compteur de visite

Catégories

4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 09:28
Est-il permis de mettre l’adhan pour réveil réglé à l’heure de la prière ? (audio-vidéo)

 

Le questionneur :

 

Quel est le jugement concernant le fait de rnettre l’adhan dans le téléphone portable pour en faire une alarme pour la prière ou pour le réveil ou autre ?

 

La réponse de Cheikh Abdoullah Al-Boukhâry :

 

Ne le fais pas !

 

Je dis : ne fais pas cela.

 

L'adhan est une adoration.

 

Il se peut que cet adhan se déclenche, que son son retentisse (celui du téléphone) alors que tu te trouves aux toilettes ou dans des lieux où l'on fait ses besoins ou autre.

 

Si tu veux être averti, mets un réveil qui t’avertit.

 

Mais pourquoi donc cela ?

 

Faut-il absolument l'adhan ?

 

Est-ce clair ?

 

Ceci est une erreur.

 

Qu'Allah vous bénisse, ce n'est pas parce que certains font des efforts...

 

Je dis: il y en a beaucoup vous savez, les gens de la téléphonie, ceux-là fabriquent dans un but lucratif...

 

C'est à dire... Le musulman et le non musulman font ces programmes (ou applications) qu'ils introduisent (dans les portables) parmi lesquels quoi donc ?

 

L'adhan.

 

Parmi (ces applications) aussi que trouve-t-on donc ?

 

Le coran, vrai ?

 

Ils disent ce téléphone possède un coran complet, et ceci aussi n'est pas bon.

 

Le mieux, et ce qui est obligatoire, c'est de l'enlever de son téléphone car c'est un coran.

 

Qu’il soit dans le portable, dans ta poche ou qu'il soit sur ta table de chevet, dans ta sacoche ou autre quel est son nom?

 

Moushaf (un coran) tu entres aux toilettes avec (ce portable) et tu en sors, tu t'endors sur lui et il peut se retrouver sous toi.

 

Parfois tu l’oublies, ce qui correspond à de la déconsidération à son égard.

 

Un groupe de savants parmi les savants contemporains et parmi eux (notre cheikh el’alâma Rabee' qu’Allah le préserve) et d'autre que lui, ne voit pas cela comme chose à faire, il faut respecter profondément (ce coran).

 

Si tu veux réviser le coran, laisse avec toi un exemplaire dans lequel tu liras, pourquoi devrait-il être dans ton téléphone ?

 

II en va de même pour l'adhan, il faut préserver ces adorations qui ne doivent pas être déconsidérées.

 

Tu veux être prévenu (de l’heure) de la salât, place une alarme t’avertissant de cela quelques minutes avant, qui sonne dans une tonalité parmi les tonalités, vrai ?

 

Qu'Allah vous bénisse.

 

De même, comment étaient les gens ?

 

Ils se réveillaient avant que n’apparaissent ces téléphones portables qui font « l’appel à la prière ».

 

Comment se réveillaient-ils ?

 

Il n'y a point de force ni de puissance si ce n'est avec Allah.

 

Le prophète عليه الصلاة والسلام a dit :

 

« Sept seront placé par Allah sous son ombre le jour ou iI n'y aura point d'autre ombre si ce n'est la sienne... »

 

Et il évoqua parmi eux : « un homme dont le coeur est attaché aux mosquées... »

 

Et celui qui connait la valeur de ce hadith immense en le saisissant comme il se doit, saisira le sens de cette argumentation.

 

Tiré de la cassette n°24 de son explication du livre 'omdatou el fiqh

Traduit par Abou Shaheen

 

ما حكم وضع صوت الأذان في الجوال للتنبيه على وقت الصلاة

قال: ما حكم وضع صوت الأذان في الجوال للتنبيه على وقت الصلاة أو للتنبيه للنوم ونحوه؟

الجواب: لا تفعل

أقول: لا تفعل هذا، الأذان عبادة، فقد يؤذن هذا ويرتفع الصوت-صوت الجوال-وأنت في دورة المياه وفي الخلاء أو غير ذلك، إذا أردت أن تقوم للتنبيه فاجعل المنبه لينبهك

ليش أنه لا بد من الأذان؟، واضح؟

هذا غلط-بارك الله فيكم-، ليس كل من اجتهد، أقول: هناك كثير تعرفون يعني: أصحاب الجوالات هؤلاء الصانعون حتى يكسبون يعني: المسلم وغير المسلم يجعلون مثل هذه البرامج يدخلونها

منها ماذا؟، الأذان

ومنها أيضًا إيش؟، القرآن، صحيح؟

يقولون: هذا جوال فيه مصحف كامل، وهذا أيضًا لا ينبغي فعله، الأولى والواجب حذفه من الجوال لأنه مصحف سواءً كان في الجوال أو في جيبك ولَّا كان على منضدتك أو في الشنطة أو في غيره، اسمه ماذا؟، (مصحف)، تدخل به الخلاء تخرج منه، تنام عليه، تجعله تحتك إلى آخره، أحيانًا تنساه، فهذا فيه امتهان له.

وجمع من العلماء المعاصرين ومنهم: (شيخنا العلَّامة ربيع-حفظه الله-) وغيره لا يرون فعل هذا، بل يرون مسحه من الجوال، وهذا هو الصحيح

فيجب أن يعظَّم، تريد أن تراجع القرآن خلِّ معك المصحف واقرأ فيه، لماذا يكون في الجوال؟، واضح؟

ومنه الأذان أيضًا، ينبغي أن يحافظ على هذه العبادات الشرعية فلا تمتهن

تريد أن تتنبه للصلاة اجعل منبهًا قبل الأذان بدقائق يصيح عندك الجوال في أنواع وأنواع الصياح، صحيح؟، بارك الله فيكم

قال: أو للتنبيه من النوم؟

كذلك: كيف كانت الناس تقوم قبل أن يأتي هذا الجوال بأذانه؟، ومؤذنه؟، كيف كانوا يقومون؟، لا حول ولا قوة إلا بالله

قال النبي-عليه الصلاة والسلام-[1]: (سَبْعَةٌ يُظِلُّهُمُ اللَّهُ فِي ظِلِّهِ، يَوْمَ لاَ ظِلَّ إِلَّا ظِلُّهُ...)، قال: وذكر منهم-عليه الصلاة والسلام-: (...وَرَجُلٌ قَلْبُهُ مُعَلَّقٌ فِي المَسَاجِدِ...)

ومن عرف قيمة هذا الحديث العظيم واستشعره حق الاستشعار عرف معنى هذه الدلالة[2]

قام بتفريغه: أبو عبيدة منجد بن فضل الحداد

الأحد الموافق: 10/ ذو الحجة/ 1432 للهجرة النبوية الشريفة

يوم عيد الأضحى المبارك، تقبل الله مِنَّا ومنكم الطاعات

[1] عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ-رضي الله عنه-، عَنِ النَّبِيِّ-صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ-قَالَ: (سَبْعَةٌ يُظِلُّهُمُ اللَّهُ فِي ظِلِّهِ، يَوْمَ لاَ ظِلَّ إِلَّا ظِلُّهُ: الإِمَامُ العَادِلُ، وَشَابٌّ نَشَأَ فِي عِبَادَةِ رَبِّهِ، وَرَجُلٌ قَلْبُهُ مُعَلَّقٌ فِي المَسَاجِدِ، وَرَجُلاَنِ تَحَابَّا فِي اللَّهِ اجْتَمَعَا عَلَيْهِ وَتَفَرَّقَا عَلَيْهِ، وَرَجُلٌ طَلَبَتْهُ امْرَأَةٌ ذَاتُ مَنْصِبٍ وَجَمَالٍ، فَقَالَ: إِنِّي أَخَافُ اللَّهَ، وَرَجُلٌ تَصَدَّقَ، أَخْفَى حَتَّى لاَ تَعْلَمَ شِمَالُهُ مَا تُنْفِقُ يَمِينُهُ، وَرَجُلٌ ذَكَرَ اللَّهَ خَالِيًا فَفَاضَتْ عَيْنَاهُ)(صحيح البخاري)

[2] لفضيلة الشيخ الدكتور: عبد الله بن عبد الرحيم البخاري-حفظه الله تعالى-من الشريط الرابع والعشرين من شرحه لعمدة الفقه

Sans titre 1-copie-3

 

Question :

 

Est-il permis de mettre l’adhan pour réveil réglé à l’heure de la prière ?

