252 articles avec priere - الصلاة

Il est meilleur pour la femme, de retarder la prière de l'ishâ'

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Il est meilleur pour la femme, de retarder la prière de l'ishâ'

Le meilleur pour salât 'ishâ' est que tu la retarde jusqu'à la fin de son temps, et plus tu la retardes et mieux c'est, sauf s'il s'agit d'un homme.

 

Car l'homme, s'il la retarde, il manque la salât djamâ'ah (prière en groupe) et cela lui est interdit de la retarder au point de manquer la salât djamâ'ah.

 

Quant aux femmes dans leur maison, chaque fois qu'elles retardent salât 'ishâ', ceci est meilleur pour elles.

 

Mais qu'elle ne la retarde pas jusqu'au milieu de la nuit.

 

Majmu' Fatawa wa ar-Rassâ'il (12/211) question n°141

Publié par مدرسة تحفيظ القرآن بالمروج - École coranique de Mourouj

السؤال : ما حكم تأخير صلاة العشاء إلى وقت متأخر؟

الإجابة : الأفضل في صلاة العشاء أن تؤخر إلى آخر وقتها، وكلما أخرت كان أفضل، إلا أن يكون رجلاً فإن الرجل إذا أخرها فاتته صلاة الجماعةفلا يجوز له أن يؤخرها وتفوته الجماعة، أما النساء في البيت فإنهن كلما أخرن صلاة العشاء كان ذلك أفضل لهن، لكن لا يؤخرنها عن منتصف الليل

مجموع فتاوى و رسائل الشيخ محمد صالح العثيمين المجلد الثاني عشر - باب المواقيت

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Faire suivre une prière (obligatoire) par une autre prière (surérogatoire)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Faire suivre une prière (obligatoire) par une autre prière (surérogatoire)

Question :

 

Je voudrais l'explication du hadith : D'après Sâ'ib Ibn Yazîd, Mou3âwiya a dit :

 

"Si tu as prié la prière en groupe, ne la lie pas à une prière jusqu'à ce que tu parles ou que tu sortes, car le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم nous a ordonné cela, de ne pas lier une prière à une autre jusqu'à ce que nous parlions ou que nous sortions" ?

 

Réponse :

 

Le hadith est rapporté par Muslim dans son authentique, et il indique que si le musulman a prié la prière en groupe ou une autre qu'elle parmi les obligatoires, alors il ne doit pas la lier à une prière jusqu'à ce qu'il parle ou qu'il sorte de la mosquée.

 

Et le fait de parler peut être avec ce qu'Allâh a légiféré parmi les adhkâr comme il pourrait dire :

 

استغفر الله . استغفر الله . استغفر الله . اللهم أنت السلام ومنك السلام تباركت يا ذا الجلال والإكرام

 

astaghfirou'Llâh, astaghfirou'Llâh, astaghfirou'Llâh,

Allâhoumma anta s-salâm wa minka s-salâm tabârakta yâ dhâ l-djalâl wa l-ikrâm

 

lorsqu'il aura salué

 

Et ce qu'Allâh a légiféré après cela comme sortes de dhikr.

 

Et par cela se manifeste sa séparation totale de la prière, afin qu'on ne pense pas que telle prière est une partie de telle prière.

 

Et le but de cela est de distinguer la prière qu'il vient de terminer de l'autre prière.

 

S'il a accompli le salut de la prière en groupe, qu'il ne la lie pas à la surérogatoire afin qu'il ne pense pas lui-même, ou d'autres que lui, qu'elle soit liée à celle-ci ou qu'elle y soit attachée.

 

Et de même pour les autres prières telles que dhohr, asr, maghreb, l'3ichâ, et fajr, il doit y avoir une séparation par la parole comme le dhikr ou autre que cela comme parole, ou sortir de la mosquée afin que l'on sache que celle-ci n'est pas liée à ce qu'il y avait avant elle.

 

Traduit et publié par 3ilmchar3i.net

حكم وصل الصلاة بصلاة أخرى

أريد شرح هذا الحديث: عن السائب بن يزيد أن معاوية قال

إذا صليت الجمعة فلا تصلها بصلاة حتى تتكلم أو تخرج فإن رسول الله صلى الله عليه وسلم أمرنا بذلك أن لا نصل صلاة بصلاة حتى نتكلم أو نخرج ؟

الحديث أخرجه مسلم في صحيحه وهو يدل على أن المسلم إذا صلى الجمعة أو غيرها من الفرائض فإنه ليس له أن يصلها بصلاة حتى يتكلم أو يخرج من المسجد ، والتكلم يكون بما شرع الله من الأذكار كقوله

استغفر الله . استغفر الله . استغفر الله . اللهم أنت السلام ومنك السلام تباركت يا ذا الجلال والإكرام

، حين يسلم ، وما شرع الله بعد ذلك من أنواع الذكر ، وبهذا يتضح انفصاله عن الصلاة بالكلية حتى لا يظن أن هذه الصلاة جزء من هذه الصلاة . والمقصود من ذلك تمييز الصلاة التي فرغ منها من الصلاة الأخرى ، فإذا سلم من الجمعة فلا يصلها بالنافلة لئلا يعتقد هو أو غيره أنها مرتبطة بها أو أنها لازمة لها . وهكذا الصلوات الأخرى كالظهر والعصر والمغرب والعشاء والفجر لا بد من الفصل بالكلام كالذكر أو غير ذلك من الكلام أو الخروج من المسجد حتى يعلم أنها غير مربوطة بما قبلها

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Fixer son doigt lors du tashahud et le baisser avant de faire le taslîm ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Fixer son doigt lors du tashahud et le baisser avant de faire le taslîm ? (audio)

Question : 

 

Lors de la salat, je voudrais savoir par rapport au tashahud, dois-je fixer mon doigt lors de celui-ci, et dois-je baisser mon doigt avant de faire le taslîm ? 

 

Donc la personne demande lorsqu'elle fait le tashahud, est-ce qu'elle doit fixer son doigt et ensuite avant le taslîm doit-elle baisser son doigt ?

 

Tafaddal Yâ Cheikh, wa djazâkALlâhu kheyran

 

Réponse :

 

Quand on fait le tashahud, il y a 2 choses :

 

La première :

 

On doit regarder son doigt; car certains ne regarde pas le doigt mais regarde par exemple en face.

 

Donc la sounna c'est quoi ?

 

C'est de regarder son doigt

 

La deuxième :

 

Quelqu'un qui a vu sheykh Al Albany prier, رحمه الله, a rapporté a un ami qui m'a rapporté. 

 

Il lui a dit : «A peine il bouge son doigt, à peine du bas vers le haut, à peine»

 

C'est comme si tu fixes pas son doigt, tu crois qu'il n'est pas en train de le bouger, alors qu'il est en train de le bouger à peine. 

 

Pourquoi ?

 

Parce que y'a des gens, qui croient que, on doit le bouger, de façon à ce qu'il faut le remonter et descendre comme ça, du haut en bas, du haut en bas, jusqu'à ce qu'il termine le tashahud, d'une façon vraiment visible comme ça.

 

Y'en a d'autre qui font un rond comme ça, c'est comme si ils font un tour avec leur doigt.

 

Y'en a qui font pas seulement avec le doigt, mais avec toute la main ! 

 

Il prend sa main avec ses 5 doigts et il commence à la faire tourner.

 

Tout ça c'est faux.

 

Mais on bouge le doigt du haut vers le bas mais tout juste un peu, c'est presque pas visible. 

 

Ca c'est par rapport au fait de bouger le doigt et de le regarder, et on continue comme ça jusqu'à ce qu'on dit «Salâm».

 

Quand je tourne ma tête je dis : السلام عليكم, je baisse mon doigt. 

 

Na'am, السلام عليكم, en même temps je baisse mon doigt ان شاء الله تعالى.

 

Question posée par Bint Uthman - Fondatrice du site Dourouss As Salafiyatt

Le 26 novembre 2016 - 26 Safar 1438

Questions/Réponses Paltalk Sheykh Tchalaby

Retranscrit par Assma Bint 'Abdu Llah

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Qu'est-ce que la prière médiane ? - الصلاة الوسطى (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Qu'est-ce que la prière médiane ? - الصلاة الوسطى (audio)

Question :

 

Dans la sourate Al-Baqara verset 238 il est écrit :

 

حَافِظُوا عَلَى الصَّلَوَاتِ وَالصَّلَاةِ الْوُسْطَىٰ وَقُومُوا لِلَّـهِ قَانِتِينَ

 

(traduction rapprochée)

 

«Soyez assidus aux Salâts et surtout la Salât médiane, et tenez-vous debout devant Allâh, avec humilité.»

 

Quelle est la salât médiane, étant donné qu’en islam la journée commence à l’maghrib ?

 

Qu’Allâh vous fasse miséricorde.

 

Taffadal yâ cheikh oua JazakAllâhou kheiran.

 

Réponse :

 

Par rapport à la salât médiane, il y a beaucoup de divergences.

 

La sœur (ou celui qui a posé la question) parle du verset : 

 

حَافِظُوا عَلَى الصَّلَوَاتِ وَالصَّلَاةِ الْوُسْطَىٰ

 

(traduction rapprochée)

 

«Soyez assidus aux salawâts et surtout la Salât médiane»

 

الْوُسْطَىٰ (médiane) : Il y a une grande divergence parmi les savants.

 

Certains ont dit subh, certains ont dit dhor, certains ont dit l’asr.

 

Mais l’avis le plus juste إن شاء الله تعالى, le plus fort c’est que c’est salât l’Asr.

 

La salât médiane c’est salât l’asr.

 

Pourquoi ?

 

A cause du hadith authentique du Prophète صلى الله عليه وسلم dans Al-Boukhari et autres.

 

Une fois dans une bataille, le Prophète صلى الله عليه وسلم a été retenu au point où la salât médiane est passée (salât l’asr est passée), il a dit صلى الله عليه وسلم (dans le sens) :

 

«Qu’Allâh تعالى remplisse leur tombe de feu, ils nous ont occupés (ou préoccupé) de la salât médiane, salât l’asr»

 

Il صلى الله عليه وسلم a cité comme ça : Médiane, et il صلى الله عليه وسلم a dit l’asr. 

 

Donc, le Prophète صلى الله عليه وسلم a expliqué ce verset en montrant que salât médiane c’est salât l’asr بإذن الله تعالى.   

 

Samedi 4 Rabi' Al awwal 1438H - 3 décembre 2016

Question posée par Bint Uthman gérante du site Dourouss As Salafiyatt

Retranscription par Oum Amel

 

Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Rattrapage de la prière ratée à cause du sommeil ou celle délaissée

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Rattrapage de la prière ratée à cause du sommeil ou celle délaissée

Question :

 

Je suis un jeune homme qu'Allâh a guidé vers Son obéissance ; J'accomplis l'ensemble de mes prières sauf celle du fadjr que je rate des fois à cause du sommeil et je ne me réveille qu'après le lever du soleil.

 

M'est-il permis de faire ma prière à ce moment-là ?

 

Puis, comment doit-on faire pour rattraper la prière qu'on a ratée ?

 

Par exemple : Comment faire pour rattraper la prière de l'`Asr manquée, dois-je la rattraper le lendemain au moment de l'`Asr ou bien je la récupère au moment du Maghrib ?

 

Réponse :

 

Ce que vous avez raté à cause du sommeil ou d'un oubli, vous le rattrapez dès que vous vous réveillez ou vous vous en rappelez, même si votre réveil ou votre rappel coïncide avec le lever ou le coucher du soleil conformément à cette parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :  

 

"Lorsque l'un d'entre vous s'endort sans avoir accompli la prière ou s'il l'oublie, qu'il la fasse dès qu'il s'en rappelle. Telle est la seule expiation de cela."


Mais les prières prescrites délaissées volontairement sans reniement de leur caractère obligatoire jusqu'à ce que leur moment prescrit soit passé, l'avis le plus correct des savants et que cela est une mécréance majeure et il n'y a pas de rattrapage à faire.

 

Il vous appartient dans ce cas de vous repentir et de demander pardon à Allâh puis de regretter ce délaissement et enfin d'observer les cinq prières en veillant à les accomplir dans les moments prescrits comme le dit cette parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"Ce qui fait la différence entre nous et eux, c'est la prière. Quiconque l’abandonne devient alors mécréant."

 

Puis cet autre hadith du Prophète صلى الله عليه وسلم :  

 

"Entre l’homme, la mécréance et le polythéisme, il y a l’abandon de la prière"

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et prière et salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

(Numéro de la partie: 6, Numéro de la page: 10/11)

La première question de la Fatwa numéro 6196

 Publié par alifta.net

 

قضاء الصلاة التي نام عنها والتي تركها

س1: إنني شاب هداني الله إلى طاعته وأصلي جميع الصلوات الخمس ما عدا صلاة الفجر في بعض الأوقات يغلب علي النوم ولا أصحو إلا بعد طلوع الشمس، هل يجوز لي أن أصلي في ذلك الوقت، وكيف يقضي المصلي الصلاة التي فاتته مثلاً: صلاة العصر إذا فاتت عن وقتها هل أقضيها مع اليوم الثاني أم مع المغرب؟

جـ1: ما نمت عنه من الصلوات حتى فات وقته أو نسيته فَصَلِّه إذا استيقظت من نومك أو تذكرت، ولو كان استيقاظك أو تذكرك عند طلوع الشمس أو غروبها؛ لقول النبي صلى الله عليه وسلم

 من نام عن صلاة أو نسيها فليصلها إذا ذكرها، لا كفارة لها إلا ذلك

أما ما تركته من الصلوات الخمس عمدًا مع الاعتراف

بوجوبه حتى فات وقته فالصحيح من قولي العلماء: أن ذلك كفر أكبر ولا قضاء عليك، وإنما عليك التوبة والاستغفار، والندم على ما مضى، والمحافظة على الصلوات الخمس في وقتها؛ لقول النبي صلى الله عليه وسلم

 العهد الذي بيننا وبينهم الصلاة، فمن تركها فقد كفر

وقوله صلى الله عليه وسلم

 بين الرجل وبين الشرك والكفر ترك الصلاة

وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 6، الصفحة رقم: 13)
السؤال الأول من الفتوى رقم - 6196

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Les sounnah de la prière - سنن الصلاة

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les sounnah de la prière - سنن الصلاة

Parmi les sounnah de la prières, il y a :

 

1.L’invocation d’ouverture (Dou'â’ el Istiftâh).

 

2.Poser la main droite sur la main gauche contre la poitrine pendant la station debout, avant l’inclinaison (roukou)...

 

3.Lever les mains en ayant les doigts joints à hauteur des épaules ou des oreilles, durant le premier Takbîr, l’inclinaison, le redressement après l’inclinaison, et le redressement pour la troisième Rak'a juste après le dernier Tachahhoud.

