compteur de visite

Catégories

2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 18:14
Commencer la salutation de la mosquée puis entendre l'iqamah (vidéo)

Question :

 

Quand une personne entre dans le masjid et commence à prier deux unités pour le masjid et quand il prie la 1ère unité, il entend l’appel du mouadhin, que doit-il faire, finit-il ou s’arrête-il ?

 

Réponse :

 

Ce qui est apparent est la chose suivante :

 

Est-ce que le questionneur sous-entend entendre l’iqamah ?

La réponse à cette supposition est que si la personne commence à prier une salat surérogatoire, que se soit «تحية المسجد - salutation de la mosquée» ou les rawatibs, est qu’il la délaisse complètement puis il commence la salat (obligatoire).

 

Et s’il est à la seconde unité, alors il l’accomplie rapidement et s’il est dans la première unité, il la délaisse sans faire la salutation finale et il entre (en salat) avec l’imam.

 

La preuve de cela est la parole du Prophète صلى الله عليه و سلم :

 

« إذا أقيمت الصلاة فلا صلاة إلا المكتوبة »

"Si l’iqama est établie pour la salat alors il n’y a aucune salat à part l’obligatoire."

 

Quant à sa parole فلا صلاة إلا المكتوبة " : صلى الله عليه و سلم il n’y a aucune salat à part l’obligatoire", implique le sens qu’une salat ne doit pas être commencée sauf la salat obligatoire qui a été établie par l’iqama.

 

Cela implique aussi, pas de salat que se soit en la commençant ou la continuant.

 

Mais si nous scrutons la Sunna sous un autre angle de preuves, nous trouvons que le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit :

 

« من أدرك ركعة من الصلاة فقد أدرك الصلاة »

 "Celui qui rattrape une rak’a de la salat, a rattrapé toute la salat" 

 

Donc dans l’exemple de celui qui se leva pour la seconde rak’a et a rattrapé une rak’a de cette salat surérogatoire dans un état ou cela lui est permis de commencer cette salat surérogatoire, alors il continue et finit.

 

Mais, s’il était dans la première rak’a et qu’il n’a pas rattrapé la rak’a (la seconde rak’a), alors il ne la finit pas mais plutôt, il la coupe sans faire les salutations et il entre avec l’imam (dans la salat).

 

Avec cette opportunité, j’aimerais porter attention sur une chose que font certaines personnes, vous trouvez un résident (non-voyageur) établissant la salat et une personne est assis à côté de son frère (dans le masjid) et ils sont en train de parler jusqu’à ce que l’imam s’incline et alors ils s’inclinent avec lui.

 

Et cela est sans aucun doute une grande négligence en raison du fait qu’ils ont raté le takbir - تكبيرة الإحرام – d’ouverture et ils ont raté la récitation de la fatiha aini que la rak’a avec les Mouslims (de commencer ensemble) ainsi ils deviennent singulier aux mouslims.

 

Et ce dont ils sont en train de parler, peut-être ils peuvent continuer de le faire après la salat.

 

Une personne devrait être prudente avec les ruses de satan et sa privation de (bonnes) actions.

 

Il devrait donc se lever pour la salat au moment où l’ensemble de la salat est appelée de manière à ce qu’il puisse rattraper le takbir d’ouverture avec l’imam et il rattrape la récitation de la Fatiha et tout ce qui est facile pour lui.

 

Et une autre chose comme ils disent, une chose en rappelle une autre.

 

C’est que nous trouvons certaines personnes venant tôt au masjid et elles s’assoient au fond du masjid et quand l’iqama est établie, elles se lèvent et entrent dans les rangs.

 

Et ceci fait parti de la négligence car ils prennent du retard pour faire parti du premier rang.

 

Alors que le Prophète صلى الله عليه و سلم l’encourageait, c’est-à-dire de prier au premier rang et il صلى الله عليه و سلم disait :

 

« لو يعلم الناس ما في النداء والصف الأول ثم لم يجدوا إلا أن يستهموا عليه لاستهموا » 

"si les gens connaissaient la récompense de prononcer l’adhan et de se tenir au premier rang et ne trouveraient aucun autre moyen d’obtenir cela sauf par tirage au sort, alors ils tireraient au sort."

 

Ce qui signifie que si les gens ne trouvaient pas de place au premier rang excepté en tirant au sort pour voir lequel serait au premier rang, alors ils tireraient au sort, alors qu’en est il quand l’affaire est facile.

 

Mon conseil à mes frères parmi ceux qui retardent de la manière dont nous venons de mentionner, est que nous mettons en place le bien et l’anticipons et je les avertis avec la parole du Prophète صلى الله عليه و سلم , quand il صلى الله عليه و سلم a vu certains de ces Compagnons retarder ( rester au fond du masjid ) qui est :

 

«  ولا يَزَالُ قَوْمٌ يَتَأَخَّرُونَ حَتَّى يُؤَخِّرَهُمْ اللَّهُ »

"Les gens ne cesseront de rester en arrière, jusqu’à ce qu’ALLAH les laisse en arrière"

Rapporté par Muslim.

 

retranscrit par Foued Al-Maghribi

copié de islam-nancy.com

 

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 22:55
Est-il autorisé à une femme indisposée de rentrer dans la mosquée afin d'écouter les cours religieux ? (audio)

 

Question :

 

Qu'Allah fasse preuve de bienfaisance envers vous!

 

Cette questionneuse demande:

 

"Est-il autorisé à une femme indisposée de rentrer dans la mosquée afin d'écouter les cours religieux?

Et qu'Allah vous récompense"

 

Réponse :

 

Si elle ne peut les écouter uniquement par le fait d'y rentrer c'est à dire en s'asseyant dans la mosquée, il n'y a pas d’inconvénients car l'avis prépondérant pour moi jusqu'à l'heure est que l'interdiction concerne la répugnance et non la prohibition.

 

Source: www.ar.miraath.net

traduit par sounnah-publication.com

 

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 19:07
Amener un enfant à la mosquée et le porter durant la prière

Abu Qatâdah al Ansary (qu'Allah lui pardonne) a dit:

 

"Le messager d'Allah (sallalahu alayhi wa salam) priait en tenant Umâmah bint Zaynab bint RassuliLlah.

Il la posait sur le côté quand il se prosternait et la reprenait lorsqu'il se relevait."

Rapporté par Al bukhary (516) et Muslim (543)

Dans un autre rapporté par al Bukhary (5996):

 

"Le prophète (sallalahu alayhi wa salam) sortit une fois (pour diriger la prière) avec Umâmah bint Abil-'Aas dans ses bras.

Il pria, la mettait sur le côté lorsqu'il se prosternait et la reprenait lorsqu'il se relevait."

 

separador zpse3894d3b

Les points bénéfiques de ce hadith

 

-Ce hadith prouve la permission de porter une petite fille à la mosquée et durant la prière.

 

-Le père et l'éducateur ne devrait pas être gêner de montrer ouvertement son affection pour les petits enfants dans les différents cas devant les gens, car ceci n'est pas une faiblesse dans la virilité, il s'agit plutôt d'une part importante de la virilité, ceci depuis notre meilleur exemple de véritable virilité, le Messager d'Allah (sallalahu alayhi wa salam) montrait souvent beaucoup d'affection pour les petits enfants devant les gens.

 

-Amener les petits enfants à la mosquée, et durant les prières, pourra les aider à adorer la religion d'Allah, les gens qui la pratiquent, et la place qu'il lui donne dans leur vie.

 

-Porter de petits enfants durant la prière est une autre manière de les remercier.

 

Le prophète (sallalahu alayhi wa salam) à même porter Umâmah d'une manière douce et miséricordieuse.

 

Al hâfith Ibn Hajar 'rahimahu Llah) a dit :

 

"Quand il s'inclinait ou se prosternait, il la posait sur le sol de sorte qu'elle ne tombe pas.

Après elle l'aimait tellement qu'elle ne voulait plus rester sur le sol, peut être qu'elle était triste d'être loin de lui, alors il la reprenait à nouveau." 

(Fat-hul-Bâree 10/429)

 

Le hadith souligne l'importance que la dévotion complète durant la prière n'exclue pas de faire attention à ce qui se passe autour de nous, et ceci, il n'y avait aucun véritable choc dans ce 1er lieu.

 

Le même qui a ordonné de prier avec ferveur est le même qui a tenu Umâmah durant sa prière, la posant et la reprenant avec répétition. (1)

 

Le hafith Ibn Battâl (rahimahu Llah) a dit :

 

"Il n'y avait rien dans sa manière de porter Umâmah qui contredisait la dévotion qu'il nous était ordonné d'avoir dans nos prières.