 

Réponse de Cheikh Al-Fawzan :

 

C’est une bonne chose de régler son réveil (que ce soit une sonnette ou un adhan enregistré) à l’heure de la prière pour être sûr de ne pas la rater.

 

ما حكم وضع أصوات المؤذنين كنغمة تنبيه للصلاة؟

السؤال:  ما حكم وضع أصوات المؤذنين كنغمة تنبيه للاستيقاظ للصلاة؟

الجواب:  طيب هذا تضع منبه سواءً جرس أو أذان مسجل ينبهك للصلاة ويوقظك هذا طيب

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 23:23
L'adhan du fajr au Maroc est correct (vidéo)

 

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 15:30
Répétition des formules de l'appel à la prière après le muezzin et l'invocation faite entre le premier et le second appels

Question :

 

Quel est l'avis religieux sur les invocations entre l'Iqâma (second appel fait pour commencer la prière) et le premier Takbîr (dire: 'Allahou Akbar [Allah est le plus grand]) car j'ai entendu de la part d'un des imams qu'il ne faut dire :

 

" Ô Seigneur, embellis ma station entre Tes Mains ".

 

Si l'invocation est permise, quel est dès lors ce qu'il faut dire entre l'Iqâma et le Takbîrat-Al-'Ihrâm (dire: 'Allahou 'Akbar [Allah est le plus grand] en inaugurant la Prière)?

 

Réponse :

 

Il n'y a pas, à ma connaissance, d'invocation spécifique à dire entre l'Iqâma et le Takbîr hormis de répéter ce que dit le muezzin pendant l'Iqâma et de prier sur le Messager d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) puis de demander à Allah de lui accorder la place éminente et enfin d'attendre le Takbîr de l'imam.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

متابعة المؤذن والدعاء بين الأذان والإقامة

س2: ما حكم الدعاء بين إقامة الصلاة وتكبيرة الإحرام؛ لأنني

سمعت من أحد الأئمة: لا تقل: اللهم أحسن وقوفي بين يديك، وإذا كان يجوز الدعاء فما هو الدعاء المستحب في هذه اللحظات بين الإقامة وتكبير الإحرام؟

جـ2: لا نعلم دعاءً مشروعًا بعد الإقامة وقبل تكبيرة الإحرام لكن المشروع أن يقول مثل ما يقول المؤذن في إقامته، ويصلي على الرسول صلى الله عليه وسلم، ويسأل له الوسيلة ثم ينتظر حتى يكبر الإمام ثم يكبر بعده

وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الثاني من الفتوى رقم - 10426

( الجزء رقم : 6، الصفحة رقم: 97)

 

La question 2 de la Fatwa numéro ( 10426 )

(Numéro de la partie: 6, Numéro de la page: 94)

copié de aliftaweb.org

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 18:01
Est-il permis de prier avec ses chaussures dans une mosquée avec des tapis ? (audio-vidéo)

 

Question :

 

J'ai aperçu à plusieurs reprises un des prieurs entrain de prier avec ses bottes.

 

Je l'ai informé qu'il ne convenait pas de faire cela dans les mosquées avec des tapis, mais que c'était sur la terre par exemple.

 

Il m'a répondu que ceci était la sunna, en sachant que certains groupes, surtout ceux se trouvant derrière lui sont importunés par son acte ?

 

Quel est donc le jugement de la législation sur cela ? 

 

Réponse :

 

Ce n'est pas permis, car ça perturbe les gens et salit la mosquée.

 

Les mosquées de notre époque ne sont pas comme les précédentes.

 

Avant les mosquées étaient de terre ou de cailloux, rentrer dedans en chaussures ne laissait donc pas de trace. 

 

Mais maintenant, comme vous le savez, les mosquées sont tapissées ou carrelées, donc si lui rentre puis un autre et un autre, la mosquée va se salir et cela nuit à la mosquée et la salit. 

 

L'époque a changé, il doit donc retirer ses chaussures ou ses bottes et prier avec ses chaussettes, s'il a des chaussettes.

 

Il effleure sur ses chaussettes et enfile ses bottes par dessus.

 

Et lorsqu'il souhaite rentrer dans la mosquée, il retire ses bottes et prie avec ses chaussettes.

 

Il ne doit pas perturber les gens, ni salir la mosquée.

 

C'est certes une sunna, mais elle a été confrontée à un méfait qui est la perturbation et la salissure de la mosquée. 

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

الصلاة بالحذاء

نص السؤال يقول فضيلة الشيخ وفقكم الله : يقول السائل : بعض المأمومين رأيته أكثر من مرة يصلي في جزمته ، فأخبرته أن ذلك لا ينبغي في المساجد المفروشة وإنما ذلك في البر مثلا ، فقال : بأن هذه هي السنة مع العلم أن بعض الجماعة خاصة من خلفه يكونون متضايقين من فعله فما هو الحكم الشرعي في ذلك ؟

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 16:55
Différence entre la mosquée et al-mosalla

Question :

 

Quelle est la différence entre la mosquée et le lieu de prière (Al-Mosalla) ?

 

Cette question concerne : la prière de salutation de la mosquée est-elle obligatoire dans le lieu de prière, ou bien cette disposition ne le concerne pas, ou alors cette prière est seulement recommandée et louable ?

 

Réponse :

 

La mosquée est une place réservée aux prières obligatoires, d'une manière permanente.

 

Elle est dédiée en waqf uniquement pour cet objectif.

 

Le lieu de prière (Mosalla) est le lieu consacré à une prière occasionnelle, comme les prières des fêtes, ou les prières funéraires ou autres, sans être dédié pérennement aux cinq prières.

 

La prière de salutation de la mosquée n'est pas recommandée pour le lieu de la prière, mais il faut seulement l'accomplir en entrant à la mosquée pour celui qui veut y rester.

 

Il l'accomplit avant de s'asseoir, suivant cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) :  

 

"Lorsque l'un de vous entre à la mosquée, qu'il ne s'asseye pas avant d'avoir effectué deux unités de prière (Rak`as)."

Rapporté authentiquement par Al-Boukhârî et Mouslim.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

الفرق بين المسجد والمصلى

س 3: ما الفرق بين المسجد والمصلى؟ أعني بذلك: هل تحية المسجد واجبة في المصلى أم خارجة عن حكمه، أو هي على سبيل الاستحباب والندب؟

ج 3: المسجد : البقعة المخصصة للصلوات المفروضة بصفة دائمة، والموقوفة لذلك، أما المصلى فهو ما اتخذ لصلاة عارضة؛ كصلاة العيدين أو الجنازة أو غيرهما، ولم يوقف للصلوات الخمس، ولا تسن تحية المسجد لدخول المصلى، وإنما تسن لدخول المسجد لمن

أراد الجلوس فيه، ويأتي بها قبل أن يجلس لقول النبي صلى الله عليه وسلم:  إذا دخل أحدكم المسجد فلا يجلس حتى يصلي ركعتين متفق على صحته

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 5، الصفحة رقم: 170)

السؤال الثالث من الفتوى رقم ( 17864

اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

 

La question 3 de la Fatwa numéro (17864)

(Numéro de la partie: 5, Numéro de la page: 170)

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 10:46
Croiser les doigts dans la mosquée

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany :

 

Il est interdit de croiser les doigts tant qu'on est dans la mosquée, d'après la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"Celui d'entre vous qui accomplit ses ablutions chez lui puis se rend à la mosquée est considéré en prière jusqu'à ce qu'il revienne.

Qu'il ne fasse donc pas ceci : et il croisa ses doigts."

Ad-Dârimî (1/327), Al-Hâkim (1/206)...

 

Ce que l'on tire du hadith :

 

Un autre hadith rapporté par Abû Hurayrah  s'oppose (en apparence) à ce hadith :

 

"Le Prophète صلى الله عليه وسلم dirigea une des deux prières de nuit.

Il accomplit deux raka'ât, salua et se leva en direction d'un bout de bois posé dans la mosquée.

Il s'appuya dessus comme si il était en colère, il mit sa main droite sur sa main gauche et croisa ses doigts..."

rapporté par Al-bukhârî (1/448-449) qui intitula ce chapitre : "Croiser ses doigts à la mosquée et ailleurs".

 

Ce dernier hadith est une preuve de la permission de croiser ses doigts dans la mosquée.

 

On peut être d'avis que cela est réservé au Prophète صلى الله عليه وسلم en raison de la règle des fondements de la religion qui énonce que la parole du prophète صلى الله عليه وسلم est prioritaire sur son acte lorsqu'il y a une opposition.

 

On peut également penser que l'acte du prophète صلى الله عليه وسلم montre que cela est seulement détestable et pas totalement interdit, et cela semble être plus proche de la vérité, et Allah est plus savant.

 

Voir à ce sujet Nayl Al-Awtâr (2/281-282).

 

Les règles relatives aux mosquées 

copié de alminhadj.fr

 

vbn,

 

Question :

 

Quel est le jugement concernant le fait de croiser les doigts dans la mosquée et de les faire craquer?

 

Réponse de Cheikh 'Abdoullah Ibn 'Uthmân al-Dhamâri :

 

Ce n'est pas légiféré, le messager a interdit cela, c'est a ce sujet que le prophète SallAllahou aleyhi wa sallam a dit :

 

"Lorsque l'un d'entre vous sort pour la prière, qu'il ne croise pas ses doigts, car il est en prière."

 

Le mieux est donc que tu ne les croises pas, mon frère.

 

copié de forum.daralhadith-sh.com

 

حكم تشبيك الأصابع في المسجد

سؤال الفتوى : ما حكم تشبيك الأصابع في المسجد وفرقعتها ؟

الإجـــابة :   لا يشرع ؛ بل الرسول نهى عن هذا ، ولهذا قال النَّبي -صَلَّى الله عَلَيهِ وَسَلَّم

 »إِذَا خَرَجَ أَحَدُكُم إِلى الصّلاة فَلا يُشَبكنّ بين أَصَابِعَهُ فَإنّهُ في صَلاةِ

فالأفضل لا تُشِّبك يا أخي

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني
Cheikh 'Abdoullah Ibn 'Uthmân al-Dhamâri - الشيخ عبدالله بن عثمان الذماري

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 17:26
Adhan et iqama pour les femmes (audio)

Question :

 

Est-il rapporté authentiquement d'Ibn Mas'ud qu'il a dit :

 

«Comment pouvons-nous interdire aux serviteurs d'Allah de mentionner Allah ?».

 

Sachant que certains frères emploient cette parole comme une preuve qu’il est permis à la femme d’appeler à la prière (adhan) à la maison.

 

Réponse de Cheikh Muqbil ibn Hadi Al-Wadi'i :

 

Je ne sais pas si cette narration est authentifiée et il n'est pas authentique que les femmes avaient l'habitude d'appeler à la prière à l’époque du messager d'Allah (sallallahu 'alayhi wa sallam).

 

En ce qui concerne l’élévation de la voix, il n'y a aucun problème pour le déclarer interdit (pour la femme).

 

Ceci parce qu'Allah, le Puissant et Majestueux, dit (traduction rapprochée) :

 

« Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le coeur est malade [l’hypocrite] ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent. » [sourate Al-Ahzab:32]

 

Ainsi, la femme ne doit pas élever sa voix pour causer la tentation des hommes.

 

Cependant, en ce qui concerne l’appel à la prière de la femme, même sans élever la voix, ceci n'est pas (non plus) confirmé.

 

Et il n'y a aucun mal si elle fait l'Iqama (deuxième appel), bien que je ne connaisse pas de preuve (non plus) quant au fait qu’elle puisse faire l'Iqama.

 

Article tiré du site assalfi.com

Source : Tuhfatul-Mujib 'ala As'ilatil-Hadhir wal-Gharib, question n°122.

Traduit par Aqil Walker

copié de salafs.com
Sans titre 1-copie-5
Question :
 
L’appel à la prière est-il autorisé aux femmes, qu’elles soient en voyage, en groupe ou seules ?
 
Réponse de Cheikh Ben Baz :
 
Il n’est pas autorisé aux femmes de faire l’appel à la prière, qu’elles soient en voyage ou non, car ceci fait parti des spécificités de l’homme, comme le prouvent des hadiths authentiques du prophète.
 
Fatwa du cheikh Ban Baz tiré de son recueil de fatawas
Page 32.
Sans titre 1-copie-5
Question :
 
J’ai su que les femmes n’avaient pas d’appel à la prière, mais doivent-elles faire "l’iquama" (petit appel à la prière) si elles sont dirigées par une autre femme ?
 
Réponse du Comité permanent :
 
Il ne leur est pas demandé de faire "l’iquama", qu’elles prient seules ou que l’une d’entre elles les dirige.
 
Comme il ne leur est pas autorisé de faire le grand appel à la prière.
         
Page 87, tome 6, fatwa numéro : 5176
copié de fatawaislam.com
Sans titre 1-copie-5
Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany :
 
 
أما الشيخ الألباني -رحمه الله - فقال يشرع للمرأة آذان وإقامة مثلها في ذلك مثل الرجل
وهذه فتوى سئل فيها عن الآذان والإقامة للمرأة

Cheikh Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ أبي عبد الرحمن مقبل بن هادي الوادعي

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 00:22
Les rangs des femmes

-Lorsqu'il n'y a pas de séparation [ c’est à dire si les femmes ne sont pas caché des hommes par un mur, un rideau... ] entre les rangs des femmes et les rangs des hommes dans ce cas les meilleurs rangs pour elles sont les derniers rangs notament à cause du fait qu’ils sont les plus éloignés des rangs des hommes.

 

-Par contre s'il y' a une séparation [ c'est à dire lorsqu'elles sont cachés des hommes Par exemple par un Mur, un rideau…] entre les rangs des femmes et les rangs des hommes dans ce cas, les meilleurs rangs pour elles sont les premiers.

 

Fatawa Mraate Mouslimat P 143

copié de twitter.com/AbMaria1

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 22:13
Passer le «salâm» dans une mosquée vide ? (vidéo)

Question :

 

Fait il parti de la sunna pour celui qui entre dans la mosquée de passer le salaam s'il y a quelqu'un dedans ou non, parce que nous avons entendu que quiconque pénètre dans la mosquée, c'est une obligation qu'il passe le salaam aux anges?

 

Réponse :

 

Passez le salaam si il y a quelqu'un à l'intérieure, il voit quelqu'un à l'intérieure et ensuite passe le salaam.

 

Quant au cas ou la mosquée est vide, il n'y a aucune raison de passer le salâm.

 

copié de minhaj sunna

 

 
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 08:43
La séparation entre les hommes et les femmes à la mosquée est-elle légiférée ? (vidéo)

Question :

 

Ô Cheikh, le hadith présent dans le Sahih Mouslim, où le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit, dans le sens :

 

"Le pire des rangs pour les femmes est le premier et le meilleur d'entre eux est le dernier."

 

Alors maintenant, est-ce que le jugement, comme l'indique ce qui est apparent du hadith, est le même dans des pièces fermées qui sont mis en place pour cela. 

 

Dans le sens dans ces lieux fermés, car les femmes sont maintenant totalement séparées des hommes, et il est bien connu que lorsque les savants ont parlé de l'explication du hadith ils ont mentionné que la raison sous-jacente pour laquelle les premières rangées étaient le pire d'entre elles, c'est qu'elles sont les plus proches des hommes, tels que mentionnés par an-Nawawi.

 

Cheikh Al Albani :

 

Oui ? 

 

Questionneur :

 

Alors, ce qui est apparent du hadith s'applique-t-il à ces lieux fermés maintenant ?

 

Cheikh :

 

Selon ma croyance, je ne suis pas capable de répondre à cette question, parce que je pense que le questionneur consent cet enfermement comme étant quelque chose de légiféré, alors que je n'ai pas cet avis.

 

Questionneur :

 

Oui.

 

Cheikh :

 

Parce que c'est une innovation.

 

Enfermer les femmes loin, ou en les cloîtrant dans les mosquées, en particulier dans les mosquées spacieuses, à cause de la corruption dans la société, et les confiner dans une pièce où les mouvements de l'imam leur seront cachés, de sorte qu'ils sont parfois de nature à rendre leur prière déficiente, jusqu'à atteindre le stade de nulle et vacante.

 

Donc, dans ma croyance cloîtrer les femmes loin, dans des salles qui leur sont spécifiques dans les mosquées, est identique comme la ligne coupée en ayant une minbar allongée. 

 

Ces deux éléments sont des affaires nouvellement introduites.

 

Donc, il est obligatoire pour nous de revenir sur quoi étaient les premiers Salafs.

 

Nous avons discuté de cette question en détail hier.

 

Oui, le frère était présent avec nous... 

 

Le frère était avec nous. 

 

Donc, il est dit : Les femmes d'aujourd'hui sont différentes des femmes d'hier, et il peut être ajouté à cela : c'est quelque chose dont nous sommes témoin.

 

Alors cette parole résulte dans la conclusion qu'il est donc digne que nous devions limiter les femmes à ces pièces, afin que les hommes ne viennent pas à voir de ce qui devrait rester caché d'elles.

 

J'ai donc donné une réponse relativement longue, et le temps est court, donc je l'ai dit, dans le cadre d'une longue discussion : que la limitation des femmes à ces pièces ne relève pas d'un cas de masaalihoul-moursalah légiféré (questions établies pour le bien-être des musulmans), car la raison de ce confinement est due à un échec de la société islamique et cela comprend les femmes, pour mener à bien les obligations légiférées .

 

Donc, si les femmes sont entrées dans les mosquées revêtant le jilbab légiféré, alors ceux qui construisent ces pièces, l'idée ne leur viendrait pas à l'esprit de confiner les femmes dans celles-ci. 

 

Cependant, ils ont été témoins.

 

Malheureusement, certaines femmes entrent, certaines peuvent être vêtues d'une veste, ou d'une "tunique", ou ce qu'ils appellent un "jilbab" aujourd'hui, et ce n'est pas un jilbab, descendant mi mollets, ou parfois portant des collants transparents de couleur, et ainsi de suite, de sorte que le regard des hommes était de nature à voir quelque chose qui doit être caché.

 

Ainsi donc, ils ont dit : Nous allons séparer les femmes des hommes dans la mosquée.

 

Alors je dis : Non !  

 

C'est plutôt à nous de mettre en œuvre l'islam, et que nous changions la société islamique dans son ensemble, et pas des parties d'elle, vers ce qu'était la pratique dans le premier temps.

 

Donc nous soutenons la société actuelle (en faisant cela).

 

Nous voulons que les musulmans retournent ainsi que leurs savants, leurs étudiants et leurs gens de la masse, à ce sur quoi étaient les Salaf , de ne pas suivre aveuglements les madhab, mais plutôt : "Allah a dit .., Son Messager a dit ..."

 

Il n'y aura pas de prévention en ayant differents avis, tout comme cela était au commencement, mais nous ne voulons pas qu'il y est un suivi aveugle restrictif des madhab.

 

Nous voulons que les sociétés, l'élite et le peuple en général, reviennent ce sur quoi était les salaf, comme dans le cas des mosquées.

 

Nous ne voulons pas qu'il y est de minbars allongés.

 

Nous ne voulons pas qu'il y est de minbars allongés en forme de ruse pour échapper aux interdictions prévues par la législation. 

 

Ils ont réalisé que les anciens minbar rompaient les rangs (pour la prière), ainsi maintenant, ils viennent à nous à partir d'un minbar où il pénètre par le mihraab, et il monte et il apparaît alors aux gens sur une petite plate-forme surélevée. 

 

Pourquoi tout cette contorsion et détournement ? 

 

Tout ce qui est nécessaire, c'est trois marches, et Allah a suffit aux croyants afin qu'ils n'aient pas besoin de combattre.

 

La meilleure guidée est la guidée de Muhammad صلى الله عليه وسلم.

 

Combien de dirhams et de dinars a coûté pour permettre au prêcheur de monter sur cette plate-forme ?

 

Sur la base de la revendication : "Nous ne voulons pas rompre les rangs."

 

Cette revendication est une bonne chose. 

 

C'est le cas.

 

Cependant, il peut être atteint sans tous ces efforts inutiles : prendre un minbar comprenant trois marches et le problème touche à sa fin.

 

De même, nous ne voulons pas qu'il y ait toute cette décoration.

 

Et enfin, nous ne voulons pas de ces pièces pour les femmes.

 

Nous voulons pour les femmes ce que nous voulons pour les hommes : ce qui était déjà présent : que les femmes entrent revêtant le hijab, et les hommes avancent vers les premières rangées.

 

Alors dans ce cas le hadith précédent s'appliquera :

 

"Le meilleur des rangs pour les femmes est le dernier, et le pire d'entre eux est le premier."

 

Nous ne voulons pas annuler l'indication du hadith en raison de l'aberration qui est apparue avec la construction de ces pièces dans les mosquées.

 

traduit par minhaj sunna

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان