compteur de visite

Catégories

15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 19:25

Les mosquées ne sont pas bâties pour discuter des mondanités (audio)

Utiliser un tapis de prière dans la mosquée

Fait-il partie de la sounna, le port du bâton pour l'imâm ? (audio-vidéo)

Est-il permis au kâfir (mécréant) de rentrer dans une mosquée ?

Les méfaits du smartphone dans les mosquées (audio)

Rester délibérément en dehors de la mosquée et ne rentrer qu'au moment de l'iqama (vidéo)

Poser des poubelles dans les mosquées

Que faire s'ils prient la prière de l'isha avant l'heure ? (audio)

Quelle est la sunna dans la couleur du tapis des mosquées (audio)

Qui est prioritaire pour diriger la prière ? (vidéo)

Comment se comporter avec les enfants à la mosquée ? (audio)

Charger son téléphone à la mosquée (audio)

Faire du commerce au nom d'une mosquée (vidéo)

Différence entre la mosquée et al-mosalla

Croiser les doigts dans la mosquée

Passer le «salâm» dans une mosquée vide ? (vidéo)

Le fait de manger de l’oignon ou de l’ail puis de se rendre à la mosquée

Marcher à petit pas en allant à la mosquée

La précipitation et la course pour rattraper la prière

Autour de la question concernant la prière derrière les innovateurs et dans leurs mosquées

Appeler Mekka : «مكة المكرمة  - al mukarraamah» et Médine : «المدينة المنورة - al munawwarrah» (vidéo)

L'achat et la vente dans la mosquée (vidéo)

La prière dans la mosquée des innovateurs

Douleurs dans les coeurs en ce qui concerne les sons musicaux dans les mosquées (audio-vidéo)

Le fait de jouer dans la mosquée

Est-il permis de prier avec ses chaussures dans une mosquée avec des tapis ? (audio-vidéo)

L'utilisation du microphone dans les mosquées (vidéo)

Doit-on suivre la salutation finale de l'imam

"Prends garde mon fils à ne jamais précéder l'imam (dans la prière) !"

Dormir à la mosquée

Le fait de faire entrer les enfants à la mosquée

En direct de Makka - الحرم المكي

En direct de Madinah - المسجد النبوي

Mekka et Madinah en direct

Jugement de la prière à la maison si la mosquée est loin

Quelques clarifications au sujet des minarets

L’amalgame

Et les massâjid sont dédiées à Allah...

Autour de la prière dans les mosquées

Choisir la mosquée en fonction de la lecture de l’imam

La lecture d’un journal à la mosquée

Faire du dhikr en groupe (audio)

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 13:16
Les mosquées ne sont pas bâties pour discuter des mondanités (audio)

"À la mosquée, Abou Ddardâ' entendit un homme dire à son compagnon : "J'ai acheté une charge de bois pour tel prix".

Abou Ddardâ' dit alors: "Certes, les mosquées ne furent pas bâties pour cela"."

 

Az-zouhd de l'Imam Ahmed page 119

 أَبَا الدَّرْدَاءِ، سَمِعَ رَجُلًا، يَقُولُ لِصَاحِبِهِ فِي الْمَسْجِدِ: اشْتَرَيْتُ وَسَقَ حَطَبٍ بِكَذَا

فَقَالَ أَبُو الدَّرْدَاءِ: إِنَّ الْمَسَاجِدَ لَمْ تُعَمَّرْ لِهَذَا

الزهد للإمام أحمد ص ١١٩

Cheikh ibn Bâz رحمه الله a dit :

 

Si, dans les mosquées, la discussion, entre frères et amis, portant sur les affaires mondaines et sur les affaires de la vie de chacun est minime, il n'y a alors pas de mal in châ a Allâh. 

 

Par contre, ce sera détestable si cela se multiplie.

 

En effet, il est détestable de faire des mosquées des lieux de discussions mondaines ; Elles ont certes été bâties pour l'évocation d'Allâh, la récitation du Coran, les cinq prières et autres que cela parmi les différentes causes de bienfaisance; comme les actes surérogatoires, la retraite spirituelle et les assises de science. 

 

Mais les utiliser pour discuter sur des affaires mondaines, alors cela est détestable. 

 

Cependant, il n'y a pas de mal au peu (de bavardage) dont le besoin est avéré ; Comme lorsqu'il (ndt : l'homme) rencontre son frère et qu'il l'interroge sur son état et celui de ses enfants ou d'autres choses se rapportant à cela, ou à d'autres (choses) semblables, d'une manière non longue mais plutôt courte. 

 

Fatâwâ nour 3alâ ddarb tome 1 page 345

Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

قال الشيخ ابن باز رحمه الله

التحدث في المساجد إذا كان في أمور الدنيا والتحدث بين الإخوان والأصحاب في أمور دنياهم إذا كان قليلاً لا حرج فيه إن شاء الله، أما إذا كثر يكره، يكره اتخاذ المساجد محل أحاديث الدنيا، فإنها بنيت لذكر الله وقراءة القرآن والصلوات 
 الخمس وغير هذا من وجوه الخير كالتنفل والاعتكاف وحلقات العلم أما اتخاذها للسواليف في أمور الدنيا فيكره ذلك، لكن الشيء القليل الذي تبدو له الحاجة عند السلام على أخيه الذي اجتمع به، وسؤاله عن حاله وأولاده، أو أشياء تتعلق بهذا أو بمثله، لكن بصفة غير طويلة، بل بصفة قليلة فلا بأس بذلك

فتاوى نور على الدرب ج١١ ص٣٤٥

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 19:23
Le positionnement du mu'adzzin derrière l'imâm

Questionneur :

 

Assalâmu alaykum wa rahmatullahi wa barakâtuh.

 

Ô notre cher Cheikh, qu'Allâh vous pardonne, est-il mentionné dans la sounnah qu'il est demandé au mu'adzzin que sa position doit être précisément juste derrière la place de l'imam et en alignement avec la place de l'imam, c'est-à-dire non décalée ?

 

BârakAllâhu fikum.

 

Réponse de Cheikh Fawaz Al 'Awadi :

 

Wa alaykumu-ssalâmu wa rahmatullahi wa barakâtuh.

 

Questionneur :

 

C'est-à-dire lorsqu'il fait l'appel à la prière (adzan).

 

Réponse :

 

Rien n'est mentionné dans la sounnah.

 

Et Allâh est plus savant.

 

Questionneur :

 

Qu'Allâh vous récompense en bien et qu'Allâh vous augmente en science.

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته. يا شيخنا الفاضل. عفا الله عنكم.  هل ورد في السنة أن يطلب من المؤذن أن مكانه يكون بالضبط وراء مقعد الإمام و متراصف مع مقعد الإمام يعني غير منحاز؟ بارك الله فيكم

وعليكم السلام و رحمة الله و بركاته 

يعني لما يأذن

 لم يرد شيء في السنة
والله اعلم

جزاكم الله خيرا و زادكم علما

 

 

Questionneur :

 

Assalâmu alaykum wa rahmatullahi wa barakâtuh.

 

Ô notre cher Cheikh, qu'Allâh vous pardonne, est-il mentionné dans la sounnah qu'il est demandé au mu'adzzin que sa position doit être précisément juste derrière la place de l'imam et en alignement avec la place de l'imam, c'est-à-dire non décalée ?

 

BârakAllâhu fikum.

 

C'est-à-dire lorsqu'il fait l'appel à la prière (adzan).

 

Réponse de Cheikh Âdil Mansour :

 

Au moment de l'appel à la prière, il ne se trouve pas dans la sounnah de preuve qu'il doit être exactement derrière l'imam.

 

Plutôt, à l'époque prophétique, le mu'adzzin était en dehors de la mosquée et non à l'intérieur jusqu'à ce que viennent les hauts-parleurs.

 

Les gens ont donc commencé à appeler à la prière depuis l'intérieur de la mosquée car il propage mieux la transmission du son, c'est-à-dire le haut-parleur.

 

Et Allâh est plus savant.

 

Questionneur :

 

Qu'Allâh vous récompense en bien et qu'Allâh vous augmente en science.

