247 articles avec priere - الصلاة

Temps limite pour rattraper le witr en journée (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Temps limite pour rattraper le witr en journée (audio)

 

Question :

 

Est-il permis de rattraper le witr après la prière du 'asr, en sachant qu'il est permis de rattraper le witr pendant la journée avec un nombre pair (d'unité de prière) ?

 

Réponse de Cheikh Salih Al-Fawzan :

 

Il est rapporté dans le hadith, qu'il peut être rattrapé du lever du soleil jusqu'au déclin du soleil, ceci est le temps pour rattraper le witr. 

 

Donc le rattrapage du witr se fait dans la matinée à partir du lever du soleil jusqu’à avant le déclin du soleil, c'est-à-dire avant l'entrée de l'heure du dhohr.

 

Ceci est le temps qui a été rapporté dans le hadith.

 

Certains savants disent qu'il n'y a pas de mal à le rattraper après le dhohr, et Allah est plus savant.

 

Mais le plus prudent et le mieux est que cela soit dans la matinée. 

 

قضاء الوتر بعد صلاة العصر

نص السؤال : هل يجوز قضاء الوتر بعد صلاة العصر ، علما أنه يجوز قضاء الوتر في النهار شفعة ؟

222

Question :

 

Une femme a accompli la prière d’Al-`Ichâ’ sans effectuer celle d’Al-Witr (Prière d'un nombre impair d'unités) dans le but d'accomplir la prière une partie de la nuit.

 

Mais quand vint le dernier tiers de la nuit, cette dernière a eu ses menstrues. Doit-elle s'acquitter du Witr qu'elle a délaissé ou pas?

 

Sachant que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) n'a jamais délaissé la Sunna du Fadjr et celle du Witr ni en étant sédentaire ni en voyage?

 

Réponse du Comité Permanent de Al-Iftâ' :

 

Parmi la guidée du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) c'est qu'il avait coutume, quand il manquait la prière du Witr pour cause de maladie ou de sommeil, de s'acquitter de la prière du Witr le lendemain avant la déclinaison du soleil.

 

Il effectuait la prière du Witr en accomplissant deux unités de prière (au lieu d'une).

 

Passé ce délai, pour rattraper la prière du Witr, il n'est pas recommandé à celui qui l'a ratée de s'acquitter de ce qu'il a manqué.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La première question de la Fatwa numéro (19211)

(Numéro de la partie: 6, Numéro de la page: 65)

 

إذا حاضت المرأة قبل أن توتر هل تقضي الوتر بعد الطهر

س1: امرأة صلت العشاء ولم توتر قصد قيام جزء من الليل ولما كان الثلث الأخير من الليل حاضت فهل تقضي وترها الذي تركته أم لا؟ مع العلم أن الرسول صلى الله عليه وسلم لم يترك سنتي الفجر والوتر أبدًا لا في الحضر ولا في السفر؟

ج1: من هدي النبي صلى الله عليه وسلم أنه كان إذا فاته الوتر من الليل لمرض أو نوم قضاه نهارًا قبل الزوال شفعًا، فإذا أخَّر الإنسان قضاء الوتر إلى ما بعد ذلك فلا يشرع في حقه قضاء ما فاته

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الأول من الفتوى رقم - 19211

(الجزء رقم : 6، الصفحة رقم: 65)

222

Question :

 

Si j'ai dormi sans accomplir le Wîtr (Prière d'un nombre impair d'unités), suis-je tenu de le rattraper le lendemain en me réveillant?

 

A quel moment de la journée?

 

Réponse de Cheikh Ben Baz :

 

La Sunna recommande de rattraper le witr, dans la matinée, après le lever du soleil (doha) mais avant que celui-ci ne soit au zénith.

 

Il doit l'accomplir par pair (deux par deux) et non pas en nombre impair.

 

Si tu as l'habitude d'accomplir trois rak`as pour la prière du Witr, il te convient dans cette situation d'accomplir quatre rak`as avec deux saluts finaux.

 

Si tu as l'habitude de faire cinq rak`as pour le Witr, il te faudra accomplir six rak`as avec trois saluts finaux et ainsi de suite comme cela a été rapporté par 'Aicha, qu'Allah soit satisfait d'elle, en évoquant le Prophète Salla Allah `Alaihi Wa Sallam :  

 

" Si le Messager d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) avait été empêché de prier la nuit par le sommeil, ou la maladie, il effectuait de jour douze Rak`a."

Rapporté par Mouslim dans le livre : (La prière des voyageurs et son raccourcissement), chapitre : L'ensemble de prières nocturnes, et de celui qui ne les faits pas à cause du sommeil ou une maladie, sous le numéro 746.

 

Il, Salla Allah `Alaihi Wa Sallam, accomplissait généralement, pour le Witr, onze rak`as.

 

La Sunna est de rattraper ces prières deux par deux comme cela est consigné dans ce noble hadith dans lequel le Messager d'Allah, Salla Allah `Alaihi Wa Sallam, a dit:  

 

"Les rak`as des prières surérogatoires faites de nuit comme de jour, se font deux par deux."

rapporté par Ahmad et les gens des sounanes avec une chaine de transmetteurs authentiques.

 

Il est, à l'origine consigné dans les deux sahih selon ce qui a été rapporté d' Ibn `Omar qu'Allah soit satisfait de lui et de son père, qui ne mentionne pas le mot "matinée".

 

Ce mot est en fait un ajout qui est authentique dans ce qui a été consigné par les rapporteurs déjà cités, 'Ahmad et les gens des sounanes.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite.

 

(Numéro de la partie: 30, Numéro de la page: 48)

Traduit par alifta.net

 

 حكم قضاء الوتر
س: إذا نمت عن صلاة الوتر ولم أؤدها في الليل، فهل أقضيها؟ وفي أي وقت؟
ج: السنة قضاؤها ضحى بعد ارتفاع الشمس وقبل وقوفها، شفعًا لا وترًا، فإذا كانت عادتك الإيتار بثلاث ركعات في الليل فنمت عنها أو نسيتها شرع لك أن تصليها نهارًا أربع ركعات في تسليمتين، وإذا كان عادتك الإيتار بخمس ركعات في الليل فنمت عنها أو نسيتها شرع لك أن تصلي ست ركعات في النهار في ثلاث تسليمات، وهكذا الحكم فيما هو أكثر من ذلك، لما ثبت عن عائشـة رضي الله عنها قالت
كان رسول الله، صلى الله عليه وسلم، إذا شغل عن صلاته بالليل بنومٍ أو مرض صلى من النهار اثنتي عشرة ركعة
أخرجه مسلم في كتاب صلاة المسافرين وقصرها، باب جامع صلاة الليل ومن نام عنه أو مرض برقم 746. كان رسول الله، صلى الله عليه وسلم، إذا شغل عن صلاته بالليل بنوم أو مرض
صلى من النهار اثنتي عشرة ركعة  . رواه مسلم في صحيحه .
وكان وتره صلى الله عليه وسلم، في الغالب إحدى عشرة ركعة، والسنة أن يصلي القضاء شفعًا ركعتين ركعتين لهذا الحديث الشريف ولقوله صلى الله عليه وسلم:  صلاة الليل والنهار مثنى مثنى  . أخرجه أحمد وأهل السنن بإسناد صحيح وأصله في الصحيحين من حديث ابن عمر رضي الله عنهما لكن بدون ذكر النهار وهذه الزيادة ثابتة عند من ذكرنا آنفا وهم أحمد وأهل السنن. والله ولي التوفيق
(الجزء رقم : 30، الصفحة رقم: 48)

     

 Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان
Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء
Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Soudjoud-as-Sahw doit être faite avant ou après le salut final ?

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Soudjoud-as-Sahw doit être faite avant ou après le salut final ?

Question :

 

Celui qui, lors d'une prière, prononce le salut final, en ayant omis une ou plusieurs rak`as, à quel moment s'effectuent les deux prosternations de l'oubli, avant ou après le salut final ?

 

De même, si un fidèle fait un ajout dans une prière ?

 

Réponse :

 

Les deux prosternations de l'oubli sont obligatoires pour quiconque a fait preuve d'inadvertance dans sa prière et le fait de les délaisser volontairement annule la prière.

 

Ces deux prosternations se pratiquent avant le salut final et ce, conformément au hadith rapporté par 'Abî Sa`îd, `Abd-Allah ibn Bahîna et par d'autres, hormis ce qui concerne une omission d'une rak`a ou plus ou bien, sur ce qui parait probable pour un fidèle, qui a omis quelque chose, alors les deux prosternations réparatrices doivent être effectuées après le salut final et ce, conformément au hadith rapporté par Abou Hourayra et `Imrân Ibn Housayn qui se rapportent à cela dans le récit relatif à Dhou-al-Yadayn, et conformément au hadith rapporté par Ibn Mas`oud relatif au fait de se baser sur le plus probable.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

(Numéro de la partie: 7, Numéro de la page: 144)

La première question de la Fatwa numéro 5851

copié de alifta.net

 

السجود قبل السلام وبعده

س1: من سلم في الصلاة عن نقصان ركعة فأكثر في الصلاة فمتى يكون سجود السهو : بعد السلام أم قبل السلام، وكذلك إذا زاد في الصلاة؟

ج1: سجود السهو واجب في كل سهو يبطل عمده الصلاة، ومحله قبل السلام؛ لحديث أبي سعيد وعبد الله بن بحينة وغيرهما، إلا ما كان عن نقص ركعة فأكثر، أو فيما إذا بنى الساهي على غالب ظنه فهو بعد السلام؛ لحديث أبي هريرة وعمران بن حصين الدالين على ذلك في قصة ذي اليدين، ولحديث ابن مسعود في البناء على غالب الظن

وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

(الجزء رقم : 7، الصفحة رقم: 144)

السؤال الأول من الفتوى رقم - 5851

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

La prière de la consultation (صلاة الإستخارة - salât al-istikhâra) (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La prière de la consultation (صلاة الإستخارة - salât al-istikhâra) (vidéo)

Question :

Comment procéder à la prière de consultation et quand l'invocation doit-elle être faite avant ou après la salutation finale ?