Cette action provenant de lui (sallalahu alayhi wa salam) est véritablement un grand exemple à suivre pour nous.

Nous devons modeler nos comporements selon ses actions et combien il était si miséricordieu et ceci envers tous les enfants, quelque soit leur âge." 

(Sharh Sahîh al Bukhary 9/212, abbrégé)

Sheykh 'Abdullah al Bassâm (rahimahuLlah) a dit: 

 

"Ce hadith illustre le noble comportement du Prophète (sallalahu alayhi wa salam), ses bonnes manières, et la miséricorde dont il faisait preuve aussi envers les plus jeunes que les plus âgés.

Il est notre meilleur exemple en bonnes manières, gentillesse et miséricorde dans ses affaires, et spécialement avec les efants et les personnes faibles."

(Tawdheeh al-Ahkâm 52-53, légèrement adapté)

Wa Allahu a3lam

(1) Il est aussi le 1er à avoir raccourci sa récitation lorsqu'il entendait un enfant pleurer, et il est aussi le le 1er à avoir prolongé ses prosternations pour laisser un enfant finir de jouer sur son dos ! (sallalalahu alayhi wa salam) 

 

copié de oummi.forumsactifs.com

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 11:26
Prier à la maison car la mosquée se trouve loin

Question :

 

Qu’en est-il de celui qui habite loin de la mosquée, et qui doit utiliser une voiture pour se rendre à la prière, car si il va à pied, il manque quelquefois la prière, mais il peut entendre le ‘Adhân [de chez lui] à l’aide des haut-parleurs.

 

Est-ce qu’il y a un mal pour lui lorsqu’il prie avec trois ou quatre personnes de son voisinage dans la maison de l’un d’entre eux ?

 

Réponse :

 

L’obligation [al-Wâdjib] qui vous incombe est qu’il faut prier avec vos frères musulmans dans la mosquée, à condition que vous entendiez le Adhân dans votre maison à un volume normal sans l’aide des haut-parleurs, quand les autres sont silencieux et qu’il n’y a rien qui vous empêche de l’entendre.

 

Et si vous êtes certes loin, et que vous ne pouvez pas entendre le Adhân sans les haut-parleurs, il vous est alors permis de prier dans votre maison ou avec quelques personnes de votre voisinage, car il a été authentifié que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit à un homme aveugle quand il lui a demandé l’autorisation de prier dans sa maison :

 

« Est-ce que tu entends l’appel à la prière ? »

Il a dit : « Oui. »

Il a dit : « Alors répond à l’appel. »

Rapporté par Muslim dans son Sahîh.

 

Et le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit :

 

« Quiconque entend l’appel à la prière et ne vient pas, il n’y a aucune prière pour lui, à l’exception de celui qui a une excuse. »

Rapporté par Ibn Mâdjah, al-Dâraqutnî, Ibn Hibbân et al-Hâkim avec une chaîne de transmission authentique [Isnâd Sahîh].

 

Si vous répondez à l’appel du muezzin bien que vous viviez loin [de la mosquée], et que vous prenez la difficulté afin de venir à pied ou en voiture, alors cela est meilleur, et Allâh vous récompensera pour vos pas en allant à la mosquée, et cela aussi longtemps que vous êtes sincère et que vous avez la bonne intention, car il a été rapporté qu’un homme qui habitait loin de la Mosquée du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam), et qui n’avait jamais manqué une prière avec le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam), il lui a été dit :

 

« Pourquoi est-ce que tu n’achètes pas un âne que tu monterais quand il fait chaud et quand il fait très sombre le soir ? »

Il répondit : « Je n’aimerais pas que ma maison soit près de la mosquée, car je veux marcher jusqu’à la mosquée et revenir à ma famille, et que cela me soit enregistré [en bonne action]. »

Et le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) lui a dit :

« Allâh t’accordera tout de cela. »

Rapporté par l’Imâm Muslim dans son Sahîh. 

 

Madjmu’ Fatâwa Vol-12 p.36-37

copié de alminhadj.fr

 

حكم الصلاة في المنزل إذا كان المسجد بعيدا
أسكن في بيت بعيد عن المسجد وأضطر لاستخدام السيارة للذهاب إلى الصلاة، وإذا مشيت على قدمي أحيانا تفوتني الصلاة، مع العلم أنني أسمع الأذان عبر مكبرات الصوت، فهل علي حرج إذا صليت في البيت أو صليت مع ثلاثة أو أربعة من الجيران في منزل أحدنا؟ أفيدوني جزاكم الله خيراً
الواجب عليك أن تصلي مع إخوانك المسلمين في المسجد إذا كنت تسمع النداء في محلك بالصوت المعتاد بدون مكبر عند هدوء الأصوات وعدم وجود ما يمنع السمع. فإن كنت بعيدا لا تسمع صوت النداء بغير مكبر جاز لك أن تصلي في بيتك أو مع بعض جيرانك؛ لما ثبت عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال للأعمى لما استأذنه أن يصلي في بيته: ((هل تسمع النداء بالصلاة))؟ قال: نعم، قال: ((فأجب)) رواه الإمام مسلم في صحيحه. ولقوله صلى الله عليه وسلم: ((من سمع النداء فلم يأته فلا صلاة له إلا من عذر)) خرجه ابن ماجه والدارقطني وابن حبان والحاكم بإسناد صحيح، ومتى أجبت المؤذن ولو كنت بعيدا وتجشمت المشقة على قدميك أو في السيارة فهو خير لك وأفضل والله يكتب لك آثارك ذاهبا إلى المسجد وراجعا منه مع الإخلاص والنية، لما ثبت عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال لرجل كان بعيدا عن المسجد النبوي وكانت لا تفوته صلاة مع النبي صلى الله عليه وسلم فقيل له: لو اشتريت حماراً تركبه في الرمضاء وفي الليلة الظلماء؟ فقال رضي الله عنه: ما أحب أن يكون بيتي بقرب المسجد إني أحب أن يكتب لي ممشاي إلى المسجد ورجوعي إلى أهلي فقال له النبي صلى الله عليه وسلم ((إن الله قد جمع لك ذلك كله))[1] خرجه الإمام مسلم في صحيحه.
[1] رواه مسلم في (المساجد ومواضع الصلاة) برقم (1065).

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 09:28
L'achat et la vente dans la mosquée (vidéo)

Question :

 

Dans certaines mosquées, il y a des publicités pour le transport par bus pour les étudiants.

 

Est-ce de l'achat et de la vente dans la mosquée ?

 

Réponse :

 

Tout ce qui inclut l'achat et la vente ne doivent pas être affichés dans la mosquée.

 

Les mosquées n'ont pas été construites à cet effet.

 

Il n'y a aucun problème dans l'affichage d'annonces pour des conférences et des classes ; car c'est de la science et ce qui est lié à elle.

 

copié de minhaj sunna

 

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 16:53
Quand l'heure de la prière al-fajr de la mosquée est avancée par rapport à l'heure exacte à laquelle nous devons prier ? (audio)

 

Question :

 

En ce qui nous concerne le Caire, avec cet aspect je vais rater la prière du soubh (matin) avec le groupe !

Car presque toutes les mosquées ferment leurs portes et ils auront terminé la prière, effectivement, bien avant que l'heure légitime soit entrée !

Donc que dois-je faire moi ?

 

Réponse :

 

Toi dans cette situation, tu pries derrière eux en tant que (prière) surérogatoire, ensuite tu retournes chez toi et tu pries avec ta famille l'obligation (le soubh).

 

Question :

 

Dans ce cas-là, quelle intérêt d'y aller ? 

 

Réponse :

 

Pour participer au groupe !

 

Question :

 

Donc vous êtes de l'avis que la prière en groupe est une obligation ?

 

Réponse :

 

Et comment ça ne serait pas ainsi !

 

(Une autre personne) questionne :

 

Ô cheikh le (hadith suivant) est authentique ; il va apparaitre une époque dans laquelle ils retarderont les prières de leurs heures !

Et que le Prophète sallallahou 3alaihi wa sallam a ordonné de prier avec eux en tant que surérogatoire, ensuite de retourner dans nos maisons pour y prier l'obligation ?

 

Réponse :

 

Il y a un hadith en relation avec ça dans le sahih Mouslim.

 

Question :

 

Seulement dans (ce hadith) il est dit ; Ils feront disparaitre les prières !

Qui signifie le fait de prier après les heures (exactes).

 

Réponse :

 

Pour quelle raison Il (Prière et Paix sur Lui) les a ordonné, au cas où ils atteindraient cette époque-là, de prier avec eux et qu'ensuite il leur a dit ; priez les à leurs heures chez vous et puis après priez avec eux en tant que (prières) surérogatoire ?

