247 articles avec priere - الصلاة

L’abandon de la prière et sa négligence aux heures fixes

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L’abandon de la prière et sa négligence aux heures fixes

Question :

 
Qu'en est-il de l'abandon de la prière ?
 
Réponse :
 
Ceci est de la mécréance...
 
Qu'Allâh nous préserve ainsi que nos frères de cela. Certes il y a sur cela des preuves tirées du Qor'ân et de la Sounnah, ainsi que du consensus de la communauté.
 
Allâh - Ta'âla - dit (traduction rapprochée) :
 
« Mais s'ils se repentent, accomplissent la Salâ et acquittent la Zakâ, ils deviendront vos frères en religion. » [1]
 
Et (traduction rapprochée) :
 
« Qu'est-ce qui vous a acheminé à Saqar ? » Ils diront : « Nous n'étions pas de ceux qui faisaient la Salâ. » [2]
Et des versets encore autres que cela.
 
Et de la « Sounnah » :
 
Le hadîth de Djâbir ou le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 
 
« Ce qu'il y a entre l'homme et entre le polythéisme et la mécréance, c'est l'abandon de la prière. »
Rapporté par Muslim dans son « Sahîh ».
 
Et selon les gens des « Sounans », Barîda Ibn Hassîb rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 
 
« L'engagement qui nous lie à eux repose sur la prière. Quiconque l'abandonne devient mécréant ».
Rapporté par Ahmad et d'autres, et c'est un hadîth Sahîh.
 
Et du « consensus de la communauté » :
 
Et il certes rapporté que 'Abdullâh Ibn Chaqîq (radhiallâhu 'anhu) a dit :
 
« Aucun acte n'était perçu par les Compagnons de Muhammad comme une impiété pour celui qu'ill'abandonnait, hormis la prière. » 
Rapporté par at-Tirmidhî et d'autres avec une chaîne de transmission authentique [Sahîh]. [3]
welcome_02.gif
Question :
 
Qu'en est-il de délaisser la prière à son temps ?
 
Réponse :
 
Ceci contredit la parole d'Allâh - Ta'âla (traduction rapprochée) :
 
« Et certes la prière a été prescrite aux croyants à des heures fixes. »
 
Et les heures fixes : est ce qui a été décrété à des moments bien précis.
 
Et le fait de la retarder de son temps obligatoire sans raison valable fait partie des grands péchés - Wa Allâhu Mousta'ân -
 
Et selon Anas qui a dit : J'ai entendu le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم dire :
 
« Voici la prière de l'hypocrite : Il s'assoit à observer le soleil jusqu'à ce qu'il soit entre les deux cornes de Satan, et à ce moment il se lève et exécute les quatre Raka'ah rapidement et ne mentionne pas Allâh si ce n'est que très peu. » 
Rapporté par Muslim.
 
Et si telle est la prière de l'hypocrite, alors comment peut-être [qualifiée] la prière de celui qui la délaisse jusqu'à ce qu'elle soit sortit [la prière] de son temps sans raison valable ?
 
Il y a certes des avis de plus d'un des gens de science, affirmant que celui qui délaisse la prière obligatoire jusqu'à ce qu'elle soit sortit de son temps, sans être résolu à vouloir l'accomplir [à ses heures fixes], est certes mécréant. [4]

[1] Coran, 9/11
[2] Coran, 74/ 42-43
[3] Kitâb « al-Mundhâr fî Bayân Kathîr min al-Akhtâ' ach-Châ-i'ah » p.37
[4] Kitâb « al-Mundhâr fî Bayân Kathîr min al-Akhtâ' ach-Châ-i'ah » p.38

copié de manhajulhaqq.com
 
Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز بن إبراهيم آل الشيخ

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Avoir la récompense d'un hadj et d'une omra

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Avoir la récompense d'un hadj et d'une omra

Accomplir la prière du sobh à la maison (puis s'asseoir pour) lire le coran jusqu'au lever du Soleil puis ensuite réaliser deux rak'ates est une oeuvre contenant beaucoup de biens et énormément de récompenses.

 

Cependant, ce qui ressort des shadiths rapportés sur ce sujet, c'est que cet homme n'obtient pas les récompenses promise à celui qui accomplit la prière en commun puis s'assoit. 

 

Sauf s'il prie chez lui à cause d'une maladie ou de la peur, puis s'assoit afin d'évoquer Allâh et lire le coran jusqu'au lever du Soleil et ensuite prie deux rak'ates.

 

Dans ce cas, il obtiendra les récompenses mentionnées dans le hadith, étant donné qu'il est excusé (car il dispose d'une raison valable). 

 

Concernant la femme, si elle s'assoit (dans son lieu de prière) après avoir accomplit la prière du Sobh afin d'évoquer Allâh ou lire le coran jusqu'au lever du soleil, puis prie deux rak'ates.

 

Elle obtiendra les récompenses rapportées dans les ahadiths, c'est-à-dire qu'Allâh inscrit à quiconque accomplit cela, la rétribution d'un hadj et d'une 'omra complète. 

 

Les ahadith concernant ce sujet sont nombreux, ils se renforcent les uns les autres et font partie de la catégorie du Hadith Hassan par autre que lui (hassan li ghayrih).