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته. يا شيخنا الفاضل. عفا الله عنكم.  هل ورد في السنة أن يطلب من المؤذن أن مكانه يكون بالضبط وراء مقعد الإمام و متراصف مع مقعد الإمام يعني غير منحاز؟ بارك الله فيكم
يعني لما يأذن
وعليكم السلام ورحمة الله وبركاته
وقت الاذان لا يوجد في السنة دليل انه لا بد ان يكون خلف الامام تماما بل كان المؤذن في العهد النبوي خارج المسجد لا داخله حتى جاءت مكبرات الصوت فصار الناس يؤذنون من داخل المسجد لانه ابلع في وصول الصوت  اعني المكبر والله اعلم
جزاكم الله خيرا و زادكم علما
 
 
 

Traduit par Mika'il Al Martiniky

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Fawaz Al-'Awadi - الشيخ فواز العوضي

Cheikh Abou Al-Abbâss Âdil Mansour - الشيخ أبي العباس عادل منصور

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 19:22
Utiliser un tapis de prière dans la mosquée

La prière sur un tapis, dans le sens où l’adorateur insiste sur ce point - ne fait pas partie de la voie des anciens pieux parmi les émigrés (Mouhâjirîn) et Ansâr, et de ceux qui les ont suivis avec excellence à l’époque du Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم.

 

Au contraire, ils avaient l’habitude de prier dans la mosquée à même la terre, et aucun d’entre eux ne prenait un tapis pour prier dessus.

 

Il a été rapporté que ‘Abdur-Rahmân Ibn Mahdî, lorsqu’il est venu à Médine, utilisait un tapis pour la prière.

 

Mâlik رحمه الله a ordonné qu’il soit enlevé.

 

Il lui a été dit : «Cela appartient à ‘Abdur-Rahmân Ibn Mahdî.»

 

Mâlik dit : «Ne savez-vous pas que l’utilisation d’un tapis dans notre mosquée est une innovation ?»

 

Madjmou’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 22/164

Traduit par manhajulhaqq.com

 

أما الصلاة على السجادة بحيث يتحري المصلي ذلك، فلم تكن هذه سنة السلف من المهاجرين والأنصار، ومَنْ بعدهم من التابعين لهم بإحسان على عهد رسول اللّه صلى الله عليه وسلم، بل كانوا يصلون في مسجده على الأرض، لا يتخذ أحدهم سجادة يختص بالصلاة عليها‏.‏ وقد روي أن عبد الرحمن بن مهدي لما قدم المدينة بسط سجادة فأمر مالك بحبسه، فقيل له‏:‏ إنه عبد الرحمن بن مهدي فقال‏:‏ أما علمت أن بسط السجادة في مسجدنا بدعة‏.‏ ​

 

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 16:00
Mettre des boîtes de dons dans les mosquées (audio)

Question :

 

Quel est le jugement sur le faite de mettre (des boîtes de dons) dans les mosquées ?

 

Cheikh :

 

Qui a mis cette boîte dans la mosquée et quel est (le but l'objectif) de mettre cette boîte (cette parole n'est pas claire).

 

Est-ce-que cette boîte est placer tout le temps dans la mosquée, ou bien le jour du vendredi, ou à quel moment ?

 

Le questionneur :

 

Tout le temps 

 

Cheikh :

 

Ceci est la méthodologie des hizbiyines et non la voie des gens de la sounnah.

 

Et (la mendicité) est interdite (haram) sauf en cas de nécessité, بارك الله فيكم. 

 

La mendicité est à la base interdite, et celui qui est toujours entrain de mendier, viendra le jour de la résurrection sans un morceau de chair au visage, vous avez compris ?

 

Cette manière d'agir est la méthodologie des hizbiyines, بارك الله فيكم. 

 

Que celui qui veut faire un don à la mosquée, sans boîte, qu'il le fasse, quant à mendier alors non. 

 

حياكم الله - Qu'Allâh prolonge votre vie (dans Son obéissance).

 

Groupe de traduction et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

 

السائل : ماحكم وضع صناديق التبرعات في المساجد

 الشيخ : من يضعه في المسجد و ما الهدف من هذا الصندوق .(كلمة غير مفهومة) هل الصندوق دائما في المسجد أو يوم الجمعة أو متى؟

 السائل : دائما

 الشيخ : هذه طريقة الحزبين وليست طريقة أهل السنة , والسؤال محرم ولا يجوز إلا في حالة الضرورة بارك الله فيكم , السؤال أصله محرم والذي يكثر من السؤال يأتي يوم القيامة وليس علي وجهه قطعة لحم فهمتم؟

فهذه طريقة الحزبين بارك الله فيكم , فالذي يريد أن يتبرع للمسجد بلا صندوق فليتفضل أما الشحت لا

 

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 23:49
Fait-il partie de la sounna, le port du bâton pour l'imâm ? (audio-vidéo)

 

Question :

 

Fait-il partie de la sounna que celui qui fasse le sermon manipule/porte un bâton ?

 

Quelque chose a-t-il été rapporté sur cela ?

 

Réponse : 

 

Non, cela ne fait pas partie de la sounna.

 

A moins qu'il n'en ait besoin, il l'emporte lorsqu'il marche et il s'appuie dessus pour monter et faire le sermon, alors il n'y a pas de mal.

 

Quant à avoir l'intention de manipuler/porter le bâton, alors cela ne fait pas partie de la sounna en quoi que ce soit.

 

 Traduit et publié par le Cercle des Sciences - telegram.me/cercle_sciences

 

السائل : هل من السنة أن حمل العصا للخطيب هل ورد في ذلك شيء ؟

الشيخ : لا ليس من السنة ، وإنما إن كان له حاجة بالعصا ، يحملها كلّما مشى ، ويصعد بها ويخطب فلا بأس ، أمّا أن يتقصّد حمل العصا

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 14:22
La parole du muezzin lors de l'appel à la prière (adhân) quand il pleut (audio)

 

Une Sunnah délaissée à revivifier...

 

La pluie a un jugement spécifique, quel est-il ? 

 

Le Muezzin à la place de dire : {Hayya عalaa as-salaat !} - «Venez à la prière !» 

 

Il doit dire :

 

صلّوا في رحالكم، صلّوا في رحالكم

{Sallû fi rihaalikoum, Sallû fi rihaalikoum}

«Priez dans vos foyers ! Priez dans vos foyers»

 

comme il est rapporté dans le Sahîh 


Et qu'il le dise également à la fin de l'adhaan :

 

صلّوا في رحالكم، صلّوا في رحالكم

{Sallû fi rihaalikoum, Sallû fi rihaalikoum}  

«Priez dans vos foyers ! Priez dans vos foyers»

 

Lors d'un temps pluvieux tu pries chez toi, mais tu pries chaque prière à son heure précise.

Cassette : Al Ajwibah عalaa as-ilah Al imaarah
Résumé de traduction par la c
haîne Shaykh Moqbil Al Waadiعi en langue française : Telegram : @MoqbilFr


رجل صلى المغرب والعشاء في وقت المغرب في المطر ثم توقف المطر الشديد هل يصلي العشاء إذا أذن له في المسجد أم لا ؟
نص الإجابة : ينبغي أن يعلم أنّه لم يثبت عن النّبيّ –صلّى الله عليه وعلى آله وسلّم – في الجمع بين الصلاتين في المطر حديث ، وقد جاء حديث مرسل لا غير
أمّا حديث أنّ النبيّ -صلّى الله عليه وعلى آله وسلّم- جمع في المدينة من غير خوف ولا مطر فالنّبيّ –صلى الله عليه وعلى آله وسلّم- فعله مرّة أو مرّتين ، ولا يستدلّ بمفهومه أنّه يجمع في المطر لأنّ المطر له حكم خاص . ما هو حكمه ؟ أن يقول المؤذّن بدل حيّ على الصلاة : صلّوا في رحالكم ، صلّوا في رحالكم كما في الصحيح ، أو يقولها أيضا بعد انتهاء الآذان : صلّوا في رحالكم ، صلّوا في رحالكم
فأنت في حالة المطر لك أن تصلّي في بيتك وتصلّي كلّ صلاة في وقتها ، أمّا وقد فعل صلّى صلاة العشاء بعد صلاة المغرب ثمّ ذهب المطر ويستطيع أن يذهب إلى المسجد صلاته الأولى تجزؤه والحمد لله
من شريط : الأجوبة على أسئلة الإمارة