 

Il est clair à travers ce hadith qu'Il (Prière et Paix sur Lui) les a ordonnées de prier les prières à leurs heures, mais seulement dans le même moment, Il les a ordonner de prier les prières qui sont accomplies en dehors de leurs heures !

 

Et la cause de ça est de conserver (leur présence) avec le groupe des musulmans !

 

Et il n'y a pas de différence entre le cas d'un imam qui avance (les heures) des prières ou qui les retarde !

 

Question :

 

Et pour ce qui concerne le jugement des prières des gens !

C’est-à-dire que maintenant le plus grand nombre des gens prient avant l'heure ?

 

Réponse :

 

La responsabilité revient au gens de science !

 

Il est le devoir de celui qui a de la science, de transmettre aux gens !

 

Donc celui à qui on a transmis le jugement et qu'ensuite il s'est détourné de ce jugement !

 

Sa prière sera vaine !

 

Et pour celui que le jugement ne lui a pas était transmis !

 

Tu sais très bien qu'il ne sera pas responsable dans ce cas-là....

 

Comme il est cité dans le hadith authentique de Mouslim :

 

"Ô Abâ Dharr il y aura après moi des chefs qui vont faire disparaitre les prières (de leurs heures), pries donc tes prières à leurs heures.

Et si tu les as prié à leurs heures, (les prières avec ces chefs) seront compter pour toi des surérogatoires !

Et sinon tu auras seulement obtenu ta prière...."

 

l'imâm Cheikh el Albânî (qu'Allah lui fasse miséricorde) débat avec Abou Is-hâqu el Houwaynî (qu'Allah le Guide )

Réf:Audio/Silsilat el houdâ wa an_noùr , n° de la cassette/43 , à partir de la 19ème minute jusqu'à la 22ème minute.

       

الحويني : بالنسبة لنا في القاهرة بهذة الصورة ستضيع علي أنا صلاة الصبح جماعة لان جميع المساجد تقريبا تغلق أبوابها ويكونوا انتهوا من الصلاة قبل فعلا دخول الوقت الشرعي فأنا ماذا أفعل ؟

الالباني : أنت في هذة الحال تصلي ورائهم تطوع ثم تعود الي دارك فتصلي بأهلك فرضا

الحويني : إذا ما قيمة أن انزل؟

الالباني : مشاركة الجماعة

الحويني : انكم ترون ان الجماعة واجبة ؟

الالباني : كيف لا

سائل يقول : صحيح يا شيخ ..,, يأتي زمان يؤخرون الصلاة عن وقتها النبي امر ان نصلي معهم التطوع ثم نرجع الي بيوتنا فنصلي الفريضة

الالباني : لهذا حديث في صحيح مسلم

الحويني : لكن هذا قال يميتون الصلاة أي يصلون بعد الوقت

الالباني : ...لماذا أمرهم علية السلام أنهم إذا أدركوا ذلك الوقت أن يصلوا معهم ثم قال صلوه

الحويني : بالنسبة للحكم علي صلاة الناس يعني السواد الأعظم من الناس يصلون قبل الوقت

الالباني: المسؤولية تقع علي أهل العلم فعلي من كان عنده علم أن يبلغ الناس فمن بلغة الحكم ثم اعرض عنة فصلاته باطلة ومن لم يبلغه الحكم انت تعرف ان لا مسؤولية والحالة هذه حديث صحيح مسلم

« يَا أَبَا ذَرٍّ إِنَّهُ سَيَكُونُ بَعْدِى أُمَرَاءُ يُمِيتُونَ الصَّلاَةَ فَصَلِّ الصَّلاَةَ لِوَقْتِهَا فَإِنْ صَلَّيْتَ لِوَقْتِهَا كَانَتْ لَكَ نَافِلَةً وَإِلاَّ كُنْتَ قَدْ أَحْرَزْتَ صَلاَتَكَ »

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 11:00

L'équipe d’Al Bounyâne vous présente son nouveau dépliant, réalisé par nos soeurs et révisé par des étudiants en science.

Il présente quelques rappels en français sur les conditions du hijâb et certaines règles de bienséance de la femme musulmane vis-à-vis des mosquées.

Hijâb et erreurs des femmes à la mosquée
Hijâb et erreurs des femmes à la mosquée

En commander pour distribuer

 

Contact soeurs : soeurs@albounyane.com

Contact frères : production@albounyane.com

 

La participation financière est libre, c'est à dire que vous passez la commande de votre souhait et vous nous donnez ce que vous pouvez pour participer aux frais de fabrication, stockage et expédition. 

 

Votre commande doit être rédigée clairement et doit contenir les informations suivantes :

 

- Votre nom

- Votre adresse complète pour expédition (sauf remise en main propre)

- Le montant et le mode de votre paiement

- Votre commande

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 23:44
Le fait de jouer dans la mosquée

Question :

 

Une discussion a éclaté au sujet du Sahîh d'Al-Boukhârî entre les collègues enseignants de l'école autour du hadith de `A'îcha (Qu'Allah soit satisfait d'elle), dans le chapitre traitant des joueurs avec les lances dans la mosquée, à la page 171 tome 1.

 

Le texte du hadith est comme suit:

 

"J'ai vu l'Envoyé d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) à la porte de ma chambre, au moment où les Abyssins jouaient dans la mosquée.

Je regardais leurs jeux alors que l'Envoyé d'Allah me cachait avec son vêtement."

 

La question est de savoir si le jeu dans la mosquée est permis et comment interpréter ce hadith?

 

Réponse :

 

Ces Abyssins (Qu'Allah soit satisfait d'eux) jouaient avec les lances dans la mosquée le jour du `Aîd (la fête).

 

Ils s'entrainaient à la guerre en préparation au combat contre les mécréants.

 

Il n'y a pas de doute que cet acte est une bonne œuvre car, le djihad dans le sentier d'Allah, se préparer et prendre ses dispositions pour cela, s'entrainer à la manipulation de cette arme afin de s'en servir lorsque l'heure du djihad sonnera.

 

Il n'y a pas de doute que cela fait partie des obligations de l'Islam.

 

Mais, on a qualifié cela de jeu, pour son assimilation au jeu, vu que l'exerçant feint d'agresser sans le faire et donne l'illusion de lanciner son vis-à-vis même si celui-ci est son père ou son fils.

 

Il apparaît donc qu'il n'y a pas de mal quant à faire cela dans la mosquée et surtout le jour du `Aîd car, c'est un jour de joie et d'allégresse, vu que cet acte rapproche d'Allah et est en réalité une bonne action, même si en apparence il est un jeu.

 

Quant au jeu proprement dit dans son essence et sa forme, il est un divertissement et par conséquent, il n'est pas permis de le pratiquer, s'exercer à le faire, l'approuver ou le regarder, surtout de la part du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et ses compagnons (Qu'Allah soit satisfait d'eux).

 

Dans le même ordre d'idées, sont légitimes les courses des chevaux et des chameaux, le tir à l'arc et l'entraînement dans tous ces domaines pour se préparer au djihad dans le sentier d'Allah, s'entourer des motifs de la force, établir l'Etat islamique et faire triompher l'Islam.

 

Cela est prescrit à son endroit approprié et ne peut pas être compté comme un divertissement interdit.

 

Tout cela rentre dans la parole d'Allah (Gloire et Pureté à Lui) - traduction rapprochée -:  

 

"Et préparez (pour lutter) contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée," (sourate le butin verset 60)

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro (4672)

(Numéro de la partie: 6, Numéro de la page: 306)

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 17:14
Les mérites de la mosquée Al-Aqsa (vidéo)
D’après Abdoullah ibn Amr (qu'Allah soit satisfait de lui) le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

"Lorsque Salomon fils de David acheva la construction de la mosquée de Jérusalem, il demanda trois choses à Allah :
 
un jugement correspond à Son jugement [c’est-à-dire un jugement juste dans ses opinions et dans les jugements entre les gens], un royaume que personne d’autre ne possèdera après lui, et que toute personne qui vient à cette mosquée n’ayant l’intention que d’y accomplir la prière, sortira de ses péchés et sera comme le jour où sa mère l’a enfanté).
 
Le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) dit ensuite : (Deux de ses demandes furent exaucées, et j’espère que la troisième aussi fut exaucée)
rapporté par Ahmed, An-Nassaa’i et Ibn Maajah.
 

Cheikh Abdel-Baari At-Thoubéïti - الشيخ عبد الباری الثبیتي
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 17:08
La qiblah est-elle une condition pour que l'appel à la prière soit valable ? (vidéo)

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان