163 articles avec mort et funerailles - الموت والجنازة

Châtiment du mort en attente à l'hôpital (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Châtiment du mort en attente à l'hôpital (vidéo)

Question :

 

Qu'Allah vous accorde Sa Bienveillance, le questionneur demande:

 

Celui qui retarde l'enterrement durant une longue période, par exemple le corps est conservé à l'hôpital pour diverses raisons (autopsie tel que le crime...), est-ce que les anges Mounkar et Nakir vont descendre pour cette personne?

 

Et sera-t-il châtié du châtiment prévu de la tombe?

 

Réponse :

 

Ceci fait partie des choses de l'au-delà.

 

Nous ne devons pas y entrer, nous y croyons.

 

Et le mort, parmi les choses qu'il devra faire face, il y aura le châtiment de la tombe, qu'il soit enterré ou non.

 

De ce qui est dit, qu'il soit sous la mer, ou enterré sous terre, ou qu'il a été mangé par un fauve ou un rapace, ou crucifié sur des planches, alors Allah est capable de lui faire susciter le châtiment ou le bienfait, et capable de lui envoyer les 2 anges et qu'ils lui questionnent, quoiqu'il se passe.

 

Source: sharh mandhouma al hayia ibn abi daoud as sijistani, cassette n°6 vers 1h03

divider 11

Châtiment du mort en attente à l'hôpital (vidéo)

divider 11

divider 11

أَيۡنَمَا تَكُونُواْ يُدۡرِككُّمُ ٱلۡمَوۡتُ وَلَوۡ كُنتُمۡ فِى بُرُوجٍ۬ مُّشَيَّدَةٍ۬‌ۗ وَإِن تُصِبۡهُمۡ حَسَنَةٌ۬ يَقُولُواْ هَـٰذِهِۦ مِنۡ عِندِ ٱللَّهِ‌ۖ وَإِن تُصِبۡهُمۡ سَيِّئَةٌ۬ يَقُولُواْ هَـٰذِهِۦ مِنۡ عِندِكَ‌ۚ قُلۡ كُلٌّ۬ مِّنۡ عِندِ ٱللَّهِ‌ۖ فَمَالِ هَـٰٓؤُلَآءِ ٱلۡقَوۡمِ لَا يَكَادُونَ يَفۡقَهُونَ حَدِيثً۬ا

 

"Où que vous soyez, la mort vous atteindra, fussiez-vous dans des tours imprenables. Qu’un bien les atteigne, ils disent: «C’est de la part d’Allah.» Qu’un mal les atteigne, ils disent: «C’est dû à toi (Muḥammad).» Dis: «Tout est d’Allah.» Mais qu’ont-ils ces gens, à ne comprendre presque aucune parole?" {sourate les femmes 4 verset 78 }

divider 11

Abû Sa'ïd relate que le Prophète (qu'Allah le bénisse et le salue) a raconté :

 

"Un homme, parmi ceux qui étaient avant vous, Allah lui avait donné des biens matériels et des enfants. Lorsqu'il fut à l'agonie, il dit à ses fils :

"Quel père ai-je été pour vous ?

– Le meilleur que puisse être un père, dirent-ils.

– (Ce père) n'a amassé auprès de Allah aucun bien ; et si Allah obtient capacité sur lui (wa in yaqdir illâhu 'alayhi), Il le châtiera / s'il arrive auprès d'Allah (in yaqdam 'ala-llâhi), Celui-ci le châtiera. Aussi, lorsque je serai mort, brûlez-moi. Lorsque je serai devenu comme charbon, réduisez-moi en poussière. Puis lorsqu'il y aura un jour venteux éparpillez-moi dans la mer."

Il prit leur engagement.

Ils firent ainsi, puis éparpillèrent ses (cendres) un jour de vent.

Allah lui dit : "Sois !", et voilà qu'il est homme debout.

Allah (lui) dit : "Mon serviteur, qu'est-ce qui t'a poussé à faire ce que tu as fait [cette demande à tes fils de brûler ton corps et d'éparpiller tes cendres] ?

– La crainte de Toi" répondit-il.

Ce qu'Allah lui fit fut qu'Il lui fit miséricorde au moment de cette (réponse)."

(Rapporté par Al-Bikhari et Mouslim)

 

عن أبي سعيد، عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه ذكر

"رجلا فيمن سلف - أو فيمن كان قبلكم، قال: كلمة: يعني - أعطاه الله مالا وولدا. فلما حضرت الوفاة، قال لبنيه: أي أب كنت لكم؟ قالوا: خير أب. قال: فإنه لم يبتئر - أو لم يبتئز - عند الله خيرا، وإن يقدر الله عليه يعذبه، فانظروا إذا مت فأحرقوني حتى إذا صرت فحما فاسحقوني - أو قال: فاسحكوني -، فإذا كان يوم ريح عاصف فأذروني فيها. فقال نبي الله صلى الله عليه وسلم: فأخذ مواثيقهم على ذلك وربي. ففعلوا، ثم أذروه في يوم عاصف. فقال الله عز وجل: كن، فإذا هو رجل قائم. قال الله: أي عبدي ما حملك على أن فعلت ما فعلت؟ قال: مخافتك، - أو فرق منك -. قال: فما تلافاه أن رحمه عندها

Châtiment du mort en attente à l'hôpital (vidéo)

copié de minhaj sunna

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Le croyant et la crainte de la mort

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le croyant et la crainte de la mort

Question :

 

Une sœur musulmane dont les initiales sont 'A.`A. de Riyad demande si le croyant ne devrait pas craindre la mort.

 

Si tel est le cas, cela signifie-t-il qu'il n'a aucune envie de rencontrer Allah ?

 

Réponse :

 

Les croyants, hommes et femmes devraient avoir peur d'Allah et avoir de l'espoir en Lui (qu'Il soit Glorifié). Allah (qu'Il soit Glorifié et Exalté) dit (traduction rapprochée) :  

 

"N'ayez donc pas peur d'eux. Mais ayez peur de Moi, si vous êtes croyants." (sourate 'Al-Imran verset 175)

 

Allah (qu'Il soit Glorifié et Exalté) dit aussi (traduction rapprochée) :  

 

"Ne craignez donc pas les gens, mais craignez Moi." (sourate Al-Ma'ida verset 44)

 

Allah (qu'Il soit Glorifié) dit aussi (traduction rapprochée) :  

 

"Et c'est Moi que vous devez redouter." (sourate Al-Baqara verset 40)

 

Allah (qu'Il soit Glorifié) dit aussi (traduction rapprochée) :  

 

"Certes, ceux qui ont cru, émigré et lutté dans le sentier d'Allah, ceux-là espèrent la miséricorde d'Allah." (sourate Al-Baqara verset 218)

 

Allah (qu'Il soit Glorifié et Exalté) dit aussi (traduction rapprochée) :  

 

"Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu'il fasse de bonnes actions et qu'il n'associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur". (sourate Al-Kahf verset 110)

 

Aucun croyant ni aucune croyante ne doivent désespérer de la miséricorde d'Allah ou se sentir en sécurité contre le ruse d'Allah. Allah (qu'Il soit Glorifié) dit (traduction rapprochée) :  

 

"Dis: «O Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux." (sourate Az-Zoumar verset 53)

 

Allah (qu'Il soit Glorifié et Exalté) dit aussi (traduction rapprochée) :  

 

"Et ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. Ce sont seulement les gens mécréants qui désespèrent de la miséricorde d'Allah". (sourate Youssouf verset 87)

 

Allah (qu'Il soit Glorifié et Exalté) dit aussi (traduction rapprochée) :  

 

"Sont-ils à l’abri du stratagème d’Allah? Seuls les gens perdus se sentent à l’abri du stratagème d’Allah." (sourate Al-A'raf verset 99)

 

Tout musulman doit être prêt à affronter la mort et se méfier de la négliger, en vertu des versets mentionnés ci-dessus et de ce qui a été rapporté du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) :  

 

"Rappelez-vous le plus souvent de la destructrice des plaisirs : La mort"

 

Etre insouciant de la mort et négliger la préparation à sa rencontre sont les causes de la mauvaise fin.

 

Il est authentiquement rapporté que `A'îcha (qu'Allah soit Satisfait d'elle) a rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :

 

"Quiconque désire rencontrer Allah, Allah désire le rencontrer ; et quiconque répugne à rencontrer Allah, Allah répugne à sa rencontre".

Je dis alors : "Ô Envoyé d'Allah ! Mais la mort est quelque chose d'horrible et nous tous, nous la haïssons !".

- "Cela n'est pas comme tu le penses, car lorsqu'on annonce au croyant qu'il aura la miséricorde d'Allah, Sa satisfaction et Son Paradis, il désire rencontrer Allah et Allah désire le rencontrer. Quant à l'impie, lorsqu'on lui présage le châtiment d'Allah et Son mécontentement, il répugne à rencontrer Allah, et Allah de même répugne à le rencontrer"

Rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim.

 

Ce hadith est la preuve du fait qu'il n'y a rien de mal à ne pas aimer et craindre la mort, car cela ne signifie pas ne pas aimer rencontrer Allah.

 

Lorsque le croyant déteste ou craint la mort, il espère augmenter ses bonnes œuvres et obéir à Allah afin de se préparer pour Sa rencontre.

 

Il n'y a rien de mal à ce que le musulman craigne les animaux nuisibles comme les prédateurs, les serpents, etc.., et à ce qu'il ait recours aux moyens disponibles pour s'en protéger.

 

De même, il n'y a rien de mal à ce que le musulman craigne son ennemi et se prépare à se battre contre lui. Allah (qu'Il soit Glorifié) dit (traduction rapprochée) :  

 

"Et préparez (pour lutter) contre eux tout ce que vous pouvez comme force" (sourate Al-Anfal verset 60)

 

Ceci signifie qu'il faut se préparer pour l'ennemi, tout en s'en remettant à Allah, en dépendant de Lui et en croyant que la victoire n'est accordée que par Lui, car le croyant doit avoir recours aux moyens disponibles conformément aux ordres d'Allah, sans y compter de façon indépendante.

 

Allah (qu'Il soit Glorifié) dit (traduction rapprochée) :  

 

"(Et rappelez-vous) le moment où vous imploriez le secours de votre Seigneur et qu’Il vous exauça aussitôt: «Je vais vous aider d’un millier d’Anges déferlant les uns à la suite des autres.»

Allah ne fit cela que pour (vous) apporter une bonne nouvelle et pour qu’avec cela vos cœurs se tranquillisent. Il n’y a de victoire que de la part d’Allah. Allah est Puissant et Sage." (sourate Al-Anfal verset 9-10)

 

La peur qu'Allah a interdite, c'est de craindre une créature à un degré qui nous fait renoncer à une obligation ou commettre un péché.

 

A cet égard, Allah (Gloire à Lui) dit (traduction rapprochée) :  

 

"N'ayez donc pas peur d'eux. Mais ayez peur de Moi, si vous êtes croyants." (sourate 'Al-Imran verset 175)

 

Cette crainte éprouvée envers d'autres en dehors d'Allah revient à adorer d'autres que Lui, à croire en sa capacité de connaître le Ghayb (L'Inconnaissable), à gérer les affaires de l'univers, et à nuire ou à faire du bien, loin de la volonté d'Allah, tout comme les associateurs (ceux qui associent d'autres avec Allah dans sa divinité; ou de culte) avec leurs divinités.

 

Qu'Allah nous accorde le succès.

 

المؤمن والخوف من الموت
س: الأخت التي رمزت لاسمها بـ: أ. ع. من الرياض تقول في سؤالها هل يجب على المؤمن عدم الخوف من الموت؟ وإذا حدث هذا فهل معناه عدم الرغبة في لقاء الله؟
جـ : يجب على المؤمن والمؤمنة أن يخافا الله سبحانه ويرجواه ؛ لأن الله سبحانه قال في كتابه العظيم:  فَلا تَخَافُوهُمْ وَخَافُونِ إِنْ كُنْتُمْ مُؤْمِنِينَ  وقال عز وجل:  فَلا تَخْشَوُا النَّاسَ وَاخْشَوْنِ  وقال سبحانه:  وَإِيَّايَ فَارْهَبُونِ  وقال عز وجل:  إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَالَّذِينَ هَاجَرُوا وَجَاهَدُوا فِي سَبِيلِ اللَّهِ أُولَئِكَ يَرْجُونَ رَحْمَةَ اللَّهِ  وقال عز وجل:  فَمَنْ كَانَ يَرْجُو لِقَاءَ رَبِّهِ فَلْيَعْمَلْ عَمَلا صَالِحًا وَلاَ يُشْرِكْ بِعِبَادَةِ رَبِّهِ أَحَدًا  في آيات كثيرة ولا يجوز للمؤمن ولا للمؤمنة اليأس من رحمة الله، ولا الأمن من مكره، قال الله سبحانه:  قُلْ يَا عِبَادِيَ الَّذِينَ أَسْرَفُوا عَلَى أَنْفُسِهِمْ لاَ تَقْنَطُوا مِنْ رَحْمَةِ اللَّهِ إِنَّ اللَّهَ يَغْفِرُ الذُّنُوبَ جَمِيعًا إِنَّهُ هُوَ الْغَفُورُ الرَّحِيمُ  وقال تعالى:  وَلاَ تَيْأَسُوا مِنْ رَوْحِ اللَّهِ إِنَّهُ لاَ يَيْأَسُ مِنْ رَوْحِ اللَّهِ إِلا الْقَوْمُ الْكَافِرُونَ  وقال عز وجل:  أَفَأَمِنُوا مَكْرَ اللَّهِ فَلا يَأْمَنُ مَكْرَ اللَّهِ إِلا الْقَوْمُ الْخَاسِرُونَ 
ويجب على جميع المسلمين من الذكور والإناث الإعداد للموت والحذر من الغفلة عنه ، للآيات السابقات، ولما روي عنه صلى الله عليه وسلم أنه قال:  أكثروا من ذكر هادم اللذات - الموت  ولأن الغفلة عنه وعدم الإعداد له من أسباب سوء الخاتمة، وقد ثبت عن عائشة رضي الله عنها أنها قالت: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: من أحب لقاء الله أحب الله لقاءه ومن كره لقاء الله كره الله لقاءه فقلت: يا نبي الله: أكراهية الموت فكلنا نكره الموت، قال: ليس كذلك ولكن المؤمن إذا بشر برحمة الله ورضوانه وجنته أحب لقاء الله فأحب الله لقاءه وإن الكافر إذا بشر بعذاب الله وسخطه كره لقاء الله فكره الله لقاءه  متفق عليه ، وهذا الحديث يدل على أن كراهة الموت والخوف منه لا حرج فيه، ولا يدل ذلك على عدم الرغبة في لقاء الله. لأن المؤمن حين يكره الموت أو يخاف قدومه يرغب في المزيد من طاعة الله والإعداد للقائه، وهكذا المؤمنة حين تخاف من الموت وتكره قدومه إليها إنما تفعل ذلك رجاء المزيد من الطاعات والاستعداد للقاء ربها.
ولا حرج على المسلم أن يخاف من المؤذيات طبعًا كالسباع والحيات ونحو ذلك فيتحرز منها بالأسباب الواقية، كما أنه لا حرج على المسلمين في الخوف من عدوهم حتى يعدوا له العدة الشرعية، كما قال الله سبحانه:  وَأَعِدُّوا لَهُمْ مَا اسْتَطَعْتُمْ مِنْ قُوَّةٍ  - أي الأعداء - مع الاعتماد على الله والاتكال عليه والإيمان بأن النصر من عنده، وإنما يأخذ المؤمن بالأسباب ويعدها؛ لأن الله سبحانه أمره بها لا من أجل الاعتماد عليها، كما قال الله سبحانه:  إِذْ تَسْتَغِيثُونَ رَبَّكُمْ فَاسْتَجَابَ لَكُمْ أَنِّي مُمِدُّكُمْ بِأَلْفٍ مِنَ الْمَلائِكَةِ مُرْدِفِينَ (9) وَمَا جَعَلَهُ اللَّهُ إِلا بُشْرَى وَلِتَطْمَئِنَّ بِهِ قُلُوبُكُمْ وَمَا النَّصْرُ إِلا مِنْ عِنْدِ اللَّهِ إِنَّ اللَّهَ عَزِيزٌ حَكِيمٌ
وإنما الخوف الذي نهى الله عنه هو الخوف من المخلوق على وجه يحمل صاحبه على ترك الواجب أو فعل المعصية، وفي ذلك نزل قوله سبحانه:  فَلا تَخَافُوهُمْ وَخَافُونِ إِنْ كُنْتُمْ مُؤْمِنِينَ  وهكذا الخوف من غير الله على وجه العبادة لغيره، واعتقاد أنه يعلم الغيب أو يتصرف في الكون أو يضر وينفع بغير مشيئة الله كما يفعل المشركون مع آلهتهم
وبالله التوفيق
(الجزء رقم : 6، الصفحة رقم: 314)

 

(Numéro de la partie: 6, Numéro de la page: 313-314)
copié de alifta.net

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

La mort pendant le mois de ramadan a-t-elle un mérite particulier ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La mort pendant le mois de ramadan a-t-elle un mérite particulier ? (audio)

 

Question :

 

Celui qui meurt pendant le mois de Ramadan, fait-il partie des gens du Paradis ?

 

Réponse de Cheikh Mouhammad Ibn ‘Abdoul-Wahab Al-Wassabi :

 

Nous disons : nous espérons le bien pour lui.

 

S’il était quelqu’un qui prie et qui jeûne ; s’il était des gens du Tawhid alors on espère le bien pour lui.

 

En particulier s’il a jeûné le mois de Ramadan puis est mort. 

separador-2-

Question :

 

Le questionneur de Syrie demande :

 

Est-ce que celui qui meurt pendant le mois de Ramadan ou le jour du vendredi ou pendant sa nuit, cela a-t-il un mérite sur les autres jours, car nous avons entendu cela de l'un des frères.

 

Réponse  de Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al ‘Outheymine:

 

Je ne sais rien à ce sujet.

 

Les hadiths qui ont été rapportés en ce qui concerne la mort le jour du vendredi sont tous inauthentiques.

 

De même, pour celui qui meurt pendant le mois de  Ramadan, je ne connais rien à ce sujet, qui indiquerait un mérite spécifique.

 

Cependant, s'il meurt en jeûnant et bien-guidé, alors un grand bien est à espérer pour lui.

 

Mais je ne connais rien de précis en ce qui concerne la mort durant le mois de Ramadan.

 

Quant à la mort le vendredi soir ou pendant la journée du vendredi, certaines choses ont été rapportées à ce sujet mais qui ne sont pas authentiques.

 

Source: Fatawa Nour ‘Ala Ad-Darb 13/477

traduction de l'anglais : AbderRahman abou Maryam
 

Cheikh Mouhamed Ibn Abdelwahab Al-Wassabee - الشيخ محمد بن عبد الوهاب الوصابي
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Femme souhaitant rédiger son testament avant l'accouchement (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Femme souhaitant rédiger son testament avant l'accouchement (audio)

Question :

 

Une étudiante en science légiférée est enceinte et va bientôt accoucher, si Allâh le veut.

 

Elle voudrait laisser son testament en cas de décès.

 

Nous souhaitons que vous invoquiez le salut pour elle.

 

Elle demande également quant à la grande bibliothèque qu'elle possède, s'il lui est permis de la léguer à l'une des universités islamiques ou à des mosquées en tant que legs pieux au cas où elle viendrait à mourir.

 

Réponse :

 

Dans tous les cas :

 

Premièrement, elle est porteuse de bon espoir, car Allâh a décrété les menstrues et l'accouchement aux filles d'Adam, donc qu'elle se rassure et qu'elle croit au fait qu'Allâh -Tout Puissant et honoré soit-Il- a prédestiné la mort, sa cause et son lieu.

 

Qu'elle croit en cela et se prépare, elle, ainsi que tout autre parmi les créatures responsables, à la rencontre d'Allâh avec le bon alignement et délaissement des dérives.

 

Deuxièmement, le testament se rédige dans le cas d'une mort imminente.

 

Si à l'approche de son accouchement elle fait un testament, alors il n'y a pas de mal, mais pas en déterminant qu'elle va mourir lors de cet accouchement, la créature n'a aucun savoir sur cela, elle est plutôt porteuse de bon espoir.

 

Et il n'y a pas d'empêchement si à l'approche de l'accouchement, elle lègue à deux de ses proches ce qu'elle désire, le tiers de son argent ou moins.

 

Concernant les bibliothèques, son pays en est dans le plus grand besoin.

 

Donc, sa bibliothèque, qu'elle ne s'empresse pas, jusqu'au moment où son accouchement approche, alors elle lègue le tiers de son argent et c'est suffisant.

 

Qu'Allâh la guérisse.

 

Révisé, relu et publié par 3ilmchar3i.net

السؤال : طالبة علم حامل وستلد قريبا إن شاء الله وتريد أن تترك وصيتها في حالة وفاتها نرجو منكم الدعاء لها بالسلامة وتسأل أيضا لديها مكتبة كبيرة فهل يجوز لها أن توصي بها لأحدى الجامعات الإسلامية أو المساجد كوقف في حالة وفاتها

الجواب : على كل حال أولا تؤمل خير فبنات آدم كتب الله عليهن ذلك الحيض والولادة والإنجاب فعليها أن تطمئن نفسها وتؤمن بأن الله عز وجل قدر الوفاة وسببها ومكانها تؤمن بذلك وتستعد هي وغيرها من المخلوقات المكلفة يستعدون للقاء الله بصالح الأمر وترك الزلل

ثانيا أن الوصية تكتب في حال فرض الموت فهي إذا قربت ولادتها وأوصت لا حرج؛ لا قاطعة بأنها ستموت على هذه الولادة لا علم للمخلوق بل تؤمل خيرا ولا مانع إذا داهمتها الولادة توصي إلي اثنين من أقاربها بما تريد أن توصي فيه بثلث مالها فأقل وأما المكتبات فبلادها هناك في أمس الحاجة إليها المكتبة فلا تستعجل عليها حتى في الوقت الذي تقرب ولادتها فتوصي بثلث مالها وكفى وشفاها الله

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Celui qui meurt en étant alcoolique...

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Celui qui meurt en étant alcoolique...

D'après 'Abdallah Ibn 'Abbas (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

 

« Celui qui meurt en étant alcoolique rencontre Allah comme un adorateur d'idoles ».

(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°677)

 

Et dans une autre version:

 

« Celui qui boit de l'alcool est comme un adorateur d'idole, celui qui boit de l'alcool est comme celui qui adore Al Lat et Al 'Ouza (*) ».

(Rapporté Al Harith par et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°3701)

 

(*) Al Lat et Al 'Ouza sont deux idoles qui étaient adorées par les arabes avant l'Islam.

 

L'imam Ibn Hibban (mort en 354) a expliqué que le sens de ces ahadiths est que celui qui rencontre Allah en étant alcoolique et qui a la croyance que l'alcool est autorisé rencontre Allah comme un adorateur d'idole car ces deux personnes sont égales dans le fait qu'elles sont mécréantes.

(Voir Silsila Sahiha vol 2 p 289)

 

عن عبدالله ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من مات مدمن خمر لقي الله كعابد وثن

(رواه أحمد و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٦٧٧)

و في رواية : شارب الخمر كعابد وثن و شارب الخمر كعابد اللات و العزى

(رواه الحارث و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٣٧٠١)

Partager cet article

Observer une minute de silence en mémoire des morts

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Observer une minute de silence en mémoire des morts

Question :

 

Est-il permis d'observer une minute de silence en mémoire des martyrs par exemple. 

 

On a constaté qu'au début d'une cérémonie quelconque, les gens se mettent debout pour observer une minute de silence ou pour honorer les âmes des martyrs ?

 

Réponse :

 

Ce que font certains en se mettant debout pour un moment de silence pour rendre hommage aux âmes des martyrs et des dignitaires fait partie des choses répréhensibles et des innovations en religion qui n'ont pas existé à l'époque du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) ni à l'époque de ses Compagnons et des pieux prédécesseurs (As-Salaf As-Sâlih).

 

Cela n'est pas en accord avec les moralités du monothéisme et de la vénération sincère d'Allah.

 

Dans cet acte, certains musulmans ignorants de leur religion suivent ce que les infidèles ont innové et les imitent dans leurs mauvaises habitudes et leur exagération dans le culte voué à leurs chefs et leurs dignitaires vivants et morts.

 

Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a interdit de leur ressembler.

 

En revanche, l'Islam reconnaît les droits suivants :

 

-Prier pour les morts musulmans,

-faire l'aumône en leur nom,

-mentionner leurs bons actes et s'abstenir d'en évoquer les mauvais...

 

Les règles de bienséance que l'Islam a instaurées sont nombreuses.

 

Il a incité le musulman à les observer avec ses frères morts et vivants.

 

Parmi elles, il n'y a pas de station debout pour une minute de silence pour rendre hommage aux martyrs et aux dignitaires.

 

Tout au contraire, les fondements de l'Islam répugnent cela.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

الوقوف حدادا على الشهداء

س4: هل يجوز وقوف دقيقة مثلاً مع الصمت تحية للشهداء، حيث إنه عندما تبدأ حفلة معينة يقف الناس دقيقة مع الصمت حدادًا أو تشريفًا لأرواح الشهداء؟

ج4: ما يفعله بعض الناس من الوقوف زمنًا مع الصمت تحية للشهداء أو الوجهاء أو تشريفًا وتكريمًا لأرواحهم وحدادًا عليهم - من المنكرات والبدع المحدثة التي لم تكن في عهد النبي صلى الله عليه وسلم ولا في عهد أصحابه ولا السلف الصالح، ولا تتفق مع آداب التوحيد وإخلاص التعظيم لله، بل اتبع فيها بعض جهلة المسلمين بدينهم من ابتدعها من الكفار وقلدوهم في عاداتهم القبيحة وغلوهم في رؤسائهم ووجهائهم أحيًاء وأمواتًا، وقد نهى النبي صلى الله عليه وسلم عن التشبه بهم

والذي عرف في الإِسلام من حقوق أهله: الدعاء لأموات المسلمين والصدقة عنهم وذكر محاسنهم والكف عن مساويهم.. إلى كثير من الآداب التي بينها الإِسلام وحث المسلم على مراعاتها مع إخوانه أحيًاء وأمواتًا، وليس منها الوقوف حدادًا مع الصمت تحية للشهداء أو الوجهاء، بل هذا مما تأباه أصول الإِسلام

وبالله التوفيق. وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 2، الصفحة رقم: 215)

 

( Numéro de la partie: 2, Numéro de la page: 215)

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Les étapes de la mort (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les étapes de la mort (vidéo)

La louange appartient à Allah, la louange appartient à Allah qui a crée la création pour qu'elle l'adore, et à fait un jour pour sa rencontre qu'ils atteindront.

Et j'atteste qu'il n'y a pas de divinité sauf Allah, Lui Seul sans aucun associé, et j'atteste que Muhammad est Son serviteur et Son messager, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui par une profusion de salutations, ainsi que sur toute sa famille et tous ses compagnons.

 

Ceci dit, ô gens craignez Allah -le très Haut-.

 

Craignez Allah -le très Haut- dans ce qu'Il vous a ordonné d'accomplir et dans le fait d'éviter ce qu'Il vous a interdit, d'après la science et la clairvoyance.

 

Car certes, la piété est la cause du bonheur et de la réussite dans ce bas-monde et dans l’au-delà.  

 

Allah, Glorieux et Majestueux, a dit (traduction rapprochée) :

 

"Ô vous qui croyez! Craignez Allah et parlez avec droiture, afin qu'Il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés. Quiconque obéit à Allah et à Son messager obtient certes une grande réussite" (sourate 33, versets 70-71)

 

Serviteurs d’Allah.

 

Vous avez été créés pour adorer Allah seul sans associé.

 

Adoration qui est basée sur le fait de lui vouer un culte exclusif et sur le fait de suivre le messager d’Allah -prières et salutations d’Allah sur lui-.

 

Donc, adorez-le comme il se doit, et rappelez-vous les bienfaits qu’Il ous a octroyés. 

 

Rappelez-vous également votre début et votre fin afin que par cela, vous connaissiez les signes d’Allah, vous Le glorifiez comme il se doit et vous Le reconnaissiez à Sa juste valeur.

 

Vous avez été créés à partir du néant. Allah, Glorieux et Majestueux a dit (traduction rapprochée) :

 

"Ne s’est-il pas écoulé pour l’homme un laps de temps durant lequel il n’était même pas une chose mentionnable ?" (sourate 76, verset 1)

 

Ainsi, les enfants d’Adam, avant la création d’Adam, n’étaient même pas une chose mentionnable.

 

Chacun d’entre nous n’était même pas une chose mentionnable avant que sa mère ne le porte.

 

Par exemple, celui qui a vingt ans n’était même pas une chose mentionnable vingt-deux ans auparavant, et ainsi de suite.

 

Rappelez-vous votre début et votre fin.

 

Allah a créé Adam à partir d’argile, puis Il tira sa descendance d’une goutte d’eau vile (le sperme), puis Il leur donna leur forme parfaite dans le ventre de leur mère et Il leur insuffla de Son Esprit.

 

Et le fœtus passe par quatre étapes dans le ventre de sa mère :

 

-Pendant quarante jours il est une goutte de sperme,

-ensuite pendant quarante jours il est une adhérence,

-puis pendant quarante jours il est un embryon.

Cela fait cent vingt jours, quatre mois complets durant lesquels il n’a pas d’âme.

-Par la suite, Allah envoie un ange, qui lui insuffle son âme, et qui lui écrit sa subsistance, le terme de sa vie, ses actes et s’il sera malheureux ou heureux.

 

Ensuite, il reste dans le ventre de sa mère aussi longtemps qu’Allah le veut.

 

Puis Allah, le Très-Haut, l’en fait sortir pour le monde des œuvres et des acquisitions.

 

Il y restera aussi longtemps qu’Allah le veut.

 

Enfin, il mourra pour se diriger vers la demeure des rétributions. 

 

Si la personne meurt, ses œuvres sont interrompues, à part dans trois choses :

 

-une aumône continue,

-une science dont les gens tirent profit

-ou un enfant pieux qui invoque pour lui.

 

Donc, la personne reste dans la troisième demeure, le Barzakh jusqu’au jour de la Résurrection, le jour où les gens quitteront leur tombe pour la rencontre avec le Seigneur des univers, corps et pieds nus, le regard fixe, se taisant par peur et humilité.

 

Les mécréants diront (traduction rapprochée) : "Ceci est un jour bouleversant." 

 

Donc, la personne est dans le ventre de sa mère, puis dans la vie présente, ensuite dans le Barzakh et par la suite dans l’au-delà.

 

Quatre passages.

 

Nous demandons à Allah qu’Il nous rende heureux dans ces différents passages, Il est certes Capable de tout.

 

Chers musulmans, lorsque l’enfant d’Adam passe de la vie présente à l’au-delà, il traverse trois étapes, qu’Allah, Glorieux et Majestueux, a expliqué dans Son Livre, à la fin de la sourate Al-Waqi’a, dans Sa parole (traduction rapprochée) :

 

"Lorsqu’elle remonte à la gorge".

 

C'est-à-dire, lorsque l’âme remonte à la gorge, en remontant de la partie inférieure du corps à sa partie supérieur.

 

(traduction rapprochée)

 

"et qu’à ce moment là vous regardez, et que Nous sommes plus proche de lui que vous [qui l’entourez] mais vous ne [le] voyez point. Pourquoi donc, si vous croyez que vous n’avez pas de compte à rendre, ne la faites-vous pas revenir [cette âme], si vous êtes véridiques ?"

 

Par Allah, personne ne peut faire revenir l’âme si elle remonte à la gorge, même s’il est très fort ou un grand médecin, l’âme ne reviendra jamais si elle est remontée à la gorge.

 

Nous demandons à Allah qu’Il nous accorde à tous une bonne fin.

 

(traduction rapprochée)

 

"Si celui-ci est du nombre des rapprochés d’Allah, alors [il aura] du repos, de la grâce et un jardin de délices. Et s’il est du nombre des gens de la droite, il sera [accueilli par ces mots]: "Salâm (Paix à toi)" de la part des gens de la droite. 

Et s’il est de ceux qui avaient traité de mensonge [la résurrection] et s’étaient égarés, alors, il sera installé dans une eau bouillante, et il brûlera dans la Fournaise. C’est cela la pleine certitude. Glorifie donc le nom de ton Seigneur, le Très Grand." (sourate 56, versets 83-96)

 

Le prophète -prières et salutations d’Allah sur lui- a aussi expliqué en détail ce qu’il se passe lors de la mort et dans la tombe.

 

Al-Bara Ibn ’Azib -qu’Allah l’agrée- a dit:

 

"Nous étions à l’enterrement d’un homme parmi les Ansars au Baqi’.

Le prophète -prières et salutations d’Allah sur lui- vint à nous Il s’assit et nous nous assîmes autour de lui. Nous avions l’impression d’avoir des oiseaux sur nos têtes. 

Le prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui- tenait une baguette dans sa main avec laquelle il creusait le sol.

Il leva alors la tête et dit: "Je cherche refuge auprès d’Allah contre le châtiment de la tombe. Je cherche refuge auprès d’Allah contre le châtiment de la tombe. Je cherche refuge auprès d’Allah contre le châtiment de la tombe." 

Puis il dit: "Au moment où le croyant se sépare de ce bas monde et se dirige vers l’au-delà, des anges aux visages clairs comme le soleil descendent avec un linceul et un parfum du Paradis et s’installent à la limite de son champ visuel. Puis l’ange de la mort vient, s’assoit près de sa tête et dit: "Ô âme heureuse, sors vers le pardon et la satisfaction d’Allah." 

Elle sortira alors comme de l’eau qui coule d’un réservoir. L’ange de la mort la recueillera et les autres anges ne la lui laisseront pas un seul instant ; ils la prendront dans le linceul puis la parfumeront. Elle en sortira avec la meilleure odeur de musc qui ait existé sur terre. Ils monteront avec cette âme aux cieux, les portes des cieux lui seront ouvertes. 

Les anges de chaque ciel l’accompagneront jusqu’au ciel suivant. Il en sera de même pour les autres cieux. A chaque fois qu’ils passeront à côté d’un groupe d’anges, ces anges diront: "Quelle est cette bonne âme ?" Ils répondront: "C’est untel fils d’untel." en le nommant par le plus beau des noms qu’il avait dans ce bas monde. Jusqu’à ce qu’elle arrive au septième ciel." 

 

Ô Allah, fais qu’il en soit de même pour nos âmes. Ô Allah, fais qu’il en soit de même pour nos âmes. Ô Allah, fais qu’il en soit de même pour nos âmes. Puis le prophète -prières et salutations d’Allah sur lui- dit dans le hadith: "Allah, Glorieux et Majestueux, dira: "Inscrivez sur le registre de mon serviteur le ’Illiyne (l’endroit le plus haut et le plus noble au Paradis), ensuite ramenez-le sur terre. 

 

C’est de la terre que Je les ai créés, et c’est à elle que Je les renvoie et c’est d’elle que je les ferai sortir une autre fois." Son âme sera alors remise dans son corps et deux anges viendront, s’assiéront à côté de lui et lui diront: "Qui est ton Seigneur ?" Il répondra: "Mon Seigneur est Allah." Ils diront encore: "Quelle est ta religion ?" Il répondra: "Ma religion est l’Islam." 

 

Ils lui demanderont: "Quel est cet homme qui a été envoyé parmi vous ?" Il répondra: "C’est le messager d’Allah." Alors une voix se fera entendre du ciel: "Mon serviteur a dit vrai. Apprêtez-lui un lit du paradis et ouvrez lui une porte vers le Paradis." Alors, une brise du souffle du Paradis ainsi que son parfum lui parviendront et on lui élargira sa tombe jusqu’à la limite de son champ visuel. 

 

C’est alors qu’un homme ayant un beau visage, bien habillé et bien parfumé se présentera à lui et lui dira: "Réjouis-toi car tu auras tout ce qui te plait. Voici venu le jour qui t’a été promis." Il lui dira: "Qui es-tu ? Ton visage est un visage qui présage le bien." Il lui répondra: "Je suis ta bonne œuvre." Il dira alors: "Ô mon Seigneur. Fais sonner l’Heure (de la Résurrection) afin que je retourne auprès de ma famille et de mes biens."

 

Puis le prophète -prières et salutations d’Allah sur lui- dit dans le reste du hadith:

 

"Quant au mécréant, au moment où il se séparera de ce bas monde et se dirigera vers l’au-delà, des anges aux visages sombres descendront du ciel avec un linceul de feu et un parfum de l’enfer et se positionneront à la limite de son champ visuel. 

 

Alors, l’ange de la mort viendra s’asseoir près de sa tête et dira: "Ô âme affreuse. Sors vers le mécontentement et la colère d’Allah." Son âme se dispersera dans tout son corps et il la tirera comme on tire la broche de la laine trempée. Après, que l’ange de la mort l’ait recueilli, les autres anges ne la lui laisseront pas un seul instant. 

 

Ils la prendront et la mettront dans le linceul de feu et le parfum de l’enfer. Elle en sortira en dégageant l’odeur du cadavre la plus mauvaise qui ait existé sur terre." Ô Allah, préserve-nous de cela. Ô Allah, préserve-nous de cela. Ö Allah, préserve-nous de cela. Ô Allah préserve nous notre religion. Fais que nous restions sur notre religion jusqu’à ce que l’on Te rencontre Ô Seigneur des univers.

 

Revenons-en au hadith:

 

"Les anges monteront avec l’âme de ce mécréant vers le ciel. A chaque fois qu’ils passeront à côté d’un groupe d’anges, ces anges diront: "Quelle est cette âme affreuse ?" Ils répondront: "C’est untel fils d’untel." en le nommant par le plus laid des noms qu’il avait dans ce bas monde. Jusqu’à ce qu’ils arrivent au ciel de ce bas-monde. 

 

Ils demanderont qu’on lui ouvre la porte, mais on ne lui ouvrira pas.

 

Puis le prophète -prières et salutations d’Allah sur lui- récita (traduction rapprochée) :

 

"les portes du ciel ne leur seront pas ouvertes, et ils n’entreront au Paradis que quand le chameau passera à travers le chas de l’aiguille." (sourate 7, verset 40)

 

Allah -le très Haut- dit (traduction rapprochée) :

 

"inscrivez son livre dans as-sidjine (l’endroit le plus bas de l'enfer)," et son âme est jetée, c'est-à-dire sur la terre, puis le messager d'Allah -prières et salutations d'Allah sur lui ainsi que sur sa famille- a récité:

 

"car quiconque associe à Allah, c'est comme s'il tombait du haut du ciel et que les oiseaux le happaient, ou que le vent le précipitait dans un abîme très profond" (sourate 22, verset 31)

 

Son âme sera alors remise dans son corps et deux anges viendront, s’assiéront à côté de lui et lui diront: "Qui est ton Seigneur ?" Il répondra: "Heu... Heu... Je ne sais pas." Ils diront encore: "Quelle est ta religion ?" Il répondra: "Heu… Heu... Je ne sais pas." Ils lui demanderont: "Quel est cet homme qui a été envoyé parmi vous ?" Il répondra: "Heu… Heu... Je ne sais pas." 

 

Alors une voix se fera entendre du ciel: "Mon serviteur a dénié (l’Islam).

 

Préparez-lui un lit de l’enfer et ouvrez-lui une porte vers l’enfer."

 

Alors, la chaleur de l’enfer et son souffle brulant lui parviendront et on lui resserrera sa tombe jusqu’à ce que ses côtes se brisent.

 

C’est alors qu’un homme ayant un visage laid, mal habillé et dégageant une mauvaise odeur se présentera à lui et lui dira: 

 

"Réjouis-toi de ce qui va t’affliger. Voici venu le jour qui t’a été promis." Il lui dira: "Qui es-tu ? Ton visage est un visage qui présage le mal." Il lui répondra: "Je suis ta mauvaise œuvre." Il dira alors: "Ô mon Seigneur. Ne fais pas sonner l’Heure (de la Résurrection)!" Il dira cela car il lui a été annoncé, qu’Allah nous en préserve, ce qui l’afflige.

 

Et dans les deux Sahihs, selon Anas Ibn Malik -qu’Allah l’agrée- qui rapporte que le prophète -prières et salutations d’Allah sur lui- a dit: 

 

"Quand le mort est mis dans sa tombe et que ses proches s’en vont, il entend le bruit de leurs pas. Un ange viendra à lui et l’assiéra."

 

Puis il cita le hadith et il y a dedans: 

 

"(On lui ouvrira une issue donnant sur l’enfer […]) et on lui dira: "Regarde ton siège en enfer, Allah te l’a échangé par un siège au Paradis."

 

Le prophète -prières et salutations d’Allah sur lui- dit:

 

"Il les verra tous deux."

 

Serviteurs d’Allah.

 

Faites preuve de Taqwa s-à-vis d’Allah le Très-Haut.

 

Et préparez vous de la meilleure manière pour cet événement. 

 

Cherchez refuge auprès d’Allah contre le châtiment de la tombe, car certes, votre prophète Mouhammad -prières et salutations d’Allah sur lui- a cherché refuge auprès d’Allah contre le châtiment de la tombe à trois reprises.

 

Il était d’ailleurs dans ses habitudes quand il invoquait, d’invoquer à trois reprises. 

 

Et demandez à Allah -le très Haut- qu'Il fasse de vos tombes un jardin parmi les jardins du paradis.

 

Ô Allah fais de nos tombe un jardin parmi les jardins du paradis.

 

Et fais-en une demeure meilleure que les demeures du bas-monde, Ô Seigneur de l'univers

 

Serviteurs d'Allah, lisez la parole d'Allah -le très Haut- (traduction rapprochée) :

 

"Ô les croyants! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu'en pleine soumission" (sourate 3, verset 102). 

 

Qu'Allah me bénisse ainsi que vous même par le Coran sublime et qu'Il nous fasse profiter par ce qu'il renferme comme signes et sage rappel.

 

Je dis cette parole et je demande pardon à Allah pour tous les péchés pour vous et moi et pour le restant des musulmans, alors demandez lui pardon et revenez à lui repentant, il est certes le Pardonneur et le Très Miséricordieux.

 

traduit par sahihofislam

 

أحوال الموتى

الحمد لله الحمد لله الذي خلق الخلق ليعبدوه وجعل لهم اجلا للقائه هم بالغوه واشهد أن لا اله إلا الله وحده لا شريك له واشهد أن محمدا عبده ورسوله صلي الله عليه وعلى آله وأصحابه ومن تبعهم بإحسان إلي يوم الدين وسلم تسليما كثيرا

أما بعد

فيا أيها الناس اتقوا الله تعالي بفعل ما أمركم به واجتناب ما نهاكم عنه على علم وبصيرة فان التقوى سبب للسعادة والفلاح في الدنيا والآخرة قال الله عز وجل يا أيها الذين امنوا اتقوا الله وقولوا قولا سديدا يصلح لكم أعمالكم ويغفر لكم ذنوبكم ) أيها الناس إنما خلقوا لعباده الله وحده لا شريك له التي مبناها على الإخلاص لله والمتابعة للرسول الله صلي الله عليه وعلى اله وسلم فاعبدوا الله اعبدوا الله حق عبادته واذكروا نعمته عليكم وتذكروا بدايتكم ونهايتكم لتعرفوا بذلك آيات الله وتعظموه حق تعظيمه وتقدروه حق قدره لقد خلقتم من العدم يقول الله عز وجل: ( هل أتي على الإنسان حين من الدهر لم يكن شيئا مذكورا ) فبنوا قبل خلق ادم يكونوا شيئا مذكورا وكل واحد منا قبل أن تحمله أمه لم يكن شيئا مذكورا فمن له عشرين سنة مثلا لم يكن شيئا مذكورا قبل اثنتي وعشرين سنة وهكذا اذكروا مبدأكم ونهايتكم خلق ادم من طين وجعله نسله من سلالة من ماء مهين فسواهم في بطون أمهاتهم ونفخ فيهم من روحه فان الجنين في بطن أمه يتنقل إلي أربعة أطوار يكون أربعين يوم نطفة ثم أربعين يوم علقة ثم أربعين يوم مضغة فهذه مائة وعشرون يوما أربعة اشهر كاملة وهو ليس فيه روح ثم يبحث الله له ملكا فينفخ فيه بالروح ويكتب رزقه واجله وعمله وهو شقي أم سعيد ويبقي بعد ذلك ما شاء الله أن يبقي في بطن أمه ثم يخرجه الله تعالي لدار العمل والكسب فيمكث فيها ما شاء الله أن يمكث ثم ينتقل بعد ذلك إلي دار الجزاء فإذا مات الإنسان انقطع عمله الا من ثلاث ( صدقة جارية أو علم ينتفع به أو ولد صالحا يدعو له ) فيبقي الإنسان فيبقي الإنسان في الدار الثالثة في البرزخ إلى يوم القيامة  يوم يقوم الناس من قبورهم لرب العالمين عارية أجسادهم حافية أقدامهم شاخصة أبصارهم مهطعين إلى الداء يقول الكافرون هذا يوم عثر الإنسان في بطن أمه ثم في هذه الحياة الدنيا ثم في البرزخ ثم في الآخرة أربعة انتقالات أسال الله وإياكم أن يجعلنا من السعداء فيها انه على كل شئ قدير أيها المسلمون إن لبني أدم حين انتقالهم من الدار الدنيا إلى الدار الآخرة أحوالا ثلاثة أحوال ثلاث بينها الله عز وجل في كتابه في أخر سورة الواقعة في قوله تعالي ( فلولا إذا بلغت الحلقوم –أي بلغت الروح الحلقوم صاعدة من أسفل الجسد إلى أعلاه –(وانتم حينئذ تنظرون* ونحن اقرب اليه منكم ولكن لا تبصرون* فلولا إن كنتم غير مدنيين ترجعونها إن كنتم صادقين) والله لا يملك احد إرجاعها إذا بلغت الحلقوم مهما كان من قوة ومهما كان من طب إنها لا ترجع أبدا إذا بلغت الحلقوم فنسال الله لنا جميعا حسن الخاتمة ( فإما إن كان من المقربين فروح وريحان وجنة نعيم وأما إن كان من أصحاب اليمين فسلام لك من أصحاب اليمين و أما إن كان من المكذبين الضالين فنزل من حميم وتصليه جحيم إن هذا لهو حق اليقين فسبح باسم ربك العظيم) ولقد بين النبي صلي الله عليه وعلى اله وسلم بالتفصيل ما يكون عند الموت وفي القبر فعن البراء بن عازب رضي الله عنه قال: (كنا في جنازة رجل من الأنصار في البقيع فاتانا رسول الله صلي الله عليه وسلم فقعد وقعدنا حوله كان على رؤوسنا الطير وهو يلحد له فقال النبي صلي الله عليه وسلم: أعوذ بالله من عذاب القبر أعوذ بالله من عذاب القبر أعوذ بالله من عذاب القبر ثم قال صلي الله عليه وسلم: إن العبد المؤمن إذا كان في إقبال من الآخرة وانقطاع من الدنيا نزلت اليه ملائكة كان وجوههم الشمس معهم كفن من الجنة وحنوط من الجنة فيجلسون منه مد البصر ثم يجيء ملك الموت حتى يجلس عند رأسه فيقول أيتها النفس الطيبة اخرجي إلى مغفرة من الله ورضوان فتخرج تسيل كما تسيل القطرة من فم السقا فيأخذها يعني ملك الموت فإذا أخذها لم يدعوها يعني الملائكة لم يدعوها في يده طرفه عين حتى يأخذوها فيجعلوها في ذلك الكفن وذلك الحنوط ويخرج منها كأطيب نفحه مسك وجدت على وجه الأرض فيصعدون بها إلى السماء فتفتح لها أبواب السماء ويشيعها مقربوها إلى السماء الثانية وهكذا بقية السماوات فلا يمرون بها على ملأ من الملائكة الا قالت الملائكة ما هذه الروح الطيب فيقولون فلان بن فلان بأحسن أسمائه التي يدعي بها في الدنيا حتى تصل إلى السماء السابعة اللهم اجعل أرواحنا كذلك اللهم اجعل أرواحنا كذلك اللهم أجعل أرواحنا كذلك يقول في الحديث فيقول الله عز وجل اكتبوا كتاب عبدي في عليين و أعيدوه إلى الأرض فاني منها خلقتهم وفيها أعيدهم ومنها أخرجهم تارة أخرى قال فتعاد روحه في جسده فيأتيه ملكان فيجلسانه فيقولان له من ربك فيقول ربي الله فيقولان له ما دينك فيقول ديني الإسلام فيقولان له ما هذا الرجل الذي بعث فيكم وفي رواية من نبيك فيقول هو رسول الله فينادي منادي من السماء أن صدق عبدي فافرشوه من الجنة وافتحوا له باب إلى الجنة فيأتيه من ريحها وطيبها ويفسح له في قبره مد بصره ويأتيه رجل حسن الوجه حسن الثياب طيب الريح فيقول ابشر بالذي يسرك هذا يومك الذي كنت توعد فيقول له من أنت فوجهك الذي يأتي بالخير فيقول أنا عملك الصالح فيقول ربي أقم الساعة حتى ارجع إلى أهلي ومالي) قال صلي الله عليه وعلى اله وسلم في بقية الحديث: ( وإن العبد الكافر إذا كان في انقطاع من الدنيا وإقبال من الآخرة نزل إليه من السماء ملائكة سود الوجوه معهم كفن من النار وحنوط من النار فيجلسون منه مد البصر ثم يجي ملك الموت فيجلس عند رأسه فيقول أيتها النفس الخبيث اخرجي إلى سخط من الله وغضب فتتفرق في جسده فينتزعها كما ينتزع السفود من الصوف المبلول فيأخذها فإذا أخذها أي ملك الموت لم يدعوها أي الملائكة في يده طرفه عين حتى يجعلوها في ذلك الكفن وذلك الحنوط ويخرج منها كأخبث ريح جيفة وجدت على وجه الأرض) اللهم أعذنا من ذلك اللهم أعذنا من ذلك اللهم أعذنا من ذلك اللهم احفظ علينا ديننا واحفظنا به إلي أن نلقاك يا رب العالمين عودا إلي الحديث (فيصعدون أي الملائكة بها أي بروح العبد الكافر فلا يمرون بها على ملأ من الملائكة الا قالوا ما هذا الريح الخبيث فيقولون فلان بن فلان بأقبح أسمائه التي يدعي بها في الدنيا حتى ينتهي به إلى السماء الدنيا فيستفتح له فلا يفتح ) ثم قرأ النبي صلي الله عليه وعلى آله وسلم: ( لا تفتح لهم أبواب السماء ولا يدخلون الجنة حتى يلج الجمل في سم الخياط ) فيقول الله عز وجل: ( اكتبوا كتابه في سجين في الأرض السفلي فتطرح روحه يعني إلى الأرض طرحا) ثم قرأ رسول الله صلي الله عليه وسلم: ( ومن يشرك بالله فكأنما خر من السماء فتختطفه الطير أو تهوي به الريح في مكان سحيق ) فتعاد روحه في جسده ويأتيه ملكان فيقولان له من ربك فيقول هه هه لا ادري فيقولان له ما هذا الرجل الذي بعث فيكم فيقول هه هه لا ادري فينادي منادي من السماء أن كذب عبدي فافرشوه من النار وافتحوا له باب إلى النار فيأتيه من حرها وسمومها ويضيق عليه قبره حتى تختلف أضلاعه ويأتيه رجل قبيح الوجه قبيح الثياب منتن الريح فيقول ابشر بالذي يسؤك هذا يومك الذي كنت توعد فيقول من أنت فوجهك الذي يجي بالشر فيقول أنا عملك الخبيث فيقول يقول الميت ربي لا تقم الساعة)  لأنه بشر والعياذة بالله بما يسؤه وفي الصحيحين عن انس بن مالك رضي الله عنه إن النبي صلي الله عليه وعلى اله وسلم قال:(إن الميت إذا وضع في قبره وتولي عنه أصحابه حتى انه ليسمع قرع نعالهم أتاه ملكان فأقعده) وذكر، وذكر الحديث وفيه ( فيقال انظر إلى مقعدك من النار أبدلك الله به مقعدا من الجنة قال النبي صلي الله عليه وعلى وسلم فيراهما جميعا) عباد الله اتقوا الله واعدوا لهذا الأمر اليقين العظيم عدته وتعوذوا بالله من عذاب القبر فان نبيكم محمد صلي الله عليه وعلى اله وسلم استعاذ بالله من عذاب القبر ثلاث مرات وكان إذا دعي دعي ثلاثا واسألوا الله عز وجل أن يجعل قبوركم روضة من رياض الجنة اللهم اجعل قبورنا روضة من رياض الجنة واجعلها دار خير من دور الدنيا يا رب العالمين عباد الله اقرءوا قول الله عز وجل: ( يا أيها الذين أمنوا اتقوا الله حق تقاته ولا تموتون الا وانتم مسلمون ) بارك الله لي و لكم في القرآن العظيم ونفعني وإياكم بما فيه من الآيات والذكر الحكيم أقول قولي هذا واستغفر الله لي ولكم ولكافة المسلمين من كل ذنب فاستغفروه أنه هو الغفور الرحيم

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Annoncer le décès d'un musulman

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Annoncer le décès d'un musulman

La question :

 

Il est courant chez nous que lorsqu'une personne meurt, sa famille s'occupe d'annoncer sa mort et le moment de son enterrement devant les portes des mosquées, des cafés ou autres endroits.

 

Est-ce que cela fait partie de an-Na3i interdit ?

 

Éclairez nous.

 

BarakAllâhou fikoum.

 

La réponse :

 

Informer de la mort de quelqu'un et le publier sur les minarets et les cafés ou dans d'autres endroits, ceci revient pareillement au Na3i des gens de la Jahilya.

 

En effet, il est rapporté de Houdayfa ibn al Yemen رضي الله عنه :

 

"Si je meurs ne faites pas l'annonce car j'ai peur que ce soit un Na3i, certes j'ai entendu le Prophète interdire le Na3i." (١)

 

Ibn hajar a dit :

 

"Ce qui est interdit est le Na3i que faisaient les gens à l'époque de la jahilya : ils envoyaient un homme parmi eux pour annoncer la mort de quelqu'un aux portes des maisons et des marchés…" (٢)

 

Cependant si l'appel pour annoncer sa mort d'une manière simple alors cela est permis conformément au hadith dans les deux sahihs :

 

"Lorsque le prophète صَلَّى اللهُ عليه وآله وسَلَّم a vu une tombe qui a été enterré la nuit a dit : "Quand a été enterré celui là ?"

Ils ont répondit : hier; alors il leur dit : N'auriez vous pas du me prévenir ?" (٣)

 

Et il existe un type de Na3i obligatoire lorsque le défunt n'a personne pour le laver, lui mettre le linceul et faire la prière sur lui.

 

Le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a annoncé la mort de an Nachachi le jour même de sa mort puis est sorti avec les compagnons à la Moussala et il a fait faire les rangs, puis il a fait quatre takbirates. (٤)

 

Et si tout cela (prise encrage du défunt, prière sur lui…) ne peut être accompli que par une annonce publique alors cela devient obligatoire.

 

La règle est :

 

Si on ne peut accomplir une obligation que par telle chose alors cette chose devient obligatoire

 

Car l'intercession, profitable pour le défunt, se fait par la multiplication des prieurs qui effectueront la prière sur lui.

 

Le résumé :

 

Le na3i n'est pas interdit d'une manière absolue !

 

Ce qui est interdit est le na3i à la manière de la jahilya et c'est de cette image que l'on voit à travers cette question.

 

(…) Et la science appartient à Allâh.

 

 Publié par ferkous.com

 

 في حكم نعي الميّت

السـؤال:جرتِ العادةُ عندنا أنه إذا مات شخصٌ يقوم أهلُه بتعليق إعلان فيه  إخبار بوفاته ووقت دفنه على أبواب المساجد، والمقاهي وغيرها، فهل هذا من النعي المنهي عنه؟ أفيدونا بارك الله فيكم

الجـواب:الحمدُ لله ربِّ العالمين، والصلاةُ والسلامُ على مَنْ أرسله اللهُ رحمةً للعالمين، وعلى آله وصَحْبِهِ وإخوانِه إلى يوم الدِّين، أمّا بعد

- فالإخبارُ بموتِ الميِّتِ وإذاعتُهُ على رؤوسِ المنائِرِ أو تعليقُ إعلانات وفاته على أبواب المساجدِ والمقاهي وغيرِها فإنّ هذا يُعَدُّ من نعيِ أهلِ الجاهلية، وقد ثبت عن حذيفةَ بنِ اليَمَانِ رضي الله عنه أنه قال

إِذَا مِتُّ فَلاَ تُؤْذِنُوا بِي أَحَدًا، فَإِنِّي أَخَافُ أَنْ يَكُونَ نَعْيًا، وَإِنِّي سَمِعْتُ رَسُولَ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَآلِهِ وَسَلَّمَ يَنْهَى عَنِ النَّعْيِ 

قال ابن حَجَرٍ

وإنما نهى عمّا كان أهلُ الجاهلية يصنعونه، فكانوا يُرسِلون من يُعلن بخبر موتِ الميت على أبواب الدُّورِ والأسواق…(٢

- أمّا إذا كان الإيذانُ بموته والإعلامُ به مجرّدًا عن إذاعةٍ وإعلانٍ فجائزٌ كما ثبت في الصحيحين أنه قال صَلَّى اللهُ عليه وآله وسَلَّم لَمَّا رأى قبرًا دفن ليلاً

مَتَى دُفِنَ هَذَا؟ فَقَالُوا: البَارِحَةَ، قَالَ: أَفَلاَ آذَنْتُمُونِي 

- وقد يكون الإعلان عن وفاته واجبًا إذا لم يكن عنده من يقوم بحقّه من الغُسل والتكفينِ والصلاةِ عليه لحديث أبي هريرة رضي الله عنه

أَنَّ رَسُولَ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَآلِهِ وَسَلَّمَ نَعَى النَّجَاشِيَّ فِي اليَوْمِ الَّذِي مَاتَ فِيهِ، فَخَرَجَ إِلَى المُصَلَّى، فَصَفَّ بِهِمْ وَكَبَّرَ أَرْبَعًا 

ولأنّ حضورَ مَن يتولى تجهيزَه وحملَهُ والصلاةَ عليه لازمٌ ولا يتمُّ إلاّ بالإخبار عن موتِه، و

«مَا لاَ يَتِمُّ الوَاجِبُ إِلاَّ بِهِ فَهُوَ وَاجِبٌ»

فضلاً عن انتفاعِ الميت بكثرةِ المصلين عليه فهم شفعاؤُهُ

فالحاصل: أنّ النعيَ ليس ممنوعًا كلُّه، وإنما الممنوعُ ما كان عليه صنيعُ أهلِ الجاهليةِ، ومِنْ صُوَرِهِ ما هو وَارِدٌ في السؤال

والعلمُ عند اللهِ تعالى، وآخرُ دعوانا أنِ الحمدُ للهِ ربِّ العالمين، وصَلَّى اللهُ على نبيِّنا محمَّدٍ وعلى آله وصحبه وإخوانِه إلى يوم الدِّين، وسَلَّم تسليمًا

١- أخرجه الترمذي في «الجنائز»: (986)، وابن ماجه في «الجنائز»: (1476)، وأحمد: (23072)، والبيهقي: (7210)، من حديث حذيفة بن اليمان رضي الله عنه. والحديث حسنه ابن حجر في «فتح الباري»: (3/452)، والألباني في «أحكام الجنائز»: (44)

٢- فتح الباري لابن حجر: (3/452

٣- أخرجه البخاري في «الجنائز»: (1258)، من حديث ابن عباس رضي الله عنهما

٤- أخرجه البخاري في «الجنائز»: (1268)، ومالك في «الموطإ»: (532)، وابن حبان في «صحيحه»: (3103)، وأحمد: (10624)، من حديث أبي هريرة رضي الله عنه

الفتوى رقم: 678

الصنف: فتاوى الجنـائز

الجزائر في: 24 ربيع الثاني 1428ﻫ

الموافق ﻟ: 12 ماي 2007م

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Partager cet article

Où doit-on regarder durant la prière funéraire, sachant qu’il n’y a pas de prosternation ? Et comment rattraper ce que l'on a raté ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Où doit-on regarder durant la prière funéraire, sachant qu’il n’y a pas de prosternation ? Et comment rattraper ce que l'on a raté ? (audio)

 

Question :

 

Pendant la prière funéraire, celui qui prie, doit-il regarder vers le lieu de prosternation comme il le ferait dans les autres prières ou n'est-ce pas obligatoire?

 

Et que fait-on si l’on a manqué plus d'un Takbir dans la prière funéraire?

 

Réponse :

 

-La Sounnah pour celui qui prie, dans la prière funéraire, et autre que la prière funéraire, est de regarder vers le lieu de prosternation de sorte qu’il ne soit pas atteint de distraction ou de négligence durant la prière et qu’il soit concentré.

 

Voilà ce qui est meilleur. 

 

-S’il prend la prière en cours alors la partie pendant laquelle il entre en prière devient le début de sa prière-ceci est meilleur-et ce qu’il rattrape est la fin de sa prière.

 

Donc, s’il rejoint la prière au moment du troisième Takbir alors il prononce le Takbir et récite la Fatiha, et lorsque l'imam prononce le quatrième Takbir, alors il prononce le Takbir et prie sur le Prophète (salallahu 'alayhi wa sallam).

 

Lorsque l'imam prononce le Taslim alors il prononce le Takbir et dit:

 

« اللهم اغفر له وارحمه - Ô Allah, pardonne-lui et fais-lui Miséricorde»

 

puis il prononce le Takbir et fait le Taslim.

 

حكم النظر إلى موضع السجود في صلاة الجنازة، وحكم من فاتته أكثر من تكبيرة من صلاة الجنازة

عند صلاة الجنازة هل ينظر المصلي إلى موضع سجوده كما في بقية الصلوات, أم لا يجب ذلك؟ وماذا يفعل من فاته أكثر من تكبيرة واحدة في صلاة الجنازة؟

السنة للمصلي في الجنازة وغير الجنازة أن ينظر محل سجوده حتى لا يحصل عبث ولا تساهل عن الصلاة فيخشع، هذا هو الأفضل، وإذا أدرك بعض الصلاة فما أدركه فهو أول صلاته، هذا هو الأفضل، وما يقضي هو آخرها، فإذا أدرك التكبيرة الثالثة كبر وقرأ الفاتحة، وإذا كبر إمامه الرابعة كبر وصلى على النبي صلى الله عليه وسلم, وإذا سلم إمامه، كبر وقال: "اللهم اغفر له وارحمه", ثم كبر وسلم

traduction de l'anglais : AbderRahman abou Maryam
 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Acheter son linceul de son vivant (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Acheter son linceul de son vivant (audio-vidéo)

trter

Question :

 

Est-il permis à une personne de préparer son linceul avant sa mort ? 

 

Réponse de Cheikh Oubeyd Al-Djabiri :

 

Et pourquoi ne creuse-t-il pas sa tombe ?!

 

Jusqu’à ce qu’il devienne un linceul et une tombe.

 

Cela relève de la folie et fait partie de l’innovation.

 

Et quelle est donc cette voie si ce n’est le résultat des conteurs, des prêcheurs, dont la préoccupation est d'encourager les gens avec des fables, des histoires, avec des ahâdith inventés et la falsification des textes.

 

Nous l'invitons (le questionneur) à transmettre, aux frères qu’il fréquente dans son pays, le Salam de ma part, et de leur notifier que cela est une innovation répréhensible.

 

Je ne lui connais jusqu’à présent aucune similitude chez les salafs.

 

Mais, il est obligatoire à l’homme de réunir en lui-même entre la peur et l’espoir.

 

La peur et l’espoir sont telles deux ailes.

 

Celui qui se repose sur l’espoir seul, périra, car son issue sera l’indulgence et l’indifférence aux désobéissances.

 

Et quiconque se repose sur la peur seule et abandonne l’espoir, périra, car son issue est le désespoir de la miséricorde d’Allâh.

 

Et quiconque réunit entre ces deux, sera sauvé.

 

Et ceci est la tradition des pieux serviteurs d’Allâh - les prophètes et leurs suiveurs avec excellence - na'am. 

هل يجوز للإنسان أن يجهز كفنه قبل مماته؟

السؤال: بارك الله فيكم شيخنا وهذا السؤال الثاني؛ يقول السائل من ليبيا: هل يجوزُ للإنسان أن يجهز كَفَنُه قبل مماته؟

الجواب: لماذا لا يحفر قبره؟ حتى يصير كفن وقبر، هذا من الهَوَس وهو من البدع، وما ذلكم النهج إلَّا من آثار القصاصين الوُعَّاظ الذين هَمُّهم ترغيب الناس بالحكايات، والقصص، والأحاديث الموضوعة، أو تحريف للنصوصفنوصي هذا أن يبلِّغ إخوانه الذين يلتقيهم في بلده منِّي السَّلام، وأن يُشعرَهُم بأنَّ هذا الأمر بدعة مُنْكَرة، فَلَا أعلمُ له حتى هذه الساعة نظيرًا عند السلف، بل يجب على المرء أن يكون جامعًا بين الخوف والرجاء، فالخوفُ والرَّجاء كالجناحيْن فمن اعتمد على الرجاءِ وَحْدَهُ هَلَك، لأن نهايته التَّساهل وعدم المبالاة بالمعاصي، ومن اعتمد على الخوف وحده وأهمل الرجاء هَلَك؛ لأن نهايته اليأس من رحمة الله، ومن جَمَعَ بينهما نجا، هذا هو دأب صالِحي عباد الله - الأنبياء وأتباعهم بإحسان -. نعم

trter

Question : 

 

L’auditrice demande dans sa question : "Y a-t-il une zakât sur le linceul, sachant que je conserve mon linceul depuis environ une dizaine d’année ?"

 

Réponse de Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine : 

 

La préservation du linceul ne fait pas partie de la sounnah sauf dans un cadre légiféré, comme ce fut le cas de l’homme qui demanda au Prophète صلى الله عليه وآله وسلم une « djoubba » (sorte de manteau ou robe longue), qui fut offerte au Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم.

 

On lui dit « De quelle façon l’as-tu demandée ? », il répondit « J’aimerais qu’elle soit mon linceul », et ce fut donc son linceul.

 

Ceci est inconcevable à notre époque.

 

Et c’est pour cela qu’il ne fait pas partie de la sounnah que la personne prépare son linceul, son lieu d'enterrement ou même sa tombe.

 

S’il s’agit d’un cimetière mis à disposition fi sabîli'Llâh, alors la préparation de la tombe est interdite, car il y occuperait par des pierres une place qu’un autre serait plus en droit d’avoir que lui.

 

Car le cimetière est pour celui qui meurt en premier et il n’est permis à personne de creuser, dans un cimetière mis à disposition fi sabîli'Llâh, une tombe pour lui-même, puis il ne sait même pas s’il va mourir sur cette terre ou sur une autre terre comme a dit Allâh تعالى :

 

{وَمَا تَدۡرِى نَفۡسُۢ بِأَىِّ أَرۡضٍ۬ تَمُوتُ‌ۚ}

 

(traduction rapprochée du sens)

 

(et personne ne sait dans quelle terre il mourra) [Luqman, v34].

 

De ce qui est connu, c’est que si la personne prépare son linceul, elle ne l’emporte pas avec elle lors de ses voyages, ni même lors de ses allées et venues.

 

Et il est en de même pour la tombe, s'il creuse une tombe pour lui-même sur une terre, il ne sait pas, peut-être mourra-t-il sur une autre terre.

 

En conclusion, la préparation du linceul et de la tombe ne fait pas partie de la sounnah et il ne faut pas le faire.

 

Et si la personne meurt, elle trouvera quelqu'un pour l’envelopper dans un linceul in châ’a Allâh تعالى.

 

Quant à verser une zakât dessus, non, il n’y a pas de zakât dessus car il n’y a aucune zakât sur les réserves, sauf ceux destinés au commerce. 

 

Fatâwâ noûr 3ala darb [240]

السؤال : تقول المستمعة في سؤالها الثاني الكفن هل عليه زكاة أم لا مع العلم بأني أحتفظ بكفني منذ حوالي عشرة سنوات؟

: الجواب الشيخ: الاحتفاظ بالكفن ليس من السنة إلا لأمر مشروع كما فعل الرجل الذي سأل النبي صلى الله عليه وآله وسلم جبة أهديت إلى رسول الله صلى الله عليه وسلم فقيل له كيف سألتها فقال أريد أن تكون كفني فكانت كفنه وهذا لا يتصوره في وقتنا هذا وعلى هذا فليس من السنة أن يعد الإنسان كفنه ولا أن يعد مدفنه أي قبره وإذا كان في مقبرة مسبلة كان إعداد القبر حراماً لأنه يتحجر به مكاناً غيره أحق به لأن المقبرة لمن مات أولاً ولا يحل لأحد أن يحفر في مقبرة مسبلة قبراً له ثم إنه لا يدري هل يموت في هذه الأرض أو يموت في أرض أخرى كما قال الله تعالى (وَمَا تَدْرِي نَفْسٌ بِأَيِّ أَرْضٍ تَمُوت) ومن المعلوم إن الإنسان إذا أعد الكفن لن يصحبه معه في أسفاره وذهابه ومجيئه وكذلك القبر إذا حفر له قبر في أرض فإنه لا يدري لعله يموت في غيرها فالحاصل إن إعداد الكفن وإعداد القبر ليس من السنة ولا ينبغي فعله فالإنسان إذا مات سيجد من يكفنه إن شاء الله تعالى وأما ما عليه زكاة فإنه لا زكاة عليه لأن العروض ليس فيها زكاة إلا إذا أعدت للتجارة

trter

Question :

 

Que pensez-vous d'un homme qui achète un linceul et le conserve dans sa maison afin de se rappeler la mort ? 

 

Réponse de Cheikh Salih Al Fawzan : 

 

Les salafs n’ont pas fait cette chose, d’après ce que je sais, c’est l’œuvre de certains ignorants et dévots, mais ils n’en ont aucune preuve.

 

Rappelle-toi la mort sans le linceul, rappelle-toi la mort !

 

La mort n’est pas une chose cachée.

 

Rappelle-toi la mort sans le linceul, rappelle-toi la mort !

 

Il n’y a pas un jour qui passe sans qu’il n’y ait de funérailles.

 

Tous les jours tu vois la mort, tous les jours tu vois des funérailles, ne te rappellerais-tu pas la mort si ce n’est avec un linceul ?

 

Écoute les funérailles, écoute la mort d’untel.

 

Na'am.
 

حكم شراء الكفن لتذكر الموت

نص السؤال : أحسن الله إليكم صاحب الفضيلة ، هذا سائل يقول فيه صاحبه : ما رأيكم في اشتراء المرء الكفن ، وجعله في بيته يتذكر به الموت ، هل به بأس ؟

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Les femmes qui visitent les cimetières

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les femmes qui visitent les cimetières

Question :

 

Quel est le statut des femmes qui visitent les cimetières ?

 

Réponse :

 

Les femmes sont les égales des hommes, ce qui est permis aux hommes leur est permis.

 

Il en va de même pour ce qui est recommandé, sauf s'il y a une preuve particulière établissant une exception. 

 

Pour ce qui est de la visite des cimetières, par les femmes, il n'y a aucune preuve spécifique interdisant un tel acte, de manière générale.

 

Bien au contraire, dans le Sahih Muslim, un hadith relate l'histoire de 'Aisha radhi Allahou 3anha avec le Prophète Salla Allahu 'alayhi wa Salam lorsque celui-ci s'éclipsa hors de son lit.

 

Il s'en alla à Al-Baqî' pour saluer les défunts.

Elle sortit en le suivant.

Lorsqu'il s'en retourna, elle en fit de même.

Quand il pressa le pas, alors elle se hâta également pour réintégrer sa couche.

Il l'a rejoignit alors qu'elle haletait. - « Que t'arrive-t-il, ô 'Aish ? », lui demanda-t-il.

Ensuite, il ajouta : « Pensais-tu qu'Allah et Son Messager allaient être injustes envers toi ! Jibrîl est venu me voir tout à l'heure et m'a dit : « Ton Seigneur te salue et t'enjoint de te rendre à Al-Baqî' afin de demander pardon pour les défunts. »

 

Dans une variante, rapporté dans un autre ouvrage que le sahih, 'Aisha dit :

 

« Je doutais de toi, alors que tu pensais à autre chose, ô Messager d'Allah ! »

 

Elle poursuivit, comme rapporté dans le sahih :

 

« Ô Messager d'Allah ! Que dois-je réciter quand je visite les cimetières ? »

Il répondit : « Dis ... » et mentionna la salutation que l'on connaît. 

 

Quant au hadith :

 

« Qu'Allah maudisse les femmes qui visitent souvent les cimetières ! », il remonte à l'époque mecquoise.

 

En effet, le célèbre hadith :

 

« Je vous avais interdit de visiter les cimetières, vous pouvez le faire désormais. » laisse entendre que la prohibition avait été prononcée, non pas à Médine, mais à La Mecque.

 

Elle ne pouvait pas dater de l'époque médinoise parce que les compagnons venaient à peine de sortir de l'état de polythéisme. 

 

Quant à la parole du Prophète Salla Allahu 'alayhi wa Salam : « Vous pouvez le faire désormais. », elle peut correspondre à la période mecquoise.

 

Quoi qu'il en soit, l'autorisation a suivi l'interdiction formulée à La Mecque.

 

Ceci résulte en une chose importante par rapport au hadith de 'Aisha susmentionné.

 

Si on admet que le Prophète Salla Allahu 'alayhi wa Salam a dit : « Je vous avez interdit ... » après le hadith de 'Aisha, il est possible que ce dernier soit abrogé.

 

Mais ceci est très peu probable.

 

L'avis prépondérant est que c'est à La Mecque qu'il leur a défendu de visiter les cimetières.

 

Puis, à la fin de la période mecquoise ou au début de l'ère médinoise, il leur a dit : « Vous pouvez le faire désormais. »

 

Apres cette introduction, il est évident que l'interdiction s'étendait aux hommes aussi bien qu'aux femmes.

 

Il en va de même pour l'autorisation.

 

Ceci étant, quand le hadith : « Qu'Allah maudisse les femmes qui visitent souvent les cimetières ! » a-t-il été prononcé ?

 

Si c'est après l'autorisation qui leur a été donnée, cela signifiera que l'abrogation a été formulée à deux reprises par rapport aux femmes.

 

Or, c'est là une chose que nous n'avons jamais rencontrée dans les lois abrogées. 

 

En dernier lieu : imaginons un instant que le Prophète Salla Allahu 'alayhi wa Salam dise : « Qu'Allah maudisse les femmes qui visitent souvent ...» après qu'il leur a donné l'autorisation en même temps que les hommes.

 

Quelle sera la position du hadith de 'Aisha dans lequel il lui accorde la permission, suite à une sollicitation de sa part ? Était-ce avant ou après avoir dit : « Qu'Allah maudisse ... » ?

 

Si on répond « avant », ce qui à notre avis est le plus vraisemblable, nous ajouterons que c'est une interdiction spécifique faite aux femmes de visiter les cimetières d'une manière particulière.

 

Il s'agit de faire des visites exagérées, répétées et fréquentes. 

 

Par ailleurs, comment la visite des cimetières par les femmes pourrait-elle être interdite, alors que 'Aisha n'a cessé de s'y rendre, même après la mort du Prophète Salla Allahu 'alayhi wa Salam ?

 

Extrait du livre de Fatwa contemporaines de Shaykh Al-Albani RahimahuLlah page 361/363.

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

La mort n'arrive pas qu'aux autres... (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La mort n'arrive pas qu'aux autres... (vidéo)

Partager cet article

Se faire enterrer dans le «Carré musulman» d'un cimetière de mécréants

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Se faire enterrer dans le «Carré musulman» d'un cimetière de mécréants

Question :

 

Est-il permis d'enterrer un musulman dans un cimetière mitoyen avec un cimetière des gens du livre et séparé uniquement par un mur?

 

Existe t-il un hadith du Prophète صلى الله عليه وسلم à ce sujet?

 

Réponse :

 

Non, il n'est pas permis d'enterrer un musulman dans l'enceinte du cimetière des mécréants, même dans une parcelle de terrain séparée de celui-ci (du cimetière des mécréants) ; car tout ce qui se trouve dans l'enclos en fait partie.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

س2: هل يجوز دفن الميت المسلم في مقبرة تكون واقعة على قطعة على حده، ولكن في سور واحد مع مقابر أهل الكتاب، وهل فيه هناك حديث نبوي في هذا الباب؟

ج2: لا يدفن داخل سور مقبرة الكفار، ولو في قطعة أرض منها على حده؛ لأن جميع ما في داخل سورها يعتبر منها

وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

 

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Est-il permis de transporter les morts musulmans vers leurs pays d'origine ? (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Est-il permis de transporter les morts musulmans vers leurs pays d'origine ? (audio)

 

Question :

 

Qu'Allah vous préserve,un questionneur du Canada dit :

 

Est-il permis de transporter les morts musulmans des pays mécréants vers leurs pays d'origine sur la demande de leurs familles ?

 

Réponse :

 

Si cela est possible sans que le mort ne soit exposé à la détérioration ou à la nuisance, j'espère qu'il n'y a pas de mal.

 

Et également, il ne faut pas que cela coûte une somme exorbitante au-dessus des capacités. 

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Partager cet article

Une femme peut-elle invoquer pour mourir martyr ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Une femme peut-elle invoquer pour mourir martyr ?

Question :

 

Le questionneur demande est il permis à une femme d'invoquer Allah pour se voir accorder la mort en martyr ?

 

Réponse :

 

Il est permis à une femme de demander à Allah عز و جل de lui accorder la mort en martyr.

 

Ne fait pas parti des conditions pour une personne pour mourir en martyr qu'ils doivent combattre. 

 

Par exemple, le Prophète صلى الله عليه وسلم a mentionné une femme qui meurt au cours d'un travail, sa mort est la mort d'un martyr. 

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a interrogé les compagnons:

 

"qui pensez vous qu'il soit martyr?" 

 

"Ils ont dit: une personne qui meurt en combattant." 

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a répondu en disant:

 

"alors cela signifie que les martyrs dans ma communauté sont très peu nombreux.

Cela signifie que les martyrs de ma communauté sont très peu nombreux.

Plutôt celui qui meurt en essayant d'établir la parole d'Allah pour qu'elle soit la plus répendue possible à travers toute la terre alors cette personne est un martyr"

 

Et le Prophète salallahou 'aleyhi wa sallam a continué :

 

"celui qui meurt à cause d'une maladie dans son estomac, il est martyr, puis il continua une femme qui meurt pendant l'accouchement, elle est martyr, la personne qui décède alors qu'elle se noie, il ou elle est martyr, une personne qui meurt dans un incendie, ils sont martyrs, une personne qui meurt à cause d'un édifice ou quelque chose s'effondrant sur ​​eux, ils sont également martyrs."

 

Mais ce sont des individus qui sont morts sur le Tawhid.

 

Une personne qui meurt tout en commettant du shirk ne serait être considérée comme un martyr, même si ils sont morts par une de ces causes mentionnées précédemment.

 

Cours sur Kitabout Tawhid 

Questions-réponses du 06-10-2012, Riyadh

copié de twitter.com/Minhajsunna
 
Cheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane - الشيخ صالح اللحيدان

Partager cet article

Le foetus mort-né mènera sa mère au paradis par le cordon ombilical

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le foetus mort-né mènera sa mère au paradis par le cordon ombilical

L'Imam Ibn Majah rapporte un formidable hadith dans ses Sunan, d'après Mu’adh ibn Jabal رضي الله عنه qui relate que le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit :

 

وَالَّذِي نَفْسِي بِيَدِهِ إِنَّ السِّقْطَ لَيَجُرُّ أُمَّهَ بِسَرَرِهِ إِلَى الجَنَّةِ إِذَا احْتَسَبَتْهُ

 

" Par Celui qui tient mon âme dans Ses mains, il ne fait aucun doute que le foetus mort-né fera rentrer sa mère au Paradis par le cordon ombilicale si elle l'accepte (c'est -à-dire si elle patiente dans cette épreuve en espérant la récompense divine)."

 

Source : Sunan Ibn Majah, Kitab al-Jana’iz, Chapitre : À propos de ceux qui sont éprouvés par un foetus mort-né (#1609). Al-’Allamah al-Albani le déclare “sahih” (authentique) dans sa vérification du livre.

111

Le shaykh Dr. Muhammad ibn ‘Umar Bazmul explique :

 

Lorsque une femme accouche prématurément ou fait une fausse couche, si ce qui en sort a une forme humaine alors il sera considéré comme mort-né [سقط - siqt].

 

Le sang qui l'accompagne est considéré comme lochies [نفاس  - nifaas] et il faut donc appliquer les règles qu'il convient (c'est-à -dire ne pas prier durant 40 jours ou jusqu'à la cessation de l'écoulement du sang).

 

copié de twitter.com/ifeeloud

 

Cheikh Mouhammad Ibn 'Omar Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر سالم بازمول

Partager cet article

La mort est un honneur pour tout musulman qui répond à Allâh tout en étant sur la sunna

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La mort est un honneur pour tout musulman qui répond à Allâh tout en étant sur la sunna

L'imam Ibn Al Moubarak a dit :

 

Sache Ô mon frère qu'en effet, la mort est un honneur pour tout musulman qui répond à Allâh tout en étant sur la Sunna, et véritablement à Allâh nous appartenons et vraiment à Lui, nous retournerons.

 

Et à Allâh nous nous plaignons de notre solitude, de la disparition des frères, de la rareté des aides et de l'émergence de bid'ah. 

 

Et à Allâh nous nous plaignons de l'ampleur de ce qui s'est produit sur cette communauté en raison de la disparition des savants d'Ahlus Sunna, et ainsi que l'émergence de la bid'ah. 

 

Et je dis qu'Ibrahim At-Taymi a dit :

 

"Ô Allâh !

Protège-moi par ta religion et la Sunna de votre Prophète de ce qui diffère de la vérité et de suivre les désirs et les chemins de l'égarement et des affaires ambiguës et de la déviation et de l'argumentation (polémique)."

 

كتاب الاعتصام للشاطبي ص 57

Traduit par Minhajsunna

Publié par 3ilmchar3i.net

وعن ابن المبارك قال

اعلم أي اخي ان الموت كرامة لكل مسلم لقى الله على السنة فإنا لله وانا اليه راجعون فالى الله نشكو وحشتنا وذهاب الإخوان وقلة الأعوان وظهور البدع

والى الله نشكو عظيم ما حل بهذه الامه من ذهاب العلماء واهل السنه وظهور البدع

وأقول كما إبراهيم التيمي يقول

اللهم اعصمني بدينك وبسنة نبيك من الاختلاف في الحق ومن اتباع الهوى ومن سبل الضلالة ومن شبهات الامور ومن الزيغ والخصومات

المصدر :كتاب الاعتصام للشاطبي ص 57

 

Imam Châtiby - الامام الشاطبي

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>