compteur de visite

Catégories

1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 11:01
Est-il permis au mécréant de rentrer dans une mosquée ?

Le hadîth est une preuve que le kâfir peut rentrer dans une mosquée pour un besoin, même pour la mosquée de Médine il lui est permis d'y entrer pour un besoin, boire, manger et autres...

 

Il ne lui est cependant pas permis de rentrer dans la mosquée sacrée de la Mecque de manière absolue. 

 

Allâh تعالى a dit dans une traduction approximative : 

 

«Ô vous qui croyez ! Les associateurs ne sont qu'impureté : qu'ils ne s'approchent plus de la mosquée sacrée, après cette année-ci..» {Qur'ân : 9.28}

 

Et ceci fait partie des différences entre la mosquée de Médine et la mosquée sacrée (de la Mecque). 

 

Donc il est permis au kâfir de rentrer dans la mosquée du Prophète صلى الله عليه وسلم et il lui est interdit de rentrer dans la mosquée sacré de la Mecque de manière absolue, jusqu'à même la Mecque (ville) toute entière !

 

منحة الملك الجليل شرح صحيح محمد بن إسماعيل

Minhat al-Mâlik al-Jalîl Sharh Sahîh Mohammed Ibn Isma'îl (1/878)

Publié par 3ilmchar3i.net

 

 

Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 12:13
Les méfaits du smartphone dans les mosquées (audio)

 

Dans les mosquées, les paroles prononcées et les actes accomplis ne doivent être que ceux pour lesquels ont été construites les mosquées.

 

Les mosquées ont été construites pour la prière, pour le Coran, pour le rappel d'Allah, pour montrer notre reconnaissance envers Allah, pour Le louer, pour la science, pour l'étude et la compréhension.

 

Non pas pour les conversations mondaines et inutiles ou pour se détendre et plaisanter, ou pour l'immense calamité qui est apparue ces temps-ci  - les smartphones - qui contiennent toutes les calamités du monde !

 

Et vous les trouvez dans la mosquée, alors que certains d'entre eux sont en i'tikâf (retraite spirituelle dans la mosquée) – mais quel i'tikâf que celui-ci ?

 

Certains sont en i'tikâf, mais en realité, ils se consacrent à leurs téléphones portables et non pas à l'adoration et au rappel (dhikr) de leur Seigneur.

 

Même le mouvement de la main – et combien de fois l'ai-je mentionné – le mouvement de la main qui a lieu après la prière lorsque la personne fait le Tasbîh en disant Soubhân Allah, Soubhân Allah, Soubhân Allah.

 

Ce mouvement a été remplacé chez certaines personnes par le mouvement de leur pouce de haut en bas ou de bas en haut en fonction des programmes qu'ils veulent ouvrir sur leur smartphone.

 

A tel point que certains, à peine avoir prononcé la deuxième salutation [de clôture de la prière], qu'ils insèrent leur main dans leur poche et en sortent leur gadget ; ce qui montre que, même pendant qu'ils accomplissaient la prière obligatoire, leurs pensées étaient occupées par ce qu'il y a dans l'appareil.

 

Comme si la prière le retenait.

 

Et une fois qu'il a terminé la prière, il reprend tout de suite son gadget pour continuer avec le divertissement sur lequel il était distrait.

 

Et parmi eux, il y en a qui sont en i'i'tikâf !

 

Quel genre d'i'tikâf est-ce donc que cela ?!

 

Quel genre d'i'tikâf est-ce donc, alors qu'il est insouciant, inattentif et négligent ?!

 

Ceci est une énorme calamité !

 

Pour cette raison, il convient à la personne qui accomplit l'i'tikâf de ne pas du tout utiliser son téléphone ; à moins qu'il y ait une grande nécessité ou un but bénéfique et important.

 

Quant au fait d'utiliser son téléphone selon ce qui vient d'être décrit, en réalité cela amoindrit son i'tikâf.

 

Les mosquées doivent être préservées de ce genre de distractions et divertissements.

 

Ces téléphones et ce qu'ils contiennent comme photos et autres méfaits, par Allah, ont causé du tort aux gens.

 

Par Allah, ils sont la cause de grands malheurs pour des gens.

 

Il y a quelque temps, on m'a rapporté que deux personnes marchaient dans la mosquée, l'un à côté de l'autre.

 

L'un d'eux s'est alors assis à la manière dont on s'assied pour le Tachahhoud, c'est-à-dire qu'il s'est placé directement dans cette position.

 

Puis il a commencé à bouger son doigt pendant que son ami le prenait en photo.

 

Et il se leva et s'en allèrent. Il s'est assis comme s'il priait.

 

Plus tard, ces amis verront cette photo et croiront qu'il priait dans la mosquée du Prophète - prière et salut d'Allah sur lui.

 

Alors qu'à la base, il n'a pas prié.

 

Au contraire, il s'est seulement assis pour qu'on le prenne en photo.

 

C'est comme ce que vous voyez au Hajj.

 

Une personne se tient debout devant les stèles [de Mina], par exemple, et demande à son ami de le prendre en photo, puis il lève ses mains.

 

Et après avoir pris la photo, il baisse ses mains.

 

Ceci pour qu'on voit qu'il faisait des invocations devant les stèles ou devant la Ka'ba.

 

Mais à la base, il ne faisait pas d'invocations du tout. 

 

Ces deux mains n'ont pas été levées sincèrement pour Allah pour invoquer Allah.

 

En fait, elles n'ont été levées que par ostentation.

 

Ceci est un grand malheur !

 

Certaines personnes passent par une assise de science, ils s'arrêtent et prennent en photo le Sheykh et se prennent en photo dans une assise de science.

 

Quel est l'intérêt de ces photos ?!

 

Ta photo et la photo du Sheykh, quel est l'intérêt ?!

 

Tu prends une photo !

 

Tout cela mène au désastre et à la perdition.

 

A cause de ces appareils, les gens sont maintenant touchés par de grands maux au sein même des mosquées.

 

Et parmi les choses déplorables et affligeantes, la musique que l'on entend beaucoup dans les mosquées.

 

Qui l'aurait cru - il y a vingt ans - qu'un jour la musique retentirait tous les jours dans les mosquées, aux heures de prière ?!

 

Il n'y a pas une inclination, une prosternation, ou une position dans la prière sans qu'on y entende la musique.

 

Ceci est un grand malheur.
 

De ce fait, dès lors que la personne franchit les portes de la mosquée, il lui incombe de tenir compte du caractère sacré de la maison d' Allah ainsi que des droits des fidèles.

 

Il doit tenir compte de la sacralité de l'endroit où il est entré.

 

En entrant à la mosquée, il est donc obligatoire de mettre le téléphone en mode silencieux ou de l'éteindre.

 

Ou mieux encore, de le laisser à l'extérieur de la mosquée et d'entrer à la mosquée pour prier, se rappeler Allah et ne pas se préoccuper, ni déranger les fidèles, par ces sons et divertissements.

 

Il y a quelques jours des gens priaient Tarâwih pendant que des enfants jouaient à des jeux sur leurs téléphones et ont dérangé ceux qui s'efforçaient de prier autour d'eux.

 

Certains ont dit être perturbés et incapables de prier.

 

Ces enfants jouaient à un jeu de course de voitures sur leur téléphone, à l'intérieur de la mosquée.

 

Ils ont dérangé et nuit aux gens autour d'eux.

 

Mais certains enfants n'obéissent pas.

 

Vous leur dites : « Ô mon fils, éteins ça ! ».

 

Mais ils n'écoutent pas, sont rebelles et n'ont aucun respect (envers leurs aînés).

 

Tout ceci sont des malheurs qui ont pénétré les mosquées et par lesquels les gens ont été éprouvés au sein des mosquées, ce qui a troublé l'adoration et a influé sur les gens.

 

Dans les mosquées, il n'est pas permis de lever sa voix sur la voix de son frère en récitant le Coran, pour ne pas perturber sa récitation.

 

Alors qu'en est-il de ces calamités présentes de nos jours qui ont engendré beaucoup de maux.

 

On demande à Allah – Puissant et Exalté soit-Il – qu'Il nous corrige tous !

 

Traduit par Al Bounyane

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 19:05
Rester délibérément en dehors de la mosquée et ne rentrer qu'au moment de l'iqama (vidéo)

Le questionneur du Maroc demande :

 

Il y a certains frères qui s'assoient près de la mosquée après que l'adhan soit effectué.

 

Il n'y entrent pas avant que l'iqama soit effectué pour la prière.

 

Il y a-t-il un problème dans cela ?

 

Cheikh :

 

Comment cela ?

 

Questionneur :

 

Ils entendent l'appel à la prière et restent assis en dehors de la mosquée jusqu'à que l'iqama soit effectué.

 

Lorsque cela est effectué, ils entrent par la suite dans la mosquée.

 

Il y a-t-il un problème dans cela ?

 

Cheikh :

 

Quelle est la raison à cela, est-ce une prière obligatoire?

 

Questionneur :

 

Oui, c'est l'heure de la prière obligatoire.

 

Cheikh :

 

Non, non... Entrer dans la mosquée est prioritaire et doit être accéléré.

 

S'ils entrent dans la mosquée ils y trouveront des récompenses qui n'auront pas en restant en dehors de la mosquée.

 

Ils peuvent prier 2 rak'ah, et ils demandent à Allah ce qu'ils veulent comme bien pour cette vie d'ici-bas et pour l'au-delà, car l'invocation entre l'adhan et l'iqama est acceptée. 

 

Quant à rester en dehors de la mosquée, il est possible qu'ils parlent de choses non bénéfiques et nuisibles.

 

Ce n'est pas la voie de la sagesse et de ceux qui sont désireux d'être récompensé et de rechercher le pardon pour les péchés.

 

Nous devrions être prudent concernant les voies qui ne sont pas correctes.

 

La mosquée est prioritaire et Allah est plus Savant.

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

 

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 21:02
Que faire s'ils prient la prière de l'isha avant l'heure ? (audio)

 

Question :

 

Nôble sheykh, dans notre mosquée ils accomplissent la prière du 3isha environ 30 minutes avant son heure et nous nous regroupons dans une moussalâ afin d'accomplir la prière à son heure.

 

Devons-nous tout de même assister à la prière à la mosquée en y mettant l'intention d'accomplir une prière surérogatoire, puis accomplir le 3isha à la moussalâ ou alors nous pouvons nous contenter de la prière à la moussalâ [sans assister à celle à la mosquée] ?

 

Il a été rapporté dans la hadith de 3abdeLlah Ibn Mes3oûd – qu'Allah l'agrée - que le Prophète - sallaLlahou 3aleyhi wa sellem - a dit:

 

« Peut-être que vous allez atteindre des gens qui prient la prière hors de son temps, si vous les atteignez alors priez la prière dans son temps et priez avec eux une prière surérogatoire ».

(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°779 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Nasai).

 

Est-ce que ce hadith est une preuve que l'accomplissement de la prière [avant son heure] en groupe est obligatoire ?

 

Qu'Allah vous bénisse.

 

Réponse :

 

Qu'Allah te bénisse mon frère.

 

Ce hadith s'applique en période de troubles [fitan], à une époque où les gouverneurs surveillaient les personnes qui prient.

 

Ils punissaient la personne lorsqu'elle s'absentait.

 

Quant à notre époque, personne ne s'en préoccupe.

 

S'ils prient donc avant l'entrée de l'heure, ne priez pas avec eux.

 

Lorsque l'heure [de la prière est entrée] accomplissez la prière, [vous qui êtes] en France, avec un autre groupe ?

 

Si vous craignez les troubles, d'après [ce qui m'apparaît de] vos paroles, alors clarifiez-leur, et s'ils persistent, ne priez pas avec eux.

 

Formez un autre groupe dans la mosquée à l'entrée de l'heure, car après l'accomplissement de la prière obligatoire par un premier groupe, d'autres groupes prient et ceci est connu dans les mosquées, qu'un deuxième, troisième, quatrième groupe prie [lorsque le premier groupe a fini].

 

Quant à vous, ne priez pas avec eux et n'entrez à la mosquée qu'après l'entrée de l'heure, faites l'iqama et priez.

 

Leur adhan vous suffit même s'il n'a pas été fait à l'heure d'entrée de la prière.

 

Nous demandons à Allah qu'Il vous aide et nous somme dans une époque de trouble.

 

Qu'Allah vous bénisse.

 

Réponse à une question posée via whatsapp le 4 mai 2015 par la Mektaba de Florange

traduit par lamektaba.fr

 

Cheikh Sâlim Abou Anwâr Bâmahriz - الشيخ سالم أبو أنوار بامحرز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 07:21
Poser des poubelles dans les mosquées

Fatwa du savantissime Mohammed Al-Uthaimen qu’Allah lui fasse miséricorde [(153)-11/11/1419h]

 

Question :

 

Ils ont mis dans certaines mosquées en face de la direction de la prière des boites pour mettre les déchets comme des mouchoirs et ce qui s'y apparente.

 

Réponse :

 

Je ne vois pas ceci [comme étant permis] car les âmes se dégoûtent de cela.

 

Je lui ai alors demandé :

 

Est-ce que cela n’est pas permis ?

 

Il répondit :

 

Cela est fortement interdit.

 

Puis je lui ai demandé :

 

Et quel est le jugement sur le fait de mettre des boites à mouchoirs seulement ?

 

Il répondit :

 

Ce n’est pas gênant, et si quelqu’un l'utilise, il doit le mettre dans sa poche.

 

(Tamarat At-Tâdouine Min Massaêl Ibn Utheymin qu’Allah lui fasse miséricorde)

D. Ahmed Al-Kadi

 

فتوى العلامة محمد العثيمين رحمه الله: مسألة ( 153 ) (11/11/1419هـ
س:يوضع في بعض المساجد في قبلة المصلين صناديق لوضع النفايات من مناديل ونحوها ؟
فأجاب : لا أرى ذلك ، لأن النفس تتقزز منه
فسألته: هل ينهى عن ذلك ؟
فأجاب : النهي عنه شديد
فسألته: فما حكم وضع كراتين المناديل فقط ؟
فأجاب : لا بأس ، للحاجة إلى ذلك ، وإذا استعملها وضعها في جيبه
 ثمرات التدوين من مسائل ابن عثيمين - رحمه الله - د.أحمد القاضي

Fatawa du savantissime Saleh Al-Fawzan qu’Allah le préserve.

 

Question :

 

Est ce qu’il est permis de déposer des petits paniers dans certains coins de la mosquée ?

 

Réponse :

 

Si ce sont des poubelles, dans lesquelles on met les déchets et les ordures, ça ne doit pas rester dans la mosquée ;  Plutôt, on doit dès maintenant les ramasser et les mettre dehors.

 

Mais si on les laisse un certain temps ou plusieurs jours, ceci n’est pas permis.

 

Ce n’est pas permis de les laisser longtemps ou plusieurs jours, car cela nuit à la mosquée et peut être qu'elles dégageront des mauvaises odeurs ou donneront une mauvaise image.

 

Donc, si on ne les laisse pas longtemps ou quelques jours, et qu'on se dépêche de les faire sortir de la mosquée et les vider, ce n’est pas grave.

 

Mais pour les laisser longtemps dans la mosquée et y rassembler les déchets et des choses qui peuvent dégager une mauvaise odeur, ce n’est pas permis.

 

Asïlat Kitab As-Sâllah Min Zad Al-Mustaqna’

Rassemblé par Ash-Sheikh Mohammed Ben Ahmed Al-Fifi qu’Allah le preserve.

 

 

فتوى العلامة صالح الفوزان
س: هل يجوز وضع سلة مهملات صغيرة في نواحي المسجد ؟
الجواب : إذا كانت سلات الزبالة والأوعية التي تجمع فيها الزبالة ، ما تمكث في المسجد ، وإنما تجمع وتخرج في الحال ، أما إذا كانت تترك في المسجد وقت أو أيام فهذا لا يجوز ، لا يجوز أنها تترك وقت طويل أو أيام ؛ لأنها تسيء إلى المسجد وربما ينبعث منها روائح كريهة أو مناظر سيئة ، الحاصل أنه إذا بودر بإخراجها وتفريغها خارج المسجد فلا بأس ، أما أنها تترك مدة طويلة في المسجد وتجمع فيها الزبالات والأشياء التي ربما يحصل منها روائح كريهة فهذا لا يجوز
المرجع : أسئلة كتاب الصلاة من زاد المستقنع

 

Groupe de traductions et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

فتوى العلامة محمد العثيمين رحمه الله: مسألة ( 153 ) (11/11/1419هـ
س:يوضع في بعض المساجد في قبلة المصلين صناديق لوضع النفايات من مناديل ونحوها ؟
فأجاب : لا أرى ذلك ، لأن النفس تتقزز منه
فسألته: هل ينهى عن ذلك ؟
فأجاب : النهي عنه شديد
فسألته: فما حكم وضع كراتين المناديل فقط ؟
فأجاب : لا بأس ، للحاجة إلى ذلك ، وإذا استعملها وضعها في جيبه
 ثمرات التدوين من مسائل ابن عثيمين - رحمه الله - د.أحمد القاضي

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 19:36
Quelle est la sunna dans la couleur du tapis des mosquées (audio)

 

Cheikh Al Albani :

 

وعليكم السلام ورحمة الله وبركاته

 

Questionneur :

 

La question : sur le tapis de la mosquée ?

 

Cheikh :

 

Oui.

 

Questionneur :

 

Qu'elle est la couleur selon votre opinion, la couleur appropriée qui ne s'oppose pas à la sunna.

 

Cheikh :

 

Oui, la couleur pâle, (la couleur) pâle qui n'attire pas l'attention, ni ne laisse échapper l'attention (ndt: en somme les deux opposés), c'est à dire la couleur terreuse.

 

Questionneur :

 

C'est à dire qui penche vers le marron, si c'était marron.

 

Cheikh :

 

Marron clair, il n' y a pas dedans d'opposition.

 

Questionneur :

 

C'est à dire qu'il n'y a pas d'opposition avec (la narration): "pas de jaune et pas de rouge" ou tel ?

 

Cheikh :

 

Non, l'objectif avec la parole de 'Umar radhi Allahou anhou: "protégez les gens, et pas de rouge et pas de jaune".

 

C'est à dire ne pas la décorer/enjoliver.

 

L'affaire de la mosquée et son habit est comme l'affaire de la femme si elle est sortie de sa maison, elle peut porter ce qu'elle veut parmi les habits blancs, noirs, .., vert et bleu, et, ... et ainsi de suite.

 

Mais qu'est ce qu'ils ne peuvent pas être?

 

Tachetés, ils ne peuvent pas être décorés/enjolivés, ils doivent être simple, donc il incombe que le tapis dans la mosquée soit simple et ne laisse échapper l'attention des prieurs et ne les distrait pas de leur venue (dans ce lieu) de l'adoration de leur Seigneur....

 

(Ensuite cheikh échange des salutations et des invocations avec le questionneur ainsi que son épouse. (Qu'Allah leur fasse miséricorde) puis le Cheikh continue)

 

Si il y a un objectif avec le athar de 'Umar, il est de s'éloigner de l'ornement, oui, mais en même temps, je dis : Que le meilleur est que la couleur soit simple et qu'elle soit la plus éloignée du clinquant.

 

Questionneur :

 

Nous, nous recherchons la couleur qui te semble approprié selon ton expérience.

 

Cheikh :

 

Celle que je vois, c'est la couleur de la terre, qui nous rappelle les mosquées des premiers salafs qui priaient dans la terre et qui priaient dans  la poussière/gravier.

 

Questionneur :

 

Nous, nous allons choisir la couleur blanche.

 

Cheikh :

 

Non, non

 

Questionneur :

 

Mais le blanc attire premièrement la saleté.

 

Cheikh :

 

Elle se salit rapidement.

 

Questionneur :

 

Oui, donc nous avons dit: le marron clair

 

Cheikh :

 

Oui clair.

 

Questionneur :

 

Il se peut que la couleur la plus proche soit celle de la terre et la moins salissante.

 

Cheikh :

 

Ok

 

Questionneur :

 

جزاك الله خير

 

Traduit par Aboullaah Abu Edem

copié de cheikhalalbani.com

 

لون فراش المسجد الذي لا يتعارض مع السُّنَّة - جواب للإمام الألباني رحمه الله

السائل: السؤال حول فراش المسجد؟
الشيخ: نعم

السائل: ما هو اللون في رأيكم اللون المناسب الذي لا يعارض السنة؟
الشيخ: نعم هو اللون الباهت، الباهت الذي لا يسترعي النظر ولا يلفت النظر، يعني اللون الترابي
السائل: يعني المائل... إلى البنية، لو كان بنيًا
الشيخ: بني فاتح ما فيه مانع
السائل: يعني ما يكون تعارض مع " لا تصفر ولا تحمر" أو كذا؟
الشيخ: لا، هو المقصود بقول عمر رضي الله عنه "أكن الناس ولا تحمر ولا تصفر ". يعني لا تزخرف. شأن المسجد وكسوته شأن المرأة إذا خرجت من دارها فلها أن تلبس ما شاءت من الثياب: الأبيض، والأسود،..، والأخضر، والأزرق، و، و..إلى آخره. لكن ما يكون إيش؟ مزركش، ما يكون مزخرف، يكون ساذج، هكذا الفراش في المسجد ينبغي أن يكون ساذجًا، لا يلفت نظر المصلين ولا يلهيهم عن ماهم مقبلين فيه من عبادة ربهم، إذًا المقصود بأثر عمر هو في الابتعاد عن الزخرفة، أي نعم، لكن في الوقت نفسه أقول: أن الأفضل أن يكون اللون ولو كان ساذجًا أن يكون أبعد عن البهرجة
السائل: نحن نبحث عن اللون الذي تراه مناسبًا من خلال خبرتك
الشيخ: الذي أراه هو لون التراب، حتى يُذكرنا بمساجد السلف الأول الذين كانوا يصلون في التراب ويصلون في الحصباء
السائل: نحن كنا سنختار لونًا أبيضًا
الشيخ: لا
السائل: لكن الأبيض يجذب أولًا الأوساخ
الشيخ: يتسخ بسرعة
السائل: نعم، فقلنا: البني أو مش البني، البني الفاتح
الشيخ: فاتح نعم
السائل: قد يكون هو الأقرب لون التراب
الشيخ: هو كذلك
السائل : والأقل عشقًا للأوساخ
الشيخ: ماشي
السائل: جزاك الله خير

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 18:32
Le haut-parleur de la salle de prière des femmes coupe (audio)

 

Question :

 

Des femmes prient avec un imam dans un endroit particulier à elles avec un haut-parleur, et durant la prière le haut-parleur a coupé.


Que font-elles ?

 

Réponse :

 

Une (femme) avance et elle prie pour elles (les femmes).

 

Et si est revenu (le haut-parleur) et qu'elles sont en inclinaison, elles peuvent revenir avec lui (l'imam).

 

Quant à en dehors de l'inclinaison, elles se retirent.

 

Et nous demandons l'aide auprès d'Allah.

 

L'homme qui est sorti et priait avec Mou'adh ibn Jabal, le prophète صلى الله عليه وعلى آله وسلم ne l'a pas blâmé... il est sorti et a prié seul.

 

Il n'y a pas de mal en cela, in chaâ Allah.


traduit par Oum Souaïb

 

إذا انقطع مكبر الصوت عن المأمومين
نص السؤال:
نساء يصلين مع إمام في مكان خاص بهن بمكبر الصوت وفي أثناء الصلاة انقطع مكبر الصوت فماذا يفعلن ؟
نص الإجابة:تتقدم واحدة وتصلي بهن ، ولو رجع وهن في الركعة ممكن أن يرجعن معه ، أما في غير الركعة فلهن أن يعتزلنه ، والله المستعان
والرجل الذي خرج وهو يصلي مع معاذ بن جبل ما عاتبه النبي - صلى الله عليه وعلى آله وسلم - ، خرج وصلى منفرداً
فلا بأس بذلك إن شاء الله
من شريط : أسئلة شباب الشحر بحضرموت

Cheikh Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ أبي عبد الرحمن مقبل بن هادي الوادعي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 22:37
Les mosquées réservées uniquement pour les femmes (audio)

 

Cheikh Al Albani :

 

C'est un geste grave et une mauvaise sunna qui n'était pas présante avant, les femmes ne parlaient pas de ce besoin et autre que çà. Et ceci nous l'avons aussi bien entendu de beaucoup parmi  les musulmanes, parmi elles, des salafiyat, des khalafiyat.

 

Comme nous savons avec certitude que cela a amené une innovation et a fait mourir une sunna et je l'ai vu de mes popres yeux dans la mosquée Salah al Din, dans laquelle prêche notre frère Mohammed Shakra.


Je suis allé à la prière, je me souviens pas si c'était pour le dohr ou l'asr et certains hommes rentraient dans la mosquée... et moi lorsque je suis entré la ou je voulais et j'ai vu les hommes revenir alors je suis revenu sans les voir, ils ont dit que la mosquée était occupée entièrement par les femmes et que l'enseignante était actuellement sur le minbar ou autre faisant cours.

 

Elles occupaient la mosquée et elles empêchaient les hommes d'entrer et de prier.

 

Questionneur :

 

Au moment de la prière.

 

Cheikh :

 

Non apparemment après elle, comme nous l'a rapporté Abu Malik, c'est à dire  qu'il pouvait à peine sortir parce que celle qui étaient presantes parmi les femmes avaient pris une grande partie de la mosquée, puis les femmes ont commencé à augmenter c'est à dire qu'elles rentraient (dans la mosquée), le plus important est que j'imagine maintenant parfaitement et comme cela est venu dans certains des ahadith, j'imagine maintenant (la possibilité) qu'il y est des mosquées uniquement pour les femmes et où les femmes mènent l'Imama.

 

Questionneur :

 

Maintenant, ceci est presant à zarka ... à l'école

 

Cheikh :

 

Je veux dire une mosquée, pas une mosquée dans l'école, çà c'est une mousala, çà c'est une mousala

 

Questionneur :

 

Une mosquée ordinaire avec une porte extérieure ( une mosquée en règle générale) avec l'imam qui fait l'adhan avec une jama'a, la mosquée al hussein.

 

Cheikh :

 

Non, une mosquée qui tient lieu de mosquée

 

Questionneur :

 

elle tient lieu de mosquée

 

Questionneur :

 

Une autre mosquée que celle-ci?

 

Questionneur :

 

...pour les étudiantes, dans l'école...

 

Cheikh :

 

Akhii ce qui nous concerne dans tous les cas est que je vois dans un avenir lointain qu'il y aura des mosquées spécifiquement pour les femmes et ceci est sans aucun doute en opposition à la Sunna et sa prière (à la femme) dans sa maison est meilleure pour elle que sa prière dans sa mosquée.

 

La cause de tout cela est la négligence envers la voie du Messager 'aleyhi salaam, et la raison de la négligence envers la voie du prophète est l'ignorance de la sunna, parce que celui qui veut dire que cette chose est innovation ou une sunna il doit avoir une ample connaissance de la vie du prophète 'aleyhi salaat wa salaam et dans laquelle vivait des femmes et des hommes, il peut alors dire que cette chose est une innovation ou une Sunna.

 

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

copié de cheikhalalbani.com


هذه بادرة خطيرة وسنة سيئة لم تكن من قبل لا يقولوا النساء بحاجة وإلى آخره. وهذا طالما سمعناه من كثير من المسلمات المتدينات منهن السلفية ومنهن الخلفية. فكما نعلم يقيناً أنه ما أُحدثت بدعة إلا وأميتت سُنة أنا رأيت بعيني في مسجد صلاح الدين الذي يخطب فيه أخونا محمد شقرة. ذهبت في صلاة ما أذكر ظهر أو عصر وإذ بعض الرجال يدخلون المسجد يعني يلي بسموه اليوم الحرم من الصحن فيعودون وأنا لمادخلت وأردت أن أدخل ورأيت الرجال يرجعوا ورجعت خير شوفي ؟ قال المسجد محتل كله من النساء والمُدرسة هناك في الصدر أو في المنبر تدرس. فاحتلوا المسجد ومنعوا الرجال من أن يدخلوا ويصلوا
السائل : في وقت الصلاة
الشيخ : لا الظاهر من بعدما كما نبلغني أنه أبو مالك يعني بصعوبة استطاع انه يخرج لأنه اللي كانوا حاضرين من النساء اخذين حجم كبير من المسجد ثم النساء يتكاثرن يعني يدخلوا المهم أنا أتصور الآن تماماً وكما جاء في بعض الأحاديث ( إن يطل بك العُمر سترى هذا بعينك ) أتصور الآن مساجد خاصة للنساء فيها إمامة تؤم النساء
السائل : حالياً موجود هذا في الزرقاء ... مدرسة
الشيخ : أنا أقصد مسجد مش مسجد في مدرسة هذاك مصلى. هذاك مصلى
السائل : مسجد عادي وله باب خارجي له إمام ويؤذن فيه جماعة مسجد الحسين
الشيخ : لا المسجد أن يوقف مسجدا
السائل : هو موقف مسجداً
السائل : آخرمسجد لمن ؟
السائل : للطالب اتفي المدرسة

الشيخ : أخي مابهمنا على كل حال أرى في المستقبل البعيد ستوجد مساجد للنساء خاصة. وهذا بلا شك خلاف السُنة وصلاتها في بيتها خيرٌ لها من صلاتها في مسجدها هذا كله سببه الغفلة عن هدى الرسول عليه السلام. وسبب الغفلة عن هدى الرسول الجهل بالسنة لأنه اللي يريد أن يقول هذا الشيء بدعة أو سُنة بده يكون عنده إحاطة بقدر واسع جداً بالحياة النبوية الكريمة التي كان يعيشها صلى الله عليه وسلم في زمنه من نساء ورجال يستطيع أن يقول هذه سنة وهذه بدعة

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 15:07
L'Imam Al-Albani رحمه الله وغفر له enseigne la prononciation correcte de l'adhan (audio)

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 22:31
Comment se comporter avec les enfants à la mosquée ? (audio)

 

Question :

 

Votre éminence, concernant les enfants qui n’accomplissent pas bien la prière et qui se font remarquer, ou qui s'inclinent mais ne se prosternent pas avec l'imam, est-il permis de les faire sortir du rang ou devons-nous les laisser ?

 

Réponse :

 

Si les petits enfants sont la cause de nuisances, alors sortez-les.

 

Comment doivent-ils être sortis?

 

Non pas en les réprimandant et en leur hurlant dessus, mais plutôt par l’intermédiaire de leur responsable.

 

Qu'il lui soit dit : « Ô Untel, ton fils ou ton frère nous perturbe » afin que sa suspension de la mosquée soit appliquée par son responsable.

 

Et toi tu sais que si tu corriges cet enfant il va être contrarié et risque de détester les mosquées et de s'y rendre.

 

Et il se peut que son responsable aura une dent contre toi. Si tu t'occupes d'une chose à sa source, cela est meilleur.

 

Quant à l'enfant qui n'engendre aucune nuisance, que ce soit de par ses paroles ou son comportement, il n'est pas permis de le sortir de la mosquée, ni de le changer d'endroit (du rang) en le mettant à l'arrière, même s'il se trouve dans un rang avancé.

 

Il reste à sa place, même s'il est derrière l'imam car celui qui arrive en premier est plus en droit (d'occuper cette place) que les autres.

 

"Le Prophète صلى الله عليه وسلم a  interdit à quiconque de faire lever son frère de sa place afin de s'y asseoir"

(Bukhârî 869).

 

Certains hommes de science sont d'avis qu'il faille déplacer les enfants du premier rang au second.

 

Et si un homme doué de raison arrive, alors on les déplace du second au troisième rang, et ainsi de suite jusqu'à ce que l'enfant se trouve au fond de la mosquée.

 

Ils s'appuient sur la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

« Que me suivent les hommes pubères (أولو الأحلام ) et les doués de raison (أولوالنُّهى ) parmi vous ».

 

أولو الأحلام c'est-à-dire les personnes pubères,

et أولوالنُّهى c'est-à-dire les personnes sensées.

 

Il y a matière à discuter sur le fait d'utiliser ce hadith comme argument sur cette question, car lorsque le Prophète صلى الله عليه وسلم dit :

 

« Que me suivent les hommes pubères (أولو الأحلام ) et les doués de raison (أولوالنُّهى ) parmi vous »

 

Il vise par cela à inciter ces derniers à être derrière lui صلى الله عليه وسلم.

 

Si ce qui était visé était d'éloigner les enfants du premier rang ou d'autre interprétations de ce sens, Il aurait dit : « ne se placent derrière moi QUE les pubères et les doués de raison ».

 

Si telle avait été la formulation du hadith alors nous aurions dit que cela est une interdiction pour les enfants et les possédés, de se trouver derrière l'imam, et qu'ils doivent être déplacés du rang.

 

Le fait de déplacer les enfants des premiers rangs jusqu'à les faire atteindre le dernier rang, va augmenter leur sentiment d’écœurement envers les mosquées et ses fidèles, et cela va également augmenter leurs perturbations car s'ils sont regroupés dans un seul et même rang, les troubles et le vacarme vont être plus grand, chose qui n'arriverait pas s'ils étaient placés entre les gens.

 

En effet, s'il y a deux enfants à côté de toi et que tu crains qu'ils s'amusent, alors il n'y a pas de mal à ce que tu les sépares, repoussant ainsi ce que l'on crains comme désordre.

 

copié de lamektaba.over-blog.com

   

من اداب التعامل مع الأطفال في المسجد

السؤال : فضيلة الشيخ! بالنسبة للأطفال الذين لا يحسنون الصلاة، ويتلفتون، أو يركعون ولا يسجدون مع الإمام، هل يجوز إخراجهم من الصف أو يُتركوا؟

الجواب : الأطفال الصغار إن حصل منهم أذية فإنهم يُخْرَجون؛ ..ولكن كيف يكون إخراجهم ليس بالزجر والصياح عليهم

إخراجهم إنما بأن يتصلوا بأولياء أمورهم، ويقال: يا فلان، إن ابنك أو أخاك يشوِّش علينا، حتى يكون كفُّه عن المسجد من قِبَل ولي أمره، وأنت تعلم أنك لو صحت بهذا الصبي انزعج وكره المسجد، وكره الحضور إليه، وربما يكون في قلب وليه شيء عليك؛ لكن إذا أتيت الأمر من بابه صار أحسن، أما إذا كان الصبي لا يحصل منه أذية، لا بقوله ولا بفعله، فإنه لا يجوز إخراجه من المسجد، ولا تحويله من مكانه، ولو كان في مُقَدَّم الصف إلى مكان آخر، بل يبقى في مكانه، ولو كان خلف الإمام؛ لأن من سبق إلى ما لم يسبق إليه أحد فهو أحق به، وقد (نهى النبي صلى الله عليه وسلم أن يقيم الرجل أخاه من مكانه ويجلس فيه

وقد ذهب بعض أهل العلم إلى تحويل الصغار من الصف الأول إلى الثاني، فإن جاء رجال بالغون، حولناهم من الثاني إلى الثالث، وهكذا حتى يكونوا في آخر المسجد، بناءً على قول النبي صلى الله عليه وعلى آله وسلم: (لِيَلِنِي منكم أولو الأحلام والنُّهى) أولو الأحلام أي: البالغين.والنُّهى أي: العقلاء

ولكن في الاستدلال بهذا الحديث على هذه المسألة نظر، لأن النبي صلى الله عليه وعلى آله وسلم عندما قال: (لِيَلِنِي منكم أولو الأحلام والنُّهى) يريد بذلك حث هؤلاء على التقدم حتى يَلُوا النبي صلى الله عليه وعلى آله وسلم، ولو كان المراد طرد الصغار من الصف الأول وما أشبه ذلك لقال: لا يَلِنِي منكم إلا أولو الأحلام والنهى، فلو كانت عبارة الحديث: لا يَلِنِي إلا أولو الأحلام، لقلنا: هذا نهي عن أن يَلِيه الصغار أو المجانين فيُحوَّلون إلى مكان آخر

ثم إن تحويل الصغار من الصفوف المقدَّمة حتى يكونوا في آخر صف إن هذا مما يزيد كراهتهم للمسجد وأهل المسجد، ومما يزيد تشويشهم أيضاً؛ وإذا كانوا صفاً واحداً كَثُر منهم التشويش واللغط، بخلاف ما إذا كانوا بين الناس

نعم لو فرضنا أنه كان إلى جانبك صبيان، وخشيتَ أن يعبثا فلا بأس أن تفرق بينهما، درءاً لِمَا يُخشى من المفسدة

Comment se comporter avec les enfants à la mosquée ? (audio)

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان