247 articles avec priere - الصلاة

Comment se réveiller à l'heure pour le fajr ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Comment se réveiller à l'heure pour le fajr ?

Question :

 

Quels sont les moyens qui aideront un musulman à se réveiller pour la prière du matin (fajr)? 

Gardant à l'esprit qu'il va se coucher tôt, mais ne se réveille qu'après le lever du soleil.

 

Réponse :

 

C'est une obligation pour tout musulman de craindre Allah et de prier les cinq prières prescrites en leurs temps fixés à la mosquée avec la congrégation musulmane. 

 

Il doit être vigilant dans l'exécution de l'ensemble des moyens qui l'aideront sur ​​ce point. 

 

Et parmi les moyens qui lui permettront de tenir pour la prière du Fajr avec la congrégation sont :

 

-dormir tôt,

-régler le réveil à l'heure appropriée pour qu'il se lève pour la prière à l'heure et en assemblée

-et Il doit s'efforcer dans l'imploration d'Allah ta3aalaa pour le succès et l'assistance.

-Il doit aussi répéter les invocations légiférées avant qu'il ne s'endorme.

 

En faisant cela, Allah lui accorder le succès in shaa'a Allah pour se lever pour la prière à l'heure, et l'exécuter avec le reste de la congrégation (Jama'a).

 

Majmou3 Fatawa wa Maqalat Mutanawi3ah

traduit par twitter.com/Minhajsunna

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Avoir envie de faire ses besoins alors que l'on est dans la prière en commun (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Avoir envie de faire ses besoins alors que l'on est dans la prière en commun (audio)

 

Question :

 

Que dois-je faire si je suis en prière en commun et que je ressens l'envie de faire mes besoins ?

 

Réponse :

 

Le prophète - qu'Allah lui accorde sa grâce et sa paix- a dit :

 

"Point de prière lorsque le repas est servi, ni lorsqu'on ressent un besoin pressant."

 

Le besoin concerne l'urine et les défécations.

 

On distingue 3 cas :

 

-Le 1er : le cas ou tu ne peux pas terminer ta prière paisiblement dans les positions d'inclinaison, de prosternation et d'assise, il t'es obligatoire de sortir de la prière, sinon ta prière est nulle, en raison de la prédominance des besoins.

 

-Le 2ème : le cas est lorsque tu ressens ces envies mais qu'elles ne sont pas prédominantes, il est obligatoire dans ce cas de terminer la prière, certains gens de science estiment que cela est détestable.

 

-Le 3ème : le cas ou l'envie ne se fait ressentir que très peu, dans ce cas il n'y a pas de problème, cela arrive à beaucoup de personnes.

 

copié de twitter.com/faicalaboudaoud

 

 ماذا يفعل من يدافعه الأخبثان وهو في صلاة الجماعة؟

السؤال : بارك الله فيكم وهذا السؤال  الثامن من المغرب؛

يقول السائل: ماذا أفعل إذا كنت في صلاة الجماعة وأحسست باندفاع أحد الأخبثين؟

الجواب: قال – صلَّى الله عليه وسلَّم -: ((لَا صَلَاةَ بِحَضْرَةِ الطَّعَامِ وَلَا هُوَ يُدَافِعُهُ الْأَخْبَثَانِ))، والأخبثان: البول والغائط

وهنا ثلاثة أحوال

· الحال الأولى: أن لا تتمكَّن من إتمام هيئة الصلاة من طمأنينة في الركوع والسجود والجلوس، فيجب عليك الانصراف، وإلَّا كانت صلاتك باطلة، لغلبة المدافعة

· الحال الثانية: أن يكون ثمة نوع من المدافعة لكنها ليست غالبة، فالواجب لهذا يستطيع أن يتم هيئة الصلاة، قال بعض أهل العلم بالكراهة، في هذه الحال

الحال الثالثة: أن تكون المدافعة بسيطة جدًا، خفيفة، فهذه لا بأس بها، هذه تحصل لكثير من الناس

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Faire des invocations coraniques durant la prosternation (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Faire des invocations coraniques durant la prosternation (vidéo)

Question :

 

Est-il correct de ma part de faire des invocations à Allah lorsque je suis en prosternation, de ce qu'Allah nous a enseigné du Qur'an ?

 

Cheikh :

 

Oui Ô mon frère.

 

Demande à Allah lorsque tu es prosterné de ce que tu aimerais comme bien pour la vie d'ici-bas et pour l'au-delà.

 

Pour ce qui est de la mémorisation du Qur'an, cela fait partie des choses bonnes pour l'au-delà.

 

C'est quelque chose par lequel les bonnes oeuvres augmentent.

 

Demande donc à Allah par cela.

 

Le Prophète (prières et salutations sur Lui) a dit:

 

"durant le rukoo', glorifie alors le Seigneur, quant à la prosternation, multiplie y des invocations, car elles y seront acceptées, c'est-à-dire que c'est durant cela qu'elles sont le plus acceptées".

 

Et le Prophète (prières et salutations sur Lui) a dit:

 

"Le serviteur est d'autant plus près de son Seigneur lorsqu'il est en prosternation".

 

Multiplie y donc les invocations, demande à Allah ce que tu aimes, parmi les biens de ce monde et pour l'au-delà.

 

traduit par minhaj sunna

 

 

Cheikh 'Abd ar-Rahman Al-Ajlan - للشيخ عبد الرحمن العجلان

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Se prosterner sur une seule main tandis que l'autre porte un bébé

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Se prosterner sur une seule main tandis que l'autre porte un bébé

Question :

 

Est-il permis de se prosterner sur une seule main tandis que l'autre porte un bébé ?

 

Réponse :

 

Dans le hadith d'Ibn 'Abbas رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

 

"J'ai reçu l'ordre de se prosterner sur sept parties du corps :

le front et le nez, les deux mains, les deux genoux et les orteils des deux pieds."

 

Donc, se prosterner sur une seule main tandis que l'autre porte un enfant serait permis en raison d'une nécessité, mais je ne peux imaginer comment quelqu'un pourrait porter un bébé tout en se prosternant.

 

Quoi qu'il en soit, la règle de base ici, c'est qu'il est obligatoire pour celui qui prie de poser les deux mains sur le sol, et si il a besoin d'élever une d'entre elles à cause d'un besoin, alors cela serait permis, et Allah le sait mieux.

 

réponse par mail pour bakkah.net le 1423/10/11 

traduit par minhaj sunna

 

Cheikh Mouhammad Ibn 'Omar Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر سالم بازمول

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Les lieux de prières (dossier)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les lieux de prières (dossier)

Hadith 167

 

Abu Sa’id Al-Kudri a rapporté: Le Prophète (alayhi salat wa salam) a dit :

 

“La terre entière est un masjid (pour prier) excepté les cimetières et les toilettes.”