Cheikh Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ أبي عبد الرحمن مقبل بن هادي الوادعي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 15:52
La Mosquée Al-'Aqsa de Jérusalem

Question :

 

Est-ce que la Mosquée Al-'Aqsa de Jérusalem est un lieu sacré pareil à la Mosquée Sacrée (Al-Masdjîd Al-Harâm) et à la Mosquée du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam)?

 

Autre question : Qui l'a construite?

 

Réponse :

 

Premièrement :

 

Il n'y a pas, à notre connaissance, un texte dans la Charia qui prouve que la Mosquée Al-'Aqsa de Jérusalem est un lieu sacré à l'instar de la Mosquée Al-Harâm et de la Mosquée du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam).

 

Oui, c'est vrai qu'il y a un hadith qui indique qu'il est permis d'entreprendre un voyage dans le but de visiter cette mosquée et le mérite de la prière dans cette dernière, où le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"Qu'on n'entreprend pas de voyage pour la prière qu'autres vers ces trois mosquées :

la mosquée Al-Haram (mosquée sacrée de la Mecque),

la mosquée du Prophète (à Médine)

et la mosquée Al-Aqsa (à Jérusalem)."

Rapporté par Mâlik, Al-Boukhârî et Mouslim d'après Abou Hourayra (Qu'Allah soit satisfait de lui). Cette formule est celle de Mouslim .


Quant à la preuve sur le mérite d'accomplir la prière à la Mosquée Al-'Aqsa, on trouve le hadith rapporté par Al-Bayhaqî dans Cho`ab Al-Imân d'après Djâbir (Qu'Allah soit satisfait de lui), celui-ci a mentionné que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"La récompense d'une prière accomplie dans la Mosquée Sacrée [de La Mecque] est égale à la récompense de cent mille prières faites ailleurs.

La récompense d'une prière accomplie dans ma Mosquée [à Médine] est égale à la récompense de mille prières accomplies ailleurs.

La récompense d'une prière accomplie dans la Mosquée Al-Aqsa [Bayt Al-Maqdis] est égale à la récompense de cinq cents prières faites ailleurs."


Deuxièmement :

 

Pour votre question : "Qui l'a construite?" Ce sujet fait l'objet de divergences.

 

Certains disent que c'est le Prophète d'Allah Ya`qoub fils d'Isaac, fils d'Ibrahim.

 

Selon d'autres, il s'agit de Soulaymân (Salomon).

 

Cependant, il parait plus correct que ce qu'avait fait Soulaymân n'était qu'une restauration de la mosquée déjà fondée parce qu'il y a une longue époque, plus que 40 ans, entre lui et Ibrahim.

 

Cette version a été énoncée par l'érudit Ibn Kathîr, (Qu'Allah lui fasse miséricorde).

 

L'Imam Mouslim a rapporté dans son Sahîh d'après Abou Dharr (Qu'Allah soit satisfait de lui) celui-ci a dit:  

 

"J'ai demandé à l’Envoyé d’Allah, quelle était la première mosquée bâtie sur la terre?

Alors, il m'a répondu: " la Mosquée Sacrée (Al-Masdjîd Al-Harâm)".

-"Et ensuite?", lui ai-je demandé.

"La Mosquée Al-'Aqsa de Jérusalem" a-t-il répondu.

- Quel intervalle les sépare-t-il?, ai-je dit.

- "Quarante ans", a-t-il répondu.

Puis il a ajouté : "Où que tu sois, quand c'est l’heure de la prière, fais-la car la terre entière est pour toi un lieu de prière." .

 

Selon un autre hadith rapporté par Abou Kâmil :  

 

"N'importe où, quand l'heure de la prière arrive, accomplis-la, car la terre (entière) est pour toi un lieu de prière."


L'Imam An-Nasâ'î a rapporté selon une chaîne de transmission authentique d'après `Abd-Allah Ibn `Amr (Qu'Allah soit satisfait de lui et de son père), le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  

 

"Lorsque Soulaymân, fils de Dâwoud a construit Bayt Al-Maqdis (Jérusalem), il avait demandé a Allah de lui accorder trois choses à savoir; un grand pouvoir surnaturel, Allah le lui a donné, un royaume tel que nul après lui n'aura de pareil, Il le lui a donné aussi, et lorsqu'il a fini la construction de la mosquée, il a demandé à Allah qu'Il efface tous les péchés de toute personne qui entreprend un voyage vers cette mosquée juste pour y accomplir la prière, et redevient comme le jour où sa mère l'a mis au monde."


Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro (5387)

(Numéro de la partie: 6, Numéro de la page: 228 - 229)

traduit par alifta.com

 

المسجد الأقصى

س: هل المسجد الأقصى حرم مثل المسجد الحرام والمسجد النبوي الشريف ومن الذي بناه؟
جـ: أولاً: لا نعلم دليلاً يدل أن المسجد الأقصى حرم مثل المسجد الحرام والمسجد النبوي الشريف ، نعم ثبتت شرعية شد الرحل إليه وفضل الصلاة فيه، والذي يدل على ذلك قوله صلى الله عليه وسلم:  لا تشد الرحال إلا إلى ثلاثة مساجد: مسجدي هذا، ومسجد الحرام، ومسجد الأقصى  خرجه مالك والبخاري ومسلم من حديث أبي هريرة رضي الله عنه، وهذا لفظ مسلم
وأما الدليل على فضل الصلاة فيه فما أخرجه البيهقي في شعب الإيمان عن جابر رضي الله عنه قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: صلاة في المسجد الحرام بمائة ألف صلاة وصلاة في مسجدي بألف صلاة وفي بيت المقدس خمسمائة صلاة
ثانيًا: اختلف في من بنى المسجد الأقصى ، فقيل: نبي الله يعقوب بن إسحاق بن إبراهيم وهو أشبه، وقيل: سليمان، والصحيح: أن بناء سليمان تجديد لا تأسيس؛ لأن بينه وبين إبراهيم أزمان كثيرة أكثر من أربعين؛ كما ذكر ذلك الحافظ ابن كثير رحمه الله، وقد روى مسلم في صحيحه من حديث أبي ذر رضي الله عنه قال: صحيح البخاري أحاديث الأنبياء (3366) ، صحيح مسلم المساجد ومواضع الصلاة (520) ، سنن النسائي المساجد (690) ، سنن ابن ماجه المساجد والجماعات (753) ، مسند أحمد بن حنبل (5/156). قلت: يا رسول الله أي مسجد وضع في أرض أولاً؟ قال: المسجد الحرام ، قلت: ثم أي؟ قال: المسجد الأقصى ، قلت: كم بينهما؟ قال: أربعون سنة، وأينما أدركتك الصلاة فصل فهو مسجد  . وفي حديث أبي كامل :  ثم حيثما أدركتك الصلاة فصله فإنه مسجد
وأخرج النسائي بإسناد صحيح من حديث عبد الله بن عمرو رضي الله عنهما، عن النبي صلى الله عليه وسلم:  أن سليمان بن داود عليه السلام لما بنى بيت المقدس سأل الله خلالاً ثلاثة: سأل الله حكمًا يصادف حكمه فأوتيه، وسأل الله عز وجل ملكًا لا ينبغي لأحد من بعده فأوتيه، وسأل الله عز وجل حين فرغ من بناء المسجد ألا يأتيه أحد لا ينهزه إلا الصلاة فيه أن يخرجه من خطيئته كيوم ولدته أمه
وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 6، الصفحة رقم: 228 - 229)

الفتوى رقم - 5387

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

الفتوى رقم ( 5387 )
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 11:01
Est-il permis au mécréant de rentrer dans une mosquée ?

Le hadîth est une preuve que le kâfir peut rentrer dans une mosquée pour un besoin, même pour la mosquée de Médine il lui est permis d'y entrer pour un besoin, boire, manger et autres...

 

Il ne lui est cependant pas permis de rentrer dans la mosquée sacrée de la Mecque de manière absolue. 

 

Allâh تعالى a dit dans une traduction approximative : 

 

«Ô vous qui croyez ! Les associateurs ne sont qu'impureté : qu'ils ne s'approchent plus de la mosquée sacrée, après cette année-ci..» {Qur'ân : 9.28}

 

Et ceci fait partie des différences entre la mosquée de Médine et la mosquée sacrée (de la Mecque). 

 

Donc il est permis au kâfir de rentrer dans la mosquée du Prophète صلى الله عليه وسلم et il lui est interdit de rentrer dans la mosquée sacré de la Mecque de manière absolue, jusqu'à même la Mecque (ville) toute entière !

 

منحة الملك الجليل شرح صحيح محمد بن إسماعيل

Minhat al-Mâlik al-Jalîl Sharh Sahîh Mohammed Ibn Isma'îl (1/878)

Publié par 3ilmchar3i.net

 

 

Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 12:13
Les méfaits du smartphone dans les mosquées (audio)

 

Dans les mosquées, les paroles prononcées et les actes accomplis ne doivent être que ceux pour lesquels ont été construites les mosquées.

 

Les mosquées ont été construites pour la prière, pour le Coran, pour le rappel d'Allah, pour montrer notre reconnaissance envers Allah, pour Le louer, pour la science, pour l'étude et la compréhension.

 

Non pas pour les conversations mondaines et inutiles ou pour se détendre et plaisanter, ou pour l'immense calamité qui est apparue ces temps-ci  - les smartphones - qui contiennent toutes les calamités du monde !

 

Et vous les trouvez dans la mosquée, alors que certains d'entre eux sont en i'tikâf (retraite spirituelle dans la mosquée) – mais quel i'tikâf que celui-ci ?

 

Certains sont en i'tikâf, mais en realité, ils se consacrent à leurs téléphones portables et non pas à l'adoration et au rappel (dhikr) de leur Seigneur.

 

Même le mouvement de la main – et combien de fois l'ai-je mentionné – le mouvement de la main qui a lieu après la prière lorsque la personne fait le Tasbîh en disant Soubhân Allah, Soubhân Allah, Soubhân Allah.

 

Ce mouvement a été remplacé chez certaines personnes par le mouvement de leur pouce de haut en bas ou de bas en haut en fonction des programmes qu'ils veulent ouvrir sur leur smartphone.

 

A tel point que certains, à peine avoir prononcé la deuxième salutation [de clôture de la prière], qu'ils insèrent leur main dans leur poche et en sortent leur gadget ; ce qui montre que, même pendant qu'ils accomplissaient la prière obligatoire, leurs pensées étaient occupées par ce qu'il y a dans l'appareil.

 

Comme si la prière le retenait.

 

Et une fois qu'il a terminé la prière, il reprend tout de suite son gadget pour continuer avec le divertissement sur lequel il était distrait.

 

Et parmi eux, il y en a qui sont en i'i'tikâf !

 

Quel genre d'i'tikâf est-ce donc que cela ?!

 

Quel genre d'i'tikâf est-ce donc, alors qu'il est insouciant, inattentif et négligent ?!

 

Ceci est une énorme calamité !

 

Pour cette raison, il convient à la personne qui accomplit l'i'tikâf de ne pas du tout utiliser son téléphone ; à moins qu'il y ait une grande nécessité ou un but bénéfique et important.

 

Quant au fait d'utiliser son téléphone selon ce qui vient d'être décrit, en réalité cela amoindrit son i'tikâf.

 

Les mosquées doivent être préservées de ce genre de distractions et divertissements.

 

Ces téléphones et ce qu'ils contiennent comme photos et autres méfaits, par Allah, ont causé du tort aux gens.

 

Par Allah, ils sont la cause de grands malheurs pour des gens.

 

Il y a quelque temps, on m'a rapporté que deux personnes marchaient dans la mosquée, l'un à côté de l'autre.

 

L'un d'eux s'est alors assis à la manière dont on s'assied pour le Tachahhoud, c'est-à-dire qu'il s'est placé directement dans cette position.

 

Puis il a commencé à bouger son doigt pendant que son ami le prenait en photo.

 

Et il se leva et s'en allèrent. Il s'est assis comme s'il priait.

 

Plus tard, ces amis verront cette photo et croiront qu'il priait dans la mosquée du Prophète - prière et salut d'Allah sur lui.

 

Alors qu'à la base, il n'a pas prié.

 

Au contraire, il s'est seulement assis pour qu'on le prenne en photo.

 

C'est comme ce que vous voyez au Hajj.

 

Une personne se tient debout devant les stèles [de Mina], par exemple, et demande à son ami de le prendre en photo, puis il lève ses mains.

 

Et après avoir pris la photo, il baisse ses mains.

 

Ceci pour qu'on voit qu'il faisait des invocations devant les stèles ou devant la Ka'ba.

 

Mais à la base, il ne faisait pas d'invocations du tout. 

 

Ces deux mains n'ont pas été levées sincèrement pour Allah pour invoquer Allah.

 

En fait, elles n'ont été levées que par ostentation.

 

Ceci est un grand malheur !

 

Certaines personnes passent par une assise de science, ils s'arrêtent et prennent en photo le Sheykh et se prennent en photo dans une assise de science.

 

Quel est l'intérêt de ces photos ?!

 

Ta photo et la photo du Sheykh, quel est l'intérêt ?!

 

Tu prends une photo !

 

Tout cela mène au désastre et à la perdition.

 

A cause de ces appareils, les gens sont maintenant touchés par de grands maux au sein même des mosquées.

 

Et parmi les choses déplorables et affligeantes, la musique que l'on entend beaucoup dans les mosquées.

 

Qui l'aurait cru - il y a vingt ans - qu'un jour la musique retentirait tous les jours dans les mosquées, aux heures de prière ?!

 

Il n'y a pas une inclination, une prosternation, ou une position dans la prière sans qu'on y entende la musique.

 

Ceci est un grand malheur.
 

De ce fait, dès lors que la personne franchit les portes de la mosquée, il lui incombe de tenir compte du caractère sacré de la maison d' Allah ainsi que des droits des fidèles.

 

Il doit tenir compte de la sacralité de l'endroit où il est entré.

 

En entrant à la mosquée, il est donc obligatoire de mettre le téléphone en mode silencieux ou de l'éteindre.

 

Ou mieux encore, de le laisser à l'extérieur de la mosquée et d'entrer à la mosquée pour prier, se rappeler Allah et ne pas se préoccuper, ni déranger les fidèles, par ces sons et divertissements.

 

Il y a quelques jours des gens priaient Tarâwih pendant que des enfants jouaient à des jeux sur leurs téléphones et ont dérangé ceux qui s'efforçaient de prier autour d'eux.

 

Certains ont dit être perturbés et incapables de prier.

 

Ces enfants jouaient à un jeu de course de voitures sur leur téléphone, à l'intérieur de la mosquée.

 

Ils ont dérangé et nuit aux gens autour d'eux.

 

Mais certains enfants n'obéissent pas.

 

Vous leur dites : « Ô mon fils, éteins ça ! ».

 

Mais ils n'écoutent pas, sont rebelles et n'ont aucun respect (envers leurs aînés).

 

Tout ceci sont des malheurs qui ont pénétré les mosquées et par lesquels les gens ont été éprouvés au sein des mosquées, ce qui a troublé l'adoration et a influé sur les gens.

 

Dans les mosquées, il n'est pas permis de lever sa voix sur la voix de son frère en récitant le Coran, pour ne pas perturber sa récitation.

 

Alors qu'en est-il de ces calamités présentes de nos jours qui ont engendré beaucoup de maux.

 

On demande à Allah – Puissant et Exalté soit-Il – qu'Il nous corrige tous !

 

Traduit par Al Bounyane

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان