252 articles avec priere - الصلاة

Les prières sunna (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les prières sunna (vidéo)

Question :

 

Quels sont les Rawatib (Prières Sunna associé aux prières obligatoires) qui peuvent être faite si la personne les manque ?

 

Réponse :

 

Les Rawatibs lequel le Prophète, que la paix soit sur lui, utilisait pour préserver sont de douze rak’ats, ce sont les Rawatib, pour le résident et non le voyageur.

 

-Douze rakats, dont quatre avant la prière de Dhor avec deux tasleems, et deux après la prière du Dhor, ce qui fait six.

 

-Deux après la prière du Maghrib et deux après la prière du ‘Isha, ce qui est dix.

 

-Et deux avant la prière du matin (Fajr), ce qui fait douze.

 

Le Prophète, paix soit sur lui, avait l'habitude de pratiquer cela de manière suivie pendant durant sa présence à son domicile.

 

Et Il, que la paix soit sur lui, a dit:

 

«Celui qui préserve quatre rak’ats avant Dhor et quatre après lui, Allah lui interdira le Feu".

 

Si la personne prie quatre après Dhor, ajoutant ainsi deux Rak’ats alors c'est mieux, mais ce n'est pas Rawatib.

 

Le Rawatib est de deux rak’ats.

 

S'il prie quatre après la prière de Dhor, elle possède en elle la vertu et une énorme quantité de bien.

 

De la même façon avant la prière d'asr, il est recommandé à la personne de prier quatre rak’ats, mais ceux-ci ne sont pas Rawatib, ils sont plutôt recommandé.

 

Ceci est basé sur la parole du Messager d'Allah, que la paix soit sur lui:

 

"Puisse Allah avoir pitié de celui qui prie quatre rak’ats avant la prière de ‘Asr".

 

De même, si il prie deux rak’ats avant la prière du Maghrib et deux rak’ats avant la prière Isha, entre l'Adhan et l'Iqamah, ce qui est recommandé, mais ce ne sont pas Rawatib.

 

Au contraire, il est recommandé après l’Adhan de prier deux rak’ats, après l’Adhan du maghrib et du ‘Isha de prier deux rak’ats, deux rak’ats qui sont différentes des deux rak’ats de salutation en entrant à la mosquée (at tahiyatou al masjid).

 

Comme pour les salutations de la mosquée, si la personne entre dans la mosquée avant même l’Adhan puis il fait les salutations de la mosquée avec deux rak’ats.

 

Et si il entre après l’Adhan, l'Adhan du Maghrib ou après le Adhan du ‘Isha, puis il fait les salutations de la mosquée avec deux rak’ats et cela lui suffit de deux rakats entre l'Adhan et l'Iqamah.

 

Comme pour le voyage, il lui est seulement prescrit de prier la prière du Fajr Sunna et la prière du witr.

 

Durant le voyage, la personne prie seulement le witr et les prières Tahajjud pendant la nuit, et il prie la prière du Fajr Sunna.

 

Quant à la prière Sunnah du Dhor, Maghreb, et ‘Icha, alors il est préférable de les délaisser pendant le voyage.

 

Mais en ce qui concerne la prière du Fajr Sunna, le Prophète, paix soit sur lui, les conservait, étant en voyage ou résident.

 

Et si la personne manque la prière Sunnah du Fajr, elle les prie après la prière de l'aube ou après le lever du soleil.

 

Quant aux autres Rawatib, pour le Dhor, Maghrib et ‘Isha, alors elles n’ont pas à être faite lorsque le temps est passé, et si le temps est passé, elles n’ont pas à être faite.

 

Par conséquent, on ne ferait pas la prière Sunnah de Dhor après ‘Asr, ni les prières Sunnah pour Maghrib après ‘Isha, ni les prières Sunnah pour ‘Isha après Fajr.

 

Ces prières n’ont pas à être faites.

 

Quant à la prière surérogatoire de Fajr, elle est rattrapable.

 

Si il prie après la prière du Fajr, il n'y a pas de problème avec cela.

 

Et si il le prie après que le soleil s'est levé et a atteint son apogée alors c'est mieux.

 

Quant à la prière surérogatoire de Duha et les prières Tahajjud de la nuit alors ils sont prescrits pour le voyageur et le résident.

 

Est aussi la prière surérogatoire après avoir terminé ses ablutions, après que la personne termine ses ablutions, il lui est recommandé (pour lui de prier) qu'il soit en voyage ou résident.

 

De même, si une personne pénètre durant le voyage dans la mosquée, qu'il prie également deux rak’ats, même s'il est en voyage.

 

Puisse Allah vous récompenser par le bien.

fds

Par conséquent nous allons résumer la réponse une fois de plus, si vous me le permettez, les prières Sunna qui sont recommandés de faire.

 

D'abord le résumé de la réponse:

 

Les douze Rawatib qui sont spécifiques au résident sont :

 

-Quatre rak’ats avant Dhor avec deux tasleems,

-deux rak’ats après Dhor avec un Tasleem,

-deux rak’ats après Maghrib avec un Tasleem,

-deux rak’ats après ‘Isha avec un Tasleem,

-et deux rak’ats avant la prière du matin, après le lever du Fajr.

 

Ce sont les Rawatib que le Prophète, paix soit sur lui, préservait.

 

Quant à ceux qui sont rattrapables, alors c'est seulement la prière surérogatoire de Fajr, si elle est manquée, elle est faite après Fajr ou après le lever du soleil.

 

De même, les prières Sunna qui viennent avant Dhor peuvent être rattrapées  après Dhor.

 

Si les quatre Sunnah qui viennent avant Dhor sont manquées, elles sont priées après Dhor, puis il prie les deux rak’ats après Dhor.

 

Donc prier six rak’ats.

 

Les quatre qui viennent avant Dhur et les deux Rawatib qui viennent après Dhor. 

 

Puisse Allah vous récompenser par le bien.

 

Traduit par minhaj sunna

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

La prière un immense moyen de se faire pardonner (dossier)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La prière un immense moyen de se faire pardonner (dossier)

Parmi les immenses conséquences de la prière et ses fruits les plus nobles :

 

ce que l'on trouve en elle comme pardon des péchés, dépôt des fardeaux et affranchissement des mauvaises actions.

 

Il est rapporté dans l'Authentique de Mouslim de la part de Abou Houraira (رَضِيَ اللَّهُ عَنْه) que le prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit:

 

"les 5 prières et la prière du vendredi à la suivante, le mois de jeune au Ramadan suivant, sont un affranchissement des péchés qu'il y a entre eux en dehors des grands péchés".

 

Et dans les recueils des imams Al-Boukhari et Mouslim, il est rapporté que Abou Houraira (رَضِيَ اللَّهُ عَنْه) a entendu le prophète (صلى الله عليه وسلم) dire :

 

"Voyez-vous, s'il y avait une rivière devant la porte de chacun d'entre vous, qu'il s'y lavait 5 fois par jour, diriez-vous qu'il puisse lui rester de la saleté.

Les compagnons répondirent : Il ne lui resterait aucune saleté.

Il (صلى الله عليه وسلم) dit : Telles sont les 5 prières, Allah efface par celles-ci les fautes."

 

Et les propos à se sujet sont nombreux, et du fait de l'importance du pardon dans laprière, il a été prescrit au musulman une abondance de demande de pardon dans chaque position des positions de la prière, qu'il soit debout, incliné, prosterné ou assis.

 

copié de ahloulhadith.typepad.com

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr -  الشيخ عبد الرزاق العباد البدر

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Les 3 significations manquantes dans nos prières

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les 3 significations manquantes dans nos prières

Je souhaite me rappeler ainsi qu'à vous-même un sujet important, qui est le suivant :

 

Chacun de nous doit se purifier s'il souhaite faire la prière, la plus part du temps la personne veut seulement remplir son obligation religieuse, il n'y a pas de mal en cela, et l'objectif est atteint.

 

Mais il y a un degré supérieur et plus complet :

 

-Premièrement

 

Lorsque tu veux te purifié tu dois être conscient que tu te conforme à l'ordre d'Allah à travers sa parole (traduction rapprochée):

 

"Ô les croyants! Lorsque vous vous levez pour la prière, lavez vos visages et vos mains jusqu’aux coudes; passez les mains mouillées sur vos têtes; et lavez-vous les pieds jusqu’aux chevilles" (sourate al Mâ_ida verset 6)

 

Jusqu’à ce que tu es atteint le réel sens de l'adoration

 

-Deuxièment

 

Lorsque tu te purifie tu dois être conscient du suivi du Prophète (à travers sa sounnah), comme il l'a dit :

 

« Celui qui fait ses ablutions comme je les ai faites puis accomplit deux unités de prière... »

(Rapporté par Boukhary et Mouslim)

 

C'est à ce moment que la sincérité (ikhlâs) et le suivi du Prophète (moutaba'a) vont s'accomplir.

 

-Troisièment

 

Espérer la récompense de cette ablution auprès d'Allah, car cette ablution expie les péchés.

 

Et les péchés sortent avec la dernière goutte parmi les gouttes d'eau après le lavage des mains.

 

Et ainsi de suite.

 

Voilà les trois significations immenses et majestueuses auxquelles nous ne faisons pas attention. 

 

Ainsi si tu veux prier :

 

-Tu dois accomplir ta prière en ayant conscience de l'ordre d’Allah

 

à travers sa parole (traduction rapprochée) :

 

«  Et accomplissez la prière » (sourate al Baqara, verset 43)

 

-Puis en ayant conscience du suivi du Prophète (prière et salutation d'Allah sur lui)

 

lorsqu'il dit (prière et salutation d'Allah sur lui)

 

«Priez comme vous m'avez vu prié»

(Rapporté par al Boukhary)

 

-Et enfin en espérant la récompense

 

puisque cette prière est une expiation de ce qu'il y a entre elle et l'autre prière (qui l'a suit), et ainsi de suite.

 

Et nous oublions souvent cela et c'est pour ça (nous demandons à Allah qu'il soit pardonneur envers nous) que tu ne nous trouve pas imprégnés par les traces de l'adoration comme l'on devrait l'être.

 

Et pourtant nous attestons par Allah que la prière éloigne de la turpitude et des actes blâmables.

 

Et pourtant qui parmi les hommes lorsqu'il prie sa pensée change et s’éloigne de la turpide et du blâmable ?!

 

Si ce n'est peu de personne.

 

Cela car les significations souhaitées sont manquantes.

 

Explication des 40 ahadith de an-Nawawi par cheikh Ibn al Outhaymine (p252-254) 

Traduction : Abou Haroun AbdelMalik

       

يقول الشيخ ابن عثيمين رحمه الله: أودّ أن أذكّر نفسي وإيّاكم بمسألة مهمة وهي

كلنا يتوضّأ إذا أراد الصلاة،لكن أكثر الأحيان يريد الإنسان أن يقوم بشرط العبادة فقط، وهذا لابأس، ويحصل به المقصود، لكنْ هناك شيء أعلى وأتم

أولاً: إذا أردت أن تتوضأ استشعر أنك ممتثل لأمر الله في قوله

(َيا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا قُمْتُمْ إِلَى الصَّلاةِ فَاغْسِلُوا وُجُوهَكُمْ وَأَيْدِيَكُمْ إِلَى الْمَرَافِقِ وَامْسَحُوا بِرُؤُوسِكُمْ وَأَرْجُلَكُمْ إِلَى الْكَعْبَيْنِ)(المائدة: الآية6)

حتى يتحقق لك معنى العبادة

ثانياً: إذا توضأت استشعر أنك متبع رسول الله ،فإنه قال: "مَنْ تَوَضّأَ نَحْوَ وُضُوئي هَذَا ثُمَّ صَلَّى رَكْعَتَيْنِ"أخرجه البخاري ومسلم حينئذٍ يكون الإخلاص والمتابعة 

ثالثاً:احتسب الأجر على الله عزّ وجل بهذا الوضوء، لأن هذا الوضوء يكفر الخطايا، فتخرج خطايا اليد مع آخر قطرة من قطرات الماء بعد غسل اليد، وهكذا البقية

هذه المعاني الثلاثة العظيمة الجليلة أكثر الأحيان نغفل عنها، كذلك إذا أردت أن تصلي وقمت للصلاة استشعر أمر الله بقوله: (وَأَقِيمُوا الصَّلاةَ ) [البقرة:43] ثم استشعر أنك تابع لرسول الله صلى الله عليه وسلم حيث قال: "صَلوا كَمَا رَأَيتُموني أُصَلي"أخرجه البخاري ثم احتسب الأجر،لأن هذه الصلاة كفارة لما بينها وبين الصلاة الأخرى، وهلم جراً

يفوتنا هذا كثيراً ولذلك تجدنا- نسأل الله أن يعاملنا بعفوه - لانصطبغ بآثار العبادة كما ينبغي وإلا فنحن نشهد بالله أن الصلاة تنهى عن الفحشاء والمنكر، ولكن مَنْ مِنَ الناس إذا صلى تغير فكره ونهته صلاته عن الفحشاء والمنكر؟! اللهم إلا قليل، لأن المعاني المقصودة مفقودة

[شرح الأربعين النووية لشيخ أبن عثيمين رحمه الله( ص252-254)]

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Le front doit toucher directement l'endroit où l'on prie (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le front doit toucher directement l'endroit où l'on prie (audio-vidéo)

 

السجود على الطاقية أو الغترة أو الثوب

 

Question :

 

Est-il autorisé de se prosterner sur le bonnet (At-Tâqiyyah - الطّاقيّة) ?

 

La réponse :

 

Se prosterner sur le bonnet ou la ghoutrah ou sur le vêtement que tu portes est makrouh (détestable).

 

Car c'est quelque chose qui est connecté à la personne qui prie et Anas رضي الله عنه a dit:

 

"Nous priions avec le Prophète صلّى الله عليه و سلّم sous la chaleur extrême, si l'un d'entre nous n'était pas capable de placer son front sur le sol il déposait son vêtement (à terre) et se prosternait sur ce vêtement."

 

Ceci indique qu'ils ne se prosternaient sur leurs vêtements ou sur ce qui était connecté à leur personne que s'il y avait une nécessité à le faire.

 

Il a dit رضي الله عنه :

 

"Si l'un d'entre nous n'était pas capable de placer son front sur le sol."

 

Tandis que s'il n'y a pas de nécessité à le faire c'est alors détestable (makrouh) 

 

En nous basant sur cela : Se prosterner sur le bonnet (Tâqiyyah) est détestable car il n'y a pas de nécessité à le faire. 

 

Il faut donc lever le bonner (avant) la prosternation afin d'être à même de toucher directement du front l'endroit où l'on prie.

 

En ce qui concerne ce qui n'est pas connecté à la personne comme le fait de se prosterner sur un tapis de prière (sajjâdah) ou sur un large mouchoir assez large pour son front et son nez et ses deux mains alors il n'y a aucun problème à cela car cela n'est pas connecté au corps et il a été rapporté de manière authentique du Prophète صلّى الله عليه وسلّم qu'il a prié sur al-khoumrah qui est une natte qui est assez large pour les deux mains de celui qui prie et son front.

 

Fatâwa sur les cinq piliers

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

La femme laisse le front découvert lors de la prière afin qu'il touche directement le sol (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La femme laisse le front découvert lors de la prière afin qu'il touche directement le sol (audio)

 

Question :

 

Est il permis que le couvre tête de la femme couvre son front lors du soujoud de sorte que qu'il ne touche pas le sol directement (...)?


Réponse :

 

Il est préférable que le front touche directement le lieu du soujoud, mais si la nécessite oblige à se couvrir le visage comme en cas de présence d'hommes alors il n'y a pas de mal.(...)

 

Donc si la couverture du front est pour une nécessité il n'y pas de mal mais s'il n'y a pas de nécessité, Non !

 

Ainsi la femme fait en sorte que le khimar fasse le tour sur son visage en laissant son visage découvert.

 

Traduction oum mou'adh

 

السؤال: جزاكم الله خيراً هل يجوز أن يكون غطاء الرأس الذي تلفه المرأة على رأسها أثناء الصلاة مغطياً لجبينها عند السجود بحيث لا يلامس الأرض مباشرة وإن كان غير جائز فما العمل عند تغطية الوجه لوجود الرجال؟

  الجواب الشيخ: الأفضل أن تباشر الجبهة مكان السجود ولو دعت الحاجة لتغطية الوجه لوجود الرجال قريباً من المرأة فلا حرج مع أنه يمكنها أن تسفر عن وجهها إذا قاربت الأرض لكن قد يكون في هذا مشقة وربما تنسى والحاصل أنه إذا كان تغطية الجبهة لحاجة فلا بأس بذلك وإن لم يكن لحاجة فلا بل تجعل الخمار يدور على وجهها ويبقى الوجه مكشوفاً

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Ce que doit dire un prieur pendant la prosternation de l'oubli

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Ce que doit dire un prieur pendant la prosternation de l'oubli

Question :

 

Est-il autorisé de prononcer les adhkâro s-sodjôd (1) lors des sodjôd s-sahwi (2) ?

 

Réponse de Cheikh Ferkous :

 

Il est autorisé pour la personne distraite lors de sa prière qu'elle prononce lors des sodjôd s-sahwi (2) ce qu'elle prononce lors des prosternations durant la prière. 

 

Et ceci, car les sodjôd s-sahwi sont des prosternations.

 

Elles sont donc concernées par la globalité des textes religieux qui évoquent les prosternations, leurs caractéristiques et les invocations qui s'y rapportent.

 

Ceci (prononcer les invocations lors des prosternations de la prière) lui est recommandé, à l'exception de la récitation du Qo'r'an lors du rokô3 (3) et du sodjôd (4) qui est interdite conformément à la parole du Prophète, sallâ LLAHo 3aleyhi wa sallam :

 

أَلاَ وَ إِنِّي نُهِيتُ أَنْ أَقْرَأَ القُرْآنَ رَاكِعًا أَوْ سَاجِدًا فَأَمَّا الرُّكُوعُ فَعَظِّمُوا فِيهِ الرَّبَّ عَزَّ وَجَلَّ وَأَمَّا السُّجُودُ فَاجْتَهِدُوا فِي الدُّعَاءِ فَقَمِنٌ أَنْ يُسْتَجَابَ لَكُمْ

 

"On m'a interdit de réciter le Qor'ân durant l'inclinaison et la prosternation.

Durant l'inclinaison glorifiez votre Seigneur 3azza wa djal et durant la prosternation appliquez-vous à invoquer car vous êtes à même d'obtenir l'exaucement."

Rapporté par l'Imâm Moslim.

 

La science est auprès d'Allâh, et notre dernière invocation est Louange à Allâh, Seigneur de l'univers.

 

Que les éloges d'Allâh soient sur notre Prophète Mohammad, sa famille, ses compagnons et ses frères jusqu'au jour du Jugement, et qu'Il leur accorde Son salut complet.

 

(1) Les adhkâro s-sodjôd sont les invocations de prosternation que l'on prononce durant les prosternations de la prière tels que "Sob7âna rabbiya l-A3lâ", "Sobbô7on 9oddôson rabbo l-malâikati wa r-rô7", "Sob7ânaka Llâhomma rabbanâ wa bi7amdika Allâhomma ghfirlî"... Pour plus de détails sur les invocations à prononcer lors des prosternations en prière consulter le livre de l'Imâm Al-Albânî : "La description de la prière du Prophète, sallâ Llâho 3aleyhi wa sallam".

(2) Prosternations de distraction.

(3) Inclinaison.

(4) Prosternation.

 

Traduit par إلياس البيضاوي

 Publié par 3ilmchar3i.net

 
في مشروعية أذكار السجود في سجود السهو
السـؤال:هل يشرع الإتيان بأذكار السجود في سجود السهو؟
الجـواب:الحمدُ لله ربِّ العالمين، والصلاة والسلام على من أرسله اللهُ رحمةً للعالمين، وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين، أمّا بعد:
فيُشرع للساهي في صلاته أن يقول في سجود السهو ما يقوله في سجود صلب الصلاة؛ لأنَّه سجود تشمله عموم النصوص الواردة في السجود وصفاته وما يتعلَّق به من أذكار، ويستحب له ذلك غير أنه ينهى عن القرآن في الركوع والسجود، لقوله صلى اللهُ عليه وآله وسَلَّم
أَلاَ وَإِنِّي نُهِيتُ أَنْ أَقْرَأَ القُرْآنَ رَاكِعًا أَوْ سَاجِدًا، فَأَمَّا الرُّكُوعُ فَعَظِّمُوا فِيهِ الرَّبَّ عَزَّ وَجَلَّ، وَأَمَّا السُّجُودُ فَاجْتَهِدُوا فِي الدُّعَاءِ فَقَمِنٌ أَنْ يُسْتَجَابَ لَكُمْ
(١)
والعلمُ عند الله تعالى، وآخر دعوانا أنِ الحمد لله ربِّ العالمين، وصلى الله على نبيّنا محمّد وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين، وسلَّم تسليمًا
الجزائر في:14ذي الحجة 1426ﻫ
الموافق ﻟ: 14 يناير 2006م
١-أخرجه مسلم كتاب «الصلاة»: (1/220) رقم: (479)، من حديث ابن عباس رضي الله عنهما

01 fioriture-06-M

Question :

 

Que doit dire une personne pendant la prosternation de l'oubli (Soudjoud-as-Sahw), et pendant la prosternation de la récitation du Coran (Soujoud-at-Tilâwa)?

 

Réponse du Comité permanent [des savants] de l'Ifta :

 

Il convient au prieur de dire pendant les prosternations de l'oubli et celle de la récitation du Coran, ce qu'il a l'habitude de dire durant les prosternations de la prière, tel le fait de dire :

 

"سبحان ربي الأعلى - Sobhân Rabbiya Al-A`la - Gloire à mon Seigneur, le Très Haut"

 

Il répète cela trois fois ou plus.

 

Le devoir est de le dire une fois mais il est recommandable de dire, durant ces prosternations:  

 

  اللهم لك سجدت وبك آمنت ولك أسلمت، اللهم اغفر لي ذنبي كله دقه وجله وأوله وآخره وعلانيته وسره، سبحانك اللهم ربنا وبحمدك اللهــم اغفر لي

 

"Ô Seigneur! Je me suis prosterné devant Toi, j'ai cru en Toi, je me suis soumis à Toi, pardonne tous mes péchés, petits et grands, passés et futurs, cachés et dévoilés. Gloire à Toi, ô Seigneur! Par Ta louange, Seigneur, pardonne-moi!"  

 

Il lui est légitime également de dire:  

سبوح قدوس رب الملائكة والروح

 

"Parfait, Béni, Seigneur des Anges et de l'esprit."  

 

Ce dernier peut aussi dire les bonnes invocations qu'il désire, comme il le fait pendant les prosternations de la prière.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 5 de la Fatwa numéro ( 655 )
(Numéro de la partie: 7, Numéro de la page: 149)
 Publié par alifta.net

 

ما يقول المصلي في سجود السهو
س5: ماذا يقول الإنسان في سجود السهو والتلاوة؟
ج5: يقول في سجدتي السهو وسجود التلاوة ما يقوله في سجود الصلاة، ومن ذلك قول: (سبحان ربي الأعلى) يكررها ثلاثًا أو أكثر والواجب مرة، ويستحب أن يقول فيهما:  اللهم لك سجدت وبك آمنت ولك أسلمت، اللهم اغفر لي ذنبي كله دقه وجله وأوله وآخره وعلانيته وسره، سبحانك اللهم ربنا وبحمدك اللهــم اغفر لي  ويشرع له أيضًا أن يقول
 سبوح قدوس رب الملائكة والروح  ويدعو فيهما أيضًا بما أحب من الدعوات الطيبة كما يدعو في سجود الصلاة
وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم
السؤال الخامس من الفتوى رقم - 655
(الجزء رقم : 7، الصفحة رقم: 149)

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Terminer le tachahhoud ou faire le taslim lorsqu'on prie derrière un imam qui est rapide

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Terminer le tachahhoud ou faire le taslim lorsqu'on prie derrière un imam qui est rapide

Question :

 

Doit-on terminer le tachahhoud et prier sur le prophète  صلى الله عليه و سلم ou faire le taslim lorsqu’on prie derrière un imam qui ne nous laisse pas le temps de terminer le tachahhoud et prier sur le prophète صلى الله عليه و سلم ?

 

Réponse :

 

« …Quant au tashahhud, si l’imam fait le taslim avant que tu l’ai terminé et que tu n’as pas prononcé l’obligatoire (1) alors fais-le puis fais le taslim.

 

Mais si tu as déjà prononcé l’obligatoire et qu’il ne te reste que des invocations surérogatoires, alors dans ce cas fais le taslim avec l’imam… » 

 

(1) Il y a trois choses à prononcer obligatoirement comme l’a démontré Shaykh Al Albani رحمه الله dans son livre La description de la prière du Prophète صلى الله عليه و سل :

 

Le tashahhud.

La prière sur le Prophète صلى الله عليه و سلم -Assalat al ibrahimiya-.

La demande de refuge contre 4 choses (le châtiment de la tombe, le châtiment de l’enfer, la fitna de la vie et de la mort et la fitna du masih addajjal). 

 

Traduit par Abdullah Abou Ibrahim 

copié de forum.daralhadith-sh.com

 

  مكتبة الفتاوى : فتاوى نور على الدرب (نصية) : الصلاة

السؤال: يقول أحياناً يكون الإمام سريعاً في صلاته فيركع قبل أن تتم قراءتك ويسلم قبل أن تتم التشهد فماذا على المأموم أن يفعل إزاء ذلك؟

   الشيخ: إذا كانت سرعة الإمام تمنع المأموم من فعل شيء واجب فإن عليه أن يفارقه أي ينفصل عنه ويتم الصلاة لنفسه فإذا كان مثلاً لا يمكنك أن تقرأ الفاتحة حتى يركع فحينئذٍ عليك أن تنفرد وتكمل الصلاة لوحدك بطمأنينة أما إذا كان الإمام يسرع قبل أن تكمل القراءة التي بعد الفاتحة فلا حرج عليك أن تتابعه وأن تقطع القراءة وتركع وإن لم تتم القراءة التي كنت تريدها وأما في التشهد فإذا سلم قبل أن تتم التشهد فإن كنت لم تأت بالواجب فأت بالواجب ثم سلم وإن كنت قد أتيت بالواجب ولم يبق عليك إلا الدعاء المستحب فسلم مع الإمام فإن متابعة الإمام أولى من التخلف عنه

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Rater l'heure de la prière du fajr (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Rater l'heure de la prière du fajr (vidéo)

Question :

 

Quel est le jugement sur celui qui dort durant la prière du fajr car il est resté jusqu'à tard dans la nuit dans le but d'étudier ?

 

Réponse :

 

Mashaa Allah !

Mashaa Allah !

 

C'est une reussite, Il néglige l'obligation (de la prière du Fajr), et il reste éveillé toute la nuit.

 

Quel est le sens de la recherche de la science ici ! 

 

Alors qu'il perd et néglige les actes obligatoires, il n'y a aucun avantage dans cette recherche de la science.

 

La prière du Fajr est une obligation qui doit etre prié en son temps, en groupe et il n'y a rien qui l'emporte sur celle-ci.

 

copié de minhaj sunna

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Lorsqu'il l'imam se trompe dans la prière, les hommes disent «soubhanAllah» et les femmes applaudissent

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Lorsqu'il l'imam se trompe dans la prière, les hommes disent «soubhanAllah» et les femmes applaudissent

Question :

 

Quelle est la sagesse derrière le fait pour les hommes de dire "Soubhânallah" et pour les femmes d'applaudir, lorsque l'imâm commet une erreur d'inattention durant la prière communautaire, sachant que la voix de la femme n'est pas une ( `awra) - interdite à l'ouïe des hommes ?

 

Réponse :

 

La sagesse derrière la règle qui consiste pour les femmes à applaudir, lorsque l'imâm commet une erreur d'inattention, c'est le fait que leur voix peut inciter certaines personnes.

 

Alors, il leur a été commandé d'applaudir pour éviter toute tentation.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 3 de la Fatwa numéro (18911)

copié de alifta.net

 

الحكمة في تسبيح الرجال وتصفيق النساء

س3: ما الحكمة في تسبيح الرجال وتصفيق النساء إذا نسي الإمام أثناء الصلاة بالجماعة ما دام صوت المرأة ليس بعورة؟

ج3 : الحكمة في مشروعية تصفيق النساء إذا سها الإمام لأن صوتهن قد يفتتن به بعض الناس، فأمرن بالتصفيق للأمن من الفتنة

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الثالث من الفتوى رقم - 18911

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

La prosternation de remerciement (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La prosternation de remerciement (vidéo)

Publié par sahihofislam

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Descendre pour la prosternation seulement lorsque l'imam pose son front par terre

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Descendre pour la prosternation seulement lorsque l'imam pose son front par terre

Le fait de descendre pour la prosternation seulement lorsque l'imam pose son front par terre :

 

Al-Barâ' رضي الله عنه a dit :

 

"Les fidèles faisaient la prière en commun présidée par l'Envoyé d'Allah صلى الله عليه وسلم.

 

Lorsque celui-ci relevait la tête après l'inclination, je n'ai vu personne parmi nous courbant son échine jusqu'à ce que le Prophète صلى الله عليه وسلم n'étendît son front à terre.

 

Alors seulement tous les fidèles tombèrent prosternés". 

 

Numéro du Hadith dans le Sahîh de Muslim [Arabe uniquement]: 728

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Eternuer pendant la prière

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Eternuer pendant la prière

Question :

 

Si une personne éternue durant la prière doit-elle louer Allah ou non ? 

 

Réponse de Cheikh Fawzan :

 

Il n’y a pas de mal à ce qu’elle loue Allah de manière discrète, pour elle-même. 

 

Question :

 

C'est-à-dire qu’elle ne doit pas bouger sa langue lorsqu’elle loue Allah durant la prière c’est ça ? 

 

Réponse :

 

Si elle bouge sa langue qu’elle le fasse légèrement, il n’ y a pas de mal à ça.

Cependant elle ne doit pas élever la voix.

 

Recueil de Fatwa Du Cheikh Salih Al Fawzan Vol 2 p 136

111

Réponse de Cheikh Ben Baz :

 

يسأل أخونا عن حكم تشميت العاطس أثناء الصلاة ؟

لا يشمت إذا كان في الصلاة، العاطس لا يشمت أحداً ولا يشمته الناس، لأنه ليس له التكلم، التشميت من كلام الناس: يرحمك الله لا يتكلم به المصلي ولا يشمت أيضاً يقال يرحمك الله، لكن هو يحمد الله في نفسه، يحمد الله، العاطس يحمد الله في نفسه

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Prier sous dialyse (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Prier sous dialyse (vidéo)
 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

 

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

La prière nocturne en commun pendant un autre mois que ramadan

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La prière nocturne en commun pendant un autre mois que ramadan

Question :

 

Dans notre région, il y a une mosquée dans laquelle une annonce est affichée.

 

Cette dernière informe les fidèles qu'une prière nocturne (Salat Al-Qiyam) se déroulera un jour donné de la semaine et à un moment donné.

 

Cette façon de faire est-elle permise ou pas en nous donnant la preuve ?

 

Réponse :

 

La prière nocturne (Salat Al-Qiyâm) en congrégation n'est légitime que durant le mois de Ramadan comme cela est indiqué par la Sunna.

 

En dehors du mois de Ramadan, il est légal d'accomplir la prière nocturne individuellement mais il n'y a pas de mal à l'accomplir en groupe de temps en temps sans réserver pour cela une nuit particulière et sans en faire une annonce par affichage parce que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) l'accomplissait quelque fois avec certains de ses compagnons.

 

Quant au fait de désigner une nuit pour l'accomplir en groupe et au fait d'en faire une annonce, cela est une innovation qu'il convient d'interdire.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 2 de la Fatwa numéro ( 15528 ) 

copié de alifta.com

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

L'utilisation du doigt dans le tashahud (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L'utilisation du doigt dans le tashahud (audio)

 

Question :

 

Yâ Cheikh !

 

Vous pourriez m’expliquer la manière d’utiliser son index durant la prière (le tashahud) ?

 

Réponse de Cheikh Salih Al Fawzan :

 

Vous levez l’index pendant la prière lorsque vous prononcez le nom d’Allâh ou lorsque vous effectuez la dou’a du tashahud.

 

Vous le levez comme un signe d’unicité.

 

Question :

 

Certaines personnes Yâ Cheikh lèvent et bougent leur index jusqu’à la fin de la prière.

 

Réponse :

 

Oui, parcequ’ils croient en certains récits (hadiths) ou autre qu’il faut le bouger et qu’il est dur envers shaitan.

 

Mais la plus juste des façons, et Allâh sait mieux est qu’il ne le bouge pas.

 

Il faut juste le lever mais sans le bouger… c’est un signe de tawhid (unicité d’Allâh).

 

تحريك السبابة في التشهد - العلامة صالح الفوزان حفظه الله

Publié par 3ilmchar3i.net

«Le Prophète posait sa main gauche à plat sur son genou gauche, et il repliait tous les doigt de la main droite sauf l’index qu’il pointait vers la Qiblah. Et il fixait du regard son index.» [1]

 

«Quand son index pointait vers la Qiblah, mettait son pouce sur son majeur.» [2]

 

Et parfois, «il formait un cercle avec le pouce et le majeur.» [3]

 

«Il pointait son index et le faisait bouger tout en invoquant avec.» [4]

 

A ce sujet, il disait : «Il est plus dur pour Satan que le fer.»

 

Il voulait dire : «l’index.» [5]

 

A propos de sa parole «Tout en invoquant avec», l’Imam At-Tahâwî a dit : «Ceci prouve que c’était à la fin de la prière.»

 

Cheykh Al Albani dit :

 

C’est la preuve que la Sunnah est de garder l’index pointé et en mouvement jusqu’aux salutations finales, puisque les invocations ont lieu forcément avant.

 

C’est d’ailleurs, l’opinion de Mâlik et d’autres.

 

On a demandé à l’Imam Ahmed si on doit pointer son index dans la prière et il a répondu :

 

«Oui et avec vigueur.»

Ceci a été cité par Ibn Hânî dans ses Masâ’il ‘an il-Imâm Ahmed (p.80)

 

Cheykh Al Albani dit :

 

De cela, on peut déduire que le fait de bouger le doigt dans le Tachahhud est une Sunnah qui a été rapportée de manière sûre du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Ahmed et d’autres iamams de la Sunnah l’ont mise en pratique.

 

Qu’ils craignent Allah ceux qui prétendent que cette Sunnah est une absurdité qui ne convient pas de faire pendant la prière et c’est pour cette raison qu’ils ne bougent pas leur index, bien qu’ils sachent que c’est une Sunnah authentique.

 

Par ailleurs, ils se donnent beaucoup de peine pour l’interpréter d’une façon qui contredit le style de la langue arabe, mais aussi la compréhension des imams.

 

Ce qui est bizarre, c’est que certains défendent l’imam (Ahmed) dans d’autres questions, même si son avis contredit la Sunnah, sous prétexte que le fait de dire que l’imam s’est trompé implique qu’on le dénigre et qu’on ne le respecte pas.

 

Ensuite, cette personne oublie cela et rejette une sounnah confirmé et se moque de ceux qui la mettent en œuvre, tout en sachant - ou en ne sachant pas - que sa moquerie touche aussi ces imams qu’il défend d’habitude dans l’erreur, alors que sur cette question, ils ont suivi la Sounnah !

 

Pire encore, sa moquerie atteint le Prophète صلى الله عليه وسلم lui-même, puisque c’est lui qui nous a instauré cette Sunnah.

 

Ainsi, le fait de se moquer de cette Sunnah revient à se moquer de lui.

 

(Traduction rapprochée)

 

{Quelle récompense pour celui qui fait cela d’entre vous si ce n’est…}

 

Quant au fait de reposer son index après l’avoir pointé, ou bien le pointer uniquement au moment de l’attestation de Foi, tout ceci n’a aucun fondement dans la Sunnah.

 

Bien au contraire, c’est en contradiction avec la Sunnah d’après ce hadith.

 

Concernant le hadith, «il ne le bougeait pas (en parlant de l’index)», sa chaîne de rapporteurs n’est pas fondée, comme je l’ai démontré dans Dha’if Abî Dawoud (175).

 

A supposer même qu’il soit fondé, il est sous la forme négative (il nie le mouvement de l’index) alors que le hadith de ce chapitre est sous la forme affirmative (il confirme le mouvement de l’index).

 

La règle veut que l’on fasse prévaloir l’affirmation sur la négation, comme c’est connu chez les savants.

 

Donc il n’y a aucune preuve pour ceux qui réfutent le mouvement de l’index !

 

«Les compagnons du Prophète apprenaient cela les uns des autres, c’est-à-dire le mouvement du doigt dans l’invocation.» [6]

 

«Le prophète faisait ceci dans les deux Tachahhud.» [7]

 

«Le Prophète vit un homme faire les invocations avec les deux doitgs (levés), il lui dit alors : «Un seul (un seul), (et il désigna l’index).»» [8]

 

[1] Mouslim, Abou ‘Uwânah et Ibn Khuzaymah.

Quant à Al-Humaydî dans son Musnad (1/131) et Abû Yâ’la (2/275), ils ont mentionné un ajout, avec une chaîne de rapporteurs athentique d’après Ibn ‘Umar :

«Le fait de pointer l’index, c’est la lamentation et les pleurs de Satan. Qu’aucun de vous ne soit distrait en faisant ce geste.»

Al Hâmidî dresse son index puis dit : «Muslim Ibn Abî Maryam a dit : «Un homme m’a rapporté qu’il a vu les Prophètes, scultés dans une église au Châm (nord de l’Arabie), faire ceci dans leur prière, et Al-Hâmidî leva son doigt.»

Cheykh Al Albani a dit : «Ce récit est d’une utilité rare mais étrange ; et la chaîne de rapporteurs jusqu’à l’homme est authentique.»

[2] Mouslim et Abou ‘Uwanah

[3] Abou Dawoud, An-Nassa’î, Ibn ul-Jârûd dans Al-Muntaqâ (208), Ibn Khuzaymah (1/86/1-2), Ibn Hibbân dans son Sahîh (485) avec une chaîne de rapporteurs authentique et Ibn Al-Mulaqqin l’a authentifié (28/2)

Pour le hadith concernant le fait de bouger l’index, il existe un hadith qui le confirme dans (le recueil d’) Ibn ‘Adîy (287/1) et il a dit concernant son rapporteur ‘Uthmân Ibn Muqsim : «Il est faible, non fiable car il écrit ses hadith.»

[4] Référence : voir note précédente.

[5] Ahmed, Al-Bazzâr, Abu Ja’far, Al-Boukhturî dans Al-Amâlî (60/1), At-Tabarânî dans Ad-Du’a (73/1), ‘Abdul-Ghânî Al-Maqdissî dans As-Sunan (12/2) avec une bonne chaîne de rapporteurs, Ar-Rawyânî dans son Musnad (249/2) et Al Bayhaqî.

[6] Ibn Abi Chaybah (2/132/2) avec une bonne chaîne de rapporteurs.

[7] An-Nassa’i et Al Bayhaqî avec une chaîne de rapporteurs authentique.

[8] Ibn Abi Chaybah (12/40/1) et (2/123/2), An-Nassa’i, Al-Hâkim l’a authentifié et Adh-Dhahabî l’a approuvé et il existe un hadith qui le confirme mentionné par Ibn Abi Chaybah.

 

Extrait du Livre «La description de la prière du Prophète» p. 148 à 150 

Publié par el-ilm.net

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 > >>