 

4.Dire plus d’une fois l’invocation de l’inclinaison et celle de la prosternation.

 

5.Dire plus d’une fois l’invocation entre les deux prosternations.

 

6.Tenir la tête bien droite dans le prolongement du dos, durant l’inclinaison.

 

7.Éloigner les bras du corps et le ventre des cuisses pendant la prosternation.

 

8.Lever les avant-bras du sol pendant la prosternation.

 

9.S’asseoir sur la jambe gauche, en posant le pied droit verticalement, perpendiculaire au sol, pendant le premier tachahhoud et entre les deux prosternations.

 

10.Poser la fesse gauche sur le sol, en posant le pied droit verticalement, perpendiculaire au sol, et en faisant glisser le pied gauche sous le tibia droit, durant le dernier tachahhoud (position appelée Tawarrouk).

 

11.Diriger l’index vers la qibla dans le premier et le deuxième tachahhoud du début jusqu’à la fin et le bouger lors des invocations.

 

12.La Prière et la demande de bénédiction sur le Prophète صلى الله عليه وسلم et ses proches, et sur Ibrâhîm et ses proches, durant le premier tachahhoud.

 

13.L’invocation dans le dernier tachahhoud.

 

14.Réciter à voix haute dans la Prière de l’aube (El Fajr), et dans les deux premières Rak'a des Prières du coucher du soleil (El Maghrib) et du soir (El 'Ichâ’).

 

15.Réciter à voix basse dans les Prières du midi (El Dhohr) et de l’après-midi (El 'Asr), dans la troisième Rak'a de la Prière du coucher du soleil (El Maghrib) et dans les deux dernières Rak'a de la Prière du du soir (El 'Ichâ’).

 

16.Réciter d’autres versets du Coran après la sourate «L’ouverture» (El Fâtiha). 

 

Tout en tenant compte des autres actes recommandées de la Prière, que nous n’avons pas cités...

 

Publié par sounnah.free.fr

سنن الصلاة ومنها

1- الاستفتاح

2- جعل كف اليد اليمنى على اليسرى فوق الصدر حين القيام

3- رفع اليدين مضمومتي الأصابع ممدودة حذو المنكبين أو الأذنين، عند التكبير الأول، وعند الركوع والرفع منه، وعند القيام من التشهد الأول إلى الثالثة

4- ما زاد عن واحدة في تسبيح الركوع والسجود

5- ما زاد عن واحدة في الدعاء بالمغفرة بين السجدتين

6- جعل الرأس حيال الظهر في الركوع

7- مجافاة العضدين عن الجنبين، والبطن عن الفخذين في السجود

8- رفع الذراعين عن الأرض حين السجود

9- جلوس المصلي على رجله اليسرى، ونصب اليمنى في التشهد الأول وبين السجدتين

10- التورك في التشهد الأخير

11- نصب الرجل اليمنى حين الجلوس

12- الصلاة والتبريك على محمد وآل محمد، وعلى إبراهيم وآل إبراهيم في التشهد الأول

13- الدعاء في التشهد الأخير

14- الجهر بالقراءة في صلاة الفجر وصلاة الجمعة وصلاة العيدين والاستسقاء وفي الركعتين الأوليين من صلاة المغرب والعشاء
15- الإسرار بالقراءة في الظهر والعصر، وفي الثالثة من المغرب، والأخيرتين من العشاء

16- قراءة ما زاد عن الفاتحة من القرآن، مع مراعاة بقية ما ورد من السنن في الصلاة سوى ما ذكرنا 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Les actes qui annulent la prière - مبطلات الصلاة

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les actes qui annulent la prière -  مبطلات الصلاة

Les actes qui annulent la prière sont au nombre de huit :

 

Parler volontairement et consciemment.

Quant à celui qui a oublié ou est ignorant, sa Prière n’est pas annulé.

Rire.

Manger.

Boire.

Découvrir les parties intimes.

Dévier de façon importante de la direction de la Qibla.

Multiplier les gestes inutiles de façon successive durant la Prière.

Perdre les ablutions.

 

Publié par sounnah.free.fr

مبطلات الصلاة ، وهي ثمانية

1- الكلام العمد مع الذكر والعلم ، أما الناسي والجاهل فلا تبطل صلاته بذلك

2- الضحك

3- الأكل

4- الشرب

5- انكشاف العورة

6- الانحراف الكثير عن جهة القبلة

7- العبث الكثير المتوالي في الصلاة

8- انتقاض الطهارة

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Conditions, piliers et obligations de la prière

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Conditions, piliers et obligations de la prière

Les conditions de la prière - شروط الصلاة

 

Les Conditions de la prière sont au nombre de neuf :

 

L’Islam (être musulman).

La raison (être conscient).

Le discernement (entre le bien et le mal) c.-à-d. l’âge de raison.

La purification (ablutions majeures et mineures).

La suppression des impuretés.

Se couvrir les parties intimes.

L’entrée de l’heure de la Prière.

L’orientation vers la Qibla.

L’intention.

شروط الصلاة

وهي تسعة: الإسلام ، والعقل ، والتمييز ، ورفع الحدث ، وإزالة النجاسة ، وستر العورة ، ودخول الوقت ، واستقبال القبلة والنية

Les piliers de la prière - أركان الصلاة

 

Les piliers de la prières sont au nombre de quatorze :

 

Se tenir debout pour celui qui en a la capacité.

Le Takbîr d’ouverture (Allâhou Akbar).

Réciter la sourate «al Fâtiha».

L’inclinaison (roukou').

Le redressement après l’inclinaison.

La prosternation sur sept membres 

Le redressement après la prosternation.

S’asseoir entre les deux prosternations.

La tranquillité dans l’accomplissement de chacun de ces actes.

L'ordre entre les piliers.

Le dernier Tachahhoud

S’asseoir (pour le réciter).

La Prière sur le Prophète - Prière et Salut sur lui.

Les deux salutations.

أركان الصلاة

وهي أربعة عشر

القيام مع القدرة ، وتكبيرة الإحرام ، وقراءة الفاتحة ، والركوع ، والاعتدال بعد الركوع ، والسجود على الأعضاء السبعة والرفع منه ، والجلسة بين السجدتين ، والطمأنينة في جميع الأفعال ، والترتيب بين الأركان ، والتشهد الأخير ، والجلوس له ، والصلاة على النبي صلى الله عليه وسلم ، والتسليمتان

Les obligations de la prière -  واجبات الصلاة

 

Les actes obligatoires de la prière sont au nombre de huit :

 

Tous les Takbîr sauf celui d’ouverture.

Dire : «Sami' Allah li man Hamidah» (Qu’Allâh exauce celui qui Le loue) pour l’Imam et celui qui prie seul.

Dire : «Rabbâna wa lak al Hamd» (Ô notre Seigneur ! À toi la louange !) pour tous.

Dire : «Soubhana Rabbi al 'Adhîm» (Pureté à mon Seigneur L’Immense !) pendant l’inclinaison.

Dire : «Soubhana Rabbi al  'Alâ» (Pureté à mon Seigneur Le Très Haut !) pendant la prosternation.

Dire : «Rabbi ghfir li» (Ô Seigneur ! Pardonne-moi !) entre les deux prosternations.

Le premier Tachahhoud 

Et s’asseoir pour le réciter.

واجبات الصلاة

وهي ثمانية

جميع التكبيرات غير تكبيرة الإحرام ، وقول : ( سمع الله لمن حمده ) للإمام والمنفرد ، وقول: ( ربنا ولك الحمد ) للكل ، وقول: ( سبحان ربي العظيم ) في الركوع ، وقول: ( سبحان ربي الأعلى ) في السجود ، وقول : ( رب اغفر لي ) بين السجدتين ، والتشهد الأول ، والجلوس له

Publié par sounnah.free.fr

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Comment obtenir l'humilité (الخشوع) dans la prière ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Comment obtenir l'humilité (الخشوع) dans la prière ? (audio)

Question :

 

Une soeur demande : En ce moment je suis très distraite, comment faire ?

 

Réponse :

 

Je dis à cette soeur : Ecoute ce que dis Allâh سبخان الله عز و جل dans sourate Al-Mouminoun (verset 1 à 3).

 

Allâh تعالى a dit :

 

قَدْ أَفْلَحَ ٱلْمُؤْمِنُونَ

 

(traduction rapprochée)

 

{Bienheureux sont certes les croyants}

 

Al hamdoulillâh c'est une ni3ma.

 

Qui ça les croyants ?

 

ٱلَّذِينَ هُمْ فِى صَلَاتِهِمْ خَـٰشِعُونَ

 

(traduction rapprochée)

 

{qui sont humbles dans leur salât (prière}

 

Et c'est ce que cherche la soeur !

 

Elle dit : Je voudrais être humble dans la salât ; C'est-à-dire je voudrais avoir le khouchou3 (l'humilité) dans la salât.

 

C'est-à-dire en d'autre termes, la soeur dit : Je voudrais faire partie des bienheureux, des croyants qui seront bienheureux, car les bienheureux ce sont ceux qui ont le khouchou3 dans la salât c'est comme a dit الله سبحان وتعالى.

 

Écoutez ce que الله سبحان وتعالى a dit directement après ce verset.

 

Il a dit :

 

 وَٱلَّذِينَ هُمْ عَنِ ٱللَّغْوِ مُعْرِضُونَ

 

(traduction rapprochée)

 

{ceux qui se détournent des futilités}

 

Pour montrer comment faire pour avoir le khouchou3 (l'humilité).

 

Le premier (traduction rapprochée) : {Bienheureux sont certes les croyants}

Deuxième (traduction rapprochée) : {Ceux qui sont humbles dans leur salât (prière}

Et troisième (traduction rapprochée) : {qui se détournent des futilités}

 

De cela les savants ont pris que : Aucune personne ne peux ressentir le khouchou3 dans la salât si elle ne se détourne pas des futilités !

 

Je dis et je me dis aussi à moi-même, toutes personnes qui passent la plupart de son temps à rire et à plaisanter et à dire des bêtises, et la ghiba et la namima et je ne sais quoi ensuite elle rentre dans la salat, jamais, jamais, jamais elle ne sentira le khouchou3.

 

Si quelqu'un veut sentir le khouchou3 dans la salât alors qu'il fasse l'expérience.

 

Il reste, par exemple, une semaine seulement accroché au Coran et aux livres et aux cours ; Et tu vas voir dès que tu vas rentrer dans ta salât, qu'est-ce que tu vas sentir (dans ta salât) باذن الله سبحانه وتعالى... ?

 

Paltalk - Cours en direct du 16/10/2016 - (Extrait) Questions-Réponses

Retranscription par Bint Uthman

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Faire la prière en ayant les épaules découvertes

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Faire la prière en ayant les épaules découvertes

Question : 

 

Peut-on faire la prière en ayant les épaules découvertes ?

 

Et quel est le jugement de la prière accomplie avec un débardeur ?

 

Qu’Allâh vous récompense en bien.

 

Réponse :

 

Louange à Allâh, Maître des Mondes ; et paix et salut sur celui qu’Allâh a envoyé comme miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

Cela dit :

 

Si le prieur met une partie des vêtements sur ses épaules, sa prière est valide.

 

Si, au contraire, il prie en ayant le torse nu, les épaules découvertes, cela devient interdit, vu le hadith :

 

«Que l’un d’entre vous ne prie dans un seul vêtement sans qu’il en couvre ses épaules.» (1)

 

Cela est clarifié par le hadith rapporté par Bourayda رضي الله عنه où le Messager d’Allâh صلَّى الله عليه وآله وسلَّم interdisait de prier en portant des sarouals sans se couvrir par un habit (2).

 

Il apparait que l’interdiction citée dans ces hadiths invalide de prière de la personne qui peut couvrir ses épaules.

 

C’est l’avis adopté par Ahmad dans une de ses versions, bien que la majorité des savants atteste que cela est seulement détesté vu le hadith :

 

«Est-ce que vous possédez tous un double habit ?» (3)

 

Et le hadith de Djâbir رضي الله عنه qui a dit :

 

«J’ai vu le Prophète صلَّى الله عليه وآله وسلَّم en train de prier dans un seul habit.» (4).

 

Néanmoins, ces hadiths ne peuvent servir de preuve qu’en étant restreints par le fait de couvrir les épaules.

 

On réunit ainsi les deux preuves.

 

Le Prophète صلَّى الله عليه وآله وسلَّم a dit :

 

«Quiconque accomplit une prière dans un seul vêtement, qu’il inverse ses bords.» (5)

 

Et ‘Oumar ibn Aboû Salama رضي الله عنهما rapporte que :

 

«Le Prophète صلَّى الله عليه وآله وسلَّم a prié dans un seul vêtement en inversant ses bords.» (6)

 

Il va de soi que celui qui inverse les bords de son vêtement couvrira nécessairement ses épaules.

 

En effet, le débardeur cité dans la question est un vêtement qui couvre le torse du prieur et une partie de ses épaules, sa prière est ainsi valide et correcte – si Allâh le permet –.

 

Quant à la femme, il suffit qu’elle mette un Khimâr (7) et une cape (Dhir‘) pour que sa prière soit valide.

 

Maymoûna et Oum Salama رضي الله عنهما priaient en mettant une cape et un Khimâr, sans pour autant mettre un pagne (Izâr).

 

"Il serait absolument parfait qu’elle accomplisse la prière en portant une cape, un khimar et une milhafa (8)". (9)

 

Le savoir parfait appartient à Allâh, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.

 

(1) Rapporté par : Al-Boukhârî (359) et Mouslim (516). Cette version est aussi rapportée par Al-Bayhaqî (3286), d’après Aboû Hourayra رضي الله عنه.

(2) Rapporté par : Aboû Dâwoûd (636), Al-Hâkim (914) et Al-Bayhaqî (3276), d’après Bourayda رضي الله عنه. Ce hadith est jugé haşane (bon) par Al-Albânî dans Sahîh Abî Dâwoûd (3/202).

(3) Rapporté par : Al-Boukhârî (358) et Mouslim (515), d’après Aboû Hourayra رضي الله عنه.

(4) Rapporté par : Al-Boukhârî (353) et Mouslim (518), d’après Djâbir رضي الله عنه.

(5) Rapporté par Al-Boukhârî (360), d’après Aboû Hourayra رضي الله عنه.

(6) Rapporté par : Al-Boukhârî (354) et Mouslim (517), d’après ‘Oumar ibn Abî Salama رضي الله عنهما.

(7) Khimâr est un voile qui couvre les cheveux. (NDT).

(8) C’est une sorte de tunique sans manche. (NDT).

(9) Rapporté par : Ibn Abî Chayba (6168) et Al-Bayhaqî (3264). Al-Albânî a dit dans Tamâm Al-Minna (162) : «La chaine de transmission de ce hadith est jugée sahîh [authentique].» Cf. Mâ Sahha Min Âthâr As-Sahâba fî Al-Fiqh de Zakariya Ibn Ghoulâm Qâdir Al-Bâkistânî (1/280).

 

Alger, le 21 de Djoumâdâ Al-Oûlâ 1429 H, correspondant au 26 mai 2008 G.

Fatwa n° 508

Traduit et publié par ferkous.com

الفتوى رقم: ٥٠٨
الصنف: فتاوى الصلاة - أحكام الصلاة

في حكم صلاة مكشوف العاتقين

السؤال : ما حكمُ صلاة مكشوفِ العاتقَيْن؟ وما حكمُ الصلاة بالفنيلة؟ وجزاكم الله خيرًا

الجواب : الحمد لله ربِّ العالمين، والصلاة والسلام على مَن أرسله الله رحمةً للعالمين، وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين، أمَّا بعد
فإذا ما جعل المصلِّي شيئًا مِن الثياب على عاتقيه ـ وهو ما بين المنكبين إلى أصل العنق ـ فإنَّ صلاته تصحُّ بخلافِ ما إذا صلَّى مكشوف القسم الأعلى مِن بدنه مِن غيرِ أَنْ يضع على عاتقَيْه شيئًا فإنَّه منهيٌّ عنه لقوله صلَّى الله عليه وآله وسلَّم

«لاَ يُصَلِّيَنَّ أَحَدُكُمْ فِي الثَّوْبِ الوَاحِدِ لَيْسَ عَلَى عَاتِقَيْهِ مِنْهُ شَيْءٌ»

(١)

 ويوضِّحه حديثُ بُريدة رضي الله عنه

«نَهَى رَسُولُ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ أَنْ يُصَلِّيَ الرَّجُلُ فِي سَرَاوِيلَ وَلَيْسَ عَلَيْهِ رِدَاءٌ»

(٢)

، فظاهِرُ النهي في هذه الأحاديث يُفيدُ بطلان صلاة القادر على الفعل بتركه لها، وهو مذهب أحمد في روايةٍ عنه، وإن كان الجمهور حَمَلَها على الكراهة التنزيهية لقوله صلَّى الله عليه وآله وسلَّم

«أَوَلِكُلِكُمْ ثَوْبَانِ»

(٣)

، وفي حديث جابرٍ رضي الله عنه قال

«رَأَيْتُ النَّبِيَّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ يُصَلِّي فِي ثَوْبٍ»

(٤)

، غير أنَّ هذه الأحاديثَ لا يُسْتَدَلُّ بها إلاَّ مقيَّدةً بتغطية العاتقَيْن جمعًا بين الدليلين لقوله صلَّى الله عليه وآله وسلَّم

«مَنْ صَلَّى فِي ثَوْبٍ وَاحِدٍ فَلْيُخَالِفْ بَيْنَ طَرَفَيْهِ»

(٥)

، وفي حديث عُمَرَ بن أبي سلمةَ رضي الله عنه:

«أَنَّ النَّبِيَّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ صَلَّى فِي ثَوْبٍ وَاحِدٍ قَدْ خَالَفَ بَيْنَ طَرَفَيْهِ»

(٦)

، ولا يخفى أنَّ مَن يخالف بين طَرَفَيْه لا يَسَعُه إلاَّ بجعل شيءٍ على عاتقَيْه، ولمَّا كان المذكور في السؤال مِن الثياب يغطِّي القسمَ الأعلى مِن بدن المصلِّي وعلى عاتقَيْه منه شيءٌ فإنَّ صلاته صحيحةٌ جائزةٌ ـ إن شاء الله تعالى ـ
أمَّا المرأة فأقلُّ ما يمكن أن تصحَّ صلاتُها: الدرعُ والخمار، فقَدْ كانت ميمونةُ وأمُّ سَلَمة يصليَّان في الدرع والخمار وليس عليهما إزارٌ، والأكمل لها في صلاتها: الدرعُ والخمارُ والمِلْحفة، لحديثِ عمر بنِ الخطَّاب رضي الله عنه قال

«تُصَلِّي المَرْأَةُ فِي ثَلاَثَةِ أَثْوَابٍ: دِرْعٍ وَخِمَارٍ وَإِزَارٍ»

(٧)

والعلم عند الله تعالى، وآخر دعوانا أنِ الحمدُ لله ربِّ العالمين، وصلَّى الله على نبيِّنا محمَّدٍ وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين، وسلَّم تسليمًا

الجزائر في: ٢٣ رجب ١٤٢٧ﻫ
الموافـق ﻟ: ١٧ أوت ٢٠٠٦م

١) 
أخرجه البخاري في «الصلاة» (٣٥٩)، ومسلم في «الصلاة» (٥١٦)، واللفظ للبيهقي (٣٢٨٦)، مِن حديث أبي هريرة رضي الله عنه

٢) أخرجه أبو داود في «الصلاة» (٦٣٦)، والحاكم في المستدرك (٩١٤)، والبيهقي (٣٢٧٦)، مِن حديث بريدة رضي الله عنه. والحديث حسنه الألباني في «صحيح أبي داود» (٣/ ٢٠٢)

٣) أخرجه البخاري في «الصلاة» (٣٥٨)، ومسلم في الصلاة (٥١٥)، مِن حديث أبي هريرة رضي الله عنه

٤) أخرجه البخاري في الصلاة (٣٥٣)، ومسلم في «الصلاة» (٥١٨)، مِن حديث جابرٍ رضي الله عنه

٥) أخرجه البخاري في «الصلاة» (٣٦٠) من حديث أبي هريرة رضي الله عنه

٦) أخرجه البخاري في «الصلاة» (٣٥٤)، ومسلم في «الصلاة» (٥١٧)، مِن حديث عمر بن أبي سلمة رضي الله عنهما

٧) أخرجه ابن أبي شيبة في «المصنَّف» (٦١٦٨)، والبيهقي (٣٢٦٤)، وقال الألباني في «تمام المنَّة» (١٦٢): «وإسناده صحيح». وانظر: «ما صحَّ من آثار الصحابة في الفقه» لزكريَّا بن غلام قادر الباكستاني (١/ ٢٨٠)

الفتوى رقم: ٥٠٨

الصنف: فتاوى الصلاة - أحكام الصلاة

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

La femme prie à côté ou derrière son époux ? (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La femme prie à côté ou derrière son époux ? (audio-vidéo)

Question :

 

Quelle est la sounnah relative à la prière de la femme en compagnie de son époux ?

 

Se range-t-elle à côté de lui ou prie t-elle derrière lui ?

 

Réponse :

 

C'est entièrement égal.

 

Si elle se range à côté de lui, nul empêchement à celà.

 

Et si elle se range derrière lui, nul empêchement à celà.

 

​ Publié par Les gens du athar

ما هي السنة في صلاة المرأة مع زوجها ؟

السؤال : ما هي السنة في صلاة المرأة مع زوجها؟ هل تصف بجانبه أم تصلي خلفه؟

الجواب : كله سواء، إن صفت بجنبه لا مانع، وإن صفت خلفه فلا مانع

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Pendant la prière nous sommes en guerre contre satan (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Pendant la prière nous sommes en guerre contre satan (audio)

 

Certaines personnes n'arrivent pas à se concentrer durant leurs prières.

 

C’est-à-dire que certaines personnes, et c'est d’Allâh que vient le soutien, hors prière, sont les plus consciencieuses, dans leur dialogue avec les gens, dans les comptes, dans ceci, dans cela... 

 

...Il est des plus rigoureux...

 

Cependant, dès qu’il s’engage dans la prière, il n'arrive presque pas à être attentif à ce qu’il a prié.

 

Et ce, du fait de la prédominance du bas-monde dans les cœurs, et le refuge est auprès d’Allâh.

 

En cause également, notre capitulation face au diable.

 

Ô mes frères, lorsque nous sommes en prière, nous sommes en guerre contre le diable !

 

Car le diable sait que notre œuvre la plus importante est la prière.

 

C’est pourquoi, s’il n’arrive pas en premier lieu à nous éloigner de la pratique de la prière, il veille à en dérober ce qu’il peut.

 

Par conséquent, il convient que nous nous rappelions cela constamment, et quand nous disons donc : « Allâh est Le plus Grand » (Allâhou Akbar) en s’engageant dans la prière, nous devons intensifier notre ressenti.

 

Comment pouvons-nous proclamer : « Allâh est Le plus Grand » en se préoccupant de ce bas-monde ?

 

Nous pensons à la voiture, à l'épouse, à la famille, aux gens, aux guerres, et ainsi de suite...

 

Nous obtempérons avec le diable, car lorsque nous entamons la prière, ce dernier se présente à nous et dit : "Remémore-toi ceci", "Souviens-toi de cela".

 

Et il peut également nous rappeler ce que l'on aime.

 

Il se peut que tu sois étudiant en sciences religieuses, que tu aies égaré un de tes livres, tu as cherché cet ouvrage mais tu ne l'as pas retrouvé.

 

Puis, lorsque tu t’engages dans la prière, et que le diable voit que tu t'es disposé à accomplir cette prière, il vient pendant que tu es concentré et recueilli puis te dit : "Te rappelles-tu que tu as posé le livre à tel endroit ?", jusqu'à ce qu'il te trouble dans ta prière et que tu n’attendes que le moment de finir pour aller vérifier à cet endroit.

 

Et il se peut même que tu l’y trouves.

 

Et c'est pour cette raison, Ô mes frères, que nous devons nous enjoindre cela.

 

Pendant notre prière, nous sommes en guerre contre Satan.

 

Il convient donc de se rappeler de cela constamment !

 

Et lorsque le diable vient à nous et dit : "Rappelle-toi ceci", nous devons nous rappeler que nous sommes entre les mains d’Allâh.

 

Et il ne convient pas que nous détournions nos cœurs de notre Seigneur.

 

Il nous faut donc chasser le diable.

 

Révisé, relu et publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>