 

Majmou Fatawa Vol 11 p 403

Publié par 3ilmchar3i.net

ج: هذا العمل فيه خير كثير وأجر عظيم، ولكن ظاهر الأحاديث الواردة في ذلك أنه لا يحصل له نفس الأجر الذي وُعد به مَن جلس في مصلاه في المسجد، لكن لو صلى في بيته صلاة الفجر لمرضٍ أو خوفٍ، ثم جلس في مصلاه يذكر الله أو يقرأ القرآن حتى ترتفع الشمس، ثم يُصلي ركعتين، فإنه يحصل له ما ورد في الأحاديث؛ لكونه معذورًا حين صلى في بيته.
وهكذا المرأة إذا جلست في مصلاها بعد صلاة الفجر تذكر الله أو تقرأ القرآن حتى ترتفع الشمس ثم تصلي ركعتين، فإنه يحصل لها ذلك الأجر الذي جاءت به الأحاديث، وهو أن الله يكتب لمن فعل ذلك أجر حجةٍ وعمرةٍ تامتين. والأحاديث في ذلك كثيرة يشدّ بعضها بعضًا، وهي من قسم الحديث الحسن لغيره. والله ولي التوفيق

من ضمن الأسئلة الموجهة لسماحته من المجلة العربية
مجموع فتاوى ومقالات الشيخ ابن باز 11/ 403

Avoir la récompense d'un hadj et d'une omra
Cliquez pour agrandir

 

Anas ibn Malik رضي الله عنه rapporte que le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit : 
 
"Celui qui accomplit la prière Sobh en commun puis s'assoit pour évoquer Allâh jusqu'au lever du Soleil, ensuite prie deux rak'ates, aura la rétribution d'un pèlerinage et d'une 'Omrah"
Il ajoute que le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم dit : "Complète, complète, complète (est sa rétribution).""
Rapporté par Tirmidhi authentifié par Cheikh Albani
 
Ce Hadith existe sous d'autres versions. 
 
الترغيب في جلوس المرء في مصلاه بعد صلاة الصبح وصلاة العصر
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال قال رسول الله صلى الله عليه وسلم
من صلى الصبح في جماعة ثم قعد يذكر الله حتى تطلع الشمس ثم صلى ركعتين كانت له كأجر حجة وعمرة
قال قال رسول الله صلى الله عليه وسلم تامة تامة تامة
رواه الترمذي وقال حديث حسن غريب

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

La marque sur le front : Signe de piété ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La marque sur le front : Signe de piété ?

Question :

 

A-t-il été rapporté que le signe sur le front causé par la prosternation fait partie des signes des pieux ?

 

Réponse : 

 

Cela ne fait pas partie des signes des pieux ; mais il s'agit plutôt de la lumière apparaissant sur le visage, de l'épanouissement de la poitrine, du bon comportement et d'autres (choses) semblables à cela. 

 

Quant à la trace sur le visage causée par la prosternation, elle peut certes apparaître sur le visage de ceux qui ne prient que les obligations à cause de la fragilité de la peau.

 

Et il se pourrait qu'elle n'apparaisse pas sur le visage de celui qui prie beaucoup et allonge les prosternations.

 

Majmou3 al fataawaa, 13/188

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

‎هل ورد أن العلامة التي يحدثها السجود في الجبهة من علامات الصالحين؟

‎فأجاب فضيلته بقوله: ليس هذا من علامات الصالحين، وإنما هو النور الذي يكون في الوجه، وانشراح الصدر، وحسن الخلق وما أشبه ذلك، أما الأثر الذي يسببه السجود في الوجه فقد تظهر في وجوه من لا يصلون إلا الفرائض لرقة الجلد، وقد لا تظهر في وجه من يصلي كثيراً ويطيل السجود

‎مجموع فتاوى الشيخ ابن عثيمين رحمه الله ج13 ص188

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Quand se termine le temps de la prière du 'isha ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Quand se termine le temps de la prière du 'isha ?
Quant à sa (Sayid Sabiq [1]) parole :

 

« ... Et quant au temps de la prière du ' Isha, il s'étend jusqu'au temps du Fajr et c'est ce qui est compris du hadith d'Abû Qatada qui a dit que le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit :
 
« La négligence (de la prière) n'est pas de dormir trop longtemps, mais la négligence se trouve chez celui qui ne prie pas jusqu'à ce que le temps de la prière suivante ne vienne. »

Muslim l'a rapporté.

 
Le hadith prouve que le temps de chaque prière s'étend jusqu'à l'entrée du temps de la prière suivante, à part la prière du  Fajr, car certes, son temps ne s'étend pas jusqu'à la prière du Dhuhr, plutôt les savants ont unanimement reconnu que son temps prend fin au lever du soleil... »
 
Je dis (Al-Albani) : l'auteur (Sabiq) suit As-Shawkani [2] et d'autres qu'eux dans la manière dont ils ont employé ce hadith comme une preuve.
 
Cependant il n'y a aucune preuve en cela pour ce qu'ils concluent, particulièrement car il n'y a aucune mention des temps des prières, et cela ne fait pas référence aux temps des prières.
 
Ce hadith mentionne seulement le péché de celui qui sciemment et intentionnellement retarde la prière jusqu'à ce que son temps passe, qu'une autre prière vienne clôturer  son temps (comme le  Maghrib qui met fin au temps du 'Asr) ou non (comme le Fajr et le Dhuhr).
 
Ceci est prouvé par le fait que cette narration concerne spécifiquement la prière du  Fajr, quand le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) et ses compagnons ont dormi pendant le temps du Fajr pendant un voyage.
 
Les compagnons (qu'Allah les agrée) ont été étonné par ce qui leur est arrivé, donc le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) leur a dit : « Ne suis-je pas votre exemple ? ». Puis, il a mentionné le hadith.
 
Voilà comment il est rapporté dans le  Sahih Muslim et d'autres livres.
 
Donc, si ce hadith devait signifier ce qu'ils revendiquent : que le temps des prières durent jusqu'à l'entrée de celle qui la suit, alors ce serait une preuve claire, que  Fajr s'étend jusqu'au temps du Dhuhr, mais ils ne le disent pas ! 
 
Plutôt ils tiennent à ce que le Fajr soit une exception à cette règle. 
 
Donc ces déductions, après que nous avons fait comprendre la raison pour laquelle le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit cela, ne sont pas valables, comme le hadith a été mentionné spécifiquement pour la prière du Fajr, comment peut-il être une exception au hadith ?! 
 
En réalité le hadith ne légifère pas les temps des prières, mais il est une désapprobation ouverte de sciemment et consciemment retarder les prières de leurs temps.
A ce sujet, Ibn Hazm a dit en réponse à la conclusion que nous avons passée en revue :
 
« Cela ne prouve pas ce qu'ils disent et ils sont d'accord avec nous que le temps du  Fajr ne s'étend pas jusqu'au Dhuhr.
Le hadith ne prouve pas que le temps de chaque prière est lié au temps de celle d'après, il expose seulement les méfaits de celui qui retarde la prière en dehors de son temps, que la fin de son temps soit liée au commencement d'une autre prière ou non.
En outre, le hadith ne nie pas la négligence de celui qui retarde sa prière jusqu'à ce que son temps soit fini, même si le temps d'une autre prière a commencé, il n'affirme non plus sa négligence, plutôt cette narration est silencieuse quant à ces choses.
Ces questions sont traitées dans d'autres narrations qui mentionnent spécifiquement les temps des prières individuellement et légifèrent leur commencement et fin. 
 
Et nous devons dire que quiconque transgresse le délai fixé de n'importe quelle action parmi celles pour lesquelles Allah a légiféré un temps, a transgressé les limites d'Allah, le Très-Haut, et Il dit (traduction rapprochée) [3] :
 
« Et quiconque transgresse les limites d'Allah, ce sont eux les oppresseurs » [4]
 
Ainsi quand il devient clair que le hadith est exempt de toute  preuve indiquant que le temps de la prière du ' Isha dure jusqu'au Fajr, il nous faut revenir aux autres narrations qui sont des preuves claires de la législation du temps du 'Isha, comme sa parole (sallallahu 'alayhi wa sallam) :
 
« ... et le temps de la prière du 'Isha est jusqu'à la moitié de la nuit »
Rapporté dans le Sahih Muslim et ailleurs et cette narration existe intégralement dans le livre (Fiqh As-Sunna).
 
Ceci est soutenu par 'Umar ibn Al-Khattab qui a écrit à Abû Mussa Al-Ash'ari : 
 
« ... et prie le ' Isha avant qu'un tiers de la nuit ne passe, à moins que tu ne le retardes, alors à la moitié de la nuit, mais ne sois pas insouciant. » 
Ceci a été rapporté par Malik, At-Tahawi et Ibn Hazm et sa chaîne est sahih.
 
Cette narration est la preuve claire que le temps du  'Isha va jusqu'au milieu de la nuit [5] seulement et c'est ce qui est correct.
 
As-Shawkani a favorisé cela en disant :
« ... et le dernier temps pour le 'Isha est le milieu de la nuit. » [5] 
 
Et Siddiq Hasan Khan l'a suivi dans son explication [6] et une déclaration semblable a été rapportée de l'imam Malik comme il est trouvé dans Bidayatul-Mujtahid [7]
 
Et c'est aussi le choix d'un groupe de savants Shafi'i, comme Abû Sa'id Al-Istakhri et d'autres. [8]
 
Et Allah est plus savant.
 
[1] Note du traducteur : Il est l'auteur du livre Fiqh As-Sunna
[2] Note du traducteur : Voir Naylul-Awtar (1/430 de l'édition Dar Al-Ma'rifa).
[3] sens de sourate At-Talaq  :1
[4] Al-Mahalla (3/178)
[5] Note du traducteur : la nuit commence au coucher du soleil jusqu'à l'entrée du vrai Fajr, comme cela est convenu par les savants.
[6] Ad-Durar Al-Bahiya, note du traducteur : Voir At-Ta'liqat Ar-Radhiya, 1/40. Vous avez pu remarquer que shaykh Al-Albani a attribué les deux déclarations à la As-Shawkani - que le 'Isha s'étend seulement jusqu'à la moitié de la nuit et qu'il s'étend jusqu'au Fajr. Il n'y a aucune contradiction ici, comme As-Shawkani changeait souvent ses positions sur de nombreuses questions, comme il est trouvé dans ses livres de Fiqh. Ceci est un exemple clair comme le montre ses propres paroles.
[7] Ar-Rawdhatun-Nadiya (1/69-70) note du traducteur : Voir At-Ta'liqat Ar-Radhiya 1/356-359
[8] Note du traducteur : Voir Bidayatul-Mujtahid (1/241 de l'édition de Maktabatu Ibni Taymiya).
 
Article tiré du site bakkah.net
Source : Son livre  Tamam Al-Minna (p.140-142)
Traduit par Abul-'Abbas
copié de salafs.com
 
Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

La prière du matin après le lever du soleil ? (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La prière du matin après le lever du soleil ? (vidéo)

 فَإِذَا قَضَيْتُمُ الصَّلاَةَ فَاذْكُرُواْ اللّهَ قِيَاماً وَقُعُوداً وَعَلَى جُنُوبِكُمْ فَإِذَا اطْمَأْنَنتُمْ فَأَقِيمُواْ الصَّلاَةَ إِنَّ الصَّلاَةَ كَانَتْ عَلَى الْمُؤْمِنِينَ كِتَاباً مَّوْقُوتاً 

 
"Quand la salât est terminée, continuez à invoquer Allah, que vous soyez debout, assis ou couchés.
Une fois la sécurité retrouvée, reprenez alors l'accomplissement de vos prières normalement, car la salât est une obligation pour les croyants et elle doit avoir lieu à des moments précis." (An-Nisaa.verset 103)

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Le shaitan a uriné dans tes oreilles !

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le shaitan a uriné dans tes oreilles !
Dormir pendant la Prière du fajr...
 
Question :
 
Concernant la personne qui prie toutes les prières obligatoires, mais retarde la prière du Fajr, (les autres) prières qu'il prie sont-elles correctes (c'est-à-dire acceptable) ?
 
Et que lui conseillez-vous ?
 
Réponse :
 
S'il ne prie pas du tout la prière du Fajr, il est considéré comme un mécréant (Kafir) et s'il la retarde (la prière du Fajr), il est considéré comme un pécheur désobéissant.
 
Il a été rapporté dans le Sahih d'Al-Bukhari qu'il a été dit :
 
« ô messager d'Allah, untel a dormi jusqu'à ce que vienne le matin. Donc le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Shaytan a uriné dans ses oreilles ».
 
Il a aussi été rapporté dans le Sahih d'Al-Bukhari que le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit :
 
« Shaytan vient à l'un d'entre vous et il lie un nœud à l'arrière de sa tête, en faisant trois nœuds.
 
Et il (le Shaytan) dit dans chaque nœud, ' Dors, tu as une longue nuit pour toi. '
 
Ainsi quand il se lève et se rappelle Allah, un des nœuds est délié et quand il fait ses ablutions un autre nœud est délié et quand il prie les trois nœuds sont déliés.
 
Ainsi, il se lève vif et avec un bon esprit et s'il se lève et ne se rappelle pas Allah, n'accomplit pas ses ablutions et ne prie pas, alors il se lève avec un mauvais esprit et paresseux (c'est-à-dire lent). »
 
Donc s'il la retarde (la prière du Fajr), il est considéré comme un pécheur désobéissant, sauf s'il le fait rarement, le sommeil (c'est-à-dire trop dormir) lui arrivant de temps en temps et qu'il soit incapable de se lever.
 
Comme ce qui est arrivé au prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) pendant une expédition.
 
Lui et ses compagnons ont voyagé pendant la nuit, puis à la fin de la nuit ils se sont installés (pour faire un camp).
Donc il (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « qui nous réveillera ? »
Bilal a dit : « je le ferai. »
Alors ils ont dormi et Bilal est allé dormir après eux en raison de la fatigue et du fait d'être resté éveillé tard dans la nuit.
Bilal a dormi et rien ne les a réveillés sauf la chaleur du soleil.
Donc le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) s'est levé et a ordonné que le Mu'adhin fasse l'Adhan (l'appel à la prière).
Puis ils ont prié comme ils priaient d'habitude (la prière du Fajr), c'est à dire qu'ils ont prié deux Raka'a de la prière sunna du Fajr. Puis ils ont prié la prière obligatoire.
 
Ainsi si cela arrive de temps en temps (c'est-à-dire dormir trop longtemps) il n'y a aucun mal en cela, si Allah, le Très-Haut, le veut.
 
Je me rappelle aussi quelque chose que le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit :
 
«Quiconque dort pendant la prière ou oublie de la faire, son temps (de la prière) est lorsqu'il s'en rappelle.»
 
Donc cela prouve qu'il n'y a aucune négligence dans le sommeil et la distraction, si cela arrive de temps en temps.

Cependant, si c'est l'habitude normale de la personne, alors non.

Article tiré du site assalafi.com
Traduit par Aqil Walker
Source : Ijabatus-Sa'il, pp. 40-41
copié de salafs.com
 
Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ مقبل بن هادي الوادعي

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Alignez vos rangs !

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Alignez vos rangs !

D'après Anas Ibn Mâlik (radhiallâhu 'anhu), le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit :

 
« Alignez vos rangs ! Car bien aligner les rangs fait partie d'une prière complète. »
Rapporté par al-Bukhârî et Muslim

-  Le sens global [du hadîth]

Le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a guidé sa Communauté dans ce qui va les réformer et les rendre heureux.

 

Et ici, [Le Prophète] leur a commandé d'aligner leurs rangs de sorte qu'ils soient tous dirigés de manière unie vers la Qiblah [la Mecque], et de serrer les rangs afin que les Satans n'y trouvent pas leur chemin pour s'y faufiler dans leur prière.
 
[Le Prophète] les a orientés dans ce qui est une bonne leçon, qui est le perfectionnement du rang [dans la prière].
 
Et ce perfectionnement est un signe de ce qui complète la prière et la parachève.

Et la distorsion [du rang] diminue sa qualité.

-  Les règles à déduire de ce hadîth
 
  • Le fait qu'il est légiféré de régler les rangs dans la prière avec rectitude pour ceux qui l'accomplisse, et de sorte qu'ils soient unis, sans avancer et sans reculer.
     
  • Le fait d'aligner les rangs [dans la prière] est une raison pour que la prière soit complète, cela est donc recommandée - ce qui constitue le dogme de la majorité des savants. Et ceux qui disent que cela est une obligation sur la base du Hadîth : « Alignez vos rangs ou Allâh détournera vos visages (les uns des autres) ». [1]
     
  • Le fait qu'il est blâmable de distordre [les rangs]. Et que cela diminue [la qualité] de la prière.
     
  • Le bienfait de la prière en groupe. De là, la récompense résulte du fait d'aligner les rangs qui est une raison liée à la prière en groupe.
     
  • Il est dit : la sagesse dans l'alignement des rangs est que cela est conforme à la manière dont les Anges s'alignent. Il est rapporté de Muslim, d'après Djâbir que le Prophète a dit : « Ne voudriez-vous pas vous ranger comme se rangent les anges auprès de leur Seigneur ? » Ils dirent : « Ô Messager d'Allâh ! comment se rangent-ils auprès de leur Seigneur ? » Il répondit : « ils complètent les rangs les uns après les autres et s'alignent ». [2] [3]
 

[1] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim
[2] Rapporté par Muslim, Abû Dâwoud, Ibn Mâdja et Ahmed
[3] Kitâb « Tayssîr al-'Allâm Charh 'Oumdat il-Ahkâm » du SHeikh 'Abdullâh al-Bassâm, 1/193-194

 

copié de manhajulhaqq.com

 
Cheikh ‘Abdullâh Ibn ‘Abder-Rahmân al-Bassâm - الشيخ عبد الله البسام

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

La quiétude dans la prière (الطمأنينة)

Publié le par 3ilm char3i - La science légiférée

La quiétude dans la prière (الطمأنينة)
La quiétude (الطمأنينة) :
 
C'est qu'il reste immobile lorsqu'il accomplit un pilier, jusqu'à ce que chaque vertèbre reprenne sa place.
 
Les savants ont dit :
 
« C'est le fait de rester immobile, même si c'est court. » 
 
Ainsi, celui qui ne fait pas preuve de quiétude dans sa prière, sa prière ne sera pas acceptée, même s'il prie mille fois. 
 
Avec ceci, on comprend les erreurs que l'on voit et qui sont commises par beaucoup de prieurs qui ne font pas preuve de quiétude, surtout après s'être relevés du Roukou' (l'inclinaison) et lors de l'assise entre les deux Soudjoud (prosternations).

Tu les vois, avant même que la personne se soit complètement redressée (du Roukou'), elle descend déjà en prosternation, et avant même que la personne se soit complètement assise (entre les deux prosternations), elle se prosterne déjà (pour la deuxième prosternation). 

 
Et cela est une grave erreur.

Si quelqu'un prie de cette façon mille fois, cela ne sera pas accepté, car le Prophète, paix et bénédictions d'Allah sur lui, a dit à la personne qui n'a fait preuve d'aucune quiétude et qui vint le saluer : 

 
« Retourne prier, car tu n'as pas prié. » 
 
Et cela prouve que celui accomplit une prière en délaissant un des piliers de la prière, ou d'une manière plus générale une obligation de la prière, sa prière ne sera pas acceptée. Bien plus, même s'il est ignorant au sujet des piliers de la prière, alors, sa prière ne sera pas acceptée. 
 
Source : « فقه العبادات » Page 153
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Les rangs dans la prière collective

Publié le par 3ilm char3i - La science légiférée

Les rangs dans la prière collective

Lors de l'annonce de la prière

 
Le fidèle se lève pour la prière à la vue de l'imam et cela indifféremment au début de l'iqama, en son milieu ou à sa fin, l'essentiel étant de se lever avant takbirat al ihram . 

Rien ne stipule qu'il faille se lever au moment où l'on dit " qâdaqâ qamatissalat " et surtout pas avant que l'imam ne se montre .

Le prophète ( sallahu 'alayhi wa salam ) a dit :
 
" Levez-vous pour prier lorsque vous me voyez ".
Rapporté par Al Boukhari
Sans titre 1-copie-3
L'agencement des rangs

 

Le Prophète ( sallahu 'alayhi wa salam ) ordonnait aux fidèles avant la prière de soigner leurs rangs .
 
Il ( sallahu 'alayhi wa salam ) a dit , en voyant la poitrine des hommes dépasser des rangs :
 
" Ô Serviteurs d'Allah ! Soignez vos rangs, ou alors Allah instaurera la divergence entre vous . ". 
Rapporté par Al Boukhari et Muslim
 
Une telle menace de la part du messager d'Allah ( sallahu 'alayhi wa salam )montre que l'agencement des rangs est bien plus qu'une recommandation prophétique mais en fait une obligation .
Shaykh Al Islam Ibn Taymiya rahimahullah a dit que tout le groupe se rend coupable en négligeant les rangs (al ikhtiyarat al fiqhiya) .
Sans titre 1-copie-3
L'imam doit veiller à l'alignement des rangs


Le prophète ( sallahu 'alayhi wa salam ) prenait le temps de ranger les fidèles lui-même , faisant reculer celui qui est trop en avant et avancer celui qui est trop en retrait en passant sa main sur les épaules et les poitrines d'un bout à l'autre du rang .

Sachant ce qui menace ceux qui négligent les rangs , les imams doivent se montrer patients et insister pour que les fidèles s'habituent à prier en rangs correctement alignés.

L'agencement des rangs est donc une obligation extérieure à la prière ; quand on y manque on est fautif mais cela n'annule pas la prière . Tout comme l'adhane est obligatoire avant la prière mais une prière sans adhane reste valable, bien que cela soit répréhensible.

Sans titre 1-copie-3
Des erreurs que les imams doivent éviter
 
Certains imams disent " ista'ou " alors que le rang est impeccable et ne font rien pour rectifier la rangée quand celle-ci n'est pas alignée .

D'autres disent " istaou " même s'il n' y a qu'une seule personne, pensant qu'ils appliquent ainsi une sunna, alors qu'on ne devrait le dire qu'en cas de besoin .
Sans titre 1-copie-3
Quelques règles à respecter

 L'alignement des rangs se fait par les chevilles, qui sont dans l'axe du corps plus que par les épaules car les gens ne sont pas tous de la même taille comme ils ne peuvent pas tous se tenir droits.

On ne peut pas se fier non plus à l'alignement des orteils car les pieds ne sont pas tous de la même longueur.

 Si l'imam se tient dans la même rangée que les fidèles, il ne doit pas sortir du rang , contrairement à ce qui est très souvent recommandé .

Ibn 'Abbas ( radhiallahu 'anhu ) raconte :

"Le Prophète ( sallahu 'alayhi wa salam ) m ' a pris par la tête et m ' a ramené de derrière lui vers sa droite "
Rapporté par Al bukhari

Il n'a pas mentionné qu'il l'ait mis un peu en retrait.


 Les rangées doivent être complétées les unes après les autres en partant de la première .

Le prophète ( sallahu 'alayhi wa salam ) a dit :

" Ne voudriez-vous pas vous ranger comme se rangent les anges auprès de leur Seigneur ? ".
Ils dirent :
" O Messager d'Allah ! Comment se rangent-ils auprès de leur Seigneur ? "
Il ( sallahu 'alayhi wa salam ) dit :
" Ils complètent les rangs les uns après les autres et s'alignent . "
Rapporté par Al Bukhari et muslim


 La meilleure rangée est la première .
Le prophète ( sallahu 'alayhi wa salam ) incitant les fidèles à accourir au premier rang a dit :

" si les gens savaient ce que recèlent l'adhane et le premier rang , ils se les seraient disputés ; et s'il n'y avait que le tirage au sort pour les départager, ils l'auraient fait . "
Rapporté par Al Bukhari et muslim

Cela suppose que le fidèle qui veux être au premier rang doit venir plus tôt et avancer devant.


 Le fidèle doit chercher à être le plus proche de l'imam .
Le prophète ( sallahu 'alayhi wa salam ) a dit :

" que viennent derrière moi les hommes adultes et les sages . " 
Rapporté par muslim

Car ils sont à même de corriger les éventuelles erreurs de l'imam et de le suppléer si besoin est.

Contrairement à ce que font certains qui se précipitent sur les murs du fond de la mosquée pour s' y adosser : ils se privent ainsi d'un bien certain et négligent du même coup une sunna du Prophète ( sallahu 'alayhi wa salam ) ceci tranche avec ce que nous voyons de nos jours : les gens commencent à s'aligner au deuxième rang avant que le premier soit complété.

Et quand on leur demande d'avancer ils sont surpris.

Ou encore, ils se font des politesses en se cédant mutuellement la place au premier rang, ce qui peut durer un bon moment et retarder le début de la prière .

La droite de la première rangée est préférable à sa gauche .
C'est à dire que s'il y a 10 personnes en rang centré derrière l'imam (5 à droite et 5 à gauche), la onzième personne qui arrivera se mettra à droite .

Et si une rangée contient plus d'une personne à droite qu'à gauche, elle doit être équilibrée .


 Les rangs des hommes sont devant et ceux des femmes derrière .

Le Prophète salallahu ' alayhi wa salam a dit :

" Les meilleures rangées pour les hommes sont celles de devant, les pires sont celles de derrière.
Les meilleures rangées pour les femmes sont celles de derrière et les pires celles de devant. ". 
Rapporté par Al Boukhari et Mouslim

( Remarque : et ce même s'ils sont tous de la même famille(maharim))


 Les enfants se mettent entre les rangs des hommes et les rangs des femmes.
Si les enfants regroupés ensemble perturbent la prière par leur agitation, leurs rires, leurs farces ou leurs disputes, il est préférable de les disperser dans les rangs.

 Si un enfant qui maitrise la prière et est conscient de ce qu'elle représente occupe une place au premier rang , il n'est pas souhaitable de l'en faire sortir et ce pour 3 raisons :
 
  • 1 - L'enfant risque de hair la mosquée dans laquelle on lui a fait l'affront de le sortir des rangs, surtout s'il était préparé et était venu à la mosquée heureux de bien faire.

 

  • 2 - L'enfant risque d'en vouloir à la personne adulte qui l'a humilié en le faisant sortir du rang.

 

  • 3 - Le hadith cité précedemment qui demande aux adultes de se mettre derrière le Prophète ( sallahu 'alayhi wa salam ) est une incitation pour les adultes et non une interdiction pour les enfants.

 
 Ne pas laisser de faille dans les rangs .

Le Prophète salallahu 'alayhi wa salam a dit :

" alignez-vous en rangs serrés et ne laissez pas de failles pour shaytân ( la'natoullah 'alayhi ) ". 
Rapporté par Abou dawoud.

Existe aussi dans la version authentifiée par shaykh Al Albani rahimahullah :

" dressez les rangs, rapprochez les épaules, fermez les espaces et ne laissez pas de failles pour shaytân ( la'natoullah 'alayhi ) ."


 Les rangées doivent être rapprochées entre elles, y compris la première avec la position de l'imam, car l'imam doit être proche des fidèles et non se mettre loin, laisser l'emplacement d'un rang ou deux entre lui et la première rangée, comme cela se fait dans certaines mosquées.

 La douceur et l'amabilité sont indispensables pour que l'ambiance de la prière soit favorable à la concentration (khushu') et à la dévotion.

Tirée de source : salat al jama'a
copié de as-salat.over-blog.com
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Dormir pendant la prière du fajr

Publié le par 3ilm char3i - La science légiférée

Dormir pendant la prière du fajr

Question :

 
Concernant la personne qui prie toutes les prières obligatoires, mais retarde la prière du Fajr, (les autres) prières qu'il prie sont-elles correctes (c'est-à-dire acceptable) ?

Et que lui conseillez-vous ?
 
 

Réponse : 

S'il ne prie pas du tout la prière du Fajr, il est considéré comme un mécréant (Kafir) et s'il la retarde (la prière duFajr), il est considéré comme un pécheur désobéissant.

Il a été rapporté dans le  Sahih d'Al-Bukhari qu'il a été dit : 

« ô messager d'Allah, untel a dormi jusqu'à ce que vienne le matin. Donc le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : «  Shaytan a uriné dans ses oreilles. » 

Il a aussi été rapporté dans le  Sahih d'Al-Bukhari que le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : 

« Shaytan vient à l'un d'entre vous et il lie un nœud à l'arrière de sa tête, en faisant trois nœuds.
Et il (le Shaytan) dit dans chaque nœud, ' Dors, tu as une longue nuit pour toi. '
Ainsi quand il se lève et se rappelle Allah, un des nœuds est délié et quand il fait ses ablutions un autre nœud est délié et quand il prie les trois nœuds sont déliés.
Ainsi, il se lève vif et avec un bon esprit et s'il se lève et ne se rappelle pas Allah, n'accomplit pas ses ablutions et ne prie pas, alors il se lève avec un mauvais esprit et paresseux (c'est-à-dire lent). » 

Donc s'il la retarde (la prière du Fajr), il est considéré comme un pécheur désobéissant, sauf s'il le fait rarement, le sommeil (c'est-à-dire trop dormir) lui arrivant de temps en temps et qu'il soit incapable de se lever.

Comme ce qui est arrivé au prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) pendant une expédition. 

Lui et ses compagnons ont voyagé pendant la nuit, puis à la fin de la nuit ils se sont installés (pour faire un camp).

Donc il (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « qui nous réveillera ? » Bilal a dit : « je le ferai. »

Alors ils ont dormi et Bilal est allé dormir après eux en raison de la fatigue et du fait d'être resté éveillé tard dans la nuit.

Bilal a dormi et rien ne les a réveillés sauf la chaleur du soleil.

Donc le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) s'est levé et a ordonné que le Mu'adhin fasse l'Adhan (l'appel à la prière).

Puis ils ont prié comme ils priaient d'habitude (la prière du Fajr), c'est à dire qu'ils ont prié deux Raka'a de la prière sunna du Fajr. Puis ils ont prié la prière obligatoire.


Ainsi si cela arrive de temps en temps (c'est-à-dire dormir trop longtemps) il n'y a aucun mal  en cela, si Allah, le Très-Haut, le veut.

Je me rappelle aussi quelque chose que le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit :  

« Quiconque dort pendant la prière ou oublie de la faire, son temps (de la prière) est lorsqu'il s'en rappelle. »

Donc cela prouve qu'il n'y a aucune négligence dans le sommeil et la distraction, si cela arrive de temps en temps.

Cependant, si c'est l'habitude normale de la personne, alors non.

Article tiré du site assalafi.com
Traduit par Aqil Walker
Source : Ijabatus-Sa'il, pp. 40-41
copié de salafs.com

 

Cheikh Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ مقبل بن هادي الوادعي

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Prier sur des tapis où figurent des images de mosquées, de tombeaux, de minarets et autres ?

Publié le par 3ilm char3i - La science légiférée

Prier sur des tapis où figurent des images de mosquées, de tombeaux, de minarets et autres ?

Question :

 
Quel est l'avis concernant la prière sur des tapis de prière [Sadjâdah] sur lesquels il y a des images de mosquées, des dômes sous lesquels il y a des tombeaux, des minarets et autres ?


Réponse :


Les images ne contenant pas d'âme sont permises, et prier sur des tapis qui contiennent des images de choses ayant une âme est détestable [Makroûh], car cela distrait l'adorateur dans sa prière, ceci dit, la prière est authentique, d'après un récit de Ahmad et Abû Dâwoud selon 'Uthmân Ibn Talhah qui rapporte que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) l'a appelé après qu'il soit entré dans la Ka'bah et lui a dit :

« J'ai vu les cornes d'un bélier quand je suis entré dans la maison et j'ai oublié de te dire de les couvrir, alors couvre-les, car il ne convient pas qu'il y ait quoi que ce soit dans la Maison qui distrait l'adorateur. »

Il est rapporté par Ahmad et al-Bukhârî d'après Anas :

« ‘Aisha avait une couverture avec laquelle elle couvrait un mur de la maison, et le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) lui a dit : « Eloigne cette couverture de moi, parce que les images qu'elle contient ne cessent de me perturber dans la prière. »

Ainsi il a ordonné que les cornes et que les couvertures soient retirées, et donc il est évident que cela distrait l'adorateur pendant ses prières. Mais il n'a pas été authentifié que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a interrompu sa prière [à cause de cela].

Al-Bukhârî et Muslim rapportent d'après 'Aishah que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a prié avec une chemise qui comportait des motifs, et il a regardé les motifs, et après qu'il eut fini, il a dit :

« Prend cette chemise et va la donner à Abu Djahm, et apporte-moi l'Anbidjâniyyah [1] car celle-là me distrait dans ma prière. »

En cela, il y a une mise en garde du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam).

Cependant, l'ensemble de ces choses qui distraient l'adorateur dans ses prières, n'annule pas sa prière, et cela indique l'interdiction de l'ensemble de ces choses qui distraient dans la prière, et prouve que la prière est correct en dépit de cela. [2]

 

[1] Anbijaniyyah : est un vêtement de tissus épais sans motif ni broderie.
[2] Fatâwa Islâmiyyah - Lajnah ad-Dâ-ima, 1/278     

 

copié de manhajulhaqq.com

 
Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Degrés dans l’accomplissement de la prière

Publié le par 3ilm char3i - La science légiférée

Degrés dans l’accomplissement de la prière
Et les gens, en ce qui concerne l'accomplissement de leur prière, sont divisés en cinq niveaux : 
 
-Le premier
 
Le niveau de celui qui est négligent et fait du tort à son âme :
 
Il est celui qui échoue dans l'accomplissement correct des ablutions, de la prière en son temps, ses limites indiquées et dans l'accomplissement de ses piliers essentiels. 
 
-Le deuxième
 
Celui qui préserve ses prières dans leurs temps appropriés et dans leurs limites indiquées, accomplit leurs piliers essentiels et accomplit ses ablutions avec soin.
 
Cependant, son effort (dans la réalisation de ceci) est perdu par des chuchotements dans sa prière, donc il est emporté par des pensées et des idées. 
 
-Le troisième
 
Celui qui préserve ses prières dans les limites indiquées, accomplit leurs piliers essentiels et s'efforce de repousser les chuchotements, les pensées et les idées.
 
Il est occupé à la lutte contre son ennemi (Shaytan) pour qu'il ne vole pas de sa prière.
 
À cause de cela il est engagé (à la fois) dans la prière et le jihad.
 
-Le quatrième
 
Celui qui est debout pour la prière, achève et perfectionne ses droits, ses piliers essentiels, exécute cela dans ses limites indiquées et son cœur est absorbé par la préservation de ses droits et limites indiquées, pour que rien n'en soit gaspillé.
 
Son souci entier est dirigé vers son établissement, son achèvement et sa perfection, comme il doit être.
 
Son cœur est immergé dans la prière et dans la soumission à son Seigneur le Glorifié. 
 
-Le cinquième
 
Celui qui est debout pour la prière comme celui mentionné ci-dessus.
 
Cependant, en plus de cela, il a pris et placé son cœur devant son Seigneur Azzawajall, regardant vers Lui avec son cœur avec attente, (son cœur) rempli de Son amour et de Sa force, comme s'il voyait Allah.
 
Les chuchotements, les pensées et les idées ont disparu et les voiles entre lui et son Seigneur sont levés.
 
Ce qu'il y a entre cette personne et d'autres en ce qui concerne la prière, est supérieur et plus grand que ce qu'il y a entre le ciel et la terre.
Cette personne est occupée par son Seigneur Azzawajall, enchanté par Lui. 
 
- Le premier type sera puni,
- on demandera des comptes au deuxième type,
- le troisième aura ses péchés et défauts expiés,
- le quatrième sera récompensé,
- et le cinquième sera près de son Seigneur, parce qu'il recevra la part de celui qui fait sa prière le délice et le plaisir de son œil.
 
Quiconque fait de sa prière, le délice et le plaisir de son œil, aura la proximité de son Seigneur Azzawajall comme délice et plaisir de son œil dans l'au-delà.
 
Il sera aussi un plaisir pour l'œil dans ce monde, car quiconque fait d'Allah le plaisir de son œil dans ce monde, chaque œil sera enchanté et satisfait de lui.
 
Article tiré du site salafipublications.com
Source : Al-Wabil As-Sayib 
Traduction Abu ` Iyad
copié de salafs.com
 
Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

L'enfant peut-il passer devant le prieur ?

Publié le par 3ilm char3i - La science légiférée

L'enfant peut-il passer devant le prieur ?

La question suivante a été posée à Cheikh Mouhammad Bazmoul -qu'Allah le préserve- lors des cours donnés à Stains, dont le sujet était : l'explication du livre de Cheikh Al-Albani -qu'Allah lui fasse miséricorde et le fasse entrer dans les plus hauts degrés du paradis-.

 

Cette question fut posée lors du 3ème cours
 

Notes personnelles :

 

Cette question est très importante, car de nos jours beaucoup de soeurs n'accordent que très peu d'importance quanT au fait que leurs enfants leur passent devant durant la prière sous prétexte qu'ils sont encore petits, mais l'éducation se fait dès petit et il ne faut pas attendre qu'ils grandissent pour inculquer les valeurs de l'islam, car d'ici là beaucoup de mauvaises habitudes auront été prises par l'enfant et donc plus dures à rectifier.

Qu'Allah facilite l'éducation des enfants à nos soeurs ainsi qu'à nos frères, car les frères sont également concernés et doivent s'impliquer au même titre que la soeur quand à l'éducation de leurs enfants, et que certains frères négligent totalement ce fait ou l'ignore.

222

Question :

« Ne laisse personne passer devant toi (dans la prière). »concerne aussi le petit enfant qui n'a pas encore atteint la puberté ?  

Réponse : 

 
Celui qui pose la question demande en disant : « Est-ce que la parole du Prophète -paix et bénédictions d'Allah sur lui- :

 

« Ne laisse personne passer devant toi (dans la prière). » concerne aussi le petit enfant qui n'a pas atteint la puberté ? » 

La réponse est :

Oui, ce hadith concerne aussi le petit enfant.
 
Mais, le petit enfant est ignorant et ne comprend pas.
 

Donc, tu ne le pousseras pas et ne lui feras pas de mal.

 

Tu t'avanceras afin qu'il passe derrière toi, comme le Prophète -paix et bénédictions d'Allah sur lui- faisait avec les ovins qui venaient et allaient passer devant lui.

 

Il s'avançait jusqu'à ce qu'ils passent derrière lui.

 

Ainsi, le petit enfant qui ne comprend pas, tu ne peux pas le pousser et tu ne lui feras pas de mal, car il ne sait pas, il ne comprend pas, il ne saura pas ce que tu veux, il ne comprend pas ces choses.

 
Donc, tu te comporteras avec lui comme le Prophète -paix et bénédictions d'Allah sur lui- s'est comporté avec ces ovins : tu fais en sorte qu'il passe derrière toi.
 
Tu t'avances afin qu'il passe derrière toi. 
 
Et si tu le prends avec la main pour le faire passer derrière toi, alors, il n'y a pas de mal à cela incha Allah. 
 
Wa Allahou a'lem.
 
copié de al-mumtahanah.over-blog.com
 
Cheikh Mouhammad Ibn 'Omar Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر سالم بازمول

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19