163 articles avec mort et funerailles - الموت والجنازة

Se réjouir de la mort de l'innovateur (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Se réjouir de la mort de l'innovateur (audio-vidéo)

Question :

 

Ô noble Cheikh, qu'Allah vous protège.

 

Le questionneur demande : Fait-il parti de la croyance des salafs de se réjouir de la mort de l'innovateur ?

 

Réponse :

 

Les salaf demandait la guidée pour les innovateurs et les gens de l'égarement.

 

Ils invoquaient pour leur guidée.

 

Quant au fait de se réjouir de leur mort, alors je ne connais rien à ce sujet, mais ils invoquaient pour leur guidée et ils réfutaient leurs ambiguïtés.

 

Traduit et publié par minhaj sunna

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Certaines traditions concernant le deuil ne sont pas valables et sont dépourvues de tout fondement

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Certaines traditions concernant le deuil ne sont pas valables et sont dépourvues de tout fondement

Question 112 :

 

Lorsqu'un mari décède, la femme doit observer une période de viduité de quatre mois et dix jours dans la demeure conjugale, comme vous le savez bien.

 

Si avant la fin de cette période elle sort et croise un animal ou un être humain, cela implique-t-il que cet être mourra?

 

Orientez-nous, ainsi que les autres personnes susceptibles d'être intéressées par ces traditions, qu'Allâh vous rétribue ?  

 

Réponse :

 

Certes, lorsque le mari décède, sa femme doit observer une période de deuil de quatre mois et dix jours, comme l'a indiqué Allâh dans Son livre.

 

Il s'agit de cent trente jours et nuits, sauf quand il s'avère que certains mois sont au nombre de vingt neuf jours.

 

Il faut vérifier le compte.

 

En revanche, si elle est enceinte, sa période de viduité se termine à l'accouchement, même si ce dernier intervient quelques minutes ou quelques heures après le décès, suivant cette Parole d'Allâh (Exalté soit-Il) :

 

"Et quant à celles qui sont enceintes, leur période d'attente se terminera à leur accouchement." (sourate At-Talaq verset 4)

 

Elle peut sortir pour les besoins de la maison, aller chez le médecin, ou pour d'autres raisons valables pour sa sortie, tout en portant le voile et des vêtements décents, avoir un comportement digne de l'éthique religieuse, en évitant de se parfumer, à l'instar des autres femmes lorsqu'elles sortent : Elles sont voilées, ne mettent pas de parfum et ne provoquent pas les hommes.

 

Quant aux paroles de certaines gens du peuple qui disent que si elle rencontre quelqu'un, avant la fin de la viduité, il mourra, cela représente une parole qui n'est pas véridique et une légende qui n'a aucun fondement.

 

Elle est comme toutes les autres femmes: lorsqu'elle sort pour ses besoins, elle ne porte malheur à personne.

 

Malgré cela, elle doit rester chez elle, sauf en cas de nécessité, et quand elle sort, elle ne doit provoquer de mal ni à un animal ni à une personne ni à rien d'autre.

 

La femme en deuil doit respecter cinq règles :

 

1 - Rester, durant la période de viduité, dans la demeure conjugale dans laquelle elle habitait quand son mari est décédé

 

Selon cette Parole du Prophète صلى الله عليه وسلم à Farî`a Bint Mâlik, quand son mari mourut :  

 

"Demeure chez toi, jusqu'à l'expiration du délai prescrit."

 

Néanmoins, il n'y a pas de grief pour ses sorties normales, comme faire des courses, aller voir le médecin, répondre à une convocation du tribunal, enseigner ou faire ses études si elle est étudiante ou d'autres motifs.

 

Lorsqu'elle sort, elle doit le faire, comme les autres femmes croyantes, avec pudeur et en évitant les facteurs de provocation comme le parfum ou autre.

 

2 - Les vêtements doivent être communs, non provocants et pas beaux : Comme le noir, le vert ou autre.

 

L'essentiel est qu'ils soient discrets et ne provoquent pas, mais ils ne doivent pas être spécialement noirs.

 

Mais elle peut s'habiller en noir ou en d'autres couleurs, comme le vert, le rouge ou autre, avec des vêtements qui n'attirent pas l'attention.

 

3 - Eviter de se mettre du parfum ou le toucher, que ce soit de l'encens ou autre, sauf dans le cas où elle se purifie de ses menstrues, auquel cas il n'y a pas de mal à ce qu'elle touche de l'encens

 

Comme il a été rapporté d'après le Prophète صلى الله عليه وسلم dans le hadîth d'Oumm `Attiyya (Qu'Allâh soit satisfait d'elle).

 

4 - Ne pas porter des bijoux en or, en argent, ou en diamants ou autres, puisque le fait de porter cela attire l'attention.

 

5 - Eviter de se mettre du khôl ou du henné, car la femme en deuil n'y a pas droit, vu que cela attire l'attention et fait partie de la parure apparente.

 

La femme en deuil doit prendre garde à ces choses-là.

 

Il n' y a pas de mal à ce qu'elle s'occupe de sa maison et de ses enfants, qu'elle sorte au jardin de sa maison, à la terrasse de jour ou de nuit en plein lune ou non. Rien de cela ne présente de mal.

 

Elle peut, aussi, changer de vêtements autant de fois qu'elle le souhaite, se laver quand elle veut, car il n' y a pas de restriction dans ce domaine et en cela elle obéit au même jugement que les autres femmes.

 

Elle est comme les autres femmes : Elle prend sa douche ou son bain quand elle veut, change ses vêtements quand elle veut et se lave à l'eau et aux feuilles de lotus ou autres, mais elle ne touche pas au parfum, comme nous l'avons indiqué ci-dessus.

 

(Numéro de la partie: 22, Numéro de la page: 196 - 198)

 Publié par alifta.net

 

عادات تتعلق بالإحداد باطلة ولا أساس لها من الصحة
س: إذا توفي زوج المرأة وكما تعلمون تقضي العدة والإحداد أربعة أشهر وعشرة أيام في المنزل، وقبل انقضاء المدة خرجت وقابلت أي شيء كان حيوانًا أو إنسانًا هل يموت ذلك الشيء، وجهونا ووجهوا الناس حول هذه العادات جزاكم الله خيرًا؟ 
ج : لا شك أن الواجب على المرأة إذا توفي زوجها أن تُحد عـليه أربعـة أشـهر وعشـرًا، كمـا نـص الله على ذلـك في كـتابه الكـريم. وهـي مائة وثلاثون يومـًا بلياليها، إلا إذا ثبت أن بعض الشـهور نقـص فصار تسعة وعشرين يومًا فإنه يُحسب لها إذا ثبت بالبينة. إلا أن تكون حاملاً فإن عدتها وضع الحمل ولو بعد الموت بدقـائق أو ساعات؛ لقول الله عز وجل

 وَأُولاتُ الأَحْمَالِ أَجَلُهُنَّ أَنْ يَضَعْنَ حَمْلَهُنَّ

ولها الخروج لحاجتها كحاجة البيت وحاجتها إلى الطبيب، ونحـو ذلك من الحاجات التي تدعو إلى خروجها، لا بأس مع التحجب والستر والتزام الأدب الشرعي من عدم التعطر كغيرهـا من النساء في خروجهن، يخرجن متسـترات غير متعطرات بعيدات عن أسباب الفتنة، أما زعـم من قال من العامة إنها إذا قابلت أحـدًا قبل خـروجها من العدة يموت هذا الشيء، فهو أمر باطل ولا أساس له، بل هو من الخرافات التي لا أساس لها، فهي كسـائر النسـاء إذا خرجت لأي شيء من حاجتها فلا شيء في ذلك، ولا تضر أحدًا. ولكنها تلزم البيت لا تخرج إلا لحاجة، وإذا خرجت للحاجة فإنها لا تضر أحدًا لا حيوانًا ولا غيره
وهي أي المحادة عليها أن تراعي خمسة أمور
 بقاؤها في البيت الذي مات زوجها وهي ساكنة فيه تبقى فيه مدة العدة؛ لقول النبي - صلى الله عليه وسلم - لفريعة بنت مالك لما توفي زوجها

 امكثي في بيتك حتى يبلغ الكتاب أجله

لكن لا حرج في خروجها المعتاد لحاجاتها أو للطبيب أو لدعوى في المحكمة أو للعمل كالتدريس ونحوه أو الدراسة إن كانت طالبة أو نحو ذلك، وإذا خـرجت تخرج كسائر النساء المؤمنات متسترة متحجبة تاركةً لأسباب الفتنة من التعطر وغيره
 أن تلبس الملابس العادية التي ليس فيها فتنة وليست جميلة سوداء أو خضراء أو غير ذلك، والمهم أن تكون عادية ليس فيها فتنة ولا يتعين أن تكـون سوداء بل تلبس السوداء وغير السوداء كالخضراء والحمراء ونحو ذلك، لكن من الملابس التي ليس فيها فتنة
 اجتناب الطيب وعليها أن تبتعد عن الطيب، ولا تمس الطيـب سـواءً كـان بخورًا أو غيره، إلا إذا طهرت من حيضها فلا مانع أن تمس البخور، كما صحت بذلك السنة عن النبي - صلى الله عليه وسلم - في حديث أم عطية - رضي الله عنها -
 عـدم الحـلي، لا تلبس الحلي من الذهب والفضة والماس ونحو ذلك؛ لأن لبس الحلي قد يسبب الفتنة بها
 تجنبها الكحل والحناء، فإن المحادة لا تكتحل ولا تتعاطى الحناء؛ لأن ذلك من أسباب الفتنة ومن الزينة الظاهرة
هذه الأمور على المحادة أن تلاحظها وتعتني بها حتى تكمل عدتهـا ولا بـأس أن تخـدم في بيتها، وأن تخدم أولادها، وأن تخرج إلى حديقـة البيت، وسطح البيت في الليل أو النهار، وفي القمر أو غير القمر، كل ذلك لا بأس به
ولها أن تغـير ملابسـها متى شاءت، وتغتسل متى شاءت، ولا يخـتص ذلـك بمجموعة ولا غيرهـا، بـل هي مثل سائر النساء تغتسل متى شاءت، وتغير ملابسـها متى شاءت، وتغتسل بالماء والسدر ونحو ذلك، ولا تمس الطيب كما تقدم

(الجزء رقم : 22، الصفحة رقم: 196 - 197)

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Tu ressusciteras dans l'état dans lequel tu quitteras ce bas-monde (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Tu ressusciteras dans l'état dans lequel tu quitteras ce bas-monde (audio)

Le croyant qui pèche en espérant le pardon, est comme la personne qui boit du poison en espérant avoir le remède après l’avoir bu.

 

Tu ne trouveras pas une personne saine d’esprit prendre du poison, le boire puis l’avaler.
Puis après l’avoir avalé il dit : "Voila le remède, je vais le boire."

 

Parce qu’il peut mourir avant que le remède fasse effet.

 

Et toi Ô serviteur d’Allâh, tu ne sais pas quand tu vas mourir.

 

Peut-être que tu va mourir alors que tu es sur le péché.

 

Et le serviteur ressuscitera le Jour de la Résurrection sur (l’acte) sur lequel il est mort.

 

Celui qui meurt en récitant la Talbiyah (appel prononcé par les pèlerins à La Mecque), sera ressuscité en récitant la Talbiyah.

 

Celui qui meurt en priant, il sera ressuscité entrain de prier.

 

Celui qui meurt en prêchant, sera ressuscité entrain de prêcher.

 

Celui qui meurt en forniquant - et le refuge est auprès d’Allâh - sera ressuscité dans ce mauvais état.

 

Celui qui meurt en mentant, sera ressuscité dans ce mauvais état.

 

Celui qui meurt entrain de commettre la médisance, il sera ressuscité dans ce mauvais état.

 

Celui qui meurt ivre, il sera ressuscité dans ce mauvais état.

 

Ainsi le serviteur ne sait pas ; il peut mourir alors qu’il est entrain de pécher.

 

Et c’est pour cela qu’il est mentionné qu’un certain Prédécesseur a dit à son étudiant :

 

"Quiconque peut me garantir qu’il vivra jusqu’à demain, je lui accorde la permission de pécher."

 

Signifiant que celui parmi vous qui se lèvera et dira : "Je vivrai jusqu'à demain !", alors je lui accorde la permission de commettre tous les péchés.

 

Qui est capable de garantir cela ?

 

Par Allâh, la personne qu’elle soit forte, puissante et (voilà) qu’elle tombe morte subitement.

 

Combien de personne seine son morte sans aucune maladie !

 

Et combien de personne malade ont vécu une longue période !

 

Certaine personne devienne malade et d’autres vont le visiter pensant qu’il va mourir et qu’ils vont prier sur lui.

 

Mais ils meurent avant (lui), et il (le malade) est  celui qui présente ses condoléances sur leur décès.

 

Et la mort suffit comme exhortation.

 

Retranscrit par un membre de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

Traduit et publié par Fafirru 'ila Allah

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Est-ce que mourir en souriant est un signe de bonne fin ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Est-ce que mourir en souriant est un signe de bonne fin ? (audio)

Question :

 

Qu’Allâh vous préserve Yà Cheikh.

 

Est-ce que le fait de mourir en souriant et un signe de bonne fin ? (...)

 

Réponse :

 

Mourir en souriant,... Ce n'est pas une preuve formelle.

 

Beaucoup de koufars (mécréants) sont morts, ont été photographiés ou bien filmés, et ils avaient le sourire.

 

Alors que nous on a la certitude que celui qui meurt kâfir (mécréant), c'est le grand enfer qui l'attend.

 

Et si quelqu'un a des doutes (شك - chak), il dit : "Peut-être Allâh تعالى va lui pardonner, il va aller au paradis" ; Cette personne devient kâfir.

 

Si tu doute sur un kâfir et tu dis : "Peut-être Allâh تعالى va lui pardonner", tu deviens kâfir.

 

C'est pour ça que le Prophète عليه الصلاة والسلام a dit à une personne :

 

"A chaque fois que tu passes devant une tombe d'un mécréant, annonce-lui le châtiment du feu" (1)

 

Et ce sahabi a dit : "Le Prophète صلى الله عليه وسلمm'a chargé d'une charge difficile, chaque fois que je passe devant une tombe de kâfir je dis : "Kâfir tu vas voir ce qui va t'arriver"."

 

Maintenant le shaitan aussi son rôle... Il peut faire étirer un peu, par exemple, ses lèvres et faire croire qu'il est en train de sourire pour faire tomber tous ceux qui ont assisté dans la grande erreur et croire que celui-là est mort ما شاء الله.

 

Ça s'appelle استدراج - istidradj.

 

Le shaitan a beaucoup de ruses, mille et une ruse, il n'a pas seulement cela.

 

Ensuite, remarquez comment de grands sahabas...

 

Vous connaissez des gens plus pieux que les sahabas ?...

Est-ce que quelqu'un connaît des gens plus pieux que les sahabas à part les messagers, les prophètes ? ...

Il n'y en a pas !

 

Et pourtant ce n'est pas cité dans leur ترجمة (biographie) qu'ils sont morts en souriant.

 

Si c'est quelqu'un qui doit sourire avant de mourir c'est bien eux ou peut-être même les messagers.

 

Alors qu'ils sont morts certains d'une mort atroce.

 

Comme Othmân ibn Affan رضي الله تعالى عنه qu'on a égorgé, Omar ibn Khattab poignardé, 'Ali ibn Abi Talib avec l'épée on lui a cassé la tête.

 

Personne d'eux n'est mort en souriant.

 

Donc, sourire ou ne pas sourire, n'est pas cité dans les signes de la bonne fin.

 

Ça peut être un signe comme ça peut ne pas l'être.

 

Par contre, parmi les signes de la bonne fin cité dans le hadith authentique, c'est comme celui qui meurt avec la sueur sur le front. (2)

 

Il meurt et avant de mourir on commence à lui essuyer la sueur, il a même besoin peut-être d'une serviette ou d'un papier pour essuyer la sueur du front.

 

Ceci est un signe, un bon signe باذن الله تعالى.

 

Qu'Allâh تعالى nous donne les bons signes avant de mourir.

 

(1)«Un bédouin est venu au Prophète صلى الله عليه وسلم et dit : 

Certes mon père préservait les liens de parenté, et il faisait, faisait, faisait, où est-il (maintenant qu'il est mort) ? 

Il dit صلى الله عليه وسلم : "Au Feu"

C'était comme si le bédouin s'était préparé à cela, il dit alors : "Ô Messager d'Allah ! Où est ton père ?"

Il dit صلى الله عليه وسلم : "A chaque fois que tu passera devant la tombe d'un mécréant, annonce lui le Feu."

Sa'd Ibn Abî Waqâss : «Après cela, le bédouin se soumis et dit : "Le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم m'a chargé d'une charge fatiguante, je ne suis pas passé par la tombe d'un mécréant sans lui annoncer le Feu."»

 

At-Tabarânâ dans son «al-Mu'jâm al-Kabîr» (1/191/11) 

Ibn as-Sunni dans son «'Amal al-Yawm Wa al-Layl» (588) 

Adh-Dhiyyah al-Maqdissî dans son «al-Ahâdîth al-Mukhtâra (1/333)

Al-Bazzâr dans ses rajouts (93) avec une chaîne authentique.

 

جاء أعرابي إلى النبيَّ صلى الله عليه وسلم  فقال

إن أبي كان يصل الرحم ، وكان ، وكان ، فأين هو ؟

قال : في النار

 فكأن الأعرابي وجد من ذلك ، فقال : يارسول الله ! فأين أبوك ؟

قال : حيثما مررت بقبر كافر فبشره بالنار

.قال : فأسلم الأعرابي بعدُ ، فقال : لقد كلفني رسول الله صلى الله عليه وسلم تَعَبا ! ما مررت بقبر كافر إلا بشرته بالنار

أخرجه الطبراني في " المعجم الكبير " 1 / 191 / 1

وابن السني في " عمل اليوم والليلة " رقم 588

والضياء المقدسي في " الأحاديث المختارة " 1/ 333

والبزار (93 – زوائده ) بسند صحيح ، وقال الهيثمي (1 / 117 - 118) : ورجاله رجال الصحيح

 

(2)D'après Bourayda Ibn Al Housayb (qu'Allah l'agrée), alors qu'il était à Khourasan, il visita un de ses frères qui était malade. 

Il le trouva entrain de mourir et il suait du front. 

Il dit alors : Allah est le plus grand, j'ai entendu le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) dire: 

 

«La mort du croyant est par la sueur du front».
Rapporté par Ahmed et authentifié par cheikh Albani dans Ahkam Al Janaiz p 49

 

عن بريدة بن الحصيب رضي الله عنه أنه كان بخراسان فعاد أخا له وهو مريض فوجده بالموت وإذا هو بعرق جبينه فقال الله أكبر ! سمعت رسول الله صلى الله عليه وسلم يقول

موت المؤمن بعرق الجبين 

رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في أحكام الجنائز ص ٤٩

 

Réponse 9 donnée sur Paltalk lors des questions/réponses du cours "Le mal et le remède" n°20

Retranscrit par par une sœur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

Question :

 

Les khawaridj de l'état shaitanique postent parfois sur leur profil Twitter des photos de leurs combattants morts et sur le visage de certains d'entre eux, on remarque un petit sourire au coin des lèvres.

 

Ma question est donc : Y a-t-il un dalil tiré du coran ou de la sounnah prouvant que le sourire sur le visage du défunt est synonyme d'une bonne fin et d'une bonne nouvelle pour cette personne ?

 

Bârak allâhou fikoum.

Hayyakoum Allâh.

 

Réponse :

 

Non il n'y a rien de cela, ni dans le Coran ni dans la Sunnah.

 

Par contre il y a dans la Sunnah, que s'il meurt c'est-à-dire la parole c'est لا اله الا الله, il fait partie إن شاء الله تعالى des bienheureux, aussi s'il meurt avec la sueur dans son front, à part bien sur s'il meurt brûlé ou sous les décombres ou noyé, ou avec les maux d'estomac etc... al mohim...

 

Je dis à la personne qui croit que cela est absolument un signe évident ; 

 

Je vais lui dire et pourtant, et pourtant 'Umar Ibn Khattab رضي الله عنه était beaucoup plus pieux que votre personne la qui a sourit et que 'Umar n'est pas mort en souriant !

 

Pourtant Abou Bakr Siddiq était beaucoup plus pieux que votre personne la, Abou Bakr n'est pas mort en souriant ! 

 

Et 'Uthman Ibn 'Affan était beaucoup plus pieux que votre personne la, il n'est pas mort en souriant... 'Ali Ibn Talib était beaucoup plus pieux que votre personne la, il n'est pas mort en souriant, et Khalid Ibnou Walid puisque que vous parlez de jihad !

 

Khalid Ibnou Walid il avait la tazkiya du Prophète صلى الله عليه وسلم qui a dit de lui que c'était une épée des épées d'Allah سبحانه و تعالى et il n'est pas mort en souriant !
 

 Retranscription par Bint Uthman

Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Partager cet article

Une femme chrétienne, mariée à un musulman, décède avec dans son ventre un foetus de 7 mois

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Une femme chrétienne, mariée à un musulman, décède avec dans son ventre un foetus de 7 mois

Cheykh Al Islam Ibn Taymiyah fut questionné :

 

A propos d'une femme chrétienne avec un mari musulman.

 

Cette dernière est décédée avec dans son ventre un fœtus de sept mois.

 

Doit-on l'enterrer avec les musulmans ou bien avec les chrétiens ?

 

Il répondit :

 

On ne I'enterre ni dans les cimetières musulmans, ni dans les cimetières chrétiens car il est réuni (en elle) un musulman et un mécréant ; On n'enterre donc pas le mécréant avec les musulmans, ni on n'enterre le musulman avec les mécréants.

 

Plutôt elle est enterrée seule (dans un endroit isolé), son dos tourné vers la Qiblah, car le visage de I'enfant est vers son dos, donc si elle est enterrée de la sorte, le visage du bébé sera orienté vers la Qiblah.

 

L'enfant est musulman par son père, même si sa mère est mécréante et ceci par l'unanimité des savants.

 

traduit par عبدالرحمن بو عبدالله - @abu_abdiLlah_1 

 

سئل شيخ الإسلام ابن تيمية : عن امرأة نصرانية ، بعلها مسلم توفيت وفي بطنها جنين له سبعة أشهر ، فهل تدفن مع المسلمين ؟ أو مع النصارى ؟

الجواب : لا تدفن في مقابر المسلمين ، ولا مقابر النصارى ؛ لأنه اجتمع مسلمٌ وكافرٌ ، فلا يدفن الكافر مع المسلمين ، ولا المسلم مع الكافرين ؛ بل تدفن منفردة ، ويُجعل ظهرُها إلى القبلة ؛ لأن وجه الطفل إلى ظهرها ، فإذا دفنت كذلك كان  وجه الصبي المسلم مستقبل القبلة ، والطفل يكون مسلماً بإسلام أبيه ، وإن كانت أمُّه كافرةً باتفاق العلماء

 الفتاوى الكبرى - 3 / 24 ، 25

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Partager cet article

L'épreuve de la tombe et son supplice

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

L'épreuve de la tombe et son supplice

Question :

 

Quelle est la croyance des gens de la Sounnah et du Groupe (Ahl As-Sounnah wa Al-Jamâ'ah) concernant le supplice de la tombe?

 

Et est-ce que celui-ci se fait ressentir sur l'âme seulement ou sur l'âme et le corps?

 

Réponse :

 

Fait partie de la croyance des gens de la Sounnah et du Groupe, le fait de croire au supplice de la tombe et ses délices.

 

Le mort est soit sous les délices ou soit il est châtié.

 

Les gens de la Sounnah et du Groupe croient en cela.

 

Et le Prophète (Prière & Salut d'Allah sur Lui) a informé de cela.

 

La tombe est soit un jardin parmi les jardins du Paradis, soit une fosse parmi les fosses de l'Enfer.

 

Il incombe au musulman de croire en cela.

 

Et Allah a informé son Prophète (Prière & Salut d'Allah sur Lui) de deux individus qui se faisaient châtier : L'un d'eux (car) il colportait la médisance et l'autre (car) il ne se préservait pas de son urine.

 

Les gens de la Sounnah et du Groupe croient au supplice de la tombe et en ses délices et que ceci se réalise sur l'âme et le corps ensemble néanmoins la part réservée à l'âme est plus élevée comme Allah, Puissant et Grand a dit (selon la traduction du sens du verset) concernant les gens de Pharaon (traduction rapprochée) :

 

{Le Feu auquel ils sont exposés matin et soir} [Sourate Al-Ghâfir, verset 46].

 

Ainsi, le mort vertueux se retrouve sous les délices dans sa tombe et le non vertueux est châtié dans sa tombe et le Jour de la Résurrection, le châtiment sera plus grand et les délices seront plus grands après la Résurrection.

 

Source: Nour 28/66

Traduction: sounnah-publication

 

عقيدة أهل السنة والجماعة في عذاب القبر

ما هي عقيدة أهل السنة والجماعة في عذاب القبر، وهل هو على الروح فقط، أو على الروح والجسد؟
من عقيدة أهل السنة والجماعة الإيـمان بعذاب القبر ونعيمه، الميت إما أن ينعم وإما أن يعذب، أهل السنة والجماعة يؤمنون بذلك، وقد أخبر النبي بهذا عليه الصلاة والسلام عن ذلك: فالقبر إما روضة من رياض الجنة، وإما حفرة من حفر النار، فعلى المسلم أن يؤمن بهذا. وقد أطلع الله نبيه صلى الله عليه وسلم على شخصين يعذبان، أحدهما كان يمشي بالنميمة، والآخر كان لا يتنـزه من بوله
أهل السنة والجماعة يؤمنون بعذاب القبر ونعيمه، أنه حق على الروح والجسد جميعاً، ولكن نصيب الروح أكثر، كما قال الله جـل وعـلا في آل فرعـون: النَّارُ يُعْرَضُونَ عَلَيْهَا غُدُوًّا وَعَشِيًّا[
 سورة غافر، الآية 46]، فهكذا الميت الصالح ينعم في قبره، وغير الصالح يعذب في قبره، ويوم القيامة العذاب أشد، والنعيم أعظم، بعد البعث والنشور

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Au sujet du testament, quand doit-on l’écrire...? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Au sujet du testament, quand doit-on l’écrire...? (audio)

 

Question :

 

Celui-ci interroge au sujet du testament, quand doit-on l’écrire ?

 

Est-il suffisant de l’écrire à la main ou bien la présence de témoins est indispensable ?

 

Réponse :

 

Le testament est de deux types.

 

Un testament dans lequel sont écrits les droits que les gens ont sur lui, les dettes qu’il a auprès des gens ainsi que ce qu’ils ont comme devoirs et dettes envers lui.

 

Il est obligatoire pour lui de les écrire afin que ses droits et ceux des gens ne soient pas perdus s’il n’écrit pas le testament.

 

Le deuxième de type de testament concerne le legs d’une partie de ses biens après sa mort en guise de bienfaisance, comme le tiers [de ses biens] ou moins.

 

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit :

 

« Le tiers, et le tiers est déjà beaucoup. »

 

C'est-à-dire au sujet du legs, le maximum qu’il peut léguer est le tiers, et tout ce qui est inférieur au tiers est meilleur, jusqu’au cinquième ou au sixième.

 

Traduit et publié par an-nassiha.com

 

السؤال : هذا يسأل عن الوصية متى تكتب وهل يكفي أن تكتب باليد وهل لا بد من شهود؟

الجواب: الوصية على قسمين وصية بمالهُ من الحقوق على الناس والديون على الناس أو مال الناس عليه من ديونٍ وحقوق أن يجب عليه أن يكتبها لان لا تضيع حقوقه وحقوق الناس إذا لم يكتب الوصية، وأما النوع الثاني من الوصية فهي التبرع بشيء من مالهِ بعد موتهِ في سبيل البِر كأن يوصي بالثلث فأقل قال –صلى الله عليه وسلم-الثلث والثلث كثير يعني في الوصية فأعلى حد للوصية هو الثلث وكل ما نزل عن الثلث فهو أفضل إلى الخُمس إلى السدس

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Est-on châtié pour les pleurs lors d’un décès ou lors d’une épreuve ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

"L'oeil pleure, le coeur est triste, mais nous ne disons que ce qui plaît à notre Seigneur"

"L'oeil pleure, le coeur est triste, mais nous ne disons que ce qui plaît à notre Seigneur"

 

Question :

 

Quel est le mérite de la patience en islam ?

 

Ma soeur a été éprouvé par la perte de sa fille des suites d’une maladie grave puis son deuxième fils est tombé malade à son tour.

 

Elle se montre patiente et espère la récompense pour cette patience néanmoins cela fait 6 mois qu’elle est en pleurs.

 

Réponse :

 

On n’est pas châtié pour les pleurs.

 

Plutôt la personne est châtiée pour ses lamentations ainsi que les mauvaises paroles, se frapper les joues ou déchirer ses vêtements.

 

Tout cela fait partie des coutume pré islamique et sont interdites.

 

Quant au fait de pleurer, le prophète صلى الله عليه و سلم pleura lorsque son fils Ibrahim mourut et a dit :

 

إِنَّ الْعَيْنَ تَدْمَعُ ، وَالْقَلْبَ يَحْزَنُ ، وَلَا نَقُولُ إِلَّا مَا يَرْضَى رَبُّنَا

 

«L’oeil verse des larmes, le coeur est attristé mais nous ne disons que ce qui satisfait le seigneur».

 

Et Allah جل و علا a dit :  

 

وَبَشِّرِ ٱلصَّـٰبِرِينَ

ٱلَّذِينَ إِذَآ أَصَـٰبَتۡهُم مُّصِيبَةٌ۬ قَالُوٓاْ إِنَّا لِلَّهِ وَإِنَّآ إِلَيۡهِ رَٲجِعُونَ

 

«Et fais la bonne annonce aux endurants, ceux qui lorsqu’un malheur les touche disent : certes à Allah nous appartenons et vers lui nous retournerons». (al baqara v155-156)

 

et

 

وَاسْتَعِينُوا بِالصَّبْرِ وَالصَّلَاةِ ۚ وَإِنَّهَا لَكَبِيرَةٌ إِلَّا عَلَى الْخَاشِعِينَ

 

«Et recherchez le secours dans la patience et la prière, elle est une lourde charge excepté pour ceux l’accomplissent avec dévotion et humilité» (al baqara v45)

 

 ما منزلة الصبر في الإسلام

traduit par SalafIslam.fr

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Les âmes des morts se rencontrent-elles dans le barzâkh ? (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les âmes des morts se rencontrent-elles dans le barzâkh ? (audio-vidéo)

Question :

 

Le questionneur du Yémen résidant à Jeddah dit dans cette question : 

 

Donnez-nous une fatwa sur : Est-ce que les morts dont les âmes sont dans le barzâkh se rencontrent les unes les autres et font-elles connaissance entre elles ?

 

Réponse :

 

Rien de clair n’est venu sur cela, c’est-à-dire qui soit concluant.

 

Mais il est dit qu’il y a des moments où les âmes se rencontrent.

 

Mais, nous ne connaissons rien dans les ahadtihs authentiques qui prouverait cela.

 

Il a été authentifié (du Prophète صلى الله عليه وسلم) qu’il a dit :

 

«Certes les âmes des croyants sont au paradis, des oiseaux accrochés aux arbres du Paradis.

Et les âmes des martyrs est dans le gosier d’oiseaux verts, volants dans le Paradis où ils veulent puis il s’en vont vers des lampes accrochés sous le Trône (d’Allah).» 

 

Cela est confirmé de lui.

 

Quant à la rencontre dans la dounia, et la rencontre de l’âme du mort avec celui qui dort : cela, je n’en connais rien d’athentique.

 

Mais, Ibn Al Qayyim a mentionné -ainsi que d’autres- que cela arrive et que les âmes se rencontrent.

 

Les gens disent beaucoup de choses sur ces rencontres, ce qui montre que cela existe.

 

Et Allah جل وعلا est sur toute chose Capable سبحانه وتعالى.

 

L’affaire de l’âme est une affaire extraordinaire et une affaire spécifique.

 

Et il est possible qu’elles se regroupent au Paradis, et qu’elles rencontrent d’autres âmes.

 

Et beaucoup de gens nous ont raconté sur les survenues et événements montrant la rencontre.

 

Une personne m’a racontée que son père avait une dette envers untel.

 

Il vit dans son sommeil une autre personne lui dire : «La dette de ton père est comme ceci et comme cela, envers untel ceci et cela, et untel ceci et cela». 

 

L’enfant les interrogea alors et ils lui répondirent qu’effectivement, tout était vrai.

 

Ce qui est visé est que des choses se produisent que l’on ne peut remettre en cause, montrant qu’il y a des rencontres.

 

Et Allah جل وعلا est Le Plus Savant, Soubhânahou.

 

Retranscrit par Umm Ubay

 Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Personne n'échappera à la compression de la tombe, personne ! (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Personne n'échappera à la compression de la tombe, personne ! (vidéo)

Questionneur :

 

Il a dit dans le musnad... 

Le hadith de Hudhaifah qui a dit : 
 

"Nous étions avec le Prophète d'Allah صلى الله عليه وسلم lors des funérailles et lorsque nous sommes arrivés à la tombe, il s'assit sur ses deux tibias et a commencé à la regarder et dit ensuite :
Le croyant est compressé dedans une fois de telle sorte que ses "hamaa'il -
حمائل" soient écrasées, et le mécréant est couvert de feu."
 

Il dit que les hamaa'il sont les veines des testicules.
 

Que veut dire : "...Les veines des testicules sont écrasées..." ?

 

Réponse de Cheikh Al-Albany:

 

C'est une expression pour montrer la sévérité du châtiment.

 

(Note du traducteur : Le compilateur du livre dit : "Ses côtes sont écrasées à tel point qu'elle touche ses testicules".)

 

Questionneur :

 

C'est-à-dire, le croyant sera compressé jusqu'à quel point ?

 

Réponse :

 

Et ses côtes se chevaucheront, nul ne lui échappera, même pas Sa'ad Ibn Mu'aadh comme il l'a dit dans certains  hadiths authentiques.

 

Questionneur :

 

C'est-à-dire qu'il ressentira de la douleur de ce compressement ?

 

Réponse :

 

... Sans aucun doute.

 

Lorsque les côtes se chevauchent, alors c'est une douleur intense, mais elle ne persiste pas.

 

Une compression puis tout retourne à son état naturel, si il était une personne vertueuse alors (il sera dans l'état d'une personne vertueuse).

 

Et si il était une personne mauvaise alors (il sera dans l'état d'une) personne mauvaise comme nous venons juste de l'expliquer, qu'une fenêtre est ouverte dans la tombe de la personne décédée.

 

Questionneur :

 

C'est-à-dire la compression, il n'y a pas moyen d'y échapper ?

 

Réponse :

 

On ne peut y échapper.

 

Questionneur :

 

Celle-ci est sévère (la compression).

 

Réponse :

 

Allahou Al-mousta'an, Lâ ilaha ilâ Allah.

 

ما معنى حديث: (يُضْغَطُ فِيهِ الْمُؤْمِنُ ضَغْطَةً تَزُولُ مِنْهَا حَمَائِلُهُ...) وذلك يكون في القبر؟

السائل: قال في المسند أيضًا من حديث حُذَيْفَةَ، قَالَ

كُنَّا مَعَ النَّبِىِّ صلى الله عليه وسلم فِى جِنَازَةٍ، فَلَمَّا انْتَهَيْنَا إِلَى الْقَبْرِ قَعَدَ عَلَى شَفَتِهِ، فَجَعَلَ يَرُدُّ بَصَرَهُ فِيهِ، ثُمَّ قَالَ

((يُضْغَطُ الْمُؤْمِنُ فِيهِ ضَغْطَةً تَزُولُ مِنْهَا حَمَائِلُهُ، وَيُمْلأُ عَلَى الْكَافِرِ نَارًا))

قال: والحمائل: عروق الانثيين، ما معنى: تزول الحمائل؛ يعني كيف تزول الحمائل؟

الشيخ: كناية عن شدة العذاب، وهو مفسر الحمائل متل ما عم بتقول

السائل: يعني المؤمن يضغط ضغطة هالدرجة يعني؟

الشيخ: وممكن تتداخل أضلاعه، لا ينجو منها حتى سعد بن معاذ؛ كما قال عليه السلام في بعض الأحاديث الصحيحة

السائل: يعني ضغطة يتألم منها؟

الشيخ: بلا شك، يتألم يعني إذا تداخلت الأضلاع فهذا ألم شديد؛ لكن لا يستمر، ضغطة واحدة ثم يعود كل شيء إلى طبيعته إن صالحًا فصالح، وإن طالحًا فطالح؛ كما شرحنا آنفًا من حيث أنه يُفتَح على الميت طاقة في القبر

السائل: يعني الضغطة لابدَّ منها؟

الشيخ: لابدَّ منها

السائل: شديدة هذه

الشيخ: الله المستعان، لا إله الا الله

Cheikh Otheimine a dit dans Liqa'at Al Bab Al Maftouh n°161 question 17:

 

« Le resserrement de la tombe pour le croyant est un resserrement de miséricorde et de compassion comme la mère qui serre son enfant contre sa poitrine par contre le resserrement du mécréant est un resserrement de châtiment... ».

Le resserrement de la tombe
 

D'après Aicha (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

 

«Certes la tombe a un resserrement, si quelqu'un devait en être sauvé ou préservé Sa'd Ibn Mouadh en aurait été sauvé».
(Rapporté par Al Baghawi et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1695)

 

عن عائشة رضي الله عنها قال النبي صلى الله عليه وسلم

إن للقبر ضغطة فلو نجا أو سلم أحد منها لنجا سعد بن معاذ
(رواه البغوي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٦٩٥)

 

D'après Ibn Omar (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

 

«Celui-ci (1) est celui pour qui le trône a bougé, les portes des cieux se sont ouvertes, 70 000 anges ont assisté à sa janaza (2). Il a certes été serré une fois puis il lui a été donné de l'espace».
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°2055 et authentifié l'imam Nawawi dans Al Khoulasa 2/1042 et par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Nasai)

 

(1) Il s'agit du compagnon Sa'd Ibn Mouadh (qu'Allah l'agrée).

(2) Cérémonie funéraire.


عن بن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه وسلم

هذا الذي تحرك له العرش وفتحت له أبواب السماء وشهده سبعون ألفا من الملائكة لقد ضم ضمة ثم فرج عنه
(رواه النسائي في سننه رقم ٢٠٥٥ و صححه الإمام النووي في الخلاصة ٢/١٠٤٢ و الشيخ الألباني في تحقيق سنن النسائي)


D'après Abou Ayoub (qu'Allah l'agrée), un enfant a été enterré alors le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

 

« Si quelqu'un devait être sauvé du resserrement de la tombe cet enfant en aurait été sauvé ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°2164)


عن أبي أيوب رضي الله عنه أن صبيا دفن فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم

 لو أفلت أحد من ضمة القبر لأفلت منها هذا الصبي
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢١٦٤)

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Quand une personne meurt, va-t-elle directement au jannah [paradis] ou en enfer, ou alors reste-t-elle dans sa tombe jusqu’au jour du jugement ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Quand une personne meurt, va-t-elle directement au jannah [paradis] ou en enfer, ou alors reste-t-elle dans sa tombe jusqu’au jour du jugement ?

Question :

 

Quand une personne meurt, va t’elle au Jannah [Paradis] ou dans le feu de l’Enfer (immédiatement) après sa mort, ou alors reste-t-elle dans la tombe jusqu’au Jour du Jugement ?

 

Nous vous demandons de clarifier cette question avec quelques récits l’argumentant - merci.

 

Réponse :

 

En ce qui concerne le corps du mort, alors il restera sur la terre, à l’endroit où il a été enterré, jusqu’au Jour du Jugement.

 

Allah dit (traduction rapprochée) :

 

« Et on soufflera dans la Trompe, et voilà que, des tombes, ils se précipiteront vers leur Seigneur. » [Sourate Yassin 36:51]

 

Et il dit (traduction rapprochée) :

 

« Derrière eux, cependant, il y a une barrière, jusqu’au jour où ils seront ressuscités » [Sourate al-Mouminoun 23:100]

 

Par conséquent, le corps (de la personne décédée) restera sur la terre.

 

Quant à son âme, alors elle est soit au Jannah [Paradis] ou en Enfer.

 

Allah a dit (traduction rapprochée) :

 

« Ceux dont les Anges reprennent l’âme – alors qu’ils sont bons – [les Anges leur] disent: «Paix sur vous! Entrez au Jannah [Paradis], pour ce que vous faisiez». » [Sourate An-Nahl 16:32]

 

Donc Allah a indiqué clairement que cette affirmation (des Anges) sera au moment de la mort, ce qui signifie qu’elles entreront au Jannah [paradis] le jour de leur mort, et ce, seulement pour l’âme, pas pour le corps.

 

Il a également été rapporté du Prophète (صلى الله عليه و سلم) qu’il a dit:

 

« Si la personne décédée, dans la tombe est un croyant, alors une porte au Jannah [paradis] sera ouverte pour lui, et son confort et sa félicité viendront à lui. En ce qui concerne le non-musulman, alors son âme est (également) prise pour le châtiment. »

 

Allah a dit à propos du peuple de Pharaon (traduction rapprochée) :

 

« le Feu, auquel ils sont exposés matin et soir. Et le jour où l’Heure arrivera (il sera dit): Faites entrer les gens de Pharaon au plus dur du châtiment. » [Surah Ghafir 40:46]

 

Et il a dit (traduction rapprochée) :

 

« Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant: «Où en étiez-vous?» (à propos de votre religion) – «Nous étions impuissants sur terre», dirent-ils. Alors les Anges diront: «La terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer?» Voilà bien ceux dont le refuge est l’Enfer. Et quelle mauvaise destination! » [Surah an-Nisa 4:97]

 

Il a dit aussi (traduction rapprochée) :

 

« Si tu voyais, lorsque les Anges arrachaient les âmes aux mécréants! Ils les frappaient sur leurs visages et leurs derrières, (en disant): Goûtez au châtiment du Feu. » [Surah an-Afnal 8:50]

 

Donc, c’est la preuve que la personne décédée qui est un croyant rencontrera sa récompense au Jannah [Paradis] le jour de sa mort, et le non-musulman rencontrera sa punition le jour de sa mort.

 

Ceci concerne l’âme.

 

Pour ce qui est du corps, alors en effet il restera sur la terre jusqu’au Jour du Jugement, et l’âme sera réunie avec lui, soit (étant) punis soit (étant) bénis, comme les textes l’indiquent.

 

Traduit de l'anglais par Abu Ubaydillah Abdel Karim ad-Dunkerki

 

السؤال: سؤاله الأخير يقول: إذا توفي الإنسان هل يذهب إلى الجنة أو إلى النار بعد وفاته ، أو يبقى في القبر إلى يوم القيامة. نرجو توضيح ذلك مع إضافة بعض المعلومات عن ذلك وشكراً لكم؟
     الجواب الشيخ: أما جسم الميت فإنه يبقى في الأرض في المكان الذي دفن فيه إلى يوم القيامة قال الله تعالى:(وَنُفِخَ فِي الصُّورِ فَإِذَا هُمْ مِنَ الأَجْدَاثِ إِلَى رَبِّهِمْ يَنْسِلُونَ) وقال تعالى:(وَمِنْ وَرَائِهِمْ بَرْزَخٌ إِلَى يَوْمِ يُبْعَثُونَ) فهو باقٍ في الأرض وأما روحه فإنها تكون في الجنة أو تكون في النار قال الله تبارك وتعالى: (الَّذِينَ تَتَوَفَّاهُمُ الْمَلائِكَةُ طَيِّبِينَ يَقُولُونَ سَلامٌ عَلَيْكُمُ ادْخُلُوا الْجَنَّةَ بِمَا كُنْتُمْ تَعْمَلُونَ) فبيّن أن هذا القول يكون عند الوفاة فمعنى ذلك أنهم يدخلون الجنة يوم وفاتهم وهذا لا يكون إلا للروح لا يكون للبدن وقد ثبت عن النبي صلى الله عليه وسلم:"أن الميت في قبره إذا كان مؤمناً يفتح له بابٌ إلى الجنة ويأتيه من روحها ونعيمها وأما الكافر فإن روحه أيضاً يذهب بها إلى العذاب" قال الله تعالى عن آل فرعون: (النَّارُ يُعْرَضُونَ عَلَيْهَا غُدُوًّا وَعَشِيًّا وَيَوْمَ تَقُومُ السَّاعَةُ أَدْخِلُوا آلَ فِرْعَوْنَ أَشَدَّ الْعَذَابِ) وفيها قراءة: (وَيَوْمَ تَقُومُ السَّاعَةُ وأُدْخِلُوا آلَ فِرْعَوْنَ أَشَدَّ الْعَذَابِ) وقال تعالى: (إِنَّ الَّذِينَ تَوَفَّاهُمُ الْمَلائِكَةُ ظَالِمِي أَنْفُسِهِمْ قَالُوا فِيمَ كُنْتُمْ قَالُوا كُنَّا مُسْتَضْعَفِينَ فِي الأَرْضِ قَالُوا أَلَمْ تَكُنْ أَرْضُ اللَّهِ وَاسِعَةً) وقال تعالى: (وَلَوْ تَرَى إِذْ يَتَوَفَّى الَّذِينَ كَفَرُوا الْمَلائِكَةُ يَضْرِبُونَ وُجُوهَهُمْ وَأَدْبَارَهُمْ وَذُوقُوا عَذَابَ الْحَرِيقِ* ذَلِكَ بِمَا قَدَّمَتْ أَيْدِيكُمْ وَأَنَّ اللَّهَ لَيْسَ بِظَلَّامٍ لِلْعَبِيدِ) فهذا دليل على أن الميت المؤمن يلقى جزاءه في الجنة من يوم موته والكافر يلقى عذابه في النار من يوم موته وهذا بالنسبة للروح أما البدن فإنه يبقى في الأرض إلى يوم القيامة وقد تتصل الروح به معذبةً أو منعمة كما تدل على ذلك الأحاديث

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Annoncer le feu au mécréant si on passe devant sa tombe

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Annoncer le feu au mécréant si on passe devant sa tombe

Si il (le musulman) visite la tombe du mécréant, il ne le salut pas, et il n'invoque pas pour lui, mais plutôt il lui annonce le Feu, ainsi a ordonné le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم dans le Hadîth de Sa'd Ibn Abî Waqâss qui a dit :

 

«Un bédouin est venu au Prophète صلى الله عليه وسلم et dit : Certes mon père préservait les liens de parenté, et il faisait, faisait, faisait, où est-il (maintenant qu'il est mort) ?

Il dit : au Feu

c'était comme si le bédouin s'était préparé à cela, il dit alors : Ô Messager d'Allâh ! où est ton père ?

Il dit : à chaque fois que tu passera devant la tombe d'un mécréant, annonce lui le Feu.»

 

Sa'd Ibn Abî Waqâss :

 

«Après cela, le bédouin se soumis et dit :

 

"Le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم m'a chargé d'une charge fatiguante, je ne suis pas passé par la tombe d'un mécréant sans lui annoncer le Feu."»

 

At-Tabarânâ dans son «al-Mu'jâm al-Kabîr» (1/191/11) ; Ibn as-Sunni dans son «'Amal al-Yawm Wa al-Layl» (588) ; adh-Dhiyyah al-Maqdissî dans son «al-Ahâdîth al-Mukhtâra» (1/333) ; al-Bazzâr dans ses rajouts (93) avec une chaîne authentique.

 

وإذا زار قبر الكافر فلا يسلم عليه ، ولا يدعو له ، بل يبشره بالنار ، كذلك أمر رسول الله صلى الله عليه وسلم في حديث سعد بن أبي وقاص قال

❪ جاء أعرابي إلى النبيَّ صلى الله عليه وسلم  فقال : إن أبي كان يصل الرحم ، وكان ، وكان ، فأين هو ؟ قال : في النار ، فكأن الأعرابي وجد من ذلك

فقال : يارسول الله ! فأين أبوك ؟

قال : حيثما مررت بقبر كافر فبشره بالنار

.قال : فأسلم الأعرابي بعدُ ، فقال : لقد كلفني رسول الله صلى الله عليه وسلم تَعَبا ! ما مررت بقبر كافر إلا بشرته بالنار

 

Source: Ahkâm al-Janâ-iz (251-252)

Il y a dans ce hadîth une fâ-idah importante que la majorité des livres de jurisprudence ont ignoré, et c'est la législation d'annoncer le Feu au mécréant si l'on passe devant sa tombe, et ceci doit toucher le musulman et lui rappeler la gravité du crime de ce mécréant !

 

Il a été responsable d'un péché terrible qui est pire que tous les péchés de ce bas monde, même si on les réunissait !

 

C’est la mécréance envers Allâh (Exalté soit-Il) et l'association avec Lui, dont Allâh a éclaircit sa grande abomination envers Lui lorsqu'Il l'a exclu de Son pardon lorsqu'Il dit :

 

إن الله لا يغفر أن يشرك به ويغفر ما دون ذلك لمن يشاء

 

«Certes Allâh ne pardonne pas qu’on Lui donne quelqu’associé. À part cela, Il pardonne à qui Il veut.» {Qur’ân 4:48}

 

Source : Sahîha (1/57)

Publié par 3ilmchar3i.net

و في هذا الحديث فائدة هامة أغفلتها عامة كتب الفقه ، ألا و هي مشروعية تبشير الكافر بالنار إذا مر بقبره ، ولا يخفى ما في هذا التشريع من إيقاظ المؤمن ، وتذكيره بخطورة جرم هذا الكافر ، حيث ارتكب ذنبا عظيما تهون ذنوب الدنيا كلها تجاهه ولو اجتمعت ، وهو الكفر بالله - عز وجل - والإشراك به الذي أبان الله تعالى عن شدة مقته إياه حين استثناه من المغفرة فقال

 إن الله لا يغفر أن يشرك به ويغفر ما دون ذلك لمن يشاء

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

La manière légale de dissiper la tristesse quand on a perdu un être cher

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La manière légale de dissiper la tristesse quand on a perdu un être cher

Question 16 :

 

Quelle est la façon légale de réconforter une personne qui a été éprouvée par la mort d'un être qui lui est cher ?

 

Réponse 16 :

 

La manière est celle qui est mentionnée dans le Noble Coran.

 

En effet, Allâh, Le Très-Haut, a dit :  

 

"Et fais la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteint:

«Certes nous sommes à Allâh, et c’est à Lui que nous retournerons.  

Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde; et ceux-là sont les biens guidés."

(sourate Al-Baqara 155 à 157)

 

Et dans ce qui est évoqué par le Prophète صلى الله عليه وسلم en disant :

 

"Toutes les fois qu'un serviteur [d'Allâh] frappé par un malheur, dit : 

 

"Nous appartenons à Allâh et à Lui nous retournons,

Ô Seigneur, accorde-moi un salaire pour mon malheur et donne-moi en compensation meilleur que lui."

 

إنا لله وإنا إليه راجعون، اللهم آجرني في مصيبتي واخلف لي خيرًا منها

 

Allâh le Très-Haut, lui accordera un salaire pour son malheur et lui donnera en compensation meilleur que lui."

Sahîh Mouslim (Les funérailles) (918), Mousnad Ahmad (6/309), Mouwattâ' Mâlik (Les funérailles) (558).

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 16 de la Fatwa numéro ( 17883 )

( Numéro de la partie: 7, Numéro de la page: 212)

Publié par alifta.net

 الطريقة الشرعية لإزالة الحزن عندما يصيب الإنسان مصيبة موت أحد الأعزاء عليه

س 16: ما هي الطريقة الشرعية لإزالة الحزن عندما يصيب الإنسان مصيبة موت أحد الأعزاء عليه ؟

ج 16: الطريقة هي ما جاء في القرآن الكريم، قال تعالى:  وَبَشِّرِ الصَّابِرِينَ (155) الَّذِينَ إِذَا أَصَابَتْهُمْ مُصِيبَةٌ قَالُوا إِنَّا لِلَّهِ وَإِنَّا إِلَيْهِ رَاجِعُونَ (156) أُولَئِكَ عَلَيْهِمْ صَلَوَاتٌ مِنْ رَبِّهِمْ وَرَحْمَةٌ وَأُولَئِكَ هُمُ الْمُهْتَدُونَ  ، وما ذكره النبي صلى الله عليه وسلم بقوله: صحيح مسلم الْجَنَائِزِ (918) ، مسند أحمد (6/309) ، موطأ مالك الْجَنَائِزِ (558). ما من عبد تصيبه مصيبة فيقول: إنا لله وإنا إليه راجعون، اللهم آجرني في مصيبتي واخلف لي خيرًا منها، إلا آجره الله تعالى في مصيبته وأخلف له خيرًا منها

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال السادس عشر من الفتوى رقم - 17883

(الجزء رقم : 7، الصفحة رقم: 212)

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Les affres de la mort et la maladie qui précède la mort (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les affres de la mort et la maladie qui précède la mort (audio-vidéo)

Question : 

 

Est-ce que la difficulté des affres de la mort allège les péchés ?

 

De même que la maladie qui précède la mort, est-ce qu’elle allège les péchés ? 

 

Réponse : 

 

Oui, tout ce qui atteint l’homme comme maladie, ou adversité, ou anxiété, ou angoisse, jusque même l’épine qui le touche, tout cela est une expiation de ses péchés.

 

Puis s’il patiente et espère la récompense d'Allâh, alors il a une récompense en plus de l’expiation.

 

La récompense de cette patience avec laquelle il a affronté ce malheur qui l’a touché.

 

Pas de différence en cela entre ce qu’il y a lors de la mort, et ce qu’il y a avant elle.

 

Les malheurs sont des expiations des péchés concernant le croyant.

 

Et ce qui indique cela est Sa Parole تعالى (traduction rapprochée du sens) :

 

{Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis. Et Il pardonne beaucoup}.

 

Ainsi, si ceci est en raison de ce que nos mains ont acquis, cela indique qu'il est bien une expiation de ce que nous avons fait et de ce que nous en avons récolté.

 

Et de même que nous en a informé le Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"rien n'atteint le croyant parmi l’angoisse, l’anxiété, la persécution, ni même l’épine qui le pique, sans qu’Allâh lui expie par cela (ses péchés)."
 

Fatâwâ noûr 3ala darb [149]

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

Publié par 3ilmchar3i.net

السؤال:  أثابكم الله، مجموعة من المعلمات في السودان أرسلن بمجموعة من الأسئلة، السؤال الأول يقلن فيه: صعوبة سكرات الموت هل تخفف من الذنوب، وكذلك المرض الذي يسبق الموت هل يخفف من الذنوب، نرجوا إفادة بذلك؟

الجواب: الشيخ : نعم، كل ما يصيب الإنسان من مرض، أو شدة، أو هم، أو غم، حتى الشوكة تصيبه، فإنها كفارة لذنوبه، ثم إن صبر واحتسب كان له مع التكفير أجر، أجر ذلك الصبر الذي قابل به هذه المصيبة التي لحقت به، ولا فرق في ذلك بين ما يكون في الموت، وما يكون قبله، فالمصائب كفارات للذنوب، بالنسبة للمؤمن، ويدل على هذا قوله تعالى

وما أصابكم من مصيبة فبما كسبت أيديكم ويعفو عن كثير

، وإذا كان ذلك مما كسبت أيدينا، دل هذا على أنها مكفرة لما عملناه منها، وكذلك أخبر النبي عليه الصلاة والسلام بأنه

لا يصيب المؤمن هم ولا غم ولا أذى حتى الشوكة يشاكها إلا كفر الله بها عنه

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

L'oeil pleure, le coeur est triste, mais nous ne disons que ce qui plaît à notre Seigneur

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

L'oeil pleure, le coeur est triste, mais nous ne disons que ce qui plaît à notre Seigneur

Anas رضي الله عنه rapporte :

 

«Le Prophète  صلى الله عليه وسلم entra chez Ibrahim [son fils] رضي الله عنه alors qu'il agonisait.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم se mit à verser des larmes, 'Abd ar-Rahman ibn 'Awf lui dit aussitôt :

 

«Toi aussi, Prophète d'Allah ?»

 

«Ibn 'Awf, cela est une miséricorde, répondit le Prophète صلى الله عليه وسلم

 

Puis il poursuivit :

 

« L'oeil pleure, le coeur est triste, mais nous ne disons que ce qui plait à notre Seigneur.

Ô Ibrahim, ta séparation nous chagrine ! ».

 

[Rapporté par Al-Bukhari 1220 et Mouslim 4279]

 

وعن أنس رضي الله عنه

أن رسول الله صلى الله عليه وسلم دخل على ابنه إبراهيم رضي الله عنه وهو يجود بنفسه فجعلت عينا رسول الله صلى الله عليه وسلم تذرفان فقال له عبد الرحمن بن عوف

وأنت يا رسول الله

فقال

يا ابن عوف إنها رحمة

ثم أتبعها بأخرى فقال

( إِنَّ الْعَيْنَ تَدْمَعُ ، وَالْقَلْبَ يَحْزَنُ ، وَلَا نَقُولُ إِلَّا مَا يَرْضَى رَبُّنَا ، وَإِنَّا بِفِرَاقِكَ يَا إِبْرَاهِيمُ لَمَحْزُونُونَ )

4279 رواه البخاري 1220 وروى مسلم بعضه

Partager cet article

Lever les mains pendant le takbîr de la prière funéraire (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Lever les mains pendant le takbîr de la prière funéraire (vidéo)

Question :

 

Soulever les mains pendant le takbîr de la prière funèbre est-il sunna ?

 

Réponse :

 

C'est une sunna que de lever les mains pendant tous les quatre takbîrs, suivant ce qui a été confirmé d' Ibn `Omar et Ibn `Abbâs selon lequel ils (Ibn 'Omar et Ibn 'Abbas) levaient tous leurs mains lors des quatre takbîrs.

 

Le hadith est aussi rapporté par Ad-Dâraqotnî d'après Ibn `Omar avec une bonne chaîne de transmission.

 

Fatwa de cheikh Ben Baz tirée de son recueil de fatwa : Tome 13, page 148

Publié par salat-janaza.com

 

حكم رفع اليدين مع التكبيرات في صلاة الجنازة
رفع اليدين في صلاة الجنازة مع التكبيرات هل هو سنة؟
السنة رفع اليدين مع التكبيرات الأربع كلها؛ لما ثبت عن ابن عمر وابن عباس أنهما كانا يرفعان مع التكبيرات كلها، ورواه الدار قطني مرفوعاً من حديث ابن عمر بسند جيد

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Faire une salat janaza en France et une autre fois sur le corps rapatrié dans le pays d'origine

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Faire une salat janaza en France et une autre fois sur le corps rapatrié dans le pays d'origine

89. En France, lors d'un décès, les familles font une salat janaza en France et une fois le corps rapatrié dans le pays d'origine ils refont une autre salat janaza avant d'enterrer le mort.

 

Cela est il permis ?

 

Réponse :

 

Bismi Allah el Rahman el Rahim 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux 

Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon.

Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

 

Le Sheikh Mohammed ibn Ramzane (qu’Allah le préserve) répond :

 

Ce qu'on sait dans la sounna authentique, c'est que le Prophète (prière et salut d`Allah sur lui) a prié plusieurs fois sur le même mort à l’exemple de certains martyrs de Ouhoud et à l’exemple de la femme qui nettoyait la mosquée du Prophète, prière et salut d`Allah sur lui (les compagnons avaient prié sur elle et n’avaient pas informé le prophète, prière et salut d`Allah sur lui de sa mort, lorsqu’il en fut mis au courant, il alla prier sur sa tombe).

 

Donc, il n’y a pas de mal que l’on prie deux fois sur cette personne :

 

une fois en France

et une autre fois dans le pays d’origine.

 

Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 18/12/1430 – 05/12/2009 Joubail – Arabie Saoudite

copié de dourouss-abdelmalik.com

 

Cheikh Mohammad Ibn Ramzane Al-Hadjiri - الشيخ محمد بن رمزان الهاجري

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>