247 articles avec priere - الصلاة

Prier à la mosquée puis prier en tant qu'imam devant sa famille à la maison

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Prier à la mosquée puis prier en tant qu'imam devant sa famille à la maison

Questionneur :

 

[...]

Bien, qu'Allah vous bénisse Shaykh.

 

Exemple :

 

Je prie l'ishâa à la mosquée (derrière l'imam de la mosquée), est-il permis que je prie en tant qu'imam devant ma famille à la maison ?

 

Réponse :

 

Oui c'est permis néanmoins, la deuxième prière tu ne dois pas avoir l'intention de prier l'ishâa.

 

 طيب بارك الله فيكم يا شيخ. إذا صليت العشاء في المسجد مثلاً هل يجوز لي ان أصلي باهلي في البيت يعني أئمهم اكون امام لهم

 نعم يجوز ولكن تكون الثانية لك نافلة وليست العشاء

 

Question posée par notre frère Abdelmalik Abou Amatoullah Al-Younani du groupe Ad-dinou Al-Qayyim sur Whats app de Cheikh

 
Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Prier en état d'impureté

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Prier en état d'impureté

La question :

 

Quel est le jugement de celui qui tarde ou retarde le ghoussl (lavage légiféré) de la djanaba, d'un jour ou plus sans excuse?

 

Réponse :

 

Celui qui retarde cela sans excuse, alors il n'y a pas de doute qu'il est mauvais, et que son acte est un grand crime, étant donné qu'il a prie sans purification, et la prière -accomplie- sans purification est parmi les grands péchés.

 

Certains des gens de la science sont même partis jusqu'à dire qu'il apostasie par cela, car ca rentre dans le fait de prendre en raillerie les versets d'Allah.

 

Mais le plus connu chez la plupart des gens de la science est le fait que la personne ayant accompli la prière en étant en état d'impureté n'aura pas apostasié, mais il aura fait un grand péché -et le refuge est auprès d'Allah-.

 

Et il se doit dans ce cas là de se repentir auprès de son Seigneur -soubhanahou wa ta'ala-, et de refaire la prière qu'il aurait accomplie en ayant cette impureté sur lui, car il a accompli une prière sans purification, et le prophète -que la prière et la paix soient sur lui- a dit :

 

"Allah n'accepte pas une prière sans purification."

 

Traduit par sounna-traduction.forums-actifs.net

 

السؤال: السؤال الثاني يقول ما حكم من تأخر أو من أخر غسل الجنابة يوما أو أكثر بدون عذر؟

  الجواب : الشيخ: من أخر ذلك بدون عذر فإنه لا شك فيه ذميم وأنه فعل جرما عظيما حيث صلى بدون طهارة والصلاة بدون طهارة من كبائر الذنوب حتى ذهب بعض أهل العلم إلى أنه يكفر بذلك لأن ذلك من باب اتخاذ آيات الله هزوا لكن المشهور عند جماهير أهل العلم أنه لا يكفر من صلى محدثا ولكنه قد فعل إثما عظيما والعياذ بالله وعليه في مثل هذه الحال أن يتوب إلى ربه سبحانه وتعالى وأن يعيد الصلاة التي صلاها وعليه هذه وعليه الجنابة لأنه صلى صلاة بغير طهور وقد قال النبي عليه الصلاة والسلام

 لا يقبل الله صلاة بغير طهور

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Les moyens permettant le recueillement en prière (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les moyens permettant le recueillement en prière (audio-vidéo)

 

Question :

 

Quel est le moyen efficace pour rester concentré dans la prière ?

 

Réponse :

 

Nul doute, Ô vous les frères, que le recueillement est le cœur de la prière et son essence, et que la prière qui a un impact sur la personne et celle dans laquelle il se recueil à Son Seigneur, Glorifié et Élevé.

 

La récompense sera proportionnelle au niveau de recueillement.

 

Une personne entre en prière, puis en ressort, en n'ayant obtenu comme récompense que le 10ième de celle-ci, ou le quart,etc... en fonction de son recueillement.

 

Ce qui incombe à la personne c'est de ne pas être insouciante envers sa propre personne.

 

Il ne fait aucun doute que satan se soucie beaucoup à distraire la personne dans sa prière.

 

C'est pour cette raison que dès qu'elle entre en prière, il se présente à elle avec des sujets qui la préoccupent afin de la détourner de la prière.

 

Il a été rapporté qu'un homme s'est présenté à de grands imams (ndt : As-shâfi3i), se plaignant d'avoir oublié une chose très importante (une forte somme d'argent) qu'il avait laissé à un endroit, puis il a oublié.

 

C'était quelque chose qui le préoccupait énormément.

 

Il (l'imam) lui recommanda prier.

 

Lorsque qu'il commença à prier et qu'il voulut se concentrer est que son cœur était vraiment présent, il a fait le tekbir (dire « Allahou akbar ») et est entré en prière.

 

Satan est venu le distraire uniquement avec cette chose qu'il avait oublié, et il lui a indiqué l'endroit où elle se trouvait (pour qu'il cesse de prier et aille le récupérer).

 

Lorsque l'on commence la prière, satan vient avec ses insufflations, soit en nous évoquant des choses qui nous préoccupent beaucoup ; « rappelle-toi telle chose », « tu as perdu telle chose », « tu as oublié telle chose », « peut-être as-tu laissé la porte de la voiture ouverte », « peut-être as-tu laissé de l'argent dans la voiture », « peut-être ceci, peut-être cela... ».

 

Ou alors,il vient nous distraire avec des futures projets mondains, voir même des œuvres pieuses.

 

Il nous fait penser à un commerce, que l'on vend pour 100, puis que l'on gagne 200, puis que l'on vends à 1000, puis que l'on gagne 1000... jusqu'à en devenir millionnaires.

 

Et lorsque tu effectues les salutations finales tu te retrouves avec rien (de tout cet argent que tu comptais pendant la prière).

 

Ou avec les bonnes œuvres (il nous distrait).

 

Il vient à l'étudiant en science lorsqu'il commence la prière et lui dit : « sur telle question, les savants se sont divisé en 2 groupes, mais le 1er avis est réfuté par telle chose, et ont y répond de telle façon, et le second avis est réfuté par telle chose.»

 

Il entre donc dans un sujet, et y fait le tour, alors qu'il est en prière, dans le seul but de le distraire, et ceci, en raison de l'importance du recueillement. 

ge.png

C'est pourquoi, chers frères

parmi les moyens les plus importants permettant le recueillement

 

-La demande de protection auprès d'Allah contre satan le banni, en tout début de prière

 

Il est légiféré au musulman, dès lors qu'il prononce le tekbir et l'invocation d'ouverture, de dire :

 

« je cherche protection auprès d'Allah, l'Omnipotent, l'Omniscient contre satan le banni, ses insufflations, son inspiration (maléfique) et ses tentations. »

 

La personne cherche la protection auprès d'Allah, mais cette demande de protection doit être celle d'une personne ayant toute sa raison et comprenant son sens, et non pas celle d'une personne insouciante qui n'a pas conscience de ce qu'elle prononce.

 

Certains d'entre nous lorsqu'ils entrent en prière ne savent même pas ce qu'ils disent. Ils récitent la Fâtihah mais ne savent même pas ce qu'est la Fâtihah.

Ils disent : « Gloire à mon Seigneur, l'Immense » (soubhâna Rabbiyal 3adhîm) mais ils n'ont pas conscience de sa signification.

 

Non, La personne cherche la protection auprès d'Allah contre satan le banni, tout en ayant conscience de cela dans son cœur.

 

-Ô mes frères, parmi les plus importants moyens permettant le recueillement, que tu médites chaque mot que tu prononces dans la prière

 

Lorsque tu dis : « Allahou akbar » médite sur cette phrase et regarde les secrets quant au fait qu'elle soit formulé en début de prière.

 

Lorsque tu dis : « Allahou akbar » comment regardes-tu les gens en prière alors que tu dis : « Allahou akbar » ?

 

Allah est plus grand que tout. Médite cette phrase et cherche sa signification.

 

Tu entre en prière et tu sais qu'Allah est le plus grand.

 

Lorsque tu débutes la prière et que tu invoques Allah, médites de la 1ère parole « SubhânakAllahouma wa bihamdik », médite cette phrase et pense à ses sens.

 

Lorsque tu demandes protection à Allah contre satan, essai de méditer la dessus, de comprendre ce que tu dis.

 

Ceci est une grande cause parmi les causes amenant au recueillement dans la prière.

 

-Parmi les plus importants moyens permettant le recueillement en prière, que tu saches que lorsque tu es en prière, tu es en jihâd

 

Satan te combat.

 

Sois donc attentif et ne sois pas insouciant

 

Lorsque satan te vient et qu'il t'insuffle une chose, sois attentif et ne te laisse pas prendre.

 

Coupe court et médite sur ce que tu es en train de réciter.

 

Avec de la persévérance, cela va te mener à la concentration.

 

Beaucoup de gens veulent le paradis sans faire aucun effort.

 

Ils veulent la concentration en prière sans efforts, et veulent être compté parmi les alliés d'Allah sans faire d'efforts.

 

Cela n'est pas concevable.

 

Il est impératif de faire des efforts, de patienter.

 

Ces choses sont chères est inestimables.

 

Tu as besoin de faire des efforts et de patienter, et il se peut qu'après une, deux, trois ou quatre années, tu obtiendras ce que tu recherchais comme concentration, comme sincérité.

 

Mais l'affaire réside dans la patience et l'effort.

 

Nous demandons à Allah qu'Il m'accorde ainsi qu'à vous ce qu'Il aime et agrée.

 

traduit par lamektaba.over-blog.com

 

 

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî  - سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Trouver la Qibla

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Pendant la prière, demander protection contre satan (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Pendant la prière, demander protection contre satan (vidéo)

Question :

 

Noble shaykh.

 

Est-ce que la demande de protection contre satan le lapidé, en prière, se fait elle dans la 1ère rakaa ou dans toute la prière ?

 

Réponse :

 

La demande de protection (al isti3adha) contre satan le lapidé dans la prière est une sunna.

 

Et les savants, qu’Allâh leur fasse Miséricorde, ont divergé à savoir si elle se fait dans toutes les rakaa ou seulement dans la 1ère rakaa.

 

Il y a en cela deux avis.

 

Ce qui m’apparaît est que sa lecture dans la prière est unique.

 

Ainsi, la demande de protection se fait dans la 1ère rakaa.

 

A moins que ne survienne ce qui oblige à demander protection (à Allâh) comme le fait qu’une porte de waswas s’ouvre devant lui.

 

Le Messager صلى الله عليه وسلم a ordonné à l’homme lorsqu’une porte de waswas s’ouvre devant lui de crachoter trois fois et de rechercher protection auprès d’Allâh contre satan le lapidé.

 

copié de دورة العلوم - Les cercle des sciences

 

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Prier avec un vêtement volé

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Prier avec un vêtement volé

Certains savants ont dit que la prière n'était pas valide dans ce cas, car se couvrir est une adoration et si cette adoration est faite avec une chose interdite, elle n'a pas été faite selon l'ordre d'Allah et de Son messager, donc elle est rejetée, d'après la parole du Prophète  صلّى الله عليه وسلّم :

 

"Celui qui fait une œuvre qui ne fait pas partie de la religion, cette œuvre sera rejetée."

 

Également, car se couvrir est une condition de la prière et si cette condition est faite avec une chose interdite c'est comme si elle n'était pas présente. 

 

Ils se sont également servi comme preuve du hadith ou le Prophète  صلّى الله عليه وسلّم a ordonné à celui qui avait fait la prière avec son izar qui dépasse en dessous des chevilles de refaire la prière. 

 

D'autres savants quant à eux ont dit que la prière était valide, car le recouvrement des parties à été effectué et, car l'interdiction n'est pas reliée à la prière.

 

Quant au hadith mentionné, ils ont dit qu'il n'était pas authentique. 

 

Cet avis est celui de cheikh ibn Otheimin dans الشرح الممتع على زاد المستقنع :

 

وأما المحرَّم لكسبه: فأن يكون مغصوباً أو مسروقاً، مثل: رَجُلٌ سرقَ ثوبَ إنسانٍ وصَلَّى فيه، فنقول: الصَّلاة هنا غيرُ صحيحة؛ لأنك سترت عورتك بثوبٍ محرَّمٍ عليك، فلا تصحُّ صلاتُك

أما الشَّرطان الأولان فواضحان وأدلتهما ظاهرة

وأما الثَّالث؛ فمحلُّ خلافٍ بين العلماء[(290)]، فمن أهل العلم من يقول: إن السَّتر يحصُل بالثَوب المحرَّم؛ لأن جهة النَّهي والأمر مختلفة؛ لأن المحرَّم في هذا الثوب ليس هو لُبْسُه في الصَّلاة حتى نقول: إنه يُعارض الأمر بلُبْسِه في الصَّلاة. بل المحرَّم لُبْسُ هذا الثوب مطلقاً، وعلى هذا فيكون مورد النهي غير مورد الأمر، يعني: لو قيل لك: لا تلبس الحرير في الصَّلاة، ثم لَبِستَه، فحينئذ لا تصحُّ صلاتُك؛ لأن مورد الأمر والنهي واحد، والأمر اتِّخاذُ اللباس أو الزِّينة، والنَّهي عن لُبْس الحرير في الصَّلاة، لو كان الأمر كذلك لقلنا: إن الصَّلاة لا تصحُّ لتعارض الأمر والنهي. لكن في مسألتنا النَّهي خارجٌ عن الصَّلاة، لا تلبس الحرير مطلقاً، وهذا الرَّجُل لَبِسَه، فهو آثم بلُبْسِه لا شكَّ؛ لكنه ليس على وجهٍ يختصُّ بالصَّلاة حتى نقول: إنه ينافيها

وعلى هذا؛ فإذا صَلَّى بثوبٍ مُحَرَّمٍ فصلاتُه صحيحة؛ لكنه آثمٌ؛ لأنه متلبِّسٌ بثوب محرَّم

traduit par forum.daralhadith-sh.com
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Interrompre la prière pour s'éloigner de celui qui sent mauvais (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Interrompre la prière pour s'éloigner de celui qui sent mauvais (audio)

Question :

 

Noble Cheykh, si j’accomplie la prière en commun et que mon voisin sent l’odeur de la fumée, puis-je changer de place après le premier Takbir si son odeur m’incommode trop ? 

 

Réponse :

 

S’il est dans un rang à côté d'une personne porteuse d’une mauvaise odeur, de fumée, d’oignons, d’ail, de transpiration, ou autre que cela, et qu’il lui est donc difficile d’accomplir la prière de la manière la plus complète alors il peut sortir de sa prière et aller à un autre endroit. 

 

Cependant, après la clarification de ce jugement, nous disons à tous ceux qui ont une odeur nauséabonde qu’il ne leur est pas permis de venir à la mosquée; parce que le Prophète صلى الله عليه وسلم a interdit cela.

 

Il a interdit à celui qui a mangé des oignons ou de l'ail ou du poireau ou autre parmi ce qui a une odeur fétide de venir à la mosquée.

 

Plutôt, il a dit: 

 

لا يقربن مسجدنا

«Qu’il n’approche pas notre mosquée» 

 

Et il a informé que cela nuit aux anges.

 

Si celui qui avait mangé des oignons ou de l'ail était venu à la mosquée du Prophète صلى الله عليه وسلم, ils l’auraient mis dehors et l’auraient  expulsé à Al-Baqi’.

 

Ceci prouve qu'il n'est pas permis à une personne de venir à la mosquée portant une odeur qui nuit aux fidèles ou aux anges; et les gens de la mosquée ont le droit de le mettre dehors.

 

Publié par 3ilmchar3i.net

 Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Prier derrière un imam qui dit que Allah est partout ?!

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Prier derrière un imam qui dit que Allah est partout ?!

Questionneur :

 

Qu'Allah vous bénisse Shaykh.

 

La question est :

 

Est-ce permis de prier derrière un imam qui dit que Allah est partout ?

 

Réponse :

 

Non non, ce n'est pas permis.

 

بارك الله فيكم يا شيخ السؤال هل يجوز الصلاة خلف الإمام الذي قال أن الله في كل مكان

لا لا يجوز

 

Question posée par notre frère Abdelmalik Abou Amatoullah Al-Younani du groupe Ad-dinou Al-Qayyim sur Whats app de Cheikh


Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

La prière en groupe est-elle obligatoire ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La prière en groupe est-elle obligatoire ?

Afin de comprendre la question, nous allons apporter quelques paroles de savants sur l’obligation ou pas de la prière en groupe, et de celle-ci faite à la mosquée…

Cela basé sur les divergences que les savants ont soulevées.

 

-Certes, il est rapporté par l’imâm Mâlik dans « al-Mouwattâ » le hadîth où le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) dit :

« La prière en groupe dépasse en mérite la prière individuelle de vingt-sept degrés »

 

et la parole : « La prière en groupe dépasse en mérite la prière individuelle de vingt-cinq degrés. »

 

-Ach-Chawkânî (rahimahullâh) rapporte que d’après ‘Atâ, al-Awzâ’î, Ishâq, Ahmad, Abû Thawr, Ibn Khouzaymah, Ibn al-Moundhir, Ibn Hibbân, les Dhâhirites, et un groupe des gens de la maison du Prophète Abû al-‘Abbâs disent que la prière en groupe est une obligation individuelle.

 

Et il y a une divergence parmi eux sur le fait que celle-ci constitue une condition de la validé de la prière.

 

Et cela a été rapporté par Abû Dâwoud et ceux qu’ils l’ont suivi.

 

Un apport identique a été rapporté par l’imâm Ahmad. Al-Bâqoûn a dit : La prière en groupe est une obligation individuelle sans être une condition de validité de la prière.

 

Un dire de l’imâm ach-Châfi’î rejoint cet avis.

 

Al-Hâfidh Ibn Hajar indique qu’un grand nombre parmi les Malékites et les Hanafites sont d’avis que c’est une obligation communautaire [non pas individuelle].

 

Al-Bâqoûn indique que cela est une Sounnah sur la base d’un dire de Zayd Ibn ‘Alî, al-Hâdî, al-Qâssim, an-Nâcir, Abî Tâlib et dans c’est dans ce sens que sont allés Mâlik et Abû Hanîfa. [1]

 

-Al-Hâfidh Abû Bakr Ibn al-‘Arabî (rahimahullâh) a dit dans son commentaire du hadîth, que d’après nos savants [Mâlékites] ainsi que de Abû Hanîfa et ach-Châfi’î, la prière en groupe est une prière constituant une obligation communautaire et qu’elle représente l’emblème de l’Islâm [2].

 

Ainsi, pour un grand nombre de savants, la prière en groupe est soit une Sounnah avérée, soit une obligation.

 

Les Hanbalites voient la prière en groupe comme une obligation individuelle qui incombe à chacun parmi les hommes.

 

Ceci dit, ils soulignent que cela ne fait pas parti des conditions de validité de la prière, d’après un texte de l’Imâm Ahmad [3].

 

-SHeikh Muhammad Ibn ‘Uthaymîn (rahimahullâh) a indiqué que la prière en groupe est une chose légiférée selon l’unanimité des musulmans et des savants.

 

Quel est le meilleur acte d’adoration ainsi que le meilleur acte d’obéissance ?

 

Il n’y a pas une personne de science qui aurait dit que cela n’est pas légiféré, et la divergence entre les gens de science se situe sur le fait de savoir si la prière en groupe est une obligation individuelle, ou une obligation communautaire ou encore une Sounnah avérée.

 

Sur ce dire, c’est une obligation individuelle qui incombe à chacun selon le SHeikh [4].

 

Pour ce qui est de savoir à qui cela s’impose, Ibn Qoudâma (rahimahullâh) dit que cela est obligatoire pour les hommes.

 

Il y a divergence des savants pour ce qui est des femmes : certains disent que pour elles, c’est une Sounnah.

 

D’autres disent qu’il est blâmable pour la femme de prier en groupe et enfin pour d’autres, cela est acceptable.

 

Sur ce dernier avis, SHeikh Ibn ‘Uthaymîn dit qu’il est bon, et que si la femme ne prie que de temps en temps en groupe, il n’y a alors pas de mal à cela [5].

 

-Pour ce qui est de savoir si la prière en groupe est une condition pour la personne pour la validité de sa prière, Ibn Qoudâma (rahimahullâh) dit que non.

 

Cette parole repousse l’avis qui dit justement le contraire, qui est l’avis indiquant que la prière en groupe est une condition de validité de la prière selon SHeikh al-Islâm et Ibn ‘Aqîl - tous d’eux Hanbalites.

 

Cet avis est tenu sur la base d’un apport provenant de l’imâm Ahmad. SHeikh Ibn ‘Uthaymîn (rahimahullâh) dit que cette parole est faible au regard des textes [6].

 

-SHeikh ‘Abdullâh al-Bassâm (rahimahullâh) explique en résumé de tout cela, que la prière en groupe est donc, selon l’avis unanime des musulmans, une chose légiférée.

 

Qu’elle représente le meilleur acte d’obéissance et que les jurisconsultes ont divergé sur son statut.

 

Les trois imâms voient cette prière en groupe comme une Sounnah avérée mais pas obligatoire.

 

Les Dhâhirites la voient comme une condition de validité de la prière, et ont suivi cet avis SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah et Ibn ‘Aqîl.

 

SHeikh al-Islâm (rahimahullâh) dit que la prière en groupe constitue une obligation individuelle selon un consensus des Compagnons et des imâms musulmans, ainsi que de ce qui est indiqué dans le Qor’ân et la Sounnah [7].

 

[1] Nayl al-Awtâr min Asrâr Mountaqa al-Akhbâr de ach-Chawkânî, 5/405-406

[2] Al-Massâlik fî Charh Mouwattâ Mâlik du Qâdhî Abû Bakr Ibn al-‘Arabî, 3/15

[3] Al-Fiqh al-islâmî wa Adillatuh, 2/1167-1169

[4] Ach-Charh ul-Moumti’ ’ala Zâd il-Moustaqni’ du SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 4/132

[5] Ach-Charh ul-Moumti’ ’ala Zâd il-Moustaqni’ du SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 4/132-146

[6] Ach-Charh ul-Moumti’ ’ala Zâd il-Moustaqni’ du SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 4/144-146

[7] Nayl al-Mârib fî tahdhîb Charh ‘Oumdat it-Tâlib de SHeikh ‘Abdullâh al-Bassâm, 1/326

 

copié de manhajulhaqq.com

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Les erreurs dans la prière (vidéo en arabe)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les erreurs dans la prière (vidéo en arabe)

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Les tapis sur lesquels il y a des images de la ka'ba ou de la mosquée du Prophète صلى الله عليه وسلم (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les tapis sur lesquels il y a des images de la ka'ba ou de la mosquée du Prophète صلى الله عليه وسلم (audio)

Question : 

 

Il y a sur certains tapis sur lesquels nous prions des images de la ka'ba et de la mosquée du Prophète, quel est donc le jugement ?

 

Réponse :

 

Il convient de ne pas prier dessus, car se tenir debout sur la ka’ba et marcher dessus est une sorte de mépris.

 

Il n'est donc pas permis de représenter la ka'ba sur les tapis, et il convient à celui qui en voit de ne pas acheter de tapis sur lesquels sont représentés la ka'ba, car si elle est en face de lui elle le perturbera et si elle est en dessous de ses pieds, c'est une sorte de mépris.

 

Le plus prudent pour le croyant est donc de ne pas utiliser ces tapis.

 

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Comment prier sur une chaise ? (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Comment prier sur une chaise ? (vidéo)

Question :

 

De nos jours, les gens qui prient sur des chaises se font de plus en plus nombreux, comment doit-elle être accomplie ?

 

Réponse :

 

La prière est le second pilier parmi les piliers de l'Islâm et elle est sa colonne.

 

Elle est la première œuvre sur laquelle on va nous demander des comptes le jour du jugement.

 

Si elle est acceptée alors la totalité des oeuvres le sera, et si elle est rejetée il en sera de même pour le reste des actions..

 

Le musulman n'en est en aucun cas dispensé tant qu'il a toute sa raison, mais il l'accomplit selon ses capacités, comme le dit Le Très-Haut (traductions rapprochées) :

 

« Craignez Allah autant que vous pouvez » S.64 v.16

 

et

 

« Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité ». S.2 v.286

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

 

« ce que je vous interdit, abstenez-vous en, et ce que je vous ordonne, faites-le autant que vous le pouvez »

(Boukhâri & Mouslim).

 

Le musulman prie en fonction de ses capacités et de ses aptitudes, conformément à la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

« Le malade prie debout, s'il ne peut pas qu'il prie assis, s'il ne peut pas alors qu'il prie allongé sur le côté »

(Boukhârî 1050, Abou Dâoûd)

 

et dans une autre version :

 

« s'il n'en a pas la capacité qu'il s'allonge sur le dos, les pieds en direction de la Qiblah »

(Ad-Dâraqtnî).*

 

La prière a des conditions, des piliers, des obligations et des actes recommandés (sunanes), que la personne effectue en fonction de ses capacités. Parmi ses actes, certains se font debout, d'autres assis et d'autres en prosternation.

 

-Ce qui se fait en position debout est le tekbir d'ouverture (tekbîratoul Ihrâm), la récitation de soûratoul Fâtiha, la récitation de ce qu'il est possible de réciter après cette soûrah, l'inclinaison; qui est le fait de courber la tête et le dos jusqu'à positionner ses mains sur ses genoux et y dire : « Gloire à mon Seigneur Le Très Grand et louanges à Lui ».

 

-Quant à ce qui se fait en position assise, (il y a) le tashahhoud, la prosternation au sol, la parole : «  Gloire à mon Seigneur Le Très Haut » en prosternation, et les salutations finales (teslîm).

 

Comment effectuer ces actes :

 

Celui qui est capable de se tenir uniquement debout et assis, sans pouvoir s'incliner ni se prosterner, qu'il incline sa tête en restant debout pour mimer l'inclinaison, et pour la prosternation qu'il baisse la tête en étant assis.

 

S'il est capable de s'asseoir uniquement, sans pouvoir se tenir debout, qu'il prononce le tekbir d'ouverture de la prière, la récitation de la fâtiha ainsi que ce qu'il lui est possible de réciter après elle, qu'il baisse la tête en restant assis pour l'inclinaison et qu'il se prosterne au sol s'il lui est possible de le faire, sinon qu'il baisse la tête en restant assis comme il l'a fait pour l'inclinaison mais en baissant la tête plus bas pour la prosternation que pour l'inclinaison.

 

-Dans le cas où il prit assis, qu'il s’assoit au sol s'il le peut, cela est meilleur et plus complet.

 

S'il ne peut pas alors qu'il s’assoit sur une chaise et qu'il fasse ce qu'il aurait fait et dit s'il avait prié assis au sol (voir point précédent).

 

Qu'il place sa chaise dans l'alignement du rang et qu'elle soit, si possible, de petite taille afin de ne pas occuper une place trop importante et ne pas gêner les personnes à ses côtés, derrière et devant lui.

 

Qu'il ne se place pas directement derrière l'imam car derrière lui doit se positionner les personnes en bonne santé qui pourraient le remplacer si le besoin s'en ferait sentir, ou, des personnes qui pourraient lui souffler si la récitation lui devenait ambiguë, en raison de Sa parole, صلى الله عليه وسلم :

 

« Que viennent juste, après moi les gens les plus sensés et les plus sages ».

(Mouslim183)

 

* An-Nawawî dit: Il est faible mais il possède d'autres voies, chez Al Bazzâr, Al Bayhaqî et At-Tabarânî. An-Nassâ'î a seulement rajouté « s'il n'en a pas la capacité qu'il s'allonge sur le dos ».

 

traduit par lamektaba.over-blog.com

       

السؤال: كثرت في الآونة الأخيرة الصلاة على الكراسي فما كيفيتها؟

الجواب: الصلاة هي الركن الثاني من أركان الإسلام وهي عمود الإسلام وهي أول ما يحاسب عنه العبد يوم القيامة من عمله، فإن قبلت سائر عمله وأن ردت رد سائر عمله، وهي لا تسقط عن المسلم في حال ما دام عقله باقياً لكن يصليها على حسب استطاعته كما قال تعالى: (فَاتَّقُوا اللَّهَ مَا اسْتَطَعْتُمْ)، وقال تعالى: (لا يُكَلِّفُ اللَّهُ نَفْساً إِلاَّ وُسْعَهَا)، وقال النبي صلى الله عليه وسلم: "ما نهيتكم عنه فاجتنبوه، وما أمرتكم به فأتوا منه ما استطعتم"، ومن ذلك الصلاة يصليها المسلم حسب استطاعته ومقدرته لقول النبي صلى الله عليه وسلم: "يصلي المريض قائما فإن لم يستطع فقاعداً، فإن لم يستطع فعلى جنب"، وفي رواية: "فإن لم يستطع فمستلقيا وجلاه إلى القبلة

والصلاة لها شروط ولها أركان ولها واجبات ولها سنن يأتي المصلي بما يستطيع منها وهذه الأعمال، منها ما يؤدى في حال القيام ومنها ما يؤدى في حال الجلوس ومنها ما يؤدى في حال السجود.

1-    فالذي يؤدى في حال القيام هو تكبيرة الإحرام وقراءة الفاتحة وما تيسر بعدها من القرآن والركوع وهو الانحناء بالرأس والظهر حتى تصل يداه ركبتيه ويقول سبحان ربي العظيم فيه

2-    والذي يؤدى في حال الجلوس هو التشهد والسجود على الأرض وقول سبحان ربي الأعلى في السجود والتسليم.

كيف يؤدي هذه الأعمال:

أ‌-       فإذا قدر على القيام والجلوس فقط ولم يقدر على الركوع والسجود، أومأ رأسه بالركوع قائما وأومأ برأسه في السجود جالسا.

ب‌-   وإذا قدر على الجلوس ولم يقدر على القيام أتى بتكبيرة الإحرام وقراءة الفاتحة وما تيسر بعدها من القرآن و أومأ برأسه بالركوع جالسا وسجد على الأرض إن أمكن وإلا أومأ برأسه بالسجود أيضا جالسا ويجعل السجود أخفض من ركوعه.

3-    في حال الصلاة جالسا إن قدر أن يجلس على الأرض فهو أحسن وأكمل وإن لم يقدر جلس على كرسي ويفعل على الكرسي ما يقال ويفعل في الجلوس على الأرض ويوضع الكرسي محاذيا للصف ويكون صغير الحجم ما أمكن لئلا يأخذ مساحة كبيرة ويضايق من بجانبه ومن خلفه ومن أمامه ولا يكون خلف الأمام مباشرة ليكون ذلك المكان لمن قد يحتاج الإمام لاستخلافه من الأصحاء لو عرض له عارض أو يفتح عليه لو استغلقت عليه القراءة، لقوله صلى الله عليه وسلم: "ليلني منكم أولو الأحلام والنهي

كتبه

صالح بن فوزان الفوزان

عضو هيئة كبار العلماء

17-08-1433هـ

111

Conseil pour ceux qui prient sur les chaises dans les mosquées

 

Question :

 

Il dit: je veux du cheikh Sâlih -qu'Allah le préserve- et nous invoquons pour lui, qu'il donne un conseil à ceux qui prient sur les chaises.

 

Honorable cheikh, certains d'entre eux devance l'imam, et certains d'entre eux sont en retard (par rapport à l'imam), quelle est la conduite (à avoir) dans ce sujet?

 

Réponse :

 

S'ils ont besoin de faire la prière sur la chaise, il n'y a pas de mal d'après la parole d'Allah (traduction rapprochée) :

 

"craignez donc Allah autant que vous le pouvez" (sourate 64, verset 16).

 

Cependant les chaises ne doivent pas prendre de la place, en étant d'une grande dimension, de manière à ce qu'elle prenne une superficie du rang non nécessaire et elle causera également de la gêne auprès des prieurs.

 

Il doit alléger la chaise au mieux qu'il peut, il y a des chaises qui sont petites et qui ne prennent pas de place.

 

Ils doivent prendre celle-là.

 

Ils ne doivent pas apporter des grandes chaises, cela n'est pas nécessaire et cela gêne les prieurs.

 

Quant au devancement, il doit essayer d'être à la limite (au bord) du rang, autant qu'il le peut.

      

copié de sahihofislam

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Quand la prière fut-elle rendue obligatoire sur les croyants ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Quand la prière fut-elle rendue obligatoire sur les croyants ?

Question :

 

Assalâmou alaykoum wa rahmatouLlâhi wa barakâtouhou. Noble shaykh, qu'Allâh vous préserve et vous bénisse.

 

Quand la prière fut-elle rendue obligatoire sur les croyants ?

 

Est-il vrai qu'elle ne fut obligatoire, pendant l'ascension, seulement sur le Messager صلى الله عليه وسلم et qu'elle ne fut obligatoire sur les (autres) musulmans qu'après la hijra ?

 

Un homme a dit que les savants salafis étaient unanimes (ijtima') sur cette parole.

 

Est ce que cela est vrai ?

 

Soyez nous bénéfiques.

 

Réponse :

 

Wa alaykoumou s-salâm wa rahmatouLlâhi wa barakâtouhou.

 

Non, toutes ces paroles ne sont pas vraies.

 

Et d'où viendrait l'ijma' (qu'il avance) ?

 

Au contraire, (la prière) fut obligatoire sur tous les musulmans le jour de l'ascension, lors de laquelle Moussa a dit au Prophète صلى الله عليه وسلم que sa communauté ne pourrait pas supporter cela.

 

Ceci prouve que l'obligation (de la prière) fut pour la communauté, (la communauté) dans son entier.

 

Question posée par @cercle_sciences

Réponse reçue par mail le 27/03/2014, via le site de shaykh Ramli : www.alqayim.net

 

السلام عليكم و رحمة الله و بركاته. فضيلة الشيخ -حفطكم الله و رعاكم

متى فرضت الصلاة على المؤمنين؟ هل صحيح أنّها فرضت على الرسول صلى الله عليه وسلم فقط في المعراج و ما فرضت

على المسلمين إلاّ بعد الهجرة ؟ قال الرجل أنّ العلاماء السلفيين اجتمعوا على هذا الكلام. هل كلامه صحيح؟ أفيدونا مأجورين

وعليكم السلام ورحمة الله وبركاته لا ليس بصحيح الكلام كله ومن أين جاء بالإجماع ؟

بل فرضت على المسلمين جميعا يوم المعراج وفيه قال موسى للنبي صلى الله عليه وسلم إن أمتك لا يطيقون ذلك ، مما يدل على أن الفرض كان على الامة بالكامل

 

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>