compteur de visite

Catégories

31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 20:26
L’essuyage sur les chaussures
Hudhayfa Ibn Yamân a dit :

« J’étais avec le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) en voyage, et il a uriné, fait ses ablutions et il a passé ses mains sur ses chaussures. »
Rapporté par al-Bukhârî et Muslim.

Le sens global [du hadîth]

Hudhayfa rappelle qu’une fois, il était avec le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) en voyage, qui a uriné, fait ses ablutions et passé ses mains sur ses chaussures.

 Ce qu’il y a à prendre du hadîth

 
  • Le fait qu’il est légiféré de faire l’essuyage sur les chaussures en voyage.

    Le temps d’essuyage sur les chaussures et sur ce que l’on porte sur la tête [’Amâmah] en voyage, est valables trois jours et ses nuits. 

    Et pour le résident, cela dure un jour et une nuit, ce qui équivaut à 24 heures.

    Son temps est compté dès le début de l’heure de l’essuyage, en voyage comme pour le résident, selon le dire le plus authentique [des gens de science].
 
  • Le fait qu’il est légiféré de faire l’essuyage sur les chaussures après avoir uriné et fait ses ablutions, et qu’il est authentifié d’essuyer sur les chaussures et sur la ’Amâmah pour toute impureté mineure, et cela dans beaucoup de hadîth.

    Pour les grandes impuretés, il faut obligatoirement faire ses grandes ablutions comme [ce qui est fait] pour les rapports intimes.

    Cela ne suffit pas d’essuyer sur les chaussures et sur la ‘Amâmah, bien au contraire, il faut faire les grandes ablutions.

    Et pour ce qui est d’essuyer sur un bandage ou une blessure bandée, cela se fait pour les petites et grandes impuretés.

    Mais si le fait d’essuyer cause du tort ou que la personne craint un mal, elle n’essuiera pas dessus mais fera le Tayamoum [ablution sèche].

    Ceci dit, avec le lavage des membres restant pour un acte valable. 

Kitâb « Tayssîr al-‘Allâm Charh ‘Oumdat il-Ahkâm » du SHeikh ‘Abdullâh al-Bassâm, 1/77
copié de manhajulhaqq.com
 

Cheikh ‘Abdullâh Ibn ‘Abder-Rahmân al-Bassâm - الشيخ عبد الله البسام

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Purification - طهارة
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 23:00
Les ruses d'Iblis dans les ablutions

-Certains adorateurs se font duper dans l'intention en disant :


"J'ôte la souillure."

Puis il dit :

"La prière m'est permise."

Puis il répète :

"j'ôte la souillure."

La cause de cette ruse est l'ignorance de la législation car l'intention est dans le coeur, et non pas par une expression.
 
Donc la surchage d'une prononciation n'est pas utile, et encore moins de répèter l'expression.

-D'autres se font duper en regardant l'eau par laquelle il vont accomplir leur ablution en disant : 

"Et d'ou te vient ta pureté ?"

S'interrogeant et émettant des suppositions lointaines.

Il lui suffit de savoir que pour la législation, l'eau dans son fondement est pure, qu'il ne délaisse, donc, pas le fondement pour une supposition. 

-D'autres se font duper en utilisant beaucoup d'eau et ils réunissent en cela quatre points répugnés :
 
  1. Le gaspillage d'eau, 
  2.  
  3. la perte du précieux temps dans ce qui n'est ni obligatoire ni recommandé, 
  4.  
  5. une pratique contre la législation, car il ne se contente pas de se que la législation lui a délimité comme petite quantité d'eau, 
  6.  
  7. l'entrée dans ce que la législation a interdit, à savoir, ne pas dépasser plus de trois fois

De même, il se peut qu'il s'attarde dans son ablution, perdant ainsi, son temps de prière, le premier temps le plus méritoire, ou le manquement du groupe (jamâ'a).
 
La ruse d'Iblîs concernant cela est que tu es dans une adoration qui n'est pas valable.

Donc la prière n'est pas valable.

S'il méditait sur son cas, il saurait qu'il est en divergence et commet un excés.

Assurément, nous en avons vu qui regardent ces insufflations mais ne ce soucient pas de leur nourriture, leur boisson, et ne préservent pas leur langue de la médisance. 


Ô malheur, le cas à été inversé ! 


D'aprés 'Abdullah Ibn 'Amr Ibn 'AS , le Prophète صلى الله عليه وسلم passa à côté de Sa'd qui accomplisait ses ablutions , il lui dit صلى الله عليه وسلم :

"Quel est ce gaspillage, ô Sa'd?
Il dit: Y a t-il du gaspillage dans l'ablution?
Il dit: Oui, même si tu étais à proximité d'une rivière"
(Ibn Mâja n° 425.AL Albânî l'a déclaré faible dans Da'îf Ibn Mâja) 

D'aprés 'Ubay , le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

"Un démon nommé al-Wilhân accompagne la pratique de l'ablution, craignez le."Et dans une autre version:"Soyez-en averti"
(Tirmîdhî n° 57-421-94-419.Al-Albânî a dit dans Da'if Ibn Mâja"Trés faible".) 

Al-Hassan a dit : "Le démon de l'ablution est appellé Al-Wilhân, il rit des gens pendant l'ablution"
 
Dans une chaîne remontant à Abû Nu'âma, Abdullah Ibn Mughaffâl a entendu son fils dire :

"Ô ALLAH, je te demande al-firdaws et je te demande....
'Abdullah l'intérompit et lui dit : Demande à ALLAH le Paradis et cherche refuge auprés de Lui contre l'Enfer car j'ai certes entendu le Prophète dire: "Il viendra dans cette communauté des personnes qui trangresseront dans les invocations et la Purification."

(Abû Dâwûd n° 96, Ibn Mâja n° 3864.Al-Albânî la authentifié dans Al-irwâ n° 140.) 

Ibn Chawdhab a dit :

"Al-Hassan émit des critiques à Ibn Sirîn en lui disant: "L'un d'entre vous accomplit ses ablutions avec une outre et se lave avec une gibecière en versant, frottant, se nuisant à lui même et contredisant la tradition de leur Prophète". 

Abû al-Wafâ Ibn 'Aqîl disait :

"Le plus bel acquis pour les gens doués de raison est le temps, et la moindre adoration est celle à travers l'eau. 
Le Prophète disait, en effet :"Versez sur l'urine du bèdouin un sceau d'eau"
(Al-Bukhârî n° 220-6128 et Muslim n° 284-380-148-56-529.) 

Il صلى الله عليه وسلم a dit concernant le sperme :

"Lave les tâches qui se trouvent sur toi avec économie (d'eau)".
(Ahmad vol.6 p.243.Le décret a divergé selon qu'il remontait au Prophète ou qu'il était interrompu dans sa chaîne). 

Il صلى الله عليه وسلم a dit pour les chaussures :

"Leur purification est de les frotter dans la terre."
(Abû Dawûd n° 385-386-387-650.Al-Albânî l'a authentifié dans Sahîh Abû Dawûd.)

Et concernant la traîne de la femme :

" Elle se purifie par ce qui suit."
(Abû Dawûd n° 384, Ibn Mâja n° 531.Al-Albânî l'a authentifié dans Sahîh Abû Dawûd et Ibn Mâja)
 
Il صلى الله عليه وسلم a dit :

"On lave l'urine de la petite fille et on verse de l'eau sur l'urine du garçon."
(Abû Dawûd n° 376, Ibn Mâja n° 526.Al-Albânî l'a authentifié dans Sahîh Abû Dawûd n° 400-401 et Sahîh al-jâmi' n° 8117.) 

Il صلى الله عليه وسلم a interdit au berger d'annoncer, à celui qui l'avait intérrogé concernant l'eau, ce qui lui revenait en disant :

"Ce que tu nous a laissé est pur."Et Ô toi, détenteur de l'eau, ne l'imforme pas."
et le Messager d'ALLAH a réformé le bédouin.
(Al-Albânî l'a déclaré faible dans Tamâm al-minna.) 

Il a monté l'âne sans selle, et on ne connaissait pas de son comportement une adoration avec l'utilisation de baucoup d'eau.
Il fesait ses ablutions aux abrevoirs de la mosquée.Il est bien connu que les bédouins qui venaient à lui, de la campagne, étaient rustres.N'as-tu pas su que l'un d'entre eux a uriné dans la mosquée.Tout ceci est pour notre enseignement et notre apprentissage afin que l'on sache que l'eau dans son origine est pure.

(Al_Albânî la déclaré faible dans Da'if al-Jâmi n° 5549) 

Il a accompli ses ablutions dans une flaque dont l'eau était comme le hénné en macération.
(Hadith sans fondement).
 
Quant à sa parole صلى الله عليه وسلم :

"Purifiez-vous de l'urine"
(Al-Albânî l'a authentifié dans Sahîh al-Jâmi' n° 3002 avec l'expression :"Purifiez-vous de l'urine car le châtiment de la tombe, en général, est dû à l'urine").
 
Cette purification a une prescription bien connue, à savoir que la personne ne doit pas négliger le lieu qu'elle a atteint sans qu'elle ne le nettoie à l'eau.

Quant à la dissémination lorsque l'on s'y attache, cela s'accroît et de consacré du temps à ce qui ne sied pas (dans la lègislation). 
 
L'auteur a dit : Aswad Ibn Sâlim, qui était parmis les grands pieux, utilisait beaucoup d'eau dans son ablution, puis il delaissa cela.

Une personne l'interroga concernant la cause de son délaissement, il répondit صلى الله عليه وسلم :

"Je dormis une nuit lorsqu'on m'interpella : Ô Aswad, quel est cela ?!
"Yahya Ibn Sa'îd al-Ansâri m'a rapporté d'aprés Sâ'id Ibn al-Mussayib : "Lorsqu'on dépasse trois fois dans les ablutions, cela ne s'éléve pas au cieux !
Puis il a dit : Je ne recommencerais pas, je ne recommencerais pas.
Aujourd'hui, le creux de la main remplie d'eau me suffit." 

Tablîs Iblis, les ruses de Satan de Ibn al-Jawzi, chapitre VIII: Les ruses d'Iblis chez les serviteurs et les adorateurs dans leurs adorations
 

Imam Jamal Ad-Din Abu al-Faraj Ibnoul Jawzih - الإمام أبي الفرج عبد الرحمن بنُ عليّ بن الجوزي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Purification - طهارة
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 10:43
Les soins

Question : 

Est-ce que se soigner est une obligation ?


Réponse : 

 
Il y a des soins qui sont obligatoires, d'autres qui sont recommandés, et d'autres que si la personne patiente dessus, elle en sera récompensée si Allah le veut.

Ce qui est obligatoire est tout ce qui se rattache à la purification.   


Numero 47 page 76
copié de fatawaislam.com

 

Cheikh Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ أبي عبد الرحمن مقبل بن هادي الوادعي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Purification - طهارة
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 22:00
Le prieur doit-il faire obligatoirement les ablutions à sec (التيمم) à chaque prière ?
Question :
 
Est-il obligatoire pour l'homme d’effectuer les ablutions à sec (At-Tayammoum) à chaque prière, ou alors il a la possibilité d’accomplir le nombre de prières obligatoires et surérogatoires qu’il désire, tant qu’il n’annule pas ses ablutions suite aux ablutions à sec ?

Conseillez-nous à ce propos, Allah vous en récompensera (jazakoum Allah kheyran) !


Réponse de Cheikh Ibn Bâz :

Il est autorisé à tout musulman, suite à l’ablution légiférée pour les ablutions à sec (At-Tayammoum), de prier de la sorte, le nombre qu’il désire de prières obligatoires ou surérogatoires tant qu’il y a absence d’eau ou dans l’impossibilité d’en faire usage, ceci autant qu’il n’annule pas ses ablutions ou parvient à [l’usage] de l’eau : selon le plus juste des avis sur lesquels les savants ont divergés, d’après la Parole d’Allah, à Lui la Gloire (traduction rapprochée) :

« …et que vous ne trouviez pas d'eau, alors recourez à la terre pure, passez-en sur vos visages et vos mains. Allah ne veut pas vous imposer quelque gêne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-être serez-vous reconnaissants. » [Sourate Al Maïda –verset 06]
 
Et selon la parole du prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) qui dit :

« …Toute la terre m'a été offerte comme moyen de purification et un lieu de prière. Tout homme donc, surpris n'importe où par l'heure de prière, peut l'accomplir où est-ce qu'il se trouve. »
[Rapporté par Al Boukhari et Mouslim]

et il (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit aussi :

« Le sol pur est un moyen de purification pour le musulman, même si l'eau lui fait défaut pendant dix ans. Donc qu’il craint Allah, s’il accède à l’eau pour s’en passer sur la peau. »
[Rapporté par An-Nassai et Ibn Hibban]

Les récits à ce sujet abondent, et Allah est le garant du succès.

 

هل يلزم المصلي التيمم لكل صلاة؟
الأخ (ح.ص.ح) من بريدة يقول في سؤاله: هل يلزم الإنسان التيمم لكل صلاة، أم يجوز له أن يصلي ما شاء من الفروض والنوافل ما دام لم يحدث بعد التيمم؟ أفتونا جزاكم الله خيراً.
يجوز للمسلم إذا تيمم التيمم الشرعي أن يصلي بذلك ما شاء من فرض أو نفل ما دام عادماً للماء أو عاجزاً عن استعماله ما لم يحدث أو يجد الماء في أصح أقوال العلماء؛ لقول الله سبحانه: فَلَمْ تَجِدُوا مَاءً فَتَيَمَّمُوا صَعِيدًا طَيِّبًا فَامْسَحُوا بِوُجُوهِكُمْ وَأَيْدِيكُمْ مِنْهُ مَا يُرِيدُ اللَّهُ لِيَجْعَلَ عَلَيْكُمْ مِنْ حَرَجٍ وَلَكِنْ يُرِيدُ لِيُطَهِّرَكُمْ وَلِيُتِمَّ نِعْمَتَهُ عَلَيْكُمْ لَعَلَّكُمْ تَشْكُرُونَ[1]، ولقول النبي صلى الله عليه وسلم: ((جعلت لي الأرض مسجداً وطهوراً، فأيما رجل من أمتي أدركته الصلاة فعنده مسجده وطهوره))، وقوله صلى الله عليه وسلم: ((الصعيد وضوء المسلم وإن لم يجد الماء عشر سنين فإذا وجد الماء فليتق الله وليمسه بشرته)) والأحاديث في ذلك كثيرة، والله الموفق
[1] سورة المائدة الآية 6
من ضمن الأسئلة الموجهة من المجلة العربية - مجموع فتاوى ومقالات متنوعة المجلد العاشر
 
Majmou’ Fatawa Sheikh Ibn ‘Abd Al ‘Aziz Ibn Baz (rahimahou Allah). 
Traduction rapprochée : Ibn Hamza Al Djazairy
 
azer
La question tourne autour des ablutions à sec (At-Tayammoum) :

Est-il obligatoire pour le musulman d’effectuer les ablutions à sec (At-Tayammoum) à chaque prière même si elles ne sont pas encore annulées ? 

Réponse de Cheikh Al-Outhemine :

Non, il n’est pas dans l’obligation d’effectuer les ablutions à sec (At-Tayammoum) à chaque prière, si ses ablutions ne sont pas encore annulées d’ailleurs elles ne peuvent s’annuler qu’à partir du moment ou il y a présence d’eau ; dés que le musulman peut utiliser l’eau [pour les ablutions], alors il se trouve dans l’obligation d’en faire usage pour ses petites ablutions [Al-Woudhou]. 
 
Les ablutions à sec s’annulent également à la suite de la guérison d’une plaie ou d’une cause similaire, laquelle il effectuait les ablutions à sec (At-Tayammoum).

Donc, s’il est guéri et souhaite prier, il doit faire avant tout ses ablutions pour qu’arrive à échéance cette dispense et l’essentiel est que l’annulation des ablutions à sec (At-Tayammoum) devient effective qu’à échéance de la dispense pour laquelle elles ont été légalisés, que ce soit à cause d’une absence d’eau puis de son retour ou à cause d’une maladie puis de sa guérison.
 
Aussi, les ablutions à sec (At-Tayammoum) s’annulent par ce qui annule les petites ablutions [Al-Woudhou], s’il s’agit des petites et de la même manière, par ce qui annule les grandes ablutions [Al-Ghousl] s’il s’agit des grandes.

Par contre, l’écoulement du temps de la prière n’invalide pas les ablutions à sec (At-Tayammoum), à l’exemple de la personne qui effectue ses ablutions à sec (At-Tayammoum) pour la prière du Dhohr (midi) et reste purifié ainsi jusqu'à l’entrée de l’heure d’Al-‘Asr (après-midi), c'est-à-dire qu’il demeure encore purifié et il n’y a aucun inconvénient à cela car Allah, gloire et pureté à Lui, a fait en sorte que les ablutions à sec (At-Tayammoum) soit une purification en le rappelant dans cette parole (traduction rapprochée) :

« …Allah ne veut pas vous imposer quelque gêne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-être serez-vous reconnaissants. » [Sourate Al Maïda –verset 06]

Le messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a désigné la terre comme étant un moyen de purification et tout ce qui est un moyen de purification est par conséquent purificateur, il a donc dit :

« …Toute la terre m'a été offerte comme moyen de purification et un lieu de prière. »
[Rapporté par Al Boukhari et Mouslim]

La terre est de ce fait, un moyen de purification analogue à l’eau ; de la même manière que l’eau nettoie, la terre purifie lorsque les conditions pour cette dispense sont réunies. 

Et dans le récit suivant, le messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit aussi :

« Le sol pur est un moyen de purification pour le musulman, même si l'eau lui fait défaut pendant dix ans. »
[Rapporté par An-Nassai et Ibn Hibban]. 

Le messager l’a [de nouveau] appelé un moyen de purification et certes, ce genre d’ablutions n’est qu’un moyen avec lequel on se purifie d’une souillure ; donc les ablutions à sec (At -Tayammoum) purifie d’une la souillure et par conséquent si cette gêne est retirée, elle ne peut revenir que par les causes d’annulation des ablutions qui sont bien connues.

Source : ibnothaimeen.com
Fatawa Sheikh Muhammad Ibn Salih Al ‘Outhaymine (rahimahou Allah).
Traduction rapprochée : Ibn Hamza Al Djazairy
copié de alghourabaa.free.fr

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Purification - طهارة
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 12:38
Le bain rituel et ses obligations (dossier)

Cheikh Muhammad Ibn Jamil Zinou - الشيخ محمد بن جميل زينو

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Purification - طهارة
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 22:00
Le rêve et la grande purification

Question :
 

Si une personne fait un rêve érotique, doit-elle faire la grande purification, ainsi purifier tout le corps ou non ?


Réponse :
 

Si l'homme ou la femme a fait un rêve érotique, et ils ont vu les traces de sperme ou du liquide après le réveil, il leur est obligatoire de faire la grande purification, et il est obligatoire de faire passer l'eau sur tout le corps.

 

Mais si une personne a fait un rêve érotique et elle n'a pas vu de traces de sperme ou de liquide, dans ce cas, il ne l'est pas obligatoire de faire la grande purification, car on a demandé au Prophète que la paix et le salut d'Allah soient sur lui sur la femme, si elle voit dans son rêve comme l'homme et est-ce qu'elle doit faire la grande purification, il a répondu :

 

"oui si elle a vu le liquide"

 

et donc le Prophète que la paix et le salut d'Allah soient sur lui a lié l'obligation de faire la grande purification avec le fait de voir le liquide.


Fatawa Nouroun 'Ala Addarb (Attahara)
Traduction 
Kamel Almaghribi.
copié de isstiqama.neuf.fr

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Purification - طهارة
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 00:03
Se sécher des ablutions (vidéo)

La troisième question Ô cheikh :

 

Quel est le jugement du séchage des parties du corps après les ablutions ?

 

Réponse :

 

Il n'y a pas d'objection en ce que si elle est nécessaire lorsqu’il fait froid;

 

Il n'y a pas d'objection à cela, mais ce qui est mieux c’est de ne pas les sécher si ce n'est pas nécessaire.

 

✅ Traduit par minhaj sunna

D'après 'Aisha رضي الله عنها :
 
"Le messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم avait un tissu avec lequel il s'essuyait après les ablutions". 
 
At-Tirmidhi n°48 et Al-Hâkim
Déclaré Hassan par Cheykh Al-Albânî 
 

حدثنا سفيان بن وكيع بن الجراح، حدثنا عبدالله بن وهب، عن زيد بن حباب، عن أبي معاذ، عن الزهري، عن عروة
عن عائشة قالت

كان لرسول الله صلى الله عليه وسلم خرقة ينشف بها بعد الوضوء

رواه الترمذي

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Purification - طهارة
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 11:25
La quantité d’eau utilisée par le prophète صلى الله عليه وسلم pour le lavage

D'après abi Ja'far ibn 'Ali ibn al Housseïn ibn 'Ali ibn abi Taleb qui était lui et son père chez Jâbir ibn 'AbdAllâh رضي الله عنهم alors qu'il y avait chez lui des gens qui l'ont interrogé sur le Ghoussoul.


Alors (Jâbir) dit : «Il vous suffit d'1 Sâ'». 

Un des hommes dit : «Cela ne me suffit pas». 

Et Jâbir dit : «Elle suffisait à une personne qui avait plus de poils que toi et qui était mieux que toi (dans la religion)». 

Puis il (Jâbir) guida la prière en portant le vêtement (le izâr)".  

 

عن أبي جعفر محمد بن علي بن الحسين بن على بن أبي طالب رضي الله عنهم أنه كان هو وأبوه عند جابر بن عبد الله وعنده قوم ، فسألوه عن الغسل

فقال : يكفيك صاع

فقال رجل : ما يكفيني

فقال جابر : كان يكفي من هو أوفى منك شعراً ، وخيراً منك – يريد النبي صلى الله عليه وسلم - ثم أمنا في ثوب


Dans une autre version :  

 

"Le Prophète صلى الله عليه وسلم faisait écouler de l'eau 3 fois sur sa tête (montrant que cela était suffisant)."

 

 كان النبي صلى الله عليه وسلم يُفرغ الماء على رأسه ثلاثاً

 

(...)

trter

Compréhension
(résumé)


"...des gens qui l'ont interrogé sur le Ghoussoul..."

Il s'agit de Al-Hassan ibn Mouhammad ibn 'Ali abi Talab, son père c'est Mouhammad Al-Hanafi.

« ...Elle suffisait à une personne ... qui était mieux que toi (dans la religion) ...»

C'est à dire une personne qui avait encore plus de motivation pour la perfection de sa purification et de sa religion, il s'agit donc du Prophète صلى الله عليه وسلم.


"Puis il (Jâbir) guida la prière en portant le vêtement (le izâr)"

C'est à dire pour la Salaat, comme pour prouver que si on se purifiait avec un Sa', ceci équivaut à une purification complète et parfaite.

trter

Conclusion


1-  L'obligation du Ghoussoul en cas de Janaba : 

C'est le fait de verser de l'eau et de la laisser couler sur tous les membres du corps. 

Lorsqu'il a accompli cela, alors il s'est acquitté de son obligation. 

2-  L'auteur de "
Bidaya al Moujtaihd" a dit : 

«De ce hadith on ne tire pas la preuve que le Prophète
صلى الله عليه وسلم se frottait ou non».

3-  Le «Sa'» (environ 3 litres) qui équivaut à 4 Moudh suffit pour le Ghoussoul en cas de Janaba.

Ibn Daqiq La'id a dit : «Ceci ne signifie pas que c'est une quantité limitée». 

En effet d'autres Hadiths donnent d'autre quantités [il faut la comprendre comme une quantité minimum entre 3 et 10 litre], et ceci varie, et Allâh est plus Savant, selon la situation dans le temps et dans le lieu ; la quantité d'eau présente: moindre ou abondante ; Le voyage ou bien la sédentarité..

4-  Il est préférable de ne pas gâcher l'eau pour le lavage (Ghoussoul).

5-  Il est mauvais de s'éloigner de la tradition du Messager d'Allâh 
صلى الله عليه وسلم.

Tayssir al 'Allam charh 'Oumadatoul Ahkam
تيسير العلام شرح عمدة الأحكام
Publié par sounnah.free.fr

بيـان مقـدار المـاء الذي يكـفي للغسل من الجنـابة

عَنْ أبي جَعْفَر مُحَمَدِ بْنِ عَلِىِّ بْنِ الْحُسيْنِ بْنِ عَلِي بْنِ أبيِ طَالِب رَضِىَ الله عَنْهُمْ أنَّهُ كَانَ هُوَ وَأبُوهُ عنْدَ جَابِرِ بْنِ عَبْدِ الله وَعِنْدَهُ قَوْمٌ، فسألوه عَنْ الْغُسْلِ

فَقَالَ: يَكْفِيكَ صَاعة 
فَقَالَ رَجُلٌ: مَا يَكْفِيني. فَقَال جَابر: كَانَ يَكْفِى مَنْ هُوِ أوْفَرُ مِنْكَ شَعَراً وَخَير مِنْكَ- يُريدُ رَسُولَ اللهَ صلى الله عليه وسلم- ثُمَّ أمَّنَا في ثوْبٍ

وفي لفظ : كَانَ النبي صلى الله عليه وسلم  يُفرِغ المَاءَ عَلى رَأسِهِ ثَلاثَا
قال المصنف: الرجل الذي قال: " مَا يَكفينِي" هو الحسن بن محمد بن علي بن أبي طالب رضي الله عنه، أبوه محمد بن الحنفية
 المعنى الإجمالي

: كان أبو جعفر وأبوه عند الصحابي الجليل جابر بن عبد الله وعنده قوم، فسأل القوم جابرا عما يكفى من الماء في غُسل الجنابة فقال: يكفيك صاع
وكان الحسن بن محمد بن الحنفية مع القوم عند جابر، فقال: إن هذا القدر لا يكفيني للغسل من الجنابة
فقال جابر: كان يكفى من هو أوفر وأكثف منك شعراً، وخير منك، فيكون أحرص منك على طهارته ودينه- يعنى النبي صلى الله عليه وسلم
ثم بعد أن اغتسل بهذا  الصاع أمَّنَا في الصلاة، مما يدل على أنه تطهر بهذا الصاع الطهارة الكافية

ما يؤخذ من الحديث

1- وجوب الغسل من الجنابة، وذلك بإفاضة الماء على العضو، وسيلانه عليه. فمتى حصل ذلك تأدى الواجب
2- قال في بداية المجتهد، لا يستدل به على لزوم الدلك ولا على عدمه
3- أن الصاع الذي هو أربعة أمداد، يكفى للغسل من الجنابة. قال ابن دقيق العيد: وليس ذلك على سبيل التحديد ، فقد دلت الأحاديث على مقادير مختلفة، وذلك والله أعلم- لاختلاف الأوقات أو الحالات، كقلة الماء وكثرته، والسفر والحضر
4- استحباب التخفيف في ماء الطهارة
5- الإنكار على من يخالف سنة النبي صلى الله عليه وسلم

 

Cheikh ‘Abdullâh Ibn ‘Abder-Rahmân al-Bassâm - الشيخ عبد الله البسام

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Purification - طهارة
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 22:00
Le ghusl de la femme après un rapport sexuel et sa différence avec le ghusl à l’arrêt des menstrues
Question :
 
Y a t-il une différence entre la purification majeure de l'homme et de la femme suscitée par un rapport sexuel ?
 
Est-ce que la femme doit dénouer ses cheveux, ou lui suffit-elle de verser sur ses cheveux trois fois la quantité d'eau contenue dans le creux de sa main comme cité dans le hadith ?

Enfin, y a t-il une différence entre la purification majeure suscitée par un rapport sexuel et celle suscitée par l'arrêt des menstrues ?
 
Réponse :
 
Il n'y a pas de différences entre l'homme et la femme, dans la manière de se purifier après un rapport sexuel.

Il ne leur est pas nécessaire, à tous deux, de dénouer leurs cheveux.

Il leur suffit de verser sur leurs cheveux trois fois la quantité d'eau contenue dans le creux de leurs mains, puis de verser de l'eau sur tout leur corps et ceci, en référence au hadith de Oum Salama, qu'Allah l'agrée. Elle a demandé au prophète (salallahu 'alayhi wa salam) :

" Je suis une femme qui tresse mes cheveux, dois-je les dénouer pour l'ablution majeure suscitée par un rapport sexuel ? "
Le prophète (salallahu 'alayhi wa salam) lui répondit : 
" Non, il te suffit de verser sur ta tête trois fois la quantité d'eau contenue dans le creux de ta main, puis de verser de l'eau sur tout ton corps et ainsi, tu seras purifiée. "
(rapporté par Muslim)

Et dans le cas où il y aurait sur la tête de l'homme ou de la femme un produit tel que du jujubier (sidr) ou de la teinture (khidab) ou autre chose de similaire, qui ne permettrait pas à l'eau d'atteindre l'épiderme, il est alors impératif de retirer ce produit.

Par contre s'il n'est pas épais et n'empêche pas l'arrivée de l'eau jusqu'à l'épiderme, il n'est alors pas nécessaire de le retirer.

Quant à l'ablution majeure de la femme due à l'arrêt des menstrues, les opinions divergent sur l'obligation de dénouer les cheveux pour cette lotion.

L'avis correct est qu'il ne lui est pas nécessaire de les dénouer, selon certaines versions du hadith de Oum Salama, qu'Allah l'agrée, rapportées par Muslim : elle dit au prophète (salallahu 'alayhi wa salam) :

" Je suis une femme qui tresse mes cheveux, dois-je les dénouer pour l'ablution majeure suscitée par l'arrêt des règles, de même que pour l'ablution majeure suscitée par un rapport sexuel ? "
Le prophète (salallahu 'alayhi wa salam) :
" Non, il te suffit de verser sur ta tête trois fois la quantité d'eau contenue dans le creux de ta main, puis de verser de l'eau sur tout ton corps et ainsi, tu seras purifiée. "


Cette version exprime la non-obligation de dénouer les cheveux lors de l'ablution majeure suscitée par l'arrêt des règles ou un rapport sexuel.

Néanmoins, par précaution et pour s'éloigner des divergences, il lui est conseillé de dénouer ses cheveux lors de l'ablution majeure due à l'arrêt de ses règles.

Et la réussite vient d'Allah...

copié de salafs.com
 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Purification - طهارة
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 19:21
Le hammam

Umm al-Dardâ rapporte :

 
"En sortant du bain public (hammâm), le Messager d'Allâh (sala-LLâhou 'alaïhi wa sallâm) m'a vu et m'a dit : "D'ou viens-tu?".

Elle répondit "Du bain public",

il répliqua : "Par Celui qui détient mon âme entre Ses mains, lorsqu'une femme enlève ses vêtements or de chez elle (ou de ses parent) elle coupe les liens entre elle et son Seigneur (le Tout-miséricordieux)"".


Rapporté par ahmed 6/361,362 et Al-Dûlâbî 2/134.

 
Extrait du livre âdab azafâf
copié de darwa.com
 
Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Purification - طهارة