 

Réponse :

 

La prière de consultation est une Sunna et l'invocation pendant cette prière se fait après la salutation finale, conformément à ce qui est rapporté dans un noble hadith prophétique.

 

La manière de la faire est la suivante :

 

-Prier deux Rak'as (unités de prière) comme dans toute autre prière surérogatoires, lire dans chaque Rak'a la Fâtiha et quelques versets du Coran,

 

-Lever ensuite les mains après la salutation finale et réciter l'invocation suivante qui est transmis à ce propos :

 

 

اللّهُـمَّ إِنِّـي أَسْتَخيـرُكَ بِعِاْـمِك، وَأسْتَقْـدِرُكَ بِقُـدْرَتِـك، وَأَسْـألُـكَ مِنْ فَضْـلِكَ العَظـيم

فَإِنَّـكَ تَقْـدِرُ وَلا أَقْـدِر، وَتَـعْلَـمُ وَلا أَعْلَـم، وَأَنْـتَ عَلاّمُ الغُـيوب

اللّهُـمَّ إِنْ كُنْـتَ تَعْـلَمُ أَنَّ هـذا الأمْـرَ(ويسميه بعينه من زواج أو سفر أو غيرهما) خَـيْرٌ لي في دينـي وَمَعـاشي وَعاقِـبَةِ أَمْـري، فَاقْـدُرْهُ لي وَيَسِّـرْهُ لي ثـمَّ بارِكْ لي فيـه

 وَإِنْ كُنْـتَ تَعْـلَمُ أَنَّ هـذا الأمْـرَ شَـرٌ لي في دينـي وَمَعـاشي وَعاقِـبَةِ أَمْـري، فَاصْرِفْـهُ عني وَاصْرِفْني عَنْـهُ

وَاقْـدُرْ لي الخَـيْرَ حَيْـثُ كانَ ثُـمَّ أَرْضِـني بِـه

 

Allâhumma innî astakhîruka bi-cilmika wa astaqdiruka bi-qudratika, wa as-aluka min fadlika-l-cazîmi

Fa-innaka taqdiru wa lâ aqdiru, wa taclamu wa lâ aclamu, wa anta callâmu-l-ghuyûbi

Allâhumma in kunta taclamu anna hâdhâ-l-amra (que l'on explicite) khayrun lî fî dînî wa macâshî, wa câqibati amrî fa-qdurhu lî, wa yassirhu lî, thumma bârik lî fîhi.

Wa in kunta taclamu anna hâdhâ-l-amra sharrun lî fî dînî wa macâshî, wa câqibati amrî fa-srifhu cannî, wa srifnî canhu

Wa qdur lî-l-khayra haythu kâna thumma arddinî bihi

 

"Seigneur, je viens prendre conseil auprès de Ta science et prendre force dans Ta force.

Je viens Te demander de Ta générosité infinie.

Car Tu es capable et je suis incapable, Tu sais et je ne sais pas et c’est Toi le Grand Connaisseur des mondes inconnus.

Seigneur Allâh, si Tu sais que cette affaire (et il la nomme précisément que ce soit un mariage ou un voyage ou autre chose) est pour moi une source de bien pour ma religion, pour ma vie ici-bas et pour ma destinée future, destine-la moi, facilite-moi sa réalisation et bénis-la moi.

Et si tu sais que cette affaire est pour moi une source de mal pour ma religion, pour ma vie d’ici-bas et pour ma destinée future détourne-la de moi et détourne-moi d’elle.

Et prédestine-moi le bien où il se trouve et inspire m’en la satisfaction"

 

 

Rapporté par Al-Boukhârî dans (la prière du vendredi), sous le numéro (1096) dans son Sahîh

 

(Numéro de la partie: 11, Numéro de la page: 422)

 Publié par de alifta.net

صلاة الاستخارة 
س: ما كيفية صلاة الاستخارة ومتى يكون الدعاء قبل السلام أم بعده؟
ج: صلاة الاستخارة سنة، والدعاء فيها يكون بعد السلام كما جاء بذلك الحديث الشريف وصفتها: أن يصلي ركعتين مثل بقية صلاة النافلة، يقرأ في كل ركعة فاتحة الكتاب وما تيسر من القرآن، ثم يرفع يديه بعد السلام ويدعو بالدعاء الوارد في ذلك وهو: رواه البخاري في ( الجمعة ) برقم 1096

 اللهم إني أستخيرك بعلمك، وأستقدرك بقدرتك، وأسألك من فضلك العظيم، فإنك تقدر ولا أقدر، وتعلم ولا أعلم، وأنت علام الغيوب، اللهم إن كنت تعلم أن هذا الأمر، (ويسميه بعينه من زواج أو سفر أو غيرهما) خير لي في ديني ومعاشي وعاقبة أمري فاقدره لي ويسره لي، ثم بارك لي فيه، وإن كنت تعلم أن هذا الأمر شر لي في ديني ومعاشي وعاقبة أمري فاصرفه عني واصرفني عنه، واقدر لي الخير حيث كان، ثم ارضني به

 رواه الإمام البخاري في صحيحه

(الجزء رقم : 11، الصفحة رقم: 422)

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

La prière de Dhohâ - صلاة الضحى (dossier)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La prière de Dhohâ - صلاة الضحى (dossier)

azer

Le mérite de la prière de Dhohâ

 

Des hadiths ont été rapportés concernant le mérite de la prière de Dhohâ.

 

J’en citerai les suivants : 

 

-D’après Abû Dharr رضي الله عنه, le Prophète  صلى الله عليه و سلم a dit : 

 

« Au matin, chaque articulation et os de l’un d’entre vous doit faire une aumône.

Chaque Tasbîh (subhânallâh) est une aumône, chaque Tahlîl (lâ ilâha illâ Allâh) est une aumône, chaque Takbîr (Allâhou akbar) est une aumône, ordonner le convenable est une aumône, interdire le blâmable est une aumône et les 2 rak3a effectuées pour Dhohâ équivalent à tout cela» (1)

(Muslim, 720)

 

-D’après Abû Dharr et Abû Dardâرضي الله عنهما , le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم apporte qu’Allâh dit : 

 

« Fils d’Adam ! Effectue pour moi quatre rak3a en début de journée, et Je t’accorderai la suffisance pour la fin de la journée» (2)

 

-D’après Abû Hurayra  رضي الله عنه, le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم  a dit : 

 

« N’est assidu à la prière de Dhohâ que celui qui se repent sans cesse ». Il dit : « C’est la prière de ceux qui sont pleins de repentir » (3)

azer

La loi relative à la prière de Dhohâ

 

Les hadiths précédents et leur semblables clarifient qu’accomplir la prière pendant la matinée est une bonne chose, louable (4) et il y a là, la preuve qu’il est légal de l’accomplir avec assiduité (5)

 

De plus, rien n’a été rapporté justifiant son caractère obligatoire. 

azer

L’heure de la prière de Dhohâ

 

L’heure de la prière de Dhohâ débute à partir du lever du soleil jusqu’au déclin [du soleil].

 

Le meilleur moment approprié est lorsque la chaleur du soleil s’intensifie .

 

La preuve justifiant cela est la suivante :

 

En ce qui concerne sa première heure, le hadith précédent d’Abû Dardâ et d’Abû Dharr رضي الله عنهما le prouve.

 

La partie visée de l’argument dans ce hadith est :

 

« Effectue pour MOI quatre rak3a en début de journée »

 

Également, ce qui a été rapporté par Anâs رضي الله عنه disant que le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم a dit :

 

« Quiconque accomplit la prière d’Al Fajr en groupe, puis s’assied en invoquant Allâh jusqu’au lever de soleil, puis fait deux rak3a (6), aura la récompense pleine, pleine, pleine d’un pèlerinage et d’une omra ».

rapporté par At-Tirmidhi (7)

 

D’après Abû Umâma رضي الله عنه, le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم dit : 

 

« Quiconque accomplit la prière du Subh dans une mosquée en groupe en y restant jusqu’à ce qu’il accomplisse la prière surérogatoire de Dhohâ, aura une récompense semblable à celle d’un pèlerinage complet ou d’une omra complète »

rapporté par At-Tabarâny

 

Et dans une autre version :

 

« Quiconque accomplit la prière de l’aube en groupe, puis s’assied en invoquant Allâh jusqu’au lever du soleil… ».

rapporté par At-Tabarâny (8)

 

Quant à la fin de son heure, elle est effective par le déclin du soleil parce que c’est la prière de Dhohâ.

 

En ce qui concerne son heure de mérite, elle est prouvée par le hadith rapporté par Zayd Ibn Arqam رضي الله عنه disant qu’il vit un peuple accomplir la prière de Dhohâ.

 

Il dit alors :

 

« N’ont-ils pas déjà su qu’accomplir la prière hors de ce temps est préférable.

Car, le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم  a dit : « La prière de ceux qui sont pleins de repentir [se fait] lorsque les petits chameaux ressentent la chaleur du soleil ».