[Rapporté par AtTirmidhi et ce hadith a un défaut]

 

La partie qui dit (et il a un défaut), ce défaut dans ce hadith est irsaal.

 

Sufyaan At-Thawri l’a rapporté comme étant mursaal ; cependant, ceux qui l’ont rapporté comme étant mawsoul sont nombreux.

 

Donc ce qui est le plus correcte est que ce hadith est mawsoul.

 

Shaykhul Islaam ibn Taymiyah (rahimahullah) a dit concernant ce hadith, son sanad (sa chaîne) est bon.

 

De plus, Shaykh Muqbil a authentifié ce hadith dans son livre Jami’us Sahih Mimma Laysa Fis-Sahihain, vol2 p34.

 

Abi Sa’id Al Khudri est Sa’d ibn Malik ibn Sinaan, et il fut parmi les jeunes Compagnons.

 

At-Tirmidhi est Muhammad ibn ‘Issa Abu ‘Issa et il fait partie des savants du fiqh et du hadith.

 

Ce hadith nous montre (la permission) de faire la salaah dans n’importe quel endroit sur la Terre à l’exception de deux endroits :

 

La salle de bain (hamaam)

- Le cimetière

 

Il est interdit de prier dans un cimetière, et de même il est interdit de construire un Masjid dedans.

 

Construire des masaajid sur les tombes est une pratique des juifs et des chrétiens.

 

‘Aisha (radhia llahu anha) a rapporté :

 

«Le Messager d’Allah (alayhi salat wa salam) a dit lors de sa maladie :

 

«Allah a maudit les Juifs et les Chrétiens, car ils construisent les endroits d’adoration aux tombes de leurs Prophètes.»»

[Sahih Al Bukhari, le Livre des Funérailles, no 1310]

 

Ce qui est sous-entendu par Hamaam dans la parole du Prophète (alayhi salat wa salam) c’est un endroit désigné pour les bains (endroits de bain public).

 

Et les salles de bain d’aujourd’hui sont incluses dans cette catégorie.

 

La parole du Prophète (alayhi salat wa salam) : «toute la terre est un masjid» est spécifique à cette nation, et nous en avons déjà parlé dans le hadith de Jabir (radhi llahu anhu).

 

Jaabir ibn ‘Abdallah (radhia llahu anhu) a rapporté : Le Prophète (alayhi salat wa salam) a dit :

 

« …on a fait de la terre pour moi (et ceux qui me suivent) un endroit pour prier… »

[Al Hadith, Sahih Al Bukhari, le Livre de l’Ablution, no 332]

bugvu

Hadith 168

 

Rapporté par Ibn ‘Umar (radhia llahu anhu) :

 

« Le Messager d’Allah (alayhi salat wa salam) a interdit la prière à sept endroits ; une décharge, un abattoir, un cimetière, le milieu d’un chemin, une salle de bain, un coin d’eau ou les chameaux se posent et le sommet (le toit) de la Ka’ba. »

[Rapporté par At Tirmidhi qui l’a classé Dha’if]

 

La chaîne de ce hadith est très dha’if à cause de Zayd ibn Judayra qui est Matrouk (abandonné).

 

Shaykh Al Albani a classé ce hadith dha’if dans son livre Irwa Al Ghalyl vol 1 p 318.

 

Les endroits qui sont mentionnés dans ce hadith sont au nombre de sept :

 

-Al Mazbala (la décharge) 

 

est un endroit qui sert pour la décharge des ordures et des choses sales.

Ainsi il est mieux de rester en dehors de cet endroit pour prier.

Cependant, on ne peut pas dire qu’il est totalement interdit de prier dans la Mazbala.

Si la Mazbala contient quelque chose de najis (impure) alors il est interdit d’y prier.

Mais si elle ne contient aucune chose qui soit impure il est permis d’y prier.

Mais puisque cet endroit sert pour les choses qui sont sales il est préférable de rester en dehors.

 

-Al Majzara (l’abattoir)

 

 est un endroit qui sert à l’abattage.

Certains savants interdisent de prier là-bas.

Ils l’interdisent car le sang qui s’écoule (de l’abattage) est najis (impure) car Allah (subhana wa ta’ala) a dit dans Son Noble Livre (traduction rapprochée) :

“Dis : "Dans ce qui m'a été révélé, je ne trouve d'interdit, à aucun mangeur d'en manger, que la bête (trouvée) morte, ou le sang qu'on a fait couler, ou la chair de porc - car c'est une souillure…” (Al-An'am 6:145)

Cependant, ce qui est correcte c’est que le sang qui s’écoule (de l’abattage) n’est pas impure, mais plutôt c’est quelque chose de sale.

La ayah n’indique pas qu’il soit najis, mais plutôt, que sa consommation est interdite.

En se basant sur cela, la salah qui est faite dans la Majzara est permise mais s’y une personne peut y rester en dehors alors c’est mieux de le faire, et de chercher un endroit propre pour prier.

 

Il est permis de prier dans la Mazbala et dans la Majzara.

Ibn Mundir, dans Al Awsat vol 1 p 191 a dit, « Wa bil Jawazi » - ce qui veut dire que c’est permis et sa preuve est dans la parole du Prophète (alayhi salat wa salam) :

 

« Il m’a été donné cinq choses que l’on a donné à personne d’autre avant moi…on a fait de la terre pour moi (et ceux qui me suivent) un endroit pour prier… »

[Sahih Al Bukhari, le Livre de l’Ablution, no 332]

 

-Al Maqabir (le cimetière)

 

Nous avons déjà parlé de son jugement en ce qui concerne la salaah.

 

-Qari’atu Tariq (le milieu du chemin) 

 

On dit que c’est un chemin (un sentier) usé par les pas (des peronnes).

On dit aussi que c’est un endroit haut ou encore que c’est le milieu de la route.

Le Qari‘atu Tariq peut distraire une personne qui prie dedans ou dessus en raison des gens qui passent ce qui fait que son khushou’ sera interrompu.

 

Avoir le khushou’ est un acte qui est exigé dans le Shar’, Allah (subhana wa ta’ala) a fait l’éloge de ceux qui ont le khushou’ dans son Noble Livre (traductions rapprochées) :

 

« Bienheureux sont certes les croyants, » (Al-Mu'minun 23:1)

 

« ceux qui sont humbles dans leur Salat, » (Al-Mu'minun 23:2)

 

-Al Hamaam (la salle de bain)

 

Nous avons déjà parlé de son jugement en ce qui concerne la salaah.

 

-Al Ma’atil Al Ibil (l’endroit où se reposent les chameaux)

 

C’est l’endroit où les chameaux restent ou se reposent.

Il a été rapporté que faire la salaah dans l’endroit de repos des chameaux est interdit, Abu Hurayrah (radhia llahu anhu) a dit, le Messager d’Allah (alayhi salat wa salam) a dit :

 

« Priez dans l’endroit réservé au ganam (c à d, les chèvres, les moutons etc…) et ne priez pas dans l’endroit où se reposent les chameaux. »

[Sunan At-Tirmidhi avec une chaîne Sahih].

 

-Prier sur le toit de la Ka’bah 

 

Faire la salaah sur le toit de la Ka’bah est permis en raison de la parole du prophète (alayhi salat wa salam) : Jabir Ibn Abdullah a rapporté que le Prophète (alayhi salat wa salam) a dit :

 

« … on a fait de la terre pour moi (et ceux qui me suivent) un endroit pour prier… »

[Sahih Al Bukhari, le Livre de l’Ablution, no 332]

bugvu

Notes de Bulughul Maraam, Hadiths 167-175, Cours donné par Umm 'Abdillaah Al-Waadi'iyyah le 5 Jumaada Al-Awaal 1426 | 12 Juin 2005

Traduit de l’arabe par Umm ‘Abdir-Rahman Hanim (Haalah) bint Yusuf (Toronto, Ontario, Canada )

Traduit de l’anglais par Oum Aïcha  

 

Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

La prière sur le lieu de travail

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La prière sur le lieu de travail

Question :

 

Le frère `A. M. d'Ar-Rass au Royaume d'Arabie Saoudite pose cette question :

 

"Nous sommes un groupe d'une trentaine de fonctionnaires.

 

Nous travaillons dans une administration publique.

 

Nous accomplissons la prière dans une salle réservée à cet effet par l'administration et derrière un responsable qui dirige cette prière.

 

D'autres collègues prient par contre dans une mosquée qui se situe à trois cents mètres environ du lieu du travail.

 

Devrions-nous nous déplacer jusqu'à la mosquée pour faire la prière en commun ou pouvons-nous l'accomplir sur notre lieu de travail, sachant que le responsable a dit qu'en nous déplaçant à la mosquée, nous pourrions être en retard pour le travail.

 

Donnez-nous une fatwa, qu'Allah vous rétribue  ?" .

 

Réponse :

 

Dans votre situation, il convient de faire la prière à la mosquée avec les autres musulmans, selon cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) :  

 

"Nulle sera la prière de celui qui entend l’appel sans y répondre à l'exception de celui qui a une excuse valable."

On demanda à Ibn `Abbâs (qu'Allah soit Satisfait des deux) - le rapporteur de ce Hadith - quelle était l'excuse valable, il répondit : "La peur ou la maladie".

Rapporté par Ibn Mâdja, Ad-Dâraqottnî, Ibn Hibbân et Al-Hâkim avec une chaîne de narrateurs authentique (Isnâd Sahîh) selon la condition de Mouslim .

 

Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :

 

"Lorsque un homme aveugle n'ayant personne pour le conduire à la mosquée lui demanda s'il l'autorisait à prier dans son foyer.

Il lui dit (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) : "Est-ce que tu entends l'appel à la prière ?

" Il répondit : "Oui."

Il lui dit alors : "Réponds-y donc."."

Rapporté par Mouslim dans son Sahîh (recueil de Hadiths authentiques).

 

Il y a, en fait, plusieurs Hadiths qui traitent de ce sujet.

 

Qu'Allah accorde à tous la réussite dans ce qui Le satisfait.

 

(Numéro de la partie: 12, Numéro de la page: 62.63)

copié de alifta.net

 

الصلاة في مقر العمل

س: الأخ / ع. م. من الرس بالمملكة العربية السعودية ، يقول في سؤاله: نحن جماعة من الموظفين نعمل في إدارة حكومية تضم حوالي 30 موظفًا ونصلي في مصلى الإدارة خلف المسؤول عن الإدارة وبعض زملائنا لا يصلون معنا بل يصلون في مسجد يبعد عنا حوالي 300 متر فما الصواب، هل نصلي في المصلى أم نذهب للصلاة في المسجد مع الجماعة علمًا بأن المسؤول قال عندما قيل له في ذلك إنهم إذا ذهبوا إلى المسجد ربما تأخروا في العودة إلى أعمالهم أفتونا جزاكم الله خيرا  ؟

ج: الواجب على مثلكم أداء الصلاة في المسجد مع إخوانكم المسلمين؛ لقول النبي صلى الله عليه وسلم:  من سمع النداء فلم يأته فلا صلاة له إلا من عذر  . قيل لابن عباس رضي الله عنهما - الراوي لهذا الحديث -: ما هو العذر؟ قال: خوف أو مرض. رواه ابن ماجه والدارقطني وابن حبان والحاكم بإسناد صحيح على شرط مسلم

ولقول النبي صلى الله عليه وسلم  لما سأله رجل أعمى ليس له قائد يقوده إلى المسجد: هل له أن يصلي في بيته؟ قال له صلى الله عليه وسلم: هل تسمع النداء للصلاة؟ قال: نعم. قال: فأجب  . أخرجه مسلم في صحيحه

والأحاديث في هذا المعنى كثيرة. وفق الله الجميع لما يرضيه

(الجزء رقم : 12، الصفحة رقم: .63.62)

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Regrouper deux prières sans excuse (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Regrouper deux prières sans excuse (vidéo)

Question :

 

Est il permis à un résident dans un pays de combiner la prière du Dhorh et de l'Asr sans excuse ? 

 

Réponse :

 

Mouslim rapporte dans son Sahih un hadith de Ibn 3Abbas رضي الله عنه qui dit :

 

Le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم a combiné le Dhorh avec l'Asr et le Maghreb avec la 'Isha à Médine sans être en état de voyageur ou la présence de la pluie.

Ils ont dit : "Pourquoi a-t-il fait cela Ô Abu al 3Abbas? "

(C'était la kounyah de 3Abdullah ibn 3Abbas.)

Il a répondu : "Donc, il ne voulait pas mettre sa communauté en difficulté".

 

Donc ce qui est apparent du hadith est qu'il est permis de combiner deux prières tout en étant résident, et sans l'excuse de la pluie, comme la pluie est une excuse légiférée qui permet le regroupement de deux prières. 

 

Et ici, Ibn 3Abbas رضي الله عنه dit que le Prophète صلى الله عليه وسلم a combiné alors qu'il était résident et a combiné sans l'excuse de la pluie, et il a confirmé cela quand il a été questionné par la question précédente: "Pourquoi a t il fait cela? "

En disant :" Donc, il ne voulait pas mettre sa communauté en difficulté"

 

Ceci est le hadith et il est dans le Sahih Mouslim, pas dans al Boukhari.

 

Le même sens se trouve dans al Boukhari, qu'il a combiné entre les prières à Médine en 8 rak'ahs, mais il n'a pas ce détail que Mouslim a rapporté de Ibn 3Abbas qui contient cette importante subtilité, en réponse à cette question, à savoir sa parole رضي الله عنه : "ne pas mettre sa communauté en difficulté."

 

Ainsi, certains savants anciens et récents estiment que ce regroupement est permis à un résident sans aucune excuse, et je ne considère pas cela correct parce que le narrateur du hadith justifie le regroupement du Messager صلى الله عليه وسلم sans excuse, avec une autre excuse : qui est de légiférer et d'expliquer aux gens, comme Ibn 3Abbas a dit :

 

"il صلى الله عليه وسلم ne voulait pas mettre sa communauté en difficulté."

 

Cela signifie que la décision du regroupement en tant que résident est limité à la présence de difficulté sinon on ne doit pas combiner.

 

Donc quand il y a une difficulté dans l'accomplissement des prières dans leurs temps prescrits connus, il est permis de combiner afin d'éviter la difficulté, ce qu'Allah عز و جل a nié dans ce qui est sembable à sa parole : 

 

"et Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion". Sourate 22 - Al-Hajj : Le Pèlerinage, verset 78 

 

Mais s'il n'y a pas de difficulté, il est obligatoire de maintenir l'accomplissement des cinq prières, chaque prière en son temps, parce qu'il n'y a aucune difficulté.

 

Par exemple, je suis assis ici et j'entends l'adhan là dans la mosquée voisine et je suis capable de sortir sans aucune difficulté, alors il n'est pas permis pour moi de regrouper. 

 

Et vice versa : Quand j'ai effectué ce voyage, j'ai trouvé que cet ascenseur ne fonctionnait pas, et il m'est très difficile comme vous le voyez à cause d'une douleur dans mes genoux de descendre ou de monter par les escaliers. 

 

Ainsi, certaines prières sont passées et je ne suis pas allé à la mosquée.

 

Mais lorsque l'ascenseur a été réparé et m'a hoté la difficulté de monter et descendre, il m'est devenu obligatoire de prier chaque prière à la mosquée parce que je n'ai pas trouvé cette difficulté que j'avais trouvé quand je suis venu m'installer ici. 

 

Par conséquent le regroupement est seulement permis afin d'éviter des difficultés, et quand il n'y a pas de difficulté, il n'y a pas de regroupement.

 

Ce sont deux questions indissociables :

 

Quand il n'y a pas de difficulté, il n'y a pas de regroupement.

Quand il y a une difficulté, il y a regroupement.

 

Et ceci est le mieux que l'on puisse dire pour concilier entre ce hadith authentique et les hadiths indiquant clairement que toute prière doit être prié en son temps prescrit et qu'il n'est pas permis de se distraire de cela, d'autant plus que dans la plupart des cas, le regroupement nécessite de délaisser la prière en groupe, comme je vous l'ai décrit dans ma situation antérieure.

 

traduit par minhaj sunna

 

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Est-il permis pour une femme d'avoir des vêtements différents pour la prière ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Est-il permis pour une femme d'avoir des vêtements différents pour la prière ?

Question :

 

Est-il permis pour une femme d'avoir des vêtements différents pour la prière?

 

Réponse :

 

Si la femme est d'avis que ses vêtements normaux de tous les jours deviennent peut-être sale avec quelque chose parmi les najasaat (impureté)... alors oui, elle doit avoir des vêtements propres à la prière.

 

Une personne qui prie, il lui est obligatoire de porter sur lui le meilleur parmi ses vêtements.

 

Donc, si une femme, au moment de la prière, elle sent qu'il y a quelque chose, quelques taches sur ses vêtements qu'elle n'est pas sûr d'où ils proviennent, ou il peut y avoir un peu de sang laissés par ses menstrues ou des choses semblables, alors oui la femme doit porter un jilbab ou un manteau qui recouvre son corps et c'est quelque chose qu'elle doit faire.

 

Kitabout Tawhid classe, questions-réponses du 06-10-2012, Riyadh

traduit par twitter.com/Minhajsunna

 

Cheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane - الشيخ صالح اللحيدان

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Retarder l’heure du dohr jusqu’à ce que le temps se rafraichisse lorsqu’il fait très chaud

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Retarder l’heure du dohr jusqu’à ce que le temps se rafraichisse lorsqu’il fait très chaud

Allah a dit dans la sourate Al Insan n°76 verset 13 en parlant des gens du paradis:

 

« Il n'y trouveront pas de soleil ni de froid intense ».

 

قال الله تعالى: لَا يَرَوْنَ فِيهَا شَمْسًا وَلَا زَمْهَرِيرًا

 

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

 

« L'enfer s'est plaint auprès de son Seigneur et a dit: Seigneur!

Mes parties se dévorent les unes les autres!

Alors il lui a permis deux souffles: un souffle en hiver et un souffle en été.

C'est ce que vous trouvez comme chaleur la plus intense et comme froid le plus intense ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3260 et Mouslim dans son Sahih n°617)

 

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

اشتكت النار إلى ربها فقالت: يارب، أكل بعضي بعضاً، فأذن لها بنفسين نفس في الشتاء ونفس في الصيف فهو أشد ما تجدون من الحر، وأشد ما تجدون من الزمهرير

 

D'après Abou Dhar (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) était en voyage lorsqu'il a dit:

 

« Refroidis »

puis il a redit: « Refroidis »

jusqu'au moment où l'ombre s'est déplacée vers les collines puis il a dit: « Refroidissez pour la prière car certes la forte chaleur est une émanation de l'enfer ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3258 et Mouslim dans son Sahih n°616)

 

كان النبي صلى الله عليه وسلم في سفر ، فقال

أبرد . ثم قال : أبرد . حتى فاء الفيء ، يعني للتلول ، ثم قال : أبردوا بالصلاة ، فإن شدة الحر من فيح جهنم

 

D'après Abou Said (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

 

« Refroidissez pour la prière car certes la forte chaleur est une émanation de l'enfer ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3259 et Mouslim dans son Sahih n°615)

 

عن أبي سعيد، قال النبي صلى الله عليه و سلم

أبردوا بالصلاة ، فإن شدة الحر من فيح جهنم 

 

Les leçons à tirer de ces textes :

 

-Le fait qu'il y a à la fois dans l'enfer une chaleur intense et un froid intense.

 

L'imam Ibn Tin (mort en 611) a dit:

 

«Il y a certains endroits dans l'enfer dans lesquels il y a du feu et certains endroits dans lesquels il y a un froid intense. Il n'y a pas un seul type d'endroit...».

(Voir Tanwir Al Hawalik Charh Mouwata Al Imam Malik de l'imam Souyouti vol 1 p 38)

 

-L'imam Ali Al Qari (mort en 1014) a dit:

 

«Certains savants ont dit que nous apprenons du hadith qu'il y a dans l'enfer de la chaleur intense et du froid intense».

(Mirqat Al Mafatih Charh Mishkat Al Masabih vol 2 p 279, voir également Al Takhwif Min Al Nar de l'imam Ibn Rajab p 96

 

-Le fait que l'enfer a déjà été créé par Allah et est aujourd'hui existant comme cela est mentionné dans le Coran et dans les ahadiths authentiques.

 

L'imam Ibn Abi Al Izz Al Hanafi (mort en 792) a dit:

 

«Les gens de la sounna sont en consensus sur le fait que le paradis et l'enfer ont été créés et sont aujourd'hui existants».

(Jami' Chourouh Al Aqida Tahawiya vol 2 p 1056)

 

-Le fait qu'il est préférable de retarder la prière du dohr en cas de forte chaleur mais elle doit être accomplie dans le temps qui lui a été fixé.

(voir Fath Al Bari 2/20)

 

L'imam Nawawi (mort en 676) dans Charh Sahih Mouslim 1 p 450:

 

«Sache que le fait de retarder la prière jusqu'au moment de la fraicheur est légiféré pour la prière du dohr et n'est pas légiféré pour la prière du 'asr pour l'ensemble des savants sauf Ach'hath Al Maliki; et cela n'est pas légiféré pour la prière du vendredi pour la majorité des savants».

bfgb

Il est préférable de retarder l’heure du dohr jusqu’à ce que le temps se rafraichisse lorsqu’il fait très chaud

 

La preuve est le hadith d’Abou Houreyra (رضي الله عنه) qui dit que le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit :

 

إذا اشتد الحر فأبردوا في صلاة الظهر، فإن شدة الحر من فيح جهنم

 

« lorsque la chaleur est grande retardez la prière de dohr jusqu’à ce que le temps se rafraichisse car les hautes températures sont un souffle de l’enfer ».

 

C’est ainsi que l’ont expliqué les savants, parmi eux el hafidh ibnu hajr dans son livre fathul bari.

 

العبيكان يجيز "إبراد صلاة الظهر" بسبب الحر- 

إسلام أون لاين- صحف  

دعا الداعية السعودي الشيخ عبد المحسن العبيكان، المستشار في الديوان الملكي، إلى تطبيق سنة الإبراد (وهو تأخـير صلاة الظهر لآخر وقتها) في هذه الأوقات التي تشهـد ارتفـاعا في درجات الحرارة في معظم مناطق السعودية، وذلك اتباعاً لسنة المصطفى صلى الله عليه وسلم بالتخفيف عن المسلمين أثناء اشتداد الحر. 

يأتي هذا في الوقت الذي تشهد فيه السعودية وعدد من البلدان العربية ارتفاع كبير في درجات الحرارة أودى بحياة 4 أشخاص في مصر والسعودية، مما دفع العديد من وزارات الصحة في عدد من العواصم العربية إلى تحذير مواطنيها من الوقوف تحت أشعة الشمس الحارقة. 

الإبراد مطلوب

وطالب الشيخ عبدالمحسن العبيكان في تصريحات لجريدة "الوطن" السعودية نشرتها الأربعاء 23/6/2010 بتطبيق سنة الإبراد هذه الأيام شديدة الحرارة، قائلا :إن تطبيق سنة الإبراد مطلوبة في هذه الأوقات التي تشهـد ارتفـاعا في درجات الحرارة في معظم مناطق المملكة. 

ولكنه بين أن الإشكال في المساجد حيث إن عامة الناس اعتادوا الذهاب إلى المساجد حين سماع نداء المؤذن بحلول وقت الصلاة.

ولتلافي هذه المشكلة ، اقترح العبيكـان على وزارة الشؤون الإسلامية والدعوة والأوقاف دراسة إصدار تعميم للمساجد يقضي بتأخير إقامة صـلاة الظهـر لآخر وقت لها في "الإبراد" قائلاً "على الوزارة أن تـدرس الوضع ومـدى إمكـانـية تعميمها على المساجد بأن يؤخروا صلاة الظهر في المناطق الحارة اتباعاً لسنة المصطفى صلى الله عليه وسلم في الإبراد، وأن هذا مطلوب منها".

ورأى العبيكان أنه إذا كان يصعب تطبيق "الإبراد" حاليا في المساجد العامة(قبل صدور التعميم)، فـيمكن" للمساجد الخاصة في أماكن معينة أو في القرى وجماعة المسجد لو كانت راغبة في الإبراد، فهي متيسرة وبسهولة تطبيق الأمر".

وأوضح العبيكان أنه جاء في السنة جواز تأخير إقامة صلاة الظهر لآخر وقتها، قائلاً "صح عن النبي صلى الله عليه وسلم: إذا اشتد الحر فأبردوا في صلاة الظهر، فإن شدة الحر من فيح جهنم".

وتابع : وجاء في حديث آخر: قام المؤذن يؤذن في شدة الحر في صلاة الظهر، فقال له النبي صلى الله عليه وسلم "أبرد أبرد" فمنعه من الأذان وأمره بتأخيره.  

وبيّن العبيكـان أن الإبـراد، كمـا جاء عن الفقهاء رحمهم الله، هو تأخـير صلاة الظهر لآخر وقتها، أي حتى يخرج الناس لصلاة الظهر والعصر جميعاً

 

قال الشيخ الدكتور / عبدالعزيز السدحان وفقه الله تعالى في كتابه-

مسائل أبي عمر السدحان للإمام بن باز رحمه الله :

28 ـ سألت شيخنا : عن قول بعض الناس : الإبراد علته الحر ، لكن هذه العلة زالت بسبب المكيفات ؟.

فأجاب سماحته : بأن السنة لا تعطل من أجل هذا ، وأيضاً تبقى الطُرق ، والحر يشمل الطريق ومكان الصلاة ، ثم ليس كل البلدان فيها مكيفات .

 

قال العلامة الشيخ محمد بن صالح العثيمين رحمه الله تعالى في الشرح الممتع-

قوله: «إلا في شِدَّة حَرٍّ» ، ففي شدَّة الحَرِّ الأفضل تأخيرها حتى ينكسر الحرُّ؛ لثبوت ذلك عن رسول الله صلّى الله عليه وسلّم في قوله: «إذا اشتدَّ الحرُّ فأبردوا بالصَّلاة، فإنَّ شدَّة الحرِّ من فَيْحِ جهنَّم» ، ولأن النبيَّ صلّى الله عليه وسلّم كان في سفر فأراد المؤذِّنُ أن يؤذِّنَ فقال: «أبرد»، ثم أراد أن يؤذِّنَ فقال: «أبرد»، ثم أراد أن يؤذِّنَ فقال: «أبرد»، ثم أذَّن لمَّا ساوى الظِلُّ التُّلُولَ ، يعني: قُرب وقت صلاة العصر؛ لأنه إذا ساوى الشيءُ ظِلَّه؛ لم يبقَ ما يسقط من هذا الظلِّ إلا فيء الزَّوال، وفيءُ الزَّوال في أيَّام الصيف وشدَّة الحَرِّ قصير جداً. فقوله في الحديث: «حتى سَاوى الظِلُّ التُّلُولَ»، يعني: مع فيءِ الزَّوال، وهذا متعيِّن؛ لأنه لو اعتبرت المساواة بعد فيء الزَّوال؛ لكان وقت الظُّهر قد خرجَ؛ فينبغي في شِدَّة الحرِّ الإبرادُ إلى هذا الوقت، يعني: قُرب صلاة العصر. 

وقال بعض العلماء: بل حتى يكون للشَّواخص ظِلٌّ يُستظلُّ به ، لكن هذا ليس بمنضبط؛ لأنه إذا كان البناء عالياً وُجِدَ الظِلُّ الذي يُستظلُّ به قريباً، وإذا كان نازلاً فهو بالعكس. فمتى يكون للنَّاس ظِلٌّ يمشون فيه؟!.

لكن أصحُّ شيء أن يكون ظِلُّ كلِّ شيء مثله مضافاً إليه فيء الزَّوال، يعني: أنه قُرب صلاة العصر، وهذا هو الذي يحصُل به الإبراد، أمَّا ما كان النَّاس يفعلونه من قبلُ، حيث يصلُّون بعد زوال الشَّمس بنحو نصف ساعة أو ساعة، ثم يقولون: هذا إبراد. فليس هذا إبراداً! هذا إحرار؛ لأنه معروف أن الحرَّ يكون أشدَّ ما يكون بعد الزَّوال بنحو ساعة. 

فإذا قَدَّرنا مثلاً أن الشَّمس في أيام الصَّيف تزول على الساعة الثانية عشرة، وأن العصر على الساعة الرابعة والنصف تقريباً، فيكون الإبراد إلى الساعة الرابعة تقريباً

Cheikh 'Abdoul Mouhçin Bnou Nâçer al 'Oubeykân - الشيخ عبدالمحسن بن ناصر العبيكان

Cheikh Abdel 'Aziz As-Sadhan - الشيخ عبد العزيز السدحان

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

أخطاء شائعة في صلاة

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

أخطاء شائعة في صلاة

sfhsalahx.gif

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Sois rempli de crainte lors de tes prières ! (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Sois rempli de crainte lors de tes prières ! (audio)

Voici le prêche de ce vendredi 07 juin donné à la mosquée des califes bien-guidés de la ville de l'isle d'Abeau par votre frère Abû-Maryam (qu'Allah le guide et lui pardonne).

 

Le sujet du sermon est : L'humilité durant les prières

 

Et il est tiré d'un cours du savantissime : Sâlih Al-Fawzân (qu'Allah le préserve).

 

 

copié de ahloul-hadith.fr

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Comment celui qui prie en position assise, pourrait-t-il s’incliner ou se prosterner ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Comment celui qui prie en position assise, pourrait-t-il s’incliner ou se prosterner ?

Question :

 

Une sœur s'appelant "Oum `Abd-As-Sallâm" de la ville de Province de Qasab pose cette question :

 

Incapable de tenir debout en priant, une personne prie en étant assise sur une chaise.

 

Faut-il qu'il y ait une différence entre son inclination et sa prosternation dans la position des mains et dans l'inclination du dos ?

 

Ou bien ce fait est vaste et sans obligations ?

 

Guidez- nous, qu'Allah vous rétribue.

 

Réponse :

 

Celui qui prie en étant assis soit par terre soit sur une chaise est obligé de distinguer l'inclination de la prosternation en se baissant beaucoup plus en se prosternant qu'en s'inclinant.

 

-D'après la Sunna, il doit poser les mains sur les genoux pour l'inclination.

 

-Tandis que pour la prosternation, il doit, autant qu'il peut, poser les mains par terre.

 

S'il ne peut pas, il n'a qu'à les poser sur ses genoux.

 

Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :  

 

"J'ai été ordonné de me prosterner sur sept parties osseuses du corps, à savoir : le front, et il désigna du doigt son nez, les deux mains, les deux genoux, et les bouts des deux pieds."

 

Nul grief à celui qui ne peut pas prier debout de s'assoir sur une chaise, suivant cette Parole d'Allah (l'Exalté) :  

 

"Craignez Allah, donc autant que vous pouvez" (sourate At-Taghâboun verset 16)

 

et selon cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) :  

 

"Lorsque je vous ordonne de faire une chose, accomplissez-en autant que vous pouvez."

Rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim .

 

(Numéro de la page: 53)

copié de alifta.net

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Comment doit se faire la descente en prosternation ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Comment doit se faire la descente en prosternation ?

D’après Abou Hureyra رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه وسلم, a dit :

 

« Qu’aucun d’entre vous ne s’accroupit dans sa prière à la manière du chameau ».

 

Et dans une autre version :

 

« Lorsque l’un d’entre vous se prosterne, qu’il ne se prosterne pas comme s’abaisse le chameau mais qu’il pose ses mains avant ses genoux ». (1)

 

Dans ce hadith, on note que la descente en prosternation se fait en faisant devancer les mains par rapport aux genoux.

 

-Selon les Hanafîtes, celui qui prie doit d’abord poser ses genoux puis ses mains sauf s’il a une excuse.

-Les Mâlikites soutiennent qu’il faille faire devancer les mains par rapport aux genoux lors de la descente en prosternation.

-Les Shâfi’ites affirment que celui qui se prosterne doit d’abord poser les genoux au sol puis les mains.

-Quant aux Hambalites, pour eux, les genoux sont les premiers membres que doit poser au sol celui qui se prosterne en prière, puis les mains.

Dans une autre version rapporté de l’Imâm Ahmed Ibn Hambal رحمه الله تعالى, « il pose les mains avant les genoux ».

 

En résumé, les Mâlikites ainsi qu’une version de l’Imâm Ahmed soutiennent que la prosternation en prière se fait en posant d’abord les mains puis les genoux.

 

Un groupe de savants et d’étudiants (2) se sont exprimé sur le sujet, et leurs recherches furent axés sur :

 

-Comment s’accroupit le chameau ?

-Lors de la descente en prosternation, doit on d’abord poser les genoux ou les mains ?

 

L’avis prépondérant, et Allah est Le plus Savant, est le fait de poser les mains avant les genoux lors de la descente en prosternation, et ce, pour les raisons suivantes :

 

-Selon la règle connue, les textes religieux s’expliquent en fonction de ce qui en est connu, sinon en fonction de l’explication qui en a été faite par le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم; sinon en retournant vers la langue arabe. (3)

 

Ici, dans cette question, le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم, a expliqué de quelle manière s’accroupit le chameau, comme on peut le lire dans le hadîth d’Abou Houreyra cité plus haut :

 

« Lorsque l’un d’entre vous se prosterne, qu’il ne se prosterne pas comme s’abaisse le chameau mais qu’il pose ses mains avant ses genoux ».

 

Ceci est la manière dont le chameau s’accroupit, décrite par le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم.

 

Al Bukhârî a donné comme titre à un chapitre :

 

« le fait la prononcer le tekbir en s’abaissant pour la prosternation. Et Nâfi’ a dit : Ibn ‘Omar posait ses mains avants ses genoux »

hadith n°803.

 

Dans une version, Nâfi’ dit :

 

« Ibn ‘Omar posait ses mains avant ses genoux et disait que c’était ainsi que faisait le Prophète, que la prière et le salut d'Allah soient sur Lui.» (4)

 

Ibn ‘Omar nous décrit donc la descente en prosternation du Messager صلى الله عليه وسلم, à savoir qu’il posait d’abord les mains puis les genoux et que le chameau s’accroupit donc à l’inverse (les genoux puis les mains).

 

Il est rapporté de ‘alqamah et de El Aswad qu’ils ont dit :

 

« Nous avons retenu de Omar dans sa prière, qu’il se jetait en prosternation sur ses genoux comme le fait le chameau. Il posait ses genoux avant ses mains ». (5)

 

La preuve réside dans le fait qu’il a été établit que l’accroupissement du chameau se fait en posant les genoux avant les mains, et ceci est confirmé par deux compagnons ( ‘Alqamah et El Aswad ).

 

Dans la langue arabe, les genoux du chameau se situent dans ses pattes avants (ses mains).

 

Mais la parole de ‘Alqamah et de El Aswad, qui font partis des linguistes, nous suffit comme explication.

 

Il a également été confirmé que certains compagnons affirmaient que les genoux du cheval se situent aussi au niveau de ses pattes avants.

 

Ibn Chihâb a dit :

 

« Sourâqata Ibnou Djouhchoum raconte que lorsque le Prophète صلى الله عليه وسلم, sorti de Mekka en vu de l’hégire , les pattes (littéralement, les mains) de mon cheval se sont enfoncés dans le sol jusqu’aux genoux » (6)

 

Ceci est une indication sur le fait que les genoux du cheval se situent au niveau de ses pattes avant, tout comme le chameau.

 

El Djâhit, qui est compté parmi les figures littéraires, a rédigé un livre au sujet des animaux, dans lequel il dit :

 

« tout ce qui ce tient à quatre pattes a ses genoux sur ses pattes avants, alors que les genoux des hommes se situent sur ses jambes.

Aussi, les paumes de l’homme sont sur ses mains alors que celles des oiseaux sont sur ses pieds » (7)

 

At-Tahawî a dit :

 

« Quant aux genoux du chameau ils se trouvent sur ses pattes avants, et il en est ainsi pour tout les animaux, contrairement au fils d’Adam »  (8)

 

Al Azharî a dit :

 

« Les genoux du chameau se situent au niveau de ses pattes avants.

Les pattes sur lesquelles se trouvent les genoux sont celles qui s'étalent le long du ventre lorsqu'il s'abaisse, alors que les articulations arrières sont les jarrets ». (9)

 

Tout ceci renforce le postulat selon lequel les genoux du chameau se situent sur ses pattes avants et lorsqu’il s’abaisse il fait devancer ses genoux qui se trouvent sur ses pattes avants.

 

Ensuite il jette son corps à terre en provoquant du bruit causé par l’écroulement.

 

Le Messager صلى الله عليه وسلم, a donc ordonné de se différencier du chameau en cela, en posant d’abord les mains puis les genoux.

 

-El Marwazî rapporte dans ses Massâ’il, avec une chaîne de transmission authentique, d’après El Awzâ’î :

 

« J’ai vu les gens poser leurs mains avant leur genoux » (10)

 

Et Ibn Abi Dâoûd a dit :

 

« Et ceci est la position adopté par les gens du hadîth » (11)

 

-Après avoir évoqué l’authenticité de la version du hadith, Shaykh Ahmed Shâkir dit :

 

« Malgré tout cela, certains parmi les gens de science, parmi lesquels Ibn Qayyim, ont donné une explication étrange en prétendant que les termes du hadith ont été inversés (involontairement) par son rapporteur et que les termes correct sont les suivants : « qu’il pose ses genoux (au sol) avant ses mains » !

Puis il a appuyé ses propos à l’aide de chaînes de transmissions faibles, et (en prétendant) que lorsque le chameau s’abaisse, il pose d’abord ses mains avant ses genoux, et que ce qui est donc voulu par l’interdiction de faire ressembler notre descente à celle du chameau est de s’abaisser en posant d’abord les genoux (contrairement au chameau, selon son avis) !

Cet avis n’est pas correct, car l’interdiction porte sur le fait de s’abaisser en s’écroulant brusquement au sol.

Et ceci ne peut se produire qu’en posant d’abord les genoux à la façon du chameau.

Ses genoux se trouvent sur ses pattes avants (mains) et non sur ses pattes arrières (jambes).

Tout ceci est mentionné dans Lisânoul ‘arab, contrairement à ce qu’a affirmé Ibnoul Qayyîm, à savoir que les linguistes ne se sont pas exprimé sur le sujet » (12) 

 

Il se peut que quelqu'un dise que le hadîth de Abi Hureyrah s'oppose à celui de Wâ'il, qu'ALLAH les agrée, hadith que voici : Wâ'ili Bni Houdjrin rapporte :

 

« J'ai vu le Messager d'Allah, que la prière et le salut d'ALLAH soient sur Lui, poser ses genoux avant ses mains lorsqu'il se prosternait et il levait ses mains avant ses genoux lorsqu'il se relevait ». (13)

 

At-Tirmidhî a dit, suite au hadîth de Wâ’îl :

 

« La plupart des gens de science voient qu’il se met en pratique et que la personne pose les genoux avant les mains et les mains se lèvent avant les genoux pour se relever ».

 

La réponse :

 

Ce hadîth est très faible et n’est donc pas en contradiction avec le hadîth d’Abi Hureyrah, car l’opposition ne peut avoir lieu qu’entre deux hadîth ayant comme degré, l’acceptation, alors que ce hadith n’est pas valable.

 

Il en est de même concernant ce qu’à cité At-Tirmidhî  رحمه الله تعالى, d’après la plupart des gens de science.

 

Nous avons vu que les Hanafites, les Shâfi’ites et les Hambalites soutiennent l’avis selon lequel les genoux se posent avant les mains.

 

Alors que les Mâlikites et une version de Ahmed soutiennent la pose des mains avant les genoux.

 

Ces derniers apportent des arguments plus convaincants et des paroles plus justes comme celles qui ont précédé provenant de Al Awzâ’î qui a rapporté que :

 

« J’ai vu les gens poser leurs mains avant leur genoux » et de Ibn Abi Dâoûd qui a dit : « Et ceci est la position adopté par les gens du hadîth ».

 

Si quelqu’un dit que le hadith de Wâ’il est renforcé par de nombreuses voies, la réponse à cela est que toutes ses voies sont faibles et blâmables (dha’îf mounkar) comme l’a démontré Shaykhoul Albânî dans Silsilatoul Ahâdithou Dha3îfah (2/330-332).

 

Effectivement, il a été confirmé au sujet de ‘Omar Ibnoul Khattab qu’il posait ses genoux au sol avant ses mains, tout comme il a été confirmé de ‘Alqamah et Al Aswad qu’ils ont dit :

 

« Nous avons retenu de Omar dans sa prière, qu’il se jetait en prosternation sur ses genoux comme le fait le chameau.

Il posait ses genoux avant ses mains » (14)

 

‘AbdiLLAH Ibn Mas’oûd posait d’abord ses genoux avant ses mains.

 

D’après Ibrâhîm An-Nakha’i :

 

« Nous avons retenu de ‘abdeLLAH Ibn Mes’oûd que ses genoux se posaient sur le sol avant ses mains » (15)

 

Et je ne doute pas que tout ces athârs qui prouvent la légitimité de poser les genoux avant les mains ont un fondement :

 

-Soit, ces athâr rétrogradent le caractère d’interdiction vers celui de blâmable, se basant sur le fait que la base sur les pratiques des compagnons dans leur façon d’accomplir une adoration est l’interdiction (التوقيف).

-Soit, ce qui nous est parvenu de manière claire, authentique et élevée (مرفوع) jusqu’au Prophète صلى الله عليه وسلم, que ce soit par la parole ou l’acte, et qui ne contredit pas l’acte de certains compagnons les uns des autres, alors le plus juste est de se contenter de ce qui a été élevé jusqu’à lui.

 

Et Allah est plus Savant.

 

(1) Hadith Sahîh rapporté par At-Tirmidhî (269), Abou Dâoûd (840 & 841), An-Nassâï (2/207) & Ad-Daraqoutnî (1/345).

Cheikh Ahmed Shâkir l'a authentifié dans son authentification de Sounan At-Tirmidhî (2/58) et également cheikh Al Albânî dans son authentification de Sounan Abi Dâoûd (1/158) et Sounan At-Tirmidhî (1/86).

(2) Dans son ouvrage Zâdoul Ma3âd, Ibnoul Qayyim défend le fait que les genoux se posent avant les mains. Cheikhoul Albânî quand à lui et de l'avis contraire. Voir Irwa'oul Ghalîl (2/75-80) et As-Silsilatoudh-Dha3îfah (2/330).

(3) Moudhakkiratou fî oussoulil fiqh de Ash-Shanqîtî p.174-175.

(4) Hadith sahîh rapporté par Ibnou Khouzaymah (1/318-319 n°627), At-Tahâwî dans charh Ma3ânîl Athâr (1/254), Ad-Daraqoutnî (1/344), Al Hâkim (1/226) & Al Bayhaqî (2/100).

Ce hadith marfoû3 a été authentifié par Al Hâkim avec les conditions de Mouslim et par cheikhoul Albânî dans ses annotations de Sahîh Ibni Khouzaymah.

(5) Rapporté par At-Tahâwî dans Charh Ma3ânî Al Athâr (1/256).

(6) Hadith sahîh rapporté par Al Boukhâri (3906).

(7) Kitâb El Hayawân de El Djâhit (2/355).

(8) Charh Ma3ânî Al Athâr (1/254). Sachant qu'il a opté pour l'avis de Abi Hanîfa, à savoir qu'il faut poser les genoux avant les mains.

(9) Tahdhiboul Loughah (10/216).

(10) Sifâtou Salâtin-Nabî de Al Albânî (p.122).

(11) 3awnoul Ma3boûd (1/311).

(12) Authentification de Sounan At-Tirmidhî de Ahmed Shâkir (2/59).

(13) Hadîth très faible rapporté par Abi Dâoûd (838), At-Tirmidhî dit qu'il est hassan gharîb(268), An-Nassâ'ï (2/206), Ibnou Mâdjah (882), At-Tahâwî (1/255), Ibnou Khouzaymah qui l'a authentifié(626), Ibnou Hibbân dans El Ihsân qui l'a authentifié(5/237 n°1912), Al Hâkim qui l'a authentifié (1/226) & Al Bayhaqî (2/98).

Cheikh Al Albâni le rend faible dans Silsilatoul Ahâdîthoun Dha3îfah (929, 2/329) et également cheikh Shou3ayb El Arnaout dans Tahqiq El Ihsân fi Taqrîb Sahîh Ibn Hibbân (5/237)

(14) Athâr Sahîh rapporté par Ibnou Abi Chayba (1/263), AbdeRAZZÂQ (2955)...

(15) Rapporté par At-Tahâwî dans Charh Ma3ânî Al Athâr (1/256).

 

Source : At-Tarjîh Fi Massâ'il At-Tahârati Was-Salah de Shaykh Mohammed Ben Omar Ben Sâlim Bâzmoûl, p.208 à 215, éd. Daroul Imâm Ahmed

traduit par lamektaba.over-blog.com

Cheikh Mouhammad Ibn 'Omar Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر سالم بازمول

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 > >>