الله عليه وسلم ، ومَ نْ وقرت هذه الحقيقة في قلبه؛ اطمأن وارتاح وسعد بإذن الله تبارك وتعالى

Conférence entière

L'harmonie familiale - الوئام الأسري

 

Cheikh Yousouf ibn Hassan Al-Hamâdy - الشيخ يوسف بن حسن الحمادي

Partager cet article

Se rappeler la mort afin de préparer l'au-delà

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Se rappeler la mort afin de préparer l'au-delà

Il convient à l'individu de se rappeler sa situation, ainsi que sa fin en ce bas-monde.

 

Et cette fin n'est pas juste une fin, au contraire, il y a derrière celle-ci un objectif bien plus grand, qui est l'au-delà.

 

Il convient donc à l'individu de se rappeler constamment la mort, non pas sur la base de la séparation avec les êtres chers et aimés, car il s'agit là d'une vision réductrice, mais plutôt sur la base de la séparation avec les actes et le champ de labour pour l'au-delà.

 

En effet, s'il regarde de cet œil-là, alors il se préparera et augmentera les œuvres pour l'au-delà.

 

Alors que s'il regarde selon la première vision, il s'attristera et l'affaire le contrariera, et il sera sous le coup de la parole du poète :

 

Nul plaisir dans la vie tant que sa saveur est tourmentée

par la remémoration de la mort et de la vieillesse

 

Sa pensée sera donc à cette image, ce qui ne lui rajoutera que regrets et tourments.

 

Alors que si sa pensée est selon le premier aspect, à savoir qu'il se rappelle la mort afin de s'y préparer et d'œuvrer pour l'au-delà, alors cela ne lui rajoutera pas de tristesse, mais cela ne fera que le rapprocher encore plus d'Allâh عز وجل.

 

Et lorsque l'individu se rapproche de son Seigneur, alors l'épanouissement de sa poitrine et la sérénité de son cœur augmentent.

 

As-sharh el-mumti3 231-232/5 (kitâb el-djanâ'iz)

Traduit par la chaîne Telegram - غيث القلوب - @ghaithqolob

Publié par 3ilmchar3i.net

Cliquer pour agrandir

الشرح الممتع للشيخ ابن عثيمين رحمه الله كتاب الجنائز ٢٣١/٥

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Les cheveux blancs sont l’avertisseur de la mort

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les cheveux blancs sont l’avertisseur de la mort

وَهُمۡ يَصۡطَرِخُونَ فِيہَا رَبَّنَآ أَخۡرِجۡنَا نَعۡمَلۡ صَـٰلِحًا غَيۡرَ ٱلَّذِى ڪُنَّا نَعۡمَلُۚ أَوَلَمۡ نُعَمِّرۡكُم مَّا يَتَذَڪَّرُ فِيهِ مَن تَذَكَّرَ وَجَآءَكُمُ ٱلنَّذِيرُۖ

 

Traduction rapprochée

 

"Et là, ils hurleront : «Seigneur, fais-nous sortir ; nous ferons le bien, contrairement à ce que nous faisions». «Ne vous avons-Nous pas donné une vie assez longue pour que celui qui réfléchit réfléchisse ? L'avertisseur, cependant, vous était venu.»" (sourate Fâtir verset 37)

Les cheveux blancs sont l’avertisseur de la mort.

 

Lorsque tu vois (sur ta tête) des cheveux blancs, alors prépare-toi à la mort ; car il n’y a, après les cheveux blancs, que la mort.

 

C’est pourquoi, il a été mentionné en exégèse de Sa parole (Traduction rapprochée) :

 

"Ne vous avons-Nous pas donné une vie assez longue pour que celui qui réfléchit réfléchisse ? L'avertisseur, cependant, vous était venu." qu’il s’agit des cheveux blancs.

 

Ainsi, si la personne constate (sur elle) des cheveux blancs, qu’elle sache donc que son terme est proche et que la jeunesse est certes révolue.

 

À l’image des cultures qui, une fois jaunies, n’ont plus qu’à être moissonnées. Alors tiens-toi prêt pour la mort…

 

Traduit par la chaîne Telegram - Farâ'id Al-Fawâ'id - @faraidfawaidfr

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Lorsque l’individu se trouve à l’article de la mort, nous lui faisons dire « Lâ ilâha illa Llâh » (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Lorsque l’individu se trouve à l’article de la mort, nous lui faisons dire « Lâ ilâha illa Llâh » (audio)

Lorsque l’individu se trouve à l’article de la mort, que nous savons qu’il est à l’agonie et mourant, nous lui faisons dire « Lâ ilâha illa Llâh ».

 

Comme l’a dit le Messager صلى الله عليه وسلم :

 

« Faites dire à vos morts (*) : Lâ ilâha illa Llâh - لا إله إلا الله ».

 

Les savants ont dit : il le lui suggère avec douceur et ne le lui ordonne pas.

 

Il ne dit pas : « Dis : Lâ ilâha illa Llâh ».

 

Car s’il lui dit : « Dis : Lâ ilâha illa Llâh » tandis qu’il (l’agonisant) se trouve dans cet état - sa poitrine s’est resserrée et le bas-monde lui paraît bien exigu -, il se peut qu’il rétorque « Non ! ».

 

Car tu ne peux t’imaginer le resserrement de la poitrine dans pareille situation à moins de la vivre toi-même.

 

Nous demandons à Allâh d’ouvrir notre poitrine et la vôtre au moment de Sa rencontre.

 

Ainsi, tu évoques Allâh auprès de lui en disant : « Lâ ilâha illa Llâh ».

 

Tu élèves ta voix de sorte qu’il t’’entende.

 

Il se peut alors qu’Allâh le comble d’une faveur et qu’il réalise que tu lui suggères (de répéter) puis qu’il dise « Lâ ilâha illa Llâh ».

 

S’il dit « Lâ ilâha illa Llâh » et que c’est là sa dernière parole ici-bas, il entrera au Paradis, comme stipulé dans le hadîth de Mu’âdh رضي الله عنه qui rapporte du Prophète صلى الله عليه وسلم qu’il a dit :

 

« Celui dont les dernières paroles sont « Lâ ilâha illa Llâh » entrera au Paradis ».

 

Les gens de science ont dit : s’il dit « Lâ ilâha illa Llâh », alors il (ndt : celui qui est à ses côtés) se tait et ne dit mot.

 

Puis si l’agonisant reprend de lui-même et se remet à parler en disant par exemple « apportez-moi de l’eau » ou autre chose, il réitère ensuite l’incitation.

 

(*) C’est-à-dire aux mourants

 

Explication de « riyâdh as-sâlihîn », chapitre « Faire dire à l’agonisant « Lâ ilâha illa Llâh ».

Traduit par la chaîne Telegram - Farâ'id Al-Fawâ'id - @faraidfawaidfr

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Quand allons-nous nous réveiller ? (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

Quand allons-nous nous réveiller ? (audio-vidéo)

L’Homme s’endort en pensant à la vie d’ici-bas, il se réveille en pensant à la vie d’ici-bas !

 

Et quand te réveilleras-tu ?!

 

(L'auteur dit) : "Tu ne te réveilleras qu’après une longue période." 

 

Quand est-ce que cela arrivera ?!

 

L’Homme ne se réveillera qu’après la mort et il dira : "Hélas pour moi, si seulement j’avais œuvré ! Hélas pour moi, si seulement j’avais œuvré !"

 

Et le réveil le plus douloureux sera au Jour de la Résurrection, Allâh dit (dans le sens rapproché) :

 

"Le jour où l'injuste se mordra les deux mains et dira : (Hélas pour moi !) Si seulement j'avais suivi chemin avec le Messager !

Malheur à moi ! Hélas ! Si seulement je n'avais pas pris untel pour ami !...

Il m'a, en effet, égaré loin du rappel (le Coran), après qu'il me soit parvenu..."Et le Diable déserte l'homme (après l'avoir tenté)." (Sourate Al-Fourquan Versets 27/28/29)

 

Ou (selon un autre avis) c’est l'injuste lui-même qui dira : "Et le Diable déserte l'homme (après l'avoir tenté)."

 

À ce moment-là, les remords seront inutiles.

 

Le regret sera inutile lors de la mort.

 

Je demande à Allâh par Ses noms et Ses attributs qu’il fasse de moi ainsi que vous des personnes qui profitent de leur temps dans les œuvres pieuses.

 

Et qu’Il nous raffermisse lors de la mort, et après la mort, ainsi que dans un jour qui rendra les enfants comme des vieillards aux cheveux blancs, C'est Lui Le Grand Donateur, Le Très Généreux.

 

Traduit par Abou Ouweiyss Oussama pour Nour Traductions

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Ce qui sort de la langue en provenance du coeur au moment de la mort (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i

Ce qui sort de la langue en provenance du coeur au moment de la mort (audio-vidéo)

Ce qui sort de la langue en provenance du cœur au moment de la mort n'est que le bilan de la vie passée.

 

Et le savantissime ibnou-l-Qayyim - qu'Allâh lui fasse miséricorde - a cité dans ''Al-jawaab Ash-Shaafii'' quelques situations de personnes au moment de leur mort :

 

Certains dirent : Il s'adonnait aux échecs (le jeu) et y passait son temps, et quand la mort se présenta à lui, une personne parmi les vertueux vint à lui et lui dit : "Dis: laa ilaaha illalLâh", il dit alors : "Le roi est mort"

À chaque fois qu'il lui disait : "Dis : laa ilaaha illalLâh", il disait : "Le roi est mort", il entendait par là le roi (le pion) des échecs. 

Il disait : "Le roi est mort". 

 

Un autre était vendeur de tissus et faisait le commerce de vêtements. 

Et quand la mort lui vint, certains de ceux qui étaient présents lui dirent : "Dis: laa ilaaha illalLâh" et lui il disait : "Tel vêtement vaut tant".

 

Il ne dit avec sa langue et ne prononce que ce dont son coeur s'est rempli. 

 

Donc si le coeur est rempli de "Laa ilaaha illalLâh" en connaissance et réalisation, alors s'il lui est dit au moment de la mort : "Dis : Laa ilaaha illalLâh" il dit : "Laa ilaaha illalLâh", il n'a même pas besoin qu'on le lui fasse prononcer à ce moment-là.

 

Et de la même manière il répond juste lorsqu'il est interrogé dans la tombe.

 

Nous demandons donc à Allâh de nous raffermir dans ceci et cela, Il est certes capable de toute chose.

 

Traduit par Abou Abdillah Abdarrahman pour Nour Traductions

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Muhammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Partager cet article

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>