Rapporté par Muslim (9)

azer

Le nombre de rak3a de la prière de Dhohâ et sa description 

 

Il est légale que le muslim accomplisse la prière de Dhohâ en effectuant deux rak3a, quatre, six, huit ou douze.

 

Il peut les accomplir en effectuant deux rak3a, deux rak3a s’il en manifeste le désir.

 

Concernant le fait qu’elle soit accomplie en deux rak3a, le hadith d’Abû Dharr رضي الله عنه le prouve : le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم a dit :

 

« Au matin, chaque articulation et os de l’un d’entre vous doit faire une aumône… ».

Y compris : « et les deux rak3a effectuées pour Dhohâ équivalent tout cela ».

Rapporté par Muslim (10)

 

S’agissant du fait qu’elle soit accomplie en quatre rak3a, le hadith d’Abû Dardâ et Abû Dharr رضي الله عنهما le prouve disant que le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم rapporte qu’Allâh dit :

 

« Fils d’Adam ! Effectue pour MOI quatre rak3a en début de journée, et je t’accorderai la suffisance pour la fin de la journée »

Rapporté par At-Tirmidhi (11)

 

S’agissant du fait qu’elle soit accomplie en six rak3a, le hadith d’Anâs Ibn Mâlik رضي الله عنه le prouve :

 

« Le Prophète صلى الله عليه و سلم accomplissait la prière de Dhohâ avec six rak3a ».

Rapporté par At-Tirmidhi dans Ach-Chamâil (12)

 

S’agissant du fait qu’elle soit accomplie en huit rak3a, le hadith de Umm Hâni le prouve.

 

« Elle vint au Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم pendant qu’il se trouvait dans la partie surélevée de la Mecque.

Le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم se leva pour prendre son bain et Fâtima le couvrit.

Puis il prit son vêtement et le porta.

Ensuite, il pria huit rak3a surérogatoires de Dhohâ (13) ».

Rapporté par les deux cheikhs (14)

 

S’agissant du fait qu’elle soit accomplie en douze rak3a, le hadith d’Abû Dardâ رضي الله عنه dit : Le Messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم a dit :

 

« Quiconque accomplit la prière de Dhohâ effectuant deux rak3a ne sera pas inscrit parmi les insouciants.

Quiconque prie quatre rak3a sera inscrit parmi les adorateurs.

Quiconque prie six rak3a se verra accorder la suffisance ce jour là.

Quiconque prit huit rak3a, Allâh l’inscrira parmi les obéissants et quiconque prie douze rak3a, Allâh lui construira une maison au Paradis.

Il n’y a point de journée ni de nuit [qui passe] sans qu’Allâh n’accorde une aumône à Ses serviteurs.

Et Allâh n’a point fait de don meilleur à Ses serviteurs que l’inspiration de Son rappel ».

Rapporté par At-Tabarâny (15)

 

Je dis : De ces hadiths, on comprend ce qu'à globalisé Aïcha رضي الله عنها lorsqu'elle fut interrogé par Mu3âdh :

 

« Combien de prière effectuait le Messager d'Allâh صلى الله عليه و سلم lorsqu'il accomplissait la prière de Dhohâ?

Elle répondait : Quatre rak3a et en ajoutait ce qu'Allâh lui permettait d'effectuer comme rak3a ».

Rapporté par Muslim (16)

 

S'agissant du fait qu'elle soit accomplie en deux rak3a, deux rak3a, cela est prouvé par la compréhension globale de la parole du Prophète صلى الله عليه و سلم que voici :

 

« La prière de nuit se compose de deux [rak3a], deux [rak3a] ».

 

Il est permit au musulman de prier les quatre rak3a tout en les joignant comme la prière obligatoire à quatre rak3a.

 

Cela est prouvé par des hadiths qui ont été rapportés à ce sujet, de manière absolue à l'instar de la parole d'Allâh rapportée par Son Prophète صلى الله عايه و سلم que voici :

 

« Quiconque prie quatre rak3a sera inscrit parmi les adorateurs » (17)

 

Allâh en est plus Connaisseur. 

 

(1) Hadith authentique. Rapporté par Muslim (720).

(2) Hadith acceptable. Rapporté par Ahmad dans Al Musnad (6/440, 431) ; At-Tirmidhi (475) qui l’a jugé bon et singulier, authentifié par Cheikh Ahmad Châkir dans Tahqîq At-Tirmidhi et par Al Albâni dans Sahîh Sunan At-Tirmidhi (1/147), et jugé acceptable par l’auteur de Tahqîq Jâmi3 Al-Ussûl (9/437)

(3) Hadith acceptable. Rapporté par Ibn Khuzayma (2/228) ; Al Hakîm dans Al Mustadrak (1/314) et la formulation est la leur ; At-Tabarâny dans Al –Awsat (2/279 – Mujma3Al-Bahrayn) sans l’expression « c’est la prière de ceux qui sont plein de repentir » ; authentifié par Al-Hakîm en fonction de la condition posée par Muslim et jugé acceptable par Al Albâni dans La série des hadiths authentiques (n°1994)

(4) Majmu3 Al Fatâwa (22/284)

(5) Il s’agit là de l’évidence que prouvent les hadiths précédents. cf. Nayl Al-Awtâr (3/77)

Quant au Cheikh Ibn Taymiyyah, après avoir affirmé l’unanimité des Hommes de science que le fait que c’est une sunna que la prophète صلى الله عليه و سلم n’accomplissait pas de manière constante, puis a affirmé son caractère louable, il dit :

« Il reste à dire : Est-il préférable d’être assidu à son accomplissement ou le mieux est de délaisser l’assiduité conformément à la pratique du Prophète صلى الله عليه و سلم  ?

Cela constitue un sujet de controverse.

Ce qui est le plus proche de la vérité est de dire : Quiconque est assidu à la prière nocturne est dispensé de l’être à la prière de Dhohâ comme faisait le Prophèteصلى الله عليه و سلم .

Et quiconque n’accomplit pas la prière nocturne, celle de Dhohâ sera par conséquent pour son compte un remplacement pour la prière nocturne ».

  Fin de citation, Majmu3 Al-Fatâwa (22/284)

Je dis : Mais l'évidence qui ressort des Textes est d'y être assidu, de manière absolue. En effet, le Messager d'Allâh صلى الله عليه و سلم délaissait certaines œuvres qu'il aimait pratiquer de peur que les gens ne le fassent et que cela leur soit par conséquent imposé. Il s'agit là de la raison de son non-assiduité صلى الله عليه و سلم  les textes conservent ainsi leur caractère absolu. Aïcha رضي الله عنها a indiqué quelque chose de semblable. Cf Jâmi3 Al Ussûl (6/108-109).

(6) At-Taybi dit : « Cette prière est désignée par prière d'Al-Ishrâq et c'est la première prière de Dhohâ.» Cité dans Tuhfat Al-Ahwadhy (1/405)

Je dis : Je t'ai présenté cela de manière plus détaillée que cette référence.

(7) Hadith acceptable d'après ses variantes. Jugé « acceptable singulier »par At-Tirmidhi. Fin de citation. 

Al Mubârakfûry l'a jugé acceptable d'après d'autres textes qui le renforcent, dans Tuhfat Al-Ahwadhy (1/406) et Ahmad Châkir a partagé son avis dans son Tahqîq At-Tirmidhi (2/481) ; jugé aussi acceptable par Al Albâni dans Sahîh Sunan At-Tirmidhi (182). jugé acceptable d'après d'autres textes qui le renforcent par l'auteur de Tahqîq Jâmi3 Al Ussûl (9/401).

Je dis : Le hadith suivant fait partie des textes qui le renforcent

(8) Hadith acceptable. Rapporté par At-Tabarâny dans Al-Mu3jam Al-Kabîr (8/174, 181, 209). Sa chaine de transmission a été jugé bonne par Al-Mundhiry et Al-Haythamy et jugé acceptable par Al-Albâny dans Sahîh At-Targhib Wa Tarhîb (1/189). Cf. Mujma3 Al-Zawâid (10/104).

(9) Hadith authentique. Rapporté par Muslim (n°748)

(10) Ses références ont été précédemment citées. 

(11) Ses références viennent d’être citées. 

(12) Hadith authentique d’après ses variantes par Al-Albâny dans Mukhtasar Ach-Chamâil Al-Muhammadyya (p. 156) et a cité les hadith le renforçant et leurs versions dans Irwâ Al-Ghalîl (2/216).

(13) Il y a une réplique contre celui qui prétend que cette prière est la prière de la victoire éclatante et non la prière de Dhohâ. Cf. Zâd Al-M3âd (3/410) et Awn Al-Ma3bûd (1/497).

(14) Hadith authentique rapporté par Al Bukhâry (n°1176) et Muslim (n°336) et la formulation est la sienne. Cf. Jâmi3 Al-Ussûl (6/110)

(15) Jugé acceptable par Al-Albâny dans Sahîh Targhîb wa Tarhîb (1/279)

(16) Hadith authentique rapporté par Muslim (n°719)

(17) Hadith authentique. Ses références ont été précédemment citées.

N.B. : Il existe une autre version du hadith de Umm Hâny en ces termes : 

« Le Messager d'Allâh صلى الله عليه و سلم accomplit la prière surérogatoire de Dhohâ en effectuant huit rak3a ; il adressait le salâm après chaque deux rak3a ».

La version initiale du hadith de Ummu Hâny se trouve dans As-Sahîhayn d'Al Bukhâry et Muslim, mais pas dans ces termes. Abû Dâwûd l'a rapporté sous ses termes dans Kitâb As-Salât (1234, 2/234). Et Al Albâny a jugé ces termes inauthentiques dans ses commentaires sur Sahîh Ibn Khuzayma (2/234) et a clarifié en détails  son déficit dans Tamâm Al Minna (p. 258-259).

 

صلاة الضحى

 فضل صلاة الضحى

وردت أحاديث في فضل صلاة الضحى ، أذكر منها الأحاديث التالية

عن أبي ذر ، عن النبي صلى الله عليه وسلم ؛ أنه قال

" يصبح على كل سلامى (1) من أحدكم صدقة ؛ فكل تسبيحة صدقة ، وكل تحميدة صدقة ، وكل تهليلة صدقة ، وكل تكبيرة صدقة ، وأمر بالمعروف صدقة ، ونهي عن المنكر صدقة ، ويجزئ من ذلك ركعتان يركعهما من الضحى" . أخرجه مسلم(2

عن أبي الدرداء و أبي ذر ، عن رسول الله صلى الله عليه وسلم ، عن الله عز وجل؛ أنه قال

ابن آدم! اركع لي من أول النهار أربع ركعات ؛ أكفك آخره". أخرجه الترمذي(3

عن أبي هريرة ؛ قال : قال: " لا يحافظ على صلاة الضحى إلا أواب" . قال: "وهي صلاة الأوابين". أخرجه ابن خزيمة والحاكم (4

 حكم صلاة الضحى

(5) الأحاديث السابقة وأمثالها تبين أن الصلاة وقت الضحى حسنة محبوبة

 (6) وفيها ما يدل على مشروعية المداومة عليها

ولم يثبت ما يدل على وجوبها

 وقت صلاة الضحى

يبدأ وقت صلاة الضحى من طلوع الشمس إلى الزوال

وأفضله وقت اشتداد الشمس

الدليل على ذلك ما يلي

أما أول وقتها ؛ فيدل عليه حديث أبي الدرداء و أبي ذر السابق ، ومحل الشاهد فيه : "اركع لي من أول النهار أربع ركعات

وكذا ما جاء عن أنس رضي الله عنه : قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : " من صلى الغداة في جماعة ، ثم قعد يذكر الله حتى تطلع الشمس ، ثم صلى ركعتين  (7)؛ كانت له كأجر حجة وعمرة ، تامة تامة تامة " . أخرجه الترمذي(8

وعن أبي أمامة ؛ قال : قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : " من صلى صلاة الصبح في مسجد جماعة ، يثبت فيه حتى يصلي سبحة الضحى ، كان كأجر حاج أو معتمر ؛ تاماً حجته وعمرته". أخرجه الطبراني(8

وفي رواية :" من صلى صلاة الغداة في جماعة ، ثم جلس يذكر الله حتى تطلع الشمس…" أخرجها الطبراني

أما خروج وقتها بالزوال ؛ فلأنها صلاة الضحى

أما وقت الفضيلة فيها ؛ فيدل عليه ما جاء عن زيد بن أرقم ؛ أنه رأى قوماً 

يصلون من الضحى ، فقال: أما لقد علموا أن الصلاة في غير هذه الساعة أفضل، إن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال :" صلاة الأوابين حين ترمض (9) الفصال". أخرجه مسلم(10

 عدد ركعات صلاة الضحى وصفتها

يشرع للمسلم أن يصلي صلاة الضحى ركعتين أو أربع أو ست أو ثمان أو اثني عشرة ركعة.

يصليها ركعتين ركعتين إن شاء .

أما أنها تصلى ركعتين ؛ فيدل عليه حديث أبي ذر: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: "يصبح على كل سلامى من أحدكم صدقة… (الحديث وفيه : ويجزئ من ذلك ركعتان يركعهما من الضحى". أخرجه مسلم.(11

أما أنها تصلى أربع ركعات ؛ فيدل عليه حديث أبي الدرداء و أبي ذر ، عن رسول الله صلى الله عليه وسلم ، عن الله عز وجل ؛ أنه قال : "ابن آدم! اركع لي من أول النهار أربع ركعات؛ أكفك آخره". أخرجه الترمذي (12

أما أنها تصلى ست ركعات ؛ فيدل عليه حديث أنس بن مالك " أن النبي صلى الله عليه وسلم كان يصلي الضحى ست ركعات ". أخرجه الترمذي في "الشمائل"(13

أما أنها تصلى ثمان ركعات ؛ فيدل عليه حديث أم هانئ ؛ قالت: "لما كان عام الفتح، أتت رسول الله صلى الله عليه وسلم وهو بأعلى مكة ، قام رسول الله صلى الله عليه وسلم إلى غسله ، فسترت عليه فاطمة ، ثم أخذ ثوبه ، فالتحف به ، ثم صلى ثمان ركعات سبحة الضحى" (14) أخرجه الشيخان (15

أما أنها تصلى اثني عشرة ركعة ؛ فيدل عليه حديث أبي الدرداء رضي الله عنه؛ قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : " من صلى الضحى ركعتين ؛ لم يكتب من الغافلين ، ومن صلى أربعاً ؛ كتب من العابدين ، ومن صلى ستاً ؛ كفي ذلك اليوم ، ومن صلى ثمانياً؛ كتبه الله من القانتين ، ومن صلى ثنتي عشرة ركعة ؛ بنى الله له بيتاً في الجنة ، وما من يوم ولا ليلة إلا لله من يمن به على عباده صدقة، وما من الله على أحد من عباده أفضل من أن يلهمه ذكره". أخرجه الطبراني. (16

وقلت : وعلى هذه الأحاديث يحمل إطلاق السيدة عائشة رضي الله عنها لما سألتها معاذة : كم كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يصلي صلاة الضحى؟ قالت: "أربع ركعات، ويزيد ما شاء الله". أخرجه مسلم(17

أما أنها تصلى ركعتين ركعتين ؛ فيدل عليه عموم قوله عليه الصلاة والسلام :" صلاة الليل والنهار مثنى مثنى" (18

وللمسلم أن يصلي الأربع متصلات ؛ كالصلاة الرباعية ، ويدل عليه إطلاق لفظ الأحاديث الواردة في ذلك ؛ كقوله صلى الله عليه وسلم : " اركع لي من أول النهار أربع ركعات" ، وكقوله :" من صلى أربعاً ؛ كتب من العابدين". والله أعلم

(1)  سلامى : مفرد ، جمعه : السلاميات ، وهى مفاصل الأصابع ، ثم استعمل في جميع عظام البدن ومفاصله. "شرح مسلم للنووي" (5/233

(2) حديث صحيح

أخرجه مسلم في (كتاب صلاة المسافرين وقصرها ، باب استحباب صلاة الضحى و أن أقلها ركعتان وأكملها ثمان ركعات وأوسطها أربع ركعات أو ست والحث على المحافظة عليها ، حديث رقم 720) 0 وانظر: "جامع الأصول" (9/436

(3) حديث حسن

أخرجه أحمد في "المسند" (6/440، 451) ، و أخرجه الترمذي في (كتاب الصلاة ، باب ما جاء في صلاة الضحى ، حديث رقم 475

والحديث قال عنه الترمذي :" حسن غريب" ، وصححه الشيخ أحمد شاكر في " تحقيقه" للترمذي، والألباني في "صحيح سنن الترمذي" (1/147) ، وحسنه محقق " جامع الأصول" (9/437)

(4) حديث حسن

أخرجه ابن خزيمة (2/228)، والحاكم في "المستدرك" (1/314) واللفظ لهما ، و أخرجه الطبراني في "الأوسط" (2/279 – مجمع البحرين) ؛ دون قوله :" وهي صلاة الأوابين"

والحديث صححه الحاكم على شرط مسلم ، وحسنه الألباني في "سلسلة الأحاديث الصحيحة" (حديث رقم 1994

(5) "مجموع الفتاوى" (22/284

(6) هذا هو ظاهر ما تدل عليه الأحاديث السابقة . "نيل الأوطار" (3/77

أما الشيخ ابن تيمية ؛ فإنه رحمه الله بعد أن قرر اتفاق أهل العلم بسنته على أن النبي صلى الله عليه وسلم لم يكن يداوم على صلاة الضحى ، ثم قرر استحبابها ؛ قال :"بقي أن يقال: فهل الأفضل المداومة عليها؟ أو الأفضل ترك المداومة اقتداء بالنبي صلى الله عليه وسلم ؟ هذا مما تنازعوا فيه . والأشبه أن يقال : من كان مداوماً على قيام الليل ؛ أغناه عن المداومة على صلاة الضحى ؛ كما كان النبي صلى الله عليه وسلم ، ومن كان ينام عن قيام الليل ؛ فصلاة الضحى بدل عن قيام الليل ". اهـ. "مجموع الفتاوى" (22/284

قلت : لكن ظاهر النصوص استحباب المداومة على الإطلاق ، وقد كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يدع العمل وهو يحب أن يعمل به خشية أن يعمل به الناس فيفرض عليهم ؛ فهذا علة عدم مداومته عليه الصلاة والسلام، فتبقى النصوص على إطلاقها وقد أشارت إلى شيء من هذا السيدة عائشة رضي الله عنها. انظر: "جامع الأصول" (6/108-109

(7) قال الطيبي :" وهذه الصلاة تسمى صلاة الإشراق ، وهي أول صلاة الضحى". نقله في "تحفة الأحوذي" (1/405

قلت: وقد قدمت لك ذلك بأبسط من هذه الإشارة ؛ فانظر (1-4 صلاة الإشراق

(8) حديث حسن لغيره

أخرجه الترمذي في (كتاب الصلاة ، باب ذكر ما يستحب من الجلوس في المسجد بعد صلاة الصبح حتى تطلع الشمس

والحديث قال عنه الترمذي :" حسن غريب" اهـ، وحسنه بشواهد المباركفوري في "تحفة الأحوذي" (1/406)، ووافقه الشيخ أحمد شاكر في تحقيقه للترمذي (2/481) ، وحسنه الألباني في "صحيح سنن الترمذي" (1/182) ، وحسنه بشواهده محقق " جامع الأصول" (9/401

قلت : ومن شواهده الحديث التالي

(9) حديث حسن

أخرجه الطبراني في "المعجم الكبير" (8/174، 181، 209

والحديث جود إسناده المنذري والهيثمي ، وحسنه الألباني في "صحيح الترغيب والترهيب" (1/189) . وانظر: "مجمع الزوائد" (10/104

(10) قال النووي في "شرح مسلم" (6/30): "الرمضاء: الرمل الذي اشتدت حرارته بالشمس ؛ أي: حين يجد الفصيل حر الشمس ، والفصيل : الصغار من أولاد الإبل ". اهـ. وانظر: "نيل الأوطار" (2/81

(11) حديث صحيح

أخرجه مسلم في (كتاب صلاة المسافرين وقصرها ، باب صلاة الأوابين حين ترمض الفصال، حديث رقم 748

(12) سبق قبل قليل تخريجه

(13) سبق قبل قليل تخريجه

(14) حديث صحيح لغيره

أخرجه الترمذي في (كتاب الشمائل ، باب صلاة الضحى ، حديث رقم 273

والحديث صححه لغيره في "مختصر الشمائل المحمدية" (ص156) ، وذكر شواهده وطرقه في "إرواء الغليل" (2/216

(15) فيه رد على من زعم أن هذه الصلاة هي صلاة الفتح وليست صلاة الضحى : انظر: "زاد المعاد" (3/410) ، و "عون المعبود" (1/497

(16) حديث صحيح

أخرجه البخاري في مواضع منها في (كتاب التهجد ، باب صلاة الضحى في السفر ، حديث رقم 1176) ، ومسلم في (كتاب الحيض ، باب تستر المغتسل بثوب ونحوه ، حديث رقم 336) واللفظ له. وانظر: "جامع الأصول" (6/110).

(16) أورد هذا الحديث الهيثمي في "مجمع الزوائد" (2/237) ، وقال :" رواه الطبراني في "الكبير" ، وفيه موسى بن يعقوب الزمعي؛ وثقه ابن معين وابن حبان وضعفه ابن المديني وغيره ، وبقية رجاله الثقات". اهـ

قلت : موسى بن يعقوب صدوق سييء الحفظ ؛ كما في "التقريب" (ص 554) ، وقد أخرج البزار "كشف الأستار" (2/334) ما يشهد له عن أبي ذر ، أورده المنذري في "الترغيب" وحسن الألباني حديث أبي الدرداء و أبي ذر في "صحيح الترغيب والترهيب" (1/279

(17) حديث صحيح

أخرجه مسلم في (كتاب صلاة المسافرين وقصرها ، باب استحباب صلاة الضحى و أن أقلها ركعتان وأكملها ثمان ركعات وأوسطها أربع ركعات أو ست والحث على المحافظة عليها ، حديث رقم 719

(18) حديث صحيح

تقدم تخريجه ، انظر : المسألة الثانية في (2-2-2

L'aspiration du pieux vers la prière surérogatoire p. 105 à 111
Retranscription : Oum Oumayr


Cheikh Mouhammad Ibn 'Omar Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر سالم بازمول

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Est-il préférable pour les femmes de prier en commun entre elles? (vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Est-il préférable pour les femmes de prier en commun entre elles? (vidéo)

Question :

 

Qu’Allah soit bienfaisant envers vous.

 

Est-il préférable pour les femmes de prier en commun à la maison ou que chacune d’entre elles prie seule ?

 

Et si l’une d’entre elles leur dirige la prière et qu’elle va vite de manière à ce qu’elles n’aient pas le temps de terminer la récitation de la fatiha et de la suivre.

 

Doivent-elles sortir de la prière derrière elle ou continuer de la suivre ? Qu’Allah vous bénisse.

 

Réponse :

 

Qu’Il vous bénisse également.

 

Si elles prient en commun de temps en temps, il n’y a pas de mal, c’est une bonne chose.

 

La base est que chaque femme prie seule, mais si elle prie en commun de temps en temps, il n’y a pas de mal.

 

Aïcha, qu’Allah l’agrée, dirigeait la prière des femmes en se plaçant au milieu du rang.

 

Cependant, il est obligatoire pour cette femme d’avoir de la quiétude dans sa prière, elle ne doit pas se précipiter au point de délaisser certaines obligations dans son inclinaison, sa prosternation ou sa lecture.

 

Et si elle se précipite trop, les autres femmes doivent lui dirent de prendre son temps et de ne pas se précipiter.

 

Mais si elle n’écoute pas, elles la délaissent et prient chacune de leur côté ou alors elles désignent autre qu’elle pour diriger la prière et elle doit avoir de la quiétude.

 

Et si elles sont en prière et qu’elle va vite, elles doivent essayer d’aller vite également sans que cela ne les pousse à un manquement en délaissant une obligation.

 

Mais si cela les amène à délaisser une obligation et la quiétude dans l’inclinaison, la prosternation et la station debout après l’inclinaison, dans ce cas, elles ne doivent pas prier derrière elle.

 

Et Allah est plus Savant.

 

copié de forum.daralhadith-sh.com

 

 

Cheikh 'Outhman Ibn Abdallah As-Sâlimy - الشيخ عثمان بن عبدالله السالمي

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Erreurs fréquentes dans la prière (dossier)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Erreurs fréquentes dans la prière (dossier)

article separator1

بسم الله الرحمن الرحيم

 

Toutes les louanges sont à Allah ; Que les prières et la paix d’Allah soient sur Mohammed, sa famille, ses compagnons et ceux qui l’auront suivi. Ensuite:

 

Ces points bénéfiques comprennent des clarifications sur les erreurs de ceux qui prient, que cela soit un acte commis dans la voie d’une innovation religieuse, ou bien des actes Sunan qui ne sont pas à leurs places ou effectués de manière incorrecte.

 

J’invite mon frère, adorateur [d'Allah] à les éviter.

 

article separator1

Erreurs commises dans le qiyyam

 

-Négligeance concernant la Soutrah

 

Ce qui est correct, c’est que le Prophète (Salla Allah alaihi wa salam) a dit:

 

"Ne priez qu’en direction d’une Soutrah"

[Sahih Mouslim]

 

Ibn Abdil-Barr a dit:

 

"Il convient que le fidèle s’approche de sa Soutrah, et ne soit pas éloigné d’elle."

 

L’Imam Malik a dit:

 

"Le dessin d’une ligne [en guise de Soutrah] est baatil (Faux, nul)"

 

-La femme qui ne couvre pas ses pieds pendant la Salat

 

Ce qui est correct est la parole de l’Imam Shafi’i qui a dit:

 

"Il convient à la femme de tout couvrir dans la Salat, à l’exception de ses mains et de son visage."

 

Il a également dit:

 

"Tout de la femme est ‘Awrah, sauf ses mains et son visage, et le haut de ses pieds est aussi ‘Awrah (à cacher)"

[Kitab al umm]

 

-L’exagération en écartant trop ou pas assez les pieds

 

Ibn ‘Umar, qu’Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète (Salla Allah alaihi wa salam) n’écartait ses pieds ni trop loin ni trop près l’un de l’autre.

[Fiqh Al-‘Ibaadaat]

 

-Prononcer l’intention

 

Ce qui est exact, c’est ce que Abou Abdallah Mohammed ibn Al-Qassim Al-Maaliki a déclaré:

 

"L’intention est une action du cœur.

Donc la prononciation constitue une innovation, en plus de ce qu’elle contient de perturbation pour les autres."

[Majmou’ah Ar-Rasa’il Al-Kubra]

 

-Attacher le vêtement et l’enrouler dans la Salat

 

Le Prophète (Salla Allah alaihi wa salam) a dit:

 

"(Et il m’a été commandé) de ne pas attacher les cheveux ou le vêtement (en prière)."

[Sharh Sahih Mouslim]

 

-La négligence ou l’exagération dans le takbir d’ouverture

 

Ce qui est correct c’est qu’il (Salla Allah alaihi wa salam) levait les mains en parallèle de ses épaules, et parfois il les levait parallèlement à ses oreilles.

 

-Lever les yeux vers le ciel ou regarder vers autre que le lieu de prosternation

 

Le Prophète (Salla Allah alaihi wa salam) a dit:

 

"Les gens qui lèvent les yeux vers le ciel en prière ne devraient pas de peur que [la vue] leur soit enlevé."

[Sahih Mouslim]

 

-Se couvrir la bouche dans la Salat

 

Selon Abou Hourayra, qu’Allah soit satisfait de lui, le Messager d’Allah (Salla Allah alaihi wa salam) a interdit:

 

" … et que l’homme couvre sa bouche (dans la prière)."

[Hassan selon Shaikh Albani]

 

Il est permis de se couvrir la bouche dans la prière s’il y a des raisons légales.

Une raison légale telle qu’une maladie ou toute autre raison.

 

-Placer la main droite sur la gauche dans la prière à un endroit qui s’oppose à l’enseignement du Prophète (Salla Allah alaihi wa salam)

 

Ce qui est correct, c’est que l’on place la main droite sur le dos de la main gauche.

article separator1

Erreurs pendant le roukou’

 

-La négligeance ou l’éxagération lors du Roukou’

 

Le Prophète (Salla Allah alaihi wa salam) a dit:

 

"La prière d’un homme n’est pas correcte jusqu’à ce qu’il redresse son dos dans le roukou’."

 

Ce qui est exact, c’est que lorsque le Prophète (Salla Allah alaihi wa salam) s’inclinait, son dos était droit, et encore plus droit.

Le Prophète (Salla Allah alaihi wa salam) a dit:

 

"Puis inclinez vous jusqu’à ce que vous soyez à l’aise dans votre inclinaison"

[Boukhari]

 

-Lors de l’inclinaison, placer ses mains à un endroit qui s’oppose à l’enseignement du Prophète (Salla Allah alaihi wa salam)

 

Ce qui convient, c’est la parole du Prophète (Salla Allah alaihi wa salam):

 

"Quand vous vous inclinez, placez vos paumes sur vos genoux et écartez vos doigts."

[Sahih Shaikh Albani]

article separator1

Les erreurs lors du soujoud

 

-Exagérer et s’étendre excessivement lors du Soujoud

 

Ce qui est juste c’est que le Prophète (Salla Allah alaihi wa salam) a dit:

 

"Soyez équilibrés lors de la prosternation."

[Sahih Boukhari]

 

-Contracter le corps et étaler ses bras comme le chien

 

Le Prophète (Salla Allah alaihi wa salam) a dit:

 

"Soyez équilibré en prosternation et ne laissez pas l’un de vous étaler ses bras [au sol] comme un chien."

[Sahih Boukhari]

 

-Soulever le nez du sol et se prosterner seulement sur le front

 

Le Prophète (Salla Allah alaihi wa salam) a dit:

 

"Il n’ya pas de prière pour celui dont le nez ne touche pas autant la terre que son front".

[Sahih Albani]

 

Ce qui est exact, c’est que le Prophète (Salla Allah alaihi wa salam) posait son nez et son front sur le sol.

 

-Lever les pieds du sol lors de la prosternation

 

-Poser le pied droit sur le pied gauche et vice-versa

 

-Ne pas poser fermement sa main sur le sol

 

Ce qui est exact, c’est que le Prophète (Salla Allah alaihi wa salam) joignait ses doigts et les dirigait en direction de la Qiblah.

[Sahih Albani]

article separator1

Erreurs dans la position assise

 

-Ne pas s’assoir selon la manière affirmée dans les ahadith prophétiques

 

Selon Aishah, qu’Allah l’agrée :

 

"le Prophète (Salla Allah alaihi wa salam) étalait son pied gauche et étayer vers le haut son pied droit."

[Muslim]

article separator1

Erreurs lors du tashahoud et du taslim

 

-Bouger son doigt d’une manière qui s’oppose aux ahadith prophétiques

 

Ce qui est juste c’est que lorsque le Prophète (Salla Allah alaihi wa salam) pointait son doigt [l'index], il reliait son pouce à son doigt du milieu.

Parfois, il formait un cercle avec deux d’entre eux [le doigt du milieu et le pouce].

 

-Placer les mains sur le haut de la jambe

 

Ce qui est exact, c’est qu’elles doivent être placé sur les genoux.

Le Prophète (Salla Allah alaihi wa salam) plaçait sa main gauche sur son genou gauche.

[Muslim]

 

-Pointer lors du taslim

 

Jabir ibn Samura, a dit:

 

"Lorsque nous avions l’habitude de prier avec le Messager d’Allah (Salla Allah alaihi wa salam), nous disions:

"As-Salamou Alaykoum wa Rahmatoullah; As-Salamou Alaykoum wa Rahmatoullah", en pointant les doigts [les lever vers le haut] aux deux moments.

Alors le Messager d’Allah (Salla Allah alaihi wa salam) dit: "Quelle est cette affaire, je vois que vous élevez vos mains comme si elles étaient des queues d’animaux sauvages?"

Donc, ils cessèrent le relèvement des mains et se suffisaient du Taslim."

[Mouslim]

 

Ce qui est correct, c’est de dire le Taslim à droite et à gauche sans pointer.

article separator1

Quelques autres erreurs

 

-Entrelacer les doigts, le prophète (Salla Allah alaihi wa salam) a dit:

 

"Quand l’un de vous accomplit ses ablutions pour la prière (et sort), qu’il n’entrelace pas ses doigts."

[As-Saheehah]

 

-Ajouter une declaration tel que "Puisse Allah établir et perpétuer",au moment du Iqamah.

Ibn Hajar et An-Nawawi ont dit: "Cela n’a aucun fondement."

 

-Précéder l’imam ou coïncider avec ses mouvements dans la prière, le prophète (Salla Allah alaihi wa salam) a dit:

 

"Que celui qui lève sa tête avant l’Imam n’a t’il pas peur qu’Allah va transformer sa tête en celle d’un âne?!"

[Boukhari]

 

-Une personne qui bâille sans essayer de le retenir ou de placer sa main sur sa bouche.

 

-L’abondance des mouvements dans la Salat.

 

-Déranger ceux qui prient dans les mosquées avec les sons des téléphones portables.

 

-Amener les jeunes enfants, qui n’ont pas la maîtrise de soi, à la mosquée. C’est aussi une erreur de les traiter d’une manière repulsive.

 

-Être extrêmement rapide lors des récitations et des mouvements de la prière.

article separator1

Conclusion

 

Voici ce que j’ai pu compiler parmi les erreurs des fidèles dans leur prière et leur deviation de la guidée du Prophète (Salla Allah alaihi wa salam), laquelle tout Mouslim ne peut faire sans.

 

La dernière de nos supplications est:

 

Toutes les éloges sont pour Allah, le Seigneur de tout ce qui existe.

article separator1

Traduit par Abu Ubaydillah Abdel Karim al Faransi

 

Cheikh Mouhammad Ibn 'Omar Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر سالم بازمول

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Pleurer pendant la prière

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Pleurer pendant la prière

Hadith 175

 

Mutarrif bin Abdullah bin Shikhkhir a rapporté de son père, qui a dit :

 

« J’ai vu le Messager d’Allah (alayhi salat wa salam) pendant qu’il priait, et j’ai entendu un son venant de sa poitrine, comme le bouillonnement d’une marmite, venant des pleurs.»

[Rapporté par Al-Khamsa sauf Ibn Maajah, et Ibn Hibbaan l’a classé Sahih] 

 

Le Hadith est Sahih.

 

Shaykh Muqbil l’a mentionné dans son livre Jami’us Sahih Mimma Laysa Fis-Sahihain. 

 

La partie qui dit (‘an Abihi) se réfère à Abdullah ibn Shakhir. 

 

Le mot (azizun) signifie (sawt) – son. 

 

Le mot (al mirjal) est un récipient que l’on utilise pour faire bouillir de l’eau. 

 

Ce hadith montre les Bonnes Qualités (Caractéristiques) du Prophète (alayhi salat wa salam). 

 

Il montre son khushou’ et sa crainte envers son Seigneur.

 

Il était le plus craintif envers son Seigneur comme on peut le constater dans le hadith des trois hommes.

 

Anas ibn Malik (radhia llahu anhu) a rapporté : Trois hommes sont allés chez les femmes du Prophète pour leur demander comment le Prophète adorait (Allah), et lorsqu’ils en ont été informé, ils ont considéré que leur adoration était insuffisante et ils ont dit :

 

« Où sommes-nous d’après le Prophète dont ses péchés passés et futures ont été pardonné. »

Ensuite l’un d’entre eux a dit, « Je prierais toutes les nuits. »

L’autre a dit, « Je jeunerais toute l’année sans rompre mon jeune. »

Le troisième a dit, « Je m’abstiendrais des femmes et je ne me marierais pas. »

Le Messager d’Allah est venu vers eux et leur a demandé, « Etes-vous les mêmes personnes qui ont telles et telles choses ? Par Allah, je suis plus soumis envers Allah et je suis plus craintif de Lui que vous ; je jeune et je romps mon jeune, je dors et j’épouse aussi les femmes. Celui donc qui ne suis pas ma tradition dans la religion, ne fait pas partie des miens (de ceux qui me suivent). »

[Sahih Al Bukhari, le Livre du Mariage, no 4731] 

 

Le hadith (plus haut) nous montre la permission de pleurer durant la salaah

Notes de Bulughul Maraam, Hadiths 167-175, Cours donné par Umm 'Abdillaah Al-Waadi'iyyah le 5 Jumaada Al-Awaal 1426 | 12 Juin 2005
Traduit de l’arabe par Umm ‘Abdir-Rahman Hanim (Haalah) bint Yusuf (Toronto, Ontario, Canada )
Traduit de l’anglais par Oum Aïcha  


Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

«La Glorification d’Allah (dire : SubhanAllah) revient aux hommes et taper des mains revient aux femmes»

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

«La Glorification d’Allah (dire : SubhanAllah) revient aux hommes et taper des mains revient aux femmes»

Hadith 174

 

Abu Huraira (radhia llahu anhu) a rapporté : Le Messager d’Allah (alayhi salat wa salam) a dit :

 

« La Glorification d’Allah (c à d, dire subhanallah) revient aux hommes et taper des mains revient aux femmes. »

[Hadith accepté. Muslim a ajouté : « durant la prière. »] 

 

At Tasbih c’est le fait de dire Subhanallah. 

 

Ce hadith est une partie d’un autre hadith. 

 

Le début du hadith indique que si une personne qui prie est appelée (pendant qu’elle prie) et veut répondre à cet appel (c à d, alerter la personne sur ca), il est permis alors :

 

-pour un homme de dire « SubhanAllah »

-et pour une femme de taper des mains. 

 

De même, il est permis à une femme de dire « SubhanAllah » comme il est rapporté par Bukhari.

 

Asma (radhia llahu anha) a rapporté :

 

« Je suis allée vers Aisha pendant qu’elle priait, et je lui ai dit, « Qu’est ce qui est arrivé aux gens ? »

Elle indiqua alors le ciel.

(J’ai regardé vers la mosquée), et j’ai vu les gens en train de prier.

Aisha a dit : « SubhanAllah. »

Je lui ai demandé, « Y a-t-il un signe ? »

Elle fit alors un signe de la tête pour dire « Oui. »

Je me suis donc à mon tour levé (pour accomplir la prière de l’éclipse) jusqu’à ce que je devienne presque inconsciente et plus tard j’ai versé de l’eau sur ma tête.»

 [Sahih Al Bukhari, le Livre de la Science, no 86] 

 

Si quelqu’un frappe à la porte il est permis de lui ouvrir la porte sans se détourner de la  direction de la Qiblah.

 

Une fois ‘Aisha a frappé à la porte alors que le Prophète (alayhi salat wa salam) priait et il lui a ouvert la porte, et ce hadith est thabit (ferme). 

Notes de Bulughul Maraam, Hadiths 167-175, Cours donné par Umm 'Abdillaah Al-Waadi'iyyah le 5 Jumaada Al-Awaal 1426 | 12 Juin 2005

Traduit de l’arabe par Umm ‘Abdir-Rahman Hanim (Haalah) bint Yusuf (Toronto, Ontario, Canada )
Traduit de l’anglais par Oum Aïcha  


Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Prier avec ses chaussures

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Prier avec ses chaussures

Hadith 170

 

Abu Sa’id (radhia llahu anhu) a rapporté : le Messager d’Allah (alayhi salat wa salam) a dit :

 

« Lorsque l’un d’entre vous va à la mosquée il doit regarder ses sandales (chaussures) et si il voit une impureté ou une saleté dessus, il doit les essuyer et ensuite prier avec. »

[Rapporté par Abu Da’ud et Ibn Khuzaima l’a classé Sahih]

 

Ceci est une partie d’un hadith, cependant, Shaykh Muqbil a mentionné le hadith entier dans son livre  As-Sahih Musnad Mimma Laysa Fis-Sahihain.

 

Dans ce hadith se trouve la règle du respect du Masjid et du fait de le garder propre car Allah (subhana wa ta’ala) nous l’a ordonné dans son Noble Livre.

 

Et quand Nous indiquâmes pour Abraham le lieu de la Maison (La Kaaba) [en lui disant] (traductions rapprochées) : 

 

« Ne M'associe rien; et purifie Ma Maison pour ceux qui tournent autour, pour qui s'y tiennent debout et pour ceux qui s'y inclinent et se prosternent. » (Al-Hajj 22:26) 

 

« Dans des maisons [des mosquées] qu'Allah a permis que l'on élève, et où Son Nom est invoqué; Le glorifient en elles matin et après- midi, » (An-Nur 24:36) 

 

Lorsque la femme qui nettoyait le Masjid mourut, le Prophète (alayhi salat wa salam) alors qu’il ignorait (sa mort) a demandé de ses nouvelles.

Abu Hurayrah (radhia llahu anhu) a rapporté :

 

« Une femme au teint noir (avait l’habitude de) nettoyer la mosquée.

Le Messager d’Allah (alayhi salat wa salam) demanda de ses nouvelles.

Les gens lui dirent qu’elle était morte.

Il leur demanda alors : pourquoi ne m’a-t-on pas informé, et il apparait qu’ils eurent traité son affaire comme une petite affaire.

Il (le Prophète) a dit : Amenez-moi à sa tombe.

Ils l’emenèrent donc à cet endroit et il fit la prière sur elle et dit ensuite : En vérité, ces tombes sont remplis d’obscurité pour leurs habitants.

En vérité, Allah le Tout Puissant les illumine pour leurs occupants à cause de la prière que je fais sur eux.»

[Sahih Muslim, le Livre de la Prière no 2088]

 

Ce hadith indique les vertus du nettoyage du masjid et nous encourage à le faire.

 

Nous apprenons de ce hadith qu’il est préférable de prier avec des chaussures : Le Prophète (alayhi salat wa salam) priait avec ses chaussures comme cela est indiqué  dans les Sahihain (Sahih Bukhari et Sahih Muslim) dans un hadith d’Abi Maslamah :

 

«Bin Yazid Al-Azdi a dit : J’ai demandé à Anas bin Malik si le Prophète avait déjà prier avec ses chaussures.

Il m’a répondu : « Oui. »»

[Sahih Al Bukhari, le Livre de la Prière no 384]

 

Le fait de prier avec ses chaussures nous différencie des Juifs comme l’a rapporté Abu Da’woud dans son Sunan du hadith de Shaddad ibn Aws (radhia llahu anhu) qui a dit : Le Messager d’Allah (alayhi salat wa salam) a dit :

 

« Différenciez-vous des Juifs, en vérité, ils ne prient pas avec leurs chaussures. »

 

S’il n’avait pas été rapporté que le Prophète (alayhi salat wa salam) priait sans chaussures, nous aurions dit que prier avec ses chaussures est une obligation, puisque le fait de se différencier des Juifs est un acte recommandé.

 

Cela indique donc qu’il est permis d’enlever ses chaussures pour prier.

 

Prier avec les chaussures est un grand sujet pour les ignorants, c’est pourquoi ils rejettent ceux qu’ils voient entrer et prier avec leurs chaussures.

 

Ils le voient comme quelque chose de honteux pour le masjid ; mais c’est une erreur évidente !

 

A cause de cette croyance corrompue (qu’ont certaines personnes et certains ignorants), Shaykh Muqbil a écrit un traité sur ce sujet intitulé : La Permission d’Accomplir la Prière avec les Chaussures.

 

Ce traité est vraiment bénéfique, nous vous conseillons de le lire.

 

Il est obligatoire pour quelqu’un qui veut prier ou entrer dans le masjid avec ses chaussures de les regarder.

 

S’il voit des saletés dessus il doit les essuyer, mais s’il ne trouve aucune saleté sur ses chaussures il peut prier sans les nettoyer.

Notes de Bulughul Maraam, Hadiths 167-175, Cours donné par Umm 'Abdillaah Al-Waadi'iyyah le 5 Jumaada Al-Awaal 1426 | 12 Juin 2005
Traduit de l’arabe par Umm ‘Abdir-Rahman Hanim (Haalah) bint Yusuf (Toronto, Ontario, Canada )
Traduit de l’anglais par Oum Aïcha  


Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Est-il permis à la femme de dire : «آمين - amin» à voix haute lorsqu'elle prie derrière son mari ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Est-il permis à la femme de dire : «آمين - amin» à voix haute lorsqu'elle prie derrière son mari ? (audio)

 

Question :

 

Est-il permis à la femme de dire amin à voix haute derrière son époux et ses enfants, s'il n'y a pas d'hommes étrangers lorsqu'elle prie derrière son époux ? 

 

Réponse :

 

Il n'y a pas de mal s'il n'y pas d'hommes étrangers qui pourraient être tentés par sa voix.

 

S'il n'y a auprès d'elle que des femmes, ses enfants ou son mari, alors il n'y a pas mal à ce qu'elle le dise à voix haute.

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Parler durant la prière

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Parler durant la prière

Hadith 172 et 173

 

-Mu’aawiya bin Al-Hakam (radhia llahu anhu) a rapporté: Le Messager d’Allah (alayhi salat wa salam) a dit,

 

«Il ne convient pas de parler durant la salat (prière), car la prière consiste uniquement à glorifier Allah, à déclarer Sa Grandeur et à réciter le Qur’an.»

[Rapporté par Muslim]

 

-Zaid bin Arqam (radhia llahu anhu) a rapporté :

 

«Nous avions l’habitude de parler lorsque nous commencions la salat durant la vie du Messager d’Allah (alayhi salat wa salam) et l’un de nous parlait à son compagnon concernant ses besoins dans la prière jusqu’à ce que (ce verset) fut révélé : « Observez strictement les prières, en particulier la prière du milieu ; et tenez vous debout devant Allah avec obéissance, » ensuite on nous ordonna de garder le silence (durant la prière) et on nous interdit de parler.»

[Hadith  accepté. La version est celle de Muslim]

 

Nous apprenons de ces deux ahadith l’interdiction de parler durant la salaah.

Dans les Sahihain se trouve le hadith de ibn Mas’oud : Le Prophète (alayhi salat wa salam) a dit :

 

« Durant la prière, la personne est occupée (avec quelque chose de plus sérieux). »

[Sahih Al Bukhari, le Livre de la Prière, no 1127]

 

Quant au fait de parler durant la salaah, il y a trois situations :

 

-Si une personne parle volontairement, alors sa salaah est invalide en raison des deux ahadith ci-dessus.

 

-Si une personne est ignorante et ne connait pas l’interdiction de parler durant la salaah, alors sa salaah est valide.

 

Cependant, on doit lui dire qu’il n’est pas permis de parler durant la salaah.

 

La preuve que sa salaah est valide est dans le hadith de Mu’awiyah.

Mu’awiyah b. al-Hakam a dit :

 

"Alors que je priais avec le Messager d’Allah (alayhi salat wa salam), un homme éternua.

J’ai dit : Qu’Allah te fasse miséricorde !

Les gens me fixèrent d’un regard désaprouvant, alors j’ai dit : Malheur à moi, pourquoi me fixez vous ainsi ?

Ils commencèrent à frapper leurs mains sur leurs cuisses, et ensuite je les vis m’exhorter à garder le silence (je devins fâché) mais je ne dis rien.

Lorsque le Messager d’Allah (alayhi salat wa salam) termina la prière (et je déclare que je n’ai vu aucun guide avant lui ni après lui donner meilleure instruction que lui pour qui j’aurais donné mon père et ma mère en rançon).

Je jure qu’il ne m’a ni grondé, ni frappé ou injurié mais il m’a dit : Il n’est pas convenable de parler à quelqu’un durant la prière, car elle consiste à glorifier Allah, à déclarer Sa Grandeur, et à réciter le Qur’an ou des paroles à cet effet. "

[Sahih Muslim, le Livre de la Prière, no 1094]

 

Donc il (Mu’awiyah) a parlé ; cependant comme il était ignorant (de cette règle) le Prophète (alayhi salat wa salam) ne lui a pas dit de refaire la salaah, mais plutôt il lui a appris qu’il n’était pas permis de parler durant la salaah.

 

-Si une personne parle non volontairement ou par erreur alors sa salaah est valide.

On ne peut pas dire qu’elle n’est pas valide en raison de la parole d’Allah (subhana wa ta’ala) (traduction rapprochée) :

 

« Nul blâme sur vous pour ce que vous faites par erreur, mais (vous serez blâmés pour) ce que vos cœurs font délibérément. Allah, cependant, est Pardonneur et Miséricordieux. » (Al-Ahzab 33:5) 

 

Ibn Abbas a rapporté que le Messager d’Allah (alayhi salat wa salam) a dit:

 

“Allah m’a pardonné ainsi que mon peuple pour (leurs) erreurs et (leurs) distractions…"

[Ibn Majah, Al Bayhaqi et d’autres]

 

Dans le hadith, le mot (inna) est Makhafaf minath thaqila (noun avec shadda).

 

Nous comprenons du hadith de Zayd que le fait de parler durant la salaah était permis au début de l’Islam, puis a ensuite été abrogé.

 

La partie qui dit (haafidhou) indique une obligation de bien observer (préserver) la salaah.

 

Allah (subhana wa ta’ala) a fait l’éloge des croyants qui préservent leur salaah lorsqu’Il a dit (traductions rapprochées) :

 

« Bienheureux sont certes les croyants, » (Al-Mu'minun 23:1) 

« ceux qui sont humbles dans leur Salat, » (Al-Mu'minun 23:2) 

« qui se détournent des futilités, » (Al-Mu'minun 23:3) 

« qui s'acquittent de la Zakat, » (Al-Mu'minun 23:4) 

« et qui préservent leurs sexes [de tout rapport], » (Al-Mu'minun 23:5) 

« si ce n'est avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer; » (Al-Mu'minun 23:6) 

« alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs; » (AlMu'minun 23:7)

« et qui veillent à la sauvegarde des dépôts confiés à eux et honorent leurs engagements, » (Al-Mu'minun 23:8) 

« et qui observent strictement leur Salat. » (Al-Mu'minun 23:9) 

« Ce sont eux les héritiers, » (Al-Mu'minun 23:10) 

« qui hériteront le Paradis pour y demeurer éternellement. » (Al-Mu'minun 23:11) 

 

Parmi les choses dont Allah (subhana wa ta’ala) nous a ordonné d’observer il y a le ayman, Allah (ta’ala) a dit (traduction rapprochée) :

 

« Et tenez à vos serments, Ainsi Dieu vous explique Ses versets, afin que vous soyez reconnaissants! » (Al-Ma'idah 5:89) 

 

De même, Allah a fait l’éloge de ceux qui préservent leurs parties intimes, Allah (ta’ala) a dit (traductions rapprochées) :

 

« et qui préservent leurs sexes [de tout rapport], » (Al-Mu'minun 23:5) 

« si ce n'est avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer; » (Al-Mu'minun 23:6) 

« alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs; » (AlMu'minun 23:7)

 

Le Messager d’Allah nous a ordonné le hifdhullah (être attentif envers Allah).

 

Il (alayhi salat wa salam) a dit, dans le hadith d’Ibn ‘Abbas (radhia llahu anhu) :

 

"Un jour j’étais derrière le Prophète d’Allah et il m’a dit : « Jeune homme, je dois t’enseigner quelques paroles (de conseil) : Sois attentif envers Allah, et Il te protègera. »"

[At-Tirmidhi] 

 

Ce qui est sous-entendu par hifdhullah est le fait de se tenir sur la religion et la shari’ah et ne de pas s’y opposer. 

 

La partie qui dit (was salatil wustaa) se réfère à la prière du ‘Asr.

 

La preuve en est le hadith de Ali ibn Abi Talib ou le Messager d’Allah ‘alayhi salat wa salam) a dit le jour de (la bataille) de Ahzab :

 

"Ils nous ont détourné si bien que nous n’avons pas accompli  la prière du milieu"

c à d, la prière du ‘Asr.

[Sahih Muslim, le Livre de la Prière, no 1314] 

 

La partie qui dit (wa qawmu Allahi qaanitin) signifie l’obligation d’accomplir la salaah obligatoire debout.

 

Il n’est pas permis de faire la salaah obligatoire assis sans une raison légitime, sinon la salaah ne sera pas valide. 

Notes de Bulughul Maraam, Hadiths 167-175, Cours donné par Umm 'Abdillaah Al-Waadi'iyyah le 5 Jumaada Al-Awaal 1426 | 12 Juin 2005
Traduit de l’arabe par Umm ‘Abdir-Rahman Hanim (Haalah) bint Yusuf (Toronto, Ontario, Canada )
Traduit de l’anglais par Oum Aïcha  


Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

La prière de consultation est-elle pour toute chose ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La prière de consultation est-elle pour toute chose ? (audio)

Question : 

 

Le questionneur dit : Concernant la prière de consultation, est-elle accomplie pour les affaires simples comme l'achat d’appareils électriques et autres ou bien pour les affaires religieuses ?

 

Réponse :

 

Pour les affaires importantes, si tu as l’intention de faire une chose importante, comme le mariage, un commerce ou un voyage.

 

Pour les affaires importantes, si tu n’es pas décidé et que tu es hésitant, accomplis alors la prière de consultation pour cette chose.

 

Quant aux petites affaires simples qui n’ont pas d’importance, il n’y a pas besoin de consultation.

 

Traduit et publié par an-nassiha.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

Les gestes en surplus dans la prière

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les gestes en surplus dans la prière

Question :

 

Est-il permis de prendre un exemplaire du Coran de la mosquée, surtout si on hésite à le faire ?

 

Qu’en est-il aussi du fait d’étendre grandement le dos lors de la prosternation ?

 

Est-il permis d’élever la voix lors de la lecture du Coran avant la prière ?

 

 Qu’en est-il du fait de s’occuper de sa barbe et de ses habits durant la prière mais sans raison particulière ?

 

Réponse :

 

Pour ce qui est du fait de prendre un exemplaire du Coran de la mosquée, ce n’est pas permis, car les exemplaires du Coran de la mosquée doivent rester à la mosquée et ne doivent pas être pris.

 

Quant au fait d’étendre grandement le dos lors de la prosternation, il ne convient pas de le faire.

 

Lors de la prosternation, le dos doit être naturellement fléchi, non excessivement étendu ou courbé, mais naturellement fléchi, tout en surélevant les bras par rapport au sol, et en séparant les bras des côtes et le ventre, des cuisses.

 

Il faut donc se prosterner convenablement, sans s’étendre complètement, ni se courber excessivement, mais il faut être dans le juste milieu.

 

Pour ce qui est de l’élévation de la voix lors de la lecture du Coran avant la prière, il ne convient pas de le faire s’il y a des gens autour de soi, mais il faut plutôt lire de façon à s’entendre soi-même seulement, afin de ne pas déranger les gens et perturber les personnes en prière ou en train de lire.

 

On doit donc élever la voix de façon à ce que ce soit à peine audible.

 

Quant au fait de s’occuper de sa barbe ou de ses habits durant la prière, c’est quelque chose de détestable, car la Sunna est d’être immobile, Allah le Très-Haut a dit :

 

قَدۡ أَفۡلَحَ ٱلۡمُؤۡمِنُونَ (١

ٱلَّذِينَ هُمۡ فِى صَلَاتِہِمۡ خَـٰشِعُونَ (٢

 

« Bienheureux sont certes les croyants * Ceux qui sont humbles (et concentrés) dans leur prière.» (Les Croyants, v. 1-2.)

 

On se doit donc d’être humbles et concentré durant la prière, et il ne faut pas s’occuper de sa barbe ou de ses habits.

 

Mais cela est permis si c’est ponctuel.

 

Quant au fait de bouger beaucoup, c’est interdit sauf pour des raisons exceptionnelles.

 

Mukhtârât min Fatâwa-s-Salât, pages 14 et 15.

copié de fatawaislam.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié dans Prière - الصلاة

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>